ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le finalisme de l'évolution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
POLA



Féminin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 165
Date de naissance : 22/09/1973
Age : 44
Localisation : pau
Date d'inscription : 23/11/2013

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Lun 23 Mar 2015, 02:23

Je n'ai plus de question mais souhaiterais savoir si tu as des certitudes

Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Lun 23 Mar 2015, 07:31


Des certitudes à propos de ...?


La véracité existentielle du Couple Sacré comme modèle universel ? Oui, j'en ai la certitude!

Le fait que le Couple Sacré soit donc la seule configuration qui permette une réelle émancipation spirituelle? Oui, j'en ai la certitude!

La pertinence globale de ce que j'ai exposé dans cette section? Oui, j'en ai la certitude!

Le fait que je sois né en cohérence de phase, destiné au Couple Sacré? Oui, j'en ai la certitude!


Mais quant à savoir si l'essai sera effectivement transformé, je ne peux pas affirmer de certitude, même si l'on peut valablement considérer que ça va "marcher"! Un Couple, c'est deux Personnes librement engagées. Non seulement l'Homme doit être capable de suivre le chemin tracé jusqu'au bout! Mais aussi la Femme doit confirmer narcissiquement son choix originel sublimatoire, en toute connaissance de cause, après que l'Homme lui a rendu l'initiative. Et c'est forcément une "inconnue" dans l'équation, même si on peut considérer qu'il n'y a pas de raison, arrivé à ce point, pour que le choix féminin soit contraire.

Tu demandes des certitudes, mais il faut comprendre qu'au final, il ne peut pas y avoir de conjugalité authentique sans confiance. Et la confiance est au-delà de la recherche de certitudes.

C'est en fin de compte l'absence de confiance qui mine la signification humaine, qui provoque la spéculation, la peur, en somme la prédation. Pour avoir confiance, en l'autre, en soi, il faut pour voir Rencontrer. Or, dans la toute-puissance fœtale refoulée, les Personnes humaines sont conditionnées à extorquer et manipuler, pour être sûr, pour avoir des certitudes, plutôt que de faire confiance.

Sans confiance, il n'y a pas d'Harmonie possible, et donc alors on tombe forcément dans une structuration hiérarchique basée sur la preuve narcissique!

Mais la preuve est une illusion, existentiellement parlant! La preuve est une donné pernicieuse d'un point de vue narcissique: elle tend à enfermer l'être, l'Autre, dans un carcan. La preuve est utilisée pour tuer le choix, la liberté personnelle.

Il n'y a pas de preuve. Il ne peut y avoir que la confiance au final.
Celui qui recherche la preuve, c'est le fœtus refoulé dans son angoisse existentielle exacerbée.

De quoi cherche t-on une preuve, en fin de compte?

De l'existence, d'autrui, et par là, de soi-même.

Mais paradoxalement, tant que l'on cherche une preuve, au lieu de faire confiance, on ne pourra recevoir aucune confirmation existentielle! On ne peut savoir que l'autre existe que si on lui laisse toute sa puissance personnelle, sa réalité, sa faculté de choix entière.







_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
azuréen



Masculin
Scorpion Rat
Nombre de messages : 82
Date de naissance : 17/11/1960
Age : 57
Localisation : Dans l'Azur
Loisirs : Vibrant pour presque tout
Date d'inscription : 15/03/2012

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Lun 23 Mar 2015, 07:55

Bonjour Sphinx,

J'espère que tu va bien.

La confiance se mesure- t-elle pas aussi dans l'absence de déclaration d'ambition ?

Bien à Toi.

JC

Revenir en haut Aller en bas
POLA



Féminin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 165
Date de naissance : 22/09/1973
Age : 44
Localisation : pau
Date d'inscription : 23/11/2013

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Lun 23 Mar 2015, 08:00

J'ai ma réponse :)

Revenir en haut Aller en bas
azuréen



Masculin
Scorpion Rat
Nombre de messages : 82
Date de naissance : 17/11/1960
Age : 57
Localisation : Dans l'Azur
Loisirs : Vibrant pour presque tout
Date d'inscription : 15/03/2012

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Lun 23 Mar 2015, 09:31

Viser un peu au delà du frère ou de la sœur, et La Manifestation se chargera de l'essentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Lun 23 Mar 2015, 11:00

Il n'y a pas d'au-delà du Frère ou de la Sœur, tout simplement parce que le Frère est une personnification de l'individualité, et la Sœur une Personnification de la collectivité.

La Personnification est une relativisation qui ouvre l'aspect existentiel à son aspect au départ "antagoniste".  Le Frère ouvre l'individualité à la collectivité.  La Sœur ouvre la collectivité à l'individualité.

Dans la synthèse du Couple Sacré, TOUT est présent: la Rencontre entre l'Homme et la Femme, entre l'individualité et la collectivité, entre le Phallus et la Matrice cosmiques, entre l'Humain et le Divin, entre le "commun" et le "tout-autre".

Rien ne manque!   Et ceci dans la garantie éthique procurée par la Rencontre interpersonnelle intégrale à travers la différenciation sexuée.  Car l'intégration de la Séparation par le Couple Sacré est aussi la Séparation éthique des "pouvoirs" existentiels, comme en démocratie. Et sur cette base éthique, l'unification peut alors se produire naturellement.


Ceci dit, il ne s'agit pas de cibler le Couple Sacré pour des raisons narcissiques, cela est évident. Le Couple Sacré est une vérité éternelle qu'il s'agit d'actualiser en conscience.  Chercher à la posséder est une illusion, et s'inscrit toujours dans la négation d'autrui.

Je ne cible pas le Couple Sacré, j'aspire à la véritable simplicité d'Esprit, qui permet la Rencontre conjugale, et sur cette base, la Rencontre collective, tout cela dans l'égalitarisme humain le plus complet.

D'autre part, le grand courant de la vraie Vie existe déjà.  Il s'agit d'abord d'y adhérer, et pour y adhérer, il faut présenter une garantie éthique suffisante. L'équivalence interpersonnelle du Couple Sacré Frère et Sœur présente cette garantie.

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Lun 23 Mar 2015, 11:10

Citation :
La confiance se mesure- t-elle pas aussi dans l'absence de déclaration d'ambition ?


Bonjour Azuréen.

De déclaration d'ambition narcissique, oui.

Par contre, il peut y avoir autant de prétention à parler qu'à se taire.


En ce qui me concerne, je ne parle que d'une ambition sublimatoire, car la Rencontre du Couple Sacré est d'abord une "mort à l'autre", et une mise au Service.

Lorsqu'on est au Service de la Lumière, on s'avance dans la Lumière, sans spéculer, sans contre-spéculer. Ma signification de vie est claire, et j'en témoigne naturellement. Et ce témoignage est aussi quelque part un dialogue avec l'inconscient collectif. Tout cela a un sens.

Car d'un autre côté, je ne pousse pas mon témoignage vers une quelconque reconnaissance. Je ne ferai jamais rien éditer par moi-même. Je ne souhaite pas que mes écrits sortent d'une certaine confidentialité. Tout cela est entre les mains du collectif et je n'ai aucun droit de décider moi-même de l'impact que mon témoignage peut avoir manifestement, ou subtilement, sur le collectif humain.


Si donc je n'ai pas de prétention à parler, je n'en ai pas non plus qui feraient me taire.

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Lun 23 Mar 2015, 11:18

L'émancipation spirituelle ne dépend pas d'un "au-delà", mais de la capacité de Rencontre, qui elle-même dépend de la capacité à intégrer le Couple Sacré.

Dans son ultime formulation, le Couple Sacré étant autonome, auto-référent, cause en soi, il ne dépend de rien d'autre que de lui-même, légitimement inscrit par lui-même dans le grand courant de la vraie Vie.  Paradoxalement, il est en Lien harmonique naturel avec tout le collectif de conscience dont il respecte et sert le potentiel.

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Lun 23 Mar 2015, 13:10

Et aussi:

vu son universalité, il faut comprendre que le Couple Sacré est un modèle "fractal":  tous les niveaux de collectivité de conscience, depuis l'individualité conjugale, jusqu'à toute la conscience universelle répondent à ce modèle.


Amitié,

Steph

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
POLA



Féminin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 165
Date de naissance : 22/09/1973
Age : 44
Localisation : pau
Date d'inscription : 23/11/2013

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Mar 24 Mar 2015, 06:40

Finalement, le désir féminin dirigé vers l'absolu, ne trouve sa réelle satisfaction que dans la réponse relative de l'homme
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Mar 24 Mar 2015, 09:13

On peut le dire comme ça, en effet!

La perfection ne peut pas être autre chose qu'un idéal à ne jamais atteindre, car il est le réservoir inépuisable de la fécondité.

Le Couple Sacré est un état imparfait capable de simuler parfaitement la perfection: l'imperfection est réelle et la perfection est artificielle, ce qui représente bien des états dialectiquement compensés. L'imperfection Yin est réelle Yang car relative Yin, et la perfection Yang est artificielle Yin car absolue Yang.

C'est pourquoi l'Etat actuel de l'Etre, du Soi, est toujours à la fois parfait et imparfait, selon les termes dialectiques exprimés ci-avant. C'est ce qui rend la procréation libre de contrainte: il y a complète liberté d'appeler un Etre Nouveau car il ne répond pas à un besoin d'amélioration, mais est invité pour lui-même uniquement.

La Femme est la polarité qui exprime la recherche existentielle, identitaire, mue par un "désir dirigé vers l'absolu", comme tu dis.  Et l'Homme ancre cette recherche en la sécurisant, par une relativisation du cheminement sous forme de pas, sous forme d'une "marche" pas à pas vers un absolu à ne pas atteindre.

Dans la Croix dialectique, la Femme est l'agent de la transcendance collective, qui donc exprime l'aspiration vers l'absolu, tout en ciblant paradoxalement l'individualité. Alors que l'Homme est l'agent du fondement indispensable de l'individualité, qui exprime la nécessité d'un ancrage relatif, tout en ciblant cependant l'absolu de la transcendance.

La Femme est une instanciation collective ouverte sur l'individualité: elle est l'agent de la recherche de nouveaux Etres, de nouvelles individualités, à intégrer dans l'Etat actuel du collectif.

L'Homme est une instanciation de l'individualité ouverte sur la collectivité: il est l'agent de l'ancrage existentiel de la recherche, par qui la réponse à la recherche peut se produire. Il relativise la recherche en une série infinie d'étapes, comme une marche.

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
POLA



Féminin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 165
Date de naissance : 22/09/1973
Age : 44
Localisation : pau
Date d'inscription : 23/11/2013

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Mar 24 Mar 2015, 09:37

Une marche de ce goût là ?

Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Mar 24 Mar 2015, 16:38


Euh...? Mais encore? :o)

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
POLA



Féminin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 165
Date de naissance : 22/09/1973
Age : 44
Localisation : pau
Date d'inscription : 23/11/2013

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Mar 24 Mar 2015, 17:57

Oui... il fait avouer que la qualité n'est pas terrible ;)
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Mar 24 Mar 2015, 19:45


En tout cas, la "marche exploratrice" (de l'identité de l'Etre) du Couple Sacré n'a rien de problématique! C'est du gâteau!

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Mer 25 Mar 2015, 00:06


Je parle de marcher: faire un pas, puis un autre, puis un autre, etc.

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
azuréen



Masculin
Scorpion Rat
Nombre de messages : 82
Date de naissance : 17/11/1960
Age : 57
Localisation : Dans l'Azur
Loisirs : Vibrant pour presque tout
Date d'inscription : 15/03/2012

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Mer 25 Mar 2015, 08:59

Bonjour Stéphane,

Ces derniers temps mes venues sur le forum se font assez rares, et comme d'habitude j'ai pointé le bout de mes pixels pour soulever le détail, alors que depuis des années, toi tu fais un travail de fond particulièrement important. Je t'en remercie encore, car mon niveau de conscience actuel est aussi le fruit de te publications.

Ceci dit, un détail éclaire parfois aussi comme une synthèse.

Et cette fois-ci, je ne regrette absolument pas ma petite intervention. Car si dans la pertinence de ton exposé on retrouve bien la brillance de l'analyse, on y décèle aussi une justification beaucoup moins habituelle. Et pour ma part, je dois assurément prendre plus de recul et soigner la forme de mon écriture.


L'ambition.

Il s'agissait surtout de mettre en relief le contenu pertinent de tes messages contenus dans ce sujet avec l'accroche de ta présentation. Car si les mots définissent un concept dans une démonstration, ils expriment aussi un sens moins tranché dans les vicissitudes du vécu où les interactions de l'espérance comme de la déception … ont leurs mots à dire !


Au delà d'un frère et d'une sœur...

…. Il y a le but, le nouveau, «l'Enfant », ce qui n'est pas encore créé.
Bien sûr, dans la création, et dans les possibilités de création, il y a un Tout, comportant le Tout, et l'expression de la toute puissance par le clivage à la naissance porterait l'illusion de pouvoir dépasser ce Tout, ce qui serait logiquement impossible.

Avant la création, c'est à dire pendant, La Manifestation a su aller au delà d'Elle-même, avec aussi les conséquences qui s'en sont suivit. Sans le nouveau, sans l'au delà, il n'y aurait rien, pas même la possibilité de se poser la moindre question, car elle serait inconsciente de l'existence même.

La Manifestation est sans doute encore en phase de naissance. Elle est probablement passée dans une phase d'effondrement (d'ailleurs certains ressentent la mort « de dieu » comme une réalité), car c'est le manque qui induit la projection. Et toute demande signe un manque... Et la plénitude de Joie demande aussi une expression.

Au niveau de la psyché humaine, la projection dans le nouveau (le rêve) est une alternative inconsciente parfois nécessaire. Une chose est sûre, elle signe le manque qui est à l'avant poste du nouveau, de la création.

Le 3 n'est pas la somme du 1 et du 2, ce n'est même plus un chiffre (considéré à partir de la vision des deux premiers), c'est le Nouveau, c'est ce qui n'existait pas. Et les 1 et 2 se transforment eux aussi en devenant un couple : C'est le pouvoir du fils.

Alors, définir « l'au delà », ou le Nouveau, comme appartenant à un Tout apparaît exact à partir du point de vue d'un tout, mais particulièrement erroné à partir du point de vue du Nouveau, même si dès sa création il intègre le Tout pour former un Nouveau Tout. Donc, le point de départ intègre bien la possibilité d'un « au delà » qui n'est pas inclus dans le Tout.

Viser au delà du frère ou d'une sœur c'est déjà engager sa transformation pour accueillir le Nouveau... qui formera le couple.


Concernant le rôle des polarités.


L'attente de la Femme est pont vers l'infini. La construction de ce pont dépend en aval de la réponse de l'homme, et en amont de l'effondrement dans La Manifestation, c'est à dire le manque ayant créé le besoin.

La marche pas à pas de l'Homme est construction. L'Initiation de cette marche relève cependant de l'absolu.

Le féminin et le masculin sont un moyen à l'intérieur d'un Tout, une construction automatique à partir d'un effondrement partiel. Au delà (j'insiste), le couple sacré n'a pas réellement de sens, puisque limité à ses fonctions d'équilibre et de création. Et la nouvelle création, celle dont nous ignorons tout, celle qui invente une fonction nouvelle, où même la création est obsolète car nous ne pouvons même pas concevoir le Verbe Nouveau, rayonne pourtant silencieusement jusqu'à nous. Elle n'a pas besoin à ce niveau d'un quelconque couple ou d'une Trinité. La foi n'a pas de visage, car elle vient (Est) (d')où la cause est absente.

A partir d'un point précis, ou d'une étendue multidimensionnelle, ou encore au delà du concept dimensionnel, tout est possible, y compris le néant qui reste cependant un concept approximatif, car absolument rien (et c'est le paradoxe) ni personne ne peut concevoir le rien absolu. Car concevoir c'est exister. La mort étant transformation de la Vie.Et même si le concept de la mort absolue pouvait exister ( !?), dans la pratique cette mort est illusoire. Et donc tous seront sauvés (en essence), nonobstant les programmes ou autres implants sensés nous faire croire immortels pour mieux nous contrôler.

Concernant les âmes frères (ben oui, c'est nouveau, en fait pas tant que cela quand même).

Notre âme-sœur (pour rester français et surtout bien plus classique) s'est incarnée (mot incorrect, mais faute de mieux...) dans un corps différent avec une personnalité différente. On peut la croiser tous les jours sans pour autant y prêter une attention démesurée. Elle peut déjà vivre en couple et être physiquement en adéquation avec son conjoint. Et évidemment, on ne peut pas la détester (c'est un signe important). Bref, c'est une autre personnalité.

Sauf si l'action est particulièrement inscrite dans son chemin d'incarnation, focaliser sur la rencontre de l'âme sœur est surtout une amplification, une exagération, une manoeuvre de son désir sexuel signant un déséquilibre, un manque. Et le prédateur qui n'est jamais loin, tentera de profiter de la faille. Dans le plans supérieurs, à l'intérieur de la création sexuée, rencontrer son âme-sœur est une conséquence, pas un but. Pour bien vivre dans son temps, dans l'instant présent, il faut aussi vivre un peu au delà de son temps, en âmes frères, et le Vent apportant l'âme-soeur soufflera où Il veut, c'est à dire dans la bonne direction.

Un mot pour les plus jeunes : Attention à ce que la connaissance utile n'accentue pas le clivage par l'égo, et étouffe la vie.

Amitié.

JC
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Mer 25 Mar 2015, 13:34


Alors...


Il y a des notions dialectiques que tu ne semble pas encore avoir intégrées.

Le Rien absolu n'existe pas!

Le Néant se réfère plus à un "Né antérieurement".

D'une façon pratique, dans l'Etre, il y a les deux aspects centraux, sexuels, du Soi, du cercle de Vie: le Centre phallique=le Fils, et la Circonférence matricielle=la Fille.

Comme je l'ai déjà exposé, le Fils représente le potentiel de l'Etre. C'est le Néant. Et la Fille représente l'Etat actuel de l'Etre. C'est le "Tout".

Le Tout est à la fois complet et incomplet. Il est donc en équilibre avec le Potentiel.

Ce qu'il faut comprendre, c'est que l'Etre confère au Potentiel (Néant) une partie de son Existence: c'est ce qui constitue concrètement le potentiel: un "Rien" mais coordonné à l'Etat actuel du Tout.

C'est ce qui fait que le potentiel est une Personne (synthétique): elle existe, même si elle représnete le potentiel.

Dans l'autre sens, le potentiel dynamise l'Etat actuel de l'Etre, qui donc est aussi une Personne (synthétique: la Fille).

En somme, on peut dire que Tout et Rien s'échangent partiellement leurs qualités exixtentielles, faisant l'un de l'autre une Personne, donc une entité consciente.

Mais, pour que cet échange mutuel entre Tout et Rien, se produise, il s'agit que l'ensemble soit articulé, relativisé, équilibré par des instances relativistes, décalées: des polarités sexuelles, des Personnes humaines. Le Couple Sacré.

Dans la symbolique du Tao, il n'y a rien au-delà du cercle extérieur. Il faudrait même comprendre que ce cercle extérieur est aussi le point central: la Fille rejoint le Fils: leur Séparation est le résultat d'une articulation dialectique, réalisée par les polarités humaines sexuées.


La signification du Couple Sacré, c'est en fait simplement son sens de rotation, universel, et strictement positif. C'est la signification de la Vie, de la dynamique de Vie, qui procède toujours dans le même sens afin de ne jamais contrarier la vraie Vie. Le Couple Sacré a donc pour signification de mettre une cause au Service de la Vie.

Si tu veux absolument concevoir quelque chose "au-delà" du Couple Sacré, alors c'est la Vie. Mais c'est faire une distinction qui n'a pas vraiment lieu d'être.

Le modèle du Couple Sacré intègre tout ce qui est et peut être.

Le Rien absolu n'existe pas. Sans rapport avec l'Etat actuel de l'Etre, il n'a aucun intérêt, ni aucune possibilité d'existence.


Sur le chemin du Couple Sacré, il est évident que certains aspects refoulés interfèreront certainement, comme la possessivité fœtale à l'égard du Corps de la Mère. Il n'en demeure pas moins qu'une Personne incarnée dans l'esprit d'une réponse à l'appel collectif, sera marquée par la conscience du Frère qui lui fera systématiquement sublimer tous les aspects narcissiques, jusqu'à la "mort à l'autre".

L'ambition de rendre la main au Soi (conjugal et collectif) n'est pas une ambition narcissique. Pour moi, il s'agit donc de promulguer systématiquement l'émergence de cette conscience du Frère présente depuis le début, mais qui doit s'affirmer progressivement.

Le problème n'est pas de commencer dans le refoulement. Le problème c'est de n'avoir pas refoulé assez au départ pour avoir la possibilité d'en sortir au final: il faut s'oublier totalement pour se retrouver.

Donc oui, je suis passé et passe encore par le refoulement, ce n'est pas différent des autres. Ce qui est différent, éventuellement, c'est la possibilité de justifier pleinement le refoulement par l'accès à la sublimation intégrale.

Pourquoi est-il juste de "cibler" le Couple Sacré? Tout simplement parce que cela va confronter justement tous les refoulements associés à la conjugalité! De sorte de pouvoir les "travailler" jusqu'à complète sublimation. Le travail en question étant forcément relationnel.

Le véritable objectif de cette focalisation sur le Couple Sacré est l'intégration de la simplicité d'Esprit, la cohérence circulaire, qui permet l'équivalence spirituelle entre les polarités sexuées, et sur cette base éthique, l'équivalence universelle.

Si il y a bien un maître-mot dans ma démarche, c'est l'équivalence (narcissique de toutes les Personnes, humaines, conjugales et collectives).

Le Service harmonique n'est pas réellement possible tant que cette équivalence n'a pas été promulguée. Et chercher à se mettre au Service ne va pas forcément aider.

Pourquoi? Parce que tant que la vision du potentiel collectif n'est pas complète et équilibrée par l'association égalitaire de 2 polarités sexuées complémentaires, il ne sera pas possible d'être véritablement au service de ce potentiel.


Amitié,

Steph

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Mer 25 Mar 2015, 17:30

En fait, le seul but légitime d'un point de vue existentiel, c'est la Rencontre.

La Rencontre est un état comportant un potentiel de réalisation.

Le Couple Sacré est la quintessence de la Rencontre.

Car la Rencontre ne peut se faire que dans la plus complète égalité.

Mais s'enrichit naturellement de la différence.


Le Couple Sacré est le modèle universel de la Rencontre, de l'égalité dans la différence.

Et pour moi, la Rencontre, c'est Dieu!

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
POLA



Féminin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 165
Date de naissance : 22/09/1973
Age : 44
Localisation : pau
Date d'inscription : 23/11/2013

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Mer 25 Mar 2015, 18:36

Une rencontre dans le corps christique ?

peut on également le comprendre comme une union entre notre esprit et notre corps charnel ?

Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Mer 25 Mar 2015, 18:43


Une union entre notre Esprit et notre onde vitale, notre Ame effective. Dans le Tao, il y a deux corpuscules et deux ondes. Les corpuscules sont les Esprits et les ondes sont les Ames.

Les corpuscules sont faits pour être rigides, ce qui leur réclame paradoxalement de la cohérence circulaire.

Les ondes sont faites pour être souples, ce qui leur réclame paradoxalement de la singularité (point d'inflexion).

Lorsque les corpuscules ne sont pas assez durs, rigides, les ondes doivent suppléer en se rendant plus rigides, moins souples. Et elles le font en se laissant investir par la Matière, la Fille, le cercle du Tao.

L'investissement de la Matière dans les ondes de potentiel y engendre la rigidité nécessaire par densification: la chair apparaît.

Je dirais donc qu'il y a union dans le Corps Christique unifié (le disque du Tao) entre le corpuscule (Esprit) et l'onde (Ame) ce qui permet de restituer la Matière à elle-même (la Fille) et de mettre fin à l'illusion charnelle.


_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Mer 25 Mar 2015, 18:47


Euh... le seul Esprit qui manque de cohérence rigide, c'est celui de l'Homme. L'Esprit Saint de la Femme est déjà parfaitement cohérent.



Je voudrais ajouter dans le cadre de mes réponses précédentes, que le fait que l'Etat actuel de l'Etre est à la fois complet et incomplet implique qu'il n'y a pas de manque attaché à la procréation.

C'est un pur choix! Le Soi n'a pas besoin qu'on le perfectionne identitairement, mais il peut l'être si on le décide.

Ce n'est donc pas la présence d'un potentiel existentiel à ce niveau qui peut produire le moindre manque! Il faut comprendre que le potentiel est parfaitement maîtrisé par la dynamique Sacrée.

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
POLA



Féminin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 165
Date de naissance : 22/09/1973
Age : 44
Localisation : pau
Date d'inscription : 23/11/2013

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Mer 25 Mar 2015, 18:53

Dans ce cas, comment la femme peut elle pretendre a une rencontre ?
Revenir en haut Aller en bas
azuréen



Masculin
Scorpion Rat
Nombre de messages : 82
Date de naissance : 17/11/1960
Age : 57
Localisation : Dans l'Azur
Loisirs : Vibrant pour presque tout
Date d'inscription : 15/03/2012

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Mer 25 Mar 2015, 20:54

Bonjour Stéphane,

Un grand merci, à tes neurones aussi !

Voilà.

Au delà du couple sacré :  la Vie... Ou "autre chose" qui nous est impossible de concevoir !

Le potentiel devrait-il alors obligatoirement naître du couple sacré ? Le potentiel ne peut-il pas s'affranchir du couple sacré, ou de la trinité ? Le potentiel serait il obligatoirement de même essence que le couple sacré ?

La cohérence circulaire est surtout une cohérence binaire vectorielle limitante.

Le modèle du couple sacré intégrant le Tout intègre aussi un potentiel pouvant modifier le concept de la création. C'est cela le Nouveau. On ne mélange pas le vieux vin avec le Nouveau.

L'équivalence dans le narcissisme est très subjective.

La rencontre est un but potentiel, le chemin est l'aboutissement. Il en est de même pour le couple sacré. Mais bon, penser le contraire est aussi un chemin de recherche, donc un aboutissement ! dans la pratique Dieu Est avant tout Chemin. Il est devant, et on peut toujours essayer de le rejoindre. La Joie est là.

La rencontre égalitaire existerait... puis n'existerait pas vraiment puisqu'il faut tenir compte des différences... enrichissantes. Bref, c'est un peu comme dans un rêve, ça existe, mais pas vraiment. Il est certes possible de continuer à rêver, et c'est même recommandé pour équilibrer la psyché, et puis il est aussi possible de vivre des réalités physiques réellement extériorisées. C'est une histoire de chemin, pas de rencontre. Ceci dit, les rencontres sont primordiales,  et rencontrer Dieu c'est Etre Dieu.

En toute logique, le choix comme la création est toujours consécutif à un manque. Sinon il n'y aurait pas nécessité ou désir à faire un quelconque choix. Par exemple, si j'ai une voiture, je ne pense même pas à faire un choix pour en acheter une autre.

« L'esprit Saint » de la femme serait cohérent. Or en absence de manque induisant un potentiel, il demeure particulièrement statique. La cohérence c'est projeter un but.

Enfin, le 9 éclaire le 8 … qui le soutien. Ce n'est pas de moi, c'est statistique !

(Et le 9 pourtant en couple avec le 3, chemine préférentiellement avec le 5 ou le 1 , voire le 11-29-)

Amitié.

JC


Dernière édition par azuréen le Mer 25 Mar 2015, 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
POLA



Féminin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 165
Date de naissance : 22/09/1973
Age : 44
Localisation : pau
Date d'inscription : 23/11/2013

MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   Mer 25 Mar 2015, 20:59

C'est de la balle !!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le finalisme de l'évolution   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le finalisme de l'évolution
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pourquoi si peu de films et de photos d'ovnis (évolution des moyens techniques)?
» Les étapes d'une révolution...
» Des idées de textes sur l'évolution des droits de l'enfant à travers les siècles?
» Calculer l'évolution moyenne annuelle d'une production
» Qu'est-ce que la Révolution ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: