ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le débat contradictoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Ven 09 Mai 2008, 08:47

La haine et la peur sont dans le refus du débat contradictoire.
Débat contradictoire que l'on tourne en procès d'intention lorsque l'on ne veut pas écouter.

Réaction paradoxale qui se réveille lorsqu'on stimule l'émotionnel.
S'en suis en général, une autre réaction qui est alors invévitablement le reflet de ce que l'on pense.
"vérité déclic"

Le vrai visage se révèle.
C'est comme une résonnance magnétique et là, l'expérimentateur a devant lui la partie honnête de la personne observée.

Révélations !
Déceptions !
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Ven 09 Mai 2008, 11:46

Voilà qui est fort bien exprimé!

Merci à vous deux, Infomystères et Yaris.


Le Coeur en effet, est dialectiquement le lien émotionnel, de l'énergie inclusive: le Yin, le Lien.

Il y manque l'autre polarité dialectique, celle de la séparation interpersonnelle, constituée par le mental: le Yang, la Séparation.

Lorsqu'on ouvre le Lien, le Coeur, en réfrénant la possessivité à l'égard de soi et autrui, alors on affirme la Séparation personnelle, et de ce fait, la Sagesse, qui est l'équilibre dialectique entre le Lien et la Séparation, s'affirme dans le mental.

La Sagesse est le mental dialectique, le mental dont la spéculation causale abandonne la linéarité, pour épouser la circularité, et peut alors rencontrer alors le finalisme Emotionnel.

Dialectiquement, la vérité est la réalité non-dualiste, paradoxale, qui allie unité et multiplicité. Il n'y a pas deux êtres, il n'y en a pas un seul, mais les deux à la fois, et plus que cela.

C'est le modèle dialectique universel de l'"Oiseau", qui est la nature de l'ensemble de la conscience collective, aussi bien que de chaque couple de polarités qui la composent, et ceci nous renvoie donc à une nature fractale.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Ven 09 Mai 2008, 13:47

J'ai volé au-dessus des mers
Elancée dans les vallées profondes
Donnée aux vents chantant
Mon coeur vibrant
aux cordes d'un violon

Mais avec toi !

En spirales, tournoyé
Les yeux dans le ciel
Plus haut
Plus beau

Tu m'as porté
des étoiles musicales
en résonance
aux milles couleurs
survolées

Tu m'as aimé ....



Oui, c'est un poème.
Que je poste ici et non ailleurs...
Parce que laissant libre cours ressenti !
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Ven 09 Mai 2008, 14:28

Bonjour Yaris,


Je comprends bien les impulsions des ressentis, mais d'un autre côté, tu conviendras que ça ne facilite pas vraiment la clarté de lecture de sujets tels que ceux-ci...


C'est un charmant petit poème, mais peut-être eût-il été plus à sa place dans la section "Ecrits personnels - Citations" ?


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Juliette

avatar

Féminin
Gémeaux Chat
Nombre de messages : 157
Date de naissance : 08/06/1963
Age : 54
Localisation : France
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Ven 09 Mai 2008, 16:10

Bonjour à toutes et tous,

Steph,

Pour poursuivre sur la sagesse j'en suis venue à me demander en quoi l'importance de la dialectique, cela m'a fait joindre l'idée de la maïeutique soit comment naît la pensée sagesse telle que vue par Socatre (dont Platon a exprimé des discours). Et en voici l'extrait d'une explication tirée de ce site,

Socrate la maïeutique et nous : "http://antomoro.free.fr/artlal/txtlal/socrate/socrate_am_v2.3.html"

"Sa mère (Phénarète) était sage-femme : elle accouchait les corps. Lui, il laisse tomber le métier de sculpteur pour accoucher les esprits. C'est comme ça, ex abrupto, qu'on présente couramment les choses, et ce n'est pas faux, quitte à comprendre ce qui est impliqué.

Accoucher = maieusthaï --> maïeutique, le nom donné à la méthode socratique.

Cette méthode n'est pas seulement une discipline intellectuelle, un ensemble de règle de pensée pour parvenir à la vérité : elle est sa vie même. Inséparabilité de la pensée et de la vie. Méthode = chemin, voie, route,
rue (odos), au sens de cheminement dans Athènes et de voie morale et intellectuelle. Chemin de vie et de pensée comme questionnement auprès de ses contemporains, et enquête intellectuelle en vue de la vérité. Répondre à : « qui est Socrate ? » c'est répondre à la question de la maïeutique."

Et ...

Extrait de ce site : "http://www.memo.fr/article.asp?ID=PER_ANT_002"

"Sujets et style des dialogues

Les dialogues platoniciens présentent tous une forme de «drame» philosophique, centré sur l'examen d'un problème. Celui-ci peut évoluer vers une résolution ou vers la conclusion qu'une solution est impossible, ce que Platon désigne comme «aporie».

Chaque dialogue platonicien est consacré à un objet particulier (par exemple, la piété dans l'Euthyphron, la rhétorique dans le Gorgias, l'amour
dans le Banquet, la justice dans la République ou le plaisir dans le Philèbe), même si de nombreux autres thèmes s'y trouvent abordés.

Socrate apparaît souvent comme le maître de la discussion, qui pose des questions, critique les réponses apportées et se montre expert en cet art du
dialogue que Platon appelle «dialectique». Dans les derniers dialogues, Socrate s'efface derrière la figure énigmatique de l'Etranger d'Elée (c'est le
cas du Sophiste et du Politique) ou de l'Athénien (dans les Lois). Mais le dialogue philosophique n'est pas, comme ce sera le cas chez les auteurs du XVIIIe siècle, un simple artifice d'exposé. Guidé par la recherche de la vérité, il suit un cours sinueux - ralenti par des digressions - que l'ironie socratique rend parfois incertain. "


J'en suis venue à penser l'importance sur quoi s'appui effectivement la recherche de la vérité, soit l'essence même de la sagesse de l'être qui est véhiculée par le mental. Et l'amour celui du coeur de l'être, j'en conviens.

C'est d'ailleurs pour cela que Jung un employé une dialectique du soi pour ses propres recherches.

Ici, je fais la part du masculin et de féminin, je ne sais pourquoi, mais cet aspect de situer la sagesse et l'amour j'en viens à me demander la part du masculin et du féminin dans tout cela. Car Socrate en cela parle de maïeutique, d'accouchement de soi, du qui suis-je ?

Belle après-midi à vous toutes et tous,sunny

Juliette
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Ven 09 Mai 2008, 16:53

Je comprends bien les impulsions des ressentis, mais d'un autre côté, tu conviendras que ça ne facilite pas vraiment la clarté de lecture de sujets tels que ceux-ci...


C'est un charmant petit poème, mais peut-être eût-il été plus à sa place dans la section "Ecrits personnels - Citations" ?



....Et de libérer la créativité des masses, comme on dit quand on veut impressionner… qui, au fait ?
F. Giroud, Si je mens, p. 195 (1972).

Tout doit être rangé à sa place ...Les poêmes avec les poêmes, citations avec citations, idiots avec idiots, etc...

Non, je trouve que ce poême est bien ici à sa place... Quant à facilité une clarté.... Ne le fait-il pas, ce poême charmant que j'ai écrit ?

....En spirales, tournoyé
Les yeux dans le ciel
Plus haut
Plus beau

Tu m'as porté
des étoiles musicales
en résonance
aux milles couleurs
survolées.....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Ven 09 Mai 2008, 17:05

"Le conseiller qui veut éveiller la pensée du mal dans une âme (…) tournera autour du cœur qu'il veut corrompre, et, comme Socrate, par des interrogations habiles faisant naître dans l'âme des autres les pensées qu'il avait lui-même, ainsi le conseiller perfide, par une sorte de maïeutique morale, accouchera l'âme prête au crime (…) "
Pierre Janet, in Revue des Deux-Mondes, 15 sept. 1875



Accouchement de soi avant ou après ?

La manière dont on capte une représentation de soi s'imprègne dans notre mémoire à partir de bribes de réel fournies par notre entourage.

Mécanismes d'échecs
Echec et mat

Racine du Mal ?

L'enfer en héritage ?

Non merci...

Donc ?

AIMER....C'est déjà agir !
C'est s'offrir son premier bonheur d'appartenance ; une bribe musicales, un fragment d'image, ce sentiment nouveau de bien être, de force paisible, d'agrandissement de soi..

La parole d'amour transmet ce qu'elle met en lumière et participe aux récits et à la contagion des mondes mentaux.

Aimer, reste, cependant pour certain, un archétype priimitif qui sous-entend une lascivité bien délimitée or :

Etre capable d'un amour latérialisé ...

Je suis !
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Ven 09 Mai 2008, 18:29

Citation :
Tout doit être rangé à sa place ...Les poêmes avec les poêmes, citations avec citations, idiots avec idiots, etc...

En effet, Yaris... cela permet de retrouver plus facilement des références, sans qu'elles ne soient noyées dans un capharnaüm, qui peut-être ne manquerait pas de charme, mais se révèlerait peu pratique et peu cohérent.

Pour prendre un simple exemple:

La plupart des articles de ma section sont corrélés entre eux par la dialectique de la perception. Cela forme globalement une théorie cohérente.

Lorsque je réponds aux interventions, ou bien encore écris de nouveaux articles, je fais souvent référence à d'autres articles. Et il est alors très utile que ces références dont j'ai besoin, et dont certains lecteurs(trices) auront peut-être besoin, ne soient pas perdues au milieu d'interventions pittoresques.

Je te demande donc de bien vouloir respecter les rubriques du forum, et le travail que tout un chacun y investit.

Merci d'avance.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Ven 09 Mai 2008, 19:24

Sphinx a écrit :

"Je te demande donc de bien vouloir respecter les rubriques du forum, et le travail que tout un chacun y investit"


Merci et je te renvoie la balle.

Le monde vivant connaît la maxime "pour vivre heureux, vivons cachés". Toute forme qui émerge du magma terrestre attire la foudre. Tout individu qui sort de la masse vivante stimule les prédateurs. Toute idée qui sort du ron ron intellectuel ou qui ne va pas dans le sens de l'autre ,(un capharnaüm), parcequ'il ne la comprend pas ou ne voit pas où l'autre veut en venir, suscite la colères "des imprécateurs".

Mais quand tous les individus se protègent et rentrent dans le rang, l'espèce entière s'adapte et cesse d'évoluer.
A l'inverse, lorsqu'un individu tente l'exploration de nouvelles formes du vivant, il prend un risque individuel qui peut faciliter l'évolution du groupe.

Tout créateur sort de la norme. Toute innovation est anormale.

On pourrait modifier l'adage et dire :
"pour vivre heureux, vivons soumis"

à condition de confondre bonheur et bien être...



Propose à Ambre, qu'elle te fasse un emplacement spécifique pour ton travail sans qu'on puisse y mettre de commentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Ven 09 Mai 2008, 19:59

Bonjour Yaris,


Tu fais allusion à l'individuation, par exemple telle que Jung l'a décrite, mais aussi telle que je l'aborde dans la Dialectique de la Perception.

Voici un extrait de ce sujet:

Citation :
- La projection de liens non marginaux dans la sphère matérielle rigidifie la souplesse de la liberté causale individuelle. On aboutit alors à un causalisme erroné, partiellement collectif, subi comme un consensus physique collectif contraignant, et s'exerçant par l'entremise de l'identification au corps physique. La richesse plurielle, l'authenticité causale, l'originalité d'expression s'appauvrissent dans un conformisme collectif.

Le début de l'extrait est peut-être un peu ardu à comprendre, mais je suis disposé à fournir toute explication nécessaire.


En fait, ce que tu dis :

Citation :
Toute forme qui émerge du magma terrestre attire la foudre. Tout individu qui sort de la masse vivante stimule les prédateurs. Toute idée qui sort du ron ron intellectuel ou qui ne va pas dans le sens de l'autre ,(un capharnaüm), parcequ'il ne la comprend pas ou ne voit pas où l'autre veut en venir, suscite la colères "des imprécateurs".

... s'applique parfaitement à moi...

Je suis totalement hors norme, entre autres dans ma pensée. Et ce n'est pas juste moi qui le dit...

Mais là où je ne suis pas d'accord, c'est quand on tente de faire rimer l'individuation (originalité) et le chaos (capharnaüm), qui est une expression débridée, artificiellement désinhibée, et en fait faussement libérée.

Il n'y a pas de liberté sans cohérence. Et la cohérence ne rime pas avec conformisme, mais avec respect de soi et des autres.


Citation :
Propose à Ambre, qu'elle te fasse un emplacement spécifique pour ton travail sans qu'on puisse y mettre de commentaires.

D'autres membres du forum interviennent régulièrement avec respect et pertinence dans cette section , et il n'y a donc pas de raison pour qu'on modifie son fonctionnement juste parce que tu n'acceptes pas les règles de convivialité de ce forum.

Je te demande donc à nouveau de bien vouloir respecter les rubriques et le travail des autres.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Ven 09 Mai 2008, 20:30

Je ne te manque ni de respect, quant à la pertinence, je ne pense pas en manquer, loin de l'un et là et je pense pour le coup qu'il est irrespectueux de ta part de faire croire le contraire.

Je t'amène sujet à réflexion et surtout sur un chemin sur lequel tu t'engages avec prudence car tu n'as pas l'habitude du débat contradictoire ou plutôt tu en as peur.

Que tu sois hors norme ne sous entend pas que l'on doive se prosterner et acquiéser à tes règles.

Ton travail n'est pas plus qu'un autre et bien prétentieux de croire le contraire et de juger ce qui peut-être pertinent et ce qui ne l'est pas.

La prétention égotique s'amène doucement comme suite à ce sujet que tu chéris tant et que tu veux bien partager dans un dialogue unilatéral.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Ven 09 Mai 2008, 20:32

Sphinx a écrit:



Je suis totalement hors norme, entre autres dans ma pensée. Et ce n'est pas juste moi qui le dit...steph

Que celui qui se dise "hors norme" ...est en fait très" dedans la norme", c'est à dire ultra-rigide ..car le manque de contraintes et de cadre indique , selon le sens théoricien, une raideur selon un propre cadre personnel inadaptable à la société et au collectif.

fraaternellement , ARABELLE
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Ven 09 Mai 2008, 21:00

Bonjour Arabelle,


Citation :
Que celui qui se dise "hors norme" ...est en fait très" dedans la norme", c'est à dire ultra-rigide ..car le manque de contraintes et de cadre indique , selon le sens théoricien, une raideur selon un propre cadre personnel inadaptable à la société et au collectif.

Tu confonds l'éthique indispensable de la reconnaissance et du respect interpersonnel, caractéristique de l'individuation, avec la rigidité intrapsychique qui est le symptôme d'un manque d'individuation.

On voit donc que d'un côté il y a le cadre justifié du respect interpersonnel, et d'un autre le cadre caricatural et inadapté de la rigidité intrapsychique.

L'un signale l'individuation par l'intégration de la réalité personnelle d'autrui. L'autre signale le manque d'individuation par le manque d'intégration de la réalité personnelle d'autrui.

Et il ne faut donc pas confondre les deux.

L'originalité de ma pensée n'est pas exclusive, elle n'exclut pas la réalité d'autrui, au contraire. A mon sens, la vraie spiritualité ne peut se faire que par intégration.

Mais d'un autre côté, justement, la convivialité et le respect interpersonnel impliquent une certaine éthique lorsqu'on intervient dans un espace public.

Sans règles de convivialité, le respect interpersonnel est menacé.

La remarque que tu fais ne s'applique donc pas à moi, mais plutôt à Yaris qui pour l'instant refuse de reconnaître ces règles de convivialité, et persiste dans un schéma comportemental en fait très rigide, malgré sa forme débridée.


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Ven 09 Mai 2008, 21:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Ven 09 Mai 2008, 21:05

Bonjour Yaris,


Citation :
Je t'amène sujet à réflexion et surtout sur un chemin sur lequel tu t'engages avec prudence car tu n'as pas l'habitude du débat contradictoire ou plutôt tu en as peur.

Tu n'es, le plus souvent, pas dans le débat contradictoire, et en effet, cela apparaît de plus en plus comme un manque de respect interpersonnel.

Non pas qu'une intervention un peu "envolée" soit problématique, de temps à autre.

Mais dans ton cas, cela se systématise, et est assez ciblé de plus. Donc, je réitère ma demande de respecter les rubriques, et le travail des contributeurs.


Merci.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Ven 09 Mai 2008, 22:42

Sinon quoi, tu vas me boycotter ???
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Ven 09 Mai 2008, 22:43

contributeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Sam 10 Mai 2008, 01:26

Citation :
Sinon quoi, tu vas me boycotter ???

Tu te prends pour les JO ?


Contributeur:

Citation :
Abus de langage. Personne postant un article sur l'Usenet. Par extension, toute personne apportant sa pierre à une oeuvre commune.

Une personne qui contribue, quoi!


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
infomysteres
Membre actif


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 217
Date de naissance : 04/05/1971
Age : 46
Localisation : France (47)
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Sam 10 Mai 2008, 01:50

Je vais vous raconter une histoire qui a réellement eu lieue il y a quelques années.
Cela se passe dans le métro parisien.
Des enfants chahutent des personnes. Alors l'une des personnes chahutées dit à la mère de ces enfants de leur demander de se calmer.
Cette dernière répond sèchement "Mes enfants font ce qu'ils veulent".
Quelques minutes plus tard, un voyageur -arrivant à son point d'arrivée- s'apprête à sortir de la cabine. Mais juste avant, il donne une claque à la mère des enfants qui n'ont toujours pas arrété leur chahut. Et pour se justifier il dit simplement "Quand j'étais petit ma mère m'a dit que je pouvais faire ce que je voulais."
Après cela, la mère vexée a rappelé à l'ordre ses enfants.

Dans cet exemple, il n'y a pas eu de débat contradictoire.
Mais parfois, un simple acte vaut tous les discours du monde...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Sam 10 Mai 2008, 02:38

Bonjour Infomystères,


Hélas, il y a de la violence dans cette histoire. Et même si j'en comprends bien l'esprit, cet acte-là ne me va pas.

Mais il est certain qu'un enfant qui cherche les limites finira par les trouver tôt ou tard. Car qui cherche trouve, c'est bien connu...


Amitié à toi,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Sam 10 Mai 2008, 08:27

Je ne me prends que pour Yaris postant sur un site virtuel et que se laisse pas raconter n'importe quoi.

CONTRIBUTEUR mot argotique qui n'est pas dans le dictionnaire et dont la définition suivante est plus appropriée au dit sujet avec lequel je tente un échange et qui aime à sa faire remarquer:

dont le principal objectif est de faire un maximum de bruit.
ET


...Et pas plus que le chrétien ne doit chercher à obtenir conciliation de deux vérités contradictoires, telles que prescience de Dieu et libre arbitre individuel : de même devons-nous protéger en nous toutes les antinomies naturelles et comprendre que c'est grâce à leur irréductible opposition que nous vivons. Gide, Journal, janv. 1925, p. 802.

Donc contributeur du on dit :

quand monte la pression...
la compassion se trouve une compensation ?

mais que fait l'axe-déo-dorant de la force de l'esprit du tout-con-venant ?

oh-bah...

il y a bien quelques équilibristes intégristes...
des artistes indépendantistes...
des artisants de la non-violence...
des enfants de la décroissance...
des naturalistes non-agissants...
des penseurs du beau-milieu...
des centristes non-résistants...
des extrémistes du pacifique...
des simplets ultras-conservateurs...
des paysans de la lumière...
des maîtres de l'improvisation spontannée...
des intermittents de la liberté...
des aventuriers du temps perdu...
des amoureux invertébrés...
des scientifiques de l'inculte...
des historiens incroyables...
des assistants sceptiques...
des volontaires abstentionnistes...
des séparatistes égalitaires...
des paresseux ascentionnés...
des innocents opportunistes...
des voyageurs invisibles...
des objecteurs de conseil...
certains philosophes du non-dit...
d'autres,religieux de l'observance...
mais encore,des passants conscients de rien savoir...
et puis,c'est sans compter les autistes et autres non-humanisés...
ainsi que les extras-terriens non-motorisés,
et les inconnus qui se veulent du mieux.

bref...en raison du on-dit,
ne vous déclarez pas d'utilité quelconque...
vous pourriez être retenus contre vous
en l'intérêt politique du sauve qui peut.


oémia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Sam 10 Mai 2008, 09:43

Sphinx a écrit:


Tu confonds l'éthique indispensable ....

Et il ne faut donc pas confondre les deux.

Sans règles de convivialité, le respect interpersonnel est menacé.

La remarque que tu fais ne s'applique donc pas à moi, mais plutôt à Yaris

steph


J'ai extrait une phrase de son contexte , comme tout le monde le fait ici , pour amener une réflexion.
Il se trouve,Sphinx, que cette phrase était issue d'un de tes rédactionnels .
En aucun cas ,je n'ai émis l'hypothèse que ma remarque s'appliquait à toi ni à quiconque d'ailleurs .
Et si toutefois mon écrit le laisser penser , c'est une erreur d'interprétation.

En revanche , je sature : sans cesse lors de mes interventions , il m'a été et m'est répondu : "je confonds , je suis dans la confusion .."
ou alors : "il ne faut pas confondre .." ,

si on fait un diagnostic A.T :
l'expression normative issue du parent critique "il ne faut pas" en l'occurence n' élève ni mon "enfant rebelle" ,ni "mon enfant soumis",
mais mon "adulte" :
au vu de la confuse parole et pensée qui me caractérisent, je décide de me désinscrire de ce forum car vraisemblablement la lucidité et le discernement semblent sous monopole ( ne serait ce que par le seul cautionnement d'une unique théorie qui dégomme tout autre avis sur son passage)

A mes yeux , la pensée unique est le fondement de toute dictature, et je n'avalise pas cet état de faits dans un lieu dit de partage , et je le regrette sincèrement .

Fraternellement , arabelle
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Sam 10 Mai 2008, 11:47

Bonjour Arabelle,


Citation :
J'ai extrait une phrase de son contexte , comme tout le monde le fait ici , pour amener une réflexion.
Il se trouve,Sphinx, que cette phrase était issue d'un de tes rédactionnels .



Premièrement, il y a dans ces petits bouts de phrase assemblés, des tournures qui ne résonnent pas comme étant de moi. Mais je peux me tromper... n'y aurais-tu pas ajouté aussi de ta propre prose ?

Malgré tout, le sens est présent, mais il y manquait la nuance que j'ai précisée, et qui est d'importance.

Il s'agit de faire la différence entre ce qui est hors norme car ayant dépassé les normes en les intégrant, et ce qui est hors normes en ayant abandonné les normes en les excluant.


Citation :
En aucun cas ,je n'ai émis l'hypothèse que ma remarque s'appliquait à toi ni à quiconque d'ailleurs .
Et si toutefois mon écrit le laisser penser , c'est une erreur d'interprétation.



Cela semblait très implicite! Cette phrase était justement placée après une citation d'une de mes interventions. Et il n'y avait rien d'autre que ces deux éléments dans ta réponse. Il était donc légitime de les associer!


Citation :
si on fait un diagnostic A.T :
l'expression normative issue du parent critique "il ne faut pas" en l'occurence n' élève ni mon "enfant rebelle" ,ni "mon enfant soumis",



Le parent critique n'est pas significativement signalé par "il ne faut pas". Ce qui qualifie le Parent normatif sain est la protection. Ce qui qualifie le Parent critique malsain est la dévalorisation.

Or, lorsque des parents disent "Il ne faut pas jouer avec des allumettes" à de jeunes enfants, c'est dans un esprit de protection, et non pas de dévalorisation.


Citation :
n' élève ni mon "enfant rebelle" ,ni "mon enfant soumis"


Ce n'est pas le but ici!

L'argumentation sert essentiellement à ce que le débat contradictoire se déroule au niveau de l'Adulte. Et donc même si des synthèses normatives apparaissent dans le discours, elles seront argumentées de sorte que ce soit toujours l'Adulte qui soit sollicité au final.


Citation :
au vu de la confuse parole et pensée qui me caractérisent, je décide de me désinscrire de ce forum


C'est ton choix.


Citation :
car vraisemblablement la lucidité et le discernement semblent sous monopole ( ne serait ce que par le seul cautionnement d'une unique théorie qui dégomme tout autre avis sur son passage)


En ce qui me concerne, tout ce que je fais est d'écrire une approche dialectique qui, en ce qui me concerne, fait ses preuves tant au niveau de l'expérience que de la pure compréhension.

Je ne veux pas l'imposer, mais je n'ai d'autre part aucune raison de ne pas l'exprimer sur un forum d'échanges spirituels!

J'ai le droit d'exprimer mon point de vue à partir du moment où je l'argumente consciencieusement, ou je m'investis dans le respect de mon interlocuteur, en étant présent et engagé dans mon discours.


Citation :
A mes yeux , la pensée unique est le fondement de toute dictature, et je n'avalise pas cet état de faits dans un lieu dit de partage


Le problème de la dictature, de la manipulation des idées, n'est pas lié à l'expression d'un point de vue argumenté, mais à celui d'un point de vue non argumenté, ou mal argumenté, entraînant une confusion propice aux jeux de pouvoir.

C'est selon moi absolument évident!


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Sam 10 Mai 2008, 18:29

IL EN FAUT PAS JOUER AVEC DES ALLUMETTES ...

ok c'est une protection ;

mais en ce qui concerne l'expression :

" il ne faut pas confondre" :
...là il s'agit bien d'imposer ta norme , ton point de vue ,et il n'y a aucune protection mais bien dévalorisation , puisque cette confusion supposée s'appuie UNIQUEMENT sur TA TOUTE-PUISSANTE THEORIE ...qui a fait ses preuves .à tous les niveaux .bla bla bla ..

Qu'elle dévalorise la perception de l'autre ou disqualifie ses propos , tu n'en as rien à faire car l'essentiel pour toi n'est pas d'échanger mais d'exister le premier ,et avec ce seul bagage dialectique rompu à l'exercice de style ,
qui, entre nous soit dit , alourdit un tant soit peu ton égo , et je trouve cela dommage car à mon sens j'imagine bien que tu as d'autres talents et autres sensibilités que tu caches et tais sous cette armure de carton -pâte.

Le seul truc que j'aurais aimé te faire comprendre c'est que le respect ne se pose pas uniquement sur un discours engagé ou non , le respect n'est pas que théorique , le respect humain est de laisser à l'autre sa liberté d'expression sans le castrer sans cesse par des arguments purement théoriques .

Le respect n'est pas que rationnel , il est du coeur .

Et brider le coeur même de l'autre ,comme tu le fais de cesse, quoi que tu puisses en penser, est une dictature.

Mais sans doute as tu tes raisons...

ET tu as TOUJOURS RAISON ,au nom de ton Dieu dialectique, n'est ce pas Sphinx ?
ta sacro-sainte théorie est toujours "the best" ..et en tous les cas , je reconnais qu'elle te protège bien ..

A bon entendeur ...

Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Sam 10 Mai 2008, 19:04

Bonjour Arabelle,


Citation :
" il ne faut pas confondre" :...là il s'agit bien d'imposer ta norme , ton point de vue ,et il n'y a aucune protection mais bien dévalorisation


Il s'agit bien de protection.

En effet, il est préjudiciable pour l'être humain d'être dans une confusion telle qu'il s'exclut du cadre relationnel, au lieu de l'intégrer.

C'est une forme de régression, et ce n'est pas positif pour sa Personne.


Citation :
Qu'elle dévalorise la perception de l'autre ou disqualifie ses propos , tu n'en as rien à faire

Il n'y a pas de raison pour qu'il y ait dévalorisation de la perception ou disqualification des propos si les interventions sont argumentées, formant un véritable échange.

En effet, je dévalorise une perception si je la réfute. Mais dans le débat contradictoire, il n'est pas question de réfuter les perceptions, mais d'échanger sur la signification de ces perceptions.

Naturellement, chacun est libre de ne pas vouloir argumenter à propos de la signification des perceptions, mais alors, pourquoi en faire état sur un forum d'échanges?

D'un autre côté, je disqualifie des propos si je ne les prend pas en compte, si je n'y prête attention, n'argumente pas en les intégrant, si je réponds "à côté". L'argumentation du débat contradictoire, qui est respect, est au contraire reconnaissance, et donc qualification des propos d'autrui. Mais on n'est pas tenu à être d'accord avec eux!


Si quelqu'un me démontre une plus grande cohérence que la mienne, je l'écoute, et j'intègre. Pas plus tard que ce matin, une amie m'a ainsi montré quelque chose "de plus".

Je suis ouvert à la remise en question, mais ce qui est certain, et juste, c'est que je ne le fais que pour de vraies raisons, pour une plus grande pertinence.

Citation :
le respect humain est de laisser à l'autre sa liberté d'expression sans le castrer sans cesse par des arguments purement théoriques .

Hum... je pense sincèrement que toute personne inapte au débat contradictoire est effectivement castrée dans son expression par la confusion du système.

Et donc, je considère que la véritable argumentation mentale témoigne d'une libération de la castration.

Le problème, c'est que dans leur castration systémique, de nombreuses personnes vont confondre les véritables expressions, et les expressions castrées, inauthentiques.

Et ces personnes, lorsque confrontées à une expression en partie émancipée, vont se retrouver confrontées au miroir de leur propre castration, et la projeter en retour sur l'expression un peu plus émancipée, pour exorcicer sur cet autel le refoulement de leur propre castration inconsciente.

On voit donc que les raisons de brider l'argumentation sont de mauvaises raisons. Argumenter, oser dire, être présent dans son discours, ce n'est pas castrer les autres, c'est être authentique dans ce qu'on pense et dans ce qu'on dit.

Et si les autres se sentent castrés alors, c'est en réalité parce qu'ils le sont systémiquement, mais ne le conscientisent pas comme ça d'habitude.


Citation :
Le respect n'est pas que rationnel , il est du coeur .

Et brider le coeur même de l'autre ,comme tu le fais de cesse, quoi que tu puisses en penser, est une dictature.


Je suis toujours dans le Coeur, quoi qu'on puisse en penser...

Mais il n'y a rien à prouver de ce côté-là.

Je veux simplement encore dire que l'Emotion n'est vraiment libre, et harmonisée avec le mental, qui si l'un et l'autre ont été parfaitement discriminés, déconfusionnés l'un de l'autre.

Je n'ai pas toujours raison. J'ai raison jusqu'à ce qu'on me démontre autre chose. C'est une position légitime.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   Sam 10 Mai 2008, 19:51

"L'argumentation sert essentiellement à ce que le débat contradictoire se déroule au niveau de l'Adulte."

en AT , au vu de tes rédactionnels truffés de mots normatifs critiques , il serait dit que ton ADULTE est pollué par ton PARENT NORMATIF , donc que tu es dans le préjugé ...mais tu le savais , je suppose ??
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le débat contradictoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le débat contradictoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Pape accorde la messe en latin à des prêtres intégristes
» Messages contradictoire de Tomkiel
» QUI EST LILITH?
» Deux portraits contradictoires du Messie (Jésus)
» Le gouvernement publie sans débat contradictoire une liste noire de médecines douces

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: