ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les dieux et les déesses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
infomysteres
Membre actif


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 217
Date de naissance : 04/05/1971
Age : 46
Localisation : France (47)
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Les dieux et les déesses   Mer 27 Aoû 2008, 22:54

Je viens de lire cette rubrique très intéressante.

Pour compléter, j'aimerai rappeler cet extrait de livre (je ne suis pas certain de ne pas l'avoir déjà posté quelque part sur ce forum mais je n'en suis pas sûr...) :

Q- Quand les Templiers ont été arrétés, ils ont été accusés de vénérer une tête, ou un crâne, et aussi la divinité Baphomet. Est ce que ces fausses accusations étaient destinées à les calomnier ?
R- Crâne était de pur cristal
Q- Quelle est la définition de la divinité "Baphomet", si tant est qu'ils en vénéraient une ?
R- Détenteur de Trent
Q- C'est quoi ça ?
R- Cherchez.
{Livre, Histoire secrète du Monde (l'), un fil d'Ariane, Laura Knight-Jadczyk, Ed. Pilule rouge}

Est ce que quelqu'un aurait une idée de ce que pourrait être, ce "Détenteur de Trent" ? Personnellement, je n'en ai aucune.

2 autres courts extraits traitant du baphomet :

Le Baphomet, vénéré par les Templiers, symbolisait la "puissance terrifiante des forces fatales créatrices de tous nos désirs [le Diable]. Toutes les initiations enseignent à l'adepte à se soustraire à ce courant mortel."
{Livre, Archives du savoir perdu (Les), Guy Tarade, Ed. Robert Laffont}

Baphomet, écrit en code puis retranscrit, serait le mot "sophia" qui signifie "sagesse". Les Templiers adoraient la Baphomet : "sagesse". C'est ce que faisait les anciens Egyptiens en adorant Thoth. Les francs maçons avaient également tenu Thot en profond respect.
{Livre, Mystère de l'arche d'alliance (Le), Graham Hancock, Ed. J'Ai Lu}
Revenir en haut Aller en bas
simmarc

avatar

Masculin
Lion Singe
Nombre de messages : 43
Date de naissance : 20/08/1968
Age : 49
Localisation : Québec
Loisirs : Photo, musique, texte.
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Les dieux et les déesses   Jeu 28 Aoû 2008, 04:11

Bonjour Ambre.

Quelque chose de fort surprenant se passe présentement,
j'ai tenté a 2 reprise de répondre ici, et 2 événements
m'ont empècher de poster, cequi a tout effacé, 3 eme tentatives.

Janus étant le prenier Dieu de l'humanité, il est aussi probablement
la première illusion, ils représente comme baphomet, la dualité, ou la séparation.
mais Janus, comme je l'ai lus, pouvait voir des 2 cotés a la fois.
ca c'est surprenant, ce dieu etait-il "complet", ou avait t'il unis
ses 2 poles sans prendre la lumière de l'étincelle? Ce que je crois
que les illuminés de tête sans coeur font.

Je ne suis pas très cultivé théologiquement et spirituellement parlant,
mais j'essey quand meme d'exprimer ce que je découvre en moi, ce que
mes expériences m'ont fait découvrir en moi.
Une de ces expériences m'a fait sortir de moi meme par le front,
pour y arriver, je jouais avec ma pensée, et je constatais
que l'illusion de la séparation existe seulement dans notre
cerveaux, Entre les désirs et les souvenirs, ou, entre le rationnel
et l'imaginaire. Pour réunir les 2 pôles, la foi transforme le
rationnel en imaginaire et l'imaginaire en rationnel.
Quand nous somme trop d'un coté, ou de l'autre, nous sommes
dans la mitoté. C'est probablement pour cette raison que
pour les toltèques, les dirigeant étaient des scientifiques
et des artistes, pour "nettoyer" la mitoté, qui égale a ce
que représente Baphomet/Janus.

J'essey d'expliquer quelque chose de tres difficile pour moi,
veuillez excuser le manque probable de cohérence, et aussi
les fautes d'ortographe, mais je peux quand meme me faire comprendre
alors je souris. Et maintenant je ressent la peur de me faire critiquer,
alors ce doit etre bien, je post. croyez moi, pour moi, c'est pas facile
de rester toujours centré, d'éviter de me faire envahir par la mitoté.

Si je vivais pas l'étincelle en moi, je serais pas ici avec vous.

Merci Ambre pour ce forumzen :)

Pour répondre a infomysteres, Trent ressemble a 3, trinité.
Comme Omram Mikael Aivanov l'a deja exprimer, la flamme
est la trinité. 1-la flamme, 2-la chaleure, 3-la lumière.
C'est peut-etre ca, Trent.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les dieux et les déesses   Jeu 28 Aoû 2008, 09:42

Merci pour vos interventions à tous deux!

j y reviendrai plus tard..
quand au mot" Trent", j ai fait des recherches déjà sur ce terme mais je ne sais plus où je l ai posté sur le forum?

richel
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Isis et Osiris   Dim 21 Sep 2008, 02:10

Clé d' Isis et d' Osiris

Cette clé , venue trop tôt ou trop tardivement en cadeau pour ceux et celles qui sont prêt(e)s à entendre, encore mieux ceux et celles prêt(e)s à la réaliser.. Dans les deux cas, je vous souhaite très sincèrement d'y parvenir...

Dans la nature, qu'il est bon d'observer, la femelle est " porteuse inerte" jusqu'à ce qu'elle soit fécondée par le mâle. Et alors ? c'est du connu, va t on me dire:
Pourtant; dans l'observation, nous pouvons constater cette évidence même:
La "femelle" non fécondée est "porteuse" d' espoir de vie, elle ne se défend que pour se préserver. Elle n'est que défense et préservation pour elle-même.

TOUT change dès lors qu'elle devient "mère".. Elle se transforme alors pour protéger ses "petits" en guerrière farouche pour défendre ceux ci.

Toute mère, d' instinct fait la même chose dès qu'elle a enfin l'opportunité de le manifester.

Quelle différence, me dira t on avec l' humain?
Sur ce principe de vie, aucune...

D'un autre côté, vous avez la signification de la légendaire histoire d' Isis recherchant les morceaux d' Osiris pour les recoller . Elle protège même le "Père" de ses enfants... Sur les 13 morceaux éparpillés et recollés, seuls 12 ont été retrouvés, comme des "petits égarés". Alors c'est quoi le 13ème? c'est simplement ce "morceau" du puzzle de ces temps modernes où il est prédit que la "femme" doit "sauver" l'homme en les reconnectant tous les 2 , dans l'amour et le divin. C'est une tâche très difficile . C'est pourquoi aussi bien dans la nature animale que chez l' humain, la "femme" donne sa préférence à ses enfants ou petits et en ces temps dits modernes à elle même. Car toute femme ou toute "femelle" véhicule l' Énergie de celle qui est au-delà du Père/Mère Céleste et que nous appelons "la Divine Providence" et non le 'Divin Provident". Une promesse d' Elle vaut au-delà de notre propre volonté personnelle et même de celle de l'âme, quel que soit son "programme" et notre volonté personnelle , cette dernière sous couvert du libre choix....

Les 12 brins d' Adn connus sont "en vérité" 12 brins "magnétiques" et 12 brins "électriques" , 12 cotés gauche et cristallins et 12 cotés droit blancs/dorés purs et lumineux qui se réunissent dans le coeur (enfant christique et doré= 13ème morceau qui possède TOUT) pour former une association cristalline et dorée. Ces 24 brins réunis forment les 12 brins en complémentarités et unis. Ils se manifestent en fusion, d'abord en soi pour ensuite les partager et les fusionner avec sa correspondance incarnée. Ce qui provoque un rayonnement électromagnétique de 48 brins d' adn. (12 complets chez chacun, dans chaque "polarité"). En réalité il y en a 72, en qualité d'enfant divin christique que nous sommes et que nous véhiculons. La Roue de la Vie. Pourquoi 72? En fait il y a 36 brins chez chacun ( 12 féminins, 12 masculins et 12 enfant) à activer et à réunir en "couple" pour rayonner: Le Dvin Absolu dans l'incarnation, l' UNIQUE. ça passe par l'enfant, par le coeur , par notre christ intérieur, par l' amour partagé réuni en UN.

Propos que j'ai toujours tenu, écrit et pas toujours compris de beaucoup. Les légendes prennent vie quelque part et ce n'est nul hasard que les "constellations " portent leur noms. les Noms divins ne sont que des principes énergétiques que nous avons tous en nous.
Oui je sais, tout cela est très technique, mental etc ... Mais cela fait aussi partie de la compréhension. Lorsque deux êtres incarnés, de même "niveau", même de chemin différent comme les FJ pour l'image, même si l'ensemble n'est pas activé, le simple fait d' être côte à côte les déclenchent automatiquement , même si en conscience nous ne savons pas pourquoi, ni où ni comment. La puissance d'amour le réalise automatiquement en offrant au jour le jour la conscience de celui-ci en compréhension. Généralement l'un apporte ce qui "manque" à l'autre. Cela se réalise TOUT SEUL. Il suffit d'accepter l'amour et de le vivre en conscience . Surtout lorsqu'elles se sont reconnues (FJ). La séparation active le "désarroi" de cette "conscience enfouie" et non reconnue ou abandonnée. Et ça secoue.
DE TOUTE ÉTERNITÉ, C'EST LA MÈRE QUI AMNENE L'ENFANT AU PÈRE.
C'est un "phénomène connu de "l'opposé" qui fait TOUT pour empêcher de les réunir afin de garder, pour eux, cette "nourriture équilibrée" si divine même inconsciemment sues chez les "porteurs" en chacun... Surtout chez la "femme"...

Les anciens schémas ne sont désormais plus. Vous savez alors que le Christ est en votre coeur, dans votre coeur physique et qu'il se manifeste dans l'amour partagé, côte à côte, coeur à coeur , main dans la main....
Techniquement ?
144.000: les trois "0" représentent non pas des milliers mais simplement des "ensembles"...

3 ensembles de 12...en chacun

Puisque le "0" est une "invention" mathématique de Babylone ou arabe, (je ne sais plus) pour justement désigner l'ensemble ou l'univers...3 "0"= l'ensemble physique, + l'ensemble astral (âme) et l'ensemble du divin dans le corps "mental" ou l'esprit

12 dans 3 ensembles= 36 dans chaque être, vivant ensemble par couple =72 + l'equilibre : un enfant fille et un enfant fils : 72x2=144 = "famille" divine incarnée...

Si vous le voulez bien, allons maintenant plus loin....

Osiris = Principe universel électrique= Ptah qui, lui, est représenté entre Isis et Athor (deux "femmes" ou polarités féminines) Lui même posé sur un socle où Ptah est représenté avec 2 cobras (qui descendent sur la tête) en position "ha sana" sur le socle: uniquement l'intelligence qui gouverne la matière.(Comme en "attente de remontée vers Lui)... Voici en image et en quelques mots l' Initiation Suprème d' Isis, les 3 niveaux représentants en "image" les 3 Joyaux en nous à développer...Dans le coeur.

La légende pourrait se résumer etse traduire ainsi: Osiris découpé serait alors sans "sexe" dans la mesure ou dans les morceaux récupérés , l'un a été ajouté pour remplacer le principe créateur originel dans le corps...à la place du Coeur. Le véritable "sexe" est la fusion intérieure sacrée où l'électricité (père) fusionne avec le magnétisme (femme). Le "mariage" se fait dans le "ventre" et l'union au niveau du coeur, c'est ainsi que vous comprenez pourquoi la fusion avec le créateur ne peut être réalisé que: au-delà de cela, au dela du "sexe". Cependant, certaines âmes" ont eu et ont toujours la "mission" de réaliser cette fusion à tous les niveaux sur ce "plan" et beaucoup ont été empêchés "côte à côte, coeur à coeur....".

Vous avez aussi l' explication d'un "message" diffusé il y a un an et qui a fait couler tant d'encre...: L'Ordonnance de Ptah... avec toutes les clés dedans pour ces temps actuels...

Depuis, beaucoup de "pensées" et messages ont été "réorientés" dans le bon sens.. et généralisés. Le Grand Principe et l' Ordonnance de Ptah ouvrent clairement sur la Vie et les Centres d' énergies situés dans les chakras... avec la "position" des Divinités ou "Netérou"* en nous...La Théogonie Égyptienne, Inca, et l'enseignement bouddhistes devenant ainsi compréhensibles pour tout le monde et en une pratique consciente pour la transformation du SOI.

(1) La Grande Invocation,

(2) Le Grand principe, ,

(3) La Chaîne "Horienne" sont les 3 grands et puissants outils de transformation conscients qui ont été mis à la disposition de tous et cela gratuitement...

(4) Où situer et travailler avec l' Énergie (L'Ordonnance de Ptah)...

Que pourrait il sortir de la "tête" de certain(e)s pour aller plus loin ? c'est trop tôt.... SINON le Coeur à Coeur .. la main dans la main....?
Nous comprenons mieux cet "acharnement" que certain(e)s ont déployé , (surtout auprès de personnes sincères en leur coeur), pour détruire à tout prix cela et qui perdure depuis Janvier 2007.

Mais cela n' a pas empêché d'aboutir... à quel prix....?

* Netérou = pluriel de Neter ou dieu... N'oublions pas non plus qu' en
astrologie, dans le corps humain, sont situées les 12 constellations
(exemple : ventre= Vierge)... L'ensemble formant ainsi le Seul et Unique....
Voici des explications simplistes , très certainement "fouillis" qui sont peut être de plus en plus d'actualité...?
.../...


Dernière édition par Plénitude le Dim 21 Sep 2008, 18:44, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les dieux et les déesses   Dim 21 Sep 2008, 02:16

En conclusion:

Je souhaite partager cette "pensée", sûrement faussée quelque part mais profondément ancrée dans mon coeur, quelque soit son "état".
Dans l' Univers, tout EST à sa JUSTE place. Il n'y a ni laid , ni beau, ni perdants ni gagnants au final . Il n'y a que Plénitude totale. Cette plénitude ne peut être totalement ancrée si d'un "côté comme de l'autre" il n'est pas offert amour et compassion sur toutes choses, déjà accordée pour et par soi-même et ainsi le rayonner au-delà de ce que l'on peut même imaginer...
Comment reconnaître le faux venu de personnes qui "paraissent" ?
c'est simple:
- des mots très lumineux et soudainement une expression sur un "ton" parmi tout ceux ci, qui vous écorchent le coeur à vif, ou simplement vous le "pince" sans tenir compte du "besoin" de recevoir baume et main tendue pour ceux et celles qui en ont besoin. Par ce besoin viscéral d' être "reconnu", ces personnes soit disant lumineuses affichent ouvertement ce qu'elles sont.
- Un sujet dévié par une appréciation ou autre qui détourne du sujet originel, généralement émis avec une très bonne intention à la base

Aider ne veut pas dire imposer, aider ne veut pas dire blesser, aider ne veut pas dire se "positionner" consciemment ou inconsciemment en "sauveur"; Aider ça peut être "protéger"; aider c'est aimer. Simplement aimer sans ajouter quelque qualificatif qu'il soit. Rayonner c'est accepter la vie comme elle vient et non comme on veut qu'elle soit. Aimer, ça peut aussi être une certaine rébellion, souvent confondue avec la récupération de l'ego par le mental.

Y parvenir dans la simplicité sans confondre quitter l' ego inférieur au profit de l' Ego supérieur que beaucoup confondent à terme avec le vrai divin, et cela sans aucune fausse humilité.

Aimer en acceptant simplement la vie et l'amour dans sa plus simple expression, l'amplifier par "couple", c'est le plus merveilleux cadeau que l'on puisse faire à Celle que nous appelons de toute Éternité "Divine Providence" ou Dieu Père/Mère en nous le Fils/Fille divin(e). Dieu n'est qu'amour et Il n'oublie pas sa plus humble créature, il l'aime autant que sa plus haute créature et IL ne juge pas.

Ce pincement au coeur ou cette déchirure ne vous trompe pas, votre coeur ne vous trompera jamais! Il sait ce que le mental ignore et que ce dernier traduit avec des mots car c'est le seul moyen de communication à la disposition consciente de plus de 99% des humains. Le mental sans cette indication du coeur vous trompera toujours, et il se laissera toujours berner, oui!

Comment peut on douter de son coeur? Pourvu que le mental et la "raison", généralement habités par la peur n'interfère pas? Mettre systématiquement du baume "rassurant" sur toute manifestation de défauts tels la "jalousie" et de bien d'autres...

Le coeur amène t'il toujours vers ce qui est de meilleur? J'en suis persuadé...

Écouter son coeur quelque soit la douleur éprouvée, il mènera toujours vers le meilleur en vous et chez l' "autre".

Dieu est exclusif il n'aime que lui en la divinité de "l'autre". Mais il sait aussi aimer avec autant de puissance l' être "considéré humainement comme "inférieur", et même... je suis persuadé qu'il l'aime encore plus.

L'espoir de la 5D est tout de même celui-ci: Il nous est offert d'aller jusqu'au bout de "nos règlements de comptes" ou de prendre conscience pour ne pas y aller et couper court à la souffrance sous toutes ses formes, donner en retour, je dis bien en retour (échanger dans le mouvement de la vie), cet amour qui fait tellement "défaut". Seulement après... la spiritualisation de la matière se fait.. Le choix actuel du libre arbitre serait-il le suivant : Amour ou non amour? Et non pas lumière ou ombre... Selon le choix effectué avec tout ce que ça comporte comme conséquences... dans toutes les dimensions , et quelque soit la dette karmique et le "lien" originel et divin des "antagonistes". Pour le Divin, TOUT EST PARFAIT ET À SA JUSTE PLACE. La souffrance de l'un est une "perfection" qui devrait se guérir, dans la pratique de la compassion coeur à coeur et main dans la main, afin d' accueillir et d' HONNORER Dieu. Car Dieu est en nous et dans son "exclsuivité" d'Amour, il s'aime à travers Dieu en l'autre. Cela s'appelle évoluer dans la conscience divine et lui laisser la place. Dieu est PARTOUT dans tous les "types d' amour" et nul n'a le droit de prétendre que son amour est plus divin que celui de l'autre....La seule règle primordiale divine c'est que DIEU est TOUT EN TOUT.

Je ne souhaite aucune réponse car cela pourrait inconsciemment nourrir un ego si subtil, qu'un simple "merci" ou autre pourrait le flatter.

Au final, nous ne sommes bien qu'avec nous même, quoiqu'il nous en coûte, J'écoute mon coeur, mon corps et eux ne me trompent pas.
Mais comme j'aime à le répéter,
Ce qui est en Haut est comme en Bas et inversement...

Dans l' Univers, tout EST à sa JUSTE place. Il n'y a ni laid , ni beau,ni petit ni grand
ni ombre ni lumière ni opposés de toutes sortes, il n'y a qu' ensemble cohérent, calme et Plénitude cosmique , Universelle. Il n'y a ni perdants ni gagnants au final . Il n'y a que Plénitude totale...Plénitude Divine..
Un exemple que toutes et tous connaissent très bien...
Une re naissance, donc un renouveau, c'est comme un bébé, qu'il soit humain ou divin, cet "enfant" a besoin d'amour et d'attention pour grandir.... Il n'y a que l'humain qui se complaise à refuser l'amour d'un bébé en "pleurs ou en souffrance"...ou autre... Mais pas Dieu.. Avec Lui tout change dans la prise de conscience...

Dans l' Univers, tout EST à sa JUSTE place. Un jour, l'enfant qui grandi se "détache" tant par le cordon que par la "taille". Souvent, il s'émancipe par rébellion... Ensuite réellement pour rejoindre Celui/Celle que son coeur lui destine et lui "montre du doigt" sans cesse et sans interruption... : que nous sommes chargés d'incarner: la ré unification de 2 êtres dans la puissance rayonnante de création qui donne la vie, dans son mouvement perpétuel et immortel. La différence consiste en la prise de conscience que: nous créons à l'image de Dieu, et alors, oui puisque nous en avons conscience, Dieu s'incarne en nous...et en l'enfant... dans l'indivisible, en nous et autour de nous. CAR TOUT absolument TOUT lui appartient!!!
Prendre conscience que cet acte est issu de l' Esprit, en symbiose avec le coeur, alors la puissance de dieu/déesse en nous se transmet par la semence (père) à la matrice (mère) , les deux chargées du divin devient alors l'Acte Sacré... JUSTE en conscience...L'acte devient lumière dans son apparence d' ombre... C'est très subtil de confondre et peut, soit entraîner la perte (la chute) soit entraîner l' Élévation ( l' ascension)...
La recherche de jouissance, même si elle est "crue" divine " n'est qu'une basse "vibration" dans la recherche d'orgasme physique. L'amour ce n'est pas ça, l' amour c' est ÊTRE et non pas "FAIRE". L'amour c'est "silence et se laisser Être dans la Présence et dans l' Agir, côte à côte"... cela ne peut que créer et amplifier le respect réciproque car l'amour rayonnant fait TOUS les miracles.
À ces mots, je suppose que vous comprenez la raison de la douleur et aussi l'acharnement de "forces" à empêcher ceci à tous prix. C'est à chaucun de passer "au-delà"... et pratiquer la compassion en suivant son coeur et uniquement celui-ci et non ses croyances, souvent faussées par "l' extérieur".. Aussi louables ces croyances puissent elles être avec tout son "lot" de "bien être". Aller avec FOI vers un aboutissement issu de traductions faussées c'est aller vers le faux. Aller avec FOI en suivant le chemin de son coeur, c'est aller vers LA Vérité... vers Dieu. C'est alors une émisison constante et éternelle d' "endorphine" qui guérit tout en soi... La séparation "détruit" cette guérison et provoque un manque, douleurs sur douleurs... L'amour c'est comme une drogue "vu" sous cet angle.

Être juste, c'est être conscient de la Divinité en nous associée en partage avec la divinité de l'autre pour créer une divinité en l'enfant... et la Roue du Karma ne "joue" plus .. Elle devient la Roue de la VIE.... la Roue de Lumière, la Roue de Confiance, la Roue de l' Amour...La Roue de Pardon... La Roue du Darma...
Dans ces "conditions", L'acte "sexuel" devient Sacré... Nous laissons la place à Dieu, ce n'est plus l' "humain" qui crée, mais la VIE... C'est Dieu Lui même qui pro-crée , nous ne sommes que Son support...car jusqu'à maintenant, nous n'avons fait que "reproduire", "imiter", surtout "s'approprier" ce que Dieu nous a donné... même si l'on s'en défend. La confusion est humaine...avec l'oubli de notre divinité. Au final, cette promesse divine de ré-union....qui tarde... qui tarde...
Et lorsque cela est réalisé dans la matière par ce que nous appelons "Flammes Jumelles", c'est réellement divin et au-delà du connu... Les mots n'existent pas pour traduire.. Quelque "chose" de plus (+) qu' exceptionnel... et que le monde entier recherche dans ses nuits d'inconscience... depuis la nuit des temps... des temps immémoriaux...
Le bonheur est dans nos coeurs, certes oui! Mais le bonheur est éphémère ! Je l'affirme.
Vos âmes vous ont attiré vers un tel ou une telle.. Elles savent ce qui est "bon" pour Elles, ensuite cela dérive afin de vous "obliger" à aller au plus profond de votre coeur.. pour être enfin réunis éternellement... sans quoi ce sont les séparations douloureuses, la confusion établie sur ce voile si mince qu'est la différence de notre mental...Voile de l'ego à destination "originelle" de protection créé par l'âme lors de la séparation et que celle ci est amenée à dissoudre à terme. Le divin ne peut cohabiter avec l'ego, c'est soit l'un soit l'autre...
Le beau, le pur, le renouveau peut AUSSI très bien se présenter par le Divin à "travers les autres". Ce qui veut dire aussi que le nouveau, le pur peut être plus simplement intérieur en soi tout comme le renouveau chez les anciens "contacts", proches et autres... Une femme nouvelle, une autre femme, un autre homme, un homme nouveau. C'est la progression des âmes dans la liberté. Le "choix libre" reste toutefois et depuis toujours une volonté personnelle/duelle pas nécessairement de volonté divine... La Volonté divine serait plutôt "libre arbitre"...
Confier et remettre TOUT au Divin ou à La DIVINE PROVIDENCE. Car tout vient d' Elle, et tout reviendra à Elle. En ces "ouvertures" de début de 5ème dimension, nous sommes invités à nous "vider" et à tout remettre CAR RIEN NE NOUS APPARTIENT pour laisser le Divin s'installer À QUI TOUT revient.... S'ouvir sur l'illimité, autant dans l'Amour que dans toutes choses, et surtout de la Présence.
C'est par celà que tout nous est donné mais nous ne pouvons rien Garder.
Imaginez:
C'est comme une amphore d'eau, lorsqu'elle est remplie et "fermée" (l'ego/mental), rien ne passe, même dans un "courant", ça glisse sur l'extérieur, sur l'enveloppe. Imaginez que cette amphore soit ouverte et positionnée dans le "courant", infiniment plus et de "renouveau" passent.
Comme la Vie, l'eau est mouvement et doit s'écouler, sinon elle finit par "croupir"... comme le mental/l'ego limités et "enfermés", et que l'on peut traduire par "dogme".
En "vidant" tout sans "boucher", (remettre en conscience absolument tout), nous nous permettons de nous ouvrir à l'infini...
Il est plus JUSTE de recevoir la JOIE dans nos coeurs issue de la Plénitude de Dieu en nous.. afin de LA partager dans la matière ... Cela est Éternel...
Les mots écrits ne sont que des dessins morts, ils n'ont de valeur que dans la vibration de l'intention qu'on y met. Le mouvement de vie est la clé et se trouve être l'opposé de l' inertie (la non vie)...
Merci et bonne continuation.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les dieux et les déesses   Lun 15 Juin 2009, 10:15

Vinciane PIRENNE-DELFORGE,

« La maternité des déesses grecques et les déesses-mères : entre mythe, rite et fantasme »




La notion de maternité recèle au moins deux dimensions : la capacité reproductive des femmes, d’une part, les soins apportés à leur progéniture, de l’autre. Pour évoquer un monde divin conçu sur le modèle de la société humaine, les Grecs ont abondamment utilisé le schéma généalogique. C’est une des articulations de leurs discours sur les dieux et le monde. La capacité reproductive des dieux est donc pensée sur le mode de la génération humaine et les exceptions à cette règle, comme les parthénogenèses, n’invalident pas la pertinence du modèle général. En outre, l’union sexuelle qui met en jeu une divinité aboutit forcément à une naissance puisque les dieux sont infiniment féconds. Pourtant, la virginité se rencontre parmi les déesses. Pour trois d’entre elles, le statut de parthenos est explicitement revendiqué au début du grand Hymne homérique à Aphrodite : Athéna, Artémis et Hestia refusent de se soumettre à la loi universelle de l’union sexuelle. Un tel choix les exclut a priori de la sphère des mères, du moins sur le plan biologique. Mais la « biologie » n’est pas tout. La maternité est aussi métaphore, l’image de la sollicitude, de la générosité et du souci pour ses propres enfants ou pour d’autres figures qui requièrent une protection. Les deux dimensions de la maternité ne sont donc pas toujours associées chez les déesses. Deux exemples seront ici envisagés pour l’illustrer : tout d’abord, celui des « mères » de la Théogonie d’Hésiode, ensuite, le cas un peu particulier d’une Athéna « mère » située à Élis.
suite
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les dieux et les déesses   Jeu 24 Déc 2009, 21:28

C est avec Freya , que je vous souhaite un joyeux Noël et de merveilleuse fêtes de fin d année!
Je vous Ambrasse!



Freya - la déesse de l'amour

Freyja est généralement considérée comme la déesse de la terre et de la fertilité dans la mythologie nordique. Freyja signifie dame ou « souveraine », en vieux nordique (cf. fru ou Frau en scandinave ou en allemand). Il n’y a pas de source indiquant qu’elle fut appelée pour apporter fertilité aux champs et aux femmes ; elle était la déesse de l’intimité. Elle était également la déesse de l’amour, du sexe, de la guerre, des prophéties et de l’attirance entre personnes ; elle devint donc une des déesses les plus populaires. Elle peut être considérée comme l’équivalent de Vénus et d’Aphrodite. Il est probable qu’elle soit le descendant mythologique le plus direct de Nerthus.
Freyja est une Vane, déesse de l’amour dans la mythologie nordique, elle est belle, possède des yeux bleus et une chevelure dorée. Elle est la fille de Njörd, et la sœur jumelle de Freyr. Sa fille s’appelle Hnoss.
Odr, le mari de Freyja, « un homme qui voyage loin », est probablement une hypostase d’Odin ou Odin lui-même, car celui-ci disparaît peu après leur mariage. Après la disparition de Odr, Freyja pleura des larmes d’or rouge qui se transformaient en ambre quand elles tombaient dans la mer. On la confond parfois avec Frigg, l’épouse d’Odin, déesse du mariage.
A l’instar d’Odin, elle reçoit dans son manoir Sessrumne à Folkvang la moitié des guerriers morts au combat, qu’elle guidera au combat le jour du Ragnarök. Elle est considérée comme la première parmi les Valkyries.
Pour expliquer ce partage des Einherjar entre Odin et Freyja, certaines transmissions orales (Propriété Óðal ) expliquent que les guerriers dévolus à Odin sont ceux d’entre eux qui vouent leur existence à la guerre et aux batailles que l’on nomme les offensifs. Les guerriers dévolus à Freyja sont ceux d’entre eux qui mènent des combats pour protéger leurs familles leurs clans et leurs biens que l’on nomme les défensifs. L’historienne Else Roesdahl a remarqué que dans les sépultures contenant des armes : dans celles de Norvège les guerriers avaient des boucliers (défensifs), et au Danemark ils avaient uniquement leurs armes d’attaques (offensifs) [1]. Cependant une autre théorie avance l’idée que les tertres de Norvège serait ornés de boucliers pour montré que le défunt est mort en défendant sa patrie, son royaume. Tandis que les tertres danois serait eux ornés d’armes pour montrer que le défunt était mort en agrandissant son royaume, mais ces théories spéculatives, comme tant d’autres, sont loin d’élucider totalement ce mystère.
Son char est tiré par deux chats de la taille de lions. Son collier magique, le collier des Brísingar, la rend irrésistible. Elle aime le chant et a beaucoup d’amants.
Contrairement à beaucoup d’autres dieux, elle est appréciée des géants et plusieurs d’entre eux la convoitent.

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les dieux et les déesses   Mar 23 Fév 2010, 11:29

La Divine Mère Kundalini
ou

"Les 10 points de l Isis dévoilée..."







H.P.Blavatsky
( Isis Unveiled, vol. Il, extraits de l'édition originale en anglais)


Pour comprendre les principes de la loi de la nature à l'œuvre dans les divers phénomènes décrits plus loin dans ce livre, le lecteur doit garder à l'esprit les propositions fondamentales de la philosophie Orientale que nous avons exposées successivement. Récapitulons très brièvement :








  1. Il n'y a pas de miracle. Tout ce qui se produit est le résultat de la loi, éternelle, immuable, toujours active. Un miracle apparent n'est dû qu'à l'action de forces en opposition avec ce que le Dr. W.B. Carpenter, F.R.S. — homme de grand savoir mais de peu de connaissance — appelle " les lois bien connues de la nature ". Comme beaucoup de ses confrères le Dr. Carpenter ignore que des lois, aujourd'hui inconnues de la Science aient pu être " connues " jadis.
  2. La Nature est une unité triple : il y a une nature visible objective; une nature invisible, intérieure et source d'énergie, le modèle exact de la précédente et son principe vital; et, au-dessus de ces deux là, l'esprit, source de toutes forces, seul éternel et indestructible. Les deux natures inférieures sont en constant changement mais non la troisième.
  3. L'homme est aussi une unité triple : il a son corps objectif physique, son corps vitalisateur astral (ou âme), l'homme réel ; et ces deux sont couronnés par le troisième qui les illumine, le souverain, l'esprit immortel. Lorsque l'homme réel réussit à fusionner avec ce dernier, il devient une entité immortelle.
  4. La Magie, en tant que science, est la connaissance de ces principes et de la façon dont l'omniscience et l'omnipotence de l'esprit, ainsi que son contrôle sur les forces de la nature, peuvent être acquis par l'individu alors qu'il est encore dans le corps. La Magie, en tant qu'art, est l'application de cette connaissance dans la pratique.
  5. La connaissance secrète mal employée est la sorcellerie ; employée pour le bien, elle est la véritable magie ou SAGESSE.
  6. La médiumnité est à l'opposé de l'état d'adepte ; le médium est l'instrument passif d'influences étrangères, l'adepte exerce un contrôle actif sur lui-même et sur toutes les puissances inférieures.
  7. Toutes choses qui furent jamais, qui sont, ou seront, étant imprimées sur la lumière astrale, le registre de l'univers invisible, l'adepte initié, utilisant la vision de son propre esprit, peut connaître tout ce qui a été connu ou peut être connu.
  8. Les races humaines diffèrent en dons spirituels comme en couleur, stature ou n'importe quelle autre qualité extérieure ; la clairvoyance prévaut de façon naturelle chez certains peuples ; chez d'autres c'est la médiumnité. Certains s'adonnent à la sorcellerie et transmettent les règles secrètes de sa pratique de génération en génération, ce qui produit une gamme de phénomènes psychiques plus ou moins étendue.
  9. Un des aspects de l'art du magicien consiste à retirer volontairement et consciemment l'homme intérieur (la forme astrale) de l'homme extérieur (le corps physique). Ce retrait peut se produire chez certains médiums, mais il est inconscient et involontaire. Chez ceux-ci le corps se trouve alors dans un état plus ou moins cataleptique ; mais dans le cas d'un adepte, l'absence de forme astrale ne saurait se remarquer, car les sens physiques sont vigilants et l'individu paraît seulement comme plongé dans une profonde rêverie.
  10. La pierre angulaire de la MAGIE est une connaissance pratique approfondie du magnétisme et de l'électricité, de leurs qualités, corrélations, et pouvoirs. Il est particulièrement nécessaire d'être familiarisé avec leurs effets tant dans le règne animal et dans l'homme que sur eux.

Pour résumer en quelques mots, la MAGIE est la SAGESSE spirituelle; la nature est l'alliée matérielle, l'élève et la servante du magicien. Un seul principe vital commun pénètre toutes choses et il peut être maîtrisé par la volonté humaine pleinement développée.



Voir le Glossaire





Icitor


Ankh Neter

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les dieux et les déesses   Lun 22 Mar 2010, 18:57


La Gnose d'Amour



Jules Stany Doinel




Les Trois Âges de la femme (détail), de Gustav Klimt, 1905.




Par Jules Doinel

Ce texte de Doinel nous a marqué par son ton vrai et sa délicate manière pour nous conter l’Amour dans la Gnose et la Gnose par l’Amour. Si nous avions un testament philosophique à laisser à ce monde hylique, ce serait ce texte lumineux. Il dit ce qu’est la Gnose pour un gnostique, il dit ce qu’est l’Amour détaché de l’illusion. A sa lecture, l’on comprendra donc qui je suis, ou ose espérer être, l’on comprendra le sens de mon Nomen, Héliogabale, l’on comprendre le brûlant de l’Amour que j’ai pu avoir ici bas…

Je dédie ce texte tapé avec Amour à mes Roses Eternelles.

Tau Héliogabale, août 2004 e.v.

Au Très Saint Synode Gnostique

I

Messeigneurs et mes Frères,

Nous avons vu, en exposant le système de Valentin, que l’exil de Sophia-Achamot hors du Plérôme avait été le commencement de la douleur dans le monde. Mais ce que Valentin ne dit pas, c’est que les Eons, pour ne pas laisser cette épouvantable douleur de la chute de l’Infini dans le Fini sans consolation, supplièrent l’Abîme de donner à Achamot un Paraclet. Ce Paraclet est adoré par les grecs sous le nom d’Eros, par les Aryas sous le nom de Kama. C’est l’Eon-Amour. Pour le produire, l’Abîme et le Silence (Bythos et Sigé) s’unirent dans une ineffable étreinte. Eros émana de leur union. Dès lors, la rédemption de Sophia-Achamot s’accomplit sur deux voies parallèles, la voie de l’Esprit et celle de la chair. Jésus, fleur du Plérôme, racheta l’Esprit, car le salut vient de la Gnose et non de la Foi. Eros racheta la chair. La Science et l’Amour inaugurèrent l’œuvre sublime qui se poursuit à travers les Temps et les Espaces. Achamot eut un double époux, l’époux de son cœur. C’est ce mystère divin qu’il nous faut interpréter.

II

Ceux-là qui prendraient Achamot pour un mythe se trompent et s’abusent eux-mêmes. Elle est une substance, une Hypostase du divin.

Ses joies et ses souffrances sont réelles. Jouissant et souffrant en elle. Elle souffre et jouit en nous, les Pneumatiques. Tombés comme elle et avec elle, nous serons avec elle et comme elle réintégrés dans l’Unité. Elle nous intéresse donc grandement. Son histoire est la nôtre et la Tragédie dont elle est l’héroïne se joue avec notre sang et avec nos larmes. Valentin, révélateur primitif, ne pouvait voir ni comprendre toutes les conséquences du dogme ésotérique qu’il fondait. Ou, s’il les a vues et comprises, il ne pouvait pas les révéler, étant trop près du siècle apostolique d’une part et du Paganisme de l’autre. Cependant, quand il dit que l’Amour n’est pas sans un objet aimé, il laisse entendre que cet objet aimé, c’est-à-dire Achamot, sera la proie de cet amour. Valentin, d’ailleurs, devait venir lui-même, sous un autre nom et sous une autre forme, à un point du cercle des Renaissances, pour achever ce qu’il a si magnifiquement commencé.

« Dicit Helena in quadam revelatione cuidam gnostico, quod Valentinus nunc vivit, infulâ donatus episcopali. Qui potest capere capiat ».

III

Je pose tout d’abord le dogme initial, la norme première de la Très Sainte Gnose.

Le Salut vient de la Connaissance et non de la Foi. La Foi sans la Connaissance est morte. Hors de la Gnose, pas de salut.

Mais, comme l’on pensé les docteurs, la Connaissance se résout en Amour. Et Amour, semblable à un aigle ravisseur, s’abat puissamment sur l’Aimé et le transporte dans le foyer même du désir, l’Hédôné.

Ne croyons donc pas que la Gnose soit triste. Elle est joyeuse et forte. Elle sait et elle veut. Elle aime et jouit de ce qu’elle aime. Une mystique catholique a dit excellemment :

« L’Amour triomphe,

L’Amour jouit,

L’Amour en Dieu se réjouit. »

Et Jean, de sa voix d’archange, nous crie du haut du rocher de Pathmos : Dieu, c’est l’Amour. Augustin d’Hippone ajoute : Ama et fac quod vis. Enfin, la Sagesse elle-même nous dit : Omnia munda mundis.

Reprenons l’histoire de Sophia-Achamot, au moment précis où, enfantée par Sophia-Céleste dans le monde intermédiaire, elle s’aperçoit, avec une indicible horreur et une surnaturelle angoisse, qu’elle s’engouffre dans les ténèbres, ces lourdes et démoniaques ténèbres que l’Evangile appelle avec une concision si dure et si impressionnante « les ténèbres extérieures ».

Ceux-là qui prendraient Achamot pour un mythe se trompent et s’abusent eux-mêmes. Elle est une substance, une Hypostase du divin. Sa joie et ses souffrances sont réelles. Jouissant et souffrant en elle, elle souffre et jouit en nous, les Pneumatiques. Tombés comme elle et avec elle, nous serons avec elle et comme elle réintégrés dans l’Unité. Son histoire est la nôtre et la tragédie dont elle est l’héroïne se joue avec notre sang et avec nos larmes.

IV

Pendant qu’elle souffrait ainsi – inénarrablement – la supplication toute puissante des Eons – omni-potentia supplex – monta en l’Abîme. En un clin d’oeil, l’Abîme et le Silence s’unirent. En un clin d’oeil, Eros fut émané. En un clin d’oeil, un rayon traversa les ténèbres et Achamot sentit palpiter sur son cœur brisé le cœur éternel de son amant : le Sacré-Cœur ! Le Cantique des Cantiques est la pâle reflet de l’épithalame que chantèrent alors les Eons. Eros s’était fait chair, et il habitait avec nous. Le grand mot mystique fut proféré : I.N.R.I. Que de Rose-Croix modernes en ignorent la signification profonde et la glorieuse beauté ! Le Tau fut formé. La Rose-Croix fut jointe, le saint mélange fut réalisé. Fils de l’Esprit et de la Chair, nous naquîmes alors d’Eros et d’Achamot, et leur union fut déclarée indissoluble par le Plérôme qui les bénit et nous bénit en eux. Notre Mère commença alors sa mission. Dans l’œuvre du Démiurge, elle sema les étincelles du Feu, ce feu que Simon le Mage a décrit dans l’Apophasis Megalé, ce feu de double nature, matériel sans l’esprit, spirituel sans la matière, ce feu sauveur qu’adorèrent les Aryas et les Parses, et dont le soleil est la symbole cosmique, I.N.R.I. Igne Natura Renovatur Integra.

V

Nous pouvons prévoir et déjouer ici l’objection captieuse et perfide. Ce feu, c’est la convoitise disent les théologiens du Démiurge. Répondons hardiment : ce feu, c’est l’Amour. Et, plus hardiment encore, ajoutons : ce feu c’est l’Amour tout entier, non pas scindé, non pas divisé, non pas inutile, mais tout entier, l’amour un et indivisible ; non pas la convoitise pure comme chez les païens, non pas la charité stérile comme chez les ascètes, mais l’amour venant de l’esprit et traversant la chair qu’il idéalise comme le rayon du soleil traverse le cristal qu’il irradie.

Allons plus loin. Toute la Gnose nous enseigne qu’il y a en Dieu les sexes, le masculin et le féminin. Toute la Gnose nous enseigne que les Eons sont émanés par couples en syzygies. Le Père des Eons, le premier Eon, est mâle-femelle, Deus-Dea, Dieu-Déesse ; il se nomme l’Abîme-Silence ! Et toute la scène qu’il émane est comme lui. J’ai dit dans mon cantique gnostique, publié par l’Etoile :

Les Eons qu’il émane,

Emanent à leur tout

Un et Deux, c’est l’Arcane

De l’insondable amour.

Eros possède réellement Achamot, et, chez les Pneumatiques, l’Homme et la Femme s’aiment et se possèdent. L’Eon Hédoné est le lien qui les unit. Le Désir est saint, la Possession est sainte, mais ni ce Désir ni cette Possession ne sont la Débauche, ils sont l’Amour.

VI

Or, ce qui distingue l’Amour de sa sœur déchue, la Débauche, c’est que la Débauche n’aime pas et ne cherche que le Plaisir. Elle a le Plaisir pour but. Et l’Amour a le Plaisir pour moyen. Cette suprême et nécessaire différence les distingue tellement l’un de l’autre, qu’il faut être aveugle pour ne pas la saisir. La calomnie ne peut mordre à ce diamant. L’amour gnostique est une consolation, une aile qui nous élève vers la Science, la Connaissance. Deux, se tenant par la main, montent à la Lumière et dès lors ne descendent pas vers les Ténèbres.

Oh ! que notre mère Achamot, consolée par Eros, nous reconnaisse et nous avoue comme ses fils et ses imitateurs ! Qu’elle se reconnaisse aussi en nous qui sommes fait à son image et à sa ressemblance ! Elle semble avoir voulu nous donner un exemple, en produisant ce Simon et cette Hélène dont l’histoire nous est familière. Les grands amants sillonnent la nuit des âges comme des phares lumineux : Simon, Hélène ! – Abélard, Héloïse ! – Dante, Béatrice ! – quasi scintillae in arundineo discurrunt !

Ils éclairent nos sentiers ! Ils marchent devant nous comme des précurseurs, et, semblables aux coureurs antiques dont parle Lucrèce, ils nous tendent en passant la torche de l’amour, – et quasi cursores vitce lampada tradunt.

J.-S. Doinel. Publié dans l’Initiation, juin 1893.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les dieux et les déesses   Sam 06 Nov 2010, 20:11

MYTHOLOGIE SCANDINAVE






Couverture d'un manuscrit de l'Edda de SNORRI





ODIN et la VOLVA réalisé par Lorenz Frolich

Dans le poème "Voluppa", de l'Edda poétique, une Volva révèle à Odin plusieurs évènements du passé et du futur incluant sa propre mort


Dernière édition par pascalle le Sam 06 Nov 2010, 20:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les dieux et les déesses   Sam 06 Nov 2010, 20:16




LIF et LIFTHRASIR

Dans la mythologie nordique, Lif et Lifthrasir sont le dernier couple survivants à la fin du monde prophétique le "Ragnarok"


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les dieux et les déesses   Sam 06 Nov 2010, 20:24

Odin lança Jormungand dans l'océan qui encercle Midgard, où le serpent devint si grand qu'il entoura le monde et se mordit la queue



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les dieux et les déesses   Lun 22 Nov 2010, 21:31

Revenir en haut Aller en bas
Le Mat



Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 83
Date de naissance : 04/09/1965
Age : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: Les dieux et les déesses   Jeu 19 Mai 2011, 11:47

je me délecte de tous ces posts! c du haut niveau!
je vois qu'Hathor, "Maîtresse de la Vulve", est aussi à l'honneur
voici un lien interessant
http://www.maatdebelgique.be/hathor.html
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les dieux et les déesses   Jeu 19 Mai 2011, 19:57


En effet Mat,

ce lien est déjà proposé plusieurs fois sur ce forum!
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Le Mat



Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 83
Date de naissance : 04/09/1965
Age : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: Les dieux et les déesses   Ven 20 Mai 2011, 11:44

Oui je vois ça! je vais passer tous mes we là dessus!

Pour poursuivre au sujet d'Hathor, du côté des déesses, on constate l’existence d’une frontière marquée entre les attributions des déesses telles qu’Isis et les différentes formes d’Hathor. Là où la première est la mère et l’épouse, Hathor incarne la sexualité qui met en mouvement les forces créatives, médiumniques et rédemptrices.

http://labalancedes2terres.free.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Le Mat



Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 83
Date de naissance : 04/09/1965
Age : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: Les dieux et les déesses   Sam 21 Mai 2011, 11:08

Un rituel du Livre des Morts égyptien met en scène Hathor pour invoquer la puissance de séduction et d’attraction.
Sa puissance est immense, car elle possède un magnétisme spécial sous forme de petites particules qui s’échappent d’elle, malgré elle. Un magnétisme d'ordre sexuel. Ce n’est donc pas seulement dans le plan physique qu’elle a le plus de pouvoir, mais dans le domaine des émanations.
Si on l'a présenté comme une magicienne, c’est à cause de ces émanations que lui a données la nature et avec lesquelles, pendant des états d'extase, elle est capable de former des corps de nature éthérique . Ces émanations de particules forment une matière impalpable, et cette matière peut recevoir la forme que son imagination féconde lui donnera.

http://www.decitre.fr/livres/LES-SECRETS-D-ATHOR.aspx/9782268033785

http://www.unige.ch/lettres/antic/egyptologie/enseignants/YouriVOLOKHINE/Letstalkaboutsex.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Le Mat



Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 83
Date de naissance : 04/09/1965
Age : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: Les dieux et les déesses   Dim 22 Mai 2011, 21:27

Les enseignants d'Hathor sont "inter-dimensionnels" qui facilitent l'ascension planétaire à travers la compassion, l'amour, la légèreté et le son.

Pour avoir fait l'expérience directe avec ces Etres de Lumière est de se rappeler la puissance de l'amour, du sexe, du rire et de la respiration consciente qui se déplacent à l'intérieur du spectre complet de l'Etre, Hathor représente la Shekinah, la force de la mère, de l'amante qui embrasse la dualité en unité, rassemblant les fragments d'energie d'ombre de de lumiere.... Nous sommes ici pour réaliser et célébrer l'Union grâce à Elle!

Ces déesses ont été relégués à la Terre. Dans la cosmologie d'origine, les dieux et déesses "provenant des cieux" étaient considérés comme égaux. Puis quelque chose a changé, et le principe masculin est associé avec le ciel et la femelle avec le la terre. Puis vint le développement d'Isis et d'autres.

Le terme «Hathor» est en fait un terme grec. Le terme égyptien pour cette déesse est "Heru." Les Hathors étaient un groupe interdimensionnel, d'êtres intergalactiques, qui existaient avant l'Egypte depuis des millénaires. Mais quand ils sont venus en Egypte, ils ont créé le culte d'Hathor. La déesse Hathor est devenue associée à la fertilité et le sexe, l'extase et la béatitude. Quand les chrétiens coptes sont entrés en Egypte, ils ont effacé les figures d'Hathor. Ils pensaient que c'était un blasphème. Ils ne comprenaient pas comment la sexualité, l'extase et le bonheur pouvaient nous relier à «Dieu». Ce n'était pas dans leur compréhension. Ainsi, vous trouverez en l'Egypte un grand nombre de figures de la déesse défigurées.

C'est ce qui est arrivé au dieu «Min», qui est un symbole de la discipline spirituelle de l'énergie sexuelle et est dépeint comme un personnage masculin avec une grande, phallus en érection. Quand les gens de l'époque Victorienne ont commencé à découvrir ces symboles phalliques massive, il ont pensé qu'il s'agissait d'une glorification d'une distorsion de l'énergie sexuelle, et ce n'est vraiment pas ce que cela signifiait. C'était en fait l'élévation de l'énergie sexuelle.

Donc, Hathor, était titulaire de l'archétype de la fertilité, de l'extase sexuelle, du bonheur, des forces obscures féminines. Ses homologues des autres aspects de cette conscience sont Sekhmet (Egypte) et Kali (Inde).

Dans les temples d'Hathor, les prêtresses ont été formés à l'utilisation de la danse sacrée et à la création de formes géométriques sacrés Elles chantaient et secouaient des hochets qui créaient des formes d'ondes, et elles utilisaient ces formes d'onde pour créer de l'énergie.

Il y avait un travail d'équilibrage des principes masculin et féminin. Lorsque ces deux forces sont mis en équilibre au sein de notre propre corps, nous sommes un équilibre entre les électriques (mâle) et le principe magnétique (Femelle) principe. Nous avons donc un équilibre électromagnétisme. avec les énergies sexuelles et les énergies subtiles au sein du système nerveux.

Cette connaissance est passé de l'Egypte ancienne vers Inde qui est devenu le fondement du yoga/tantra et également en Chine, atteignant même le Tibet. Le meilleur livre sur ce sujet a été écrit par Muata Ashby 'Le Yoga égyptien".

Hathor est la maitresse du son. Ce qui vient à l'esprit, après avoir été en Egypte, est que certaines des structures là-bas sont conçus pour créer des sons. La Grande Pyramide est conçu pour résonner à Fa dièse, qui est apparemment un son mystique. Il y a surement quelque chose à voir avec la formation de toutes les structures qui sont générateurs de sons.

Dans les temples d'Hathor, les prêtresses entraient dans un état ​​de transe et communiquer par rêve avec la déesse Hathor. Dans notre langage psychologique, nous l'appellerions un archétype féminin. Elle pouvait alors instruire et enseigner ses prêtresses. Une chose semblable s'est produite avec des initiés au début de l'Egypte venus de l'Atlantide et la Lémurie, avant la chute de ces civilisations.

Ces initiés ont été en communication avec d'autres êtres médiumniques, et la connaissance leur a été donné par Hathor et d'autres êtres. Ils ont reçu des informations qui sont devenues une partie de la base de connaissances de la civilisation égyptienne.

Le but est un travail d'alchimique avec les forces de la nature. Elle est venue par la portail de Sirius, passa par Vénus pour arriver sur Terre.

La solution aux problèmes de notre monde, où il y a trop d'energie masculine à bien des égards, sont les femmes. Il est probable que les femmes vont sauver notre
monde si elles rentrent dans le pouvoir d'Hathor. Ce principe féminin est Réveil, on peut remarquer une escalade ou une augmentation de conscience de ce besoin. Le monde va changer parce que notre culture ne sera plus violer la Terre.

Hathor travaille sur les femmes à travers les sons vocaux. A travers les chants, les danses, les orgasmes. Le son de la voix change. L'enveloppe d'énergie est ainsi créée autour du corps et peut être ressentie par les autres. Une forte attraction s’opère. C'est une émanation physique qui provient du nouveau son de la voix.

Pour Hathor le son est la base primordiale de toute la création, que nous sommes les ondes d'énergie, que nous sommes "complexes harmoniques". Nous sommes comme des œufs lumineux ou orbes de lumière avec des filaments de lumière à travers notre champ aurique. Cette aura émet des sons. Si une personne a l'habitude d'être en colère, il y aura un modèle d'énergie, le plus souvent dans le foie, car les organes tiennent des émotions.

La colère est souvent retenue dans le foie. Non seulement dans le foie, cette parite biochimique, mais aussi dans l'œuf énergetique L'aura qui entoure le corps, a aussi un bloc qui est liée à la foie. Les clairvoyants peuvent voir cela, et bien sûr, ainsi qu'une prêtresse d'Hathor. Elle peut voir où se trouve le bloc, produire une fréquence du son (par la voix et l'energie sexuelle) et littéralement déplacer le bloc. Quand il commence à se déplacer, la personne en question commence à éprouver des émotions, des souvenirs et des sentiments, parfois vieux de dizaines d'années, qu'ils ont bloqué toute leur vie (crises de pleure etc.). Ensuite, la pretresse va faire tourner la personne sur elle meme pour faire disparaître le bloc. La personne va éprouver des changements émotionnels tres puissant. Là il faut faire allonger la personne un bon moment.

Pour plus d'informations mais en anglais....
http://www.amazon.com/Hathor-Material-Messages-Ascended-Civilization/dp/0937147109
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les dieux et les déesses   Lun 23 Mai 2011, 18:20

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Le Mat



Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 83
Date de naissance : 04/09/1965
Age : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: Les dieux et les déesses   Lun 23 Mai 2011, 23:18

Ah non d'une pipe!! lol mais c'est qu'on me pique le pain de la bouche....! Bravo :-)) oui j'allais y venir, je connais ce site et ce papyrus. C'est pas pour rien qu'en Egypte antique, par exemple la fellation était une pratique courante et honorable: les prostituées sacrées égyptiennes sont les premières femmes à se mettre du rouge à lèvres, pour signaler leur spécialité. Leur religion encourage cette pratique : c’est en le suçant qu’Isis, déesse de la fécondité, redonne la vie à Osiris, dieu des morts.

Et au 1er siècle av JC: Cléopâtre dont la réputation fut faite vu les surnoms qu'on lui attribuaient: de "Grosses Lèvres" ou de "Bouche Ouverte", prétendait conserver sa beauté de corps et d'esprit en se nourrissant des fluides énergétiques mâles.... Si ce n'est qu'une légende ou fantasme populaire, je pense que Cléopâtre, adepte d'Hathor, était le reflet des pratiques de l'époque.


Je n'en dirais pas plus sur ce forum, en public en tout cas :-) Mais si ces propos dérangent les bonnes moeurs, Ambre, libre à vous de les supprimer.
Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Les dieux et les déesses   Mar 24 Mai 2011, 21:07

La bouche dit que cette représentation est avant tout symbolique.

Le Saint-Esprit est un vortex aspirant qui vient nous prendre jusque dans nos fondements, activant en première instance notre chakra racine mais également tous nos chakras, et ce dans le sens de l'Ascension.

Si le Baiser Divin commence par se colorer de rouge, au final il embrasse tout notre être dans sa Blanche Présence.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les dieux et les déesses   Mar 24 Mai 2011, 23:58

Bonsoir MyrÂme,

Citation :
Le Saint-Esprit est un vortex aspirant qui vient nous prendre jusque dans nos fondements, activant en première instance notre chakra racine mais également tous nos chakras, et ce dans le sens de l'Ascension.

Fais-tu une différence, ou selon toi, y a-t-il, une différence entre l'Esprit et le Saint-Esprit de ton vécu ?
Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Les dieux et les déesses   Mer 25 Mai 2011, 14:41

Et bien l'Esprit Créateur est de l'Eternel Présent et le Saint-Esprit plonge dans la Création et le Temps pour lier l'esprit (le fils) du Présent à l'Eternel Présent.

Le Saint-Esprit est une extension du Christ qui pénètre dans le monde du reflet pour lier en Amour les fils qui sont au sein de la Matrice à Celui qui EST de toute Eternité, au-delà du Miroir.

Lorsque je l'ai vécu et que donc le Saint-Esprit m'a âme-sonné en vue de me porter jusqu'au Christ, j'ai entendu en moi : "qui d'autre que la Mère peut unir le Père et le Fils ? "

Lors de cet hâmeçonnage, j'ai été entièrement pénétrée/transpercée par le Rayon Christique.
Mon esprit a été immobilisé dans le Présent et sa trajectoire corrigé et ce, en vue de l'aligner parfaitement du Présent à l'Eternel Présent et de vivre la Fusion (qui m'a été désignée comme le Baptême de Feu).

Lorsque j'ai vécu la Fusion, "je" n'existais plus dans le sens ou je me suis fondue dans le Feu Créateur et/ou dans l'Existence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les dieux et les déesses   Mer 25 Mai 2011, 15:48

Bonjour à tous,

Si les Couples Sacrés Cosmiques font renaître par Procréation les Couples Sacrés Humains :
http://antahkarana.forumzen.com/t44p45-masculin-et-feminin-la-bi-unite

Ceux-ci à leur tour engendre par Procréation ex-nihilo.


En tant que Déesse de la fécondité, Hathor pourrait également être associée aux accouchements :

Citation :
Une Vache (taureau ?) Noire de noble allure avec un disque en or (soleil) entre les cornes (Hathor) apparaît sur ma droite.
Elle est de profil par rapport à moi et regarde vers "l'avant". Alors que je réalise que cette Manifestation est bien réelle, la Déesse tourne sa tête dans ma direction et commence à m'Observer.

A la suite de son apparition, je vivrais quatre extases consécutives.

Au cours de la dernière extase, je me sens grosse ...comme si j'avais été "engrossée". (???)
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 420
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Les dieux et les déesses   Mer 25 Mai 2011, 23:04

Tu as accouché de quoi ?!



Les représentations antiques peuvent être réelles, mais peuvent aussi être oniriques. En ce cas elles codent quelque chose d'autre.
Des phénomènes énergétiques peuvent ainsi être perçus en rêve comme des fellations. Car dans les 2 cas il y a manifestation d'énergie.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les dieux et les déesses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Comprendre et apprendre les dieux et les déesses
» ~~ La Grande Déesse Mère ~~
» Dieux et déesses ( Veranjaka sutra )
» Les Dieux et Déesses
» Vos Dieux grecs et vos Déesses grecques préféré(e)s

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Partages-Recherches-Eveil du Soi...-
Sauter vers: