ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le visage de la beauté originelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 421
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Le visage de la beauté originelle   Mar 02 Déc 2008, 10:08

Bonjour à tou(te)s

Dans le post :

http://antahkarana.forumzen.com/dialectique-de-la-perception-l-envol-f15/les-purs-concepts-t1913-15.htm#13335

Vérone parle du mariage du Roi et de la Reine, comme du mariage de la source de Bonté (le Roi) avec la source de Beauté (la Reine) :

Citation :
Curieusement, la source de la beauté est beaucoup plus difficile à concevoir que la source de la bonté (connue à travers la notion d’amour). Du fait qu’elle est l’essence de la féminité, la source de la beauté est beaucoup mieux, cachée, intériorisée, que la source de la bonté, qui est plus évidente. Qui connaît vraiment l’essence de la beauté originelle attribuée à la Vierge Noire ?

Ma question était :
Existe-t’il un prototype du visage de la beauté originelle ?

Dans un premier temps, je dirais que le prototype (l’archétype) du visage de la bonté universelle peut être l’image d’un saint, ou de Jésus, dans l’iconographie chrétienne. Par conséquent, je verrais bien l’archétype du visage de la beauté universelle comme celui de Marie-Madeleine, la rousse à peau blanche, dont le forum a déjà abondamment parlé par ailleurs.
Mais je verrais tout autant une femme noire avec des caractéristiques de vierge. Ou une veuve noire ..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le visage de la beauté originelle   Mar 02 Déc 2008, 12:27

Bonjour Didiera, et merci.



Vous décrivez la beauté du fleuve et du paysage que ce fleuve nourrit. Pouvez-vous remonter le fleuve en allant vers son origine ; en cherchant sa source ? Lorsque vous l’aurez trouvée, continuez, et posez vous la question : « D’où provient la source elle même ? ». Quel en est le principe, le « princeps », le tout premier point de départ … ovule, ou, spermatozoïde, ou, encore plus loin, à travers « l’union des deux » soit, le « pouvoir fécondant », le « pouvoir de la vie » ?



Nous cherchons la force primaire de ce pouvoir, soit la force primaire de la graine. En quoi réside le « pouvoir vital » du germe qui donnera vie à la fleur ; non la fleur, elle même, dont le destin est de mourir, ce qui n’est pas le cas du « principe de la vie ».



Pourquoi ce « germe » donne t’il la beauté aux fleurs, et ne leur donne t-il pas … la forme des déchets décomposés au fond de nos poubelles. Forme non « Belle » qu’elle aurait eu si ce n’était que le hasard ou les probabilités qui avait déclenché son « majestueux envol ».



Pourquoi une fleur est-elle Belle, « en soi » ?



Pourquoi la nature sait-elle s’auto recycler, alors que les humains, qui se croient pourtant très intelligents, font déborder les poubelles du monde entier avec des déchets qui n’ont pas « ce caractère fondamental du principe de toute Beauté » ? (Pour signifier son extra-ordinaire noblesse, j’y mets une majuscule).
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 421
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Le visage de la beauté originelle   Mar 02 Déc 2008, 17:26

Merci Vérone,

Donc, si je comprends bien, quand on cherche la beauté originelle féminine, pendant de la bonté originelle masculine, on ne se dirige pas vers un visage féminin particulier, qui serait pourtant comme un paysage remontant à une source, comme ça par exemple :



ni même vers l’ovule, l’ovule du monde, qui serait alors belle comme un mandala :




Mais vers le pouvoir de vie, qui serait un mélange de masculin et de féminin.
Pourtant, en ce cas, la beauté originelle serait bi-sexuée, ou androgyne. Et non uniquement féminine.
Or ne cherche t’on pas la beauté originelle féminine ?


La fleur est Belle parce qu’elle ne sait pas qu’elle est belle?
La fleur est belle « en soie » car elle garde un fil qui la relie à la Terre ?

Peut-être que la nature sait s’auto-recycler parce qu’elle fonctionne par cycles harmonieux, et que l’homme, par sa verticalité pensante, a rendu ce processus circulaire un peu chaotique …


:99:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le visage de la beauté originelle   Mar 02 Déc 2008, 18:01

Bonjour,

Bravo Didiera
Et merci pour cette "image".



:454:



Permettez moi de sortir un tout petit peu de ma sérénité.

En plus simple,
Ce sont des évidences même pour qui est allé un tant soit peu au coeur de chaque "enseignement" et qui se rend compte que tout est de même pureté. D'autre part, Il est vrai que l'on a tendance à les oublier.

Seule l' INTENTION diffère et amène des résultats dominés soit par le mental ou même par le vouloir "faire".

Le visage de la Beauté Originelle? Qui la connait? Qui peut l' aborder? Qui peut seulement l' entrevoir ?...Qui? Sinon l' Eternel. La Sagesse serait de penser que même une immense Lumière peut être une illusion. Toutefois, l'image utilisée est bonne en elle même. Nous ne pouvons l'imaginer que par ce que l'on voit dans le limitatif.

Quelle est la différence entre la beauté et la Beauté. La Même entre l'apparence et l' Être? Entre le faire et l' agir de l'être? La Beauté de la Femme et la Bonté de l' Homme ? Une fusion Nécessaire à toute évolution, alchimie entre le haut et le bas.

De toute évidence le germe de vie ne peut se développer que dans l' Amour et la Beauté issus de la magnificence de la Création.

Le Charbon (l'incarnation) ne devient Diamant que par Fusion avec le Soleil et celà met très longtemps à se "préparer" et si "rapide" à se réaliser...

La différence entre la beauté et la Beauté c'est un peu comme entre l' être humain et l' Être de Lumière, pour l'image, comme un singe très distingué et un Ange lumineux qui se donnent l'accolade.


Pour conclure, avant de repartir dans ma plénitude:

Chaque jour est un bon jour et personne ne se soucie de savoir quel visage il avait avant la naissance de ses propres parents. Pourquoi croire que la montagne que l'on voit est dans sa tête? Si on le crois, elle doit être bien lourde. En vérité, éloigne la croyance, Sois simple et regarde la Fleur...Elle se dévoile... Aime la... Elle te sourit

TOUT chemin est parfait, dans tous les Règnes, car Dieu aime TOUT... ce qui ne veut pas dire "cèder à tout".
Tout vient de l' Éternel et tout doit lui être rendu .
Dans l' Éternel, TOUT EST. Il suffit de laisser la place, sans contrôle, sans récupération par le mental.
Merci encore Vérone pour ce partage et pour cette révision ...
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le visage de la beauté originelle   Mar 02 Déc 2008, 20:39

Réponse à Didiera.


« quand on cherche la beauté originelle féminine »,



Nous cherchons le principe de « la source » … « féminine de la beauté » et non, son résultat, à savoir, la beauté elle même.



Un principe peut se trouver dans une « monade », il est alors principe d’unité ; c’est le cas du principe de la Bonté. Il peut se trouver dans une pluralité ou une diversité, c’est le cas du principe de la Beauté. Donc, les deux principes (Bonté et Beauté) ne sont pas issus du même « ordre hiérarchique de valeurs ». Le premier ordre est du domaine de l’esthétique, le second, est de celui de l’éthique.



Prenons le cas de votre très belle image du visage, du fleuve, se dirigeant vers « une source de beauté ». Cette image est bien plurielle, et elle « dégage », irradie de la beauté. Pouvez-vous en dégager les caractères qui lui confèrent sa « qualité de beauté » ? Qu’est-ce qui différencie un peintre de génie, d’un barbouilleur de toile ? Le peintre de génie sait voir et surtout restituer sur sa toile les caractères de la beauté d’un sujet. Le barbouilleur barbouille des couleurs.



Prenons, maintenant votre ovule-mandala. Pourquoi ce mandala là dégage t-il de la beauté ? Qu’est-ce qui le différencie d’un dessin fait, au hasard, avec un compas ?



Un ovule non encore fécondé n’a pas été conjoint au principe masculin ; pourtant votre ovule-mandala possède bien ce caractère de beauté.


« Pourtant, en ce cas, la beauté originelle serait bi-sexuée, ou androgyne. Et non uniquement féminine. Or ne cherche t’on pas la beauté originelle féminine ? ».



Nous cherchons l’origine féminine de la beauté. Sentez-vous comme c’est très différent ?

« La fleur est belle « en soie » car elle garde un fil qui la relie à la Terre ? ».



Ah, voilà un point, un « caractère », capital.

« Peut-être que la nature sait s’auto-recycler parce qu’elle fonctionne par cycles harmonieux, et que l’homme, par sa verticalité pensante, a rendu ce processus circulaire un peu chaotique … ».



Voilà … nous sommes tout près du but. Le mot capital est cette fois : « harmonieux ».



Continuons. Essayez de dégager les caractères « du pouvoir de rendre harmonieux ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le visage de la beauté originelle   Mar 02 Déc 2008, 20:42

Réponse à Plénitude.


« En plus simple, Ce sont des évidences même pour qui est allé un tant soit peu au coeur de chaque "enseignement" et qui se rend compte que tout est de même pureté. D'autre part, Il est vrai que l'on a tendance à les oublier ».



Oui, mais très peu de Personnes ont eu cette possibilité d’aller « au cœur ». Ce qui est évident pour une personne voyante, ne l’est pas pour un aveugle. Les évidences des uns ne sont presque jamais les évidences des autres.

« Seule l' INTENTION diffère et amène des résultats dominés soit par le mental ou même par le vouloir "faire". »



Admettons, ce principe ; Quelle est la force qui fournit à la Nature l’intention de rendre belles ses créations ?

« Le visage de la Beauté Originelle? Qui la connait? Qui peut l' aborder? Qui peut seulement l' entrevoir ?...Qui? Sinon l' Eternel. »



Toutes les âmes, sont éternelles. Donc toutes les âmes ont potentiellement ce pouvoir.



« La Sagesse serait de penser que même une immense Lumière peut être une illusion »



C’est très vrai. .(maya)



« Toutefois, l'image utilisée est bonne en elle même. Nous ne pouvons l'imaginer que par ce que l'on voit dans le limitatif. ».



En êtes-vous certaine ? La vision du cœur permet justement d’imprimer sa conscience dans le « non limitatif ». C’est là que réside le « pouvoir de notre mental supérieur ». C’est notre destinée, à tous et à toutes. Comme l’a très bien exprimé Christalain « le limitatif n’est qu’un échafaudage », qui nous permet de construire notre Temple intérieur.



« Quelle est la différence entre la beauté et la Beauté. La Même entre l'apparence et l' Être? Entre le faire et l' agir de l'être? La Beauté de la Femme et la Bonté de l' Homme ? Une fusion Nécessaire à toute évolution, alchimie entre le haut et le bas »



Vous allez trop vite ; reprenons chacune de vos questions, une par une.



Quelle est la différence entre la beauté et la Beauté ? Allons-y essayons de répondre.

« De toute évidence le germe de vie ne peut se développer que dans l' Amour et la Beauté issus de la magnificence de la Création ».



Je crois, que nous pouvons, en effet, accepter cette évidence là.

« Le Charbon (l'incarnation) ne devient Diamant que par Fusion avec le Soleil et celà met très longtemps à se "préparer" et si "rapide" à se réaliser »



Vous, vous le savez, mais, encore une fois, la plupart des participant-es à ce forum n’en sont pas encore rendus là. C’est pour eux et elles que ce fil a été ouvert : pour leur permettre d’arriver au même point de vue que vous.

« La différence entre la beauté et la Beauté c'est un peu comme entre l' être humain et l' Être de Lumière, pour l'image, comme un singe très distingué et un Ange lumineux qui se donnent l'accolade. ».



Acceptez-vous de nous parler de la Beauté des Anges ? Merci.

Merci pour votre participation. Amicalement. Véro
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 421
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Le visage de la beauté originelle   Mer 03 Déc 2008, 11:19

Merci Plénitude pour le souffle poétique qui court dans vos écrits.

Entre le singe distingué et l’Ange lumineux, il n’y a aussi … qu’un souffle




Si le charbon devient diamant, le diamant, il devient quoi ?


Pour Vérone, mon ‘institutrice’ (!) :

L'image de la femme-source est bien plurielle, et elle « dégage », irradie de la beauté.

C’est effectivement ça qui différencie l’œuvre d’un génie de celle d’un barbouilleur : l’irradiation, l’énergie. L’ensemble multiple des perceptions se synthétise dans une impression unique de beauté.

Dans le mandala, par exemple, sont figurés des pourtours énergétiques. C’est peut-être cette irradiation qui, selon vous, est décisif pour y détecter le ‘principe féminin de Beauté’. Ca lui donne un caractère ‘vivant’.

Au fait, je suis d’accord, en tant qu’homme, pour dire que le principe de beauté est féminin, mais si j’étais une femme je dirais peut-être qu’il est masculin…

Prenons une fleur dans la nature : elle est vivante et belle. Ceci dit, des fleurs séchées peuvent être belles aussi .. mais différemment. Ce qui me rappelle votre phrase :
Citation :
Pourquoi la nature sait-elle s’auto recycler, alors que les humains, qui se croient pourtant très intelligents, font déborder les poubelles du monde entier avec des déchets qui n’ont pas « ce caractère fondamental du principe de toute Beauté

Donc le principe de beauté perdure dans la décomposition, la mort ?

Au sujet des cycles de la nature, et de l’harmonie..
Regardons les mouvements des planètes, ils sont circulaires (elliptiques en fait), et l’harmonie règne pendant des centaines de milliers d’années, jusqu’à ce qu’un astéroïde ou une comète ou une 10ème planète ou que sais-je encore, rentre tout ‘droit’ dans le système, provoque chaos et changement temporaire, qui nous font changer de spire sur l’échelle de l’involution-évolution.
Donc je dirais de même que l’homme perturbe l’harmonie naturelle … pour un changement temporaire

Amicalement

:117:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le visage de la beauté originelle   Mer 03 Déc 2008, 14:31

Si le charbon devient diamant, le diamant, il devient quoi ? » Soit il est vu pour ce qu’il EST, du carbone très pur, soit il est vu pour ce qu’il n’est pas « un signe de richesse sociale ».

« L'image de la femme-source est bien plurielle, et elle « dégage », irradie de la beauté ».



Il y a une différence fondamentale entre « la femme-source » et son résultat, le dégagement ou l’irradiation de la beauté. Ce qui est évident pour une femme, ne l’est pas, pour un homme ! Vous l’exprimez un peu plus loin.

« C’est, effectivement, ça qui différencie l’œuvre d’un génie de celle d’un barbouilleur : l’irradiation, l’énergie. L’ensemble multiple des perceptions se synthétise dans une impression unique de beauté. ».



Oui, c’est cela, mais, là, vous « synthétisez tout en une seule intuition ». Pouvez-vous essayer de vous mettre à la place de votre fils, par exemple, à qui vous souhaiteriez faire comprendre cette intuition, en sachant que lui, il va naturellement «mentaliser, soit, rationaliser, et donc, analyser ».

« Dans le mandala, par exemple, sont figurés des pourtours énergétiques. C’est peut-être cette irradiation qui, selon vous, est décisif pour y détecter le ‘principe féminin de Beauté’. Ca lui donne un caractère ‘vivant’. »



Et, oui, vous avez mis dans le mille : voici un nouveau caractère à retenir « caractère vivant » !



Continuons : c’est quoi : un « caractère vivant » ?

« Au fait, je suis d’accord, en tant qu’homme, pour dire que le principe de beauté est féminin, mais si j’étais une femme je dirais peut-être qu’il est masculin ».




Vous n’avez toujours pas « senti » la différence de niveau. Nous parlons, de la source de la beauté, et non pas de la beauté, elle même. La source est exclusivement féminine ; la beauté peut être masculine ou féminine ; elle est en général « androgyne ».


« le principe de beauté perdure dans la décomposition, la mort ? »



… mort … apparente ! Il est nécessaire que le fruit pourrisse en automne afin que le germe puisse renaître au printemps suivant, et faire, ainsi tourner la roue de la vie.


« Au sujet des cycles de la nature, et de l’harmonie. . .// …. pour un changement temporaire ».



Et, oui, les … vautours de la pseudo spiritualité appellent cela « le péché originel ».



Mais, la question est « quelle est la force qui impulse la dynamique à la source de la - vraie - beauté ? » ? Je vous ai proposé de chercher à reconstituer la carte des caractères du « pouvoir » de rendre harmonieux : le « power ». Je vais vous aider, non pas en vous donnant la réponse (il n’y aurait plus d’intérêt) mais, en vous listant les buts à atteindre, lors cette « quête du pouvoir de rendre une création harmonieuse ».



Nous cherchons les forces créatrices, pas les formes crées. Pour trouver les caractères des « formes », posons le problème en reprenant la question que je vous ai posée :



« « Qu’est-ce qui différencie un peintre de génie, d’un barbouilleur de toile ? ». Pour vous aider, je vais essayer d’y répondre en sachant que chaque participant-e au présent forum est invité-e à tenter d’y répondre, à sa façon, à travers son propre regard.



Un peintre de génie connaît, soit parce qu’il a été dans une école des Beaux Arts, soit intuitivement, parce qu’il est un Génie, les caractères d’une image, qui sont : l’alphabet imagique, les lois de l’équilibre des masses, les lois de symétrie ou de dissymétrie, la recherche des centres de gravité des volumes représentés, la loi d’unité ou de dés-unité d’une image, la notion de contraste, et, d’éclairage, donc, de pénétration de la lumière, les lois de l’harmonie, les lois des rythmes, soit en répétition, soit en progression, la loi des lignes de structures d’un dessin ou d’une image, la recherche du point focal, et enfin, bien sûr, les lois de la physiologie de l’oeil, et celles de la perception visuelle que l’on apprend en cours de psychologie. Un barbouilleur de toile ignore tout de ces lois de base de l’esthétique.



Maintenant, revenons à la question posée : Essayons de dégager les caractères « du pouvoir de rendre harmonieux », du ... « power »,… détenu par les … Magi-ciens, qui pratiquent la « magie des i-mages », et, donc, du pouvoir vital détenu par … « La Source » de la Beauté.



Merci. Véro.
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 421
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Le visage de la beauté originelle   Mer 03 Déc 2008, 16:40

Citation :
Ce qui est évident pour une femme, ne l’est pas, pour un homme !

Là je veux bien vous croire. De plus je suis plus attiré par le son que par l’image. Ce que vous me demandez là me demande un gros effort ! Votre liste des caractéristiques qu’un peintre de génie voit dans une toile m’a donc laissé bouche bée …

Le pouvoir de rendre harmonieux, les forces vitales, les forces créatrices … : tout ceci résonne à mes oreilles et me rappelle le vocabulaire anthroposophique concernant les forces éthériques. A un corps physique masculin correspond un corps éthérique féminin. Ce qui correspondrait à une source ‘féminine’ de beauté.
De plus les forces éthériques sont vues en rêves comme des jaillissements d’eau, ce qui correspond à votre symbolique de la source.

Mais, dans mon esprit, les forces éthériques créent et entretiennent la forme, indépendemment d’un caractère esthétique, c'est-à-dire de beauté ou de laideur.
Aussi, avant de détailler davantage, dites-moi tout d’abord si je suis sur la bonne piste, ou si je m’égare complètement …


:89:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le visage de la beauté originelle   Mer 03 Déc 2008, 18:25

Re-Bonjour Didiera



En effet, nous ne parlons pas « de la même chose ». Essayons de vous remettre sur la bonne piste. Je vous parle « point de départ », vous me répondez « ligne d’arrivée ». Je vous parle des forces de la source manifestant la beauté ; vous me parlez des formes de la beauté manifestée. Prenons une équivalence. Parlons « vin ». Je vous parle de viticulture ou art de faire pousser le raisin, vous me répondez œnologie, ou art de déguster le vin. On ne déguste pas un vin, lorsque le raisin qui lui a donné la naissance est encore sur le pied de sa mère : la vigne.



Vous êtes parvenu à mettre en évidence trois caractères fondamentaux spécifiques à la beauté manifestée : « La fleur garde un fil qui la relie à la terre » ; « …///… elle fonctionne par des cycles harmonieux ». « La beauté est le résultat d’un caractère vivant ».



Essayons de trouver une similitude d’images du rapport « raisin – vin », et du rapport « source de la beauté, et beauté elle même », en utilisant vos trois constats. Cherchons comment on peut reformuler la différence qualitative, ou mieux, la différence d’ordre qualitatif, entre « la beauté originelle féminine », (d’une part) et « l’origine féminine de la beauté » (de l’autre), afin de rendre leur rapport évident pour presque tous-tes les participant-e-s à ce forum, et d’obtenir, ainsi un consensus de départ ? C’est le cœur du problème posé. Nous ne pourrons pas avancer correctement tant que nous n’auront pas suffisamment « étalonnés » ces deux formulations (signifiants), susceptibles de véhiculer deux « signifiés » différents.



La racine est « La mère », elle représente le premier cycle ou la première génération, (dans le sens de générer). La Beauté est « La fille », elle représente le second cycle, ou la seconde génération.



L’Alphabet hébreu, qui contient les clés des secrets de la Création, est structuré de plusieurs façons, dont une « en trois cycles ».



Les neuf premières lettres (De « Aleph, à Theith »), sont classées en « unités » (1,2,3,4, ....9). Ces neuf premières lettres correspondent à neuf états de forces créatrices, successives, qui représentent le déroulement du premier cycle créatif, celui de notre « Mère de la Beauté ».



Les neuf lettres suivantes (de Yod à Tsaddé) correspondent aux neuf états suivants des forces créatrices, lesquelles s’exercent, cette fois, dans le second cycle, soit dans celui que nous avons appelé, ici « Le Cycle de la Fille : la beauté, en cours de manifestation ». Pour signifier ce changement de cycle, les neuf lettres sont organisées en dizaines. Après 10 (yod) nous ne trouvons pas « 11 », mais 20 (Kaph), puis 30, 40, … 90.



Nous retrouvons exactement la même organisation dans la représentation symbolique de cet alphabet à travers de Tarot de Wirth. Le Bateleur correspond à « 1 », l’Hermite correspond à « 9 », La Roue de Fortune correspond à « 10 », soit au premier temps du second cycle. la Lune correspond à « 90 », soit au dernier temps du second cycle. Les temps s’entendant dans le sens de « tempo », comme en musique.



Nous avons désormais, sous les yeux, la feuille de papier blanc, ou la toile, essayons de découvrir les bases ou piliers de la construction d’une image.



Mais, cette fois, à chacun-e son tour.



Je pose la question, (sans y répondre, pour le moment) :



« Sur combien de piliers architecturaux repose la beauté de ce qui a été créé, manifesté (réalisé par la main du principe créateur) ? Combien l’ossature du Temple de la Création» a-t-elle de piliers ?»



Un, deux, trois, quatre, ou cinq ?



N’allons pas plus loin.



Je sais que ce que nous faisons n’est pas facile ; nous cherchons la source de la vie. L’ensemble de la communauté scientifique n’est pas encore parvenu à trouver la réponse. Cela viendra peut-être grâce au niveau cyclotron du CERN. Dites, moi, si vous voulez, quel est votre type de langage préféré (son physique, musical ou électronique) ; je vais essayer de cibler mes phrases en fonction de votre langage préféré. Nous arrivons aux frontières de la matière. Vous avez quelques connaissances en Physique ou en Biologie ? Essayons ces langages là ! La réponse passe par les lois de l’acoustique. Nous rentrerons bientôt dans votre domaine préféré.



Vous êtes en plein dedans, lorsque vous parlez des "forces éthériques". C'est le coeur de la réponse.



Commencez par bien comprendre la question : nous parlons forces et non formes".



Ne vous découragez pas. Merci. Véro.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le visage de la beauté originelle   Mer 03 Déc 2008, 20:09

Bonsoir,



Là.... vous me tendez la "perche"... :a2:

Je ne suis pas et même suis très loin d' être scientifique...

Aussi, vais-je pour ce dernier "post" résumer sur quelques dizaines de lignes l'ensemble de la compréhension, et faire appel à votre imagination créatrice sur cette base:

Ce qui est en haut est comme en bas et inversement. Peu importe les "correspondances", vous les placerez de vous même à l'aide de votre propre imagerie spirituelle . La Cabale et les Courants Traditionnels placent très bien et de façon immuable tout ça ... je n'y reviendrai pas...



Que la Lumière soit!
et peu importe de savoir si cette étincelle soit ou fut "féminine ou masculine", il suffit de se regarder dans la glace pour le savoir...
À l' origine, Une étincelle + un combustible =La Création commence à naître au même titre que l' étincelle d'amour dans le coeur déclenche l'alchimie des rapprochements , éloignements... l'inspir et l'expir....

Le plus petit:
Imaginez.... simplement IMAGINEZ que votre corps physique soit l' Univers. Que chaque cellules soit une galaxie avec tous ses systèmes solaires en gravitation comme le sont une molécule d'atome et les neutrons autour de son noyau... Imaginez que cette molécule soit à son tour porteur/porteuse de vie et de création et que dans chaque molécule existe en infiniment petit un système solaire comme le nôtre composé de la même vie comme nous la connaissons.Imaginez qu'au centre de chaque cellule se trouve être en mouvement un planète Terre avec tout sa faune et sa vie dans ses moindres molécules.... à l'infini... Imaginez que ce soleil soit la Fille ou le Fils ( Sa-Râ) de la Cellule "Galaxie" autour et dans laquelle il gravite. Imaginez que depuis votre corps physique, selon la correspondance des "centres d' énergie" vous ayez reproduit à l'infini ce même type de construction.

Le plus grand...:
Imaginez que votre propre corps physique soit une infime partie d'une immensité incommensurable et inabordable (car toujours en expansion) d'un être plus grand qui dépend d'un plus grand qui dépend encore d'un plus immense etc.... Dans votre corps vous représentez les 12 constellations, leurs noms de castor et pollux à "x ou y" en passant par Orion, Sirius etc.... ou les 12 tribus.... Dans chaque constellation reportées à chaque cellule.....Vous reportez tout ça jusqu'à ce que l' imagination soit saturée.. Vous êtes encore dans le limité.... vous imaginez votre propre correspondance avec les attributs différents... Ces attributs sont ceux de la Beauté, de la Puissance, de la Gloire..etc du Fondement ...Jusqu'à la Manifestation....

Ces sphères ou centres sont les Forces de Vie par lesquelles transitent le Flux de l' Éternel, l'inspir et l' expir.... depuis l' Étincelle Primordiale jusqu'à la saturation de notre propre imagination (limitée) et même au-delà (illimité et l'incommensurable).

Depuis votre propre corps, vous pouvez en l' écoutant, et selon les connaissances que vous possédez, connaître votre univers.
Cependant, c'est tellement VERTIGINEUX
que pour répondre à Vérone: Parler des Anges ou des Archanges, j'en serai bien incapable car je ne sais rien .

Connaître et savoir que nous sommes des grands ? Oui je ne doute pas des promesses de l' Éternel, cependant devant la "ré-al-ité"- "ré-alité", je me sens si petit, si peu de choses et si grand à la fois, insignifiant et si important aux yeux de l ' éternel" que je me pose la question suivante:

Qui sommes nous pour juger notre semblable comme presque tout le monde le fait sans comprendre que c'est nous même qui nous jugeons à travers l'autre, qui sommes nous pour penser que nous ascensionnons au delà de nos espoirs? Pourquoi Oser croire que des vaisseaux vont venir de toutes parts pour nous faire grandir? Ou encore mieux nous emmener?
Le seul et unique vaisseau, notre ascenseur c'est notre corps . Notre seule et unique Force, c'est la Vie. Notre seule et unique compagne (Sa-Râ), C'est notre coeur, notre amour. la seule et unique ascension en vue est celle de l' élévation de notre taux vibratoire depuis notre animalité vers le coeur et ensemble ensuite vers l' Esprit (pas mental). La sérénité et la plénitude qui en découlent ouvrent les portes sur l'incommensurable, l'illimité, la paix éternelle de l' Éternel et l' Amour. À mon avis et sans que ce soit un jugement, celui ou celle qui se met volontairement un "voile" sur le coeur, opacifie la raisonnance et la rayonnante de l'amour dont toutes nos cellules sont porteuses. Mettre un voile à ce niveau, c'est voiler l'univers qui en découle à la suite depuis notre propre création. Rendre "malade" le reste de l'univers qui dépend de nous comme nous dépendons de plus Grand. Un esprit saint dans un corps sain passe nécessairement par le "passage" comme l'a si bien dit jésus:

"Celui qui veut venir à moi doit obligatoirement passer par ma "Fille Sa-Ra".

"Si tu peux passer par le chas d'un aiguille alors tu peux entrer dans le Royaume du Père Céleste"

A notre dimension, l' être humain est à l' état embryonnaire ou adulte selon où il est réellement en Conscience.

Autre phrase très sage:
"Travaillez sur vous même et votre "monde" ne s'en portera que mieux".

Et à cette simple imagerie, il est compréhensible que beaucoup portes peuvent être ouvertes.

Je ne développerai pas les usages et variantes des couleurs, des sons et des rayons. Chacun les comprend, les vit et les intègrent à sa façon.

Si je peux me permettre une toute simple suggestion:

En utilisant les sons, couleurs et modalités des vibrations, Soyez à l' Écoute de Votre Corps et de votre Coeur pour les incorporer. Vous ne recevrez que ce que vous êtes prêts à recevoir. Aussi n' hésitez pas: DEMANDEZ.

Pour ma part, je sais que je ne sais rien, et que le peu que je sais peut être faux, c' est aussi une vérité. Si chacun possède SA vérité, cela, bien évidemment n'est qu'une approche si petite de LA VERITE.. et cela passe nécessairement par la Beauté, que chacun-e aussi possède..

Je ne peux pas vous aider mieux ou plus .. sauf si vous êtes moi même. L'ensemble des textes "associés" sont expressifs. La Comprehension , c'est comme l' Amour ça se Vit.

"La Magie ? L' Âme Agit ?"

Être la JUSTESSE dans l' amour, dans la Pensée, être juste dans l' agir.
Lorsque l' être Humain aura compris cette simple évidence: Nous ne sommes pas "nous", nous sommes TOUT. La Beauté du Coeur, c'est d'accueillir en "nous" TOUTES les âmes qui en font la demande. M'aime, T'aime, S'aime (Même thème, sème...)
Cesser de jouer à aimer, mais devenir Celui/Celle Qui Aime.

Très belle intégration à toutes et à tous, du plus profond de la Beauté de nos Coeurs unis.
:852: :454:
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le visage de la beauté originelle   Mer 03 Déc 2008, 23:24

Merci Plénitude. Véro.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5656
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le visage de la beauté originelle   Jeu 04 Déc 2008, 08:08



Le Jardin Hermétique

extrait
Ainsi, la transmutation des métaux s'accompagnait d'une autre transmutation, celle de l'homme, et les sept marches, ou degrés, du processus alchimique, étaient les symboles du sentier de la béatitude
[de façon plus prosaïque peut-on dire que la pensée hermétique, quand elle trouve son objet dans une sublimation de la réalité qui ne soit pas ésotérique, permet d'éprouver des sentiments qui sont de l'ordre de l'esthétisme, à l'instar de ceux que l'on éprouve en lisant un poème, en regardant un tableau ou, surtout, en écoutant de la musique. A cela se mêle l'histoire, la philosophie, la chimie, etc.].
Dans cette lutte, l'alchimiste cherchait l'union de l'âme et du corps avec le divin. Un succès scientifique était sans valeur s'il n'était accompagné d'un ennoblissement de l'âme. Et la maîtrise finale était la preuve que l'adepte comptait désormais au nombre des élus. Le symbole de ce dernier stade était l'apparition du Christ à l'intérieur de la cornue.
[dans l'esprit des Adeptes, il ne s'agissait que d'une allégorie : à la crucifixion répondait la mise au creuset de la matière ; le reste était du ressort de la sublimation transcendentale]
Les alchimistes pensaient qu'en ce monde la substance la plus parfaite était l'or impérissable.
La nature veut toujours la perfection.
Elle cherche toujours à produire de l'or.

144001
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le visage de la beauté originelle   Jeu 04 Déc 2008, 12:58

Bonjour Ambre,



c’est, en effet, le programme de notre voyage. Nous n’en sommes qu’à l’enregistrement des bagages à l’aéroport. Avant d’aborder la question des « sept marches », qui vont nous permettre d’atteindre notre altitude de croisière, nous plaçons nos valises sur le toboggan. Et, le papier fourni par l’agence de voyage stipule : « vous n’avez le droit d’embarquer que tel nombre de bagages de cabine et-ou de soute ».



La question posée « Combien l’ossature du Temple de la Création a-t-elle de piliers ?»

Est du même ordre de grandeur que celle-ci : « Combien peut-on mettre de malette dans la soute de cabine, et combien de valises peut-on embarquer en soute, en sachant que nous embarquons à bord d’un très long courrier. (Paris-Los Angeles) ».



Nb : pour donner de la poussée à « nos quatre réacteurs » (pendant le décollage) nous aurons besoin de revoir le mandala (Tétragramme) que vous aviez mis en page d’accueil durant des mois. Merci de nous le remontrer. Attention le nombre des réacteurs ne correspond pas au nombre des piliers ; lequel correspond, lui, au nombre des roues de l’avion.



Vous connaissez, comme moi, la règle de base de l’Hermétisme : « que nul n’entre en ce Temple s’il n’est géomètre ». L’esprit qui souffle dans le présent fil est celui de « « l’école pythagoricienne ».



Amicalement. Véro.
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 421
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Le visage de la beauté originelle   Jeu 04 Déc 2008, 13:49

Poème pour la Plénitude de Sarâh

Sa-Râ est la fille que je n’ai pu avoir
Elle attend la venue du grand soir
Sa-Râ est la vie qui prend forme
Elle soupire pour que vienne l’homme

Sa-Râ est la Beauté non-incarnée
Elle rêve à devenir manifestée
Un jour son heure viendra
Elle sera en face de Râ
Toute en éclats



Merci Vérone de m’aider un peu !

Je fais un pas, vous en faites deux … ou l’inverse ?

Autant vous dire tout de suite que je connais mal les lettres Hébraïques ( bien qu’ayant lu plusieurs livres d’Annick de Souzenelle, mais il y a longtemps). Mais que je connais bien le tarot. Et la correspondance que vous avez fait entre les deux est très intéressante.

Pour le premier cycle, le cycle de la Mère, de la Mère de Beauté :

1 – Le peintre-Bateleur :
J’imagine une toile blanche sur sa table, et son baton est le pinceau d’où vont sortir ses couleurs. On imagine bien aussi que son inspiration descend du ciel vers lui à travers le baton-pinceau. Dans la coupe se trouve la peinture.

2 – Le peintre-Papesse :
Il détient les clefs des rapports entre le blanc et le noir, entre l’ombre et la lumière, qui vont déterminer les contrastes et l’éclairage de l’œuvre. (ce sont vos mots que je reprends, je suis nul en peinture).
Le voile est tendu entre 2 colonnes-piliers : il y a 2 piliers dans l’ossature du temple de la création ?

3 – Le peintre–Impératrice :
Ses ailes évoque un envol, peut-être vers le point focal, la ligne de perspective de l’œuvre.

4 – Le peintre-Empereur :
Assis sur son cube de matière, il symbolise la recherche des centres de gravités des volumes de l’œuvre.

5 – Le peintre-Pape :
De son index impérieux, il désigne les lignes de structure de l’œuvre.

6 – Le peintre-Amoureux :
Hésitant entre les 2 femmes, il recherche le meilleur emplacement des composants de son œuvre, pesant le pour et le contre, la symétrie et la dissymétrie, hésitant sans fin.

7 – Le peintre-Chariot
Il recherche la loi d’unité (les 2 chevaux avancent de concert) ou de désunité (chaque cheval tire de son côté) de l’œuvre.

8 – Le peintre-Justice
Il recherche les lois d’harmonie, d’équilibre de son œuvre (les 2 plateaux équilibrés de la balance)

9 – Le peintre-Ermite
Il connaît les lois de la physiologie de l’œil (la lampe). Il établit les profondeurs de champ de l’œuvre, l’avant-plan et l’arrière plan.


:nnn:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le visage de la beauté originelle   Jeu 04 Déc 2008, 16:14

Bonsoir Didiéra,
Oui, tu comprends vite à travers les mots...
Citation :
Mais que je connais bien le tarot. Et la correspondance que vous avez fait entre les deux est très intéressante.
Dans le Tarot, sur chaque carte sont reproduites les lettres hébraïques...la correspondance de celle ci, les couleurs, les symboles et selon les dominantes des couleurs, constater la polarité magnetique, électrique, ou équilibrée. Il y a bien sur et certainement les sons, mais ces derniers, à vous de les "écouter" à travers votre corps... Il y a aussi la Numérologie au dela du "système pythagoricien"..qui lui, sert de base.
Dans le Silence, et la Sérénité de l' accueil sans laisser le "mental" interférer et se ré-approprier.... le vivre et l'intègrer c'est à dire le rendre vivant dans chaque cellule;

En conscience, se l'offrir c'est aussi l'offrir à tout l'Univers qu'il soit individuel ou multidimentionnel.

Dans un esprit serein, un échange serein et constructif, respectueux et sans "étalage"... Ce "fil", proposé par Vérone, peut être le conducteur à la comprehension de certaine Conscience d' approche au delà de ce que toutes et tous pourraient imaginer.
Bref un "sang neuf" et constructif qui ouvre à la comprehension de ce trésor contenu dans ce forum... associé à la richesse intérieure de chacun-e-.
OUI ENSEMBLE, en élevant la Voie(x), vous pouvez bâtir la Maison sur le Rocher....

Je ne souhaite pas développer plus, car à trop "parler" nous finissons toujours par "noyer" l' intéressant et dévier ainsi sur des "laisser aller" au détriment de sa propre recherche intérieure...
Cependant, comme le dit Vérone, D'autres ont un certain besoin de se re-centrer afin de progresser...
Selon mon avis qui n'engage que moi, vous êtes tous sur le bon chemin, vous êtes tous(tes) parfaits(es) pourvu que personne n'oublie jamais cette règle essentielle: ... que trop développer la Lumière au detriment de l'Ombre, rend cette dernière en équivalence aussi puissante que la première, l' Une appelant en systémique l' Autre....
TOUTEFOIS, Aimer TOUT ne veut pas dire CEDER à TOUT. Selon votre discernement... Décompresser en Conscience par la Compréhension permet très souvent de ne pas "vivre l' épreuve". L'abus de l'un entrainant automatiquement l' abus de l'autre... à tous les niveaux... Seul l' Equilibre doit être constant. Dans Celui ci se trouve l' Éternel Qui Seul , ouvre sur l' éternité.... Et il n'y a plus de gagnant ni de perdants, il ne reste que des gagnants...
Quand à l' osbcur, jamais il ne pourra illumer la lumière... L'inverse oui...Aussi "faible" soit elle, dans cet état, elle brille comme un soleil....!!!
Dans les lettres hébraïques le "H" divinise la lettre par le souffle de Vie...
Sa -Ra = le contenant et le contenu, le Fils/laFille, Le Christ de votre Coeur dans tous les coeurs de vos cellules...le "H" étant le "souffle de Vie, le mouvement de vie..." Et avec ce souffle, remplissez tout votre corps en imaginant cette pénétration... voyez le "résultat"...?

Bonne continuation,
Amicalement


Dernière édition par Plénitude le Jeu 04 Déc 2008, 17:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
gicha

avatar

Féminin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 75
Date de naissance : 16/09/1938
Age : 78
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Le visage de la beauté originelle   Jeu 04 Déc 2008, 16:56

Citation :
Dans les lettres hébraïques le "H" divinise la lettre par le souffle de Vie...
Sa -Ra = le contenant et le contenu, le Fils/laFille, Le Christ de votre Coeur dans tous les coeurs de vos cellules...le "H" étant le "souffle de Vie, le mouvement de vie..." Et avec ce souffle, remplissez tout votre corps en imaginant cette pénétration... voyez le "résultat"...?

Merci Plénitude

Ce passage a une grande résonnance en moi. c'est comme une confirmation d'une intuition qui s'est manifestée depuis quelques jours.

Gisèle
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le visage de la beauté originelle   Jeu 04 Déc 2008, 19:39

Tout cela est « très bien vu ». Essayons d’en dégager quelques points susceptibles de nous servir d’outils, dans notre travail de recherche de … de l’envol de la puissance féminine offerte à « la table de communion du Grand Œuvre. « Eu-Charistie » signifie « bon apport au charisme ».



1) Le Bateleur apporte « l’ intelligence créatrice » (le pilote de notre avion), et la peinture (le kérosène embarqué).



2) Vous aviez donné la bonne réponse concernant le nombre de piliers, puis vous vous êtes rétracté. « Le voile = 1 », est tendu entre deux piliers (2 et 3), donne « trois », et non deux. Le « lien » entre le pôle féminin, et le pôle masculin, a plus d’importance que chacun des deux pôles « en soi ». Qu’est-ce qui attire le pôle plus, du pôle moins, d’un aimant ? « le … champ magnétique », qui est la forme la plus élémentaire de ... la force appelée l’amour. Vous en aviez parlé en suggérant le mot « éthérique ». La force de ce lien est exprimée par le mot « adhésion ». Le mot « adhésion » ouvre la porte à la … « cohésion », qui est le principe du moteur de la vie. La « co-hésion » permet l’enchaînement des cycles « mère + père ... fils ou fille », à travers cet acte de magie qu’est la « fécondation ». Le système basique de notre architecture de la beauté sera donc le triangle pythagoricien. (Deux bases polarisées, sur une même ligne, et la pointe d’un « sommet »). Nous cherchons à faire monter notre avion. Nous avons donc besoin de viser des sommets. Notre avion n’aura pas « trois roues », mais, trois … trains de roues. La roulette de nez (le chemin du milieu) dirige l’avion tant qu’il est au sol ; elle n’est pas du même gabarit que les trains, (ou voies) sous les ailes. Les quatre réacteurs poussent la naissance de la beauté (l’envol). Les trains, ou piliers, la soutienne, tant que l’avion roule encore sur la piste d’envol.



Chaque piliers représente une « Voie », qui possède une « polarité sexuée dominante » (attention : « sexuée, et non pas sexuelle :« féminitude », ou « masculinité ») ; le « voile » est appelé par tous les courants traditionnels « Le Chemin (et non pas la voie) du milieu ». Chacune des voies correspond à l’une des deux valises (de 20 kilos) que l’on peut mettre en soute ; le chemin du milieu correspond « au bagage de cabine de moins de cinq kilos ».



3) Ses ailes correspondent à notre « Aribus A340, version, long courrier à quatre réacteurs», notre outil qui va nous permettre d’atteindre notre perspective.



4) L’empereur représente, à l’évidence, la tétragramme, des « quatre éléments » de base de la création de la beauté ». C’est « la pierre cubique »



5, On peut aussi dire que le Pape représente le cinquième élément, qui n’en est pas un, et qui est, ici, le pilote de l’avion. La pierre cubique devient ainsi « la pierre cubique à pointe », en se « surmontant » d’une pyramide.



6) l’amour est notre « colle » qui fait adhérer les éléments de notre « œuvre belle ».



7) notre chariot ne peut en effet monter que s’il empreinte le très étroit et rectiligne chemin du milieu dont l’aiguille de a boussole est représentée par le fléau de la … parfaitement juste … balance »).



8 ) Je crois plutôt qu’il rectifie la ligne ou la trajectoire. Si celle ci s’écarte du chemin du milieu, l’avion est mis temporairement, en prison ; les réacteurs de l’avion s’éteignent.



9) l’Ermite, fait ce que nous faisons, maintenant, dans le présent site. Noël 2008 représente la naissance d’un « Bébé, très grand Ermite ». Au regard de l’œuvre alchimique terrestre, la page de la partition musicale en cours, aujourd’hui, correspond au passage intitulé « L’Ermite ». Et, nous rentrons dans « la semaine de l’Avant ». Nous sommes, durant ce mois de décembre 2008, dans les « quatre semaines de l’adventus » (arrivée, en latin). La baguette du chef d’orchestre terrestre donne l’impulsion au jeu musical appelé « l’avant ». Ne me demandez pas comment je le sais ; je ne vous répondrai pas.



Résumons nous : exprimons à quoi correspondent les deux voies, puis essayons de « sentir par intuition », à quoi peut bien correspondre le « chemin du milieu ». Dans la naissance de la beauté à quoi correspondent les deux trains et la roue de nez de l’ex-pulsion du bébé ?



Dès que nous aurons fait cela nous pourrons passer à l’étude de la puissance, ou de la force, des quatre réacteurs.

Amicalement. Véro.
Revenir en haut Aller en bas
mireilleg

avatar

Féminin
Scorpion Tigre
Nombre de messages : 170
Date de naissance : 01/11/1962
Age : 54
Localisation : TOULOUSE FRANCE
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Le visage de la beauté originelle   Jeu 04 Déc 2008, 20:22

j'avais trouvé qu'Hathor aussi représentait avec ses deux cornes un uterus vers le ciel et Ra en son milieu , donc l'expulsion du bébé irait vers le haut mùais je comprends qu'il reste aussi là dans cette matrice: en bas , dans la conscience , et en haut dans la naissance au plan cosmique ....

le Feu magnetique je l'ai toujours vu comme celui qui permet , dans l'échange des deux pôles , le mouvement vers le haut, en direction d'un point (= projection d'un point car il est bien au delà, en deça) au sommet .

mais cela reste si symbolique...pourquoi ne pas parler d'Amour ...comme tu l'as écrit....



je crois qu'il faudrait des pages pour temoigner de la profondeur de cet Amour car il est issu de notre Source, en nous , et donc ne peux que s'exprimer que dans les mouvements et la plenitude

l'amour ne rentre pas en demande
l'amour donne sans jamais tarir
il reste sans jamais partir
mais il est toujours en mouvement
il est sans attachement mais toujours présent

je le relie enfin en notre Vie unifiée, celle du deux en le trois( toi/roi/soi= conscince une des trois...et le oi ) le point au centre du cercle

Le sommet est symbole d'une direction
d"'une projection car le Un reste infinité

cet infini qui sort du point est relié à la source et donc au d'là du feu atomique...on parle de particules dinfinités et je pense à un centre( peut être que là je ùettrais l'endroit ou et de chaque côté les deux partie d'un sablier....

moi je te dis pas que je sais des trucs, Véro,
j'apprends à lire! en mon coeur là où l'intuition reçoit!!!!
je sais que je ne fais qu'explorer en tâtonnant....
et puis, voilà, ça me plaît, c'est comme si je ramassais des coquillages ........!!
Revenir en haut Aller en bas
http://assdaham.home-forums.com/index.htm
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le visage de la beauté originelle   Jeu 04 Déc 2008, 21:33

Bonsoir Mireille.



« j'avais trouvé qu'Hathor aussi représentait avec ses deux cornes un uterus vers le ciel et Ra en son milieu , donc l'expulsion du bébé irait vers le haut mùais je comprends qu'il reste aussi là dans cette matrice: en bas , dans la conscience , et en haut dans la naissance au plan cosmique .... »



Voilà, en, effet, un symbole presque parfait. Il est vrai que dans ce domaine les Egyptiens en savaient beaucoup plus que nous, aujourd’hui.



« le Feu magnetique je l'ai toujours vu comme celui qui permet, dans l'échange des deux pôles, le mouvement vers le haut, en direction d'un point (= projection d'un point car il est bien au delà, en deça) au sommet » .




Voilà une phrase très intéressante. Dans la racine de la beauté, nous trouvons du feu qui est ce que nous connaissons du feu. Dans la racine de la bonté le feu n’est plus ce que nous connaissons du feu ; il ne brûle plus ! N’allons pas trop vite, tout de même. Notre avion est encore sur le parking du « tarmac de la beauté ».


« pourquoi ne pas parler d'Amour ... comme tu l'as écrit.... ? ».




Parlons – en !

« Je crois qu'il faudrait des pages pour temoigner de la profondeur de cet Amour car il est issu de notre Source, en nous , et donc ne peux que s'exprimer que dans les mouvements et la plénitude ».




Nous avons des pages, devant nous. Même Jésus a dû attendre d’avoir trente trois ans avant de pouvoir en parler.

« l’amour, …/// … je le relie enfin en notre Vie unifiée, celle du deux en le trois ( toi/roi/soi= conscince une des trois ...et le oi ) le point au centre du cercle ».




Nous parlons le même langage. Nous aborderons, plus loin, ce « point central ». Nous ne sommes que dans « la matrice de la beauté ».

« Le sommet est symbole d'une direction, d'une projection car le Un reste infinité ».




Le fondement de la matrice féminine de la beauté est la diversité, son destin est le retour vers l’unité. Laissons la naître. Notre beauté est encore « in utero » ; sa maman n’a pas encore accouchée.

(cet infini qui sort du point est relié à la source et donc au d'là du feu atomique...on parle de particules dinfinités et je pense à un centre( peut être que là je ùettrais l'endroit ou et de chaque côté les deux partie d'un sablier...) On reprendra cela plus tard.

« j'apprends à lire! en mon coeur là où l'intuition reçoit!!!! je sais que je ne fais qu'explorer en tâtonnant.... et puis, voilà, ça me plaît, c'est comme si je ramassais des coquillages ........!! ».




C’est parfait, alors, vous le sentez bouger notre bébé ? Continuez à laissez parlez votre cœur de Mère pour nous en parler de notre « bébé : la beauté ».



Amicalement. Véro
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le visage de la beauté originelle   Jeu 04 Déc 2008, 21:40

A propos de Maman ! Comment s’appelle –t-elle la : « Manan de la beauté » ?



Si je devais lui trouver un nom, je choisirais : « INA ». (Yod + Noun + Aleph »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le visage de la beauté originelle   Jeu 04 Déc 2008, 22:24

Bonsoir,

Pour en revenir au " Tarot", si vous avez remarqué les personnages, ils sont assis sur un trône dont les "pieds" sont composés de 4 barreaux, sur 4 pieds. Nous pouvons imaginer les 4 Éléments et les 4 Directions, les 4 visages de Dieu avec la Conscience Universelle symbolisée par les "Personnages". Le Trône= l'incarnation et l' Assise du Personnage = Divinité "portée" par le support qu'est l' Incarnation....
Nous imaginons fort bien, la verticale (haut/bas), l' horizontal (droite/gauche), en oubliant le devant et le derrière (la relation à Soi et la relation aux autres) ... effectivement le "Cube" .... Le Volume, l' Ensemble 3/4, 7/11... à méditer... à intègrer... et À NE PAS RÉCUPÉRER au niveau du mental et de l' égo.
Ce ner sont plus 3 trains de roues, mais une infinité de possibilités...
Citation :
Nous
sommes, durant ce mois de décembre 2008, dans les « quatre semaines de
l’adventus » (arrivée, en latin). La baguette du chef d’orchestre
terrestre donne l’impulsion au jeu musical appelé « l’avant ». Ne me
demandez pas comment je le sais ; je ne vous répondrai pas.
Je ne demanderai pas comment Vérone le sait..... À chacun sa "guidance"... Décembre 2008 peut même réserver des surprises de tailles... audelà de l'imagination.... Ne me demandez pas comment j'ai été informé....

Citation :
j'avais
trouvé qu'Hathor aussi représentait avec ses deux cornes un uterus vers
le ciel et Ra en son milieu , donc l'expulsion du bébé irait vers le
haut mùais je comprends qu'il reste aussi là dans cette matrice: en bas
, dans la conscience , et en haut dans la naissance au plan cosmique
....
»
Le bas, l'enfant christ dans l'incarnation et le haut, l'adulte christ réalisé capable dans l'incarnation pour véhiculer le Très Haut dans le tres bas, Être représentant de la Divine Providence. la "mort initiatique" plus du tout de personnalité, tout aligné au très haut. Le passage: l' Oeuvre au Noir...
Le feu de la conscience humaine fusionnant avec le Feu de la Conscience Universelle..(Unis vers elle.. univers selle...) Unis vers Celle que tout le monde recherche dans ses nuits d'inconscience. La Fusion: L' Alchimie de l' Or Durable...
Dans le Tarot de l'ancienne Egypte: le "17" c'est le "1". Le "17"+ le "4" en tarot "normal" donnent le 21 le "monde" et dans l'ancienne Égypte, le "21" c'est Ptah.

La Beauté ?... C'est si vaste....
Maman ? comme Nom je lui donnerais simplement A M (en Aleph) :a9:
L'Alpha vers l' Omega et de l'Omega vers l' Alpha et inversement : AM-MA (sans faire allusion à la dame ainsi nommée)...
ou encore comme je l'appelle toujours personnellement en mon coeur et en toute simplicité : maman ...

:a2: je dis toujours que je vais arrêter là.......

Cette fois je vais m'y tenir... Je suis très taquin de nature...
Merci Vérone pour ce "travail" entammé sur la Cabale...
Il y a beaucoup de psites dans ces derniers échanges...
Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le visage de la beauté originelle   Ven 05 Déc 2008, 12:43

Je vous remercie, Ambre, d’avoir bien voulu remettre en page d’accueil le superbe mandala. Nous l’utiliserons pour comprendre le fonctionnement des quatre réacteurs, soit, en effet, celui « des quatre éléments et des quatre énergies ».





Bonjour, Plénitude.



Partie 1) Oui, nous allons, non seulement, « imaginer tout cela » ; selon la formule consacrée, nous allons l’organiser, en « mettant chaque chose et chaque énergie, dans l’ordre, et à la place qui lui revient ».



Nous parlerons très bientôt des quatre éléments, des quatre énergies, et des axes horizontalité + verticalité. Mettons tout cela en réserve au frigo, pour l’inclure le moment venu dans notre gâteau. Nous n’en sommes qu’à lister, et à reconnaître les ingrédients que nous allons utiliser. Le pilote de notre Airbus est dans son cockpit et fait sa check-list avec son co-pilote, pour être sûrs que nous n’auront pas d’incident durant notre vol. Le personnel technique commence à embarquer nos bagages dans les soutes et à placer nos mini plats, dans les box des hôtesses. Nous, nous « subissons la fouille à la police des frontières », afin de pouvoir entrer en salle de pré-embarquement. Là, nous allons, enfin voir notre Airbus, et pouvoir imaginer le but de notre voyage : les lagons aux mille reflets d’émeraude de la Maman de la beauté. En quittant la maison, nous avons fait le ménage sur « Le parvis du Temple, après une matinée de marché ; comme dirait Jésus, « ça en avait – sacrément - besoin ; ce n’est plus un Temple, c’est un souk ! ».





Nous sommes donc arrivées à nommer « l’huître qui geste la perle de la beauté en son sein ». Vous proposez : « je lui donnerais simplement A M (en Aleph) L'Alpha vers l' Omega et de l'Omega vers l' Alpha et inversement : AM-MA (sans faire allusion à la dame ainsi nommée)... ou encore comme je l'appelle toujours personnellement en mon coeur et en toute simplicité : maman ... ».



Dans la Torah, elle est, en effet, nommée « AMA », ou « La grande mère Universelle. Il n’est pas nécessaire de mettre deux « M » (aime) puisque la gémellité est le sens même de cette lettre. Prenez un « M » majuscule. Retournez le sur le miroir du nadir de la Création, et vous obtenez le « oméga » grec majuscule. Sa traduction devient ceci : « W », appelé « double – v ». (Ce sont bien deux jumelles).



Si l’on décompose ce symbole nous obtenons trois parties, qui correspondent au symbole égyptien proposé par Mireille. « La tête et les deux cornes de la Déesse Athor ».



Prenons comme premier postulat que la corne de gauche représente la Voie descendante de la Genèse. Elle amène la Lumière Directe (non encore réfléchie sur la matière qui n’existe pas encore) sur le Nadir-miroir. Cette voie correspond à l’une des deux valises de soute. Lorsque nous nous intéresserons au fonctionnement des éléments (les réacteurs) nous verrons qu’elle contient quatre petites sous-valises à l’intérieur. La Tradition occidentale du Compagnonnage et de la Maçonnerie a donné le nom de « Jakin », à cette corne là, en l’assimilant à l’une des deux colonnes (ou voies) du Temple de Salomon. Notre « oméga »



Prenons comme second postulat que le ventre du oméga est la matrice de .. de … hé, bien, (entre autres), de notre beauté. Notre « Maman de la Beauté » se trouve en lieu et place de la tête d’Athor.



Prenons, enfin comme troisième postulat que la seconde corne d’Athor représente la seconde valise, ou seconde « Voie ». C’est la direction que va empreinter notre Airbus pour atteindre le but de notre voyage, qui est « de transformer le plomb qui descend par la colonne de Jakin, en l’or qui va remonter par la seconde colonne, nommée « Boaz ». Notons que Jakin est à dominante masculine, tandis que Boaz est à dominante féminine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le visage de la beauté originelle   Ven 05 Déc 2008, 12:44

Partie 2 ) Dans le présent fil, nous ne cherchons plus à découvrir « la voie de Jakin » (cela a été fait et refait depuis Moïse ; et ; ils n’ont pas trouvé l’or philosophal), nous cherchons, au contraire, à explorer la « voie de la féminité », soit la voie du pilier « Boaz » ; c’est celle là qui va nous amener à la source de l’or philosophal.



Cependant, nous ne cherchons pas le « pôle féminin de tout l’Univers », soit la « Mère de la Mère de la beauté « AMA »» ; nous ne cherchons que la « maman de la beauté terrestre : INA ». Notre source se trouve ni dans les cornes, ni dans le soleil ; elle se trouve dans la « tête d’Athor », ou mieux, dans le ventre du « oméga », placé dans le socle du Temple de Salomon, dans, sa … crypte.



Cette « descente aux enfers » est symbolisée par l’anagramme « V.I.T.R.I.O.L » (visita interiorae terrae rectificando invenies occultum lapidem » (Visites l’intérieur de la Terre, rectifies ton regard (en le réfléchissant sur le miroir), et tu découvriras la pierre occulte). Lorsque nous parvenons à « retourner ainsi » notre prise de conscience, ce que nous « croyions, être un enfer », se révèle à nous, comme étant le carburant de notre Airbus qui va nous re-conduire au Paradis : le souffle de vie, ou la force du Dragon.



Le but de notre voyage est l’obtention de l’Or philosophal. La réalisation de ce but est obtenue par « le miracle du Baiser du Dragon » ; lequel s’obtient par la conjonction des flux vitaux issus : 1) de la Source de la beauté, et ceux 2) issus de son pôle opposé, la source de la Bonté. (Que nous aborderons plus tard).



Revenons à notre source de la beauté : INA.



On trouve cette « Maman de la beauté » dans la partie ronde de l’oméga, dans le « v » médian du double-v, (V comme « Vav », en hébreu, ou comme « en- vagin- inée » en français) ou mieux dans la forme refermée sur elle même, en forme d’utérus, de la lettre « MEM » en hébreu.



Notre Maman de la beauté ne peut donc pas s’appeler « Am – Ma », qui inclue l’ensemble du symbole égyptien d’Athor, soit, le pôle céleste (par le soleil) la voie de la matérialisation symbolisée par la « descente des quatre éléments du plomb par Jakin), par la Matrice terrestre (le Mem hébreu), puis par la corne remontante d’Athor, qui représente la voie que nous allons suivre pour transformer notre plomb en or.



AMA est la Mère de INA. La Beauté est la fille de INA, donc, la petite Fille de AMA. Ici, nous cherchons à retirer le voile qui cache le visage de INA.



Notre point de décollage ne correspond, donc pas à l’alpha, mais, au ventre et à la branche montante de l’oméga (la voie à dominante féminine de Boaz).



Alpha ou aleph représente notre objectif : « le retour de l’enfant prodigue à la maison du Père. Notre arrivée correspondra au point de départ de la Genèse, au Paradis. Nous décollons de la Jérusalem terrestre pour atteindre la Jérusalem céleste.



La nourriture de notre Maman de la beauté est symbolisée par le plomb, déjà manifesté lors de la Genèse de la Création. Ina prend cette pré-nourriture dans les boutiques de notre actuel aéroport, celui de la Jérusalem terrestre. Elle trouve ainsi les «catabolites» qu’elle va devoir recycler dans un processus appelé l’assimilation digestive. Nous pouvons commencer à sortir du frigo ses quatre petits pots de nourriture élémentaire.



Les « quatre éléments» de base de la nourriture de la Maman de la beauté se trouvent donc sur le miroir du retournement « Genèse-Regénération », (là où nous plaçons le rectificando) soit sur le point nadir de la lettre oméga. La lettre correspondante est donc le « noun », soit « N » de naissance (ou mieux, de re-naissance « Re-Née »).



L’objectif est le retour à « Alpha » ; le carburant est la « teinture de soleil », l’iode, le « YOD », l’Or, symbolisé par le soleil entre les cornes d’Athor.



C’est l’heure de la récréation. Je me tais, et vous propose juste une nouvelle question :



« A quoi ressemble la maman de la beauté ? », (c’est difficile) alors je vais introduire une question préalable : « où peut-on trouver une endroit qui nous donne un dépliant touristique contenant des images de la maman de la beauté ? Dans une agence de voyage ? Je ne crois pas ; j’imagine la tête de l’hôtesse, si vous lui dites « Bonjour Madame, je souhaite visiter la source de la beauté ».



Il y a deux endroits où c’est possible : auprès d’un Guide Traditionnel, ou auprès de certains Membres de la communauté scientifiques, ceux qui sont les plus royalement installés … soit … ceux et celles qui exercent leur métier au CERN, à Genève !



Essayez d’imaginer à quoi peut ressembler notre « Ina » ? Merci. Véro.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le visage de la beauté originelle   Ven 05 Déc 2008, 15:04

Bonjour

:a2:
Le Beau "T"
et/ou
Le Bon "T" ...
Citation :
...La réalisation de ce but est obtenue par « le miracle du Baiser du Dragon ...» ;
Exactement. C'est aussi appelé le baiser du Serpent ou La Sortie du "Cobra"... Que l' on retrouve sur les coiffes des initiés d' Égypte ainsi qu'autour du cou des divinités hindoues...
Citation :
Essayez d’imaginer à quoi peut ressembler notre « Ina » ?
C'est tout "imaginé"... c'est tout "vu"...

Citation :
ceux et celles qui exercent leur métier au CERN,
Ce que la science peut produire, reste une ouverture ou "autorisation karmique ou akashique" dans l' évolution spirituelle... et mis à la disposition de l' être humain.
Exemple:
Le téléphone, internet etc ...= télépathie
Télévision= projection de la visualisation ...voyance à distance.....
Téléportation, "demoléclarisation-remolécularisation"....
La liste est longue...
Citation :
à Genève
Oui.... Jeune Ève attend son Adam.... Ou Sa/Son-Râ-H...
Saura t' elle le reconnaître ? Je garde confiance....
Ce que la science peut faire, l' Homme , au plus profond de Lui même le peut en conscience...
La science ne fait que "reproduire" les capacités que l' Homme possède de façon innée en Lui.
Le dommageable serait de se contenter du "materiel" (Mater Y El) sous la forme du matérialisme au détriment de ce qui est au plus haut...

L'echec et mat peut se faire dans l' esprit des gens, selon leurs épreuves... Pourtant si nous les ramenons à la Theogonie égyptienne, cela donne: echec dans les épreuves et Mahat ...
Ce qui veut dire,s elon ma compréhension: Echec parce que le vécu manque de Justesse et Mahat c'est aussi... le renouveau,...le bébé qui nait.. à méditer...

Il est rare, très rare même de "voir" quelqu'un dire ouvertement et préparer ainsi à la compréhension de ce qui EST...
Que tout le monde se rassure, avec cette approche, vous raviverez certainement des "connaissances" d'anciennes vies, et tout le monde l'a vécue cette formation scientifique...
Très belle et bonne approche Vérone..
Merci pour toutes et tous...
Amicalement...
Revenir en haut Aller en bas
 
Le visage de la beauté originelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bonjour
» Les 7 secrets beauté du bicarbonate
» La beauté: c'est quoi ?
» déséquilibre du visage
» Qu'utilisez-vous comme produits de beauté?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Partages-Recherches-Eveil du Soi...-
Sauter vers: