ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Bible et sa symbolique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
djéhouti



Masculin
Vierge Chat
Nombre de messages : 93
Date de naissance : 11/09/1951
Age : 66
Localisation : vers Sommières--Gard
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: La Bible et sa symbolique   Dim 16 Mar 2008, 13:43

On sait que le Judaïsme interdit strictement toute image gravée. On pourrait alors en déduire que tout symbolisme est proscrit, mais ce serait une erreur.

L'usage du symbolisme se perpétue de manière troublante entre les égyptiens de l'Antiquité et les premiers israélites, avant d'intégrer l'iconographie chrétienne.
L'usage du symbolisme littéraire, sous forme d'allégorie ou de parabole, est le principal moyen employé par les auteurs de la Bible pour transmettre leur message spirituel.

Il y a traditionnellement au moins 4 niveaux d'interprétations possibles appliqués aux textes bibliques, de même qu'il existe plusieurs niveaux de décryptage des symboles visuels.
Ces différents degrés de compréhension paraissent, de prime abord, distincts les uns des autres, ce qui est faux.
Ils sont simultanément présents, chacun en même temps, contenus les uns "dans" les autres.

- Notre premier contact avec un symbole est superficiel, on ne décèle pas immédiatement sa nature symbolique ou sa signification intrinsèque.

- Dans un deuxième temps, on découvre ce qu'implique le symbole littéraire, on s'ouvre à une perception du texte qui dépasse le sensoriel, on commence à le concevoir comme étant affranchi du temps et de l'espace.

- Au troisième niveau, on doit avancer avec prudence, de peur de s'enfermer dans une interprétation personnelle, alors même que notre sensibilité vient d'être "activée" .
Notre esprit est stimulé, et, s'il reste ouvert, le symbole commence à agir.

Le lien entre le signe et ce qu'il signifie profondément s'établit à l'intérieur de nous-mêmes et s'inscrit dans notre expérience personnelle.
De cette manière, le symbole revêt une pertinence particulière pour nous, nous conduisant à un degré de conscience plus élevé et à une relation transcendentale avec le reste de la création.

Mais il subsiste un danger: comme on est plus conscient de la formidable énergie qui anime l'univers, on peut être tenté d'utiliser le symbole à des fins personnelles ou "égocentriques", au lieu d'en profiter pour progresser encore, vers une dimension spirituelle plus élevée.

- L'écrivain britannique John Baldock décrit ainsi ce "quatrième niveau", méditatif:

"au quatrième niveau, anagogique....l'importance qu'on a pu accorder à la nature physique ou à la forme matérielle du symbole s'estompe et cède la place à une nouvelle forme de compréhension....le symbole lui-même disparait, alors que ce qu'il symbolise envahit l'esprit de l'observateur.
Notre vision personnelle se dérobe devant une.....nouvelle vision qui s'étend au-delà de la compréhension d'un esprit rationnel.

Au lieu de penser, on laisse la pensée nous traverser. C'est le niveau auqquel se situe la véritable contemplation, ou méditation."

Le symbolisme biblique peut faire l'objet d'une première lecture littérale, comprenant le texte comme un témoignage exposant de simples faits ou des directives.

A un deuxiéme niveau, ou niveau allégorique, chaque élément du texte peut être perçu comme signifiant quelque chose d'autre.

Au troisième niveau, ou niveau moral, le texte délivre une signification que le lecteur peut s'approprier pour analyser sa propre situation selon une optique très personnelle.

Le quatrième niveau, le plus élevé, est anagogique, ou mystique.
Pour parvenir à ce degré d'interprétation, il faut avoir acquis la faculté de s'ouvrir aux significations infinies que les mots peuvent avoir pour soi, significations qui peuvent transcender la compréhension de tout individu "normal".

Toute étude sérieuse de la Bible est nécessairement influencée par la culture (religieuse) de celui qui s'y plonge.
L'approche de beaucoup de chrétiens sera par exemple faussée par la conviction qu'il s'agit de " l'infaillible parole de Dieu".

Ils font abstraction du fait que la Bible a été rédigée par des humains parfaitement " faillibles", tous animés par des motivations complexes mêlant le politique au spirituel, et que bons nombre d'entre eux ont décrits des évènements ayant eu lieu des centaines, parfois des milliers d'années auparavant.

Le vrai miracle de la Bible ne réside pas dans sa valeur historique, imparfaite et dénaturée, mais dans son profond impact spirituel.
Nous devons ainsi l'étudier de la même manière que les mythes et les légendes.

Il ne faut pas se demander qs'il s'agit d'une vérité historique, mais plutôt de quelle façon elle constitue une vérité spirituelle.
Ainsi, malgré leurs apparentes imperfections, les Saintes Ecritures demeurent le plus important témoignage spirituel de l'histoire de l'humanité.


Extraits de "le code sacré" - Tim Wallace-Murphy
..
Revenir en haut Aller en bas
 
La Bible et sa symbolique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le symbolisme des chiffres dans la bible
» LES SYMBOLES DANS LA BIBLE
» le chiffre 40, bible et mythologie d'Héliopolis
» La valeur symbolique biblique de 1, 2, 3, 4 et 5, 7, 10, 12, et plus
» Les 144000 - nombre littéral ou symbolique ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Elargir son Horizon-
Sauter vers: