ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La spéculation

Aller en bas 
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: La spéculation   Ven 11 Juil 2008, 16:09

Bonjour à toutes et tous,


Jésus le Nazaréen est dit avoir chassé les marchands du Temple.

Il s'agit d'une prise de position et d'une action dialectiques.

En effet, le Temple est le lieu dédié au finalisme collectif, à Christ, à l'"oiseau" qui est inaccessible par aucun moyen causal spéculatif ("aucun chemin ne mène à l'oiseau"). Le Temple est le lieu du Sacré, qui est le résultat de la discrimination consciente.

Pour véritablement intégrer cette discrimination, et rencontrer le Sacré, l'"oiseau", il faut la Foi, et donc en fait une recherche assidue vers l'absence de spéculation. Il faut un abandon confiant, serein, débarrassé de toute attente. Il faut se laisser glisser dans les "bras du Dragon". Il faut progressivement sublimer le narcissisme.

Il faut donc débarrasser la conscience (le Temple) des marchands qui y interfèrent (les spéculations mentales, les peurs, car toute spéculation est quelque part l'expression d'une peur ou une peur elle-même).


La spéculation est une adultération mentale par laquelle une confusion est créée entre les causes et les effets. En s'appuyant sur l'illusion du causalisme (processus de cause à effet), le mental va tenter de manipuler les causes pour s'approprier un pouvoir sur les effets. C'est de la toute-puissance refoulée qui s'exprime depuis l'inconscient.


L'être conscient, la Personne humaine, est une cause. Mais si elle prétend exercer de la puissance sur les effets, alors elle entre en confusion avec ceux-ci. La cause entre en confusion avec l'effet.

En fait, ce qui se passe réellement est que l'être entre en confusion avec le potentiel, avec le but. Car dans un système déconfusionné, finaliste et collectiviste, il s'agit de but, et non de simple effet.

C'est la confusion entre la cause et le but qui précisément dénature le but et le réduit à un simple effet.

Dans le principe spirituel de l'"Oiseau", de Christ, ce sont les causes, les Personnes, qui sont au Service du potentiel, du but collectiviste. C'est la finalité collective de l'être qui appelle ses propres causes afin de manifester sa Beauté, sa richesse, son évolution.

Ce n'est pas un processus où les causes prétendent induire illusoirement les effets, mais où la Beauté de l'être à l'horizon de tous ses potentiels appelle ses propres causes pour participer librement à cette Beauté.


On comprend que le but collectiviste, le finalisme spirituel, est la seule réalité véritablement porteuse de sens, de signification.

Dès lors, on peut aussi comprendre que la spéculation qui adultère le but collectiviste en le transformant en simple effet, désintègre le sens de la conscience, vide le monde et l'humanité de leur signification.

La spéculation tue notre monde.

C'est cette perte de signification qui dénature le but et en fait un simple effet sur lequel la prétention causale croit illusoirement avoir du pouvoir: les causes prétendent être porteuses de leur propre sens individualiste, et veulent le substituer au sens collectiviste du finalisme de la conscience.

Mais une cause ne porte jamais le moindre sens par elle-même, car l'individu n'a pas de définition sans le pôle collectiviste! De ce fait, la spéculation individualiste (qui peut aussi être le fait de groupes ou d'organisations "narcissisées", comme un état par exemple) remplace en tout ou en partie la signification collectiviste par une signification illusoire, en réalité nihiliste, qui est celle de l'individualisme.

Nos sociétés sont exangues de leur signification. Car en vérité une collectivité manque de signification sans sa convergence collectiviste!



Si la confusion est inévitable, la spéculation elle, ne l'est pas! Certes, elle apparaît comme une conséquence presque systématique de la confusion, mais elle n'a pas son caractère inévitable: on peut s'en passer!


La spéculation règne aujourd'hui dans nos systèmes sociaux comme une religion arbitraire, fanatique, coercitive et manipulatrice, présentant la nature humaine de façon tendancieuse, trompeuse, en faisant croire à son inévitable et fondamentale nature spéculative, comme si cela était une évidence définitive et incontournable.

C'est la vision tronquée qui tente de maintenir l'être humain dans la croyance en la dynamique du manque, du besoin, de l'asservissement en fin de compte, tentant d'exclure de son champ de conscience la réalité incomparable de la dynamique de plénitude et la possibilité de l'intégrer.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La spéculation   Lun 01 Sep 2008, 20:01

Bonjour à toutes et tous,



Le Couple Sacré est le Couple Chamane, et sa nature est donc de promouvoir l'Harmonie (les affinités harmoniques: cf article sur le Chamane dans cette section).

D'ailleurs, il y a un rapport évident entre l'harmonie musicale et la dialectique du Couple Sacré, et j'écrirai sûrement des articles à ce sujet.

L'harmonisation est l'antithèse de la spéculation causale, car l'Harmonie n'a pas d'autre objectif que l'Harmonie elle-même: elle est un but en soi qui fédère les causes par une convergence collective et égalitaire, sans coercition, sans spéculation.

L'harmonisation provient d'une adhésion à un lacher-prise, alors que la spéculation est une addiction à une toute-puissance.

La spéculation causale est représentative d'un mental linéaire, qui se montre peu capable de résoner et vibrer avec le Choeur de l'Harmonie universelle.

La spéculation causale est donc en opposition avec la signification de la conscience universelle, car l'Harmonie EST signification en elle-même!

La spéculation prend donc en otage le sens existentiel, et l'adultère inexorablement, en y semant la dysharmonie des enjeux individualistes.

Les causes individuelles ne sont pas faites pour se livrer à la spéculation, ni pour la subir. Certes, lorsqu'elles sont immatures, il est inévitable qu'elles passent par la linéarité mentale et la sensibilité à la spéculation, mais elles peuvent faire le choix de s'en libérer, et non pas de s'y vautrer, de s'y emprisonner.

Car si la Vie ne peut pas se passer de causalité, donc de causes, elle peut parfaitement se passer de spéculation causale! Car la Vie est dans son fondement naturel une Harmonie causale orchestrée par le finalisme collectif (dont le sens est dialectiquement l'harmonisation des causes).


La dialectique permet de comprendre que si un problème se présente, alors c'est qu'il y a eu lacune d'harmonisation, et que dès lors les causes n'ont pas rencontré et épousé le finalisme collectif.

De ce fait, le problème apparaît comme inévitablement fomenté, produit par une spéculation, quelle qu'elle soit!

Et la solution qui se présente ensuite pour le résoudre illusoirement (car un problème illusoire ne peut recevoir qu'une solution illusoire) était déjà spéculée lors de la création du problème: la solution vise à fonder une boucle de dépendance sur le problème et sa solution illusoire.

L'être humain est donc globalement victime de sa propre spéculation, mais c'est une phase inévitable pour l'être nouveau, qui n'a cependant pas à s'y enliser pour autant...

Donc, il faut dialectiquement se rendre à l'évidence que tout problème, quel qu'il soit, a forcément été consciemment fomenté quelque part, par quelqu'un, à travers la spéculation du mental linéaire.

Et que la solution d'un problème n'est jamais que l'autre face de l'illusion créée par spéculation, et que cette solution n'est donc pas là pour réellement résoudre le problème, mais pour récolter les fruits du problème fomenté, à travers une boucle addictive, un cercle vicieux de mise en état de dépendance par rapport à la solution illusoire.


Dans l'optique de l'Harmonie, il n'y a pas de problèmes, pas plus qu'il n'y a de solutions: l'Harmonie est en elle-même LA seule réalité non spéculée, et c'est de cette façon qu'agissent par exemples les approches fonctionnant par affinités harmoniques, comme le Reiki par exemple.

L'approche de l'Harmonie est que l'Identité est toujours absolument saine, sans problèmes. Et que lorsque l'Identité est présente, alors les fonctions sont toutes forcément harmonisées!

De ce fait, l'Harmonie engendrée par une Rencontre identitaire vraie, désintéressée, non-spéculée, énergétique, sans attente de résultats particuliers, va pouvoir communiquer aux fonctions éventuellement lésées, la salubrité parfaite de l'Identité.

Selon une telle approche, il n'y a pas de vrais problèmes. Ce qui ne nie en rien les souffrances réelles subies par les êtres conscients par l'entremise de problèmes fomentés!

Si quelque chose semble être un problème, c'est que l'identité, la Présence, n'est simplement par suffisante, laissant trop de champ à la spéculation causale interne et/ou externe à la Personne, spéculation qui fomente les problèmes.

De ce fait, si la Présence est intensifiée un temps, par une Rencontre identitaire authentique, favorisant des affinités harmoniques sur le plan énergétique, l'intensité de Présence sera peut-être suffisante pour dépasser le "seuil quantique corporel", ce qui démystifiera naturellement l'illusion des problèmes fonctionnels, et pourra alors en résoudre certains, jusqu'à un certain point, en fonction de l'authenticité de la Présence.



Le contrôle:


Le contrôle est, sous une forme où une autre (elles sont très variées!) la solution illusoire type apportée aux problèmes fomentés.

Etant donné qu'une solution est inévitablement inscrite dans un procédé symbiotique, visant à créer un cercle vicieux de dépendance, il faut comprendre que:

- tout système de contrôle est par nature fondamentalement opposé à l'expression de la vérité à propos de la réalité


Le contrôle est la réponse préméditée produite par la spéculation causale ayant elle-même fomenté un problème dans le but de mettre en place ce contrôle. Ceci dialectiquement certain, et concerne absolument toutes les formes de contrôle.


La ProCréation cosmique du Couple Sacré n'est pas une spéculation causale, dans le sens où l'appel de nouveaux êtres laisse le choix intégral à ces êtres d'accepter ou de refuser l'existence, ce qui témoigne de l'absence totale de symbiose inversée dans le chef du Couple ProCréateur qui ne procrée pas pour lui-même, mais pour les êtres nouveaux eux-mêmes, et à travers eux, toute la collectivité.

Elle provoque cependant une condition initiale délicate et inévitable, qui est celle de la "naissance", qui rend l'être nouveau sensible à la spéculation et ses manipulations.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La spéculation   Sam 04 Juil 2009, 14:30

Bonjour à toutes et tous,


pour revenir un peu sur le sujet de la spéculation:


L'être humain piégé dans l'illusion de la dualité, est conditionné par la toute-puissance de croire qu'il peut exercer un contrôle causal sur la finalité de l'Etre, transformant cette finalité en un simple effet de la cause.

Cela représente le libre-arbitre de l'illusion individualiste, l'individualisme étant la caractéristique d'une cause personnelle du Soi qui revendique en elle-même la finalité du Soi.

Le problème est que lorsque le finalisme (toujours collectiviste) du Soi est refoulé par individualisme, et que donc les effets sont spéculés par les causes, alors l'harmonisation collective du finalisme ne s'affirme pas complètement, et de la dysharmonie intervient dans la réalité, comme conséquence réelle d'une illusion de toute-puissance causaliste.

Et parce que la dysharmonie intervient dans la réalité, la signification de la réalité devient plus difficile à conférer de façon cohérente, forcément.

On comprend donc que dans la spéculation causale, par éviction du finalisme, un glissement intervient entre la possibilité de signifier la réalité de façon cohérente d'une part, et la possibilité de manipuler les effets par les causes d'autre part.

Plus on spécule, plus on recherche la manipulation des effets par les causes, moins on obtient au final de faculté de signifier la réalité de façon cohérente.

Un effet est tout simplement un but dépossédé de sa signification, de sa finalité, par spéculation causale (confusion de la cause qui s'approprie le but).

La liberté signifiante se détériore au profit de la (fausse) liberté causale, spéculative.

Le libre-arbitre est l'ouverture permettant le choix d'adhésion à l'une ou l'autre position: soit à l'individualisme de la spécualtion causale, soit à l'harmonisation causale par le finalisme existentiel.

Tout simplement parce que la spéculation est une projection causale linéarisée, sans fin, qui s'explose dans le néant.


L'être humain, dans l'illusion de la spéculation causale, refuse de rencontrer (et donc de co-créer) la réalité telle qu'elle est.

Soit il cherche à manipuler la réalité, soit, si elle lui échappe, il la refuse en se livrant à de la colère, de la violence, et/ou du jugement moral, ou à de la tristesse, du désespoir, de la dépression.

Il ne comprend pas qu'il est impossible, pour une cause personnelle (pour une Personne), de manipuler véritablement la réalité, autrement que dans une totale illusion permise par l'écran artificiel et transitoire du libre-arbitre. Et même si plusieurs Personnes s'organisent et simulent un finalisme collectif, ce ne sera pas possible, car aucune organisation fomentée ne peut se prévaloir du finalisme du Soi.

Le finalisme du Soi ne peut seulement se vivre et se mettre en oeuvre que par la position intérieure de l'extase.


La Personne ne peut donc jamais, seule ou en groupe artificiellement, spéculativement, constitué (ce qui revient au même), décider de ce que doit être la réalité. Car la réalité est une véritable Rencontre entre toutes les subjectivités personnelles, d'où émerge un consensus harmonique naturel, non-prémédité.

Dans la vraie Vie, les causes personnelles sont à l'écoute active de la grande Rencontre de la réalité du Soi, et dans cette écoute, elles se tiennent prêtes à répondre à l'appel finaliste du Soi, et à participer activement à la Rencontre.

Les causes répondent à la finalité collective sans tenter de la redéfinir, mais en la rencontrant par signification cohérente et libre, dans une adhésion spontanée.

La signification de la réalité est alors totalement souple, libre, évidemment cohérente, et le hasard en tant que risque en est donc complètement exclu. Tout simplement parce qu'aucune cause personnelle ne tente plus de redéfinir unilatéralement ce que doit être la réalité.

L'être humain ne peut donc pas décider personnellement de ce que doit être la réalité. Et lorsqu'il cherche à manipuler la réalité, à spéculer, celle-ci se dérobe naturellement à cette pression toute-puissante, et ne laisse plus à l'être que le vécu d'une illusion qu'il introduit lui-même dans sa réalité.

Cette illusion mise en oeuvre dans sa réalité va inévitablement éloigner l'être de la signification essentielle de la réalité, qui est Rencontre, convergence harmonique, et de ce fait, la signification de sa réalité s'adultère. Alors le risque hasardeux, et la souffrance, entrent en scène dans sa réalité, comme conséquence d'une signification devenue caduque.

Et le pire, est que l'être ne conscientise pas, en général, qu'il est lui-même manipulé par des instances refoulée de l'inconscient, des refoulements du Soi, qui l'amènent à spéculer sur la réalité. Et de ce fait, l'état spéculatif est vécu comme naturel, fondé sur une apparente volonté positive, alors qu'il repose intégralement sur le refoulement, et se met en oeuvre par angoisses et peur des manques, aspects eux-mêmes bien souvent refoulés (double et triple couche de refoulements).

Inévitablement, la faculté de signifier la réalité de façon cohérente est liée à l'unification de l'espace intrapsychique. Et donc au final, à la fusion du Couple Sacré qui est l'ultime réunification intrapsychique.

Tout cela a déjà été abordé sous une forme ou une autre, mais cette reformulation m'a semblé répondre à un éclairage additionnel digne d'intérêt.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La spéculation   Mer 24 Fév 2010, 12:44

La spéculation est un phénomène adultère et immature qui rend compte d'un manque de focalisation de l'Etre sur le Soi. L'attention est attirée à l'extérieur, et la conscience est piégée par l'illusion dualiste (qui réclame alors sans cesse la spéculation mentale adultère comme pseudo-remède neutralisant aux itérations dualistes erratiques).

Lorsque la spéculation est focalisée sur l'émergence du Soi, vers l'intérieur véritable (et non pas le faux intérieur passant par la "boucle narcissique externalisée), alors ce n'est plus de la spéculation: c'est la réponse causale naturelle à l'appel finaliste du Soi.

En somme, aspirer à la naissance du Soi, sans narcissisme, sans coercition, est naturel, et n'est pas spéculation: c'est la reconnaissance d'une aspiration harmonique qui "cible" la fin de la spéculation.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La spéculation   Sam 20 Oct 2012, 16:08


LE Spéculateur, qui est donc le "tiède endurci", ne peut pas véritablement s'attaquer à la phase. Car s'il le faisait, la phase se retournerait contre lui, et il n'y a aucune puissance d'un niveau suffisant dans tout le paradigme terrestre capable rivaliser avec celle d'une phase identitaire.

Cela signifie que, comme il est montré dans le film "Apocalypto", le Spéculateur peut seulement provoquer l'Homme né en cohérence de phase, l'Homme qui conduit le Jaguar (le Prédateur, le vrai). Il peut essayer de lui faire peur, et de le déstabiliser narcissiquement, pour lui faire quitter la phase!

Non pas que l'Homme né en cohérence de phase soit intouchable, mais si on le "touche" trop, et que de ce fait l'on menace alors la phase elle-même, celle-ci se retournera elle-même avec toute sa puissance contre la source de cette menace.

C'est aussi pourquoi dans le film "300", Leonidas "prie pour que l'ennemi soit assez "bête" pour le tuer lors des "pourparlers", car il sait qu'alors, toute la Grèce se lèverait comme un seul Homme contre Xerxès!

Donc, par rapport à l'Homme né en cohérence de phase, le jeu du Spéculateur est serré, et ne peut consister qu'en un certain degré de provocation, des tentatives de déstabilisation, des menaces, des piques, etc.

Car si l'Homme né en cohérence de phase quitte lui-même la protection de la phase, alors on peut véritablement l'attaquer!


L'incarnation en cohérence de phase est comme un sillon, une vallée. Tant qu'on reste dans la vallée, on ne craint rien. La mort n'y est qu'une ombre. La vallée est souvent formée par un cours d'eau, un fleuve. IL suffit de faire comme l'eau de ce fleuve: rester dans la vallée et couler naturellement vers l'océan du Soi.


Le Spéculateur tentera de déstabiliser l'Homme né en cohérence de phase en jouant sur plusieurs tableaux, dont le plus efficace serait l'exacerbation de la "prétention de phase".

Mais l'Homme né en cohérence de phase est prévenu contre cet aspect pervers! Il sait parfaitement que la phase ne lui confère pas plus d'importance ni de valeur qu'à tout autre être humain. Il ne sera pas facile de le déséquilibrer de ce côté-là!

L'Humilité de l'Homme né en cohérence de phase fait qu'il s'éprouve comme étant l'égal de toute conscience, de toute subjectivité, même la plus apparemment insignifiante.

Et au final, cette conscience de l'équivalence sera promulguée dans la Rencontre du Couple Sacré, qui est aussi Initiation majeure à la Matière, car l'Homme né en cohérence de phase se percevra dans l'égalité de tout aspect matériel, forcément nanti d'une part de subjectivité, même minime!

Alors le principe Anthropique s'affirmera, car il y aura eu Rencontre entre l'Esprit de l'Homme et la Matière.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Les phénix



Masculin
Cancer Chèvre
Nombre de messages : 82
Date de naissance : 24/06/1979
Age : 39
Localisation : France
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La spéculation   Lun 22 Oct 2012, 03:08

En effet, si le « tiède endurci » avait pouvoir de mort sur l’être intégralement Authentifié… Cela n’aurait guère de sens, puisque celui-ci reste égal à lui-même…Celui-ci est arrivé… Pourquoi aurait-il besoin de se recréer encore… ?
Pour amusement… ?


Dans cette « conscience du frère » de stabilité/immunité, on le voit bien, quelles que soient les méthodes, les ruses, l’intensité prônées par le Diviseur ; l’emprise du vieux programme devient totalement stérile. Que pourrait apporter de nouvelles séries de morts individuelles répétées... ?
Donc seule une transition vers un nouveau programme semble, à ce stade de la Conscience, prendre sens... ?


Oui, en cette période de transition, si l’on a suffisamment de lucidité, de patience et de courage, nous pouvons tirer profit des ingérences répétées du Diviseur pour nous reconnecter + profondément à notre Authenticité. Et non + pour sombrer dans un pessimisme béant…

La reliance /résonance avec tous les êtres humains en voie d’Authentification ajoutée à des envolées furtives dans la « conscience du Frère » nous reboostent grandement !

Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La spéculation   Sam 16 Fév 2013, 20:18

Bonsoir à toutes et tous,


à la fin des temps dualistes, lorsque commence la "Séquence compte à rebours", le désentrelacement causal des Couples Sacrés, se met en place le vortex harmonique.

Puisqu'il s'agit d'une action du Soi, nul n'est à l'origine de ce vortex! Nul n'en est la source, si ce n'est le Soi Lui-même!

L'erreur du libre-arbitre humain, associée à la condition dualiste, est que les Persones humaines, causes du Soi, se prennent aussi pour des finalités, ce qui spolie le Soi dans sa qualité essentielle de Finalité. Cette dérive dualiste est ce qui produit l'illusion de la spéculation, de la toute-puissance personnelle qui croit pouvoir paradoxalement contrôler un futur pourtant livré aux aléas dysharmoniques du "hasard".


Et donc au final, aucune spéculation ne peut ni déclencher le vortex, ni empêcher sa réalisation! On ne peut que se tenir prêt, c'est-à-dire démystifier l'illusion de la toute-puissance personnelle et renoncer à ses "bénéfices" narcissiques, trompeurs et morbides. Il s'agit de se tenir prêt à occuper sa place dans le vortex et dans la Séquence.

Car cette position sera de toute façon réalisée, de gré ou de force, par le Soi! Le mieux est donc d'occuper légitimement cette position, de sorte de n'être pas "vomi", forcé à l'occuper!

L'erreur que continueront à faire les spéculateurs endurcis est de croire qu'il est possible d'empêcher, ou de repousser le vortex! C'est l'illusion spéculative, dans toute sa "splendeur"... dérisoire!

Il n'y a aucun élément sur lequel on puisse véritablement spéculer, pour tenter d'empêcher l'inéluctable appel du Soi, tout simplement parce que cet appel se fait dans la Vérité de l'Etre, selon sa vraie Nature, et que dès lors, tout aspect existentiel ne peut que répondre au vortex, prendre sa place en son sein, car ce vortex est l'appel du Soi, seule véritable finalité!

Il est donc totalement vain de tenter d'empêcher la réalisation de l'inexorable en essayant de manipuler des aspects existentiels, qui ne font en fait que répondre à l'appel finaliste, et qui n'ont donc pas de puissance sur la manifestation de cet appel.


En somme, aucune forme de spéculation, ni donc d'action narcissique, n'a la moindre efficacité par rapport à la réalisation de l'inexorable, car cette réalisation dépend de la Finalité du Soi Lui-même, qui est au-delà de toute possibilité de manipulation. L'Etre est libre, et donc imprévisible, par Nature

Au sein du vortex harmonique, certains prendront naturellement la place à laquelle ils se sont destinés par choix, ou coercitivement la place qui leur sera imposée parce qu'ils ont refusé de choisir, et se sont "vautrés" dans une spéculation outrancière.


Je peux donc comprendre les tentatives -désespérées- des forces réactionnaires spéculatvies, pour tenter d'empêcher l'inexorable, mais c'est peine perdue!

Je doute cependant qu'elles puissent intégrer un tel message, vu l'emprise que la position spéculative possède sur elles. Elles tenteront probablement "quelque chose" jusqu'au dernier moment! Mais c'est voir la réalité des choses à l'envers! Lorsque souffle le vent de la tempête, les choses prennent la position qu'elles peuvent, pas celle qu'elles voudraient prendre!


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Didieu

avatar

Masculin
Cancer Serpent
Nombre de messages : 22
Date de naissance : 24/06/1977
Age : 41
Localisation : Sud France
Date d'inscription : 17/12/2012

MessageSujet: Re: La spéculation   Mar 19 Fév 2013, 23:34

Bonsoir.

Depuis fin 2012, je n’arrive + à rester dans le format du temps linéaire traditionnel, une simple connexion à mon intériorité, un modeste échange avec un être avancé… Et les limites de la linéarité sont déchirées… Le côté encourageant de ce nouveau débit est qu’auparavant l’ancien paradigme se « montrait » indépassable alors que désormais je me sens porté par le nouveau paradigme… Une configuration tout à fait nouvelle ; comme si le + dur sur le plan individuel a été accompli !!

De manière naturelle, quasiment tous les repères macros truqués sont démystifiés ! Les supercheries sont révélées. Nous sommes en pleine apocalypse/révélation.
Des médias suggérant une pensée unique sataniste, une éducation nationale formatée pour fabriquer des pions compétitifs et moutonniers… Des démocraties et leurs suffrages universel bidons…Une union européenne mafieuse… Des versions officielles de l’Histoire trompées… Désormais, « des trolls » ou agents de propagande chèrement payés pour semer la confusion chez les artisans de Vérité sur internet….
Une volonté de féminiser les hommes, de masculiniser les femmes… D'amalgamer un max... De fourvoyer le et les « couples sacrés »… Une volonté de recréer un monde totalement indifférencié, un monde sans frontières et sans valeurs…
Mais un monde indifférencié, n’est-ce pas comme un androgyne indifférencié ? De la régression pure et dure…

Une question que je pose, te pose aussi Sphinx est : que le plan sataniste est certainement superposé au plan divin et que le fameux « compte à rebours » se déclenchera certainement lorsque les sombres poseront la dernière pierre de leur Œuvre noire ??
J’ai vraiment l’impression que le plan divin est intimement lié au plan sataniste ?? Comme si les sombres qui pilotaient d’une main de fer l’œuvre noire étaient reliés, intrinsèquement de manière inversement proportionnelle, au divin…
Ont-ils accès au timing divin, à l’horloge cosmique ou tout cela est-il aléatoire et inconscient ?
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La spéculation   Mer 20 Fév 2013, 00:48

Bonsoir Didieu,


il ne faut pas, tout d'abord, confondre les "sombres" en tant que tels (Frères sombres) et les spéculateurs endurcis.

Dans les deux cas, il y a eu régression intégrale, mais pas de la même façon, et cette différence est fondamentale!

Nos Frères sombres ont régressé par choix existentiel. Leur condition symbiotique extrême ( = vampirisme) est légitimée par leur choix, même si cette position est existentiellement inauthentique.

Ceux-là ne spéculent pas! Ce sont des êtres revenus au stade de la prédation intégrale, d'un type similaire à celui de la prédation naturelle. Leur nature est posée, connue par le Soi, qui en "tient compte". Ils sont déjà inscrits dans le Soi. On ne peut pas les by-passer. Ils participent, en quelque sorte, à leur façon, à l'évolution collective.

Dans leur cas, oui, on peut dire qu'ils suivent le timing du Soi, assez logiquement. Ils sont les gardiens de la pureté du Soi. Ils sont les tenants de l'archaïsme fondamental. Frères de Lumière et Frères sombre ont ainsi un "combat similaire", en ce que leurs finalités respectives convergent vers le même point, bien que pas dans le même sens ni de la même manière.



Les spéculateurs endurcis sont des régressifs par perte de dynamique. Ce sont les "tièdes", ceux qui se sont refusés au choix existentiel et ont perdu la faculté de l'exprimer.

Leur position n'est pas légitime! Car ils n'ont pas commis de choix qui puisse fonder une telle nature! Et donc bien entendu, leur position n'est pas authentique non plus, existentiellement parlant.

Puisqu'ils ont refoulé le choix, paradoxalement, ils sont addictés au choix (tout aspect existentiel, naturel, refoulé se transforme en addiction, dépendance, assuétude).

Cette addiction au choix va engendrer l'élucubration spéculative, qui est une élaboration mentale linéarisée, fondée sur une succession sans fin de micro-choix adultères: en fait, une succession de spéculations mentales.

La spéculation est une adultération du choix existentiel dont la finalité n'est pas reconnue ni validée en tant que telle, mais détournée dans une tentative de manipulation causale. La Personne humaine se substitue illégitimement à la finalité existentielle.

Lorsque la perte de dynamique est trop importante, l'accès à la vraie finalité du choix n'est tout simplement plus possible, et la condition spéculative est cristallisée, endurcie. Cela conditionne une autre forme de prédation vampirique, mais qui n'a pas la légitimité de celle des Frères sombres. Ceux-là ne sont pas sychones avec l'horloge du Soi, et tentent en fait de la contrarier, si possible!

C'est pour cela que le Soi devra lui-même les remettre à son heure, en les "vomissant", càd en les repoussant de force vers la position du choix régressif. A ce moment, toute possibilité de spéculation sera confrontée dans la "catastrophe terminale".

J'ai réalisé des schémas à ce sujet:



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ceci est un schéma qui montre les deux options, progressiste et régressive, du choix existentiel. Lorsque le point d'inflexion est subi par choix, alors il n'est pas intégré par l'Etre, et de ce fait, la dynamique Sacrée ne peut pas s'affirmer.

Lorsque le point d'inflexion est intégré par choix, alors le cecle du Soi se referme et la dynamique Sacrée pourra s'affirmer.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


O comprend facilement que le choix de non intégration du point d'inflexion, qui donc subi l'inflexion, est exactement similaire à un retour en arrière sur le cercle du Soi! Il suffit de faire pivoter la courbe vers le bas pour s'en convaincre! Manifestement, il s'agit bien d'un choix régressif.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sur ce schéma a été ajoutée l'illustration de la dérive spéculative, dans son élucubration linéarisée, constituée de spéculations successives qui se substituent au choix existentiel, refusé, et devenu finalement hors de portée par perte de dynamique.

Le régressif par perte de dynamique doit donc puiser l'énergie de sa dynamique dans le système: c'est la spéculation qui lui permet de le faire.


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Mer 20 Fév 2013, 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Didieu

avatar

Masculin
Cancer Serpent
Nombre de messages : 22
Date de naissance : 24/06/1977
Age : 41
Localisation : Sud France
Date d'inscription : 17/12/2012

MessageSujet: Re: La spéculation   Mer 20 Fév 2013, 04:01

Les frères sombres :
_"Dans leur cas, oui, on peut dire qu'ils suivent le timing du Soi, assez logiquement. Ils sont les gardiens de la pureté du Soi."_

Les spéculateurs endurcis :
_"Ceux-là ne sont pas synchrones avec l'horloge du Soi, et tentent en fait de la contrarier, si possible! C'est pour cela que le Soi devra lui-même les remettre à son heure, en les "vomissant", càd en les repoussant de force vers la position du choix régressif. A ce moment, toute possibilité de spéculation sera confrontée dans la "catastrophe terminale"._"


Oui, merci Sphinx.
Même s’il est essentiel de ne pas confondre frères sombres et spéculateurs endurcis, il existe sans doute des passerelles entre les 2 ! Les + endurcis des spéculateurs partagent certainement à un certain degré, le secret et l’illumination des frères sombres. Et, à mon sens, lorsque les spéculateurs endurcis tenteront de concrétiser leur œuvre noire et essaieront de poser leur NOM, leurs dernières pierres ordurières sur l’humanité (le non du Soi); le compte à rebours se déclenchera et ils seront dès lors vomis par le Soi….

On dirait que tout converge !? Et surtout qu’il y a un sens à ce que chacun soit sur le fil du rasoir…. Que chacun éprouve au + profond son incarnation présente, valide ou pas sa foi intérieure… Y a une forme de grandeur malgré tout à vivre ces temps-ci…
Revenir en haut Aller en bas
POLA



Féminin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 176
Date de naissance : 22/09/1973
Age : 44
Localisation : pau
Date d'inscription : 23/11/2013

MessageSujet: Re: La spéculation   Sam 10 Fév 2018, 05:20

Il y a un élément que je n'avais pas bien conscientisé en ce qui concerne la spéculation.

Jusqu'ici, je ne faisait pas de distinction entre un acte ou une pensée spéculative et un positionnement spéculatif. Juger une pensée ou un acte comme étant spéculatif nous amène à tenir un positionnement spéculatif car c'est se substituer à la signification, au finalisme.

Je peux m'inscrire dans une action qui va sembler, d'un point de vue éthique, spéculative mais ce ne sera que mon positionnement intérieur vis à vis de l'action que je mène qui la déterminera. Ainsi, c'est en tenant une position ferme sur la nature de l'action que l'on mène, à savoir une position non spéculative, qui garantit le résultat et non l'action elle même.

Cela rejoint en tout point ce que Sphinx à dit et redit dans ses nombreux articles mais j'avais besoin d'y mettre "ma touche" pour intégrer cette nuance qui m'apparaissait pourtant jusque là bien comprise. Je me trompais.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La spéculation   

Revenir en haut Aller en bas
 
La spéculation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spéculation, crises économiques, famines ... Saloperie de capitalisme !
» Quels sont les pays menacés de banqueroute?
» ADN et code de DIEU
» [4e] Histoire des arts : le Paris haussmannien
» La Zakât sur l’argent mis en spéculation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: