ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Amour, psychose et sexuation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Amour, psychose et sexuation   Jeu 15 Mai 2008, 16:42

Bonjour à toutes et tous,


La psychose se caractérise par une inaptitude partielle à reconnaître la réalité, et de ce fait une inaptitude à interagir correctement avec la réalité.

La psychose est, selon la dialectique de la perception, une confusion importante entre la sphère extérieure et la sphère intrapsychique. L'identité est fracturée, probablement en raison d'un traumatisme sévère, et la limite personnelle avec la réalité extérieure est nettement déforcée.

La psychose est donc une forme sévère de négation d'autrui (redéfinition de la réalité extérieure) en compensation d'une négation de soi (fracture identitaire).


Dialectiquement, la séparation personnelle est déforcée, et de ce fait le lien avec l'extérieur est altéré par une symbiose pathologique, une confusion des références.


Selon les références dialectiques, l'Humanité terrestre est globalement en état de psychose: la réalité d'autrui est insuffisamment reconnue, même par les plus stables et ouverts d'entre nous.

Bien entendu, les références de la psychologie usuelle ne conduiront pas à un tel constat, contrairement aux références dialectiques de la psychologie transpersonnelle.


L'état du monde, de la réalité terrestre, est la conséquence de cette psychose. Le monde est bien réel, mais sa signification consciente est une illusion, conséquence de la psychose humaine.

En raison du mélange généralisé entre sphère interne (virtualité ou monde Nagual) et sphère externe (réalité ou monde Tonal), le meilleur potentiel (la meilleure signification) ne peut pas être entérinée par le système dans la réalité.


La seule façon de résorber cette psychose est de renforcer la séparation personnelle, en sublimant les confusions symbiotiques, en détachant les faux liens, les addictions, les peurs relatives à ces symbioses.

Le renforcement de la séparation personnelle permet alors d'ancrer un lien plus authentique, celui de l'ouverture à autrui, celui de l'Amour christique, de nature inconditionnelle.


Un aspect essentiel, central, du détachement symbiotique permettant l'affirmation personnelle, est la reconnaissance et le respect de la différenciation sexuée, égalisant cette différenciation dans la complémentarité.

Il s'agit en effet de la plus complète différence, de la plus difficile épreuve d'intégration de l'équivalence.

En effet, la relation avec les animaux ne permet pas une telle intégration, car leur nature consciente encore inapte au libre-arbitre ne permet pas de réaliser une équivalence parfaite dans la différence. Les animaux ne répondent pas (encore) à la loi d'équivalence de l'Esprit.

D'un autre côté, la relation avec d'autres êtres humains sexués de la même façon que soi ne permet pas non cette dialectique essentielle entre équivalence et différence. L'autre est différent, mais pas dans son essence sexuée.

Il y a donc une loi naturelle, dialectique, qui implique que la seule façon d'arriver tout au bout de l'intégration de l'équivalence de tous les êtres, est de reconnaître la stricte égalité d'autrui dans sa différenciation sexuée.

La vraie complémentarité est alors seulement conscientisée, et l'Amour totalement inconditionnel alors seulement possible.


Il y a donc un lien de réciprocité entre sexuation et Amour inconditionnel.

C'est le travail sur le respect égalitaire des sexes entre eux qui ouvre totalement l'Amour inconditionnel. Et lorsque cet Amour inconditionnel est atteint, alors la fusion des polarités sexuées devient possible. C'est dans cet ordre-là que le travail d'intégration, d'ouverture, doit se faire.

On "ferme" (focalise dans un sens éthique) les chakras inférieurs par sublimation du narcissisme sexué, par intégration de l'équivalence différenciée des polarités sexuées.

La focalisation éthique des chakras inférieurs libère la contrainte des chakras supérieurs, et l'équilibre cardiaque du corps énergétique se renforce. Donc l'Amour inconditionnel se déploie.

Lorsque la focalisation éthique est complète, la complémentarité des polarités sexuées est intégralement et correctement conscientisée (sexualité Sacrée), et l'Amour inconditionnel est totalement déployé.

Alors la fusion discriminées des polarités sexuées peut se produire.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour, psychose et sexuation   Ven 16 Mai 2008, 19:02

Salut Sphinx,

Citation :
Il y a donc une loi naturelle, dialectique, qui
implique que la seule façon d'arriver tout au bout de l'intégration de
l'équivalence de tous les êtres, est de reconnaître la stricte égalité
d'autrui dans sa différenciation sexuée.

La vraie complémentarité est alors seulement conscientisée, et l'Amour totalement inconditionnel alors seulement possible.

qu'entends-tu par "stricte égalité d'autrui" ?

comment peut on associer ensemble "stricte égalité" et "complémentarité" ?

cela me paraît un peu contradictoire !! ou dumoins, cela reste un peu obscur pour moi..

Citation :
alors la fusion des polarités sexuées devient possible.

là ça me paraît plus clair !

.. que de parler de fusion des polarités plutôt que de complémentarité si on présuppose de reconnaître "une stricte égalité d'autrui ds sa differenciation sexuée".

car il me semble que l'égalité ne peut impliquer de complémentarité..

(du moins, cette approche là semble plutôt linéaire que circulaire en tout cas..)

équivalence différenciée des polarités sexuées

là je trouve ça plus juste dit comme ça, cad parler d'equivalence plutôt que de stricte égalité..

Citation :
La psychose se caractérise par une inaptitude
partielle à reconnaître la réalité, et de ce fait une inaptitude à
interagir correctement avec la réalité.
Citation :
La psychose est donc une forme sévère de
négation d'autrui (redéfinition de la réalité extérieure) en
compensation d'une négation de soi (fracture identitaire).

il me semble que cela ne vaut pas que pour la psychose, cela vaut aussi (si ce n'est le degré de sévèrité) pour toute forme de névrose, dont la majorité des gens sont atteints (ds nos sociétés occidentales assez patologiques) et pas seulement les formes de névroses agravées (dites "limites" - qui flirtent avec la dégradation psychotique donc)..

il me semble que ce que tu dis là, vaut tout à fait pour la majorité d'entre nous qui sommes en division totale, donc dans la
"négation d'autrui (redéfinition de la réalité extérieure) en compensation d'une négation de soi (fracture identitaire)".

Sinon je me demandais, comment ça t'est venu d'écrire ce poste là en particulier ? qu'est-ce qui t'y a amené ?
pourquoi as-tu pensé à la psychose en particulier ?

voili pour aujourd'hui !

à bientôt,

Y.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Amour, psychose et sexuation   Ven 16 Mai 2008, 19:37

Bonsoir Ysée,

Citation :
qu'entends-tu par "stricte égalité d'autrui" ?

comment peut on associer ensemble "stricte égalité" et "complémentarité" ?

cela me paraît un peu contradictoire !! ou dumoins, cela reste un peu obscur pour moi..


C'est parce que tu ne "crucifies" pas les pôles dialectiques, tu ne les discrimines pas encore spontanément.


La stricte égalité est celle de la valeur de l'Etre.

La complémentarité est celle de la fonction de l'Etre.


En discriminant Etre et fonction, on peut harmoniser stricte égalité (de valeur) et complémentarité (de fonction).


Citation :
là ça me paraît plus clair !

.. que de parler de fusion des polarités plutôt que de complémentarité si on présuppose de reconnaître "une stricte égalité d'autrui ds sa differenciation sexuée".

Ayant fait la juste discrimination au point précédent, on peut parler de fusion des complémentarités fonctionnelles dans la stricte égalité de valeur.


Citation :
là je trouve ça plus juste dit comme ça, cad parler d'equivalence plutôt que de stricte égalité..

Convenons alors que l'équivalence est une stricte égalité de valeur existentielle, indépendante de la fonction.


Citation :
il me semble que cela ne vaut pas que pour la psychose, cela vaut aussi (si ce n'est le degré de sévèrité) pour toute forme de névrose, dont la majorité des gens sont atteints

En restant au niveau de la psychologie "classique", non transpersonnelle, et selon mes données:


La différence est selon moi que la névrose permet de continuer à conscientiser la distortion du réel, alors que la psychose ne permet pas de conscientiser la distortion du réel.

Il y a donc un seuil de conscientisation entre les deux: le psychotique n'est plus en prise avec le réel, d'où un problème de fonctionnement sévère et profond par rapport au réel: il est totalement redéfini.

Citation :
il me semble que ce que tu dis là, vaut tout à fait pour la majorité d'entre nous qui sommes en division totale

Oui, d'un point de vue transpersonnel, c'est clair pour moi.

Citation :
Sinon je me demandais, comment ça t'est venu d'écrire ce poste là en particulier ? qu'est-ce qui t'y a amené ?
pourquoi as-tu pensé à la psychose en particulier ?

Wow! C'est un cheminement progressif. Je pars d'un concept, qui en entraîne un autre, puis un autre.

C'est une logique dialectique, tout se tient! Je sais qu'il y a quelque chose de précis qui a été le point de départ de ma réflexion, mais il faut que je parvienne à m'en souvenir...


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Amour, psychose et sexuation   Ven 16 Mai 2008, 20:05

Citation :
La stricte égalité est celle de la valeur de l'Etre.

La complémentarité est celle de la fonction de l'Etre.

Là ça me paraît tout à fait clair !!

Citation :
En discriminant Etre et fonction, on peut harmoniser stricte égalité (de valeur) et complémentarité (de fonction).

Là je comprends parfaitement.

Citation :
Ayant fait la juste discrimination au point précédent, on peut parler de fusion des complémentarités fonctionnelles dans la stricte égalité de valeur.

magnifique syllogisme !!

ce que tu viens d'exprimer là, et de cette façon extrêmement précise, est pour moi une véritable clé !

merci bcp, merci !

Citation :
La différence est selon moi que la névrose permet de continuer à conscientiser la distortion du réel, alors que la psychose ne permet pas de conscientiser la distortion du réel.

Il y a donc un seuil de conscientisation entre les deux

je suis bien d'accord avec toi évidemment, mais néanmoins, à un niveau de distorsion près, se produit quasi la meme chose au niveau de la nevrose, et de tout système névrotique ; la confusion
où le réel est modifié ré-interprété en permanence à l'infini, il y a deja une distorsion.

Citation :
Je sais qu'il y a quelque chose de précis qui a été le point de départ de ma réflexion, mais il faut que je parvienne à m'en souvenir...

j'aimerais vraiment savoir quoi !
Revenir en haut Aller en bas
delz

avatar

Masculin
Lion Tigre
Nombre de messages : 55
Date de naissance : 08/08/1986
Age : 31
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Amour, psychose et sexuation   Ven 16 Mai 2008, 23:15



Citation :
D'un autre côté, la relation avec d'autres êtres humains sexués de la même façon que soi ne permet pas non cette dialectique essentielle entre équivalence et différence. L'autre est différent, mais pas dans son essence sexuée.

Il y a donc une loi naturelle, dialectique, qui implique que la seule façon d'arriver tout au bout de l'intégration de l'équivalence de tous les êtres, est de reconnaître la stricte égalité d'autrui dans sa différenciation sexuée.

La vraie complémentarité est alors seulement conscientisée, et l'Amour totalement inconditionnel alors seulement possible.


Il y a donc un lien de réciprocité entre sexuation et Amour inconditionnel.


Tout à fait d'accord. Mais difficile à mettre en place!

Je témoigne. Le mental est vraiment retord, dans ses "habitudes" manipulatoires. Qu'est ce que c'est difficile de rencontrer une Personne, véritablement, surtout si elle est du sexe opposée. La Rencontre est difficilement authentique, car bien souvent (pour l'Etre avançé au niveau que je suis) la spéculation est vraiment présente.

Avec les gens du même sexe, ça va. La rencontre est alors souvent possible et authentique. "Communion", car le mental spéculatif n'intervient pas.

Mais alors avec l'autre sexe! (perso, je suis un garçon, je pense que l'on est encore plus "atteint" à ce niveau). Si la fille est une connaissance, une amie, la Rencontre est régulièrement possible (et encore une fois, à mon niveau, c'est très loin d'être toujours le cas). Si c'est une première rencontre ou qu'il y a "anguille sous roche" alors là, c'est la "cata" bien souvent :). Le mental spéculatif se met en branle, il juge voire jauge (!!!) et se "permet" même des approches manipulatoires (!). La Rencontre ne peux evidemment pas avoir lieu dans ce cadre.

Ce problème, je l'ai perçu depuis longtemps. En fait, la Rencontre ne peut se faire que si l'être est "libéré" de son mental spéculatif. Car celà lui permet d'être authentique et donc, de libérer ce que j'appelle son "exceptionnalité".

Le plus triste dans l'histoire, c'est que la Rencontre véritable ne pourra se faire que lorsque l'Etre pourra libérer son exceptionnalité (qui est présente en chaque Etre) en étant authentique. Et lorsque donc il abandonnera sa toute puissance comme tu le dis à ta manière. (C'est le serpent qui se mord la queue sinon et donc pas de communion avec la Vie)

C'est génial de comprendre le processus intellectuellement. C'est encore mieux de le faire "en pratique", avec le coeur et sans ce "coquin" de mental. Des gens y arrivent de manière naturelle, et c'est beau. sunny

Perso donc, c'est un peu délicat cette rencontre avec le "sexe opposé", avec la Femme en fait :). Les chakras inférieurs se mettent en branle et c'est le foutrin. Pourtant, je suis à l'écoute, près à (ré)intégrer mes "attachements symbiotiques". Il n'y a pas vraiment de technique en fait comme je le perçois. On se "déconditionne" (ou on réintère), en se rendant compte du caractère égotique et au fond triste de ces "comportements", mais ce n'est pas facile. Malgré tout, des avançées. Des Rencontres authentiques par moment, des avançées malgré ce parasitage de la conscience qui ne voit pas l'autre en tant que Personne, mais bien en tant qu'outil ou moyen. Les termes sont cru, mais c'est à mon sens ce qu'il se passe dès que le mental spéculatif entre dans la "danse relationnelle".

Notre société actuelle a évidemment une grande part de responsabilité dans ces perversions, que l'on pense ne serait-ce qu'aux pubs, films ou autre qui dévalorisent la Femme, la liste est très longue. J'en profite donc ici pour dire aux Femmes qu'elles méritent le respect au vu de l'asservissement (ou en tout cas la non-égalité, même cachée) et de la vampirisation dans laquelle elle sont "maintenue" (provisoirement héhé). Qu'elles pardonnent nos faiblesses et égarements en ne les voyant que comme des aspects transitoires dans l'évolution de notre conscience.

Viendra un temps où l'Egalité sera de mise et où la Complémentarité sera la norme. Ou les vampirisations n'auront plus lieu d'être, ou les manipulations n'existeront plus, ou les Rencontres authentiques seront légions, dans le respect des Personnes.

D'ici là, que chacun fasse de son mieux.

Bien à Tous,

Delz
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Amour, psychose et sexuation   Dim 18 Mai 2008, 19:11

Bonjour Delz,



j'apprécie beaucoup ton intervention!

Citation :
Il n'y a pas vraiment de technique en fait comme je le perçois. On se "déconditionne" (ou on réintère), en se rendant compte du caractère égotique et au fond triste de ces "comportements", mais ce n'est pas facile.


En effet, prise de conscience de la confusion, puis application du respect interpersonnel, et libération progressive par sublimation...

C'est le chemin selon moi.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Credo



Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 131
Date de naissance : 25/04/1979
Age : 38
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: Amour, psychose et sexuation   Dim 01 Juin 2008, 14:21

Cher Sphinx,

tu parles d'une psychose transitoire lors du franchissement cardiaque.
Y aurait-il parmi les psychotiques (selon la définition psychiatrique) actuels des personnes en train de faire ce passage, mais, faute d'accompagnement dans cette transition, en train de se perdre dans leur délire?
J'ai constaté souvent parmi les psychotiques des perceptions très précises de la réalité.

De la même manière, la mode actuelle de l'homosexualité (sans jugement par rapport à ce comportement sexuel) parmi les jeunes hommes et femmes (si vous avez moins de 30 ans ou que vous fréquentez des personnes de cette âge, vous constaterez cette mouvance) n'est-elle pas un blocage à un stade de maturation vers la différenciation?

Ces stades intermédiaires ne seraient-ils pas exploités à outrance pour "bloquer" les gens dans leur évolution?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.coeursacre.blogspot.com
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Amour, psychose et sexuation   Dim 01 Juin 2008, 17:26

Bonjour Credo,


Citation :
Y aurait-il parmi les psychotiques (selon la définition psychiatrique) actuels des personnes en train de faire ce passage, mais, faute d'accompagnement dans cette transition, en train de se perdre dans leur délire?

Probablement, pour une partie, mais dans quelle proportion, je ne saurais le dire.

Citation :
J'ai constaté souvent parmi les psychotiques des perceptions très précises de la réalité.

Disons que de nombreux psychotiques ont des approches spirituelles très pointues, et même des notions de physique quantique ou autre. Le problème est bien souvent qu'ils n'ont pas pu équilibrer ces données spirituelles pointues avec la réalité du monde et sa confusion telle qu'elle existe pour l'instant.

Cela s'est alors traduit par un refoulement au moins partiel de la réalité, et donc une introjection psychique de la confusion.

Citation :
De la même manière, la mode actuelle de l'homosexualité (sans jugement par rapport à ce comportement sexuel) parmi les jeunes hommes et femmes (si vous avez moins de 30 ans ou que vous fréquentez des personnes de cette âge, vous constaterez cette mouvance) n'est-elle pas un blocage à un stade de maturation vers la différenciation?

Ces stades intermédiaires ne seraient-ils pas exploités à outrance pour "bloquer" les gens dans leur évolution?

L'homosexualité est tout-à-fait équivalente à l'hétérosexualité par manque. Rien ne les distingue fondamentalement, car toutes les deux s'appuient sur le pivot du double narcissique, qui n'est pas une vraie polarité, comme cela est démontré dans l'article suivant:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Voir les schémas et leurs explications en milieu de page.


L'homosexualité ne rend compte que d'une "torsion" supplémentaire, "neutre", au niveau du pivot narcissique, et ne rend donc pas compte d'un état fondamentalement différent de l'hétérosexualité.

L'homosexualité et l'hétérosexualité narcissiques sont équivalentes d'un simple point de vue psychologique.

Toutes les deux, à leur manière, réalisent une négation de la réalité d'autrui, et de sa différenciation. L'hétérosexualité narcissique refoule la réalité de la différenciation d'autrui par domination, et l'homosexualité la refoule par exclusion. Ce sont simplement deux formes différentes d'expression de la tout-puissance refoulée.

La seule différence est que l'homosexualité ne va pas favoriser la discrimination du problème spirituel selon un angle dialectique, et va peut-être embrouiller l'approche et la compréhension mentale à ce niveau.

Mais ce n'est pas absolument certain.

Cependant, on peut considérer que préalablement à l'intégration profonde, totale, de l'approche spirituelle dialectique, il faille d'abord rectifier la torsion narcissique , de sorte d'aborder la problématique polaire par le bon bout.

Ce n'est pas fondamental, mais c'est certainement très utile dans le sens où cela redresse le miroir narcissique.

Ceci est dit en dehors de toute considération homophobe! L'homosexualité a droit à son expression et à son respect au sein de nos sociétés au même titre que l'hétérosexualité.

Mais spirituellement, le Couple spirituel doit pouvoir se reconnaître dans le couple incarné et réciproquement... et à ce niveau, la polarisation sexuée est requise, même au niveau biologique, car tous les niveaux doivent pouvoir être intégrés dans une réalité globale et cohérente.


D'un simple point de vue psychologique, la relation hétérosexuée est reconnue comme celle qui exige le plus grand investissement personnel, en raison justement de la différence complète de nature de l'autre personne.

C'est donc aussi la relation qui stabilise le plus complètement les personnes, tout cela dans des conditions relationnelles optimales (qui ne sont que rarement réalisées par ailleurs!).

Cette stabilité est propice à l'éducation des enfants, mais concrètement, encore une fois, ces conditions ne sont que rarement recontrées, dans nos sociétés en confusion.

Il en va de même dans l'approche dialectique de la spiritualité: le plus grand potentiel et la meilleure stabilité sont assurés par l'association de pôles différenciés. Mais là, la maîtrise affirme la prépondérance hétérosexuée pour ces aspects de meilleur potentiel et stabilité absolue.

Le plan biologique démontre également la même tendance, puisque seul un couple hétérosexuel peut procréer.


C'est un sujet difficile, et mon intention n'est vraiment pas de heurter la moindre sensibilité. Il n'y a aucun jugement de valeur dans ce que j'exprime, ni aucune forme d'exclusion. Ce sont seulement des constats dialectiques.


Ce qui est clair d'un autre côté, est que les égrégores régressifs et vampiriques n'ont pas intérêt à ce que l'humanité intègre sa sexualité par le bon bout, et agitent de ce fait spéculativement les êtres, surtout dans leur sphère sexuée, afin d'empêcher la connaissance et l'expérience de la sexualité sacrée de se répandre dans le paradigme.


De la même façon, une personne approchant de son franchissement cardiaque sera parfois travaillée très intensément au "corps", de façon à essayer de l'agiter le plus possible avant son "tranfert d'orbital et son accélération", cela en vue d'essayer de la conduire à l'accident au moment du transfert, accident qui peut résulter en une fracture identitaire, et un enfermement dans la psychose.

"On" m'a copieusement agité moi-même à ce moment crucial, mais ce genre d'épreuve fait parfois partie de la mission d'âme...


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Credo



Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 131
Date de naissance : 25/04/1979
Age : 38
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: Amour, psychose et sexuation   Dim 01 Juin 2008, 21:56

merci pour ces éclaircissements!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.coeursacre.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amour, psychose et sexuation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amour, psychose et sexuation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parole d'Amour
» Courte prière à Dieu miséricordieux pour obtenir la grâce de vivre l'amour au quotidien
» Amour, Compassion et prières bouddhistes
» VIENS ESPRIT SAINT "Dieu d'Amour,viens tel un vent puissant"...
» Seul l'amour guérit...Dieu rétabli, restaure, notre être intérieur par l'action du Saint-Esprit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: