ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Impact initiatique du phénomène OVNI.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

Croyez vous aux phénomènes OVNIS?
 -oui
 -non
 -je n ai pas d avis
 -oui, j en ai été témoin...
Voir les résultats
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Vlad Tepes, l'empaleur   Mer 10 Déc 2014, 20:53

Venons-en maintenant à Vlad Tepes, plus exactement, à ses portraits.

Ceux-ci auraient été exposés au Musée des Arts de Vienne comme paraît-il également au Château d'Ambras à Innsbruck (le Tyrol) en Autriche, un château ayant appartenu à l'archiduc Ferdinand II (1529-1595) de la Famille Habsbourg.  

Château d'Ambras : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_d%27Ambras

Nous savons au travers des témoignages historiques que les Habsbourgs, et ce jusqu’à l’Empire Austro-Hongrois, n’ont jamais fait « bon ménage » avec les Magyars qui comprennent tous les peuples magyarophones en partant de Bucovine, passant par la Slovénie, l’Ukraine etc. jusqu’en Croatie et Serbie.

Douceur, Sam 08 Mai 2010 a écrit:
Certains évènements économico-historiques se répètent et passent pourtant aujourd’hui «inaperçus » comme « oubliés ». Lavage de cerveau ?

Cf. le démantèlement de l'empire des Habsbourg, l’empire Austro-Hongrois lors du traité de la Paix au Trianon, le 4 juin 1920. Le traité de Trianon fut imposé par les Alliés vainqueurs (et rédigé par les États-Unis, la Grande-Bretagne, l'Italie et la France) après la Première Guerre mondiale.

Chaque « vainqueur » de la Grande Guerre avait son idée. Les Etats-Unis voulait une paix suivant le « droit des peuples à disposer d'eux-mêmes »*, la justice et la nationalité ; l’Angleterre voulait prémunir l’Europe contre les Communistes ; la France avait peur pour sa « sécurité » (Clémenceau n’aimait ni les hongrois ni la Hongrie, car pour lui, les Magyars étaient des étrangers à l’Europe **. Intéressant le revirement de situation actuel : un « hongrois juif » à la tête du peuple français).

Fin 1919, la Hongrie fut invitée à Paris pour des négociations. Mais il n’y en eu pas. L’Amiral Horty qui présidait aux destinées de la Hongrie à ce moment-là, accepta les termes du soi-disant « Traité », puis se ravisa, mais il était trop tard.




Les conséquences économiques des traités de paix en Europe centrale, 1919-1920
Bernard Michel

Université de Paris I.

Suite à lire dans : La Vérité qui fâche, « savoir de quoi on parle!!!!!! », Sam 08 Mai 2010 :

http://antahkarana.forumzen.com/t564p75-savoir-de-quoi-on-parle

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Chambre d'Art et de Curiosités - Château d'Ambras   Mer 10 Déc 2014, 20:57

Dans ce château autrichien, plus exactement dans la Chambre d'Art et de Curiosités sont exposées les « figurines de mort ». Cette mise en place actuelle suit d’ailleurs les intentions et instructions de l'archiduc Ferdinand II.

En réalité ces figurines, sont des portraits de personnes considérées comme des « merveilles de la nature » (c’est le cas des personnes atteintes d’hypertrichose [une pilosité envahissante sur une partie du corps ou sa totalité] ou du syndrome d’Ambras) sont également exposés dans les Chambres des arts et des merveilles du château.

Citation :
L’ hypertrichose, ou la maladie du syndrome du loup-garou : http://blidardjel.blogspot.hu/2008/08/l-hypertrichose-ou-la-maladie-du.html

Syndrome d'Ambras


Le syndrome d'Ambras est un sous-type distinct d'hypertrichose universelle congénitale caractérisée par la présence d'un excès de poils à la naissance. Il s'agit d'une maladie très rare, sans prédilection géographique, ethnique ou de sexe. Quarante cas environ ont été décrits dans le monde. Le corps entier des patients atteints du syndrome d'Ambras est recouvert de poils soyeux, légèrement colorés qui peuvent atteindre plusieurs centimètres de long et sont plus abondants sur le visage, les oreilles et les épaules. Au fur et à mesure, la croissance pileuse peut montrer une augmentation en densité. Il n'y a pas de disparition spontanée de la pilosité. L'analyse histologique des poils montre qu'il s'agit de poils de type «duvet». Une dysmorphie faciale, des anomalies dentaires, une hexadactylie et des mamelons surnuméraires ont été décrits dans des cas isolés. A la différence des autres formes d'hypertrichose, aucun des patients atteints du syndrome d'Ambras ne présentait d'anomalie métabolique ou endocrine. Malgré un développement psychomoteur normal, la maladie peut avoir des conséquences psychologiques majeures. L'existence de cas familiaux suggère une base génétique pour cette maladie, avec un mode de transmission autosomique dominant. L'apparition de la maladie chez plusieurs enfants de parents sains non-consanguins a été décrite et pourrait s'expliquer par une transmission autosomique récessive ou un mosaïcisme germinal pour une mutation dominante.

http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?lng=FR&Expert=1023
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Portrait de Vlad III (1431-1476)   Mer 10 Déc 2014, 21:05

Le portrait de Vlad III (1431-1476), reproduit dans cette section, est l'un des portraits amassé par l’Archiduc Ferdinand II dans sa chambre d’Art mais de peintre inconnu : « Un teint jaunâtre, une longue moustache, tapi à la vue, le visage est sous le chapeau brodé de perles et cristal taillé. La règle traditionnelle du portrait est combinée à l'expérience de dresser un portrait psychologique du mal ».

Étant donné que Vlad Tepes était connu pour le massacre des nobles comme des marchands Saxons, des germains vivant en Transylvanie, qu’il dépouillait ensuite de leurs biens, il est presque normal que ce type de portrait affichant ouvertement sur son manteau et sur son couvre-chef les « richesses matérielles volées » aux germains ait vu le jour.

Alors si ce très controversé personnage est reconnu avoir fait partie de l’Ordre du Dragon, qu’il aurait pourtant trahi par la suite, le lien n’est en général pas fait entre l’Ordre du Dragon ROUGE et la famille des Habsbourgs. Une image valant mille mots voici les anciennes armoiries de la Maison des Habsbourg. Rodolphe Ier, empereur 1273-1291 et duc d'Autriche 1278-1282 fut le premier représentant de cette famille autrichienne et de cet ordre :


Liens évidents entre l'Ordre du Dragon Rouge et les couleurs du portait de Vlad

Citation :
Dragon Rouge est un ordre magique travaillant avec la voie de la main gauche, l’initiation draconienne et la tradition du côté obscure. Nous travaillons avec un occultisme empirique basé sur les expériences des individus et nous évitons les enseignements dogmatiques. Notre travail est basé sur quatre branches principales de la magie qui peuvent être résumé par la formule G.O.T.A, la Goetie kabbalistique (les qliphoth), la runosophie Odinique, le Tantra et l’Alchimie. Dragon rouge est à la fois un ordre fraternel et éducatif : nous avons tout à la fois un système d’initiation basé sur des enseignements magique et une bonne fraternité. Si le lecteur veut en savoir plus sur Dragon Rouge, il peut se rendre sur : www.dragonrouge.net

Article pour thor.megatherion.com traduction Abraxas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Les couleurs : le rouge et le Pourpre   Mer 10 Déc 2014, 21:18

Attention : Ce n’est donc pas le fruit du hasard si en hongrois, le rouge (primaire) est distinctement différencier du Pourpre ou Vörös, Veres en proto-hongrois constitué de Trois consonnes Clés : V+R+S. Ces consonnes figurent un Kristal rhomboédrique à l’image de la Pierre Philosophale.

Piros ou Vörös sont deux mots hongrois traduits, en français, simplement par « rouge » alors qu’il s’agit de deux couleurs différentes, la deuxième s’obtenant par le mélange du bleu et du rouge primaire !

La couleur Vörös est la couleur du Pinot Noir, un vin parfumé à la cerise.



Lire le développement complet, ici :
http://antahkarana.forumzen.com/t393p75-cles-donnant-acces-au-mystere-christique?highlight=Vegy+++%E9l%E9ment+chimique+complexe#26868


Douceur a écrit:
Ainsi grâce à la Dynamique de Vie ou Spirale de Vie (NON assimilable à la spirale de Fibonacci), les Énergies de la Femme (Bleue) et de l’Homme (Rouge) se rejoignent pour former la Couleur Pourpre propre aux Couples Polarisés (ou Couples Sacrés) ayant pris leurs Envols.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Portrait de Vlad Tepes sur Wikipedia   Mer 10 Déc 2014, 21:29

Le portrait qui se trouve placé comme entête de la plupart des liens wikipedia -quel que soit le pays- est reconnu n’être qu’une copie d’un original produit de son vivant. Cet authentique visage de Vladislaus Dracul, qui n’est PAS un nom sicule, date de 1600. Il s’agit d’une miniature retrouvé en Allemagne du Sud plus précisément une aquarelle sur papier faite par Nicholas Ochsenbach (feuille 74, Bibliothèque nationale du Wurtemberg, Stuttgart) :




La réputation de ce seigneur, né en captivité sur le territoire des Szeklers ou Sicules, est donc bien différente en fonction des intérêts et intrigues politiques. Il y a donc anguille sous roche au tour de ce personnage :  


Citation :
Un écrivain italien, Michael Bocignoli de Raguse, dans ses écrits de 1524, se réfère à Vlad III en ces termes :

Il était une fois (en Valachie), un prince Dragul par son nom, un homme très sage et habile dans la guerre.

En revanche, les documents germaniques des saxons dépeignent Vlad III comme un tyran, un monstre si cruel qu'il doit être arrêté. Par exemple, Johan Christian Engel caractérise Vlad comme « un tyran cruel et un monstre de l'humanité ». Plusieurs auteurs et historiens pensent que cela peut être le résultat d'une mauvaise campagne d'image initiée par les Saxons de Transylvanie.


Il est intéressant de savoir également que Vladislaus Dracul fut, au 15ème siècle, représenté sous l’effigie d’un « saint terrassant le dragon » (Saint Georges ?). Ce qui, implicitement, fait bien allusion à une guerre se déroulant entre l’ordre du Dragon Rouge et Vlad III.



Saint Georges ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Vlad III paré de marguerites   Mer 10 Déc 2014, 21:35

En 1488, Vlad III est paré de marguerites - à ne pas confondre avec les pâquerettes -, fleurs liées à l’art roman :





Citation :

Les marguerites sont dénommées les Faux amis

Parfois, ce n'est pas le pétale qui sert à attirer les insectes : tout ce qui est grand et coloré n'est pas forcément un pétale, car certaines plantes utilisent d'autres éléments pour se faire voir. Pour être sûr, il faut regarder les autres pièces florales : les pétales sont toujours placés entre les sépales et les étamines [l'organe mâle de la reproduction chez les végétaux]

(…) C'est bien connu, la marguerite a un cœur jaune, et des pétales blancs. En fait, à y regarder de plus près, on ne voit pas d'étamines... La « fleur » de marguerite n'en est pas une : c'est une inflorescence, c'est-à-dire un ensemble de fleurs regroupées. Comme toutes les plantes de la famille des Composées, la marguerite a en fait de toutes petites fleurs. Pour que ces fleurs soient quand même vues des insectes, elles se rassemblent pour former une inflorescence, appelée capitule. Et pour que le capitule soit encore plus visible, les fleurs sur les bords se font passer pour les « pétales » de la fausse « fleur » : ces « pétales » blancs sont en fait des toutes petites fleurs un peu particulières, dont un pétale, très long, permet de voir l'inflorescence de loin.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Livre des Prodiges - PRODIGIORUM LIBER   Mer 10 Déc 2014, 21:49

Alors, si des luminaires de théâtres peuvent être assimilés à des soucoupes volantes ou à un quelconque autre signe,



il conviendrait mieux de tourner le regard vers les « marguerites » aux onze « pétales » telles que représentées sur des coins français ou les gravures du « Livre des Prodiges » ou PRODIGIORUM LIBER.





Citation :
Une “plaque enflammée” dans le ciel de Rome fut détaillée en 1508 dans le livre Prodigiorum Liber par un historien romain, Julius Obsequens. La légende indique : “Quelque chose comme une sorte d’arme, ou missile, apparu avec un grand bruit, depuis la terre, et bondi dans le ciel.

Le Antiquarian Booksellers’ Assoc. of America décrit le Prodigiorum Liber comme un livre “de témoignages intrigants de 132 évènements et créatures non-naturelles archivées entre 249 et 12 av. J.-C., comprenant des orages, météores, tremblements de terre, incendies et diverses sortes de monstres qui ont pour but de montrer toutes les manifestations miraculeuses du pouvoir divin et d’avertir solennellement les évènements à venir.


Source: http://www.forum-ovni-ufologie.com/t9528-562-prodigiorum-liber-de-julius-obsequens#ixzz3LVqbzARD


Boucliers antiques repris dans « l'Art OVNI » car similaires aux soucoupes volantes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Aperçus du visage de Vlad III   Ven 12 Déc 2014, 15:39

Voici d'autres aperçus du visage de Vlad III :



Autel de l'église de Santa Maria à Vienne en 1460 : partie d'un retable.

Ce personnage vivait entre 1431 et 1476.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Biserica Mânăstirii   Ven 12 Déc 2014, 15:46

L'église luthérienne du monastère dominicain (Biserica Mânăstirii) restaurée laisse entrevoir une architecture d'intérieur et une décoration qui interpelle.

Voyez par vous-même :


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Rêve du 9 novembre 2010.   Sam 13 Déc 2014, 05:57

Douceur a écrit:
il conviendrait mieux de tourner le regard vers les « marguerites » aux onze « pétales » telles que représentées sur des coins français ou les gravures du « Livre des Prodiges » ou PRODIGIORUM LIBER.



Citation :
Une “plaque enflammée” dans le ciel de Rome fut détaillée en 1508 dans le livre Prodigiorum Liber par un historien romain, Julius Obsequens. La légende indique : “Quelque chose comme une sorte d’arme, ou missile, apparu avec un grand bruit, depuis la terre, et bondi dans le ciel.

Le Antiquarian Booksellers’ Assoc. of America décrit le Prodigiorum Liber comme un livre “de témoignages intrigants de 132 évènements et créatures non-naturelles archivées entre 249 et 12 av. J.-C., comprenant des orages, météores, tremblements de terre, incendies et diverses sortes de monstres qui ont pour but de montrer toutes les manifestations miraculeuses du pouvoir divin et d’avertir solennellement les évènements à venir.


Source: http://www.forum-ovni-ufologie.com/t9528-562-prodigiorum-liber-de-julius-obsequens#ixzz3LVqbzARD



C'est étrange, le 9 novembre 2010, je fis l'objet d'une attaque à l'image exacte de la gravure décrite dans le « Livre des Prodiges » ou PRODIGIORUM LIBER.


Douceur a écrit:
Je suis à l'extérieur, je me promène tranquillement, une intuition..., plus exactement une "sonnette d'alarme" s'allume en moi, me fait me retourner et regarder vers le Ciel :

J'y vois un énorme nuage gris foncé, trop important que pour être "naturel" !
Je vois que ce nuage "menaçant", s'ouvre en son milieu, - comme la mer s'ouvre en deux, devant Moise -. Mais que vois-je ? Des milliers de vaisseaux "spéciaux" en sortir ! Ils pullulent comme des fourmis...

Je suis au milieu d'un champ baigné par le soleil, cela doit être l'été, le début des moissons, je suis bien, sereine mais un insuffle me fait me presser pour me mettre "à l'abri"... auprès de gros arbres millénaires bordant le champ (il s'agit d’Êtres Sages peuplant la Terre). Je presse le pas mais regardant en arrière, je vois malheureusement qu'un gros canon est pointé vers la Terre... et tire... je réalise que cela dépasse la simple menace... Ils entrent en action (plus exactement en Ré-action ?!).

Assise au pied d'un très vieil arbre, je me sens "protégée". Une couverture est pourtant jetée sur moi. Je me fais toute petite. Je ne comprends pas ? Je saisie en Insuffle qu'il s'agit de la couverture d'Amour [= Polarité Masculine]... celle qui me permettra de passer "invisible" à travers ce chaos déferlant... et de ne pas être "atteinte" par toutes ces choses.

Affolements, peurs, chaos, folies m'entourent mais cela passe et moi, je sors intacte de tout cela... grâce à cette couverture d'Amour...
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: "Enquête sur les enlèvements extraterrestres"    Mer 17 Déc 2014, 19:48



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Table des matières : 

1. Un étrange séminaire au MIT. - L'énigme du "temps manquant". - La conspiration du silence. - L'ampleur du phénomène : 3 700 000 Américains capturés par les ET ? - Et ce ne sont pas des malades mentaux.    p.13 

2. La "période de rodage" des enlèvements : de la tentative manquée à la réussite. - Les premières pièces du dossier. - Absurdités délibérées pour décridibiliser le témoin. - La commission Condon sur la piste. - Utilisation de l'hypnose. - Petits Gris ou reptiliens ? - On enlève bien les chevaux.    p.35 

3. Budd Hopkins, le pionnier. - Les psys rejoignent les ufologues. - Michael Bershad ravi sans le savoir. - Hiboux, cerfs et loups : le bestiaire des souvenirs-écran. - Insémination artificielle, bébés hybrides et foetus disparus. - Surréalistes bévues des kidnappeurs débordés. - Linda Cortile, le "cas du siècle".    p.83 

4. Evolution récente des rencontres du 4e type : les cosmonautes franchissant les espaces intersidéraux cèdent la place aux chirurgiens cosmiques venus recueillir du matériel organique et génétique, et se nourrir des émotions humaines. - Petits Gris et autres formes d'entités : faut-il se fier à l'apparence des Visiteurs ? - Viol physique et mental. - Phénoménologie de l'expérience.    p.129 

5. Sont-ils fous, sont-ils normaux ? - Impossible évaluation d'une incompréhensible explosion. - Entre l'ange et l'alien. - L'hypnose en question. - Multiples régressions. - Vrais ou faux souvenirs ? - Peter Robbins ou la résistance à la confabulation.    p.211 

6. De la terreur à la communion, un romancier abductee : Whitley Strieber. - L'horrible scénario sado-sexo-génétique de l'historien David Jacobs. - Une nouvelle conception de la conscience et la réalité décodée par le psychiatre John Mack. - L'évolution de l'humanité accélérée par les "rencontres extraordinaires", selon le psychologue Kenneth Ring.    p.251 

7. Histoire de Sarah la surdouée. - Enlèvements à répétition aux relents démoniaques. - Petits aliens gris aux grands yeux. - Tortures nocturnes et matinales. - Grossesse inexplicable. - Hologrammes. - Implants. - Des dons exceptionnels. - Une expérience qui transforme.    p.289 

8. Tortures, humiliations et peurs paniques, mais aussi guérisons, dons psychiques et expansion de la conscience. - Ces visiteurs, sont-ils bons, sont-ils mauvais ? - De l'intérêt de leur résister et des inconvénients de s'y intéresser.    p.327 

9. Le sceau des tortures : cicatrices et implants. - Foetus manquants et grossesses interrompues. - Pour en finir avec le scénario sexo-génito-génétique. - Manipulations manipulées. - Quand la conscience sort du corps. - Compression et dilatation du temps.    p.353 

10. Un défilé permanent des Visiteurs cosmiques. - Des humanoïdes de la tradition védique aux fées qui sont d'atroces menteuses. - Rapts diaboliques et vol magique des chamanes. - L'enlèvement ou le grand voyage de l'âme.    p.393 

Annexe. Les mutilations animales    p.419 


LE CAS D'"ABDUCTION" DE LINDA NAPOLITANO,
 
L'ONU ET LES EXTRATERRESTRES

1. L'enlèvement de Linda Napolitano/Cortlle :
L'événement aurait eu lieu en 1989, mais ce n'est qu'en 1993 que le cas Napolitano a attiré l'attention internationale à la suite de l'apparition de Linda Napolitano et de Budd Hopkins à l'émission télévisée "Inside Edition".
L'affaire fit l'objet d'articles dans de nombreux journaux comme : "Wall Street Journal" (1992), "Omni" (Baskin, 1992), "Paris-Match" (Marie-Thérèse de Brosses, 1992), "New York Times" (Sontag, 1992).
C’est à New York qu’aurait eu lieu, le 30 novembre 1989, une étrange rencontre sur le pont de Brooklyn, entre un OVNI et le cortège officiel de Javier Pérez de Cuéllar, alors Secrétaire général de l’ONU. C’est Linda C. Napolitano (appelée Linda Cortile dans les premiers rapports de l’enquête), née à New York dans une famille de la classe moyenne, qui a été au centre de l’événement.
Il était environ 3 heures 15 du matin, ce 30 novembre 1989, lorsqu’un cortège de voitures officielles de l’ONU rejoignait le siège de l’organisation, avec d’éminentes personnalités à son bord. Les premières voitures du cortège avaient ralenti et leurs occupants contemplaient un curieux spectacle se déroulant sur la rive opposée du fleuve, un rayon de lumière bleue pointant sur un immeuble. Du point de vue officiel, à en croire les témoins du cortège qui ont accepté de témoigner, les faits s’arrêtent là.
Les événements qui ont suivi l’immobilisation du cortège ont été décrits, sous hypnose, par Linda Napolitano, et ils sont donc sujets à caution.
Selon son récit, divers témoins ont assisté à la scène, dont une demi-douzaine aurait été identifiée (trois d’entre eux ayant été traumatisés pendant des années par ce qu’ils avaient vu).
La lumière bleutée provenait d’un vaisseau extraterrestre qui stationnait au-dessus des toits de la ville, cette lumière pointant vers le douzième étage d’un immeuble situé dans le quartier est de Manhattan. Ce rayon a transporté une femme à travers la fenêtre fermée de son appartement pour l’entraîner à l’intérieur de l’engin, quatre silhouettes recroquevillées sur elles-mêmes étant perceptibles à l’intérieur du rayon de lumière. L’une d’elles aurait été Linda Napolitano.
Un témoin qui se trouvait sur le pont de Brooklyn a raconté que l’éclairage et le moteur de sa voiture ont stoppé d’un coup. Dans le rétroviseur, il a pu constater que les phares de tous les véhicules présents s’éteignaient aussi.
L’éclairage du pont s’est éteint et tout est devenu sombre. Le rayon de lumière a changé de forme, passant d’un ovale long à un rond parfait. Il s’est positionné sur un bâtiment proche, puis il est descendu jusqu’à la route ; il a balayé la façade, de sorte que le témoin a pu voir deux grilles d’environ 5 mètres de haut. Il s’agissait des deux grilles du complexe de Cherry Street, seul accès donnant sur la cour intérieure du bâtiment.
Le rayon lumineux est encore passé le long du bâtiment central, il s’est dirigé vers le haut avant de stopper à hauteur des derniers étages, éclairant la partie inférieure d’une double fenêtre. Lentement, le rayon blanc-vert est devenu plus intense.
Le témoin a regardé dans son rétroviseur au moment où le ciel a été illuminé d’un seul coup, alors qu’une douzaine de personnes étaient sorties de leurs véhicules en panne. L’éclair a illuminé les silhouettes et le pont. Quelques personnes ont commencé à crier et pleurer, alors que d’autres étaient abasourdies. Lorsque le témoin a à nouveau regardé le bâtiment, le rayon lui rappela un spot venant d’une source située au-dessus du bâtiment et éclairant celui-ci d’une lumière dans les tons bleus. Au milieu, quatre objets « sphériques » apparurent, alignés et positionnés comme la pointe d’une flèche, ceux-ci montant vers la source de cette lumière. Ces « boules » s’ouvrirent comme des fleurs, et le témoin put voir, dans le rayon bleu, comme trois créatures grises dans des combinaisons noires, en position triangulaire, avec, au milieu, une femme en chemise de nuit blanche et de longs cheveux noirs donnant l’impression d’être aspirés vers le haut.
Les personnes présentes sont retournées dans leurs véhicules, ont mis le moteur en route et ont continué leur chemin comme si rien ne s’était passé. (Source : "The Day Manhattan Stood Still. A True eye-witness account of the south street abductions", par Yancy Spence.)
Un autre témoin, qui a vu la scène de sa vitre, a évoqué quelque chose de « surnaturel ». Sa première pensée a été qu’il s’agissait d’un test laser mené par un bateau appartenant à la Brooklyn Navy Yard. Mais la lumière bleue ne prenait pas sa source dans l’East River.
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Impact initiatique du phénomène OVNI.   Lun 02 Mar 2015, 09:30


Teaser de l'ouvrage collectif "OVNI & Conscience", à paraître en avril 2015 chez JMG Editions. Avec : Philippe Guillemant, Philippe Solal, Fabrice Bonvin, Eric Zurcher, Romuald Leterrier, Jean-Jacques Jaillat, Daniel Robin

VOIR LA PAGE  LA ROUTE DU TEMPS:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]: Temps cyclique - temps linéaire? Pour en finir avec les extraterrestres !

La conférence de l'année 2015 sur l'ouvrage "Ovnis et Conscience", l'événement à ne pas rater !
Un événement exceptionnel le :

SAMEDI 27 JUIN 2015

NOUS AVONS LE PLAISIR D'ACCUEILLIR
LES AUTEURS DU LIVRE QUI SORTIRA EN AVRIL 2015 :

« OVNIS ET CONSCIENCE »



Fabrice Bonvin, psychologue et essayiste, s’intéresse à la question des ovnis depuis 1989, en particulier sous l’angle de sa dimension psychologique et symbolique. Enquêteur, il est l’auteur de « OVNI : les Agents du Changement », et « OVNI : le Secret des Secrets ».

Philippe Guillemant, ingénieur de l’Ecole Centrale et ingénieur de Recherche au CNRS, est notamment un spécialiste de l’étude des systèmes dynamiques complexes et chaotiques. Père de la « Théorie de la Double Causalité », il est l’auteur de « La Route du Temps ».

Jean-Jacques Jaillat
, psychologue diplômé de la Sorbonne, étudie le sujet des ovnis depuis 1954, en particulier sous l’angle de la psychologie jungienne. Enquêteur de terrain, il a publié de nombreuses enquêtes et analyses de cas dans la littérature spécialisée.

Romuald Leterrier, chercheur indépendant en ethnobotanique, est un spécialiste du chamanisme amazonien et l’auteur de « Les plantes psychotropes et la conscience » et « La danse du serpent ». Conférencier, il a visité les Indiens Shipibo d’Amazonie péruvienne à de nombreuses reprises.

Daniel Robin, président de l’association « OVNI Investigation », est enquêteur et l’auteur de nombreux articles sur les ovnis et phénomènes connexes. Son approche du phénomène ovni ambitionne de faire émerger des « passerelles » entre la Science et la Spiritualité.

Philippe Solal, professeur agrégé de philosophie à l’INSA, enseigne notamment la philosophie des sciences et est l’auteur de nombreuses publications au sein de revues à comité de lecture et de publications scolaires et universitaires.

Eric Zurcher
, essayiste, auteur du livre « Les Apparitions d’Humanoïdes », s’intéresse à la question des ovnis et en particulier des rencontres rapprochées du 3ème type (RR3) dès 1975, notamment en réalisant de nombreuses enquêtes sur le terrain.

Laurence et Valérie, deux témoins de rencontres rapprochées exceptionnelles avec le phénomène ovni.

Plans de conscience différenciés, dimensions et autres univers coexistants avec notre réalité, composantes physiques, psychique et symbolique du phénomène ovni : tels sont les principes organisateurs de cet ouvrage qui propose un modèle contributif en donnant la parole à une équipe pluridisciplinaire. Ainsi, pour relever le défi de la mise en place d’une approche holistique et novatrice dans l’étude des phénomènes aériens non-identifiés, sept chercheurs et deux « experiencers » (deux témoins de rencontres rapprochées) combinent, voire confrontent leurs savoirs académiques ou empiriques, munis de leurs propres outils méthodologiques et conceptuels : psychologue, physicien, ufologue de terrain et enquêteur ou théoricien, ethnobotaniste, philosophe, témoins d’ovnis, partagent leurs réflexions et leurs expériences en gardant à l’esprit cette pensée de l’écrivain Bernard Werber :

« l’important n’est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir ».

Deux grandes énigmes de la science, la conscience et les ovnis, se rencontrent dans cet ouvrage collectif rédigé par des scientifiques issus des sciences dures et des sciences humaines, par des ufologues-enquêteurs et par des témoins.

Ces deux énigmes se pénètrent l’une l’autre et s’influencent réciproquement : les ovnis modifient la conscience des témoins, qui voit s’élargir ses capacités de perception. En retour, la conscience ainsi modifiée, paraît plus apte à entrer en contact avec des formes d’intelligences évoluées et inconnues. Que nous enseigne, dans ce cadre, le phénomène ovni sur la conscience, et réciproquement ?

Initiative sans précédent, cet ouvrage propose de faire la lumière sur cette question, entreprise que seule une approche multidisciplinaire autorise. La cohérence de ses différentes contributions esquisse l’émergence d’un nouveau paradigme explicatif au phénomène ovni, dont les répercussions vont bien au-delà du cadre de l’ufologie pour suggérer une nouvelle conception de la Réalité. C’est une véritable révolution conceptuelle, et l’approche d’un nouveau paradigme.

Fabrice Bonvin, initiateur du projet.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Impact initiatique du phénomène OVNI.   Mar 03 Mar 2015, 22:31

Extraits  DU LIVRE QUI SORTIRA EN AVRIL 2015 :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« OVNIS ET CONSCIENCE »

« Plans de conscience différenciés, dimensions et mondes coexistants avec notre réalité, composantes physique, psychique et symbolique du phénomène OVNI : tels sont les principes organisateurs de cet ouvrage qui propose un modèle contributif en donnant la parole à une équipe pluridisciplinaire. Ainsi, pour relever le défi de la mise en place d’une approche holistique et novatrice dans l’étude des phénomènes aériens non-identifiés, six chercheurs et deux experiencers combinent, voire confrontent leurs savoirs académiques ou empiriques, munis de leurs propres outils méthodologiques et conceptuels : psychologue, physicien, ufologue de terrain ou théoricien, ethnobotaniste, philosophe, témoin d’OVNI partagent leurs réflexions en gardant à l’esprit cette pensée de l’écrivain Bernard Werber : « l’important n’est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir ».

PRESENTATION DES CHAPITRES

Sans plus attendre, j’invite le lecteur à prendre connaissance de l’agencement et du contenu des chapitres :

Le premier et le second chapitre plongent le lecteur dans le vif du sujet par l’intermédiaire des témoignages de Laurianne et Véronique. Ces deux sœurs, dont l’anonymat est conservé par l’usage de pseudonymes, nous proposent un regard croisé – en s’exprimant l’une après l’autre – sur les expériences répétées qui ont émaillé leurs enfances. Observations d’un phénomène aérien non-identifié, visites nocturnes d’entités non-humaines : c’est une grande partie, voire la totalité, du spectre de l’activité du phénomène OVNI qui s’est immiscée dans leurs existences. Ces intrusions ne sont pas anodines, elles ont un réel impact sur la vie de celles et ceux qui les expérimentent, comme en témoignent Laurianne et Véronique dans leurs contributions respectives. Leurs récits ne sont pas isolés : bien qu’une minorité de comptes-rendus parviennent à l’oreille des enquêteurs tant les obstacles sont nombreux, les témoignages similaires se comptent par milliers, voire dizaines de milliers. C’est sur cette matière première testimoniale que les ufologues enquêtent, réfléchissent et élaborent de nouvelles hypothèses. Pas de témoins, pas d’OVNIs. L’impact du phénomène sur la manière de voir le monde, d’aborder la notion de « réalité », sur le rapport aux autres et au vivant, sur les valeurs humaines convoque, par ricochet, la question de l’influence du phénomène sur la conscience des témoins. C’est à ce chapitre que Laurianne et Véronique nous invitent.

Le troisième chapitre donne la parole à Daniel Robin, enquêteur sur le phénomène OVNI. Se basant sur son expérience de terrain, sur ses nombreux échanges avec les témoins, il détaille, dans sa contribution, les différents types d’interférences du phénomène sur la conscience humaine. Il sera évidemment question de l’impact de ces interférences sur la vie des témoins, cette fois-ci explicitée du point de vue d’un enquêteur. L’auteur proposera également une dénomination particulièrement pertinente pour parler du phénomène OVNI, qui sera d’ailleurs adoptée par d’autres contributeurs tout au long de l’ouvrage : celui de « facteur exogène », qui a l’avantage d’être englobant et inclusif. Ensuite, au moyen de plusieurs comptes-rendus empruntés à des récits de rencontres rapprochées, Daniel Robin explorera l’hypothèse que la réalité telle qu’expérimentée par le témoin est travestie par l’intelligence au commande du phénomène OVNI. Finalement, l’auteur se livrera à une tentative d’identification des intentions du phénomène par la méthode hypothético-déductive : celui-ci retiendra l’hypothèse de la mise en place d’un vaste processus d’apprentissage à l’attention de l’espèce humaine.

La quatrième contribution est signée par un autre enquêteur, Eric Zurcher. Il présentera trois concepts clefs, autant de principes organisateurs de notre rapport au savoir vis-à-vis du phénomène que de principes directeurs régissant le phénomène : le brouillage humain, l’incommensurabilité, l’élusivité. L’auteur abordera ensuite le rôle de la conscience dans le processus d’interaction avec le phénomène, avec en toile de fond les travaux de Carl Gustav Jung. Le contenu culturel et le cadre protéiforme des rencontres rapprochées feront l’objet d’une analyse avant d’aborder les caractéristiques de la composante psychique de ses manifestations et de son intentionnalité. Eric Zurcher se penchera ensuite sur la question des « enlèvements extraterrestres », présentant les données essentielles sur ce dossier et les différents courants d’interprétation en présence. L’auteur rendra explicite la présence d’un contenu symbolique, culturellement déterminé dans un contexte thématique d’évolution de la conscience. Il fera aussi l’hypothèse d’une démarche initiatique du phénomène, à la manière de la maïeutique.
   
Le cinquième texte est l’œuvre de Philippe Guillemant, physicien, père de la théorie de la « double causalité ». S’appuyant sur cette théorie, l’auteur sera à même de fournir des outils intellectuels puissants pour investiguer le phénomène OVNI. C’est donc à la rencontre de notions propres à la discipline de la physique quantique que Philippe Guillemant nous convie : parmi d’autres concepts, ceux d’« univers bloc », « trou de ver », « dimensions vibratoires » seront abordés pour faire émerger une nouvelle vision de la réalité. Il sera alors possible d’articuler conscience et temporalité d’une manière inédite. Cette articulation permettra d’envisager le phénomène OVNI, son fonctionnement et ses origines, autant que l’ensemble de ses manifestations sous un angle absolument novateur.

La sixième contribution, rédigée par Romuald Leterrier, chercheur indépendant en ethnobotanique, nous plongera dans les pratiques du chamanisme amazonien. Par leur maîtrise absolue des plantes psycho-actives, les chamanes agissent en véritables techniciens de la conscience en réussissant à la modifier à leur guise, de manière à se connecter à d’autres plans de réalité. L’auteur, qui a accompagné les chamanes Shipibo-Conibo dans leurs cérémonies à de nombreuses reprises, mettra en relation chamanisme et phénomène OVNI. Ces expériences lui permettront de poser l’hypothèse d’un moyen de communication interspécifique, un Web cosmique, réalisé par des intelligences non humaines. Il sera également question, entre autres, de la phénoménologie des expériences d’abduction comparée à celles des chamanes mais aussi de la plasticité des manifestations liées au phénomène OVNI en Amazonie. Finalement, Romuald Leterrier revisitera plusieurs traits de l’expérience chamanique à la lumière de la théorie de la « double causalité » de Philippe Guillemant pour en tirer une compréhension plus large.

Le septième chapitre, signé par le philosophe, psychologue et ufologue Jean-Jacques Jaillat, restituera le phénomène OVNI dans sa dimension de composante de notre monde. Il passera en revue les principaux invariants du phénomène OVNI en prenant appui sur les principes de la psychologie jungienne. Reprenant, par exemple, le concept de « compensation » tel qu’il s’appliquerait à la problématique OVNI, l’auteur explicite la fonction de l’ « archétype », suggérant la possibilité que le phénomène OVNI réponde à un processus « méta-onirique », avec l’inconscient en guise de théâtre des opérations. Finalement, constatant la proximité qu’entretient le phénomène avec notre environnement et notre psyché, Jean-Jacques Jaillat formulera l’idée d’une symbiose entre notre monde et un autre monde conscientiel.

La huitième et dernière contribution est l’œuvre de Philippe Solal, philosophe des sciences, qui propose un texte en forme de synthèse. Après un nécessaire rappel des raisons historiques ou dogmatiques qui président à l’acharnement de la Science officielle à vouloir reléguer l’ufologie au statut d’une « Science interdite », l’auteur mettra en lumière l’émergence d’un nouveau paradigme en physique, celui du primat de l’information. A partir de là, Philippe Solal présentera deux modèles à même d’investir la problématique OVNI : les modèles cybernétique et neuronal qui seront commentés et analysés à la lumière de cas bien connus en ufologie et des réflexions émises précédemment par les contributeurs de cet ouvrage. Animé par la volonté de « remettre la statue (de la Science) à l’endroit », Philippe Solal appellera à réarticuler science, philosophie et spiritualité afin d’apporter des réponses scientifiquement acceptables aux mystères des OVNIs et de la Conscience.

UN NOUVEAU PARADIGME

Paralysée par une approche matérialo-centriste, l’ufologie célèbre l’HET comme son paradigme dominant, et d’un paradigme, on le sait, on est presque toujours prisonnier. Que cet ouvrage constitue le premier violon d’une symphonie de l’adoption d’un nouveau paradigme de la physique permettant d’insuffler un souffle novateur à l’ufologie ainsi qu’à l’ensemble des « faits maudits » honnis par la Science. Victor Hugo n’affirmait-il pas qu’« on résiste à l’invasion des armées ; on ne résiste pas à l’invasion des idées » ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Impact initiatique du phénomène OVNI.   Lun 06 Avr 2015, 11:57

Philippe Guillemant a écrit:

Le plat de résistance est servi: <<Ovnis et Conscience>>, 400 pages, disponible en librairie, sur les sites de vente en ligne et sur ce site: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voici l'introduction à ma contribution de 60 pages à cet ouvrage:
L’espace-temps, la conscience et les ovnis
1. Introduction
Il y a à peine trois ans je faisais encore partie des personnes qui doutaient du caractère sérieux du phénomène ovni, bien que je tienne pour élevée la probabilité de l’existence de civilisations extra-terrestres plus avancées que la nôtre. Mon point de vue n’avait cependant pas encore reçu l’éclairage adéquat. Je pensais que si ce phénomène était réel, il fallait obligatoirement envisager l’hypothèse extra-terrestre, en commençant par expliquer la rareté des apparitions de nos visiteurs, dont on est témoin en moyenne moins d’une fois dans sa vie. Une hypothèse était qu’il était inconfortable et risqué de se lancer dans une aventure spatiale pour aller visiter d’autres planètes, sachant qu’à son retour on se retrouve dans un futur totalement aléatoire et inconnu, plusieurs milliers d’années après son départ. Il est en effet inévitable de voyager dans un futur d’autant plus lointain que l’on veut raccourcir sa durée de transit entre deux planètes, d’après la théorie des jumeaux de Langevin, aujourd’hui vérifiée expérimentalement. Il fallait également expliquer l’absence de contact avéré, du type atterrissage filmé par toutes les télévisions du monde entier. Une hypothèse était un devoir de non-ingérence de nos visiteurs, compte tenu du risque d’effondrement de notre civilisation auquel un tel atterrissage pourrait conduire inévitablement.
Malgré ces hypothèses, je n’arrivais pas à prendre au sérieux le phénomène ovni, parce que ses différentes manifestations décrites dans la littérature ufologique avaient trop souvent un caractère invraisemblable, devant lequel les thèses de l’hallucination ou de l’affabulation semblaient être les meilleures explications. Pourtant, elles étaient rendues inconfortables par les nombreuses preuves physiques annoncées, comme les traces radars laissées par le phénomène, et par les témoignages de nombreux témoins crédibles tels que des pilotes d’avions civils ou militaires. Face à un tel inconfort, je tombais souvent dans le déni de ce que je pouvais lire sur le sujet, ne serait-ce que pour ne pas risquer de dévoiler une sensibilité à ce phénomène qui entamerait ma crédibilité scientifique et qui surtout, pourrait détourner les lecteurs potentiels de mes propres écrits, déjà très audacieux.
J’ai en effet publié en 2010 un livre qui propose une nouvelle théorie dite « de la double causalité », afin d’expliquer le phénomène de synchronicité. J’y affirme que nos intentions peuvent agir sur la structure de l’espace-temps en configurant notre futur avec des informations qui peuvent produire en retour une sorte d’écho dans le présent, sous forme de synchronicités. Je consacre une bonne partie de cette contribution à en exposer les fondements, car cette théorie va beaucoup plus loin : elle fournit de façon inattendue un éclairage puissant pour comprendre le phénomène ovni, chose dont je ne me suis vraiment rendu compte que très récemment, après moult résistance contre une tendance bien naturelle à réfuter l’incroyable. Il s’agit d’un bouleversement complet de notre vision de la réalité, qui mérite d’être longuement étayé et expliqué, sans quoi il serait très difficile pour le lecteur d’envisager que cet incroyable soit vrai. Je ne l’aurais probablement moi-même jamais envisagé si Jacques Vallée ne m’avait pas sérieusement incité à élargir l’horizon de ma théorie.
Ma première rencontre avec ce personnage fascinant a eu lieu après une conférence que j’ai donnée à l’I.M.I. de Paris (Institut Métapsychique International), où il m’a fait part de son désir de me revoir pour que nous discutions plus longuement. Une nouvelle rencontre a donc eu lieu quelques mois plus tard sur Paris, pendant laquelle il m’a demandé l’autorisation de parler de ma théorie durant une conférence qu’il devait donner à TedX Bruxelles, le 22/11/2011. Jacques Vallée était apparemment soucieux de ne pas me faire courir le risque d’être mêlé à sa problématique d’ufologue, m’assurant qu’il ne parlerait pas d’ovnis durant cette conférence, mais simplement de physique de l’information. Je ne comprenais pas très bien le lien suspecté entre cette nouvelle physique et le phénomène ovni et il restait très discret à ce sujet. Même après avoir vu sa conférence, je suis resté longtemps interrogatif sur cette question. Par contre il m’avait ouvert les yeux sur un aspect de ma théorie, susceptible d’éclairer la fameuse expérience de pensée du démon de Maxwell, qui m’a permis de trouver la bonne façon de publier ses fondements dans une revue scientifique, chose qui m’a occupé pendant près de deux ans. Entretemps il m’a rendu visite en Haute Provence, et c’est lors de ce séjour qu’il m’a en quelque sorte parlé de son « bébé », comme s’il avait voulu me donner envie de le « materner ». Je n’ai finalement compris la raison pour laquelle je pouvais être utile à une telle tâche que fin 2013, lorsqu’après avoir étudié de nombreux domaines connexes et interrogé différents experts, comme mon ami Romuald Leterrier sur le chamanisme, me sont apparues comme une révélation la nature du phénomène ovni et les raisons pour lesquelles j’étais mêlé d’une façon hallucinante à cette histoire.
C’était comme si presque toutes les pièces d’un puzzle s’assemblaient pour fournir une réponse évidente et merveilleuse, confirmant pleinement une vision de ce que j’appelle l’« espace intérieur » dont je n’avais même pas encore osé parler, pas même dans mon livre, car on peut raisonnablement la qualifier de fantastique, au point qu’il est tout à fait contre indiqué d’en parler à ses voisins, collègues et amis. Seuls des cercles d’initiés peuvent recevoir ces idées et si j’ai finalement accepté de contribuer à cet ouvrage, c’est parce que j’avais déjà commencé à en divulguer une partie en testant prudemment leur impact (sans parler d’extra-terrestres) lors d’une conférence à Lyon organisée par Daniel Robin. J’achève en quelque sorte ici de me jeter à l’eau, dans un ouvrage collectif où ma contribution pourra plus facilement passer inaperçue.
La nouvelle vision de la réalité que j’expose ici est très délicate à faire connaître car elle nécessite une remise en question vertigineuse, porteuse d’un puissant changement de paradigme. Pour se faire une idée de sa puissance, il ne faut pas la comparer au changement de paradigme qui a eu lieu lorsqu’on a découvert que la terre était ronde ou qu’elle tournait autour du soleil, ni même au changement de conscience qui sépare l’homme préhistorique de notre civilisation. Non, il faut plutôt la comparer au saut évolutif de conscience du primate à l’homme d’aujourd’hui. Il faudrait même faire l’effort d’imaginer qu’un tel saut puisse se produire en quelques générations, et non en quelques millions d’années, si l’on espère de son vivant une révélation non marginale et bien comprise de la présence de nos visiteurs, à laquelle notre civilisation ne semble absolument pas préparée.
Une préparation à un tel contact impliquerait, à minima, un chamboulement complet de nos conceptions du temps, de l’espace, de la matière, de l’idée que la réalité existe telle que nous la percevons, et surtout de notre place au sein de l’univers. Or ce travail de préparation est justement ce à quoi la physique d’aujourd’hui nous confronte de plus en plus, même en conservant ses dogmes tels que le déterminisme et la flèche du temps. Ceux-ci aboutissent en effet à une vision de la réalité inavouable et invraisemblable, comme cette idée proposée par des physiciens très respectables selon laquelle nous aurions des myriades de doubles conscients, ayant la même vie que nous à d’infimes différences près dans des univers parallèles. Il est clair que nous avons besoin de murir ces questions et dépasser nos tabous, car nous devrons choisir entre l’impensable et l’extraordinaire.
Les chapitres suivants de ma contribution:
2. Les univers-bulles parallèles
3. Les réalités parallèles
4. Le dégel de l’espace-temps
5. La conscience quanto-gravitationnelle
6. L’intention excitatrice du vide
7. L’incontournable rétrocausalité
8. Un gigantesque cerveau virtuel
9. Entités neuronales, Conscience et temporalité
10. Qu’est-ce qu’un extra-terrestre ?
11. Navigation dans un trou de ver
12. Plongée dans un trou noir ?
13. Navigation dans le vide quantique
14. Résistance du futur et relaxation de l’espace-temps
15. Immaturité de l’espèce humaine ?
Les autres contributions dont voici les auteurs sont excellentes: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Voir le WEEK END EXCEPTIONNEL « OVNIS & CONSCIENCE » « PAN » sur la Conscience Phénomènes - Aérospatiaux-Non identifiés [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Impact initiatique du phénomène OVNI.   Lun 18 Mai 2015, 16:54

Ambre a écrit:
WEEK END EXCEPTIONNEL
« OVNIS & CONSCIENCE »
« PAN » sur la Conscience Phénomènes - Aérospatiaux-Non identifiés

En cours de réalisation !
Priorité aux Adhérents  du Catharose Nomade!


Ouvert à toutes et à tous !
Un Week-end complet d’échanges, de débats et de conférences !
NOUS AVONS LE PLAISIR D'ACCUEILLIR LES AUTEURS DU LIVRE QUI EST SORTI EN  AVRIL 2015 :


-Philippe Guillemant, ingénieur de l’Ecole Centrale et ingénieur de Recherche au CNRS, est notamment un spécialiste de l’étude des systèmes dynamiques complexes et chaotiques. Père de la « Théorie de la Double Causalité », il est l’auteur de « La Route du Temps ».

-Romuald Leterrier, chercheur indépendant en ethnobotanique, est un spécialiste du chamanisme amazonien et l’auteur de « Les plantes psychotropes et la conscience » et « La danse du serpent ». Conférencier, il a visité les Indiens Shipibo d’Amazonie péruvienne à de nombreuses reprises.

-Philippe Solal, professeur agrégé de philosophie à l’INSA, enseigne notamment la philosophie des sciences et est l’auteur de nombreuses publications au sein de revues à comité de lecture et de publications scolaires et universitaires.

...et d 'autres à venir!


« OVNIS ET CONSCIENCE »


Extraits DU LIVRE  :

« Plans de conscience différenciés, dimensions et mondes coexistants avec notre réalité, composantes physique, psychique et symbolique du phénomène OVNI : tels sont les principes organisateurs de cet ouvrage qui propose un modèle contributif en donnant la parole à une équipe pluridisciplinaire. Ainsi, pour relever le défi de la mise en place d’une approche holistique et novatrice dans l’étude des phénomènes aériens non-identifiés, six chercheurs et deux experiencers combinent, voire confrontent leurs savoirs académiques ou empiriques, munis de leurs propres outils méthodologiques et conceptuels : psychologue, physicien, ufologue de terrain ou théoricien, ethnobotaniste, philosophe, témoin d’OVNI partagent leurs réflexions en gardant à l’esprit cette pensée de l’écrivain Bernard Werber :
« l’important n’est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir ».


" Cercle de rencontre "de jours de 11 h à 18 h:

Places limitées à 33 personnes par jour & sans logement!
Nous vous convions à la rencontre de nos auteurs dans un cercle convivial et constructif à l 'Hôtel des Tanneurs à Namur!

-Samedi 11 h à 18 h > 36 eu /par pers. les 3 conférences & collations comprises
Pause de 12 h 30 à 14 H repas de midi non compris
(Communication PAN Samedi)

- Dimanche 11 h à 18 h > 36 eu /par pers. les 3 conférences & collations comprises
Pause de 12 h 30 à 14 H repas de midi non compris
(Communication Pan Dimanche )

-Samedi 21/11/2015 à 20 h au centre L'Ilon salle Houyoux à Namur
Conférence seule avec tous les intervenants :


25 eu/par pers. (dans la limite des places disponibles)
22 euros en prépayé avant le 22 SEPTEMBRE
20 euros pour les membres & adhérents du Catharose Nomade (Communication Pan Euro)


Tout le week end de conférences y compris
la conférence avec tous nos auteurs
le  Samedi 21 Novembre
à 20 h. au centre L'Ilon à Namur
soit les 7 conférences à 85 euros pour tous!
(Communication PAN 7 )



Le Catharose Nomade A.S.B.L
BNP Paribas Fortis 001-4663115-13
(BE 08 0014 6631 1513/ IBAN GEBABEBB)
*communication avec le NOM et le NOMBRE de places réservées

Inscription uniquement validée avec le paiement ( en tenant compte que les places sont limitées et donc priorité aux membres et prépayés avant le 22 Septembre)



NOTA BENE : L'événement se déroule à Namur & Sans logement !


******************

Infos par mail à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Intitulé PAN Novembre 2015

Paiement non remboursable en cas de désistement.

NB : Nous ne tenons pas compte les réservations sur Facebook
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


NOUS CHERCHONS DES SPONSORS POUR LES AFFICHES ET FLYERS !

MERCI DE NOUS ENVOYER UN MAIL à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Vers un retour aux basiques de la communication ufologique   Jeu 21 Mai 2015, 19:21

Publié le 21/05/2015 par A.L a écrit:
Vers un retour aux basiques de la communication ufologique

Suite aux différentes réactions concernant l’ouvrage collectif “Ovnis et Conscience - L'Inexpliqué au coeur du nouveau paradigme de la physique”, dirigé par Fabrice Bonvin.

Basé en particulier sur les travaux du chercheur Philippe Solal.

Je ressort un article que j’ai écrit en 2013 (remis à jours), mais qui reste (malheureusement) d’actualité.

Preuve que si les travaux sur “la modélisation nouvelle” à l’aube d’une “3eme voie” ufologique se développe actuellement, on remarque comment l’archaïsme et le refus d’évolué est encore de mise en 2015.

Apres de longs débats sur le changement de comportement et de vision, beaucoup de travaux et de réflexions sur l’aspect sociétal restent encore à fournir en ufologie dite “citoyenne et public”.




​Vers un retour aux basiques de la communication ufologique

« Il faut débarrasser l'ufologie de toutes ses scories » Yves Sillard, ancien directeur générale du CNES et ancien Délégué général pour l'Armement.

Un nouvel esprit de neutralité, mais d’abord une remise en question :

Cela fait plus de plus de 60 ans que les OVNIs intriguent beaucoup de gens, et bon nombre d’entre eux dont les ufologues et autres chercheurs, animateurs etc..., s’égosillent pour faire comprendre le sérieux de l’étude. Le problème, c’est que pour être pris au sérieux.... eh bien il faut être sérieux !

Malheureusement, quand on commence à fouiner dans ce milieu, on s’aperçoit que l’on rentre dans une jungle indescriptible où la forêt semble cacher des arbres particulièrement vieillis et improductifs.

Faisons un petit décryptage sur le milieu et sa faune très hétéroclite :

Que ce soit des associations ou forums (qui d’ailleurs ont remplacé les assos), on trouve de drôles de personnages, entre des ignares, des gourous du calendrier maya, des pros de la conspiration, des « Youtubiens » ou comment être » un spécialiste » en avalant 40 000 heures de vidéo sur les OVNIs ! Ou des « forumeurs » égocentriques qui font des enquêtes devant leur écran de PC ; j’oublie aussi les naïfs pour qui tout est vérité et les feignants «... c'est chiant, les OVNIs, je suis fatigué.. ».

Force est de constater que beaucoup de ceux qui s’y intéressent, ou du moins qui osent prendre la plume, ne connaissent quasiment rien au sujet. On voit aussi que la transmission du savoir a été très mauvaise et que « la Web-ufologie » n’a rien arrangé non plus.

La réalité d’aujourd’hui, vu l’état de l’ufologie française, est que les nouveaux venus sont souvent pleins de bons sentiments, d’exaltation, de motivation, mais on déchante vite à l’écoute des donneurs de leçons et des informations complètement erronées ou quasiment non-identifiables (bref parfois moins que l’OVNI lui-même !). On peut dire aussi que certains confondent l’ufologie et « le foyer de l’amitié » ou « le centre contre la mondialisation globale ».

Comment devient-on un bon ufologue, spécialiste de la question, voire un passionné averti ?

Tout d’abord comment devient-on un bon mécanicien, médecin, ou professeur de mathématique ? Eh bien, il faut étudier, et étudier demande du temps, de la réflexion, de l’analyse, et savoir discerner les erreurs pour en extraire des résultats positifs. Cela demande un sens critique et aussi de la retenue.

L’ufologie c’est pareil ; il faut déjà se donner la peine d’ouvrir les livres, et je dois dire que s'il existait un BAC ufologique, la moyenne actuelle serait désastreuse. Les « Mulder et Scully » nouvelle époque sont prêts à faire des enquêtes (quand ils décollent leurs doigts du clavier), mais le problème est que, dès qu’on les renvoie à l’historique de l’ufologie elle-même, on finit par des enquêtes bâclées. Le comble, c’est que les « sceptiques » et autres « rationalistes » en savent beaucoup plus par moment.

L’équation est simple : Le taux de crédulité est inversement proportionnel au taux de connaissance. Moins on s’informe, plus on croit à n’importe quoi !

En résumé, on ne peut pas demander à être pris au sérieux quand on donne la place à des gens qui ne font rien de sérieux !

Pour finir, les ufologues, chercheurs et autres responsables veulent que l’ufologie acquière ses lettres de noblesse, mais de l’autre côté, ils se complaisent dans une sorte d’anarchie ufologique où se mêlent polémique, guerre interne, délire paranoïaque, syndrôme « Youtubien », et spécialistes de la « question martienne » en tout genre.

Est-ce bien sérieux ?
A.L

(Texte remis en adéquation et modifié en 2015, par moi-même, original de F.P, Ufomania N°49).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: FATIMA- LE « QUATRIEME SECRET »   Jeu 21 Mai 2015, 22:27

FATIMA,UN EVENEMENT MAJEUR DANS L'HISTOIRE DE L'HUMANITE,
LE « QUATRIEME SECRET »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Préface.
Toute réflexion ufologique qui tente d’investir le domaine de l’histoire religieuse encourt un double reproche : celui adressé par les croyants, pour qui mêler phénomène ovni et religion est un acte sacrilège et une atteinte porté à leur foi ; mais aussi le reproche de tous les rationalistes athées qui rejettent l’ufologie et pour lesquels une telle entreprise équivaut à empiler du fantasme sur du mythe. On comprend dès lors pourquoi l’ouvrage de Daniel Robin consacré aux événements de Fatima est si courageux : il conjugue l’audace intellectuelle qu’exige toute recherche authentique avec la liberté que tout chercheur doit posséder dans le cours de ses investigations.
Mais cet essai est d’abord audacieux parce qu’il tente de se situer dans la lignée de travaux déjà marquants sur le sujet. Celui de Jacques Vallée publié dans Le collège Invisible, celui de Christel Seval développé dans La Vierge et les extraterrestres, mais surtout l’étude de Gilles Pinon intitulée Fatima, un ovni pas comme les autres ?, texte auquel Daniel Robin rend justement hommage à plusieurs endroits de son propre travail. L’insistance avec laquelle l’ufologie interroge Fatima est révélatrice d’une prise de conscience, celle qui nous indique qu’avec les faits qui s’y sont produits nous sommes face à un événement hors-norme. C’est pourquoi nous souscrivons pleinement à l’affirmation de Daniel Robin quand il écrit que « Fatima est sans doute la plus grandiose et la plus spectaculaire apparition d’ovnis de tous les temps ».
Le simulacre de la danse du soleil, l’apparente connaissance de notre futur que possédait l’intelligence qui s’est manifestée à cette occasion, les effets physiques des manifestations du 13 octobre 1917 sur les témoins, font partie des indices qui légitiment une interprétation strictement ufologique des apparitions de Fatima. Mais il y a plus : celles-ci se sont produites à une date charnière de notre histoire, peu avant la fin d’une guerre mondiale et avant le déclenchement d’une seconde, plus sanglante encore que la première et ponctuée par les deux explosions atomiques sur le Japon. Jamais l’humanité n’aura connu un tel processus d’autodestruction et en exacerbant les symboles de la foi, une intelligence exogène a semblé vouloir nous mettre face à notre liberté. Nous avions alors encore le pouvoir de changer notre futur, de modifier la ligne de vie de l’humanité qui la conduisait à répéter une seconde fois le malheur et la guerre. Si l’on accepte l’idée selon laquelle l’avertissement de Fatima visait à produire une élévation spirituelle de l’homme, au moment où sa violence la plus destructrice se manifestait et risquait de se répéter encore, on ne peut alors que conclure à l’échec de cette mise en scène.
Mais, comme le fait justement remarquer Daniel Robin, un message peut avoir des objectifs prochains et lointains. Nous sommes désormais, nous, humains du XXIe siècle, en état de l’entendre. Il nous est enfin rendu audible par-delà les signes culturels sous lesquels il s’est travesti dans l’histoire, et il nous apprend que nous sommes tous des consciences qui appartenons à une Réalité infiniment plus vaste, faite de consciences qui nous observent, se signalent parfois à nous et attendent que l’on se hisse enfin jusqu’à elles, dans une étape de notre histoire où la découverte de notre essence spirituelle nous conduira enfin à la sagesse.
------------------------------------------------
TABLE DES MATIERES.
Préface de Philippe Solal.
Introduction.
I : Fatima : un phénomène ovnien et exogène.
II : Chronologie des « AF ».
III : Des « récepteurs humains » pour annoncer les « AF ».
IV : Une intervention extraterrestre minutieusement planifiée.
V : Les objectifs immédiats.
VI : Les objectifs à long terme.
VII : Fatima : une « phase » dans un plan plus vaste.
VIII : Fatima : une expérience ? Une manipulation ?
IX : Fatima : les manifestations d’une technologie exotique.
X : Fatima : les secrets.
XI : Le « quatrième secret » : démonstration.
XII : « HET1 » ou « HET2 » ?
XIII : Phénomène ovni et spiritualité.
XIV : Les « AF » et la physique de l’information.
XV : Conclusion.
Philippe Solal
Professeur agrégé de Philosophie
Docteur en Philosophie
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: suite de la page 18   Ven 22 Mai 2015, 20:45

Les extraterrestres veulent-ils nous aider à franchir un seuil critique ?

Les  travaux  de  Mack  sur  les  enlèvements  confirment  nos  propres  conclusions  en  ce  qui concerne   le   niveau   de   spiritualité   des   représentants   des   civilisations   responsables   du phénomène ovni. Pour une civilisation de Type III,  par exemple, ce niveau de spiritualité est nécessairement  très élevé puisque c’est lui qui détermine directement la possibilité pour cette civilisation  d’accéder  à  ce  Type  de  civilisation.  Tant  qu’une  civilisation  n’a  pas  atteint  le niveau  spirituel  requis,  elle  ne  peut  prétendre  accéder  au  Type  de  civilisation  supérieur  au sien. Concrètement, cela signifie que la civilisation terrestre ne pourra parvenir au Type I de civilisation que lorsqu’elle sera parvenue au niveau spirituel correspondant.

De ce point de vue, nous pouvons avancer que les conclusions de Mack rejoignent les énoncés de  base  du  Principe  CEHV :  http://www.lesconfins.com/le_principe_cehv.htm.  Les  extraterrestres nous  sont  supérieurs,  non  seulement  par  leur  technologie,  mais  aussi par  leur  haut  niveau  de réalisation  spirituelle.  Ils  sont  dans  une  certaine  mesure  nos  « maîtres  spirituels »,  et  nous avons   certainement   beaucoup   de   choses  à   apprendre   d’eux.   Par   ailleurs,   ce   qui  est extrêmement  troublant  dans les expériences d’enlèvements décrites par  les témoins de Mack, c’est  la  similitude  qu’elles  offrent  avec  les  expériences  de  mort  imminente  (NDE).  Cette constatation  nous  amène  à  formuler  l’idée  que  les  extraterrestres  connaissent  fort  bien l’expérience  de  mort  imminente  et  qu’elle  est  peut-être  même  pour  eux,  une  expérience familière  qu’ils  seraient  en  mesure  de  maîtriser  et  de  contrôler.  Comme  nous  le  savons, l’expérience de  mort  imminente  comporte une phase dite autoscopique ou  de décorporation. Nous  ne  sommes  donc  pas  surpris  de  découvrir  dans  les  récits  d’enlèvements  que  les extraterrestres  maîtrisent,  sans  aucun  problème  apparemment,  le  processus  menant  à  la séparation  du  corps  et  de  la  conscience.  De  nombreux  abductés  disent,  en  effet,  qu’ils  ont vécu leur expérience hors de leur corps (comme s’ils flottaient au-dessus de celui-ci), et qu’ils se sont dirigés vers un vaisseau spatial en traversant portes et fenêtres fermées sans la moindre difficulté,  exactement  comme  le  font  les  rescapés  des  NDE  lorsqu’ils  passent  à  travers  les murs et les portes de la salle de réanimation où ils se trouvent.

La  référence  à  la  source  de  toute  vie  ou  au  «  Foyer  »  vers  lequel  aspirent  à  revenir  les abductés,  évoque  la  Lumière  (un  « soleil »  qui ne  brûle  pas les yeux disent  les témoins)  des NDE  dans  laquelle  les  rescapés  de  la  mort  se  sont  en  quelque  « immergés  »,  et  vis à vis de laquelle ils éprouvent  une immense nostalgie. Dans les NDE, cette Lumière transcendante est source d’un amour  inconditionnel. Un des sujets de Mack, un homme de quarante et un ans, fonctionnaire  de  la  santé  publique,  a  relaté  comment  il passait  au  cours  des  ses enlèvementsdans de  larges  « tuyaux »  équivalents  des « tunnels  » des  NDE)  qui menaient  vers un autre plan  de  la  réalité  où  il  y  avait  une  lumière.  Pour  cet  homme,  l’expérience  qu’il  vivait  était comme  une  renaissance,  à  la  fois  littérale  et  symbolique,  en  raison de  la  sensation de  fluidité qu’il  éprouvait  en  passant  dans  ces  étranges  «  tuyaux  ».  Une  femme  interrogée  par  Mack décrivit  aussi des « tuyaux », des « tubes » et des « tunnels », qu’elle devait  emprunter pour quitter  un  plan  spirituel,  situé  hors  de  notre  espace/temps,  et  rejoindre  son  enveloppe corporelle restée sur Terre.

Les travaux de Mack sur les RR4 l’ont  conduit  à penser que « les extraterrestres se seraient incarnés  d’une  façon  moins  dense  mais  plus  proche  de  la  source  créatrice  de  l’Univers  dont les  être  humains,  eux,  ont  été  pratiquement  totalement  coupés.  Par  leur  interaction avec  les humains  qu’ils  enlèvent,  les  extraterrestres  les  rapprochent  (et  l’ensemble  de  l’Humanité avec) de leurs racines cosmiques et spirituelles en nous renvoyant vers la lumière divine ou le « Foyer » originel, cet « endroit » (en fait un état et un niveau d’être plus élevé) où les secrets, la  jalousie,  l’avidité,  la  volonté  de  puissance,  et  l’instinct  destructeur  n’ont  plus  de  raison d’être  ».  Comme  nous  pouvons  le  voir,  les  récits  des  abductés  offrent  de  surprenantes similitudes avec les expériences de mort  imminente. Ceci nous amène à penser que les entités extraterrestres  responsables  des  enlèvements  pourraient  aider  les  humains  à  franchir  un nouveau  seuil  de  leur  évolution  spirituelle  en  leur  faisant  découvrir  cette  «  autre  réalité  » abondamment décrite par les rescapés de la mort. Et ce ne serait peut-être pas un hasard si ce « petit coup de pouce » des extraterrestres intervient juste à un moment critique de l’histoire de l’espèce humaine.

Enlèvements et crise planétaire

Selon  Mack,  «  il  est  difficile  d’ignorer  désormais  le  fait  que  les  phénomènes  d’enlèvements interviennent sur la Terre au moment où la crise planétaire est à son comble ». Dans ce cas, le but visé par les extraterrestres serait double :

1) Introduire des transformations radicales dans la conscience humaine. Ces modifications qui concernent les zones profondes de notre être devraient permettre à cette conscience de renouer avec ses origines (le « Foyer »),  sachant  que les origines de la conscience humaine se situent sur un plan de réalité qui est bien au-delà du plan terrestre matériel.

2)  Les  extraterrestres  chercheraient  à  créer  une  nouvelle  forme  de  vie  intelligente  et consciente sur la Terre. Cette « humanité nouvelle » serait  créée par une sorte d’hybridation physique  et/ou  une  « hybridation  spirituelle  »  entre  les  extraterrestres  et  les  humains.  Les extraterrestres comme les humains bénéficieraient de cette hybridation.


Le programme d’hybridation des extraterrestres

Un  des  thèmes  récurrents  dans  les  témoignages  d’enlèvements  est  celui  de  l’hybridation. Presque la totalité des abductés affirment que les extraterrestres mènent un vaste programme d’hybridation à l’échelle planétaire, et cela depuis très longtemps. Bien que nous n’ayons que peu  d’informations  sur  ce  programme,  l’idée  qu’il  puisse  exister  une  hybridation  entre humains  et  extraterrestres  est  presque  toujours  perçue  comme  une  agression  vis-à-vis  de l’intégrité de  notre espèce,  et  comme une sorte de  transgression de l’ordre naturel terrestre.

Bien souvent les personnes qui connaissent dans les grandes lignes le dossier des enlèvements pensent que les résultats de ces croisements entre des extraterrestres et des humais ne peuvent produire que des monstres hideux. Les pessimistes et les « conspirationnistes » de tous bords, estiment que l’hybridation représente une grave menace pour l’Humanité, et qu’à terme, nous pourrions  disparaître  au  profit  d’une  race  hybride  entièrement  nouvelle  plus  proche  des extraterrestres que des humains. M.  David  Jacobs,  Professeur d’histoire  à l’université de Temple,  auteur  d’ouvrages respectés sur les ovnis (« The UFO Controversy In America » et « Secret Life ») a passé plus de 30 ans à  étudier  le  phénomène  ovni et  sa  connexion  avec  les  enlèvements.  Dans  son troisième  livre intitulé  « La  Menace  :  ce  que  les  aliens  veulent  vraiment  et  leur  plan  pour  l’obtenir »  (chez Simon and Schuster, 1998), David Jacobs pense que les extraterrestres ne se contentent pas de nous  étudier,  mais  qu’ils  ont  mis  en  place  un  vaste  programme  de  modification  de  l’espèce humaine. Pour  lui,  ils  ne  sont  pas  là  simplement  pour  savoir  comment  nous  fonctionnons (physiquement et psychiquement), mais ils ont au contraire une mission très précise à remplir.

Ils exécutent  un programme qui a un début,  un milieu, et une fin. Nous serions, aujourd’hui, dans  la  phase  finale  du  plan  qui  serait  divisé  en  trois  phases :  la  phase  des  enlèvements d’humains   à   bord   de   vaisseaux,   la   phase   de   procréation   et   d’activité   reproductrice (prélèvements  de  sperme  et  d’ovules  pour  des  fécondations  in-vitro),  et  enfin  la  phase d’hybridation   proprement   dite   qui  expliquerait   pourquoi  les   abductés   voient   dans   les vaisseaux des hybrides (des bébés, des adolescents, et des adultes).

L’un  des  buts  de  l’hybridation  serait  de  mettre  en  place  un  programme  d’intégration  dans lequel  les  hybrides  seraient  extérieurement   semblables  aux  humains  et  pourraient  alors parfaitement  s’infiltrer dans notre société sans être inquiétés. L’objectif final étant  de prendre le  contrôle  de  notre  monde  grâce  aux  hybrides,  à  leurs  technologies,  et  à  leurs  pouvoirs parapsychiques   extraordinaires.   Dans   ces   conditions,   nous   ne   serions   donc   pour   les extraterrestres que des créatures de seconde zone, des subalternes en quelque sorte, et peut-être  même  des  « esclaves »  dans  une  société  totalitaire  où  la  vie  privée  serait  quasiment inexistante.  David Jacobs considère que les extraterrestres ont  investi énormément  de temps, de moyens, et  d’énergie dans ce programme, et  qu’il est donc capital pour eux. Les millions d’observations d’ovnis dans le monde (quasiment  24h/24) depuis au moins la seconde moitié du XXème siècle, suggèrent une activité intense justifiée par un programme de cette ampleur.

Les  extraterrestres  ne  s’intéresseraient  pas  vraiment  à  ce  que  nous  faisons.  Les  problèmes propres à notre société les laisseraient indifférents (polution, réchauffement climatique). Ils ne chercheraient  qu’à  substituer  leur  organisation  à  la  nôtre  sans  nous  demander  notre  avis  et sans se soucier de savoir si cela est bon ou mauvais pour nous.

Comme  nous  pouvons  le  constater,  la  vision  de David  Jacobs  n’est  pas  aussi  radieuse  que celle de John E. Mack, et il faut noter que ce n’est pas la conception la plus horrible qui ait été proposée par les chercheurs qui se sont penchés sur ce sujet, ou même par les abductés qui ont été victimes d’un enlèvement.

Des personnages comme John Lear, William Cooper, John Grace (alias Valdamar Valéria), et William Moore, ont  fait  circuler des informations beaucoup inquiétantes sur la façon dont  les extraterrestres nous traiteraient. Leur vision de la situation est cauchemardesque et infernale.

Nous avons souligné dans un autre dossier ce qu’il fallait penser de ces informateurs issus des milieux  du  renseignement  américain  (notre  dossier :  « Révélations  sur  la  présence  et  les activités des aliens. L’Humanité est-elle sous influence ? ». Le paragraphe 13 : « Les activités « inavouables » des aliens », à l’adresse : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ).

La  question qu’il convient  alors  de  se  poser  est  celle  de savoir comment  deux chercheurs de haut niveau, reconnus pour leurs compétences (David Jacobs et John E. Mack), peuvent avoir des  avis  si différents  vis-à-vis  de  la  question  des  enlèvements  extraterrestres ?  La  réponse  à cette question n’est pas aisée car le sérieux et la qualité des travaux de ces deux spécialistes ne sont pas des critères qui permettent de trancher en faveur de l’un ou de l’autre. La différence provient   sans   doute   du   fait   qu’il  n’est   pas   aisé  d’interpréter   de  façon  univoque   les témoignages  des  personnes  enlevées.  Si  pour  certains,  l’expérience  vécue  s’avère  au  final positive,  pour  d’autres  au  contraire,  l’intégration  et  le  dépassement  du  traumatisme  lié  à l’enlèvement  est  impossible.  L’expérience  vécue  restera  à  jamais négative.  Mack  constate en effet que les cas qu’il a étudié montrent que : « dans une écrasante majorité, la santé mentale et  l’adaptation émotionnelle sont  au rendez-vous. Quelques victimes sont même des individus de  très  haut  niveau,  qui  semblent  avoir  uniquement  besoin  d’un  petit  coup  de  pouce  afin d’intégrer  ces  expériences  d’enlèvement  dans  leur  vécu.  D’autres,  en  revanche,  se  trouvent complètement  submergées  par  le  traumatisme  et  les  implications  philosophiques  qui  se  sont imposées  à  elles.  Ces  personnes  nécessitent  des  soins  intensifs,  une  aide  émotionnelle  et psychologique appropriée, et de multiples conseils pour surmonter l’épreuve ». Ainsi,  pour  David  Jacobs  les  extraterrestres  cherchent  à  installer  sur  notre  planète  une nouvelle   espèce  intelligente   qui   remplacerait   l’espèce   humaine   avec   pour   objectif, l’instauration  d’une  société  quasiment  totalitaire.  Mack  pense  au  contraire  que  le  processus d’hybridation   serait   bénéfique   à   la   fois   pour   l’Humanité   et   les   extraterrestres.   Son « impression  est  que  nous  sommes  les  témoins  d’une  chose  beaucoup  plus  complexe  que  ce que  nous  percevons  extérieurement  du  phénomène,  et  qu’il  s’agit  probablement  d’une tentative étonnante de mélange entre deux espèces effectuée par une intelligence dont nous ne savons  rien  et  dans  un  but  qui  sert  les  intérêts  des  deux  parties,  mais  avec  de  nombreuses difficultés  pour  chacune  d’elles ».  Plus  loin  il  ajoute :  « la  fusion  des  espèces  humaine  et extraterrestre  pourrait  être  quelque  chose  de  concrètement  réel  et  les  bizarreries  qu’elle engendrerait  serait  le  résultat  des difficultés prodigieuses qu’il y aurait  à  mêler  ensemble  une race  à  la  matière  dense,  comme  la  nôtre,  et  des  entités  plus  proches  du  spirituel,  comme  le sont  les  extraterrestres ».  De  son  point  de  vue,  le  programme  d’hybridation  serait  destiné  à élever  l’Humanité  vers  un  niveau  de  conscience plus  proche de  la  « Source » spirituelle.  Les extraterrestres aideraient  ainsi les humains à transcender la matière qui à notre niveau est très dense, et ils leur donneraient les moyens d’accéder à des réalités de moins en moins denses au fur et à mesure qu’elles se rapprochent de la « Source ». Mais tout cela ne pourrait réellementse faire qu’après un bouleversement sans précédent de notre monde, qui d’une façon ou d’une autre, serait sur le point de s’effondrer.​
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: suite   Ven 22 Mai 2015, 20:50

Et nous en arrivons au sujet du livre proposé plus haut sur le 4 ème secret  de Fatima!(page 18)

​Ovnis et apparitions mariales

Un autre aspect de la question des rapports entre ovnis et spiritualité est celui des apparitions mariales. La publication en l’an 2000 du livre du regretté Gilles Pinon (décédé le jeudi 11 juin  2009  d’une  crise  cardiaque)  intitulé  « Fatima,  un  ovni  pas  comme  les  autres ? »,  a relancé le débat sur ce sujet qui est resté longtemps dans l’ombre. C’est parce que l’étude de Gilles Pinon était  particulièrement  soignée et crédible, que les regards (ufologiques) se sont à nouveaux tournés vers le mystère des apparitions mariales en liaison avec le phénomène ovni.

Il faut reconnaître que ce n’était pas une tâche aisée que d’aborder un fait à caractère religieux aussi prestigieux que les apparitions de Fatima (phénomène qui est aujourd’hui entouré d’une puissante aura de mysticisme) sous un angle ufologique. Le danger de cette entreprise à haut risque était double. D’un coté, des attaques de l’Eglise étaient à redouter, puisque pour cette Eglise  les  apparitions  de  Fatima  étaient  bien celles  de  la  Vierge  Marie,  Mère  du Christ,  et  il était  convenu  qu’elles  étaient  strictement  d’origine  divine.  Il faut  cependant  reconnaître  que, par prudence sans doute, l’Eglise a laissé le choix à ses fidèles de croire ou de ne pas croire aux  apparitions.  De  l’autre,  les  attaques  des  ufologues  n’auraient  pas  été  moins  virulentes, puisque  étant  entendu  que  les  apparitions  mariales  étaient  d’origine  divine,  elles  n’avaient donc rien à faire dans le champ d’étude, relativement  circonscrit, de l’ufologie. Conscient de ces  difficultés,  Gilles  Pinon  a  choisi,  avec  bonheur  il  faut  le  reconnaître,  le  chemin  de  la rigueur  logique.  Partant  des  faits,  il  a  développé  avec  une  implacable  détermination  une argumentation  irréprochable.  La  puissante  machine  logique  mise  en  branle  par  l’auteur  s’est jouée  brillamment  de  tous  les  obstacles  et  a  réussi à  poser  les  bases  d’une  nouvelle  voie  de
recherche  en  ufologie.  Si  Fatima  est  bien  un  phénomène  d’origine  extraterrestre,  et  les arguments de l’auteur ne peuvent plus laisser aucun doute sur ce point, c’est toute la question des  manifestations  religieuses  dans  leurs  rapports  avec  le  phénomène  ovni  qui  doit  être reconsidérée.

Les  ovnis  sont-ils  les  véritables  agents  qui  se  cachent  derrière  de  nombreuses  autres apparitions  estampillées  à  la  hâte  :  «  origine  divine  certifiée  »  ?  Les  extraterrestres  se préparent-ils à entrer en contact avec nous ? Pour M. Gilles Pinon, il ne fait aucun doute que,  «  Fatima  et  le  phénomène  ovni  sont  les  deux  parties  indissociables  d’une  seule  et  même opération de communication dont le but est de nous préparer à la rencontre, qui ne peut plus être longtemps différée, avec les êtres d’une civilisation extraterrestre ». Si le phénomène ovni est  bien  la  manifestation  d’une  civilisation  de  Type  II  ou  de  Type  III  dans  notre  système solaire,   «   le   mandat   reçu   par   les   émissaires   extraterrestres   comporte,   selon   toute vraisemblance, plusieurs missions :

.a) La surveillance à distance de la société humaine depuis ses premiers âges.

.b)  Le  suivi  de  ses  progrès  sociaux  et  scientifiques  au-delà  de  la  découverte  de  l’énergie atomique et des premiers vols spatiaux, donc depuis la seconde moitié du Xxème siècle.

.c) L’opération de communication préparatoire à la prise de contact.

.d)  La  prise  de  contact  proprement  dite  ».  (Gilles  Pinon,  Fatima,  « Un  ovni  pas  comme  les autres  ? »).  Et  au-delà  de  la  prise  de  contact,  les  émissaires  extraterrestres  dont  parle  Pinon pourraient  aussi nous  aider  à  entrer  dans  le  « grand  cercle  » des civilisations avancées de la
Galaxie.

En  tout  cas,  selon  Pinon,  «  nous  assistons  à  une  entreprise  foncièrement  pacifique.  Elle  nepourrait  se convertir en opération délibérément  hostile que dans l’unique hypothèse où notre civilisation  viendrait  à  adopter  un  comportement  suicidaire  à  l’égard  de  la  planète  et  du système  solaire  et  à  mettre  de  la  sorte  en  péril  l’ordre  interplanétaire  ».  Espérons  qu’avant d’arriver  à  cette  sinistre  extrémité  nous  aurons  trouvé  des solutions  efficaces  aux  maux  qui pèsent gravement sur l’avenir de notre civilisation.

Notre  point  de  vue  diverge  d’ailleurs  de  celui  de  Pinon,  car  nous  ne  croyons  pas  que  les extraterrestres puissent jamais adopter envers nous une stratégie délibérément hostile. Au pire, ils  pourraient  nous  laisser  nous  détruire  sans  intervenir,  respectant  jusqu’au  bout  le  principe de  non-ingérence.  Mais  dans  ce  cas,  à  quoi serviraient  les  enlèvements  d’êtres  humains  ? Si nous complétons les idées de Pinon par celles de Mack, nous pouvons peut-être envisager la possibilité  que  les  extraterrestres  sont  déjà  passés  à  l’action  pour  empêcher  l’Humanité  de s’autodétruire. Si cette hypothèse est la bonne, nous ne devrions pas tarder à voir les effets de cette  action  sous  la  forme,  par  exemple,  de  signes  concrets  qui devraient  avoir  un  caractère indubitable.  A  moins  que  l’action  des  extraterrestres  sur  les  humains  soit  si  subtile,  que  le changement  de  cap  de notre  civilisation vers un avenir  meilleur  prenne toutes les apparences d’un  «  changement  naturel  »,  sans  que  nous  soyons  conscients  des  efforts  faits  par  nos visiteurs,  et  qu’en  plus  (ingrats  que  nous-sommes),  nous  le  mettions  injustement  à  notre crédit.

En  attendant  la  manifestation de  ces « signes  » tangibles  encourageants,  il ne  faudrait  pas  se contenter de les guetter les bras croisés, et  espérer que les choses s’arrangeront d’elle-même. La situation générale à l’échelle planétaire est alarmante, et il est impératif que nous prenions, tous  ensemble,  des  mesures  d’urgence dans les délais les plus courts.  Le  premier  constat  est que l’espèce humaine s’est coupée, plus ou moins volontairement, de sa « Source » spirituelle originelle (la Lumière, le « Foyer », Dieu), ce qui a entraîné un affaiblissement sans précédent des  valeurs  morales  et  spirituelles.  Les  espaces  sacrés  sont  désertés  et  détournés  de  leurs fonctions  initiales.  L’affaiblissement  général  des  valeurs  spirituelles  est,  selon  nous,  la  cause directe du désarroi ambiant, du cynisme et de l’avidité des puissants de ce monde. Il est aussi la  cause  première  de  notre  attitude  irresponsable  vis  à  vis  de  notre  environnement  naturel.

Bref,  il est  urgent  de  changer  de  cap  si nous  ne  voulons  pas que  nos  enfants  retournent  à  la barbarie. Tous les indicateurs sont  au rouge et  ils clignotent de plus en plus vite. Il faut donc agir  rapidement  avant  qu’il  ne  soit  trop  tard.  Dans  le  domaine  de  l’environnement,  certains scientifiques  pensent  même  que  nous  ne  pourrons  plus  faire  machine  arrière  :  la  Terre  ne pourra plus jamais retrouver sa pureté originelle. Alors que faire ? Avons-nous, d’ailleurs, la volonté et  les moyens de changer ? Rien n’est moins sûr. Alors, il n’est pas impossible que la solution vienne de l’espace…

Tous les sujets abordés dans cet article, l'ont été sur ce forum et regroupés ici [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]!
Voilà donc une synthèse très intéressante!
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Impact initiatique du phénomène OVNI.   Mer 10 Juin 2015, 09:01

Citation :
Interview de Fabrice Bonvin, directeur de l’ouvrage "Ovnis et Conscience", Avril 2015

​Publié le 09/06/2015


1. Fabrice, peux tu nous parler de cet ouvrage qui réunit plusieurs co-auteurs. Comment ce projet est-il né ?

Je suis parti d’un constat tout simple : le phénomène OVNI n’est ni reproductible en laboratoire, ni contrôlable. De plus, sa matérialité – car il a une composante physique indéniable – nous échappe, elle paraît évanescente. Le phénomène ne se laisse pas approcher d’une manière classique et orthodoxe, telle que la Science l’autorise. Les outils, la méthode scientifique ne sont pas adaptés. Il a donc fallu se montrer créatif, adopter une approche singulière. C’est ce que j’ai entrepris dans mon premier ouvrage « OVNIs : les Agents du Changement » en retournant les termes de l’équation : plutôt que d’étudier les OVNIs, étudions l’impact des OVNIs sur les témoins. Que nous apprend cet impact sur les mécanismes et les motivations du phénomène ? Et, en dernier ressort, en quoi ces motivations aident à inférer la ou les origines du phénomène ? Ces réflexions m’ont amené à développer un modèle explicatif sous-tendant ces manifestations.

​Plus que cela, elles ont mis en exergue le rôle que joue la conscience dans le phénomène OVNI. On le sait, le phénomène OVNI interfère sur la conscience humaine de diverses manières : épisode de missing time, développement de capacités psi, adoption de nouvelles valeurs et visions du monde, transfert direct d’information du phénomène vers le témoin, etc. Ces constats ne sont pas anodins, ils constituent une constante du phénomène. Cela fait dire à un chercheur comme Jacques Vallée que « ce phénomène a une interaction profonde avec la conscience humaine ». Je suis donc parvenu à la conclusion qu’étudier le phénomène OVNI sans prendre en compte le rôle de la conscience humaine dans ses manifestations, c’est comme vouloir comprendre le fonctionnement d’un transistor en négligeant l’existence des ondes. Ma compréhension du rôle capital que joue la conscience dans les diverses modalités d’expression du phénomène OVNI a été renforcée par l’étude des pratiques chamaniques. Les chamanes sont dépositaires d’un véritable savoir-faire en termes de modification des états de conscience. Ils sont des techniciens de la conscience. Ils savent comment naviguer au sein d’autres réalités, comment se mettre en contact avec d’autres intelligences que l’on peut qualifier d’ « exogènes ». Eux-mêmes se disent en contact avec des formes d’intelligence évoluées que certains assimileraient à des entités « extraterrestres » et/ou issues d’autres dimensions. Je reste persuadé que l’ufologie gagnerait énormément à s’approcher du chamanisme. Certains chercheurs l’ont déjà compris, j’en veux pour preuve Graham Hancock ou encore notre contributeur Romuald Leterrier.

Aussi, j’ai réalisé que la littérature ufologique ne faisait qu’effleurer la question de la relation entre les OVNIs et la Conscience, qu’il y avait là une lacune à combler. Mon premier ouvrage « OVNIs : les Agents du Changement » traitait, à bien des égards, de cette relation mais de manière superficielle. Je restais sur ma fin. De plus, mon deuxième ouvrage « OVNIs : le Secret des Secrets » se terminait sur une idée audacieuse, celle qui affirmait que nous pourrions vivre dans une « réalité simulée » issue d’une « réalité mère ». J’évoquais également la théorie quantique de l’information, avec le pressentiment que cette discipline puisse être à même de nous aider à percer le mystère des OVNIs. Or, ces deux sujets, l’hypothèse de la matrice et la théorie quantique de l’information, sont en tout point reliés à la thématique de la conscience. Mon intérêt à examiner plus en détail ces relations n’en fut que décuplé.

2. Pourquoi avoir sollicité plusieurs personnalités ?

Le projet est extrêmement ambitieux d’un point de vue épistémologique : il s’agit d’étudier le phénomène OVNI, dont nous savons peu de choses, à travers le prisme de celui de la conscience, dont nous ignorons aussi presque tout, et vice-versa. Pour relever le défi, il était essentiel d’aborder la relation OVNI-Conscience sous un maximum d’angles possibles. Sous celui de la physique, de la philosophie, de la psychologie, etc. Seule une équipe réunissant des compétences et des connaissances issues de diverses disciplines garantissait une qualité de  réflexion à la hauteur du défi que l’on s’était fixé. J’ai fini par réunir neuf contributeurs de grande qualité autour du projet : deux témoins, Laurianne et Véronique (pseudonymes) qui proposent un « regard croisé » sur leurs expériences, deux ufologues, Eric Zurcher et Daniel Robin, qui dressent un bilan de leurs expériences de terrain et réflexions, deux philosophes, Philippe Solal et Jean-Jacques Jaillat, qui abordent la question de manière holistique, l’ethnobotaniste Romuald Leterrier, qui propose une perspective chamanique au phénomène  ainsi que le physicien Philippe Guillemant qui fournit un cadre théorique utile à comprendre comment ces manifestations peuvent se déployer dans notre réel.

Par des synchronicités extraordinaires, le projet s’est construit au fil des mois sans accrocs majeurs, avec la participation active et l’enthousiasme de l’ensemble des auteurs, pour aboutir à une cohérence remarquable dans les propos. Pour reprendre la formule d’Adam Smith, c’est comme si une « main invisible » a œuvré à rassembler toutes les pièces du puzzle pour aboutir à cet ouvrage véritablement exceptionnel.

3. Que pointez-vous du doigt dans ce livre ? Qu'avez-vous découvert ?

Dans sa préface, Stéphane Allix parle d’ « idées inspirées et fulgurantes ». Je crois que nous pouvons parler d’une véritable révolution, de l’adoption d’un nouveau paradigme, qui va bien au-delà de l’ufologie. Souvenez-vous de Jacques Vallée, très proche des idées défendues par Philippe Guillemant, qui affirmait que « le phénomène OVNI semble indiquer que nos idées sur le temps et l’espace sont fausses ». C’est à ce genre de conclusions que nous amène le livre. Il nous invite, entre autres, à s’approprier les idées suivantes : l’information est l’essence intime de la réalité, la matière dérive de la conscience. Notre univers observable (matériel) cache une réalité plus fondamentale faite de structures d'informations dont l'essence intime est constituée de vide et de plein, d'être et de néant, de 0 et de 1. Par exemple, la non-localité (propriété essentielle en physique quantique) permet de comprendre que les OVNIS se connectent à nous de manière non-locale, sans passer par les voies de l'espace et du temps. C’est ce qui fait dire à Jacques Vallée que « si l’on considère le monde d’un point de vue informationnel et que l’on imagine toutes les manières possibles de structurer le temps et l’espace, la vieille idée de voyage spatial à bord de vaisseaux interplanétaires apparaît comme franchement ringarde. La physique moderne l’a déjà dépassée en offrant une interprétation radicalement différente de la notion d’ « extraterrestre » ». En cela, c’est une révolution.

4. Quel message pouvez-vous adresser aux lecteurs sur les possibles explications du phénomène OVNI ?

Je ne peux pas engager les contributeurs, qui ont chacun leurs propres idées, sur la question. Preuve en est qu’il est possible de travailler ensemble intelligemment tout en respectant les divergences d’opinions de chacun sur « l’origine » du phénomène. Toutefois, je crois pouvoir dire qu’on est tous d’accord pour dire que le phénomène est extrêmement complexe à appréhender et ne se limite pas à quelques explications simplistes. Une chose est certaine : la conscience y joue un rôle important. Elle se profile comme la ou l’une des voies royales à la résolution du mystère. Dans tous les cas, la physique d’avant-garde, comme celle conceptualisée par Philippe Guillemant, offre un cadre permettant une meilleure compréhension des manifestations du phénomène OVNI. Nous devons désormais persévérer sur cette voie, j’ai l’intuition que c’est la bonne.

5. Quelles sont les pistes restant à explorer selon vous ? Et quels conseils pourriez-vous donner à ceux qui débuteraient en ufologie ?

Bien sûr, explorer la piste que nous avons dégagée. L’aventure ne fait que commencer. Le site compagnon de l’ouvrage – [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] – proposera des « ateliers » sur des sujets déterminés en relation avec la relation OVNI-Conscience-Information. Nous resterons fidèles à notre orientation multidisciplinaire en invitant quiconque à s’inscrire sur notre site et collaborer avec d’autres chercheurs, sur un fonctionnement et un esprit semblables à celui de Wikipedia.

La deuxième piste à explorer, à mon avis, reste celle du nucléaire. Le survol récent des centrales en France et en Belgique par des « drones » non-identifiés nous démontre à quel point le phénomène OVNI est indissociable de la question de l’atome et de l’écologie. J’encourage tout chercheur à continuer les travaux d’analyses statistiques sur la question de la corrélation OVNI/Nucléaire, à éplucher les archives gouvernementales déclassifiées, etc. Je fais l’hypothèse qu’il reste encore de belles découvertes à faire.

A tous ces qui débuteraient en ufologie, ces quelques conseils :

D’abord, fuyez Internet. Vos acquis en ufologie, vous les gagnerez en rencontrant des témoins sur le terrain. Rien ne vaut l’expérience, la rencontre, l’échange. L’ufologie, c’est aussi un puits sans fond : c’est l’occasion d’exercer une grande curiosité intellectuelle accompagnée d’une ouverture d’esprit qui l’honorera. « Gardez l’esprit ouvert à tout et ne rien croire » disait Aimé Michel. Gardez aussi à l’esprit que l’histoire de l’ufologie, ces cas « fondateurs » doivent être la boussole de vos actions et démarches futures. Constituez-vous une culture ufologique, imprégnez-vous de l’histoire et des courants de pensée de l’ufologie, car une maison se construit sur des bases solides. Démontrez de la discipline intellectuelle, formez-vous aux rudiments de la méthodologie et de la rigueur scientifiques. N’oubliez jamais qu’Internet est un formidable outil d’échanges et de travail à condition d’être utilisé intelligence et avec discernement. Par dessus tout, faites preuve de tolérance et d’humilité tout en ayant du plaisir dans votre activité d’ufologue, car, comme le disait Voltaire, « le plus grand plaisir est le plaisir de s'instruire, et d'agrandir son âme ».


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Impact initiatique du phénomène OVNI.   Mar 18 Aoû 2015, 20:08


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Une autre vision des Phénomènes - Aérospatiaux-Non identifiés Rencontre autour du Livre "OVNIS & CONSCIENCE" animée par Jocelin Morisson.

Avec la participation de Philippe Guillemant, Philippe Solal,  Eric Zurcher, Jocelin Morisson, Romuald Leterrier... et un invité surprise!

INFOS BLOG ici [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par AMBRE le Sam 12 Sep 2015, 11:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Impact initiatique du phénomène OVNI.   Sam 12 Sep 2015, 11:42

Avec ce que je vous propose aujourd 'hui, le titre de ce sous forum " Impact initiatique du phénomène OVNI." prend tout son sens!

Avec l 'aimable autorisation de Monsieur Daniel Robin que je remercie co -auteur du livre proposé plus haut "Ovnis & Conscience"


Phénomène Ovni et Spiritualité


Les ovnis ne sont-ils que des « objets » matériels ?

​L’énigme des   ovnis comporte incontestablement des dimensions autres que la simple observation de phénomènes inexplicables dans le ciel.  Généralement,  les ovnis sont assimilés à des manifestations comme les lumières nocturnes,  les boules lumineuses,  les disques volants,  les « cigares » (souvent de très grande taille),  les triangles,  et  tous les autres objets aux  formes plus ou moins complexes et  variées.  Dans  un  premier  temps,  nous devons admettre que l’étude des faits rapportés par les témoins nous a convaincu que le phénomène ovni est bien matériel et que cette matérialité est abondamment démontrée par les divers effets physiques qui l’accompagnent  :  aspect métallique des  objets observés,  reflets du  Soleil sur leur surface,   traces laissées au   sol,   effets physiques sur la végétation environnante, perturbations sur le comportement des  animaux,  effets sur le corps des  témoins lors de rencontres rapprochées (paralysies, perte de mémoire, marques sur le corps, cicatrices), sons et bruits divers liés à la présence du phénomène, déplacements d’air, chaleur, détections radar confirmées par des détections visuelles,  reflet de l’ovni sur une surface liquide,  faisceaux lumineux,  effets électromagnétiques sur les moteurs,  radiations diverses,  effets sur les instruments de bord des avions. Dans  un  second  temps,  il est très vite apparu qu’en dehors de cette indéniable réalité matérielle, le phénomène ovni présentait aussi des aspects étranges qui semblaient transcender les lois connues de la physique.
La littérature ufologique décrit,  en  effet,  de nombreux cas d’observations dans lesquels il est fait mention d’expériences psychiques bizarres qui mettent en °uvres des facultés parapsychologiques. Des témoins font part d’expériences télépathiques par  exemple,  et même parfois d’expériences de décorporation (OBE  ou  out  of  body experience)  et d’enlèvements (abductions)  à bord de vaisseaux.  D’autres affaires d’ovnis mentionnent des guérisons spontanées de lésions corporelles anciennes (blessures oumaladies),  ou l’apparition de symptômes cutanés étranges (des triangles par  exemple).  La rencontre avec un ovni peut aussi provoquer chez le témoin un profond changement dans sa vision de la réalité.  Elle  peut induire des modifications significatives dans son comportement et dans ses relations avec ses semblables,  et même provoquer des transformations au niveau spirituel.  Tous ces faits étranges générés par les ovnis nous amènent à nous poser des questions fondamentales sur leur véritable nature.  Bien que leur réalité matérielle soit incontestable, il est aussi évident qu’ils sont capables de transcender cette réalité matérielle et de manifester des comportements qui semblent défier les lois qui la régissent.  Nous soupçonnons fortement que les ovnis sont capables de transformer et de manipuler notre réalité à leur guise.  Il faut aussi envisager la possibilité qu’ils puissent agir sur l’espace et le temps en fonction de leurs besoins,  et cela sans aucune difficulté.  Ce que nous ressentons comme étant des  contraintes insurmontables (la matière,  l’espace,  le temps),  et même insupportables, ne représente peut-être pour eux que des modalités particulières, très relatives, d’un univers multidimensionnel dans lequel ils évoluent comme bon leur semble. Ils sont sans doute en mesure de « visiter » et de traverser des dimensions ou des niveaux de réalité dont nous n’avons aucune idée.  Tout ceci rend l’étude des  ovnis particulièrement difficile etcomplexe.  Le problème vient,  selon nous,  du  fait que nous sommes incapables de penser la réalité de façon multidimensionnelle.  Notre culture occidentale moderne,  matérialiste et scientifique, nous a  en quelque sorte enfermé  dans une vision restrictive de la réalité.  Selon, nous,  pour comprendre les ovnis,  il faut bousculer nos schémas de pensée trop rigides et admettre que notre vision limitée est largement fabriquée par notre culture.  Quand nous serons en mesure de dépasser nos schémas de pensée imposés par notre culture,  alors nous pourrons seulement espérer éclairer une petite partie du mystère des ovnis.​

RR4 et NDE

Dans  son livre  intitulé « Projet  Omega » (Editions du  Rocher,  1994),  le psychiatre  américain Kenneth  Ring,  donne  de  nombreux  exemples  dans  lesquels  l’observation  d’un  ovni  est accompagnée  d’un  bouleversement  partiel  ou  complet  du  système  de  valeurs  du  témoin.

L’hypothèse  de  Ring  est  qu’il  existerait  une  similitude  de  structure  entre  les  rencontres rapprochées d’ovnis (RR4), et  les expériences de mort  imminente (NDE). Rappelons que ces rencontres  rapprochées  du  quatrième  type  concernent  les  récits  (le  plus  souvent  relatés  sous hypnose),  qui  décrivent  des  enlèvements  (abductions)  d’êtres  humains  (abductés)  à  bord d’ovnis,  au  cours  desquels  ils  subissent  ce  qu’ils  décrivent  comme  étant  des  «  examens médicaux ».

​Avant de s’intéresser aux ovnis, Ring avait déjà mené des études poussées sur les expériences  de  mort  imminente,  et  c’est  en  lisant  le  livre  de  Whitley  Strieber  intitulé « Communion »,  qu’il  décida  d’entreprendre  une  analyse  comparative  entre  les  rencontres rapprochées d’ovnis (RR4) et  les NDE.  Voici comment  Ring décrit sa découverte du lien en les  RR4  et  les  NDE  :  «  Je  poursuivis  donc  avidement  la  lecture  de  « Communion »  comme s’il  s’agissait  d’un  roman  poignant  (bien  que  le  témoignage  de  Strieber  soit  un  récit authentique),  mais  tout  en  étant  absorbé  par  son  livre,  je  ne  voyais  toujours  pas de  rapport évident  avec  mes  propres  travaux  sur  les  NDE  ».  Mais  il  découvre  bientôt  que  « ce  que  je n’avais pas vu,  et  sur quoi le livre de  Strieber m’ouvrait les yeux, c’était que ces deux types très   éloignés   d’expériences   personnelles   bouleversantes   pouvaient   néanmoins   mener, semblait-il, à une mutation spirituelle d’un genre similaire. En fait, lorsque Strieber parlait des découvertes  profondes  sur  lui-même,  fruit  de  l’analyse  fouillée  de  ses  rencontres  (avec  les E.T),  et  de  ses  valeurs  personnelles,  de  ses  peurs  ou  de  ses préoccupations  pour  l’équilibre écologique  de  la  Terre,  il  semblait  tenir  exactement  le  même  discours  que  les  sujets  ayant vécu une expérience de mort  imminente ». Puis, ayant terminé l’ouvrage de Strieber, Ring se plonge  dans  une  profonde  réflexion  et  finit  par  se  demander  si  «  les  NDE  et  les  rencontres d’ovnis (quoi que puisse être ces derniers) ne seraient  pas des voies alternatives menant  à un type  identique  de  transformation  psycho-spirituelle,  mutation  s’exprimant  sous  forme  d’une perception élargie du caractère sacré et non isolé de la vie, et développant forcément un souci accru  pour  l’écologie  et  l’équilibre  de  la  planète  »  (Projet  Oméga,  Editions  du  Rocher, préface : pages 12 et 13). L’idée  de  Ring  d’établir  un  rapprochement  entre  RR4  et  NDE  est  passionnante  et  ouvre d’extraordinaires perspectives sur ce que pourrait être la nature du phénomène ovni. Le mérite de  son  « Projet  Oméga »  est  de  poser  clairement  la  question  de  savoir  s’il  existe  un  lien quelconque entre  les ovnis et  la spiritualité. Pour Ring, ce lien est désormais évident, et  il va même  jusqu’à  dire  que  le  phénomène  ovni  pourrait  être  le  catalyseur  d’une  sorte  de  réveil spirituel de l’Humanité.


Phénomène ovni et nécessité évolutive


Dans  son  livre,  « OVNI  laboratoire  du  futur »  (Editions  ORION,  collection  Axis  Mundi, 1997),  Michel  Picard  emboîte  le  pas  à  Ring  et  estime  que  «  L’implication  directe  dans  les affaires  humaines  de  ces  expériences  extraordinaires  de  la  conscience  (RR4  et  NDE)  est  de nature  synergique  et  symbiotique.  Leur  effet  est  bel  et  bien  catalytique.  Il  y  a  mieux  :  leur synchronisme temporel montre que les temps actuels sont révolus et que la surhumanité post- historique  est  en  marche.  La  Transcendance  nous  sollicite  avec  une  insistance  à  peine dissimulée.  Il  est  urgent  d’en  prendre  conscience.  A  ce  titre,  l’étude  de  Ring  constitue  un excellent  et  immédiat  antidote à notre bienheureuse tendance à la léthargie intellectuelle, et à notre  asservissement  à  la  gestion  du  quotidien  qui  occulte  totalement  notre  perception  du futur. L’importe contribution de Ring devrait nous inciter à ne pas rentrer dans l’avenir le dos au mur ! » (OVNI, Laboratoire du futur, Editions ORION, chapitre 2, page 173).

Comme  Ring,  Picard  soutient  l’idée  que  les  manifestations  contemporaines  du  phénomène ovni répondent  à une nécessité évolutive. Pour ces deux auteurs, ce n’est pas un hasard si les ovnis  se  sont  très  souvent  montrés  au  XXème  siècle,  et  qu’ils  continueront  sans  doute  à  le faire de plus en plus au XXIème siècle, jusqu’à ce que nous soyons parvenus à franchir un des seuils les plus délicats de notre évolution.

Pour Picard, le phénomène ovni nous entraîne dans une sorte d’« initiation » collective dont la finalité serait d’ « ouvrir notre cerveau reptilien borné à la dimension d’un univers matriciel et sémantique qui ne constitue que le versant matériel et décelable de la Conscience suprême, de l’Esprit créateur de tout chose ». Le style de Picard est volontairement ramassé, et il raffole de ces phrases absconses, provocantes et énigmatiques, qui laissent  le lecteur à la fois pantois et perplexe.  C’est  que  le  lien  qui  pourrait  exister  entre  ovnis  et  spiritualité  n’est  pas  facile  à établir,  et  que  dans  le  fond,  cette  question  paraît  très  éloignée  de  nos  vaines  et  basses occupations  quotidiennes  comme  dirait  sans  doute  Picard.  L’homme  normal  (c’est-à-dire l’homme qui est dans la norme sociale en vigueur), l’homme ordinaire dirons-nous, n’est déjà pas  très  enclin  à  entendre  des  histoires  d’ovnis  classiques  (pas  trop  étranges),  alors  que penserait-il  si  on  lui  disait  qu’il  existe  peut-être  un  lien  entre  ces  ovnis  et  la  spiritualité  ?

Pourrait-il comprendre Picard lorsqu’il affirme que « les ovnis sont au rendez-vous du calcul cosmologique », et  que « la haute antiquité du phénomène, la variété de ses manifestations et leur   adaptation   à   la   culture-cible,   suggèrent   sans   détour   une   puissante   influence   sur l’orientation évolutive de l’Humanité » ? Je crains fort que cette problématique ne passe très haut-dessus de ses centres d’intérêt  habituels. Voilà, en effet, où nous en sommes réellement aujourd’hui :  une  grande  partie  de l’Humanité  est  « endormie  » et  se  moque  éperdument  du lien qui pourrait  exister entre la spiritualité et  les ovnis. Ce constat amer, mais lucide, ne doit cependant pas nous décourager et nous empêcher de mener notre quête jusqu’au bout. Car le phénomène  ovni existe,  et  l’être  humain possède  bien une  dimension spirituelle.  Alors,  où  se trouve le point de contact et de jonction entre les deux ?

Elargissement de la conscience et transformation personnelle de l’abducté

Le  Professeur  John  E.  Mack  fait  partie  de  cette  minorité  de  chercheurs  qui pensent  que  les RR4 ont  une influence déterminante sur la vie spirituelle des personnes enlevées. Il va même jusqu’à dire que les RR4 sont des expériences spirituelles à part entière, au même titre que les NDE  ou  les  expériences  mystiques  par  exemple.  Dans  son  monumentale  ouvrage  traduit  en français  sous  le  titre  « Dossiers  Extraterrestres,  l’affaire  des  enlèvements »  (Editions  Presses de  la  Cité,  1995),  Mack souligne  que de  nombreux abductés affirment  que  leurs  expériences ne  se  déroulaient  pas  dans  le  continuum  d’espace/temps  ordinaire,  c’est-à-dire  celui  qui  est étudié  par  la  physique  classique.  Les  témoignages  des  personnes  enlevées  à  bord  d’un  ovni mentionnent  la possibilité que les extraterrestres seraient originaires d’une autre dimension de la  réalité  et   qu’ils  pourraient  en  quelque  sorte  « voyager »  à  l’intérieur  d’un  univers multidimensionnel.  Tout  ce  passe  comme  si les  extraterrestres  disposaient  d’une  technologie leur permettant de passer à travers un « sas », ou un « voile », séparant leur univers du nôtre. Sara,  un  des  sujets  étudiés  par  Mack,  décrit  en  ces  termes  son  enlèvement  :  «  On  ne  peut guère évaluer une telle chose avec notre langage et les termes descriptifs du monde physique, parce  qu’en  vérité  cela  ne  se  passe  pas  ici.  En  fait,  cela  ce  passe  en  partie  ici,  en  partie quelque part  ailleurs ». Il ne faudrait  cependant  pas croire que « l’autre réalité » à laquelle se réfèrent  les  abductés,  dans  leurs  étranges  récits,  soit  une  réalité  altérée  ou  dégradée  par rapport  à notre réalité habituelle. Au contraire, cette « autre réalité » est aussi réelle et aussi vraie que la nôtre. Parmi  les  témoins  étudiés  par  Mack,  certains  prétendent  que  dans  les  lieux  où  ils  se  sont retrouvés lors d’enlèvements successifs, ils ne possédaient pas un corps solide (en chaire et en os), mais un corps fait de pure énergie (un corps subtil). Les récits d’abductés font référence à des  phénomènes  d’expansion  de  la  conscience,  ou  encore  de  sa  séparation  d’avec  le  corps physique.   Ces  phénomènes  nous  font   irrésistiblement  penser  aux  expériences  de  mort imminente,  avec  leurs  phases  autoscopiques  (OBE)  et  transcendantales.  Les  abductés  font aussi  souvent  allusion  à  des  expériences  vécues  dans  des  existences  antérieures  à  leur existence  présente.  Ceci  nous  rapproche  bien  évidemment  de  la  réincarnation  avec  son déroulement  d’existences  successives.  A  ce  propos,  Mack  note  que  :  «  La  fréquence  avec laquelle des vies antérieures surgissent lors des séances d’hypnose, nous oblige à tenir compte du  concept  d’identité  élargie,  autrement  dit  du  fait  que  l’esprit  ou  âme  humaine,  ne  se limiterait  pas à la seule existence que nous lui connaissons, mais s’étendrait  sur des centaines voire   des   milliers   d’années.   Ces   rappels   de   vies   antérieures   sont particulièrement impressionnants  quand  ils  rendent  possible  une  continuité  de  développement  personnel  étalé sur plus d’une seule existence ».

La  littérature  ufologique  consacrée  aux  RR4  a  souvent  insisté  sur  le  caractère  traumatisant, voir  même  cruel,  des  expériences  d’enlèvements  à  bord  d’un  ovni.  Pour  Mack,  ce  point  de vue  est  superficiel et  résulte  d’une  conception  erronée  de la spiritualité.  La plupart  des gens ont  des  idées  fausses  sur  ce  que  peut  être  une  voie  de  transformation  spirituelle.  Ils  sont persuadés  que  l’évolution  spirituelle  d’un  être  humain  doit  s’accomplir  dans  la  douceur,  le bien  être,  la  tranquillité  et  la  paix.  Ils  s’imaginent  qu’il  suffit  de  s’asseoir  dans  son fauteuil, près  de  sa  cheminée,  et  de  lire  des  livres  sur  la  spiritualité,  pour  arriver  au  sommet  de  la réalisation  spirituelle.  Rien  n’est  plus  faux.  La  quête  spirituelle  est  au  contraire  une  voie  de haute  lutte  qui  suppose  de  rudes  combats  contre  soi-même.  L’accomplissement  des  valeurs spirituelles  suppose  une  restructuration  complète  de  son  être  intérieur,  une  remise  en  cause radicale  des  acquis,  et  l’acceptation  d’une  nouvelle  vision  de  l’existence.  Comme  le  dit  très justement  Mack  :  «  Il  arrive  parfois  que  ce  soient  les  professeurs  les  plus  austères,  et  qui n’affichent aucune considération pour nos petites vanités, nos défenses psychologiques ou nos idées  toutes  faites,  qui  nous  enseignent  ce  qui  sera  le  plus  utile  pour  notre  esprit  et  notre croissance   ».   Plus   loin   il   ajoute   :   «   J’affirme   même   que   l’évolution   spirituelle   est inévitablement  quelque  chose de  déstabilisant,  dans la  mesure  où  les limites de  la  conscience ordinaire doivent être dépassées pour s’ouvrir à un champ d’expérience plus vaste ».

Pour Mack, le caractère traumatisant des RR4 ne signifie pas que les entités qui organisent les enlèvements  soient  animées  de  mauvaises  intentions  envers  l’Humanité,  au  contraire.  Pour lui,  les  RR4  sont  comme  des  initiations,  des rites de  passage vers  une spiritualité accrue.  Le traumatisme   ressenti   lors   des   enlèvements   trouve   principalement   sa   source   dans   la restructuration de la personnalité  de  l’abducté,  et  par  une totale  remise  en question de  ce en quoi il croyait jusqu’à présent. D’ailleurs, certains des sujets étudiés par Mack prétendent que les extraterrestres  kidnappeurs sont  « nettement  plus proches (que nous ne le sommes nous- mêmes)  de  la  source  originelle  de  l’être  ou  de  la  création  primitive  ».  Même  si  les extraterrestres semblent  proches de  nous par leur apparence humanoïde, ils sont  malgré tout très  différents  des  humains  d’un  point  de  vue  spirituel,  puisque  les  sujets  de  Mack  les perçoivent  comme  des  « intermédiaires  ou  des  émissaires  de  Dieu,  parfois  même comme des anges ».

Les  recherches approfondies que  Mack  a effectué  auprès  des personnes qui prétendent  avoir été  enlevées  à  bord  d’un  ovni,  l’ont  conduit  à  la  conclusion  que  :  «  De  nombreuses expériences  d’enlèvement  sont  sans  équivoque  possible  des  expériences  spirituelles  générées par  une  rencontre  déterminante  avec,  ou  une  immersion  dans,  la  lumière  divine.  Si  les extraterrestres sont redoutés pour leurs man°uvres un peu expéditives, ils se présentent aussi aux  yeux  des  kinappés  comme  des  intermédiaires  plus  proches  de  Dieu  ou  de  la  source originelle  de  toute  vie  que  nous  le  sommes  nous-mêmes  ».  Loin  des  histoires  sinistres rapportant  les méfaits des horribles « gris », les récits des témoins interrogés par Mack, nous font  découvrir  les  aspects  positifs  des  expériences  d’enlèvement.  Plusieurs  sujets  avec lesquels il a travaillé, lui ont confié avoir éprouvé une sorte de « montée ou d’ouverture vers la  source  de  l’être  dans  le  cosmos  qu’ils  nomment  leur  Foyer  ».  Comme  les  rescapés  des expériences de mort  imminente, les kinappés ressentent  leur incarnation terrestre comme une douloureuse coupure, ou une séparation brutale, d’avec cette mystérieuse source cosmique. Ils ne  sont  pas  du  tout  satisfait  d’être  obligés  de  vivre  dans  un  corps  humain,  car  ce  corps physique  limité  représente  pour  eux  une  véritable  «  prison  ».  Mack  a  abordé  l’étude  des enlèvements sans à priori intellectuel, et sans porter de jugement sur les récits qu’il collectait. Après  plusieurs  années  d’investigations  il  s’est  forgé  une  opinion  sur  laquelle  il n’est  jamais revenu.  Pour  lui,  l’élargissement  de  la  conscience  et  la  transformation  personnelle  de l’abducté forment le substrat de base du phénomène des enlèvements. L’enlèvement n’est pas une  expérience  négative  et  régressive,  mais  il fait  au contraire  partie d’un processus évolutif dont la finalité est l’accomplissement spirituel.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Impact initiatique du phénomène OVNI.   Sam 12 Sep 2015, 11:43


Publié le 22/04/2015 par Nicolas Dumont en Exclusivité pour Ovnis-Direct

NB d'Ambre : Cet article est une synthèse à lire dans son entièreté et est selon moi une des plus pertinente que j 'ai lu et dans la continuité de ce que nous proposons dans cette section sur Antahkarana !

Nicolas Dumont a écrit:

Cependant, force est de constater que, pour beaucoup d'expérienceurs plus ils s'ouvrent, plus ils entrent en contact avec une dimension plus vaste et plus riche de l'expérience et au-delà, de la vie. Et plus en retour il déploient leur surface de relation avec ces êtres. Certains abductés se retrouvent même à ne plus percevoir de séparativité entre eux et ces êtres, comme si ces êtres étaient eux-mêmes. Au fur et à mesure de l'intégration et de l'évolution de l'abducté, on observe alors généralement émerger chez lui une connexion avec la nature plus profonde, un sentiment d'interconnectivité, le développement de capacités psi, une sensibilité artistique, etc. tout ce qu'on observe également chez les expérienceurs d'états de conscience non ordinaires bien intégrés : NDE, OBE, thérapie transpersonnelle ou chamanique, etc. Tout ce qui, à mon sens, participe du processus d'individuation de la conscience (Jung).

"Abductions et synchronicités"




Psychologue clinicien, psychothérapeute transpersonnel
Vice-Président du CERO France [13]
Psychologue du Réseau des cliniciens de l'INREES
Nicolas Dumont est également membre du CIERPP (Comité d'illusionnistes pour l'expertise des phénomènes paranormaux) et psychologue à l'INREES (Institut de Recherche sur les Expériences Extraordinaires). Il s'est spécialisé dans la pratique des états modifiés de conscience (hypnose ericksonnienne, respiration holotropique, focusing, emdr...) et l'accompagnement des personnes vivant des expériences dites "extraordinaires" ou "exceptionnelles". Sur ce dernier point, il développe sa réflexion autour de la relation entre expériences extraordinaires, psychologie et psychopathologie...
Après une pratique d'une dizaine d'année en institutions du secteur médico-social (pédopsychiatrie, toxicomanie, etc.), il travaille aujourd'hui en cabinet libéral à Vendôme (41), où il reçoit en psychothérapie des enfants, adolescents, adultes, couples et familles. Il anime également des groupes de respiration holotropique.



C'est la lecture de l'excellent article de P. Solal, publié sur ce site sous le titre de « Grammaire de l'Inconscient », et qui fait suite à la parution de l'ouvrage collectif "Ovni et Conscience", qui m'a donné l'impulsion d'écrire le présent article. Ces écrits épousent en effet mes hypothèses de travail, c'est pourquoi je me propose, selon mes propres axes réflexifs, de les partager avec la réflexion commune. Il est formidable et édifiant de constater que quand une idée flotte dans un champ de conscience, plusieurs psychés la captent et la ramènent pour lui donner corps dans le monde via leur propre perspective. Je crois en effet que tout cela nous permet de construire un cadre conceptuel plus propice pour aborder l'ufologie, mais au-delà, pour appréhender la réalité dans laquelle nous vivons et ainsi renouer un dialogue réenchanté avec la Vie : Il y a en effet urgence à proposer de nouvelles pistes dans un monde mental qui s'assèche de toute vie, tant dans notre environnement externe (extinctions de masse, appauvrissement écologique, etc.) qu'à l'intérieur même de notre humanité... si tant est que cette distinction dedans/dehors soit réelle [1].

Je vais dans cet article prendre un peu de hauteur et ne pas traiter directement des abductions en elles-mêmes, mais de ce que j'en retire comme implications théoriques sur les relations entre conscience et réalité. Je présenterai ailleurs les observations sur lesquelles reposent mes conclusions. Mes observations cliniques rejoignent celles d'autres chercheurs tels que J. Mack, B. Hopkins, D. Jacobs, C. Malanga, etc. ou en France, avec les journalistes M.T. De Brosses ou S. Allix. Pour ma part, j'axe mon approche clinique des abductions en reliant ces expériences à la vie psychologique du sujet qui les vit. J'approche ces expériences de la même manière que toute autre expérience transpersonnelle, mais en incluant le fait de l'interaction avec des entités exogènes dans notre niveau de réalité. Un aspect m'est ainsi apparu rapidement : et ces expériences sont objectivables, et elles relèvent d'un discours analogique, rejoignant en cela l'idée de « grammaire inconsciente » proposée par P. Solal. Le parallèle avec un phénomène tel que la synchronicité, qui suit cette même structure, m'est ainsi apparu clairement dès ma première analyse de cas d'abduction.

Je précise un postulat de départ qui ne sera pas discuté dans cet article : l'« abduction » relève d'une expérience qui, en l'état de mes recherches, et en rejoignant les cliniciens tels que J. Mack, n'est : ni une paralysie du sommeil, ni une hallucination (ou une hallucinose), ni un rêve lucide, ni de la fabulation, ni une expérience de nature psychologique (souvenir écran d'un trauma infantile ou récent, fantasme, etc.)... Cela n'empêche pas que ces dernières expériences existent malgré tout, mais, pour être clair, si un récit d'abduction relève d'une paralysie du sommeil interprétée par le sujet comme une abduction, alors ce n'est pas une abduction : c'est une paralysie du sommeil ! Même chose, une bouffée délirante aigüe (BDA) à thématique ufologique n'est pas une abduction mais une BDA... (même si une abduction peut aussi engendrer chez un sujet fragile une BDA !)

Ce que l'on nomme « abduction » relève classiquement de l'expérience subjective d'enlèvement par, disons, des « entités ufologiques ». J’accole volontairement ces deux termes pour spécifier la relation entre les entités et les ovnis (« entité non humaine » est en effet trop vague) tout en laissant ouverte les hypothèses quant à leur nature et leur origine (extra-terrestre, inter-dimensionnel, intra-terrestre, nous-même ( « dans le futur ? » comme dans le film Interstellar), Gaïa, système de contrôle (Jacques Vallée), etc.). Si l'abduction concerne le récit d'enlèvement, il est cependant trop étroit pour contenir tant la complexité que l'évolution des scénarios. J. A. Hyneck a nommé RR4 (rencontre rapprochée du 4ème type) la catégorie plus vaste de rencontre ufologique dans laquelle entrent : les abductions, les contacts, les simples observations d'entités ufologiques, la rencontre de « men in black », etc. A défaut d'un terme plus adapté, je conserve cependant le terme d'abduction pour le moment.

1- J'invite au passage le lecteur à lire le roman du philosophe Denis Marquet : Colère, ed. Livre de Poche (2003) Qui met parfaitement en scène cette question d'un désordre écologique comme écho d'un désordre psychospirituel : ce qui est dedans est dehors, et réciproquement.

​1. Hétérogénéïté des expériences d'abduction

Le premier constat que je fais est l'hétérogénéité des expériences d'abduction, qui évoque le contact avec différents niveaux de réalité perçus par différents niveaux de conscience. Le spectre des expériences s'étend en effet du contact direct et matériel avec une entité ufologique vécu en état normal de conscience (jusqu'à évidemment l'état de choc (ontologique) lié à une telle rencontre) à une expérience d'enlèvement dans le monde « astral ». Il arrive que certains abductés passent d'enlèvements physiques à des enlèvements « psychiques » en corrélation avec des expériences de sorties hors du corps.

L'expérience peut sembler arriver comme un cheveu sur la soupe dans l'histoire du sujet, imprimant une bifurcation dans sa vie psychique (à la manière de Bertrand qui surprend une entité dans sa cuisine en pleine nuit et parfaitement éveillé ou de Béatrice, poursuivie avec son père par un ovni jusqu’à leur maison où s'en suivra une abduction). Elle peut aussi bien s'intriquer à la vie psychique du sujet et se produire de manière synchronistique et dans une grammaire psychique propre au sujet qui la vit (comme Sonia [2] dont l'expérience d'abduction ressemble à une chambre d'écho de ses expériences psychologiques et de ses éveils psychospirituels). Il semble aussi que selon les circonstances et les formes d'entités, le plan de réalité et l'état de conscience dans lequel se déroule la relation soient différents, comme si à tel état de conscience correspond tel niveau de réalité (même si cela n'est sans doute pas si catégorisable). L'état de conscience peut se modifier spontanément ou via une induction (par le sujet lui-même, un tiers [3] ou les entités), ouvrant alors la porte à un contact. Dans certains cas, il apparaît évident que « l'endroit de la rencontre » n'est ni complètement psychique, ni complètement matériel : j'approfondirai cette idée en fin d'article.

2. Etats de conscience et niveaux de réalité

Stanislav Grof [4] pose 2 pôles dans les états modifiés de consciences : l'état de conscience hilotropique (hilé = matière ; trepein = orienté vers), qui est l'état de veille ordinaire nous permettant d'entrer en relation avec le plan matériel de la réalité. De l'autre côté du spectre, il place l'état de conscience holotropique ((holos = Tout ; trepein = orienté vers), qui trouve son acmée dans l'expérience transcendantale où l'Ego du sujet se fond dans une identification à une unité cosmique consciente.

On peut imaginer un curseur se baladant entre ces 2 pôles d'états de conscience, nous permettant d'entrer en relation avec d'autres plans de réalité, comme une radio se calant sur différentes stations (ou restant parfois dans des zones intermédiaires, captant différentes stations à la fois !).

Les travaux de Rick Strassman sont en cela intéressants : Ce chercheur a mené ses études sur la DMT, qui est la substance active de l'ayahuasca (plante psychotrope utilisée dans le chamanisme amazonien), mais qui, au-delà, est naturellement présente partout dans la nature. Je ne vais pas résumer ici ses travaux, je renvoie le lecteur intéressé à son ouvrage passionnant [5]. Je retiens pour mon propos cette observation : de nombreux sujets, après une injection de DMT, vivent une expérience de contact avec des entités ufologiques, proche d'une abduction. Est-ce à dire que les abductés seraient sensibles à leur propre DMT (produite naturellement dans le corps) en lien avec une glande pinéale peut-être plus poreuse que celle de la plupart des gens ? En effet, la glande pinéale est moins sensible à notre propre DMT du fait qu'elle est recouverte d'une fine couche calcique. Je rappelle que Strassman ne conclue pas que les abductions soient une expérience psychologique, mais pense que la conscience peut être projetée dans d'autres espaces via la DMT alors même que le corps, lui, reste dans notre dimension.

2 - Cf. magasine Inexploré. Article disponible sur le site : Inrees.com
3 - Cf plus loin dans le texte les travaux de R. Strassman
4 - Stanislav Grof : psychiatre, chercheur, co-fondateur de la psychologie transpersonnelle
5 - R. Strassman : DMT : mollécule de l'esprit, ed.

Je retiens pour ma part une hypothèse plus complexe : le changement d'état de conscience du sujet couplé avec le cadre rituel qui l'encadre (les patients sont dans un espace de recherche clinique allongés sur une table et entourés par des chercheurs) peuvent placer les sujets dans une situation qui résonne métaphoriquement avec l'abduction et ainsi les mettre en résonnance avec un plan de réalité où ils peuvent vivre cette expérience là. Ce ne serait ainsi pas seulement la projection psychédélique de la scène vécue ici et maintenant, mais la connexion à une réalité isomorphique à ce qu'ils vivent sur le plan de la réalité matérielle.

3. Contact ufologique et synchronicités

Quel lien entre abduction et synchronicité ?

SUITE ET SOURCE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Conférence "Fatima, le quatrième secret", Daniel Robin   Mer 18 Nov 2015, 13:42

Bonjour à tous,
J’ai le plaisir de vous informer que la vidéo de la conférence de présentation du livre :

FATIMA, Le quatrième secret,est désormais accessible (gratuitement) en ligne à l’adresse suivante :



Ainsi que sur le site consacré entièrement au livre :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Je remercie le média Ovnis-Direct (meilleur site francophone d’information sur le phénomène ovni) ainsi que Monsieur Bernard Jolivet (Vice-Président de l’association Ovni Investigation) qui grâce à leurs compétences techniques et à leur soutien actif ont permis la diffusion de cette conférence.

Le site Ovnis-Direct : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Amitiés.
Daniel Robin co auteur du livre "OVNIS & CONSCIENCE"
VOIR PAGE BLOG [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


à bientôt ,

Nathalie


Jacky Kozan flash info a écrit:
Michio Kaku qui a écrit de nombreux livres fascinants et est apparu dans de nombreuses émissions de télévision avec ses vues intéressantes sur les choses, semble très heureux de cette dernière découverte!

"Cela pourrait être la plus grande histoire de ces cinq cents dernières années", a expliqué Michio Kaku.

Kaku a poursuivi en disant que "cette étoile brise toutes les règles" et que "nous aurions à réécrire les manuels d'astronomie" et à penser à quelque chose de différent.

"Fondamentalement, si une planète éclipse son étoile, passe devant son étoile, la lumière de l'étoile tombe peut-être de un pour cent au maximum, mais ici la lumière de l'étoile a diminué de vingt-deux pour cent", a expliqué Kaku.

"Il y a une sorte de colossal, gigantesque objet qui bloque la lumière de cette étoile."

«Nous avons écarté tous les suspects habituels; planètes rouge, comètes, astéroïdes et "la seule chose qui reste est une sorte de superstructure Alien".

"Nous parlons de ce qu'on appelle une civilisation de type deux qui pourraient construire une gigantesque sphère (Sphère de Dyson) éventuellement plus grande que Jupiter pour absorber la lumière des étoiles et produire de l'énergie et ce n'est pas de la science-fiction."

Kaku a poursuivi en déclarant:
"Nous sommes ici sur Terre ce qu'on appelle une civilisation de Type zéro", parce que "nous obtenons notre énergie à partir du pétrole et du charbon." "Une civilisation de Type 1 serait comme Buck Rodgers", alors imaginez... nous parlons de civilisation de Type II.
"Maintenant, nous allons focaliser notre radio-télescope dessus, pour voir si nous pouvons écouter ce qu'ils disent" a dit Kaku. "Nous voulons voir si il y a des émissions de radio régulières à partir de cette planète."

L'article complet ici : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Impact initiatique du phénomène OVNI.   Lun 23 Nov 2015, 10:24

Citation :


Nous avons décidément encore beaucoup, beaucoup à désapprendre, pour découvrir, redécouvrir ... et réapprendre , réflexion que j'illustre avec cette citation de Nicolas Dumont qui confirme ce que j 'ai voulu induire en proposant ce séminaire:
" Il est formidable et édifiant de constater que quand une idée flotte dans un champ de conscience, plusieurs psychés la captent et la ramènent pour lui donner corps dans le monde via leur propre perspective. Je crois en effet que tout cela nous permet de construire un cadre conceptuel plus propice pour aborder l'ufologie, mais au-delà, pour appréhender la réalité dans laquelle nous vivons et ainsi renouer un dialogue réenchanté avec la Vie : Il y a en effet urgence à proposer de nouvelles pistes dans un monde mental qui s'assèche de toute vie, tant dans notre environnement externe (extinctions de masse, appauvrissement écologique, etc.) qu'à l'intérieur même de notre humanité... si tant est que cette distinction dedans/dehors soit réelle !"
Un grand Merci à Philippe Guillemant, Philippe Solal, Eric Zurcher, Romuald Leterrier, Alexandre Sheldon Duplaix et Jocelin Morisson pour leur participation à ce week end dans un contexte et un climat surréaliste dont nous sommes coutume en Belgique !
Merci à tous ceux qui ont participé activement à ce séminaire très intéressant et riche en partages!
Merci du soutien de nombreux adhérents de l'asbl du Catharose Nomade !
Pour ceux qui ont pré-payé leur places et qui n'ont pas pu se déplacer , je me propose de vous inviter à l'une de nos prochaine conférence au choix.
Voir la page des événements ici [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
(Merci de m 'envoyer un mail à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour confirmer votre choix)
Des vidéos de ce week end seront bientôt en ligne! Merci à vous de verser une participation en libre conscience pour soutenir l'association!
Merci à Ludovic Beagle & Pascal Maes pour cette réalisation!
Merci à Xavier Gaillot pour sa participation artistique et pour sa collaboration quand à la diffusion de cet événement! Une petite pierre de Meuse posée sur mon bureau scelle le souvenir cette manifestation...
A très bientôt...
Nathalie Ambre Catharose
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
 
Impact initiatique du phénomène OVNI.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Impact initiatique du phénomène OVNI
» Emission quebecoise: Constatations du phénomène Ovni
» Topic unique: Vente, Echanges et recherches de livres sur le phénomène ovni
» Dossier: Les policier et le phénomène ovni
» nouvelles explications sur le phénomène ovni ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: ...dans l air du temps... :: Les Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés, les NDE initiation et conscience, La route du Temps, La Merkabah ...-
Sauter vers: