ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 traverser la personnalité ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: traverser la personnalité ..   Jeu 01 Mai 2008, 22:35

Traverser la personnalité pour rejoindre l’Être


<BLOCKQUOTE>
Traverser la personnalité pour rejoindre l’Être
Une fois arrêtée la roue (voir texte du 19 avril) par une présence accrue on tache donc de se libérer de notre attachement à la vie sous les formes que l’on a connues, c'est-à-dire celles du règne de la personnalité (personne alitée) et de son lot de souffrances. Mais concrètement, cela veut dire quoi et comment peut on faire ?</BLOCKQUOTE>

<BLOCKQUOTE>
Nous pouvons illustrer cela de la façon suivante. Nous vivons dans un couloir étroit avec face à nous la marionnette de notre personnalité obstruant tout l’horizon. Au plus éloigné de la lumière, nous sommes tellement fatigués que nous sommes même allongés ou recroquevillés dans ce couloir, les yeux fermés, endormis par une sorte de chloroforme qui nous est quasiment obligatoire pour supporter l’état de non être dans laquelle nous survivons depuis bien trop longtemps. Lorsque l’on commence un travail personnel, on sort doucement de cette léthargie. Et on a même le sentiment que la vie devient plus difficile. Effectivement, en commençant à ouvrir les yeux et à se redresser on entre en contact avec la réalité de nos souffrances. Beaucoup s’arrêtent là et retournent même au sommeil. Ceux qui sentent que de toutes les façons cet état de survie n’est plus acceptable se redressent progressivement en libérant leurs corps des premiers carcans.
Une fois debout il est nécessaire d’injecter de grandes doses d’amour pour avoir la force de regarder en face la marionnette qui s’agite devant nous. Car oui, elle s’agite, et plus nous avons d’amour pour nous, plus elle s’agite afin d’obstruer toute visibilité au-delà d’elle mais aussi de nous amener à détester ce que nous voyons en elle. Tous ces schémas, ces souffrances, ces petitesses, ces aveuglements qui ont fait notre quotidien depuis bien longtemps. Seul l’amour de nous même peut nous permettre de continuer à ouvrir de plus en plus les yeux.
Mais là encore, l’ego et la personnalité nous tendent un double piège : d’abord ils appuient sur nos plus grandes peurs, nos plus grandes et plus ancestrales souffrances (peur d’être seul, sentiment de devoir quitter ceux que l’on aime, mort, etc…) afin de nous pousser à cesser d’avancer .Ils tentent même de nous attacher à ce que l’on voit. Mais surtout, faisant semblant de céder, ils nous invitent à nettoyer une à une ces souffrances, dans les corps, gagnant ainsi de façon insidieuse un temps qui leur est précieux. Car pour la personnalité, au bout du chemin, il y a la mort.
C’est là que réside une clé essentielle de cette compréhension : IL N’EST PAS NECESSAIRE A CE STADE DE NETTOYER UNE A UNE TOUTES LES SOUFFRANCES ENGENDREES PAR L’IDENTIFICATION A LA PERSONNALITE ET AU PASSE.
Ce nettoyage se fera par l’ancrage dans le corps de la conscience (car le but ultime est bel et bien de vivre la conscience dans le corps physique). Mais à ce moment là, nous serons bien mieux équipé pour finir le nettoyage et aurons la force de le traiter par grandes phases.
Ce que je dis donc ici, c’est qu’à un certain point, debout dans ce couloir face à la marionnette de notre personnalité, on a acquit suffisamment d’amour de nous même pour avancer vers cette marionnette, cœur ouvert. On a suffisamment de foi en la vie que l’on peut avancer en regardant au-delà de la personnalité, au début un peu comme on le fait pour observer une aura, puis par la suite, au travers de la marionnette. On avance, ouvrant toujours plus notre cœur à nous même, ne regardant pas les détails, frein terrible, mais la globalité de notre courage d’avoir choisi de s’incarner. On rejoint la marionnette, on la pénètre et on commence à voir au-delà. Et là on réalise l’illusion de ce couloir car derrière la marionnette, le couloir s’élargie vers l’infini, comme la sortie d’une trompette et on commence à voir la lumière, la lumière de notre être.
Un fil se tend ou se redécouvre entre notre être et nous même. Un fil unique. De ce lien redécouvert vient la force de poursuivre et finir le nettoyage dans les corps physique et éthérique. Comme si par ce câble, un flot d’amour, une douce mais puissante tornade blanche vient nettoyer notre intérieur encore souffrant. De grandes et belles émotions peuvent nous toucher, parfois même nous submerger, mais c’est tellement bon de se sentir aimer….par soi, ou plutôt par Soi.
La suite ? Je ne sais pas encore car j’en suis là. Mais ce que je sens en moi avec ce magnifique lien retrouvé c’est que le chemin s’est considérablement agrandi, que la marionnette est toute petite et que la puissance joyeuse de la vie pointe son nez.
Traversons ensemble la marionnette de la personnalité pour aller vers l Être. Et le proverbe pourra devenir « plus on Est de fous, plus on rit ! »
Eric Pession
www.terredelumière.org
Ce travail sera proposerer cet été du 11 au 14 juillet à Coligny en France par Eric Pession</BLOCKQUOTE>






Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes…
Vous avez un Libre Arbitre, alors utilisez le!
Revenir en haut Aller en bas
 
traverser la personnalité ..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La personnalité préférée des Français........en prison !
» Comment faire face à différents types de personnalité
» Infos: Les 10 personnalités pathologiques
» Quel personnalité shizoïde avez vous??
» Personnalités Végétariennes/liennes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Partages-Recherches-Eveil du Soi...-
Sauter vers: