ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Esprits de la nature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5646
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: L’âme des animaux   Mer 10 Oct 2007, 09:31

L’âme des animaux

Extrait du livre de Jean Prieur


Homo rapiens *
http://www.amazon.fr/dp/2221094417?tag=aurorefrance-21&camp=1414&creative=6410&linkCode=as1&creativeASIN=2221094417&adid=1CTY3AAB27QFNEG1Q7N0&


( Rapiens, participe présent du verbe rapio qui signifie tout à la fois : mettre la main sur, entraîner de force, arracher, ravir, voler, mettre au pillage, faire mourir. )

En refusant l’âme à l’animal on en fait un objet. Dès lors, tout est possible. Il plaît : on l’achète. Il cesse de plaire : on le jette à la poubelle ou à la rue.
Pour l’homo rapiens, l’animal n’est pas une âme, mais, selon les cas, une machine à œufs, une machine à fourrure, une machine à lait, une machine à viande ; de toute façon, une machine à souffrance.
Mais l’homo rapiens, redoutable machine à tuer, est lui-même saisi dans l’engrenage karmique. Le sang du bouc émissaire est retombé jusqu’à notre époque sur le malheureux peuple juif, devenu le bouc émissaire des nations. Les horreurs des arènes romaines, où l’on suppliciait autant les animaux que les hommes, ont déclenché les horreurs des multiples sièges de Rome. Il existe une mystérieuse et terrible relation entre les plazas de toros et les atrocités des guerres d’Espagne ( celle de Napoléon et celle de Franco ). Même relation entre l’élevage en batterie et les camps de concentration, entre les massacres des guerres totales, entre la vivisection et la torture scientifique, trois spécialités de ce vingtième siècle qui a surpassé en abominations tous ses prédécesseurs. L’interminable guerre d’Afghanistan oppose justement deux pays où l’on produit l’astrakan, fourrure obtenue en battant interminablement la brebis caracul pour la faire avorter et en écorchant vifs les agneaux nouveaux-nés.

Comment faire comprendre à nos contemporains cette loi implacable de l’action-réaction, cet effet boomrang de la cruauté ? Quand remarquera-t-on que toutes les atrocités commises par les inhumains retombent sur eux en pluie de flammes : Pentecôte infernale. Puisse le Canada ne pas payer un jour pour les petits phoques écorchés à vif !

Cependant, je ne pense pas que tout soit perdu et le catastrophisme n’est pas mon genre. Je vois au contraire de nombreux signes encourageants. Une élite du cœur surgit un peu partout. Sur toute la planète, des gens admirables viennent efficacement au secours de la faune sauvage en détresse, portent du fourrage aux cervidés à la mauvaise saison, nettoient les oiseaux mazoutés, parcourent la vallée avant la mise en eau d’un barrage pour déterrer les marmottes endormies, recueillent les petits singes dont les braconniers ont tués les parents, marquent de rouge les bébés phoques de façon à rendre leur fourrure inutilisable, recherchent les animaux blessés, perdus, abandonnés et leur rendent la joie de vivre.
Des associations, tout aussi admirables, s’emploient à mettre en évidence la misère animale et les moyens d’y remédier. Les aider de notre temps et de notre argent est notre devoir… et de notre intérêt. La malédiction qui pèse sur l’humanité sera seulement levée quand celle-ci aura enfin compris que ses malheurs séculaires sont la contrepartie de sa férocité à l’égard du monde animal.



Dis-moi comment tu traites les animaux et je saurai qui tu es.
« Pour juger une civilisation, une religion, une philosophie, un être humain, il existe une pierre de touche : leur attitude vis-à-vis du monde animal. Avec l’animal, en effet, on est dans le domaine de l’acte gratuit : « Le bien qu’on lui fait n’appelle aucune récompense, le mal qu’on lui inflige reste, dans la plupart des cas, impuni ; avec lui on peut tout se permettre. Les actes concernant l’animal sont du ressort de la morale sans obligation ni sanction. »
Cela était dit dans Zarathoustra, homme de lumière ( Laffont ) et le présent livre en est, en quelque sorte, le développement.
La souffrance animale a quelque chose d’obsédant. Je sais qu’on va m’objecter : et la souffrance humaine ? Mais les deux sont liées, le destin de la bête est inséparable du destin de l’homme. Dans le domaine si riche des abominations, on commence toujours par la première pour finir par le second.
Un exemple : les produits de beauté ont été testés en premier lieu sur les yeux des lapins, puis on a continué sur des fœtus d’enfants qu’il est facile de se procurer depuis la multiplication des avortements. Voir le livre de Claude Jacquinot et Jacques Delaye : Les trafiquants de bébés à naître ( P.-M. Favre ) : Oui, des fœtus humains sont utilisés pour des expériences scientifiques et pour la cosmétologie.
La frontière entre le règne humain et le règne animal est si aisément traversée qu’un organisme aussi indispensable et important que la Coalition mondiale pour l’abolition de la vivisection a senti la nécessité d’étendre son action, et de modifier son sigle. C’est ainsi que la C.M.A.V. est devenue la Coalition mondiale pour l’abolition des expérimentations sur l’homme et l’animal.
De même, les Romains, qui ont détruit la faune sauvage d’Afrique du Nord pour remplir leurs arènes, n’ont pas tardé à jeter dans ces immenses creusets de souffrance des hommes, des femmes et des enfants. Et ce fut l’honneur des Grecs d’avoir toujours refusé d’implanter sur leur sol les cirques et leur torture-spectacle.
Avant de se convertir à telle ou telle religion, il faudrait s’assurer si dans ses commandements il est tenu compte des créatures non humaines, si les devoirs de l’homme à leur égard sont clairement indiqués et surtout si elle comporte des sacrifices d’animaux. L’égorgement des moutons va de pair avec l’excision des petites filles et la lapidation des femmes adultères.
Une philosophie qui passe sous silence le monde animal et son importance est comparable à un manuel de géographie qui, décrivant la Terre, ne parlerait que de l’Europe, en oubliant les quatre autres continents les plus peuplés et les plus vastes.
Il est remarquable que les philosophes qui réduisent à l’instinct l’intelligence et l’affectivité animales sont aussi ceux qui passent sous silence l’existence du corps subtil et la réalité du monde spirituel ; ils nous présentent une vision du monde aussi fragmentaire, aussi dépassée, aussi archaïque que le système de Ptolémée.
On parle aujourd’hui de nouvelle philosophie comme on parle de nouveau roman, de nouvelle cuisine ou de nouvelle lessive. En réalité, c’est toujours le vieux cartésianisme. Ce qui change, c’est l’emballage et le slogan qui l’accompagne.
Oui, les animaux ont une âme et tu mets la tienne en grand danger toi qui, l’été venu, jettes ton chien par la portière de ta bagnole ou qui l’attaches à un arbre au fond d’une forêt ; toi qui écorches tes lapins sans t’assurer qu’ils sont bien morts ; toi qui crèves les yeux d’un chat pour te venger de son maître ; toi qui crucifies la chouette sur la porte de ta grange ( il paraît que cela se fait encore ) ; toi qui pratique la magie noire aux dépens de poulets et de moutons. Et toi qui, en hiver, laisses ton bétail périr de faim et de froid pour toucher la prime d’assurance. Et toi qui voles chiens et chats pour les revendre aux laboratoires….
Et vous qui achevez à coups de fusil le cerf venu se réfugier dans la cour d’une maison privée. Et vous qui pendez des porcelets aux grilles des préfectures ; et vous qui, en temps de grève, laissez mourir de faim et de soif les bestiaux prisonniers des camions et des wagons de marchandises ; et vous qui, lors du conflit de Juillet 1973, qui vous mit aux prises avec les centres d’insémination artificielle, avez osé, avez pu mutiler des taureaux à l’aide de tronçonneuses à moteur…
Et vous autres, qui, fin Juillet 1990, dans les Deux-Sèvres, avez fait boire de l’insecticide à 94 moutons britanniques. Et vous qui, le 23 Août, dans le même département, avez brûlé vifs dans leur bétaillère 219 moutons de la même origine. Et vous qui, en Septembre, sur une place de Caen, avez arrosé d’essence deux petits veaux et craqué une allumette..


Arrêtons là ce martyrologe ; les animaux ont été tour à tour victimes de la religion, de la magie, de la superstition, de la chasse, du sadisme, de la mode, de l’art culinaire, de la science expérimentale, il fallait encore qu’ils fussent victimes des conflits sociaux.

Il y a vingt-sept siècles, un grand prophète nommé Zarathoustra dictait à ses contemporains les devoirs de l’homme vis-à-vis des éléments : terre, eau et feu qu’il fallait se garder de souiller, et proclamait une véritable charte des droits de l’animal. Et les esclaves séculaires se prirent à espérer… si l’on peut parler d’espérance ( ce qui implique toujours une tension vers l’avenir ) pour des êtres qui vivent uniquement dans la minute présente…
Mais s’ils n’ont ni la foi ni l’espérance, ils ont l’essentiel, c'est-à-dire l’amour, au sens le plus pur de ce mot.
L’amour humain est fragile, il est à la merci d’une parole maladroite, du plus léger froissement, d’une saute d’humeur.
L’amour animal est autrement plus solide. Quand il se donne, c’est pour toujours, c’est jusqu’à la mort et même au-delà, puisque les bêtes ont part à l’éternel revoir, puisque certaines sont revenues pour nous en assurer.
Finalement, il n’y a sur la Terre que trois amours dont on soit absolument sûr ; ce sont, en partant du sommet : l’amour divin, l’amour maternel et l’amour animal.
http://www.supramentale.com/articles/lame-des-animaux.html

voir aussi
Le scandale de la souffrance animale en Asie
attention images tres choquantes!

http://terresacree.org/scandale.htm
:951:
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
simmarc

avatar

Masculin
Lion Singe
Nombre de messages : 43
Date de naissance : 20/08/1968
Age : 48
Localisation : Québec
Loisirs : Photo, musique, texte.
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Esprits de la nature   Mer 17 Oct 2007, 08:34

Oui les animaux ont une ame, je regarde ma chatte doudoune
et j'en suis sur, je vois meme des animaux sauvages.
Tout ce que je peus dire c'est que je sens une communication entre les animaux et les humains,
je le vois..
http://simmarc.com/photo/Animal/03.html

sunny
de quelque part en moi, je préfère être avec des animaux.


Dernière édition par simmarc le Dim 07 Déc 2008, 00:41, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5646
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Esprits de la nature   Mer 17 Oct 2007, 14:38

je voie très souvent des écureuils en réponse à mes demandes "mentales" ,une confirmation que tout va bien!
c est super comme partage Simmarc!
...et ne vend pas ton coeur!
ouvre le mon ange!
t Ambrasse
:444:


pour te découvrir:


http://www.dailymotion.com/video/x334ky_simmarcvideodelaterrealavie2_music
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5646
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: LA MERVEILLEUSE ET VERIDIQUE HISTOIRE DE LITTLE TYKE   Sam 01 Déc 2007, 09:50

LA MERVEILLEUSE ET VERIDIQUE HISTOIRE DE LITTLE TYKE

je sais que cette histoire à déjà fait le tour des médias en son temps!
http://www.vegetarismus.ch/vegepet/tykef.htm
je la propose ici , étant moi meme végétarienne depuis 1998,et ayant des chats,j ai pu observer chez l un d entre eux un changement radical dans son alimentation!
... s est il habitué à manger les restes de mes légumes,pates ,riz et autre qu il a eu progressivement une attirance pour les légumes??
Il reçoit en meme temps que mes autres chats de la viande une fois par semaine et des croquettes...et d autres préparations maison,mais non,il ne veut plus de viande,même plus les abats qu il adorait avant!
quelqu un a t il observé chez lui ou dans son entourage un changement quand à l alimentation de son animal de compagnie?




Article extrait du Journal Alliance Végétarienne n° 68 - Eté 2002




Une histoire merveilleuse,
presque incroyable,
mais vraie !!!

Ceci s'est passé vers Seattle (USA) au milieu des années 1950-60


A l'âge de 4 ans, la lionne africaine pesait 160 kgs. Son corps avait une longueur de 3,15 m et, à la course, elle pouvait atteindre 40 lieues à l'heure. Sa tête, munie de mâchoires courtes mais fortes, semblait faite pour tuer et dévorer ses proies. Normalement, les lions mangent des gnous, des zèbres, des gazelles et des girafes.

Et pourtant c'est une lionne grande et bien portante qui a choisi une voie particulière : celle d'être essentiellement végétarienne.

Une naissance difficile

Georges et Margaret Westbeau se trouvaient devant la grille d'acier étroite d'une cage et observaient anxieusement ce qui se passait à l'intérieur. Là, une lionne agressive et furieuse, aux griffres tranchantes, découvrait ses brillantes dents pointues en rugissant. Ses yeux, couleur d'ambre jaune, n'avaient pas un regard pour les deux observateurs de la scène se trouvant à environ trois pas de l'animal. Il faut savoir que, dans le passé, cette lionne avait toujours tué ses petits immédiatement après leur naissance. Quatre fois au cours des sept années écoulées, ses puissantes mâchoires avaient déchiqueté les petits nouveaux-nés en les projetant violemment contre la grille de la cage, où ils gisaient assommés. Cette lionne agissait-elle sciemment contre son instinct maternel ? Sa vie, il est vrai, n'avait plus de commune mesure avec celle d'autrefois lorsqu'elle était en liberté. Arrachée à son espace naturel et maltraitée par ceux qui l'avaient capturée, elle ne survivait plus que tristement dans une cage. Réalisait-elle qu'elle pouvait épargner à ses petits cette humiliation qu'elle-même ne supportait que péniblement ? Et les tuait-ellle pour cette raison ? Lorsque le nouveau-né fût projeté à l'endroit où se trouvaient les Westbeau, Georges parvint à le saisir prestement et à l'arracher au travers du grillage avant que la mère ne l'achève. Seule, une profonde morsure avait blessé sa patte avant droite. A la vue d'une telle rage que peut dire un homme, si ce n'est : "pauvre petit !"' - en anglais : "you poor little tyke !" Les Westbeau emportèrent alors "little tyke", pesant à peine trois livres, dans leur Valley Ranch, situé dans les environs de Seattle, aux Etats-Unis. C'est là que la petite lionne, Little Tyke, est entrée en contact avec les autres animaux de la "ménagerie" : des chevaux, des vaches et des poulets, ainsi qu'avec les paons en balade sur le toit et les chats à leurs postes d'observation derrière une palissade. Quant aux deux chiens fox terriers, c'est avec des bonds de joie qu'i'ls saluèrent ce nouveau venu dans leur communauté. Il fût décidé que Little Tyke serait d'abord nourrie avec du lait tiède et alimentée au moyen d'un biberon. C'est grâce à des soins attentifs que, petit à petit, son état d'améliora.

Des réactions mystérieuses.

Sur le conseil de spécialistes, les Westbeau tentèrent alors d'habituer la petite lionne à des aliments solides. Ils éloignèrent tous les jouets en caoutchouc, à l'exception de sa poupée favorite, pour les remplacer par des os de bovin fraîchement abattu. Mise en présence de ces os, la petite lionne les rejeta au loin, à la surprise des Westbeau. Les spécialistes déclarèrent que sans viande les lions ne peuvent pas vivre et rappelèrent que, dans la nature, les lions ne mangent que de la viande, jusqu'à onze livres par jour pour une lionne adulte. C'est pourquoi, inquiets en raison du comportement inhabituel de Little Tyke, les Westbeau se demandèrent comment ils pourraient l'initier à une nourriture carnée. Entre-temps, ils continuèrent de l'alimenter avec un mélange de lait et de céréales. Un ami leur suggéra de mélanger le lait avec du sang de bovin, en augmentant progressivement les quantités de sang. Mais dès que Little Tyke découvrait que le lait était mélangé avec du sang, elle n'en voulait plus. Ils eurent beau ruser en proposant d'abord un biberon ne contenant que du lait en lui substituant ensuite un biberon de mélange lait et sang, dès que la petite lionne s'apercevait du subterfuge, elle manifestait un nouveau refus ! Résignés, les Westbeau essayèrent de n'ajouter plus qu'une seule goutte de sang à une bouteille entière de lait, mais rien n'y faisait, la bouteille était refusée, laissant les Westbeau tout décontenancés. Un autre ami leur proposa de mettre dans une main un peu de lait et dans l'autre du lait mélangé à de la viande hachée. La petite lionne lécha volontiers le lait dans la première main mais ne manifesta aucun intérêt pour le contenu de l'autre main. Se rendant compte du caractère inhabituel de la situation, Georges après s'être essuyé brièvement les mains, prit Little Tyke dans ses bras. Sur ce, la petite lionne frémit de peur et se sauva, à cause de l'odeur de viande restée sur les mains de Georges. Elle ne retrouva son calme que lorsque Georges lui proposa un autre biberon de lait mais avec des mains bien lavées !

Une récompense de 1000 dollars

Lorsque Little Tyke eut atteint neuf mois, pour un poids de 65 livres, on lui enleva les bandages et les éclisses de sa patte . Tout doucement, elle commença alors à pouvoir se servir de sa patte enfin guérie et rechercha la compagnie des autres animaux. Comme la ferme d'animaux n'était pas assez rentable, les Westbeau tenaient aussi un petit magasin en ville. C'est là, dans une pièce bien fraîche, qu'ils stockaient les marchandises végétales. Little Tyke les y accompagnait régulièrement, et c'est ainsi que leur lionne végétarienne devint connue un peu partout. Lorsqu'elle eut 4 ans, les Westbeau offrirent une récompense de 1000 dollars à qui pourrait lui faire manger de la viande. Les propositions affluèrent, mais elles furent toutes rejetées par Little Tyke qui continuait de refuser tout ce qui sentait la viande.

La réponse

Pour résoudre ce qu'ils considéraient comme un problème de nourriture pour la lionne, les Westbeau continuèrent de s'adresser à des experts, mais ce fut peine perdue. Quand un beau jour un jeune visiteur dissipa leurs craintes, en leur demandant : "Ne lisez-vous pas la Bible ? Consultez la Genèse 1 (de 29 à 30) et vous y trouverez la réponse." Georges s'y plongea sans retard et y lut : "Et Dieu dit: "Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d'arbre et portant de la semence : ce sera votre nourriture. Et à tout animal de la terrre, à tout oiseau du ciel, et à tout ce qui se meut sur la terre, ayant en soi un souffle de vie, je donne toute herbe verte pour nourriture. Et cela fut ainsi." A partir de ce moment, les Westbeau se sentirent enfin rassurés.

Les repas de Little Tyke.

Un repas ordinaire se composait de différentes céréales, choisies en fonction de leur contenu en protéines, en calcium, en matières grasses et en fibres. Margaret préparait les repas pour plusieurs jours. A l'heure des repas, Little Tyke mangeait une nourriture de bonne qualité constituée de deux bols de céréales cuites, de deux litres de lait et de deux oeufs. A une condition : c'est que sa poupée en caoutchouc préférée soit à côté d'elle. Comme elle refusait les os d'animaux, les Westbeau lui donnaient des bottes en caoutchouc pour consolider ses dents et ses gencives. Pour les mettre à son goût, on les trempait dans un liquide aux odeurs végétales. Une paire de bottes résistait environ un mois. Little Tyke avait beaucoup d'amis parmi les animaux. Ses préférés étaient les chats Pinky et Kobold, le faon Haby, et surtout Becky l'agneau qui préférait la présence de Little Tyke à toute autre compagnie.

Une célébrité nationale

L'émission de télévision populaire d'Art Baker : "You asked for it !" (A votre demande !) fit connaître Little Tyke sur tous les écrans. Les producteurs voulurent mettre en scène la lionne avec des poussins. Georges n'en fut pas contrarié car il savait que, dans sa ferme, Little Tyke avait eu de bons contacts avec les poules. Les poussins destinés à être filmés n'étaient âgés que de quatre jours quand les opérateurs arrivèrent au ranch pour filmer.

Les poussins

La seule expérience que Little Tyke avait eue dans le passé avec des poussins était celle des poules de la ferme lorsque celles-ci circulaient avec leurs petits dans la prairie du ranch. Georges n'y pensa plus jusqu'à ce qu'il s'aperçut d'un curieux comportement de Little Tyke qui rôdait l'air quelque peu coupable, les mâchoires ouvertes et les babines closes. Il cria: «Tyke, qu'est-ce que tu as dans la gueule?» et la lionne l'ouvrant immédiatement laissa échapper un petit poussin qui se mit à voleter indemne en déployant de son mieux ses petites ailes, mais qui n'avait en fait qu'un désir, retourner au chaud dans la gueule de la lionne! Little Tyke se mit alors à lécher le poussin avec sa langue en lui témoignant toute son affection. Quand l'équipe télévisée se mit à filmer cette scène étonnante, Little Tyke se dirigea avec une certaine hésitation vers les autres poussins qu'elle se mit aussi à lécher du bout de la langue, après quoi elle s'éloigna avec un bâillement. Peu après elle revint et se coucha au milieu d'eux. Les poussins se glissèrent alors sous les longs poils soyeux de l'encolure touffue de leur protectrice.
Ils filmèrent aussi une autre scène où un jeune chat après avoir reniflé les grosses pattes de la grande lionne, s'enfuit, pour revenir se coucher à côté d'elle. Celle-ci rapprocha alors une patte du minuscule chaton pour mieux le cajoler. Devant la caméra, Art Baker ouvrit alors une Bible et lit: «Alors le loup cohabitera avec l'agneau … le lion mangera du foin comme le bœuf.» Le producteur s'est alors trouvé inondé de lettres et son documentaire sur Little Tyke a été l'un des plus populaires dans l'histoire de ce Show.


La mort de Little Tyke


Pendant les trois semaines de tournage du film à Hollywood, Little Tykea malheureusement été victime d'un virus et est morte d'une inflammation pulmonaire. Le changement de climat brutal peut être considéré comme responsable de cette mort. Elle s'est endormie, mais pas avant qu'elle ait pu témoigner de ce qu'elle fut devant la télévision. Elle avait 9 ans.

Une source d'inspiration

Sa vie est passée, mais ce qu'elle nous a appris vit toujours. Parmi les nombreuses leçons que l'on peut en tirer est que l'amour chasse l'angoisse et la brutalité, cet amour qu'après les premiers instants dramatiques de son existence elle a reçu en partage et a donné en retour. Des milliers de personnes ont pu voir les photos la montrant avec son amie Becky l'agnelle et en ont été sidérés, car elles y ont vu un signe d'un monde meilleur : deux êtres de nature aussi différente qui jouissent côte à côte du même amour ! Un ami avocat a même accroché un agrandissement de la photo dans son cabinet et la montre aux couples qui viennent chez lui pour divorcer.

Une énigme scientifique

Devant le cas de Little Tyke, la Science a avoué s'être trouvée en face d'une énigme. Les lions sont des carnassiers : sans viande, ils peuvent perdre la vue ou développer une cardiomyopathie progressive, qui est une maladie dégénérative qui entraîne un relâchement des muscles cardiaques et des difficultés croissantes de circulation sanguine. Cela arrive lorsque l'alimentation des félins ne contient pas assez de taurine, un acide aminé. Depuis plus de cinquante ans on sait, grâce aux recherches menées à l'Université de Californie (Davis, 1976), que la taurine est un élément nutritif essentiel pour les chats. Un manque de taurine conduit à une dégénérescence de la rétine. Des résultats ultérieurs des recherches ont confirmé qu'un manque prolongé de taurine cause la cardiomyopathie dégénérative. Des lions atteints de cette maladie auxquels un traitement de taurine est administré peuvent guérir d'une manière quasi miraculeuse, pour autant que la maladie ne soit pas trop avancée. Avant cette découverte de traitement, les lions ne pouvaient survivre que quelques jours ou au maximum quelques semaines à cette terrible maladie. La taurine se trouve dans la nature essentiellement dans des sources animales. Le lait et les œufs en contiennent des quantités minimes. Little Tyke aurait reçu sa dose de taurine nécessaire par le lait ou les œufs si, par jour, elle avait absorbé 1900 litres de lait ou plus de 4000 œufs. D'où la question que l'on est en droit de se poser : Comment et à quelle source Little Tyke a-t-elle puisé ses besoins vitaux en taurine?

Un défi

Une question encore plus importante est de savoir pourquoi «Little Tyke a renié l'instinct de son espèce ? Pour le public, Little Tyke est une curiosité ; pour les zoologistes, une exception ; pour les scientifiques, une anomalie et pour les idéalistes, une source d'inspiration.
Pourtant Little Tyke n'est pas un cas isolé. Une photographie en provenance de la ville indienne d'Allahabad montre une autre lionne inspirée. Dans son livre "Autobiographie d'un Yogi", Paramahansa Yogananda cite le cas d'une telle lionne qui a opté pour une alimentation composée de riz et de lait.


--------------------------------------------------------------------------------
Cet article se réfère au livre écrit par James A. Peden sur des chats et des chiens végétariens, intitulé "Vegetarian Cats and Dogs". Il fournit des informations sur l'alimentation végétarienne pour chats par le "Vegecat".
Le livre sur cette merveilleuse lionne végétarienne n'est disponible qu'en anglais :
ISBN: 0-8356-0605-8 / 0835606058
Titre : "Little Tyke, The True Story of a Gentle Vegetarian Lioness"
Auteur : Georges Westbeau
Editeur : Softcover
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
yIMA

avatar

Masculin
Gémeaux Chèvre
Nombre de messages : 8
Date de naissance : 02/06/1955
Age : 61
Localisation : Canada
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: Esprits de la nature   Lun 10 Déc 2007, 18:25

La culture Hopi dans les prophéties parlent du bison blanc

http://www.centrecoeur.com/amerindiens.htm

Pour ma par les animaux sont depuis mon enfance présent il me permettre de garder un équilibre, une paix intérieure et un joie de vivre.

Il ont une intelligence qui réconfonte notre être nous apprenons a voyager ou a accomplir l'oeuvre de la vie , il sont un modèle vivant que nous oub lions trop souvent a travers notre mental qui a oublier la simplicité de la nature.


Revenir en haut Aller en bas
zailia

avatar

Féminin
Lion Singe
Nombre de messages : 42
Date de naissance : 07/08/1980
Age : 36
Localisation : doubs
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Esprits de la nature   Mer 09 Jan 2008, 20:18

Moi aussi j'ai depuis toute petite été attirée par eux, et plus maintenant, je suis même écoeurée de plus en plus de la viande. Je mange à la limite des steacks haché ou poisson pané. Mais sinon le reste, j'en suis dégoutée et plus les jours passent moins je peux voir cette viande dans les supermarchés.
Les animaux sont trop méprisés par les hommes c'est désolant, ils sont tellement vrai et amour et on a beaucoup à apprendre d'eux.
Je me permets de poser cette question, car je suis confrontée à la perte d'un petit animal que j'ai depuis 5 ans et il faut qu'elle parte cette semaine le problème c'est que son corps ne veut lacher l'âme. D'après mon amie, elle attend que je sois prête et que je lui dise que je suis ok pour qu'elle parte, je le fais depuis lundi mais sans succès, c'est très dur car je ne veux pas la piquée mais qu'elle parte seule. Avez vous des éléments à apporter par rapport à celà?
On me dit qu'une planète pleine d'énergie d'amour l'attend, moi qui ai tjs pensé qu'il n'y avait rien après la mort ça fait bizarre d'entendre celà.
Revenir en haut Aller en bas
Sirius

avatar

Masculin
Poissons Singe
Nombre de messages : 235
Date de naissance : 20/03/1980
Age : 37
Localisation : Terre de Kahl
Date d'inscription : 07/10/2007

MessageSujet: Re: Esprits de la nature   Mer 09 Jan 2008, 22:28

Bizarre, non ^^

Mais réelle oui !!

Une source existe pour chacune des familles d'âme...elle en vient, et elle y repart en essence...un va et vient incessant par choix!

Ainsi comme si nous étions une bibliothèque vivante, tous les éléments du cosmos se rencontrent ici dans cette expérience que nous vivons...la matière...

Pour l'animal je penses que nous en avons fée tous les chemins afin d'être dans cette conscience humaine et supra humaine en devenir...

Pour ce qui est de permettre a ton animale de partir seul, tu ne peut rien faire si ce n'est l'accompagner dans son rythme, avec amour et reconnaissance pour tout ce qui a été partagé avec toi...en l'invitant à repartir en paix aprés avoir tant donner ^^

Voilou, si ça t'aide un peu...

Paix :76:

Revenir en haut Aller en bas
http://fr.360.yahoo.com/musiriusaquari
poussières d'étoiles



Féminin
Balance Singe
Nombre de messages : 190
Date de naissance : 29/09/1968
Age : 48
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 20/10/2007

MessageSujet: Re: Esprits de la nature   Mer 09 Jan 2008, 22:45

Plus que son corps physique, son énergie fera toujours parti de toi

Aime-la, Aime -toi !


:a6:
Revenir en haut Aller en bas
Christalain

avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 242
Date de naissance : 15/08/1967
Age : 49
Localisation : Rhone-alpes
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Nos amis les bêtes...   Jeu 10 Jan 2008, 12:56

Une video impressionnante et qui fait du bien...!

http://www.dailymotion.com/video/x2oggi_amazinghug_animals



Source: http://www.choix-realite.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org
V

avatar

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 109
Date de naissance : 09/09/1974
Age : 42
Localisation : Belgique
Loisirs : Psychologie ... Gnose
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Esprits de la nature   Jeu 10 Jan 2008, 14:38

J' avais déjà vu ça à la télé .. c'est tellement beau .. de si beaux animaux dont on nous dit tjrs qu'ils sont si dangereux.. comme quoi !
Revenir en haut Aller en bas
zailia

avatar

Féminin
Lion Singe
Nombre de messages : 42
Date de naissance : 07/08/1980
Age : 36
Localisation : doubs
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Esprits de la nature   Jeu 10 Jan 2008, 18:16

merci c'est gentille, on m'a conseillée de la piquée. Actuellement une personne parle à son ame et moi aussi pour qu'elle parte et si ca ne marche pas faut que je la pique.
Revenir en haut Aller en bas
zailia

avatar

Féminin
Lion Singe
Nombre de messages : 42
Date de naissance : 07/08/1980
Age : 36
Localisation : doubs
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Esprits de la nature   Mar 22 Jan 2008, 21:54

A la fin de la semaine, je vais être confrontée à une de mes plus grandes peurs : la mort. Puisque je sais maintenant qu'il faut que je la pique, je sens qu'elle est énervée du fait de ne pouvoir partir. Et faut que j'agisse rapidement je le sens, je ne voulais pas l'emmené au véto et là je me sens comme portée vers une autre pensée qui me paraiit impossible tellement c'est dur, c'est l'accompagnée jusqu'au bout. j'espère tenir, et essayer de me dire qu'elle va vers un monde meilleur. Je ne sais si psychologiquement, j'aurai un choc mais je sens qu'il fau que je l'accompagne.
Revenir en haut Aller en bas
Juliette

avatar

Féminin
Gémeaux Chat
Nombre de messages : 159
Date de naissance : 08/06/1963
Age : 53
Localisation : France
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Esprits de la nature   Mer 23 Jan 2008, 00:54

Bonsoir Zailia,

Merci de venir t'exprimer sur ce que tu vis avec ton ami chat. Il y a deux ans un de mes chats s'en est allé et j'étais là. Il est parti très vite sans que j'ai eu à le faire piquer. La vie a fait que jusqu'à son dernier souffle j'étais là près de lui. Et d'ailleurs, il cherchait à ce que je l'accompagne. Emotionnellement ce fut difficile à vivre mais il fut certain que je le remercie de toute mon âme de ce moment qu'il m'a offert dans sa vie pour que je traverse avec lui ce changement, ce passage. Dieu au travers de chaque être offre l'instant pour que nous évoluons ensemble et ce fut Tan, un amour de chat qui m'a aidé à accomplir un pas dans celui d'ouvrir mon coeur à la vie.

Je pense souvent à lui.

Je te couhaite beaucoup de courage et t'adresse plein d'amour pour ton chat et toi pour que votre aurevoir soit dans la paix et la lumière.

:64: :7777: :64:



Juliette:652:
Revenir en haut Aller en bas
zailia

avatar

Féminin
Lion Singe
Nombre de messages : 42
Date de naissance : 07/08/1980
Age : 36
Localisation : doubs
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Esprits de la nature   Mer 23 Jan 2008, 19:04

Je te remercie du fond du coeur, je vais me dopé avant. Car je suis trop sensibe et j'ai peur de la mort, c'est une problèmatique que je dois régler. j'ai tjs évité les enterrements mais là je vais etre confrontée directement. Et je sais qu'il faut que j'accompagne (mon lapinou chipie). Merci de tout coeur pour vos soutiens
Revenir en haut Aller en bas
Atlantea



Féminin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 18
Date de naissance : 10/09/1953
Age : 63
Localisation : Marrakech (Maroc)
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Esprits de la nature   Mer 23 Jan 2008, 21:03

Il y a 4 ans de cela, j'avais un caniche petit nain. Il s'appelait Guismo. Je l'ai gardé 12 ans. Il est né en France et je l'ai rencontré alors qu'il avait 2 mois dans un chenil assez loin de chez moi en pleine campagne. Notre rencontre fut un coup de foudre immédiat car la dame qui me présentait 3 chiots de la même nichée avait aussi présenté la maman dont la mission était sans doute de mettre au monde des enfants qui lui étaient enlevés et vendus.
Lorsque je fus devant la nichée, 2 d'entre eux étaient craintifs et restaient près de leur mère. Un s'était avancé vers moi directement cherchant une caresse. C'est lui qui m'a choisie. J'ai caressé la maman en lui prmettant de bien prendre soin de son petit chien.
Guis mo a été un compagnon merveilleux autant pour moi que pour mes enfants et il était là quand mon 4ème enfant est né. Il avait déjà 1 an et suivait chaque instant de cette petite fille qui venait de naître et qui est devenue son amie.
Lorsque nous sommes partis nous installer à Montréal, bien sur Guismo était du voyage vers cette nouvelle vie. Il avait 5 ans et ma dernière fille en avait 4. Uls étaient inséparables, dormaient ensemble, jouaient ensemble et lorsque ma fille avait un petit chagrin, il lui débarbouillait la figure à coup de langue.
Lorsqu'il eu 11 ans, il tomba gravement malade lui qui n'avait jamais rien eu.
Un soir, alors que je rentrais du travail, j'ai trouvé mon mari et ma fille prostrés devant Guismo qui crachait du sang. Il paraissait souffrir beaucoup. Je l'ai donc mis dans ma voiture et l'ai amené chez le vétérinaire qui l'a ausculté et m'a dit qu'il n'y avait plus rien à faire et que soit je le laissé s'étiendre tout seul, les pumons noyés, soit je prenais la décision de lui faciliter sa fin en acceptant qu'il soit euthanasié.
Pour moi ce fut comme impossible et je suis rentée à la maison avec lui.
Je ne pouvais pas prendre de décision seule.
Nous avons dû donc Après une discussion et une prise de conscience de ce qui se passait, revenir chez le vétérinaire avec lui. Nous y sommes allés tous les 3. Dans la voiture, je me souviens que le silence était lourd et que seule la respiration hachée de Guismo nous parlait d'une dure réalité.
Quand nous sommes arrivés à la clinique vétérinaire, celui-ci semblait presque nous attendre.
Il nous fit rentrer dans une salle où une table en métal se trouvait. J'ai mis la couverture sur la table pour que Guismo n'ait pas froid.
Le vétérinaire nous expliqua qu'il allait lui faire 2 injections : la première pour l'étourdir et la 2 ème pour le délivrer. Cet homme voyait notre grande tristesse et je dois dire qu'il a été très humain. Il nous a laissé avec lui quelques minutes.
J'ai alors parlé à Guismo, m'excusant de devoir prendre cette décision et que j'en assumais toute la responsabilité mais que je savais qu'il était d'accord car sa vie était arrivé à sa fin. Je pleurais et ma fille était en sanglots... Mon mari était blanc comme un linge et pleurait en silence.
Le vétérianire est revenu et a fait ce qu'il dit.
Mes mains étaient posées sur Guismo et j'ai prié pour que son âme quitte ce corps tout doux.
Il me regardait avec confiance et je voyais son regard se voiler peu à peu... Je me souviens que je lui disais : "tu peux partir, on est là et on t'aime" Nous étions tous les 3 remplis de larmes.
Quel moment difficile ! La clinique vétérinaire s'est chargé de son corps et nous sommes rentrés à la maison et en ouvrant la porte, personne derrière...
J'ai immédiatement pris toutes ses affaires : sa pagnière, une autre couverture qui la tapissait, ses joujous ' sauf un nounours que ma fille a voulu gardé) et j'ai tout jeté... de suite.
Il a fallu le temps de faire notre deuil.
6 mois après, en pasant devant un magasin d'animaux avec ma fille alors que nous allions faire nos courses, nous sommes tombés en arrêt devant un bébé shitsu, une femelle. Elle avait semble-t-il un problème à un oeil : une grosse boule. La patrone du pet show me dit avant de vous la vendre, je vais l'amener chez le vétérinaire, revenez la prendre demai,, ça doit pas être bien grave.
Toute la soirée, nousnous sommes préparées ma fille et moi (sans rien dire au père) à accueillir notre nouvelle petite pensionnaire. Ma fille s'inquiétait de savoir si Guismo serait jaloux depuis le paradis des animaux. Je lui ai dit que non, et que d'ailleurs pour preuve quand elle est arrivée, ses frères et soeurs étaient tout heureux.
Donc le lendemain, nous sommes allés au magasin pour aller chercher la petite chienne. La dame me dit : on a été obligé de leuthanasier car son problème à l'oeil était une tumeur, mais à la place on vous a apporté un petit mall de la même race. Ma fille a commencé à avoir les larmes aux yeux. Le petit male était déjà devant nous et même il s'est carrément rué dans nos jambes pour nous faire la fête. Ma fille s'est écrié : "il est trop beau ! on dirait une peanut tellement il est petit. Donc elle a choisi de l'appeler ainsi. Peanut a maintenant 4 ans et il a fait le voyage avec sa famille d'accuil du Canada au Maroc. il est en super forme et a maintenant 2 compagnon chat une femelle Fifi et un male Loulou... Ils s'entendent comme Larron en foire.
C'est très dur de prendre cette décision. Je te comprends pour ton petit chat.
On ne les oublie pas, ça c'est sur. On ne peut pas non plus les laisser souffrir.
L'euthansie m'a vraiment posé un problème de conscience, mais laisser souffrir un animal en sachant que de toute façon il allait mourrir, je ne puvais pas. Je préférais l'accompagner avec tout mon amour jusqu'au bout. C'est surement la dernière image qu'il a emporté avec lui. Et c'est ce qui compte.
Si tu as besoin de parler après ton acoclmpagnement, n'hésite pas à le faire... Nous sommes là... :852: Atlantea
Revenir en haut Aller en bas
zailia

avatar

Féminin
Lion Singe
Nombre de messages : 42
Date de naissance : 07/08/1980
Age : 36
Localisation : doubs
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Esprits de la nature   Jeu 24 Jan 2008, 21:27

merci pource témoignage qui ressemble un peu au mien, je sais que je dois aller jusqu'au bout. Allez courage j'y vais..........merci de tout coeur. Et que chipie s'envole dans l'univers qui l'attend (enfin je pense que c comme ça, d'après mes nouvelles croyances depuis peu), en paix et avec tout mon amour.

Merci à tous
Revenir en haut Aller en bas
zailia

avatar

Féminin
Lion Singe
Nombre de messages : 42
Date de naissance : 07/08/1980
Age : 36
Localisation : doubs
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Esprits de la nature   Ven 25 Jan 2008, 17:01

Ca y ai elle est partie, je m'épate, je l'ai tenu dans mes bras jusqu'au bout, j'espère qu'une ame monte très vite sur sa petite planète qui l'attend. Voilà j'ai accompli ma mission pour chipie, par contre g une de c têtes ouaouuuuuuuh :). Je me sens libre tout comme elle à présent. Je c qu'elle est heureuse. Maintenant faut que je revive car c derniers temps je ne mangeais plus, et je n'avais plus gout en la vie. Donc, voilà, la mort est paisible voilà ce que j'ai pu m'apercevoir.
Revenir en haut Aller en bas
infomysteres
Membre actif


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 217
Date de naissance : 04/05/1971
Age : 46
Localisation : France (47)
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Esprits de la nature   Ven 25 Jan 2008, 23:51

"Je crois que tous les êtres, quels qu'ils soient, devraient être instruits du fait que la mort n'existe pas - qu'il n'y a seulement qu'une transaction. Et quand vient le temps de la transition, une nature bienfaisante aplanit la route, adoucit la souffrance et crée, pour ceux qui croient, les conditions d'une parfaite tranquillité."
"La souffrance n'augmente pas au moment de la mort. Il y a au contraire, arrêt. Et contractions ou gémissements ne sont que des réactions automatiques de certains nerfs qui ont été stimulés."
{Livre, Je Crois, T. Lobsang Rampa, Ed. J'Ai Lu}

Zailia,
la mort, telle que je la considère, n'est qu'un retour à la Source.
Ton animal est retournée à sa maison. Ce sont nous sur Terre, qui vivons une illusion. La matière n'est qu'une illusion. La mort nous permet de quitter cette illusion et de retourner à la vraie Vie.
Si j'avais un avis à te donner, ce serait de ne penser qu'à la vie de bonheur que tu as eu avec ton animal.Ton animal ne peut qu'être heureux là où il est maintenant.
Tu as vécu de bons moments avec lui et si tu dois en vivre d'autres, vous aurez l'occasion de recroiser vos chemins ultérierement.
Tout a un sens. Tout a une raison. Rien n'est laissé au hasard.
Si vos chemins se sont séparés, ce n'est pas dans le but de vous faire du mal ni à l'un, ni à l'autre, mais uniquement parce que c'est le moment pour vous deux de recommencer un nouveau chemin.
La Vie ne cherche jamais à briser les coeurs.
Elle t'offre simplement l'opportunité d'ouvrir encore davantage ton coeur en te proposant de nouvelles opportunités de vie...
Je ne te demande pas de croire à ce que je te dis.
Je te dis simplement ce que je ressens.

Pour ceux et celles qui souhaitent avoir différents témoignagnes sur les animaux en général, voici quelques extraits :

Les animaux, tout comme les hommes, ont leurs maîtres et leurs guides.
Les animaux, même d’espèces différentes, communiquent entre eux par la pensée.
Les animaux savent que l’homme est malade du manque d’amour –la maladie de ceux qui se croient plus forts, plus intelligents-.
Certains animaux –sentant qu’un malheur va arriver dans une famille- acceptent de prendre sur eux cette mort pour ne pas qu’elle arrive à la famille. Ils deviennent parfois malades pour décharger le propriétaire (fièvre, perte de poils, démangeaison).
Les animaux parlent aux arbres.
{Livre, Peuple Animal (Le), Anne et Daniel Meurois Givaudan}

Les animaux ont, comme les humains, des degrés variables de conscience de soi. Leur conscience est aussi valable que la vôtre. Rien n'empêche une personnalité d'investir une partie de sa propre énergie dans une forme animale. Il n'y a pas de transmigration des âmes.
Cela ne veut pas dire qu'un homme peut se réincarner dans un animal, mais il peut insuffler une partie de son énergie dans différents types de formes. Une fois les réincarnations achevées, un individu peut vouloir projeter un fragment de sa conscience dans une forme animale.

{Livre, Enseignement de Seth (L'), Jane Roberts, Ed. J'Ai Lu}

Les animaux ont-ils un langage ?
"Si vous entendez un langage formé de mots et de syllabes, non; mais un moyen de communiquer entre eux, oui; ils se disent beaucoup plus de choses que vous ne croyez; mais leur langage est borné, comme leurs idées, à leurs besoins."
{Livre, Livre des Esprits (Le), Allan Kardec, Ed. Jean de Bonnot}

"C'est au niveau du subconscient qu'on peut communiquer (communiquer est un bien grand mot) avec les animaux en général, avec une fourmi, avec une araignée, avec un éléphant et, en particulier, avec les baleines et les dauphins (...) et j'ai constaté moi-même sur le terrain que, lorsque je cherche trop à intellectualiser mon contact, ça ne marche plus. Mais quand je m'oublie complètement et que j'essaye d'évoquer en moi des réflexes subconscients je remarque que le cétacé réagit" (Jacques Mayol)
{Livre, A la recherche du Message des Dauphins, Claude Tracks, Ed. CommuniCare}

Des scientifiques ont étudié des singes sauvages simultanément sur plusieurs îles japonaises.
Un jour, ils eurent l'idée de leur donner des pommes de terre et de les mettre dans le sable afin de voir si les singes allaient les laver avant de les manger. L'ensemble de la tribu alla droit vers la rivière, afin de se débarasser du sable qui les gênait. Tous sauf
un; le 101è singe...

Celui-ci alla laver sa patate dans la mer. Grâce à l'eau salée, elle avait meilleur goût.
Sans que le 101è singe ne fasse aucun mouvement ou n'émette aucun son, toute la tribu vint à son tour tremper sa patate dans l'eau salée...
Les singes d'une île située à plus de 90 km de là firent exactement la même chose, quasi au même moment.
{Livre, A la recherche du Message des Dauphins, Claude Tracks, Ed. CommuniCare}

Les animaux ont-ils le libre arbitre de leus actes ?
- Ce ne sont pas de simples machines, comme vous le croyez; mais leur liberté d'action est bornée à leurs besoins, et ne peut se comparer à celle de l'homme; ils n'ont pas les mêmes devoirs. Leur liberté est restreinte aux actes de la vie matérielle.
{Livre, Livre des Esprits (Le), Allan Kardec, Ed. Jean de Bonnot}
Revenir en haut Aller en bas
zailia

avatar

Féminin
Lion Singe
Nombre de messages : 42
Date de naissance : 07/08/1980
Age : 36
Localisation : doubs
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Esprits de la nature   Sam 26 Jan 2008, 11:23

je te remercie. je me sens soulagée à présent et elle aussi. Peut être qu'un jour nos chemins se croiseront à nouveau :)
Revenir en haut Aller en bas
Karen

avatar

Féminin
Bélier Buffle
Nombre de messages : 288
Date de naissance : 22/03/1949
Age : 68
Localisation : Isère France
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: Esprits de la nature   Dim 27 Jan 2008, 20:11

Merci Ambre pour cette merveilleuse histoire que je ne connaissais pas...

Je crois que lors de la création, toutes les espèces vivaient en harmonie. C'est ensuite heu...que tout s'est gâché!

Pour répondre à Zailia, j'ai du accompagner plusieurs de mes animaux et c'est toujours un moment difficile...Mais pour eux comme pour nous, la mort n'est qu'une transition.

J'ai rêvé plusieurs fois à mes animaux disparus, comme autant de clins d'oeil qu'ils me faisaient !!

Amitiés

karen
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie

avatar

Féminin
Lion Chat
Nombre de messages : 77
Date de naissance : 03/08/1963
Age : 53
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: chaussures 100% non animale   Lun 03 Mar 2008, 10:46

Natalie Portman lance sa ligne de chaussures 100% non animale




Le 12 février 2008, l’actrice qui s’est dévoilée dans la saga Star Wars a apporté sa contribution à la mode. Ce jour-là, Natalie Portman a lancé sa ligne de chaussures 100% non animale.
Les chaussures lancées par Natalie Portman en partenariat avec le détaillant spécialisé Te Casan et l’actrice et styliste connue Kate Young
sont des modèles pas comme les autres. Leurs particularités résident
dans le fait qu’elles sont 100% végétales. Attention ! Il ne s’agit pas
de chaussures faites en feuilles ou encore en fleur,
que nenni ! La règle respectée consiste à n’utiliser que des matériaux
d’origine non animale. Les fibres synthétiques sont donc à l’honneur.Si Natalie Portman se lance dans le lancement de ce type de chaussures, ce n’est pas par fantaisie. En effet, la miss est végétalienne. De ce fait, elle ne souhaite pas non plus porter du cuir, de la fourrure et tout autre matériau provenant des animaux. Il est donc certain qu’elle ne voudra jamais porter des chaussures en peau de crocodile ou en peau de buffle. Par contre, il doit lui être plutôt difficile de trouver des chaussures chic et tendance…Enfin, plus maintenant ! Pour marquer son geste en faveur des
animaux, un pourcentage des recettes sera reversé à une association qui
œuvre pour la protection de l’environnement, The Nature Conservancy.En voilà enfin une de bien sensée ! Elle ne se met pas à nu comme
tant d’autres pour protester contre ces “industriels” de la fourrure ou
pour se battre contre ces “assassins” de chats et autres tigres.

http://www.waliboo.com/animaux-sauvages/natalie-portman-lance-sa-ligne-de-chaussures-100-non-animale/4650/
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5646
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Esprits de la nature   Mer 25 Juin 2008, 23:06


Esprits de la nature



“Les contes ne sont pas faits pour endormir les enfants,
mais pour éveiller l’homme à sa dimension spirituelle.”


http://blogs-livres.com/edouard-brasey/les-contes-2/


Bonsoir,
je voudrais vous présenter un monsieur que j aime beaucoup; Edoaurd Brasey!

Ayant déjà lu "enquête sur l existence des anges rebelles" et en train de lire celui sur "les fées et esprits de la nature",je trouve que ce monsieur mérite qu on s y attarde un peu!

Voici enfin son interview dans l’émission “Paris Dernière”, diffusée sur Paris première le 21 mars 2008 dans le cadre d’une émission consacrée à la Pleine Lune, et tournée dans les locaux de la boutique La Mandragore, rue Saint Placide à Paris…



http://www.dailymotion.com/baureal/video/9929589

Edouard Brasey est reconnu aujourd’hui comme un spécialiste réputé du monde de la Féerie, auquel il a consacré de multiples livres, disques, spectacles de contes, oeuvres théâtrales musicales et émissions de télévision. Cet univers merveilleux, peuplé de fées, elfes, nains, lutins, ondines, sorcières et dragons, appartient essentiellement au répertoire des contes et légendes celtiques et nordiques. Son berceau est la grande forêt, réelle ou symbolique, hantée par les elfes, les fées et les gnomes, mais aussi les ogres et les sorcières.
C’est la forêt magique des contes merveilleux dans laquelle il faut savoir se perdre pour mieux se retrouver. C’est aussi la forêt de Brocéliande, où Merlin, après avoir quitté la cour du roi Arthur et de ses chevaliers de la Table Ronde, fit la rencontre de la fée Viviane.
Edouard Brasey s’est également attaché à l’étude de l’univers contrasté des anges et des démons, de la spiritualité et de la magie. Cet univers oscille entre le bien et le mal, la lumière et les ombres, la promesse du paradis et les cercles de l’enfer. Peuplé d’anges gardiens et d’anges rebelles, de saints et de diables, il est tour à tour rassurant ou inquiétant. Il se déroule essentiellement la nuit, moment où toutes les fantasmagories et les métamorphoses sont possibles, où la Pleine lune éclaire les errances morbides, des vampires, nosferatus, loups-garous, incubes, succubes et autres démons pourchassés par les exorcistes et les inquisiteurs.
Mais aux ombres succède toujours la lumière, et la morsure du vampire ne pourra jamais effacer la marque de l’ange.


Edouard Brasey prépare une vaste saga romanesque de “Fantasy mythologique” en quatre tomes à paraître chez Belfond dès octobre 2008.
Le titre: “La Malédiction de l’Anneau”. 1er tome: “Les Chants de la Valkyrie”.
Il s’agit d’une véritable “Tétralogie romanesque”, qui s’inspirera bien entendu de la Tétralogie de Richard Wagner, “L’Anneau du Nibelung”, mais aussi des sources mythologiques nordiques: l’Edda poétique, l’Edda épique, la Saga des Wölsung, la Chanson des Nibelungen, la Voluspa, etc.
Le tout romancé à la façon des romans historiques ou de Fantasy.
Le premier volume, “Les Chants de la Valkyrie”, met en scène Brunehilde, la valkyrie fille d’Odin et de Erda. Vierge fière et céleste, vêtue de son plumage de cygne pour aller choisir les héros morts au combat et les conduire au paradis du Walhalla, elle choisit de quitter la sphère éthérée de l’Asgard, le domaine des dieux, pour descendre sur terre, Midgard, où elle doit accomplir une mystérieuse mission auprès du roi du Hunaland, le descendant mortel d’Odin. Elle sacrifie sa divinité pour devenir humaine, et sa virginité pour devenir femme et mère.
Car aux yeux de Brunehilde, les dieux ne sont pas libres de leurs actes, corrompus par la malédiction de l’anneau d’Andvari, le roi des Nibelungen. Les dieux sont destinés à disparaître dans le fameux Ragnarök, le Crépuscule des dieux.
Les hommes, au contraire, malgré leurs faiblesses et leurs manques, bénéficient du libre-arbitre, de la capacité à aimer plus qu’eux-mêmes, du courage de surpasser leurs limites et du repos rassurant de la mort.
Leur sort est infiniment plus enviable que celui des dieux.
Devenue scalde, Brunehilde, sous le nom de Saga, chante alors la longue histoire des dieux, des hommes, des nains, des géants, des alfes noirs et des dragons.
Ce sont les chants de la Valkyrie…

Voici, en exclusivité, le Prologue du Premier tome:

http://blogs-livres.com/edouard-brasey/les-chants-de-la-valkyrie/

Bonne nuit à vous tous!

richel
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
adonidia

avatar

Masculin
Poissons Coq
Nombre de messages : 24
Date de naissance : 09/03/1981
Age : 36
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: esprit de la nature ?   Sam 19 Juil 2008, 17:41

bonjours a tous j'avais une interogation sur les esprits de la nature pensez vous que leurs existences soit reel ?
je ne suis pas sur a 100% mais je sent qu'il y a un truc je regarde une video de yann lipnick et sa fassons d resentir leur presence et assez bluffante
enfin je sans qu'il y a autre chose derriere toutes cette nature et j'aimerais savoir si certain on des infos sur ce sujet
je pense avoir un liens et cela m'aiderais merci d'avence
Revenir en haut Aller en bas
damejane

avatar

Féminin
Gémeaux Chat
Nombre de messages : 293
Date de naissance : 01/06/1951
Age : 65
Localisation : sans port d'attache
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Esprits de la nature   Lun 21 Juil 2008, 19:17

Adonidia bonjour,

(la réponse suivante est en deux parties)

1ière Partie


A la question pensez-vous que les esprit de la nature existent , je répondrais oui parce que j'ai vécu quelques expériences significatives avec les "dévas de la nature".

Ils ne vous abordent jamais sans raison et pour certains grand dévas, leur force et leur puissance peuvent impréssionner, aussi ils ne se dévoilent que si on a l'esprit ouvert et que l'on est prêt. Il y a une notion importante d"harmonie vibratoire et d'Amour qui joue là un rôle important....



D’aprés Edouard Brasey

Dieux, fées, esprits de la nature, texte diffusé sur notre site
vendredi 1er décembre 2006, par damejane

Un extrait du livre [ Enquête sur l’existence des Fées et des Esprits de la Nature ] coll : Aventure Secrète (ed J’AI LU) p 274 à 280

bonne lecture..



(...) Il se mit alors à voir couramment à ses côtés des gnomes, des lutins, des faunes et mille autres présences féeriques. Un jeune faune, répondant au nom de Kurmos, lui fit même l’hommage de son amitié et vint souvent le retrouver, lors de ses promenades solitaires au Jardin botanique, pour échanger avec lui d’inépuisables conversations.

L’esprit de l’Arbre de Vie réapparut plusieurs fois, mais sous diverses apparences, comme s’il s’agissait d’un être unique et multiforme qui pouvait, au gré de son désir, surgir à tout moment de l’ombre et adopter une forme apaisante ou menaçante. Après un certain nombre de rencontres, Roc comprit qu’en réalité il était en présence du dieu Pan lui-même. Le dieu de la Nature et des esprits des éléments. Un jour, Kurmos et Roc étaient étendus au pied d’un arbre ; autour d’eux, les fées et les lutins menaient des sarabandes échevelées, et les deux compagnons s’émerveillaient du spectacle. Soudain, le faune demanda à Roc : « Comment se fait-il que tu puisses nous voir avec tant de clarté ? Très peu d’hommes y parviennent. « - Je suppose que je suis une personne privilégiée... » A ce moment, ils sentirent une présence se manifester derrière eux. Se retournant, ils se trouvèrent nez à nez avec Pan. Le dieu pointa un doigt en direction de Roc, et déclara : « Tu as été désigné pour restaurer le lien ancien qui unissait les hommes et les esprits de la nature. Et si tu as été choisi, c’est parce que, tout au long de ta vie, tu t’es préparé en secret à ce contact avec les élémentaux et les fées. Tu as su harmoniser ton petit moi avec ton Moi supérieur ; ton corps physique avec ton esprit immortel. Cela t’a pris des années et des années. Et

274

lorsque tu as pu par toi-même atteindre un niveau de vibrations suffisamment élevé, le voile des apparences s’est déchiré, et le monde féerique des esprits de la nature s’est manifesté clairement à tes regards. » Pan observa une seconde de silence. Un sourire espiègle se dessina sur son visage, et il reprit : « Penses-tu avoir déjà ressenti ma présence, à l’intérieur de toi ? » Roc réfléchit, et répondit : « Oui, je pense. « - Est-ce qu’il s’agissait d’une forme de possession ? « - Non, car la possession est de nature diabolique, et tu n’es pas le diable. Je parlerais plutôt d’une intégration, d’une assimilation de toi à moi. » Le sourire de Pan devint de plus en plus complice : « Dirais-tu que je suis une émanation de ton imagination ? Une projection de tes pensées ? « - Non, une telle affirmation me semblerait ridicule. Tu es en moi, mais tu es beaucoup plus grand et puissant que moi. Tu es en moi comme Dieu est en moi, comme Christ est en moi, comme l’univers tout entier est en moi. « - Tu es sur la bonne voie. Tu as compris que la réalité visible n’est qu’un fragment infime de la réalité ultime à laquelle nous aspirons tous. Pour comprendre ce qu’est la réalité, représente-toi la scène d’un théâtre plongée dans l’ombre, au début d’une représentation. Soudain, un spot lumineux vient éclairer la physionomie d’un acteur. Un autre spot s’allume, et c’est un autre groupe de personnes qui surgit aux yeux des spectateurs. Il en va de même de la réalité. La sensibilité de la plupart des êtres humains est trop faible pour leur permettre de voir toute la réalité. Ils sont aveugles, comme ces spectateurs assis dans le noir au théâtre. Mais il suffit d’élever la lumière de la conscience - le spot lumineux - pour découvrir, au sein

275

de l’obscurité, une réalité et des êtres que l’on n’imaginait même pas - les esprits de la nature. « - Mais pourquoi si peu d’êtres humains sont-ils capables de voir les élémentaux ? Pourquoi est-ce que moi, je les vois, et pas les autres ? Pourquoi tout le monde n’est-il pas doté des mêmes dons ? « - Tout le monde en est capable. Tous les hommes ! peuvent voir les esprits de la nature, s’ils le désirent vraiment. Mais le désirent-ils ? Comme toutes les choses importantes, un tel contact exige du travail, du temps, de la patience. Toi, tu as passé dix années seul au contact de la nature avant de pouvoir nous voir. Entrer en relation avec le monde surnaturel n’est pas un simple divertissement pour personnes désœuvrées, et l’on n’apprend pas à parler le langage des fées en dix leçons. Car l’enjeu véritable n’est pas un simple dialogue avec l’invisible, mais la survie de l’humanité tout entière.

« - Comment cela ?

« - Si l’homme ne veut pas continuer à se détruire lui-même, comme il le fait en augmentant de jour en jour le niveau de la pollution mondiale, il doit apprendre à communiquer avec les trois royaumes : celui des anges et des devas, et celui des esprits de la nature. Seule une coopération sincère et authentique entre ces trois degrés de conscience permettra d’éviter la catastrophe finale. Moi et mes sujets, nous ne sommes pas les esclaves des hommes ; mais nous sommes là pour l’aider à instaurer sur terre une ère de paix et d’amour, sans guerre ni violence.

La visite de R. Ogilvie Crombie à Findhorn permit aux Caddy et à Dorothy Maclean de parfaire leur éducation en matière de contacts avec les esprits de la nature. Ainsi, Roc leur apprit qu’ils ne devaient pas

276

chercher à mettre l’ensemble du jardin en coupe réglée. Les bons jardiniers devaient toujours conserver une partie du terrain entièrement sauvage, afin de permettre aux élémentaux de s’y ébattre en toute liberté. Les devas et les esprits de la nature appréciaient à leur juste mesure ces marques de courtoisie, et en récompensaient les humains en les servant avec davantage de plaisir et d’allant.

Un jour, Peter prit l’initiative de couper les buissons d’ajoncs en fleur qui entouraient ses pommiers et ses groseilles à maquereau. Aussitôt, les petits elfes des ajoncs vinrent porter plainte auprès de Roc, en lui disant d’un ton furieux : « Nous pensions que Findhorn était un lieu où il existait une réelle coopération entre l’homme et les esprits de la nature. Pourquoi, dans ces conditions, avoir détruit nos maisons ? » Roc organisa alors une petite cérémonie champêtre, au cours de laquelle Peter Caddy vint humblement présenter ses excuses aux petits elfes bouleversés.

Chaque été, durant la nuit de la Saint-Jean (la fameuse Midsummer’s night immortalisée par Shakespeare), R. Ogilvie Crombie demandait aux élémentaux, aux fées et aux lutins s’ils permettaient que de simples mortels viennent se mêler à leurs fêtes et à leurs danses. Toute la communauté de Findhorn menait alors un joyeux sabbat qui durait jusqu’à l’aube, sous I’influence de Puck et de tous les personnages fantastiques issus du Songe d’une nuit d’été.

D’autres fois, Roc entraînait toute la communauté à Randolph’s Leap, un site naturel de toute beauté où il semblait particulièrement aisé d’entrer en communication avec les fées et les esprits de la nature.

Roc voyait-il vraiment, ainsi qu’il le prétendait, des fées et des lutins ? Dans son autobiographie, Eileen Caddy évoque les souvenirs qu’elle a conservés de lui : « Nous étions assis autour de la table dans notre caravane, et Roc, un homme aux cheveux blancs, dans la

277

soixantaine, nous raconta, de sa façon tranquille et sans prétention, ses rencontres extraordinaires avec les esprits de la nature dans le Jardin botanique d’Edimbourg. On aurait dit un conte de fées. Quand il nous décrivit sa première rencontre avec un jeune faune du nom de Kurmos, je fus ramenée en arrière dans mon enfance, quand les elfes et les fées s’étaient emparés de mon imagination et que je croyais presque que c’était la réalité1. » Elle poursuit : « J’avais grandi avec les histoires du "Petit Peuple" qui sont si vivaces en Irlande, mais j’avais fini par les considérer comme une partie bizarre du folklore, sans base réelle. Mais quelque chose d’authentique chez Roc vous obligeait à le croire2. » De lui, elle rapporte que « c’était un homme cultivé qui avait étudié presque toute sa vie la métaphysique et la philosophie. Son appartement à Edimbourg était rempli de milliers de livres de toutes sortes. Sa force tranquille et son autorité naturelle emportaient tellement la conviction que je sentis que j’étais en présence d’un sage exceptionnel qui comprenait la nature des choses dans un sens beaucoup plus large que je ne le faisais moi-même3 ».

En réalité, Roc était plus intime avec Peter qu’avec Eileen. Cette dernière confesse en effet : « Malgré mon respect pour Roc, je ne me sentais pas très proche de lui. Peter passait beaucoup de temps avec lui et recherchait sans arrêt ses avis. Ils partirent ensemble pour visiter "les points de puissance spirituelle" de Grande-Bretagne et ils revinrent avec de nouvelles histoires sur les rencontres de Roc avec les esprits de la nature et avec Pan4. » Mais Eileen Caddy ne partageait pas exactement les mêmes opinions que Peter et Roc, pour ce



[


Dernière édition par damejane le Lun 21 Juil 2008, 19:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.shanti-om.net/
damejane

avatar

Féminin
Gémeaux Chat
Nombre de messages : 293
Date de naissance : 01/06/1951
Age : 65
Localisation : sans port d'attache
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Esprits de la nature   Lun 21 Juil 2008, 19:19

Réponse à Adonidia 2ème partie, suite du texte et fin

1. Eileen Caddy, L’Envol vers la liberté, Le Souffle d’Or, 1988. 2. Idem. 3. Idem. 4. Idem.

278

qui concernait les questions spirituelles : « Ils m’expliquèrent que Roc avait parcouru plusieurs endroits dominés par les "forces obscures" et que la plus grande partie de son travail spirituel était de les transformer en forces de lumière1. »

Cette version des faits laissa Eileen Caddy perplexe. Elle explique : « J’avais rencontré une sorte de présence obscure aux Trossachs et on m’avait parlé de la bataille entre la lumière et l’obscurité dans mes guidances, mais mon travail avait toujours été de tourner mes pensées vers le positif et d’en extraire la lumière, ne laissant aucune prise au négatif.

Je ne comprenais pas pourquoi Roc ne pouvait pas travailler sur l’énergie du Christ comme on me l’avait appris. Pourquoi aller rechercher des forces obscures2 ? » En effet, Eileen Caddy souligne : « Elles semblaient être de l’énergie extérieure à nous-mêmes et j’avais appris à me tourner vers l’intérieur à tout propos. Si tout était en nous, comment Roc pouvait-il travailler sur des forces qui n’y étaient pas3 ? » Comme à chaque fois qu’un problème en apparence insoluble se présentait à elle, Eileen Caddy chercha du secours auprès de sa voix intérieure.

Dieu lui répondit :

Le rôle de Roc est de mettre en évidence le mal, l’obscurité, et de le vaincre. Peter et lui représentent une force très puissante et ils doivent travailler de plus en plus ensemble.

La voix divine continua :

Tu sais que Je t’ai demandé de t’élever vers des royaumes où tout est un, où tout est unité et harmonie sans dualité. C’est l’état de conscience que tu dois

1. Eileen Caddy, L’Envol vers la liberté, op. cit. 2. Idem. 3. Idem.

279

rechercher. Tu as ton rôle et Roc le sien. Vous êtes deux pôles opposés du travail que vous effectuez, et pourtant tu éprouves un profond amour et respect pour lui, même si tu ne peux le suivre. C’est un exemple du besoin d’être unis dans la diversité1.

Eileen interrogea alors Peter, qui lui répondit : « Les forces de la lumière et de l’obscurité sont la polarité essentielle du monde. Les forces de l’obscurité sont là pour nous éprouver, et en ce moment elles sont renforcées par la négativité du monde. C’est pourquoi il est si important que nous soyons toujours positifs, et que nous ne laissions aucune négativité entamer notre conscience. Le vrai travail de Roc est de contrebalancer ces forces obscures par la lumière2. »

1. Eileen Caddy, L’Envol vers la liberté, op. cit. 2. Idem.

En 1974, le vieux Roc vint rendre une dernière visite à ses amis de Findhorn. Il en profita pour effectuer un pèlerinage sur les traces de son propre passé.

En 1903, alors qu’il n’était âgé que de quatre ans, il avait passé avec ses parents une journée à proximité d’une cascade qui coulait dans la région. Soixante-dix ans plus tard, R. Ogilvie Crombie se rendit dans ce même lieu, qui n’avait pas changé d’un pouce.

Le vieil homme se laissait aller à une douce rêverie, bercé par le chant de la cascade, lorsqu’il vit soudain trois gnomes surgir devant lui.

« Eh bien, tu as bien grandi, depuis la dernière fois ! dit le premier.

Comment cela ? interrogea Roc.
Nous nous rappelons le petit garçon qui est venu ici il y a bien longtemps, dit le deuxième.

280

C’était toi, dit le troisième. N’es-tu pas content de voir que ton voeu s’est réalisé ? » Roc dévisagea les trois petits êtres, et demanda :

<< Quel voeu ?

Tu ne te souviens pas d’avoir lancé un penny dans l’eau, en demandant de pouvoir rencontrer des fées et leur parler ? » répondirent en chœur les trois gnomes.

Le vœu de Roc s’était réalisé... soixante-trois ans après qu’il l’eut formulé !





Commentaire (DameJane & lamadelama) à propos de ce passage :

Citation :
"Tout le monde en est capable. Tous les hommes ! peuvent voir les esprits de la nature, s’ils le désirent vraiment. Mais le désirent-ils ? Comme toutes les choses importantes, un tel contact exige du travail, du temps, de la patience. Toi, tu as passé dix années seul au contact de la nature avant de pouvoir nous voir.

Entrer en relation avec le monde surnaturel n’est pas un simple divertissement pour personnes désœuvrées, et l’on n’apprend pas à parler le langage des fées en dix leçons.

Car l’enjeu véritable n’est pas un simple dialogue avec l’invisible, mais la survie de l’humanité toute entière.

« - Comment cela ?

« - Si l’homme ne veut pas continuer à se détruire lui-même, comme il le fait en augmentant de jour en jour le niveau de la pollution mondiale, il doit apprendre à communiquer avec les trois royaumes : celui des anges et des devas, celui des esprits de la nature et celui des hommes. Seule une coopération sin- cère et authentique entre ces trois degrés de conscience permettra d’éviter la catastrophe finale. Moi et mes sujets, nous ne sommes pas les esclaves des hommes ; mais nous sommes là pour l’aider à instaurer sur terre une ère de paix et d’amour, sans guerre ni violence."



Il est d’une importance primordiale de réfléchir à la façon de réparer notre monde, la planète terre, et de travailler dans la coopération avec les trois royaumes..

C’est urgent et vital, car tout est interdépendant. On peut tous, à des niveaux différents, faire quelque chose.



En être conscients, fera toute la différence
.

On peut commencer en observant ce qui se passe autour de nous. Puissiez-vous tous, être des veilleurs et gardiens de votre planète. Le simple fait qu’un groupe de personnes soit uni par la pensée dans un esprit ferme de bienveillance envers les anges, les dévas ainsi que les esprits de la nature, peut constituer une grande force utile à la reconstruction et à la guérison.


Nos pensées sont captées elles aussi par les règnes : minéral, végétal, animal, féérique, dévique, divin .

Cette "grande forme pensée", renouvelée chaque jour, peut s’avérer un puissant remède, car elle influencera positivement à la préservation de l’intégrité de tous les êtres de la vie globale de cette planète. C’est là une des formes importantes et indispensables de coopération des hommes de bonne volonté. Il n’y aura de fatalité que si on laisse faire.




DameJane & lamadelama (en intention.. et en collaboration..)

Désolée, il n'a pas été possible de placer toute la réponse en entier, le texte étant trop long pour ce site .

Bien à vous votre déouée : DameJane.


.


Dernière édition par damejane le Ven 15 Oct 2010, 21:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.shanti-om.net/
 
Esprits de la nature
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vidéo Esprits de la Nature et ExtraTerrestres
» Le livre des esprits de la nature
» Documentaire sur les élémentaux (càd les esprits de la nature)
» Comment communiquer avec les esprits de la nature ?
» Les esprits de la Nature et les mystères de Gaïa ; Gardiennes de la Terre (Lipnick)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Elargir son Horizon-
Sauter vers: