ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 FAUX ESPRIT !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: FAUX ESPRIT !   Mer 30 Juil 2008, 11:13

FAUX ESPRIT !

Que de questions ! bien trop de questions vous posez-vous ! Vous constatez certainement que plus vous voulez faire taire votre mental, plus ce dernier harcèle votre conscience de questionnements. Que ce passe-t-il donc ? Vous le savez maintenant, l'Oeuvre spirituelle authentique est véritablement un coup d'état psychique visant la destitution du mental ; rien d'étonnant alors que ce dernier défende âprement le pouvoir qu'il détient depuis si longtemps ! Dans les premiers temps de l'Oeuvre spirituelle, la méditation permet au Commençant de pacifier sensiblement son mental jusqu'à ce que, relaxé psychiquement et physiquement, il ressente une certaine paix intérieure certes appréciable. Cela pourrait être parfait si le seul but du Commençant était de favoriser la relaxation de son être. Mais l'objectif du Commençant n'est pas simplement de bénéficier d'une détente pseudo-spirituelle temporaire mais bel et bien de découvrir la Puissance de l'Esprit ! Le mental veut bien concéder à la conscience des épisodes silencieux, à condition que cette dernière lui reste soumise entièrement. Pour preuve, il est facile de constater que le mental reprend aussitôt ses droits dès que le méditant doit sortir de son état pour reprendre ses activités habituelles...

Le Progressant, ayant dépassé les exercices de méditation relaxante du Commençant pour s'engager enfin fermement sur la Voie spirituelle, va être confronté à une des ruses les plus subtiles que peut employer le mental pour retenir la conscience sous son emprise. Après avoir usé et abusé du doute pour ébranler votre Foi, le mental, sentant que votre engagement spirituel est vraiment solide, ne va plus s'opposer ouvertement à l'Esprit mais au contraire soutenir la conscience dans sa volonté de le connaître. Aussi surprenant que celui puisse paraître, le mental se présente toujours un moment comme l'allié des Progressants ! En effet, après avoir utilisé l'arme de la raison pour faire face à la Foi, le mental va tenter de noyer la conscience dans un flot de réflexions intellectuelles. Ainsi, le Progressant, croyant entraîner avec lui le mental sur le chemin de l'Esprit, va en fait, sans s'en rendre compte, s'engouffrer dans les méandres de la spéculation métaphysique. Au lieu du silence intérieure qui lui permettrait d''entendre l'âme qui l'appelle, la conscience se voit couverte d'une vague bruyante de questionnements. Pour s'accaparer une quête spirituelle qui n'est pas la sienne, le traître allié va réussir ainsi l'extraordinaire et pervers exploit de créer un faux "Esprit ", un vulgaire et stérile objet philosophique soumis à sa capacité d'analyse.

Qui se pose trop de questions sur l'Esprit est certain d'être encore asservi au mental. L'Esprit ne se découvre pas par la recherche intellectuelle mais par la Foi certaine. Bien des Progressants de valeurs n'atteignent jamais l'état d'Initié parce qu'ils passent leur temps à chercher dans les livres, les lieux saints ou les contrées lointaines ce qui est tout près d'eux. L'Esprit est plus près de l'Homme que l'Homme l'est de lui-même. Vouloir connaître l'Esprit et se connaître soi-même en tant qu'être essentiel relève exactement de la même démarche. Comment en pourrait-il être autrement quand on sait que l'Energie qui anime l'Homme et tout ce qui existe est Esprit ? L'Esprit est Energie. Nul n'a jamais vu l'Energie mais seulement ses effets à travers la Matière. Chercher à connaître l'Esprit grâce à la spéculation intellectuelle, c'est comme chercher à voir la pensée en disséquant un cerveau. Toutes les questions que vous pouvez vous poser sur l'Esprit ne servent qu'à vous éloigner de ce qu'il est. L'Esprit est Tout et il est illusoire d'espérer le cerner en ses parties. L'Esprit est .......... Quoi que vous inscriviez sur ces pointillés est fatalement moins que l'Esprit. Alors, me direz-vous, pourquoi en parler ? Parce que, de la même manière que c'est à travers un miroir ou à travers les yeux de l'autre que vous pouvez savoir que vous avez une tache sur le visage, c'est à travers les paroles de l'Initié que vous connaîtrez l'Esprit qui est en vous !

source
Revenir en haut Aller en bas
damejane

avatar

Féminin
Gémeaux Chat
Nombre de messages : 293
Date de naissance : 01/06/1951
Age : 65
Localisation : sans port d'attache
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: FAUX ESPRIT !   Mer 30 Juil 2008, 12:03

.

Balzac,

Un grand merci pour le partage
de ce texte qui est remarquablement écrit,
voilà qui donne matière à s'ouvrir à l'Espit !


144000

Et voilà que dame synchronicité vient de se manifester,
car Lamadelama vient d'écrire un article
sur le sujet de l'Esprit ce matin,
que je vous livre, dans un "Esprit"
de complémentarité en partage.


http://shanti2208.free.fr/Forum/index.php?topic=6.msg1884;topicseen#msg1884


Bien à vous : damejane


.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.shanti-om.net/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4282
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: FAUX ESPRIT !   Mer 30 Juil 2008, 13:21

Bonjour,


tout ce qui est écrit dans ce texte est erroné. Simplement parce qu'il n'existe aucun moyen de s'émanciper sans cognition de la Nature de l'Etre.

S'en remettre uniquement à l'Esprit est une erreur régressive qui va renvoyer l'être à sa symbiose avec l'univers, sans apporter quoi que ce soit en plus à l'univers.

Il ne sera pas réellement né, mais sera retourné à un Esprit immature, manquant de cohérence, qui n'aura pas intégré le corps christique authentiquement.


C'est le mental, qui en aboutissant sa synthèse, produit véritablement un être nouveau, en plongeant comme le Phoenix pour créer un nouveau centre existentiel, un nouvel être authentique, qui "renaîtra" de ses propres cendres.

Abdiquer le mental avant qu'il ne termine sa synthèse est un suicide régressif. C'est de la toute-puissance nihiliste.

Tout simplement parce que l'on ne peut pas authentiquement adhérer à Christ sans en faire le choix, et que ce choix, c'est l'aboutissement de la synthèse mentale qui l'affirme!

Ce n'est effectivement pas simplement le fait de se dire mentalement "je veux adhérer", ou "j'abdique le mental pour adhérer", ni même de tenter de méditer pour court-circuiter le mental, qui apportera la moindre réponse valable au choix existentiel.

Car de telles réactions sont encore des expressions de toute-puissance!

De la toute-puissance foetale de l'Esprit immature, voilà d'où vient réellement le problème, et c'est pour résoudre ce problème qu'intervient le mental!

C'est l'Esprit qui "joue et manipule", qui manque de cohérence, mais ne veut pas le reconnaître! Pourquoi a-t'il du s'incarner, s'il lui suffit de simplement vouloir abandonner le mental pour s'émanciper?

Non, s'il s'est incarné, c'est parce qu'il manque de cohérence, ce cher Esprit, tout à la toute-puissance de sa virtualité originelle. Et le mental n'est que l'outil qu'on lui a fourni pour régler une fois pour toute le problème de cette toute-puissance spirituelle, s'il l'accepte.

La résolution finale du problème de la toute-puissance de l'Esprit ne peut pas résider dans une quelconque expression de toute-puissance. Donc, le moment de la solution n'appartient à personne, à aucun aspect, ni à l'Esprit, ni au mental.

Le moment de la solution intervient de lui-même, comme synthèse finale, automatique, de la poursuite opiniâtre d'un choix de vie permanent, qui a permis de former le mental, de le configurer et de l'entraîner pour sa synthèse qui permettra alors à l'Esprit d'intégrer enfin définitivement son corps, sa réalité d'être, dans l'équivalence.


Depuis le début, c'est l'Esprit qui pose problème. Il vient de ses hauteurs virtuelles, et est au départ incapable d'équivalence, d'humilité, de cohérence!

Il doit donc se travailler lui-même, grâce à l'outil mental qui n'est au départ qu'un miroir de sa propre toute-puissance. Et puis progressivement, à mesure que l'Esprit a reconnu dans le miroir le reflet de sa propre incohérence, il permettra à l'outil de solutionner cette incohérence.

Car c'est bien de cela dont il s'agit: l'incohérence de l'Esprit, sa toute-puissance "foetale", son attachement à la prétention de ses hauteurs virtuelles, c'est tout cela qui entrave la contruction et l'expression d'un mental sain, performant, et axé dialectiquement vers sa synthèse.

C'est l'Esprit qui entrave le développement équilibré du mental! Car en principe, c'est le mental qui est supposé travailler spontanément, naturellement, et progressivement l'Esprit, et ce dernier n'a qu'à se laisser faire, en quelque sorte!

Mais il refuse! Car il ne veut pas abandonner sa supériorité virtuelle! Il refuse de se laisser travailler par l'humilité d'un simple outil, qui ne cherche qu'à lui transmettre la valeur de cette humilité!


Les éléments cognitifs qu'apporte le mental au méditant chevronné, dont l'Esprit a acquis déjà plus de cohérence, représentent la libération de la Connaissance de la Nature de l'Etre consécutivement à un choix existentiel déjà très affirmé, de façon à faciliter la synthèse du mental.

Ce sont des éléments qui, en se libérant, permettent le formatage dialectique du mental en vue de sa synthèse finale. L'Esprit de l'Etre arrivé à ce stade a déjà grandement abdiqué sa toute-puissance virtuelle, et accepte le travail naturel et spontané du mental.

Ce ne sont pas du tout des "pièges" tendus par le mental, au contraire! C'est une conscientisation cognitive progressive, spontanée, involontaire, et sans efforts, et donc sans toute-puissance.

Les "questions" se posent d'elles-même, sans attachement particulier à la réponse, qui émerge très rapidement, et tout-à-fait naturellement.

Et ce n'est que par le travail de l'Esprit sur lui-même, sur sa toute-puissance, que cela est rendu possible!

Par ailleurs, tout rejet, tout refoulement est toujours une erreur symbiotique. Rejeter le mental est le résultat de la négation de l'Esprit par l'Esprit, parce qu'il ne veut pas voir que l'incohérence vient de lui-même! Parce qu'il ne veut pas confronter sa toute-puissance virtuelle à la réalité de l'équivalence des autres, ce que permet en fait le terrain mental...

Il préfère encore tout saboter, que d'utiliser le mental pour réellement travailler sur lui-même, sur sa toute-puissance, et la désamorcer. Il refuse le débat contradictoire, car il refuse toute confrontation de sa virtualité toute-puissante, qu'il appelle Foi illégitimement.

Car seule la juste signification de l'expérience peut fonder la Foi.

Alors il accuse l'outil d'être responsable de son problème, tout comme Adam accuse Eve de sa propre "faute"! Mais le mental n'est pas une expression de toute-puissance! C'est un aspect né de la toute-puissance, il est vrai, mais pas pour s'en faire l'écho, mais bien pour tenter de la résoudre!

Mais si l'Esprit refuse d'utiliser l'outil, alors inévitablement, la toute-puissance de l'Esprit s'exprimera aussi à travers l'outil.

Le mental est le "facteur" procuré par la soumission provisoire de la Sophia. L'Esprit peut en faire sortir l'arme par toute-puissance, ou l'Harmonie s'il accepte de se remettre en question.


Soyons certain que si incohérence il y a dans l'existence, elle ne vient pas de ce qui peut le moins, mais de ce qui peut le plus, et elle ne vient donc pas du mental, mais de l'Esprit! Elle ne vient pas de l'outil, mais de l'être qui l'utilise!

Le problème de l'être humain est qu'il ne veut pas reconnaître et accepter son incohérence fondamentale.

De ce fait, il ne peut pas la résoudre, puisqu'il accuse l'outil qu'on lui a procuré pour la résoudre d'être à l'origine de cette incohérence!


Que ceux qui veulent malgré tout adopter une telle optique erronée se sentent bien entendu libres de le faire.

Mais il est important pour moi, face à de telles allégations, de placer ici un contrepoids afin de proposer une alternative à la conscience.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
uncia



Masculin
Scorpion Cochon
Nombre de messages : 83
Date de naissance : 08/11/1971
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: FAUX ESPRIT !   Mer 30 Juil 2008, 16:04

Bonjour Sphinx,

Etrange.

Toujours cette "remontée" vers la toute puissance foétale... que ce soit directement ou en "remontant" sur une identification d'un mouvement de refoulement de cette même "toute puissance foétale"...
J'essaie de te suivre.

Là tu identifie "l'Esprit" avec la toute puissance foétale... laquellle ...

Citation :
qui manque de cohérence, mais ne veut pas le reconnaître!

Ensuite nous lisons que le "mental" en temps qu'outils à a transmettre à l'Esprit "l'humilité" dont celui-ci est dépourvu... je suppose à cause de sa toute puissance ...

Lorsque je cherche quelques indices sur la nature de cette "toute puissance foetale" dans ta perspeption de sa substance, je vois ceci :

Citation :
Ce ne sont pas du tout des "pièges" tendus par
le mental, au contraire! C'est une conscientisation cognitive
progressive, spontanée, involontaire, et sans efforts, et donc sans
toute-puissance.

Puis-je déduire de ce qui précède que la "toute puissance foétale" est perçue de ta part comme un "effort" ?
Comme un mouvement d'esprit orgueilleux (manque d'humilité) et qui doit "forcer" pour manifester sa "toute puissance" ?
C'est étrange, parce que cela ressemble aux attributs de l'impuissance...

Peut tu s'il te plait préciser la nature de cette "toute puissance foetale" à laquelle tu rapportes quasiement toutes les matières qui se présente à toi ?

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
damejane

avatar

Féminin
Gémeaux Chat
Nombre de messages : 293
Date de naissance : 01/06/1951
Age : 65
Localisation : sans port d'attache
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: FAUX ESPRIT !   Mer 30 Juil 2008, 16:13

.

Le texte mis en ligne par Balzac fait état du danger et des pièges du mental, quand à ce qu'il en dit de l'Esprit cela reste en accord avec ce que je Vis.


Le spirituel peut considérer tous les aspect de l'intellectuel.

L'intellectuel ne peut considérer tous les aspect du Spirituel,

car le mental ne peut contenir tous les aspect de l'Esprit
.



Le mental doit lui aussi évoluer de plan par l'imprégnation progessive de la gnose insufflée par l'Esprit, le pont étant l'anthakana qui se renforce et fluidifie harmonieusement ces énergies de feu qui imprègnent le mental, lequel deviendra de plus en plus un outil coopérant pour devenir un mental "supérieur" gardant parfois des traces lumineuses en lui des voyages dans d'autres plans bien trop élevés vibratoirement pour le retranscrire selon ses propres "outils" perceptifs.

Le texte mis en cause ne mérite pas le titre "d'allégations" et "d'erroné" parce que non reconnu par la "Dialectique" dont on se demande au passage ce qu'elle vient faire en semblable matière, sinon depuis la nuit des temps tous les Grands Initiés et Maîtres connus auraient prôné la dite dialectique, or la diversité des enseignements permet une ouverture à l' "Esprit dans le coeur", premier stade sérieux pour envisager l'esprit, le fil conducteur essentiel étant la même source en tous et pour tous, ce n'est que la forme de "présentation" qui change.

Comme je l'ai déjà écrit ailleurs sur ce site, je ne vous suivrais pas sur le terrain de la dialectique étant en "désaccord" avec cette approche, de par l'expérience que je "vis".



Laissons au lecteur
la latitude de se forger sa propre opinion et
à user de son propre discernement.





bien à vous : Damejane.


Dernière édition par damejane le Mer 30 Juil 2008, 17:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.shanti-om.net/
uncia



Masculin
Scorpion Cochon
Nombre de messages : 83
Date de naissance : 08/11/1971
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: FAUX ESPRIT !   Mer 30 Juil 2008, 16:20

Dans le texte précédent apporté par Balzac, je trouve intéressant le fait de mettre en lumière la volonté farouche du "mental" de "singer" l'Esprit pour maintenir son empire sur la conscience du chercheur.
De feindre de collaborer, de se mettre en cheval de Troie dans le processus qui est susceptible de lui enlever l'autorité première qu'il est parvenu à établir sur la conscience "endormie"...

Sphinx dit :

Citation :
De ce fait, il ne peut pas la résoudre,
puisqu'il accuse l'outil qu'on lui a procuré pour la résoudre d'être à
l'origine de cette incohérence!

Mais il ne s'agit pas de l'outil en lui-même, mais du "pilote" de l'outil.
Qui "gouverne" son propre corps mental ?
L'"égo mental spirituel" qui se crée sur le processus qui est censé au bout du compte le décaptiter, est nécessairement le plus "sournois" et le plus intelligent de la bande !

C'est cela qui m'apparait être pointé du doigt dans le texte de Balzac.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4282
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: FAUX ESPRIT !   Mer 30 Juil 2008, 17:04

Bonjour Uncia,

L'ego est un simulacre de l'Esprit, qui se crée lui-même un coupable sur lequel projeter son propre manque de cohérence.

Citation :
Le spirituel peut considérer tous les aspect de l'intellectuel.

L'intellectuel ne peut considérer tous les aspect du Spirituel,

car le mental ne peut contenir tous les aspect de l'Esprit.

Voilà précisément l'expression de la toute-puissance de l'Esprit. Si l'Esprit ne veut pas rencontrer l'humilité de la logique, il ne pourra pas s'approprier l'organe de perception synthétique que constitue le mental lorsqu'il aboutit à sa synthèse finale.

En fait, sans intégration mentale, l'Esprit n'a pas la possibilité de considérer tous les aspects de sa propre nature: l'organe approprié lui fait défaut (intégration de la Matière, du Corps christique, de sa réalité causale en somme).

Citation :
Laissons aux lecteurs
la latidude de sa capacité à
se forger sa propre opinion et
à user de son propre discernement.


Et dans ce but, précisément, offrons-leur des alternatives aux doctrines éculées, et favorisons par là la dynamique de discrimination, par le débat contradictoire!

Citation :
Le texte mis en cause ne mérite pas le titre "d'allégations" et "d'erroné" parce que non reconnu par la "Dialectique" dont on se demande au passage ce qu'elle vient faire en semblable matière, sinon depuis la nuit des temps tous les Grands Initiés et Maîtres connus auraient prôné la dite dialectique

Quels "Maîtres" et quels "Initiés" ?

Qui prouve que qui que ce soit se soit déjà réellement émancipé dans ce paradigme?

Ou encore que ceux qui se sont peut-être émancipés ont eu latitude pour témoigner réellement du chemin d'émancipation?

Ou que leurs témoignages n'ont pas été déformés?

Dans tous les cas, je ne remettrai pas mon destin spirituel entre les "mains" de références passées arbitraires car incohérentes.

Citation :
Comme je l'ai déjà écrit ailleurs sur ce site, je ne vous suivrais pas sur le terrain de la dialectique étant en "désaccord" avec cette approche, de par l'expérience que je "vis".


L'expérience est insuffisante. Elle ne permet aucune cohérence sans signification de l'expérience. Moi aussi, je vis ma propre expérience...


Citation :
Le texte mis en ligne par Balzac fait état du danger et des pièges du mental

Le danger ne vient pas du mental, mais du manque de simplicité de l'Esprit!

En fait, l'Esprit humain est au départ inégalitaire, car on ne peut pas authentiquement adhérer à l'équivalence existentielle sans partir d'abord d'une position inégalitaire.

L'Esprit humain manque donc originellement de simplicité, de cohérence sphérique, corpusculaire.

Il y a des "aspects" qui "débordent" de tous les côtés, et il faut les "travailler", les passer par l'abrasion pour progressivement donner à l'Esprit sa sphéricité, sa simplicité, son humilité.

Et l'outil qui permet cela est le mental.

Cela fait deux semaines que je prévois un article sur le "facteur mental de la Sophia". Il semblerait que le moment soit venu...

Le problème de l'Esprit, dans son manque de simplicité, est son refus de rencontrer l'humilité de la Matière, qui est transmise par la logique mentale.

Alors l'Esprit adultère le mental, soit en le brimant, en le réduisant, en réprimant le facteur logique, soit en l'hypertrophiant ("intellectualistes"), en exacerbant le facteur logique, mais jamais en le laissant simplement exprimer la Gnose issue de la Sophia... car le mental est offert par la Sophia...

Mais si l'Esprit refuse d'écouter, il pervertira lui-même le mental et la Gnose qu'il recèle naturellement...

Hé non... le mental n'a pas à se laisser infuser par la Gnose! Il contient déjà la Gnose.

Mais c'est à l'Esprit d'accepter d'écouter la Gnose... qui passe forcément par l'humilité de la Matière, et de la logique causale pure, la dialectique.

Le monde est incohérent non pas parce que la Matière est mauvaise ou que le mental est un problème, mais parce que les Esprits humains sont incohérents eux-mêmes, encore inaptes à la simplicité, à l'humilité de la rencontre avec la responsabilisation matérielle, causale.


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Mer 30 Juil 2008, 17:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: FAUX ESPRIT !   Mer 30 Juil 2008, 17:18

L'ESPRIT
Il est impossible de définir rationnellement l’Esprit, ce serait là pour la raison une vaine tentative. Une telle définition tue l’Esprit, le transforme en objet, tandis qu’il est sujet. On ne peut élaborer un concept de l’Esprit. Mais on peut saisir les caractères de l’esprit.

On peut dire que la liberté, le sens, l’activité créatrice, l’intégralité, l’amour, la valeur, la tendance vers un monde supérieur et divin et l’union avec celui-ci figurent parmi ces caractères. Cette série de caractères englobe le pneuma de l’Écriture Sainte et le nous de la philosophie grecque. En tant que l’esprit est liberté, le spirituel se caractérise principalement par son indépendance par rapport aux déterminations de la nature et de la société. L’esprit s’oppose avant tout au déterminisme.

L’esprit est l’intérieur par rapport à l’extérieur, à tout ce qui dépend de l’extérieur. L’intérieur est le symbole de l’esprit. On peut également définir le caractère de l’esprit par des symboles spatiaux : profondeur et hauteur. L’esprit est profondeur infinie et hauteur céleste. On ne peut, comme le fait Max Scheler, retirer l’activité à l’esprit pour la conférer uniquement à la vie. L’esprit, précisément, est activité ; quant à la vie au sens biologique de ce mot, elle est passivité. Mais Scheler comprend parfaitement que l’esprit n’est pas un épiphénomène de la vie, qu’on ne saurait le comprendre d’une manière vitaliste.

L’esprit est une évasion hors de ce monde alourdi, il représente l’élément dynamique, créateur, une sorte d’envol. Pic de la Mirandole affirme que l’esprit humain est d’origine céleste, c’est-à-dire qu’il ne provient pas du monde naturel. L’esprit ne serait pas déterminé par le monde naturel, il échapperait à celui-ci. C’est l’esprit qui fait de l’homme l’image de Dieu. L’esprit est l’élément divin dans l’homme. Et c’est grâce à l’esprit que l’homme peut accéder aux plus hautes sphères divines. L’esprit est l’acte créateur intégral de l’homme. L’esprit est la liberté qui se perd dans les profondeurs préontiques du monde. La liberté a la primauté sur l’être qui est une liberté déjà figée.

C’est pourquoi l’esprit ne peut se définir par l’être, qui a une forme complètement finie, qui est pour ainsi dire statique. C’est pourquoi l’esprit est l’acte créateur ; l’esprit crée un être nouveau. L’activité créatrice, la liberté créatrice du sujet est primitive. Le principe de causalité ne s’applique ni à l’esprit, ni à la vie spirituelle. L’esprit est de Dieu, et l’esprit mène à Dieu. L’homme reçoit tout de Dieu par l’esprit et c’est par l’esprit que l’homme donne tout à Dieu, qu’il multiplie les dons qu’il a reçus, qu’il crée ce qui n’existait pas auparavant. L’esprit vient de Dieu. L’esprit n’est pas créé par Dieu comme l’est la nature, il émane de Dieu, il est versé, insufflé par Dieu à l’homme.

Nicolas BERDIAEV, Esprit et Réalité.
Revenir en haut Aller en bas
uncia



Masculin
Scorpion Cochon
Nombre de messages : 83
Date de naissance : 08/11/1971
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: FAUX ESPRIT !   Mer 30 Juil 2008, 17:32

Steph :
Citation :
L'ego est un simulacre de l'Esprit, qui se crée lui-même un coupable sur lequel projeter son propre manque de cohérence.

Je vais avoir du mal, je n'arrive pas à "cadrer" ce que tu mets derrière le mot "Esprit".

Esprit humain ?
Plus haute matière/énergie/conscience de l'individualité humaine ?

Esprit de quoi ? De qui ? Liée à qui ? Comment ?

Quel est cet "Esprit" qui semble être au "centre", avoir tous les pouvoirs, être manipulateur, orgueilleux, incohérent et ... quoi d'autre ?
"Esprit" est-il vraiment le meilleur mot pour décrire cette "chose" qui possède ces attributs ?

Qu'entends tu par "Esprit" ?
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4282
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: FAUX ESPRIT !   Mer 30 Juil 2008, 17:37

Citation :
Il est impossible de définir rationnellement l’Esprit, ce serait là pour la raison une vaine tentative. Une telle définition tue l’Esprit, le transforme en objet, tandis qu’il est sujet.


Mais si, il est très possible de le définir rationnellement... mais lui prétend que c'est impossible, car il refuse de rencontrer la simplicité logique, l'humilité de la Matière.

Et de ce fait, il abdique de lui-même son statut de sujet...

Car en refoulant le mental, il devient esclave du mental.

Citation :
L’esprit est profondeur infinie et hauteur céleste.

Mais tant qu'il n'a pas équilibré sa hauteur par une profondeur suffisante, il n'est pas dans l'humilité.

Il représente la transcendance, et la transcendance doit pouvoir rencontre l'immanence, et ce n'est que dans l'équivalence, la simplicité, l'humilité que cela est possible.

Et pour cela, la simplicité de la logique causale est indispensable.


Citation :
L’esprit est une évasion hors de ce monde alourdi,

hé oui... s'évader de la Matière pour ne pas avoir à intégrer son humilité, voilà ce que recherche l'Esprit encore dominé par sa toute-puissance... au lieu de comprendre qu'il faut intégrer la Matière par humilité, en écoutant la Gnose naturelle du mental.

Citation :
C’est pourquoi l’esprit est l’acte créateur ; l’esprit crée un être nouveau.

Non, l'Esprit ne peut rien créer sans intégration d'une cause, d'une logique, du Corps christique, de la Matière.

Citation :
L’esprit est la liberté qui se perd dans les profondeurs préontiques du monde.


La liberté n'existe pas sans réalité pour la mettre en oeuvre...


Amitié,

steph
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
uncia



Masculin
Scorpion Cochon
Nombre de messages : 83
Date de naissance : 08/11/1971
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: FAUX ESPRIT !   Mer 30 Juil 2008, 17:49

A partir de la réponse du dessus, je vois un peu mieux.

Chez moi, l'Esprit c'est le Père.
La matière, c'est la Mère.

Je me demande pourquoi tu es aussi dur avec ton Père.

Pourquoi tu ne le vois que sous cet angle...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4282
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: FAUX ESPRIT !   Mer 30 Juil 2008, 17:50

bonjour Uncia,

Citation :
Je vais avoir du mal, je n'arrive pas à "cadrer" ce que tu mets derrière le mot "Esprit".

Esprit humain ?
Plus haute matière/énergie/conscience de l'individualité humaine ?

Esprit de quoi ? De qui ? Liée à qui ? Comment ?

Quel est cet "Esprit" qui semble être au "centre", avoir tous les pouvoirs, être manipulateur, orgueilleux, incohérent et ... quoi d'autre ?
"Esprit" est-il vraiment le meilleur mot pour décrire cette "chose" qui possède ces attributs ?

C'est très simple... sur le schéma suivant, les Esprits des deux polarités sont les petits cercles.



Concrètement, ce sont des corpuscules, dont la cohérence permet de maîtriser l'onde (discrimination de la dualité onde-corpuscule).

Mais tant que ces corpsucules ne sont pas cohérents, bien circulaires, ou sphériques, ils sont en confusion avec l'onde, et ne peuvent rien créer de cohérent non plus!

Et en fait, l'inégalité de sphéricité de l'Esprit induit son manque de simplicité, sa tendance existentielle inégalitaire, son refus de la Matière, de la simple logique dialectique.

Cela se traduit par deux formes fondamentales de toute-puissance immature de l'Esprit, deux formes de confusion avec la Matière, deux formes d'incarnation incomplète, inappropriée:

- l'excès de matérialisme
- l'excès de spiritualisation


Tant qu'il n'y a pas équilibre entre Esprit et Matière, il n'y a pas d'émancipation possible, et l'illusion persiste.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4282
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: FAUX ESPRIT !   Mer 30 Juil 2008, 17:52

Non Uncia,

je comprends pourquoi tu fais cette analogie, mais il y a une subtilité à comprendre:

- l'Esprit est du Père comme le spermatozoïde

L'Esprit n'est donc pas un aspect polaire en lui-même, mais un aspect constitutif, structurel, porteur d'un principe polaire. Nuance!

L'Esprit n'est pas le Père.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4282
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: FAUX ESPRIT !   Mer 30 Juil 2008, 17:57

L'Esprit doit intégrer la logique circulaire pour développer sa simplicité, c'est-à-dire sa sphéricité corpusculaire, sa cohérence égalitaire.

Telle est la nature du chemin spirituel.


Amitié

steph
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5646
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: FAUX ESPRIT !   Mer 30 Juil 2008, 19:11

Une autre approche:



Le cœur est à la tête et au cœur ce que le Soi est à l’Esprit et à l’homme. Si « le Verbe s’est fait chair » c’est parce que le Cœur -Intellect a pénétré jusque dans la nuit corporelle afin de réintégrer l’existence « projetée » ou « séparée » dans l’unité et la paix de l’être pur.

(L’ASPECT TERNAIRE DU MICROCOSME HUMAIN , TEXTE INSPIRE DE FRITHJOF SHUON , « SENTIERS DE GNOSE »)




Pour rappel ce sujet partagé par Natarajan:

Le mental, plan intermédiaire


Toutes les manifestations qui découlent du supramental s'éloignent de son pouvoir originel, et la conscience humaine, en aval, manque d'ampleur, ce qui l'oblige à percer le cadre de sa programmation biologique pour qu'elle retrouve une véritable envergure, ce qu'elle peut faire par les moyens indiqués dans cet ouvrage. Mais il n'y a pas dans le mental humain toute l'obscurité supposée par certains maîtres, ou dénoncée par les enseignements qui font prévaloir l'ouverture du cœur. Le mental humain possède une grande lumière, puisqu'il interroge le moi au-delà de sa niche écologique, sans que cette profondeur d'investigation puisse être considérée comme un avantage — à moins de faire intervenir l'âme, ou être psychique, pour la justifier. En effet, le développement mental, s'il n'est pas soutenu par l'aspiration spirituelle, crée des inquiétudes légitimes sur l'avenir humain, le sens de la vie, la pertinence des valeurs, car l'exercice de la pensée rationnelle nous renvoie notre condition terrestre et globale sans complaisance. Etendre le mental sans découvrir ce qu'il y a derrière lui, provoque le plus souvent l'accès à une vision du monde pessimiste, ou cynique, blasée, ou encore opportuniste, avec le culte du vital ou du moi, les tempéraments différents se fabriquant l'image qui leur correspond.

Alors que ce même mental, au service de l'aspiration divine, investit les réalités en profondeur, s'échappe des drames de surface, subjectifs ou historiques, et découvre les vrais principes. Le mental est à ce jour la plus belle programmation que l'intelligence suprême ait pu concevoir et adapter à un corps matériel soumis à des contraintes colossales. Le mental est caractérisé par la vitesse, qui appartient aux plans spirituels et à la lumière, et dans cette mesure, il est d'origine céleste. Mais cette vitesse de la pensée est inadaptée au socle de la conscience biologique, et elle impose au corps et au cerveau des contraintes permanentes de choix et de comportements. Les craintes peuvent s'entretenir par la conceptualisation de drames événementiels, et des fantasmes sans suite s'incrustent par l'imagination de situations gratifiantes. En fait, comme nous le développerons encore à partir de plusieurs concepts qui appartiennent au même groupe, le mental solaire ou virtuel, qui est toujours à l'affût de transformations possibles, reste longtemps parallèle au mental lunaire, qui traite toutes les informations contingentes par rapport au lieu, aux besoins immédiats et à la conscience du corps.

Il existe en quelque sorte un mental coutumier, qui préfère reproduire qu'innover, imiter qu'inventer, croire qu'expérimenter, se soumettre que prendre des risques. Cela se comprend dans la mesure où la personne fait dépendre toute son activité et son sentiment du moi du monde qui l'entoure. L'irruption de la conscience solaire dans le mental lunaire provoque une tension plus profonde dans le moi, car la conscience des choix et des responsabilités augmente automatiquement, ainsi que le sens critique à l'égard des autres, de l'autorité, du clan, des institutions, des rites et des croyances; et, dans le même temps, le sentiment de l'identité individuelle s'ébauche en s'éloignant de ce qui est établi par la pensée collective du groupe.

Abandonner le mental générique, d'où que l'on soit, demeure le seul chemin de l'individu, et nous n'avons finalement aucun scrupule à avouer ce secret. À l'heure où s'écrivent ces lignes, il n'est pas certain que l'espèce humaine soit digne d'être conservée sur la Terre, faute d'avoir appliqué ce principe.

L'éveil, le soi, met un terme à la dispersion de l'esprit hors du moment, quelles que soient par ailleurs les autres caractéristiques qu'il convient de lui attribuer. Mais il est inutile de discréditer le mental, ou bien cela se fait en entraînant toujours le mépris de certaines réalités qui concernent la conscience. Le mental dynamique se dépasse dans l'Éveil, et restitue une disponibilité d'approche des choses que les adultes ont perdue en se construisant leur moi. Les enfants, par exemple, vivent dans un monde foncièrement limité, mais dont la lumière est incontestable (curiosité, spontanéité, convivialité, imagination), et c'est la division de la programmation de l'intelligence en ses modes fonctionnels — l'ensemble des fonctions vitales et psychologiques — qui engendre un jeu douloureux et une tension chronique à l'adolescence, par lesquels la lumière originelle, la joie d'exister et l'activité ludique seront perverties. Il est plus juste de dire que l'homme gaspille un surplus de lumière et d'intelligence, ou qu'il en exploite très mal les possibilités faute de savoir assembler le soleil et la lune dans son moi, que d'affirmer que notre obscurité naturelle est infranchissable, ce qui rendrait l'apothéose de l'éveil suspecte, comme un miracle indépendant, aléatoire, imprévu par la manifestation même — une entorse aux lois.

Nous condamnons cette hypothèse.

Le mental, même si nous devons prendre de multiples précautions pour établir cette possibilité, relie aux plans supérieurs dans certaines conditions, qu'on peut synthétiser ainsi: la fin de la tyrannie du soleil sur la lune et de la lune sur le soleil, compris en termes de fonctions psychologiques. Le couple intérieur est délicat à découvrir.

L'éveil apparaît pour le mutant supramental comme une autre fonction de l'intelligence qui s'accomplit, puisque la transformation supramentale investit le cerveau que le soi avait laissé entièrement passif après l'illumination dans
le Brahman«Mon yoga commence là où s'arrêtent tous les autres» Sri Aurobindo. La passivité pure gagnée dans le soi, la libération d'un Bouddha ou d'un Sankara n'est ni le but, ni le terme de l'évolution. Nous devons dépasser le mental tout en conservant l'intelligence pour que le Divin parvienne à descendre consciemment dans la matière. Cela semble le chemin naturel, de renversement en renversement, sans que des limites puissent être fixées aux accomplissements. L'intelligence vierge, celle que nous pouvons laisser agir dans notre cerveau quand nous cessons de vouloir maîtriser la direction de la pensée, et même l'intelligence suprême, sont toujours là, disponibles, et d'autant plus actives aujourd'hui que le supramentaléther conscient, une «substance» dans l'air que l'on respire se répand dans l'atmosphère terrestre. Cela facilite donc la déprogrammation des intelligences spécialisées — les pouvoirs planétaires ou fonctions psychologiques — qui cherchent en nous leur objet respectif à travers désirs et besoins, tandis que le contraste entre l'aspiration à la plénitude et les persistances de mouvements obsolètes, des survivances dynamiques, s'accroît.

Le mental peut donc parvenir à une profonde autonomie intérieure qui le soustrait aux interprétations émotives et culturelles. Il se résorbe du contingent, se rapproche de l'identité mystérieuse, et il commence alors à capter les ondes de sa propre source divine. Le moi doit collaborer de l'intérieur pour investir et différencier toute la gamme des perceptions, ce qui ouvre le chemin du répertoire des mécanismes génériques: les amalgames. Relations inconscientes innombrables entre le moi et le non-moi, liens confus entre les tendances et leurs objets de prédilection, passages sournois entre les émotions et les sentiments, portes cachées entre les sentiments et les valeurs, confusion entre les valeurs et les idéaux. Confusion entre les opinions et les réactions, nivellement des convoitises, des ambitions et des souhaits en une seule pulsion, automatismes de défense et prises de position fondées sur l'imitation, la crainte, la demande d'approbation, la recherche de sécurité, la fuite et l'agression, la préservation de l'image de soi, la pulsion de dominance ou d'allégeance, etc.





Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4282
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: FAUX ESPRIT !   Mer 30 Juil 2008, 19:58

Bonjour Ambre,


Le Corps n'est pas une nuit. Le Corps contient la Lumière du Christ.

C'est l'Esprit qui apporte sa propre nuit avec lui dans la Matière, et produit alors un corps assombri, qu'il accuse ensuite de sa propre incohérence, tout comme le mental, le contrepoids naturel de l'assombrissement du corps, accusé lui aussi.

Le reste du texte est très intéressant, et je partage son approche "dans les grandes lignes"...


Bisoux,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Christalain

avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 242
Date de naissance : 15/08/1967
Age : 49
Localisation : Rhone-alpes
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: FAUX ESPRIT !   Mer 30 Juil 2008, 20:43

Merci Ambre pour ce rappel utile sur le mental...

Poser une multitude de questions qui ne trouvent pas de réponses satisfaisantes est la spécialité de l'ego, grand manipulateur du mental. Sa devise est "cherche et ne trouve pas". Le débat est intéressant, dommage qu'il souffre selon moi d'un manque de précision sur la manière de définir "l'esprit", véritable "fourre-tout". A quelle terminologie fait-on référence ici ? à l'esprit-saint ? (médiateur entre plan divin et mental), ou alors à une partie "supérieure"' du mental ?
Je crois en tout cas que le mental "ordinaire" se donne une prérogative qu'il ne possède pas: celle de rendre compte de la complexité de l'univers, et celle de croire qu'il a compris un phénomène parce qu'il lui donné un nom.
Le mental parrainé par l'ego n'est-il pas "le grand destructeur du réel ?".

une autre approche encore...:


Citation :


L’ego analyse, le Saint-esprit accepte. Apprécier l’entièreté, cela ne peut venir que de l’acceptation, car analyser signifie décomposer ou séparer du reste. Il est clair que tenter de comprendre la totalité en la décomposant, c’est l’approche typiquement contradictoire que l’ego utilise en tout. L’ego croit que le pouvoir, la compréhension et la vérité résident dans la séparation, et pour établir cette croyance il doit attaquer. Inconscient que la croyance ne peut pas être établie et obsédé par la conviction que la séparation est le salut, l’ego attaque tout ce qu’il perçoit en le décomposant en petites parties déconnectées, sans relations signifiantes entre elles et par conséquent sans significations. L’ego substituera toujours le chaos à la signification, car si la séparation est le salut, l’harmonie est une menace.

Les interprétation que donne l’ego des lois de la perception sont, et doivent être, l’exact opposé de celles du Saint-esprit. L’ego se concentre sur l’erreur et passe sur la vérité. Il rend réelle chaque erreur qu’il perçoit, et par un raisonnement circulaire il en arrive à la conclusion qu’à cause de l’erreur, une vérité constante doit être in-signifiante. L’étape suivante, donc est évidente. Si une vérité constante ne signifie rien, l’inconstance doit être vraie. Gardant clairement l’erreur à l’esprit et protégeant ce qu’il a rendu réel, l’ego passe à l’étape suivante dans son système de pensée : l’erreur est réelle et la vérité est une erreur.

L’ego n’essaye même pas de comprendre cela, il est clair que c’est incompréhensible, mais l’ego essaie très fort de le démontrer, et il fait cela constamment. Analysant pour attaquer la signification, l’ego réussit à passer par-dessus, et ce qu’il lui reste est une série de perceptions fragmentées qu’il unifie en sa faveur. Cela devient donc l’univers qu’il perçoit. Et c’est cet univers, en retour, qui devient la démonstration de sa propre réalité.

Ne sous-estime pas l’attrait des démonstrations de l’ego sur ceux qui veulent bien l’écouter. Une perception sélective choisit soigneusement ses témoins, et ses témoins sont conséquents. A ceux qui sont insanes, les arguments en faveur de l’insanité paraissent solides. Car le raisonnement finit à son commencement, et aucun système de pensée ne transcende sa source. Mais un raisonnement qui ne signifie rien ne peut rien démontrer, et ceux qui sont convaincus par ce raisonnement doivent s’illusionner. L’ego peut-il enseigner véritablement quand il passe sur la vérité ? Peut-il percevoir ce qu’il a nié ? Ses témoins attestent son déni, mais guerre ce qu’il a nié. L’ego regarde le Père en face et ne le voit pas, car il a nié Son fils.

Source : "Un cours en miracles" - La dynamique de l'ego.



Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: FAUX ESPRIT !   Mer 30 Juil 2008, 21:08

Citation :
Et voici comment on peut savoir ce qui est péché, et pourquoi c'est péché.

Lorsqu'un être humain veut se séparer lui-même de Dieu, en une existence propre, il éveille son propre Soi et brûle de son propre feu, qui n'a pas la capacité du feu divin

Car toute chose que la volonté pénétrera et dont elle prendra possession sera devenue étrangère à la volonté Une de Dieu. Car tout appartient à Dieu et rien n'appartient à la volonté de l'homme. Mais si celle-ci réside en Dieu, alors tout lui appartient aussi.

Donc, nous reconnaissons que le désir est péché. Car celui-ci est une attirance d'une séparation de l'Unité vers le multiple et l'introduction du multiple dans l'Unité. Il voudra posséder, et pourtant devrait être sans volonté. C'est par le désir que se cherche la substance, et c'est dans la substance que le désir allume un feu. Chaque feu particulier brûle selon le caractère de son être propre; et voici comment naissent la séparation et l'inimitié. Car le Christ a dit: "Celui qui n'est pas avec moi, est contre moi; et celui qui n'amasse point avec moi, dissipe au lieu d'amasser." (Luc XI,23) Car celui-ci amasse sans Christ; et tout ce qui n'est pas en Lui, est en-dehors de Dieu.


Jacob Boehme
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4282
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: FAUX ESPRIT !   Jeu 31 Juil 2008, 03:02

Bonjour Thierry,


Citation :
Car toute chose que la volonté pénétrera et dont elle prendra possession sera devenue étrangère à la volonté Une de Dieu. Car tout appartient à Dieu et rien n'appartient à la volonté de l'homme. Mais si celle-ci réside en Dieu, alors tout lui appartient aussi.

La volonté de l'homme ne peut pas authentiquement résider en Dieu si elle n'en a pas été préalablement séparée, puis réintégrée par choix propre.

Ceci est la conséquence de la loi dialectique qui précise que ce qui confond oppose, et ce qui discrimine unifie. En d'autres termes, la juste séparation fonde le lien.

On ne peut pas unifier ce qui n'a pas été préalablement séparé (logique absolue).

Citation :
Donc, nous reconnaissons que le désir est péché.

Non, ce sont les refoulements et la confusion qu'ils engendrent, qui est le "péché". Le refoulement crée le manque, donc le besoin, et alors le désir de combler le besoin apparaît. Le désir n'est que la conséquence du "péché"...

C'est d'ailleurs la mission première de la confession: une sorte de psychanalyse basique destinée à prévenir ou désengorger les refoulements psychologiques, par la reconnaissance des confusions comportementales qu'ils engendrent.

Mais cela a été fort mal appliqué et compris. Quoi qu'il en soit, le péché, c'est le refoulement, et Jésus l'utilise dans ce sens-là aussi, selon moi.

Mais tout cela ne concerne encore que le désir narcissique, et non pas le désir sublimé, qui est l'appel de l'Eternel Potentiel, l'appel de Dieu lui-même en quelque sorte, et que seul un Couple Sacré peut maîtriser, prendre en charge, rencontrer et satisfaire.

Dans ce cas, un tel Désir n'est assurément pas lié à un quelconque péché ni de près, ni de loin.


Citation :
Car celui-ci est une attirance d'une séparation de l'Unité vers le multiple et l'introduction du multiple dans l'Unité.

Une telle phrase donnerait à penser que Boehme était un piètre dialecticien... il semble considérer que l'Unité peut exister en dehors de la multiplicité...

Mais fondamentalement, l'un n'existe pas sans l'autre! L'Unité est la référence de la multiplicité, et réciproquement.

Le Désir, nous parlons du désir sublimé, est un élan naturel de l'Unité à enrichir sa multiplicité identitaire. Mais sans avoir intégré la logique dialectique, difficile d'intellectualiser de telles nuances existentielles.

Car leur compréhension dépend de l'acquisition des lois dialectiques, entre autres celle qui stipule que ce qui confond oppose, et ce qui discrimine unifie.

L'application de cette loi dialectique aboutit à l'expression paradoxale de la réalité non duelle: l'unité est le fruit d'une mutiplicité de séparations authentiques liées entre elles, car la séparation ancre le lien (la discrimination unifie).

Il s'agit simplement d'utiliser, au fond, le Yin (le Lien) et le Yang (la Séparation) dans leurs articulations naturelles. Alors la vraie nature de l'Unité apparaît... et elle est forcément paradoxale.

La dialectique, au fond, se résume à cela: comprendre et utiliser le Yin et le Yang dans leurs articulations logiques, issues de la plus grande simplicité cognitive... celle de la perception.

Mais à partir de là, le voyage est fantastique... la dialectique est très simple au fond, mais pas simpliste du tout pratiquement.


Enfin, Jésus s'exprimait dialectiquement, car il était selon moi dialecticien, et il faut donc connaître les lois dialectiques pour comprendre réellement ses paroles, lorsqu'elles ne sont pas falsifiées, ou mal traduites.

Un simple exemple: la phrase "Qu'y a t'il de commun entre toi et moi, femme?" est typiquement dialectique.

Car il est question ici de discriminer ce qui est commun, en discriminant aussi ce qui est différent, l'un n'allant pas sans l'autre.

C'est une phrase dialectique faisant référence à la différenciation sexuée: l'égalité (ce qui est commun, à savoir être une Personne à part entière) dans la différence (avoir une sexuation différenciée).



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4282
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: FAUX ESPRIT !   Jeu 31 Juil 2008, 03:41

Bonjour Christalain,



ce que cet auteur ne voit peut-être pas, c'est que ce qu'il appelle Saint-Esprit est le Lien, et ce qu'il appelle l'ego est la Séparation, l'identité.

Et donc effectivement, leurs approches sont opposées, mais non pas pour ce qu'il croit! Elles sont opposées car complémentaires, dialectiques.

Selon moi, le vrai "regard spirituel" est celui de l'aigle: à la fois globalisant, dans l'"acceptation" perceptive généralisante, et à la fois discriminante, dans l'analyse détaillée des parties.

Car un aigle voit à la fois un paysage entier, et un petit lapin dans ce paysage à une distance impressionnante!

Il s'agit de l'alliance entre la vision synthétique, globale, et la vision analytique, perçante, détaillée. L'approche dialectique ne peut pas faire l'impasse sur la double vision.


Citation :
obsédé par la conviction que la séparation est le salut, l’ego attaque tout ce qu’il perçoit en le décomposant en petites parties déconnectées, sans relations signifiantes entre elles et par conséquent sans significations

Il s'agit d'une méconnaissance des lois dialectiques, ne comprenant pas que le Lien global, unifiant, du "Saint-Esprit", ne peut s'ancrer que sur les séparations causales des identités qui constituent l'Unité.

L'harmonie de l'Unité et son enrichissement identitaire constituent la signification dialectique, qui est très loin de fragmenter des parties déconnectées entre elles, puisque la logique dialectique est au contraire unifiante.

Ce qui fragmente dans la déconnexion et donc l'absence de signification, c'est la confusion, le mélange maladroit, la séparation mal définie!

Ce qui confond oppose, et ce qui discrimine unifie. La séparation est la seule façon d'unifier.

Citation :
et par un raisonnement circulaire il en arrive à la conclusion qu’à cause de l’erreur, une vérité constante doit être in-signifiante.

Un vrai raisonnement circulaire, dialectique, ne va certainement pas favoriser un aspect au détriment de son complémentaire! La synthèse dialectique réalise l'alliance de l'inconstance et de la constance, qui sont signifiantes ensemble seulement!

Plus précisément, la dialectique fait l'alliance de la staticité et de la dynamique, par l'entremise d'une dynamique circulaire infiniment rapide, pouvant en même temps assumer staticité, mouvement inconstant, et mouvement constant.

Citation :
Car le raisonnement finit à son commencement, et aucun système de pensée ne transcende sa source.

Erreur! Un raisonnement réellement circulaire, dialectique, transcende sa source. Comment? Simplement par synthétisation d'un nouveau centre, au centre du cheminement circulaire précisément!

Ne pas connaître cet aspect fondamental de la pensée circulaire dénote une méconnaissance de la dialectique.

Mais aussi une méconnaissance de la symbolique du Phoenix. Lorsuqe le cercle est achevé, le Phoenix plonge vers sa synthèse centrale, pour y renaître transcendé.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Christalain

avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 242
Date de naissance : 15/08/1967
Age : 49
Localisation : Rhone-alpes
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: FAUX ESPRIT !   Jeu 31 Juil 2008, 13:09

Bonjour Sphinx,

J'étais sur que tu allais réagir à ce texte...
Pour info, cet auteur qui ne connait rien à la dialectique, comme tu dis, n'est autre que Jesus le christ...
Note que ce n'est pas la dialectique qu'il critique ici, mais seulement l'ego ! c'est donc toi seul qui fait ce rapprochement.
De toutes façons, quel qu'en soit l'auteur, je ne suis pas d'accord avec ta dernière affirmation.
Selon moi, aucun système de pensée ne transcende sa source, car du mental reste du mental: la matière premiere de tout système et la source de la pensée se situe bien en amont. Ta position consiste à affirmer que le fils peut usurper la place du Père...qu'il peut connaitre l'absolue origine de toute chose... Or,il reste bien des domaines qui ne seront jamais accessibles au mental...tant qu'ils seront explorés...à partir du mental, dialectique ou pas..
Ce n'est pas LA vérité, c'est simplement mon opinion actuelle.

Bien à toi...
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4282
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: FAUX ESPRIT !   Jeu 31 Juil 2008, 14:39

Bonjour Christalain,


ta citation serait donc de Jésus?

Je vois que tu mentionnes cette source:

Citation :
Source : "Un cours en miracles" - La dynamique de l'ego.

Quelles phrases attribues-tu à Jésus dans ce texte?


Citation :
Selon moi, aucun système de pensée ne transcende sa source, car du mental reste du mental: la matière premiere de tout système et la source de la pensée se situe bien en amont.

Dans ce cas, toute forme d'émancipation est illusoire, et le chemin spirituel n'est qu'une vanité utopique dans tous les cas. C'est du nihilisme. C'est de façon évidente la toute-puissance de l'Esprit qui prétend que sa Nature est inconnaissable.

C'est la toute-puissance nihiliste de l'Esprit qui refuse de naître à la connaissance de lui-même...

Citation :
Ta position consiste à affirmer que le fils peut usurper la place du Père...

Oh non, pas l'usurper, mais la rejoindre dans l'égalité co-créatrice. Plus précisément, le Couple Sacré peut rejoindre le Couple Créateur dans l'équivalence.

Citation :
Or,il reste bien des domaines qui ne seront jamais accessibles au mental...tant qu'ils seront explorés...à partir du mental, dialectique ou pas..

Un mental non synthétisé n'a pas un fonctionnement cohérent. De ce fait, il ne peut pas accéder à tout. Mais c'est simplement parce qu'il n'est pas encore bien circulaire, et que son "champ de vision" n'est donc pas complet, ni bien égalisé, pas assez "discriminant.

Lorsque le mental se synthétise, par évolution dialectique, il accède soudain à la circularité. Et là son "champ de vision" devient complet, et totalement discriminant... Le Phoenix a soudain plongé vers le centre, et de cette sublimation centrale surgit une nouvelle authenticité et une nouvelle perception.

Même dans certains textes orientaux traditionnels, la vraie nature du mental est précisée: c'est un organe de perception de l'être... qui lui permet, lorqu'il est parfaitement développé et "réglé", de percevoir l'existence telle qu'elle est.

L'"interprétite" mentalisée de la réalité n'est due qu'au manque de circularité du mental, qui déforme la perception. Si de plus, la toute-puissance de l'Esprit "virtualissime" (se camouflant derrière le bouc-émissaire artificiel de l'"ego") utilise le mental pour tenter de redéfinir la réalité, ça va encore plus compromettre la circularité, c'est évident.


Le mental permet d'achever la perfection de la séparation de l'Esprit (qui est le corpuscule). Tant qu'il n'y a pas eu synthétisation mentale, l'Esprit n'a pas de définition assez précise, il n'a pas intégré de Corps, et n'a pas de réalité existentielle. Il est alors encore et toujours en confusion avec l'Ame (l'onde).


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
uncia



Masculin
Scorpion Cochon
Nombre de messages : 83
Date de naissance : 08/11/1971
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: FAUX ESPRIT !   Jeu 31 Juil 2008, 15:47

Sphinx :

Citation :
C'est de façon évidente la toute-puissance de l'Esprit qui prétend que sa Nature est inconnaissable.

Citation :
Même dans certains textes orientaux
traditionnels, la vraie nature du mental est précisée: c'est un organe
de perception de l'être... qui lui permet, lorqu'il est parfaitement
développé et "réglé", de percevoir l'existence telle qu'elle est.

Je suis tout de même content, qu'à force de patience, j'en arrive à voir clairement ce qui me rend triste lorsque je m'approche de toi Sphinx...

C'est parce que tu n'aimes pas ton Père.
C'est cela qui me rend triste.

Mais c'est pas grave... je veux dire pour moi ce n'est pas grave.
Pour toi non plus...

Qu'est-ce qu'il sera grand l'amour qui jaillira quand sera consommée la muraille que tu as battis, dans ta toute puissance, pour t'émanciper de celui qui a plus d'AMOUR que tous les couples sacrés de la terre et du ciel !!

J'en frémis déjà !

Avec toute ma sympathie...
Du fond de mon tout qui est souriant aujourd'hui .... parce qu'il a fait une belle rencontre cette nuit, qui le rend tout "chose"...



:95:
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4282
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: FAUX ESPRIT !   Jeu 31 Juil 2008, 18:28

Bonjour Uncia,


je ne doute pas plus de l'Amour du Père que de celui de la Mère. Mais pourquoi ne faudrait-il parler que de celui du Père ?

La toute-puissance est ce qui nous fait déprécier un aspect par rapport à un autre, et valoriser l'autre par rapport au premier, forcément.

Ne peux-tu concevoir que l'abolition de la toute-puissance passe précisément par l'équivalence donnée au aspects complémentaires dans leur différence?

Pourquoi d'avantage le Père que la Mère, si ce n'est par toute-puissance phallocratique?

Je donne, en ce qui me concerne, une importance fondamentale et égale aux deux polarités sexuées.

C'est entre autres pourquoi mon pilier spirituel est le Couple Sacré.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
uncia



Masculin
Scorpion Cochon
Nombre de messages : 83
Date de naissance : 08/11/1971
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: FAUX ESPRIT !   Jeu 31 Juil 2008, 18:42

Bonjour Sphinx,

Citation :
Mais pourquoi ne faudrait-il parler que de celui du Père ?

Si je ne parle que de celui-ci, c'est que précisément, j'ai le sentiment que celui-ci est déformé dans ta perception...
Par exemple le fait que tu l'associes à la "toute puissance"... c'est déjà très particulier comme perception du "Père" !

Ce n'est qu'un ressentie sur ta perception des choses, si je me trompe, quelle importance, je n'ai aucune clé dans ton royaume, et aucun pouvoir !

Si c'est toi qui te trompes sur la nature de ton Père... c'est autre chose.

Voilà ce que j'avais envie de partager avec toi...
C'est étrange, ça viens vraiment de loin derrière...
C'est comme... si il "fallait" que je te le dise.

Ca m'est égale... mais il y a quelque chose de tellement triste...
C'est en rapport avec quelque chose que tu as fait, que tu as "construit"...

Voilà, je n'ai que de l'affection pour ça... pour ce que je vois, parce que ce que ça me montre, c'est tellement triste...

Mais, je suis là, je n'entre pas chez toi...
Je reste dehors, je suis à la fenêtre...
Et je ressort en t'embrassant... de la part de...

...

C'est dingue ca me donne presque envie de chialer...
Revenir en haut Aller en bas
 
FAUX ESPRIT !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Charlie Charlie Challenge.
» St-Jean de la Croix et les faux mystiques(texte important)
» Avoir le Saint-Esprit, être guidé par le Saint-Esprit, être baptisé du Saint-Esprit,naître de l'Esprit...???
» "Ce Pape n'a pas été choisi par mon Esprit Saint (...) Mon Pape est votre Pape Émérite Benoît XVI" !
» Le faux vicaire - Vers Vatican III ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Partages-Recherches-Eveil du Soi...-
Sauter vers: