ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Terre Sacrée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 420
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Terre Sacrée   Ven 16 Nov 2007, 13:33

Je me demandais si on ne pouvait pas 'réenergiser' un peu son eau avec des minéraux, pour qu'elle ait plus d'action dans le nettoyage de l'organisme

Par exemple j'ai essayé de laisser de l'eau du robinet dans un pichet entouré de minéraux.

Bon, au gout, pas de changement (peut-être le chlore en moins). Mais il faudrait pouvoir photographier les cristaux de l'eau, comme le fait MAsaru Emoto, pour connaitre son état!


Bonne journée à tou((te) s


:116:
Revenir en haut Aller en bas
Christalain

avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 241
Date de naissance : 15/08/1967
Age : 50
Localisation : Rhone-alpes
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Terre Sacrée   Ven 16 Nov 2007, 13:55

Bonjour didiera,
Citation :
Je me demandais si on ne pouvait pas 'réenergiser' un peu son eau avec des minéraux, pour qu'elle ait plus d'action dans le nettoyage de l'organisme
Je suppose que oui si les minéraux ont été "chargés" avant par une intention adéquate ?
Pour ma part, je fais l'inverse: je purifie mes cristaux en les plongeant dans l'eau diamant quelques heures...!
Bonne journée !
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 420
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Terre Sacrée   Ven 16 Nov 2007, 15:03

Evidemment, l'inverse est plus courant !

Donc, on peut d'abord purifier les minéraux dans l'eau (salée, ou diamant) - ou dans la fumée d'encens, et ensuite les charger au soleil ou à la lune ou par des pensées (chose que je ne pratique pas, mais que je sais exister), et ensuite énergiser l'eau. Je pense qu'on peut énergiser l'eau avec des minéraux, j'ai du lire ça qq part, ou alors je l'ai inventé sunny


Je ne connais pas l'eau diamant. As-tu pu constater un effet sur le corps lorsqu'on en boit?
Revenir en haut Aller en bas
Christalain

avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 241
Date de naissance : 15/08/1967
Age : 50
Localisation : Rhone-alpes
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Terre Sacrée   Ven 16 Nov 2007, 17:35


L'eau diamant est une eau "miroir" dont les effets sont proportionnels à la foi que tu as en son efficacité... Si tu n'y crois pas, elle refletera tes doutes et n'agira pas ou peu. Toutefois, en l'absence de toute intention manifestée, elle est meilleure à boire qu'une eau ordinaire, il ne s'agit donc pas d'un pur effet placebo. Je pense qu'on pourrait également obtenir quelques résultats avec une eau ordinaire, même si c'est dans une moindre mesure, car il est connu que la foi, (la foi réelle) soulève des montagnes !
pour plus d'infos:
http://pmt-info.fr/
bonne soirée a toi !
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Les changements climatiques   Jeu 03 Jan 2008, 13:14



Les changements climatiques vont exacerber les risques de guerre dans le monde



Un nouveau rapport conclut que si le problème du changement climatique n'est pas contrôlé, il est susceptible d'aggraver d'anciennes tensions et d'en déclencher de nouvelles dans certaines parties du monde qui pourraient sombrer dans la violence, le conflit et la guerre.
« Le changement climatique comme risque pour la sécurité »
Le nouveau rapport intitulé « Le changement climatique comme risque pour la sécurité », a été préparé par le Conseil consultatif scientifique du gouvernement fédéral allemand pour les questions relatives aux changements environnementaux mondiaux (WBGU) en se basant sur les travaux des experts internationaux et des organisations, y compris le PNUE.
Le rapport, publié par des chercheurs allemands et suisses, encourage les gouvernements participant à la Conférence des Nations Unies sur la Convention du Changement Climatique à Bali à adopter des réductions de CO2 profondes et décisives ainsi que soutenir l'adaptation ou « la protection contre le climat ».
Autrement le changement climatique, y compris des événements météorologiques extrêmes tels que les impacts de la fonte des glaces, l'assèchement de grands systèmes forestiers et la hausse du nombre de réfugiés climatiques, risque de dépasser la capacité de gouvernance de nombreux pays.

Le professeur Hans Schellnhuber, l'auteur principal du rapport, directeur de l'Institut de Potsdam pour la recherche sur l'impact climatique et professeur à l'Université d'Oxford, a déclaré : "Sans moyens de lutter, le changement climatique détruira les capacités adaptatives de nombreuses sociétés dans les décennies à venir. Cela pourrait entraîner de la déstabilisation et de la violence compromettant la sécurité nationale et internationale à un nouveau niveau (...) Si le réchauffement climatique n'est pas jugulé, des états fragiles et vulnérables, qui sont déjà aujourd'hui assez mal gérés, pourraient imploser sous la pression du réchauffement global, puis générer des ondes de choc vers d'autres pays".

Achim Steiner, Sous-secrétaire Général des Nations Unies et Directeur Exécutif du Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE), a dit : "Le monde et la sécurité des communautés et des pays, font face a de nombreux défis environnementaux. Le changement climatique est sans doute le plus visibles de ces défis. Cependant, si nous pouvons lutter contre le changement climatique et protéger les économies contre le climat, peut-être le monde s'unira-t-il autour des autres défis pressants, du déclin de la biodiversité et de la perte de ressources marines à la conception d'un régime de commerce mondial plus intelligent, juste et durable".

Ce nouveau rapport émerge à la suite de préoccupations croissantes sur le changement climatique et les conflits qui en découlent.
Cette année, le Conseil de Sécurité des Nations Unies a discuté de cette problématique avec des militaires de hauts rangs provenant d'Australie, des États-Unis et du Royaume-Uni. Achim Steiner, a ajouté que "les généraux américains, l'état-major de l'OTAN et d'autres institutions militaires du monde entier ne considèrent plus le changement climatique comme il était auparavant dépeint, une fiction sortie de l'imagination des écologistes".
De plus, rappelons que le Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC), créé conjointement par le PNUE et l'Organisation Météorologique Mondiale (OMM), a reçu le prix Nobel de la Paix : un événement qui réaffirme notre compréhension croissante du lien entre la lutte contre le changement climatique et la paix.
Les pressions identifiées
Le rapport suggère quatre "Constellations de conflit causé par le climat". Il s'agit de la dégradation des eaux douces; le déclin de la production alimentaire; l'augmentation des tempêtes et inondations ainsi que les migrations causées par les catastrophes et pressions environnementales.

Le rapport essaie aussi de définir et expliquer ce qui constitue les États et les sociétés vulnérables. Ceux qui sont susceptibles d'être touchés sont en transition politique avec un bas niveau d'activité économique, souvent avec une grande population ou de fortes densités de population.
Les pays voisinant ceux en conflit violent ou ceux qui ont eux-mêmes connu des conflits violents dans le passé récent seront également vulnérables à de nouveau conflits dans un monde face aux défis climatiques.
Les zones à risque ou points chauds régionaux
Les zones à risque d'insécurité accrues sont notamment le nord et le sud de l'Afrique, ainsi que la région Sahélienne et la Méditerranée.
Les autres points chauds potentiels sont l'Asie Centrale, l'Inde, le Pakistan le Bangladesh, la Chine, certaines parties des Caraïbes et du golfe du Mexique ainsi que les régions andines et amazoniennes de l'Amérique latine.
L'Afrique du Nord
Les risques de crise politique et de pression migratoire s'intensifieront à la suite de l'interaction croissante entre la sécheresse et la pénurie d'eau, la forte croissance démographique, la baisse du potentiel agricole et la faible capacité politique pour résoudre les problèmes. Le Delta du Nil risque de souffrir de la hausse du niveau de la mer et de la salinisation des zones agricoles.
La Zone sahélienne
Le changement climatique causera du stress environnemental et des crises sociales supplémentaires (comme: la sécheresse, les mauvaises récoltes, la pénurie d'eau) dans une région avec des États faibles (comme la Somalie ou Le Tchad), les guerres civiles (Soudan, Le Niger) et de grands mouvements de réfugiés (Le Soudan, plus de 690 000 personnes ; Somalie, plus de 390 000 personnes).
L'Afrique australe
Le changement climatique pourrait affaiblir davantage le potentiel économique de cette région, dont les pays comptent parmi les plus pauvres du monde. Il pourrait également aggraver les conditions pour la sécurité humaine et dépasser les capacités de réponse des Etats de la région.
L'Asie centrale
Le réchauffement et le recul des glaciers vont exacerber les tensions sur l'eau et toucher l'agriculture et le réseau de distribution dans une région déjà caractérisée par des tensions politiques et sociales, la guerre civile (Tadjikistan) et les conflits causés par l'accès à l'eau et aux ressources énergétiques.
Inde, Pakistan, Bangladesh
Les impacts du changement climatique seront particulièrement graves dans cette région: le retrait glaciaire dans l'Himalaya mettra en péril l'approvisionnement en eau pour des millions de personnes, les modifications de la mousson annuelle auront une incidence sur l'agriculture et la hausse du niveau des mers. de plus, les cyclones menaceront l'habitat autour de la baie peuplée du Bengale.
Ces dynamiques augmenteront le potentiel de crise sociale dans une région déjà caractérisée par des conflits transfrontaliers (Inde / Pakistan), les gouvernements instables (Le Bangladesh et le Pakistan) et la montée des extrémismes religieux.
Chine
Le changement climatique intensifiera le stress environnemental actuel (comme : la pollution de l'air et de l'eau, la dégradation du sol) à cause de l'augmentation des vagues de chaleur et des sécheresses, qui aggraveront la désertification et la pénurie d'eau dans quelques parties du pays.
L'élévation du niveau des mers et des cyclones tropicaux menacera la côte est, qui est très peuplée et économiquement importante. Les capacités du gouvernement pourraient être dépassées par le rythme rapide de la modernisation, les crises environnementales et sociales ainsi que les impacts du changement climatique.
Les Caraïbes et le golfe du Mexique
L'augmentation de la fréquence d'ouragans plus intenses pourrait également dépasser les capacités de réponses économiques et politiques dans la région (surtout en Amérique centrale).
Région andine et Amazonie
Le retrait glaciaire dans les Andes aggravera les problèmes d'eau dans la région. L'effondrement de la forêt amazonienne, qui ne peut pas être exclu, modifierait radicalement l'environnement naturel de l'Amérique du Sud, avec d'incalculables conséquences économiques et sociales.
En savoir plus
Références
Climate Change and Conflict - New Report Weighs the Risks and Pin Points Likely Hotspots
Liens
Notre dossier sur le changement climatique
En discuter sur notre forum dédié au changement climatique et aux risques naturels
Auteur
Christophe Magdelaine - notre-planete.info

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_1464.php
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Christalain

avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 241
Date de naissance : 15/08/1967
Age : 50
Localisation : Rhone-alpes
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Terre Sacrée   Ven 04 Jan 2008, 13:30

Les températures et les précipitations vont-elles évoluer partout de la même manière ?

dernière version : février 2007

site de l'auteur : www.manicore.com - contacter l'auteur : jean-marc@manicore.com


Il est courant de confondre météo et climat, c'est-à-dire de penser qu'une augmentation de 3 °C de la température moyenne signifie +3°C à Paris comme à Tombouctou ou à Vladivostok, +3°C l'hiver comme l'été, la nuit comme le jour, bref que cette hausse va être homogène dans le temps et dans l'espace, avec du coup une adaptation qui sera facile. Or, si l'on se réfère au passé, il va se passer l'exact contraire : la hausse ne sera pas homogène dans l'espace, ni dans le temps, et de multiples effets de seuil pourraient se produire.
Par exemple, lors des dernières glaciations, la température moyenne de l'atmosphère terrestre au niveau du sol était inférieure de 4 à 5 °C à la moyenne actuelle, mais la moyenne française était inférieure de 10°C à ce qu'elle est aujourd'hui (et au Groenland c'était -20°C), pendant que certaines zones tropicales avaient des températures moyennes à peu près identiques à ce qu'elles sont maintenant.
Si l'on en croit les modèles, que l'on a aucune raison de ne pas croire dans les grandes lignes, il est tout aussi peu probable que la hausse soit homogène à l'avenir.


Elévations régionales de température moyenne par rapport à la période 1980-1999 pour la décennie 2020-2029 (à gauche) et pour la décennie 2090-2099 (à droite). Il s'agit d'une moyenne inter-modèles, établie à partir des sorties de 6 à 8 modèles. Ces élévations sonrt données, de haut en bas, pour trois scénarii différents, B1, A1B et A2, soit en gros des émissions stables, qui doublent, et qui sont multipliées par 4 (voir descriptifs sur la page sur les scenarii).
Quelques enseignements majeurs sont à tirer de ces cartes :

<BLOCKQUOTE>
pour la période 2020-2029 la messe est dite : on notera que les évolutions régionales pour 2020-2029 sont relativement indépendantes des scenarii, ce qui signifie que nos actions (nécessaires) à partir d'aujourd'hui seront surtout bénéfiques pour limiter la dérive climatique après 2030, mais n'auront quasiment pas d'impact sur le changement qui va de toutes façons arriver d'ici à 2030,
cela chauffe plus vite sur les continents que sur les océans, à cause de l'inertie thermique plus importante de ces derniers, et à cause de la circulation thermohaline qui "enfouit" une partie de la chaleur de l'océan de surface dans les profondeurs,
cela chauffe particulièrement vite près du pole Nord, à cause d'effets amplificateurs divers,
le Nord de l'Atlantique Nord a cependant tendance à moins chauffer que le reste de l'Atlantique Nord, conséquence du ralentissement attendu de la circulation Nord-Atlantique,
même avec des émissions qui restent constantes au cours du 21è siècle (scénario B1), la France "encaisse" 3 °C d'élévation de température moyenne.
</BLOCKQUOTE>
Source : GIEC, Summary for Policymakers of the 4th assessment report (working group 1), 2007
Par ailleurs, les modèles s'accordent pour dire que les modifications des moyennes de températures seront très différentes selon que l'on se situera en été ou en hiver. Et ce qui est vrai pour les températures sera aussi vrai pour les précipitations, à savoir que l'évolution globale sera répartie de manière hétérogène à la surface du globe et selon les saisons.


Moyenne inter-modèles des évolutions régionales des précipitations moyennes pour Decembre - Janvier - Février (DJF) et pour Juin-Juillet-Août (JJA) pour la période 2090-2099 par rapport à la période 1980-1999, avec un scénario d'émission qui est le A1B (en gros les émissions doublent au cours du 21è siècle).
Les zones blanches correspondent à une absence de concordance significative entre modèles (impossible de dégager une tendance) et les zones avec pointillés correspondent à l'inverse à un consensus presque parfait (plus de 90% des modèles concordent sur le signe de l'évolution). Par exemple l'assèchement du pourtour du bassin méditerranéen pour l'été (chez nous) correspond à une tendance observée dans plus de 90% des simulations.
Il est aisé de constater que les évolutions peuvent beaucoup varier selon la saison. On notera aussi une excellente nouvelle pour notre pays : parmi les zones qui s'assèchent le plus l'été on trouve... la France, et cela reste valable en moyenne annuelle (ci-dessous).
Moyenne inter-modèles des évolutions régionales des précipitations sur l'ensemble de l'année, en mm/jour de différence entre la période 2080-2099 et la période 1980-1999, avec un scénario d'émission qui est le A1B (en gros les émissions doublent au cours du 21è siècle). Tout le pourtour du bassin méditerranéen va globalement s'assécher, de même que l'Amérique Centrale, le Sud du Chili, et le sud de l'Australie. Les régions surchargées avec des pointillés noir correspondent aux régions où 80% des simulations sont concordantes en signe et en amplitude. NB : Une variation de 0,5 mm/jour signifie environ 150 mm d'eau en plus ou en moins sur l'année, soit entre le quart et le cinquième de ce qui tombe sur l'essentiel des régions européennes et méditerranéennes.
Source : GIEC, 4th assessment report (working group 1), 2007
Sans même quitter le domaine des températures ou des précipitations, il est donc facile de voir que le terme de "changement moyen" ne reflète pas du tout les évolutions régionales, qui pourront s'écarter plus ou moins significativement de l'évolution moyenne.

SOURCE: http://www.lameteo.org/rechauff.html
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Terre Sacrée   Dim 06 Jan 2008, 00:17

merci à vous de vos commentaires.
:654:

voir aussi ceci
http://www.newsoftomorrow.org/forum/viewtopic.php?p=9815#9815
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Terre Sacrée   Lun 07 Jan 2008, 11:43

voir aussi

La vidéo suivante a été réalisée dans le seul but de susciter la curiosité et l'intérêt chez les gens qui ne connaissent pas le phénomène. Puisque ce sont des informations taboues, pour ainsi dire damnées, et quelles ne sont pas diffusées ni rationnellement discutées via les médias de masse, une vidéo d'initiation au phénomène est donc proposée ici. À distribuer sans restreinte !
http://zone-7.net/rss---video_initiatique/index.html

http://zone-7.net/rubrique---rechauffement_du_systeme_solaire/index.html
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Terre Sacrée   Mar 08 Jan 2008, 09:58

L’Iran touché par la plus forte tempête de neige depuis 10 ans



mardi 8 janvier 2008 par Jurian Sterk




L’Iran a été touché par la plus forte tempête de neige depuis les 10 dernières années. Des bureaux, écoles ou encore des entreprises ont été obligées de fermer, des routes secondaires et principales ont été fermées à la circulation et tous les vols ont été annulés.

On annonce au moins 21 personnes mortes et 88 autres blessées, certaines sont mortes dans des avalanches, d’autres d’accidents de la route et certaines simplement de froid.

Environ 55 centimètres de neige sont tombés dans le Nord de l’Iran, ainsi que sur la capitale Téhéran.

Il faut savoir que plusieurs villes du Nord et du Centre de l’Iran se situent à environ 1000 d’altitude

(source)

http://www.newsoftomorrow.org/spip.php?article3041#forum413
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Terre Sacrée   Mer 09 Jan 2008, 11:47

Une violente tempête frappe la Californie : 3 morts, 400 000 clients sans électricité
mardi 8 janvier 2008 par Jurian Sterk

Ce matin une digue a cédé sur l’Est de la Sierra Nevada suite aux fortes pluies, près d’un mètre d’eau était relevé dans certaines rues de la petite commune de Fernley, et environ 3500 personnes ont évacué soit par autobus, bateaux ou encore hélicoptères.
En Sierra Nevada environ 44 cm de neige sont tombé dans certains secteurs, et les prévisionnistes prévoient que la tempête pourrait laisser jusqu’à 3 m de neige sur les hauteurs de la chaîne montagneuse.

Dans le Nord de la Californie les vents violents allant jusqu’à 130 km/h ont renversé plusieurs poids lourds, on ne compte plus non plus le nombre d’arbres ou de lignes électriques arrachées. Près de 400 000 clients étaient privés d’électricité à la mi-journée sur le centre de la Californie, l’Oregon et Washington, hier ils étaient 1 million.

Dans la région de Los Angeles une femme a été emportée par les eaux alors quelle tentait de sortir de sa voiture. Au Nord de Sacramento c’est un homme qui a été tué par la chute d’un arbre alors qu’il travaillait sur un chantier. Ce soir, on signale également une femme tuée par la chute d’un arbre.

La tempête se dirige toujours vers le Sud de la Californie ou l’on craint que les pluies ne provoquent des coulées de boues suite aux nombreux incendies qui ont ravagé ces lieux durant l’automne dernier.

Vidéo, Sierra Nevada : Cliquez ici
http://edition.cnn.com/video/#/video/weather/2008/01/05/rittiman.ca.sierra.snowstorm.ktvn?iref=videosearch

info
http://www.meteo-world.com/news/index-1794.php
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: CE QUI MENACE LA PLANÈTE   Jeu 10 Jan 2008, 09:03



CE QUI MENACE LA PLANÈTE
par
IGNACIO RAMONET
Extraits de L'ATLAS ENVIRONNEMENT : Analyses et solutions, pages 6 À 10.
Le Monde diplomatique, 2007.

http://www.monde-diplomatique.fr/publications/atlas/

Citation :
Réchauffement et dérèglements climatiques, montée du niveau des océans, désertification et déforestation, catastrophes écologiques, maladies environnementales, etc. : nul ne peut plus ignorer ces périls qui menacent l’avenir même de l’humanité. Mais quelles en sont les causes ? Et y a-t-il des solutions ?

C’est à ces questions que Le Monde diplomatique consacre son premier atlas thématique qui sera en vente dans les kiosques à la mi-octobre. Une lecture déprimante de plus, penseront certains. De fait, la description et l’analyse des maux qui affligent la planète, sujet de la première partie de cet atlas, n’incitent pas à l’optimisme. Mais les auteurs n’ont pas voulu en rester là. Consacrée aux réponses, aux initiatives qui se font jour un peu partout de par le monde, la seconde partie redonnera de l’espoir aux lecteurs. Des solutions ? Il y en a, et L’Atlas environnement en propose un certain nombre, représentatives d’une démarche rompant avec la logique de croissance et du profit à court terme. Comment la Suède remplace-t-elle nucléaire et pétrole ? Qu’est-ce que le scénario négaWatt ? Peut-on interdire la voiture en ville ? Un habitat vertueux, est-ce possible ? etc.

Entièrement imprimé sur du papier recyclé – c’est bien le moins – L’Atlas environnement comporte sur cent pages quelque 150 cartes et graphiques très parlants. Des textes courts et synthétiques présentent les informations essentielles en les hiérarchisant. Une trentaine de spécialistes de l’environnement livrent leurs analyses et leurs solutions. Une large bibliographie permet d’approfondir les recherches.
http://www.amis.monde-diplomatique.fr/article1669.html



L'effroi et les profits

Pourquoi la question écologique, si longtemps niée ou minimisée, est-elle à nouveau au centre des préoccupations des dirigeants politiques, des médias et des citoyens ? Pourquoi des problèmes qui paraissaient sans solution trouvent-ils soudain réponse?

Il y eut sans doute, au départ, l'inlassable travail d'alerte conduit par des organisations écologistes, sur la base de rapports scientifiques - en particulier ces penseurs, fondateurs de l'écologie moderne, regroupés sous le nom de Club de Rome, qui publièrent en 1970 un retentissant rapport inaugural qui allait réveiller les consciences planétaires1.


En France, dès 1974, René Dumont, premier candidat écologiste à l'élection présidentielle, fit prendre conscience à toute une génération des limites des ressources naturelles et des risques d'une croissance économique exponentielle. Vint ensuite le décisif rapport Brundtland, publié en 1988 sous le titre Notre avenir à tous2 par la Commission mondiale sur l'environnement et le développement présidée par Mme Gro Harlem Brundtland. Ce rapport introduisait le concept de "développement durable", devenu si familier depuis. La prise de conscience collective s'est accélérée ensuite, avec le sommet de la Terre à Rio de Janeiro en 1992. A cette occasion, on a appris que la population mondiale croît à un rythme sans précédent: nous sommes 6,5 milliards, et ce chiffre ne se stabilisera que vers 2050 - autour de 10 milliards.


Or, comme divers articles de cet Atlas environnement le démontrent, si tous les humains avaient le niveau de consommation des Terriens les plus riches, la planète pourrait à peine subvenir aux besoins de quelque 600 millions de personnes. Car les ressources ne sont pas inépuisables. Au nom d'une confusion entre croissance et développement, la destruction systématique des milieux naturels se poursuit, au Nord comme au Sud. Les saccages en tous genres se succèdent, infligés aux sols, aux eaux et à l'atmosphère. Gaspillage énergétique, urbanisation galopante, déforestation tropicale, contamination des nappes phréatiques, des mers et des fleuves, appauvrissement de la couche d'ozone, pluies acides ... Tout cela, cartographié avec précision dans cet Atlas, met en péril l'avenir de l'humanité.


Ces informations ne semblent avoir produit un salutaire choc collectif que récemment. Grâce en particulier au film d'Al Gore, Une vérité qui dérange, l’ancien vice-président des Etats-Unis nous a rappelé que l'accumulation des gaz à effet de serre pourrait entraîner un réchauffement de 1 à 2 °C de la température moyenne de la planète et une élévation de 0,2 à 1,5 mètre du niveau des océans. Le dioxyde de carbone (C02), principal gaz à effet de serre, est responsable à 65 % du réchauffement climatique. Or, avec l'apport de géants comme la Chine ou l'Inde, le CO2 augmente chaque année d'environ 8 milliards de tonnes.


L’ampleur et la durée futures de la hausse des températures seront fonction des quantités de gaz à effet de serre que nous continuerons à émettre, les perturbations climatiques étant d'autant plus prononcées que la température s'élève. Et cela s'accompagne d'une fréquence et d'une violence accrues des phénomènes météorologiques extrêmes (tempêtes, déluges, cyclones, canicules, sécheresses, désertifications), ainsi que d'un progressif dérèglement climatique étendu à toute la planète. Si les émissions de gaz à effet de serre ne prennent pas fin, les désastres pourraient être d'une exceptionnelle gravité.


La conférence de Berlin sur le climat, en avril 1995, a souligné l'idée que le marché n'est pas en mesure de répondre aux risques globaux pesant sur l'environnement. Protéger la biodiversité, la variété de la vie par le développement durable est désormais un impératif. Les pays riches - et notamment les EtatsUnis, responsables de la moitié des émissions de gaz carbonique des pays industriels - sont tenus de respecter les engagements souscrits au sommet de la Terre de Rio, en 1992.


Si l'Union européenne s'est prononcée pour une réduction des gaz à effet de serre à l'horizon de l'an 2010, l'administration américaine continue de traîner les pieds et refuse toujours de ratifier le protocole de Kyoto - entré en vigueur en février 2005 -, qui contraint les 38 pays industrialisés à réduire de 5,2 % les émissions de CO2 d'ici à 2012 par rapport à celles de 1990.


Mais le retournement de l'opinion publique, effrayée par la multiplication des catastrophes naturelles, pousse les gouvernements, même les plus réticents, à miser sur des solutions énergétiques de rechange. D'autant que la fin des hydrocarbures apparaît désormais inéluctable et que les Etats riches, pour des raisons politiques et non écologiques, voudraient réduire leur dépendance énergétique à l'égard de grands pays pétroliers comme la Russie, l'Iran, l'Irak ou le Venezuela.


Le contexte est donc propice à un changement de modèle énergétique que les industriels du Nord semblent avoir perçu, et qui, avec la perspective de formidables profits, promet d'enclencher un nouveau cycle économique, celui de l'économie verte3.


L'environnement en sortira-t-il gagnant? Ce n'est pas sûr, car déjà on annonce la construction de centaines de nouvelles centrales nucléaires, certes peu productrices de CO2, mais porteuses d'autres dangers non moins mortels.


Le pari aussi des agrocarburants, bien accueillis dans un premier temps, commence à révéler des effets pervers. D'abord, ils vont permettre, en toute bonne conscience, de maintenir, voire d'intensifier, le néfaste modèle du "tout voiture" ou du "tout camion" au prétexte que les véhicules pollueront moins. Ensuite, ils enclenchent une spéculation effrénée sur des produits alimentaires de base comme le sucre ou le maïs, qui servent à produire de l'éthanol. Les prix du blé et de l'orge ont déjà augmenté de 70 à 80 % en moins d'un an, et ceux du maïs ont doublé. La hausse de la demande mondiale d'agrocarburants nécessitera d'augmenter de 20 à 30% les surfaces cultivées. Ce qui ne se peut pas, sauf à provoquer des déforestations effrayantes en Amazonie ou dans le bassin du Congo...4


Comme le démontre cet Atlas, changer de modèle énergétique sans modifier le modèle économique risque de seulement déplacer les problèmes écologiques. Mais désormais l'opinion publique veille. Et finira par imposer de vraies solutions vertes.

Ignacio Ramonet



Halte à la croissance? Rapports sur les limites de la croissance, Fayard, Paris, 1972.
Editions du Fleuve, Montréal, Québec, 1988.
Lire le dossier spécial "Business of green", International Herald Tribune, Paris, 4 juin 2007.
Cf Le Monde, 7 juillet 2007.
Quelle grille de lecture?


L'opinion prend rapidement conscience de la gravité du défi environnemental lancé à l'humanité. Au-delà des "questions écologiques", c'est un nouveau paradigme qui s'impose, hors duquel le siècle commençant serait illisible. Même si certains essaient de récupérer à leur profit le tournant en cours ...

Le succès international d'Une vérité qui dérange, le film d'Al Gore, reflète - et, en retour, accentue - la perception croissante qu'ont les citoyens des désordres environnementaux, de leurs causes et, pour une part, de leurs solutions.


Mais ceux qui se targuent de penser le monde prennent-ils pleinement la mesure de l'indispensable révolution? Et d'abord intellectuellement: le grand apport des écologistes conséquents, c'est d'avoir fait découvrir à un large public que la survie de la planète constituait désormais la priorité des priorités, en amont de toute autre problématique.


Aurait-on pu comprendre la seconde moitié du XXe siècle sans recourir à la grille de lecture de la guerre froide? Il en va de même de l'épée de Damoclès climatique pour le XXIe: le péril écologique se substitue - ou plutôt s'ajoute - au danger des armes de destruction massive.


" Nous sommes tous embarqués sur le Titanic, même si certains voyagent en première classe ", a écrit Susan George. De fait, de larges secteurs du Nord et l'écrasante majorité des habitants du Sud se trouvent déjà, quant à eux, en deuxième ou troisième classe, voire dans les soutes. Que deviendront-ils demain, avec le réchauffement climatique, la montée des océans, les tempêtes et ouragans, la désertification, la déforestation, l'érosion des sols, la raréfaction de l'eau, les épidémies, etc. ? Et où iront les centaines de millions d'hommes et de femmes ainsi chassés de leur terre natale, sinon vers les favelas de la misère, les rangs des guérillas ou les barques tentant de gagner l'Occident ?


Ces sources des conflits intra ou interétatiques de demain sont déjà à l'œuvre aujourd'hui. Une des clés de l'affrontement israélo-palestinien n'est-elle pas l'eau? La pénurie annoncée de pétrole n'explique-t-elle pas le "grand jeu" opposant Russie et Occidentaux dans le Caucase et l'Asie centrale? Le malheur du Darfour ne vient-il pas aussi du combat pour des ressources naturelles qui se raréfient? Est-ce un hasard si, de l'Asie au Maghreb, Al-Qaida et ses filiales recrutent dans les pires bidonvilles?


Ce nouveau paradigme marque une rupture dans la pensée traditionnelle, y compris marxiste. Pour autant, les enjeux de l'environnement n'éclipsent pas ceux de la politique. La destruction progressive de la planète résulte d'abord de la logique du profit à court terme, qui prime sur les besoins des êtres humains, et plus généralement du productivisme . A long terme, la sauvegarde de la vie sur Terre implique des ruptures radicales dans sa gestion, afin que le Nord prenne en compte les intérêts du Sud, et qu'au Sud comme au Nord le sort des milliards de pauvres passe avant celui des minorités fortunées.


C'est bien pourquoi certains tentent de récupérer ces nouvelles problématiques. La palme revient à George W. Bush, qui, présidant le pays le plus pollueur du monde, s'obstine à ne pas parapher les accords de Kyoto : bien qu'au sommet du G8 de juin 2007 il ait encore refusé de souscrire quelque engagement ferme, il a pris l'initiative de nouvelles négociations destinées à réduire les émissions de gaz carbonique ... après 2012 !


A Pékin, on se targue volontiers d'expériences-pilotes. Mais ces efforts ne sauraient faire oublier qu'à la fin de 2007 la Chine deviendra le plus grand émetteur de gaz à effet de serre, dépassant alors les Etats-Unis. Et pour cause: non seulement, entre 1994 et 2004, elle a augmenté chaque année ses émissions de gaz de 4 %, mais le charbon lui fournit encore les deux tiers de son énergie.


Des classes dirigeantes prédatrices


Prestidigitateur, le nouveau président français l'est aussi : partisan de l'énergie nucléaire (réacteur EPR compris), des OGM et des autoroutes, il n'en a pas moins convoqué pour octobre 2007 un "Grenelle de l'environnement", auquel nombre d'associations s'apprêtent à participer. Comme si l'expérience du "pacte écologique" de Nicolas Hulot n'avait pas suffi: aussi vite enterré que signé, il a permis d'escamoter l'écologie dans la campagne électorale ...


En réalité, comme l'écrit Hervé Kempf dans Comment les riches détruisent la planète (Seuil, Paris, 2007), le monde "est aujourd'hui gouverné par une oligarchie qui accumule revenus, patrimoine et pouvoir avec avidité… Cette classe dirigeante prédatrice et cupide… ne porte aucun projet, n'est animée d'aucun idéal, ne délivre aucune parole"…


L’Atlas environnement : analyses et solutions
Le Monde diplomatique 2007
par Jean Charles pour http://www.eveildelaconscience.ca
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
François

avatar

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 39
Date de naissance : 05/12/1982
Age : 34
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/01/2008

MessageSujet: Re: Terre Sacrée   Jeu 10 Jan 2008, 19:18

L'autre jour je suis tombé sur ce lien,

http://vadeker.club.fr/humanite/propagande/explosion_soleil.html

De là, j'ai voulu en savoir plus...

Je savait que la production solaire avait augmenté, mais pas que c'était si grave. D'après eux la production solaire a augmenté d'une manière phénoménale et nos changements climatiques sont en grande partie du à ça.

http://www.dxlc.com/solar/

Pour savoir pourquoi le soleil devient aussi chaud, et que c'est exponentiel.

http://www.lelivredevie.com/

C'est à cause du passage de Nibiru que le soleil augmente sa production solaire, et tant qu'elle ne sera pas passée, ça continuera.

Tout les modèles météos sont incomplets. Car ils ne prennent pas en comptent l'accroissement exponentiel de l'activité solaire. Les pronostics sur la fonte des glaces l'ont démontrés.

Le réchauffement climatique ne se fait pas seulement sur Terre, mais aussi sur toutes les planètes du système solaire. La différence c'est que sur Terre ont aggrave notre cas.

Si ça se trouve, les chemtrails sont vraiment faits pour faire écran contre le surplus de l'activité solaire. Sais pas...

Je me suis aussi penché sur les vents solaires car ils doivent avoir augmenté de manière grandiose aussi, et dans le coup j'ai trouvé ça.

http://www.heaven-vs-darkness.net/occulte/effet_kirlian.html

Nous savons tous ce qu'est l'Aura, mais certains chercheurs appelles désormais ça "une espèce de champ de plasma".

Les vents solaires aussi sont du plasma envoyé sur nous.

http://transpolair.free.fr/sciences/superdarn/index.htm

Donc si l'activité du soleil augmente considérablement, les vents solaires augmentent, et notre Aura augmente. Donc le pic de production solaire prévu pour.... fin 2012 (étrange coïncidence !) Ne peut être que bénéfique et pas, "Le soleil va exploser, on va tous finir carbonisés !"

D'ailleur c'est peut être aussi même en vue de ce pic de production solaire qu'on construit des tas de bunker et souterrains.

http://www.nasa.gov/images/content/144055main_Cycle24PredictionHathaway%5B3.jpg
http://www.swpc.noaa.gov/SolarCycle/SC24/ssn_predict.gif

-------------------------

Parce que c'est plus facile de voler que d'affronter la nuit,
Parce qu'il n'y a pas de vie sans amour,
Parce que nous avons toujours le choix,

Faisons le choix de vivre ensemble.

:p1:



Revenir en haut Aller en bas
zailia

avatar

Féminin
Lion Singe
Nombre de messages : 42
Date de naissance : 07/08/1980
Age : 37
Localisation : doubs
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Terre Sacrée   Ven 11 Jan 2008, 14:37

je m'y connais très peu, mais d'après l'enseignement qu'on m'a donné. C'est que la planète ne va pas exploser ou être carbonisée. C'est les humains qui vont en pâtir, et que les personnes perturbatrice mourront et les autres avec l'aide du "ciel" rebâtiront un monde meilleur. Mais bon je ne suis pas médium, je me trompe peut être. Affaire à suivre................
Revenir en haut Aller en bas
François

avatar

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 39
Date de naissance : 05/12/1982
Age : 34
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/01/2008

MessageSujet: Re: Terre Sacrée   Ven 11 Jan 2008, 17:15

Je me fie a mon intuition et je fais ce que ma conscience me dit.

Le fait est là, tout les modèles météos sont incomplets. Et le seul qui a tenu compte des valeurs qui n'ont pas été prisent en comptent par les autres a donné des résultats proche du film le jour d'après.

Nous avons un avis de grosse tempête solaire en cours. Et les bunkers commencent a affluer. Même si beaucoups disent :

"tant que l'on ne voit pas de grosses tâches solaires on ne peut rien dire..."

Autrefois, on croyait que la Terre était plate, et il a fallu longtemps avant que l'info passe. Même si ça à été su depuis le moyen âge.

Tout ça n'a pas beaucoup changé...

La soleil ne va pas exploser, mais le cycle 24 va être très chaud. De fortes canicules.

Diminuez le temps pour les 6° supplémentaires...

L'effet de serre c'est avant tout une prise de conscience de notre environnement et le fait de vivre correctement.
-------------------------------------------------

Même si tout ça parait compliqué, ne t'en fait pas moi aussi de temps à autres ça me dépasse. Enfin je me demande si c'est compliqué ou si c'est nous qui compliquons les choses.

Et aussi il y a quelques mois tu m'aurais demandé 7X8, il aurait fallut plus d'une heure pour que je te réponde.

:a14:
Revenir en haut Aller en bas
zailia

avatar

Féminin
Lion Singe
Nombre de messages : 42
Date de naissance : 07/08/1980
Age : 37
Localisation : doubs
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Terre Sacrée   Ven 11 Jan 2008, 18:18

Ouai desfois, je pense qu'on se complique la vie, en attendant, je pense qu'il ne faut pas s'affoler et faire confiance à ceux qui dirigent au dessus de la terre, et chercher à évoluer et prendre conscience de ce qui nous entoure, travailler sur nos peurs, sur tous ce qui nous empêche d'évoluer. Moi ça fait un an que je commence seulement à ouvrir les yeux sur ce qui nous entourent. J'ai toujours aimé la nature et en particulier les animaux, et ça devient indispensable pour moi au cours de la journée de pouvoir admirer le ciel, les oiseaux, ces arbres qui nous entourent, choses que je n'avais jamais fait auparavant.

C'est sur que la planète se dégrade plus vite qu'on ne le pense, on pourrait croire qu'on a encore des années devant nous, mais moi je pense que non en faites.

On ne peut rien y faire, il faudrait faire une révolution changer le gouvernement et la mentalité des gens pour vraiment sauver notre planète.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Connaissez-vous l'énergie libre?   Mer 16 Jan 2008, 15:47

Connaissez-vous l'énergie libre?

L’énergie libre est une énergie gratuite, illimitée et non polluante qui existe tout autour de nous et qui peut remplacer le pétrole.
Cette énergie est puisée dans les ondes électromagnétiques émises par le rayonnement de l’univers. Elle existe tout autour de nous, en constant équilibre dans notre environnement.
Depuis longtemps, de grands scientifiques tels que Nikola Tesla et Michael Faraday ont cherché à canaliser l’énergie libre. Même si celle-ci ne peut être vue, son existence aurait été décelée depuis déjà longtemps par plusieurs chercheurs. Lorsqu’elle sera couramment utilisée, l’énergie libre pourra alimenter nos véhicules, nos maisons et nos entreprises.
Qu’on en soit conscient ou non, l’arrivée imminente d’appareils fonctionnant à l’énergie libre aura un impact réel, concret et planétaire dans nos vies. L’émergence de cette énergie entraînera une transformation de nos structures environnementales, politiques et économiques.
Pour en connaître davantage sur l’énergie libre, visionnez notre DVD.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
joseph



Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 4
Date de naissance : 26/10/1955
Age : 62
Localisation : alsace
Date d'inscription : 06/01/2008

MessageSujet: Re: Terre Sacrée   Mer 16 Jan 2008, 17:05

Bien sûr que l'énergie libre est l'avenir de l'humanité, mais d'abord il faudra de gros boulversements car les lobbies ne sont pas prêts à lâcher le morceau.Possédant le moteur à eau , 1 litre d'eau pour effectuer Paris Marseille en voiture et pouvant chauffer une maison grâce à une chaudière à eau, comment mettre ces produits sur le marché?
D'autres ont essayé et se sont faits suicidés comme on dit.
Ayant la technologie pour créer des maisons sans chauffage et ayant une température ambiante de 24°? Comment la mettre sur le marché sans se faire piquer la technologie car je ne veux pas offrir 15 ans de recherche pour rien. Normal!
Car l'homme est un prédateur,il ne faut pas l'oublier, bien que sa conscience s'ouvre un petit peu, il faudra un énorme boulversement pour une vie harmonieuse sur cette planète et respecter autrui.
Joseph
Revenir en haut Aller en bas
François

avatar

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 39
Date de naissance : 05/12/1982
Age : 34
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/01/2008

MessageSujet: Re: Terre Sacrée   Mer 16 Jan 2008, 22:32

J'ai longtemps planché sur les alternatives au pétrole, et j'en ai découvert plus d'une.

Un copain a moi a monté le moteur pantone dans son garage après que je lui ai donné les plans pour. Les économies sont fabuleuses. Tout ce qu'il faut c'est :

- Savoir lire un plan
- Investissment de 100€ environ
- Etre un peu bricoleur

- Et ne pas être pessimiste

Les biocarburants ça me rend malade. Biocarburants, c'est cultiver autant d'hectares pour arriver a faire autant de kms. Et c'est favoriser la faim dans le monde. Et après on dit "c'est vert, c'est écolo, c'est bien"

Même si c'est un pas en avant, c'est un pas qui ne vaut guère mieux que le pétrole.

Jamais les constructeurs automobiles ne passeront au moteur pantone, alors la seule solution est de passer l'info autant que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Dauphin

avatar

Masculin
Bélier Dragon
Nombre de messages : 74
Date de naissance : 11/04/1964
Age : 53
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: KOKOPELLI   Mar 29 Jan 2008, 22:41

Kokopelli: biodiversité, la fin des illusions

Kokopelli lourdement condamnée sur les deux procès

Les verdicts sont tombés, l’Association Kokopelli est lourdement condamnée :


12.000 € pour le grainetier Baumaux
- 23.000 € pour l’état et la fédération des industriels de la semence (FNPSPF).
Il faut être réaliste : les semences que défend l’association Kokopelli, étant maintenues dans l’illégalité par une volonté politique, nous ne pouvions pas gagner ces procès.
Malgré les directives européennes, les avis de l’ONU, du Sénat, de scientifiques, d’agronomes affirmant l’urgence de sauvegarder la biodiversité végétale alimentaire, l’état français refuse de libérer l’accès aux semences anciennes pour tout un chacun.
C’est ce qui permet aujourd’hui aux magistrats d’infliger ces lourdes peines à l’association Kokopelli.
Dans le cas du procès de la SAS Baumaux pour concurrence déloyale, M. Baumaux verra donc son bénéfice de 800.000 € augmenté de 10.000 € et recevra 2.000 € pour ses frais.
L’état français recevra 17.500 € au motif que KOKOPELLI vend des semences illégales, 5.000 € seront consacrés aux frais et à l’information du bon peuple sur les pratiques dangereuses de l’association KOKOPELLI. Les semences qui ont nourri nos grands-parents et qui servent à nous nourrir aujourd’hui par le jeu des croisements, sont donc devenues illégales et dangereuses.
Nous avons eu droit au grenelle de l’environnement : il faut sauver la biodiversité ! alors pourquoi condamner une association qui sauvegarde avec ses adhérents et ses sympathisants, plus de 2500 variétés en risque de disparition ? Pourquoi condamner ces semences dont la FAO reconnaît qu’elles sont une des solutions pour assurer la souveraineté alimentaire, face aux dérèglements climatiques et à l’augmentation de la population mondiale ? Pourquoi les mêmes variétés, selon qu’elles sont vendues par KOKOPELLI ou d’autres opérateurs entraînent condamnation ou mansuétude ? Pourquoi les grandes surfaces vendent des fruits et légumes issus des variétés interdites à KOKOPELLI, en toute impunité (en tout cas à notre connaissance).
Les condamnations infligées à KOKOPELLI ne sont donc pas à chercher dans la nature des semences que protège l’association, mais dans ses actions.
L’association propose aux jardiniers, aux paysans, d’être autonomes et responsables, face au vivant. Dans notre société du tout marchandise, c’est intolérable. Le plus grand grief (sous jacent) fait aux semences anciennes ou de pays, est d’être reproductibles et qui plus est adaptables à de très nombreuses conditions de cultures, sans le soutien de l’agro chimie. Voilà la faute de KOKOPELLI : conserver le levain des savoirs populaires, agronomiques et génétiques. A l’heure où l’on veut nous faire croire que le tout hybride, OGM, chimique, énergie fossile, sont les seules possibilités d’assurer notre alimentation, propager l’autonomie semencière par l’exemple est devenu répréhensible. Ce qu’il faut retenir de ces condamnations, c’est la volonté affichée d ‘éradiquer les alternatives techniques et semencières autonomes.
Depuis 15 ans, KOKOPELLI protège la diversité de nos jardins, de nos champs, de nos assiettes, tout en essayant de faire évoluer le cadre juridique vers une reconnaissance de la valeur agronomique et culturelle des variétés reproductibles : L’ETAT FRANÇAIS NOUS A FAIT ECHOUER. Aujourd’hui, la disparition potentielle de KOKOPELLI ouvre un boulevard à l’uniformisation culturelle et productiviste agricole. La disparition de la « vraie » biodiversité basée sur la variabilité génétique d’une multitude de variétés locales ne sera jamais, et de très loin, compensée par la multiplicité de quelques variétés clonées.
Il est intéressant de noter la similitude des actions et de la répression envers les faucheurs volontaires, les amis de l’ortie, les défenseurs de l’herboristerie et KOKOPELLI : chacun cherche à sa façon, à protéger et promouvoir la vie et la continuité des savoirs. Pour notre gouvernement, tout cela est devenu répréhensible ! Face à ses contradictions, entre ses déclarations enflammées du Grenelle de l’Environnement et les condamnations qu’il obtient contre les défenseurs de la biodiversité, gageons que l’état français mettra un point d’honneur à prendre en réelle considération le devenir des générations futures.
L’association KOKOPELLI a toujours proposé la résistance fertile non violente et le dialogue, peut-être étions-nous trop en avance ? Mais maintenant, sauver la biodiversité est d’une extrême urgence. Si l’agriculture productiviste que protége le gouvernement se trompe, vous trompe, nous trompe, quelle stratégie de repli aurons-nous ? Si nos élus ont contribué à éradiquer notre patrimoine semencier alimentaire ?
La solution est dans votre camp, mesdames et messieurs nos gouvernants. Une fois, vous avez pu revendiquer « responsables, mais pas coupables ». Devant la faim du peuple, cet argument ne tient pas.
N’obscurcissez pas l’avenir, il l’est déjà suffisamment.
Mais peut-être faut-il lancer un appel : aux semences, citoyens !
Raoul Jacquin
Ce communiqué est consultable sur notre site

Association Kokopelli
http://www.kokopelli.asso.fr/index.html

http://kokopelli.asso.fr/divers/kokopelli-expositions.html
http://kokopelli.asso.fr/divers/seminaires-kokopelli.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.terrenouvelle-ecovillages.be
damejane

avatar

Féminin
Gémeaux Chat
Nombre de messages : 291
Date de naissance : 01/06/1951
Age : 66
Localisation : sans port d'attache
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Terre Sacrée   Mer 30 Jan 2008, 21:23

Merci infiniment Dauphin pour l'info,

C'est l'histoire du pot de terre contre le pot de fer, cette association a été courageuse, et son action de préservation mériterait d'être soutenue par les hommes / femmes de la terre qui sont mus par la bonne volonté consciente, mais le mal ne sait pas seul venir, il leur faudra persévérer, (peut être avec des difficultés en vue) car l'avenir de tous les règnes vivants en dépend.

Aussi, soyons citoyens, que chacun chez soi garde les diverses semences de son jardin dans un coffre comme un précieux héritage, trésor qui sera d'une grande utilité en temps et en heure !

Il nous faut chacun promouvoir, comme une onde, l'information de conserver quelques semences de son jardin, ou de tout endroit autour de soi, ce qui formera la chaîne de solidarité la plus solide face aux égrégores qui poussent les industriels à vendre en exclusivité des semences choisies par eux dans un esprit d'avidité par le contrôle du marché mondial.

Merci pour ce partage.


Le plus bel acte citoyen commence par le respect et l'action décidée et consciente pour le bien de tous les règnes vivants sur terre.




damejane.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.shanti-om.net/
TaiTai



Féminin
Balance Coq
Nombre de messages : 4
Date de naissance : 03/10/1945
Age : 72
Localisation : suisse
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Terre Sacrée   Mer 30 Jan 2008, 22:05

Sujet : Aux Arbres Citoyens !

Ne nous décourageons pas, au contraire, unissons nous
oeuvrons chacun a notre facon, regardons dans la
meme direction avec confiance et...patience....!

Tout est chemin.

TaiTai

:a16:
Revenir en haut Aller en bas
zailia

avatar

Féminin
Lion Singe
Nombre de messages : 42
Date de naissance : 07/08/1980
Age : 37
Localisation : doubs
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Terre Sacrée   Ven 01 Fév 2008, 16:32

je ne savais ou poster ce message, je ne sais si c moi qui suis trop fatiguée mais la nuit du 31 fut très agitée, impossibilité de bien dormir, j'étais sur les nerfs, avec sensation d'avoir de la fièvre, peut être est ce le vent qui agace . En tout cas il y a une sacré transition entre janvier et février. Je suis lessivée aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Terre Sacrée   Sam 02 Fév 2008, 13:08

Il y a beaucoup à découvrir dans l'Eau, et comment se manifeste à travers elle la Vie et l'énergie, son rapport avec le soleil...
Les travaux de Joseph me semblent très intéressants.. :m1:


Cette notion d'énergie libre me rappelle aussi tous les travaux sur l'énergie subtile, dont ceux de Roberto Zamperini, qui a approfondi ceux de Wilhelm Reich et son"accumulateur orgonique".

Zamperini a écrit divers ouvrages traduits en français , dont "Energies subtiles", "Thérapie de la maison", et a créé un petit appareil qui amplifie les énergies subtiles et surtout transforme les énergies néfastes en énergie subtiles positives.
Voici son centre et son site en Italien :
Centre de recherche sur les énergies subtiles
http://www.energiesottili.it/
Revenir en haut Aller en bas
François

avatar

Masculin
Sagittaire Chien
Nombre de messages : 39
Date de naissance : 05/12/1982
Age : 34
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 06/01/2008

MessageSujet: Re: Terre Sacrée   Sam 02 Fév 2008, 20:54

Facile, simple, pas cher...

La pilopatate parait être l'avenir de l'énergie...

http://users.skynet.be/chr_loockx_sciences/patate_electrique.htm

Seul inconvénient peut d'énergie. Mais assez pour faire aller le percolateur.

Mais je préfère faire de bon petit plats avec que faire du courant.

C'est juste une solution de secours.
Revenir en haut Aller en bas
djéhouti



Masculin
Vierge Chat
Nombre de messages : 93
Date de naissance : 11/09/1951
Age : 66
Localisation : vers Sommières--Gard
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: ai   Dim 03 Fév 2008, 17:31

Nicolas Tesla a équipé dans les années 30, une Pierce Arrow (modèle courant de voiture ) d'un moteur à énergie libre. Cette voiture fonctionnait parfaitement bien, dans un silence feutré.

Cela aurait été une fantastique opportunité pour l'humanité et la planète, mais il s'est heurté aux intérêts de grands groupes industriels du domaine de l'énergie et s'est vu couper les vivres.

Comme de nombreux savants "maudits", il fut décrédibilisé et ses inventions "disparurent" du marché.

Comme le dit Joseph, une innovation qui bouleverse les règles mises en place par le complexe pétrolier mais aussi automobile, met en danger la vie de son inventeur.

Réjouissons-nous cependant, un inventeur niçois va mettre sur le marché une petite voiture hybride fonctionnant avec tous les types de carburants et à l'air comprimé, au prix incroyable de 3500 euros environ la voiture.

Il s'appelle René Nègre et construit son usine ( MDI ) à côté de Nice.Il prévoit de sortir ses 1ers modèles cette année.
Après avoir consulté nos fabricants nationaux qui lui ont rit au nez, il a trouvé un partenaire financier de taille, le groupe indien Tata qui a investi 20 millions d'euros dans le projet.

Du coup, Renault et Peugeot rient jaune.

Je souhaite vivement que ce projet réussisse et que nous échappions au carcan des fabricants automobiles, liés aux pétroliers, de surcroît plein d'arrogance devant des inventeurs créatifs et étrangers au monde de l'automobile.
Ras-la-casquette des voitures hyper-sophistiquées et chères, et inaccessibles à une majorité de gens.
..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Terre Sacrée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Terre Sacrée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Palestine - Jérusalem, une terre sacrée - HASSAN IQUIOUSSEN
» Accessoire à ajouter:"boîte de terre sacrée"
» sauver cette terre sacrée!
» La Passion de la Terre. Traité d'écologie sacrée.
» La Géobiologie sacrée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Elargir son Horizon-
Sauter vers: