ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Pertinences Impertinentes"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: "Pertinences Impertinentes"   Mer 02 Jan 2008, 17:59

Entretiens de Charles Antoni, rédacteur en chef de l’Originel et U.G.,
« L’éveillé contestataire ».
L’Originel, Revue et Maison d’Edition, aventure éditoriale phare de la Tradition, explore un corpus de références, sorte de "Trésor du Savoir" offrant des dossiers très denses sur les différentes filières littéraires, philosophiques ou spirituelles d’Occident comme d’Orient.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


A l’âge de 49ans, se produisit chez ce personnage hors du commun, ce que lui-même appelle une « calamité », une sorte d’alchimie physiologique qui l’amena à la prise de conscience de « l’état naturel » qui déjà préexiste dans l’organisme vivant.




Motus - décembre 2001

Entretien de J.L. avec Charles Antoni

Originaire de l'Inde, U. G. Krishnamurti - à ne pas confondre avec l'autre Krish-namurti, mondialement célèbre - est assez peu connu. Gopala ne veut pas être importuné, et vous êtes le dernier à l'avoir rencontré pour lui soutirer quelques confidences. Peut-on dire de ce personnage qu'il est une sorte d'anti-gourou?

U.G. est un personnage au-delà de toutes les normes. C'est un anti-tout. Il vient de Madras où il fut élevé dans le cadre de la Société Théosophique. Ses parents, qui lui prédisaient un destin particulier, l'avaient mis dans une école théosophique pour qu'il bénéficie d'un environnement privilégié. Il a suivi l'évolution de Krishnamurti, l'enfant chéri des théosophes, élevé pour devenir le messie du vingtième siècle, mais qui leur a cassé la baraque en rejetant toute autorité spirituelle. Cela lui a sans doute montré la voie. U.G. a poursuivi sa recherche en rencontrant d'autres maîtres tel Ramana Maharshi, mais je crois que Krishnamurti l'a beaucoup influencé. Après la rupture de Krish-namurti avec la sphère des « maîtres », U.G. a conclu que tout cela n'était qu'un fatras.

Krishnamurti a dit: «J'ai pulvérisé le rocher sur lequel j'ai grandi», et «il n'y a pas de chemin qui conduit à la vérité.» UG ne veut-il pas là en rajouter une couche?

Oui, dans la foulée, on peut dire qu'U.G. a voulu pulvériser Krishnamurti également, du moins en paroles. U.G. pense que Krishnamurti s'est malgré tout cantonné dans une position d'autorité, tout en rejetant toutes les autorités. Quant à lui, U.G. rejette radicalement toutes les spiritualités. Il pense que cela ne mène nulle part. Il rejette également le matérialisme, ce qui signifie qu'il ne reste pas grand chose. C'est pourquoi U.G. peut être dangereux pour des personnes qui n'ont pas assez navigué à travers les doctrines spirituelles. Tout à coup, on ne sait plus à quel saint se vouer. Si tout est bidon, où sont les bornes pour se tenir debout ? Par contre, l'expérience d'U.G est instructive pour un chercheur qui s'est cassé la figure sur les peaux de bananes du supermarché spiritualiste.

Quelle est l'idée dominante qui ressort de la démarche d'U.G.?

Il dit qu'on a très peu de chance d'arriver à quelque chose. Son idée, c'est de retrouver l'état naturel, ce que nous sommes tout simplement. Il ne s'agit pas de retourner à l'état animal, mais de ne prendre en compte que les besoins naturels. Il faut revenir à l'état naturel, sans la complication du mental. Pour U.G., le mental est en trop. Cela ne nous empêche pas de savoir ce qu'est un feu rouge, mais la connaissance utile s'arrête là. Je pense que dans le fond, il nie l'évolution humaine en prenant pour exemple l'état lamentable du monde. S'il y a une certaine évolution technologique, on voit bien par ailleurs qu'il se crée des foyers de guerre partout. L'évolution humaine est rudimentaire. Elle n'est faite que de bonnes intentions. U.G. prend l'exemple de l'Inde. Voilà une grande civilisation spirituelle où l'on crève de faim en invoquant le ciel. Il y a quand même un problème.

Non seulement U.G. conteste la tradition spirituelle, mais il considère les grands initiés comme des imposteurs. Il parle du Bouddha comme d'un charlatan qui aurait fait plonger l'humanité dans des conditions encore pires. Comment expliquer ce point de vue extrémiste?

Je crois qu'il s'agit de provocation. Si U.G. avait connu personnellement le Bouddha, il l'aurait sans doute apprécié. Sa provocation est dirigée contre ceux qui ont transformé le message originel. C'est contre les intermédiaires que U.G. s'érige. Il dénonce les magouilles des intermédiaires qui fabriquent des idoles mortes avec la vie elle-même. Dans la philosophie du Chan, on dit : « Si tu vois le Bouddha, crache lui dessus.» Pour les initiés, cette attitude n'est pas iconoclaste. Elle est libératrice.

U.G. ne nie pas avoir vécu un état d'illumination spécial qu'il appelle sa «calamité». Il s'agit d'une expérience très curieuse avec apparition de phénomènes physiques et de traces mystérieuses sur le corps. On pense à une expérience tantrique. De quoi s'agit-il ?

Il parle d'une calamité physique, mais on ne sait pas s'il s'agit d'une montée de kundalini ou d'un processus inconnu. U.G. a vécu cela comme une transformation biologique qu'on ne peut pas relier avec une expérience traditionnelle. Déjà, les Théosophes clairvoyants ne comprenaient rien au processus de transformation de Krishnamurti. Il s'agit de quelque chose qui est au-delà de l'occultisme. Cela proviendrait d'une autre dimension. Cette force ne toucherait que ceux qui veulent sortir du circuit de l'évolution planétaire.

U.G. parle d'une renaissance de la glande du thymus comme certains adeptes de la tradition hermétiste occidentale. C'est un courant initiatique assez secret.

Oui, le système glandulaire est d'une importance fondamentale dans la transformation intérieure. Le contrôle du fonctionnement glandulaire donne le pouvoir sur tout, et particulièrement le thymus qui est le centre de la vitalité et de l'immunité. Cette glande, située derrière le sternum, est atrophiée chez l'adulte, mais elle constitue le réservoir de vitalité chez l'enfant jusqu'à sept ans. U.G. semble connaître le processus de régénération par le thymus. A quatre vingt six ans, il a d'ailleurs l'allure d'un adolescent.

Les adeptes de l'alchimie interne disent que le thymus peut se réveiller et produire à nouveau des hormones qui vont servir à édifier un être éternel à l'intérieur de la créature mortelle que nous sommes. Il s'agirait d'une renaissance. On pense que les cathares ont été massacrés parce qu'ils pratiquaient cette initiation.

Dans le Christianisme, on représente le Christ avec le cœur ouvert et une lumière rayonnante au centre de la poitrine. C'est l'indication que la libération passe par le cœur, et qu'il s'agit d'un processus organique, au lieu du mysticisme dont on entoure ce symbole. Si sternum signifie « rayonnant », on comprend mieux la notion d'amour rayonnant, mais comme dit un maître japonais: « Quand j'entend parler d'amour, je frappe.» C'est pourquoi, lorsqu'il entend parler d'amour, U.G. devient acerbe, car il rejette la sentimentalité, ce qui ne l'empêche pas d'être charmant et de bonne compagnie. L'amour réel n'est pas celui qu'on voit dans la vie ordinaire. L'amour n'est pas de l'humanitarisme. C'est un état qu'on ne peut connaître qu'après un processus de renaissance, mais U.G. ne fait pas de théorie à ce sujet. Il ne dit même pas qu'il faut essayer d'y parvenir. Cela arrive par accident. Il parle d'une «calamité» qui lui est tombée dessus et qu'il supporte comme tout le reste.

Mais si on ne peut rien faire, à quoi bon se fatiguer à chercher?

U.G. dit que malgré tous nos efforts, nous avons peu de chance. On ne sait pas comment et pourquoi ça nous tombe dessus. Il est fort possible que cela arrive lorsqu'on ne croit plus en rien, quand la limite de la désillusion est atteinte. Celui qui est un véritable baroudeur, et qui est parvenu au point où il a tout laissé tomber, à sans doute les dispositions requises, à condition qu'il demeure assoiffé d'absolu. On retrouve cela dans le Zen : l'illumination survient au moment où on s'y attend le moins. C'est l'idée du Chan également. U.G. insiste beaucoup sur cette transformation biologique dont les maîtres spirituels parlent peu, peut-être par prudence, ou parce qu'ils n'y ont pas accès eux-mêmes.

On peut donc dire que U.G. n'est pas un nihiliste, mais qu'il rejette uniquement ce qui n'a aucune importance à ses yeux. U.G. ne cherche pas à transmettre sa connaissance. Il ne veut même pas en parler, alors qu'il prétend être libéré de tout souci et de la peur. Pourquoi n'en fait-il pas profiter les autres?

A mon avis, c'est une question de tempérament. Certains sont disposés à en parler et d'autres, non. Le caractère de U.G. c'est de prendre les choses comme elles sont sans se poser de question. Il a toujours vécu à la limite, puisqu'il a été clochard, dormant dans la rue. Il a sauté à pieds joints dans un lâcher-prise absolu. Il était prêt à se laisser mourir, et d'ailleurs, en cas de maladie, il se « couche dans un coin et attend en gémissant comme un chien.» Il affirme qu'un être vivant n'a pas à se poser de question sur la vie et la mort, ou la vie après la mort. Quelqu'un de vivant est simplement occupé à vivre.

U.G. ne donne-t-il pas l'impression d'avoir atteint la sérénité parce que quelque chose de nouveau est programmé dans son corps, et qu'il sait qu'il est tiré d'affaire?

Pour lui, l'idée d'atteindre quelque chose n'existe pas car il a abandonné tous les concepts. Bien qu'il fasse preuve d'une compassion naturelle, on ne trouve chez lui aucune trace de nos bons sentiments. Il n'est pas missionné pour sauver qui que ce soit. Selon lui, celui qui prétend vouloir aider autrui démontre qu'il éprouve encore des besoins. Vouloir faire du bien ne serait qu'un besoin égocentrique. U.G. va encore plus loin, puisqu'il prétend que tout désir d'accomplir une action provient de l'attachement. Il semble avoir décroché de toutes les convenances, alors qu'il continue à vivre normalement à Londres dans une maison confortable. Personne ne sait d'où lui vient l'argent, car il ne donne pas de conférences et n'écrit pas de livres. Aujourd'hui, il refuse même les interviews, et j'ai été le dernier à l'interroger. On sait qu'il voyage, il va en Chine ou ailleurs, sans laisser d'adresse. Pourquoi voyage-t-il ? Personne ne le sait.

Est-ce qu'en approchant ce personnage, on est tenté de l'imiter?

J'ai rencontré quelqu'un qui s'est débarrassé de toutes les idées que nous traînons péniblement derrière nous. Mais il n'y a rien à imiter. Lorsqu'on pige le truc, on n'a pas envie d'être comme U.G. ou n'importe qui d'autre. On est soi-même. Lui, à quatre-vingt six ans, avec son physique enfantin, donne l'impression d'une grande légèreté. Il adore cuisiner pour ses invités, mais je ne l'ai vu manger que des céréales avec du lait comme un gosse. Il ne vous accable pas de théories. C'est bien rafraîchissant.

© Motus - décembre 2001
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] partage de jean pierre sur
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Dauphin

avatar

Masculin
Bélier Dragon
Nombre de messages : 74
Date de naissance : 11/04/1964
Age : 53
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: "Pertinences Impertinentes"   Jeu 03 Jan 2008, 08:32

C'est rafraichissant, eneffet, comme une bonne douche après une journée de travail. Après la lecture de ces lignes, je me sens léger, ouvrt à tous les possibles.
Merci pour ce partage, Ambre.

Belle journée à tous!

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
http://www.terrenouvelle-ecovillages.be
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: "Pertinences Impertinentes"   Jeu 03 Jan 2008, 10:37

Citation :


une piste tres interessante de max heindel
pour l'allaitement liè thymus
s'est lui également qui gere aussi la tendance de notre polarité, masculin et feminin

voir sur ce lien

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


mais un extrait:
Quand un enfant souffre de malnutrition, il y a un rapide déclin du poids du thymus. Ce qui prouve que le volume et l’état du thymus d’un enfant sont une indication de l’état de nutrition de son corps. Il a été démontré qu’une sous-alimentation de quatre semaines réduisait d’un tiers le volume du thymus.

aussi liè a l'alimentation, d'ou j'en retiens que lorsque l'on "jeune" le thymus va rétrècir
je sous entend bruler les toxines et ne plus alimenter le sang par du vicier alimentaire.
ce qui est prometteur pour faire un nouveau départ spirituel avec une nouvel conduite de vie

le jeune est un des outils primordial pour le dégraissage et le thymus est le premier toucher

une autre particularité d'une plante qui me captive, s'est le thymus ou vulgairement le "thym"
car cette plante doit bien avoir sa raison d'être profonde pour en avoir le même nom
derriere le nom il y a "l'esprit " de la plante, la résonnance "thymus"

si on creuse

Le mot thym vient du latin "thymus" qui désigne toutes les labiées aromatiques, lui même vient du grec "thymos"( faire un sacrifice), le grec provient de l'ancien égyptien tham (odeur): végétal odoriférant pour embaumer les morts.
perso sur le fond que les egyptien appel cet plante odeur alors qu'il y a des roses et d'autres parfum qui mérite ce nom
a mon sens "odeur" ramene a quelque chose de plus subtil pour une conotation lié a l'éther qui devait accompagner le KA , mais en tout les cas pas un sens odeur palpable avec le nez !!! s'est une speculation bien sur , voyez si cela vous parle, mais chez un peuple qui était encore clairvoyant nommer le thym par tham , soit "odeur" y a un sens , s'est par rien d'appeler une plante qui paye pas de mine , hyper rachitique , qui suporte les climats sec , qui se passe d'eau , qui pousse comme le chiendent , et l'appeler par excellence "ODEUR" !!! ça HURLE la renaissance pour l'accompagnement du mort

Ce tham pouvait aussi accompagne le mort dans une initiation de 3 jours ou le mort vivant renait de ses cendres (speculation)

et puis il y a une légende tout aussi interressante qui nous ramene sur isis
Selon une vielle légende grecque, le thym naquit des larmes versées par la belle Hélène, la femme du roi Mélénas, dont l'enlèvement par Pâris déclencha la guerre de Troie plus de 1000 ans avnt notre ère.Ces larmes auraient été transformées en herbe généreuse et parfumée par les Dieux.

Armand Trousseau, un éminent médecin du XIXème siècle, affirmait que le thym était ' l"ennemi de la toxine".
Les Egyptiens et les Etrusques l'utilisaient dans leurs préparations complesxes destinées à embaumer les morts, les grecs pour parfumer l'eau des bains ainsi que les temples, les Romains pour purifier leurs appartements mais également comme eau de toilette .
Une coutume du Midi de la France voulait qu'on place en croix sur les portes, le jour de la St jean, du thym , du romarin afin d'éloigner les sorciers et les fées.Le diable aurait également peur du thym.
Le thym présente des propriétés magiques , il sert à purifier l'espace rituel
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Enfin tout ceci pour dire que le thym est indispensable dans une cure pour le décrassage des scories qui entartre le corps d'un alchimiste pour l'esprit donc a consommer avec overdose







j'espere qu'on arrive a me suivre car je vais un peut trop vite dans les recherches du coke a l'âme

ceci écris je vais me faire un thé au thym
et m'en "mourir" du nom en m'endormant
Jean Pierre pour
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: "Pertinences Impertinentes"   Jeu 03 Jan 2008, 16:30

Citation :
suite
suite a ce qui va suivre il est evident que notre réactif est la condition siné quantique a la reconnaissance
de notre âme compagne de route.


La médecine reconnaît aujourd’hui que le thymus est étroitement lié au bien être et au stress
D’où la tratuction de ce lien me ramène a comprendre que le cette glande est sensible a notre langage, l’ambiance , notre mode relationnel, les musiques, ect…
Et également au son des couleurs
Tous les sons, d'une manière ou d'une autre, résonnent avec ce chakra dans le corps. Il est donc nécessaire d’être joyeux, de positiver, au lieu d’être dans de "aigre" notes de colère ou de négativité .
La qualité des sons avec lesquels on est de résonance est très importante. Essayez d'imaginer les termes que vous utilisé. Réfléchissez sur les mots et les sons qui sont produits par des gens qui sont avec vous.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le chakra du cœur est lié au thymus et à l'élément air
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

et un tres joli texte pour clore cette recherche



De nombreuses observations en médecine alternative rapportent que l'activité du thymus peut être stimulée, entre autres, par le sourire, le sourire vrai. Le thymus est associé au chakra cardiaque. Ce chakra, lorsqu'il est bien équilibré, a la capacité d'apaiser l'âme, de réconforter le cœur et il exprime l'Amour. Pas étonnant qu'un simple sourire sincère soit à la source de son harmonie et en favorise une bonne activité.
Mais qu'est-ce qu'un vrai sourire, un sourire sincère ? C'est celui que l'on fait avec les lèvres bien sûr, mais aussi avec le reste du visage. Le front se déplisse, les muscles du visage se décontractent, les yeux s'agrandissent et leurs coins remontent. Le vrai sourire vient de notre intérieur. Il nous libère de toutes les tensions, change notre attitude, éveille notre système parasympathique, sans parler des effets sur les rides du visage. Ce simple sourire parvient même à dilater les cellules de notre corps par son effet de " lâcher-prise" . En se dilatant , le corps peut ainsi laisser passer les " bouchons" indésirables, les amas de toxines et les nœuds émotionnels. D'ailleurs, en Qi Gong, nous utilisons beaucoup le sourire intérieur dans différents exercices. Les Chinois d'il y a trois mille ans avaient déjà compris toute la force que contient un vrai sourire.
À la lumière de ces informations, il ne vous reste qu'une chose à faire……..SOURIRE AVEC LES YEUX DU CŒUR. Vous ne vous en porterez que mieux. Une petite grippe à l'horizon ou un projet qui avance à tâtons…SOURIEZ ! La vie prendra des couleurs plus vives, votre attitude sera plus sereine, et votre corps, plus sain. Votre entourage aussi en profitera. Tous ces gens autour de vous seront " contaminés" par vos sourires lumineux.
Apprenez à mieux gérer vos dépenses énergétiques faites d'une pierre sept coups…
SOURIEZ DE TOUS VOS YEUX !
Johanne Alary est praticienne en polarité et éducatrice en Qi Gong
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


et il est evident que l'enfant que la mere porte en elle est egalement sensible au son d'amour , au stress et que tout cela stimulera la formation du thymus avant 6 mois (speculation)
nous comprenons aussi que lorsque l'on est dans le désert le thymus est dans une phase qui ne m'est pas encore clarifié
mais qui joue de toute évidence un rôle majeur
répentir, humilité, amour , ambiance de vie , émettent des résonnances qui titille l'ordination de notre thymus.

mon corps étant l'eglise, le thymus n'étant pas loin du coeur de cette eglise
juste pres de l'autel, le thymus étant liè au pain et au sang , a la nourriture qui ouvre a l'esprit
me ramene a songer qu'il n'est pas loin de la communion
Etre en communion d'avec le monde a chaque acte de notre vie est a mon sens une des odeurs des plus harmonieuse
pour le nouvel Adam

le thym se nourrit de tres peu d'eau et pourtant il est tres parfumé lorsqu'il est sec
il se nourrit d'élément plus subtil lié a l'ether peut être ???

aussi

pour le nouvel Adam ..... pomme d'adam..... puberté
lorsque le thymus arrête de croitre s'est a la puberté !!!! a la formation de la pomme


L’une des énigmes que posent parfois les initiateurs au novices a leur entrée dans l’enclos initiatique dit :
-« combien de cœur l’homme possède-t-il ?
- Deux : son cœur et sa pomme d’Adam ! »
Le cœur est l’instance de la personne d’où proviennent les pensées,les désirs et les volitions.Il s’agit d’une pulsion plus que de la formation volontaire d’idées, un individu ne peut pas faire autrement que d’avoir des pensées que son cœur lui envoie.
Elles s’imposent à lui avec une tel force qu’il se sent poussé à les exprimer en paroles.
C’est la qu’intervient le second cœur : la pomme d’Adam qui agit comme un filtre,
Disposé entre le cœur et la bouche, qui retient ces paroles qui ne demande qu’à sortir. Cette censure permet d’éviter de dire des paroles dangereuses

voir page 174 dommage qu'il n'y a pas la suite 175 !!!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Pertinences Impertinentes"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Pertinences Impertinentes"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» texte PS "politique educative territoriale pour l'égalité réelle"
» Un nouveau blog "L'express" consacré à l'éducation
» Sainte Prisca ou Priscille IIIème s. (Rome) et commentaire du jour " L'Epoux est avec eux"
» Etes-vous aussi "laxophobes" (diarrhée)?
» Saint Gaétan de Thienne et commentaire du jour "Qui perdra sa vie à cause de moi la gardera"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: ...dans l air du temps... :: l'éveil de la Kundalini: l’axe dressé au centre de l’Univers et de la Personne-
Sauter vers: