ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 5 - La manipulation de la Féminité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Mer 15 Déc 2010, 03:40

Bonsoir Sursis,


Tout d'abord, la phrase "Tant que l'Homme se plaint..." n'est pas particulièrement défensive. Elle dresse un constat, simple à comprendre:

Tant que l'on se plaint de quelque chose, c'est qu'on est en symbiose par rapport à cet aspect, car on en attend forcément quelque chose. Si l'on n'attend rien, il n'y a pas de raison de se plaindre. Donc plainte=manque= symbiose=immaturité.

Cette phrase est simplement relative à la symbiose maternelle qui contamine les Hommes, se croyant nés et émancipés, alors qu'il n'en est rien.


L'Homme émancipé VOIT clairement la condition et de l'Homme et de la Femme, et n'étant plus dans le jugement moral, forcément dualiste et immature, il comprend simplement ces conditions à la Lumière de la dialectique.

Il sait donc que le Monde est soutenu dans son libre-arbitre et donc sa densité matérielle aussi, par la Féminité sacrifiée au potentiel de la naissance du Soi, crucifiée sur la Croix de la Matière.

Sur ce forum, et en tout cas dans cette section, ce qui m'importe est précisément de faire passer ce message, et de rétablir la Femme, et la Matière (Cendrillon), dans sa juste condition, au-delà des apparences que la dualité peut suggérer.

Alors oui, psychologiquement, les Femmes dérivent autant que les Hommes, et pour des raisons apparentes, narcissiques, similaires. Mais étant seulement apparentes, ces raisons psychologiques ne m'intéressent pas particulièrement.

Seules les raisons spirituelles ont de la valeur à mes yeux, car elles rendent compte de la vérité, de la réalité. Sachant que la Femme est déjà sublimée dans le Soi, on sait aussi qu'elle est en toute circonstance habitée par le Saint-Esprit, et qu'elle est donc à la fois une Prostituée Sacrée et une Vierge Cosmique.

Et qu'elle ne porte pas la responsabilité de l'état du Monde, ni des dérives narcissiques humaines, car elle est déjà sublimée dans le Soi, et c'est l'Homme qui porte donc toute la responsabilité de l'état du Monde.

Cependant, si la Femme ne porte pas la responsabilité de l'état du Monde, elle en porte le poids du libre-arbitre offert aux Hommes. Elle porte le poids transitoire de l'immaturité masculine, et elle a accepté originellement ce sacrifice pour donner une chance au potentiel du Soi.

Pour moi il ne s'agit donc pas de défendre la Femme, mais plutôt de proposer la vision dialectique rectifiée qui permet de remettre les pendules à l'heure, pour qui est en situtation de pouvoir l'entendre et l'accepter. Je veux exprimer ma propre reconnaissance des ces vérités, et parler de ma position d'Homme à cet égard.


Les Femmes ne sont pas exemptes de comportements immatures et irrespectueux, dans le libre-arbitre de la dualité, mais tout ce qui est commis dans ce sens a pris sa source initialement dans l'incohérence corpusculaire masculine.

La Femme absorbe la vanité transitoire de l'Homme. Et lorsque ça déborde... et bien ça déborde. Car une Femme qui n'est pas assez appuyée par sa Flamme Jumelle masculine ne dispose pas d'un ancrage lui permettant d'absorber cette vanité sans en éprouver des contre-coups, car son onde Yin est par nature réceptive, et donc "influençable", déformable.


La Femme est une Personne à part entière, mais l'Homme ne peut le voir et la Rencontrer que s'il accepte de la recconnaître en tant que telle. Car tant que l'Homme persiste dans sa vanité incohérente, il agite et brouille l'onde Yin de la Femme, et dès lors se rend lui-même inapte à reconnaître le Femme en tant que Personne équivalente: il se perd lui-même dans le reflet qu'il engendre narcissiquement dans l'eau Yin qui entoure la Femme, et échoue à percevoir et Rencontrer le Yang central, le Saint-Esprit..

Et par le "jeu" de la dialectique, l'Homme obtient finalement ce qu'il choisit: une illusion projective s'il persiste dans le brouillage dominateur de l'onde Yin de la Femme, ou une véritable Rencontre s'il accepte de reconnaître à l'Autre une réalité personnelle égale à la sienne.


Pour tout cela, il est important de proposer cette vision rectifiée qui peut permettre à certains Hommes de mieux percevoir leur position, et les aider, sans toutefois se substituer à leur choix existentiel.

De plus, l'époque veut, selon moi, que cette rectification s'affirme mondialement dans l'équivalence des polarités sexuées.


Le mécanisme de décalage, dont tu parles, et qui pose problème dans la dualité, est relatif à la mise en oeuvre du premier cycle de la dynamique du Couple Sacré.

Et c'est l'Homme, dans sa réponse attendue, et sa possible responsabilisation, qui détient la clé de rectification de ce décalage. Je pense que l'Homme ne peut pas mûrir s'il reste piégé dans l'illusion de sa toute-puissance, s'il n'accepte pas la vision de sa faiblesse identitaire originelle. Car alors il ne permet pas au facteur mental de la Sophia de former sa cohérence corpusculaire.

Il ne s'agit pas de dévaloriser l'Homme, au contraire, mais de lui présenter la situation dialectique telle qu'elle est dans la dualité, avec les véritables tenants et aboutissants spirituels ( = corpusculaires).


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Mer 15 Déc 2010, 04:21

Sphinx a écrit:
et c'est l'Homme qui porte donc toute la responsabilité de l'état du Monde.

"C'est la faute à personne" dit mon père souvent à propos de rien et de tout...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Mer 15 Déc 2010, 10:55

Eh oui Benoit, on donne les grandes responsabilités aux meilleurs, lol.

Merci beaucoup Stéphane.

D'abord pour tes réponses en toute amitié. Ensuite parce qu'en répondant à mes posts, cela éclaire beaucoup et beaucoup de monde. Mes écrits posent souvent des interrogations, alors qu'en réalité au fond j'en connais les réponses, mais cela reste subjectif.

Le "débordements" des femmes sont généralements induits, mais pas toujours. Parfois même la polarité masculine reprend le dessus. "Une danse" et voilà la tête annonçant la bonne nouvelle qui tombe. Le "c'est pas moi, c'est lui" (Eve et Adam à propos du serpent)" fait aussi partie des dérivent d'un système de protection défaillant qui englue les femmes. Tout cela serait bien sûr peccadille par rapport à l'immaturité masculine, sauf que cela renforce le comportement masculin dans l'erreur.

Parfois mes écrits montent au front en présentant un comportement "cliché" quasi limite (qui fait abstraction de ma véritable personnalité), dans le but d'interpeller... et cela permet de récolter en retour de précieuses informations (tes écrits entre autres) qui éclairent et aussi augmentent ma conscience.

Tout cela est permis ici, car la personne qui eu la géniale l'idée de faire ce forum a aussi l'intelligence et l'ouverture d'esprit de ne pas condamner sur des a priori.

Bien sûr... c'est une femme.

Amitiés.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Mer 15 Déc 2010, 23:09

Bonsoir Sursis,

Citation :
Mes écrits posent souvent des interrogations, alors qu'en réalité au fond j'en connais les réponses, mais cela reste subjectif.
Je ne vois personnellement pas d’interrogations dans tes écrits mais des déclarations répétées souvent non argumentées et parfois contradictoires ainsi que des prises de position fermes : la manipulation de la femme est induite par le comportement des femmes; les « débordements » des femmes sont parfois induits ; les femmes manipulent les hommes VS les femmes se sont adaptées aux comportements masculins dominants ; etc.

Mais est-il possible de penser sans prendre position ?
Ou est-il possible de ne pas rester « prisonnier » d’une idée ?
Oui, avec le mental « circulaire » (cf. « la Dialectique de la Perception »).

Citation :
A toutes fins utiles, je précise dessuite que je décris seulement des situations, et que je ne me plains nullement des femmes. Je vais même faire un aveu, je les aime... et comme c'est plus que réciproque, ça devient même parfois un peu envahissant, mais bon, je sais être gentleman aussi, lol.
Je définis l'amour comme étant un état d'harmonisation vibrationnelle. Ce que nous aimons est, dans un sens très réel, ce qui est en accord avec notre propre vibration fondamentale. Si c’est « envahissant », si c’est « plus que », si la femme ne répond pas à cet amour, ou si l’homme est « gentleman », c’est qu’il n’y a accord vibrationnel.

Citation :
Parfois mes écrits montent au front en présentant un comportement "cliché" quasi limite (qui fait abstraction de ma véritable personnalité), dans le but d'interpeller...
L’énergie subconsciente à l’intérieur de nous s’exprime continuellement et d’une façon automatique - le subconscient fonctionnant à partir de programmes, comme un ordinateur -. Apprivoiser notre esprit subconscient demande une auto-discipline consciente de chaque instant. La discipline de soi devient une réalité lorsque nous nous rappelons en permanence d’employer des pensées, actions ou attitudes « éthiques», même lorsque nous ne sommes pas tout à fait « d’humeur pour cela ».

Citation :
Mais le fait est là. Sur ce site on décortique le comportement des hommes, et bien plus rarement celui des femmes.

Les limitations de l'homme ne sont pas un constat de ma part, mais celui induit par l'absence d'équilibre dans les sujets le concernant ici. Il s'agit d'une dérive inconsciente sur ce site que je mets lumière, rien de plus.

La rubrique entière « La Dialectique de la Perception... l’Envol » (les posts sur le narcissisme, la sexualité narcissique, l’attachement formel, la prédation, la confusion relationnelle, le Couple Sacré, la spéculation, les points de vues spirituels, le sectarisme, les jugements moraux VS dialectiques, ...) « décortique » l’Homme ET la Femme de la même manière, sans parler de la majorité des articles sur le forum qui analyse en profondeur les « Comportements Humains » dans leur « globalité ».

Citation :
Quel est la marge de manoeuvre des hommes ?
Elle est identique à celle des femmes. Le fait de croire qu’il peut en être différemment est la caractéristiques d’un esprit « non-infini » qui base sa connaissance sur l’accumulation de données.

Citation :
Et si on changeait le titre dualiste "La manipulation de la féminité" (c'est à dire en clair "l'homme domine la femme") par une accroche plus constructive dans l'amour telle que "Comprendre la féminité" ?
L’Homme ne domine la Femme. Certains hommes « croient » dominer, essaient de dominer - par soumission - certaines femmes.
En quoi la rubrique (ou le titre) « manipulation de la féminité » n’est-elle pas « constructive » ou n’est-elle pas dans l’Amour ?

Citation :
Généralement vous devriez avoir depuis revu vos prétentions à la baisse, et si c'est le cas il est fort possible qu'il en soit de même avec vos rêves et désirs (mais peuvent-ils réellement l'être ?). Vous sentez alors peut-être un manque de plénitude en vous, (rappellez-vous par contraste, il n'y a pas si longtemps, quand vous avez croisé le regard de cet homme dans la rue), soit vous multipliez les échecs conjugaux et êtes souvent seules... et d'ailleurs, les plus téméraires iraient bien jusqu'à donner des leçons aux hommes pour se prouver qu'elles ont tout compris et que la faute est bien chez l'autre !
Miroir... miroir...

Pour mon bien et celui des autres, je préfère pour répondre à cette phrase parler à partir de mon JE... qui deviens ma propre oeuvre.

« Particulièrement », JE n’ai jamais baissé mes prétentions. JE suis heureuse. JE ne vis pas des « échecs » conjugaux. JE ne suis seule. JE n’ai pas tout compris. JE me remets sans cesse en question. Je suis un Miroir.

Citation :
Ce site, a été créé (merci) par une femme ayant subi les contraintes d'un narcissique pervers, qui envoie donc régulièrement des sujets sur la psychologique défaillante des hommes. C'est pas péjoratif. C'est même super, j'apprends beaucoup de choses. Bravo Nath, tu es un trésor.


(...)Tout cela est permis ici, car la personne qui eu la géniale l'idée de faire ce forum a aussi l'intelligence et l'ouverture d'esprit de ne pas condamner sur des a priori.

Bien sûr... c'est une femme.

Comment définis-tu ces écrits ?

Pour ma part, il m’est impossible de ne pas voir dans ces phrases de la « manipulation »... de la féminité. Suis-je dans l’erreur ?

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Jeu 16 Déc 2010, 10:14

Bonjour Douceur,

Je voudrais bien répondre "oui" à ta dernière question. Et si ta formulation avait été affirmative, c'est à dire plus dans la vérité de l'idée véhiculée, le "non" m'aurait posé autant de problèmes.

Car toute écriture est une manipulation en essence même, et affirmer que je ne suis absolument pas un manipulateur en écrivant est donc une contradiction.

C'est la raison première de ma présentation "Prédateur narcissique, un brin pervers..."

Au passage, on aura remarqué aussi que mes posts ne comportent pratiquement jamais de copier-coller (citation) d'autres connectés. Je ferai exception aujourd'hui.

Pour faire la part des choses, il conviendrait sans doute d'examiner le but de perversion mise en place.


Citation :
Mes écrits posent souvent des interrogations, alors qu'en réalité au fond j'en connais les réponses, mais cela reste subjectif.
Je ne vois personnellement pas d’interrogations dans tes écrits mais des déclarations répétées souvent non argumentées et parfois contradictoires ainsi que des prises de position fermes : la manipulation de la femme est induite par le comportement des femmes; les « débordements » des femmes sont parfois induits ; les femmes manipulent les hommes VS les femmes se sont adaptées aux comportements masculins dominants ; etc.

Les déclarations répétées permettent d'insister sur certains aspects non compris. Développer plus en détail une argumentation surcharge le forum. Une argumentation se voit souvent contre-argumentée, et l'idée finale qui en résulte n'est souvent pas plus nette qu'une affirmation ciblée. Parfois l'information passe au delà des mots et des explications. A un certain niveau, l'explication est obligatoire, à un certain niveau seulement. Et puis ceux qui sont interressés, peuvent toujours demander, je réponds toujours dans ce cas.

Il est connu qu'en sortant des phrases de leur contexte on peu y trouver des contradictions.

IL est curieux que tu n'es pas compris (excuses ma forme affirmative) le sens de mes écrits. Ou se trouve la contradiction entre "les femmes manipules les hommes " et " les femmes se sont adaptées aux comportements masculins dominants" ?

Les femmes en s'adaptant aux fonctionnement des hommes, singent ce comportement.



Mais est-il possible de penser sans prendre position ?
Ou est-il possible de ne pas rester « prisonnier » d’une idée ?
Oui, avec le mental « circulaire » (cf. « la Dialectique de la Perception »).

Ce n'est pas parce qu'on exprime une idée qu'on la soutien.

Citation :
A toutes fins utiles, je précise dessuite que je décris seulement des situations, et que je ne me plains nullement des femmes. Je vais même faire un aveu, je les aime... et comme c'est plus que réciproque, ça devient même parfois un peu envahissant, mais bon, je sais être gentleman aussi, lol.
Je définis l'amour comme étant un état d'harmonisation vibrationnelle. Ce que nous aimons est, dans un sens très réel, ce qui est en accord avec notre propre vibration fondamentale. Si c’est « envahissant », si c’est « plus que », si la femme ne répond pas à cet amour, ou si l’homme est « gentleman », c’est qu’il n’y a accord vibrationnel.

J'ai fini ma phrase par "lol". Apparemment, je devrais aussi argumenter mes plaisanteries.

Toutes les femmes qui ont eu plusieurs enfants savent exactement ce que veut dire le mot envahissant, et cela n'a rien à voir avec une quelconque fréquence vibratoire.

Citation :
Parfois mes écrits montent au front en présentant un comportement "cliché" quasi limite (qui fait abstraction de ma véritable personnalité), dans le but d'interpeller...
L’énergie subconsciente à l’intérieur de nous s’exprime continuellement et d’une façon automatique - le subconscient fonctionnant à partir de programmes, comme un ordinateur -. Apprivoiser notre esprit subconscient demande une auto-discipline consciente de chaque instant. La discipline de soi devient une réalité lorsque nous nous rappelons en permanence d’employer des pensées, actions ou attitudes « éthiques», même lorsque nous ne sommes pas tout à fait « d’humeur pour cela ».

"Apprivoiser" l'esprit, quelle illusion ! Plutôt que l'auto-discipline (qui ne doit pas être négligée), pourquoi ne pas essayer plutôt le lâcher-prise. L'éthique s'impose alors d'elle même. Est-ce manquer d'éthique de démontrer un comportement général ?

Qui sait, peut-être que je ferais des super-efforts pour arriver à montrer un comportement à critiquer , lol.

Citation :
Mais le fait est là. Sur ce site on décortique le comportement des hommes, et bien plus rarement celui des femmes.

Les limitations de l'homme ne sont pas un constat de ma part, mais celui induit par l'absence d'équilibre dans les sujets le concernant ici. Il s'agit d'une dérive inconsciente sur ce site que je mets lumière, rien de plus.

La rubrique entière « La Dialectique de la Perception... l’Envol » (les posts sur le narcissisme, la sexualité narcissique, l’attachement formel, la prédation, la confusion relationnelle, le Couple Sacré, la spéculation, les points de vues spirituels, le sectarisme, les jugements moraux VS dialectiques, ...) « décortique » l’Homme ET la Femme de la même manière, sans parler de la majorité des articles sur le forum qui analyse en profondeur les « Comportements Humains » dans leur « globalité ».

Je prends bonne note que les rubriques que tu cites sont considérés par ceratin comme vérité absolue... subjectivement. C'est à dire que tout y est déjà mis en relief, qu'il n'y a plus rien à rajouter, et surtout pas critiquer. Bref, on ne serait plus sur un forum, mais sur un livre.... C'est quoi déjà l'écriture ?

Citation :
Quel est la marge de manoeuvre des hommes ?
Elle est identique à celle des femmes. Le fait de croire qu’il peut en être différemment est la caractéristiques d’un esprit « non-infini » qui base sa connaissance sur l’accumulation de données.

Et revoilà qu'il nous est servi à nouveau sur ce site le couplet de la supériorité de la femme sur l'homme. Décidement, j'ai pas fini de devoir répéter les choses.

A un autre niveau la marge des hommes est bien différentes de celles des femmes, lesquelles avec leur esprit "infini" ont cependant bien du mal apparemment à s'en rendre compte.

Citation :
Et si on changeait le titre dualiste "La manipulation de la féminité" (c'est à dire en clair "l'homme domine la femme") par une accroche plus constructive dans l'amour telle que "Comprendre la féminité" ?
L’Homme ne domine la Femme. Certains hommes « croient » dominer, essaient de dominer - par soumission - certaines femmes.
En quoi la rubrique (ou le titre) « manipulation de la féminité » n’est-elle pas « constructive » ou n’est-elle pas dans l’Amour ?

Super, tout va bien, on vient d'apprendre que la femme n'est pas dominée par l'homme, qu'elle ne se fait donc pas manipulée. Finalement cette rubrique ne sert donc à rien.

L'amour ne divise pas.

Citation :
Généralement vous devriez avoir depuis revu vos prétentions à la baisse, et si c'est le cas il est fort possible qu'il en soit de même avec vos rêves et désirs (mais peuvent-ils réellement l'être ?). Vous sentez alors peut-être un manque de plénitude en vous, (rappellez-vous par contraste, il n'y a pas si longtemps, quand vous avez croisé le regard de cet homme dans la rue), soit vous multipliez les échecs conjugaux et êtes souvent seules... et d'ailleurs, les plus téméraires iraient bien jusqu'à donner des leçons aux hommes pour se prouver qu'elles ont tout compris et que la faute est bien chez l'autre !
Miroir... miroir...

Pour mon bien et celui des autres, je préfère pour répondre à cette phrase parler à partir de mon JE... qui deviens ma propre oeuvre.

« Particulièrement », JE n’ai jamais baissé mes prétentions. JE suis heureuse. JE ne vis pas des « échecs » conjugaux. JE ne suis seule. JE n’ai pas tout compris. JE me remets sans cesse en question. Je suis un Miroir.

Il est préférable ne pas répondre sur la première partie, c'est une question d'éthique. Une remarque, mes écrits portaient sur la généralité.

Les "Je" à répétition ne sont pas vraiment en accord avec le mot miroir.



Citation :
Ce site, a été créé (merci) par une femme ayant subi les contraintes d'un narcissique pervers, qui envoie donc régulièrement des sujets sur la psychologique défaillante des hommes. C'est pas péjoratif. C'est même super, j'apprends beaucoup de choses. Bravo Nath, tu es un trésor.


(...)Tout cela est permis ici, car la personne qui eu la géniale l'idée de faire ce forum a aussi l'intelligence et l'ouverture d'esprit de ne pas condamner sur des a priori.

Bien sûr... c'est une femme.

Comment définis-tu ces écrits ?

Un site est quelque part un reflet de la personne qui le conçoit.

On peut avoir subi des contraintes, donner une orientation à son oeuvre tout en restant ouvert à la critique pour l'améliorer. En général, les hommes montrent un comportement plus vindicatif. Je puise des informations sur ce site qui me sont fondamentales.

Pour ma part, il m’est impossible de ne pas voir dans ces phrases de la « manipulation »... de la féminité. Suis-je dans l’erreur ?

J'ai répondu en préambule à cette question. Bien se rappeler aussi que le but est plus important que la forme.

Merci. Amitiés Douce Soeur.







Revenir en haut Aller en bas
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Jeu 16 Déc 2010, 10:54

Bonjour à tous

Je suis votre débat avec intérêt quoi qu'un peu limité par mes connaissances en psychologie.
Si j'interviens aujourd'hui c'est que, par expérience personnelle, il me semble qu'il ne faille pas aborder les rapports homme/femme à partir d'une vision purement sentimentale, mais sous l'angle d'un plan principal et purement évolutif. C'est la Grande Loi Universelle de l'Évolution qui gère tous les aspects de nos vies jusqu'aux plus petits détails et les couples se forment et se défont uniquement en vertu d'un plan d'évolution qui permet le développement des individus comme de l'univers tout entier depuis le Big Bang. Les sentiments amoureux n'interviennent que pour soutenir le "plan divin" en fonction des épreuves déterminées par les destins prévus pour chaque être humain en transit dans ce monde. Les âmes ne se rencontrent pas par hasard dans le temps comme dans l'espace. Pour les mathématiciens, notre univers est ordonné et son expansion obéit aux règles définies par des des équations complexes comportant un nombre infini d'entrées comme de sorties. Ainsi, comme vous avez pu le constater les uns et les autres au cours des séparations qui ont probablement parsemé vos vies, tout comme le décrit le groupe rock Rita Mitsuko " Les histoire d'amour finissent mal en général" . En effet l'Amour ne devient un gage de bonheur uniquement que lorsqu'il s'inscrit dans un processus de progression défini à l'avance. Il m'apparaît à partir de mon propre vécu que les histoires d'amour durables ne se vivent qu'à la fin des cycles des évolutions personnelles juste avant le "saut final" de l'élévation de conscience
C'est d'ailleurs un des arguments fréquemment avancés pour justifier les séparations lors des procédures de divorce, "avec lui ou elle je n'avance plus.

Pour en revenir à la manipulation de la féminité, par intuition induite par la grande douleur d d'une expérience personnelle et en intégrant cette intuition dans la vision de Joachim de Flore exprimée dans son ouvrage l''Évangile Éternel" correspondant aux ères du Père, puis du Fils, puis aujourd'hui du Saint Esprit, il est possible de considérer qu'il y ait eu l'Ère de la Femme, puis l'Ère de l'Homme et que l'Ère dans laquelle nous entrons serait celle du Couple Sacré. Union Sacrée qui restaurerait et pérenniserait l'Équilibre, condition indispensable au saut final de l'élévation du niveau de conscience qu'on appelle "ascension".

Nous vivons une époque de transition et d'adaptation que nous devons réussir pour que le couple Féminin/Masculin retrouve enfin la stabilité dans son évolution.
C'est, il me semble tout l'enjeu du débat que vous nous proposez, douceur, sphinx et sursis sur ce sujet O combien important de la manipulation de la féminité.
Les processus individuels et généraux de progression coïncident. La manipulation de la Féminité doit maintenant cesser et les Hommes et les Femmes devraient unir leurs cognitions dans une nouvelle compréhension des rapports masculin/féminin.
A partir de ces considérations, il me semble que les femmes doivent surpasser leurs instincts maternels et mettre en avant leurs intelligences, et les hommes dominer les grandes souffrances que leur infligent leurs instincts sexuels sur-développés.

Je ne vais pas faire l'hypocrite, je viens de vous exprimer ma conviction personnelle, issue de mon expérience tout à fait atypique comme l'a d'ailleurs été l'ensemble de ma vie.
bonne journée à tous.




Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Jeu 16 Déc 2010, 11:17




Merci Kernoa!



Citation :
Pour en revenir à la manipulation de la féminité, par intuition induite par la grande douleur d d'une expérience personnelle et en intégrant cette intuition dans la vision de Joachim de Flore exprimée dans son ouvrage l''Évangile Éternel" correspondant aux ères du Père, puis du Fils, puis aujourd'hui du Saint Esprit, il est possible de considérer qu'il y ait eu l'Ère de la Femme, puis l'Ère de l'Homme et que l'Ère dans laquelle nous entrons serait celle du Couple Sacré. Union Sacrée qui restaurerait et pérenniserait l'Équilibre, condition indispensable au saut final de l'élévation du niveau de conscience qu'on appelle "ascension".

Nous vivons une époque de transition et d'adaptation que nous devons réussir pour que le couple Féminin/Masculin retrouve enfin la stabilité dans son évolution.
C'est, il me semble tout l'enjeu du débat que vous nous proposez, douceur, sphinx et sursis sur ce sujet O combien important de la manipulation de la féminité.
Les processus individuels et généraux de progression coïncident. La manipulation de la Féminité doit maintenant cesser et les Hommes et les Femmes devraient unir leurs cognitions dans une nouvelle compréhension des rapports masculin/féminin.
A partir de ces considérations, il me semble que les femmes doivent surpasser leurs instincts maternels et mettre en avant leurs intelligences, et les hommes dominer les grandes souffrances que leur infligent leurs instincts sexuels sur-développés.


Je ne vais pas faire l'hypocrite, je viens de vous exprimer ma conviction personnelle, issue de mon expérience tout à fait atypique comme l'a d'ailleurs été l'ensemble de ma vie.
et pour rappel ceci que je relisais hier soir:

Tsaddé
l'Androgyne


Post-it:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La 18e lettre.
Est la lettre plus importante du livre "Rencontres avec la Splendeur" car c'est son énergie qui a créé le signe du Verseau. Nous pénétrons donc actuellement sous l'influence de cette extraordinaire lumière qui vient nous chercher.
Sa valeur numérique est 90, en résonance avec Teith (9) et Tsaddé finale (900).
9 est le plus grand chiffre qui évoque la gestation, l'achèvement d'un cycle, l'ouverture sur l'Universel... 9 x 10 est bien approprié pour l'ère du Verseau...
Au premier abord, l'eau et le feu ne peuvent s'unir. L'eau projetée sur le feu l'éteint. L'eau chauffée par le feu s'évapore et disparaît. Cette union subtile existe pourtant dans le plan vibratoire de Tsaddé et manifeste une énergie d'une grande puissance.
L'Eau vive du Verseau est donc bien l'Eau soleil, ce qui n'est pas sans rapport avec l'éternel féminin solaire et la force fulgurante du Saint-Esprit.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Ven 17 Déc 2010, 00:23

Bonsoir Sursis,

Citation :
Citation :
Mes écrits posent souvent des interrogations, alors qu'en réalité au fond j'en connais les réponses, mais cela reste subjectif.
Citation :
Je ne vois personnellement pas d’interrogations dans tes écrits mais des déclarations répétées souvent non argumentées et parfois contradictoires ainsi que des prises de position fermes : la manipulation de la femme est induite par le comportement des femmes; les « débordements » des femmes sont parfois induits ; les femmes manipulent les hommes VS les femmes se sont adaptées aux comportements masculins dominants ; etc.
Les déclarations répétées permettent d'insister sur certains aspects non compris. Développer plus en détail une argumentation surcharge le forum. Une argumentation se voit souvent contre-argumentée, et l'idée finale qui en résulte n'est souvent pas plus nette qu'une affirmation ciblée. Parfois l'information passe au delà des mots et des explications. A un certain niveau, l'explication est obligatoire, à un certain niveau seulement. Et puis ceux qui sont interressés, peuvent toujours demander, je réponds toujours dans ce cas.

Un forum est par définition un endroit oú le gens se réunissent pour discuter donc « échanger des idées ». La surchage dont tu parles n’a donc aucun sens. Comment puis-je discuter avec toi sur une déclaration/affirmation que je vois « duelle voire involutive » si tu n’argumentes alors que tu es persuadé que ce sont les « autres » qui ne comprennent pas et donc « insiste/persiste » ? Mais dans quelle voie ?

Je prends l’exemple du mot « induit » que tu utilises ici et sur d’autres postes. L’induction vu comme Conduire, mener qqn à une action, à un comportement : est selon mon point de vue, un refus pur et simple de la Responsabilité Personnelle, acte qui est décrié en terme de Victime/Bourreau. C’est ne pas accepter que ce qui m’arrive, que ce que je fais, provient de moi-même et rien que de moi-même. C'est ne pas comprendre que tout ce que je vis, que je me provoque l'est dans un but d'éducation personnelle.

Citation :
Citation :
A toutes fins utiles, je précise dessuite que je décris seulement des situations, et que je ne me plains nullement des femmes. Je vais même faire un aveu, je les aime... et comme c'est plus que réciproque, ça devient même parfois un peu envahissant, mais bon, je sais être gentleman aussi, lol.
Citation :
Je définis l'amour comme étant un état d'harmonisation vibrationnelle. Ce que nous aimons est, dans un sens très réel, ce qui est en accord avec notre propre vibration fondamentale. Si c’est « envahissant », si c’est « plus que », si la femme ne répond pas à cet amour, ou si l’homme est « gentleman », c’est qu’il n’y a accord vibrationnel.
J'ai fini ma phrase par "lol". Apparemment, je devrais aussi argumenter mes plaisanteries.

Toutes les femmes qui ont eu plusieurs enfants savent exactement ce que veut dire le mot envahissant, et cela n'a rien à voir avec une quelconque fréquence vibratoire.
Je n’ai pas réduit le « je les aime » a un amour « eros », ni a un amour « philia ». Je l’ai au contraire étendu à l’Amour Agapé autrement dit à l’amour de l’ETRE.

Citation :
Citation :
Parfois mes écrits montent au front en présentant un comportement "cliché" quasi limite (qui fait abstraction de ma véritable personnalité), dans le but d'interpeller...
Citation :
L’énergie subconsciente à l’intérieur de nous s’exprime continuellement et d’une façon automatique - le subconscient fonctionnant à partir de programmes, comme un ordinateur -. Apprivoiser notre esprit subconscient demande une auto-discipline consciente de chaque instant. La discipline de soi devient une réalité lorsque nous nous rappelons en permanence d’employer des pensées, actions ou attitudes « éthiques», même lorsque nous ne sommes pas tout à fait « d’humeur pour cela ».
"Apprivoiser" l'esprit, quelle illusion !
J’ai parlé d’apprivoiser l’esprit du « subconscient » ce qui n’est nullement une illusion mais bien une Maîtrise.
Citation :
Plutôt que l'auto-discipline (qui ne doit pas être négligée), pourquoi ne pas essayer plutôt le lâcher-prise. L'éthique s'impose alors d'elle même.

Il n’y a pas à privilégier un domaine plutôt qu’un autre. Il y a des « Maîtrises » : maîtrise de soi, discipline de soi, amour de soi, etc.

Le lâcher-prise nous permet de laisser couler le courant de la vie plutôt que d’y résister et le seul moment où l’on peut sentir ce courant est dans le « maintenant ». Par conséquent, lâcher-prise veut dire accepter le présent totalement, sans réserve, et renoncer à la résistance intérieure qui s’oppose à ce qui est. Cette résistance qui s’accentue quand les choses vont mal, montre qu’il y a un décalage entre les exigences ou/et les attentes du mental et ce qui est. Ce décalage est celui de la souffrance.

Citation :
Est-ce manquer d'éthique de démontrer un comportement général ?
Un comportement général n’est pas un comportement « cliché » et devrait alors « contenir » ton comportement, ta personne également –qu’ici pourtant tu aliènes-. Un cliché par définition est une image banale et stéréotypée. Les stéréotypes correspondent à des traits ou des comportements que l’on attribue à autrui de façon arbitraire. En ce sens, les stéréotypes sont une manifestation des préjugés.

Citation :
Citation :
Mais le fait est là. Sur ce site on décortique le comportement des hommes, et bien plus rarement celui des femmes.
Les limitations de l'homme ne sont pas un constat de ma part, mais celui induit par l'absence d'équilibre dans les sujets le concernant ici. Il s'agit d'une dérive inconsciente sur ce site que je mets lumière, rien de plus.
Citation :
La rubrique entière « La Dialectique de la Perception... l’Envol » (les posts sur le narcissisme, la sexualité narcissique, l’attachement formel, la prédation, la confusion relationnelle, le Couple Sacré, la spéculation, les points de vues spirituels, le sectarisme, les jugements moraux VS dialectiques, ...) « décortique » l’Homme ET la Femme de la même manière, sans parler de la majorité des articles sur le forum qui analyse en profondeur les « Comportements Humains » dans leur « globalité ».
Je prends bonne note que les rubriques que tu cites sont considérés par ceratin comme vérité absolue... subjectivement. C'est à dire que tout y est déjà mis en relief, qu'il n'y a plus rien à rajouter, et surtout pas critiquer. Bref, on ne serait plus sur un forum, mais sur un livre.... C'est quoi déjà l'écriture ?
Ceci est ta propre interprétation de mes écrits...

Tu écris que le site est « en dérive inconsciente », je te réponds le site analyse de manière équitable le comportement des humains donc des hommes ET des femmes à part égale.

Personnellement, je rajoute, je pose des questions, je relève, je parle de moi, je contredis – cela sera pris pour certain comme de la critique, des donnes, du narcissisme, etc. pour d’autres pas du tout et c’est parfait comme cela -. Ce site est bien vivant... et donc pas du tout statique car en perpétuelle évolution.
Citation :
Citation :

Quel est la marge de manoeuvre des hommes ?
Citation :
Elle est identique à celle des femmes. Le fait de croire qu’il peut en être différemment est la caractéristiques d’un esprit « non-infini » qui base sa connaissance sur l’accumulation de données.
Et revoilà qu'il nous est servi à nouveau sur ce site le couplet de la supériorité de la femme sur l'homme. Décidement, j'ai pas fini de devoir répéter les choses.
A un autre niveau la marge des hommes est bien différentes de celles des femmes, lesquelles avec leur esprit "infini" ont cependant bien du mal apparemment à s'en rendre compte.
Oú ai-je écrit que la femme est supérieure à l’homme ???

Si tu places la marge de manoeuvre des hommes en-dessous, – ce qui n’est pas mon cas ! car je perçois l’Homme « à mes côtés » - et si tu abordes la question sous un autre angle de vue que le mien (dans ce cas « plus bas ») alors oui, tu verras en effet une supériorité de la femme... qui selon ma position existentielle n’est pas.

Comment comprends-tu la marge de manoeuvre ?

Citation :
Citation :
Et si on changeait le titre dualiste "La manipulation de la féminité" (c'est à dire en clair "l'homme domine la femme") par une accroche plus constructive dans l'amour telle que "Comprendre la féminité" ?
Citation :
L’Homme ne domine la Femme. Certains hommes « croient » dominer, essaient de dominer - par soumission - certaines femmes.
En quoi la rubrique (ou le titre) « manipulation de la féminité » n’est-elle pas « constructive » ou n’est-elle pas dans l’Amour ?
Super, tout va bien, on vient d'apprendre que la femme n'est pas dominée par l'homme, qu'elle ne se fait donc pas manipulée. Finalement cette rubrique ne sert donc à rien.
Tu exprimes : « en clair, l’homme domine la femme » qui est une généralité = globalisation = mondialisation (= manipulation).
Je te réponds en tant que personne sexuée différenciée, que tous les hommes ne dominent, il n’y en a que « certains ». Les hommes autour de moi ne me dominent, ni moi ces derniers. Comme écris plus haut, ils sont « à mes côtés » donc ils ne font partie de la généralité.
Citation :
L'amour ne divise pas.
De quel amour parles-tu ?

Citation :
Citation :
Généralement vous devriez avoir depuis revu vos prétentions à la baisse, et si c'est le cas il est fort possible qu'il en soit de même avec vos rêves et désirs (mais peuvent-ils réellement l'être ?). Vous sentez alors peut-être un manque de plénitude en vous, (rappellez-vous par contraste, il n'y a pas si longtemps, quand vous avez croisé le regard de cet homme dans la rue), soit vous multipliez les échecs conjugaux et êtes souvent seules... et d'ailleurs, les plus téméraires iraient bien jusqu'à donner des leçons aux hommes pour se prouver qu'elles ont tout compris et que la faute est bien chez l'autre !
Miroir... miroir...
Citation :
Pour mon bien et celui des autres, je préfère pour répondre à cette phrase parler à partir de mon JE... qui deviens ma propre oeuvre.
« Particulièrement », JE n’ai jamais baissé mes prétentions. JE suis heureuse. JE ne vis pas des « échecs » conjugaux. JE ne suis seule. JE n’ai pas tout compris. JE me remets sans cesse en question. Je suis un Miroir.
Il est préférable ne pas répondre sur la première partie, c'est une question d'éthique. Une remarque, mes écrits portaient sur la généralité.
J'ai donné plus haut, mon avis sur les "généralités"... Nous ne sommes pas des robots même si on essaye de nous programmer à penser et agir comme la masse mais bien des personnes uniques. Ma réponse est en conséquence...

Sphinx, au début de cette rubrique, fait remarquer que le problème est justement le manque de différenciation sexuée entre les personnes sexuées d'oú la confusion, la symbiose, etc.

Citation :
Les "Je" à répétition ne sont pas vraiment en accord avec le mot miroir.
Peux-tu t’expliquer ?

Citation :
Car toute écriture est une manipulation en essence même, et affirmer que je ne suis absolument pas un manipulateur en écrivant est donc une contradiction.

C'est la raison première de ma présentation "Prédateur narcissique, un brin pervers..."

Pour faire la part des choses, il conviendrait sans doute d'examiner le but de perversion mise en place.
Il y a confusion. Je n’ai pas analysé ta Personne – tu te définis comme tu le désires – et n’analyserai donc le « but » de tes perversions.

Tu expliques le fond de tes écrits encadrés alors que je demande d’analyser/de définir/de caractériser tes écrits eux-même dans le sens sont-ils, selon toi, éthiques ou pas ? J’ai mentionné des phrases expressives qui « cachent » pour moi, un acte concret, subtil même si apparemment non conscientisé.
Citation :
J'ai répondu en préambule à cette question. Bien se rappeler aussi que le but est plus important que la forme.
Non. Je te contredis, à nouveau, la forme - comme le choix des mots d’une lettre/d'une réponse - véhicule les énergies de l'auteur. Dire que le but est plus important, c’est faire fit de la Communication Énergétique.

La communication énergétique authentique, inaliénable est la communication la plus efficace, la plus clairement et directement perçue.

La plus efficace car nous ne devons rien faire pour que cela fonctionne. Il ne faut même pas être conscient, éveillé spirituellement ou pratiquer quoi que ce soit mais elle est aussi la moins connue/reconnue. Je dirais même qu’elle est souvent inconnue voire dénigrée ou sciemment ignorée.

Il ne faut donc posséder aucun don, aucune capacité particulière pour « communiquer » en pensée (qui n’est pas « lire les pensées » ou communication télépathique) avec les autres car c'est une communication « humaine », propre à toutes personnes et donc présente également, par exemple, chez les handicapés mentaux ou les autistes. Cette communication, chez eux, est souvent le seul moyen de communication authentique d'ailleurs.

Le Verbe, le logos, c’est la parole, les écrits et aussi la pensée, la raison - la pensée (logos) exprimée par le langage (logos).

Nos pensées (écrits) que nous en soyons conscient ou pas, qu'elles soient duelles, refoulées ou vécues véhiculent toujours (sans exception) des énergies et sont donc « PERÇUES », de manière instinctive par les individus encore en sommeil et de manière consciente par les autres. Nos pensées percevables sont également créatrices : elles créent en puisant dans ce qu'il y a à l’intérieur de notre inconscient, subconscient et/ou dans notre conscient.

Les instincts de sympathie/antipathie, de méfiance/confiance proviennent principalement des communications énergétiques : si nous éprouvons de l'antipathie sans raison apparente pour une personne, c'est sans aucun doute car nous percevons énergétiquement les clivages, les attentes, les manipulations voire l’agressivité tout court de cette personne à notre égard. Et ceci, même si le plus souvent, cette personne est « en paroles, en gestes, par écrit » souriante, aimable, polie, galante, etc. mais tout cela, seulement en apparence, « en SURFACE ».

Quand une lettre postée, par exemple nous brûle les doigts lors de sa réception. Ce sont les énergies de son auteur que nous vivons au travers de notre corps. Ceci est une réalité au même titre que le simple échange énergétique au travers d’un ordinateur.

En conclusion, non seulement nous sommes responsables de nos paroles et de nos actes mais nous sommes également toujours responsables de l’énergie que nous répandons autour de nous au travers de nos pensées/écrits.

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Ven 17 Déc 2010, 02:35

C’est « drôle » que tu fasses remonter le post sur l’androgynie, Ambre, et ce le jour même oú je vois pour la première fois (rêve télépathique) à quoi ressemble l’androgynie « masculine » (androgynie dans le sens de polarité -énergies masculine et féminine- intégrée ou pas, et comment, dans un homme dans ce cas précis).

Le premier homme qui m’est apparu était petit, maigre et d’aspect chétif. Le second homme grand, d’allure noble avec un corps ferme respirant la santé, n’était ni mince, ni gros... juste « enbaumé » comme il faut pour sa haute taille.

Le premier surgissant soudainement à 10 cm de mois, se retourne soudainement et découvre sa poitrine côté gauche. A moitié dénudé, à ma grande surprise, je vois sur son sa chemise pendre un petit sein de femme flasque, flétrie et tombant. Pas beau du tout ! Étrangement, je perçois un travestissement. Cet homme me nargue en tenant cette poitrine de sa main gauche pointée dans ma direction. Je ne perçois pas sous les vêtements, la poitrine droite. Je m’éloigne de lui.

Mes pas me mènent vers un groupe de personnes discutant en cercle (comme dans un camp) oú cet homme de haute taille assis sur une chaise pliante genre chaise de pécheur mais sans dossier attire mon attention. Je l’observe de loin mais une personne du cercle me le cache en partie. Je m’approche donc plus pret mais reste cachée. Il y a pénombre donc, je ne distingue pas ces traits clairement, il semble porter les cheveux pas trop courts avec un large frange. Je suis surprise par la beauté (pas vraiment dans le sens plastique du terme), la sérénité et le calme qu’ irradie cet homme car cela en est un -je le perçois distinctement -. Pourtant en se penchant vers l’avant pour s’accouder sur ses propres cuisses, me saute aux yeux, un aspect physique que je n’avais remarqué. De sous le vêtement qui entre-temps s’était transformé en une robe d’été rose satin à fines bretelles surgissent deux superbes seins. Cette poitrine généreuse, proéminente ondule avec grâce sous la robe au profond décoletée. En bougeant, l’homme imperceptiblement dévoile, la poitrine gauche que je découvre légèrement plus large que la droite. Je suis fascinée. Je trouve cela tellement « Naturel » qu’il ait « aussi » une poitrine. Je comprends qu’il s’agit d’un Homme « complet ».


Petite information, la partie gauche dans le rêve, le côté du coeur physique, concerne toujours les affections et tout ce qui touche aux sentiments. Le côté droit, signe tout le reste : la santé, le travail, la matérialité...

Je ne sais trop si placer ce rêve à cet endroit est judicieux ou pas... il peut trouver une juste place dans la rubrique Androgyne comme dans Légende personnelle et dans celle-ci également (???)

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Ven 17 Déc 2010, 10:22

Bonjour,

Je connais très bien une personne hermaphrodite. C'est aussi un sujet très intéressant car son comportement est une caricature de certaines femmes typées masculines sous "des airs" très féminins, comme aussi bien sûr des hommes efféminés. Mais comme le sujet traite de la féminité, ce dernier aspect sera donc occulté.


Avant cela quelques précisions à Douceur.

J'avais pourtant bien dit que le forum risquait d'être surchargé, et je vais tenter de ne pas trop en rajouter. D'autant que "le jugement " sur mes écrits relèvent d'une position "morale", donc subjective, et pas du tout dialectique.

En effet, Douceur affirme que mes écrits la "brûlent". Elle tente donc d'expliquer une perception subjective par la dialectique et rentre en conflit avec elle même.

Du coup, ensuite elle s'auto-persuade qu'elle a rasion . "Je suis heureuse, je vais bien, ... je ... je .. je..."

Où ai-je dit antérieurement que Douceur était malheureuse ? Nulle part !

Mais peut-être mes écrits "brûleraient"aussi tous les autres lecteurs. Dans ce cas je les remercie de leurs bon sens et réserve.

Mais voilà, "dans l'ordre des choses", mes écrits (comme les votres) sont justes à leur place sur ce forum, et correspondent aux personnes qui les lisent. Peut importe que je sois ceci ou cela, s'ils sont là et que vous les lisez, c'est qu'ils correpondent à votre (notre) "extériorisation".

Alors peut-être aussi qu'on essait de m'expliquer des choses que je ne saisis pas, car je n'aurais pas encore l'ouverture suffisante pour les comprendre.

Je ne vais donc pas répondre point par point aux invectives. Ceux qui ont déjà compris mes propos et surtout ma position (pertinentes ou non) n'en ont pas besoin, et les autres comprendront bien un jour.

Une parenthèse pour dire que j'ai ouvert un sujet "connexion directe" où je mentionne l'ouverture des mains. Regardez celles de E. Tollé pendant ses explications. Je ne suis pas fan du personnage, ni de la longueur de ses explications, biens que ses idées de base apparaissent judicieuses.

Et une autre pour dire que la perception accrue de notre univers ne saurait garantir un point de vue objectif ... à son égo.


*************

Pour en revenir à ma connaissance hermaphrodite, elle a chosie assez tôt l'option féminine. Elle (donc !) a maintenant tous les attribus d'une femme (à grand renfort de chirurgies multiple aussi), et se comporte comme telle. Sauf que son analyse analogique l'empêche de saisir exactement les situations. Le pire, c'est qu'en devenant plus mature, (elle a actuellement 42 ans), plus elle se conforte uniquement dans l'artificialité de ses protections identitaires mises en place il y a longtemps et qui ont fait généralement leurs preuves... au détriment de l'ouverture d'esprit.

Mais qu'est donc la maturité ? Une amie très proche qui fait apparaître parfois par la pensée de magnifiques et vrais pétales de roses, (c'est à dire une diablesse pour certains lol), définit la maturité comme la sagesse qui évite de faire deux fois la même erreur. La maturité serait donc le fruit d'un raisonnement mental et analogique suite à l'expérimentation. De fait, la maturité enfermerait quelque part.

C'est pour cela qu'il faut revenir à l'état "d'enfant" pour saisir "l'Insaisissable".

Il conviendrait donc d'avoir la maturité de redevenir "enfant".

Etre "enfant" est l'état qui précède la "maturité", mais c'est aussi l'état qui le suit.

Quel est le rapport avec la choucroute ?

Demandez-à un enfant !

Amitiés.














Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 420
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Ven 17 Déc 2010, 10:35

Douceur, avec ta communication énergétique, l'androgyne-homme complet que tu as perçu est surement quelqu’un du forum …
Plutôt un homme donc … quoiqu’avec les androgynes on ne sait jamais.

Ca peut donc être Sphinx, ou Kernoa, ou Sursis, ou moi !
A moins que ce ne soit Ambre …

Dans ce rêve, on voit bien la différence entre l’individuel et le collectif..

Quand il est seul, le sein est flasque… comme un sein de femme qui a allaité… Narcissisme femme-enfant.

Quand il est en groupe, dans la position du penseur, sa poitrine est généreuse et superbe. On est dans le collectif, on n’est plus dans le narcissisme, on est passé du point au cercle, du centre à la périphérie…

Merci beaucoup Douceur pour ce partage :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Ven 17 Déc 2010, 10:54

Eh ben, heuresement que ce n'est pas un homme qui ait décrit un rêve pareil avec autant de précision sur les seins ! Ca empiète un peu sur l'éthique quand même.

Et bien sûr l'homme sur la chaise est grand... et brun aussi je paris, lol !

Et si c'était Douceur elle même !

Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 420
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Ven 17 Déc 2010, 11:36

Lol !

Si Douceur a vu l'androgyne masculin, elle doit surement incarner l'androgyne féminin ...

Ce qui nous ferait le couple Akhénaton-Néfertiti, bel exemple de couple androgyne.

Douceur, tu as écris : ni mince, ni gros, juste 'embaumé' .... ?? il a des bandelettes?
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Ven 17 Déc 2010, 12:01

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Peinture de Fernand Khnopff de celle que l on nomme Britomart, dite
" the woman warrior "
l Androgynat ?

belle journée à vous tous...et belles réflexions!
.

ps:
"l oeuvre" de Khnopff( et de Gustave Klimt) m a toujours passionnée et interpellée...

La vision de Fernand Khnopff
Le tableau intitulé “L'Art” ou “Le Sphinx” ou “Les caresses” dépeint principalement l'union des aspects masculin et féminin au sein de l'être, le voyage de retour vers l'état androgyne.
Le tableau met en relation l'horizontalité (Terre ou 4), la verticalité (2) et l'inclinaison ou mieux l'inclination des deux êtres masculin et féminin cherchant à se fondre dans l'Un (3 = 2+1) 3. Ce dernier trait est souligné par la position triangulaire des deux corps. D'ailleurs, ils s'effleurent, se caressent tout à la joie de leur destinée commune.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Ven 17 Déc 2010, 19:33

Bonsoir à toutes et tous,


pffff... que de prose! Et moi qui me voudrait "en vacances" !!!


Benoît:

Je parle de responsabilité, pas de faute ou de culpabilité.


Sursis:

l'argumentation est la seule façon d'éviter que l'écrit ne sombre dans la manipulation. Le débat contradictoire vise à pousser l'argumentation autant que besoin est.

Toute forme de manipulation de la communication résulte d'un amalgame (volontaire ou non) entre la Raison et l'Emotion.

Il est donc fondamental, pour cela, de privilégier l'argumentation, et de recentrer sur celle-ci à la moindre dérive, car elle permet de décontaminer la Raison de l'Emotion, et donc aussi réciproquement.


Citation :
Je ne vais donc pas répondre point par point aux invectives.

Je n'ai pas noté d'invectives dans vos échanges. Je n'y ai pas ressenti d'agressivité caractérisée. Et en ce qui concerne Douceur, je n'ai perçu aucun amalgame manipulateur: elle reste dans l'argumentaire.

J'ai par contre noté l'une ou l'autre incompréhension, comme dans cette "supériorité de la Femme sur l'Homme" que tu "relèves", mais qui ne correspond pourtant pas du tout à ce que Douceur a écrit.

Citation :
Je prends bonne note que les rubriques que tu cites sont considérés par ceratin comme vérité absolue... subjectivement. C'est à dire que tout y est déjà mis en relief, qu'il n'y a plus rien à rajouter, et surtout pas critiquer.

Je ne vois pas de quoi tu déduis cela, ni dans les interventions de Douceur, ni d'une façon générale. Veux-tu bien expliciter?



Kernoa:

Je suis globalement en accord avec ce que tu écris.

Les relations amoureuses, narcissiques, sont prévues pour aboutir à la rupture. Et c'est la négocation correcte de cette rupture qui, affirmant la vérité relationnelle, permet de faire évoluer notre véhicule narcissique.

En somme, si la rupture est mal négociée (négation de l'Autre, conflit, dévalorisation), elle n'ouvre pas sur une Séparation interpersonnelle mieux affirmée, mais sur un clivage endurci, donc une symbiose renforcée: la rupture mal négociée n'est pas une vraie rupture, mais au contraire la cristallisation de la symbiose relationnelle. Même si les deux Personnes vivent ensuite dans le clivage l'une de l'autre, et même à grande distance et sans aucune communication apparente, les ponctions énergétiques de la symbiose continueront, et seront même plus ancrées, voire plus puissantes qu'avant. Ce n'est pas une vraie Séparation.

Une rupture est véritablement une rupture, une Séparation (comme déconfusion de la symbiose), lorsqu'elle n'aboutit pas à un rejet de l'Autre, mais au contraire à une reconnaissance accrue de la réalité et de la valeur d'autrui. Dans un tel cas, on s'apercevra ensuite qu'il n'y a jamais eu vraiment rupture (en tant que clivage), et que seules des illusions relationnelles, relatives au transfert amoureux, ont été démystifiées.


C'est une question de levier: l'Autre est un point d'appui. La relation est un levier. Plus la relation est assez investie, entière, plus le levier est bien engagé sur le point d'appui.

La rupture programmée est l'opportunité donnée d'utiliser le levier relationnel. Mais il peut être utilisé dans deux sens opposés: celui de la sublimation narcissique, de la démystification, de l'éthique, du Respect de l'Autre, ou bien celui de la cristallisation narcissique, du renforcement de l'illusion, de la négation de l'Autre.

Selon le cas, le véhicule narcissique progressera, ou régressera.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Ven 17 Déc 2010, 22:39

Bonsoir Sursis,

Citation :
Citation :
Quand une lettre postée, par exemple nous brûle les doigts lors de sa réception. Ce sont les énergies de son auteur que nous vivons au travers de notre corps. Ceci est une réalité au même titre que le simple échange énergétique au travers d’un ordinateur.
J'avais pourtant bien dit que le forum risquait d'être surchargé, et je vais tenter de ne pas trop en rajouter. D'autant que "le jugement " sur mes écrits relèvent d'une position "morale", donc subjective, et pas du tout dialectique.

En effet, Douceur affirme que mes écrits la "brûlent".

Au cours du développement de ma pensée sur la communication énergétique, je n’ai utilisé aucun mot imagé ni n’ai mis de guillemets autour de mot « brûler » pouvant induire en erreur.

Dans la partie que tu relèves, je distingue lettre postée/doigts=corps physique=touché directe; de lettre/ordinateur=touché indirect. Et je précise que dans les deux cas, ce sont des réalités.


Anecdote : Je dois avoir 15-16 ans quand en retirant le courrier de la boite postale, une carte postale me brûle (littéralement) les doigts. Dans ma surprise, je la jette par terre : une de mes tantes nous faisait savoir qu’elle était entrée en sanatorium car n’allant pas bien. Au-delà des mots un « appel au secours, un cri de détresse, un SOS » que les 2 phrases « sobres » n’indiquaient est, pour moi, pourtant nettement percevable. Je me souviens que pendant plusieurs jours et ce inlassablement, je demanderai à mes parents : Avez-vous déjà répondu à Maria ? En précisant, elle en a besoin ! Tellement besoin !
Ma tante se sucidera peu de temps après... à 38 ans.

Citation :
Elle tente donc d'expliquer une perception subjective par la dialectique et rentre en conflit avec elle même.

Du coup, ensuite elle s'auto-persuade qu'elle a rasion . "Je suis heureuse, je vais bien, ... je ... je .. je..."
= analyse (subjective) de ma personne = tentative d’invalider ma personne = non Respect de ma personne.

Qu'est-ce l’Éthique ?

Citation :
En matière d'Amour et de partage, voyez-vous, l'hérétisme c'est d'être soi-même, sans dissimulation, soi-même avec soi, soi-même avec autrui, sans peur, sans faire de rétention.




Citation :
Une parenthèse pour dire que j'ai ouvert un sujet "connexion directe" où je mentionne l'ouverture des mains. Regardez celles de E. Tollé pendant ses explications. Je ne suis pas fan du personnage, ni de la longueur de ses explications, biens que ses idées de base apparaissent judicieuses.

Citation :
Un moyen simple et instantané pour se connecter avec son "Coeur" : ouvrir ses mains et les garder ouvertes .
Il est dit dans de nombreux écrits que les chakras des mains, des poignets, des coudes et des épaules sont le prolongement du chakra du coeur. Aujourd’hui, pour le vivre différemments dans mon corps, je sais que c’est un enseignement tronqué. De part et d’autres de notre chacra du coeur et ce, à distance égale de celui-ci, se réunissent 5-5 chacras délimiter par le canal central christique. Ce sont ces 5-5 chacras qui descendent dans nos mains... pour autant, évidemment, que ces chacras (et ADN respectifs) soient actifs. Donc, il n’y a de connection « simple et directe » dans le sens oú tu l’écris.

Citation :
Et une autre pour dire que la perception accrue de notre univers ne saurait garantir un point de vue objectif ... à son égo.
De quel point de vue ou « angle de vue » parles-tu ? Peux-tu développer ?

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Ven 17 Déc 2010, 23:48

Je dois avouer, Sursis, que tu brodes énormément.

Pour la raison manifeste que tu ramènes sur le terrain de ta Personne en particulier de nombreux aspects qui te sont pourtant répondus dans la neutralité d'une saine argumentation, au point de les adultérer tendancieusement par rapport à leur signification initiale.

Régulièrement, j'ai eu affaire dans cette section du forum, à des interlocuteurs(trices) qui glissaient vers le procès d'intention (confusion Raison/Emotion) à l'égard de ma Personne.

Toi, tu as plutôt tendance à transformer les propos d'autrui comme s'ils te faisaient un procès d'intention à toi. C'est la première fois que je rencontre une telle forme de "communication adultère" aussi nettement.


Exemple:


Douceur a écrit:

Citation :
Quand une lettre postée, par exemple nous brûle les doigts lors de
sa réception.


Elle utilise donc clairement ceci en exemple de ce qu'elle désire exprimer dans son argumentaire, par rapport à l'importance de la "forme-énergie" dans la communication.

Toi, tu relèves:

Citation :
En effet, Douceur affirme que mes écrits la "brûlent".

On constate que visiblement, ce qu'a écrit Douceur est extrait de sa connotation exemplative, argumentaire, pour être récupéré et détourné sur le plan d'une connotation personnelle, qui n'était pourtant pas du tout manifeste dans l'intervention de Douceur.

Ce procédé de détournement permet de donner l'apparence qu'on reprend les arguments d'autrui, sans pourtant devoir les contre-argumenter sur leur terrain, puisqu'on les exporte sur un autre terrain, celui du "procès d'intention", qui est personnel, et qui amalgamant la Raison et l'Emotion, court-circuite superficiellement l'importance de la rigeur argumentaire dans le débat.

Dans l'exemple utilisé, la confusion entre Raison et Emotion intervient dans le sens où Douceur donnait simplement un exemple de perception énergétique dans le cadre de son argumentation (Raison), et cet exemple a été transformé en sentiment (Emotion) qu'éprouverait Douceur dans le cadre-même de cet échange.

Voilà donc clairement l'amalgame Raison/Emotion démystifié.

Je crois qu'il est important, dans l'optique du Respect de nos interlocuteurs (trices) de ne pas dévoyer leurs argumentations de la sorte, même si peut-être cela se fait plus ou moins inconsciemment. Il s'agit de conscientiser ces dérives dans la communication.


Amitié,

steph




Dernière édition par Sphinx le Ven 17 Déc 2010, 23:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Ven 17 Déc 2010, 23:50

Merci chère Douceur!


Citation :
Qu'est-ce l’Éthique ?

Citation:
En matière d'Amour et de partage, voyez-vous, l'hérétisme c'est d'être soi-même, sans dissimulation, soi-même avec soi, soi-même avec autrui, sans peur, sans faire de rétention.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Bonne nuit ...
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Sam 18 Déc 2010, 01:05

Sphinx a écrit:
Benoît:

Je parle de responsabilité, pas de faute ou de culpabilité.

Oui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Sam 18 Déc 2010, 08:44

La peinture de KHNOPFF plus en avant :

Celle de droite est plus interessante que celle de gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Sam 18 Déc 2010, 17:36

Bonjour,

Plusieurs aspects.

En premier lieu, il est vrai que mon raccourci sur la brûlure est limite. Je suis parfois un peu "brut de pomme", surtout lorsque je ne prends pas le temps de bien tout lire. Il n'est pas dans mes intentions de nier l'existance de qui que ce soit, ce serait d'ailleurs idiot de Me nier. Non, vraiment il s'agit d'une perception erronée.

Mes commentaires ou argumentations (lorsqu'il y en a, lol) ne visent jamais ni une personne ni un genre. Je sais cependant qu'ils peuvent être perçus comme cela. D'ailleurs mon écriture apparaît dualiste.

Douceur rime avec "Splendeur" (surtout naturelle), et non, ce n'est pas une manipulation, une simple constatation.

Ceci-dit, il est question ici de "manipulation de la féminité". J'ai attiré l'attention sur certaines raisons de cette manipulation. Mes écritures manquent d'arguments c'est un fait, je ne le nie pas, et j'en ai même expliqué les raisons.

Ces explications des raisons seraient apparemment insuffisamment argumentées.

Dois-je maintenant fournir des explications sur l'insuffisance supposée de mon argumentation traitant sur les raisons expliquant ... les raisons pour lesquelles l'argumentation de mes écritures seraient minimalistes ?

OK, voyons donc ce que cela donne.

La dialectique est une démonstration par un ensemble d'argumentations cohérentes afin de convaincre.

Cependant on ne peut opposer la cohérence, la logique, qu'a ceux qui s'y conforment. Or qu'en est-il ?

Sphinx écrit "Pffff" (que de prose... ).

Le petit Robert indique : "Interjection exprimant l'indifférence, le mépris. Pff, il est bien incapable"

En dialectique Sphinx opposerait une indifférence teinté de mépris pour citer l'incapacité qui serait révélée dans la "prose" qu'il vient de lire.

Donc, Sphynx exprimerait du mépris.

Continuons,

Sphinx rajoute.... "Et moi qui voudrait en en "vacances" !!!

Comment comprendre ?

S'il y a du mépris et de l'indifférence, pourquoi donc se résigner à ne pas partir en vacances, c'est à dire à répondre ?

Il y a donc contradiction entre les deux pharses. A moi que de ce mépris (l'expression "partir en vacance" indique une irremplaçabilité) est né une inclinaison à aider par ses connaissances.

Mais voilà, que peut-on accréditer comme valeur à une personne qui s'estime lui-même irremplaçable au point de ne pas partir en vacance pour répondre sur le site ?

Alors bien sûr, je ne pense rien de tout cela, il est évident que Sphinx a voulu simplement exprimer dans une boutade qu'il saisissait "mes manquement", convaincu à force de travail, pardon, grâce à l'expérience acquise par sa pratique de Modérateur, de plus en jugeant mes propos par analogie comme il le dira plus loin.

Donc, tout le monde à bien compris ce que voulais dire Sphinx, pourtant en toute dialectique, il y aurait beaucoup de choses à dire. Mais le fait est, que quand Sphinx fait de l'Humour (on va dire ça), personne ne trouve à redire, alors si j'en fais moi (lorsque j'ai écrit "J'aime les femme et c'est plus que réciproque, ça devient même un peu envahissant, mais je suis gentleman, lol"), on analyse mes propos et on demande des justifications.

Sans tomber dans la position de la victime chère à tous narcissique pervers, les faits sont là et tétus.

Et qui vient justifier une telle position ? Tu as raison Spinx, les propos de Douceur ne seraient pas vindicatifs, juste discriminatoires.

Bref, on vient de voir que l'explication dialectique est inutile pour exprimer certains points de vue puisqu'ils sont (seraient) admis de tous... enfin de bonne foi, et parfaitement inutile lorsqu'un préjugé existe.

Alors, pourquoi expliquer dans le détail chacune de mes interventions ? D'autre part, a-t-on répondu à mon interrogation afin de savoir si beaucoup de femmes sur ce site ont eu maille à partie evec un narcissique pervers ? Est-ce tabou ?

Eh bien je vais y répondre. Toutes les femmes contactées sur ce forum ou sur d'autres forums du reste, sauf une peut-être (non non, ce n'est pas une manipulation), ont été victimes d'un narcissique-pervers. Alors deux possibilités. soit c'est le fruit du "hazard" (vite j'ai encore le temps de jouer au loto), soit je les attire. A votre avis comment et pourquoi ?

On entre là dans le coeur de la véritable manipulation, mais apparemment, personne ne veut vraiment s'y voir. Alors là non plus, par respect, je ne vais pas argumenter. Les descriptions des seins flasques et tombant ont déjà fait assez de dégâts plus haut.

******

Concernant la justification que m'a demandé Sphinx (qui rejoint celle de Douceur portant sur la perception et l'égo) relatif à mon appréciation des affirmations subjectives éditées sur ce forum, lesquelles de mon point de vue sont sujettes à caution, car subjective :

Le paragraphe qui précède pourrait déjà donner déjà une explication suffisante. Je vais détailler cependant. Si une personne à une expérience mystique forte et voit ou ressent certaines "aspects" jamais vues, elle va penser que ce qu'elle à vécu est peut-être "vrai" mais subjectif. Mais si d'autres personnes affirment avoir vécu des expériences similaires elle va être convaincu que ses propres ressentis sont "la vérité". Et pourtant, en toute logique cela reste du subjectif, rien d'autre, et ne prouvent rien.

Par exemple, si plusieurs personnes situées en différents endroits font un repas très salé, s'ils boivent pour la première fois une eaux pétillante salée (type Baboit), ils la jugeront tous trop salée, ce qui n'est pas réellement le cas.

Attention, il n'est pas dit ici que ce qui est affirmé sur le site est faux, juste que ce sont des points de vue subjectifs. Ils ne doivent pas limiter l'ouverture d'esprit, or c'est ce qu'ils semble se passer.

En effet, le système d'argumentation par la dialectique mis en place sur ce site (une bonne chose) devrait aussi tenir compte parfois des détails volontairement omis. s'il suffisait de lire pour comprendre, tout le monde serait des saints, avant même de les avoir... les seins ! Le respect de la personne, en l'occurence du connecté, passe aussi dans l'acceptation de ses écrits, y compris dans leurs sens pouvant paraître incomplêts (ou trop techniques) ... au début. Se découvrir dans l'Inssaisisable peut également se faire par des voies en dehors même de nos conceptions.

J'ai dis (subjectivement donc) : "Enfance (A) puis maturité (B) puis enfance(C)". Ceux qui sont enfants (A) comprennent parfois les choses sans explications détaillées. Les matures (B) valident les informations, mais s'enferment souvent dans celles-ci .... si ces matures ne passent pas à l'étape (C).

Amitiés.

PS : Les vacances t'attendent Sptef.

































Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Dim 19 Déc 2010, 04:39

Bonsoir Sursis,


Citation :
En premier lieu, il est vrai que mon raccourci sur la brûlure est limite.

C'est un doux euphémisme!


Citation :
La dialectique est une démonstration par un ensemble d'argumentations cohérentes afin de convaincre.

Non, pas du tout. Le but n'est pas de convaincre, mais de décontaminer éventuellement les points de vue des contributeurs par le débat contradictoire.

C'est pourquoi l'argumentation est fondamentale: c'est la seule méthode impartiale, neutre, purement logique, qui permet de faire la clarté à partir de la confrontation des points de vue.


Citation :
Sphinx écrit "Pffff" (que de prose... ).

Le petit Robert indique : "Interjection exprimant l'indifférence, le mépris. Pff, il est bien incapable"

C'est surtout selon moi une onomatopée, donc ce n'est PAS UN MOT.

On trouve sur internet d'autres définitions :

"interjection signifiant l'indifférence, le défi".

Mais c'est aussi le bruit que fait une fuite, un pneu qui se dégonfle, un chat mal luné, etc.

C'est dans dans l'idée du dégonflement que je l'utilise ici, effectivement au second degré ("humour"), pour caractériser la confrontation entre mon état d'esprit "en vacances", et l'ampleur qu'a pris un fil de discussion en l'absence de connexions régulières de ma part.

Il n'y a donc pas la moindre connotation méprisante, même pas au second degré.

C'est un dégonflement au second degré.


Lorsque dans l'échange, dans le dialogue (dialectique), un point n'est pas clair, une expression est imprécise, ou semble témoigner de quelque chose de problématique, il est toujours possible de confronter les impressions paranoïdes que l'on aurait relativement à ces expressions, à leur auteur, afin de s'en faire expliquer la signification donnée.

C'est donc ce qui se produit ici: confronté, j'explicite ma signification relativement à l'expression "problématique". (Je crois que dans ce cas-ci, tout le monde avait bien saisi la neutralité de mon expression dans cette onomatopée)


Citation :
S'il y a du mépris et de l'indifférence, pourquoi donc se résigner à ne pas partir en vacances, c'est à dire à répondre ?

Il y a donc contradiction entre les deux pharses. A moi que de ce mépris (l'expression "partir en vacance" indique une irremplaçabilité) est né une inclinaison à aider par ses connaissances.

Comme il a été précisé, il n'y a pas de mépris, donc la contradiction tombe à l'eau.

Le fait de ne pas "partir en vacances" correspond, au contraire de ce qui a été avancé (mépris, irremplaçabilité) à un souci de respect des contributeurs de cette section dialectique du forum.

En effet, dans le cadre du débat contradictoire (dialectique), un élément essentiel du respect des contributeurs consiste à leur répondre, en qualifiant leurs arguments, leurs points de vue, sans pour autant être forcément d'accord avec ceux-ci.

Cela consiste à être Présent à l'Autre dans l'échange. Et c'est essentiel, même si par ailleurs, on a parfois envie de prendre un peu de "champ" ("vacances"). Cette Présence dans le débat contradictoire fait partie de l'Huimilité.

La dialectique argumentaire est humble dans sa simplicité logique, c'est pourquoi l'argumentation est essentielle. Un aspect de cette humilité est la "Présence de réponse".


Citation :
Alors bien sûr, je ne pense rien de tout cela, il est évident que Sphinx a voulu simplement exprimer dans une boutade qu'il saisissait "mes manquement",

Non, l'onomatopée dont objet ne te concernait pas personnellement. Pas du tout. Tu établis encore des connotations personnelles là où il n'y en a manifestement pas.

Cette onomatopée, comme précisé, concernait uniquement mon "dégonflement second degré".


Citation :
convaincu à force de travail, pardon, grâce à l'expérience acquise par sa pratique de Modérateur, de plus en jugeant mes propos par analogie comme il le dira plus loin.

Pas du tout.

Tout d'abord je suis formé de façon fort complète à l'analyse transactionnelle. Si on ajoute à cela mon propre chemin spirituel et cathartique , et mon approche dialectique, je suis fort bien préparé, autant théoriquement, que pratiquement, à l'analyse des processsus de communication.

Ce n'est donc ni par rapport à ma "fonction" de modérateur (très secondaire au demeurant), ni par analogie, que j'ai réalisé une analyse de tes procédés de communication, analyse qui n'est par ailleurs pas du tout un jugement, mais un constat.

Encore une fois, en impliquant ici le verbe "juger", tu fais glisser une analyse neutre vers un procès d'intention personnel que je te ferais.


Citation :
on analyse mes propos et on demande des justifications.

Sans tomber dans la position de la victime chère à tous narcissique pervers, les faits sont là et tétus

Je confirme pourtant que tu fais là du "Calimero", et que tu ramènes encore une fois sur le terrain personnel du simple argumentaire auquel tu es confronté.

Citation :
Tu as raison Spinx, les propos de Douceur ne seraient pas vindicatifs, juste discriminatoires.

C'est une affirmation qui demande à être démontrée. Et d'abord il faudrait que tu confirmes ou que tu infirmes le caractère péjoratif éventuel (probable vu le contexte) que tu donnes au mot "discriminatoire". Il existe une "discrimination positive", et c'est même le sens premier du mot, que j'utilise dans le cadre de la discrimination dialectique des polarités.


Citation :
Alors, pourquoi expliquer dans le détail chacune de mes interventions ?

Par respect pour les autres contributeurs au débat.


Citation :
D'autre part, a-t-on répondu à mon interrogation afin de savoir si beaucoup de femmes sur ce site ont eu maille à partie evec un narcissique pervers ? Est-ce tabou ?

Ce n'est certainement pas tabou.

Mais c'est à elles de se manifester librement. Et elles peuvent ne pas avoir envie de le faire. Et aucun sondage n'a été réalisé à ce propos.

Comment peux-tu exprimer une vexation par rapport à un tel sujet?

Pose ta question aux Femmes du forum, et voit ce que répondent... celles qui acceptent éventuellement de s'exprimer sur cette question.


Citation :
Eh bien je vais y répondre. Toutes les femmes contactées sur ce forum ou sur d'autres forums du reste, sauf une peut-être (non non, ce n'est pas une manipulation), ont été victimes d'un narcissique-pervers. Alors deux possibilités. soit c'est le fruit du "hazard" (vite j'ai encore le temps de jouer au loto), soit je les attire.

Soit... il y a effectivement une majorité de Femmes dans ce cas sur ce forum, ou même de façon plus large encore, et ce n'est ni le hasard, ni une attraction de ta part, mais une donnée plus globale.



Citation :
Attention, il n'est pas dit ici que ce qui est affirmé sur le site est faux, juste que ce sont des points de vue subjectifs. Ils ne doivent pas limiter l'ouverture d'esprit, or c'est ce qu'ils semble se passer.

L'ouverture d'esprit est protégée et promulguée par le débat contradictoire, qui est la règle de cette section dialectique: tout ce qui est affirmé peut être sainement confronté argumentairement. Mais aussi toute dérive de la communication vers du procès d'intention et autre confusion symbiotique sera dénoncée (sans jugement).

Rien n'est posé comme savoir absolu, puisque tout est confrontable dans l'Humilité de l'argumentaire.


Citation :
J'ai dis (subjectivement donc) : "Enfance (A) puis maturité (B) puis enfance(C)". Ceux qui sont enfants (A) comprennent parfois les choses sans explications détaillées. Les matures (B) valident les informations, mais s'enferment souvent dans celles-ci .... si ces matures ne passent pas à l'étape (C).


L'idée est de s'approprier notre conscience foetale, refoulée depuis la naissance.

Or, pour réintégrer cette conscience foetale inévitablement refoulée, il faut intégrer la cohérence (circularité de l'Esprit = simplicité d'Esprit).

La simplicité d'Esprit est donc relative à la Connaissance de la circularité. Et la Connaissance de la circularité est la dialectique, qui n'est ni simpliste, ni complexe.

Le simplisme tout autant que la complexité sont deux formes mentales linéarisées, dévoyées par la toute-puissance foetale refoulée.

Donc pour devenir enfin l'adulte dans sa maturité, à savoir celui qui a intégré l'enfant dans sa simplicité d'Esprit, il s'agit d'intégrer la Dialectique.

En fait, c'est un point avec lequel je suis en accord avec toi, ce parcours "Enfant-Adulte-Enfant". Enfin, plutôt: "Enfant refoulé - "Adulte" immature - Adulte intégré par l'Enfant réintégré".

Tu ne t'es peut-être pas rendu compte que par ce processus que tu proposes, tu fais de la dialectique, et tu confortes la thèse de l'intégration de la circularité.

Car "ta" translation A-B-A correspond à une trajectoire circulaire, puisqu'il s'agit de revenir à l'origine, mais pas du côté d'où l'on est parti, car il est question d'intégrer cette origine, et donc il faut l'aborder par le côté non-refoulé (pour justifier au final le refoulement dans la naissance du Soi à lui-même).


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Dim 19 Déc 2010, 10:37

Merci Sphinx pour le temps que tu consacres dans les explications dialectiques.

Une argumentation est avancée par nature pour démontrer. Il est exact que demontrer n'est pas forcement convaincre, mais argumenter avec raison se fait dans un but d'unifier... dans la conviction.

Bon, on peut "jouer" sur les "mots" avec les dictionnaires, les causes des expressions (assez voisines) sont bien plus intéressantes.

Le fondement de mon précédemment message n'était pas de discerner ton humour, ni d'en déterminer les différents degrés, simplement que l'on peut affirmer et soutenir un point de vue par l'explication logique... (Du reste j'ai aussi bien précisé qu'il n'y avait aucun mépris dans tes propos... juste un peu de hauteur... bien compréhensible du reste.)

J'ai aussi souvent remarqué dans tes écrits une analyse détaillée des faits sans pour autant pousser plus en amont dans les causes. Par exemple, pourquoi donc le pneu qui se dégonffle ? Cette expression implique un gonflement, etc... etc...
Bon, c'est vrai aussi que cela devient lourd.

La demonstration de la discrimination des propos de Douceur est déjà faite par l'analyse qu'elle produit sur mon humour.

De plus j'expose un cause à sa suite des "je Suis.. , je ... je ....", et il me fut répondu que je niais sa personne, sans aucune contre-argumentation dialectique de la cause que je propose. C'est particulièrement incongru, car si je niais Douceur, je n'écrirais pas sur ses propos. La réalité serait plutôt tout le contraire.

Or tu dis toi-même Sphinx qu'elle me répond en dialectique. Alors ???

Concernant la situation des femmes sur ce forum (il y a tant de choses à expliquer pour elles), pourrais-tu démontrer en dialectique où se situe "l'expression de ma vexation" supposée ?

Calimero ne disait pas que des sottises, et Gros-Minet avait bien du mal à le saisir. Généralement les messages contenus dans mes écrits se comprenent sur la distance. Analysés dans l'instant et dans l'intention supposée que l'on m'affuble ne permet pas d'en saisir la réelle portée. C'est aussi une forme d'auto-limitation.

Je pense que quelques-uns ici ont une fonction majeure. Elargir la conscience dans la synergie permet d'accroître le rayonnement en Nous. Le dialogue argumenté de manière trop consensuel n'est pas toujours celui qui éclaire le plus en profondeur.

Amitié,

JC















Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Dim 19 Déc 2010, 21:11

Bonsoir Sursis,

Citation :
La demonstration de la discrimination des propos de Douceur est déjà faite par l'analyse qu'elle produit sur mon humour.
Je n’ai pas analysé ton humour, ton « lol ». En fait, j’ai analysé tout le reste – pris au premier degré - SAUF l’humour.
Tu le remarques toi-même :
Citation :
J'ai fini ma phrase par "lol". Apparemment, je devrais aussi argumenter mes plaisanteries.
Je ne l’ai analysé parce que je l’ai perçu énergétiquement comme un palliatif, un essai en vu de détourner l'attention de tes exemples sur le comportement des femmes à l'égard des hommes.


Citation :
De plus j'expose un cause à sa suite des "je Suis.. , je ... je ....", et il me fut répondu que je niais sa personne, sans aucune contre-argumentation dialectique de la cause que je propose. C'est particulièrement incongru, car si je niais Douceur, je n'écrirais pas sur ses propos. La réalité serait plutôt tout le contraire.

Or tu dis toi-même Sphinx qu'elle me répond en dialectique. Alors ???
J’ai essayé de suivre une logique qui elle, ne semble pas avoir été comprise. La première réponse correspond à la première ligne, la seconde à la seconde phrase.
Citation :
Citation :
Elle tente donc d'expliquer une perception subjective par la dialectique et rentre en conflit avec elle même.
= analyse (subjective) de ma personne = tentative d’invalider ma personne = non Respect de ma personne.

Citation :
Citation :
Du coup, ensuite elle s'auto-persuade qu'elle a rasion . "Je suis heureuse, je vais bien, ... je ... je .. je..."
Qu’est-ce que l’éthique ?
En matière d'Amour et de partage, voyez-vous, l'hérétisme c'est d'être soi-même, sans dissimulation, soi-même avec soi, soi-même avec autrui, sans peur, sans faire de rétention.
= réponse aux Je, Je, Je.

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   Dim 19 Déc 2010, 23:09

Citation :
Attention, il n'est pas dit ici que ce qui est affirmé sur le site est faux, juste que ce sont des points de vue subjectifs.

Nous vivons en 3D et la grille de 3 dimensions - qui chacune (1D, 2D, 3D) détient des portions de notre conscience nous permettant de faire l'expérience d’objectivation - peut être comprise comme une « plateforme de PERCEPTION » basée sur nos 5 sens. Actuellement, comme nous sommes habitués à percevoir à partir de cette plateforme « unique », tout ce qui se trouve en dehors de ce plan perceptif est pris comme subjectif.

Citation :
Plate-forme inertielle

Une plate-forme inertielle (ou plate-forme à inertie ou centrale à inertie) est un dispositif qui conserve la même position dans un repère universel (fondé sur les étoiles par exemple) et cela indépendamment des mouvements du mobile qui le transporte. Il est donc utilisé comme système de guidage.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Plate-forme
Les scientifiques ont démontré l’existence des ADN « non-codants » (ADN poubelles) – une proportion importante de nos gènes - et reconnaissent aujourd’hui que les « séquences »/fréquences de nos gènes jouent un rôle important :

Citation :
Le projet ENCODE (« Encyclopedia of DNA Elements ») 1 visait à étudier les fonctions des gènes humains.
En 2007, après 4 ans de travail d’identification et de classement d’éléments fonctionnels de 1 % du génome humain (30 000 paires de base), les auteurs du programme Encode concluent que l’ADN a des fonctions plus complexes que ce qu’on pensait : Sur les 3,3 milliards de paires de bases de l’ADN humain, si seules 1,5% codent effectivement directement la synthèse protéique, le reste (3,25 milliards de paires de bases) autrefois considéré comme de "l'ADN poubelle" inutile ou relique d’inclusions ou erreurs passées de duplication apparaît finalement avoir une importance fonctionnelle.
Même les ADN non codant (qui se chevauche souvent avec des séquences codant des protéines) sont presque tous transcrits en ARN (non codant) qui jouent un rôle important de régulation de l'expression protéique.
Comme 50 % environ des gènes étudiés ont été choisis au hasard, les chercheurs supposent que ceci pourrait être vrai pour l’ensemble du génome humain.humain, si seules 1,5% codent effectivement directement la synthèse protéique, le reste (3,25 milliards de paires de bases) autrefois considéré comme de "l'ADN poubelle" inutile ou relique d’inclusions ou erreurs passées de duplication apparaît finalement avoir une importance fonctionnelle.

http://fr.wikipedia.org/wiki/ADN_non_codant
En partant du principe qu’un ADN, constitué de différents brins et codes électromagnétiques (+ et -), se réencode, se réactive, une personne en Évolution qui aurait, disons, 3,5 ou 4 brins voire plus d’ADN activés ne pourrait avoir qu’une perception « plus vaste et subtile » car ayant accès à une fréquence/séquence « plus large de perception » que la personne qui n’a que 2,5 à 3 brins d’activés. Les nouveaux niveaux de vibration sont donc des plans de perceptions à partir desquels une partie de nous-mêmes percevra une « autre » objectivation.

Citation :
Par exemple, si plusieurs personnes situées en différents endroits font un repas très salé, s'ils boivent pour la première fois une eaux pétillante salée (type Baboit), ils la jugeront tous trop salée, ce qui n'est pas réellement le cas.
Ceci est un exemple de perception 3D qui réduit l’expérimentation au goût. Mais si une personne dans un pays disons sans mer, n’a fait l’expérimentation des goûts salés « marins », elle ne pourra en effet que trouvé cette eau trop salée. Et ce constat, ne sera en rien subjectif mais bien objectif par rapport à sa plateforme de perception personnelle.

Petite parenthèse rapide pour illustrer : un repas bien salé - comme habituel dans le pays oú je vis – s’avère aujourd’hui ne pas être saupoudré de « pur sel (NaCl) » mais d’un mélange parfois allant jusqu’à 50/50% de NaCl et KCl (chlorure de sodium qui « réglerait » l’hypertension - alias les pseudos « bienfaits » du fluor - ). Cet empoisonement de la population a commencé dans les années 50 – scandale qui tente d’être étouffé aujourd’hui mais qui est parti d’un simple constat fait par un homme : « Pourquoi ma transpiration n’a plus un goût salé comme dans mon enfance ? » - sous prétexte que le sel provoquerait de nombreux problèmes de santé (hypertensions, problèmes cardiovasculaires, ostéoporose, etc.). De nombreux produits (pour régime par exemple), même en provenance des pays marins contiennent du KCl donc oui, une eau pétillante salée avec du « vrai sel » peut paraître plus salée.


Conclusion, les points de vue d’une même plateforme de perception ne restent « subjectifs » que tant que l’entièreté des niveaux de fréquence d’un ADN n’est intégré, que tant que les codes électromagnétiques (24 codes/brin) d’un brin dans leur ensemble ne sont activés.


Citation :
Si une personne à une expérience mystique forte et voit ou ressent certaines "aspects" jamais vues, elle va penser que ce qu'elle à vécu est peut-être "vrai" mais subjectif. Mais si d'autres personnes affirment avoir vécu des expériences similaires elle va être convaincu que ses propres ressentis sont "la vérité". Et pourtant, en toute logique cela reste du subjectif, rien d'autre, et ne prouvent rien.
Le « poids de la preuve » n’est supporté par les personnes qui expérimentent mais par les personnes qui doutent, qui n'analysent qu’à partir de la 3D comme c'est le fait chez les scientifiques, les nombreux cartésiens, sceptiques, etc.

Pour en rester à notre thème de départ, c'est-à-dire aux polarités masculines/féminines mais dans ce cas, expérimentées personnellement, on constate pourtant que ces expériences sont plus facilement acceptées comme non subjectives, à partir du moment oú elles sont appuyées par la dialectique et par des preuves physiques et biologiques.

Exemple :

1) Biologie : si nous observons notre propre corps physique dans son ensemble, nous remarquons que nous avons 2 bras/jambes, 2 yeux/oreilles/trous de narine, 2 joues, 2 molaires/canines/incisives/dents de sagesse/etc., 2 cordes vocales, 2 poumons, 2 cerveaux, 2 seins/2 ovaires/2 testicules, 2 ventricules (coeur).

Mais si nous observons seulement la partie médiane extérieure postérieure de notre corps, nous remarquons qu'il n'y a qu'un coccyx/anus, une colonne vertébrale, un cervelet et dans la partie intérieure, qu'une glande pinéale, une langue, un oesophage/trachée, une matrice/vagin/pénis, un nombril, etc.

Nous ne pouvons que constater que nous sommes divisé, quasi comme un miroir, en deux parties égales avec à l’intérieur de notre corps comme un canal central autour duquel s’articule les organes digestifs et sexuels.

2) La dialectique nous apprend :

Citation :
"La loi dialectique:

- on ne peut unir que ce qui est séparé

Plus on sépare nettement, mieux on peut unir.

Car ce qui confond oppose, et ce qui discrimine (sépare) réunit.

Dans ce contexte dialectique, la Personne complètement individuée (cf CG Jung) représente la séparation parfaite.

La limite interpersonnelle absolument précise permet alors l'ancrage d'un lien authentique. Un vrai Couple."

3) La physique quantique sur la théorie de l'antimatière/matière « miroir » ne fait que renforcer cette loi dialectique :
Citation :
La science sait maintenant que la matière et l'antimatière sont identiques, mais qu'elles ont une charge opposée. Le CERN explique qu'elles s'annihilent au contact l'une de l'autre.
Donc il faut une « nette séparation » entre les deux matières pour les observer !

Citation :
La théorie veut que matière et antimatière ont été produites en quantité égale lors du big bang à l'origine de l'Univers.

Si les 3 premiers points développés 1) ;2) ;3) concordent :

4) Pourquoi dans notre corps énergétique, les même séparations ne se produiraient-elles pas ?
Pourquoi dans notre microcosme (notre « petit monde » = corps physique/énergétique), les énergies +/- et les éléments se comporteraient différement que dans le macrocosme/univers ?

Dans le corps énergétique, c’est bien le canal central christique nettement délimité de part et d'autre - comme un mur (*) - contenant les corps subtils tels les chacras - qui sépare les énergies masculines (situées exclusivement dans la partie gauche de notre corps *), des énergies féminines (= partie droite du corps *).

(* expériences hebdomadaires vécues « graduellement » pendant plus d'un an. Les informations sur mon anatomie subtile, me parvenaient/me parviennent encore par pallier mais en suivant une logique implacable.)

Oú ? ... à quel niveau de notre corps énergétique, au coeur de quoi peut se produire ce lien authentique (le Vrai Couple ?) dont nous parle la dialectique ?

Exclusivement dans le canal christique mais aussi exclusivement dans un organe « double » et pour cause. A part les glandes thyroïdes, il n’ y a, à ma connaissance qu’une autre glande - qui tout en étant double est à la fois uni - et c’est le thymus. Donc tandis que les glandes thyroïdes sont bien distinctes même si reliées entre elles pas un isthme, le thymus lui :
Citation :
est situé dans le médiastin antéro-supérieur et antéro-moyen. C’est un organe mou, constitué de deux lobes unis sur la ligne médiane sauf à l’extrémité supérieure et inférieure. Les deux lobes sont le plus souvent de taille différente; occasionnellement ils peuvent, être soit unis et formant alors une seule masse, ou soit séparés par un lobe intermédiaire. Son volume augmente en direction caudale. Il présente quatre faces : antérieure, supérieure et deux latérales.





Il est tout à fait logique que chaque chacra soit lié à une glande endocrine mais dans les enseignements ésotériques tronqués : premièrement, seulement 7 glandes endocrines sont reprises; deuxièmement, ces glandes sont mélangées entre elles (mélange entre glandes majeures et glandes mineures) alors que la biologie nous révèle qu’il en existe, en fait, exactement 12 (?) : 7 majeures et 5 mineures.

- Les 7 glandes endocrines majeures : épiphyse (glande pinéale), hypophyse (glande pituitaire), hypothalamus, thyroïde, thymus, cœur surrénales, pancréas (plexus solaire).
- Les 5 glandes endocrines mineures (qui n'ont pas qu'une action hormonale) : foie, rate, tube digestif, reins, intestin grêle, glandes sexuelles (ovaires, gonades).

Comme je le dis plus haut, dans ces distorsions, ce remarque donc un mélange/mixage important : le chacra du coeur à la place d’être rattaché aux glandes surrénales (= coeur surrénales comprenant 2 glandes encore totalement séparées. Voir photo ci-après.) va être combiné au thymus - car surplombant le coeur (!) - occultant ainsi l’existence du 8° chacra. Comme d’ailleurs est occulté, le chacra 9, l’hypothalamus qui n’est rien que moins que l’endroit oú la corde d’argent démarre, oú l’Antahkarana prend sa source...



L'hypothalamus est le cerveau endocrinien de l'organisme puisqu'il commande la sécrétion de toutes les glandes endocrines du corps :

Citation :
L'hypothalamus est une zone située au centre du cerveau, dont il représente moins de 1 p. 100 du volume total, l'hypotalamus se trouve au-dessus de l'hypophyse, avec laquelle il est relié par une tige, la tige pituitaire. Il assure un double rôle de contrôle des sécrétions hormonales de la glande hypophyse (considérée comme le " chef d'orchestre " des autres glandes de l'organisme) et de régulation de l'homéostasie (maintien des paramètres biologiques de l'organisme). Il intervient également dans le comportement sexuel et les émotions. Il fait partie d'un système appelé le système limbique (impliqué dans les émotions).

http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/hypothalamus-2462.html

Pourquoi tout cela nous est donc ainsi occulté ? Pourquoi ces chacras sont-ils donc « en sommeil » chez la plupart d’entre-nous ? Pourquoi le thymus à l’âge adulte s’atrophie-t-il complètement ?
En grande partie à cause des distorsions/implants/miasmes contenus dans notre corps.
Citation :
Le corps du thymus rejoint rapidement sa situation définitive dans le thorax, où il fusionne avec son homologue du côté opposé. Sa portion caudale, étroite et allongée, se segmente en petits fragments. Ces fragments disparaissent habituellement, mais ils peuvent parfois persister et sont alors enchâssés dans le corps de la thyroïde ou isolés (îlots thymiques accessoires).

À la neuvième semaine de gestation, le thymus est uniquement constitué de tissu épithélial, mais à la dixième semaine, de petites cellules lymphoïdes migrent du foie et de la moelle osseuse vers le thymus et participent ainsi à la division en lobules de l’organe. La différentiation entre le cortex et la médula est complète à partir de la quinzième semaine.

Parce que le thymus évolue constamment, les radiologistes ont parfois du mal à différencier le thymus normal du thymus pathologique. Comme Galien le remarqua le premier, le thymus augmente de taille de la naissance jusqu’à la puberté. Cette observation fut vérifiée par William Hewson en 1777, qui étudia l’évolution de la taille du thymus chez le fœtus et l’enfant. À la puberté, le thymus subit un processus appelé « involution », qui définit la décroissance progressive du thymus avec l’âge. Durant l’involution, le tissu épithélial s’atrophie en faveur de tissu adipeux.

Deux particularités du chacra 8 / thymus est la présence en celui-ci de particules électriques ET magnétiques qu'il diffère entre elles et son côté immunitaire qui détruit les cellules étrangères :
Citation :
Le thymus est un organe lymphoïde primaire car spécialisé dans la maturation des lymphocytes dans lequel les cellules T d'origine médullaire subissent une différenciation cellulaire. Cette différenciation se fait par l'acquisition de récepteurs cellulaires ou TCR (T cell receptor). Le TCR est une glycoprotéine membranaire formée d'une chaîne alpha et d'une chaîne bêta.

Les thymocytes les plus immatures n'ont ni TCR ni les co-récepteurs CD4 et CD8, elles sont appelées thymocytes double négative (CD4−CD8−) et représentent 5 % des thymocytes. La maturation se fait par l'acquisition des antigènes CD4 et CD8 aboutissant aux thymocytes double positive (CD4+CD8+) constituant 80% des thymocytes.

Deux hormones thymiques principales contrôlent ces étapes de différenciation des prothymocytes:
- la thymopoïètine qui agit sur les cellules nourricières des prothymocytes
- la thymuline (= facteur humoral thymique) qui stimule l'immunocompétence des lymphocytes T.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Thymus_(anatomie)

Citation :
Les lymphocytes T, également appelés thymocytes ou cellules T, sont une catégorie de lymphocytes qui jouent un grand rôle dans la réponse immunitaire secondaire. « T » est l'abréviation de thymus, l'organe dans lequel leur développement s'achève.
Ils sont responsables de l'immunité cellulaire : les cellules (bactéries, cellules cancéreuses) reconnues comme étrangères (c'est-à-dire autres que celles que les cellules T ont appris à tolérer lors de leur maturation) sont détruites par un mécanisme complexe.

Les lymphocytes T cytotoxiques (CTL ou CD8+) détruisent les cellules infectées. Ces cellules fonctionnent comme des cellules tueuses ('killer' en anglais) ou cytotoxiques car elles sont à même de détruire des cellules cibles qui expriment des antigènes spécifiques qu'elles reconnaissent.

Les lymphocytes T auxiliaires (en anglais T-Helper ou Th) sont des intermédiaires de la réponse immunitaire et prolifèrent pour activer en quantité d'autres types de cellules qui agiront de manière plus directe sur la réponse. Les T auxiliaires régulent ou 'aident' à la réalisation d'autres fonctions lymphocytaires. Elles portent à leur surface un marqueur CD4. On sait qu'elles sont la cible de l'infection à VIH; le SIDA entraîne la chute de leur population.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lymphocyte_T
Ce qui est souligné n'est pas le fruit du hasard bien entendu !


Conclusion, les différentes « disciplines » (physique, biologie, dialectique) comme les expériences/perceptions méditatives personnelles se tiennent tous la main et ne se contredisent aucunement comme pour former un tout homogène, comme un cercle - ou peut-être une spirale christique - ? La science rejoint enfin la spiritualité ?


A propos, savez-vous pourquoi la glande thyroïde (chacra 5) est double ? Il semblerait que ce soit lié au fait que le langage est représenté des deux côtés du cerveau.

Citation :
Par exemple, lors d'un test dans lequel des patients au "cerveau divisé" devaient rassembler une série d'objets domestiques, le cerveau gauche les réunirait par fonction et le cerveau droit par leur apparence. Donc, lorsqu'ils voient un gâteau sur une assiette, le cerveau gauche ferait une liaison avec la fourchette et une cuillère, tandis que le cerveau droit sélectionnerait plutôt l'image d'un chapeau. Cet élément semblait conforter l'idée d'un cerveau hautement modulaire dans lequel, par exemple, penser logiquement était une fonction du seul hémisphère gauche, alors que l'imagerie mentale et la conscience spatiale étaient réservées au côté droit.

Mais, dit Joseph Hellige, psychologue de l'University of Southern California, cette image simpliste changea dès lors que des expériences, dans lesquelles des scanographies de cerveaux en action furent réalisées, qui commencèrent à montrer que les deux côtés du cerveau jouaient un rôle tout aussi actif lors de tels processus. Plutôt, il semblait même que c'étaient les modes de traitement qui permettaient de discerner les deux moitiés l'une de l'autre. Sous le scanner, le langage était en fait représenté des deux côtés du cerveau, dans des régions reliées du cortex. Les régions de gauche avaient affaire avec les aspects centraux du langage comme la grammaire et la production de mots, alors que des aspects comme l'intonation et l'accentuation agitaient le côté droit. De la même manière, le cerveau droit se montra très habile quand il travaillait avec un sens "global" de l'espace, tandis que les régions équivalentes du cerveau gauche s'enflammèrent quand quelqu'un pensait à des objets localisés précisément.
http://www.charlatans.info/droitetgauche.shtml


:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 5 - La manipulation de la Féminité   

Revenir en haut Aller en bas
 
5 - La manipulation de la Féminité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens
» Les dix stratégies de manipulation de masses
» Manipulation d'images avec gtk
» Manipulation climat dans les prophéties
» Manipulation des données après importation d'excel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: