ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le narcissisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le narcissisme   Lun 24 Déc 2012, 05:04

En fait, la toute-puissance foetale nous fait passer à côté de ce qu'on recherche désespérément, et si cette recherche est désespérée, c'est parce qu'on a fui autant que possible l'objet de cette recherche, tout en réclamant pourtant cet objet comme un dû. D'où la victimisation théâtralisée de la toute-puissance refoulée.

La victimisation issue du refoulement foetal en est de ce fait une composante principale. Toute victimisation est toujours une expression de toute-puissance, et une théâtralisation manipulatoire de l'inconscient! Et nous sommes donc manipulés par cette toute-puissance qui nous fait jouer le désespoir pour le manque d'un aspect existentiel... que cette même toute-puissance nous a fait rejeter de prime abord! C'est l'immaturité du contrôle narcissique. Mais dans le refoulement, nous jouons "sincèrement" la pièce...

Alors bien entendu, l'être entièrement manipulé par la toute-puissance foetale refoulée est déconnecté d'emblée de la conscience de la certitude relationnelle, puisqu'il la rejette tout en prétendant la rechercher dans sa mise en scène symbiotique. Or, il s'agit de la seule certitude possible...

Donc, déconnecté de cette certitude fondamentale, centrale, l'être humain n'a plus de référence réellement solide, cohérente. Et il se sent donc obligé d'exacerber certains aspects périphériques pour qu'ils se substituent, dans leur absolutisation artificielle, à l'évidence primordiale perdue.

Cette exacerbation se portera sur des aspects philosophiques, religieux, idéologiques, culturels, et constituera la base de la moralisation et de sa version dure: l'extrémisme. Le clivage moral intervient donc comme palliatif arbitraire du Lien relationnel perdu par rejet immature de la Séparation interpersonnelle dialectique (puisque dialectiquement un clivage est un Lien adultéré, en corrélation d'une Séparation adultérée en symbiose).

La conscience de l'éthique existentielle sera engloutie derrière ces constructions palliatives, abusives et chimériques, que sont la morale, la psycho-rigidité, et les extrémismes de tous poils.

Car la conscience de l'éthique réside aussi dans la conscience de la certitude relationnelle, de l'évidence de la relation Sacrée, qui seule permet de prendre intégralement conscience de la realité de l'autre au sens le plus large. Sans conscience de la réalité d'autrui, point d'accès à la vérité de l'éthique!


Sinon, en marge de ce développement, je signale ici que je viens encore de franchir ce soir un cap sublimatoire dans ma progression vers la conscientisation de l'évidence de la relation Sacrée.

Et bien entendu, l'expérience pratique confirme les "prédictions" théoriques de la dialectique. Je vois que je suis confronté à travers "ma" polarité complémentaire. Je vois comment je le suis, et je sais pourquoi je le suis. Je sors donc mieux décontaminé de la confrontation narcissique, car j'y ai affirmé ma position intérieure dans la perpétuation de la signification de la conscience du Frère, ce qui m'a conduit naturellement à la sublimation libératoire (partielle).

Je sais donc ce qui se passe dans ma vie. Je sais pourquoi cela se passe, et où cela peut nous amener, en conscience. La spéculation s'échappe de moi, même si elle n'est pas encore définitivement dissipée.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le narcissisme   Lun 24 Déc 2012, 23:31



Et au final, c'est donc lorsque la séparation interpersonnelle est complètement reconnue, respectée, intégrée, que l'on peut dire enfin: "voici une autre Personne, qui pourtant est aussi, paradoxalement, un autre moi-même", dans la décontamination symbiotique.

L'"assiimilation" identitaire conjugale découle donc d'une Séparation interpersonnelle parfaitement établie entre les polarités humaines. Cette Séparation EST l'identité conjugale elle-même! Séparation identitaire qui fonde alors la légitimité du Lien conjugal.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
alskida

avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 84
Date de naissance : 27/06/1972
Age : 45
Localisation : Liège-Belgique
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: Le narcissisme   Mar 25 Déc 2012, 02:32



Citation :


il s'agit d'apprendre, et d'accepter d'apprendre que rien, aucune relation quelle qu'elle soit, ne peut rivaliser et mettre en péril l'absolu de la relation Sacrée, en aucun cas!

Lorsque la Séparation est intégralement authentifiée, le Lien est absolument légitimé!

Tant qu'on cherche à l'attacher, on nie, on invalide, on refoule la certitude! Et on passe à côté de ce qu'on recherche désespérément...

Une réalité authentique ne peut survenir que si on la laisse libre de survenir...

dialectiquement un clivage est un Lien adultéré, en corrélation d'une Séparation adultérée en symbiose

L'"assimilation" identitaire conjugale découle donc d'une Séparation interpersonnelle parfaitement établie entre les polarités humaines. Cette Séparation EST l'identité conjugale elle-même! Séparation identitaire qui fonde alors la légitimité du Lien conjugal.

Mes expérience récente confirme également ce que tu viens d'écrire, c'est impressionnant! :-))
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le narcissisme   Mar 25 Déc 2012, 15:27


J'en suis heureux pour toi!



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le narcissisme   Sam 25 Mai 2013, 16:59


Bonjour à toutes et tous,


j'ai exprimé plusieurs, entre autres dans les derniers temps, qu'il s'agit de "mourir à l'autre" dans le cadre du Couple Sacré.

Mais que signifie concrètement cette expression?

Et bien, il s'agit de s'offrir à la Rencontre avec l'autre complémentaire, dans une sublimation narcissique intégrale de sorte que... le narcissisme personnel passe exclusivement par l'autre, et réciproquement!

De ce fait, ce que renvoie alors le narcissisme à la Personne sexuée, est exclusivement ce que l'autre Personne perçoit d'elle, et réciproquement.

C'est dans un tel échange sublimatoire seulement que le narcissisme personnel peut abandonner la pesanteur de son poids redondant! Il en résulte donc une légèreté existentielle extraordinaire, qui se vit au sein du dialogue Sacré des polarités.

Et de cette offrande mutuelle, naît une véritable conscience conjugale, synthèse de la sublimation réciproque des polarités. C'est le Soi, légitime récipiendaire de l'identité.

Une telle offrande sublimatoire réclame, on le comprend aisément, un degré de confiance réciproque sans faille! La moindre hésitation, le moindre doute, et cela ne va pas!

Car pour être validé narcissiquement à travers l'autre, il faut aussi valider l'autre à travers soi, inconditionnellement!

Ce qui est donc l'aboutissement quintessentiel de la discrimination dialectique, ressemble fortement à une forme de symbiose, mais paradoxale car intégralement sublimée. C'est en fait un entrelacement intégral des réalités personnelles, rendu possible en cohérence, parce que les polarités en ont été parfaitement discriminées: le Lien repose sur la séparation.

C'est de cette façon que le Couple Sacré s'unifie narcissiquement en un androgyne intégré différencié.

"Je veux ne me connaître que par toi! Et je veux te connaître avant de me connaître moi-même!"


Amitié,

Steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le narcissisme   Lun 27 Mai 2013, 09:05

Il faut donc comprendre de ce qui vient d'être exprimé, que la Personne humaine ne peut pas véritablement se percevoir elle-même en conscience!

Et donc, lorsqu'elle croit être consciente d'elle-même, c'est un artifice: la boucle perceptive est soutenue en externe, par le collectif. C'est ce soutien externe, artificiel, qui constitue l'expérience dualiste de conscience: la Personne ne vit pas authentiquement la perception d'elle-même, inévitablement chahutée, adultérée, par le passage à travers un collectif de conscience immature! Elle croit (et veut narcissiquement se croire) pourtant être totalement authentique en conscience.

Cette adultération par le collectif immature dépend naturellement de la cohérence corpusculaire de la polarité masculine, et donc du degré d'intégration du Couple Sacré.

Plus le Couple Sacré est en passe d'être intégré, plus l'affirmation corpusculaire se manifeste au niveau des Personnes sexuées, et moins le collectif a de prise sur leurs consciences personnelles respectives.

In fine, la conscience personnelle sera libérée de sa boucle perceptive externe passant par le collectif... pour être intégrée dans le Couple Sacré, en passant par l'autre polarité!

Mais en fait, même encore à ce point d'intégration, la boucle perceptive passe toujours par le collectif, mais de façon infinitésimale, en un seul point, le centre Christique, entre les deux polarités. Ce n'est plus un problème, puisqu'alors c'est par la Personne Christique, que la "redondance", marginalisée, circonscrite en un point, se réalise. Le collectif, par la Personne de Christ, intervient alors en tant qu'"arbitre" central du Couple Sacré, et non plus en tant que chahuteur, perturbateur immature, externe.

Ceci permet de comprendre ce que j'ai toujours affirmé: la Personne humaine sexuée n'est pas un être conscient à part entière! La perception consciente de sa propre Personne ne peut pas être réalisée en interne! Elle doit de toute façon passer par le collectif, soit immature, soit réalisé en Christ, et dans ce dernier cas, la boucle perceptive se prolonge à travers l'autre polarité humaine avant d'être renvoyée à la Personne.

De ceci, on peut aussi comprendre la raison d'être de la Trinité: il faut trois Personnes, deux relativistes, sexuées, humaines, et une synthétique, collective, absolue, centrale, pour que l'être, qui est au moins conjugal, déploie une véritable conscience d'être (qui intègre sans les adultérer, les consciences personnelles toutes deux soutenues en Christ!).

Il faut aussi comprendre qu'une Personne masculine incarnée en cohérence de phase, et donc à travers un oubli total en tant que Séparation, va rester reliée par un Lien authentique avec le collectif universel mature, cohérent, ce qui va lui permettre de rester plus ou moins insensible aux agitations du collectif immature ambient. Cela va lui permettre d'analyser plus clairement, et de progressivement comprendre sa condition et son potentiel de réalisation, en résistant aux assauts du collectif immature.

La réalité non-dualiste est donc un état dans lequel la dualisation est amenée à un point où elle est "nette", où ses composantes dualistes sont superposées dans une unification pratique qui, bien que toujours dualisée, se comporte en tant qu'unité.


Amitié,

Steph


NB:

1) L'intégration de la boucle perceptive au centre Christique est produite par la mise en œuvre de la dynamique Sacrée relativiste.

2) Le circuit de conscience du Couple Sacré suit donc le tracé de l'onde stationnaire mentale, huit à plat d'infinitude, d'éternité, qui relie les deux corpuscules sexués en passent par le potentiel central.

3) Consulter le sujet sur la "Dialectique chrétienne" pour des explications et des schémas à propos de la Trinité dialectique.


Schéma montrant l'onde mentale conjugale (en rouge) et les trois centres dialectiques de la Trinité (plus le quaternaire global de la Fille):

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le narcissisme   Mar 28 Mai 2013, 12:40


Et c'est donc pour cela que la conscience du Frère (de sa Sœur éternelle) permet de s'extraire de la spéculation mentale: cette conscience place l'Homme dans une position psychique tournée vers l'autre essentiel, la polarité humaine complémentaire, et de ce fait, il abandonne, au moins en partie (tant que le Couple Sacré n'est pas émancipé), la fixation psychique sur sa propre Personne.

Son narcissisme perd donc (toujours en partie au moins...) sa pesanteur psychique, qui adultérait le processus mental. Il retrouve alors une légèreté d'être effective! Et cela préfigure la libération effective du mental...


Ceci clôt probablement l'essentiel de ce qu'il y avait à dire à propos du narcissisme.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
POLA



Féminin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 165
Date de naissance : 22/09/1973
Age : 44
Localisation : pau
Date d'inscription : 23/11/2013

MessageSujet: Re: Le narcissisme   Lun 28 Aoû 2017, 06:11

Salut !

J'aimerais avoir ton avis au sujet d'une expérience que je vis.

Voilà, face à un choix je me suis retrouvée consciemment dans une position hyper spéculative, sans percevoir la raison de cette position. J'ai choisi de suivre cette poussée spéculative et c'est alors que j'ai vu. J'ai vu le prédateur. Je me suis vue être le prédateur et ca m'a fait un choc. En me voyant être le prédateur je me suis vue être la proie. Bref c'est une vision très pénétrante !!!

La question que je me pose est : Sommes nous individuellement le prédateur ET la proie ?

Merci :)
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le narcissisme   Mer 13 Sep 2017, 22:17

Il y a un Prédateur et une Proie en chacun de nous, mais dans la confusion de la dualité, ces deux-là ne s'entendent pas, et on a alors des victimes-bourreaux ou des bourreaux-victimes...
Dans la Vraie Vie, la Proie et le Prédateur sont réconciliés car ils n'ont pas la même place existentielle et ne sobt pas en cobfusion entre eux.

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le narcissisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le narcissisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 20 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20
 Sujets similaires
-
» d'ou vient le narcissisme?
» Qu'est ce qu'un Trouble de personalité narcissique?
» Dieu est-Il narcissique ?
» Les gens du Mensonge
» La joie d'être un INTP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: