ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Abeilles...«Les servantes du Seigneur»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Les Etats-Unis connaissent des pertes d’abeilles    Ven 15 Mai 2015, 09:52

Le Monde a écrit:
Les Etats-Unis connaissent des pertes d’abeilles sans précédent
Le Monde.fr | 13.05.2015

L'’université américaine du Maryland a rendu publics, mercredi 13 mai, les résultats de son enquête annuelle sur les mortalités d’abeilles. Les chiffres présentés donnent à voir une catastrophe inédite. Selon les données recueillies, les apiculteurs américains ont perdu en moyenne 42,1 % de leurs colonies entre avril 2014 et avril 2015. Pour la première fois, les mortalités hivernales ont été inférieures aux mortalités intervenues au cours de la saison d’activité des ruches – le printemps et l’été –, une situation décrite comme « inédite et tout à fait exceptionnelle » par l’apidologue Dennis van Engelsdorp, maître de conférences en entomologie à l’université du Maryland et coauteur de l’enquête.
Les apiculteurs ayant répondu à l’enquête – qui possèdent 15 % des colonies d’abeilles domestiques du pays – ont perdu 27,4 % de leurs colonies au cours de la saison active. L’an passé ce même chiffre n’était que de 19,8 %.
« Nous pensions traditionnellement que les pertes hivernales sont un indicateur plus important de la santé d’une ruche, car survivre au cours des mois d’hiver est un test crucial pour les colonies d’abeilles, dit M. van Engelsdorp. Mais nous savons désormais que les pertes estivales sont également significatives. C’est particulièrement vrai pour les apiculteurs commerciaux [qui possèdent plus de 50 colonies] qui perdent désormais plus de colonies en été qu’en hiver. C’est du jamais vu. »


En savoir plus sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Soirée unique présentée par Toni Ceron   Mar 14 Juin 2016, 11:55

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Soirée unique présentée par Toni Ceron dans le cadre de nos soirées d'échanges sur la Gnose Individuelle 
et le Gnose de Groupe proposées par Le Catharose Nomade.



Il est dit que les Abeilles sont nées des larmes du Dieu Râ et que leur bourdonnement est porteur du Verbe de Dieu, de l’Épinoïa, la matrice non chutée. Le néophyte, tel un Sphinx, peut méditer à côté de ruches jusqu’à ce que son Sternum vibre en Épinoïa. C’est l’éveil de ses 46 chromosomes au service du 47ème, le Sphinx porteur de Feu Secret, éveilleur de Sternums endormis.

En numérologie "Abeille" vaut 46, comme le mot "aimer" d'ailleurs.


Le Grand-Œuvre des Abeilles

La Spagythérapie s’inspire des lois de l’Alchimie et il est troublant de voir le monde des Abeilles façonner sans cesse un accomplissement constant identique à ces trames archétypales des Trois Œuvres alchimiques. Comme si l’Abeille nous remémorait une Biologie d’avant notre biologie spatio-temporelle, un Grand-Œuvre enfoui dans la santé aujourd’hui fort éprouvée de l’homme.

Laisser les Abeilles mourir c’est renoncer à notre propre Alchimie et donc à notre propre transmutation.

Ruche et homme

Le fonctionnement de la ruche est un indispensable support de l’Alchimie de l’Homme vivant. Nous disons que le Grand-Œuvre de l’Alchimie se trouve être un processus unique inscrit à la fois dans l’homme vivant, l’Abeille et les opérations au creuset de l'hermétiste. La structure de l'arbre sephirotique rappelle le bel ordonnancement des rayons d'une ruche, dont on sait qu'elle fonctionne par ses trois types d'Abeilles de manière archétypale:


* Les Faux Bourdons, relation avec les aspects physio-généalogiques de l'ici-bas.

* La Reine, qui est plutôt la Mère, relation avec les aspects psycho-généalogiques de l'au-delà.

* Les Ouvrières ou Œuvrières, relation avec les aspects bio-psycho-généalogiques, monde des Archétypes, "c'est". Les Ouvrières conservent leur virginité jusqu'à la mort.


Structure de la ruche


Dans l’intimité de l’œuvre apicole on peut voir diverses activités des trois castes en présence. Ici c’est comme à l’inverse de l’homme où c’est le mâle qui est relié à la terre et la femelle qui est reliée au ciel. On retrouve cette disposition dans la mythologie égyptienne avec Geb en dieu de la terre et Nout en déesse du ciel, la terre mâle qui féconde le céleste femelle.

Premier Œuvre : Le Premier Œuvre voit s’activer le monde des mâles Faux Bourdons, aspect Ténèbre, Généalogie.

Deuxième Œuvre : Le Deuxième Œuvre voit s’activer le monde des Reines, aspect Lumière, Psycho-Généalogie.

Troisième Œuvre : Le Troisième Œuvre voit s’activer le monde des Œuvrières, aspect Feu, Bio-Psycho-Généalogie.


Venez découvrir ou redécouvrir ces principes fondamentaux sur le chemin de la GNOSE! 


C'est en 1993 que Toni Ceron, après 20 ans de recherches dans le domaine de l'Hermétisme et de la Gnose, décida de créer le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et de mettre à la disposition, tant du grand public que des thérapeutes énergéticiens, une gamme complète d'Elixirs végétaux élaborés selon la méthode Spagyrique et les enseignements de Paracelse.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], écrivain et conférencier, poursuit ses recherches sur la médecine de Paracelse et explore les différentes thérapies énergétiques pour en comprendre leurs liens sous-jacent avec l'Alchimie. Ses recherches, tant théoriques que pratiques, font l'objet de publications aux éditions Col du Feu et d'un enseignement dispensé sous forme de séminaires (ouverts à tous).


UN APICULTEUR DE LA REGION NOUS ACCOMPAGNERA POUR CETTE SOIREE !


NB : il est préférable de réserver votre place via un mail à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Abeilles...«Les servantes du Seigneur»   Sam 27 Aoû 2016, 09:14

Nathalie Ambre pour le Catharose Nomade a écrit:


je remercie de tout coeur tous ceux qui sont venu aux ateliers de cette fin de semaine malgré la chaleur caniculaire!
Merci à Roland Trooster de son excellente présentation sur sa pratique en tant qu'apiculteur lors de la soirée sur les abeilles et la Gnose.
L 'association dont nous a parlé Roland est ici :
En quelques lignes, cette page vous propose un aperçu rapide de la problématique « abeille noire » en Wallonie.

Vous avez dit « abeille noire » ?
L’abeille mellifère est une espèce très diversifiée présente sur la plus grande partie de la Terre. On en connaît au moins vingt-quatre sous-espèces. L’abeille noire (Apis mellifera mellifera) est la sous-espèce ouest-européenne de l’abeille mellifère. C’est l’abeille indigène en Wallonie. L’abeille noire est une abeille très rustique convenant bien au type d’apiculture pratiquée par la majorité des apiculteurs wallons (ruchers sédentaires conduits de manière plutôt extensive).

Une question de biodiversité
L’abeille mellifère est un des pollinisateurs les plus importants sur le plan économique; elle participe de manière importante au maintien de la biodiversité de la flore sauvage et à la stabilité des écosystèmes (concept de keystone species), donc à notre bien-être sur Terre.

Dans un environnement en perpétuelle évolution, le maintien de la diversité d’une espèce est indispensable à sa survie. A ce titre, toutes les races (sous-espèces) d’abeilles doivent être préservées, sans exception, y compris l’abeille noire pour ses qualités zootechniques et adaptatives, ainsi que pour ses caractéristiques évolutives originales.

Etat du cheptel et perspectives
Au XIXe siècle, la Wallonie disposait d’une population d’abeilles noires intacte distribuée sur l’ensemble du territoire. Cependant, la région n’a pas échappé aux tendances de fond observées au niveau européen : vers 1850, certains apiculteurs se tournent vers des races allochtones plus domestiquées et ayant déjà subi un travail d’amélioration génétique.

Les apiculteurs ne contrôlent pas l’accouplement de leurs abeilles et les abeilles indigènes se croisent alors avec les abeilles importées. Ces croisements et rétrocroisements conduisent à une dégradation du cheptel au profit d’une abeille abâtardie, souvent agressive.

Aujourd’hui, l’élevage de l’abeille carniolienne, caucasienne (autres sous-espèces) ou Buckfast (race synthétique) est de plus en plus pratiqué, au point que l’abeille noire est très introgressée (« croisée ») sur la plus grande partie du territoire wallon. La concurrence des autres races n’a jamais été aussi forte. L’utilisation continue de ces races finira par faire disparaître à tout jamais l’abeille noire, un patrimoine génétique irremplaçable.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
N' hésitez pas à devenir membre [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Des formations en apiculture centrées sur l’abeille noire sont organisées par l’École d’Apiculture du Sud-Hainaut en collaboration avec l’ASBL Mellifica
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour ceux qui se sont désisté et qui souhaite néanmoins avoir un compte rendu de la soirée sur les abeilles et la Gnose vision de Toni Ceron , un fascicule est proposé et sera en vente lors de nos prochain événements.
Laisser les Abeilles mourir c’est renoncer à notre propre Alchimie et donc à notre propre transmutation...
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Abeilles...«Les servantes du Seigneur»   Jeu 27 Oct 2016, 08:19

Citation :

Comment la France perd ses abeilles (et leur miel)

"2016, la pire des années pour l'apiculture"

Les conséquences sont terribles pour la production française de miel. En 1989, elle dépassait les 20 000 tonnes. En 2014, elle est descendue sous la barre des 10 000 tonnes. La production de miel a donc été divisée par deux en 15 ans. La situation ne s'arrange pas selon Henri Clément : "2016 est la pire année pour l'apiculture française".


Le 21ème congrès national de l'apiculture française s'ouvre ce jeudi à Clermont-Ferrand, alors que le nombre d'abeilles et la production de miel sont en chute libre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Citation :
Les abeilles et la philosophie
Après l'homme, l'abeille est l'animal dont Aristote parle le plus. Pour lui, leur monde est un petit cosmos qui, si on l'observe attentivement, présente des similitudes avec celui des humains. Deux frères, l'un philosophe, l'autre apiculteur, nous ouvrent les portes de la ruche.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Abeilles...«Les servantes du Seigneur»   Sam 03 Déc 2016, 07:59

Par Donna So publié le 22/11/2016 a écrit:
La lumière infrarouge peut sauver nos abeilles des néonicotinoïdes

Le chercheur anglais Glen Jeffery a trouvé un traitement à l’infrarouge qui pourrait sauver et préserver les abeilles contaminées par les néonicotinoïdes, ces pesticides “tueurs d’abeilles”.

L’extinction des abeilles n'est peut-être pas prévue pour demain. Le chercheur anglais Glen Jeffery de l’Institut d'ophtalmologie de l’University College de Londres (UCL) a publié une méthode dans la revue Plos One qui peut préserver la population des butineurs. L’utilisation d’un système infrarouge pourrait bien sauver la vie des abeilles infectées par les néonicotinoïdes, des pesticides très violents qui déciment les insectes butineurs.

Une méthode efficace
Les néonicotinoïdes perturbent fortement le système neuronale des abeilles et certaines cellules de leur organisme dont les mitochondries. Elles se retrouvent immobilisées car leurs membres ne peuvent plus bouger et finissent par mourir. Le chercheur a exposé deux groupes d’abeilles à l'imidaclopride, une substance active des néonicotinoïdes, pendant une durée de 10 jours. Le premier groupe a bénéficié ensuite d’une exposition au rayon infrarouge deux fois par jours pendant deux semaines. L’autre groupe n’a pas été exposé aux infrarouges.

Les résultats du test parlent d’eux-mêmes. Les abeilles ayant survécu aux expositions des néonicotinoïdes sont celles qui avaient bénéficié de l’exposition aux infrarouges. Leurs membres fonctionnaient correctement alors que le second groupe avait plus de difficultés à bouger et finissaient par mourir.

De meilleures défenses
La lumière infrarouge a stimulé la résistance des cellules de l’organisme des abeilles contaminées par les néonicotinoïdes, en améliorant la fonction des mitochondries. « D'autres études ont montré qu'un traitement aux infrarouges réduit la détérioration des mitochondries observée au fil du temps. Les abeilles qui ne sont pas contaminées par les pesticides peuvent aussi en bénéficier, si bien que la thérapie lumineuse peut être une façon efficace de prévenir la mortalité des colonies exposées aux néonicotinoïdes », explique le chercheur britannique.

Ce traitement peut être à la fois une solution préventive pour les abeilles qui ne sont pas contaminées mais également curative pour les insectes malades. Après ce traitement, les abeilles continuent de vivre normalement, sans dépendre de ces rayons infrarouges. La lumière rouge ne gênant pas le comportement des abeilles, le chercheur souhaite poursuivre son expérience en installant une petite lampe à infrarouge dans les ruches.
Articles sur le même thème
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Abeilles...«Les servantes du Seigneur»   Dim 22 Jan 2017, 11:05

Anne-Françoise Roger a écrit:


Cuba, l'un des seuls endroits au monde où les abeilles sont en bonne santé
Publié Le 20 Janvier 2017


Cuba est surtout connu pour sa production de cigares. Mais avec une production de 7 200 tonnes de miel biologique en 2014, d'une valeur d'environ 23,3 millions de dollars, selon les statistiques gouvernementales citées par la FAO, le miel est devenu le quatrième produit d'exportation. Certains apiculteurs annoncent une production de 45 kg de miel par ruche. Un résultat que la France peut envier. Les rendements actuels dans l'Hexagone sont en moyenne moitié moins importants. Et le miel cubain est de qualité !
" Tout le miel de Cuba pourrait être certifié biologique. Il a un goût très spécifique, c'est un produit de qualité qui est bien valorisé ", a déclaré Theodor Friedrich, représentant de la FAO à Cuba.
Biologique, le miel l'est de fait. L'île n'utilise plus de pesticides car l'ex-URSS a cessé de lui en fournir depuis le début des années 90. Comme ils sont trop coûteux pour l'économie de l'île, l'agriculture est devenue essentiellement biologique.
" C'est un environnement très naturel ici ", a observé Raul Vásquez, un employé de la ferme. Et il ajoute "Le gouvernement n'est pas autorisé à nous vendre des produits chimiques - ce pourrait être la raison pour laquelle les abeilles ne meurent pas ici comme dans d'autres endroits ".
La bonne santé des abeilles est liée à un environnement préservé
Le secteur apicole est encore minuscule comparé aux poids lourds du miel que sont la Chine, la Turquie et l'Argentine. Mais le miel vaut plus cher que le pétrole et les apiculteurs cubains croient en un avenir prospère.
Les apiculteurs d'Europe, des États-Unis, du Canada et d'autres régions se plaignent depuis longtemps que les pesticides sont responsables de la mort de leurs abeilles et nuisent à la production de miel. L'absence de pesticide à Cuba évite les problèmes qui frappent ces pays, selon Theodor Friedrich.
La bonne santé des abeilles est également observée dans une autre île où les pesticides sont rares, située pas très loin des côtes françaises : l'île d'Ouessant. Les mortalités hivernales dans les ruches y sont mesurées à 3% en moyenne contre 30% à 40% sur le continent. A tel point que l'abeille noire d'Ouessant est multipliée pour remplacer celles qui disparaissent ailleurs en France.
Ces exemples montrent bien que les pesticides jouent un rôle dans les mortalités anormales d'abeilles et le déclin des insectes sauvages, malgré les dénégations des fabricants et les hésitations des autorités à le reconnaître.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Abeilles...«Les servantes du Seigneur»   

Revenir en haut Aller en bas
 
Abeilles...«Les servantes du Seigneur»
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Les abeilles en voie de disparition?
» Ces abeilles que vous voyez immobiles au sol et que vous cro
» [Apis mellifera] essaim d'abeilles
» Special Yoda et les abeilles (english spoken)
» pétition,sauver les abeilles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: ...dans l air du temps... :: Forum sur "2012" Apocalypse, réalité ou illusion-
Sauter vers: