ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petit bestiaire du Couple Sacré

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Petit bestiaire du Couple Sacré   Sam 26 Juil 2008, 19:35

Bonjour à toutes et tous,


je suis ocupé à préparer une série d'articles constituant un "petit bestiaire du Couple Sacré", à savoir une série non exhaustive de formes utilisées par diverses traditions spirituelles, religieuses ou mythologiques, afin de rendre compte, très probablement, de la réalité dialectique du Couple Sacré.

Certains des articles prévus pourront disparaître, et de nouveaux venir s'ajouter, au cours du processus d'écriture lui-même.

Une particularité évidente de la plupart de ces formes, et ce qui constitue d'une certaine manière leur parenté, est leur nature chimérique, à savoir qu'elles sont biologiquement aberrantes.

En somme, elles témoignent toutes de la nature paradoxale de l'"Oiseau", le Couple Sacré.


Liste des articles prévus:

En bleu: mises à jour:



- Anges, Archanges et Devas

- le Baphomet

- le Benou

- le Biscione

- le Dragon

- les Flammes Jumelles

- Fuxi et Nuwa

- Garuda

- Griffon et Hyppogryphe

- Homme universel

- Isis - Aset - Astarte - Anaïtis - Anahita - Ishtar - Inanna

- Izanagi - Izanami

- Christ / Karast

- le Naga

- Ningirsu

- Pegase

- Phoenix et Oiseau de Feu

- Rebis, Tétramorphe, Vesica Piscis et Mandorle

- Serpents (Nahach, Midgard, Apophis et Ourobouros)

- Quetzalcoatl, le Serpent à plumes

- le Simurgh (Anqa)

- Sphinx et Sphinge

- le Tao

- plus certaines approches diverses, inclassables, ou personnelles



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Mer 06 Mai 2009, 17:14

la Nature Angélique et Dévaïque


Le sexe des Anges a toujours été l'objet de débats et de polémiques.

A la vérité, la Nature angélique est dialectique, donc androgyne polarisée: c'est un Couple Sacré.

Les Natures Angéliques, Archangéliques et Dévaïques sont similaires.

Un Ange ou un Archange est en somme une identité, un "Soi' divin, donc un Couple Sacré, lié harmoniquement au Couple Procréateur, et qui de ce fait assume une fonction d'assistance harmonique dans l'Oeuvre de Procréation.

Il faut donc distinguer les fonctions angéliques, et archangéliues, des identités qui les assument en tant que Couples Sacrés.

On pourrait l'exprimer en disant que tant que l'Humanité Procréée n'a pas intégré en conscience les archétypes dialectiques de la Procréation cosmique, ces archétypes sont assumés en intérim par des Couples Sacrés harmoniquement affiliés au Couple Procréateur.

Il ne faut donc pas croire que les Anges, Devas, Archanges, sont des identités de conscience simplement dérivées de l'identité du Couple Procréateur, mais sont des identités à part entière harmoniquement, naturellement, impliquées dans l'Oeuvre de par leur position harmonique par rapport au Couple Créateur.

Elles assument leurs missions archétypales, en projection dans l'Oeuvre, depuis leur point zéro "quantique".

Leur Nature de Couple Sacré fait que les Anges sont des entités spatio-temporelles autonomes, d'où leur étymologie de "Messagers du Temps".


On a donc représenté les anges tantôt comme des Hommes, tantôt comme des Femmes, tantôt comme des androgynes indifférenciés, parce que leur Nature est fondamentalement paradoxale: ce sont des Couples Sacrés.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Mais en réalité, ce sont donc des androgynes différenciés, polarisés, l'aspect "masculin" faisant référence à l'unité du Soi, et l'aspect féminin à la binarité du Couple, ces deux aspects étant relativisés entre eux par la sexuation des polarités.


Néanmoins, il ne faut jamais perdre de vue la troisième Personne synthétique, intégrée en tant "qu'oiseau" dans le Couple Sacré, et qui transparaît dans la Nature Dévaïque elle-même.

Car en réalité non-dualiste, le Un et le Deux sont associés, formant également une réalité plus vaste: "ni Un, ni Deux, mais les deux à la fois, et beaucoup plus que cela".

Chaque Couple Sacré existe par la vertu de son potentiel collectif, lié à son identité, au Soi conjugal, et cela constitue une réalité ternaire, celle de la Nature Dévaïque elle-même.

Elle est liée au Couple Sacré, elle est une résultante de la dynamique de celui-ci, et pourtant elle existe avec et au-delà de celui-ci, et doit en être bien discriminée pour en être bien reconnue et touchée.

On peut dire que le Soi d'un Couple Sacré préexiste en potentialité, au sein du Soi de l'Eternel potentiel, et qu'il appelle ses propres causes à naître, afin de pouvoir se donner lui-même à lui-même. Ce que font les Couples Sacrés en Procréant de nouveaux Couples Sacrés, n'est qu'une réponse libre et consciente à l'appel d'autres identités du Soi, de façon à leur permettre de naître à eux-mêmes, ayant pu appeler leurs causes, leurs Couples Sacrés.


Chaque Couple Sacré nouvellement appelé est donc aussi lié à son identité, son Soi, son Deva ou Ange si on veut. Et lorsque la dynamique du Couple intègre l'aspect Devaïque, dans la Trinité, alors le quatrième Principe, la Fille, apparaît en tant que Matière transmutée: c'est l'aspect qui au final intègre la Trinité tout en étant au-delà même de cette Trinité.


Je ne peux me prévaloir que de mon expérience personnelle de contact Angélique, Dévaïque.

Cela peut se passer de forme complètement, lorsque seule l'identité de l'entité angélique est perçue.

Ou bien encore il peut y avoir une forme "symbolique" anthropomorphe, à savoir la perception d'un être grand, anthropomorphe, sans sexe manifeste, accroupi, blanc aux ailes blanches, la bouche entourée de rouge, comme du sang.

Ou encore une forme active, opérationnelle, comme une sorte de cercle, ou de "soucoupe", d'un blanc diffus, plus saturée au centre qu'à la périphérie.

Recoupant ces données, j'ai fini par comprendre cette "bouche entourée de sang" qui me laissait perplexe.

L'image suivante, qui est finalement celle qui suggère pour moi le plus la Nature Dévaïque, Angélique, par rapport à mon expérience vécue de contacts Angéliques, apporte des réponses:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


En effet, on y voit la structure d'un Etre (Couple Sacré) unifié, dont tous les chakras se sont libérés des coques qui les linéarisaient (chez l'être humain dualiste, le long de la colonne vertébrale), et se sont imbriqués et centrés dans un même plan.

Car dialectiquement, les chakras d'un Etre unifié ont intégré leurs séparations complètement, et de ce fait, ayant brisé leurs cercles de confinement dualiste, s'unifient en superposition.

L'aspect central est celui de la couleur fondamentale rouge, centrée autour d'une ouverture noire: c'est la "bouche" devaïque entourée de rouge.

Au-dessus, on peut noter un cône ou vortex de transcendance. La dynamique du Couple Sacré supporte cette "structure" qui pourtant, est aussi au-delà de cette dynamique, de sorte que tout autant le Couple Sacré intègre le Deva que réciproquement, et qu'au final, il s'agit d'une entité paradoxale ternaire et quaternaire.

Voici la page You Tube d'où cette image a été tirée, avec ma foi, une musique assez adaptée selon ma propre sensibilité.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Celui qui s'incarne en cohérence de phase, a tout simplement le potentiel effectif de déployer l'intégralité de la Nature Dévaïque de son Couple Sacré en incarnation... ce qui laisse songeur quant-à l'impact d'un tel événement dans le paradigme...

Un Deva est donc un potentiel manifesté du Soi. Il peut déjà être réalisé dans son identité par un Couple Sacré harmoniquement affilié au Couple (Pro)Créateur, ce qui constitue les Anges et Archanges en tant qu'entités d'encadrement de l'Oeuvre, ou bien encore être lié à un Couple Sacré encore en travail d'intégration de sa cause-en-soi.

Le Deva "descend" à mesure que la cohérence de phase se manifeste lors d'une incarnation. Le tout devant déboucher sur l'intégration, par le Deva, de la réalité de la Matière, grâce à la dynamique du Couple Sacré.

Le Couple Sacré, alors, a Rencontré son Soi conjugal, en la Personne du Deva, et le Deva est le Soi qui s'est "offert à lui-même": la cause-en-soi du Couple Sacré est intégrée.

Le Deva ne peut véritablement prendre corps dans la réalité que par la sublimation (mort narcissique) de la polarité masculine (cf l'excellent film : Eragon, où le Dragon représente le Deva).

La Nature Devaïque associée au Couple Sacré a été représentée par une forme extra-terrrestre dans différentes oeuvres cinématographiques, comme "AI", "2001 Odyssée de l'Espace", "Mission to Mars", "Abyss", etc.


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Jeu 07 Mai 2009, 13:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Athena

avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 192
Date de naissance : 26/01/1973
Age : 45
Localisation : Rhône-alpes
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Mer 06 Mai 2009, 21:15

Bonsoir,

Citation: "Le Deva ne peut véritablement prendre corps dans
la réalité que par la sublimation (mort narcissique) de la polarité
masculine (cf l'excellent film : Eragon, où le Dragon représente le
Deva)."


Je ne vois plus qui est qui dans cette phrase....( je n'ai pas vu le film ou alors il y a longtemps et pas dialectiquement !!)

Pourquoi le Dragon représente le Deva ? cela me semble contradictoire.

Quoi que cette réflexion de ma part me fait penser au Superprédateur dont tu parles par ailleurs représentant aussi l'Oiseau. J'avoue que j'ai encore du mal à comprendre le lien entre les deux.

Athena
Revenir en haut Aller en bas
http://espritderencontrer-a.forumactif.com/index.htm
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Jeu 07 Mai 2009, 03:12

Bonsoir Athena,


qui est qui? Voilà toute la question.


Il s'agit de réalité non-dualiste et de ce fait, tout est paradoxalement dialectique.

Le Dragon, mythologiquement, est ce qui protège le Trésor. Et le Trésor est le Graal, la Coupe de la Vie éternelle. Le Dragon incarne donc un gardien éthique: seul celui qui "vainc" le Dragon franchement (= qui l'intègre en démontrant sa valeur éthique) peut accéder au Trésor.

Mais celui qui veut contourner le Dragon, le "rouler", qui cherche à s'emparer du Graal sans éthique, par spéculation vaniteuse, sera consummé par le souffle du Dragon.

Car au final, le Dragon, dans son extrême simplicité, c'est le Soi lui-même, et il renvoie dans son miroir ce qu'on lui apporte. L'idée est donc de ne rien apporter, de venir dans la plus totale nudité, et alors d'intégrer le miroir narcissique au lieu d'être piégé par ... soi-même dans le miroir.

L'Oiseau, le Deva, le Dragon, est la troisième Personne du Couple Sacré, qui synthétise le potentiel du Couple Sacré par rapport à Christ, qui est la référence identitaire collective: le Deva est le représentant christique du Couple.

Il est la Personne qui témoigne de l'Alliance christique du Couple Sacré, la Personne centrale qui s'affirme dans la neutralisation des interférences narcissiques du Couple, dans la dissipation du Double.

C'est donc la Personne neutre et centrale qui, témoin du potentiel collectif, du Fils, au sein du Couple Sacré, arbitre la dynamique de celui-ci par rapport au collectif.

C'est la Personne qui synthétise le Soi individuel dans le Soi collectif, et c'est donc le Soi du Couple Sacré. Il naît véritablement lorsque la dynamique du Couple Sacré s'affirme dans la fusion des polarités, et cela ne se produit que lorsque la polarité masculine du Couple réalise sa sublimation narcissique intégrale (="mort" narcissique) en incarnation (de façon à intégrer la Matière et en vivre la transmutation).


Donc, paradoxalement, le Soi d'un Couple Sacré doit être discriminé du Couple, et constitue dans le Couple un aspect spécifiquement personnifié avec les deux Personnes sexuées.


Pourquoi la polarité maculine doit-elle réaliser la sublimation narcissique?

Parce que son onde Yang doit être parfaitement stable, pour arrêter d'engendrer des déformations dans l'onde Yin de sa polarité féminine, et alors seulement pouvoir la percevoir, et se faire percevoir en retour, autoriser la Rencontre, et intégrer la conscience de la dynamique du Couple.

La polarité féminine a déjà préalablement réalisé son propre sacrifice narcissique. Ce n'est que par une illusion d'optique, par perturbation forcée de son onde qui, de nature Yin, ne peut contrer sa déformation, que l'on peut croire erronément à l'absence de sublimation de la féminité.


En effet, la définition véritable de la sublimation narcissique est la circularité du corpuscule spirituel au centre de l'onde personnelle.

Or, chez la Femme, le corpuscule central Yang est circulaire depuis l'accession à l'équilibre intermédiaire, à 50% de différenciation sexuée, circularité qui caractérise une sublimation déjà effectuée et qui a d'ailleurs permis d'accéder à cet équiibre intermédiaire.

Chez l'Homme, le corpuscule central Yin reste affecté par les déformations d'une immaturité narcissique attachée à sa virtualité première. Il lui faut intégrer sa circularité corpusculaire ce qui signifie se sublimer narcissiquement, et calmer alors totalement son onde Yang qui reflète inévitablement l'état dudit corpuscule central.

Si l'onde masculine se calme, l'onde féminine se calmera aussi inévitablement, avec une certaine inertie provenant de son investissement collectif.

Et c'est par le calme souverain des ondes respectives dans leur dynamique commune, que la Rencontre des polarités peut avoir lieu à travers des échanges d'une nuanciation aussi riche qu'elle est d'amplitude infinitésimale (cet aspect infinitésimal des échanges étant contrebalancé par le caractère absolu et parfait de la dynamique des polarités: il y a concrètement amplification infinie d'une amplitude infinitésimale des échanges conjugaux).


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Ven 08 Mai 2009, 13:50

Bonjour à toutes et tous,


Le Soi rend forcément compte de la simplicité du cycle circulaire. De ce fait, la Nature devaïque est sensible à la simplicité d'Esprit, et donc au Couple Sacré qui témoigne de cette simplicité d'Esprit, mettant en oeuvre la dynamique circulaire des polarités.

La signification de l'existence, son sens fondamental, n'est en fait rien de plus que le sens de rotation du cycle circulaire universel.

Et la simplicité d'Esprit est à mettre en rapport avec la simplicité circulaire (le cercle figure une cohérence simple et évidente) qui n'est pas simpliste (étudier la nature de la circularité implique d'en discriminer les aspects constitutifs).

Le Soi, qui se réalise uniquement dans l'expression de la circularité, témoigne donc de cette simplicité non simpliste.

Le langage devaïque, angélique, est le Langage des Oiseaux, et ce langage est dialectique, car la dialectique est la Connaissance simple, mais non simpliste, de la circularité dans sa véritable nature dynamique, incluant la discrimination de ses composantes polarisées.

La Nature devaïque est donc "mécanique", fondamentalement simple, directe, mais aussi "tranchante" (dans le sens de l'Epée dialectique), essentiellement faite de circularités cycliques, qui sont les chakras...

Hé oui, les chakras n'appartiennent pas aux Personnes du Couple Sacré, mais au Soi du Couple Sacré, à la troisième Personne devaïque.

Un film comme "Abyss" établit clairement ces nuances dialectiques à faire par rapport à la nature devaïque ("mécanique") des chakras.

Un vieux manga japonais comme Goldorak, avec son système de "Transfert", est également représentatif d'une lecture correcte du processus spirituel: l'être humain ne développe pas ses chakras, ne les ouvre pas, car il ne les possède pas: il y a, lorsque les conditions requises sont rencontrées, transfert de la conscience humaine (corpuscule spirituel) dans le "corps devaïque" qui y trouve une matérialisation (partielle tant que le tranfert n'est pas complet et définitif).

La nature devaïque est donc celle de la "machine" dans toutes les oeuvres de référence en la matière, et l'objectif final est de réaliser l'Alliance entre la Nature humaine et la Nature devaïque, qui sont faites pour s'unifier dans la discrimination, dans la Nature unifiée de l'Etre telle qu'elle est.

La "machine" est en somme le Soi refoulé à l'origine dans sa simplicité circulaire cyclique, par le refoulement de la complémentarité des polarités: le Soi appelle ses propres causes afin qu'elle lui permettent de se donner lui-même à lui-même par lui-même, mais l'authenticité même du Soi implique que ses causes appelées soient confrontées au libre-arbitre de réaliser le Soi ou pas, ce qui implique l'inévitable refoulement originel de la complémentarité.


Pour se reconnecter à notre Soi, à la Nature devaïque qui est en somme le Couple Sacré spirituel dans son androgynie neutralisée, il faut pratiquer le langage des Oiseaux, le langage de la simplicité circulaire et du tranchant dialectique, et la seule façon d'y arriver véritablement, est de réintégrer le refoulement de la complémentarité, de Reconnaître et Respecter la Personne d'autrui dans la différenciation sexuée, en acceptant de sublimer le libre-arbitre narcissique, pour permettre à la dynamique des polarités de s'affirmer dans la circularité du Soi.

Alors le Couple spirituel se reconnaît dans le Couple incarné, la Nature devaïque Rencontre la Nature humaine, et la Trinité est affirmée dans le Soi.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Ven 08 Mai 2009, 15:52

Si donc les polarités sexuées du Soi se Rencontrent et s'articulent dans l'horizontalité de l'immanence, les Natures humaine et dévaïque se Rencontrent dans la verticalité transcendantale, précisément grâce à la discrimination issue de la dynamique horizontale: la centrifugation horizontale intégrale réalisée par les polarités sexuées relativistes, permet la séparation, et donc la Rencontre, des aspects absolus de la transcendance entre eux: et cette Rencontre affirme l'identité du Soi au centre de la Croix dialectique.

Et dans cette Rencontre des Natures humaine et dévaïque, il faut donc voir la Rencontre entre l'individualité humaine et le potentiel collectif qui est divin par essence.

La Trinité divine du Couple Sacré s'intègre alors dans le quatrième Principe, la Fille qui est la Matière transmutée qui s'est alliée au corps dévaïque enfin réalisé (cela correspond à l'arcane "Le Monde" du Tarot = la Jeune Fille).

En somme, par la dynamique polarisée de l'Homme et de la Femme, le Soi identifié à ce Couple et dont le potentiel particulier se manifeste en tant que Nature dévaïque, naît, dans son identité, par l'Alliance entre le Fils et la Fille, entre l'Eternel potentiel, et la Matière transmutée.

Alors le Soi individué intègre le Corps christique unifié du Soi collectif.

La Fille ou Matière transmutée est le Corps de la Mère décristallisé de l'attachement formel archaïque. Il s'agit donc du cercle dont la forme n'est plus attachée par l'illusion de la staticité orignelle.

C'est donc une Matière dédensifiée, qui révèle sa vraie Nature.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Sam 09 Mai 2009, 13:48

Bonjour à toutes et tous,


en somme, rediriger la focalisation narcissique personnelle sur la troisième Personne centrale, la composante christique du Couple Sacré, rend au Soi conjugal sa prérogative narcissique ("rend à César ce qui appartient à César" = l'identité (visage) frappée sur le cercle de la pièce de monnaie (cercle du Tao)), et cela est la sublimation narcissique personnelle, puisqu'alors la boucle narcissique personnelle redondante, appuyée sur le Double narcissique, se simplifie (intégration narcissique).

De ce fait, chaque polarité sexuée devient garante de la référenciation narcissique de l'autre polarité, mais sans être attachée par cette référenciation, puisqu'elle passe par la troisième Personne centrale qui arbitre et neutralise cette référenciation narcissique mutuelle des Personnes polarisées.

Alors que dans la dualité, les couples "croisés" se forment sur base du Double personnel en tant que pivot narcissique, et de ce fait, par transfert, tentent d'attacher l'autre dans une référenciation narcissique de Soi "directe" sans arbitrage christique, et de ce fait dans une relation narcissique non neutralisée, donc symbiotique, donc comportant implicitement des jeux de pouvoir.

On voit donc que dans ce cas, la relation est indirecte, puisque basée sur le pivot transférentiel du Double narcissique personnel, alors qu'elle est voulue directe.

Dans le cas du Couple Sacré, la relation est directe (dissipation du Double narcissique) parce qu'elle est acceptée indirecte (focalisation sur le vrai pivot narcissique christique, conjugal et non pas personnel).


La troisième Personne du Couple Sacré, identifiée à la Nature devaïque, christique, est le support représentatif de la réalité conjugale unifiée du Couple Sacré, qui permet la sublimation narcissique personnelle par adhésion à cette réalité conjugale, sans attacher narcissiquement l'autre polarité à cette réalité.

Alors, chaque polarité sexuée se reconnaît et se connaît directement à travers l'autre polarité, mais sans attachement narcissique confusionnel, symbiotique, puisque cette perception de soi par l'autre est neutralisée par l'arbitrage christique central.

Alors il peut y avoir partage intégral de conscience dans la discrimination des consciences unifiées: une seule conscience, et pourtant deux consciences bien définies, et bien plus que cela. C'est la réalité non dualiste.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Sam 09 Mai 2009, 15:08

NB:

1. Dans "Dune", les vers géants des sables, attirés par les pulsations mécaniques, représentent les Devas, en tant que Superprédateurs Sacrés.
EDIT: "chevaucher le ver" représente "surfer sur l'onde du corps dévaïque".


2. La plupart des manifestations collectives importantes ou spécifiques sont "couvertes" par un Ange ou Deva.

3. La danse est une représentation figurée des cycles devaïques, mais pour réellement capter et vivre ces cycles énergétiques, il faut une totale immobilité physique, de façon à ne se laisser en aucune façon "déformer" par la dynamique des cycles.

Ceci dit, la danse en tant que prise en charge pré-consciente des cycles, peut préparer et même engager l'extase, mais c'est dans la plus totale immobilité que la perception du mouvement est très logiquement la meilleure.

Alors le mouvement s'affirme dans l'immobilité, et l'immobilité s'affirme dans le mouvement. L'extase, le wei-wu-wei, qui est pénétration de la conscience devaïque, se déploie dans la maîtrise de la transe...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Dim 10 Mai 2009, 14:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
alskida

avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 84
Date de naissance : 27/06/1972
Age : 45
Localisation : Liège-Belgique
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Sam 09 Mai 2009, 19:11

Salut Sphinx,

Merci d’aborder ce sujet,

pourrais tu développer la différence entre les anges et les archanges ?
Et dans « exégèses.. » :
Citation :
Mais les Anges qui sont déjà individués, et qui interviennent en tant qu'instances d'encadrement de la Création, en assistance harmonique du Couple (Pro)Créateur, sont déjà des Couples Sacrés intégrés.
Je m’y perd avec les différentes sortes d’anges…leur fonction d'assistance harmonique est générale ou parfois spécifique?

Citation :
Cela peut se passer de forme complètement, lorsque seule l'identité de l'entité angélique est perçue.
Pourquoi avoir écrit « identité » et non présence ?

bon week-end
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Dim 10 Mai 2009, 13:09

Bonjour Alskida,


Citation :
pourrais tu développer la différence entre les anges et les archanges ?

la différence entre Anges et Archanges est d'ordre harmonique: les Archanges assument des harmoniques principales de l'Oeuvre, les Anges des harmoniques secondaires.

Le préfixe "arch" est lié au cercle, donc à l'onde, donc à l'harmonie. L'Arche d'Alliance, quelle que soit sa forme représentative (bâteau, coffre, arc-en-ciel, ...), est le cercle d'Alliance (que les mariés portent d'ailleurs au doigt), et qui est le garant de l'Harmonie.

Les Archanges sont donc en "première ligne" pour garantir l'Harmonie de l'Oeuvre malgré l'immaturité humaine: ce sont des instances paliatives, d'encadrement.

Les Anges assument une mission identique, mais selon un ordre harmonique secondaire (tout aussi indispensable par ailleurs).


Citation :
leur fonction d'assistance harmonique est générale ou parfois spécifique?


Les missions assumées sont générales, mais aussi spécifiques: un Ange peut intervenir en réponse à un appel intérieur par rapport à une situation particulière.

Concrètement, lorsque je formule un témoignage intérieur par rapport à une situation cruciale, il arrive qu'un Ange me signale sa "descente" pour couvrir la situation.

Ou encore, simplement me signale sa Présence en couverture d'une réunion ou manifestation collective à laquelle je participe.

Il faut comprendre que je n'appelle pas l'Ange, mais que celui-ci peut être mobilisé par un témoignage intérieur suffisamment décontaminé, ou encore être déjà présent spontanément pour couvrir un événement.

Il est arrivé aussi que, guidé vers un "sanctuaire" lors d'une initiation énergétique très pénible, je sois assisté par une Présence angélique spécifiquement focalisée sur ma situation, me prodigant de l'énergie de soutien pour ainsi dire "à la demande".

D'autre part, on peut ausi invoquer volontairement une intervention angélique ou archangélique spécifique...

Enfin, il est également possible de travailler énergétiquement (extase vibratoire), en état d'adombrement conscient par un Archange, ce qui clairement produit une amplification du flux énergétique.

Dans un tel cas, il y a superposition énergétique et identitaire (dans la discrimination = adombrement), et on devient pour un moment un canal spécifique et conscient de l'Archange dans le Monde: on "travaille" effectivement AVEC lui.


Citation :
Pourquoi avoir écrit « identité » et non présence ?

La Présence est identité. Sans identité, il n'y a pas de Présence. C'est très évident.

Je peux étabir un contact intérieur avec une identité archangélique particulière, sans qu'il y ait ni "descente", ni représentation particulière de la Présence. L'identité suffit à la Présence, même si la Présence peut s'accompagner éventuellement, mais pas nécéssairement, d'une intervention représentative.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Dim 21 Juin 2009, 13:45

Bonjour à toutes et tous,


pour continuer sur le sujet du Deva...


Tout être masculin qui s'incarne est accompagné d'un certain potentiel devaïque, ou autrement dit, utilise un certain véhicule devaïque, qui dépend de la "qualité" de l'incarnation par rapport à la cohérence de la phase identitaire.

Moins il y a de pression incarnationnelle individualiste fomentée par la spéculation karmique, plus l'appel collectiviste est pur, plus l'origine incarnationnelle est élevée, plus le potentiel devaïque est complet.

Un Fils d'Effusion (christique) est un être masculin qui peut être considéré comme s'incarnant du plus "haut point", donc comme "envoyé par le Père", accompagné d'un véhicule devaïque intégral, d'un Oiseau christique corrélé à la phase identitaire.

L'accomplissement du potentiel (qui donc est intégral) consiste en une initiation magistrale à la Matière, lorsque l'intégralité du potentiel devaïque s'inscrit dans la Réalité incarnée.

Cette pénétration de l'intégralité du Deva dans le paradigme incarné suppose une humilité complète (équivalence) de la Personne masculine incarnée, qui s'affirme alors en tant que polarité parfaitement relativiste du Soi.

Alors, la polarité féminine est appelée et intégrée par le véhicule devaïque, et libérée de son investissement de soutien christique du paradigme (puisque la Féminité est crucifiée sur la croix dialectique matérielle jusqu'à ce que la Masculinité l'en délivre).

On peut aussi l'exprimer de la façon suivante: l'être masculin, par sa complète sublimation narcissique en tant que Fils d'Effusion, "quitte le monde", pour y laisser pénétrer Christ "à sa place".

Mais puisque dialectiquement il s'agit d'intégrer la Séparation, cet homme ne quitte pas véritablement le monde, mais l'intègre totalement, et l'"emporte avec lui", dans son retour intégratif à la Source, accompagné de sa polarité complémentaire.

Techniquement, le Couple Sacré fusionné au sein de la Nature devaïque unifiée à la Source, prend en charge le paradigme incarné, en y produisant sa Présence christique en tant qu'Avatar conjugal.

Alors le Fils Ethique, Christ, Oeuvre dans le monde en tant qu'Avatar du Couple unifié, et de toute l'Humanité, puisqu'un seul Couple Sacré unifié représente valablement toute l'Humanité.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Athena

avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 192
Date de naissance : 26/01/1973
Age : 45
Localisation : Rhône-alpes
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Dim 21 Juin 2009, 17:06

Sphinx a écrit:

L'accomplissement du potentiel (qui donc est intégral) consiste en une initiation magistrale à la Matière, lorsque l'intégralité du potentiel devaïque s'inscrit dans la Réalité incarnée.

"Une initiation magistrale à la matière", qu'entends-tu par là ?

Athena
Revenir en haut Aller en bas
http://espritderencontrer-a.forumactif.com/index.htm
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Dim 21 Juin 2009, 17:15

Citation :
(puisque la Féminité est crucifiée sur la croix dialectique matérielle jusqu'à ce que la Masculinité l'en délivre).

Quelle masculinité ?
La femme se libère elle-même à l'aide de son masculin intérieur.
A noter, que les hommes, eux aussi, ont a délivrer leur féminin intérieur.

Ce point de vue est très masculin et la description peut aussi bien être inversée !
Remplacez Fils par Fille !!
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Dim 21 Juin 2009, 17:19

Bonjour Athena,


Citation :
"Une initiation magistrale à la matière", qu'entends-tu par là ?


Transsubstanciation christique. Ce qui précède et fonde la Résurrection christique.


C'est une transmutation de la Matière qui se dédensifie, en promulgation d'une Alliance éternelle avec l'Esprit.

La Matière transmutée est le 4ème Principe: la Fille. L'Arcane XXI du Tarot "Le Monde" est une représentation de la Fille. C'est "Cendrillon rétablie en tant que Princesse".


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Dim 21 Juin 2009, 18:01

Bonjour Diane,


Citation :
Ce point de vue est très masculin et la description peut aussi bien être inversée !
Remplacez Fils par Fille !!

Non, cela ne peut pas être inversé. Et ce n'est pas du tout un point de vue machiste.


Cela ne peut pas être inversé parce que les deux polarités sexuées du Tao sont différenciées, et que la dynamique du Soi est prise en chage par ses polarités sexuées dans un certain sens, et pas dans l'autre.

Dès lors, puisque dans la dynamique sexuée du Soi, il existe un ordre particulier dans lequel s'articulent les polarités différenciées, cet ordre persiste aussi dans l'affondrement dualiste.

Le problème est que si la dynamique parfaite du Soi affirme l'égalité de valeur entre les polarités différenciées, la dualité ne respecte pas cette égalité de valeur interpersonnelle.

Et en fait, le poids existentiel n'est pas égalitairement réparti. Il y a inégalité narcissique. Parce qu'il est impossible d'aboutir authentiquement à un point égalitaire sans partir d'abord d'un point inégalitaire.

Parce que les polarités sexuées s'articulent dans un sens spécifique dans la dynamique sacrée, elles sont confrontées différemment à la sublimation narcissique dans la dualité.

La Féminité fait la première, et de façon ponctuelle, sa sublimation, son sacrifice narcissique, et ensuite, réalise un travail narcissique résistant pendant la durée de la dualité.

La Masculinité réalise sa propre sublimation en réponse àcelle de la Féminité, sur une durée.

D'emblée, le corpuscule spirituel de la Femme est parfait, dès l'entrée dans la dualité. La Femme commence donc la dualité à partir d'un point où elle a fait tout ce qu'il fallait pour se libérer.

Mais puisque le Soi ne peut pas se donner à lui-même sans ses deux instances relativistes, la libération ne peut pas intervenir tant que la polarité masculine n'a pas fait de son côté ce qu'il fallait pour se libérer, et donc la Féminité doit attendre la Masculinité dans un travail résistant.


Tel est posé le problème de l'émancipation du Soi: il ne peut pas naître à travers son unicité, car cela représenterait un absolutisme existentiel dictatorial, dont aucune authenticité ne pourrait découler.

Le Soi doit donc inévitablement recourrir à la binarité de ses causes dialectiques, différenciées, pour naître à lui-même.

Ces causes dialectiques sont les polarités sexuées du Couple Sacré, qui répondent au Soi dans une dynamique soutenue par leur différenciation.

Réaliser le Soi consiste en effet à conférer une réalité à sa virtualité, et cela impose l'intégration de la dynamique vitale, ce qui réclame la différenciation des causes entre elles.

Mais parce que différenciées entre elles dans la dynamique Sacrée, bien qu'égales entre elles dans leur valeur personnelle, elles passent inévitablement par une inégalité narcissique primordiale tant qu'elles n'ont pas intégré la dynamique Sacrée.

En effet, au départ, la complémentarité est forcément refoulée, et il n'y a pas d'autre possibilité que d'amorcer les polarités dans un effondrement dualiste où la dynamique Sacrée n'est pas effective, et où dès lors la différenciation est détournée en partie dans une inégalité narcissique: il y a amalgame confusionnel entre différenciation fonctionnelle et égalité de valeur.

Dans cet amalgame, la différenciation se transforme en inégalité, et l'égalité en banalisation, en manque d'affirmation de l"identité sexuée.


La Femme est, en somme, la polarité qui exprime intrinsèquement l'appel du Soi à sa propre naissance, et qui donc reflète d'emblée la sublimation narcissique du Soi ne pouvant s'offrir sa propre naissance qu'à travers le choix de ses instances relativistes.

C'est pourquoi la Féminité réalise d'emblée sa sublimation polaire au moment où son corpuscule devient parfait, représentant la phase identitaire du Soi, base solide sur laquelle la phase dualiste pourra s'ancrer.

C'est pourquoi la Féminité est crucifiée sur la croix de la Matière, attendant la réponse Masculine. Par la force des choses, elle a oublié sa condition, et son sacrifice narcissique primordial, dans les interférences illusoires de la dualité.

En vérité, la Femme ne peut recouvrir la mémoire de son sacrifice primordial, et donc de la réalité de son choix originel, et de son intention de libération, que si sa polarité complémentaire réalise son propre sacrifice narcissique, ou en tout cas, promet de le faire.

Aucune Femme ne peut réaliser un cycle narcissique intégratif complet tant que sa polarité complémentaire n'a pas effectué sa promesse sublimatoire.

L'égalitarisme fondé sur la similitude fonctionnelle entre les sexes est une complète illusion, car existentiellement, dans la dynamique du Soi, les polarités sont différenciées.

De ce fait, on ne peut pas les comparer fonctionnellement, et certainement pas dans leur façon de réaliser le sacrifice sublimatoire, libératoire.

La Femme est le Soi qui pose la question de sa naissance.

L'Homme est le Soi qui répond à la question de sa naissance.

Le Soi ne peut s'offrir sa naissance à lui-même que par cette dialectique de question et de réponse entre des instances relativisées, différenciées de lui-même: la Femme et l'Homme.

Etant donné que les polarités sexuées n'assument pas la même partie de la dialectique, l'une posant la question, l'autre donnant la réponse, elles ne sont pas du tout équivalentes dans leur façon de sublimer, donc de se libérer.

Le corpuscule Yang, parfait, de la Femme, pose la question de l'affirmation de la phase identitaire du Soi, en offrant le potentiel de cette Réalisation.

Mais l'onde Yin de la Femme se fait trop facilement déformer par les interférences de l'agitation dualiste, et donc son miroir conscient est trompeur, et ne reflète pas sa perfection essentielle. Elle perd le contact avec sa sublimation fondamentale, qui pourtant est toujours là.

Cela constitue la question de la naissance du Soi.


Avec son corpuscule Yin, et son onde Yang, tous deux en agitation, l'Homme doit donner la réponse: sublimation, ou pas de sublimation de sa part? Affirmation identitaire, ou effondrement narcissique du Soi? Concrétisation du potentiel offert par la Femme, ou refus de ce potentiel?

Si la réponse de l'Homme est positive pour la naissance du Soi, alors le corpusucle Yin de l'Homme sera raboté sur le modèle de celui de la Femme, et l'onde Yang de l'Homme va alors se calmer.

Cela permettra alors à l'onde Yin de la Femme de commencer à se calmer aussi, et de percevoir alors la perfection de son propre corpuscule, preuve de son choix sublimatoire déjà réalisé. Elle recouvre la mémoire de son sacrifice, et donc de son choix libératoire authentique.

Mais ce n'est pas avant la sublimation intégralement effective de l'Homme que la Femme sera totalement libérée de son implication dans la dualité.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Dim 21 Juin 2009, 22:14

Bonsoir,
144001
Athéna a relevé et exprimé:
Citation :
Citation:
(puisque la Féminité est crucifiée sur la croix dialectique matérielle jusqu'à ce que la Masculinité l'en délivre).
Quelle masculinité ?
La femme se libère elle-même à l'aide de son masculin intérieur.
A noter, que les hommes, eux aussi, ont a délivrer leur féminin intérieur.

Ce point de vue est très masculin et la description peut aussi bien être inversée !
Remplacez Fils par Fille !!.
Oui, la femme tout comme l'homme se libère ainsi. C'est un travail qui appartient à chacun.

Sphinx a répondu:
Citation :
Mais ce n'est pas avant la sublimation intégralement effective de l'Homme que la Femme sera totalement libérée de son implication dans la dualité.
Dans ce que je saisis, même si c'est exprimé maladroitement, peut être est il nécessaire de comprendre que la Féminité avec un "F" majuscule consiste en la sublimation du Réceptacle, c'est à dire du corps Humain. Il n'y a donc pas de séparation apparente entre l' homme et la femme. Entendons par Femme qu' il ne s'agit pas de "femelle" mais bien de la polarité en chacun(e).
Citation :
"Une initiation magistrale à la matière",
Je comprend cette citation ainsi:
La masculinité serait la verticalité, c'est à dire le Principe divin Unique, appelé le Père.
Lorsque l'on sait que toute la Création est Réceptacle d'une Énergie sublime, serait il judicieux de l' écrire au féminin (Ne dit-on pas la Divine Mère?). Le Principe divin de la Vie est reçu dans la Création, c'est à dire la Mère, la Matrice Universelle. Les planètes et tout ce que l'on voit, les corps des hommes et des femmes y compris, forment LA Création / la Mère.
La crucifixion serait, à mon sens, dans le principe de la "Croix", dans l' horizontalité, le "Sacrifice" du mental inférieur pour permettre l'alignement par le divin dans la Matière dont nous sommes formés. Par "sacrifice de celle ci", cela signifierait plutôt une soumission de la volonté personnelle issue du "bas mental" qui emprisonne le corps en l'encourageant à faire ou à être à la place du divin en soi.
Seule la Verticalité aligne l' Horizontalité, c'est à dire que l' Énergie, qui prend sa place dans le corps humain en conscience et sans contrôle de volonté typiquement humaine mal orientée, ouvre sur des dimensions et des compréhensions qui dépassent la simple réflexion humaine.

Il parait important d'aller au delà des mots, et surtout de ressentir l'intention pure derrière ceux ci. L'homme sera sauvé par la Femme qui ,elle, ne peut l' être sans le Principe Masculin. C'est indissociable.
Que ce soit autant dans l'homme que dans la femme, la "féminité" ou la personnalité humaine doit se mettre en retrait pour accueillir le Masculin afin que le Vrai Féminin puisse s'accomplir dans la fusion des deux .
En résumé, la Féminité serait le corps humain, le microcosme qui accueille le sublime.
Citation :
Mais ce n'est pas avant la sublimation intégralement effective de l'Homme que la Femme sera totalement libérée de son implication dans la dualité.
C'est pourtant très bien exprimé.
Dualité = séparation entre le Principe Supérieur et la faible conscience humaine. La scission entre le Très Haut et ce que nous sommes qui ne demande qu'à se concrètiser.
Le Principe de la Femme Solaire, que ce soit en l'homme ou en la femme est un principe de "Feu" électrique supérieur qui se manifeste jusque dans la densification et rayonne dans le corps, donc par le "ventre" chez l' humain, mais aussi par cette expression, à terme dans tout le corps.
Tant que le vécu n'est pas abordé, il reste dans une approche intellectuelle pas facile à réaliser, nous pouvons en convenir. Difficile d'aller au-delà tant que le mental en beaucoup ramène tout à son profit personnel. Il ne laisse pas la place à l'intuition car encore trop enraciné dans la blessure qu'il détecte à travers des mots qu'il a du mal à saisir. Ce dernier se raccrochant uniquement à ce qu'il connait. L' éternelle dualité ? :a9:

Il n' y a donc , à mon avis, aucun coté machiste mais bel et bien une approche intelligente d'un processus dévoilé mais pas toujours bien compris.
Amicalement,
:53:
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Lun 22 Juin 2009, 03:17

Bonsoir Plénitude,


Citation :
Oui, la femme tout comme l'homme se libère ainsi. C'est un travail qui appartient à chacun.

Certes, mais pas de la même façon, eût égard pour leur nature différenciée (sexuation).

Et je précise en passant que ce n'est pas Athena qui est intervenue à ce propos, mais Diane.

Quant-à la remarque de Diane à propos du "Fils et de la Fille", elle n'est pas pertinente. Encore une fois tout simplement parce que les natures de l'Homme et de la Femme sont différenciées, et qu'ils ne vivent pas l'extase de la même façon.

L'effusion extatique est typiquement masculine, car l'Homme produit les impulsions qui seront expansées par la Femme. L'Homme assume la temporalité transcendante, et la Femme assume la spatialité immanente. Une Femme n'effuse pas, elle expanse.

Citation :
Dans ce que je saisis, même si c'est exprimé maladroitement, peut être est il nécessaire de comprendre que la Féminité avec un "F" majuscule consiste en la sublimation du Réceptacle, c'est à dire du corps Humain. Il n'y a donc pas de séparation apparente entre l' homme et la femme. Entendons par Femme qu' il ne s'agit pas de "femelle" mais bien de la polarité en chacun(e).

Absolument pas. Nous parlons de la sexuation des Personnes, en tant qu'instances relativistes du Soi. L'expression n'en est de ce fait pas du tout maladroite.

La complémentarité des natures sexuées est manifestement fondée sur une différenciation au niveau des Personnes. Cela implique une différence fondamentale dans la réalisation du sacrifice sublimatoire, donc de la libération. Je répète:


La Femme, en tant que Personne, est le Soi qui pose la question de sa naissance.

L'Homme, en tant que Personne, est le Soi qui répond à la question de sa naissance.

Aucune libération narcissique n'est donc possible pour personne dans le Couple Sacré, tant que la réponse n'a pas été donnée, ce qui est attendu de la Personne masculine du Couple Sacré.


Citation :
Seule la Verticalité aligne l' Horizontalité

Pas immédiatement. C'est l'horizontalité immanente qui permet tout d'abord à la verticalité d'intégrer l'humilité qui, seule, pourra affirmer ensuite la dynamique du Couple Sacré.

Le problème fondamental de l'être nouveau est la toute-puissance de sa virtualité transcendantale, verticale, qui manque de cohérence, d'humilité. Et bien entendu, dans cette toute-puissance, il accuse la Matière, et prétend que c'est la verticalité qui peut apporter un alignement. Mais c'est le contraire.

Ce n'est qu'après, lorsque la verticalité a été alignée par l'immanence horizontale, qu'elle (la verticalité) peut alors contribuer à stabiliser l'immannence par la suite.

On pourrait dire que la Connaissance active, la Sophia, a besoin d'un miroir de Connaissance passive, de sorte de pouvoir s'appuyer dessus pour poursuivre le développement de l'Etre. C'est la question de la naissance du Soi, posée par la Femme.

L'horizontalité, qui représente dans sa dynamique matérielle cette Connaissance active, forme donc la transcendance verticale, initialement incohérente, à la cohérence vitale.

Et une fois que l'horizontalité est formée, alors elle peut devenir l'appui stable et éternel que la Connaissance active cherchait, et s'est créée.

En d'autres termes, au départ l'axe de rotation vertical n'est pas stable, car il ne s'est pas humilié, il n'est pas descendu pour rencontrer la dynamique de vie sur le plan horizontal. Donc la dynamique ne peut pas s'appuyer dessus. Elle doit donc le former, si possible, de sorte qu'au final, ayant intégré la cohérence circulaire, il puisse ancrer la dynamique de vie.

C'est par la sublimation de la Personne masculine que l'axe vertical s'humilie, ce qui constitue une réponse positive à la question de la naissance du Soi.




La crucifixion est celle du mental, au moment de la subjugation mutuelle des polarités du Couple Sacré. Ce n'est pas une suppression du mental, mais un accomplissement du mental.

Le mental se retrouve alors crucifié entre l'Homme et la Femme sur le plan horizontal, et l'individualité et la collectivité sur le plan vertical.


Citation :
L'homme sera sauvé par la Femme qui ,elle, ne peut l' être sans le Principe Masculin. C'est indissociable.

L'Homme est déjà sauvé par la Femme. C'est donc la réciproque qui est attendue.

La Femme porte en elle l'intention de naissance du Soi. Sa promesse de naissance est donc déjà faite.

Mais elle ne s'en souvient pas car son miroir conscient est malgré cela brouillé, car son onde est Yin.



Citation :
Que ce soit autant dans l'homme que dans la femme, la "féminité" ou la personnalité humaine doit se mettre en retrait pour accueillir le Masculin afin que le Vrai Féminin puisse s'accomplir dans la fusion des deux .
En résumé, la Féminité serait le corps humain, le microcosme qui accueille le sublime.

Cela est une confusion dialectique.

La seule réalité sexuée est celle des Personnes en tant qu'instances relativistes du Soi: l'Homme et la Femme.

On ne peut donc parler de Féminin et de Masculin que par rapport à des Personnes.

Sinon, il y a forcément amalgame confusionnel.

Les sexes ne sont que sur l'horizontalité de la croix dialectique. Sur la verticalité, il ne s'agit pas de sexes, pas de complémentaires différenciées, relativistes, mais d'aspects structurels fondamentaux et absolus.


Donc, ne pas circonscrire l'utilisation des qualificatifs Féminin et Masculin aux Personnes sexuées, débouche inévitablement sur une confusion entre horizontalité et verticalité.


Citation :
Il ne laisse pas la place à l'intuition car encore trop enraciné dans la blessure qu'il détecte à travers des mots qu'il a du mal à saisir. Ce dernier se raccrochant uniquement à ce qu'il connait. L' éternelle dualité ?

Ce n'est vrai que dans le cas d'une mentalisation linéaire. C'est inexact dans le cas d'une mentalisation circulaire.

En fait, pour que le mental puisse se crucifier, il doit forcément avérer sa cohérence en fermant sa boucle autour du Soi, centre où il se consumera, et renaîtra tel le Phoenix.


Un mental circulaire est d'emblée extrait de la dualité. C'est l'"astuce". Et en vérité, on ne peut pas se libérer de la dualité sans le mental. C'est même sa principale qualité, du moment qu'il n'est pas adultéré par linéarité spéculative...

Car le mental dialectique est le seul moyen qui permette la discrimination consciente et donc effective des polarités constitutives de la réalité non-dualiste. Car la réalité non-dualiste est paradoxalement constituée de polarités constitutives, ce qui peut être clairement compris par une approche dialectique.

Et l'intuition est en fait un attribut essentiel du mental circulaire. L'intuition est le pouvoir synthétique de l'approche dialectique.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5557
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Lun 22 Juin 2009, 09:49

Bonjour à tous,

Steph dans le post "Atlantide" tu nous écris ceci, que je poste ici car dans la continuité de celui-ci aussi:

Citation :
La suppression de toute perversité n'est donc pas une condition préalable de la fusion du Couple Sacré, mais une conséquence de cette fusion (cf le film "Cat People"). Car toute suppression spécifiquement recherchée est un mirage qui donne du poids à une illusion, un refoulement qui renforce le refoulement.

Ce qui est une condition préalable de la fusion du Couple Sacré est l'humilité personnelle qui permet non pas de supprimer toute perversité, mais de discriminer l'évidence de la puissance vitale, de toucher la Vertu de cette évidence, par l'acceptation intégrale de soi dans la "faiblesse" personnelle, y compris dans l'illusion de la perversité. En somme il s'agit de la discrimination de ce qui a véritablement du poids existentiel: la valeur de la Personne dans tous les cas.


Peux tu nous redéfinir le/les "couple-s sacré-s" et le couple de Flammes Jumelles étant donné que là tu nous défini ceci dans "LE Couple Sacré".
Ce que tu exposes me parle en effet, au sein de ce que je nomme un "couple Sacré" ,exposé que je pré-sent (intuitive)cependant comme "transcandé" au sein d un couple de" Flammes Jumelles".Les couples que nous formons ne nous permettent ils pas finalement justement de discriminer la perversité, l illusion de cette perversité et de discriminer de façon parfaite afin de sublimer ?



Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Lun 22 Juin 2009, 11:43

Bonjour Ambre,


Citation :
Peux tu nous redéfinir le/les "couple-s sacré-s" et le couple de Flammes Jumelles étant donné que là tu nous défini ceci dans "LE Couple Sacré".

Le Couple Sacré est le Couple des Flammes Jumelles. Ce n'est pas un "mariage Sacré" qui lui se réalise par la sublimation d'un couple "croisé", narcissique, d'Ames Soeurs.

Le mariage Sacré avec une Ame Soeur prépare à l'Union Sacrée du Couple Sacré des Flammes Jumelles.

Citation :
Les couples que nous formons ne nous permettent ils pas finalement justement de discriminer la perversité, l illusion de cette perversité et de discriminer de façon parfaite afin de sublimer ?

Seulement s'ils sont sublimés dans le détachement symbiotique, jusqu'à éventuellement constituer un "mariage Sacré".


Bisouxxx,



Pour en revenir au sujet de la différenciation sexuée:


Ni le corpuscule de l'Esprit, de nature structurelle Yang, ni l'onde de l'Ame, de nature structurelle Yin, ne constituent séparément un sexe.

Ce sont les aspects structurels qui fondent la différenciation sexuée. Mais ils ne constituent pas par eux-mêmes, et encore moins séparément, cette différenciation sexuée.

D'autre part, en allant plus loin encore, l'axe vertical de transcendance n'est pas masculin, même s'il est "Yang", et que la polarité masculine est en affinité avec cet axe.

En effet, il s'agit d'un aspect Yang absolu dans ce cas, qui ne peut PAS être confondu avec la sexuation masculine qui est une relativisation de cet absolu. De même, le plan horizontal immanent est un aspect Yin absolu qui ne peut pas être confondu avec la sexuation féminine qui est une relativisation de cet absolu.

On voit que l'approche confusionnelle qui consiste à appliquer la terminologie sexuée à ces aspects absolus reflète très probablement une négation de la sexuation, et donc un conditionnement par le mirage archaïque de l'Age d'Or. L'absolu est conçu comme pouvant exister en l'absence de la relativisation dynamique, et de ce fait, se pare confusionnellement des attributs de cette relativisation.



Un sexe est donc une combinaison structurelle onde/corpuscule polarisée selon une certaine distribution Yin/Yang. Par exemple: corpuscule Yang et onde Yin pour la Femme. Cela est un sexe.

Toute utilisation d'une terminologie en rapport avec la sexuation (Homme, Femme, Féminin, Masculin) dans un cadre existentiel vertical et non pas horizontal, traduit ou favorise la confusion.


Pour conclure, la Pierre Philosophale... est l'Esprit de la Femme (de la Flamme Jumelle féminine), car la perfection de sa cohérence intrinsèque , gardienne de la phase identitaire, est la Vraie Médecine (facteur mental de la Sophia) qui permet la Naissance du Soi, si la polarité masculine, l'Homme, a accepté de Rencontrer la Pierre... tout au fond, dans l'humilité, l'équivalence relativiste des Personnes sexuées.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Lun 22 Juin 2009, 14:18

Bonjour,

Pardon Athéna :a2:

À mon âge, c'est la mémoire... Embarassed

Citation :
L'intuition est le pouvoir synthétique de l'approche dialectique.
Je comprend très bien sphinx. Pouvoir synthétisé aurait été plus juste.
Comme c'est présenté, cela ressemble fortement à une inversion que je ne partage pas. Cela m'apparaît "faux". Pourquoi? L'intuition découle de tout l'apprentissage par le mental et qui débouche sur la Paix de celui-ci et non sur l'inverse: le "brouhaha" intellect.

Pour continuer sur ce "débat" où figurent plusieurs réponses,
Nous savons toutes et tous que les rapports de concordances ou de conformités électromagnétiques se manifestent selon la "Loi Universelle des Correspondances" par rapport à un certain équilibre en pourcentage varié . Il apparaît toujours un composé électromagnétique immuable, construisant par le linéaire et le circulaire ce qui forme ainsi le volumétrique. Lorsqu'elles pénètrent dans la Création, les vibrations prennent un aspect force/espace pour former la masse. Cela s'apelle aussi épouser un contenant.
L'homme et la femme ne font pas exception à la règle.

Personnellement, j'arrive à suivre dans les propos développés. Cela n'est pas le cas de tout le monde. Un "but" est un objectif basé sur une façon linéaire de l'aborder. Pour en revenir toujours au même point, il est nécessaire que cela circule. Nous confondons trop vite avec "tourner en rond". Cependant, si tu as remarqué, mes propos tiennent toujours d'un aspect ni linéaire, ni circulaire mais bien volumétrique, c'est à dire d'une certaine finalité, très souvent à "deviner".
Dans les développements divers, je reconnais, pour beaucoup une approche du re-nouveau et aussi des principes "linéaires" et "circulaires" pour désigner un but à vivre. Un objectif à atteindre, qui dans un autre "post" est appelé " Ré-incrudation", l' Alchimie du Plomb en Or ou Spiritualisation de la Matière... C'est à dire que l'inconnu épouse le meilleur du connu sous toutes ses formes. Pour cette alchimie, il est nécessaire qu'il y ait un rapport de "contraction et de répulsion" pour obtenir un rayonnement volumétrique issu d'une mouvance, tel le fonctionnement du coeur et de ses battements. :101:

L' Unique est "indifférencié". Au "final", dans le jeu de "descente" dans la matière par imbrication, le résultat fait que nous sommes sous l'aspect d' hommes et de femmes... Cette "descente" se fait bien par Verticalité, et la diffusion par remplissage d'un contenant. Le but n'étant pas de reproduire mais de ré-unir dans la différenciation, l'indifférencié originel dans l'association du couple sexué, l' horizontalité... Le linéaire, vertical/horizontal associé dans la "Croix" diffuse depuis son Centre, par développement et rayonnement volumétrique dans la "forme".

Par voie de conséquence, et dans la compréhension de la Loi Universelle, nous pouvons alors deviner que le Contenant émet une énergie magnétique, un peu comme une "bouteille intelligente". Ne dit on pas LA Création? Et LE Réceptacle? Pourquoi cette "inversion" de l'article pour désigner l' "opposé" de ce qu'il représente? Quoi de mieux qu'un réceptacle " féminin" pour véhiculer l'énergie masculine ? Quoi de mieux qu' un corps pour accueillir La vie? Lorsque l'on sait que la création est féminine,, dont fait partie l'homme et la femme, nous pouvons aborder un sujet très constructif qui n'a peut être pas sa place dans ce débat?
La vie étant le Feu pur et le corps le réceptacle qui l'accueille, équilibré par la Conscience de l' Esprit, ou l' Intelligence Suprême qui elle, ne s'exprime pas par des mots mais par des vibrations énergétiques. Ces variations sont des changements de tons et d'intensités sur des fréquences variées et infinies permettant la constructionn en plusieurs dimensions. La musique en est plus proche que l'intellect. Nous en sommes loin par les mots, sauf lorsqu'ils sont chantés.

Un vécu peut s' expliquer, dans les grandes lignes, mais dans tous les cas, celui qui écoute ou qui lit ne peut vivre à la place de l'autre ce qui doit être vécu pour lui et qui peut être différent, même si les bases sont identiques au départ.

Tant chez l' homme que chez la femme, Le cœur et son rayonnement se manifestent par "expansion". Le rayonnement est loin de se rétracter sur lui même. C'est le principe fondamental de l' Évolution. Scientifiquement reconnu, le cerveau peut s'arrêter de fonctionner, le coeur bat toujours, le corps vit. En contre-partie, si le coeur cesse de battre, nous savons tous ce que cela produit.

Nous parlons une langue, qui elle, en retour nous parle . Le Verbe n'étant pas la connaissance encyclopédique , mais celle de l' Expression du Cœur qui, lui, est vivant. C'est là que se trouve, à mon avis la Véritable Conscience de la Sagesse. Le cerveau n' étant que l'outil d' analyse et de synthèse qu'il apparaît très important de dépasser.
Les mots ne prennent vie que dans la vibration issue du coeur et de l' émotion qu'on met dedans, tant d'un côté que de l'autre (émission/réception). La sensibilité des uns diffèrent de celles des autres .

Comme nous apprenons très souvent par l'intermédiaire d'autrui, ces échanges sont très enrichissants. Serait il sympa pour beaucoup de lecteurs d' écrire un peu plus en "langage bébé" en évitant des rimes en "ique" et d'utiliser une formulation plus aisée? Ceci dit, sans se "dépersonnaliser". Pour beaucoup, avec des mots plus simples, cela pourrait aider et orienter vers ce que l'on pourrait appeler "La Cabale du Cœur".

Au final? L'homme et la femme sont semblables mais pas identiques. Ils ne sont pas "fabriqués" pour se comprendre ni pour se plaire, mais pour se compléter, vivre ensemble, s'unir et s'aimer. C'est très différent.
Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Lun 22 Juin 2009, 16:35

Bonjour Plénitude,



Citation :
Comme c'est présenté, cela ressemble fortement à une inversion que je ne partage pas. Cela m'apparaît "faux". Pourquoi? L'intuition découle de tout l'apprentissage par le mental et qui débouche sur la Paix de celui-ci et non sur l'inverse: le "brouhaha" intellect.

Bien au contraire, il me semble que ton approche est dans l'inversion. L'apprentissage du mental ne s'intègre que par formatage circulaire. Le "brouhaha" de l'intellect est une conséquence de la linéarité des errances mentales, hors de la cohérence circulaire.

Le mental atteint la paix lorsqu'il a fermé son cercle, et qu'il témoigne alors d'une complète cohérence.


Citation :
Il apparaît toujours un composé électromagnétique immuable, construisant par le linéaire et le circulaire ce qui forme ainsi le volumétrique. Lorsqu'elles pénètrent dans la Création, les vibrations prennent un aspect force/espace pour former la masse. Cela s'apelle aussi épouser un contenant.

Le volumétrique est une illusion confusionnelle, produite par l'amalgame dimensionnel qu'on appelle paradoxe spatio-temporel.

De la même façon, la masse est une illusion corrélée.

Le véritable espace déconfusionné est d'essence circulaire, et il est plan (2 dimensions).

Quant-à la linéarité "verticale" de l'axe, elle se résume parfaitement au point pivot. La "troisième dimension" déconfusionnée n'est donc pas spatiale, mais purement temporelle.

Dans la dualité, la dimension temps est un faux temps, une dimension illusoire supplémentaire engendrée par la confusion spatio-temporelle.

Le modèle du Tao, en deux dimensions, est donc parfait et suffisant.


Citation :
L'homme et la femme ne font pas exception à la règle.

Oh que si. Dans la discrimination de la vraie Vie, l'espace et le temps sont crucifiés au coeur des polarités sexuées.

L'homme et la femme, au sein de la dualité, semblent ne pas faire exception à "ta" règle, uniquement parce qu'ils n'affirment pas assez leur relativité différenciée.


Citation :
Un "but" est un objectif basé sur une façon linéaire de l'aborder

Non. Là tu fais référence à un faux but. A un effet individualistement spéculé.

Dialectiquement, tout véritable but est collectif, essentiellement finaliste, et il ne peut pas être préconçu: il appelle ses causes à lui, et elles lui répondent. Un véritable but n'est donc pas fondé sur une façon linéaire de l'aborder.

Le véritable but doit être reconnu comme ce qui a engendré la cause première, qui doit permettre au but de se rencontrer lui-même, ce qui n'est possible que par une trajectoire circulaire.

Alors certes, sur cette trajectoire circulaire, les causes vont progresser causalement, "linéairement", mais la circularité est ce qui préside à ce cheminement.

Croire qu'un but peut être Rencontré linéairement est une confusion issue du libre-arbitre individualiste des causes, qui se confondent avec la finalité.


Or la finalité est forcément hors des causes qui la servent, et qui n'ont aucune chance de pouvoir la Rencontrer par une trajectoire linéaire.

Un véritable but ne peut pas être atteint comme un objectif. Un véritable but préexiste à ses causes qui n'ont donc aucune chance de pouvoir en faire un objectif, puisqu'il est déjà présent, dès le départ. Tout ce qu'elle peuvent faire, c'est le reconnaître, le Rencontrer, s'intégrer à lui en aboutissant un cycle.


Citation :
Pour en revenir toujours au même point, il est nécessaire que cela circule

Précisément, la trajectoire doit circuler, elle doit être circulaire.


Citation :
Cependant, si tu as remarqué, mes propos tiennent toujours d'un aspect ni linéaire, ni circulaire mais bien volumétrique, c'est à dire d'une certaine finalité, très souvent à "deviner".

Le volume est une illusion confusionnelle, qui engendre le mirage de la spéculation causale.

La finalité est déjà là, dans l'origine. Elle est incluse dans le plan du cycle. La linéarité verticale n'est pas une dimension spatiale.


Citation :
Dans les développements divers, je reconnais, pour beaucoup une approche du re-nouveau et aussi des principes "linéaires" et "circulaires" pour désigner un but à vivre. Un objectif à atteindre, qui dans un autre "post" est appelé " Ré-incrudation", l' Alchimie du Plomb en Or ou Spiritualisation de la Matière...

Et cela nécessite une complète discrimination de la linéarité et de la circularité, l'une de l'autre. Une crucifixion de l'espace et du temps. Car la circularité est la spatialisation horizontale, et la linéarité est la temporalité verticale, confondue au point pivot.

En somme, l'espace est le binaire (deux dimensions spatiales), et le temps est l'unitaire (une dimension temporelle), et leurs natures dimensionnelles discriminées ne sont pas du tout similaires.

De ce fait, la dimension temporelle n'étant pas du tout spatiale, elle ne crée pas de volume, et peut être, par rapport au plan spatial horizontal (= immanence), considérée comme totalement incluse dans le point pivot de la verticalité (= transcendance).
La linéarité ne peut pas être spatialisée du tout, sauf comme illusion dans la confusion tridimensionnelle dualiste.


Citation :
un rapport de "contraction et de répulsion" pour obtenir un rayonnement volumétrique issu d'une mouvance

Un battement est tout simplement un phénomène cyclique qui peut être représenté par un mouvement circulaire. C'est la dynamique spatiale horizontale. Il n'y a pas de volume.

Citation :
L' Unique est "indifférencié". Au "final", dans le jeu de "descente" dans la matière par imbrication, le résultat fait que nous sommes sous l'aspect d' hommes et de femmes... Cette "descente" se fait bien par Verticalité, et la diffusion par remplissage d'un contenant. Le but n'étant pas de reproduire mais de ré-unir dans la différenciation, l'indifférencié originel dans l'association du couple sexué, l' horizontalité... Le linéaire, vertical/horizontal associé dans la "Croix" diffuse depuis son Centre, par développement et rayonnement volumétrique dans la "forme".

L'unique est pleinement différencié, car la réalité non-dualiste est paradoxalement soutenue par une différenciation polaire totalement discriminée, affirmée.

Les aspects sexués dans la dualité correspondent à ce principes essentiels constitutifs de l'unique, mais avec une certaine confusion résiduelle entre eux, confusion qui précisément engendre l'illusion de la dualité.

Ce n'est pas une descente, mais un écartement apparent des références polarisées. Il y a un double mouvement de Rencontre, à la fois montant et descendant, dont la Rencontre est précisment au même niveau que l'Alliance d'origine.


Seule la dynamique immanente, relativiste, de l'horizontalité spatiale, peut engendrer, en appui sur le potentiel vertical de la transcendance.



Le but n'est en effet pas un retour à l'indifférenciation, qui n'est qu'une illusion archaïque de toute façon, mais d'accéder à l'androgynat différencié du Couple Sacré.


Le volume est toujours une illusion de la dualité, de même que la forme persistante.


Citation :
Lorsque l'on sait que la création est féminine,, dont fait partie l'homme et la femme, nous pouvons aborder un sujet très constructif qui n'a peut être pas sa place dans ce débat?

L'immanence spatiale est Yin, donc relève de la Vie, de la dynamique de la Sophia. C'est la Féminité qui l'assume. Mais ce n'est qu'une affinité fonctionnelle particulière, et la Femme est une Personne relativiste du Soi, au sein de cette dynamique.

Il ne faut pas confondre l'affinité Yin associée à l'immanence avec la polarité sexuée elle-même qui assume cette affinité.

La dialectique réclame une discrimination perçante des nuances du paradoxe existentiel.

Pour l'exprimer autrement: il ne faut pas confondre l'organe sexuel avec l'identité sexuée. Ce n'est que dans la confusion dualiste que le corps densifié amalgame l'un et l'autre.

Dans la réalité du Couple Sacré, la relation de la polarité sexuéeà l'organe sexuel est une question d'affinité. Il ne doit pas y avoir d'amalgame entre ces deux aspects, ou la dynamique de vie y perd de sa fluidité, ce qui fait sombrer dans la dualité.

Il y a donc une importance essentielle à faire une juste discrimination de ces notions.


Citation :
La musique en est plus proche que l'intellect. Nous en sommes loin par les mots, sauf lorsqu'ils sont chantés.

La dialetique, en tant que mentalisation circulaire, donc harmonique, est musicalité.



Citation :
Tant chez l' homme que chez la femme, Le cœur et son rayonnement se manifestent par "expansion".

Dans la confusion dualiste du corps densifié...


Citation :
Le Verbe n'étant pas la connaissance encyclopédique , mais celle de l' Expression du Cœur qui, lui, est vivant

Précisément. Et le langage du Coeur, qui est celui des Oiseaux, et celui qui est enseigné par la Sophia, par la Vie-même: la dialectique.


Citation :
Les mots ne prennent vie que dans la vibration issue du coeur et de l' émotion qu'on met dedans


L'Emotion ne se présente véritablement que si elle est déconfusionnée par discrimination mentale. Et les sentiments ne sont que des confusions émotionnelle (entre Raison et Emotion).

On ne peut pas vivre l'Emotion sans la Raison, dans la discrimination de ces deux aspects.


La Kabbale du Coeur n'existe pas sans celle de la Raison. Ensemble, cela constitue la dialectique, qui fonde donc aussi la Kabbale, forcément, puisque cette dernière est essentiellement fondée sur le cercle...


Citation :
Au final? L'homme et la femme sont semblables mais pas identiques. Ils ne sont pas "fabriqués" pour se comprendre ni pour se plaire, mais pour se compléter, vivre ensemble, s'unir et s'aimer. C'est très différent.

En cela, je te rejoins -presque- sans réserve.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Lun 22 Juin 2009, 18:41

Merci sphinx, pour tes réponses.

Ma réponse est longue à venir, car pour un texte comme celui-ci, il me faut presque 2 heures pour le taper avec deux doigts.
Je te comprend . Je ne partage pas tout.

Citation :
Bien au contraire, il me semble que ton approche est dans l'inversion.

J'espère avoir assez de connaissances pour ne pas confondre et faire des inversions qui pourraient prêter à confusion ou induire en erreur. Cependant, je ne possède pas la science infuse et il serait mal placé d' affirmer que j'ai raison.
Personnellement, je suis toujours parti du centre pour élaborer tout ce que j'ai réalisé et vécu. Les seules fois où j'ai prêté attention à l 'extérieur, d'après des erreurs affirmées comme vérités par une étude intellectuelle, bien des êtres en ont souffert. J'irais même jusqu'à affirmer que cela favorise la manipulation.

Citation :
La linéarité ne peut pas être spatialisée du tout, sauf comme illusion dans la confusion tridimensionnelle dualiste
Le point étant le début de la ligne mais aussi la fin dans son déplacement, je ne vois pas la confusion de la tri-dimension lorsque l'on sait que la construction nous invite à la dépasser . Que serait ce alors une quatrième, une cinquième etc ? Pour la compréhension et la construction, nous pouvons partir de l'unique linéarité, oui!. La révéler ainsi comme vérité, oui! Mais de ce fait, partir dans des constructions qui dénigre l'ensemble de l' évolution, non! C'est involutif.

Citation :
La Kabbale du Cœur n'existe pas sans celle de la Raison. Ensemble, cela constitue la dialectique, qui fonde donc aussi la Kabbale, forcément, puisque cette dernière est essentiellement fondée sur le cercle...
J'appelle ceci, comme beaucoup: la Compassion et la Compréhension...
Elles ne prennent leur ampleur que dans le Fondement pour se manifester dans toute sa splendeur... Dans tous les cas, la création ne se limite pas au tridimensionnel

S'il te plait, dessine nous un cercle.... Et de ce cercle, dessines nous ou fabriques nous un tube... de cette association de tubes, dessines nous une cellule. De celle ci, fabriques nous un code "adn" par exemple.... Dessines nous le manifesté et le non-manifesté.

S'arrêter au tridimensionnel c'est aussi encourager à se limiter. Les Nombres ne se limitent pas à :1,2, pour s'arrêter à 3. Le Verbe ne s'arrête pas à 3 sons non plus. À moins d'être dans l'illusion totale, que rien n'existe et que seul le néant a de l'importance ?
Ce qui suit n'est pas un manque de respect, mais plutôt une façon de "montrer",pour la compréhension et dans la bonne humeur, une certaine confusion dialectique...
Citation :
Le volume est une illusion confusionnelle, qui engendre le mirage de la spéculation causale.
Je te promet de ne pas le répéter à ta compagne, car elle prendrait surement très mal que ses "volumes" ne sont qu'une illusion confusionnelle qui a engendré un mirage dû à la spéculation causale... Préférant à ceci le linéaire et le cercle . Personnellement, à ce sujet, je préfère rester dans l' illusion confusionnelle ...
Pardon, c'est plus fort que moi

Amicalement,


Dernière édition par Plénitude le Lun 22 Juin 2009, 19:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Lun 22 Juin 2009, 19:03

Semblables dans leur nature, mais différents dans leur structure ??


Cependant et très concrètement, il est clair que la majeure partie du travail s' effectue en solo, je dirais plus : en double !
Que ce soit la libération de la Féminité ou la réponse attendue de la Masculinité.
C'est avant tout intérieurement donc individuellement qu'il faut le comprendre.
C'est juste beaucoup plus facile lorsque l'autre polarité est incarnée (merci ère bénie)
Le reste est soit très naïf, soit à considérer comme un SYMBOLE.
Je donne juste ma vision, basée sur mon humble expérience.

Ce qui me gène moi aussi, avec la circularité de Sphinx, c'est qu'elle est plane : la boucle est fermée.
L' Ouroboros selon wiki :
Citation :
le serpent qui se mord la queue, qui ne cesse de tourner sur lui-même,
s'enferme dans son propre cycle, évoque la roue des existences, le Samsâra, comme condamné à ne jamais échapper à son cycle pour s'élever à un niveau supérieur

Forme supérieure du cercle = la spirale.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Lun 22 Juin 2009, 19:52

Bonsoir Plénitude,


Citation :
d'après des erreurs affirmées comme vérités par une étude intellectuelle, bien des êtres en ont souffert. J'irais même jusqu'à affirmer que cela favorise la manipulation.

La dialectique, en tant que mentalisation circulaire, formatée par le facteur mental de la Sophia, n'est pas une étude intellectuelle, mais un enseignement naturel.

Toute forme de manipulation dans le discours provient forcément d'une confusion entre la Raison et l'Emotion.

La dialectique favorise la discrimination mentale permettant de déconfusionner la Raison et l'Emotion entre elles. Par sa cohérence, sa profondeur argumentaire, l'approche dialectique n'est dans aucun jeu de pouvoir, mais affirme une Raison décontaminée, et de ce fait une Emotion également décontaminée.

Citation :
Le point étant le début de la ligne mais aussi la fin dans son déplacement

Le point est d'abord un centre, avant d'être un début. Le point est son propre centre, et le centre de tout cercle.

Il n'y a pas de fin ni de commencement à une ligne, sauf à l'infini, où le début rencontre effectivement la fin de la ligne. Mais dans cas, il s'agit encore d'un cercle "absolutisé", dont la courbure est nulle, et non pas d'une droite.

La linéarité n'existe pas spatialement: c'est un travestissement de la circularité qui engendre cette illusion dans un espace adultéré, tridimensionnalisé, dualisé.


Citation :
partir dans des constructions qui dénigre l'ensemble de l' évolution, non! C'est involutif.

Les grandes phases de l'évolution se sont réalisées par aboutissement circulaire. La linéarité causale n'intervient que comme intermédiaire entre ces aboutissements, et est donc assujettie à la circularité fondamentale, qui est en elle-même la néguentropie qui s'affirme dans l'évolution.


Citation :
J'appelle ceci, comme beaucoup: la Compassion et la Compréhension...

Sans Kabbale de la Raison, le Coeur risque fort d'être enlisé dans les illusions de la symbiose confusionnelle, et la Compassion être une forme de toute-puissance fort bien travestie.


Citation :
S'il te plait, dessine nous un cercle.... Et de ce cercle, dessines nous ou fabriques nous un tube... de cette association de tubes, dessines nous une cellule. De celle ci, fabriques nous un code "adn" par exemple.... Dessines nous le manifesté et le non-manifesté.

J'ai étudié le non-manifesté, les trois voiles de l'en-soi, à partir d'une approche kabbalistique, métaphysique, fondée sur l'équation du cercle.

Le nombre Pi, dans sa linéarité, est l'ADN du cercle. Le Nombre est la linéarité qui s'affirme dans la déconfusion de la circularité.

Le Nombre est lié au cercle, et deux dimensions spatiales suffisent à en rendre compte. Le Nombre intègre le Verbe. Le Nombre est le code des impulsions temporelles de Création. La linéarité du Nombre n'est pas une dimension spatiale. Le Nombre n'est pas une droite. C'est une linéarité de codes d'impulsions, destinés à être expansés, spatialisés, dans la dynamique de vie.

L'ADN spatialisé dans la vie biologique, n'est qu'un aspect dualiste, limité, du Nombre.

Donc pas de confusion dialectique, puisque le Nombre, et donc le Verbe, peuvent être parfaitement déterminés par deux dimensions spatiales. Le Nombre lui-même constituant la troisième dimension, temporelle, comme ADN de Vie.


Citation :
Je te promet de ne pas le répéter à ta compagne, car elle prendrait surement très mal que ses "volumes" ne sont qu'une illusion confusionnelle qui a engendré un mirage dû à la spéculation causale...

Pourtant c'est ainsi.


Citation :
Pardon, c'est plus fort que moi

No problemo. Nous échangeons des points de vue, et cela me semble jusqu'ici parfaitement respectueux.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Lun 22 Juin 2009, 20:32

Bonsoir Diane,


Citation :
Semblables dans leur nature, mais différents dans leur structure ??

Non, c'est l'inverse:semblables dans leurs structures (tous deux ont un corpuscule et une onde), mais différents dans leur nature (pour l'un, le corpuscule est Yang et l'onde est Yin et pour l'autre, c'est l'inverse).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Citation :
Cependant et très concrètement, il est clair que la majeure partie du travail s' effectue en solo, je dirais plus : en double !

Le travail n'est pas le même, puisque les natures sont différentes.

Donc ce n'est pas vraiment en double.


Si cela était strictement en double, le Soi ne pourrait pas sortir de cette impasse dialectique, et n'aurait aucune possiblité de naître. Imaginons que les deux polarités à la fois posent la question de la naissance du Soi, et apportent aussi toutes deux une réponse à cette question...

Et bien dans ce cas une seule Personne pourrait à la fois poser la question de la naissance du Soi, et répondre unilatéralement à cette question.

De ce fait, l'éthique n'est pas respectée mais une dictature existentielle est exercée, infirmant l'authenticité du Soi. On comprend d'ailleurs que dans un tel cadre, la notion de Couple Sacré n'a plus aucun sens.

Les pouvoirs existentiels du Soi sont différenciés par éthique, comme on sépare les pouvoirs en démocratie. De ce fait, la Personne qui pose la question ne peut pas être la même que celle qui y répond.

Concrètement, dans le processus procréatif du Couple Sacré, la Femme lance l'appel, et l'Homme y répond par ses impulsions, qui sont ensuite expansées par la Femme.

C'est dans cet ordre-là que les polarités sexuées s'articulent, de façon à ne jamais outrepasser la nature de la Femme: l'Homme répond, et ne peut imposer.


Mais ce qui constitue un garde-fou éthique dans la dynamique du Couple Sacré, est par ailleurs une phase délicate lors de l'initialisation de la dynamique Sacrée dans la dualité, car c'est là aussi à la Femme de lancer l'appel initial (la question de la naissance du Soi, du Couple), puis d'attendre la réponse éventuelle de la polarité masculine qui doit répondre alors, dans son libre-arbitre, à la question de la naissance du Soi.

Ce qui constitue donc la protection de la dynamique Sacrée, est aussi ce qui engendre la difficulté fondamentale de l'initialisation de la dynamique Sacrée.


Citation :
le serpent qui se mord la queue, qui ne cesse de tourner sur lui-même,
s'enferme dans son propre cycle, évoque la roue des existences, le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], comme condamné à ne jamais échapper à son cycle pour s'élever à un niveau supérieur

Le cycle se tranforme en cercle vicieux lorsqu'il est refoulé, inversé, passant de Rotas à Sator, la Bête. Car alors le cycle devient addictif, coercitif, par refoulement, produisant les pulsions de la "bestialité" = Sator.

Mais lorsqu'il est mentalement intégré, le cycle devient vertueux, l'Etre chevauche l'antique Serpent, qu'on voit dans la sinusoïdale entre les polarités du Tao. Ce n'est plus Sator, la Bête, mais Rotas, le cycle de la dynamique de Vie, intégré par le Couple Sacré. Le cycle qui émancipe, au lieu d'être addictif, parce qu'il est réintégré.

Deux dimensions spatiales suffisent.


La spirale est encore un amalgame spatial entre circularité et linéarité.

En effet, le vrai temps de l'éternel présent n'avance pas (c'est pourquoi il ne peut pas être amalgamé à la spatialité).

De ce fait, le mouvement de l'éternel Présent n'est pas spirale, mais circulaire. Le modèle du Tao est donc suffisant et parfait: le cycle circulaire est en lui-même une spirale sublimée.

C'est donc le cercle qui est une forme supérieure, sublimée, de la spirale.

Car la spirale exprime encore la prétention dualiste d'avancer...


Car la véritable progression vers l'émancipation n'est pas spirale, n'a pas la prétention narcissique d'avancer, mais se réalise par sauts quantiques, par palliers, qui sont des réalisations conscientes de ce qui était déjà là.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit bestiaire du Couple Sacré
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hieros Gamos ou Hiérogamie
» Méditation au Sacré-Coeur
» Dialogue entre MrSonge et Lila: l'Art et le sacré
» DÉVOTION AU SACRÉ CŒUR DE JÉSUS, PROPOSÉE AUX ENFANTS
» tirage couple

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: