ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE LIEN ORIENT-OCCIDENT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LE LIEN ORIENT-OCCIDENT   Jeu 17 Nov 2011, 09:44

Ou-ah, merci beaucoup, je suis novice je vous l'ai dit !
et lorsque l'on cherche sur le net on trouve tout et son contraire, c'est bien pour cela que je m'adresse à vous!
Mais quand est il de la signification de ce geste par mon soignant, alors?
Je ne le craint pas, je sais qu'il m'a aidé, mais j'aimerais en savoir e un peu plus.
ce geste a donc une symbolique forte et plutôt positive, mais que représente il quand il est utilisé lors d'une séance?
Je dois le revoir dans deux semaines, et j'avoue que j'aimerais connaitre un peu plus ses intentions personnelles vis a vis de "son" malade?
Bien à vous
éréthique
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LE LIEN ORIENT-OCCIDENT   Jeu 17 Nov 2011, 19:48

Bonsoir Eréthique,

Le geste que tu mentionnes est ce qui semble utilisé pour, je cite, "ouvrir le chacra du nombril" (= chacra du plexus solaire).

Voici une illustration :




Je comprends que tu veuilles connaître ses intentions !
Car la Transparence (= être dans un État de Vérité) est primordiale.

Les "secrets" sont de l'ordre, pour moi, de la toute puissance foetale refoulée et alors, le risque existe qu'une "manipulation de la Femme" - pourquoi pas inconsciente car refoulée - soit sous-jacente.

http://antahkarana.forumzen.com/t1185-5-la-manipulation-de-la-feminite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LE LIEN ORIENT-OCCIDENT   Ven 18 Nov 2011, 10:23

Oui merci!
Donc apparemment, ce signe a plutôt l'air positif, j'avais pensé à un signe de protection alors qu'il semble être plutôt un signe d'ouverture, mais tout dépend sans doute de son utilisation, comme toujours.
Voici ce que que j'ai trouvé grâce à toi :

Signification : la cité des pierres du pouvoir, de la perception, la ville des Joyaux, une forteresse d'une grande puissance.

Sens prédominant : la vue. Ce que l'on dit des personnes qui ont une foi inébranlable : ce sont des personnes qui voient. C'est là notre feu sacré, notre puissance vitale, un soleil inépuisable. C'est cette énergie qui nous permet d'agir. Prana : Saman Vayu qui redistribue de la nourriture et de l'essence dans tout le corps.

Grâce à ce chakra, on peut percevoir les pensées et les émotions des autres et éventuellement puiser de l'énergie, consciemment ou non, chez les gens avec lesquels on entre en contact. On peut protéger le plexus solaire en visualisant un disque doré sur son emplacement.


http://www.lithomaria.be/3emeChakraduPlexusSolaireManipura.html

Voilà qu'en pense tu?

Tu parlais de transparence et je retrouve donc "LA VUE" les personnes qui voient !
Par contre il sait maintenant que je suis au courant, que je cherche à savoir!
Car j'ai de manière instinctive toujours "pratiqué" sans connaître, et après avoir été accusé de "sorcière" (et oui l'inquisition au XXI éme siècle existe) ou alors de "bipolaire" je sais maintenant mieux qui je suis.
Et je pense que mon soignant m'a "aidé" mais que ses connaissances "hors cadres" ne pouvaient pas m'être enseignés (lacanien tout de même), c'est aussi à moi de chercher seule "le chemin".

Mais après toutes les révélations sur mes "connaissances" instinctives ( séances d'analyse, avec déballage de TOUT), je me rend bien compte qu'il a du appliqué les siennes, sans que je le sache.
Mais c'est une autre ère qui commence, à mon tour de VOIR, de savoir ce que l'on pratique à mon insu ou non.
Et merci à vous toutes.
Bien à vous
éréthique
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LE LIEN ORIENT-OCCIDENT   Jeu 22 Déc 2011, 01:12

Mystère autour d'une découverte archéologique à Jérusalem

Des archéologues israéliens ont récemment fait une découverte étrange lors d'une fouille à Jérusalem. À l'intérieur d'un réseau de pièces creusées à même le roc, ils ont trouvé trois gravures en forme de V, mesurant chacune 50 cm.


«Ces marques sont vraiment étranges, vraiment intrigantes, a expliqué Eli Shukron, l'un des responsables de la fouille. Je n'ai jamais vu de marques comme celles-là.» Selon un article de l'AFP, les archéologues sont à ce point surpris par cette découverte qu'ils ne sont pas en mesure d'avancer une hypothèse sur l'origine ou la fonction de ces gravures vielles d'au moins 2800 ans.

L'équipe d'archéologues a consulté quelques autres experts afin de percer le mystère, mais sans succès, les gravures demeurent toujours énigmatiques. Cette absence d'explication est inusité dans le monde de l'archéologie puisque les chercheurs arrivent habituellement à développer une théorie au sujet de la nature d'une trouvaille inattendue.

Cette découverte a eu lieu pendant l'excavation des fortifications qui entourent la seule source d'eau de la Cité de David, le plus vieux quartier de Jérusalem.

Les archéologues s'attendent à découvrir une autre marque du genre au cours de leurs recherches. Ils ont en leur possession une carte ancienne produite lors d'une expédition menée sur ce site au début du siècle dernier. Sur l'un des couloirs souterrains, un V y est dessiné.



Suite de l'article en anglais ici : http://www.foxnews.com/scitech/2011/12/07/ancient-stone-markings-in-jerusalem-stump-experts/


Mystère autour des gravures en forme de V (Jérusalem)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LE LIEN ORIENT-OCCIDENT   Sam 07 Jan 2012, 15:12

MANUSCRITS DE LA MER MORTE: LE MYSTÈRE RÉSOLU ?


Les Manuscrits de la Mer Morte auraient été écrits, au moins en partie, par un groupe sectaire appelé les Esséniens; c'est ce qu'il ressort d'après la découverte d'environ 200 textiles dans les grottes de Qumran, en Cisjordanie, où les textes religieux avaient été entreposés.


D'abord fouillé par Roland de Vaux dans les années 1950, le site de Qumrân en Israël suscite la polémique: Alors de De Vaux pense que les manuscrits ont été écrits sur place, d'autres soutiennent qu'ils proviennent d'ailleurs. CREDIT: Joseph Calev | | Shutterstock

Les chercheurs sont divisés quant à savoir qui a rédigé les Manuscrits de la Mer Morte et sur la façon dont les textes ont atterris à Qumran.
Cette nouvelle découverte pourrait ainsi aider à éclaircir ce mystère de longue date.

L'étude révèle que tous les textiles étaient faits de lin, plutôt que de laine, textile utilisé dans l'ancien Israël.

En outre, ils manquent de décoration, certains ont en effet été blanchis, alors que les tissus de l'époque ont souvent des couleurs vives.

D'après les chercheurs ces découvertes suggèrent que les Esséniens, une ancienne secte juive, auraient écrit quelques-uns des parchemins.

Cependant, tout le monde n'est pas d'accord avec cette interprétation. Un archéologue qui a effectué des fouilles à Qumran a expliqué que le linge pouvait très bien provenir de personnes fuyant l'armée romaine après la chute de Jérusalem en 70 après JC, et qu'ils ont en fait été chargés de mettre les rouleaux dans des grottes.


Retour sur la découverte des manuscrits

Les Manuscrits de la Mer Morte se composent de près de 900 textes, dont une première partie avait été découverte par un berger bédouin en 1947. Ils datent d'avant l'an 70, et certains pourraient remonter au troisième siècle avant J.-C.

Les rouleaux contiennent une grande variété d'écrits, y compris d'anciennes copies de la Bible hébraïque, avec des hymnes, des calendriers et des psaumes...

Près de 200 textiles ont été trouvés dans ces mêmes grottes, dont certains provenaient de Qumran, le site archéologique à proximité des grottes où les parchemins étaient cachés.


Ce que les textiles ont à nous dire...

Orit Shamir, conservatrice des matières organiques à l'Israel Antiquities Authority, et Naama Sukenik, étudiant diplômé à l'Université Bar Ilan, ont comparé les textiles de lin blanc trouvés dans les 11 grottes avec des exemplaires trouvés ailleurs dans l'ancien Israël.

Elles ont découvert que chacun de ces textiles est fait de lin, alors que la laine est le tissu le plus populaire à l'époque en Israël. Elles ont également constaté que la plupart des textiles avaient été initialement utilisés comme vêtements, avant d'être découpés et réutilisés à d'autres fins comme le bandage et l'emballage des parchemins mis dans des jarres.

Certains de ces textiles ont été blanchis et la plupart manquaient de décoration, bien que celles-ci soient généralement courantes dans les textiles provenant d'autres sites dans l'ancien Israël.
Selon les chercheurs cela suggère que les habitants de Qumrân étaient habillés simplement. "Ils voulaient se différencier du monde romain", d'après Shamir, "ils étaient très humbles et n'avaient pas envie de porter des textiles colorés, ils ont voulu utiliser des textiles très simple."

Les propriétaires des vêtements ne devaient cependant pas être pauvres, vu qu'un seul des textiles avait été rapiécé. "C'est très, très, important", pour Shamir, "cela est lié directement à la situation économique du site."
Elle fait ainsi remarquer que des textiles trouvés sur des sites où les gens ont été soumis à un stress, comme à la grotte aux Lettres, qui a été utilisée dans une révolte contre les Romains, ont souvent été rapiécés. Avec Qumrân, "Je pense qu'économiquement ils étaient dans la moyenne, mais je suis sûre qu'ils n'étaient pas pauvres."

Robert Cargill, professeur à l'Université de l'Iowa, a beaucoup écrit sur ​​Qumran et a développé un modèle virtuel de celui-ci. Lui aussi pense que les preuves archéologiques du site, dont les pièces et la verrerie, suggèrent que les habitants n'étaient pas pauvres. "Loin d'être de pauvres moines, je pense qu'il y avait de la richesse à Qumran, au moins une certaine forme de richesse", explique-t-il, "je pense qu'ils faisaient leur propre poterie et en vendaient une partie, qu'ils élevaient des animaux et les vendaient, qu'ils faisaient du miel et le vendaient."


Qui a écrit les manuscrits de la Mer Morte?

Les chercheurs sont divisés au sujet de l'auteur des manuscrits de la mer Morte et de la façon dont les textes sont arrivés à Qumrân.
Certains prétendent que les rouleaux ont été écrits sur le site lui-même tandis que d'autres disent qu'ils ont été écrits à Jérusalem ou ailleurs en Israël.

Qumrân a été fouillé par Roland de Vaux, dans les années 1950. Il en est arrivé à la conclusion que le site était habité par une secte religieuse appelée les Esséniens. Ils auraient écrits les manuscrits et les auraient stockés dans des grottes.
Il y avait, parmi les découvertes qu'il a faite, des piscines d'eau qui, selon lui ont été utilisées pour des bains rituels, et plusieurs encriers ont été trouvés dans une chambre que l'on appelle aujourd’hui le «scriptorium».

En se basant sur ses fouilles, les chercheurs ont estimé que la population du site s'élevait à 200 personnes. Plus récemment, des travaux archéologiques, menées par Yitzhak Magen et Yuval Peleg de l'Israel Antiquities Authority, suggèrent que le site ne pouvait pas accueillir plus de quelques dizaines de personnes et qu'il n'avait rien à voir avec les rouleaux eux-mêmes. Ils pensent que les rouleaux ont été déposés dans les grottes par des réfugiés fuyant l'armée romaine, après que Jérusalem ait été conquise en 70 après JC.

Magen et Peleg ont révélé que le site a vu le jour autour de 100 avant JC en tant qu'avant-poste militaire utilisé par les Hasmonéens, un royaume juif qui a prospéré dans la région.
Après que les Romains aient pris Judée en 63 avant JC, le site est abandonné pour finalement être repris par des civils qui l'ont utilisé pour la production de poterie.


Les vêtements peuvent-ils résoudre le mystère ?

La recherche de nouveaux vêtements devraient pouvoir aider à identifier les auteurs des manuscrits de la Mer Morte. Pour Shamir il est peu probable les parchemins aient été déposés dans les grottes par des réfugiés romains . Si tel était le cas, ce serait du textile en laine, plus populaire dans l'ancien Israël, qui aurait été trouvé dans les grottes. "Si les gens s'étaient enfuis de Jérusalem, ils auraient pris toutes sortes de textiles avec eux, pas seulement des textiles de lin" explique-t-elle. "les gens qui se sont enfuis à la grotte aux lettres, avaient pris des textiles en laine avec eux."

Peleg, l'archéologue qui a co-dirigé les récents travaux archéologiques à Qumran, est en désaccord avec cette estimation. Il s'en tient à l'idée qu'il n'y a aucun lien entre Qumrân et les manuscrits conservés dans les grottes. "Nous devons nous rappeler que presque tous les textiles ont été trouvés dans les grottes et non sur le site. La question principale est le lien entre le site et les parchemins" écrit-il. "Je peux trouver des explications alternatives pour le fait que les manuscrits ont été trouvés avec des textiles en lin. Par exemple, le lin pourrait avoir été choisi comme emballage des rouleaux pour des raisons religieuses ou peut-être que les prêtres étaient chargés de stocker les rouleaux et qu'ils portaient des vêtements en lin. "

Dans leur article, Shamir et Sukenik précisent que les vêtements trouvés dans les grottes des Manuscrits de la Mer Morte sont similaires à la description historique de l'habillement des Esséniens, ce qui suggère qu'ils vivaient en fait à Qumran.

Selon la théorie de Cargill, les habitants de Qumrân auraient écrits quelques-unes des parchemins, tout en en collectant d'autres. "Il est évident qu'ils n'ont pas écrit tous les parchemins", précise-t-il.
En effet, les datations indiquent que certains des manuscrits ont été écrits avant même l'existence de Qumrân.
D'après Cargill il est possible que certains de ces rouleaux aient pu être mis dans des grottes par des personnes extérieures à la communauté. Si cela est vrai, certains des textiles pourraient aussi provenir de personnes n'étant pas de Qumrân.


Y-avait-il des femmes à Qumran ?

La nouvelle recherche peut également faire la lumière sur qui a créé les textiles.
Ceux-ci sont de grande qualité et, en se basant sur les découvertes archéologiques à Qumrân, où il y a peu de fusaïoles ou des poids de métiers à tisser, l'équipe pense qu'il est peu probable qu'ils aient été faits sur le site.
«C'est très, très important, parce que c'est relié au sexe», explique Shamir,"le filage est lié aux femmes." Elle explique ainsi que les textiles ont probablement été créés sur un autre site en Israël, par des femmes jouant un rôle clé dans leur production. Cela suggère qu'il y avait peu de femmes vivant à Qumrân. "Le tissage est lié aux hommes et aux femmes, mais le filage était une production exclusivement féminine; et nous ne trouvons pas ces éléments à Qumrân."

Loin de résoudre le mystère, cette découverte a néanmoins le mérite d'affiner la polémique et d'encourager la continuité de ces nouvelles recherches.

Source:
Live Science: "Mystery of Dead Sea Scroll Authors Possibly Solved"

http://decouvertes-archeologiques.blogspot.com/2011/11/masnuscrits-de-la-mer-morte-le-mystere.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LE LIEN ORIENT-OCCIDENT   Sam 07 Jan 2012, 15:34

Rappel : Dans la Fable de Jésus, John Lash écrit :

http://antahkarana.forumzen.com/t13p135-le-lien-orient-occident

Citation :
Dans les textes Gnostiques Coptes, les noms de Jésus et de Christ ne sont jamais écrits en plein mais ils sont indiqués par des codes tels que les lettres IS avec un trait au-dessus. Les érudits remplissent systématiquement les espaces, rendant IS par I(eseo)S, la forme en Grec du nom Hébraïque Yeshua. Ils prennent, en fait, de très grandes libertés littéraires car il n’existe aucune preuve textuelle permettant d’inférer que, dans l’usage qu’en faisaient les Gnostiques, le terme IS indiquait une personne historique portant le nom de Ieseos, Jésus. IS pourrait tout aussi bien être traduit d’une autre façon: I(asiu)S, qui donne le nom Iasius, le “guérisseur”, un titre plutôt qu’un nom commun. Néanmoins, les traducteurs supposent qu’IS indique le Jésus du Nouveau Testament. Les érudits, en bref, ne nous donnent pas la chance de supposer qu’IS puisse indiquer quelque chose d’autre qu’une personne réelle dont l’identité est prédéterminée.

S'il est exacte que ces deux noms ne sont écrits entièrement dans les Manuscrits de la Mer Morte, pour certain - en dehors des codes IS, XC, XRS - Jésus serait celui dénommé " le Maître de Justice ".


Citation :
Les "manuscrits de la mer Morte" représentent un ensemble de 800 rouleaux de textes écrits sur des peaux de vache (donc étrangères à cette contrée où on élève des chèvres). Ils étaient protégés par des poteries semblant réalisées (voire trouvées) sur place. On y trouve les plus vieux exemplaires de l'Ancien Testament, des Apocryphes exclus du canon juif, des textes sectaire relatifs aux Fils de la Lumière tel que le Manuel de discipline. Les plus anciens sont datés de -250 à -150; les plus récents de -100 à 70. Le nom de Jésus n'apparaît pas une seul fois, c'est celui de "Maître de Justice".

Qumrân est situé en Cisjordanie, à une demie journée de marche de la fameuse Jéricho. L'étude des vestiges, entreprise en 2004 par deux archéologues israéliens, laisse peu de doute quant à la nature des bâtiments. Il s'agit d'un fort battant le croisement de routes commerciales. Ce type de défense remonte au -IIe siècle mais une occupation du site est probable dès le -VIIIe siècle. De toute manière, le fort devient obsolète dès -63 quand les Romains contrôlent la région.

L'histoire de Qumrân est sujette à de nombreuses controverses entre les chercheurs laïcs ou religieux... et les adeptes de la thèse essénienne. Ce n'est plus de l'Histoire... mais des histoires. L'important à retenir, ce sont les dates des divers manuscrits (avec un Ancien Testament remontant, au plus tôt, à -250) et la première preuve historique écrite d'un dénommé Jésus (un nom très usité à l'époque) qui était maître de Justice.

Qui a écrit les manuscrits de la mer Morte? Personne ne le sait! Et, si quelques pistes sont étudiées, elles ne sont pas à citer car elles seraient mmédiatement sujettes à polémiques. Mais une grande question devrait se poser : qui écrivait alors sur des peaux de vache?

http://www.maxisciences.com/manuscrits-de-la-mer-morte/mais-qui-a-ecrit-les-manuscrits-de-la-mer-morte_mrm89206.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LE LIEN ORIENT-OCCIDENT   Jeu 26 Jan 2012, 20:11

Il est dit "quelque part" en substance que les savants seront abaissés et les bouriques élevées.
Je suis une bourique. Hi Han.
Quand je lis les textes de certains érudits (n'y voyez surtout aucune critique, Ambre car je "vois" que vous désirez "allumer" les feux tous azimuts dans le forum et que vous vous devez de ratisser large pour susciter la réflexion et le dialogue), j'ai envie de devenir la plus petite des bouriques. Han Hi (= Hi Han en chinois bien sûr).

Vous avez également une capacité de lecture qui dépasse largement la mienne à l'époque où je lisais beaucoup. Maintenant, je lis peu, car "je" déprogramme TOUT.
Plus exactement, la Lumière sans ombre déprogramme tout en moi (corps, âme, esprit, quoique l'esprit n'a pas besoin d'être déprogrammé car il est improgrammable et libre par nature et souffle où IL/ELLE veut comme le disait le Grand Rabbi).
Petit à petit, j'enlève la robe du guerrier et enfile celle du Dévôt Arjuna.

Ces érudits sont loin de la clarté des commentaires de Shri Aurobindo (qui a connu la fusion, même si à son époque, elle était probablement de nature légèrement différente que maintenant, mais il serait stérile de jouer sur les mots).

Il y aura des pleurs et des grincements de dents quand la bourique passera par le trou de l'aiguille et que l'érudit sera coincé par l'embonpoint astralo-causalo-mental de la région de son nombril, sans parler des excroissances masculines un peu plus bas.
Dans un instant de communion, alors même que mon état de santé était assez bas il y a deux jours - mais l'Esprit se moque de ce genre de détail physique, j'ai été un très bref moment de présent partagé, Ambre; j'ai été Sphinx le Yang et j'ai aimé la réponse pleine de simplicité de Djéouti dans une autre rubrique. Il y a tant de choses à lire, mais aussi tant de choses à déprogrammer.
L'Esprit m'a fait une grâce, celui de voir ce qui avait poussé chacun d'entre-vous à dire ou écrire telle ou telle chose. J'ai "vu" (mais ce mot est faux en l'occurence, ce n'est pas une vision) vos "méandres", vos blocages. Puis bien sûr, Il m'a fait "oublier" les détails ensuite afin que mon égo ne se gargarise pas.
C'était la première fois que je vivais et comprenais le mot communion tel qu'il est évoqué sur d'autres sites avec une telle intensité mêlé d'une joie sereine.
D'une manière impersonnelle "qui fait du bien".
Rien à voir avec de l'empathie ou un pouvoir de scrutation quelconque par le 3ième oeil. Vu que j'ai eu les deux pouvoirs à une période de cette incarnation, je ressens toute la différence. La scrutation par l'ajna ou dîtes vision luciférienne pour certains est du domaine de l'égo et le souvenir subsiste ensuite avec toutes les tentations afferantes. Même Jésus et Bouddha ont connu cela.
Là, c'est impossible à décrire avec des mots en fait et cela se situe exactement au coeur ou plutôt juste un peu au-dessus du coeur pile poil entre les deux seins, comme sensation.

Au commencement, il n'y avait ni ombre, ni lumière puisque le Tao n'est pas vide, mais plein de vide et vide de pleins.
Les mondes de lumière et de l'Esprit sont bien au-delà de cet Univers qui a été falsifié, bien au-delà de l'Astral, bien au-delà du mental et bien au-delà même du Causal pour utiliser un langage que vous connaissez bien.
Le Coeur est "multiple" et la région à l'intérieur du Coeur vibre différemment de celle juste au-dessus, entre la ligne entre les seins plus facile à repérer pour les hommes et celle de la gorge. Certains sites décrivent très bien cela. Le Causal est un peu au-dessous (physiquement parlant) du "cardiaque" qui est lui légèrement au-dessus du coeur, mais sous celui de la gorge... Pas la peine de "visualiser" ce que je dis. Laissez faire et demandez à la Lumière sans ombre de vous pénétrez par le coronal (vous sentirez éventuellement la fontanelle bouger au sommet de la tête, un peut vers l'avant de l'endroit où les moines font leur tonsure, à gauche comme à droite avec parfois l'impression que plusieurs points bougent en même temps.
A un moment, si votre mental est calme, votre respiration aussi, vous sentirez aussi le cardiaque s'éveiller. Ensuite, vous sentirez aussi le racine (sous le sexe) s'éveiller, mais là je vous conseille d'avoir le moins d'émotions possibles si vous voulez pas que cela dégénère.

Au commencement était le Verbe et le Verbe était Lumière à dit Saint Jean. Tout a été dit dans cette phrase simple qui ne trahit pas le Grand Maître.
N'avez-vous jamais été étonné de cette préséance du SON divin sur la Lumière (et ce n'est pourtant pas une lumière duale au début) ?
Cette Lumière est sans ombre car elle jaillit de l'intérieur. Elle peut avoir pour nous le filtre du Grand Soleil Bleu de Sirius, du Grand Blanc Central de l'Oint ou même le Doré de la Connaissance qui peut "perdre" les érudits et même les bouriques ou même notre soleil qui est "tombé" sur Sri Aurobindo, Saint Paul et un peu sur moi aussi un jour.

Alors, pour en revenir à certains questionnements judicieux sur ces articles, oui, le Manichéïsme est une forme d'hérésie, reprise effectivement par les cathares, détruite avec terreur par une certaine Eglise alors proche de certains intégristes actuels dans les trois religions les plus intégristes et meurtières du monde, issues toutes les trois du même coin d'ailleurs.
Mais au risque de vous faire hurler, cela n'a pas/plus d'importance.
Pourquoi croyez-vous que dans la Bagavad Gita, Krishna "descend" littéralement son disciple, Arjuna, quand celui-ci hésite à massacrer sa propre famille ?
Et en lui disant dans l'esprit : "mais alors, pourquoi M'as-tu appelé au secours. Je te laisse et je repars".
Pour Lui/Elle, CE monde (3D) est Illusion. Pour Krishna, l'Oint, ils sont tous déjà morts et tous immortels dans les armées en présence. Etrange que les frères de l'Ombre aient mieux compris cela que ceux qui se disent de la Lumière. Et comme les deux sont une Illusion, personne ne "gagnera", personne ne perdra à la fin.
Jésus n'a eu de cesse de le dire aux pharisiens, sadducéens et autres : "Mon royaume n'est pas de ce monde".
Dans le Coran, le Prophète dit que l'enfer a 7 portes.

Je vais dire trois choses qui vont vous faire presque tous hurler :
- tout le monde s'accorde pour dire que le mental ment (voir les excellents articles sur le SupraMental qui est un peu différent du Tao tout de même).
MAIS QUI REGARDE LA DIFFERENCE ENTRE LES DEUX ? Votre mental. Celui que Jésus appelait l'accusateur.
Cela déplaît en général au sexe dit "fort" de s'attaquer au mental, presque autant que quand on s'attaque à leurs attributs.
- Beaucoup moins s'accordent à dire que l'émotion/sentiment ment aussi. "Le sens qui ment". Cela déplait en général au sexe féminin de dire cela.
- Et si je vous dis que le sexe ment aussi ? Là, je fais soit hurler les deux, soit plutôt les hommes car bien des femmes, même "libérées" se réfugient avec orgueil dans l'émotion à leur sens supérieure au sexe "bestial". Je renvoie tout le monde au vestiaire. Le sexe n'est ni plus, ni moins bestial que l'émotion et les errements du mental. Match nul en fait. Tout le monde a raison et tout le monde a tort.
Ils se donnent tous les trois la main (si j'ose dire) pour nous emprisonner dans la matrice duale chère à Mani/Manu pour les intimes.

Le dessin divin est de "détruire" - pour reprendre le terme d'un article ailleurs - le mental, l'émotionnel et la dualité du sexe, ce qui transfigure l'égo qui se fond alors dans le Soi.
Il n'y a rien de plus dual que le sexe. N'oubliez pas que dans le couple tantrique, l'un des deux est un maître déjà totalement éveillé et l'autre grandement préparé. Rien à voir avec une partie de jambes en l'air (je n'ai rien contre cela, surtout si on commence à fumer par les oreilles, mais plus vous aurez le corronal et le cardiaque qui s'éveillent et moins vous en aurez envie. Et comme le dit la sagesse populaire : "tout organe non utilisé s'atrophie").
Je sais, cela contredit la fable de la Flamme Jumelle ou au minimum du/de la partenaire idéale sur tous les plans (cette dernière ou ce dernier peut bien exister ou s'en approcher).
La Flamme Jumelle est pour certains la "dernière illusion" liée à notre soif d'union justement. A part qu'on se trompe de cible.
Et de toutes façons, pour contacter ce qui donne l'impression d'une Flamme Jumelle, ce n'est pas du côté du sexe qu'il faut chercher, mais du côté du COEUR. Et je ne parle pas d'émotion en ce moment. Ne confondez pas le COEUR et l'émotion/sentiment, même s'il peut y avoir un lien. De toutes façons, il y a des liens partout, entre tous les chakras et même plus que ça.
OR LE VRAI BUT EST JUSTEMENT DE DE-LIER.

L'UN est à la fois dual, mais surtout multiple. D'où l'idée de vide plein.
La chose la plus incroyable est dure à croire pour notre mental humain atrophié même avec un QI de 200 est que l'UN ne veut pas dire "seul", mais "unique" avec une PRESENCE qui peut devenir multiple.
J'essaie de dire avec des mots ce qui est impossible à décrire, dans l'espoir d'éveiller en vous le souvenir que CELA VOUS EST DEJA ARRIVE, afin de court-cuiter le TEMPS et faire un pied de nez à saturne.
Car vous êtes tous éveillés, mais vous ne le savez pas et surtout, vous ne le vivez pas. Vous êtes "bloqués" en boucle vidéo dans le programme voulu par les falsificateurs/profiteurs/voleurs/clowns/sombres, qu'importe le nom qu'on leur donne.
Je n'aime pas le mot "ombre" ou "sombre" car il y en a de la "lumière" (celle qui projette une ombre) qui ne sont pas plus dans la "Volonté de Dieu" que les autres.

Même l'âme va disparaître pour rejoindre l'Esprit. Sinon, pourquoi Jésus aurait-il dit aux pharisiens qui lui tendaient un piège réthorique sur la résurrection, avec la femme qui a eu plusieurs maris successifs par décés selon la loi Judaïque : "Dans Mon Royaume, vous ne serez ni homme, ni femme; vous serez comme des anges".

Par là-même cet univers dual disparaît ou plus exactement se transfigure pour rejoindre l'Unité. Tel est le Dessin du Christ pour la Gloire de l'UN.
C'est l'Unique Chemin qui m'a été désigné, mais je conçois que certains - ma personne y compris - passent pas mal de méandres du fleuve avant de s'aperçevoir qu'en passant par la terre, ils iraient plus vite.

C'est effectivement très loin des cathares (je suis cathare dans une autre incarnation, je suis inquisiteur dans une autre, prophète dans une autre, vierge dans une autre, grand forniqueur dans une une autre, saint dans une autre, homme, femme, bourreau, victime, violeur en seigneur de la guerre au Japon, violé dans une autre avec enfant non désiré comme cerise sur le gâteau, dans une autre un érudit, dans une autre un débile, dans celle-ci, je ne dirai rien, mais QU'iMPORTE. Notez mon présent et le VOTRE. Le reste est pour détourner l'attention de votre mental et aller au but).
Ceux qui croient en la réincarnation ont raison. Ceux qui n'y croit pas ont raison aussi, car l'Illusion n'a qu'une existence illusoire, tout comme le physique, l'astral, le mental et même le causal.
A la fin des fins, chez les musulmans, il ne reste qu'un Ange qui a résorbé en lui tous les univers et leurs créatures (Métatron dans d'autres traditions, l'Ange de la Présence dans d'autres, qu'importe, ce n'est pas le but de mes écrits que de décrire ce qui n'est pas vraiment important en cette fin de cycle pour l'avancée de chacun). Et cet ange se dissout lui-même dans l'UN, le Sans-Nom de certains.

Des Forces dont parle assez bien la Gnose ont voulu détourner à leur profit, l'homme de toute chance de retrouver son unité et le tentent encore. Le sexe (qu'il ne faut pas confondre avec la kundalini, même si il y a un lien - encore un lien qui attache donc - évident) est un moyen parmi d'autres.
Ainsi, il peut y avoir des enseignements VRAIS, REELS, VERIFIABLES sur une réalité totalement faussée. Si dans l'équation de la Relativité Restreinte sur la dilation spatio-temporelle vous mettez comme hypothèse que la dilation ou contraction temporelle se fait dans les trois directions de l'espace au lieu d'une seule, celle du déplacement, vous obtenez un résultat faux - au sens d'Einstein - avec une équation, un raisonnement, un calculs pourtant parfaitement exacts.

Comprenez ce que j'essaie de faire comprendre car les enseignements de ce type sont foison dans le newage. N'oubliez pas l'église de ceux qui sondent les mystères de l'adversaire dans l'Appocalypse de Jean et ce qu'il en est dit.

Le Supramental de Sri Aurobindo est le Mental Divin. Comme il n'y a que Dieu finalement qui existe réellement et que nous sommes le songe d'un songe, le mental humain est un usurpateur.
L'Amour avec un grand A qui est obligatoirement universel et qui aime les justes, les injustes, les hommes, les femmes, les bons et les méchants, et même les falsificateurs/voleurs de cet univers est l'Emotion Divine.
Le Soi est le moi/clown divinisé. Donc l'égo est aussi un usurpateur, tout comme l'émotion seulement humaine.
Le Verbe est le son Divin (au féminin, leçon divine)

Malgré la falsification, le Souffle Aïn Soph est là. Car si les petits dieux imposteurs avaient supprimé cela, ils se seraient désintégrés eux-mêmes et le fondement même de "leur" univers.
A qui d'entre-vous n'est-il pas arrivé dans la vie de tous les jours de raisonner juste, honnêtement, sur un sujet qui semblait vrai, mais qui était faux ?
Cela ne voulait pas dire pour autant que vous étiez dans l'erreur, simplement que votre base n'était pas la bonne.
Quand il y a raisonnance des sons, de la Musique des Sphères, il y a résonnance, union, communion. Encore le SON, le VERBE. Il ne peut alors y avoir dualité, même si elle semble être encore là pour quelqu'un "d'extérieur".

Quand vous ferez l'expérience même incomplète et "ratée" (non définitive) du passage dans le centre du COEUR, vous verrez qu'il n'y a plus d'intérieur, d'extérieur, de haut, de bas.
Vous serez regardés en vous regardant. Vous serez celui qui regarde et celui qui est regardé à la fois.
Et si dans votre coeur, vous y rencontrez quelqu'un ou quelqu'une en le/la prenant pour la Flamme Jumelle ou pour Isis/Marie Elle-Même, méfiez-vous de l'enfer quand vous "redescendez sur terre". En fait vous pouvez aussi bien dire que vous avez rencontré Dieu, Isis, le Christ, vous-même, le "double", un archange ou que sais-je encore.
NE VOUS FOCALISEZ PAS LA-DESSUS APRES CE GENRE D'EXPERIENCE et surtout de faites l'erreur que j'ai faite et qui m'a fait perdre 12 ans : essayer de comprendre avec mon mental.
De là vient aussi la difficulté qu'à un Eveillé à faire comprendre son état à ceux qui n'ont jamais au moins connu cet état un bref instant. Au mieux, il apparaît comme un doux dingue. Au pire, on le cloue sur une croix, on le drogue, lui met des électrodes dessus et le jette dans une cellule sans soleil.
Essayez de faire comprende à une fourmi les écrits de Sphynx le yang (j'adore cette expression d'Ambre).
Car devant le SupraMental, le mental est moins qu'une fourmi.
Il est par contre une constante dans toutes les expériences authentiques : quand vous y serez, vous ne vous poserez aucune question. VOUS LE VIVREZ. Et si vous avez le malheur de vous poser une seule ébauche d'embryon de début de question, vous sortez immédiatement de cet état de grâce et retombez dans quoi ? LA DUALITE morne que les érudits aiment dans des joutes télévisées (ce qui peut être tout de même très intéressant, je précise) et que pourtant une partie de nous-mêmes aime bien encore.
J'y reviendrai un jour - je ne sais pas quand - pour l'article de celui qui voit l'enfer derrière l'éveil (dans une autre rubrique). Et il n'est pas le seul car cela mérite éclaircissements.
Il a tort et raison à la fois, comme souvent dans les cheminements intérieurs de l'humain.
Le véritable Eveil qu'Ambre appelle "fusion" ailleurs je crois, est DOUX, DELICIEUSEMENT JOYEUX et même si l'extérieur est un enfer ou que vous êtes physiquement malade ou mal en point, vous replongez dans la douceur, d'abord à peine ou très short, avec la fameuse "nuit de l'âme" de Saint Jean de la Croix entre les périodes d'extase, puis de plus en plus souvent selon votre rythme, votre évolution, votre résistance à la Lumière sans ombre (l'Ane rue, et est même parfois en rut pour les hommes).
Mais la vraie "fusion" est en fait une ascension soit par abandon du corps et même de plusieurs corps, soit par élévation/transmutation du corps physique.

Quand il y a réflexion et non raisonnement, on crée immédiatement le double qui est aussi Illusion duale.
On est là encore dans le mental, même si ce dernier est épuré, "satvique" comme dirait Aurobindo au sujet des trois gunas. Devoir quitter le royaume de tamas (l'inertie, aussi appelée mazdéenne ailleurs) et le royaume de rajas (l'agitation, le vouloir luciférien et volontaire qui force les choses) paraît en général évident pour tous ceux qui sont en recherche.
Devoir quitter aussi le royaume de Satva (la pureté, la simplicité, la chasteté, bref toutes les vertus du "vertueux") paraît moins évident et encore moins nécessaire.
D'autant moins évident que le risque de retomber dans la dualité raja/tamas ou lucifer/mazda est loin d'être négligeable alors.
En quelque sorte, l'humain non éveillé a deux béquilles, une dualité qui l'emprisonne littéralement dans le cycle des réincarnations dues au causal. Il crée un point au-dessus par satva pour s'élever et laisser tomber les béquilles. Mais à un moment, il doit tout abandonner, même le repère Sattva. C'est la crucifixion avant l'ascension. La raison pour laquelle Jésus dit "à l'homme, c'est impossible, à Dieu tout est possible".
Vous pourriez faire toutes les ascèses du monde pendant 3 millions d'années, exercer toutes les vertues et charités possibles et imaginables pendant ce temps, que cela ne vous permettrait pas l'Eveil/fusion, passer un million d'initiations les plus élevées possibles, à un moment, vous devez devenir un dévot comme Arjuna dans la Bagavad et laisser faire la Lumière sans ombre, la Grâce, l'Esprit divin, Christ, appelez cela comme vous voulez, pour franchir définitivement la porte et laisser tout.

Alors bien sûr, il y a un tas de choses sur Jésus. Comme le dit l'excellent livre historique de Jean-Christian PETITFILS sur JESUS, il est peu probable sinon quasi impossible que Jésus aie été un essénien tant justement il y a de différences entre les enseignements de Jésus et le sectarisme de Qumram avec un guerrier de lumière justicier tel zorro, encore moins qu'il aie eu des vrais frères, encore moins à mon sens qu'il aie eu des rapports autres que spirituels avec Marie Madeleine. Par contre JC Petitfils dit une chose qui m'a personnellement surpris : c'est que l'Evangile de Jean est probablement le plus HISTORIQUE des quatre et le plus proche de la vérité et écrit du vivant de Jean, avant même l'écriture de l'Apocalypse. Alors qu'en général, on le considère comme le plus théologique et le plus philosophique.
Pour quelqu'un qui est passionné d'histoire au sens traditionnel du terme, ce livre est bourré de références, loin des délires newage sur la question.
JESUS bouscule tous les dogmes, en particulier ceux des pharisiens et des esséniens.
Il est aux antipodes de leur ascèse, de leur rigueur essénienne pour certains, de leur intransigeance justicière. Il n'arrête pas de tous les fustiger et les secouer, les critiquer violemment même.
Il se démarque même de Jean le Baptiste.
Ceci étant dit, et ce que les historiens n'ont pas (encore ?) vu - mais j'ai moi-même pas terminé le livre qui a 600 pages - c'est qu'il peut y avoir eu deux communautés des Esséniens voire plusieurs, comme le suggère le livre newage de "La grand'mère de Jésus". Quelque soit la véracité ou non de ce qui est dit dans ce livre (et ce n'est plus important à mes yeux), c'est une hypothèse assez pertinente. Vu que les femmes ne devaient pas être admises ou rarement dans la communauté probablement plus nombreuse des hommes, il se peut qu'il existe d'autre endroits effectivement où il y ait d'autres écrits.
Pour ceux qui connaissent aussi les habitudes des sociétés secrètes et des fratries, un groupe "externe" cache souvent un groupe plus interne et réduit, qui lui-même en cache un encore plus secret et plus petit. Selon Lubitz et d'autres cela existait déjà dans les temples égyptiens (voir Her Bak Pois Chiche 1 et 2). Plus on monte dans le secret, et plus la trace écrite est peu probable ou codée, au grand dam des historiens, sans compter les destructions par les envahisseurs.
Donc chercher cela est à la limite inutile si vous raisonnez en tant que chercheurs de la vraie lumière. Cela peut nous distraire, vous intéresser, vous plaire même, mais probablement pas vous amener à l'Eveil, encore que... qui sait ?

Je ne souscris pas personnellement au livre de "Marie-Madeleine". J'y crois de moins en moins. J'avais déjà eu à sa sortie et à sa lecture, une impression d'esprit troublé émotionnellement, surtout dans la partie "féminine" et relevant plutôt de la médiumnité de bas étage.
Je croyais bien plus (à l'époque) au livre de "La grand mère de Jésus".
Même en supposant que le livre aie une origine astrale supérieure ou similaire, on ne peut rejeter tout en bloc car certaines informations peuvent être vraies, d'autres totalement délirantes. L'assainissement actuel de l'Astral et sa disparition progressive devrait rendre les médiums de plus en plus sourds et muets dans le concert des faux prophètes.
Il y a donc eu probablement un "pendant" féminin aux Esséniens du Qumran.Il se peut même qu'il ait eu la même structure en cercles secrets que l'autre et que donc Jésus en soit issu, mais totalement différent de l'essénien "standard" et même du grand chef de la communauté. Qu'il y ait des traces ou non, c'est autre chose. Les nouvelles méthodes de prospection par image satellite qui font actuellement leurs preuves en égypte donneront une réponse "scientifique" et en tous cas "matérielle" et non issue de chanels pas toujours si transparents que ça.
De plus, les entités aimant faire les beaux et se gausser de la crédulité des humains ont pullulé dans l'astral.

Mais que Marie Madeleine aie été la compagne de Jésus, qu'elle ait fait des enfants ou pas, quelle importance ? J'avoue que je ne comprends même pas cette fascination style Da Vinci Code.
Que nous IMPORTE que Jésus aie été tel ou tel homme, de tel groupe ou de tel autre, avec ou sans frère de sang, avec ou sans Marie Madeleine comme compagne spéciale dans un lit ou pas ou simplement la meilleure disciple avec Jean ? QUE nous IMPORTE ?
Grand Mère va plus loin puisqu'elle dit que Marie Madeleine a été la femme de Jean Baptiste avant celui de Jésus à la mort de JB. Oui, bon... L'histoire est belle, bien ficelée (mieux que l'autre en tous cas). Mais je vois mal JB, anachorète sauvage et quasi nu, décrit avec les testicules visibles "qui gênaient les disciples" dans Meurois/Givaudan comme époux de Marie Madeleine avant que - selon les lois judaïques - elle devienne épouse de Jésus.
A moins de supposer (humour), que les exigences domestiques d'une compagne aussi turbulente que Marie Madeleine (qui devait avoir du caractère de toutes façons) aient poussé JB à se faire couper la tête plus vite pour redevenir célibataire dans le Royaume ? Mais voyez la subtilité de Jésus quand il dit "Parmi tous les hommes issus de femme, Jean Le Baptiste est le plus grand". Il sous entend par là-même que soit Lui-même s'est auto-engendré comme dans certaines thèses gnostiques, soit qu'il est sorti d'une femme, mais pas de n'importe laquelle et pas comme d'habitude.

CE QUI IMPORTE, C'EST QU'IL NOUS MONTRE LE COEUR, VOTRE COEUR QUI EST AUSSI LE SIEN COMME LA SEULE PORTE. Le reste sont limite "fables pour amuser les enfants."
Il nous dit et redit dans les Evangiles que la lignée du sang n'a aucune valeur à ses yeux puisqu'elle est vouée à disparaître ? Que ses vrais frères, soeurs, père et mère sont ceux qui font la volonté de Dieu autour de Lui ? Que dans le Royaume de Dieu, ces choses n'ont pas cours ? Ni hommes,ni femmes, ni enfants ? Le paradis, effectivement (sourire).
L'histoire a été travestie et ceux qui cherchent même avec la plus grande des honnêtetés et sans idées préconçues cherchent dans un labyrinte.
Il EST le COEUR, la Voie, la Vie, la Vérité. Le reste est un piège pour le mental. Pendant que vous réfléchissez à cela, vous oubliez l'ESSENCE CIEL c'est à dire VOUS. Et si vous doutez ou vous posez des questions, ne croyez que ce que vous ressentez VOUS-MEMES, EN VOUS. Ne cherchez même pas les signes dans le Ciel, cherchez plutôt en VOUS. Laissez les historiens faire leur travail. C'est leur manière d'avancer. Laissez les religieux s'étriper car c'est dans leur nature, même dans une même religion. Beaucoup d'entre vous sont prêts ou se rapprochent de leur Essence. Les puissants de ce monde ont leur temps décompté. Ne cherchez la vérité qu'en vous, pas dans les écrits des historiens encore attachés à la matrice ou dupes, même en toute sincérité pour certains.
Ce qui est CERTAIN, c'est que Jésus a montré et révélé à TOUS, les Grands Mystères. Il a véritablement déchiré ce voile. Ce qui était caché a été révélé et il a ouvert les voies des trois grandes initiations à toute la planète, même si au départ, Il pensait surtout aux juifs.Mais quand il a vu qu'ils renaclaient et restaient dans leurs lois du sang, justement, il s'est tourné vers les "Gentils".
Si, je dis bien si, les Esséniens avaient été dépositaires en Israël de ces grands mystères dans le 3ième Cercle le plus intérieur et caché de la communauté, alors soit ils ont été d'accord au plus haut niveau, soit Jésus, en tant que Fils créateur leur a fait un colossal pied de nez en rompant les voeux de secret. Ne dit-il pas "ne jurez pas .... " ? Encore un truc qui "colle" pas avec une secte...sauf, sauf à imaginer que le Cercle le plus intérieur était celui des Melchitsedek, protégé par les Esséniens et que Jésus était ordonné prêtre selon l'Ordre qui avait gardé le contact divin malgré la "chute/falsification". Il y avait le même style de structure dans certains temples égyptiens, n'est-ce pas ? C'est l'hypothèse qui tient le mieux la route, mais encore une fois, AUCUNE IMPORTANCE.
Ce qui est en jeu pour vous tous maintenant, c'est AUTRE CHOSE. C'est la descente en Force de l'ESPRIT SAINT sur la Planète ENTIERE et TOUTES SES CREATURES VIVANTES (animaux et gros méchants y compris, même les dents de la mer), comme l'avait annoncé Jésus.
Les mondes de L'ESPRIT se moquent de ces considérations. Pour "eux" notre monde est un univers perdu et dévié, dévoyé même et "à récupérer" pour la Gloire de l'UN.
Ils n'ont pas les mêmes valeurs et la "Sagesse de Dieu est folie devant les hommes". Krishna dit la même chose quand il dit qu'il faut faire cette guerre fraticide parce que cela doit être fait pour rétablir la terre, pour remettre les choses en place "suite à son erreur". Car il avoue avoir fait une erreur, même si on ne dit pas laquelle dans la Bagavad Gita à ma connaissance.
L'erreur est d'avoir laissé faire les petits dieux créateurs que d'autres appellent les clowns, des amateurs qui ont raté leur coup, quoi.
Le Maître de Justice n'est pas Jésus. A la rigueur le Christ lors de son prochain retour. Or Melchisedek est aussi Maître de Justice. Il se peut que les Esséniens et d'autres aient cru que Jésus était ce Maître de Justice, dans la lignée davidique de l'Ancien Testament, mais ils ont du vite s'apercevoir que Jésus ne "collait" pas avec ce qu'ils attendaient et encore plus après sa crucifixion. Il est donc peu probable qu'ils aient cautionné par écrits (découverts ou non) ce genre d'affirmation.








Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LE LIEN ORIENT-OCCIDENT   Ven 27 Jan 2012, 09:38

Bonjour "lepluspetit" et bienvenue,

je surligne cette petite phrase
"et surtout de faites l'erreur que j'ai faite et qui m'a fait perdre 12 ans ", en me disant qu 'aux vues de ce que vous nous avez partagé dans ce post, vous n 'avez nullement perdu votre temps et que vous êtes peut être un digne successeur de notre poète Nasr Eddin Hodja!
Au plaisir de vous relire enfin...cher ami de toujours...


Citation :
Citation de votre présentation:
Pour la gloire de Celui/Celle qui vient, je m'inscris et envoie mon Souffle vers vous.
Je m'inscris ici pour une raison qui ne sera connue que de moi seul et de Celui qui vient bien sûr car rien ne Lui échappe. Il me connaît. Vous me connaissez, mais en vérité vous avez cru me connaître. Donc, en fait, vous ne me connaissez pas. Même ceux qui me cotoient chaque jour ne savent pas.
Certains d'entre-vous ici m'ont même blessé gravement il y a longtemps, mais cela n'a pas d'importance. La blessure a montré ma force et ma volonté. Elle a aussi révélé ma faiblesse.
Je suis le plus petit, celui qui n'a pas de voix, pas de vue, pas d'oreille, pas de pouvoir, pas de passé, pas d'avenir, pas de parole, pas de silence, pas d'existence, pas de désir, pas de non désir, pas de sexe, pas de non sexe, pas de newage, pas de tradition, pas de religion.
De toute éternité, Je Suis le plus petit ici, donc le plus grand ailleurs, le plus grand ici, donc le plus petit ailleurs.
Je SUIS sans être. J'ai sans avoir, je suis sans âge, mais avec un âge (celui qui est noté est faux, bien entendu, toute comme mon adresse : qu'importe ma personne égotique ?). Je suis bien plus vieux que cet âge, bien plus jeune que cet âge. Je viens ici pour faire souffler l'Ain Soph, le Sans Nom, ma filiation directe, ni plus,ni moins. pas l'intellect de Celui qui a chuté et a été rédempté, ni même l'intelligence et les pouvoirs des dieux qui paraît-il (je ne sais pas) ne m'aiment pas.
Devinez pourquoi (sourire).
Ma FORCE est au-delà de leur force et ma faiblesse les désarme.
Je n'interviendrai probablement pas. Je n'en ai plus besoin sauf dans les cas extrême (onction bien sûr).
En fait ma seule inscription suffit déjà à faire souffler le vent, à brûler les scories, à vous "remuer".
En vérité, je pourrais même me désinscrire de suite ou ne pas m'inscrire. Il a suffit que j'ouvre le lien vers ce site.
J'interviendrai peut-être et il y aura des pleurs et des grincements de dents, car JE REVELE.
Tel est mon rôle : Apocalypsis.
Ceux qui ont peur seront rassurés. Ce qui n'ont pas peur seront terrifiés.
Ceux qui vivent encore dans le ment-al le verront se dissoudre. Ceux qui vivent dans le COEUR me connaissent déjà car je suis eux, comme ils sont moi.
Je n'ai donc pas besoin de me présenter à eux.
Je Suis et donc j'essuie les pleurs.
Je n'ai pas d'amis. Je n'ai pas d'ennemis. Les égos (le mien inclu) m'importent peu depuis très peu. Ils ne sont pas plus à mes yeux que des pantalons et des robes suivant le sexe. Je n'aime pas les égos. J'aime ce qu'il transparaît derrière (et même devant).
Je ne libère pas. Personne d'autre que vous ne peut se libérer. Ceux qui prétendent le contraire sont des menteurs, les borgnes qui guident les aveugles et il y en a beaucoup dans le newage.
N'oubliez jamais que les conseilleurs ne sont pas les payeurs.
Je ne canalise personne à part si l'Esprit me le demande, ce qui est rare.
Car si on est dans l'Etre, et je commence à y être, on n'a même plus envie de communiquer, mais plutôt de communier, même si cela échappe totalement à toute compréhension/connaissance/gnose/savoir.
Je n 'ai pas de "rituels" car j'aborhe le rituel.
Je n 'ai pas de "prière" car je suis prière si je le veux.
Je désire seulement "être", ce qui impose le dépouillement.
Dans le dépouillement, je trouve la petitesse. Dans la petitesse, je passe à travers un trou de souris.
C'est pratique. Essayez...
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LE LIEN ORIENT-OCCIDENT   Jeu 16 Fév 2012, 19:17

Merci Ambre, mais même s'il est certain que j'aie eu une incarnation en musulman anti-croisé primaire et une incarnation de croisé anti-musulmans primaires.
J'ai été aussi poète, mais je sais pas lequel et je ne pense pas avoir été celui-là, même si effectivement sa tournure de phrase et ses pirouettes ressemblent aux miennes ou plutôt les miennes ressemblent aux siennes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LE LIEN ORIENT-OCCIDENT   Ven 17 Fév 2012, 15:06


Bjr lepluspetit,

Enchantée de te lire car tes mots viennent du coeur et c'est assez rare un homme
qui donne ses émotions ;tu as une écriture parfois féminine et c'est plus facile
pour nous d'analyser les idées que tu exposes.
Mais il y a un "mais" de ma part car je ressens quand même la domination de
l'esprit masculin;"la femme était rare dans les cercles fermés,Jésus n'avait pas
d'intimité avec Marie-Madeleine....etc".pour l'équilibre et la représentation de la
de la dualité la femme était (ou est ) aussi présente en nombre que l'homme
dans les "cercles authentiquement spirituels";sa nature discrète l'a pousse moins
à se mettre en avant mais je pense qu'elle est aussi active que
l'homme,elle a l'habitude de travailler dans l'ombre;mais c'est sûr avec toutes ces
années derrière nous de "rabaissement et d'inégalité",elle doit maintenant assumer sa place de femme et retrouver le respect de sa nature.Une femme libérée
c'est une femme qui ose vivre sa féminité mais pas de la même façon qu'un
homme;l'égalité n'est pas la ressemblance ni une comparaison.quand les hommes
auront compris cela,ils ne seront plus effrayés par le déploiement de la féminité
retrouvée et seront mieux dans leur vie par retour des choses.
C'est drôle quand même tous ces textes religieux ,écrits par des hommes, où la femme est absente ou n'a que des rôles de saintes ou de prostituées!mais jamais
mise en avant comme Initiée.j'ai toujours trouvé cela louche!
Je tiens à ce rappel car c'est ma nature intérieure de le souligner;la femme est strictement égale à l'homme dans son cheminement spirituel et rencontre aussi
les mêmes obstacles,fait des erreurs et parfois arrive aussi à "l'éveil".
Au plaisir de te lire .

amicalement
D-C



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LE LIEN ORIENT-OCCIDENT   Sam 25 Fév 2012, 12:09

Merci de ton accueil, Demeter-Ceres. Je me suis peut être mal exprimé ou plutôt de manière incomplète, mais je remarque que tu discernes bien ce que je suis : homme jusqu'au bout des ongles physiquement et assez femme à l'intérieur.
En général donc, les hommes me rejettent car ils voient en moi un redoutable concurrent et les femmes se posent des questions ou me croient un peu gay, ce que je ne suis pas du tout, car j'estime que ma partie biologique et mon Esprit (qui Lui n'a aucun sexe, même si Il a une dominante féminine) ont préséance sur ma psyché.
Quand je dis "pas d'intimité entre Marie Madelaine et Jésus", je parle d'intimité sexuelle, pas d'autres intimités. Il est quasi évident que MM était probablement la meilleure disciple de Jésus et qu'elle L'aimait profondément, avec Jean et je place la femme au même rang que l'homme dans cet accueil.
En fait, pour moi en tous cas, qu'ils aient eu "une aventure" physique ou pas m'importe peu. Le sexe est pur en lui-même. C'est ce que l'on met autour qui ne l'est pas, entre autre l'attachement. Il semblerait d'après certaines légendes que Saint François d'Assise n'a pas parlé qu'aux oiseaux et qu'une femme aie profité justement du sien car elle l'aimait. Cela ne l'a pas empêché de devenir un grand Maître ascensionné que je sache.
Quand je dis que je rejette en grande partie TOUTES les religions, c'est entre autre à cause de :
1) la trahison des prêtres envers leur propre religion pour des raisons diverses (sexe, appât du gain, volonté de diriger et assouvir leur pouvoir etc).
2) ce qui allait de pair, c'est à dire le rejet de la femme car elle est plus proche du coeur que du mental et donc un danger mortel pour leur hégémonie. Pas un hasard si le grand usurpateur a commencé par intoxiquer la femme : il savait que s'il réussissait son coup avec elle, l'homme suivrait sans réfléchir car autant l'homme est dans la "raison" et le "mental", autant quand il désire une femme et se projette en elle (de toutes la manières existantes dans ce monde et il n'y a pas que le sexe dont je parle ici), il ne réfléchit plus. Et ce ne sont pas les femmes de ce forum qui vont me contredire, je pense..
Je dis que l'éveil est au-delà de la dualité homme/femme et en ce sens, je place la femme sur le même pied d'égalité que l'homme. Ne généralisons pas.
Pour plaisanter un peu, j'ai connu (pas au sens biblique, même si cela m'a éfleuré l'esprit) au moins deux blondes qui étaient très belles et très intelligentes.
Ce que je dis aussi, c'est que dans la 5D, la différence homme/femme s'estompe car les corps physiques (donc la sexualité telle qu'on la connaît en 3D), émotionnels et mentaux (et même causal) ne sont plus présents tels quels.
Ce qui n'empêche pas Marie/ISIS d'exister en tant que Présence hautement féminine. Je peux te le garantir par expérience avec un petit "détail" : malgré une fémininité et une beauté à damner un saint, dans son plus simple appareil, car ainsi La voit le Dévot dans le Tantrisme, crois-moi, elle n'a pas de sexe au sens féminin et terrestre du terme.
Pour moi, si certains dieux ne m'aiment pas, je considère Isis/Marie comme plus qu'une Déesse. Bien plus. Et je l'aime.
Moi qui cherchais la flamme jumelle "à haut niveau" comme tu le vois, quelle n'a pas été ma surprise (et la sienne, de voir que je me posais encore cette question et qu'un de Ses "futurs" gardiens en était encore là).
Et quand au reste qu'Elle me cachait (son Visage et la région de son sexe au début), Elle m'a bien dit "tu n'es pas prêt". Il m'en a coûté très cher de passer outre son avertissement parce que je suis une tête de mule et parce que comme tous les hommes, quand je vois une belle femme, je ne raisonne plus.
Alors bien sûr, un psy poura expliquer cette expérience avec un tas de théories que je réfute en bloc, ma sexualité, à l'époque lointaine de cette expérience, n'étant pas du tout "au repos".
Un Prophète n'est pas obligatoirement vierge, je ne peux être plus clair, je pense, au cas où certains me verraient déjà désincarné. Et j'ajoute que l'on peut être non vierge tout en étant chaste. Cela dépend de ce que l'on appelle "chaste". L'acte sexuel ou pas d'acte n'est pas en cause dans la chasteté qui se situe au niveau émotionnel et mental à mon sens.
Je montre le BUT, je ne dis pas que j'y suis déjà.
Ce que je dis aussi par là et mes autres écrits sur ce forum, c'est que l'Eveil de l'Esprit dépasse TOTALEMENT la dualité homme/femme, mâle/femelle, bien/mal qui anime ce monde. Et que donc, à un moment de son évolution, il faut aussi lâcher cet aspect fort agréable et cher plus aux hommes qu'aux femmes en général.
De la même façon, je dis que la Vision de la Déesse (pour un homme) est encore une projection duale. Je désire me fondre en la Déesse et m'oublier moi-même (mon égo, ma petite personne). C'est Elle qui a refusé que je me fonde totalement en Elle dans une mort du corps, de l'égo et même de l'âme, car je dois lui être "utile" ici.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LE LIEN ORIENT-OCCIDENT   Jeu 08 Mar 2012, 19:13

"L'Âme humaine"


Avicenne entouré de quelques-uns de ses disciples – Miniature illustrant un ouvrage de médecine rédigé en Arabe –
Bibliothèque ambrosienne de Milan.

Abū ‘Alī al-Ḥusayn ibn ‘Abd Allāh ibn Sīnā (en persan, ابوعلی سینا ('abū `alī sīnā), ابن سینا ('ibn sīnā) ou پور سینا (pūr sīnā)), connu sous le nom de Ibn Sīnā ou Avicenne (forme latinisée), était un philosophe, un écrivain, un médecin et un scientifique iranien. Il s'intéressa à de nombreuses sciences, notamment l'astronomie, l'alchimie, la chimie et la psychologie. Il naquit le 7 août 980 à Afshéna, près de Boukhara, faisant partie de la province de Khorasan, en Perse, actuellement en Ouzbékistan, et mourut à Hamadan, en Iran, en juin 10371 .
Ses disciples l'appelaient Cheikh el-Raïs, prince des savants, le plus grand des médecins, le Maître par excellence, le troisième Maître (après Aristote et Al-Farabi).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Avicenne

Bonsoir,
je vous propose cette émission intéressante sur
Philosophie et Islam ," Avicenne, penseur de l'âme."
sur France Culture



Citation :
La psychologie d'Avicenne établit que l'homme est constitué de deux substances hétérogènes : l'âme, substance simple et spirituelle et le corps, substance matérielle et corruptible.
L'âme est un principe séparé qui confère l'actualité au corps à titre de perfection, mais elle n'est instaurée dans l'existence que lorsqu'un corps est disposé à la recevoir. Elle tire de cet attachement un bénéfice en réalisant son accomplissement propre en partie grâce aux données sensorielles transmises par le corps. Cette doctrine tout en affirmant l'indépendance de l'âme confère au corps un rôle important dans la construction de l'individualité de la personne et dans l'acquisition de la science.
Cette double exigence génère de nombreuses tensions : le problème de l'unité de la personne et de son individualité, la question de l'accès d'une substance immatérielle au sensible, l'impossibilité pour l'âme d'un retour complet sur soi. Cet ouvrage analyse les efforts conceptuels élaborés pour résoudre ces difficultés et tente de saisir la signification de l'exigence philosophique d'Avicenne pour lequel l'effort intellectuel est non seulement une thérapie de l'âme, mais la voie même du salut individuel.


Avicenne (980-1037) est l'une des grandes figures de la "falsafa" en terre d'Islam. Tout en inscrivant sa doctrine de l'âme dans le sillage de la philosophie grecque, il est confronté à des problèmes s'enracinant dans les préoccupations d'un philosophe musulman du XIe siècle : doctrine du Salut individuel, prophétie, justification des miracles. Les outils conceptuels hérités de la philosophie antique lui permettent d'élaborer un système qui coordonne la biologie (anatomie du cerveau) à la psychologie (étude et classification des diverses activités de l'âme) et à la cosmologie (jonction de l'intellect de l'homme avec une intelligence céleste) pour étudier l'homme et rendre compte du lien qui relie la vie et l'intelligence, le biologique et le noétique. Il s'inscrit ainsi dans la tradition de la philosophie antique, laquelle ne trace pas de séparation infranchissable entre vie et intelligence.

Voir cet essai:
avec L’homme et son époque

et ce passage

Citation du journal
...Avicenne refuse également toute division reelle des parties de l'âme, cette instance réalisatrice de l activité pshychique...
dans notre discussion sur les "âmes fragmentées??" ici
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LE LIEN ORIENT-OCCIDENT   Jeu 15 Mar 2012, 20:03

Le souvenir de l’être profond
Faouzi Skali


éditions du Relié


Citation :
Voici une passionnante plongée au coeur d’une confrérie soufie contemporaine, où pour la première fois Faouzi Skali parle du rapport avec son maître Sidi Hamza, au Maroc. En effet, si dans Le Face à face des coeurs, précédemment paru au Relié, ou dans La Voie soufie, chez Albin Michel, l’auteur avait exposé les fondements du soufisme, il précise ici certains aspects étroitement liés à l’expérience de cette voie dans le contexte particulier de la société contemporaine. Il montre ainsi combien le soufisme constitue une tradition vivante, qui propose un enseignement spirituel ancré dans la vie quotidienne. Cet enseignement ne repose pas sur la connaissance préalable de la langue arabe, mais s’adresse à toutes celles et à tous ceux qui sont en quête du sens profond de leur existence. Il agit directement sur le coeur spirituel du lecteur qui est amené progressivement à affiner sa perception d’une présence intérieure, subtile et profondément transformatrice. Un livre qui démontre que l’Islam véhicule un véritable message de paix et d’amour s’il estvécu dans sa dimension mystique.

L’ONU a désigné Faouzi Skali parmi les personnalités mondiales ayant contribué d’une façon significative au dialogue entre les civilisations. Il est le concepteur de grands évènements populaires ayant une ambition artistique et culturelle internationale : le Festival des Musiques sacrées, le colloque Une âme pour la mondialisation et le Festival de la Culture soufie de Fès.

http://www.cles.com/livres-de-la-semaine/?utm_medium=email&utm_campaign=Newsletter+CLES+-+13-03-2012&utm_source=YMLP&utm_term=+Le+souvenir+de+l%27%26ecir...

Sur le soufisme : http://antahkarana.forumzen.com/t13-le-lien-orient-occident?highlight=soufisme
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LE LIEN ORIENT-OCCIDENT   Ven 04 Mai 2012, 11:14

Je me permets d'intervenir sur ce sujet brûlant et extrêmement bien documenté dans ces posts : je suis incapable de rédiger ce genre de chose mais je vais tenter de résumer par quelques opinions personnelles.

- La dualité est le départ de l'émanation suivie elle même de l'incarnation : gnostiquement parlant, c'est considéré comme une souillure de l'unité éternelle.Un peu de travail sur diverses cosmogonies permet de s'en assurer, à ce niveau, l'on peut citer comme exemple l'émergence des principes Nitrum et Natrum en alchimie, lesquels s'hypostasient en Mercure, Soufre et ....... sel, dans le sens croissant de la corruption, c'est à dire en descendant vers l'incarné . La mythologie nordique parle dans ses Eddas de Muspell et Nilfheim, de toute manière , même en théologie égyptienne le but est d'instaurer ( schout Tefnout Geb Nout ) les quatres éléments air eau, terre et feu dans une chronologie intemporelle ( le tendrel des diamantins ), les alchimistes ajoutent un cinquième élément : la quintescence, mais ce n'est que " technique " .

Dans la direction initiatique ( de bas en haut), on peut illustrer par l'aphorisme " rassembler ce qui est épars" , ce qui est épars est présent de manière terrestre sous forme de couples polaires ( blanc noir, gentil méchant , anima animus, ténèbres lumière ) . Le premier dynamisme spirituel du chemin est donc de visiter ses propres ténèbres dont le " profane " a très peu conscience , c'est l'oeuvre au noir de l'alchimie .

A partir de là ces pôles doivent être unifiés en remontant , c'est l'érection de l'androgyne ( à ce niveau hypostasié ) ce qui génère des " enfants divins " ou enfants royaux, c'est le travail du héro mythologique et ça aboutit à l'oeuvre au rouge ( perception de l'esprit divin).

En géométrie sacrée, c'est la figure du triangle équilatéral avec les deux pôles déterminant la droite de base et le sommet supérieur représentant l'androgyne , de manière imagée, la conjonction du noir et du blanc donne le gris qui est une nouvelle couleur, une naissance, une création .

Lorsque l'on chemine vers le haut de la cosmogonie, une synthèse de cette unification aboutit à une unification microcosmique générale : le soi microcosmique innateignable mais sensible .

ce faisant, la psychologie analytique parlera d'union du conscient et de l'inconscient de naissance orientale .

Il reste à ce stade de parvenir à une vision de la divinité totale et unique qui est dans tout et dans laquelle tout est, y compris ce qui n'est pas , c'est l'union du macrocosme et du microcosme, la naissance de l'homme cosmique .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LE LIEN ORIENT-OCCIDENT   Ven 04 Mai 2012, 11:31

Orientons nous par rapport à l'occident et vive versa :

Le conflit est la hantise de beaucoup de groupes humains. On le confond souvent avec la discorde et pire encore la violence. Le conflit est inhérent à tout organisme vivant, il provient d’un antagonisme d’intérêts. C’est dire que le conflit est lieu d’expression de la différence de nos besoins. Il est bon d’avoir des conflits! Car chaque être est unique et revendique des besoins différents. Nous savons que la non satisfaction chronique d’un besoin entraîne une altération de la qualité de la vie qui peut aboutir à la mort. Le conflit est signe d’attachement(1) et souvent signe d’amour insuffisamment explicité.

Au risque de choquer certains j’affirme: « cultivons des conflits et apprenons à les résoudre ». Car le conflit est aussi une rencontre des besoins profonds de l’autre, une occasion de l’aimer malgré ses blessures.

Supprimer la télé ou multiplier les postes pour ne pas entrer en conflit en famille, c’est se priver d’une expérience pédagogique essentielle à la socialisation et la vie en commun. Ce n’est pas en déroulant un chemin lisse sans obstacle que l’on se prépare à discerner les embûches de la vie. Apprendre à résoudre le conflit enseigne le respect (regarder à deux fois) pour trouver une issue honorable, ce qui est souvent plus important que la raison du conflit.

La résolution de conflit installe une dynamique qui perdure dans le temps.

La médiation de la parole permet d’élucider le vrai désir de chacun et d’exprimer sa nature profonde. C’est souvent en disant que les choses se clarifient. Progressivement il devient possible de se positionner à partir de nos besoins plutôt que des reproches que l’on fait à l’adversaire. C’est à partir des besoins que naissent les conflits c’est par cette porte qu’ils peuvent aussi être résolus. (2)

Le médiateur devra discerner entre le symptôme, qui est la partie émergente de l’iceberg que l’on voit en surface et qui cache le problème à résoudre et le besoin non satisfait tapi dans la profondeur.

Il existe deux visions du conflit: la plus classique pense qu’il est nuisible « qu’il faut l’éliminer » ce qui passera par « chercher le coupable » peut-être pour l’éliminer! Au moins lutter contre c’est une démarche de destruction où le passé est plus important que l’avenir. L’autre vision aborde le conflit comme une opportunité de croissance qui permet de faire évoluer les relations où plutôt que de « chercher le coupable » on va « chercher des solutions ». C’est une ouverture à la créativité, une démarche de construction où l’on devient co-créateur, l’avenir prenant le pas sur le passé.

Source:

(1) Jean Monbourquette « Pardonner pour guérir » éd. Sonothèque-Média, 31510 Sauveterre.

(2) F. Paul-Cavallier « Jouons » la pédagogie de la coopération, éd. Jouvence.



« Ne gardez aucune dette envers personne, sauf la dette de l’amour mutuel, car celui qui aime les autres a parfaitement accompli la Loi. L’amour ne fait rien de mal au prochain. » (Romains 13,8.10)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Cinquième élément : la Quintessence   Lun 07 Mai 2012, 23:12

Bonsoir Volundarson,

Pourrais-tu développer ta pensée sur le coté "technique" de la quintessence ?

Citation :
les alchimistes ajoutent un cinquième élément : la quintescence, mais ce n'est que " technique ".
Et qu'est, pour toi, le cinquième élément ?


Bienvenue à toi !



Dernière édition par douceur le Lun 14 Mai 2012, 12:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LE LIEN ORIENT-OCCIDENT   Lun 07 Mai 2012, 23:39

Bonjour Douceur et merci pour ta question.

J'utilise le terme "technique" parce qu'il n'a pas réellement été ajouté, il a toujours été présent de manière induite dans l'hermétisme des textes, il se bâtit à partir des composantes soleil et air. ce concept est parfois rattaché au terme éther ( cf Wikipédia ), il évoque en fait le milieu sans forme mais générateur de forme ( prima materia ).

De manière plus imagée, l'air soumis à la chaleur croissante voit ses molécules entrer dans des états énergétiques croissants provoquant une dislocation progressive de toutes les liaisons physiques entre particules ultimes ( cf plasma ), jusqu'à des états thermodynamiques proches de l'énergétique " immatériel " ,ce qui n'est pas sans faire penser d'une part au vide/tout des origines mais aussi à l'univers baigné de lumière des périodes précréationnelles.

En espérant avoir pu exprimer de manière compréhensible ce qui n'est qu'une conclusion personnelle basée sur des exégèses personnelles, je te salue cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LE LIEN ORIENT-OCCIDENT   Mar 08 Mai 2012, 09:01

Je me réfère au message de " Lepluspetit " du 25 février 2012 .

Je le trouve d'un intérêt capital, l'homme possède réellement une femme spirituelle en lui, tout comme la femme possède un homme spirituel en lui, celà ne fait absolument aucun doute ( à 99,99% bien sûr) quoique pouvant être considéré comme relevant du concept. Enoïa...... Anima ......../ Enoïa........Animus ( cf "les racines de la conscience" de CG Jung et autres titres du même auteur ).

Certains textes sacrés révèlent d'ailleurs que pour l'homme, il n'y a pas d'éveil possible sans activation de son archétype inverse féminin : l'anima.

L'anima ( aussi traduit par âme ) est véritablement pour l'homme, le véhicule pemettant l'accès à sa nature profonde, à son âme et partant , à sa mémoire collective , sa participation mystique ( Lévy Bruhl).

En mythologie germanique , c'est la Déesse Freya qui joue ce rôle, elle active chez Odin sa capacité à atteindre la mémoire collective ( son inconscient collectif ) en lui enseignant le "Seidr" ( un extatisme proche de la transe ), la lecture de poëme eddiques permet de s'en assurer ( la Volupsa , Baldradraumar,.....).

Ce mécanisme n'est pas à sens unique car cet échange permet à la femme ( non encore éveillée ) d'atteindre son propre éveil par activation de son archétype inverse masculin ( animus ) , en mythologie germanique elle prendra alors le nom de Frigg épouse de Odin.

Mais attention, il faut que cette projection soit consciente car inconsciente, elle amène à confondre son conjoint, fût-il temporaire avec une divinité et en exiger les même caractéristique, ce qui est destructeur pour le couple.

De quoi couper l'herbe sous le pied de la misogynie. La femme est l'équivalent de l'homme.

Pour ne froisser aucune susceptibilité , il est à noter que ce mécanisme peut fonctionner de la même façon entre homo-sexuels.


Dernière édition par Volundarson le Mer 09 Mai 2012, 22:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LE LIEN ORIENT-OCCIDENT   Mar 08 Mai 2012, 16:29

Peut-être que le texte qui suit n'a pas sa place dans ce dossier, dans ce cas veuillez m'en prévenir et je le supprimerai.

Je voudrais faire suite à mon post précédent anti-mysogyne et évidemment réclamant l'équilibre entre orient et occident , par une archive personnelle :

Dans un article précédent, j'ai évoqué l'importance 'un certain nombre de déterminants fondateurs de l'espèce humaine, nécessaires à sa survie dans des conditions sociales harmonisées. Il en est un qui est particulièrement fondamental et dont la remémoration risque de heurter de plein front les considérations et comportements machistes qui règnent magistralement dans nos systèmes sociaux et comportementaux. En dernière analyse, et ce de manière prégnante, l'archétype paternel règne sans contrepartie équilibrante. Cet aspect politiquement correct, des considérations bien pensantes menées dans les chaumières de la masse hyper-adaptée est à l'origine de tous les asservissements humains, qu'ils soient économiques, politiques, moraux ou pseudo-religieux. Il mène à une robotisation télécommandée des activités cérébrales de nos semblables, minant ainsi toute possibilité de développement intellectuel et spirituel de l'humanité. C'est la meilleure manière pour les hauts dirigeants d'imposer leur pouvoir et leurs vues anti-philosophiques au bétail humain dont je fais partie. Le problème auquel je fait allusion est la totale prépondérance du système de pensée patriarcal qui règne de puis l'avènement des monothéismes mal compris et mal appliqués. En réalité, comme dans tout système socio-philosophique équilibré, nulle prépondérance ne peut convenir et les archétypes paternels et maternels doivent interagir à égale intensité pour générer les enfantements moraux, sociaux , spirituels et intellectuels adapté à toute viabilité.

Un léger retour en arrière dans l'épopée humaine permet de poser les bases d'une certaine compréhension du phénomène : Durant toute la période paléolithique, c'est à dire depuis les origines, toutes les sociétés de chasseurs-cueilleurs on vécut spirituellement et pratiquement dans l'optique d'une importance équilibrée du symbolisme maternel, allant de pair avec un profond ressenti des conceptions reliées à la terre-nature, à la fécondité, au respect pour les ressources naturelles, la vie et au rôle important de guide évolutif de l'enfant humain nourri au sein et ainsi protégé.

Ce n'est qu'à l'adolescence, lorsque le rôle maternel acquiert moins d'importance, que le jeune humain peut recevoir les armes psychologique pour une vie moins dépendante par le biais des initiations ésotériques masculines. La vie du jeune adulte peut ainsi se poursuivre de manière équilibrée relativement aux polarités universelles. Le maître mot est alors harmonie et équilibre et c'en était bien ainsi. Les artéfacts archéologiques et les traces des conceptions à caractère religieux de cette époque sont bien présentes pour nous le démontrer ne fût-ce qu'empiriquement.

Ce "modus vivendi" s'est poursuivi durant la période dite "mésolithique" intermédiaire entre les économies prédatrices et l'avènement de l'agriculture ou néolithisation. Pendant approximativement trois millénaires d'agriculture, ce principe perdura encore.Les anciens mythes religieux de ces époques nous montrent des cosmogonies et des théogonies où l'aspect féminin conserve son importance par le biais de cultes conservant des rituels, épiphanies et théophanies relatives aux déesses mères, aux mythes agricoles, aux noces divines et à diverses conceptions originaires. Le renversement des ces valeurs eut lieu progressivement et trouvèrent leur sources lorsque l'homme commença à attribuer aux humains masculins une véritable divinisation. Les preuves en sont patentes dans la civilisation égyptienne notamment où le pharaon acquiert ainsi le statut de dieux vivant, avec comme exemple la divinisation de Ramsès II sur le champs de bataille de Quadesh contre les Hittites, évidemment on considéra cette affrontement comme conclu par une grande victoire de Ramsès déifié. Pour la petite histoire, cette victoire n'est pas justifiée historiquement, mais par la nécessité d'attribuer à Pharaon un statut divin incorruptible allant jusqu'à la reproduction généralisée d'effigies divines de ce pharaon ( statues en pierres des temples, bas reliefs, sanctuaire du grand temple rupestre d'Abu Simbel etc... ), ce qui ne manqua pas de faire essaimer cette conception, à l'origine religieuse, dans toutes les castes humaines et dans le système social égyptien. Heureusement, le mal n'était pas encore total puisque des mythes comme l'importante cosmogonie et théogonie héliopolitaine osirienne perdurait pour conserver l'équilibre des polarités ( culte de Isis et de l'enfant divin ). La solution de continuité attribua malheureusement un importance de plus en plus manifeste au patriarcat, s'étendit à tout le Proche Orient et émigra finalement dans toute l'Europe en accompagnant le périple des traditions agricoles. Le judaïsme était déjà de puis - 3000 ans déjà à connotation patriarcale dans son monothéisme mais restait géographiquement confiné. L'avènement des monothéismes " révélés " achevèrent le renversement des valeurs et vu le particulier envahissement occidental du christianisme on comprend l'ordre totalement séculier de nos sociétés
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LE LIEN ORIENT-OCCIDENT   Mer 09 Mai 2012, 20:54


Merci Volundarson!

Pour faire suite à quelques recherches sur lesDieux et Déesse ici en rapport avec ce post , je me permet de proposé aux lecteurs ce passage en provenance de ton forum que j'ai apprécié:


Citation :
L’immortalité de Zoroastre

Comme nous l’avons indiqué, le fondement de la doctrine de Zoroastre est constitué par la bonne pensée, la bonne parole et la bonne action.

À propos de la sincérité chez les Iraniens antiques, on peut lire dans le chapitre 136 du Livre I de Hérodote :

“ Entre l’âge de 5 ans et jusqu’à 20 ans, leurs fils apprennent trois choses, la cavalerie, le tir et la sincérité. ”

De même dans le chapitre 138 :

“ Ils ne prononcent jamais de paroles grossières et ne considèrent rien pire que le mensonge ; après le mensonge, c’est le prêt qu’ils détestent, car ils pensent que ceux qui empruntent seront obligés parfois de mentir ”.

Etant donné que dans la doctrine de Zoroastre toute personne doit répondre de ses actes par la bonne pensée, et que la bonne pensée est directement liée à la culture, par conséquent les adeptes de cette doctrine doivent se soustraire à mettre en œuvre une parole quelconque de Zoroastre qui ne correspondrait pas à la science moderne. Cela constitue un autre aspect des points forts de la pensée de Zoroastre. Cependant, comme le témoignent l’histoire et les spécialistes de cette doctrine, la plupart des préceptes de Zoroastre sur la morale collective et les liens qui attachent les hommes restent encore aujourd’hui d’actualité, alors que la plupart des religions ne leur pas accordé d’importance. Par exemple :
1) L’égalité des hommes et des femmes a été soulignée à maintes reprises dans les Gathas et réalisée dans l’histoire de l’Iran antique par l’avènement au pouvoir de femmes telle que Pourandokht. Il est utile de signaler qu’en 1994, lors de la dernière réunion des pays membres de l’Organisation des Nations-Unies, autour du thème de la “ surpopulation ”, “ l’égalité entre les hommes et les femmes ” a été relevée en tant qu’un des moyens pour enrayer ce danger.
2) Préserver la pureté de l’eau, de la terre, de l’air et du feu est un autre précepte des adeptes de cette doctrine. Dans le chapitre 138 du Livre I, Hérodote souligne le souci des Iraniens à préserver la pureté de l’eau.
3) L’esclavage et la soumission de l’être humain, parfois présents dans d’autres religions, sont complètement rejetés dans la doctrine de Zoroastre.
4) Cette doctrine met l’accent sur l’importance de la récolte. Elle rejette toute idée de la paresse comme il a été souligné dans de nombreux Gathas. La paresse, vivre au crochet d’autrui, vol le bien d’autrui sont fortement condamnés. Quiconque contreviendrait ce précepte serait considéré comme oppresseur et tout le monde a pour devoir de résister face à ces oppresseurs et à lutter pour libérer l’oppressé des mains de l’oppresseurs. Chacun doit vivre suivant ses efforts et bénéficier de sa propre récolte.
5) L’idolâtrie, l’adoration de la pierre ou tout autre lieu construit, sont prohibées dans la pensée de Zoroastre. La maison de Dieu n’est pas celle construite par l’homme mais le cœur et l’esprit de ce dernier.
6) La doctrine de Zoroastre n’admet aucune oppression à l’égard des hommes, elle prêche même qu’il faudrait se soulever pour l’éliminer. De même elle n’accepte pas celle commise à l’égard des animaux et considère leur sacrifice comme un crime des hommes à l’égard des animaux.

Citation :
Pourquoi la philosophie de Zoroastre a été peu à peu oubliée ?

Il est facile de répondre à cette question. Zoroastre était opposé au commerce avec Dieu pour se pourvoir une place élevée et il rejetait le sacrifice des animaux qui constituait une source de revenus pour les dirigeants religieux. Par ailleurs, dans sa philosophie, il met l’accent sur le fait que chaque être humain poursuit sa perfection uniquement par le biais de la bonne pensée, la bonne parole et la bonne pensée. Il n’a laissé, par conséquent, contrairement à d’autres religions, aucune place aux dirigeants religions de se porter en intermédiaire entre Dieu et les hommes, de leur promettre le paradis et de leur menacer de l’enfer, et de rassembler, au passage, des sommes colossales. Selon Hérodote, Zoroastre enleva à ces marchands de religions, les temples et les maisons de Dieu qui étaient en réalité leurs propres maisons. Aussi, il ne leur restait plus aucun moyen de s’enrichir en profitant de l’ignorance des peuples, ce qui les incita à une intense animosité contre cette doctrine. Après la disparition de Zoroastre, les religieux de l’époque s’efforcèrent d’introduire de nouveaux les anciennes croyances dans sa doctrine afin d’ouvrir le chemin à l’exploitation de leurs adeptes. Ainsi, quelque temps après la mort de Zoroastre, la doctrine de Mithra et d’Anahita resurgit en Iran, de sorte que Xerxès adorait non seulement Ahuramazda mais également Mithra et Anahita et contrairement aux principes de Cyrus et de Darius le Grand, après avoir conquis les Grecs, il ordonna la destruction des temps d’Athènes, ce qui conduisit Alexandre le Macédonien, après la défaite des Acéménides, à ordonner d’incendier Takht-é-Djamshid et les bibliothèques de l’Iran, pensant ainsi détruire la pensée sublime de l’Iran. Par ailleurs, désirant faire profiter les Grecs de la science et de la philosophie des Iraniens, il ordonna de traduire, avant de les faire détruire, un nombre important de traités se trouvant dans les bibliothèques. Ces traités ont constitué une partie des fondements de la science et de la philosophie occidentale.
Les Arabes ont fait de même après l’invasion de l’Iran et la défaite des Sassanides. Partout où ils ont trouvé un traité ou un écrit, ils l’ont détruit par le feu ou par l’eau. Ils ont empêché les Iraniens de parler en farsi afin de les éloigner de leur racine culturelle pour qu’ils leur soit asservis à jamais comme les peuples de l’Egypte et de la Syrie. Or, avant qu’elle soit éteinte, la langue farsi fut ressuscitée par Ferdowsi Toussi. De même, pour assurer leur domination absolue sur les Iraniens, leurs Arabes leur imposèrent l’Islam et, dans ce contexte, ont massacré les Zoroastriens, sous prétexte qu’ils étaient adorateurs du feu. Malheureusement, l’œuvre des Arabes se poursuivit longtemps par les musulmans intégristes. Ce n’est qu’à l’époque de Réza Chah Pahlawie le Grand que fut mis fin à l’oppression contre les Zoroastriens et les adeptes des minorités religieuses en Iran. La parole et la philosophie de Zoroastre retransmis oralement pendant plusieurs siècles, ont été infiltrées des pensées et des préceptes qui n’ont aucun lieu avec les principes fondamentaux de l’enseignement de Zoroastre. Ceci fut principalement l’œuvre des marchands de religion qui recherchaient leurs propres intérêts. Ainsi certaines rites et philosophies des religions de Mithra, Anahita et Zarvan ont été introduites dans cette doctrine et lui ont porté préjudice. Aujourd’hui, les études linguistiques démontrent que de nombreux vestiges d’Avesta n’ont aucun lien avec les préceptes de Zoroastre et qui ont été ajouté à travers le temps. Sans doute, les spécialistes des Gathas et les liturgies de Zoroastre sont parfaitement conscients que les rajouts des ennemis de Zoroastre et des marchands de religion à cette philosophie comme le “ Vendidâd ” ne sont pas admis par les zoroastriens. On percevra la véritable nature de la philosophie de Zoroastre lorsque les linguistes et les chercheurs de la doctrine de Zoroastre purifieront ses liturgies et exploiteront les tablettes des époques de Cyrus et de Darius restées à l’abri des ennemis de l’Iran.

Pourquoi la doctrine de Zoroastre retrouvera sa magnificence ?

Sans doute, avec le développement de la science, de la culture et de l’intelligence, les êtres humains formuleront des questions qui dévoileront les supercheries des marchands de religion. Omar Khayyam, mathématicien, philosophe et poète iranien écrivait :
Sur mon passage, Tu as mis d’innombrables pièges
Tu dis que je te prends dans tes bras dès que j’y mets les pieds
Rien n’échappe à Ta volonté dans ce monde
Tout vient de Toi et Tu m’accuses d’être pécheur
Ou :
On dit qu’au jour du Jugement Dernier il y aura enquête
Et que le Créateur sera sévère
Mais de la Bonté absolue on n’attend que du bien
Ne t’en fais pas la fin sera heureuse
Il répond ainsi aux spéculations des marchands de religion. C’est alors que les esprits intelligents demandent : pourquoi les religieux dans les différentes religions prétendent être les seuls entremetteurs du paradis et avoir été mandatés par Dieu pour vendre des parts de celui-ci aux humains en échange d’une participation pécuniaire. Pourquoi les chefs de file d’une religion prétendent que ceux des autres religions sont des égarés destinés à l’enfer. De même, ces esprits clairvoyants se demandent : pourquoi, Dieu, créateur d’un univers si vaste que l’esprit humain est incapable de délimiter, aurait-il eu besoin de représentant pour guider quelques milliers ou quelques millions d’êtres humains. Sans doute, si nous utilisons notre intellect et notre conscience pour nous libérer des marchands des religions, un terme sera mis aux guerres sanglantes des religions à travers le monde. Car, comme l’affirme le philosophe et le poète iranien, Hafez :
Ne prends pas en considération les conflits intestinaux des sectes
Car, n’ayant pas trouver la vérité, elles se sont dirigées vers la fabulation
Les tenants des différentes religions ont toujours essayé de profiter de nos forces intérieures en vue de prouver la véracité de leur religion. Par exemple, l’effet d’Androphine (un produit équivalent à la morphine) produit par le cerveau et qui conduit l’être dans un état d’extase, l’autosuggestion, le lavage de cerveau ou l’effet du Placebo (substance inactive utilisée dans la guérison des malades) découvert par la médecine depuis plusieurs années, sont autant de moyens utilisés par les chefs de files des différentes religions pour attirer leurs adeptes. Il est à souligner que dans les religions toute question relative à la nature et aux fondements des préceptes est expressément prohibée, métamorphosant ainsi l’homme en un animal sans intelligence et sans capacité de réflexion. Etant donné que, parallèlement au développement de la science et de la culture, de plus en plus seront nombreux ceux qui se libéreront des chaînes de croyance aveugle des religions et que les plus clairvoyants s’avanceront vers la doctrine de Zoroastre par le biais de la bonne pensée, la bonne parole et la bonne action, celle-ci retrouvera sa magnificence d’antan. Alors, peu importe le nom que sera donné à la nouvelle doctrine.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LE LIEN ORIENT-OCCIDENT   Jeu 10 Mai 2012, 00:54

Il est à noter que les Gathas sont maintenant entièrement traduits en anglais et vont l'être sous peu en français, les pensées originales du Zoroastrisme sont donc maintenant disponibles au public, complètement expurgées.

Je n'ai plus l'édition anglaise en tête, mais c'est une merveille ! ...... et une chance à ne pas rater.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LE LIEN ORIENT-OCCIDENT   Jeu 10 Mai 2012, 08:10

Bonjour,
je l'ai acheté il y a quelques mois dans ce format poche en français:


Les Gathas : Le livre sublime de Zarathoustra (Spiritualités vivantes):
Présentation de l'éditeur
Zarathoustra (ou Zoroastre) est le grand oublié de l’histoire des religions. Inventeur du monothéisme il y a 3700 ans, il a donné naissance à la religion des empires perses jusqu’à l’avènement de l’islam.Il a fallu attendre le XIXe siècle pour que soit enfin déchiffrée la langue des écrits originels de Zarathoustra, les Gathas, langue oubliée depuis des millénaires par les zoroastriens eux-mêmes. Le message de ces hymnes d’une grande poésie se révèle étonnamment moderne. Apôtre de la Justesse et de la Pensée Juste, les deux premiers attributs de ce Dieu unique qu’il appelle Ahura Mazda, Zarathoustra veut mener hommes et femmes vers une vie heureuse et dénonce la corruption des élites politiques et religieuses, les faux dieux et les sacrifices sanglants.Les plus grands philosophes grecs se réclamaient de lui, tandis que le judaïsme et le christianisme ont puisé à sa source les notions fondamentales de paradis, d’enfer, de royaume de Dieu.Khosro Khazai Pardis, l’un des grands spécialistes de ces textes et zoroastrien lui-même, nous livre ici une superbe traduction de ces hymnes qui ont fondé le monothéisme. Il nous explique également leur histoire, la philosophie qui s’en dégage et leur influence à travers les siècles.
Biographie de l'auteur
Khosro Khazai Pardis est le directeur du Centre européen d'études zoroastriennes (Bruxelles). Docteur en archéologie, en histoire de l'art, des civilisations et des philosophies orientales (Université libre de Belgique et Université de Gand), il est l'auteur de nombreuses publications universitaires (notamment aux Presses universitaires de Louvain) sur la philosophie zoroastrienne.
Editeur : Editions Albin Michel (28 septembre 2011)
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LE LIEN ORIENT-OCCIDENT   Ven 11 Mai 2012, 08:52

Sohrawardî, philosophe musulman,par Henri Corbin
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LE LIEN ORIENT-OCCIDENT   Lun 24 Sep 2012, 21:10

François Favre a publié de nouveaux articles sur son blog, où vous pouvez vous inscrire à sa news:http://mani.blogspirit.com/archive/2012/09/index.html Voilà un retour attendu en ce qui me concerne!Ecouter aussi Mani sur France Culture (16/9/2012) : Les racines du ciel, émission de Frédéric Lenoir et Leili Anvar
ici

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Grok



Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 207
Date de naissance : 31/12/1975
Age : 41
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: LE LIEN ORIENT-OCCIDENT   Mer 26 Sep 2012, 01:23

Eh bé !... Ça faisait 5 ans qu'il n'avait rien publié sur ce blog très riche !...
Revenir en haut Aller en bas
 
LE LIEN ORIENT-OCCIDENT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» projet musical métissage orient occident
» Qui sera vainqueur entre l'occident et l'orient lors d'une guerre ?
» Arte - De l'Orient à l'Occident
» René Guénon: Orient et Occident
» LA SIGNIFICATION DE L'ÉPIPHANIE EN ORIENT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Partages-Recherches-Eveil du Soi...-
Sauter vers: