ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les couples croisés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Uglabald

avatar

Masculin
Verseau Cheval
Nombre de messages : 70
Date de naissance : 11/02/1966
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: Les couples croisés   Ven 27 Fév 2009, 15:07

Oui Cher Sphinx,
Renouer avec l'évidence perdue est bien l'ultime découverte de l'éveil non duel !
Se souvenir de ce que l'on a toujours été. Tout est là et toujours été là. Quel paradoxe insupportable pour le "moi-je', l'ego !
Toutes les théories spéculatives (encore appelées religions ou quêtes) ne sont que des pratiques aidant à se mettre à disposition. Mais est-ce que l'éveil aura lieu ? Jamais puisqu'il est déja là !

Merci
Uglabald
Revenir en haut Aller en bas
https://pierreduray.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les couples croisés   Sam 28 Fév 2009, 21:59

En effet Uglablad,


la démarche spirituelle consiste véritablerment à abandonner la fuite en avant. Le temps apparent exerce une fascination sur la conscience, l'empêchant de voir ce qui est déjà là. La conscience est conditionnée pour dépasser sans cesse le vrai Présent, par clivage dualiste des époques.

Il s'agit de s'extraire assez de cette fascination pour voir véritablement. Pourtant, paradoxalement, le passage par l'illusion, et l'oubli, est inévitable pour arriver à voir.

Il faut croire qu'on est emprisonné, pour pouvoir croire qu'on peut se libérer, et s'apercevoir enfin qu'on a toujours été libre...

L'illusion est mise au Service de la conscientisation par la Procréation Sacrée. Paradoxalement, seul le point d'origine existe, et pourtant, le parcours d'un cercle narcissique, forcément illusoire, à partir de ce point, permet de l'enrichir, de le nantir d'une nouvelle dynamique véritable.

La réalité non-dualiste est, d'une certaine façon, l'alliance de la vérité et de l'illusion, dans le sens ou le Lien est absolu et la Séparation relative dans ce Lien. Et pourtant, le Respect absolu de la Séparation permet l'alliance paradoxale entre les deux.

Si l'illusion (subjectivité de la Séparation personnelle relative) est absolument respectée, et la vérité (objectivité du Lien collectif absolu) absolument relativisée, alors la réalité est harmonieuse.

Et cette alliance permet l'avènement d'une conscience où la signification de la réalité est collectivement établie, ce qui permet d'inclure l'illusion de la subjectivité individuelle, tout en désarmorçant ses pièges.

Car si la réalité est conçue comme la Rencontre, la mise en commun de toutes les illusions subjectives individuelles harmonisées entre elles, alors l'illusion n'y existe plus en tant que telle.

La sublimation narcissique permet l'harmonisation des subjectivités personnelles, d'abord dans le Couple Sacré, et à partir de là, dans tout le collectif.



Certes donc, l'éveil est déjà réalisé, et pourtant, la réalisation de cette évidence s'inscrira forcément dans la conscience à partir d'un point du temps dualiste, et des événements qui en forment la trame.


Et c'est pourquoi s'il est important de conscientiser que tout était déjà là, il faut aussi conscientiser que l'illusion que tout n'était pas là doit également participer à l'intégration de l'évidence.


Paradoxalement, l'évidence ne peut vivre sans illusion pour la considérer.



Pour en revenir à cet aspect. attendre obsessionellement la fusion du Couple Sacré, c'est forcément entrer en compétition avec le potentiel central, car c'est narcissiquement réclamer la satisfaction du manque de Papa ou Maman (comme dans la plupart des couples croisés), et c'est donc bien entrer en compétition avec l'"enfant" du Couple Sacré.

De ce fait, le potentiel central du Couple Sacré lui-même freinera ou bloquera le processus de fusion en cas d'obsesionnalisation.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les couples croisés   Dim 01 Mar 2009, 13:03

L'évidence, la vérité du fait que tout a toujours été là, ne peut donc pas s'aborder de n'importe quelle façon. Elle réclame la réalisation et l'intégration d'un cycle narcissique, illusoire, mais qui au final synthétisera l'illusion comme nouvelle vérité.

C'est un peu comme si, au départ, l'Etre dans son évidence, ne peut pas la voir, tout simplement parce qu'il se confond avec elle. Il est lui-même cette évidence, il est donc confondu à elle, et regardant partout tout autour, ne la voit pas, parce qu'il n'est pas capable de regarder dans la bonne direction, en lui-même.

Parcourir l'illusion d'un cycle intégratif narcissique, consiste tout simplement à intégrer une boucle de perception narcissique, de prise de conscience de soi, de l'évidence de soi.

Mais initialement, cette boucle est interférante, car externalisée.

En effet, au départ l'Etre n'est pas capable de regarder lui-même vers lui-même, et donc le chemin de cette auto-perception doit initialement, forcément passer par l'extérieur de lui.

Alors il peut regarder à l'extérieur, et par une boucle narcissique supportée par autrui (symbiose) il peut voir son reflet (narcissisme).

Naturellement, ce mode opératoire narcissique est symbiotique, interférant, en confusion avec l'Autre, mais cet état est inévitable, car au départ, l'Etre est incapable de regarder en lui-même sa propre évidence.

Au final, s'il parcourt tout le cycle dans le bon sens, sans rebrousser chemin par régression narcissique, alors il revient à son évidence fondemantale, à son origine, mais pas par le même côté (cycle circulaire)...

Et à ce moment, l'illusion narcissique finale peut confronter l'illusion narcissique initiale autour de l'évidence-Source, et ne plus laisser la place qu'à cette évidence... certes... mais une évidence intégrée entre les deux balises dualistes de l'illusion narcissique, de début et de fin.

La boucle narcissique n'est donc pas abandonnée dans ce cas, mais intégrée à l'évidence qui elle-même s'intègre à la boucle.


Mais dans le cas d'une régression vers l'évidence, sans réalisation d'un cycle narcissique complet, l'évidence ne pourra pas être intégrée par l'effondrement dualiste résultant de la confrontation de l'illusion initiale avec l'illusion finale.

Au contraire, la confusion originale inévitable entre l'Etre et son évidence sera à nouveau totale, sans contrepoids existentiel, sans intégration d'une boucle narcissique.


Il est donc très délicat de jongler avec ces notions, car elles peuvent très vite conduire à des approches nihilistes, où l'intégration narcissique est complètement rejetée, oubliée, au profit de la seule évidence qui alors, reste en fait lettre morte, et le restera si une telle approche nihiliste est adoptée définitivement.



Sans illusion, point de réalité... mais au départ, l'illusion mélangée inévitablement à la réalité, désharmonise partiellement celle-ci. Tout simplement.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les couples croisés   Dim 01 Mar 2009, 13:20

Vivre l'évidence existentielle consiste donc à relativiser son absolu car, paradoxalement, l'absolu de l'évidence ne peut pas se réaliser sans considération relativiste de cette évidence.

On pourrait dire qu'un Couple Sacré, dans sa perfection existentielle, est parfait parce qu'il intègre en lui un potentiel de Procréation infini, et que donc si on le considère avec son potentiel intégré, il est parfait à travers la multitude infinie des générations dont il peut être le fondement.

Oui mais voilà, un potentiel Procréateur n'existe forcément que par instanciation relativiste (polarités sexuées)... et donc l'évidence existentielle ne peut être Rencontrée complètement qu'à partir d'un point de vue totalement relativisé.

Le passage par la dualité offre une opportunité d'intégration de cette relativisation.

La dynamique parfaite de cette relativisation existe déjà, oui, mais sans exercice conscient de cette relativisation, cette dynamique n'est pas authentiquement assumée... elle reste symbiotiquement préservée par le collectif, qui en assure l'intérim, en quelque sorte.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les couples croisés   Dim 01 Mar 2009, 15:33

Bonjour à toutes et tous,


pour la Personne que je suis, ma nature humaine masculine est en pleine actualisation, en "travail résistant" d'affirmation identitaire.

Il y a un an et demi déjà, j'avais reçu l'injonction intérieure "Tu dois parvenir à être un Homme autrement".

Autrement. C'est-à-dire pas à travers la confusion de la sexualité narcissique et du transfert amoureux.

Par ailleurs, lorsqu'on conscientise vraiment les processus, on se dit que finalement, il vaut mieux éviter autant que possible d'inscrire toute cette confusion dans notre vie.


En effet, les Personnes se livrant au narcissisme sexuel ne conscientisent pas exactement ce qui se passe.

Par exemple, la Féminité possède originellement une surpuissance existentielle naturelle. Et cette surpuissance naturelle est en partie "refoulée" (désactivation sacrificielle) pour, en quelque sorte, donner une chance à la Masculinité de se réaliser.

Je développerai ces aspects dans un article qui est en préparation, et que je compte appeler "Tout le processus".

Tout le processus narcissique de Procréation dialectique, bien entendu.

Or donc la Féminité qui représente essentiellement l'identité de la phase, est originellement en surpuissance identitaire, et la Masculinité en indigeance identitaire.

Par l'entremise du sacrifice originel de la Féminité, un refoulement partiel, et apparent, de cette surpuissance identitaire est réalisé de façon à procurer une chance à la Masculinité de parvenir à un point d'égalité avec la Féminité, et alors de pouvoir vivre une dynamique égalitaire avec celle-ci.

Mais cela signifie aussi que concrètement, dans l'équilibre intermédiaire instable du narcissisme humain, la Féminité est déforcée, mais seulement en apparence... superficiellement dirons-nous.

Et concrètement, lorsqu'un Homme a un rapport sexuel avec une Femme, dans le cadre du narcissisme interférant, ce qui se passe est qu'il est partiellement "phagocyté".

Et oui, car il est vraiment comme un petit foetus à l'identité défaillante, tentant de retrouver narcissiquement la protection du ventre maternel.

Ce qui attire les Hommes chez les Femmes, au-delà de l'apparence formelle et fonctionnelle, c'est l'identité essentielle, qui est implicite et inviolable chez la Féminité, mais pas chez la Masculinité qui est en défaut d'identité tant qu'elle n'a pas été jusqu'au bout de sa subliimation narcissique.

Et donc, tout rapport sexuel narcissique est pour l'Homme une illusion de contrôle, par laquelle il pense exercer une puissance narcissique, identitaire, sur la Féminité, alors qu'en réalité il se confronte confusionnellement à une identité essentielle, qui n'est pas celle de son Couple Sacré, pas celle de son Soi.

Et donc, psychiquement, il y a forcément phagocytose narcissique partielle par la Féminité.

L'Homme-Foetus se fait prendre en charge symbiotiquement par le Corps de la Mère, mais en retour devra supporter karmiquement la responsabilité de cette confusion.

La Féminité, gardienne de l'identité de la phase, est intouchable, définitivement vierge, sur le plan identitaire.

Elle pourra vivre naturellement, elle aussi, les conséquences problématiques des rapports sexuels confusionnels, mais jamais de façon essentielle. Car sa nature personnelle fondamentalement collectiviste, transfère toujours au final toute confusion karmique sur le collectif entier.

Ce qui n'est pas le cas de l'Homme dont la Nature personnelle est fondamentalement individualiste.


Nous verrons tout cela dans le sujet dédié.


Ceci dit pour exprimer le fait qu'en tant qu'Homme, je conscientise à présent véritablement que mon désir envers les Femmes est une distorsion, un détournement de ma véritable recherche intérieure profonde, et qui est la Rencontre véritablement intime d'une Femme sur le plan de l'ondulatoire mentale, par emboîtement de deux ondes parfaitement corrélées.

Cela, je le vois clairement aujourd'hui, bien que j'en aie déjà parlé précédemment.

C'est donc bien la Rencontre identitaire intime qui est recherchée, et qui se cache, partiellement refoulée, sous le désir et les pulsions sexuelles narcissiques induites par la toute-puissance archaïque.

Oui mais voilà, tant que cette recherche n'est pas pleinement conscientisée telle qu'elle est, alors n'importe quelle identité est convoitée, par l'entremise d'une illusion formelle et fonctionnelle.


La sublimation narcissique consiste donc à mettre fin au refoulement de la véritable intimité, et d'accepter de partager une onde mentale unifiée dans une réalité non-dualiste, où il y a une et pourtant deux ondes mentales, et bien plus encore.

Et on comprend de façon évidente que pour partager harmonieusement à deux un même mental unifié, il faut forcément avoir sublimé le narcissisme personnel...


Le désir sexuel est juste la dérivation issue du refoulement de l'intimité du Couple Sacré. Le potentiel n'est simplement pas intégré dans l'intimité conjugale, et alors il déborde du côté des Personnes, et il se disperse, il cible "tout ce qui bouge", et donc se met en oeuvre en manquant de signification (vanité narcissique).


Et donc toute la tension sexuelle doit progressivement pouvoir être redirigée vers le centre de la tête, où se réalisent la discrimination, puis la fusion mentale.

Cette redirection est produite par la sublimation narcissique.


Tout cela ne consiste jamais à rejeter le moindre aspect. C'est simplement une intégration de ce qui est dans une approche plus large, plus juste.

Il serait vain de rejeter la sexualité narcissique en tant que telle, par exemple. L'idée est plutôt de l'amener à sa quintessence, en comprenant, en voyant où se situe cette possible quintessence, et comment la mettre en oeuvre.

Démystifier les relations sexuelles narcissiques ne consiste donc pas à les juger ni à les rejeter, mais à discerner leur potentiel véritable, au-delà de leur actuelle confusion, de leur tiédeur transitoire.

Il faut en somme, comprendre notre propre nature essentielle, pour qu'elle puisse s'exprimer le mieux possible à travers soi, et cela implique de revisiter et réévaluer régulièrement les aspirations du mental par rapport aux références les plus essentielles à mesure qu'on les reconnaît.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les couples croisés   Dim 01 Mar 2009, 16:42

Ce qui vient d'être dit n'est pas du tout en contradiction avec l'article sur la manipulation de la Féminité, au contraire.

Car si la Féminité est convoitée, et manipulée, en apparence du moins, c'est parce qu'elle est représente la ressource identitaire fondamentale du paradigme, qu'elle soutient malgré la confusion généralisée.

Ceci dit, la souffrance occasionnée n'est elle, pas apparente du tout...


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Credo



Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 131
Date de naissance : 25/04/1979
Age : 38
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: Les couples croisés   Lun 02 Mar 2009, 13:03

dans mon experience, la veritable rencontre d'ame a ame avec une femme produit une montee d'energie vers la tete et une descente vers les chakras inferieurs, tout ca depuis le coeur.
ce processus amene un eveil sexuel dirige vers l'exterieur, sans recherche narcissique si le processus n'est pas contamine par le desir de le controler, une sexualite pleine qui n'a rien a voir avec une recherche de plaisir.
Tu sembles parler d'ondes mentales, quelle est ta vision de cet aspect physique?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.coeursacre.blogspot.com
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les couples croisés   Mar 03 Mar 2009, 08:42

Bonjour Credo,


oui, cela peut se produire de cette façon, avec des variantes. Mon expérience personnelle le confirme aussi.

Mais cet aspect des choses n'est pas le même que de ce dont je parle lorsque j'écris "rediriger la tension sexuée vers le centre de la tête".

Dans ce cas, je ne parle pas de l'énergie induite par une Rencontre harmonique centrée sur le Coeur, mais d'une redirection de la tension sexuée.

Cette redirection, fondée sur le Coeur, permet de stabiliser le système énergétique, qui alors peut vivre des Rencontres harmoniques bien centrées sur le Coeur, et se déployant naturellement et de façon équilibrée dans toutes les directions à partir du chakra cardiaque.

Et comme tu le dis, il s'agit alors de réactivité sexuelle non narcissique, sans recherche spécifique de plaisir, et qui ne peut pas être comparée avec la tension sexuelle classique, tout simplement parce que cette réactivité n'est pas fondée sur la décharge d'une tension, mais sur la convergence d'une affinité harmonique, par plénitude.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Credo



Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 131
Date de naissance : 25/04/1979
Age : 38
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: Les couples croisés   Mar 03 Mar 2009, 16:01

Sphinx a écrit:
Bonjour Credo,



Dans ce cas, je ne parle pas de l'énergie induite par une Rencontre harmonique centrée sur le Coeur, mais d'une redirection de la tension sexuée.


il s'agit donc d'un acte conscient et volontaire?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.coeursacre.blogspot.com
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les couples croisés   Jeu 05 Mar 2009, 23:56

Bonsoir Credo,


à partir d'un certain point d'intégration, tout devient conscient. Le but est d'ailleurs précisément là: rendre la dynamique énergétique totalement consciente. Faire en sorte que le corpuscule spirituel surfe sur toute l'onde corporelle.

Le corps de perfection énergétique est un "système" où plus aucun processus n'échappe à la conscience qui investit ce corps, parce qu'il y a fusion dialectique entre ce corps et la conscience.

Cette fusion "quantique" est ce qui libère progressivement l'énergétique corporelle des chakras, à mesure que la conscience y pénètre d'avantage, en s'incarnant de plus en plus complètement.


Mais il est clair qu'initialement, la redirection énergétique est un résultat inconscient, ou peu conscient, de la mise en oeuvre de l'éthique dans la vie menée précédemment. Il y a donc des seuils de redirection, on va dire, qui correspondent aux débuts de la libération du corps Christique, énergétique (le Corps de Gloire, ou de Perfection = Merkabah = Chakras ), seuils qui se produisent dans une inconscience relative.


Mais au final il s'agit d'incarner en conscience, de façon permanente et intégrale, dans l'instant Présent, la totalité de nos choix existentiels, ce qui consiste à se responsabiliser de soi complètement et véritablement.

Le Corps énergétique est une réalité dont l'actualisation en conscience dépend de tous les choix de vie que nous réalisons dans tous les domaines à tout instant depuis le début de l'incarnation.

Plus nous réalisons des choix authentifiants, plus le développement du Corps énergétique s'actualise en conscience, et plus chaque instant de notre vie devient une synthèse inclusive de tous nos choix, ce qui permet de nous approcher de notre authentification personnelle dans l'instant présent (= vrai Présent).


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Credo



Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 131
Date de naissance : 25/04/1979
Age : 38
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: Les couples croisés   Ven 06 Mar 2009, 16:08

comme d'habitude, reponse elegante...

merci!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.coeursacre.blogspot.com
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les couples croisés   Mer 19 Aoû 2009, 22:38

Bonjour à toutes et tous,


cet article s'inscrit dans le cadre d'une réponse à une demande en privé. Il a été retravaillé pour en exclure tout aspect spécifiquement personnel.


Selon moi, on s'incarne en groupe d'Ames Soeurs dans le cadre du karma naturel. C'est-à-dire l'articulation harmonique qui, depuis le début des temps, peut permettre de résoudre la confusion des Couples Sacrés, et au final constituer non seulement des Couples Sacrés émancipés, mais aussi des groupes "locaux" harmoniquement cohérent.

Et dans ce contexte, pour moi, il n'y a pas plusieurs groupes possibles pour un Couple Sacré, mais un seul.

Par contre, les errances du karma spéculé nous ont conduit au fil des réincarnations, à interagir erronément, sans nécessité véritable, avec beaucoup d'autres Personnes humaines qui ne font pas partie de notre groupe karmique naturel.

Le karma qui se joue dans ce cas-là, dans les rencontres des "couples croisés' par exemple, vise à conscientiser l'erreur de l'interactivité passée, de sorte de démystifier une liaison karmique qui n'est pas naturelle.

Le karma spéculé reste lié par symbiose, et non par convergence harmonique. On le défait par démystification des symbioses.

Il s'agit en réalité d'une illusion qui n'a pas de poids, mais à laquelle la symbiose donne une puissance apparente qui mystifie et attache les Ames d'une incarnation à l'autre, les gardant captives dans les mondes intermédiaires.

Le karma naturel, lui, vise à conscientiser la nature Sacrée des relations harmoniques, lorsqu'elles sont déparasitées de l'attachement narcissique, jusqu'à la conscientisation intégralement sublimatoire de la relation du Couple Sacré au sein de son groupe "local" naturel.

Ce karma perdure dans la convergence harmonique, et il ne se défait pas, car il n'y a pas de nécessité de le "défaire", mais seulement de le vivre naturellement dans le détachement, et de l'intégrer. Car il implique la reconnaissance de potentiels harmoniques essentiels.

Dans tous les cas, la sublimation narcissique permet d'y voir clair par rapport aux attachements...

En effet, dans le cas du karma spéculé, la sublimation des attachements dans le Respect des Personnes permet de se rendre compte que la signification relationnelle est très réduite, et qu'harmoniquement, il ne subsiste que peu ou pas du tout de synergie véritable lorsque les accroches symbiotiques ont été transcendées.

Ce n'est pas une négation de l'autre, mais la simple conscientisation du véritable potentiel présent, dans ce cas très limité.

Arrivé à ce point de déconfusion, un couple croisé devra trouver un fameux appui significatif pour rester uni, mais de toute façon, continuer à vivre complètement de façon habituelle, comme un couple "normal", ne sera pas simple, vu la démystification des processus symbiotiques...


Dans le cas du karma naturel entre Ames Soeurs (de sexuation complémentaire, toujours), la sublimation permet de conscientiser un potentiel harmonique bien plus élevé, une synergie effective, énergétique, et qui progressivement renvoie à la Flamme Jumelle, à mesure des rencontres et des sublimations.

Pour y voir clair, il ne faut plus être attaché, mais être devenu capable de Rencontrer intégralement l'autre, l'attachement narcissique étant toujours une symbiose et de ce fait, une négation projective au moins partielle de la réalité d'autrui.

Il s'agit en somme de prendre conscience des affinités naturelles de notre nature énergétique profonde, de sorte de pouvoir éviter les errances des relations aveugles liées à la spéculation karmique, et inscrire notre Présence au sein de notre groupe harmonique naturel, en complémentarité de notre polarité sexuée complémentaire.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les couples croisés   Jeu 03 Sep 2009, 14:41

Bonjour à toutes et tous,



la sexualité narcissique, par l'entremise du corps phyisque clivé et densifié, cristallisé dans l'attachement aux organes sexuels, et impliquant ce que j'ai nommé les "couples croisés" (dans le sens d'un croisement identitaire, donc stérile en vérité) peut être abordée sous l'angle apparent, mais tellement évocateur, d'une sexualité par "procuration", dans laquelle une "espèce prédatrice non humaine" utiliserait l'espèce humaine et en détournerait la capacité procréatrice à son propre usage, comme un processus viral qui concernerait toute l'Humanité terrestre.

Une telle espèce non humaine se livrerait à un telle adultération parce qu'ayant perdu de son côté tout capacité procréatrice intrinsèque, dans une régression symbiotique complète de l'espèce dans sa globalité.

Cette version des choses, tout en conservant ses qualités propres, son éclairage partiel, n'est cependant qu'une approche encore purement "matricielle" de la vérité sur la condition humaine dans la dualité.


Car ce qui importe, c'est de comprendre que la condition humaine dépend essentiellement de son propre refoulement, lié à la confusion entre l'Etre et le Potentiel, confusion qui entraîne une incapacité à véritablement procréer, et pousse l'Etre à vouloir se reprocréer narcissiquement lui-même, devenant par là son propre rival narcissique... son propre adversaire.

Et à partir de cette situation ambigüe, où l'Etre se retrouve dualisé, devenant son propre ennemi dans un artifice hologrammatique (narcissisme externalisé), il est évidemment concevable que par opportunisme "quelqu"un" d'autre, un être probablement très symbiotique (et donc devenu irresponsable), s'engoufre dans la fracture pour s'en servir à son profit.

En quelque sorte, le "vide hologrammatique" n'attend qu'un occupant pour lui conférer de la "consistance".

Mais une telle version des choses est terriblement psychotisante, et ne reconnaît pas, bien entendu, que c'est fondamentalement l'Etre qui refoule, qui se dédouble, en projetant ce contenant vide de lui-même, qui appelle lui-même à ce que cette projection soit investie, et qui en fait la peuple lui-même arbitrairement, en prenant autrui en otage dans cette mystification.

Un autrui qui alors peut servir d'appui au narcissisme externalisé, de persinnification à l'"ennemi extérieur qui doit forcément exister", puisque par le refoulement, l'Etre a oublié que c'est par lui-même qu'il a emprisonné sa propre condition.

L'autre en tant qu'ennemi, c'est forcément soi-même.


Ainsi, toutes les instances régressives, vampiriques, de l'Humanité se sauraient être l'ennemi d'une Personne intégrée qui par définition n'a pas d"ennemis.

Si l'on considère qu'on a des ennemis, alors c'est qu'on projette encore forcément sur autrui ce contenant vide du refoulement de nous-mêmes.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les couples croisés   Mar 29 Sep 2009, 11:38

Bonjour à toutes et tous,



Un couple croisé se forme donc toujours en partie (le plus souvent prépondérante) en vertu d'enjeux narcissiques.

De ce fait, la Rencontre interpersonnelle ne se produit pas, puisque chacun ne voit d'abord que lui-même à travers l'autre, sans pourtant le conscientiser comme ça.

Et même en l'absence de perversion narcissique avérée, l'aspect narcissique reste subtilement prépondérant.

De ce fait, ce n'est pas un couple au sens authentique, et le potentiel collectif y est orphelin. Car si les polarités sexuées sont inaptes à se Rencontrer authentiquement au-delà de tout enjeu narcissique, alors elles sont forcément inaptes à reconnaître et Rencontrer le potentiel collectif, qui est d'abord conjugal.

Ce dernier alors va confronter légitimement la relation narcissique du couple croisé: il va exercer une prédation justifiée sur le couple, qui se traduira au niveau relationnel par une prédation mutuelle.


Un couple croisé n'existe jamais en lui-même puisqu'il ne peut servir qu'à travailler le détachement narcissique dans la Séparation interpersonnelle.

Car la subtilité, bien sûr, c'est qu'en se détachant de l'autre par sublimation, on se libère en fait de l'attachement à soi, dont l'autre jusque là ne constituait au moins en partie, qu'un miroir de soi.

Rencontrer une autre Personne véritablement, jusque dans la complémentarité sexuée, signifie la reconnaître strictement dans l'équivalence identitaire, quelle que soient la ou les identités présentes dans la Rencontre, et avant toute considération fonctionnelle, symbiotique, narcissique, sans la moindre attente, spéculation ou préméditation.

Lorsque la Rencontre se réalise, alors l'évidence identitaire apparaît, et dévoile le véritable potentiel de la relation. Soit il y a affinité identitaire harmonique, auquel cas il s'agit d'Ames Soeurs ou même de Flammes Jumelles. Soit il n'y a pas d'affinité identitiare particulière sur le plan individuel (seules des identités collectives globales, comme la Fraternité humaine terrestre, sont partagées), et il est inutile de persister à vouloir faire coller spécifiquement ensemble ce qui n'a pas été prévu pour ça par le Divin (le libre-arbitre détermine aussi une latitude à accoler, ou accoupler, des éléments qui par Nature, ne sont pas faits pour ça).

On ne peut pas redéfinir la réalité du Couple Sacré: elle est posée comme partie intégrante de la Nature de l'Etre dès l'origine, et on peut soit le reconnaître par sublimation du libre-arbitre, soit refuser de le reconnaître. C'est une reconnaissance qui exige donc l'abandon de toute forme de toute-puissance, ce qui caractérise une totale Humilité.

L'Humilité étant l'équivalence relativiste des instances personnelles polarisées (sexuées) du Soi (de l'identité).

Au final le couple croisé est donc seulement (mais inestimablement) un outil sublimatoire destiné à s'attacher, puis à se détacher de l'autre, pour se libérer de soi (et libérer le Soi) du narcissisme interférant (car il faut attacher pour détacher: l'autre est un levier-moteur narcissique pour le véhicule narcissique).

Et donc la légitime confrontation du potentiel collectif ne sera contenue que si ce travail sublimatoire est effectué.

Il n'y a pas là le moindre jugement moral, mais seulement une approche éthique: tant que les Personnes en condition de libre-arbitre utilisent le levier narcissique pour progresser sublimatoirement, il est possible de les préserver de la confrontation au potentiel collectif, qui est un aspect divin central, intégré au Fils (le mental conjugal, orphelin à ce stade).

Mais si, en l'absence de sublimation, la relation se noie dans la rupture, ou dans prolongation continuelle, il s'agira alors d'un scellement de la symbiose qui invalidera l'usage du levier narcissique et se soldera par de la stagnation ou de la régression narcissique. Et alors la confrontation avec le potentiel collectif se fait inexorable.

La confrontation collective de toute relation conjugale a pour mission éthique de réclamer un travail sublimatoire destiné à désamorcer l'hypnose narcissique que les conjoints se renvoient mutuellement en tant que miroir l'un de l'autre, et qui les empêche de prendre conscience de la complète réalité personnelle de l'autre, du véritable potentiel de leur relation, les amenant alors en conflit avec ce potentiel.

On peut dire en fait que l'Etre humain étant déjà un tout cohérent, il existe intrinsèquement dans la Trinité divine incluant le Couple Sacré et le Fils, et de ce fait, s'il ne reconnaît pas cette Trinité dans sa propre Nature, il se retrouve logiquement, dialectiquement, en conflit interne entre les aspects de cette Trinité (ses polarités sexuées et le potentiel conjugal), de sorte que d'une part la cohérence trinitaire soit malgré tout assurée même en l'absence de reconnaissance consciente de celle-ci (le conflit trinitaire assurant la compensation de la déresponsabilisation trinitaire), et que d'autre part cette reconnaissance consciente puisse être amenée par confrontation collective (le même conflit trinitaire assurant aussi la confrontation narcissique), si le choix sublimatoire en est fait.

A cela s'ajoute la problématique des Etres régressifs, des phases identitaires avortées, qui en tant que régressés au potentiel eux-mêmes, s'insinuent dans la confrontation du potentiel collectif, sauf qu'ils y instillent un nihilisme qui vise à contrecarrer la conscientisation et l'émancipation, au lieu de pouvoir la favoriser.

Mais leur influence dépend seulement de la puissance qu'on leur concède sur notre phase, et une incarnation en cohérence de phase, avec une progression narcissique sublimatoire régulière sera inviolable au-delà de quelques tentatives de provocations marginales, de quelques menaces sans grandes conséquences, ni même le plus souvent sans conséquences effectives du tout.

En somme, leur influence dépend de la virulence de la confrontation légitime du potentiel collectif: tant que nous restons dans une dynamique de conscientisation de l'autre, d'intégration de la Rencontre, et donc de reconnaissance du caractère essentiel du potentiel collectif, la confrontation du potentiel collectif est progressivement intégrée et ses conséquences funestes différées, et à terme, effacées.

Et de ce fait cette confrontation ne peut pas servir de canal à des manipulations régressives, sauf très dérisoires et inoffensives, même si elles peuvent parfois être désagréables, dérangeantes, ou même douloureuses. La provocation symbiotique est l'expression irrépressible des êtres régressifs.

Il ne faut pas y voir la considération personnelle qu'ils tentent de provoquer chez soi, mais les observer dans leur complète addiction symbiotique désidentifiée. Il n'y a en fait rien de personnel dans leurs provocations personnelles qui ne véhiculent qu'un désarroi existentiel devenu ingérable par régression.


Amitié,

steph


NB: cf le film "Beowulf" pour la confrontation du péché des pères par le potentiel abatardi et orphelin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les couples croisés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les couples croisés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» intérprétation des % d'un tableau croisé
» mots croisés
» Lémurien croisé avec une chauve souris
» mots-croisés
» SAMI :croisé caniche bichon de 11 ans,recherche votre coeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: