ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petit bestiaire du Couple Sacré

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Mar 23 Juin 2009, 01:39

Bonsoir Sphinx,
Toute la Kabbale, toute la Raison, connues à ce jour, sont appelées à être lâchées, voire même à "oublier".
Nous abordons une ère d' inconnu et toute cette connaissance doit être rendue. À mon sens, Tout ce qui a été jusqu'à maintenant, même ce qui a été hier, n'est plus. Il ne sert à rien de s'accrocher au passé ni même au connu et encore moins au mental. La petite voix, même les médiums pas très "fiables" l'entendent aussi, cela ne signifie pas que ce soit sain(t).

Citation :
Citation:
J'appelle ceci, comme beaucoup: la Compassion et la Compréhension...
Sans Kabbale de la Raison, le Coeur risque fort d'être enlisé dans les illusions de la symbiose confusionnelle, et la Compassion être une forme de toute-puissance fort bien travestie.
Cette réponse est incompréhensible, car à chaque Sphère ou Séphira correspond une Kabbale... il est évident que la Compassion est issue du Coeur et la Compréhension de l' Esprit ou de la Raison supérieure. Écrire avec des mots différents pour exprimer la même chose..

Citation :
J'ai étudié le non-manifesté, les trois voiles de l'en-soi, à partir d'une approche kabbalistique, métaphysique, fondée sur l'équation du cercle.
Oui , c'est très mathématique et je pense que personne ne doute de cette étude. C'est une forme d'intelligence issue de l'instruction enrichissant le mental. Il n'empêche que le non manifesté, même les Illuminés ne peuvent seulement imaginer ce que c'est. L' étudier n'est pas le vivre, ce n'est même pas l'aborder . Il ne peut résulter, dans cette approche, que d'une connaissance et non de la réalité.
Tout est vivant, et il apparaît nécessaire de lâcher le côté intellectuel des choses afin de les vivre de l'intérieur en symbiose avec la création. Tout fait partie d' un choix, car dans l'accueil (l'acceptation) nous abordons une autre vision moins étriquée. Cette ouverture de vue permet d' éviter le rejet de l'expression autre que celle personnelle et trop souvent, malheureusement, enfermée dans des dogmes que l'on retrouve un peu partout. La vie est une constante et perpétuelle remise en question et cette dernière n'est jamais terminée.
Le seul et véritable enseignement vient de l'intérieur car de celui-ci est issu la vraie vie.
Nous pouvons tenter de l' étudier et c'est encore plus difficile de l'exprimer dans sa pureté. Dans l' absolu TOUT EST JUSTE dans l'ici et maintenant. La vraie Sagesse c'est la Vie et non l'approche intellectuelle de celle-ci. Le but est d'aller vers les autres dans l' ouverture et dans l'acceptation et non de les enfermer. C'est aussi reconnaitre que les autres sont une partie de nous même quelle que soit ce qui est "renvoyé",en bon ou moins bon. Par cette reconnaissance, nous accueillons la diversité. En acceptant leur formulation, c'est enrichir la nôtre..

Nous ne sommes jamais trop "quelque chose" mais toujours pas assez ce qui manque pour l' équilibrer. Nous ne pouvons pas tricher avec la vie, comme nous ne pouvons pas tricher avec le corps.
Citation :
Et le langage du Coeur, qui est celui des Oiseaux, et celui qui est enseigné par la Sophia,
Le langage des Oiseaux ne se limite pas à des sons et à leurs modulations, mais est bien issu du coeur dont le déclenchement se produit par et dans l'intention PURE, dans le Silence. Il n'y a donc plus de limites à la communication avec des "ämes" quellles qu'elles soient, et ce, dans tous les Règnes.

Il ne s'agit pas de travailler sur le visible mais sur la purification de celui-ci. D'autre part ce qui fait peur à l'autre n'est pas l' excès de "quelque chose" mais l' absence du manque qui équilibre.
Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Mar 23 Juin 2009, 02:57

Bonsoir Plénitude,


Citation :
Toute la Kabbale, toute la Raison, connues à ce jour, sont appelées à être lâchées, voire même à "oublier".

Selon moi, il ne s'agit jamais d'oublier, de renier, mais de toujours tout intégrer, par actualisation.

Citation :
Cette réponse est incompréhensible, car à chaque Sphère ou Séphira correspond une Kabbale... il est évident que la Compassion est issue du Coeur et la Compréhension de l' Esprit ou de la Raison supérieure. Écrire avec des mots différents pour exprimer la même chose..

Que veux-tu exprimer? Ne comprends-tu pas que la confusion entre Raison et Emotion se signale généralement par l'exacerbation arbitraire d'un aspect au détriment de l'autre?

IL n'y a pas de Kabbale du Coeur sans Kabbale de la Raison, et il est préjudiciable de prôner le Coeur, sans prôner la Raison de façon équivalente.

Tout kabbaliste sait parfaitement que la conscientisation se fait sur les deux pilliers, par Révélation émotionnelle et Compréhension. Et que l'une "sans" l'autre, dans la confusion l'une de l'autre, elles ne peuvent conduire qu'à la perdition.


Citation :
Il n'empêche que le non manifesté, même les Illuminés ne peuvent seulement imaginer ce que c'est. L' étudier n'est pas le vivre, ce n'est même pas l'aborder .

Ce n'est pas tout-à-fait faux, ni tout-à-fait exact...

Concrètement, il n'est pas possible, en effet, de Connaître l'en-soi sans l'avoir vécu.

Cependant, il serait faux de croire que l'étudier", ce n'est pas l'aborder...

Parce que l'en-soi, dont la nature serait supposée être "hors d'atteinte", a pourtant balisé le chemin jusqu'à lui. De ce fait, sa nature n'est pas du tout inintelligible.

Si la nature de l'en-soi était véritablement inaccessible à la compréhension humaine, l'émancipation spirituelle serait une impossiblité, car la nature fondamentale de l'Etre ne pourrait pas être intégrée par l'être nouveau.

L'en-soi, finalement, est la cause-en-soi du Couple Sacré.

Ce qui importe, pour l'être qui naît à l'en-soi, est de pouvoir affecter à l'expérience qu'il découvre effectivement, une signification cohérente. Cela est l'émancipation.

Or, sans compréhension, cette signification cohérente de l'expérience ne se réaliserait pas, ne permettant pas une émancipation authentique, mais seulement une dilution régressive.

Citation :
Il ne peut résulter, dans cette approche, que d'une connaissance et non de la réalité.

L'expérience de la Réalité ne suffit pas au vécu véritable de la Réalité: la signification de l'expérience a autant d'importance que l'expérience elle-même. La Connaissance permet de signifier l'expérience.


Citation :
Cette ouverture de vue permet d' éviter le rejet de l'expression autre que celle personnelle et trop souvent, malheureusement, enfermée dans des dogmes

Il n'y a qu'une seule Nature de l'Etre, et sa Connaissance est enseignée par la Sophia. Il ne s'agit pas de rejeter l'expression des autres, mais de ne tenir compte que de ce qu'enseigne intérieurement la Sophia.

Ceci dit, l'expression des autres peut aussi témoigner de l'enseignement de la Sophia, et éventuellement confronter des aspects que l'on a pas bien écoutés intérieurement.

Mais même dans ce cas, c'est en fait la voix intérieure de la Sophia qui est perçue, la voix des autres ne faisant que mettre en relief ce que la Sophia murmurait déjà intérieurement.

Citation :
Le seul et véritable enseignement vient de l'intérieur car de celui-ci est issu la vraie vie.

Précisément. C'est la dialectique de la Sophia.


Citation :
La vraie Sagesse c'est la Vie et non l'approche intellectuelle de celle-ci.

La Vie en tant que Connaissance active ne permet aucune conscience d'elle-même sans Compréhension en tant que Connaissance passive, formant miroir.


Citation :
Le but est d'aller vers les autres dans l' ouverture et dans l'acceptation et non de les enfermer

Cela suppose de s'émanciper, car on ne peut pas véritablement Rencontrer sans être authentifié. Or, l'émancipation est la reconnaissance et l'intégration de l'unique Nature de l'Etre. Ce n'est pas un enfermement, mais la liberté engendrée par le fait d'assumer consciemment, en totalité, la Nature de l'Etre qu'on est, telle qu'Elle est.

La Rencontre universelle se fait obligatoirement dans le consensus de reconnaissance de cette Nature unique.


Citation :
Par cette reconnaissance, nous accueillons la diversité.

La véritable diversité des points de vue ne s'affirme que dans la déconfusion de ces points de vue, par rapport à la Nature de l'Etre. En d'autres termes, la reconnaissance commune d'une même Nature existentielle unique est la condition préalable de la Rencontre d'une véritable diversité.


Citation :
Il n'y a donc plus de limites à la communication avec des "ämes" quellles qu'elles soient, et ce, dans tous les Règnes.

Et je l'éprouve. Mais cette communication est un processus dialectique.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Mar 23 Juin 2009, 16:10

Bonjour sphinx,


Citation :
Selon moi, il ne s'agit jamais d'oublier, de renier, mais de toujours tout intégrer, par actualisation.

Je te suis sur l' intégration. "Oublier" (entre guillemets) n'est pas renier, mais plutôt faire abstraction ou lâcher-prise. Cela paraît plus juste que les extrêmes supposés et relevés..

Citation :
IL n'y a pas de Kabbale du Cœur sans Kabbale de la Raison, et il est préjudiciable de prôner le Cœur, sans prôner la Raison de façon équivalente.
Les propos relevés en citation relèvent fortement de la spéculation purement mentale. Affirmer à sens unique n'est pas indiquer une voie de "justesse".
Jamais je n'ai nié ceci. Cependant il y a Raison et Intelligence du Coeur, tout comme pour la Compréhension. Il est évident que la Compassion et le Cœur vont ensemble, bien que ce ne soit pas sur le même pilier. Il en va de même pour la Compréhension avec l' Esprit. La Fusion des deux, ou même plus, s' effectuent toujours par les Sphères du Centre. Car évidemment il y a les "Chemins" et les "Points de Rencontre".
Très souvent, il est confondu Compréhension avec la raison, intelligence mentale du cerveau. En général, il sufit d'une toute petite découverte qui donne un tout petit "pouvoir" pour que l'intellect se prenne pour la Science infuse. On appelle ça aussi l' orgueil spirituel.
L'Intelligence du Coeur n'a nul besoin de s'expanser par des mots. Il s' exprime par rayonnement, par un simple regard, un simple geste qui en disent plus long que tout le verbiage utilisé pour affirmer une raison qui n'appartient qu' à l' étalage ou à l' effusoin égotique de celui qui l'utilise. Nous en sommes presque tous là?
La Vie s' exprime sous toutes ses formes, qu'elles soient plaisantes ou déplaisantes, c'est ainsi. Tant à travers les opposés qu' à travers les dénigrements, aussi subtils soient ils. Dans l'acceptation, qui est une Loi, oui, on peut dire alors que la Voie de la Sagesse est abordée.

D'un autre côté, je suppose que, quelque part, ce qui est relevé , n'a pu échapper à l' Être subtil puisqu'il te propose de le relever et de permettre de le développer à chaque fois un peu plus.

Une clé "Ascensionnelle" et non négligeable figure dans ce détail relevé et apparemment pas très bien compris. Il me semble, d'après ce que je ressens, que la Vraie Sofia l' aurait déjà remarqué pour développer cette "Triangulation" des Sphères/Séphiroth (2/3/9):

Compassion(Sagesse), Compréhension, Fondement... Cela aurait il échappé à Sofia? Pourtant, il s'agit d'un des triangles entrelacés..Et pas n'importe lequel, Celui de la "densification" du divin. Étonnant que cela t'ait échappé.... Je suis persuadé que c' est loin d' être le cas pour d'autres...

Citation :
Et je l'éprouve. Mais cette communication est un processus dialectique.

Mais il y a ce "Mais". Si cela était le cas, je pense sincèrement que tu aurais su où je voulais en venir précisément, et ce, rien qu'en demandant permission à ma propre âme de la contacter. On appelle ça aussi la "Télépathie du Cœur". À cet "endroit", nul besoin d'exprimer les "choses" avec un langage "encyclopédique à consonance psycho-scientifique".

Dans l' expression de la comparaison qui lui est si chère, l' "humain", à l'aide de son mental confond allègrement avec l'Intelligence Suprême, a tendance à se contenter au premier abord de ce qui lui convient. Il prend, de ce fait, pour "argent comptant" ce qui est proposé sans aller fouiller au-delà de la surface apparente parce que ça lui plaît. Il a une disposition particulière qui l'incline à se contenter du penchant qui l'arrange. Tout ce qui n'est pas connu tient du paradoxe qu'il ressent inutile à développer ou qu'il ramène volontiers à ce qui lui agrée.

Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Mar 23 Juin 2009, 20:18

Bonsoir Plénitude,


Citation :
Très souvent, il est confondu Compréhension avec la raison, intelligence mentale du cerveau.

La véritable discrimination qui n'est pas réalisée, en général, est celle qui distingue l'intelligence linéaire, spéculative, de l'intelligence circulaire, finaliste.

Dans les deux cas, le cerveau soutient cette intelligence. Il y a simplement que dans un cas, l'individualisme limite, par spéculation linéaire, la mentalisation à la causalité cérébrale, alors que dans l'autre cas, le finalisme reconnu au-delà de la causalité cérébrale permet le formatage circulaire de la mentalisation.

Le mental limité à la causalité cérébrale ne développe donc pas la faculté de pouvoir s'émanciper du support cérébral densifié, alors que le mental ouvert au finalisme collectif, se prépare à Rencontrer et à renaître dans la finalité du Soi.


Et cette Raison décontaminée, ouverte au finalisme, qui est la Raison dialectique, est la juste Compréhension de la Nature de l'Etre, l'intelligence du Coeur en tant que Raison en Alliance avec l'Emotion, par déconfusion par rapport à l'Emotion.


Citation :
En général, il sufit d'une toute petite découverte qui donne un tout petit "pouvoir" pour que l'intellect se prenne pour la Science infuse. On appelle ça aussi l' orgueil spirituel.

La cohérence intrinsèque et manifeste de l'approche dialectique comporte sa propre vertu à cet égard, puisque la manifestation spontanée de cette cohérence intrinsèque empêcher l'intellect de pouvoir la revendiquer à son propre compte.

Au final, celui qui "développe" l'approche dialectique doit inévitablement, à un moment, conscientiser qu'il est formé, qu'"on" l'instruit, que la Connaissance ne lui appartient pas, et que son intellect est un organe de digestion et d'intégration consciente de cet enseignement intérieur.

De ce fait, la cohérence de l'approche dialectique permet de se rendre compte qu'on n'est pas dans le cas d'une mystification orgueilleuse de l'intellect.



Citation :
L'Intelligence du Coeur n'a nul besoin de s'expanser par des mots. Il s' exprime par rayonnement, par un simple regard, un simple geste


La libération progressive et intégrale de ce rayonnement, cependant, ne peut pas se réaliser sans une intégration conceptuelle dans laquelle la formulation des concepts intervient comme fondement de leur conscientisation complète. C'est paradoxal, mais assez simple à comprendre.

L'onde (le rayonnement) n'est pas libre tant que le corpuscule spirituel est en confusion avec elle.

Or, ce qui fait défaut au corpuscule spirituel, pour se discriminer de l'onde, et la libérer, est l'affirmation de sa cohérence corpusculaire, qui est circulaire.

Il doit donc y avoir reconnaissance consciente, par l'Esprit, de sa propre Nature corpusculaire en relation avec la cohérence circulaire.

Cette reconnaissance cognitive, consciente, est l'enseignement dialectique, dont les purs concepts doivent être développés par des mots.

Car ce déploiement verbal des purs concepts est ce qui réalise l'Alliance paradoxale, entre la Gnose intégrale et un organe mental parfaitement fiabilisé.

A mesure qu'ils sont exprimés, les purs concepts dialectiques sont en réalité libérés du refoulement psychique où ils étaient confinés, et réintégrés en conscience, développés par des mots, redeviennent finalement effectifs, actifs, au sein de la cohérence corpusculaire de l'Esprit, et permettent donc la libération progressive de l'onde.


Le déploiement verbal des purs concepts n'est donc pas une vanité, mais un aspect essentiel de l'intégration consciente de la Nature de l'Etre, et donc de son émancipation.


Citation :
Dans l'acceptation, qui est une Loi, oui, on peut dire alors que la Voie de la Sagesse est abordée.

L'acceptation de la reconnaissance mentale de la Nature de l'Etre telle qu'Elle Est, oui, en effet!


Citation :
Étonnant que cela t'ait échappé....

Qu'est-ce donc, que ce qui te semble m'avoir échappé. Veux-tu bien préciser ta pensée à ce sujet?

Hochmah et Binah sont en triangulation avec la non-sephirah Daath, qui est superposée à Yesod dans l'induction en cascade des quatre mondes.

Donc en effet, il s'agit bien d'une triangulation associée à la descente, à la "densification", puisque l'induction des mondes se réalise en fait à travers Daath. Cela ne m'a pas échappé au temps de ma période kabbalistique.

Que cherches-tu à me signaler plus particulièrement par rapport à cela?


Citation :
Mais il y a ce "Mais". Si cela était le cas, je pense sincèrement que tu aurais su où je voulais en venir précisément, et ce, rien qu'en demandant permission à ma propre âme de la contacter.

Je suis ouvert à tout contact, mais je ne force rien en ce domaine, pour ne jamais y introduire la moindre spéculation. Si un contact d'Ame doit avoir lieu, il aura lieu. La décision ne nous appartient pas. Elle appartient à la convergence harmonique. Le Coeur ne se contrôle pas...

Toute expérience télépathique provenant d'un quelconque contrôle, même très subtil et élégamment travesti, n'est plus une expérience télépathique authentique, mais de la prédation.


La communication véritable, qui est celle de la Rencontre, de la Réalité collective, est un processus dialectique parfaitement compréhensible par l'intellect, et exprimable par des mots, même si l'expérience de cette communication existe au-delà de ces mots, mais reposant pourtant paradoxalement sur la discrimination consciente que les mots ont permis d'intégrer.


Citation :
Tout ce qui n'est pas connu tient du paradoxe qu'il ressent inutile à développer ou qu'il ramène volontiers à ce qui lui agrée.

A l'opposé de ce qui tu décris, la dialectique, elle, persiste à développer tous les aspects du paradoxe circulaire. C'est sa qualité essentielle, d'où elle tire sa profonde cohérence intrinsèque, cohérence qui n'autorise pas l'humain à n'envisager que ce qui l'agrée.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Athena

avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 192
Date de naissance : 26/01/1973
Age : 44
Localisation : Rhône-alpes
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Mar 23 Juin 2009, 20:41

Bonsoir,

Je veux juste revenir sur une de tes affirmation Sphinx sans couper le fil de vos échanges très riches.

Sphinx a écrit:

L'effusion extatique est typiquement masculine, car l'Homme produit les impulsions qui seront expansées par la Femme. L'Homme assume la temporalité transcendante, et la Femme assume la spatialité immanente. Une Femme n'effuse pas, elle expanse.

Dois-je comprendre que la Femme ne passera pas par l'extase cardiaque dans sa Libération ? peux-tu préciser ce que tu entends par "elle expanse" ?

Merci à vous tous pour vos échanges, je n'arrive pas à réagir à vos réflexions, car j'ai le cerveau-lent !! mais je comprends chacun de vos points de vue très clairement avec un peu de temps.

Athena
Revenir en haut Aller en bas
http://espritderencontrer-a.forumactif.com/index.htm
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Mar 23 Juin 2009, 22:01

Bonsoir sphinx,

Citation :
Qu'est-ce donc, que ce qui te semble m'avoir échappé. Veux-tu bien préciser ta pensée à ce sujet?
Hochmah et Binah sont en triangulation avec la non-sephirah Daath, qui est superposée à Yesod dans l'induction en cascade des quatre mondes.
Donc en effet, il s'agit bien d'une triangulation associée à la descente, à la "densification", puisque l'induction des mondes se réalise en fait à travers Daath. Cela ne m'a pas échappé au temps de ma période kabbalistique.
Que cherches-tu à me signaler plus particulièrement par rapport à cela?
Cherches et tu trouveras, demandes et tu recevras... Pourtant, c'est inclus dans l' Arbre de Vie. La Sagesse et la Compréhension sont "situées" au-delà de Daath...
Je te met sur la piste:
- Ça n'est expliqué dans aucun livre.
- Ça se vit...
- Et je suis certain que Sofia va t'aider.
Il est évident que tout évolue, même les anciens shémas. En trouvant, cela peut ouvir sur une infinité de pistes non explorées...plus directes et d'une grande richesse sur le Révélation des Flammes Jumelles.
Et pourquoi pas ouvrir sur certaines remises en questions ?
À moins que ça ne fasse qu'appartenir à mon propre cheminement ? Dans ce cas, permet moi de garder cette Révélation sous mon "Manteau".
Citation :
La cohérence intrinsèque et manifeste de l'approche (......) de cette cohérence intrinsèque empêcher l'intellect de pouvoir la revendiquer à son propre compte.
Au final, celui qui "développe" l'approche .... que la Connaissance ne lui appartient pas, et que son intellect est un organe de digestion et d'intégration consciente de cet enseignement intérieur.
Je suis heureux que tu développes ceci.... Pourtant, je reste persuadé que c'est très, très subtil....,
Citation :
Toute expérience télépathique provenant d'un quelconque contrôle, même très subtil et élégamment travesti, n'est plus une expérience télépathique authentique, mais de la prédation.
Quelconque contrôle entend volonté personnelle....
Lorsque l'on prend le téléphone pour appeler quelqu'un qui ne nous "attend pas", est-ce de la prédation?
Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Mar 23 Juin 2009, 23:53

Bonsoir Plénitude,


Citation :
À moins que ça ne fasse qu'appartenir à mon propre cheminement ? Dans ce cas, permet moi de garder cette Révélation sous mon "Manteau".

C'est ta prérogative.

De ce fait, tu comprendras alors que je ne puisse prendre en considération ce point dans le débat, puisque tu refuses de le développer, de le justifier, de l'argumenter.

Cela reste donc seulement une allusion, donc un aspect dont on ne peut valablement pas tenir compte.


En ce qui me concerne, je suis partisan d'un échange totalement ouvert et sans détours, sans lequel aucun réel débat ne peut avoir lieu.

L'occultation manifeste d'information, réelle ou simulée, est dans tous les cas un jeu de pouvoir, car c'est une manipulation de l'information. Dès lors, la seule attitude cohérente face à cela est la non prise en compte des composantes de cette manipulation, au sein de la communication.

Toute allusion non justifiée doit donc être considérée comme essentiellement insignifiante.


Citation :
Lorsque l'on prend le téléphone pour appeler quelqu'un qui ne nous "attend pas", est-ce de la prédation?

Dialectiquement, oui.

Tu décris manifestement un aspect de l'expérience dualiste (le téléphone), qui comporte donc inévitablement une certaine dose de prédation, car il y a toujours de la spéculation, sauf d'une certaine façon dans le cas où on appelle une Personne avec laquelle on sait qu'on est en affinité harmonique (car on est en quelque sorte forcément "attendu" dans ce cas). L'affinité harmonique amortit la prédation résiduelle (cependant, le seul véritable contact harmonique est énergétique, intérieur, et ne nécessite aucun moyen technologique).

Par ailleurs, lorsque ce que tu décris là devient un peu trop intrusif, fréquent, et/ou étendu, cela s'appelle du "spam" sur internet, et du harcèlement dans tous les cas, comme par exemple du démarchage commercial agressif...


Or, ce qui est très relativement "admissible" d'un mode dualiste tel que le téléphone, ne l'est plus du tout d'un mode véritable comme la Rencontre d'Ames.

La Rencontre d'Ames est une convergence harmonique, donc spontanée, dans laquelle on est donc intrinsèquement, naturellement, "attendu", sans spéculation, donc sans prédation.

C'est une vraie Rencontre, quoi!


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Mer 24 Juin 2009, 16:33

Bonjour sphinx,

Ce qui suit est écrit en toute franchise. Un peu, pour l'image, comme un travail d' éveilleur pour un autre éveilleur... À prendre ou à laisser...: C'est toujours un choix.
Je comprend les divers points de vue, bien que je ne partage pas tout. Affirmer n'est pas s'entêter. Loin d'être un quelconque jugement de valeur, c'est pourtant ce qui ressort très souvent, voire trop, des propos. Un débat n'est nullement une confrontation. Il est un libre échange où, tant les côtés positifs que ceux qui ne le paraissent pas sont soulevés, développés et travaillés.
Or, il n' y a que l'interprétation négative qui est relevée. J'irais jusqu' à dire que c'est le "poison" qui règne dans les forums: La négation: reflet , en général de la personnalité règnante sur le sujet ou de la personne qui l' émet.
Citation :
De ce fait, tu comprendras alors que je ne puisse prendre en considération ce point dans le débat, puisque tu refuses de le développer, de le justifier, de l' argumenter.
Je n'ai rien à justifier. Un débat qui tourne à la confrontation au moindre prétexte n'a rien à voir avec des clés. Les Clés SONT. Nous avons, ou pas, l'ouverture d' esprit pour ça. C'est une belle fuite.

Citation :
Toute allusion non justifiée doit donc être considérée comme essentiellement insignifiante.
Sous-entendu... comme la personne ? Ça dévie...
Ce n'est pas une allusion, c'est "pointer du doigt" ou montrer quelque 'chose" en encourageant à une recherche personnelle. C'est différent. En outre, c'est le But de tout forum d' éveil spirituel dont Antahkarana fait partie. Es-tu sûr que rien ne t' échappe...?

Citation :
Par ailleurs, lorsque ce que tu décris là devient un peu trop intrusif, fréquent, et/ou étendu, cela s'appelle du "spam" sur internet,
Tout comme le vocabulaire répétitif... rébarbatif... exclusif...intrusif...pas toujours intuitif...
cela s'appelle surtout se saborder soi -même... De tout coeur, merci à toi de cette prise de conscience...

Citation :
et du harcèlement dans tous les cas, comme par exemple du démarchage commercial agressif...
Tout comme certains sujets...
Je ne vois pas le rapport, sauf celui d'un "règlement de comptes" visiblement, poliment exprimé et subtilement dissimulé... quelque part issu d'une blessure insondable..? Ou d'un voile non levé d'une certaine limitation d'esprit accompagnée d'un refus catégorique et égocentrique de se remettre en question?

Citation :
Tu décris manifestement un aspect de l'expérience dualiste (le téléphone), qui comporte donc inévitablement une certaine dose de prédation,
Une certaine dose... Avoue que, comme beaucoup, tu aimes utiliser cet outil pour communiquer.

Citation :
L'occultation manifeste d'information, réelle ou simulée, est dans tous les cas un jeu de pouvoir, car c'est une manipulation de l'information.
Hé oui!! Serais-je quelque part un miroir ?

Ces propos démontrent une incapacité de chercher au-delà du connu et du su.
Manipulation? Quelque part, oui je le reconnais, comme utiliser la dialectique pour tout ramener à soi. Ou plus simplement une vérité qui n' est soit disant possédée qu'à sens unique, révélant, par là, le pouvoir de posséder l'unique Science Infuse. Alors que Celle-ci est rayonnnante dans son Unité, offrant ainsi le "multiple" . Cela dit, il est évident que si ta dialectique était la seule et unique vérité, comme il est sous-entendu à chaque réponse, elle ne trouverait pas d' "opposants", mais de beaucoup d'encouragements comme ce fut le cas au TOUT début; Suscitant par là, beaucoup d'interrogation inétieure. Le fait d'exprimer la même chose avec d'autres mots plus aisés à comprendre et à superposer sur certains "schémas" trouve non pas un écho, mais une opposition en vocabulaire qui ramène tout à soi. De plus la Sagesse inclus tout et n'exclus rien. Tant dans les accords que dans les désaccords.

Rappelons, toutefois, qu'un débat n'est pas une confrontation telle qu'elle peut être héritée de duelle selon les Écoles antiques.... Finalement, reconnaissons qu' il apparaît que peu de choses peuvent servir à dévier vers une "confrontation": C'est loin d' être Lumière, Sagesse et inconditionnel. Il suffit juste de montrer un détail important qui peut tout remettre en cause. Effectivement, lorsque l'on a été placé et entretenu sur un piédestal, c'est inacceptable? D'autre part, je ne pense pas que ce soit le "fait" du hasard (non spéculatif).
Toutes les phrases relevées sont généralement celles qui, quelque part, blessent on ne sait trop quoi et pourquoi... À défaut de "dresser l'oreille", est-ce aussi limitatif...?

Par l'ensemble de la réponse concernant l' encouragement à chercher par soi-même, il ressort un refus catégorique de se pencher sur ce qui est traduit allègrement par "allusion". Ça arrange? Ou ça dérange trop? Cela s'appelle aussi enfermement total dans un dogme et fermeture d' esprit ou encore "suffisance". Et ce, malgré les apparences développées à grands renforts de philosophie personnelle basée sur des connaissances, ramenées au goût de la modernité et qui n'appartiennent pas à la personnalité,mais plus à une encyclopédie du style "Larousse".
Ce n'est donc pas moi qui ait fermé la "porte".

Nous sommes tous les miroirs les uns des autres. Aussi, accordons nous le privilège de se regarder en toute humilité. Je te remercie du miroir que tu me renvoies à chaque fois, tu es parfait et très utile à ce "jeu". D'autre part, ce type d' échange amène un certain piment au sujet, comme un peu de "sang neuf". "Commercialement parlant", c'est bon pour la continuité, non ?
Il ne reste qu'à se remettre en question, même si ça passe toujours à travers autrui. Surtout ceux ou celles qui développent l' empathie...Ces "gens" là saisissent très vite ce qui peut "sonner faux" ou de façon incomplète. Beaucoup de questions/réponses allèguent cette affirmation. Lorsque quelque chose est pur, il n'attire que la pureté chez tous(tes) et se développe dans la pureté. Apparemment, même la pureté d'intention est "mal venue", puisqu'elle est soumise à l'analyse systématique et passée au compresseur de l'intellect affiché.
Je suis déjà passé par là, comme beaucoup j'imagine, et j'ose penser savoir de quoi je parle.
S'il m'arrive de "traiter" certains éléments sérieusement, jamais je ne me suis pris au sérieux... Si, peut être... au début.
Refuser ces simples évidences, est comme une ode à l'orgueil spirituel démesuré.
Permet moi de préférer la Véritable Sagesse, Celle qui est Éternelle, dont le Nom est imprononçable et qui inclut TOUT ... à celle de l'antiquité, dépassée, limitative, exprimée par un seul nom et dans une seule orientation, en vérité plus spéculative que pure. Humilité... humilité... Je le répète, s' affirmer n'est pas s'entêter...
Je te remercie de me faire comprendre qu'il est préférable et sage de laisser vivre jusqu'au bout, le délire qui appartient à chacun.
Le message est-il encore passé..? J'en doute... Comme à l' "habituel", ce sera noyé dans la masse des textes...
Cela dit, je reste gentil dans ma réponse, un peu taquin, certes, et je ne doute nullement que tu sois rempli de bonnes intentions.
Bonne continuation à toi,

Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Mer 24 Juin 2009, 19:30

Bonsoir Plénitude,


ce qui est surtout manifeste, dans ta dernière intervention, est que tu ne débats pas, en effet: tu es dans le procès d'intention. Le fond du sujet est subtilement abandonné, pour parler de la validité, ou plutôt de l'invalidité, de la Personne du contributeur, dans une spéculation sur son intentionnalité.

Ceci est classique du jeu de pouvoir, lorsque l'argumentaire est défaillant, et doit être remplacé alors par de la manipulation. On voit alors apparaître au lieu des arguments du débat franc et direct, des projections à connotation moralisatrice, à travers des notions comme l'orgueil, l'entêtement, l'élitisme, l'intellectualisme, etc, etc, etc.

A partir de là, subtilement, on ne parle plus du fond du sujet, mais de la validité personnelle, habile procédé par lequel la valeur de l'autre est mise en cause, dans une tentative de déstabilisation, tout en escamotant complètement l'argumentaire.

Si on observe bien notre échange depuis le début, dans ce sujet, on notera que, bien que je rebondisse sur la plupart de tes arguments, dans un souci de respect de tes contributions, et de faire avancer le débat par contre-argumentation, en retour, tu ne contre-argumentes jamais vraiment.

Et lorsque soudain tu prétends apporter un élément présenté comme décisif pour l'échange, il n'est pas fourni, mais seulement suggéré...

Au final, si on reprend tout l'échange, ta dernière intervention n'est pas étonnante, car c'est une évidence, depuis le départ, que tu n'es pas dans le débat, dans l'échange de point de vue, et que le procès d'intention était probablement lové dès ta première intervention. Tout le "dialogue" apparent qui en a résulté n'a servi qu'à finalement déployer ce procès d'intention.

Je dois donc te signaler que, par ton recours au procès d'intention, c'est en fait toi qui, très visiblement, fuis.

Le débat est forcément une confrontation, une saine confrontation, respectueuse, qui donc implique de s'en tenir à la Raison, à l'argumentaire, et de n'y pas faire d'amalgame avec la valeur de la Personne, dont l'intentionnalité lui appartient exclusivement.


Dans le procès d'intention et son recours à une forme de moralisation, c'est toute la manipulation engendrée par l'amalgame entre Raison et Emotion qui transparaît.


Par ailleurs, tu finis par avoir recours à une description de ta propre intentionnalité, en disant "je reste gentil...", etc, ce qui persiste dans la manipulation confusionnelle dont la cible est le lecteur de ton intervention.


Moi, je ne suis pas gentil, ni méchant, ni, ni, ni... D'une part ces qualificatifs représentent des illusions, et d'autre part mon intentionnalité ne regarde que moi.

Quant-à ma position dans l'échange, elle est celle de l'authenticité, de l'ouverture à la saine confrontation des points de vue dans un argumentaire décontaminé.


Citation :
il est évident que si ta dialectique était la seule et unique vérité, comme il est sous-entendu à chaque réponse, elle ne trouverait pas d' "opposants",

Le libre-arbitre permet de ne pas devoir reconnaître la Nature de l'Etre telle qu'elle est. Cela permet alors de pouvoir la reconnaître et d'y adhérer éventuellement par choix authentique.

Et la sphère du libre-arbitre est forcément fondée sur le refoulement existentiel (de la Nature de l'Etre), pour que le choix authentique puisse éventuellement se produire.

Or, la caractéristique du refoulement est de provoquer des résistances psychiques à la conscientisation de ce qui est refoulé.

Donc il n'est pas étonnant, mais au contraire très compréhensible, que l'énoncé de vérités à propos de la Nature de l'Etre exacerbe fortement les résistances du refoulement qui fonde la sphère de libre-arbitre humaine.

Citation :
Il suffit juste de montrer un détail important qui peut tout remettre en cause.

Détail que tu n'as guère montré! Tu n'y a fait qu'une allusion manipulatoire.


Citation :
Effectivement, lorsque l'on a été placé et entretenu sur un piédestal, c'est inacceptable?

Toute Personne cohérente n'acceptera que ce qui est justifié dans l'échange. Une allusion qui reste une allusion ne peut pas être acceptée, car elle ne rend effectivement compte d'aucune Lumière... elle prétend à être Lumière et à se faire accepter en tant que telle, sans confrontation possible.


Citation :
Toutes les phrases relevées sont généralement celles qui, quelque part, blessent on ne sait trop quoi et pourquoi... À défaut de "dresser l'oreille", est-ce aussi limitatif...?

Les phrases contre-argumentées, par respect de l'intervention d'autrui, le sont non en vertu d'une blessure narcissique, mais en vertu de la perception raisonnée d'une confusion dans ces phrases.

C'est la véritable base de la saine confrontation, de la contre-argumentation.


Citation :
Par l'ensemble de la réponse concernant l' encouragement à chercher par soi-même

D'où peut venir la prétention de décider pour autrui, à la place d'autrui, de ce qu'il devrait faire?

N'y a-t'il pas une condescendance manifeste dans une telle démarche?

Et au final, un tel artifice ne rentre-t'il pas parfaitement dans le processus de la manipulation, sous le couvert d'une apparente vocation "didactique"?

De ce fait, n'est-il pas cohérent pour une Personne confrontée à une telle pratique, de ne pas en tenir compte du tout, tout simplement?

Ma réponse est "oui", bien entendu.


Citation :
Ce n'est donc pas moi qui ait fermé la "porte".

En effet, car ce n'était pas possible de la fermer: elle l'était déjà depuis le début, de ton côté.


Citation :
Ces "gens" là saisissent très vite ce qui peut "sonner faux" ou de façon incomplète.

Dans la dualité, la confusion symbiotique est souvent confondue avec la véritable empathie.

Mais pour ce qui est d'être incomplet, rien de tel que de faire des allusions...

Citation :
Lorsque quelque chose est pur, il n'attire que la pureté chez tous

La pureté confronte et exacerbe les résistances des refoulements, sans la réintégration desquels la pureté ne peut pas être pleinement réalisée. Car la pureté est l'unité de l'espace intra-psychique.


Citation :
Permet moi de préférer la Véritable Sagesse, Celle qui est Éternelle, dont le Nom est imprononçable et qui inclut TOUT

Et qui semble ne pouvoir être exprimée que par allusions...

Cette sagesse me fait fortement penser au mirage archaïque qui cache le néant de l'indifférenciation.


Citation :
Je le répète, s' affirmer n'est pas s'entêter...

On ne saurait s'entêter contre des allusions, puisque l'allusion ne constitue pas un véritable point de vue.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Mer 24 Juin 2009, 21:44

Bonsoir sphinx

C'est toujours un réel plaisir d' échanger avec toi. *
(Le contraste d'une entrée en matière *)
J'aurais volontiers débattu en privé, en messagerie instantannée, mais ma version linux multiprotocole concernant ce service est obsolète, donc H.S Il reste donc le téléphone ou la télépathie.
Citation :
On ne saurait s'entêter contre des allusions, puisque l'allusion ne constitue pas un véritable point de vue.
Ceci a été traduit par ton interprétation à une "allusion". Adjectif repris, nourri certainement destiné à des fins de ne pas perdre la "face"? Or comme je te l'ai soumis avant: montrer du doigt en encourageant à chercher soi-même au delà du connu et du "su", n'est pas faire une allusion, mais mettre sur une piste. C'est très différent. Un allusion n'aurait aps fait mention de Nombres. Peut-être n'a t'il pas été lu ? Dans un ensemble, il y a les points, les chemins principaux, notés, "cartographiés". Or dans tout ensemble, il existe aussi ce qui n'est point montré, donc invisible. Cet "invisible" ne peut être découvert que par le cœur et par recueillement en soi. C'est la subtilité entre mettre sur une piste et imposer un avis mental... (éveiller, susciter par rapport à imposer..)
D'autre part, il est hors de question de tout servir sur un plateau.

Citation :
Si on observe bien notre échange depuis le début, dans ce sujet, on notera que, bien que je rebondisse sur la plupart de tes arguments, dans un souci de respect de tes
contributions, et de faire avancer le débat par contre-argumentation, en retour, tu ne contre-argumentes jamais vraiment.
Observer ou analyser ?...
Je n'ai nul besoin de contre-argumenter sur les passages avec lesquels je suis partiellement d'accord. Je le résume très bien par "je ne partage pas tout". Tu seras d'accord avec moi que dans les miens, il y en a qui te conviennent aussi...
Comme tu le fais si bien, ne prendre uniquement que ce qui nous convient afin d'assoir un quelconque "pouvoir", n'est pas à sens unique.L'allusion au miroir n'est pas anodin (là, c'en est une).

Citation :
On ne saurait s'entêter contre des allusions, puisque l'allusion ne constitue pas un véritable point de vue.
Positivement émis, cela aurait donné: "on ne saurait s'affirmer contre des allusions..." la dialectique" ne serait -elle uniquement que négative?

Citation :
En effet, car ce n'était pas possible de la fermer: elle l'était déjà depuis le début, de ton côté.
Toutes les réponses aux interventions ou aux questions sont déjà fermées, non pas du mien, mais d'après cet enfermement dogmatique, apposé dès le départ sur une dialectique uni personnelle.

Citation :
La pureté confronte et exacerbe les résistances des refoulements, sans la réintégration desquels la pureté ne peut pas être pleinement réalisée. Car la pureté est l'unité de l'espace intra-psychique.
C'est merveilleusement exprimé, cela est véridique, cependant, ça ne reste que le reflet de soi-même. Les autres ne sont qu'un prétexte pour se dévider ou se défouler de ce qui nous appartient en propre, en rejetant systématiquement sur l'autre, indiquant par là que c'est de sa faute. Hé non, sphinx, ça ne fonctionne pas ainsi.
Pardonne moi mon empathie confusionnelle et symbiotique qui n'a fait qu'exprimer tout "haut" ce que de nombreux pensent tout bas. ÇA je l'ai ressenti mais peut être suis je le seul à être dans cette confusion symbiotique?
Citation :
Détail que tu n'as guère montré! Tu n'y a fait qu'une allusion manipulatoire.
Si je comprend bien cette réflexion, pour que cela ne soit pas de la manipulation,tu souhaiterais peut être aussi que je mange et dorme à ta place? Le peu qui a été montré est plus que suffisant. Soyons sérieux et bosse un peu...

Citation :
Mais pour ce qui est d'être incomplet, rien de tel que de faire des allusions...
Oh non, pas des allusions...Tu peux nier toutes les vérités qui existent et qui ne sont pas les tiennes, cela n'empêchera jamais que les torts sont trop souvent partagés.
Lorsqu'il est posé une question, souvent exprimée sous forme d'affirmation, ça ne reste qu'une demande d'information et non une demande d' imposition en retour. Traiter une demande d'information comme objection est très néfaste. Confrontation d' égos quelque part, oui, ne t'en déplaise.

Citation :
Dans la dualité, la confusion symbiotique ...
Quand à la confusion, je suis persuadé que le spécialiste qui pourrait donner de grandes leçons en la matière, c' est loin d' être "moi" .
Je pourrais tout traiter point par point, sans faire appel à l'encyclopédie, avec des mots différents rien qu'en laissant s' exprimer mon cœur dans ce qu'il ressent de juste ou injuste... Etc... etc... etc...

En relevant systématiquement ce qui ne convient pas, cela prouve qu'à chaque fois ça débouche sur des dérives jusqu'à épuisement d'une partie ou de l'autre.
Et c'est là, notre désaccord. En sortant des sentiers battus, tu auras la solution et ce, sans que je te dise quoi que ce soit d'autre. Peut être cela prendra t'il de l'ampleur et rentrera t'il dans la compréhension dans quelques mois ou plus ?
Il n'empêche que la triangulation : 2/3/9 est une clé ouverte sur une fondamentale "façon" d'aborder les Vraies Flammes Jumelles pour le vivre de manière intégrée et dense. Je le vis au jour le jour... Et j' ose affirmer, sans allusion, que tes études sont déjà dépassées. Que tous les jours, un "remake" du passé est servi au menu.

Simplement, en acceptant que je puisse dire la vérité, peut être la trouveras tu? Alors remise en question ou pas, quel que soit l'avis formulé dans la blessure, ça ne m'appartient pas. Personnellement? Où tu en es est le dernier de mes soucis.
Ce qui compte, n'est-ce pas Soi avec soi-même ?(sans égoïsme et sans égocentrisme). Lorsque les expressions commencerons par "Nous", nous aurons tous compris.
Tout ce qui n'est pas conforme à tes affirmations ne peut être fiable... Et pourtant, le procès d'intention est loin d'être attribué à la désignation que tu lui donnes ...

Au final? Comme TOUT est parfait... (Allusion ou invitation à méditer?)

Merci de cet échange, je l'ai personnellement trouvé très riche contrairement à certaines allégations ou "allusions"...
Désolé de t'avoir secoué... et je ne culpabilise pas du tout de te laisser sur ta "faim".

Toi qui aimes analyser, réfléchir, classer, cartographier.... La Kabbale ne s'arrête pas à ce qui est connu , ni à a ce qui est révélé et encore moins de façon encyclopédique... Il serait plus juste de dire que c'est un ART de vivre, tous les jours, heureux du moment présent.. Aller toujours et encore plus loin....vers l'infini et non se contenter du limité...
Bref, je vais te laisser le mot de la "faim" (Fin)...

Avec toute mon amitié,
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Jeu 25 Juin 2009, 02:14

Bonsoir Plénitude,


que de procédés manipulatoires dans une seule contribution!

Citation :
C'est toujours un réel plaisir d' échanger avec toi. *

Pour qu'il y ait échange dans un débat, il faut qu'il y ait une véritable ouverture, une acceptation de rencontrer l'autre dans la confrontation, et de le respecter par contre-argumentation.

Alors ce n'est pas que cela me déplaît, ni me plaît, d'échanger avec toi. C'est qu'il n'y a pas dé réel échange, et que je le signale, tout simplement.


Citation :
Adjectif repris, nourri certainement destiné à des fins de ne pas perdre la "face"?

Non. Destiné à qualifier un refus par rapport à une demande claire d'information au sujet d'un aspect seulement évoqué.


Citation :
mais mettre sur une piste. C'est très différent.

Mais qui t'a fait croire que j'avais demandé un instructeur, ou un directeur de planning?

Et qui t'a fait penser que ton évocation d'un certain aspect avait pu me faire désirer de le connaître absolument?

J'ai, par rapport à ton allusion (je persiste et signe), fait une demande claire d'information. Si tu ne souhaites pas y répondre, c'est ton droit.

Et au-delà, ne pas recevoir cette information ne me rendra certainement pas malade. Plus encore, c'est insignifiant, comme je l'ai déjà précisé.

Par ailleurs, je suis bien assez nourri intérieurement de signification...


La façon dont tu interviens est une projection sur ma Personne. Un peu comme si tu voulais faire croire (ou croire toi-même) que je donne de l'importance à l'information (hypothétique) que tu retiens (peut-être).

Mais bien franchement, non. Sans justification claire, je n'en ai rien à faire. Et si il y a réellement là quelque chose à intégrer, cela se fera tôt ou tard. J'ai maintenant assez de recul pour me rendre compte de la prodigieuse maîtrise de ma guidance intérieure, qui m'a toujours mené là où je devais être, pour lui faire une totale confiance sur ce point.


Citation :
Un allusion n'aurait aps fait mention de Nombres.

Une allusion peut faire mention de n'importe quoi. A partir du moment où elle n'est pas justifiée suite à une demande claire, cela reste une allusion.


Citation :
D'autre part, il est hors de question de tout servir sur un plateau.

Dans le cas d'une allusion, le plateau est tout simplement vide.

Et en plus, quelle prétention, encore une fois, d'envisager le travail d'autrui à sa place!

Tu persiste à projeter, et donc à manipuler. Je n'ai pas d'intérêt pour ce plateau, à partir du moment où tu ne souhaites pas répondre naturellement aux demandes qui te sont faites.


Citation :
C'est la subtilité entre mettre sur une piste et imposer un avis mental

"Mettre sur une piste" ressemble fort à manipuler l'information pour obtenir un ascendant sur autrui.

Par contre, non pas imposer un avis mental (ce qui est impossible!) mais proposer un avis mental affirmé dans le débat, ouvert à la saine contradiction, est juste et respectueux, et ne joue pas avec l'information.


Citation :
Je n'ai nul besoin de contre-argumenter sur les passages avec lesquels je suis partiellement d'accord.

Et bien, vu la façon dont tu as dérivé dans les sujets abordés, je dois supposer que tu est d'accord avec presque tout ce que j'ai dit.

Au final, il est très surprenant, alors, de constater un tel procès d'intention de ta part vis-à-vis de moi!


Citation :
Comme tu le fais si bien, ne prendre uniquement que ce qui nous convient afin d'assoir un quelconque "pouvoir", n'est pas à sens unique.

Je pense avoir été vraiment très exhaustif dans mes réponses aux sujets que tu as développés, et donc pas du tout dans la sélection arbitraire.


Citation :
Positivement émis, cela aurait donné: "on ne saurait s'affirmer contre des allusions..." la dialectique" ne serait -elle uniquement que négative?

La référence à l'"entêtement" vient de toi.

Par ailleurs, la phrase est juste telle que je l'ai écrite: l'allusion étant forcément insignifiante, ne pas la prendre en considération est légitime, et ne traduit pas un quelconque entêtement.


La vraie positivité dialectique consisterait à dire: "L'affirmation est une vertu qui ne dépend que d'elle-même"

De ce fait, "s'affirmer contre, ou par rapport à", sont des illusions.

Le débat contradictoire, paradoxalement, est une affirmation avec. Car la contradiction y est décontaminée de l'affirmation.

L'affirmation n'est donc pas "contre", mais "avec", et la contradiction s'opère alors librement.


C'est ça, la nuanciation dialectique.


Citation :
Toutes les réponses aux interventions ou aux questions sont déjà fermées, non pas du mien, mais d'après cet enfermement dogmatique, apposé dès le départ sur une dialectique uni personnelle.

Il n'y a pas le moindre dogmatisme dans ma démarche, puisque tout est dûment argumenté, sans fuite, aussi longtemps et complètement que nécessaire, et que donc j'offre l'affirmation de mon point de vue à la contradiction, dans l'équivalence interpersonnelle.

Il n'y a rien de plus à l'opposé du dogmatisme que cela.

Le dogmatisme, pour s'imposer dans son illégitimité, recherche toujours, au contraire de l'ouverture à la confrontation argumentaire, à instaurer une confusion entre Raison et Emotion de sorte que l'agumentaire véritable soit escamoté, et remplacé par des manipulations sentimentalistes et/ou faussement rationnalistes, manipulations parmi lesquelles le procès d'intention tient une bonne place.


Citation :
C'est merveilleusement exprimé, cela est véridique, cependant, ça ne reste que le reflet de soi-même. Les autres ne sont qu'un prétexte pour se dévider ou se défouler de ce qui nous appartient en propre, en rejetant systématiquement sur l'autre, indiquant par là que c'est de sa faute. Hé non, sphinx, ça ne fonctionne pas ainsi.

Ton intervention est ici assez nébuleuse pour moi. Que veux-tu dire exactement? Veux-tu bien le reformuler? (demande claire)

Par ailleurs, qui a parlé de faute?


Citation :
Si je comprend bien cette réflexion, pour que cela ne soit pas de la manipulation,tu souhaiterais peut être aussi que je mange et dorme à ta place? Le peu qui a été montré est plus que suffisant. Soyons sérieux et bosse un peu...

Encore une fois, tu supputes que ton (éventuelle) information a une importance cruciale pour moi.

Je m'y suis "intéressé" lorsque tu l'as évoquée, mais à partir du moment où une demande claire n'a pas été entendue, ce qui est ton droit, j'ai de mon côté aussi la prérogative de considérer cette allusion comme insignifiante.

Je ne "bosserai" donc certainement pas, d'autant plus que le mot semble impliquer un certain effort, et que l'effort est forcément une illusion narcissique qui ne mène à rien de véritablement bon.


Citation :
Tu peux nier toutes les vérités qui existent et qui ne sont pas les tiennes

A partir du moment où ces (éventuelles) vérités ne sont pas exprimées, mais se font prendre en otage comme allusions dans des jeux de pouvoir, il serait tout simplement impossible de les nier!


Citation :
Lorsqu'il est posé une question, souvent exprimée sous forme d'affirmation, ça ne reste qu'une demande d'information et non une demande d' imposition en retour. Traiter une demande d'information comme objection est très néfaste. Confrontation d' égos quelque part, oui, ne t'en déplaise.

Cette formulation est nébuleuse pour moi. Veux-tu bien reformuler?

Quant-à ma demande claire d'information, elle n'a pas été rencontrée.


Citation :
En relevant systématiquement ce qui ne convient pas, cela prouve qu'à chaque fois ça débouche sur des dérives jusqu'à épuisement d'une partie ou de l'autre.

Je relève les différents points avec une exhaustivité maximale. Et quand je suis d'accord, je le signale habituellement.

Le but n'est pas l'épuisement, mais la rectification progressive des incohérences dans les points de vue qui se confrontent.


Citation :
En sortant des sentiers battus, tu auras la solution et ce, sans que je te dise quoi que ce soit d'autre.

Peu importe. Je ne spéculerai pas sur cela. Je ne serai pas manipulé de la sorte.


Citation :
Je le vis au jour le jour... Et j' ose affirmer, sans allusion, que tes études sont déjà dépassées.

Il est possible d'affirmer beaucoup de choses, à partir du moment où on n'accepte pas de les confronter à la validation du débat contradictoire...

Cela reste donc bien des allusions...


Citation :
Simplement, en acceptant que je puisse dire la vérité

Oh! Je pourrai aisément l'accepter, si seulement tu voulais bien l'exprimer!


Citation :
Alors remise en question ou pas, quel que soit l'avis formulé dans la blessure, ça ne m'appartient pas.

Quelle blessure?


Citation :
Personnellement? Où tu en es est le dernier de mes soucis.

A part justifier une allusion dans le débat, je ne t'ai rien demandé.


Citation :
Tout ce qui n'est pas conforme à tes affirmations ne peut être fiable...

Oh que si! A partir du moment où c'est vraiment exprimé, argumenté, offert à la contradiction, cela peut éventuellement être juste.


Citation :
Et pourtant, le procès d'intention est loin d'être attribué à la désignation que tu lui donnes ...

Je prétends pourtant qu'il l'est tout-à-fait.

En ce qui me concerne, je ne m'occupe pas du tout de ton intentionnalité, mais seulement des points que tu abordes et de ta façon de te comporter dans le débat.


Citation :
Désolé de t'avoir secoué... et je ne culpabilise pas du tout de te laisser sur ta "faim".

Tu t'attribues une puissance sur moi que tu n'as assurément pas. Serait-ce te décevoir que de te signaler que tu ne m'as nullement secoué?

Et quant-à ma faim présumée, tu persistes dans la projection à mon égard... que pourrais-tu savoir de ma "faim"?


Citation :
La Kabbale ne s'arrête pas à ce qui est connu , ni à a ce qui est révélé et encore moins de façon encyclopédique...

La Kabbale, surtout, sait parfaitement à qui elle peut s'offrir véritablement...


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Jeu 25 Juin 2009, 19:25

Bonsoir sphinx,

Pour la première fois, nous pouvons constater, à cette lecture, que peu de mots finissent par "ique".... Comme quoi, c'est possible de s'exprimer dans un langage plus clair . Il est pathétique (hic) d'en arriver à ce type d' échange qui fait sortir un peu des chemins battus, pour ne pas dire d'une façon d'exprimer les "choses".
Citation :
Pour qu'il y ait échange dans un débat, il faut qu'il y ait une véritable ouverture, une acceptation de rencontrer l'autre dans la confrontation, et de le respecter par contre-argumentation.
Hi hi, c'est ce que nous faisons, pourtant... Nous débattons. Cependant il existe un grand écart. Tu affirmes tes points de vue (en argumentant à l'aide d'un vocabulaire visiblement et autrement destiné à couper toutes réparties), lorsque j'invite à une certaine ouverture afin de réfléchir par soi-même.
Il semble que la confrontation soit là, mais quand à l'ouverture, chacun pourra se faire une idée. D'autre part, les propos écrits tiennent du paradoxe, étant donné qu' une contre- argumentation est un refus d'agréer comme possible vérité ce que présente l'autre, même succinctement présentée. Depuis le début, je le signale également. Et ça n'a échappé qu'à l' intéressé?
Citation :
Mais qui t'a fait croire que j'avais demandé un instructeur, ou un directeur de planning? Et qui t'a fait penser que ton évocation d'un certain aspect avait pu me faire désirer de le connaître absolument?
Perdrais tu ton "assurance" ?
Je n'ai jamais eu cette prétention. Peut être une croyance inconsciente de ta part qui ressort dans pratiquement tous tes échanges? Justifiant ainsi la volonté à ramener à l'unique prétention d' être dans la vérité et que les autres sont si "insignifiants".
Citation :
Et au-delà, ne pas recevoir cette information ne me rendra certainement pas malade. Plus encore, c'est insignifiant, comme je l'ai déjà précisé.
On appelle ça du mépris.
Moi non plus et je dors très bien. Il appartient à chacun de refuser de dépasser le connu.
Citation :
Par ailleurs, je suis bien assez nourri intérieurement de signification..
La façon dont tu interviens est une projection sur ma Personne. Un peu comme si tu voulais faire croire (ou croire toi-même) que je donne de l'importance à l'information (hypothétique) que tu retiens (peut-être).
Personne ne doute à la qualité nutritive, je ne projette rien. Sinon une opinion issue dans ta propre croyance (Hypothétique?) cela t'appartient. Pourtant dans cette affirmation, il y a plein d' incertitudes affichées. Un peu comme, en sous entendu, ce que tu me "reproches" dialectiquement par "allusions".
Citation :
Sans justification claire, je n'en ai rien à faire.
Voilà toute la différence: Tu fais. Faire est à connotation négative par rapport à la différence qui existe entre: agir et être.
Citation :
J'ai maintenant assez de recul pour me rendre compte de la prodigieuse maîtrise de ma guidance intérieure,...
Il serait plus juste de dire: prodigieuse maîtrise encyclopédique. Pourtant limitée par la répétition des mêmes mots, agrémentés d' œillères...Personne ne demande de faire un tel étalage de ces "capacités". Réflexe purement expressif de manque d'humilité ?
Citation :
Dans le cas d'une allusion, le plateau est tout simplement vide.
Oui, je suis parteillement d'accord. Dans l'acceptation et non pas uniquement dans le refus d'admettre que tout ne peut être offert facilement. L'on peut facilement comprendre que rien n'est en relation avec une recherche personnelle mais découle d'une simple logique, qui certainement a été inspirée par l'extérieur et non par l'intérieur. C'est en cela que certains propos paraissent loin d' être lumineux dans les textes traitant la "dialectique".
Citation :
Et en plus, quelle prétention, encore une fois, d'envisager le travail d'autrui à sa place!
Ton travail t'appartient, le vrai comme le faux. Comme beaucoup, je reconnais le vrai ...
Prétention??? Est-ce de la prétention que de soulever un point important qui pourrait dés-envenimer? Certainement, oui, dans une vue limitée. Je n'envisage rien, je propose, libre à toi de choisir. Cette réponse exprime très clairement que je ne suis pas vraiment autant dans l' erreur que supposé.
Citation :
Tu persiste à projeter, et donc à manipuler. Je n'ai pas d'intérêt pour ce plateau, à partir du moment où tu ne souhaites pas répondre naturellement aux demandes qui te sont faites.
Désolé, j'ai toujours répondu naturellement. Pas dans ton sens mais dans ce que mon cœur et mon ressenti me dictent. C'est l'interprétation à sens unique qui fait que..
Citation :
"Mettre sur une piste" ressemble fort à manipuler l'information pour obtenir un ascendant sur autrui.
Tu me prêtes de intentions, et des propos traduits qu'on pourrait aisément prendre pour "insultes".
Citation :
Par contre, non pas imposer un avis mental (ce qui est impossible!) mais proposer un avis mental affirmé ..
Chou vert et vert chou. Te rends tu compte de cette aberration? Quel paradoxe! Inverser les termes pour manipuler en vue d'avoir gain de cause... et c'est ainsi présenté dans beaucoup, sinon dans tous les propos, agrémentés de mots tels: narcissique, dialectique, hypothétique... Dis nous, est-ce pour mieux noyer le poisson ou le "poison"?
Citation :
Et bien, vu la façon dont tu as dérivé dans les sujets abordés, je dois supposer que tu est d'accord avec presque tout ce que j'ai dit.
Pas du tout! Ou presque! J'ai "joué" le même jeu que toi! Je relève de la manipulation identique qui te sied tellement. Et pour finir tu t' exprimes comme tout à chacun, dans la blessure et humainement.. Où est l'expression "divine" qui traite tout dans l' amour?
Citation :
Au final, il est très surprenant, alors, de constater un tel procès d'intention de ta part vis-à-vis de moi!
C'est très, très loin d' être un procès d'intention. Si je ne suis pas d'accord avec sphinx, ça ne veut pas dire que je suis en désaccord avec Steph. Cette dualité t'appartient.
Citation :
Je pense avoir été vraiment très exhaustif dans mes réponses aux sujets que tu as développés, et donc pas du tout dans la sélection arbitraire.
Ha bon ? et que dire alors de cette volonté affirmée de tout ré-orienter systématiquement dans un seul et unique sens au détriment du reste des propos?
Citation :
La référence à l'"entêtement" vient de toi.
Hi hi, réaction enfantine....(C'est toi! non c'est toi!!! non, non, c'est toi!)
Citation :
Par ailleurs, la phrase est juste telle que je l'ai écrite: l'allusion étant forcément insignifiante, ne pas la prendre en considération est légitime, et ne traduit pas un quelconque entêtement.
On appelle ça aussi manipuler pour "savoir" sans faire d'efforts. C'est ainsi que je l'ai compris, dans l'expression utilisée. Les enfants sont très doués à ce "jeu".
Citation :
La vraie positivité dialectique consisterait à dire: "L'affirmation est une vertu qui ne dépend que d'elle-même". De ce fait, "s'affirmer contre, ou par rapport à", sont des illusions.
L'affirmation est une volonté personnelle. Traiter en cela d'illusions est un élément qui permet d'alléguer ses propos dans la fuite. Il n' y a rien de dialectique et encore moins de divin en cela. D'autre part, si je comprend bien, même nos propos échangés sont pures illusions. Heureux de te l' "entendre dire"... Nous en revenons donc aux conflits d' égos... Ceci te plaît certainement, vu que c'est "circulaire" issu d'un' certaine linéarité.
Citation :
Le débat contradictoire, paradoxalement, est une affirmation avec. Car la contradiction y est décontaminée de l'affirmation.
Oui paradoxalement.. Et c'est typiquement un jeu de mots, uniquement un jeu de mots morts. Il n'y a rien de vivant en cela.
Citation :
C'est ça, la nuanciation dialectique.
Non, plus précisément l' énonciation nuancée encyclopédique serait une expression plus juste. D'où les désaccords. La Vraie Dialectique met tout le monde d'accord et n'exclus rien. Elle est divine et résonne la Vérité en chacun, elle l' éveille même.
Citation :
Le dogmatisme, pour s'imposer dans son illégitimité, recherche toujours, au contraire de l'ouverture à la confrontation argumentaire, à instaurer une confusion entre Raison et Emotion de sorte que l'agumentaire véritable soit escamoté, et remplacé par des manipulations sentimentalistes et/ou faussement rationnalistes, manipulations parmi lesquelles le procès d'intention tient une bonne place.
Tu me prêtes décidément des intentions que je n'ai pas. Est ce ta seule et unique "parade"? De plus je ne pense pas posséder une certaine exacerbation en la matière. Ce passage sonne "faux", comme beaucoup d' affirmations dans énormément de textes "inspirés". Il est trop facile de manipuler les mots pour avoir gain de cause.. Je n'ai pas parlé de dogmatisme mais d'enfermement dogmatique. Nuance.... mais d'un autre côté, j'apprécie que tu lèves toi même ce masque.
Citation :
Ton intervention est ici assez nébuleuse pour moi. Que veux-tu dire exactement? Veux-tu bien le reformuler? (demande claire)
Nébuleux est le mot le plus exact pour toi? C'est la différence avec étincelle "de compréhension"... au-delà des mots et des intentions affichées..
Citation :
Encore une fois, tu supputes que ton (éventuelle) information a une importance cruciale pour moi.
Je ne suppute rien (évaluer)... j'ai murmuré doucement. Quand à l'information "cruciale", elle ne te concerne visiblement pas. Elle doit concerner ceux et celles qui sont véritablement intuitif et qui ne manqueront certainement pas de "réajuster" certaines affirmations faussées avec le temps et la visible nécessité de briller en ramenant tout à soi.
Citation :
A partir du moment où ces (éventuelles) vérités ne sont pas exprimées, mais se font prendre en otage comme allusions dans des jeux de pouvoir, il serait tout simplement impossible de les nier!
À lire ces affirmations, les autres n'existent pas.Tes vérités sont loin d' être les seules. J'irais jusqu'à dire qu' elles peuvent être faussées. Et pourtant... Quelque part tu as su certainement les utiliser pour les ré-approprier, c'est flagrant. Ça n' échappe à personne.
Citation :
Cette formulation est nébuleuse pour moi. Veux-tu bien reformuler?
Tout est nébuleux chez toi..? et c'est peut être en cela que réside la solution?
Citation :
Peu importe. Je ne spéculerai pas sur cela. Je ne serai pas manipulé de la sorte
.
C'est ton droit. Rien n'est à spéculer et je ne spécule sur rien. Est-ce encore une croyance ou une échappatoire à refuser toute invitation à revoir ce qui est visiblement faux?
Citation :
A part justifier une allusion dans le débat, je ne t'ai rien demandé.
Désolé, je ne partage nullement cette "pensée". Tout ce qui est enfermé dans le limitatif et le faux, en exprimant dans une certaine continuité celle-ci, tu formules, par là, une certaine demande en l'affichant noir sur blanc
Citation :
...offert à la contradiction, cela peut éventuellement être juste.
Oui! content que tu le précises et l'avoues quelque part: offert au contraire, et éventuellement... Désolé, mais tu emploies des termes qui veulent TOUT dire.
Citation :
Je prétends pourtant qu'il l'est tout-à-fait. En ce qui me concerne, je ne m'occupe pas du tout de ton intentionnalité, mais seulement des points que tu abordes et de ta façon de te comporter dans le débat.
Encore une victime innocente? je suis très à l'aise dan ce "débat".. S'il était insignifiant et non imprégné d'un certain égo, tu serais passé à autre chose, c'est évident. Encore une façon circulaire qui ramène à celui-ci?
Citation :
Tu t'attribues une puissance sur moi que tu n'as assurément pas. Serait-ce te décevoir que de te signaler que tu ne m'as nullement secoué? Et quant-à ma faim présumée, tu persistes dans la projection à mon égard... que pourrais-tu savoir de ma "faim"?
Ce ne sont que tes propos, volontiers tournés à ton avantage et projetés à des fins vraiment éloquentes... C'est évident, je n'aurais pas dû soulever ce propos car lorsque l'on est dans la suffisance, il est fort aisé de confondre avec opulence.
Citation :
La Kabbale, surtout, sait parfaitement à qui elle peut s'offrir véritablement...
Oui! c'est exact! Je suis entièrement d'accord avec toi. Elle s'offre oui! Mais pas dans la complaisance du limitatif. Bien qu' Elle ne rejette pas le limité. Elle inclus TOUT, même le non visible. Si elle enseigne la vie, elle est loin de s'exprimer avec des mots morts, relatifs à la suffisance.
La Kabbale enseigne que la Spiritualité n'est pas une Voie d' appropriation* mais un Chemin d' intégration, de purification constante, de nettoyage intense en profondeur et en conscience. Elle invite à dépasser ses propres limites et bien au-delà...
!!

* Souvent confondu avec intégration.
Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Ven 26 Juin 2009, 00:05

Bonsoir,

De ce débat inutile, "enfermé", pourtant espéré être basé dans l' Absolu sur une même Énergie, ne peut que déboucher sur ce type de "conflits".
Il est des nécessités de "rendre à César ce qui appartient à César", même le venin injecté de façon très subtile, au fil des dérives et des années. Permettez moi de me libérer de ce type d' "égrégore" construit, déformé, entretenu par des pensées diverses, loin de la réalité et de rendre ce "paquet" qui ne m'appartient pas. Je reprend le mien, cela va de soi. Je saurai le traiter.
De tous ces propos, peut apparaître une confrontation qui a la faculté d 'être renvoyée de plusieurs façons. C'est généralement manifesté par effet miroir .
J' entend par là que tout Enseignement Authentique, telle la Sagesse, ramenée à un savoir tapageur, facilement assimilé et récupéré par un bas mental qui se prend pour le Très Haut, entraîne la fausseté envers soi-même et des propos ainsi que le manque de respect de l' Expression du Verbe ou de la Philosophie Sacrés. De cela découle à terme un savoir qui ne sert que soi, dans une certaine suffisance hermétique, quitte à emmener un "ensemble" sur une fausse orientation pourvu que la lumière égocentrique affichée soit nourrie, au détriment de la réelle valeur de la Personne et de ce qu' Elle doit ou peut devenir.
Il est évident que cette fausse route, peut engendrer dans l'humain une forme d 'humiliation qui peut se sentir frustré par rapport à son propre "divin". C'est compréhensible mais c'est humain... Le Divin étant loin, très loin même, de la rancune et de la colère construites sur le manque d' Authenticité de l'ensemble détourné.
La suffisance est loin d' être de l'Opulence. Quoique celle-ci peut devenir l' "opulence de la suffisance".
Pour terminer, je citerai, en terme de "flamme d' espoir" pour une certaine prise de conscience vitale, cette simple formule qui n'a rien à voir avec une quelconque secte ou assemblée.
"OPUS DEÏ": OUVERTURE DIVINE, ou plus simplement " Abondance et Opulence Sacrées, Authentiques".
Mais cela ne me concerne plus, je retire officiellement mes énergies de ce "lieu".
Le message est peut être passé...
De tout cœur,
Belle continuation à toutes et à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Ven 26 Juin 2009, 03:24

Bonsoir Plénitude,


(mais est-ce vraiment Plénitude, l'énergie et la façon de ces contributions ne me sont pas étrangères, et me font penser à quelqu'un d'autre, en fait... )

Citation :
Pour la première fois, nous pouvons constater, à cette lecture, que peu de mots finissent par "ique"....

Il est permis d'être allergique (hic) aux mots en "ique", mais ce n'est pas très... pratique! (re-hic)


Citation :
Hi hi, c'est ce que nous faisons, pourtant... Nous débattons.

Pas du tout. Nous ne traitons plus de fond des sujets développés. Tu réalises un procès d'intention à mon égard, et donc les sujets sont en fait subtilement escamotés pour mettre en cause ma Personne et son intentionnalité. Et je méta-communique sur le processus de communication qui est devenu caduque du fait du procès d'intention.

Parmi tout cela, le débat de fond n'a plus vraiment lieu, pour autant qu'il ait jamais eut lieu. Car il faut au moins deux contributeurs sincèrement investis dans le débat pour que celui-ci existe véritablement.

Citation :
étant donné qu' une contre- argumentation est un refus d'agréer comme possible vérité ce que présente l'autre

Une contre-argumentation n'a lieu d'être dans le débat qu'à propos des incohérences qui sont décelées dans les points de vue sainement confrontés. Ce n'est pas un refus de la possible vérité de ce que présente l'autre, mais une confrontation de ce qui ne résonne pas en cohérence avec la présence d'une possible vérité.


Je pourrais ici affirmer que le chat est un marsupial... il est évident qu'il serait nécessaire de me confronter sur cette incohérence manifeste, pour ce qui est du cadre de la classification biologique.


Citation :
même succinctement présentée

Si je te présente succintement que le chat est un marsupial, et te demande de me croire sur parole, ou en tout cas d'envisager la possibilité que j'aie raison, je ne pense pas que tu serais dans une juste attitude.


Confronter les incohérences décelées dans le point de vue d'autrui est une marque de respect à l'égard d'autrui, et ne porte nullement atteinte à l'intégrité de la Personne d'autrui, dans le vrai débat contradictoire.


Citation :
Perdrais tu ton "assurance" ?
Je n'ai jamais eu cette prétention. Peut être une croyance inconsciente de ta part qui ressort dans pratiquement tous tes échanges? Justifiant ainsi la volonté à ramener à l'unique prétention d' être dans la vérité et que les autres sont si "insignifiants".

Je ne vois pas où tu déniches ce problème d'assurance...?

Tu as eu la prétention manifeste de me faire chercher quelque chose, en produisant une allusion dans le débat, que d'une part tu as refusé de justifier suite à une demande claire, et qu'ensuite tu as présenté comme une piste à suivre.

Mais le débat n'est pas un jeu de piste, et une telle pratique y est clairement manipulatoire. Il n'y a pas d'instructeur dans le débat, en dehors du débat lui-même. Il n'y a pas de devinette dans le débat, car c'est forcément un jeu de pouvoir.

Enfin, si j'estime que, dans le cadre de l'ouverture du débat contradictoire, les allusions non justifiées sont insignifiantes, cela ne signifie nullement que les autres (les Personnes qui éventuellement font ces allusions) soient insiginfiantes, bien au contraire.

Faire un tel amalgame tel que celui là, est essentiellement manipulatoire, et je te prie donc de veiller à prendre garde à cet aspect.

L'éthique du débat requiert qu'on discrimine nettement la valeur inaliénable de la Personne, de sont point de vue légitimement confrontable.


Citation :
On appelle ça du mépris.

Il est impossible d'être méprisant à l'égard de ce qui est insignifiant. Car le mépris est une dévalorisation ostentatoire adressée à une signification, comme la valeur de la Personne par exemple.

Dans le cas d'une allusion non justifiée dans le débat, il n'y a en fait rien du tout à mépriser, rien qui puisse fonder une telle réactivité narcissique.


Citation :
je ne projette rien

La façon dont tu formules tes phrases traduit implicitement le fait que je serais narcissiquement désireux de connaître la justification de l'allusion que tu as faite dans le débat.

Or ce n'est pas le cas du tout. Je me suis enquis de connaître la justification de ton allusion simplement parrespect de l'éthique du débat contradictoire: toute allusion dans le débat doit être justifiée par argumentation, ou elle ne doit simplement pas être prise en compte.


Citation :
Voilà toute la différence: Tu fais. Faire est à connotation négative par rapport à la différence qui existe entre: agir et être.

Dans le débat, faire consiste à confronter les points de vue, à partir du moment où l'être, à savoir la valeur inaliénable de la Personne, est complètement reconnue et respectée. Cela consiste donc bien à clairement discriminer l'Etre et le Faire.

Lorsque je dis que je n'ai rien à faire d'une allusion non justifiée, cela signifie que je ne dois pas en tenir compte dans la confrontation des points de vue, et signaler qu'il y a eu allusion non justifiée dans le débat, et que dès lors elle n'est pas prise en compte ni donc confrontée par argumentation.


Il faut reconnaître que débattre sainement n'est pas simpliste, et requiert un ensemble de règles naturelles et évidentes, mais qui ne sont pas clairement reconnues par tout le monde, étant donné les résistances des refoulements dans la sphère de libre-arbitre.


Citation :
Il serait plus juste de dire: prodigieuse maîtrise encyclopédique

Je n'ai pourtant pas lu grand-chose dans ma vie... et la Connaissance qui s'épanouit en moi n'a rien d'un savoir inerte, bien au contraire.

Ce que tu qualifies à mauvais escient de maîtrise encyclopédique, est en fait une cohérence mentale naturelle qui s'est déployée spontanément.


Citation :
Personne ne demande de faire un tel étalage de ces "capacités".

Je ne fais pas étalage de capacités (lesquelles?)

J'exprime la signification que je reconnais.


Citation :
Dans l'acceptation et non pas uniquement dans le refus d'admettre que tout ne peut être offert facilement.

Ce qui ne peut être présenté ouvertement n'a aucune place dans le débat respectueux.


Citation :
L'on peut facilement comprendre que rien n'est en relation avec une recherche personnelle mais découle d'une simple logique, qui certainement a été inspirée par l'extérieur et non par l'intérieur.

Veux-tu bien développer les articulations de cette facile compréhension?


Citation :
Ton travail t'appartient

A partir du moment où tu considères que je devrais suivre la piste de ton allusion non justifiée, et que tu me dis cavalièrement, lapidairement, irrespectueusement "bosse" (impératif), il y a manifestement une forme d'intrusion par rapport à mon "travail".


Citation :
Est-ce de la prétention que de soulever un point important qui pourrait dés-envenimer?

Tu n'as rien soulevé encore. Cette allusion n'a pas été justifiée.


Citation :
Certainement, oui, dans une vue limitée.

La vue ne saurait être limitée par une insignifiance.


Citation :
libre à toi de choisir.

Une allusion non justifiée n'offre aucun choix, sauf peut-être une illusion de choix, par manipulation de l'information.


Citation :
Tu me prêtes de intentions, et des propos traduits qu'on pourrait aisément prendre pour "insultes".

De nombreux processus "stratagémiques", manipulatoires donc, sont fomentés en dehors du champ de la conscience...

Donc, dans tous les cas, je ne parle pas de l'intentionnalité consciente de ta Personne.

Etrange que tu ne saches pas faire d'emblée une telle nuance.

Dans le débat, dénoncer les procédés manipulatoires nesignifie pas spéculer sur l'intentionnalité des contributeurs, dont on ne sait rien. Cela signifie seulement dénoncer les procédés manipulatoires, qui sont le plus souvent inconscients.

On ne parle pas de la Personne, ni de ses intentions, mais de la façon dont elle se comporte dans le débat.


Citation :
Chou vert et vert chou.

Pas du tout. Imposr un point de vue mental consiste à l'exprimer tout en l'excluant de toute possibilité de confrontation argumentaire. L'expression du point de vue est alors dogmatique parce qu'extraite de toute réelle possibilité de débat.

Tandis qu'affirmer un point de vue dans l'acceptation de la confrontation argumentaire, c'est totalement différent.


Citation :
J'ai "joué" le même jeu que toi!

Voilà ce qui nous différencie dans le débat: je ne joue pas.

Ceci dit, tu noteras que tu parles ici toi-même de ton intentionnalité, et personne d'autre ne le fais à ta place.

Je prends donc acte du fait que tu a dit que ton intention dans ce débat était de "jouer".


Citation :
Je relève de la manipulation identique qui te sied tellement.

Par cette phrase, tu avoues donc manipuler.

Ceci dit, de mon côté, j'affirme ne pas être dans l'intention de manipuler. Je te demande donc de bien vouloir développer ton accusation de manipulation à mon égard.


Citation :
tu t' exprimes comme tout à chacun, dans la blessure et humainement..

C'est de la projection. Nulle blessure. Il s'agit seulement de l'éthique du débat contradictoire, mais cela semble totalement t'échapper.

Citation :
Où est l'expression "divine" qui traite tout dans l' amour?

L'Amour est une chose. Il est dans la reconnaissance de la valeur inaliénable de la Personne.

La Raison en est une autre. Elle est dans la confrontation des points de vue personnels.

Le Lien et la Séparation bâtissent ensemble la réalité de la Rencontre. L'Amour, qui est le Lien, ne représente donc que la moitié de la réalité humaine. Il inclut tout, mais paradoxalement se fonde forcément sur la relativité de la Séparation, de la Raison personnelle.


Citation :
C'est très, très loin d' être un procès d'intention.

A partir du moment où, au lieu d'agumenter sur le fond des sujets, on s'attache à parler de l'orgueil, de la prétention, de la vanité, de l'entêtement d'une Personne, le débat de fond se dilue ou profit d'un procès d'intention, en effet.


C'est pourtant simple: le débat ne gagne rien à vouloir connaître ni à extrapoler, et ne concerne donc pas du tout, les intentions des contributeurs.

Seuls les arguments sont significatifs, déconfusionnés de la valeur de la Personne, complètement reconnue par ailleurs.


Citation :
et que dire alors de cette volonté affirmée de tout ré-orienter systématiquement dans un seul et unique sens au détriment du reste des propos?

Que c'est toi qui a tout réorienté, mais que je ne parlerais pas de volonté de ta part, car cela serait dans le procès d'intention.


Citation :
Hi hi, réaction enfantine....(C'est toi! non c'est toi!!! non, non, c'est toi!)

Franchement, c'est ta réaction qui est ici un peu "limite".


Citation :
On appelle ça aussi manipuler pour "savoir" sans faire d'efforts.

Mais non. C'est une simple règle du débat contradictoire. Je ne désire véritablement pas l'information que tu retiens (peut-être).

Autrement, ce serait de la spéculation.

Et par ailleurs, le répète que l'effort est une illusion narcissique (spéculative).


Citation :
L'affirmation est une volonté personnelle.

Pas du tout. La véritable affirmation provient d'un lâcher-prise narcissique, d'un abandon de la volonté personnelle.

L'affirmation est l'état naturel de la Personne qui réside dans la reconnaissance de sa valeur inaliénable. Donc de la Personne qui n'est pas dans la négation d'elle-même, et qui ne doit donc pas compenser narcissiquement cette négation d'elle-même par une volonté personnelle.



La suite au post suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Ven 26 Juin 2009, 04:53

Suite...


Citation :
Traiter en cela d'illusions est un élément qui permet d'alléguer ses propos dans la fuite.

Pas du tout. Puisque l'affirmation personnelle réside simplement dans la reconnaissance implicité de la valeur personnelle, cette affirmation ne dépend de rien d'autre.

Toute affirmation qui se ferait dès lors contre quelque chose d'autre, ou par rapport à quelque chose d'autre, que la reconnaissance implicité de la valeur personnelle, est forcément une illusion.

On ne peut qu'affirmer AVEC (la reconnaissance de la valeur personnelle).


Citation :
Il n' y a rien de dialectique et encore moins de divin en cela.

Que si, puisqu'il est question de l'affirmation discriminée de la valeur de l'Etre, ce qui déconfusionne par ailleurs le Faire.

Il s'agit donc de dialectique sous l'angle de l'Etre et du Faire.


Citation :
D'autre part, si je comprend bien, même nos propos échangés sont pures illusions.

Pas s'ils sont affirmés dans la reconnaissance de la valeur personnelle, ce qui libère leur saine confrontation.


Citation :
Nous en revenons donc aux conflits d' égos

Pas de mon côté. Je ne fais que respecter les règles du débat contradictoire, dans la saine confrontation libérée par l'affirmation de la valeur personnelle dans l'expression de mon point de vue.


Citation :
Et c'est typiquement un jeu de mots, uniquement un jeu de mots morts. Il n'y a rien de vivant en cela.

C'est dialectique. Donc c'est l'essence de la réalité perceptive. Il n'y a rien de plus vivant que cela.

Kabbalistiquement, la dialectique est représentée par l'Alliance de Feu (et d'Eau). C'est l'Alliance de la vraie Vie.


Citation :
La Vraie Dialectique met tout le monde d'accord et n'exclus rien

Elle ne met certainement pas tout le monde d'accord, pour les raisons qui ont déjà été exprimées dans l'échange, et que tu as toi-même reconnues comme exactes.

Quant-à ne rien exclure, ce n'est pas aussi simpliste.

Il faudrait plutôt dire que tout y est intégré, mais dans un certain nombre de cas, avec une rectification (de la signification).

Le débat contradictoire réalise cette rectification, par confrontation des incohérences.


Citation :
Tu me prêtes décidément des intentions que je n'ai pas. Est ce ta seule et unique "parade"?

Je ne parlais pas de toi. Je m'exprimais à propos du dogmatisme car tu avais toi-même soulevé ce point, et qu'il m'apparaissait comme mis en rapport avec ma propre expression.

Ce passage est donc destiné à réfuter le dogmatisme de mon expression.


Citation :
Je n'ai pas parlé de dogmatisme mais d'enfermement dogmatique

Le dogmatisme est toujours un enfermement. C'est chou vert et vert chou.


Citation :
Nébuleux est le mot le plus exact pour toi? C'est la différence avec étincelle "de compréhension"... au-delà des mots et des intentions affichées..

Tu refuses manifestement de répondre à des demandes claires de reformulation, et profites de l'occasion pour jouer avec ton interlocuteur.

Tu n'est pas dans l'éthique du débat. Tu n'est pas véritablement dans l'échange.


Citation :
Je ne suppute rien (évaluer)...

Tu utilises en effet, erronnément, certains indices dans mes interventions, pour évaluer mon "accroche" à ton "éventuelle" information retenue en dehors du débat.

Le problème est que les indices que tu utilises correspondent à mon respect de l'éthique du débat contradictoire, et non pas à un désir narcissique pour cette (possible) information.

Et cela te conduit même jusqu'à un autoritaire "bosse", totalement prétentieux et déplacé.


Citation :
Quand à l'information "cruciale", elle ne te concerne visiblement pas.

Si elle existe, elle seule le sait. C'est encore de la projection de ta part. Ce n'est pas parce que je ne vais pas spéculer sur cette (possibleà information, qu'elle va m'éviter. Au contraire!


Citation :
et la visible nécessité de briller en ramenant tout à soi.

Procès d'intention. Argumenter est inscrit dans l'éthique du débat. L'intention qui préside à l'argumentation n'a rien à faire dans le débat.

Et par ailleurs, dans le respect de la Personne, son intention doit toujours être reconnue et acceptée comme étant essentiellement ignorée: la valeur personnelle protège l'intention.

La spéculation sur l'intention de la Personne fait partie de l'illusion de la dualité.


Citation :
À lire ces affirmations, les autres n'existent pas.

Tu fais là un amalgame manipulatoire. Ne pas tenir compte, dans le débat, d'une allusion non justifiée, n'a rien à voir avec la négation de la Personne humaine.


Citation :
Quelque part tu as su certainement les utiliser pour les ré-approprier, c'est flagrant. Ça n' échappe à personne.

Que veux-tu dire? Veux-tu bien reformuler?


Citation :
Tout est nébuleux chez toi..?


Manipulation par généralisation.

J'utilise deux fois le mot nébuleux pour qualifier mon incompréhension de ta formulation, et tu en fais une généralité à propos de ma Personne. Ce n'est pas respectueux.


Citation :
Est-ce encore une croyance ou une échappatoire à refuser toute invitation à revoir ce qui est visiblement faux?

Tout désir possessif, toute spéculation pour obtenir la satisfaction d'un tel désir, est une illusion narcissique, y compris par rapport à l'information.

Rien n'a été démontré par rapport à ce "faux" qui n'est donc pas du tout visible.


Citation :
Désolé, je ne partage nullement cette "pensée". Tout ce qui est enfermé dans le limitatif et le faux, en exprimant dans une certaine continuité celle-ci, tu formules, par là, une certaine demande en l'affichant noir sur blanc

Manipulatoire.

Sans démonstration argumentaire appropriée, tu prétends arbitrairement, et irrespectueusement, que mon point de vue est enfermé dans le limitatif et le faux, et plus encore, que cela te confère le droit de considérer l'expression de ce point de vue comme une demande de ma part, t'autorisant à projeter sur ma Personne ta réponse à une telle demande.

Il s'agit d'une complète négation de ma réalité personnelle dans le débat.


Citation :
Oui! content que tu le précises et l'avoues quelque part: offert au contraire, et éventuellement... Désolé, mais tu emploies des termes qui veulent TOUT dire.

Offert à la possibilité de contradiction, cela peut en effet alors seulement s'avérer éventuellement juste.

Paradoxalement, l'harmonisation implique une confrontation ouverte et permanente, qui offre les points de vue à une éventuelle contradiction.


Citation :
Encore une victime innocente? je suis très à l'aise dan ce "débat"..

Je ne me victimise certainement pas. Aucun risque de ce côté-là! Je précise ma position dans le débat, qui est parfaitement zen.

Tu projettes encore manifestement sur ma Personne...


Citation :
S'il était insignifiant et non imprégné d'un certain égo, tu serais passé à autre chose, c'est évident.

Pas si évident, pas si simpliste.

Premièrement, je suis toujours "à autre chose",en permanence. Je suis toujours avec la Beauté de la Vie, des Personnes, de la Matière, et avec la signification intérieure qui me nourrit.

Je n'ai donc nul besoin de "passer à autre chose", puisque j'y suis tout le temps. Cela me permet donc aussi de pouvoir m'investir en toute liberté, et sans efforts ni donc prétention narcissique, dans ce qui se passe.

Ensuite, j'assume particulièrement cette section du forum où il est question de "dialectique de la perceptin", et à cet égard, j'y interviens avec la signification dialectique, ce qui implique entre autres le recours à l'éthique du débat contradictoire.

De ce fait, il ne s'agit pas pour moi de "passer à autre chose", ni de "confronter les egos", mais d'être AVEC la signification.


Citation :
Ce ne sont que tes propos

Mais non. Nous n'avons aucune puissance sur la Personne des autres, sauf celle, illusoire, qu'ils peuvent nous abandonner.


Citation :
je n'aurais pas dû soulever ce propos car lorsque l'on est dans la suffisance, il est fort aisé de confondre avec opulence.

Procès d'intention. Tu me prétends être dans la suffisance. C'est irrespectueux.


Citation :
Si elle enseigne la vie, elle est loin de s'exprimer avec des mots morts

Si, paradoxalement, la Vie ne pouvait s'enseigner avec des mots intelligibles, la Nature de l'Etre serait impossible à intégrer, et l'émancipation spirituelle une impasse définitive.


Citation :
De ce débat inutile, "enfermé", pourtant espéré être basé dans l' Absolu sur une même Énergie, ne peut que déboucher sur ce type de "conflits".

Parce que tu ne respectes pas l'éthique du débat, tu l'enfermes dans le refus de l'argumentation ouverte, et à cause de cela, le Conflit, qui doit servir à confronter les incohérences, s'exporte illégitimement sur la valeur des Personnes, par procès d'intention.


Citation :
même le venin injecté de façon très subtile

De quoi parles-tu?

Peux-tu produire un exemple précis, et l'argumenter?


Citation :
ramenée à un savoir tapageur, facilement assimilé et récupéré par un bas mental qui se prend pour le Très Haut

La cohérence intrinsèque de la dialectique témoigne de son origine Sacrée, et du fait qu'elle ne saurait être une récupération de l'ego.


Citation :
Il est évident que cette fausse route, peut engendrer dans l'humain une forme d 'humiliation qui peut se sentir frustré par rapport à son propre "divin".

Ou plutôt que confronté dans son libre-arbitre par la cohérence dialectique, les résistances de son ego s'exacerbent...


Citation :
Mais cela ne me concerne plus, je retire officiellement mes énergies de ce "lieu".

C'est ta prérogative.


Citation :
Le message est peut être passé...

Il aurait fallut, pour cela, qu'il soit effectivement exprimé...


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
RUBIS

avatar

Féminin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 8
Date de naissance : 25/02/1955
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Ven 26 Juin 2009, 11:18

Le verbe dans cet échange est un creuset rempli de lumière et d'obscurité, ou les mots incompris se côtoient allègrement ,des mots d'âme et des mots mental,c'est vraiment enfantin..Qui a tort qui a raison ? Lumière et obscurité se fondent, se superposent, communient entre eux,comme image parfaite du ying yang..

La dialectique qu'elle soit spirituel ou autre, ne peut être comprise que par des êtres ayant une ouverture philosophique,pour les autres personnes (je fais partie de ces personnes )ces messages sont incompris,et pour moi ils restent dans la zone ombre de ma compréhension humaine..

Les mots simples ,les mots de coeur sont plus lumineux car compris et accéptées par les êtres simples.

Le Christ est venu pour tous,grands et petits ,riches et pauvres,jeunes et moins jeunes, Son VERBE va vers les plus démunis,ceux qui n'ont pas la culture qui leur permettrait d'absorber et comprendre les enseignements ésotériques.

D'ou la simplicité de son message depuis 2000 ans.Ses mots touchent diverses couches de la société partout dans le monde,la dialectique ne fait pas partie de son enseignement, l'Amour et Lumière qui vie dans notre coeur ,alchimie de conscience cosmique est une fusion avec la SOURCE ,une fréquence vibratoire lumineuse,spirituel avec les Grands Esprits de L'Univers,elle est diffusé a toute l'humanité,on ne l'apprend pas avec des mots humains,on l'apprend avec le langage sacré de notre âme.


L'éveil a notre présence Je Suis, la reconexion total avec nous mêmes,est un cadeau divin donné a tous,ainsi que la reconexion avec notre flamme jumelle celeste,dans cette phase ascencionelle.Certains mots non compris peuvent certainement apporter une confusion et faire une déviance non voulue,car tout se passe en soi même,ne pas chercher a l'extérieur ce qui est en nous.

En toute conscience,enlevons les voiles demandons a nous archanges protecteurs et guides, de nous aider dans notre demarche spirituel d'éveil a ce que nous sommes,des êtres de lumière au service de la collectivité,pour le plus grand bien de tous.

Ce que je ressent dans votre échange est que vous poursuivait la même route avec des sentiers différents, pour un ouverture et mots d'âme,et pour l'autre des mots d'esprit conscientes...donc vous êtes complémentaires et votre message d'éveil a l'humanité est honorable,rester centrés dans le Pur Amour,l' Amour de Dieu Père-Mère est important ces temps -ci..

Avec tout le respect que je vous doit,pardonnez moi de m'introduire dans votre débat, une fois de plus j'ai suivi l'intuition de mon coeur..

Soyez bénis au Coeur de la Source Suprême de toute Vie.

Edite/Cyloniah



Là où tout est de par le temps et l'espace
Il n'y a que UN
Je suis dans cet instant de l'Union parfaite
J'avance dans la béatitude de la Beauté Universelle
Le Père , Créateur se retrouve dans le Verbe
Là où je suis assise dans le temps omniprésent.
Tout est et Tout s'assemble
Ici maintenant, Je Suis Un dans l'Univers
Et je fais UN avec TOUS
Au Coeur de la Création ,nous SO'MS UN
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Ven 26 Juin 2009, 15:44

Le seul intéret de ces articles : le petit plaisir narcissique du "futur fils d'Effusion", pardon "Fils d'Effusion" !
Blindage à toute épreuve et masturbation mentale.
Sphinx, enfermé dans ta prison mentale, seul endroit sécurisant et sous contrôle.

Epuisant pour les lecteurs, et même pas stimulant sur le plan intellectuel...



Frère des Etoiles, secoue-toi et sors de ta léthargie
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Ven 26 Juin 2009, 16:47

Bonsoir Rubis,


Citation :
Qui a tort qui a raison ?

Personne n'a tort ni raison. C'est la cohérence dialectique qui a Raison. Et seul un débat contradictoire honnêtement conduit peut l'affirmer.

Citation :
Lumière et obscurité se fondent, se superposent, communient entre eux,comme image parfaite du ying yang..

C'est un piège de l'approche dialectique: les tonalités blanche et noire du Yin-Yang constituent deux états de la Lumière, et non pas un couple dialectique Lumière-obscurité, qui n'existe pas, qui est un faux couple dialectique.


Citation :
La dialectique qu'elle soit spirituel ou autre, ne peut être comprise que par des êtres ayant une ouverture philosophique,pour les autres personnes (je fais partie de ces personnes )ces messages sont incompris,et pour moi ils restent dans la zone ombre de ma compréhension humaine..

Elle ne peut être aisément abordée que par les Personnes dont le mental n'est pas trop linéarisé par toute-puissance refoulée.

Car puisqu'il s'agit d'une approche mentale circulaire, elle confronte tous les aspects de la linéarité mentale.


Citation :
Les mots simples ,les mots de coeur sont plus lumineux car compris et accéptées par les êtres simples.

La linéarité mentale consécutive à la toute-puissance refoulée, prend deux formes antagonistes possibles dans la dualité: le simplisme mental outrancier et la complexification mentale outrancière.

La vértiable Connaissance de la Nature de l'Etre, qui est la Connaissance de la circularité, n'est ni simpliste, ni complexifiée.

La "simplicité d'Esprit" a pour véritable signification:

"La cohérence circulaire du corpuscule spirituel qui lui offre une réactivité directe et spontanée, sans aucune spéculation".

Il ne s'agit donc pas de simplisme, mais de simplicité essentielle du cercle, cercle dont la Nature, cependant, n'est pas simpliste, puisqu'elle requiert l'intégration de ses polarités relativistes (Yin et Yang).


En d'autres termes, si la forme circulaire est simple dans sa cohérence, sa Nature n'est pas simpliste dans son essence.

Mais elle n'est pas complexe non plus.


Citation :
Le Christ est venu pour tous,grands et petits ,riches et pauvres,jeunes et moins jeunes, Son VERBE va vers les plus démunis,ceux qui n'ont pas la culture qui leur permettrait d'absorber et comprendre les enseignements ésotériques.

Le Christ s'adresse aux simples d'Esprit, c'est-à-dire ceux qui ont accepté de reconnaître la cohérence circulaire dans sa simplicité formelle, mais dont la Connaissance n'est pas simpliste.

Car pour échapper tant à la toute-puissance du simplisme qu'à celle de la complexification, il faut avoir l'humilité de reconnaître que la vérité est entre les deux.

Citation :


D'ou la simplicité de son message depuis 2000 ans.Ses mots touchent diverses couches de la société partout dans le monde,la dialectique ne fait pas partie de son enseignement, l'Amour et Lumière qui vie dans notre coeur ,alchimie de conscience cosmique est une fusion avec la SOURCE ,une fréquence vibratoire lumineuse,spirituel avec les Grands Esprits de L'Univers,elle est diffusé a toute l'humanité,on ne l'apprend pas avec des mots humains,on l'apprend avec le langage sacré de notre âme.


Le message de Jésus le Nazaréen est fondamentalement dialectique. les Evangiles sont clairement des enseignements dialectiques.

Et un certain simplisme de l'Amour qui en est éventuellement déduit, est une simplification outrancière de ce message, qui véritablement n'est pas simpliste du tout.

Mais cela rassure bien entendu toutes les victimes de la toute-puissance du simplisme, que de croire que le message évangélique ne va pas plus loin que cela.


Citation :
on ne l'apprend pas avec des mots humains,on l'apprend avec le langage sacré de notre âme

C'est un aspect typique du simplisme doctrinaire.

Paradoxalement, la Nature de l'Etre, qui est dialectique, implique que la Connaissance de cette Nature puisse être intégralement exprimée avec des mots humains.

C'est l'Alliance paradoxale, non dualiste, du "limité" avec l'"illimité", précisément, qui permet au final l'émancipation spirituelle.

En fait, il s'agit de la véritable confrontation de la toute-puissance de l'Esprit: admettre que la Nature de l'Etre soit intégralement exprimable par le langage humain de la dualité, sans avoir recours ni à du simplisme , ni à de la complexification. C'est un gage de l'humilité spirituelle.

Le simplisme réfute la causalité logique dans une fausse envolée spirituelle délirante.

La complexification se noie dans la causalité logique, et y perd jusqu'à l'idée même de la finalité spirituelle.

La dialectique réalise l'Alliance de la logique et de la finalité, de la Raison et de l'Emotion.


Citation :
L'éveil a notre présence Je Suis, la reconexion total avec nous mêmes,est un cadeau divin donné a tous

C'est un cadeau que le Couple Sacré s'offre à lui-même, que le Soi s'offre à lui-même (cf Odin: "moi-même à moi-même par moi-même donné")


Citation :
car tout se passe en soi même,ne pas chercher a l'extérieur ce qui est en nous.

L'extérieur ne peut qu'éventuellement faire résonner ce qui existe déjà en soi.


Citation :
rester centrés dans le Pur Amour

Je suis dans l'Amour, mais pas dans la confusion de cet Amour.

Aimer la Personne ne signifie pas s'empêcher de confronter son point de vue, si elle l'expose dans le débat. Cela n'a rien à voir.

Confronter éthiquement le point de vue exprimé d'autrui est dans l'Amour. C'est de l'Amour.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Ven 26 Juin 2009, 17:06

Bonsoir Diane,


Citation :
Blindage à toute épreuve et masturbation mentale.
Sphinx, enfermé dans ta prison mentale, seul endroit sécurisant et sous contrôle.

C'est ta lecture, et je ne la partage pas.

Et même si ce n'est pas pour moi une condition essentielle, je sais que d'autres Personnes ne partagent pas non plus cette lecture à mon égard.


Citation :
Epuisant pour les lecteurs, et même pas stimulant sur le plan intellectuel...

Ce n'est pas écrit pour recevoir la moindre reconnnaissance en retour, ni pour fatiguer, ni pour ne pas fatiguer. C'est la signification dialectique qui s'exprime.

La dialectique fatigue inévitablement le mental trop peu préparé, car puisqu'elle y confronte toutes les linéarités (incohérences) mentales, elle y fait se lever de nombreuses résistances psychiques.

Et d'un autre côté, elle ne va pas non plus stimuler l'intellectualisme linéaire.




Citation :
Frère des Etoiles, secoue-toi et sors de ta léthargie

Allons bon! Encore de l'impératif... (après Plénitude)

Comment peux-tu t' autoriser une attitude aussi cavalière avec autrui dans un débat? C'est manifestement symbiotique.


Amitié,

steph


Revenir en haut Aller en bas
Credo



Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 131
Date de naissance : 25/04/1979
Age : 38
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Ven 26 Juin 2009, 22:22

quand je n'aime pas un intervenant, je ne lis pas ses articles.
quel intérêt de vouloir le démonter?
c'est enfantin et immature.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.coeursacre.blogspot.com
Sirius

avatar

Masculin
Poissons Singe
Nombre de messages : 234
Date de naissance : 20/03/1980
Age : 37
Localisation : Terre de Kahl
Date d'inscription : 07/10/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Ven 03 Juil 2009, 11:19

Youhouuu!

Aprés quelques KM de mots d'âmes survolés, je viens planter mon drapeau de la paix UnisVersElle!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

hihihi!!


Dernière édition par Sirius le Dim 05 Juil 2009, 11:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.360.yahoo.com/musiriusaquari
Grok



Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 206
Date de naissance : 31/12/1975
Age : 41
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Ven 03 Juil 2009, 21:48

L'usage de formes impératives est clairement inacceptable et déplacé en l'occurrence.
Revenir en haut Aller en bas
Athena

avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 192
Date de naissance : 26/01/1973
Age : 44
Localisation : Rhône-alpes
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Sam 18 Juil 2009, 19:40

Bonsoir,

Le jeux de la marelle (à l'instar du jeu de l'oie) me fait penser au cheminement du Couple Sacré, avec évidement la symbolique verticale de la terre au ciel:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Symbole d'un chemin initiatique où l'on peut tomber, rater sa cible, recommencer et parfois gagner...

L'horizontalité se traduit par 2 fois dans ce jeu, ceci dit il y a de nombreux modèles de marelles (escargot, carré...)

J'ai quand même l'impression que cette verticalité de la Terre vers le Ciel est incomplète...

Athena
Revenir en haut Aller en bas
http://espritderencontrer-a.forumactif.com/index.htm
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Ven 11 Sep 2009, 14:07

Bonjour à toutes à tous,


une référence de plus au Couple Sacré, plus pour le symbole que pour la musique (agréable cependant):

Axwell : I Found U (je t'ai trouvé!)

On y voit l'axe de transcendance du Soi (axe well ?), le Couple Sacré, et l'étoile à cinq branches (référence au nombre d'Or, le "processeur de maîtrise"):


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 420
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   Mer 03 Nov 2010, 16:12

Bonjour Sphinx,

quand est-il de tes concepts pour un animal?

Par exemple un chien, ou un cheval.

Un chien a t'il du narcissisme? peux-il évoluer, le sublimer?

Quelle est la différence entre un homme et un animal, du point de vue de la dialectique?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petit bestiaire du Couple Sacré   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit bestiaire du Couple Sacré
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hieros Gamos ou Hiérogamie
» Méditation au Sacré-Coeur
» Dialogue entre MrSonge et Lila: l'Art et le sacré
» DÉVOTION AU SACRÉ CŒUR DE JÉSUS, PROPOSÉE AUX ENFANTS
» tirage couple

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: