ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le narcissisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19, 20  Suivant
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le narcissisme   Ven 09 Sep 2011, 16:06


Compléments:


Jouer vraiment, c'est rendre à l'interaction sa signification intrinsèque, et donc son pouvoir spontanément créatif. C'est donc s'associer à l'action Juste.

Jouer vraiment, c'est la seule façon d'être libre. C'est l'état du fou, Le Mat du Tarot, qui tout à son jeu, est libre du faux sérieux qui cherche à l'atteindre.

Jouer vraiment, est la seule façon de créer authentiquement, car librement.

Jouer vraiment reflète la réintégration de la pureté de la conscience foetale, mûrie par le déploiement mental naturel et spontané. Cela reflète donc le désamorçage de la toute-puissance foetale refoulée, et donc la réintégration du refoulement originel de la complémentarité sexuée.

Jouer vraiment est la caractéristique fondalementale du Couple Sacré. Rien d'aussi faussement sérieux, et en fait morbide, que l'état amoureux, ne peut encore affecter le Couple Sacré!



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le narcissisme   Ven 09 Sep 2011, 16:08

Oui Benoît. Bien vu! Je l'écrivais dans mes "compléments" au mooment où tu le postais.

Quoique... un enfant introduit quand même déjà bien souvent des enjeux narcissiques. Donc pour moi, il faut remonter à la conscience foetale.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le narcissisme   Ven 09 Sep 2011, 16:34


En fait, le vrai jeu est la seule façon de mettre fin à la Prédation.

Prédation qui commence fondamentalement au niveau de la relation sexuelle. Car le désir de l'autre n'est en fait véritablement qu'un travestissement "modérateur" du désir de manger l'autre, au sens strict, et ou de se faire manger par l'autre.

Car le foetus est en situation symbiotique de "manger maman". C'est sa dépendance fondamentale au "Corps de la Mère". Et cet état symbiotique essentiellement Prédateur n'est que refoulé à la naissance. Et c'est sur cette base "explosive"que vont s'articuler les relations sexuelles.

La vraie relation sexuelle est fiabilisée, hors Prédation, lorsqu'il y a une relation sexuée intégrale, c'est-à-dire une vraie Rencontre totale entre les polarités sexuées constituées en Personnes, et donc une aptitude au vrai jeu. L'aptitude essentielle de la Personne humaine intégrée est le vrai jeu.

La Prédation, alors, n'est plus que simulée, dans un jeu qui n'a en fait plus d'enjeu narcissique. Car puisque l'androgyne est unifié dans sa différenciation, il ne peut plus être le théâtre de la moindre spéculation narcissique, car il n'y a plus d'objet à cette spéculation: le Corps de la Mère est intégré (dans le Corps christique unifié).

Si le Corps de la Mère est intégré, il ne peut plus faire l'objet d'aucune convoitise.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le narcissisme   Ven 09 Sep 2011, 16:50

Sphinx a écrit:
Oui Benoît. Bien vu! Je l'écrivais dans mes "compléments" au moment où tu le postais.

Quoique... un enfant introduit quand même déjà bien souvent des enjeux narcissiques. Donc pour moi, il faut remonter à la conscience foetale.

Oui, en écrivant Enfant avec un E majuscule je pensais à un être de Pure Innocence...

Je ne me rappelle pas encore ma façon d'être quand j'étais enfant, peut être qu'il y a effectivement déjà des enjeux narcissiques.

Je pense que sur le chemin cathartique on recontacte à un moment donné, cette "fraicheur" de l'enfance...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le narcissisme   Ven 09 Sep 2011, 16:58


Je me rappelle de mes jeux d'enfance, et je me rappelle que plus d'une fois, ça pouvait se terminer mal, par narcissisme interférent, des un(e)s ou des autres. La rivalité dans les jeux, ne fût-ce que pour la possession des jouets, débute très tôt!

L'enfant n'est pas exempt de compétition, ni de spéculation.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le narcissisme   Ven 09 Sep 2011, 22:15

Sphinx a écrit:
La rivalité dans les jeux, ne fût-ce que pour la possession des jouets, débute très tôt!

Oui!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le narcissisme   Sam 10 Sep 2011, 08:19

« Je », la partie haute de nous-mêmes.


Elle a tant de noms, tant de visages, tant de formes qu’il est
difficile de réaliser que nous parlons tous de la même chose, nous qui
recherchons à exprimer ce qu’il y a de meilleur en nous, ce qu’il y a de
plus beau, ce qui existe de plus élevé en nous; cette partie de nous
qui se rapproche de l’idéal dont nous rêvons.

L’expression la plus haute de nous peut s’appeler « moi supérieur », «
subconscient », « Dieu », « ange », « âme », « présence je suis », ou «
partie divine »… l’essentiel est de nous améliorer toujours jusqu’à
atteindre un état de joie, de respect, d’amour, de tolérance, d’harmonie
, de plus en plus durable, de plus en plus permanent.
Un plaisir, un bien-être, soit, mais aussi une connexion, une attention,
une écoute, une ouverture à tout ce qui nous entoure, une conscience de
notre lien avec tout ce qui vit…

Trouver l’expression la plus haute de nous, que j’aime appeler notre
partie divine, est le fondement de la recherche spirituelle. Chercher à
atteindre cet état de perfection et d’harmonie qui peut faire de nous
des dieux bons, infinis, magnanimes et humbles, des êtres capables de
purifier les énergies basses pour les élever, les comprendre et les
accompagner.

cette quête est une aventure de chaque instant, jalonnée de coïncidences
et de rencontres qui nous invite à progresser, à se remettre en cause
et à s’interroger sur la nature de notre identité.

Qui sommes-nous ?
Où poser les limites du moi quand on commence à capter des énergies
externes, à moins que ces souvenirs, ces émotions soient des émanations
de notre intérieur inconnu ou oublié ?
Là est la vraie question de ce nouveau monde spirituel : comment définir ce que « je » veut dire ?

Il s’agit maintenant de nous définir non plus en fonction de nos
différences mais plutôt par nos intentions: « je » n’est plus l’égo,
égoïste, égocentrique, emprunt de souffrance et de séparation ; « je »
devient « jeu », partition, choix, improvisation, pour adapter nos
rêves, embrasser les rencontres, intégrer la valse universelle des
intentions de tout ce qui vit, minéraux, végétaux, animaux, humains.

Comprendre qui on est, se rappeler d’où l’on vient; accepter notre
singularité, notre lumière et notre ombre, avec patience et compassion,
voici la grande aventure offerte à tous les êtres humains d’aujourd’hui.
Reprendre le gout de nos rêves, la spontanéité de nos aspirations, et
savoir les transformer en intentions, c’est-à-dire savoir les
concrétiser dans notre vie quotidienne ici, maintenant, sur la Terre.
« Je » est le choix de notre idéal de vie dans la conscience respectueuse de ceux des autres.
« Je » est notre partie divine, la parcelle unique que nous sommes tous
capables d’apporter pour enrichir l’expérience de l’humanité.
« Je » est en perpétuelle mutation, en constante adaptation afin de participer à la grande fête de la création.

Maryline.

Si vous souhaitez diffuser ce texte merci d’en citer la source et de
le diffuser dans son intégralité, dans l’énergie du coeur : entrecieletterre1.net
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le narcissisme   Sam 10 Sep 2011, 23:33


Du jeu au Je, merci Marie !


steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le narcissisme   Dim 11 Sep 2011, 01:17


"Jouer, c'est, pour un moment, ne pas demander à la vie d’être autre chose que ce qu'elle est, ni d'avoir d'autre finalité qu'elle même"
Martine Maurinas Bousquet



Dernière édition par michèle le Jeu 13 Oct 2011, 19:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le narcissisme   Dim 11 Sep 2011, 02:11



Dernière édition par michèle le Jeu 13 Oct 2011, 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le narcissisme   Dim 11 Sep 2011, 15:17



Retour en état d’Innocence








Il n’y a pas si longtemps, vous n’étiez pas grands, vous vous défouliez dans les champs de fleurs et les pâturages,
vous suiviez les cours d’eau et les mirages que dessinaient les nuages.








Le long des plages vers la mer vous couriez sans vous retourner, parce que
vous vous sentiez libres et rassurés.




Le vent vous ébrouait les cheveux, aucune pince dans les cheveux, rien qui
ne retenait votre sourire d’enfant.








Dans
l’herbe mouillée, vos pieds respiraient, vous pouviez penser que la vie
était un sentier doux et mousseux. Après le vent et la pluie, vous
vous retrouviez endormi ou attablé devant un chocolat, l’estomac plein
de rêves pour demain.








Dans
le silence des nuits noires, vous ressentiez l’espoir des jours de
soleil heureux et vous rêviez sans compter. Les fées venaient vous
visiter et l’air, avec elles, devenait pétillant, lumineux, magique
parce que vous n’aviez pas mis de limites.








Ces temps ne sont pas si anciens, ils reviennent vous visiter, vous tendre
la main pour que demain ne soit plus triste et froid.
La chaleur de votre sourire d’enfant, cette merveille, cet
éblouissement vous redonne les ailes que vous aviez perdues, les ailes
de l’innocence revenue.








La pureté de ces instants, est une bulle précieuse, une
fragrance.




Respirez-la maintenant et reconnaissez-vous comme
innocent.




Le cercle d’amour est reformé, vous y voilà inclus et
libéré,




des peurs et des tristesses, qui vous séparaient de vos
dentelles.








Souvenirs d’enfance, retour joyeux, bain de Jouvence qui rend heureux.
Lila




Revenir en haut Aller en bas
Renaissance

avatar

Féminin
Poissons Singe
Nombre de messages : 97
Date de naissance : 20/03/1956
Age : 61
Localisation : France
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: Le narcissisme   Dim 11 Sep 2011, 17:15

Je recopie et le garde précieusement....
:bisouxxx:
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le narcissisme   Dim 11 Sep 2011, 19:43

Citation :

"Jouer, c'est, pour un moment, ne pas demander à la vie d’être autre chose que ce qu'elle est, ni d'avoir d'autre finalité qu'elle même"
Martine Maurinas Bousquet

Merci pour tes interventions, Michèle, et cette superbe citation!

Rendre la finalité à la Rencontre, c'est restituer la signification au potentiel collectif, et c'est cela l'ultime aspiration de la spiritualité.

Un vrai Rituel est un ensemble d'actions qui, parce que sans aucun objectif spéculé, émanent du potentiel collectif comme Actions Justes: le Rituel restitue la signification à l'Action spontanée qui émane de la Rencontre.

Ce vrai Rituel est le vrai jeu, sans enjeu.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le narcissisme   Dim 11 Sep 2011, 19:56






Dernière édition par michèle le Jeu 13 Oct 2011, 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le narcissisme   Dim 11 Sep 2011, 20:14

Bonsoir les amis,
qui a vu ce fil
m??

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


si non empressez vous!
et là Steph , tu as matière à réflexion, croie moi!
J ai adoré et me suis retrouvé bien des fois dans le rôle de..........Sophia!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Synopsis : Une vie entière pour se dire "je t'aime". 80 ans pour démarrer une histoire d'amour. Et tout ça à cause d'un jeu. Ou peut-être grâce à un jeu.
Sophie et Julien ont défini les règles du jeu. Ils en sont, pour le restant de leurs vies, les arbitres et souvent les victimes. "Cap ou pas cap ?" "Cap ! Bien sûr ! " Ils sont cap de tout : du meilleur comme du pire. Bafouer tous les tabous, défier tous les interdits, braver toutes les autorités, rire, se faire mal. Cap de tout !? sauf, peut-être de s'avouer qu'ils s'aiment.
Ce jeu commence avec un pari innocent : un pari afin d'oublier que Maman est gravement malade, afin d'oublier quand toute la classe te traite de sale polak. Et quelques paris plus tard, le jeu devient ce qu'il y a de
plus beau, de plus fort dans la vie des deux enfants.
Ils jouent, ils s'aiment ? Le jeu, l'amour ? L'amour, le jeu : finalement c'est tellement plus simple d'être ami.
Et ainsi la vie passe, le jeu reste, de plus en plus intense, comme la passion. Et chaque fois qu'ils se répondent "Cap !", ils se disent "Je t'aime plus que ma propre vie". "Plus que ma propre vie ?" "Cap !"

Belle semaine à vous, je fais une pause de quelques jours ...et vous dit à bientôt de vous lire!
Bisouxx à tous!
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Renaissance

avatar

Féminin
Poissons Singe
Nombre de messages : 97
Date de naissance : 20/03/1956
Age : 61
Localisation : France
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: Le narcissisme   Dim 11 Sep 2011, 20:24

()


Dernière édition par Renaissance le Jeu 13 Oct 2011, 12:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le narcissisme   Dim 11 Sep 2011, 20:48

J'ai signalé ce film comme étant un film sur le Couple Sacré... La fin est très parlante, symboliquement, car tout n'est que symbole dans ce film, un très beau film que j'ai beaucoup apprécié.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le narcissisme   Dim 11 Sep 2011, 20:55

Enfin la fin est très parlante.. tout le film est très parlant...

Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Le narcissisme   Dim 11 Sep 2011, 21:05

Sphinx a écrit:
Lorsque je vois ce monde, je vois partout du "sérieux", du faux sérieux, caricatural, narcissique.
Ce sérieux caricatural est un jeu d'rôles :)

On joue à cache-cache derrière des masques tissés par les liens sociaux ...

Si l'on regarde par un certain angle et bien on voit que tout le monde joue à un grand jeu de société avec ces règles à suivre.

Oui, nous nous incarnons dans un jeu de société à échelle mondiale et comme tout enfant, lorsque le jeu ne nous amuse plus et bien on s'en extrait pour passer à un autre jeu plus réjouissant ... et qui dit un autre jeu dit d'autres Lois.

Ce jeu de (la) société est un jeu au sein du grand jeu de la Création.

Je me souviens, lors de la plus haute montée vibratoire que j'ai vécu, il m'a été donné de voir que toutes les personnes jouaient. Je percevais qu'elles faisaient semblant d'être sérieuses et à celles qui étaient autour de moi et qui s'inquétaient de mon état d'esprit qu'elles jugeaient étrange car trop léger, je leur ai dit "vous jouez hein ... vous faites semblant " et lorsque je le leur ai dit, j'étais absolument sincère. Au regard qui était le mien, elles jouaient à faire semblant d'être sérieuses.


A+


Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Le narcissisme   Dim 11 Sep 2011, 21:25

AMBRE a écrit:
Bonsoir les amis,
qui a vu ce fil
m??

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Bonsoir Ambre,

Je ne l'ai pas vu et au vu de la bande annonce, je le verrais bien.

Si avec tout ces "voir" que j'ai écris je ne le vois pas ...

:a6:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le narcissisme   Dim 11 Sep 2011, 21:49

j'ai vu ce film aussi ... c'est peut être un "je" de l'esprit qui ose confronter l’éternité ...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le narcissisme   Dim 11 Sep 2011, 22:50


"Par la porte ou par la fenêtre, il semble que je dois voir ce film..." Enfin, toute relativité préservée.

Merci pour la référence en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le narcissisme   Dim 02 Oct 2011, 23:37

Bonjour à toutes et tous,


le refoulement originel de la complémentarité est inévitable pour l'Etre Nouveau: c'est ce qui lui procure la garantie de sa possible authentification.

Si le refoulement est inévitable, le Contrôle narcissique l'est aussi. Le Contrôle narcissique est ce qui va déforcer la signification de la Puissance Vitale le temps que l'Etre Nouveau puisse s'authentifier.

Dans ce sens, le Contrôle narcissique intervient comme un ouvrage de soutènement pendant que la "construction" narcissique se produit. Il a donc un rôle "par défaut".

C'est par rapport à cet aspect, que l'intention incarnationnelle, et donc la "gestion" du refoulement que j'ai déjà évoquée dans un autre sujet, interviennent de façon cruciale.

En effet, si le Contrôle narcissique (donc le refoulement) est intégré pour cibler au final la Naissance du Soi (et donc le choix permettant d'authentifier cette Naissance), alors le refoulement est bel et bien intégré comme l'oeuvre de soutènement de la Naissance du Soi (par le déploiement mental conjugal), et tout aspect refoulé pourra donc in fine être Justifié par la Naissance authentique du Soi.

L'objectif avoué du Contrôle narcissique est dans ce cas la sublimation narcissique, et donc le désamorçage-intégration du Contrôle en Christ.

Si par contre l'intention incarnationnelle ne cible pas vraiment la Naissance du Soi, mais plutôt la vanité du Contrôle narcissique pour lui-même, alors ce Contrôle ne sert pas le déploiement du mental conjugal, ni la transformation potentielle du choix existentiel, ni donc la Naissance du Soi.

Dans ce cas, le refoulement ne pourra pas, in fine, être intégralement Justifié, ce qui se traduira par une issue très probablement morbide à l'incarnation considérée.

Cela me permet de proposer une "nouvelle" définition de l'incarnation en cohérence de phase:

- l'incarnation en cohérence de phase met en oeuvre le refoulement, et donc le Contrôle narcissique, dans l'optique harmonique de Rencontrer le Soi: le clivage du refoulement est d'emblée reconnu et utilisé comme paliatif inévitable et transitoire à la véritable intégration de la Séparation dialectique dans et par l'Oiseau mental conjugal.

Au final, l'intégration de la Séparation dialectique Justifiera intégralement le passage par l'inévitable Contrôle narcissique.

L'incarnation est, il faut le comprendre, l'expression concrète d'un refoulement du Soi. Et donc selon que le refoulement du Soi nie effectivement le soi (par attachement narcissique à soi), ou cherche à le Rencontrer par l'intégration de la Séparation dialectique, la justification potentielle de l'incarnation sera très différente, et la possibilité d'y reconnaître une signification intégrale aussi.


Si la cohérence de phase ne prévaut pas (assez) à l'incarnation, alors des éléments redondants et vains -et donc frelatés- du Contrôle narcissique s'introduiront dans la dynamique incarnationnelle, en la chargeant d'une morbidité excessive qui ne pourra pas, sauf conditions exceptionnelles, être totalement désamorcée par une Justification, forcément incomplète, du refoulement.


Telle est la différence entre s'incarner pour le "jeu" (pour et par le Contrôle narcissique), ou à travers le jeu, sans y participer (pour la Rencontre du Soi).


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le narcissisme   Ven 04 Nov 2011, 17:30

Bonjour à toutes et tous,


il ne faut jamais présenter d'excuses, ni jamais exprimer de regrets, ni demander pardon. Mais tout cela, sans arrogance ni mépris non plus.

Car tout cela est encore narcissique, comme l'illusion addictive de la culpabbilité, et ne fait que prendre la place de la vraie responsabilisation, de la prise de conscience qui seule peut assumer véritablement une "erreur" relationnelle (une interaction manquant de signification).

Demander pardon persiste, en effet, dans le clivage dualiste, entre celui qui a "des torts", et celui qui a des "griefs". Demander pardon ne dissipe pas le clivage, ne règle pas la compétition narcissique, ne permet pas la véritable prise en charge consciente de l'erreur relationnelle. Elle ne permet pas du tout, sauf superficiellement, de libérer la "victime", ni en fait l'"agresseur" non plus. En réalité, la culpabilisation, la présentation d'excuses, la condamnation, ne libèrent véritablement personne, et ne font que sceller une confusion symbiotique.

En fait, la culpabilisation, et l'illusion du faux pardon qui y est mis en scène, perpétuent le drain énergétique, psychique, de la relation symbiotique. Réclamer justice, sur base d'un clivage moral, c'est devenir à son tour prédateur d'autrui.

Dans un psychisme vampirisé par la relation symbiotique, la conscience ne s'impose pas assez pour assumer, pour responsabiliser, pour rétablir la stricte égzalité narcissique entre les Personnes humaines dans tous les cas.

La culpabilité est attachée à la croyance immature et mystificatrice en la morale, en l'illusion du bien et du mal, en le clivage qui prétend qu'il y a des Personnes humaines "bonnes" et d'autres "mauvaises".

Il y a des "erreurs" relationnelles dans le contexte dualiste, c'est vrai. Elles sont fondées sur des problèmes de signification, d'harmonisation des subjectivités personnelles, des refoulements.

Mais il n'y a rien de mauvais, ni de bon. Il y a seulement un problème de position existentielle, et les aspects prévus pour s'épouser, se combattent, et font croire à la réalité d'un ennemi... inexistant en fait.

Alors oui, cette illusion engendrée par la confusion crée des problèmes relationnels parfois virulents, dramatiques, douloureux, mais ce n'est pourtant que la résultante d'un amalgame de positionnement des différents aspects de l'Etre.

Donc, la vision rectifiée permet de démystifier l'illusion du clivage moral, pour se concentrer sur l'intégration de l'Etre, où les positions relatives sont désamalgamées.

La sublimation narcissique doit aboutir à cette vision rectifiée, d'où toute notion d'ennemi et de morale a été expurgée, pour laisser la place à une pénétration profonde de la Nature de l'Etre, et de ses difficultés à s'affirmer dans sa valeur pourtant inaltérable et inaliénable.


Ni la culpabilisation, ni la demande de pardon, ni la présentation d'excuses, ne participent de la vision rectifiée, qui voit la confusion pour ce qu'elle est, en conscience, sans chercher à en perpétuer le clivage d'une façon ou d'une autre,

Car bien entendu, dans la dualité, toute illusion possède son double faussement complémentaire: ainsi, la culpabilisation n'est que la version duialiste du mépris. Ils correspondent tous deux à la même position confusionnelle, dualisée.


Car si je me tiens véritablement dans la reconnaissance et le respect de l'autre, je ne peux pas le cliver de moi en aucune façon. Donc je ne peux lui demander pardon, ce qui reste une tentative de prédation (manipulation) déguisée (même si je crois être sincère, ce n'est pas le cas), et une perte d'énergie psychique au profit d'instances refoulées (= pas à leur juste position).


Il n'y a pas de vision rectifiée qui comporte du clivage, donc il n'y a pas de vision rectifiée qui comporte la moindre notion morale. Donc aucune "erreur" relationnelle ne peut être véritablement assumée en conscience, dans un contexte de culpabilité ( = attachement narcissique à l'action).


La sublimation narcissique passe donc aussi par l'adhésion consciente à cette vision recctifiée, par l'abandon des prétentions narcissiques qui constituent le ferment de l'illusion morale.



Amitié,

steph



Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le narcissisme   Ven 04 Nov 2011, 18:04

Citation :


il ne faut jamais présenter d'excuses, ni jamais exprimer de regrets, ni demander pardon. Mais tout cela, sans arrogance ni mépris non plus.

l'illusion du faux pardon qui y est mis en scène

Wahou!!!que dire??

Même si "théoriquement" celà est sans doute juste, existenciellement parlant , c 'est mots/écrits, ne risquent ils pas d'être mal interprèté et récupéré par certains ?

Citation :
La culpabilité est attachée à la croyance immature et mystificatrice en la morale, en l'illusion du bien et du mal, en le clivage qui prétend qu'il y a des Personnes humaines "bonnes" et d'autres "mauvaises".

Il y a des "erreurs" relationnelles dans le contexte dualiste, c'est vrai. Elles sont fondées sur des problèmes de signification, d'harmonisation des subjectivités personnelles, des refoulements.

Mais il n'y a rien de mauvais, ni de bon. Il y a seulement un problème de position existentielle, et les aspects prévus pour s'épouser, se combattent, et font croire à la réalité d'un ennemi... inexistant en fait.

Est ce vrai aussi en cas de viols, de tortures physiques et psycologiques etc...dont sont "victime" nombre de gens sur cette planète??
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le narcissisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le narcissisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 17 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19, 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» d'ou vient le narcissisme?
» Qu'est ce qu'un Trouble de personalité narcissique?
» Dieu est-Il narcissique ?
» Les gens du Mensonge
» La joie d'être un INTP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: