ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?
 -oui
 -non
 -je ne sais pas
 -je n y ai pas réfléchi...
Voir les résultats
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?   Mer 31 Aoû 2011, 11:25

L’ADN communique dans l’univers









Article en allemand, paru dans RAUM und ZEIT 13.8.2005, de
Grazyna Fosar et Franz Bludorf, Berlin Traduction vers le français
Isabella Heim


Plus les chercheurs se penchent sur les mystères de la nature, plus
ils se posent de questions. Ils viennent de découvrir que notre ADN
possède une sorte de conscience et qu’elle peut même communiquer, et ses
prouesses sont telles qu’elles dépassent tout ce que l’homme a pu créer
par la technique.

Science et religion se rapprochent à nouveau, après des siècles de
fraternité ennemie. Dans sa 13ème encyclique, le Pape Jean-Paul II a
dit: « La foi et la raison sont les deux ailes, grâce auxquelles
l’esprit humain prend son essor et s’envole pour contempler la vérité ».
Il existe déjà diverses théories par lesquelles les sciences naturelles
et la conscience tentent de se réunir sous un seul toit. Nous voulons
présenter un certain nombre de points de vue allant dans ce sens.

L’une des théories les plus intéressantes est sans aucun doute la
nouvelle cosmologie de Matti Pitkänen, qui établit, pour la première
fois, un lien entre la physique et la conscience. Le physicien finnois a
postulé, il y a déjà quelques années, une brillante théorie sur la
manière dont l’univers était constitué, avec, à la base, une nouvelle
géométrie spatiale basée sur huit dimensions : la géo-métro-dynamique
topologique (TDG). Dans cette théorie compliquée, difficilement
compréhensible même pour les savants, les trous de vers (ou vermoulures)
jouent un rôle important. Les « vermoulures» ont été nommées ainsi pour
la première fois par le physicien John Wheeler. Il s’agit de
microscopiques canaux de connexion à travers l’hyper-espace, qui
apparaissent suite à des fluctuations et des variations du vide
quantique. Cet étrange nom est le résultat d’une blague de Wheeler, qui a
comparé ces structures à des trous faits par les vers dans une pomme.

La Théorie de Pitkänen est très provocante, parce que, pour la
première fois dans l’histoire des sciences, elle tente d’établir une
relation entre la physique et biologie, ce qui mène à une véritable
cosmologie du vivant.

La biologie moderne, spécialement la génétique, s’occupe depuis
longtemps de l’étude des molécules porteuses des gènes : l’ADN. Selon la
théorie de Pitknen, l’ADN ne sert pas seulement à produire des
protéines dans les cellules et de construire par cette voie le corps,
comme on l’avait découvert. Selon le chercheur, le long de cette grande
biomolécule, les vermoulures déjà mentionnées s’accolent et lui servent
de canaux de communication.

Par cette voie, Pitkänen arrive à une toute nouvelle vision de l’ADN,
dans laquelle des termes tels que conscience et perception s’intègrent
et font leur entrée dans la physique. Il écrit : « les champs
vermoulures magnétiques , qui sont greffés sur des membranes
espace-temps, qui contiennent de la bio matière courante, sont de bons
candidats pour l’explication physique du mécanisme de la perception.. Le
magnétisme des vermoulures pourrait même être considéré comme la
quintessence des systèmes vivants ».

Dans cette citation Pitkänen se réfère à l’hypothèse des mondes
parallèles, d’Everett et Wheeler, selon laquelle notre univers ne serait
qu’un univers parmi de nombreux autres univers, situés dans un
hyper-espace dimensions plus élevées. Ces univers singuliers dans
l’hyper-espace sont parfois également nommés feuilles (membranes)
espace-temps.

Si l’on développe la pensée de Pitkänen, cela veut dire que la
science est sur le chemin de prouver la relation que l’on soupçonne
d’exister depuis longtemps entre la gravitation et la conscience. Plus
précisément : la gravitation et la conscience forment des dipôles
opposés.

L’effet de l’ADN Fantôme

Une preuve sensationnelle pour la théorie de Pitkänen est basée sur
les travaux d’une équipe de chercheurs interdisciplinaires de l’Académie
de Sciences de Moscou, sous la direction du biologiste moléculaire et
biophysicien, Dr. Pjotr. P. Garjajev.

Garjajev et son collègue, le physicien quantique, le Dr. Vladimir
Poponin, ont fait une observation insolite en mesurant les vibrations
émises par des échantillons d’ADN.

Ils ont irradié un échantillon d’ADN avec la lumière laser, et ont
obtenu, sur un écran, un modèle typique d’ondes. S’ils enlevaient
l’échantillon d’ADN, ces ondes ne disparaissaient pas, comme on pouvait
s’y attendre, mais persistaient, sous forme de structure régulière,
comme s’il y avait toujours un échantillon matériel. Comme l’ont
démontré des expériences contrôles, ces ondes devaient provenir, sans
aucun doute, de l’ADN qui n’était plus présent ! Une expérience à vide,
c’est-à-dire sans échantillon, ne donnait qu’une courbe d’ondes
aléatoires. L’effet était reproduisible à volonté, et on l’appelle,
aujourd’hui, l’effet ADN Fantôme.

L’explication scientifique de ce phénomène est que l’ADN lui-même
semble produire des ondes dans le vide (vacuum), à travers lequel une
vermoulure magnétisée se produit, induite par la présence de matière
vivante, qui peut persister, selon les cas, plusieurs mois – c’est ce
que les recherches de Garjajev et de son collègue ont démontré.

Au début des années soixante, le biologiste britannique Rupert
Sheldrake, de l’université de Cambridge a établi sa fameuse théorie sur
les champs morphogénétiques. Chaque être humain, de même que chaque être
vivant, laisse une trace invisible de son existence. Pour la première
fois, Pjotr Garjajev a pu rendre visible cette trace dans un
laboratoire.

La question est la suivante : à quoi sert cette trace ? Avec qui ou
avec quoi « chuchotent» nos gènes ? Comment communique l’ADN, et dans
quel but le fait-il ?

Le plus surprenant est que tous les résultats indiquent que l’ADN
n’est soumis à aucune limitation, en ce qui touche à sa faculté de
communication.

Hyper communication

D’après la théorie de Pitkänen, cette communication ne se fait pas de
manière classique, mais à travers les vermoulures magnétisées,
c’est-à-dire hors de l’espace-temps, soit à travers les dimensions plus
élevées de l’hyper-espace. On parle de ce fait d’hyper communication.

Cette hyper communication ne paraît pas avoir un but limité ou
particulier : elle représente un point d’intersection vers ou dans un
réseau ouvert – un réseau de conscience ou réseau du vivant.

Comme dans l’internet, l’ADN peut :

• Introduire ses propres données dans ce réseau

• Extraire des données de ce réseau

• Établir un contact direct avec d’autres participants de ce réseau.

On peut dire, d’une certaine façon, que l’ADN possède sa propre «
page internet », qu’il peut « surfer » et qu’il peut « chatter » avec
d’autres participants. Ce qui est plus incroyable encore, l’ADN n’est
pas limité à sa propre espèce, comme on pourrait peut-être le croire.
L’information génétique d’êtres différents peuvent également « échanger »
entre eux
(entre différentes formes de vie). L’hyper communication devient donc la
première interface à travers laquelle les formes d’intelligence les
plus variées sont unies, dans l’univers, entre elles.

Une autre application très importante de l’hyper communication est
représentée par la conscience de groupe, soit la possibilité, pour des
groupes d’individus ou d’animaux, de pouvoir agir de manière
coordonnées, comme un ensemble. Mais, comme le montrent les essais, la
portée de l’hyper communication est encore plus vaste.

Les conséquences, concernant la compréhension du processus d’apprentissage chez l’humain, sont immenses.

Notre corps humain est constitué par des cellules, et chacune d’elles
contient une molécule d’ADN. Nous savons à présent que par cette voie,
des milliard d’antennes de communications sont constamment en action.
Notre conscience, apparemment, ne s’en est pas rendue compte, à ce jour.
Ou peut-être si ?

Au cours de l’histoire, il y a toujours eu quelques individus
spéciaux qui ont fait évoluer l’humanité, par des idées
révolutionnaires, scientifiques ou culturelles. Mais personne ne s’est
sérieusement posé la question de la manière dont ceci était possible.
(sauf pour Einstein, dont le cerveau a été découpé en tranches et
étudié, et où l’on a découvert une part de glie plus élevée que la
normale, ce qui est intéressant au vu des nouvelles découvertes sur la
fonction des cellules gliales, n.d.t.)

On a parlé de créativité, donc de la faculté à penser de manière
nouvelle et différente, de créer des réalités virtuelles qui ont pu être
appliquées dans la réalité. Mais l’étincelle, l’inspiration, la
découverte en elle-même, n’ont jamais été expliquées, n’étaient jamais
le résultat d’une pensée logique et rationnelle. Toujours, il semblait
qu’elle se présentait soudainement, comme une évidence, venue de nulle
part.

Est-ce qu’une telle information pourrait procéder à travers les
canaux d’hyper communication de l’ADN ? Et si oui, d’où vient telle?
Est-ce qu’une telle hypothèse peut être prouvée ? Cette dernière
question est la plus difficile.

La science exige, comme preuve, la répétitivité d’une expérience,
dans des conditions contrôlées d’un laboratoire. Peut on provoquer la
créativité ou l’inspiration en laboratoire, et générer dans un être
humain un savoir jusque-là inconnu et inédit ?

Cette question pose un véritable défi, mais elle peut aussi être
abordée, par des méthodes scientifiques actuelles, du moins
partiellement.

Notre corps ne peut pas seulement générer de la lumière, sous forme
de bio photons, mais il est également en mesure d’extraire de la lumière
de l’environnement. Il peut même stocker cette lumière, notamment dans
l’ADN, qui est également le plus impliqué dans la radiation bio
photonique.

Par sa forme caractéristique de doublé hélice, l’ADN est une antenne
électromagnétique idéale. D’une part, il est allongé, et par là une
antenne droite qui peut très bien capter les impulsions électriques.
D’autre part, il est également circulaire (vu d’en haut) et par là, il
est aussi une excellente antenne magnétique.

Que se passe-t-il au niveau de l’énergie électromagnétique captée par
l’ADN ? Elle est tout simplement stockée, par le fait que la
biomolécule géante se met à vibrer, par résonnance. Ce système, en
physique, s’appelle un oscillateur harmonique.

Un tel oscillateur rend également l’énergie qu’il a stockée, au bout
d’un certain temps, ce qui peut être observé en chambre noire, et le
temps nécessaire pour ce processus est une mesure pour sa faculté de
stockage énergétique. Les physiciens appellent cela la capacité (mesure)
de résonance.

On a découvert que la résonance de l’ADN est nettement plus élevée
que dans les systèmes d’oscillateurs techniques des laboratoires de
physique. Ce qui signifie que les pertes d’oscillation sont minimes.
Cette découverte corrobore ce qu’on suspectait depuis longtemps : l’ADN
est un supraconducteur organique, qui plus est, travaille à température
du corps ! La science a encore beaucoup à apprendre de la nature…

Chaque être humain porte donc dans chaque cellule de son corps une «
mécanique » technique surpuissante : un micro chip avec trois gigabits
de capacité de stockage, qui extrait des information électromagnétiques
de son entourage, qui stocke cette information et qui peut également la
retransmettre, possiblement modifiée.

Les données techniques de l’ADN en tant qu’antenne oscillatoire sont
rapidement établies. Nous savons que la molécule d’ADN fait environ deux
mètres, étendue, ce qui veut dire qu’elle a une fréquence propre de 150
Mégahertz. Encore un chiffre intéressant, car cette fréquence est
insérée dans la bande spectrale des micro ondes, des télécommunications
et du radar. Nous utilisons donc la même bande fréquence à des buts de
repérage et de communication. Simple hasard ?

La déduction s’impose : les ondes mobiles de télécommunications
peuvent influencer directement notre ADN. L’ADN peut également stocker
toutes les ondes harmoniques de 150 Mégahertz, donc également la lumière
visible. La 22. octave de 150 Mégahertz se situe exactement dans ce
domaine. La couleur de cette émanation de lumière, d’ailleurs, est le
bleu. Est-ce un hasard que la réfraction de la lumière du soleil, par la
Terre, fait que, depuis l’espace, elle apparaît comme la planète bleue,
et que le ciel apparaît bleu ?

L’ADN Micro chip

Tandis que l’équipe de Pjotr Garjajev étudiait surtout l’aspect
software de l’ADN, Dr. Ehud Shapiro et son équipe, du Weizmann Institute
of Science à Rehovot, en Israel, se penchait sur les questions du
hardware qui va avec. Leur travail est un autre pas important pour la
compréhension du bio ordinateur ADN. Mais en même temps s’entrouvrent
des perspectives qu’on peut considérer comme particulièrement
dangereuses. C’est le premier pas vers un lien machine humain, qui
pourrait mener vers une totale programmation de l’être humain, basé sur
l’ADN.

L’une des principales différences entre l’ADN et votre ordinateur est
que le bio ordinateur ADN ne peut pas fonctionner de manière isolée.
L’ADN n’est pas un ordinateur complet, mais plutôt une sorte de software
qui nécessite, pour son fonctionnement, un « entourage/environnement
hardware », qu’il trouve dans la cellule vivante, dans laquelle se
trouvent aussi des enzymes, qui en tant que « hardware » peuvent avoir
accès au programme ADN et le mettre en route, en dirigeant la synthèse
de protéines dans la cellule. C’est ainsi que le corps est bâti, et que
la vie est maintenue.

Que se passerait-il si l’ADN dans une cellule activait un autre
programme que celui qui est le sien ? Les enzymes de la cellule
produiraient alors autre chose que ce qu’elles font habituellement.
Savoir si cela serait positif ou négatif pour le corps, c’est une autre
affaire et dépendrait de manière déterminante de ce programme modifiée.

Dans la nature il existe déjà quelque chose de ce genre : ce sont de
microscopiques organismes, constitués par une molécule d’ADN et par une
couche externe de protéines. On les appelle virus, et ils sont à la
limite entre l’inanimé et le vivant, ce sont pratiquement des «
programmes software en attente », comme un CD-ROM dans votre
bibliothèque, qui a besoin que vous l’insériez d’abord dans votre
ordinateur avant de pouvoir lire le programme stocké.

Les scientifiques ont déjà copié les méthodes des virus. L’équipe de
Shapiro, par exemple, a réussi à enseigner à compter à des bio
ordinateurs ADN, in vitro. Les trillons et multiples trillions de «
microprocesseurs » en solution aqueuse travaillent environ 100’000 fois
plus vite que n’importe quel ordinateur actuellement existant, et
génèrent même leur propre énergie dont ils ont besoin pour leurs
prouesses de comptage.

Pour pouvoir dérouler ce programme, un ADN spécialement configuré
doit être mis en solution aqueuse, qui contient les enzymes nécessaires à
la fonction correcte du bio ordinateur, comme c’est le cas dans une
cellule vivante. Le processus de calcul se passe alors dans les myriades
de mini bio ordinateurs en réseau, à vitesse de l’éclair, par
reproduction de l’ADN qui active les enzymes productrices de protéines.
Après un certain temps, on vérifie les chaînes d’ADN produites, pour
connaître le résultat du calcul du programme. Actuellement, cela se fait
par le biais de l’analyse des molécules de l’ADN (le fameux «
fingerprinting » ou empreinte génétique).

L’Onde Soliton de l’ADN

Le stockage de lumière et d’information dans l’ADN se fait au moyen
d’une onde spéciale, qu’on appelle également onde soliton et qui entoure
la molécule d’ADN. C’est une onde non linéaire, soumise à des lois
compliquées appelées la grille de Fermi-Pasta-Ulam. Une onde soliton est
une unité dynamique, fermée en elle-même, qui ressemble à une particule
de matière. Les ondes soliton sont très extraordinairement longèves et
ne modifient pratiquement pas leur forme. Elles sont donc prédestinées
pour conserver et stocker, sur une longue durée, des modèles
d’information. Il est probable que ces ondes contiennent encore un
potentiel humain absolument inédit.

L’ADN fractal et le temps

Par la forme spéciale Fermi-Pasta-Ulam de l’onde soliton dans l’ADN,
on obtient de nombreuses répétitions et autoreproductions dans le code
génétique, un phénomène sur lequel insiste Garjajev. Cela signifie que
l’information dans l’ADN des cellules n’est pas lue de manière linéaire,
comme on lit un livre, par exemple. Au lieu de cela, la lecture se fait
en avant et en arrière/arrière en avant, et de haut en bas/bas en haut, et parfois on retourne au point de départ.

La communication de l’ADN suit également des règles fractales. Elle
se fait de manière non locale. C’est-à-dire que l’ADN peut communiquer
avec des porteurs d’informations très lointains, sans être soumis à
l’espace ni au temps. Cet effet repose sur un paradoxe scientifique bien
connu appelé Einstein-Podolski-Rosen, ou Paradoxe EPR. Il explique que
deux particules de matière, qui ont été ensemble une fois et qui ont été
séparées, restent pour toujours en relation. Si l’une des deux
particules, par la suite, est soumise à une modification, l’autre
particule réagit immédiatement, même si
elles sont séparées entre-temps par des années-lumière.

La structure fractale de l’onde Soliton de l’ADN rend possible, selon
Garjajev, que l’ADN communique avec des porteurs d’information,
peut-être même dans l’espace. Par sa non localité de cette forme de
communication, la loi bien connue de cause à effet est invalidée.
Garjajev écrit : « Cause et effet ne sont pas séparés par le temps, si
l’on conçoit le temps comme un chemin vers l’organisation d’une chaîne
d’événements. Ceci nécessite une unité temporelle fractale compliquée,
c’est pourquoi Einstein ne l’a pas reconnue ».

D’après Garjajev, cette non localité quantique est une fonction clé
de l’auto organisation de la matière vivante. Non seulement il y a des
formes de communication non physiques, comme, par exemple la télépathie.
La communication EPR peut transmettre, en temps zéro, une multitude de
données, par exemple à travers le scanning rapide et automatique de la
polarisation de photons.

La question qui se pose alors est pourquoi les êtres humains ne
communiquent pas tout le temps de cette manière ? Pourquoi notre corps
a-t-il développé un système nerveux, qui communique pratiquement à une
vitesse d’escargot avec seulement 8-10 m par seconde ? Garjajev en
connaît la raison: la communication EPR est beaucoup trop rapide pour le
traitement des données par notre conscience, tout simplement !

Le proto langage de l’humanité ou langue souche

Nous parlons aujourd’hui du code génétique de manière routinière,
comme d’un système de codage d’information. Mais la génétique n’a pas
dévié par rapport à cette position et a continué son travail en
utilisant uniquement les outils de la chimie, au lieu de demander du
renfort de la part d’experts en linguistique.

Il en a été tout autrement à Moscou, dans le groupe de Garjajev. Pour
l’examen de l’ADN, ils ont également consulté et inclus des linguistes.

Lorsqu’on étudie une langue, un étudie des lois comme, par exemple,
la syntaxe (règle pour construire des mots à partir de lettres), la
sémantique (règles du contenu des mots) ainsi que les bases de la
grammaire.

Si l’on applique les résultats scientifiques au code génétique, on
s’aperçoit que ce code est soumis aux mêmes règles que nos langues
humaines. Bien entendu, ce ne sont pas les règles d’une langue en
particulier, p.ex. le Russe, mais des règles tellement fondamentales
qu’elles existent et sont à la base de toutes les langues de l’humanité.
La « construction »du code génétique peut donc être relationné à
n’importe quelle langue humaine !

Depuis des siècles, les scientifiques recherchent le langage souche
dont seraient issues toutes les langues du monde… Pjotr Garjajev et ses
collègues l’ont peut-être trouvé.

Dans des expériences du groupe de Moscou, il a pu être démontré que
les codes existant dans l’ADN ne sont pas seulement utilisés pour
construire des protéines dans notre corps, comme c’est le cas pour les
gènes. Le code de l’ADN est plutôt utilisé pour la communication, plus
précisément, pour l’hyper communication. Ou exprimé autrement : la
nature est en réseau (online) !

Et cela implique la totalité de la nature, dont les codes génétiques suivent une grammaire très similaire.

Comme l’a si bien exprimé le Dalai Lama : « Tout ce qui est, n’est
que parce qu’il communique avec le tout. Rien n’existe en soi,
individuellement ; Tout a son existence dans l’autre » !

Les auteurs :

Grazyna Fosar a étudié la physique et l’astrophysique.

Franz Bludorf la mathématique et la physique. Après avoir
longtemps travaillé dans la recherche scientifique, ils ont fait une
formation comme thérapeutes guérisseur et hypno thérapeutes. Ils vivent
et travaillent à Berlin.




http://www.mohr-mohr-and-more.org/
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?   Ven 28 Oct 2011, 10:34

Citation :


Qu'est-ce que l'éveil spirituel et pourquoi je ne cherche plus à m'éveiller (deuxième partie)

Après l'éveil

On dit parfois, dans les milieux spirituels, que les plus grands éveillés sont restés silencieux et totalement inconnus, mais je crois que nous pouvons nous entendre pour dire que généralement celui ou celle qui s'éveille prend le rôle de ce que l'on surnomme un maître, un gourou, un éveillé, un témoin de la vérité ou un libéré.

L'occupation principale des ''libérés'' est de transmettre le savoir qui permet aux individus qui les écoutent de se ''libérer'' eux aussi. C'est un symptôme commun chez les éveillés, et les traditions spirituelles appellent cela la transmission. Cela se fait parfois par un échange de questions/réponses, parfois par des discours, parfois par des textes et parfois même par le silence ou la seule présence du gourou, comme avec Ramana Maharshi par exemple. Cela inspire les gens à suivre le chemin spirituel. Puisque le maître y est parvenu, ils peuvent eux aussi y parvenir, se disent-ils.

Pour ces raisons, le chercheur spirituel accorde une grande valeur à l'éveillé, car le savoir qu'il a à transmettre est le savoir ultime, le but de la vie, le secret le mieux gardé comme dirait Jean-Bouchard D'Orval.

Pourquoi je ne cherche plus l'éveil.

Moi aussi j'ai considéré les éveillés comme des êtres précieux, et comme bien des gens, j'ai consacré une partie de ma vie à cette quête. Pourtant, je ne cherche plus à me ''libérer'' et je ne souhaite pas devenir un maître spirituel.

Je pourrais bien utiliser des arguments à la Guru Papers, c'est a dire dénoncer le totalitarisme qui domine la philosophie des éveillés, et je le ferai dans le futur, mais comme j'ai mentionné dans la première moitié de ce billet, mon cheminement est personnel, il n'est pas un argument contre l'éveil.

Alors pourquoi est-ce que je ne cherche plus l'éveil ? Je ne cherche plus à m'éveiller parce que je n'ai plus la même perception des éveillés. Simplement.

Chez Ramana Maharshi, Jiddu Krishnamurti, Nisargadatta et même chez Baba et Amma je voyais le contentement, la certitude, la paix de l'esprit, le feu intérieur, la charité, la connaissance intemporelle et aussi l'inspiration apportée par ceux-ci. Avec le temps, et avec une perspective différente, les perceptions changent et la valeur accordée à certaines choses, ou à certaines personnes, s'estompe.

Ce n'est pas que je ne reconnais plus certaines de ces qualités chez certains de ces individus, mais je pense que j'exagérais leur influence et leurs apports au monde. Quand je regarde la vie des éveillés, gourous et libérés, il n'y a plus rien chez eux qui me laisse croire que l'éveil est un état qui doit être recherché.

Laissez-moi être naïf pour une seconde...imaginons qu'une personne s'éveille, et décide de poursuivre un doctorat pour ensuite mettre au point un vaccin pour une maladie infantile très grave. Un autre s'éveille, étudie notre problème de dépendance au pétrole pendant quelques années et développe un carburant propre. Un troisième produit des documentaires si percutant que leur influence met en branle un changement de cap mondial dans des domaines comme l'alimentation, l'éthique ou la politique.

Je réagirais, et je ne serais pas le seul, en disant, woah! Vous avez vu ce que l'éveil apporte? Je sais, je sais, l'éveil ne permet pas ce genre d'accomplissement et de toute façon, vaut mieux s'attaquer au problème à sa source diront les chercheurs spirituels...ce problème fondamental étant l'ego. Après, plus tard, un jour, les choses iront mieux, une fois qu'un certain seuil d'individus éveillés sera atteint, le monde changera pour le mieux, disent-ils.

L'éveil se vend comme l'apothéose de l'expérience humaine, mais ce que les éveillés apporte au monde, ce sont d'autres éveillés, et ceux-ci produisent d'autres éveillés. Un peu comme une machine qui produit d'autres machines. On demande, mais qu'est-ce qu'ils produisent ces machines? Eh bien...d'autres machines. O.k., mais à quoi sert ces machines la? Eh ben, à faire d'autres machines semblables!

Cette métaphore n'est pas de moi, mais elle décrit bien mon désintéressement pour la quête spirituelle. Les éveillés vendent des livres et font des conférences, mais n'ont pas vraiment d'influence sur les autres domaines de la connaissance humaine. Je ne dis pas qu'aucun sage ou gourou n'a jamais été moteur de changement dans la société (Gandhi me vient tout de suite à l'esprit) mais certainement pas assez pour faire un lien entre l'éveil et l'engagement social, même que la majorité des éveillés stagnèrent dans les mauvaises habitudes culturelles de leurs époques, sans tenter de les rectifier.

Il serait plus juste de dire que l'apport des éveillés se situe à un niveau personnel. Les gens qui entrent en contact avec un éveillés et son enseignement disent en bénéficier et témoignent parfois d'un changement positif dans leurs vies, et ce, à tort et à raison. Car les individus sont peu fiables quand vient le temps de s'auto-évaluer. De plus, j'ai vu des amis(e)s changer au fils des ans sans l'enseignement des maîtres spirituels et j'ai vu des amis(e)s spirituels se dégrader...les changements en nous se font souvent grâce aux difficultés rencontrées et rarement par la volonté.

Je ne suis pas en train de dire que l'enseignement des maîtres spirituels n'est d'aucunes valeur. Il y a, bien sûr, de bons conseils et d'intéressantes observations dans leurs enseignements, personne ne peut nier l'importance d'une certaine forme d'introspection ou de travail sur les émotions par exemple. Mais sur ces aspects, les philosophies spirituelles n'ont pas l'exclusivité.

Je ne cherche plus l'éveil parce que je ne suis pas impressionné par les accomplissements de ceux qui disent l'avoir vécu. La finalité de celle-ci semble se résumer à faire des conférences et à écrire des livres. Une machine qui crée des machines identique possède peut-être un certain attrait, mais aucune utilité concrète.

M.A
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

revoir le début du sujet et le sondage en page 1:
Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?   Ven 28 Oct 2011, 17:31




Présentations des expériences du cheminement évolutionnaire de Christophe Allain
(par l’auteur de « Journal d’un éveil du 3ème oeil », en deux tomes, parus aux Éditions Interkeltia)


Suite à une montée de Kundalini il y a plus de quinze ans, Christophe décide alors d’initier un travail personnel et expérimente diverses méthodes dont la méditation, la psychanalyse, le zen, le tai chi, le neuro-training, les magnétiseurs, et bien d’autres techniques… afin de trouver des réponses à son questionnement incessant sur le fonctionnement de l’Univers. Il relate dans son premier ouvrage des expériences concrètes permettant au lecteur d’améliorer sa vie au quotidien et de générer un monde meilleur.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
franc-soi

avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 7
Date de naissance : 27/11/1959
Age : 57
Localisation : Champagne (hips!)
Date d'inscription : 13/12/2009

MessageSujet: Re: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?   Ven 28 Oct 2011, 19:09

Sans nul doute le plus precieux témoignage d'éveil que je connaisse, écrit avec beaucoup d'humour et de simplicité.
Je dirais que son blog suffit!
Un être précieux parmi nous.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bien à tous. :1111:
Revenir en haut Aller en bas
Renaissance

avatar

Féminin
Poissons Singe
Nombre de messages : 97
Date de naissance : 20/03/1956
Age : 61
Localisation : France
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?   Ven 28 Oct 2011, 19:36

Merci pour ce lien.

:654:
Revenir en haut Aller en bas
Le Mat



Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 89
Date de naissance : 04/09/1965
Age : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Marcel Messing: appel à l'éveil   Mar 08 Nov 2011, 03:40

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?   Mar 08 Nov 2011, 20:10


Merveilleux message d'ESPOIR!
Merci Le Mat!

Marcel Messing est un homme de la Renaissance au XXIème siècle : il a une formation en anthropologie, philosophie et religions comparées, il est écrivain, conférencier, professeur, visionnaire et l'anglais est sa quatrième langue. Marcel Messing a beaucoup voyagé, il a étudié en Inde, écrit 25 livres et il m'a accordé cette interview fascinante dans laquelle il jette un pont entre les problèmes pratiques de notre temps, les plans et intentions des contrôleurs de la Planète Terre d'une part, et notre nature spirituelle, fondamentale et inexpugnable, d'autre part. L'appel à l'éveil de Marcel s'est produit il y a 20 ans, alors qu'il visitait New York -- plus de dix ans avant le 11 septembre 2001. Debout tout en haut de l'Empire State Building, il regardait les Tours Jumelles... et les a vues s'effondrer, de ses propres yeux. Ecoutez le message que nous apporte cet homme remarquable dans cette vidéo.
Bill Ryan (Mars
2010)
extraits:


Citation :
Il y a très longtemps, à l’époque de la Dépression, quand les gens étaient vraiment en difficulté ils s'entraidaient. Et je ne suis pas si sûr que les gens soient très enclins aujourd'hui à aller vers les autres et à s'entraider, parce que nous vivons dans un tel isolement spirituel et une telle solitude, bien que nous soyons connectés électroniquement. Il y a là un paradoxe.

Et, une des choses dont j'ai parlé et avec laquelle, j’en suis sûr, vous serez d’accord, c'est que nous avons besoin de restaurer l'idée de communauté. La communauté dans le vrai sens du terme : l'être ensemble; communauté en tant que genre humain. Nous sommes tous ici sur le Vaisseau Terre. Nous devons prendre nos responsabilités envers l’ensemble des gens, des animaux, pour l'écosystème entier qui subit une telle destruction, pour tout ce qui ne va pas. Tout cela ne va pas soudainement être réglé d'ici deux ans.

MM : Non, absolument pas.

BR : Mais ce que vous dites, si je vous comprends bien, c’est que nous disposons d'une période d'opportunité, qui est encore ouverte, pour atteindre un point de basculement de notre capacité entre nous à effectivement nous réapproprier la situation comme nôtre. Ensuite après cela, je dirais personnellement qu'il y aura une assez longue période de nettoyage à devoir faire, parce que nous avons transformé cet endroit en chantier. Et tout cela a à voir avec chacun d’entre nous et... Ça ressemble à une déclaration mais en réalité c'était une question. Je serais très intéressé de connaître votre point de vue à ce sujet.

MM : Je pense que je peux être d'accord avec beaucoup de choses que vous dites. En premier lieu, le monde électronique est seulement un substitut. C'est un monde virtuel. Et c'est pourquoi je dis, vous pouvez l'utiliser mais si vous l'utilisez, faites-le en conscience. Parce que ce qui est vraiment important, c’est comme vous le disiez : la communauté, et l'essence véritable; pouvoir nous regarder dans les yeux. Je ne dis pas : je regarde dans vos yeux; nous regardons dans nos yeux.

Donc la cage de la révolution électronique a également un effet négatif sur notre corps, sur nos corps subtils, et ils le savent – bien sûr ils le savent. Ils essayent de nous jeter et nous mettre en cage. Vous pouvez seulement changer cela en étant dans la conscience.

Je ne pense pas que tout le monde va changer dans les mois et les années qui viennent. C'est impossible. Et j'ai aussi le sentiment que la Nature donne plus de chances aux gens qui ne peuvent pas se réveiller en ce moment, parce que le serpent se mord à nouveau la queue.

Les gens qui peuvent se libérer, totalement, et peut-être comme le dit la tradition bouddhiste, revenir en un autre temps, comme un petit bodhisattva, pour aider; comme Padmasambhava, avec de nombreuses mains pour aider.

Cela signifie aussi : D'accord, 2012 n'est pas la fin. C'est l'acheminement vers ce que vous appelez le point de basculement. Nous avons beaucoup de possibilités maintenant – ce sera parfois dangereux, parfois très intense. Essayez s'il vous plaît de rester [centrés] sur votre tranquillité et d’aller avec le mouvement, et en même temps, d'agir sans agir.

Je suis sûr que le monde d’après 2012 – et en ce sens je suis d'accord avec les Mayas – aura énormément changé, énormément. Tous les gens aujourd’hui en politique qui font leur big business et beaucoup d’argent et des grands plans ... [rires] Désolé! J'ai un sourire pour cela, parce que vous pensez dans ce cas que vous êtes l'architecte. Ce n’est pas vrai. Ce n’est pas vrai.

Je n'ai pas appris cela dans une église ou dans une synagogue ou dans une mosquée; j’ai appris dans ma propre conscience que le véritable architecte, vous ne pouvez pas le trouver dans une loge de francs-maçons ou dans quelque tradition ésotérique. Le véritable architecte... archè tecta signifie : nous ne sommes pas les constructeurs de l'univers. Nous sommes la source, la goutte, et l’océan de la conscience. Et si cela se fond ensemble [frappe des mains] – c'est le namasté de la tradition orientale, qui signifie la dualité est un – alors vous êtes l'océan. Mais vous ne pouvez pas dire, en tant qu'ego : je suis l'océan. L'océan est là.

Donc nous allons vivre une période très importante, une période pleine de surprises. Je pense que beaucoup de choses vont se passer. La possibilité est là pour beaucoup de monde – beaucoup de monde – de se réveiller, de s'éveiller à la vérité, s'éveiller à la question de qui et ce que nous sommes, s'éveiller au fait que nous sommes tous des frères et des sœurs, que nous ne pouvons pas comprendre la Création sans respect envers les animaux, les plantes, les pierres. Tout ce qui est ici sur notre planète a une fonction. Si vous volez le pétrole ou si vous prenez l'or, vous ne vous rendez pas compte qu'ils ont une signification dans le corps de la Terre-Mère.

Mais vous ne pouvez pas dire : Celui-ci ou celle-là est le voleur, parce que nous l'utilisons tous. Ne faites pas s'il vous plaît de mur : Ils sont les mauvais, nous sommes les bons. Nous devons nous rendre compte que tout est connecté. C'est ce que les maîtres bouddhistes m’ont enseigné : Pattika Samu pada. Cela signifie que tout a une conséquence.

J'aime utiliser comme exemple qu'un petit veau dans un troupeau de, disons, quelques milliers de vaches, retrouve toujours sa mère. De la même façon, les actes retrouvent leur auteur. Dans ce sens, ce que vous semez, vous le récoltez. Même les forces qui pensent pouvoir gouverner la planète ne doivent jamais oublier que cet ordre – et je ne parle pas du « Nouvel Ordre Mondial » – cet ordre est la base de l’harmonie dans notre univers. Donc ce que vous semez, un jour vous le récolterez. Et peut-être pensez-vous : Oh, cela peut prendre beaucoup de temps. Cela viendra.

Alors exerçons-nous à des choses plus profondes comme la compassion et le pardon, parce que nous pouvons nous aider les uns les autres – et dans ce sens, nous aider nous-mêmes aussi – si nous pouvons rester dans la force du pardon. Parce que si nous n'avons pas de pardon, alors la semence de karma sera la cause de beaucoup de nouvelles souffrances. Ce n'est que quand nous avons vraiment découvert le fond le plus profond de la raison pour laquelle ces choses arrivent... que nous grandissons dans la compassion, le pardon, la compréhension.

Donc voilà un peu, non pas « mon » message, mais le message, en cette période que je ressens comme la plus importante de l’évolution humaine : Arrêtez s'il vous plaît d'échafauder vos propres « grands projets ». Écoutez les voix de la Terre-Mère. Écoutez les voix de notre système solaire. Regardez ce qui se passe. Regardez ce qui se passe avec le soleil, comme il change énormément. Regardez les planètes, comme elles changent énormément, comme une révolution est en cours dans notre système solaire.

Et que font la plupart des gens ? Ils font de nouveaux projets. Oh, c'est totalement fou! Arrêtez. Écoutez. Il n'est pas trop tard. Il n’est jamais trop tard.

C’est trop tard si vous ne comprenez pas ce que j’entends par jamais. Alors la porte est fermée, comme vous pouvez le lire dans l'Evangile secret de Marie de Magdala. Elle était une des femmes les plus sages. Les Eglises en ont fait une putain mais c’était une femme hautement instruite, et initiée. Dans un de ses écrits sacrés, Epistis Sophia, vous trouvez un magnifique texte : S'il vous plaît, à la fin des temps – qui est le temps où tout dans les schémas karmiques arrive à sa fin – passez la Porte de Lumière parce que vous ne savez jamais quand la porte sera fermée. Saisissez votre chance. C'est une aventure, une grande possibilité, pour mettre fin à la souffrance.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
myrrdin



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 172
Date de naissance : 05/04/1960
Age : 57
Localisation : burgondy
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?   Mar 08 Nov 2011, 22:14

merci Ambre

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

la porte est toujours ouverte il semble et la clé pour la truie qui file : A I M E R
Revenir en haut Aller en bas
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?   Mar 08 Nov 2011, 22:24

Citation :
Et que font la plupart des gens ? Ils font de nouveaux projets. Oh, c'est totalement fou! Arrêtez. Écoutez. Il n'est pas trop tard. Il n’est jamais trop tard.

C'est en effet complètement fou.
C'est en effet un "projet" de ne pas faire de projets.

C'est une interjection folle car les âmes s'incarnent dans des corps véhicules qui fonctionnent avec des stimuli. Comment arrêter une telle mécanique si ce n'est dans la mort.

Par ailleurs, ce Marcel Messing apparaît comme éminemment sympathique. Mais pourquoi et en quoi son expérience personnelle est elle plus importante que les vôtres, à vous tous qui comme lui contemplez les étoiles depuis votre plus tendre enfance?
A quoi servent ces vidéos qui ne peuvent rien enseigner de plus que ce que votre Conscience tente de vous communiquer depuis que vous avez atteint l'âge de raison et que vous ne voulez pas entendre?

Ensuite, il est clair que ces esprit éveillés comme Marcel tentent de faire descendre dans ce monde de la dualité des vérités qu'ils ont perçues mais qui n'existent que dans un autre plan, un autre monde.

Suivez votre intuition. développez la connexion avec votre Conscience. Dès lors, toutes les portes s'ouvriront.

Bonne soirée à tous

Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
myrrdin



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 172
Date de naissance : 05/04/1960
Age : 57
Localisation : burgondy
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?   Mer 09 Nov 2011, 05:49

l'illumination en conserve

Une mouche se pose sur une boite de conserve rouillée a moitié pleine
dérivant sur un océan de clarté limpide et transparente

Elle voit le reflet du ciel sur le tain alors elle décide d'aller y boire

Elle boit boit encore encore

Une mouche se pose sur une boite ...
Revenir en haut Aller en bas
curtis

avatar

Masculin
Bélier Serpent
Nombre de messages : 28
Date de naissance : 21/03/1977
Age : 40
Localisation : Cévennes
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?   Mer 16 Nov 2011, 17:39

Je voudrais réagir par rapport à ces propos :

Citation :
Et que font la plupart des gens ? Ils font de nouveaux projets. Oh, c'est totalement fou! Arrêtez. Écoutez. Il n'est pas trop tard. Il n’est jamais trop tard.

Il y a un paradoxe car le fait de juger les gens de commencer de nouveaux projets c'est finalement se croire au-dessus. Tout ce qui compte est l'intention qu'on y met, le lâcher-prise que l'on permet dans son entre-prise, le détachement : être de ce monde - oui nous y sommes encore et nous pouvons y faire des projets - tout en n'étant pas de ce monde (l'illusion de la séparation est transcendée en lâchant-prise, en prenant conscience de l'océan de l'unité : vivant dans l'instant Présent sans peur et sans reproche).

Ne pas oublier qu'il est vain de vouloir être tout lumière en se refusant des choses "non spirituelles" car c'est justement là : dans ce vouloir être sans tâche, être plus spirituel ou se voir plus spirituel que l'autre, que se cache paradoxalement ses petites ténèbres que l'on ne veut pas voir. Mais celles-ci sont des petits cadeaux si on les acceptent comme tels : c'est dans cette acceptation, intégration, en intégrité avec soi, qu'on guérit ses "ténèbres" et qu'on transcende le noir et son pendant le blanc pour en faire l'or sage. L'or de l'unité : la conscience christique.

Un peu d'ego bien placé pour avancer dans sa vie ici-bas est bien utile : il permet d'initier de nouveaux projets tout en laissant la Vie nous inspirer, avec aisance et tranquille confiance. Les liens concrets (qu'on crée) et les communautés ne se feront pas en restant à méditer dans un canapé. Je dis ça en connaissance de cause, je suis sans emploi. Si elles doivent se faire elles se font, mais toute action dans la matière doit-elle être seulement le fait des " grands méchants" qui fonctionnent avec un ego surexploitant et surexploité ? Le juste équilibre est de mise : "ils" n'espèrent que ça : un refus du "peuple" d'agir dans la matière, et des personnes qui comptent les anges pour s'endormir et se rassurer dans le noir d'une espérance future. On peut être "spirituel", faire confiance à son ange intérieur, tout en agissant concrètement dans l'illusion de ce monde. L'un n'empêche pas l'autre dans une voie de juste milieu. Au contraire : l'un équilibre l'autre et les deux tournent alors ensemble dans un dynamisme vertueux. La vie nourrit la Vie lorsque l'on reste confiant en la Vie. Et sans volonté de pouvoir de l'un sur l'autre, dans la juste mesure, le jeu des égos devient le jeu des égaux.

N'ayons pas peur de louper des portes mais joyeux de comprendre qu'il n'y a pas de portes dans l'océan. Si il y en a elles sont en amont dans la tête. Pas de peur, pas de "mal". Que de l'amour, en filigrane ou en inspiration. Pas un amour de grandiloquence émotionnelle. Un amour qui accepte tout ce qui est et où tout à un sens sans besoin d'en avoir : c'est l'Essence.

Les ténèbres les plus obscures ne sont pas du fait d'un agent extérieur, elles sont un effet d'optique que l'on a pris pour la réalité. Dans cette création, la lumière se cache dans les ténèbres et les ténèbres se cachent aussi dans la lumière. Tout ce qui brille n'est pas d'or, et ce qui est d'or ne paraît pas toujours briller. Les apparences sont parfois trompeuses, le discernement est de la responsabilité de chaque goutte dorée, orée de la Source de Vie.

Vouloir être tout blanc, ou tout vert ;), et guérir à tout prix la planète est peut-être l'un des pièges les plus important que la Vie invite globalement à dépasser en ce moment. Dire cela ne sous entend pas vouloir faire n'importe quoi et s'en ficher de la planète qui nous supporte. Un Homme en Union, s'il est un en voie de se reconnaître comme tel, ne peut pas faire n'importe quoi et être insensible lorsqu'il écoute l'Océan et qu'il s'en inspire jusque dans chacune de ses actions. C'est impossible : il sait que l'Océan de Vie inspire toujours calme et sérénité, et s'il sent la tempête, c'est celle de son propre mental s'accrochant à l'illusion des vents contraires. Quoique le mental puisse être un bon allié pour faire avancer sa barque dans la vie, s'il n'est pas dirigé dans un sens précis il peut faire chavirer dans la confusion et les doutes. Mais l'oeil du cyclone existe toujours sans condition ni restriction, à tout moment. A chacun de le trouver en Soi, dans la Présence. Ainsi soi t-il :)))))

Nous sommes chacun les anges que nous attendons. La planète sera guérie lorsque plus de monde prendra la responsabilité de sa propre guérison. Il n'y a pas d'entraves extérieures. Merci aux Dieux, ces forces prismatiques dans l'Oeuvre d'une illusoire séparation, de m'avoir fait comprendre ceci. Ces Dieux qui pour moi sont extérieurs et aussi intérieurs à un certain niveau fractal : j'y ai deviné ma propre sensation de séparation, les "ténèbres", n'attendant qu'une seule chose : sentir le parfum de l'Union de l'Homme remonter des fissures créées par le martèlement des pouvoirs inhérents à ses peurs : refermer ces blessures et voir pousser le Ciel sur la Terre aussi illusoire soit-elle : le début rejoint la fin comme Ourobouros.

Le monde extérieur est le reflet holographique, fractal, de chaque monde intérieur composant l'Homme Primordial en aventure hors de la Source, où rêvant qu'il l'est. L'Homme Primordial est chacun, il est nous au fond. Peut-être n'est-il jamais partie et va t-il bientôt se réveiller au beau milieu de son illusion duelle; illusion permise par la Déesse Mère accouchant d'elle-même. Les cauchemars sont un signe annonciateur : dans ces cas le réflexe est un éveil soudain.

Ceci dit, Mr Messing dit beaucoup de choses très inspirantes et inspirées mais je ne suis pas en accord avec sa vision alarmiste posant comme un ultimatum. Il semble nous mettre une épée de Damoclès sur la tête en disant : attention, les portes se refermeront avant que vous passiez si vous n'êtes pas des moutons assez blancs ! Est-ce qu'il parle des portes d'un enclos ?

En parlant de moutons blancs, ceci me fait penser à une certaine Ghislaine Lanctôt dont les propos peuvent équilibrer ceux de Marcel Messing par certains aspects.


Revenir en haut Aller en bas
http://unotristoire.blog4ever.com
Marc 9



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 8
Date de naissance : 30/03/1960
Age : 57
Localisation : partout
Date d'inscription : 08/01/2012

MessageSujet: Re: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?   Lun 09 Jan 2012, 18:47

:bonjour a tous,
je n'ai pas tout lu concernant l'illumination, mais laisser moi vous donner mon experience personnelle pour atteindre le Soi, l'etincelle divine dans le coeur...
veridique.

la methode en fait est tres simple, deux aspects clées sont necessaire, une fois bien assidue dans votre demarche spirituelle, vous donneront le resultat a la mesure de vos efforts, l'echec ou la reussite en seront le resultat, c'est l'amour et l'esprit de sacrifice, jusqu'a sa vie si necessaire, et volontaire, pour autrui, pour tous vos semblable, et vous atteindrez l'etincelle divine que vous verrez a un moment, veritablement, vous le verrez, c'est votre nature veritable, et c'est le Brahman aussi, le dieu universel des hindoues:a16:


cela correspond a atteindre l'illumination, l'eveil en Soi.

( et cela correspond a la 1ere initiation.) :a5:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?   Mar 10 Jan 2012, 19:16

Bonsoir Marc 9,

Ton approche morbide et régressive m'interpelle.

Citation :
et l'esprit de sacrifice, jusqu'a sa vie si necessaire, et volontaire, pour autrui, pour tous vos semblable,

L' " Etincelle Divine" et la mort ne sont-elles pas antinomiques ?


Que penses-tu de ceci ? :

Citation :
Chercher à être utile est toujours dans la négation de la Personne, dans le refoulement de l'Etre, dans la fuite de Soi. C'est tenter de justifier la valeur de l'Etre par ses actions, ce qui est dialectiquement inepte. C'est se rassurer illusoirement sur notre intégration dans le Lien collectif, illusion qui précisément adultère le Lien: le contrôle narcissique est ce qui crée le problème contre lequel il prétend intervenir comme solution.

Il faut d'abord être capable d'être, avant de pouvoir réaliser quoi que ce soit d'authentique. Il faut tendre autant que possible, sans volonté de puissance, vers l'insensibilité à l'utilitarisme, utiliser le Centrage, l'inertie de la cohérence de phase, pour s'immuniser par rapport aux pressions utilitaristes, adultèrse, sans les refouler, ce qui ne ferait que leur donner plus de puissance contre soi.

Humilité, Partage, Harmonie, Présence, tout ce qui constitue la capacité d'intimité, de Rencontrer, cela est essentiel, cela est le fondement incontournable d'une fonction véritablement libérée, non utilitariste.

Il faut réellement tordre le cou à l'illusion utilitariste qui adultère la signification de ce monde et des sociétés humaines qui y sévissent.

http://antahkarana.forumzen.com/t687-l-art-du-chamane

Bienvenu à toi.



:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Le Mat



Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 89
Date de naissance : 04/09/1965
Age : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?   Mar 10 Jan 2012, 20:19

Ce n'est pas parce que on connait la mécanique, que son moteur tourne rond qu'on a une maîtrise sur le code de la route...
Revenir en haut Aller en bas
xzat

avatar

Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 74
Date de naissance : 20/09/1989
Age : 28
Localisation : lens
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?   Mer 11 Jan 2012, 05:07

Extrait qui je pense vas bien dans le sens de la question posée plus haut.
Extrait du livre "Le visage du silence" - "Vie de RamaKrishna" écrit par Dhan Gopal Mukerji , 1932


Ishan s'inclina devant le Maître et essuya la poussière de ses pieds. Après quoi un silence pesa sur les assistants.
Ayant seul le privilège de rompre ce silence, Rama Krishna dit enfin : « Qu'est-ce qui vous amène ici, ô Brahmane ? »
La recherche de mon salut, Maître. Je fais tout ce qui est prescrit par les Shastras [Écritures]. J'observe strictement le rituel. Mais la connaissance à laquelle j'aspire ne se trouve pas dans les livres. Elle ne peut m'être révélée que par la bouche souverainement puissante d'un être déjà réalisé. Rama Krishna, -- dit la chronique -- ne répondit pas immédiatement. Voyant que l'heure de l'arati approchait, il se leva pour se rendre au Temple de Kali. Les autres le suivirent, et Ishan demeura seul. Il commença à dire ses prières. Le soleil se couchait ; les bateaux, le fleuve et la rive d'en face s'enfoncèrent lentement dans l'obscure paix nocturne; et tout à coup, semblables à un vol d'oiseaux, les étoiles d'argent battirent des ailes dans le firmament noir.
Ce ne fut qu'une heure plus tard, alors que la lune commençait à monter, que Rama Krishna revint du Temple. Il dit à Ishan qui l'attendait :
« S'ils ne font pas chanter de joie notre coeur, les rites et les routines du culte ne sont d'aucune utilité quelconque. La fleur tombe de l'arbre au moment où le fruit apparaît. Ainsi les rites et les prières doivent se détacher comme des écailles d'une âme qui est libérée. Le salut est à l'âme ce que la liberté est au prisonnier. »
« Mais ne peut-on trouver le salut dans le Karma, dans l'accomplissement d'actes vertueux ? » interrogea le brahmane.
Rama Krishna répondit :
« Le salut peut se trouver dans toutes les voies, -- que ce soit celle des actes, celle de l'intelligence ou celle de l'amour. »
Ishan dit alors, citant les saints textes:
Celui qui m'aime d'un amour constant connaitra ma Face. Celui qui me recherche opiniâtrement par le savoir, moi la Semence éternelle germant dans tous les êtres, me découvrira au fond de toute connaissance. Et celui qui agit, sans ambitionner le succès terrestre, me trouvera, moi qui suis l'Auteur de toute action.
Selon la légende, Rama Krishna aurait répondu:
« Oui, Ishan, les saints textes ont raison. mais combien y a-t-il d'hommes capables d'agir pour l'amour de la perfection et sans aucun espoir de résultat terrestre ? Quant à l'érudition, si elle n'est pareille à une lampe, où brule le désir de l'infinie connaissance du Dieu infini, elle n'aura pas le pouvoir de donner la liberté à une seule âme. Et il en est de même de l'amour: si, tel un oiseau plaintif, il ne fait entendre sa voix chargé de la douloureuse nostalgie du divin, son chant ne sera l'amour -- chacun des trois doit se dépouiller du Moi pour pouvoir éprouver la réalité du Soi divin. »
Ishan se mit, par devers lui, à commenter à haute vox ces paroles:
Quel que soit le sentier que choisisse une âme, il est semé des ronces et des cailloux de l'abnégation.
Quel que soit le mode de vie qu'adopte une âme, celui de l'action, de la connaissance ou de l'amour, il faut qu'elle se courbe sous le joug impérieux et souverain jusqu'à la fin ... « Jusqu'à l'Infini » souligna Rama Krishna.
Ishan gémit : « Mais, alors, que dois-je faire ? »
Rama Krishna repartir tranquillement :
« Avez-vous jamais observé la flamme paisible d'une lampe ? Le moindre mouvement de l'atmosphère la fait vaciller. Tout aussi délicate est la tâche de trouver Dieu. Qu'importe le désintéressement de vos actes -- extérieurement ils peuvent sembler parfaits -- si, au-dedans de vous, se glisse le plus léger sentiment de convoitise ou de recherche de soi, il suffit à empêcher votre approche de Dieu, tout comme le souffle du vent éteint la chandelle. »
« Mais comment arrive-t-on à se libérer aussi complètement du désir ? »
« Cessez de prêter l'oreille aux flatteries des prêtres, répondit le saint. Cessez de vous imaginer que vos œuvres vont faire un bien quelconque à qui que ce soit. Commencez par le commencement. Pour purifier vos actes de toute trace d'amour-propre, purifiez d'abord votre pensée. Plus que cela: purifiez aussi vos rêves. Le désir ce glisse dans l'homme même lorsqu'il est endormi. J'en ai fait pour mon compte l'expérience. Dans les premiers temps de mon activité spirituelle, bien que j'eusse nettoyé ma conscience de toute espèce d'égoïsme, je n'arrivais pas à libérer mon sommeil des atteintes de ce mal. Le désir s'insinuait en moi par le chemin des rêves. Il m'a fallu des années : mais, finalement, je suis parvenu à réaliser la pureté totale. Votre âme ne fera pas le plus léger progrès si vous ne devenez un homme oublieux de lui-même dans ses rêves, aussi bien que dans ses pensées. La façon dont agissent la plupart des gens désireux d'aimer et de connaître Dieu est un scandale. Sans doute croient-ils plus affamé que le premier mendiant venu, qui tend la main, et que l'on contente aisément en lui jetant une poignée de ceci ou de cela... Mais non, vous n'arriverez pas à leurrer Dieu par de médiocres sacrifices, tant que les désirs de réussites terrestres passeront secrètement dans vos pensées et dans vos songes ainsi que de silencieux troupeaux d'éléphants traversant une jungle. Pensez-vous que Dieu puisse se contenter de cette fraction de vous-même que vous lui offrez ? Lui, qui est l'Infini, n'acceptera rien de moins que l'infini qui est en vous! »
« Ainsi donc, -- interrompit Ishan -- ce n'est pas assez d'être pur de pensée à l'état de veille ? Il faut être affranchi du désir même de l'état d'inconscience ! Mais comment donc atteindre à cette pureté sans alliage? »
« Priez et méditez, dit Rama Krishna. N'entreprenez que des actions à la mesure des pensées et des rêves qui sont déjà purifiés en vous. Évitez toute action que ternirait la moindre trace d'amour-propre. Renoncez à fonder des hôpitaux, des maisons de retraite et autres institutions charitables. [Ishan est un jeune riche réputé pour sa générosité] Ne cherchez pas à vous flatter vous-même par l'exécution d’œuvres gigantesques. N'entreprenez que des tâches aussi minimes que la fraction de vous-même que vous avez consacrée à Dieu. Puis, à mesure que grandiront en vous la pureté, l'abnégation, -- et les choses de l'âme ont une rapide croissance -- d'elles-mêmes elles perceront l'écran du monde sensible pour aller répandre leurs bienfaits sur vos frères. Ainsi jaillit, à travers les dures roches de l'Himalaya, le Gange, qui vas arroser de son onde bienfaisante des espaces illimités. »
« Et ne puis-je rien faire de plus ? N'y a-t-il pas de livres qu'il faudrait que j'étudie ? Et d'autres moyens encore de m'exercer à la pratique de l'amour divin ? » demanda Ishan tout d'une haleine.
Le Maître ne put s'empêcher de rire de cette hâte excessive.
« Pourquoi renonceriez-vous à d'inoffensives distractions sous prétexte que vous désirez trouver Dieu ? Lisez tout ce que vous voulez, aimez tout ce que vous pouvez. Mais faites en sorte que ces choses contribuent à vous rendre oublieux de vous-même. Et lorsque vous serez devenu Un avec Lui,vous découvrirez qu'il a surpasse toute espèce de savoir. Il est la Connaissance infinie. Il est tout l'Amour. Si le Dieu que vous réalisez par le moyen de vos bonnes actions exclut le savoir et l'amour, c'est qu'il est un faux Dieu, car le vrai Dieu doit tout embrasser. Il n'y a qu'une chose qu'il répudie: c'est la soif des résultats, soit ici-bas sur la terre, ou là-haut dans le ciel. Renoncez à toute réussite terrestre. Abandonnez même l'espoir de la félicité céleste! »
« Pourquoi, Maître ? » fit Ishan avec effroi.
« Vous êtes un lecteur assidu, reprit Rama Krishna. Vous devriez savoir ce que les Écritures disent à ce sujet. »
Ishan réfléchit un moment. Puis il dit qu'il connaissait une stance du Gita qui condamnait les bonnes actions faites en vue d'obtenir le succès ici-bas, et même en vue de gagner l'au-délà): Yami Mam puspitam bacham... ce qui signifie: Les hommes pleins de convoitise, et qui regardent au ciel comme à leur suprême but, n'obtiendrons pas le salut de leur âme.
« J'ai lu cela Maître, mais je ne sais en réalité ce que cela veut dire. Cela signifie-t-il vraiment quelque chose ? »
Rama Krishna : « Si vous renoncez, ici-bas, à votre envie de bâtir des hôpitaux, pourquoi souhaiteriez-vous d'avoir un palais dans le Paradis ? Si la lèpre du désir détruit déjà tout, sur la terre, ses ravages seront encore bien plus grand dans le ciel! »
« Je ne comprend pas, Seigneur! » s'exclama Ishan.
Rama Krishna s'expliqua :
« Si, en faisant de bonnes oeuvres par ambition terrestre, vous gâchez déjà votre âme, créée pour d'autres fins, vous lui feriez un mal infiniment plus grand en agissant dans l'espoir d'obtenir les récompenses célestes. Le renoncement à soi-même est le moyen de s'arracher non seulement aux désirs terrestres, mais encore aux convoitises célestes. Dieu habite-t-il en un lieu, et uniquement en ce lieu ? Non. Il ne saurait être enchaîné ni au Ciel, ni à la terre. Et si ton âme avide s'accroche à Lui, tu te verras forcé de renoncer aussi aux joies égoïstes du Paradis. »
« Mais alors... Qu'en est-il des actions bienfaisantes que nous accomplissons sur la terre ? Ont-elles quelque valeur durable ? Qu'advient-il d'elles si elles ne nous rapprochent en rien du ciel ? Pouvons-nous faire un bien quelconque à qui que ce soit ? » demanda Ishan tout déconcerté.
« Ceux qui font à leur prochain un bien durable, ce sont des hommes aussi détachés d'eux-mêmes que Dieu. Dieu est infini et sans bornes, c'est pourquoi sa force de création est sans limites. Les êtres qui, renonçant à leur petit moi personnel, se sont haussés jusqu'au Soi Divin, sont les seuls dont les œuvres ne périront pas. »
« Nul de nous ne peut accomplir quelque chose d'immortel s'il est encore attaché à quoi que ce soit d'autre qu'à Purusha (l'Infini). Quand votre Moi sera entièrement consumé, et que Dieu aura pris entièrement possession de vous, alors chaque acte de votre vie sera immortel. Que vous tendiez au Jnana yoga, à la Réalisation par l'intelligence, ou au Karma yoga, à la Réalisation par les œuvres, il faut que, dans les deux cas, vous soyez mû par une impérieuse soif de Dieu; A défaut de cette base essentielle, la maison de la connaissance n'est qu'un perpétuel labyrinthe de déceptions et le temple des bonnes œuvres qu'un tabernacle de l'adulation de soi. C'est pourquoi, ce soir encore, avec le geste qui élève l'offrande vers Dieu, offrez-vous vous-même en sacrifice au grand Soi de l'Univers ! Par ce geste de dépouillement, vous commencerez à édifier le palais des actions impérissables. Avec vos mains fragiles, ces mains vouées à la mort, vous érigerez la citadelle de l'immortalité. »
Les dernières paroles du Maître émurent profondément Ishan. Il s'inclina avec lenteur, et essuya la poussière des pieds de Rama Krishna. Puis, grave et silencieux, il s'en alla dans la nuit baignée de lune.
Revenir en haut Aller en bas
Marc 9



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 8
Date de naissance : 30/03/1960
Age : 57
Localisation : partout
Date d'inscription : 08/01/2012

MessageSujet: Re: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?   Mer 11 Jan 2012, 18:58

bonjour douceur, et merci.

pour la mort, je parle seulement de celle du corps physique, pas celle de l'esprit qui survit a la matiere, donc, cet attitude noble sert l'esprit.

pour les actes, l'homme, ou la femme, sont capables d'actions nobles et desinteresses, qui ne recherche rien, comme il se doit, pour aider ses semblables.




oui, il y a bien une methode pour parvenir l'a l'eveil, je vous l'ai donne dans mon 1er message.
dans mes actes, je n'ai pas rechercher Dieu particulierement, j'ai voulu aider mes semblables, voila tout, dans l'abnegation totale, en risquant ma vie au besoin, par un don total de ma vie au besoin.

ceci m'a pris moins de 3 années pour parvenir, c'est l'amour et l'esprit de sacrifice qui en sont la methode, pas besoin de penser a Dieu pour y parvenir, vos actes vous ouvriront la porte vers votre etincelle divine si c'est merité...et là, vous atteindrez au Brahman, et vous verrez que tous les etres ne font qu'un en verité.

la voie est toute simple, inutile de s'encombrer de documents, mais votre esprit doit etre tourné uniquement pour le bien de vos semblables, sans en rechercher un quelconque avantage....

je vous donnerai un lien dans quelques jours, qui pour le moment est refusé, question de delai d'inscription.


je vous souhaite de reussir. :a5:

Revenir en haut Aller en bas
Marc 9



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 8
Date de naissance : 30/03/1960
Age : 57
Localisation : partout
Date d'inscription : 08/01/2012

MessageSujet: Re: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?   Mer 11 Jan 2012, 19:05

j'ajoute que vous ne devez pas en attendre une recompense, ici bas comme au ciel, car c'est une pensee egoiste qui ralentira le processus d'evolution.

vous devez agir uniquement dans l'esprit de don, sans y rechercher un avantage.

en attendant renseignez vous sur le Soi divin qui habite votre coeur, et sur l'initiation spirituelle pour vous aidez a mieux connaitre ce sujet.

bonne reussite.
Revenir en haut Aller en bas
Marc 9



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 8
Date de naissance : 30/03/1960
Age : 57
Localisation : partout
Date d'inscription : 08/01/2012

MessageSujet: Re: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?   Mer 11 Jan 2012, 19:22

pour vous aider a mieux saisir:

"le sentier de l'initiation:

apres une periode plus ou moins longue, le disciple ce trouve devant le portail de l'initiation. il faut se rappeler que lorsqu'un homme s'approche de ce portail vers le maitre, ce sera ( "ainsi que dit la lumiere sur le sentier ") les pieds trempés dans le sang du coeur. chaque pas ascendant se fait toujours en sacrifiant tout ce qui est cher au coeur, sur un plan ou un autre, et ce sacrifice doit toujours etre volontaire. celui qui marche sur le sentier de probation et sur le sentier de la sainteté, est un homme qui a estimé la prix a payer, ajuster son sens des valeurs, et par consequent ne juge plus comme le fait un homme ordinaire. il est un homme pret à "forcer le royaume des cieux" et est preparé a la souffrance qui en decoule. il est un homme qui consent à tout perdre s'il le faut, afin d'arriver au but, et qui est decidé, dans le combat pour la domination du moi superieur sur le moi inferieur à sacrifier jusqu'a sa vie."


Revenir en haut Aller en bas
xzat

avatar

Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 74
Date de naissance : 20/09/1989
Age : 28
Localisation : lens
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?   Jeu 12 Jan 2012, 02:20

Marc 9 a écrit:
bonjour douceur, et merci.

pour la mort, je parle seulement de celle du corps physique, pas celle de l'esprit qui survit a la matiere, donc, cet attitude noble sert l'esprit.



J'aimerais préciser une chose sur ce que tu as dit. Le fait d'employer le terme "survivre" peut laisser à croire que quelque chose nait en même temps que notre naissance terrestre puis continue à vivre suite à la mort, or ce n'est justement pas le cas. L'âme (l'esprit) existe déjà avant, existe pendant et existe après la vie sur terre. Il n'y pas donc de survie, puisqu'il n'y a pas de problème de survivre à une fin potentielle, surtout que la fin de ce cycle (incarnation) n'a pas permis la naissance de l'âme, bien au contraire. De plus, cela pourrait aussi laisser à croire qu'une partie de nous, de notre petit moi, reste après le processus la mort, ce qui est tout à fait discutable à mon sens (en ce qui concerne notre égo/petit moi). Il peut y rester des résidus psychique mais non un véritable égo. Quand vous allez au magasin, vous n'emportez pas le caddie jusqu'à chez vous...vous le prenez au début, l'utiliser, puis le laisser sur place.


Citation :
pas besoin de penser a Dieu pour y parvenir
Si une chose n'est pas tourné vers Dieu, a qui profite-elle réellement ? Seule la grâce de Dieu peut permettre la réalisation d'une Identité.


Citation :
celui qui marche sur le sentier de probation et sur le sentier de la sainteté, est un homme qui a estimé la prix a payer
Le prix à payer est le même pour tout le monde: l'abandon de soi et le renoncement, le problème peut ce situer dans la difficulté selon les attachements/désirs de la personne, mais le "prix à payer" reste identique de part sa nature [pour chacun].

Citation :
il est un homme qui consent à tout perdre s'il le faut
Il le faut, pas d'exception possible, comme le dit Raman Krishna:
« Pensez-vous que Dieu puisse se contenter de cette fraction de vous-même que vous lui offrez ? Lui, qui est l'Infini, n'acceptera rien de moins que l'infini qui est en vous! »


La relativité ne doit pas avoir sa place en ce qui concerne les affirmations sur Dieu.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?   Jeu 12 Jan 2012, 02:39

Bonjour Marc 9,

En te lisant, je me rends compte qu’il y a de nombreuses confusions dans les mots que tu emplois. Ce qui induit, dans tes propos, des amalgames inappropriés.

D’une part, l’étincelle divine (terme impropre du langage New Age), qui est en fait la « Monade » - située dans le thymus et pas dans le coeur ! - devrait être appelé l’ « étincelle de la flamme de Vie » car c’est elle qui détient notre capacité pour la Vie Eternelle et permet une connection directe à la Source/Dieu.

Autrement dit, la mort « physique » humaine est un état a-normal : l’Immortalité, dans son sens premier, serait notre Etat Initial, physique compris (cf. les recherches de la Fontaine de Jouvence, fontaine de vie, ou fontaine d'immortalité).

D’autre part, si l’Activation de la Monade dépend du Soi - qui est un Couple de Flamme Jumelle et donc PAS l’étincelle ni le « soi supérieur », terme improprement utilisé, dans le langage New Age, à la place du « moi supérieur » -, elle ne va pas de paire avec l’Éveil/l’Illumination.

J’ignore s’il existe des méthodes - ne comprenant aucune distorsions et/ou illusions - menant à l’Eveil mais je sais que l’Eveil (ou Illumination) n’a besoin d'aucun sacrifice d'aucune nature pour advenir, qui plus est, cet Etat peut survenir spontanément dit-on, à la suite de l'Enstase par exemple.

Voir à ce sujet : http://antahkarana.forumzen.com/t2754-les-ecrits-de-maitre-eckhart

Citation :
Dans l'hindouisme, l'état de Samadhi (l'Enstase) est associé aux "Libérés Vivants" :

Citation :
Samadhi

Le samadhi est cet état contemplatif dans lequel la pensée saisie immédiatement la forme de l’objet. Cet objet de la méditation se révèle « en lui-même », dans ce qu’il a d’essentiel, et comme s’il était « vide de lui-même ».

Lorsque le samadhi est obtenu en fixant la pensée en un point de l’espace ou sur une pensée, l’enstase est dite « avec support » ou « différenciée » (samprajnata samadhi). S’il est obtenu en dehors de toute « relation », lorsqu’il est une pleine compréhension de l’être, c’est l’enstase « non différenciée » (asamprajnata samadhi).

L’enstase différenciée rend possible la compréhension de la vérité et met un terme à la souffrance, alors que l’indifférenciée détruit les impressions de toutes les fonctions mentales antécédentes et arrête les forces karmiques déclenchées par les activités passées du yogin.

L’enstase différenciée comprend plusieurs étapes et est perfectible. Le yogin acquiert des « pouvoirs miraculeux » en rapport avec l’objet expérimenté, mais utiliser ces pouvoirs entrave le chemin vers l’enstase indifférenciée. Cette dernière est acquise par l’illumination obtenue spontanément lorsque le yogin se trouve au dernier stade de l’enstase différenciée. C’est la libération du purusa de l’emprise de la Prakrti.

Après la libération, la situation reste paradoxale : le yogin est (re)devenu le purusa, mais a un corps ; il vit dans la durée mais participe en même temps à l’immortalité ; c’est un libéré vivant. Il a intégré la coïncidence des contraires. Le samadhi n’est pas une simple régression dans l’indistinct primordial. Il y a « retour à l’origine », mais avec cette différence que le « délivré de la vie » recouvre la situation originaire enrichie des dimensions de la liberté et de la trans-conscience. Cette conscience de la liberté, qui n’existe nulle part dans le Cosmos, ni aux niveaux de la vie, ni aux niveaux des dieux, n’existe que chez l’Etre Absolu (Brahman).

http://www.esoforums.com/esowiki/index.php?title=Yoga
Revenir en haut Aller en bas
xzat

avatar

Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 74
Date de naissance : 20/09/1989
Age : 28
Localisation : lens
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?   Jeu 12 Jan 2012, 15:04

Bonjour Ambre,

Citation :
Au moment de l'éveil, un sage s'est paraît-il exclamé :
"Est-ce donc tout ?"
Puis il s'est mis à rire et est allé vaquer à ses occupations.
Comment "ce sage" a-t-il "reconnu son illumination" si ce n'était que cette petite compréhension ?
Cette personne remplace donc tout le renoncement que pratique les religieux (en Orient comme en Occident) par une vulgaire "compréhension" ?

Citation :
S'éveiller à l'illumination, c'est réaliser que vous n'êtes pas le petit cube noir niché dans un coin, mais le grand cube blanc.
En gros: vous allez pouvoir continuer à vous égotisez, rassurez-vous.

Citation :
Le plus drôle, c'est que les chercheurs spirituels semblent naturellement conditionnés pour regarder dans la direction opposée à celle où se trouve l'éveil.
Parler de choses sacrés sur ce ton est typiquement New Age.


Au sujet de Gary Crowley: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] , cette personne parle d'une chose quelle ne connais pas et donc on ne peut prétendre à décrire celle-ci. je doute qu'il abandonnerai son petit égo, son gel à coiffure et sa belle chemise....

Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?   Jeu 12 Jan 2012, 15:28

NB :ceci est une notification reçue à notre attention et je ne connais pas , ni le Mr qui me l'a envoyé , ni Gary Crowley...et je ne comprend pas assez l 'anglais que pour me faire un point de vue objectif,donc merci XZAT de ta recherche!

ET CECI POUR TOI XZAT LU HIER...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Marc 9



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 8
Date de naissance : 30/03/1960
Age : 57
Localisation : partout
Date d'inscription : 08/01/2012

MessageSujet: Re: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?   Jeu 12 Jan 2012, 18:29

vous detaillez et compliquez trop ce qui doit rester simple, tel que je vous ai donné les messages.

je veux seulement vous montrer la voie, et elle est toute simple.

la voie est l'amour, le renoncement et le sacrifice de soi accepter...

quand a l'etincelle divine, elle loge bien dans le coeur, il n'y a pas d'erreur, douceur.

voyez le livre sacré de la Bhagavad Gita.

de plus, une fois atteind ce stade, vous verrez sans aucun doute possible cette etincelle divine dans le coeur, et pas ailleurs, c'est ainsi.

bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?   Jeu 12 Jan 2012, 18:39


Citation :
Marc 9
je veux seulement vous montrer la voie, et elle est toute simple.



Le sujet est: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?

voici ce que je vous partageais en Fév 2008 - 21:02:


Citation :

Citation:
Quant au meilleur terme européen pour samadhi, si l’on y tient, il est finalement possible que ce soit simplement « com-préhension ».
Il peut indiquer l’aspect de connaissance intuitive profonde, celui de synthèse si on l’entend étymologiquement comme prendre ensemble — et ce peut être la synthèse des stades de la méditation comme celle de leurs objets avec « soi » —, et même celui de conquête par « préhension ». Divers sens de la définition lexicale de « comprendre » conviennent bien : « embrasser dans son ensemble », « contenir en soi », « faire entrer dans un tout », « appréhender par la connaissance », « être capable de faire correspondre à (quelque chose) une idée claire », « donner un sens clair », « se faire une idée claire des causes, des motifs », « se rendre compte », « avoir une connaissance intuitive » (dictionnaire Robert) —à condition d’entendre tout cela aux sens forts. Notons enfin qu’il n’est téoriquement pas impossible, dit-on, d’accéder à la samadhi sans la médiation de la méditation, mais que cet exploit nécessite des conditions extrêmement rares et exceptionnelles.

Page 315
Le bonheur - liberté, Bouddhisme profond et modernité. Serge-Christophe Kolm (P.U.F. 1982)
bonne soirée...

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Marc 9



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 8
Date de naissance : 30/03/1960
Age : 57
Localisation : partout
Date d'inscription : 08/01/2012

MessageSujet: Re: Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?   Jeu 12 Jan 2012, 18:40

je vous fais un collé copier de cette voie:


Lutter, progresser, avancer ! L’humanité doit aller, poussée par le Destin, vers les altitudes de la perfection de la Connaissance, par les voies du sacrifice et de l’amour. Nul n’échappera à la Loi. Elle s’inscrit en lettres de feu ineffaçables, sur le frontispice de l’édifice vivant et mouvant de l’humaine famille.
Eternels recommencements, fardeaux déposés et repris; espérances nouvelles de vaincre, luttes et chutes renouvelées ; relèvements et rédemptions ; fautes et rachats ; sacrifices et épreuves; souffrances et joies : la route de l’Evolution se déroule à l’infini, sans que les yeux humains en puissent apercevoir le terme, ni en connaître les exigences, ni en déceler les ronces et les écueils, pour les bénir.
Et, cependant, c’est bien par les déchirements, les meurtrissures de l’épreuve, que l’âme arrachera enfin son vêtement de chair et fera tomber le bandeau aveuglant qui lui cèle la Vérité, l’éternelle Beauté de la Connaissance.
Elle appréhende d’entrer dans cette voie du renoncement, du déchirement, de l’abandon de tout ce qui, jusque-là, a constitué (elle le croit faussement) sa véritable vie. Elle se sentirait dénuée, indigente, dépouillée, s’il lui fallait tout à coup renoncer aux joies pâles et médiocres de la terre, aux plaisirs abêtissants, aux égoïsmes mesquins de la chair ou du coeur.
Elle ne sait pas que, ce faisant, elle troque, cependant, ses haillons contre une parure de fête, elle échange son obscurité planétaire contre la Lumière céleste, et ses ténèbres et ses glaces contre du soleil. Elle ne sait pas, surtout, qu’elle passe de la mort à la vraie vie, car l’âme ne vit vraiment, ne peut vivre de sa véritable vie, que dans la spiritualité, l’altruisme, l’amour et que, pour elle, il n’est pas de salut, de joie réelle, hors de cette Loi.
C’est, d’ailleurs, une rançon de l’incarnation, que cette nécessité pour l’homme, de payer ses dettes, de réparer ses fautes dans l’ombre et la souffrance, avant d’apprendre, de savoir où est la Lumière. C’est là l’ultime exigence de la Loi d’Expiation et de Réparation, prélude de celle de l’Ascension. Et, hors de là, pas de salut, pas de vie spirituelle, pas de réel savoir, pas de Connaissance, pas de Vérité !
Et nul ne peut prendre une autre route, pour se libérer et monter, car l’humanité, du fait de l’incarnation, est marquée d’une infériorité planétaire, infériorité dont elle peut, cependant, à la mesure de son effort, se libérer rapidement ou lentement.

7. La porte de la lumière
Alors, pourquoi s’entêter, pourquoi tergiverser et retarder indéfiniment, mon Frère, ton entrée dans la vraie vie, dans la Lumière, la Vérité ? Tu sais, tu es sûr que, derrière cette porte épaisse, obscure, mais vulnérable, il est des espaces lumineux, merveilleux, dérobés encore à ta vue. Tu hésites devant cette porte, qui t’apparaît effrayante, infranchissable, indestructible, mais que tu peux, d’un coup d’épaule courageux, ouvrir à jamais.
Si tu savais qu’il ne faut à Dieu qu’un peut de bonne volonté de ta part, que ce Père des Cieux ne réclame de toi pas même le geste effectif, impuissant, souvent, mais le simulacre, le pas en avant, la simple tentative de bonne volonté et de libération. Et c’est Lui qui t’ouvrira la Porte, cette Porte, que l’humanité a pu croire à jamais close, comme une barrière invincible, entre son Créateur et elle !
Allons, un bon mouvement : fonce droit sur l’obstacle, ne crains pas d’y briser ton crâne ! Cette Porte, vois-tu, elle n’a de résistance que celle que tu lui confères, elle n’est que celle de l’égoïsme qui mure ton coeur ! Alors, resteras-tu ainsi, longtemps prisonnier de toi-même, volontaire captif d’une geôle, dont tu es le gardien et dont tu possèdes la clef ?
Ce serait vraiment, et ridicule, et stupide ! Toi qui te dis le roi de la Terre, trembleras-tu devant l’illusion de ton « moi », te laisseras-tu aveugler par les ténèbres environnantes ? Lève les yeux, oui, ceux de ton âme, et vois là-haut, au-dessus de ta tête, ces sommets impollués, ces cimes de divine pureté, où réside la Connaissance ! Tu peux les atteindre, rien ne te les interdit, puisque ton Dieu Lui-même te les découvre et t’en permet l’ascension !
Préfères-tu l’ombre d’en bas à la Lumière d’en haut, la boue qui colle à tes pieds à la luminosité de l’atmosphère céleste; la puanteur du marais à la pureté des cimes ? Préfères-tu, enfin, ramper que t’envoler ?
Si ton choix est fait, alors n’hésite plus ! Nous t’affirmons, nous te promettons que, derrière la Porte, où s’est déjà brisé tant de fois ton élan, il est, pour toi, une vie plus belle, plus lumineuse; celle de l’âme ! Il est, pour toi, un séjour plus doux et plus resplendissant : celui de l’Esprit ! Derrière la Porte que te tiennent fermée ton égoïsme et ton orgueil, il est enfin, pour toi, la Vérité, la Beauté, le Bonheur, la Liberté et la Lumière !



Revenir en haut Aller en bas
 
Éveil, Illumination... Y a-t-il une pédagogie ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» les 10 entraves qui empêxhent d'atteindre l'éveil
» réveil en pleine nuit à heure fixe bébé 11 mois
» Bébé de 7 mois et réveil matinal - Besoin de conseils!
» Problèmes de réveil
» Problème de réveil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: ...dans l air du temps... :: l'éveil de la Kundalini: l’axe dressé au centre de l’Univers et de la Personne-
Sauter vers: