ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Atlantide

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4318
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Dim 31 Mar 2013, 18:07



Par ailleurs:


Citation :
Elle pointe aussi son nez chez l'écrivain qui tente d'écrire en utilisant les mots le plus appropriés.

Fais-tu allusion à quelqu'un en particulier?

En ce qui me concerne, l'"oiseau" choisit les mots pour moi, et donc, ce que j'écirs coule de source, en général, presque "d'un seul trait".


Citation :
car le monde ancien Est ce qu'il devrait être

Je ne suis pas entièrement d'accord avec ça. Ce qui est inévitable, c'est l'ouverture du libre-arbitre dans la dualité, ce qui garantit l'authenticité du choix existentiel. Par contre, ce qu'on fait concrètement avec ce libre-arbitre dans cette ouverture n'a pas forcément à ressembler à ce par quoi nous passons et sommes passés...

Avoir le choix existentiel n'implique pas forcément d'être confronté à des options exacerbées de façon inhumaine! Seule l'occultation des références éthiques universelles est importante. Ce qui est réalisé en l'absence transitoire de ces références éthiques peut plus ou moins dériver, mais il n'est pas indispensable que cela dérive pratiquement!


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
azuréen



Masculin
Scorpion Rat
Nombre de messages : 78
Date de naissance : 17/11/1960
Age : 57
Localisation : Dans l'Azur
Loisirs : Vibrant pour presque tout
Date d'inscription : 15/03/2012

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Dim 31 Mar 2013, 18:59

Bonjour Stéf,

Je développe un peu plus tard.

A Tout ..

Amitié

JC
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4318
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Dim 31 Mar 2013, 22:21

Il n'y a pas de problème, Azuréen!


Je voudrais cependant encore préciser ceci:


Je ne peux pas me targuer de ne plus avoir peur, naturellement. Pourtant, il suffit à présent que je ramène au centre de ma conscience ma signification essentielle pour que la peur s'évanouisse spontanément, naturellement, sans refoulement supplémentaire (puisque dissipée par la stricte positivité de la signification). Lorsque donc j'occupe la position intérieure d'être "le Frère de ma Soeur éternelle", je suis implicitement protégé de toute peur de façon légitime.

Lorsque j'écris, cela participe directement de ma signification. Cela est donc pour moi une façon d'être déjà au-delà de la peur, et de vivre sans retenue, sans auto-censure, ce qui ne veut pas dire de façon particulièrement exubérante non plus!

Ceci dit, écrire ne constitue pas un besoin chez moi. C'est une réponse à certains appels intérieurs, mais qui ne sont pas de l'ordre d'une addiction. Lorsqu'une synthèse se réalise psychiquement, je peux décider de l'écrire, si j'en éprouve un certain appel intérieur, induit probablement au niveau de l'inconscient collectif.

Et lorsque j'écris, cela doit vraiment couler de source! Si ça coince, si je dois commencer à réfléchir, à analyser, alors très vite, je décide que ce n'est pas valable! Et le sujet est alors soit post-posé, soit supprimé sous cette formulation. Certes, je ne suis pas obligé d'avoir tout compris, tout développé psychiquement avant de rédiger: bien souvent, des aspects même importants se révèlent d'eux-mêmes lors de la rédaction elle-même. Mais si tout est ok, ils n'engendreront pas la moindre coupure dans le flot de la rédaction. Tout au plus y aura-t'il une légère satisfaction psychique au moment où ils se révèlent, mais s'insérant naturellement dans le développement, ils ne produiront aucun arrêt particulier.

C'est donc le fait d'écrire toujours d'une seule traite, ou presque, et de ne pas écrire du tout dès qu'il n'est pas possible de le faire comme cela, qui me fait dire que je n'écris pas par peur, mais par signification.

Alors oui, je relis presque toujours juste après la rédaction, afin de corriger les fautes de frappe ou d'orthographe, et éventuellement remanier parfois certaines tournures pour plus de clarté, ou encore ajouter l'un ou l'autre exemple représentatif.

Peur de ne pas être compris? Je ne l'éprouve pas comme cela. C'est plutôt une prise de recul intéressante, qui peut amener l'un ou l'autre éclairage significatif en plus, et cela ne débouche jamais sur une réécriture fondamentale de l'article, ni même d'une de ses parties constituantes. Je ne réalise cette relecture de parachèvement qu'une seule fois, et toujours de façon régulière, brève et naturelle: rien ne peut bloquer le processus, ou ce n'est pas valable!

Ah oui: j'écris exclusivement dans l'éditeur du forum, et non pas dans un éditeur particulier comme word ou autre. Je ne prépare donc pas la rédaction "ailleurs", afin d'être d'une certaine façon le plus possible en "prise directe" avec le collectif via le forum et internet. Je l'éprouve comme cela.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
azuréen



Masculin
Scorpion Rat
Nombre de messages : 78
Date de naissance : 17/11/1960
Age : 57
Localisation : Dans l'Azur
Loisirs : Vibrant pour presque tout
Date d'inscription : 15/03/2012

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Dim 31 Mar 2013, 23:16

Merci beaucoup pour tes réponse Stéphane.

Je suis désolé, je viens d'écrire un très long message très explicite, et il vient de disparaître à l'instant.

Quand j'en aurais le temps je reprendrai mon courage à deux mains pour le refaire.

Ceci dit ton message me touche. Je suis OK sur tout. Sur ta manière d'écrire, sur ce que tu ressens, et sur l'absence de peur, car c'est un peu pareil pour moi. Bon, je n'ai quand même pas exactement le même niveau ! Et Heureusement que des personnes comme toi reprennent parfois mes inexactudes.

Bonne fin de soirée.

JC


Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4318
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Lun 01 Avr 2013, 00:02

No problemo! A bientôt!



PS: ceci dit, j'ai trouvé ton intervention initiale très intéressante: elle est bien fermement campée et possède une cohérence certaine! Il y a juste que je ne suis pas d'accord à 100% avec tout. Et il n'est pas forcément question d'inexactitudes: tu peux fort bien n'être pas d'accord avec mes désaccords, et argumenter efficacement ton point de vue!


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Didieu

avatar

Masculin
Cancer Serpent
Nombre de messages : 22
Date de naissance : 24/06/1977
Age : 41
Localisation : Sud France
Date d'inscription : 17/12/2012

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Ven 05 Avr 2013, 01:13

Bonsoir à tous.

Si tu le permets, Sphinx, j’aimerai (te) poser quelques questions…

Après avoir subi des décennies entières l’impact et l’infiltration de puissants égrégores vampiriques et éprouvant encore aujourd’hui quelques écueils ; j’aimerai savoir s’il est néfaste pour « mon » être de restituer par effet miroir cette énergie vampirique à l’émetteur ? En effet, si la posture de l’effet miroir n’est pas appropriée, que peut-on faire de cette énergie peur prédatrice ? Y a-t-il un travail d’Alchimie à réaliser ?

Sachant que l’accélération de l’émancipation humaine et la pression des « sombres » est proportionnelle; est-il préférable de contribuer à cette émancipation (informer le Collectif des diverses mystifications élitistes, favoriser la Vérité, développer une pédagogie de la signification de la nature de l'être….) ou au contraire s’en détacher voire « se contrefoutre » de l’ignorance du Collectif…. ?

Concrètement, n’y-a-il pas un processus naturel de légitime défense Collectif pour tenir le choc face à ce bombardement intensif depuis le plan invisible prédateur… ?

Quels paramètres faudrait-il réunir individuellement et collectivement pour que « le fœtus présidentiel » prenne définitivement peur… ?

Merci bien…
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4318
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Ven 05 Avr 2013, 10:52



Bonjour Didieu,


il y a un moyen absolu, mais difficile à mettre en place, même s'il est très simple en théorie ET en pratique: l'OUVERTURE !

Si on "te frappe sur une joue", tend l'autre joue...

C'est un précepte technique. En somme, ce qu'il signifie, est qu'on ne peut t'atteindre que si il y a un clivage psychique entre toi et tes agresseurs: ce clivage psychique qui témoigne d'une inégalité narcissique entre toi et eux, et donc d'une faiblesse autant chez eux que chez toi, va permettre à la pathologie, au virus, de monter les uns contre les autres. Le clivage sera la pierre fondatrice de l'agression.

Pour empêcher toute agression, et restituer en sommes les énergies problématiques soit à Christ, soit à leurs expéditeurs, il faut que de notre côté, le clivage n'existe pas!

Et cela signifie que l'on doit se trouver dans une équivalence narcissique complète, une absence de jugement totale, par rapport à nos agressseurs! Alors, nous prenons la position de la vraie Proie, qui déstabilise complètement le prédateur! Nous devenons transparents pour la prédation, et les énergies nous traversent comme si nous n'étions pas là!

Parce que nous ne les arrêtons plus narcissiquement!

Lorsque nous arrêtons narcissiquement l'agression, nous sommes complice de celle-ci! Pour ne plus être complice de l'agression, il s'agit de nous laisser traverser, et donc de tendre l'autre joue, afin d'équilibrer totalement le processus, et permettre aux énergies de nous traverser comme une vraie Proie.

Il s'agit donc de s'ouvrir à l'autre comme s'il s'agissait de nous-mêmes, sans clivage, et sorte de décontaminer l'humain du virus qui tente toujours de monter l'humain contre l'humain!

Et dans ce contexte, il adviendra peut-être que le prédateur... finisse par t'embrasser fraternellement!


Il n'existe pas de technique véritablement efficace à long terme, véritablement opérante, émancipatoire, par rapport à l'agression. Le jugement et la condamnation de l'autre, la vengeance, et ce genre d'attitudes font toujours le jeu du virus, et ne libèrent jamais les intéressés. Au contraire, on peut comprendre qu'en général, ce qui se passe est que l'agresseur devient victime d'un système de contrepoids moral, incohérent, impertinent, ne répondant à aucune véritable éthique.

Les victimes semblent libérées, mais en fait, elles ne sont que transitoirement valoirisées narcissquement par la condamnation de l'autre. C'est toujours une symbiose pathologique! Il n'y a pas véritablement libération.


Dans l'ouverture intégrale, tout l'humain présent peut-être libéré, et le virus rendu à lui-même, dans sa morbidité fondamentale.

Mais l'ouverture, qui n'est pas une technique, mais un choix de position intérieure, est difficile à applliquer, non pas parce que c'est compliqué, ni théoriquement, ni pratiquement, mais parce que nous sommes toutes et tous déjà contaminés par le virus, et que celui-ci, en nous, tente avec véhémence de nous empêcher narcissiquement de prendre la positon d'ouverture! Et donc il tente toujours, le plus souvent avec brio, de nous rendre complices de l'agression que nous subissons!


Pour ne pas être complice, il ne faut pas participer. Pour ne pas participer, il faut être "au-delà", dans une position "meta". Et seule l'ouverture intégrale à la réalité humaine d'autrui permet l'Humilité nécessaire à cette position "meta".

C'est cela que signifie "tendre l'autre joue". Tant que nous sommes contaminés par le clivage moral, au lieu de l'ouverture éthique, nous aidons le prédateur à nous prédater, et en fait, nous le prédatons aussi en retour!



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4318
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Ven 05 Avr 2013, 15:51

En fait, il s'agit de comprendre que la conscience humaine est toujours essentiellement positive.

Et que dès lors, si elle présente un aspect négatif, il est forcément superficiel, apparent, et relatif à un état refoulé.

Il faut aussi comprendre que toute conscience humaine peut être réveillée à elle-même si elle est confrontée à une réalité humaine unificatrice, sans clivage, car une telle réalité unificatrice met fin aux refoulements, qui sont des clivages intrapsychiques.

Donc, la seule médecine par rapport à la pathologie humaine du clivage intrapsychique est la conscience unificatrice, celle qui ne tient pas compte des clivages, et qui de ce fait est décontaminée et décontaminante.

Tout ce qui nous attaque doit utiliser un canal causal. Dès qu'un canal est tracé jusqu'à nous, il peut être utilisé en sens inverse. Et par ce canal en sens inverse, la conscience unificatrice peut s'exercer, et discriminer l'humain de ce qui ne l'est pas par rapport à l'instance prédatrice qui nous "attaque".

En fait, le virus nous attaque par l'entremise d'autrui de sorte de nous rendre plus sensible à sa contamination intérieure. Mais s'il s'agit là d'une phase délicate, narcissiquement parlant, c'est aussi une oppportunité de voir notre contamination à l'oeuvre telle qu'elle est, et dans la conscience de cette contamination, sans culpabilisation, nous déccontaminer!

Tous ce qui prédate est symbiotique, confusionnel, et de ce fait, si cela accède à nos Personnes, alors nos Personnes peuvent accéder en retour, du moment que la position est juste, ouverte à l'humain, sans jugement moral.

La position de la vraie Proie est la seule juste position existentielle!

Chaque "lieu" psychique où vous avez été emprisonnés peut être retrouvé en pleine conscience, pour être "nettoyé" en toute conscience: là où vous avez été "amenés", vous possédez un accès légitime, irréfutable, et donc une possibilité de confrontation consciente de tout clivage qui y a été établi!


Amitié,
steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4318
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Sam 06 Avr 2013, 18:00


C'est à travers de telles explications que l'on peut comprendre que le jugement moral nous rend complice des agressions qui se produisent, vis-à-vis de nous ou d'autrui, car dans cette dérive morale, nous légitimons en fait l'agression bien que nous prétendions, et croyions le contraire! C'est le conditionnement pathologique qui nous égare!

Le jugement moral n'est qu'une continuation de la pathologie, une propagation épidémique de celle-ci, dans laquelle la prédation, l'agression, est le vecteur d'inoculation, car dans cette transmission, la négation de l'humain propage la négation de l'humain encore et toujours par le jugement moral!

Pour arrêter l'épidémie, il s'agit de produire une véritable réponse immunitaire, et donc d'un point de vue spirituel/psychique, une réponse identitaire. Pour être véritablement immune, cette réponse ne peut pas faire transiter la moindre négation de l'humain à travers elle. Et donc, elle ne peut pas être morale, puisque la morale prétend cliver la nature humaine entre le "bien" et le "mal".


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4318
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Dim 07 Avr 2013, 15:10

Bonjour à toutes et tous,


la démystification dialectique, entre autres par la théorie de l'événementiel, précise que le Complot existe inévitablement lorsque la Lumière de la conscience collective est insuffisante, et que l'Humanité n'est unie que par une agglutination causale où le Lien intérieur relève plus d'un inconscient subi, que d'une véritable adhésion consciente au Lien collectif!

La question n'est donc pas de savoir si il y a Complot, ni même où il s'inscrit: le Complot existe inévitablement en ce monde, et il est partout!

Certes, on peut en relever à droite et à gauche des aspects plus "spectaculaires", qui ne sont peut-être d'ailleurs que des restes offertes en pâture aux esprits humains hypnotisés, afin de leur cacher l'essentiel par ailleurs.


Le Complot repose en fait sur l'établissement d'un faux Lien, conduisant à l'expression d'une séparation arbitraire: un clivage.

Car de par la loi dialectique, un Lien adultéré devient une pseudo-séparation confusionnelle: un clivage. Et une Séparation adultérée en retour, devient un pseudo-lien confusionnel: une symbiose.


Donc, ce qui détermine un Complot est la présence corrélée d'un clivage autour duquel vont s'affirmer une fausse séparation, en somme un élitisme, et un faux lien symbiotique relatif à cet élitisme particulier.

Le clivage doit donc avoir une nature telle qu'elle permet la fixation de cette double réalité (dualisme) confusionnelle clivage-symbiose.

Cette nature peut présenter des aspects divers, mais au final elle est toujours destinée à mettre en place une distinction narcissique arbitraire entre deux groupes: le groupe de ceux qui participent activement au Complet, et le groupe de ceux qui participent passivement au Complot, et donc en sont éventuellement victimes. Il y a en somme les groupe "intérieur" et le groupe "extérieur".

On peut citer comme natures privillégiées pour le clivage, le secret d'une part, et la prétention morale d'autre part. Ce sont deux formulations du clivage qui induisent une fixation assez solide de la confusion narcissique (prétention narcissique), entre les deux groupes distincts qui en sortent clivés l'un de l'autre.

La confusion narcissique, qu'elle soit reconnue ou non, favorise toujours l'expression d'une inégalité narcissique entre les groupes clivés, et donc d'une prétention narcissique qui est tout simplement l'élitisme.


Je suis au regret de devoir signaler qu'un exemple très immédiat de ce procédé confusionnel, est fourni par la Franc_Maçonnerie, qui reunit de façon évidente tous les aspects requis pour faire d'elle un Complot!

- présence d'un clivage fondamental en l'espèce d'un secret

- ségrégation arbitraire, car invérifiable puisque "secrète", sur base du clivage entre ceux qui peuvent avoir accès au "secret", et les autres

- établissement d'une socialisation ségrégationniste arbitraire, donc élitiste, à vocation inégalitaire


De plus, pour la plupart, ils (les FM) jouent avec des symboles dont ils ignorent la signification fondamentale (Couple Sacré), ou encore adultèrent sciemment cette signification. Cette symbolique, dont le sens profond est l'universalisme de la conscience, dans l'équivalence corpusculaire du Couple Sacré, est récupérée pour servir d'ancrage au clivage qui, à l'inverse de la signification universaliste, produit l'élitisme!


C'est donc une société qui a fondamentalement une vocation de Complot. Elle ne peut en l'état certainement pas favoriser la conscience ni la condition humaines, car ce n'est pas par le clivage, mais au contraire par l'unification, que cela se réalise!

Celui qui se prétend de la Lumière avance dans et avec la Lumière!


En fait, si l'on devait véritablement traduire la position fM, qu'elle soit ou non conscientisée comme cela: c'est une forme de suffisance et donc de mépris!

Je dirai finalement que toute initiation authentique ne peut naître que de sa propre Vérité intérieure, produite par le schéma psychique fondamental de la Personne humaine en particulier, en relation avec l'inconscient/conscience collective globale, et ne peut être en aucun cas spéculée, organisée, récupérée par quelque groupe, quelque collectivité parcellaire que ce soit, d'autant plus que ce groupe est spécifiquement clivé! C'est, au mieux, un simulacre d'initiation, et au pire, de l'initiation régressive!


Il en va de même pour toutes les sociétés fermées, spiritualistes ou autres. Cela traduit une forme de psychose régressive, foetale. Le "groupe intérieur" remplace la sécurité de la matrice maternelle, et sur cette base, c'est le "groupe intérieur" qui alors exerce "collectivement" la toute-puissance foetale refoulée sur le "groupe extérieur".


Habituellement, lorsqu'une telle structure collective organisée autour d'un clivage, perd son ou ses groupes extérieurs clivés, éventuellement considérés comme ses "ennemis", ou ses "esclaves", ou sa "main d'oeuvre", etc, alors elle est minée par son clivage qui se retourne contre elle-même! Elle finit par imploser/exploser!


Amitié,

steph


Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4318
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Mar 09 Avr 2013, 15:58

Bonjour à toutes et tous,


je reposte cette intervention des débuts de ce fil, car elle est fondamentale.


Citation :
Bonjour à toutes et tous,



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ceci, qu'on peut voir sur un billet du dollar US, est la réprésentation du clivage narcissique des points de vue existentiels.

Il s'agit du "faux oeil d'Horus",ou "faux oeil qui voit tout", et qui voit beaucoup de choses en effet, même s'il est factice.


Pour comprendre tout cela, il est utile d'intégrer des notions très diverses.

Tout d'abord la pyramide a une signification essentielle. Il s'agit en effet d'une élévation trianglulaire sur une base carrée (pyramide à base carrée).

Cette élévation triangulaire sur base carrée est le triple flux de l'Antahkarana fondé sur la base carrée d'Hathor, la demeure d'Horus.

Lorsque les trois points de vue, les trois flux, sont harmonisés car bien discriminés les uns des autres, chaque face de la pyramide est unifiée en un triangle non dissocié.

Car les trois sommets d'un triangle de la pyramide représentent les trois flux projectifs associés aux trois points de vue existentiels.


Abordons à présent la genèse du clivage.

Tout d'abord intervient le refoulement de la complémentarité. Ce refoulement originel déresponsabilise les individualités par rapport à la collectivité, et de ce fait apparaît une peur collective.

Cette peur collective, s'engouffrant dans la genèse mentale de l'Humanité, y a produit un clivage primaire des points de vue.

En effet, la peur collective a suscité le clivage refus/attachement à l'existence, à la vie.

La déresponsabilisation collective a inévitablement appelé la mise en place d'un processus paliatif de cette déresponsabilisation, une articulation clivée des points de vue, en compensation caduque, mais effective, de l'absence d'harmonisation des points de vue.

En résumé jusqu'à ce point, le refoulement originel de la complémentarité polaire à finalement engendré un clivage primaire des points de vue existentiels.

On peut donc comprendre dès à présent que ce clivage, pour persister, pour durer, a besoin que le refoulement de la complémentarité ne soit pas résolu, réintégré, et donc que le maintien de ce clivage s'oppose à l'unification des Couples Sacrés.

On peut constater sur l'image que le clivage crée deux mondes: un monde prédateur, de nature "virtuelle-réelle", débarrassé du poids de l'incarnation. Et en effet, sur l'image, le triangle supérieur clivé n'est pas en trois dimensions: il n'est pas matériel au sens habituel. C'est une chimère existentielle, vampirique, dont l'existence transitoire n'est autoriseée que par licence momentanée.

Alors que la partie inférieure, clivée, de la pyramide, représente le monde prédaté, qui est bien en trois dimensions, donc effectivement matérialisé, mais de façon désharmonisée puisque non pyramidale (troncage).

Ce troncage transforme la face de la pyramide en quadrilatère (trapèze), au lieu d'un triangle, ce qui symbolise l'hyper-densification matérielle. Il s'aagit en effet alors d'une élévation quadrangulaire sur base carrée, ce qui est une "redondance matérielle", une critallisation matérielle, donc une densification, un joug matériel.

D'emblée, on voit le déséquilibre clivant, et le privilège symbiotique d'un monde aux dépens de l'autre.



Voici un schéma que j'ai réalisé:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Concrètement, le point de vue A, dans la négation de lui-même (refus de la vie), devient symbiotique à l'extrême (attachement à la vie), et se crée donc une dépendance intégrale à la vie, dans le refus complet de la reconnaissance de cette dépendance ( = perversion narcissique extrême = vampirisme narcissique).

Le refus de la reconnaissance de cette dépendance prédatrice extrême, est protégé par l'illusion de la complétude de A suite à son refoulement de lui-même.

En effet, le clivage crée des sommets supplémentaires, mais apparents, car le clivage n'est pas une vraie séparation.

Or, dans son monde clivé, "non-A" est associé à Faux B et Faux C en tant que sommets apparents, et l'illusion triangulaire suggère alors que le point de vue A est complet, et intègre à lui B et C, alors que ce n'est qu'une illusion symbiotique, confusionnelle, produite par le clivage.


Les double flèches oranges latérales montrent les vecteurs des miroirs narcissiques interférants créés par le clivage, sur base des faux sommets.

A, en mirage narcissique dans le reflet de B etC, forcément factice puisqu'il s'agit de Faux B et Faux C, se considère, se voit, et se croit véritablement complet et légitime dans sa position, alors que ce n'est qu'une illusion.

Il considère donc aussi que sa prédation est justifiée ainsi que le privilège existentiel qui va avec. De ce fait, il croit être l'oeil d'Horus, il croit centraliser les points de vue, et cela est conforté par le fait que les êtres régressifs, vampiriques, ont accès par effondrement karmique à toutes les entrées du système (voir un autre article écrit à ce sujet, mais dont j'ai oublié l'emplacement... je vais le rechercher).

Cette illusion de centraliser les trois points de vue associée à l'accès adultère à tous les vecteurs karmiques du système, crée le mirage d'un faux oeil d'Horus, qui "voit tout", mais dans l'illusion narcissique seulement. Cela peut même aller jusqu'à créer un mirage initiatique intégral, avec une croyance totale à légitimité, à l'authenticité de la position "initiatique" narcissiquement occupée.

Le décentrage pyramidal de cet oeil est par ailleurs un symptôme évident du déséquilibre de "vision" engendrée par le clivage des points de vue, et témoigne donc de la fausseté de cet oeil illusoirement fédérateur.


Le clivage crée donc deux faux sommets dans le monde prédateur, qui vont asseoir l'illusion de la légitimité de A (non-A), et deux autres faux sommets dans le monde prédaté, qui vont y constituer le levier narcissique de la prédation.


En effet, clivés de A, les points de vue B et C perdent eux-mêmes leur authenticité, devenant non-B et non-C, dans un monde conditionné par l'attachement à la vie.

Des vecteurs-miroirs narcissiques (flèches oranges) sont créés entre les points de vue désauthentifiés, et leur image narcissique créée par le clivage, les faux sommets B' et C'.

Cette résonance narcissique redondante, engendrée par les faux sommets B' et C' créent l'expérience de la dualité des points de vue B et C autour d'un clivage secondaire transversal.


En effet, chaque point de vue nié se contemplant narcissiquement dans son miroir factice, y perd sa faculté de rencontrer l'autre point de vue.

Ces deux points de vue désauthentifiés, narcissisés, entrent donc en confrontation l'un par rapport à l'autre.

Et cette confrontation autour d'un clivage narcissique interne au monde prédaté (double flèche rouge horizontale), est le drain vampirique qui permet de nourrir le monde prédateur du clivage primaire (flèche rouge ascendante).

Sur l'image en début d'article, on constate la segmentation dualiste sous forme de briques qui, malgré les apparences, ne construisent pas un édifice harmonieux, libérateur, mais bien les murs de la prison dualiste, dans le monde prédaté, par l'entremise de la pression hiérarchique de l'utilitarisme, les niveaux de briques représentant le clivage hiérachique, écho du clivage vertical primaire des points de vue, et les délimitations horizontales des briques représentant le clivage secondaire transversal entre les individus de même "rang".

Et le fait est que ce système "fonctionne", certes dans la souffrance, dans le clivage, dans l'illusion narcissique, la dysharmonie collective déresponsabilisée. Mais ça "tient la route", hors de toute éthique cependant, et certainement assez longtemps.

Mais ce système ne peut pas se confronter à l'éternité, qui réclame l'authenticité. Et donc il reste temporel ("seculorum"), existentiellement limité, et même s'il peut durer, il ne peut pas échapper à sa fin.




Voici un autre schéma:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


On y voit la conscience intégratrice "D", véritablement centrale, qui à partir du monde prédaté, résorbe le clivage narcissique des trois points de vue, selon les deux fractures. Dès lors, "D" "couvre" effectivement l'édifice collectif qui jusqu'alors, était découvert, en dépit d'un mirage de couverture narcissique par "non-A".

"D" constitue véritablement l'Oeil d'Horus, et à cet égard doit avoir passé l'initiation Hathor, de la "demeure d'Horus", de façon à intégrer la base carrée pour y élever la projection triangulaire de l'Antahkarana, dans l'unification des points de vue rectifiés.

Alors que le clivage narcissique, lui, exclut la base carrée, puisqu'elle est refoulée au-delà du clivage de A. Ce qui produit une réalité où la Féminité n'est pas reconnue en tant que Personne, mais strictement fonctionnalisée, utilitaristement réduite à être une ressource énergétique du système vampirique, avec la complicité inconsciente de la Masculinité.

De ce fait, une pyramide unifiée et de base carrée, avec un oeil au centre, représente une vision juste, non clivée. Ce n'est que lorsque le clivage narcissique est montré, comme dans la première image de cet article, qu'il y a référence à la manipulation prédatrice de l'Humanité.

Un simple triangle unifié, en deux dimensions, avec un oeil au centre, ne permet pas de savoir à quoi on a affaire précisément, et cela peut faire aussi bien référence à une vision intégratrice, qu'à une vision clivée.

Les miroirs narcissiques latéraux (double flèches oranges) disparaissent, car les 4 faux sommets (Faux B, Faux C, B' et C') vont disparaître avec la résorption du clivage. Et de ce fait, il n'y aura plus que trois sommets authentiques en lien direct les uns avec les autres, et donc sans illusion, sans possibilité de miroir, ne pouvant pas se refléter narcissiquement les uns dans les autres.

Les trois flux psychiques (les trois points de vue existentiels) harmonisés dans l'Antahkarana (on y voit d'ailleurs, sous une autre forme, l'élévation triangulaire sur base carrée):

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


D'autres éléments viendront assurément s'ajouter très vite à cette première et succinte analyse.


Amitié,

steph




On comprend bien que le système de clivage hiérarchique constitué par les briques en desssous du clivage principal, représente le réseau de drainage de l'énergie psychique humaine.

Il va sans dire que les "briques" les plus basses supportent la pression existentielle la plus forte de l'exacerbation matérielle dans la densité! Et naturellement, ce réseau de drainage a trouvé en l'argent, càd la monnaie, son véhicule d'action privillégié. C'est pourquoi ce symbole apparaît sur un billet de banque!

On peut aussi comprendre que si, au niveau du triangle supérieur clivé, débarrassé du poids de la densité (puisqu'en 2 dimensions seulement), il n'y a pas de briques, donc pas de hiérarchie, c'est parce que ceux qui résident à ce niveau constituent une "pairie" autoproclamée.

Un ensemble d'individus qui s'estiment réciproquement "égaux" entre eux, en tant que "pairs", et ce comparativement à ceux qui n'en font pas partie, et qui dès lors, ne sont pas des "pairs", mais des "autres", des "moindres".

L'élitisme s'établit sur cette base clivante. Il faut noter que si le clivage principal disparaîssait, l'artificialité de cette prétendue "pairie" serait immédiatement démystifiée et son peudo-lien d'équivalence disparaîtrait dans la foulée, menant à une implosion/explosion de ce groupe élitiste, ayant perdu sa référence d'élitisme, justement!

Certes, la véritable spiritualité s'établit "aussi" dans une égalité, mais cette égalité ne constitue JAMAIS une pairie clivante, prétentieuse! C'est l'égalité corpusculaire absolue qui rend l'Esprit égal à toute subjectivité qu'elle que soit son niveau! Et donc, une telle équivalence corpusculaire ne reconnaît aucune "pairie" ni aucun clivage particulier au sein de la subjectivité! L'égalité spirituelle véritable perçoit les véritables Séparations dialectiques entre les subjectivités, mais jamais aucun clivage, comme l'élitisme, qui n'est qu'une fausse séparation arbitraire!

L'égalité spirituelle se réfère donc à l'oeil au centre de la pyramide non tronquée, qui symbolise les trois points de vue de conscience réellement unifiés, et non pas artificiellement "unis" par clivage comme dans le cas de l'oeil au centre d'un triangle clivé, en 2D, tout au desssus, comme parasite suffisant et vain de tout ce qui est en dessous!


Amitié,

steph


Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4318
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Sam 13 Avr 2013, 02:22



Bonjour à toutes et tous,


à l'origine, l'ouverture au libre-arbitre de la dualité n'était pas conçue pour privillégier et amener un degré de clivage intrapsychique tel que nous l'expérimentons aujourd'hui sur ce plan de réalité.

Certes, l'ouverture permettait un "effondrement" tel que celui qui s'est produit, mais e ntant qu'effet secondaire, certainement ni indispensable, ni inévitable! Mais possible.

Au départ, l'ouverture dualiste s'est faite sur base d'un ensemble de vecteurs de clivage, on va dire, constituant le "karma naturel", dont j'ai déjà parlé à plusieurs reprises. Il est en effet impossible de (Pro)Créer sans refoulement! La ProCréation est l'Art conscient et maîtrisé du refoulement identitaire. Et donc le clivage intrapsychique qui est instauré est paramétré pour permettre un choix existentiel sans que pour autant l'expérience dualiste ne s'effondre dans une vanité régressive!

Ce clivage intrapsychique maîtrisé selon un ensemble de vecteurs cohérent est le karma naturel. Il est prévu pour mener "rapidement" (sans "gesticulations") au vortex harmonique de la séquence de désentrelacement causal.

Le karma naturel est donc l'entrelacement causal naturel des Couples Sacrés immatures à l'origine des temps dualistes, apparents.

Cependant, en tant qu'effet secondaire très possible, bien que pas inévitable du tout, un effondrement s'est produit au sein du collectif humain au moment de l'acquisition mentale, qui correspond précisément à l'ouverture au libre-arbitre de la dualité!

Cet effondrement ne correspond pas à un choix existentiel régressif, mais en fait à une spéculation visant à créer une condition régressive permettant déviter le choix existentiel lui-même, et donc de court-circuiter le karma naturel en l'entrelaçant dans un système de karmique exacerbé, spéculé, régressif!

Cet effondrement correspond donc à la "césure" du clivage atlante, par lequel la spéculation mentale a conduit une partie de l'Humanité à s'arroger arbitrairement une condition existentielle privillégiée aux détriments de tous les autres.

Pour ce faire, il leur a fallu se délester de leur dynamique spirituelle, ce qui, pratiquement, les a tués. Dans leur nature virale, ils sont donc déjà morts, de la "mort morbide sans lendemain", mais ils sont "vivants" tant qu'ils peuvent se faire prendre en charge par le colledctif parasité, qui est lui moribond, mais vivant quand même!

Depuis ce clivage, le temps vrai ne passe plus pour l'Humanité! La mouvance formelle simule un teemps qui passe, mais vu de l'extérieur, l'Humanité n'est pas un Etre en expansion continue, ce qui est le critére d'un Etre vivant! Elle est plutôt un Etre en "gesticulations internes", avec des poussées diverses à droite et à gauche, mais qui régressent, et ne donnent jamais lieu à une véritable expansion globale, circulaire, cohérente.

Un gros paquet avec un Etre qui gigote, dans une farandole de mouvements vains et stériles, prisonnier à l'intérieur de lui-même!

Le temps dualiste procède donc par ce que j'ai appelé des "boucles de rappel" qui, selon le point de vue du temps vrai, sont des aller-retour stériles ancrés sur le point de clivage.

Concrètement, nous vivons donc dans un faux présent contaminé par un clivage intrapsychique qui nous emprisonne dans le passé, où nous continuons encore et encore à pourvoir de notre énergie psychique, l'existence d'une "réalité" parasite!


Certes, le clivage intrapsychique mis en place dans le karma naturel induit aussi une confusion entre présent et passé, mais elle n'est pas destinée à pardurer, ni donc à empêcher strictement toute possibilité d'émancipation! La différence entre le karma naturel et le karma spéculé, est que le premier est un procédé didactique ciblant véritablement l'émancipation de l'Etre, alors que le second est exacerbé de façon à brouiller le plus possible cet aspect didactique, de sorte d'empêcher véritablement la libération de l'Etre!


Le procédé de l'"élite" parasite est et sera toujours d'embrouiller la conscience humaine immature par le jeu des miroirs de la dualité! A savoir une subtile confusion orchestrée entre les vraies polarités dialectiques, et de fausses polarités dualistes! Cette spéculation sert à adultérer l'éthique universelle, de sorte que le jugement moral paraisse pertinent, alors qu'il n'est qu'arbitraire!

Déforcés par leur propre toute-puissance foetale refoulée, les Personnes humaines se laissent facilement conditionner, que ce soit en spéculation, ou en contre-spéculation.


En fait, tant que nous donnons de l'énergie psychique au système dualiste exacerbé, comme par exemple dans le jugement moral, la révolte, et toute forme de sentiments et/ou d'actions narcissiques, nous offrons notre soutien au virus psychique.

Pourtant, sans ce soutien, il disparaîtrait irrémédiablement selon l'illusion vitale que constitue sa nature en réalité!

Le problème, c'est que pour arrêter d'offrir de l'énergie psychique au virus psychique qui nous la rançonne, il s'agit de pouvoir investir notre énergie psychique dans "quelque chose" qui échappe totalement à la dualité exacerbée, et si possible même, à la dualité "tout court".


Or, il y a seulement une "chose" qui échappe totalement à la dualité, et c'est le grand mouvement strictement positif de la Vraie Vie, de la Puissance Vitale, qui s'exprime dans la dynamique Sacrée, et donc par et au travers du Couple Sacré.

C'est donc par la réintégration de la conscience de la complémentarité, sur le chemin du karma naturel, menant au Couple Sacré, que l'on peut obtenir un ancrage psychique véritablement décontaminant du travestissement dualiste et des éventuels systèmes parasites psychiques qui s'y cachent!


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4318
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Ven 19 Avr 2013, 20:17



Bonjour à toutes et tous,


il n'est jamais pertinent, légitime, d'accepter de prêter serment de silence, de secret, même et surtout dans un contexte spirituel!

Car la Parole ne peut pas être conditionnée! Car le Verbe ne peux pas être inféodé à de sconsidérations narcissiques!

Non seulement donc, il est imprtinent de prêter serment de silence, mais il est tout aussi impertinent, d'un point de vue éthique, d'imposer ou de réclamer un tel serment de la la part d'autrui.

Il s'agit de considérer que si une information implique le silence ain de l'obtnir, alors c'est qu'elle n'a en réalité aucun intérérêt, et que dans tous les cas, le prix à payer n'est pas admissible!

Quel que soit le contexte, un serment de silence autour d'une information engendre ou rejoint un secret, et donc un clivage narcissique, quoi qu'il en soit! C'est donc inévitablement une adhésion à un complot de toute façon! Un clivage en tant que distinction narcissique arbitraire, créant inévitablement une ségrégation en pratique.


J'ai cru longtemps que le secret pouvait avoir une vertu spirituelle, en ce qu'il peut permettre de "respecter et ne pas scandaliser les enfants spirituels", trop peu évolués pour entendre certaines vérités.

Mais c'est aussi une illusion narcissique!

Dans une société donnée, le scandale dépend des refoulements intrapsychiques! Ainsi, la vue de la nudité adulte et de la sexualité ne peuvent scandaliser des enfants que si ces éléments font l'objet d'un tabou culturel général, en tant que refoulement intrapsychique de ces aspects.

Dans une culture où ces éléments ne font l'objet d'aucun tabou, et donc d'aucun refoulement intrapsychique particulier, ces aspects sont perçus de façon naturelle, non perturbante, par les enfants, et par la société d'une façon générale! Et je fais allusion à aucun exhibitionniseme non plus, forcément réfoulé et refoulant!

Quoiqu'il en soit, ce qui crée les conditions d'une scandalisation, c'est le secret, le refoulement, le clivage, le complot!

Dans une confiugration intrapsychique sans secret, il ne peux pas y avoir de scandale!


Donc, non, il n'est pas utile de privillégier le secret, pour "protéger" les autres d'un éventuel scandale! Car c'est précisément le secret qui engendre les conditions d'une scandalisation! C'est donc toujours un contrôle narcissique qui crée les conditions de sa propre perpétuation!


En fait, il est inutile, et même adultère, de prôner le secret en matière de spiritualité! Le secret initiatique est une forme d'illusion! L'initiation n'a pas à être secrête, ni cachée! Elle doit seulement être humble et naturellement discrète!


Car qu'on pense à ceci: ce qu'on cache de façon exacerbée a autant d'attrait spectaculaire que ce qu'on montre ostensiblement, par exhibittionnisme! Le secret est donc une forme dualisée de l'exhibittionnisme, tout simplement! Le secret procède du sensationnalisme, lui aussi!


L'initiation doit donc être accueillie avec simplicité, mais sans occultation non plus, car toute accultation engendre ou renforce le clivage intrapsychique, et donc renforce les conditions de la scandalisation!

Toutes les vois fondées sur un quelconque secret initiatique sont donc adultères, e nce qu'elle utilisent le contrôle d'un clivage, d'un refoulement psychique, pour perpétuer une illusion narcissique en faisant croire à une progression narcissique, alors qu'il y a au pire régression narcissique!

L'initiation est d'ailleurs conduite par une vérité intérieure à la Personne dans son rapport intime avec TOUT le collectif, et à cet égard, aucun groupe, aucun pseuo-maître ne peut remplacer le processus intérieur naturel, autrement que dans un porcessus artificiel, illusoire, et probablement pervers et régressif.


Si je devais donner un conseil à mes Frères et Soeurs en Humanité, ce serait: ne prêtez jamais serment de silence à qui que ce soit! Refusez toujours de garder un secret! Il n'y a jamais rien de pertinent, de légitime, dans de tels traffics relationnels! Ce sont des procédés d'asservissement narcissique, fondés sur le reconnaissance mutuelle de même clivages en tant que distinctions arbitraires entre les uns et les autres!

Et ce n'est pas la divulgation du secret qui crée le scandale! C'est le secret lui-même qui crée le scandale, et lorsque l'illusion du clivage arbitraire, autour du secret, est démystifiée par la vérité, alors le scandale du secret éclate à la conscience. Mais il est vain d'accuser la vérité, qui n'est que naturelle en somme! C'est le secret, qui est le scandale en lui-même!


L'être humain a du s'éloigner de la référence existentielle de son Père, et donc de Dieu, afin d'intégrer sa référence existentielle en propre.

Mais s'éloigner ne signifie pas occulter au point d'en faire un secret! S'éloigner, c'est relatriviser, remettre en question, ouvrir, pour intégrer en vérité personnelle!

Oublier totalement les références, ce n'est pas ce qui va permettre de mieux intégrer...

Oui, il faut s'oublier soi, narcissiquement, au moment de s'incarner... de façon à réinitialiser le potentiel narcissque! Mais justement, cet oubli de soi est fait pour se souvenir: ce n'est pas un oubli destiné à devenir un secret, mais au contraire, une vérité lumineuse! Celui qui s'oublie narcissiquement se retrouvera véirtablement, car il n'a rien occulté, sauf la relativité du narcissisme interférant! De ce fait, la Connaissance de l'Etre ne constituera pas pour lui un secret: il la retrouvera naturellement, spontanément, facilement!


Donc, jamais la spiritualité véritable ne réclame, n'implique le moindre secret. Si secret il y a, c'est forcément pour des raisons narcissiques adultères, quellques soients les justifications apparentes, parfois très convaincantes, qui peuvent être données!


Rester libre, c'est rester libre de Parole! Et rester libre de Parole, implique de n'adhérer à aucun secret, sous aucune forme!


Le mot Parole est ici pris au sens le plus large! Par exemple, celui qui vibre extatiquement, en synchonisation planétaire, exprime la Parole à et avec la Terre...


Amitié,

steph

Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4318
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Ven 19 Avr 2013, 22:40



Il y a quelque chose de fondamentalement psychotique dans le secret. L'Oeuvre de Création n'a pas été réalisée dans, par, ou pour le secret.
Revenir en haut Aller en bas
Didieu

avatar

Masculin
Cancer Serpent
Nombre de messages : 22
Date de naissance : 24/06/1977
Age : 41
Localisation : Sud France
Date d'inscription : 17/12/2012

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Mar 23 Avr 2013, 18:36

Nous évoluons encore à travers l’octave de la planète « Taire/T’erres » où l’herméticité du secret élitiste est proportionnelle à la non émancipation/authentification Collective…

Au-delà de toute dualité, la parole Sacrée se doit bien de s’affirmer, renvoyer naturellement cet obscurantisme déguisé en progressisme, à ses tromperies. Jusqu’à quel point la nature humaine peut-elle être altérée par la stratégie du secret et l’inversion des valeurs, de l’éthique… ?
Revenir en haut Aller en bas
Orca Dream

avatar

Féminin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 25
Date de naissance : 16/11/1979
Age : 38
Localisation : Sud
Loisirs : Co-naitre
Date d'inscription : 16/01/2013

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Mar 23 Avr 2013, 18:52

Citation :
J'ai cru longtemps que le secret pouvait avoir une vertu spirituelle, en ce qu'il peut permettre de "respecter et ne pas scandaliser les enfants spirituels", trop peu évolués pour entendre certaines vérités.

C'est justement la question que je me posais il y a peu de temps sur les textes de la tradition hermétiste, dont on associe la nécessité à cette sentence présumée du Christ: "ne pas donner de perles aux pourceaux"...

Je n'ai pas encore résolu fermement dans quel sens pencher
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4318
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Dim 28 Avr 2013, 15:54

Je suis aussi resté longtemps sans savoir dans quel sens pencher, Orca Dream. Mais j'ai fini par comprendre que ce n'est pas l'occultation de la vérité dont a besoin l'être pour recevoir le choix existentiel, mais seulement de l'ouverture au libre-arbitre, qui rend l'option de la vérité apparemment égale, similaire, aux options chimériques, à propos de la Nature de l'Etre.

Ce qui est important, dans l'immaturité humaine, c'est le fait de disposer du choix existentiel, qui permet l'authentification eventuelle d'un choix émancipatoire. Et donc, ce qui importe est que les options de ce choix soient présentées sur un pied d'égalité, grâce à l'ouverture du libre-arbitre.

Mais par contre, occulter la vérité va plutôt enlever une option du choix, qui sera alors réduit, et dont la faculté d'authentification sera alors tronquée!



Dans tous les cas, des processus de protection existent naturellement, d'un point de vue personnel et collectif. Soit que la Personne rejètera avec véhémance ce qui risque de lui causer un préjudice particulier, soit que le collectif harmonique fera en sorte de la préserver d'une rencontre trop précoce avec certains aspects de la vérité, si toutefois la Personne est déjà d'un niveau permettant l'intégration dans un tel cadre harmonique.

Par exemple, dans mon cas, il y a de nombreuses informations qui m'ont été livrées juste après que je les aie développées par moi-même, pour servir de confirmation à ma synthétisation personnelle. Il vallait mieux que je ne sois pas en rapport avec ces informations avant de les développer par moi-même, de sorte de pouvoir au final témoigner d'une synthèse authentiquement personnelle. Mais c'est un cas particulier, dans un contexte où le choix existentiel est depuis longtemps affirmé, bien que toujours confrontable. Je ne suis plus tout-à-fait dans le libre-arbitre, bien qu'il ne soit pas encore absolument relativisé.


Donc, je ne pense vraiment pas qu'il soit opportun d'occulter la Connaissance! Cela perpétue le clivage du refoulement originel inutilement! Car si le refoulement est inévitable, il ne doit pas forcément durer. Il est même préférable qu'il dure le moins possible! Les instances véritablement supérieures de la Création ne réclament ni ne réalisent eux-mêmes la moindre occultation de la Connaissance. Cette occultation est mise en oeuvre par la partie régressive de l'Humanité, prisonnière de son initiation illusoire dans les plans intermédiaires, au niveau du karma spéculé, entre autres.

Car précisément, occulter la Connaissance ôte une option fondamentale du choix. Et sans possibilité de choix, pas d'authentification possible, et donc pas d'émancipation possible, ce qui est souhaité par l'élite vampirique, qu'elle soit ou non dans le déni de sa condition symbiotique extrême!

De ce fait, occulter la Connaissance ne peut conduire qu'à une perpétuation du refoulement, et donc du clivage intrapsychique, qui on le sait, protège l'élitisme symbiotique.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Orca Dream

avatar

Féminin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 25
Date de naissance : 16/11/1979
Age : 38
Localisation : Sud
Loisirs : Co-naitre
Date d'inscription : 16/01/2013

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Dim 28 Avr 2013, 21:59

Et donc effectivement, si je te suis, il n'est aucunement besoin de chercher à 'protéger' Autrui ni de lui-même ni de "l'information" puisque chacun s'étalonne de lui-même naturellement et élabore ses propres stratégies soit pour se prémunir, soit pour s'immuniser...

Et donc celui qui prétendrait le contraire ne ferait que chercher à se protéger lui-même ou dieu sait quoi d'autre, en introduisant ce clivage supplémentaire...

C'est cohérent ce que tu dis Stephane. En puis, c'est plus... léger oui d'envisager une certaine transparence du moins à ce niveau.

Tout est tellement confusionnant (et sciemment entretenu) par ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Didieu

avatar

Masculin
Cancer Serpent
Nombre de messages : 22
Date de naissance : 24/06/1977
Age : 41
Localisation : Sud France
Date d'inscription : 17/12/2012

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Lun 29 Avr 2013, 00:39

D’ailleurs, évoluons-nous encore dans les conditions réelles du libre arbitre… ?
Compte tenu du sponsoring despotique du satanisme déguisé en libre arbitre (théorie du genre, darwinisme, falsification de l’Histoire, inversion des valeurs, propagande standardisée, fausses démocraties…); l’être humain semble inséré dans « un unilatéral arbitre » et non un libre arbitre…

Tout choix authentique parait non identifiable/inaccessible !!
Par exemple, celui qui vote dans notre fausse démocratie n’est pas libre (même s’il reste persuadé du contraire) puisque les règles du jeu sont totalement maquillées et corrompues.

On dirait que seul celui qui est « né en cohérence de phase » est en mesure de ne pas être dupé par ce paradigme radicalisé et peut finalement sauvegarder une onde méta, une connexion au dessein intelligent…

Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4318
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Lun 29 Avr 2013, 01:51

Ceci dit, il y a un aspect problématique, qui est que la réaction d'une Personne immature ou régressive à l'énoncé de la vérité, que ce soit une protection naturelle ou pervertie, peut être véhémente, et donc éventuellement violente, et agressive!

Ainsi, Jésus disait à ses disciples, selon l'Evangile de Mathieu, je pense, de ne pas parler de "ces choses" en dehors de leur groupe sous peine de se faire étriper!

L'idée ici n'est pas tant d'occulter la vérité sur la Nature de l'Etre, que de simplement ne pas l'agiter ostentatoirement sous le nez de ceux que cela risque visiblement mettre hors d'eux-mêmes!

Ainsi, j'écris dans une sous-section d'un forum spiritualiste quelque part sur la toile, et ne compte pas faire éditer ces écrits, sauf si manifestement le collectif réclame une telle diffusion.

Et malgré cela, "on" veux régulièrement m'étriper! Disons qu'il y en a qui se retrouvent ici en dépit de leur position intérieure, ce qui ne peut finir que dans une forme de procès d'intention à mon égard: si celui qui écrit n'est pas valable, alors ce qu'il écrit ne l'est pas non plus (logique pervertie par moralisation), et on peut donc l'oublier!



En somme, la vérité peut parfaitement être proposée, mais jamais assénée! Elle doit rester dans le contexte du libre-arbitre une simple option du choix.


D'un autre côté, de telles réactions peuvent aussi dépendre de l'état général du paradigme, de son degré d'altération dualiste. Un effet de l'accroissement de la pression psychique sur la condition humaine, produit par le vampirisme de l'"élite régressive", par exemple.

Dans tous les cas, il y a un moment où la vérité DOIT être dite (mais pas forcément hurlée extérieurement!), intégralement. C'est lorsque l'Homme qui guide le Jaguar (et qui est donc né en cohérence de phase) est là.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4318
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Lun 29 Avr 2013, 03:51


Plus précisément, lorsque Jésus parlait de "ces choses" (à ne pas dire en dehors du groupe), il faisait selon moi surtout allusion aux expériences pratiques de la vie de l'Esprit, dont l'énoncé peut être bien plus confrontant pour quelqu'un de non préparé, que le simple exposé théorique de la Nature de l'Etre telle qu'elle est!

Ainsi en est-il de la possibilité d'avoir des contacts énergétiques à distance, éventuellement sexualisés, ce qui lui a fait dire (à Jésus) qu'un rapport omme celui-là entre un Homme et une Femme était comme un vrai rapport en fait (avec les mêmes implications confusionnelles, on va dire)!

Mais donc, ce qui est particulièrement confrontant est la description d'expériences pratiques en relation avec la vie de l'Esprit. Je ne me suis pas personnellement interdit d'y venir de temps à autre, mais finalement, le moins possible, sans exagérer la retenue non plus.

Je ne me focalise pas sur cet aspect des choses dans mes articles, mais je ne refuse pas d'y faire allusion à l'occasion. Ce que je répète ici cependant, est que la plupart des aspects que je développe dans cette section dialectique à propose de la Nature de l'Etre, m'ont été confirmés par des expériences pratiques sur le plan de la vie de l'Esprit, expériences assez complètes pour constituer des validations expérimentales de la synthèse théorique.


Amitié,

steph


Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4318
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Lun 29 Avr 2013, 14:45



En fait, tout le jeu de l'élite parasite est de faire croire que l'être humain a besoin de structuration car sans cela, rien ne fonctionnerait!

Et c'est vrai en quelque sorte tant que l'être humain reste piégé par le contrôle narcissique!

Ce qu'on ne veut pas qu'il découvre ou comprenne est que, sans contrôle narcissique, sasn structure imposée donc, la structuration harmonique s'affirme naturellement...

La structuration qu'on impose à l'être humain EST le contrôle narcissique en lui-même, et cette structuration est donc fondée sur le contrôle à tous les niveaux, et donc à un schéma globalement hiérarchique, dans lequel les valeurs relatives des Personnes ne sont pas équivalentes.

Dès qu'il y a structuration hiérarchique, il y a élitisme parasite! A savoir des éléments de structure qui justufuent leur présence par la nécessite du contrôle, et vivent alors en fait aux dépens des autres niveaux plus bas dans la hiérarchie. Le contrôle est en fait le drain vampririque, et la justification du contrôle, qui apparaît justifiée dans le cadre fonctionnel symbiotique, est en réalité purement arbitraire, et donc fondée le plus souvent sur une dérive morale, vicieusement inégalitaire.


Par le Lien Christique intérieur, une véritable structuration horizontale, harmonique, cohérente, égalitaire, naturelle et spontanée, est intégrée sans coercition. Elle existe bel et bien, mais tout est fait pour que l'être humain ne s'en rende pas compte!


En fait, exercer un pouvoir hiérarchique, c'est se prendre pour un Dieu, dans un délire de toute puissance foetale refoulée! Car la hiérarchisation symbiotique de "pouvoir" personnel est forcément verticale, donc axée sur la transcendance. Et donc, il y a prétention existentielle, vanité personnelle, à se situer ainsi quelque part sur l'axe de trancendance, qui est vertical!

Tout grade hiérarchique endossé afin de dsiposer d'un certain pouvoir sur d'autres Personnes humaines est donc le symptôme d'une toute-puissance foetale refoulée, produisant une dérive narcissique inflationniste (mégalo), à caractère parasitaire.

Dialectiquement parlant, tout "chef" est donc un parasite. Et la Personne de ce "chef" est donc parasitée (la Personne humaine n'est jamais elle-même un parasite, même si elle s'identitife intégralement à celui-ci!).


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Orca Dream

avatar

Féminin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 25
Date de naissance : 16/11/1979
Age : 38
Localisation : Sud
Loisirs : Co-naitre
Date d'inscription : 16/01/2013

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Mar 30 Avr 2013, 08:03

Citation :
Et malgré cela, "on" veux régulièrement m'étriper! Disons qu'il y en a qui se retrouvent ici en dépit de leur position intérieure, ce qui ne peut finir que dans une forme de procès d'intention à mon égard

On peut aussi légitimement penser que sans hasard ni surprise, s'il viennent y jeter un oeil même circonspect, c'est qu'ils ont quelque chose à y faire, hormis tirer à vue, hein :))
Une forme de perplexité interrogative à un niveau profond ?
Au final on peut supposer qu'il en restera toujours un petit quelque chose


Dernière édition par Orca Dream le Mar 30 Avr 2013, 10:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4318
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Mar 30 Avr 2013, 10:07



On peut le penser, mais pas aussi légitimement que cela, selon moi! En raison de la spéculation karmique, les événements qui se produisent n'ont pas (plus) forcément un caractère directement significatif, évolutif, didactique. Et même au contraire, il y en a une floppée qui sont essentiellement "agitateurs", tentant d'empêcher l'avènement de la structuration harmonique.


Amitié,

Steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4318
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Atlantide   Jeu 02 Mai 2013, 14:14

Il s'agit cependant de toujours considérer la conscience comme un principe foncièrement positif! Dans tous les cas! C'est ce qui fonde l'éthique universelle.

Le refoulement est une réduction de la conscience par clivage intrapsychique. Le refoulement est inévitable, et est encadré dès l'origine par le karma naturel, de sorte que la dualité puisse être légèrement traversée.

Mais entre les refoulement originel et l'ouverture au karma naturel, il y a le choix existentiel, "to be or not to be"! Un choix régressif ne confère en fait pas de connotation négative à la conscience, puisque c'est impossible! De plus, le choix régressif converge vers une finalité de réintégration en Soi, similaire à la finalité progressiste, mais pas identique en ce que le Soi n'est pas abordé de la même façon.

La finalité progressiste intègre le Soi en émancipation, et la finalité régressive intègre le Soi en repotentialisation de la phase identitaire, on va dire. Mais dans les deux cas, la finalité est bien le Soi.

Le problème de conscience se pose donc essentiellement au niveau des régressifs par perte de dynamique, purs spéculatifs qui se sont soustraits au choix!

En fait, avec la réception du mental, l'Humanité a reçu par la même occasion le choix existentiel (de permettre la libération du Fils, Le mental, ou pas!). La réception du mental est donc la réception du Fils.

Confronté à l'indétermination du choix existentiel, l'Humanité s'est naturellement vue contaminée par une peur, donc une spéculation, sur le choix existentiel, caractérisant une velléité toute puissante de s'emparer du choix, pour le posséder, et l'influencer narcissiquement.

Or, le choix est la liberté de l'Etre, et vouloir le posséder personnellement consiste à s'emprisonner soi-même... dans une spéculation vaniteuse et de plus en plus astreignante! C'est un peu comme vouloir tricher avec la vie et la mort!

Et c'est ce qu'a fait d'une façon paroxystique une partie de l'Humanité, qui s'est totalement clivée du reste par spéculation sur le choix existentiel, afin de court-circuiter ce choix par toute-puissance archaïque refoulée. La constitution d'un tel clivage a considérablement réduit le niveau de conscience général de l'Humanité incarnée dans son ensemble!

Les sépulcres blanchis sont donc les Personnes humaines qui tentent ou ont réussi à court-circuiter le choix existentiel en le remplaçant par une évaluation personnelle artificielle, autour d'un point de clivage intrapsychique, par toute-puissance archaïque: une évaluation morale!

La dérive morale se substitue donc artificiellement à l'éthique, de sorte de fonder la valorisation personnelle indépendamment du choix existentiel, court-circuité! Or, le choix n'a en réalité rien à voir avec la valorisation personnelle! La Personne n'a pas moins de valeur parce qu'elle se retrouverait sous le coup d'un choix existentiel régressif!

C'est une confusion de la dualité que de mélanger les aspects existentiels! La valeur humaine est absolument positive et inaliénable, même en cas de choix régressif, et même en cas de perte de dynamique par spéculation!

Mais la croyance spéculative en la toute-puissance moralisatrice à la peau dure!


On peut donc dire qu'une spéculation est toujours une peur, et qu'une peur est toujours le résultat d'une toute-puissance archaïque, illusoire, émanée d'un état de confusion primordial (="fœtal"). Pour mettre fin à la peur, il suffit d'abdiquer l'illusion spéculative qui est en fait une forme de toute-puissance...

La toute-puissance induit l'idée qu'on peut changer le court des choses unilatéralement, uni-personnellement, et cette idée engendre l'enjeu de la peur spéculative: vais-je y arriver ou pas? Et la peur spéculative engendre la spéculation toute puissante qui cherche à manipuler l'Etre, en s'appropriant le choix existentiel de façon adultère, et finalement, en s'y soustrayant!

Le choix, forcément régressif, sera donc imposé aux régressifs par perte de dynamique (spéculateurs), et c'est ce qui est appelé le "vomissement des tièdes".


Mais dans tous les cas, la valeur humaine personnelle est intouchable en réalité, et la vertu de la conscience toujours présente, strictement positive!

C'est pourquoi une "déflagration Christique" (cardiaque), pourra éveiller et réintégrer toutes les Personnes humaines, et toute la conscience ici présente. Mais chacun prendra place selon la Nature qu'il s'est choisie, par choix existentiel effectif, ou qu'on lui a imposée par défaut, et qu'il s'est quand même choisie au final! Car refuser le choix est une forme de choix, et l'action finale du Soi par rapport aux tièdes ne fait que le manifester!


Or donc lorsque la déflagration cardiaque aura lieu, chaque Personne et chaque être de ce monde sera investi par un écho réplicatif du corpuscule Christique, duquel aucune spéculation ne pourra se soustraire, même sur les plans intermédiaires qui ne constitueront aucune protection par rapport à cette propagation Christique!

Par l'entremise de la conscience Christique, le Saint-Esprit confrontera alors tout ce qui ne fait pas partie de la Nature de l'Etre telle qu'elle EST, ou du moins, tout ce qui en a perdu le potentiel! Sans jugement moral ni condamnation!


Amitié,

Steph



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Atlantide   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Atlantide
Revenir en haut 
Page 11 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» A la recherche de l'Atlantide (documentaire)
» L'Atlantide et le règne des géants
» Le mythe de l'Atlantide
» L'Atlantide
» Atlantide retrouvée ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: