ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Sator et Rotas

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Sator et Rotas   Mer 03 Déc 2008, 20:11

Bonjour à toutes et tous,


c'est un sujet que j'ai déjà évoqué quelque part dans cette section, mais je souhaite y revenir d'une façon plus particulière.



Voici le carré magique Sator-Rotas:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sa signification donne à peu près : "Le laboureur guidant la charrue travaille en tournant" ou encore "Le semeur Arepo conduit les roues avec soin".

Nous avons donc ici clairement une référence dialectique, entre deux polarités en opposition complémentaire, Sator et Rotas, le "laboureur" en tant que Séparation Yang et le cycle en tant que Lien Yin.

Dialectiquement, cela signifie que l'identité doit intégrer l'humilité immanente du cycle, de la dynamique des polarités, pour féconder la réalité.

On lira avec intérêt cette page de wikipedia:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien])


En hébreu, tout autant Sator que Rotas valent 666. Ce qui est aussi le chiffre de la Bête.

Comment peut-on le comprendre?


Et bien, lorsque le cycle Rotas est refoulé parce que l'identité manque d'humilité, ce cycle devient inconscient, et impose un joug coercitif sur l'être qui a refoulé par là sa propre Nature.

De ce fait, au lieu d'être vertueusement conscient, le cycle devient oppressif et addictif, en somme un cercle vicieux, de rotation inversée.

Cette oppression addictive est ce qui fonde toutes les pulsions, toutes les compulsions, toutes les dépendances. Et cela est la Bête, la contre-nature compulsive et oppressive de l'être parce qu'il a refoulé sa Nature, repoussant le cycle dans l'inconscient.

La caractéristique d'un être humain qui a refoulé de nombreux aspects cycliques est d'être dominé par la "Bête", à savoir par l'oppression exercée sur le mental par les cercles devenus vicieux car refoulés dans l'inconscient.

Le processus mental conscient d'un tel être est donc linéarisé par l'oppression exercée par les cycles refoulés. En fait, c'est un équilibre compensatoire: plus les cycles sont refoulés dans l'inconscient, plus la conscience mentale devient logiquement linéaire, spéculative.

La caractéristique d'un être qui a commencé à réintégré ses cycles refoulés, est de retrouver progressivement un fonctionnement mental consciemment cyclique, circulaire, et donc dialectique, non spéculaitf, tandis que l'inconscient se linéarise et se vide de son énergie oppressante.

La dialectique est donc le fonctionnement naturel, circulaire, du mental, lorsque celui-ci n'est plus linéarisé par l'oppression d'aspects cycliques refoulés, mais a au contraire réintégré ces aspects cycliques par désamorçage de la toute-puissance et intégration de l'humilité immanente.


La Bête est donc aussi Sator, l'identité en opposition avec elle-même, à travers la confusion de ses polarités, par refoulement de la complémentarité cyclique, ce qui entraîne l'oppression cyclique.

La Bête est donc le résultat d'une inversion, par refoulement, de la signification cyclique, à savoir une inversion au moins partielle du sens de rotation.

Le sens de rotation inversé par le refoulement entre alors en contradiction avec la signification consciente, ce qui exerce une pression sur le mental.


Ce qu'il faut retenir de tout cela est que le fonctionnement mental est naturellement cyclique, donc dialectique. C'est le cercle vertueux par opposition au cercle vicieux.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Le Carré Sator   Mar 19 Oct 2010, 03:31


Bonjour à toutes et tous,


Le Carré Sator exprime tout simplement le "fonctionnement" du Couple Sacré, selon le principe de la Charrue, soit une combinaison des fonctions circulaires et carrées (quadrature du cercle). Le carré Sator est une quadrature du cercle.


Voici une charrue classique:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Si nous la mettons à la verticale, et que nous la comparons avec le Baphomet, puis avec le Carré Sator:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Nous voyons clairement les correspondance apparaître.




Si nous comparons la même charrue avec Fuxi et Nuwa:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Et bien entendu, quelqu'un a déjà fait l'unification du carré Sator avec l'Homme universel, représentant la quadrature du cercle.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Je ferai sûrement de plus amples commentaires plus tard (je dois dormir...)




Amitié,

steph


Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Mar 19 Oct 2010, 04:13

Bon, je n'ai pas pu m'empêcher d'aller chercher un ancien schéma que j'avais réalisé pour représenter la dynamique du Papillon-Merkabah du Couple Sacré.

Voici sa comparaison avec la charrue:


Attention: l'association entre les sexes et les polarités du Tao est inversée dans ce schéma qui doit être corrigé!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


On voit nettement les "cornes" (Baphomet), qui sont les bras de la charrue (chakras supérieurs dans mon schéma).  SATOR

Puis la "tête" (Baphomet), qui est le soc de la charrue, dans mon schéma le Chakra cardiaque. AREPO

Puis la liaison sexuée (bassin), qui correspond au point de fixation de la charrue (dans mon schéma les chakras inférieurs impliqués dans la différenciation sexuée). TENET

Ensuite l'essieu des roues de la charrue, qui correspond à l'axe physique constitué par les chakras racines. OPERA

Et enfin, les roues de la charrue qui correspondent au deux grands cycles latéraux que j'ai représentés sur mon schéma. ROTAS


Venant de conscientiser ces corrélations, j'avais réalisé le schéma du Papillon-Merkabah dans leur "ignorance".



Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Mar 02 Déc 2014, 12:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Mar 19 Oct 2010, 15:20

Pour faire le lien avec le premier article qu'Ambre a retrouvé pour moi (je l'avais oublié):

Si l'on suit dans l'ordre les 5 phases SATOR - AREPO - TENET - OPERA - ROTAS, l'ordre est cohérent et l'identité préside à la mise en oeuvre des cycles (SATOR met en oeuvre ROTAS).

Si on inverse l'ordre ROTAS - OPERA - TENET - AREPO - SATOR, l'ordre est inverse, et au lieu de maîtriser sa Nature, l'Etre est dominé par elle: l'identité devient l'esclave des cycles, qui deviennent vicieux.


On peut encore aller plus loin en disant que l'identité possède forcément une nature "refoulée", naturellement séparatrice lorsque le refoulement est équilibré avec le Lien universel, exprimé par ROTAS.

Donc, dans la Nature cohérente de l'Etre, l'identité est intrinsèquement "refoulée", et donc correspond bien à SATOR. SATOR est le SOI.

Mais si la Nature de l'Etre est ellle-même refoulée, l'identité n'est plus en équilibre avec le Lien, et de ce fait, dans l'oppression du Lien refoulé, SATOR devient la Bête, l'Etre soumis à ses pulsions refoulées.


De ce qui vient d'être dit, on peut déduire que l'identité, en tant que Séparation dialectique, est le fruit d'un refoulement du Lien, finalement équiblibré "à la limite" avec le Lien.


Le passage par la Bête est donc inévitable, puisqu'on ne peut pas aboutir à cet équilibre infinitésimal parfait qui constitue la Séparation identitaire, si on ne part pas d'abortd d'une position existentielle franchement refoulée.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Jeu 21 Oct 2010, 14:26

Et un autre aussi dit : Je te suivrai, Seigneur, mais permets-moi de prendre premièrement congé de ceux qui sont dans ma maison. Et Jésus lui dit : " Nul qui a mis la main à la charrue et qui regarde en arrière, n’est propre pour le royaume de Dieu. "




Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Jeu 21 Oct 2010, 16:24


Ce qui veut dire en clair qu'il faut toujours aller de l'avant dans la poursuite du cycle narcissique, et dans le même sens de courbure, pour pouvoir Rencontrer le Soi.

Car alors on récoltera la graine qu'on a semée (le nouveau centre identitaire qui doit s'allier au Soi) dans le sillon qu'on a tracé (diamètre du cycle).


Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Mar 26 Oct 2010, 14:33

Je ne voyais pas exactement ce que tu dis.

Je vois qu'une fois la Rencontre établit (Je te suivrai, Seigneur), le nouveau centre s'active et donc il nous est impossible de faire marche arrière.

En effet, le nouveau centre que la Rencontre active nous donne de tourner dans le sens inverse de celui de notre nombril et donc on ne peut plus faire marche arrière et se mettre à nouveau à tourner dans le sens de notre nombril (permets-moi de prendre premièrement congé de ceux qui sont dans ma maison). Ceux qui sont dans sa maison sont ceux qui tournent autour de lui, le plaçant lui au centre.

Je le dis car lors de la Rencontre, Christ qui se fait Présence m'a dit : "ne te retourne pas".
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Mar 26 Oct 2010, 16:59

Les deux approches sont justes et corrélées, en fait.



Lorsque le véhicule narcissique personnel muni du double est envoyé sur sa trajectoire narcissique, il tourne primordialement à l'envers, bien que le cycle narcissique soit déjà correctement orienté dans sa courbure.

Il faut donc distinguer le sens de rotation du cycle narcissique d'une part, et le sens de rotation du véhicule narcissique sur ce cycle. Car ce véhicule est aussi an rotation sur lui-même.

Lorsque le véhicule personnel arrive à mi-chemin, les tendances s'équilibrent, et la rotation personnelle peut s'inverser (devenir altruiste et non plus nombriliste) et se poursuivre dans le sens approprié à la poursuite du cycle narcissique toujours dans le même sens.

Dans ce cas, le Serpent (point d'inflexion) est intégré par l'inversion au niveau du véhicule narcissique, et de ce fait, ne mène pas la danse sur la trajectoire du cycle narcissique qui continue avec le même sens de courbure. Au final, le point d'inflexion (Serpent)sera affirmé comme juste Séparation des polarités du Couple Sacré.

La Personne assume alors authentiquement la rotation de son véhicule, et la poursuite du cycle narcissique fondée sur le nouveau centre (qui sera point d'inflexion de la Séparation du Couple Sacré).


Si par contre au point de choix, la rotation personnelle ne s'inverse pas, alors c'est la trajectoire (cycle) qui s'inverse. Dans ce cas, le Serpent (point d'inflexion) n'est pas intégré et mène la danse sur la trajectoire. Au final, il ne sera pas intégré comme juste Séparation des polarités du Couple Sacré.


Si le Serpent est maîtrisé, intégré, la Personne poursuit son cycle narcissique toujours dans le même sens, et elle ne se "retourne" pas. Si le Serpent est refoulé, le cycle narcissique inverse sa courbure, et la Personne "se retourne".

Se "retourner" signifie inverser la courbure de son cycle narcissique.


On peut citer la femme de Loth changée en statue de sel (cristallisation) lors de la fuite de Sodome, parce qu'elle s'était retournée pour voir ce qui arrivait aux membres de sa famille restés dans la ville.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ceci est une représentation du cycle narcissique, S'il est toujours suivi dans le même sens de courbure, cela signifie que l'inflexion (le Serpent) a été intégrée au niveau personnel, et donc aussi au niveau du Couple Sacré (comme juste Séparation sinusoïdale).

Si le cycle narcissique inverse la courbure de sa trajectoire, c'est que le Serpent est refoulé par le choix, et n'est pas intégré au véhicule personnel, et donc n'est pas intégré au Couple Sacré non plus. Le Serpent s'impose alors sur le tracé du cycle dans un "retournement personnel", de cristallisation egotique.

Au niveau du véhicule narcissique personnel, qui parcourt le cycle, il y a aussi une rotation, qui peut s'inverser au point du choix, et passer de "nombriliste" à "altruiste"... ou rester nombriliste.


Amitié,

steph



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Mar 26 Oct 2010, 17:54

Ca me fait penser au ruban de mobius ;

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Mar 26 Oct 2010, 17:58

Citation :
Le ruban de Mobius n'a qu'une seule face. C'est une route sans fin.
Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Jeu 04 Nov 2010, 23:13


Sphinx a écrit:
Si le cycle narcissique inverse la courbure de sa trajectoire, c'est que le Serpent est refoulé par le choix, et n'est pas intégré au véhicule personnel, et donc n'est pas intégré au Couple Sacré non plus. Le Serpent s'impose alors sur le tracé du cycle dans un "retournement personnel", de cristallisation egotique.
Selon ta perception des Flammes Jumelles, si l'une des 2 Personnes fait le choix ci-dessus, qu'advient-il de l'autre Personne ?
Pourra-t-elle s'accomplir ou restera-t-elle tributaire du choix de l'autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Ven 05 Nov 2010, 00:14


Bonsoir MyrÂme,



on ne peut forcer l'authenticité. La conjugalité du Soi s'authentifie par l'adhésion libre de deux Personnes, forcément.

La Femme a déjà choisi originellement, mais vit dans l'oubli de ce choix sacrificiel.


Si l'Homme fait le choix régressif, alors il y aura finalement annihilation narcissique (effondrement des polarités l'une dans l'autre), et la phase identitaire restera squattée par le(s) double(s), réduit(s) à un état vampirique.

Le problème est qu'il n'y a pas d'autre solution pour "lancer le bal": il y en a un qui doit se jeter à l'eau le premier, et en quelque sorte, accepter de se livrer en pâture au choix de l'autre. Sans quoi il serait impossible de lancer la résonance dialectique entre les polarités sexuées. Vu sa position dans la dynamique Sacrée, la Femme doit ouvrir le bal.

Une fois que le bal est lancé, plus de problèmes. C'est la phase de lancement qui est cruciale, délicate, soumise au choix existentiel. Non pas que le choix existentiel disparaisse de la dynamique Sacrée lorsqu'elle est affirmée, mais il bénéficie alors de l'élan d'évidence de cette dynamique.


D'un autre côté, la phase identitaire de tout Couple Sacré est éternelle. Elle ne disparaît jamais. Donc même si une tentative échoue pour une phase identitaire, d'autres opportunités pourront se représenter "ailleurs", dans d'autres manifestations d'existence.

La Femme est la représentante sublimatoire du Soi, elle représente la phase éternelle: elle est la gardienne identitaire. Elle possèderait en fait une certaine "résistance" à l'annihilation des polarités et au passage par l'en-soi, si la phase doit être réinitialisée en raison d'une régression des polarités. D'une certaine façon, elle transiterait par l'en-soi, intégrée au centre christique, chevillée à la phase identitaire qu'elle représente.

On pourrait dire qu'elle suit logiquement le canal du désir de naissance du Soi sur une phase identitaire particulière, désir qui ne s'éteint jamais.

Dans l'optique d'une annihilation narcissique du Couple Sacré, la polarité masculine est elle, par contre, totalement absorbée.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Ven 05 Nov 2010, 01:16

Sphinx a écrit:
Dans l'optique d'une annihilation narcissique du Couple Sacré, la polarité masculine est elle, par contre, totalement absorbée.

Dieu est Amour... Comment peut-il accepté qu'un être puisse disparaitre à jamais ?

J'ai de gros doutes...

Et si l'homme disparait, comment la femme fait pour s'envoler ?
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Ven 05 Nov 2010, 15:19

Benoît,


l'Amour de Dieu implique justement qu'il ne s'autoriserait pas à se substituer à l'authentification d'autrui. L'Amour est forcément sublimatoire: chaque Etre nouveau doit recevoir le choix d'être ou pas. Dieu n'impose rien. Il espère, mais par Amour, ne peut justement rien forcer. Il n'est jamais dans le drame.

On ne peut pas extraire un Etre nouveau hors du potentiel au-delà de 50% du chemin. Les autres 50%, il doit les faire par lui-même, ou bien sa vérité ne peut pas naître à elle-même.

Ceci dit, il ne faut pas dramatiser tout cela. C'est l'illusion dualiste qui aurait tendance à nous faire aborder ces questions sous l'angle de la tragédie.

En somme, c'est le fait que l'être se retrouve dans une situation précaire dans la dualité qui pose problème, et crée l'illusion du drame.

Lorsque l'Etre reçoit le destin qu'il a choisi et qui correspond donc à sa nature, que ce destin soit régressif ou émancipatoire, dans tous les cas, il rencontrera ce qui lui convient, et cela sera positif au final.

Ce n'est pas une perte. Je ne parle pas d'exclusion de la polarité masculine, mais d'absorption. Dans ce cadre, tout ce qui peut être préservé (qui est authentique) le sera (j'ai déjà parlé de la loi de préservation des acquis existentiels).

Il y a juste qu'au bout d'un temps, la manifestation d'existence doit prendre fin, et toutes les phases avortées doivent être réinitialisées au niveau de leurs polarités manifestées et de leurs doubles résiduels. Mais par la loi de préservation des acquis, la Femme peut transiter par l'en-soi, comme déjà dit, et porter en elle l'acquis de sa polarité masculine, comme dans une sorte de gestation en latence.

Mais au niveau expression manifeste des polarités, la masculinité a du être absorbée.

Tout ce qui a été authentifié d'un point de vue existentiel, est éternel. Ce qui n'a pas été authentifié, n'existe pas en lui-même.

La Femme ne peut s'envoler que dans le Couple Sacré émancipé. Si la phase régresse, elle ne pourra pas vivre cette émancipation. Mais elle pourra transiter jusqu'à une nouvelle opportunité (cette "transition" ne se faisant pas sous la forme d'une polarité manifestée).


Amitié,

steph


Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Ven 05 Nov 2010, 17:19

Il ne faut pas perdre de vue que l'Homme qui "choisit" (= non-choix) la régression, s'octroie une nature régressive. En clair, l'Homme qui refuse la régression, l'inscrira dans sa nature et donc dans son destin.

Par contre, l'Homme qui accepte la régression, fait le choix conscient de la progression, et vivra consciemment la régression, ce qui lui permettra paradoxalement d'inscrire la différenciation dans sa nature, et donc dans son destin.

Tout cela est paradoxal. Mais chacun trouvera en fin de compte le destin qui correspond justement à sa nature.


Dialectiquement, donc paradoxalement, le refus de la régression représente le choix de la régression. Alors que l'acceptation de la régression représente le choix de la progression.

Car le refus d'une régression consciente ne peremttra pas de sonder l'inconscient, de désamorcer la bombe narcissique tout au fond, et donc ne permettra pas de boucler le cycle narcissique en un retour au Soi (libération de l'état foetal refoulé).

Alors que l'acceptation de la régression consciemment vécue, permet d'achever le cycle narcissique.

Dans le premier cas, le narcissisme, au lieu de se fermer sur sa cohérence circulaire, s'ouvre et ne pourra que réinvestir régressivement l'état foetal dans sa toute-puissance affirmée, inauthentique, symbiotique.

Le destin légitime d'une telle nature est une reprise en charge intégralement symbiotique, donc une "absorption matricielle".


Dans le second cas, le narcissisme se ferme dans sa cohérence circulaire, et sera libéré de la toute-puissance de l'état foetal, ce qui permettra une affirmation de la maturité, dans l'émancipation véritable de la matrice.


Amitié,

steph


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Ven 05 Nov 2010, 17:21

Sphinx a écrit:
l'Amour de Dieu implique justement qu'il ne s'autoriserait pas à se substituer à l'authentification d'autrui. L'Amour est forcément sublimatoire: chaque Etre nouveau doit recevoir le choix d'être ou pas. Dieu n'impose rien. Il espère, mais par Amour, ne peut justement rien forcer. Il n'est jamais dans le drame.

Ca j'ai bien compris Steph.

Je dis juste que je ne comprends pas qu'un être puisse disparaitre pour de bon, juste parce que il n'a pas fait le bon choix...

Il est quand même "récupéré" ? Il peut rejouer ?

Sinon ça me fait pensé à une punition incroyablement dégueulasse et salaud et tout ce qu'on veut...




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Ven 05 Nov 2010, 17:26

Oui je suis bien d'accord avec le deuxième post que tu as écrit. Ca me parle je le vis.

Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Ven 05 Nov 2010, 17:32

Benoît,

EDIT: j'ai écrit ceci avant ta dernière réponse.



je viens de dire que chacun trouve le juste destin qui correspond à sa nature. Ce n'est donc nullement une punition.

Et tout ce qui est authentiquement affirmé, est toujours préservé.


Donc où est le problème, si ce n'est une dramatisation orchestrée par l'illusion dualiste?


Le destin de l'Homme, même sur la voie progressiste, n'est pas l'individualisme, mais une ouverture narcissique (sublimation) au collectif. Tant que l'on réfléchit en termes de "préservation" de l'individualité, on est paradoxalement dans le refoulement de cette préservation qui est pourtant naturelle. Vois-tu ce que je veux dire?

Il est nécessaire d'accepter intégralement de mourir pour vivre l'éternité de la vraie vie, parce que l'individualité sans sa contrepartie collectiviste, ne peut pas résister au flux de l'instant présent.

La dialectique nous invite à renoncer intégralement, mais pas de façon morbide: par adhésion à la vérité de l'instant présent.

Celui qui refuse de sublimer son indvidualisme, reste piégé dans la toute-puissance de l'état foetal, qui devient alors sa nature promulguée, qui rencontrera son destin légitime, et il n'y a là rien de dramatique: il est réintégré dans le potentiel collectif, et tout ce qui est déjà authentifié, y sera préservé.

La signification de l'Etre ne permet JAMAIS la moindre véritable régression existentielle. Ce qui est "digéré", n'est que ce qui n'a pas encore abouti à une véritable progression.


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Ven 05 Nov 2010, 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Ven 05 Nov 2010, 17:52

Sphinx a écrit:
Le destin de l'Homme, même sur la voie progressiste, n'est pas l'individualisme, mais une ouverture narcissique (sublimation) au collectif. Tant que l'on réfléchit en termes de "préservation" de l'individualité, on est paradoxalement dans le refoulement de cette préservation qui est pourtant naturelle. Vois-tu ce que je veux dire?

Oui, tout à fait. Je vis cette ouverture à l'autre, c'est progressif, j'en suis au début..


Sphinx a écrit:
Il est nécessaire d'accepter intégralement de mourir pour vivre l'éternité de la vraie vie, parce que l'individualité sans sa contrepartie collectiviste, ne peut pas résister au flux de l'instant présent.

Oui, mon ami aussi m'a dit qu'il fallait accepter de mourir...

J'ai encore cette peur fondamental, mais plus je "progresse" plus je suis prêt..


Merci à toi.

Amitié
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Ven 05 Nov 2010, 19:04

Je rappelle, pour ceux ou celles qui prendraient le train en marche, qu'accepter de mourir consiste pratiquement à sublimer son narcissisme, et pas à mourir morbidement.

Il ne s'agit pas de suicide, ou que sais-je encore de morbide! Il n'est pas question de toucher au corps physique soi-même, ni que qui que ce soit y touche!


Accepter de mourir narcissiquement, consiste à remettre toute notre confiance dans le collectif, dans Christ, la Personne collective, et lui permettre de nous "tuer" dans notre double narcissique, ce qui nous permet de renaître à la vraie vie, à travers la transsubtantiation-résurrection du Couple Sacré, qui seule peut transmuter naturellement et sans morbidité notre corps physique.


Il n'y a donc pas la moindre toute-puissance, le moindre nihilisme, la moindre morbidité, le moindre fatalisme, dans cette "mort acceptée", puisqu'elle représente une adhésion consciente et volontaire à la Vérité de Soi.

Dialectiquement, celui qui refuse narcissiquement la mort, appelle la mort morbide.
Et celui qui accepte narcissiquement la mort, appelle la vraie vie.

Un suicide, dans sa morbidité, n'est encore qu'une forme de refus de la mort narcissique...


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Ven 05 Nov 2010, 19:19

C'est l'Abandon.. c'est beau... c'est l'Amour....

Amitié à toutes et tous
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5557
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Ven 05 Nov 2010, 19:24

Citation :
Accepter de mourir narcissiquement, consiste à remettre toute notre confiance dans le collectif, dans Christ, la Personne collective, et lui permettre de nous "tuer" dans notre double narcissique, ce qui nous permet de renaître à la vraie vie, à travers la transsubtantiation-résurrection du Couple Sacré, qui seule peut transmuter naturellement et sans morbidité notre corps physique.


ceci, pour ma part, correspond aussi au Transfigurisme et au mystère de l Endoura chez les Cathares:


TRANSFIGURISME: Méthode gnostique permettant de réaliser l’endoura, qui consiste dans l’anéantissement du moi et du Soi supérieur (« celui qui acceptera de perdre sa vie par l’endoura, la conservera par la transfiguration », dit le Christ). Elle se rapporte à un intervertissement des personnalités, au remplacement dans le champ de manifestation du microcosme de l’homme naturel par l’homme spirituel, au moyen du nouveau vêtement de lumière. Pour le gnostique chrétien, le processus de l’endoura par transfiguration est, par opposition au mysticisme et à l’occultisme, la seule voie d’évolution et de transformation permettant aujourd’hui de dépasser le double état de nature et de culture, et d’offrir une solution juste au problème de l’humanité.
Endoura: Processus de la renaissance de l’Ame microcosmique par lequel l’aspirant gnostique, entreprend de manière systématique de se libérer des influences de la Nature, en plaçant sa personnalité et la totalité de sa conscience (moi et Soi) sous l’égide de l’Homme nouveau en croissance. Deux processus se développent synchroniquement en lui : le déclin absolu de l’ancienne nature et l’éveil fondamental de la Nature nouvelle.

Source:François FAVRE: Mani, Christ d'Orient, Bouddha d'Occident, p. 627-
636[i]
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Ven 05 Nov 2010, 20:35


Bonsoir Nathalie,


C'est assez bien exprimé, mais je dirais plutôt qu'il n'y a qu'une seule vraie Nature, tantôt refoulée ("ancienne"), tantôt reconnue et promulguée ("nouvelle").


Bisouxxx,

steph
Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Sam 06 Nov 2010, 15:15

Sphinx a écrit:
Accepter de mourir narcissiquement, consiste à remettre toute notre confiance dans le collectif, dans Christ, la Personne collective, et lui permettre de nous "tuer" dans notre double narcissique, ce qui nous permet de renaître à la vraie vie, à travers la transsubtantiation-résurrection du Couple Sacré, qui seule peut transmuter naturellement et sans morbidité notre corps physique.

Je voudrais revenir sur cette notion de "mort" et pour être concrête je ne peux que me référer à ma propre expérience.

Lors du Baptême de Feu, j'ai donc accepté la mort qui m'a été présentée sous cette forme : "accepte de mourir en Son Nom ou tu mourras".

Je suis donc morte dans le sens où mon âme a quitté mon corps de chair pour se fondre en Dieu. Ce que j'ai vécu pendant cet Instant Eternel est hors du temps et ne s'est donc pas inscrit dans ma mémoire qui est un outil du temps. Pourtant ce passage qui m'a ouvert le coeur et l'esprit a définitivement modifié ma conscience.

Si j'ai dû mourir d'Amour pour vivre ces Retrouvailles, je dois dire qu'en plus Elles m'ont définitivement tué à ce monde et à son temps. Aujourd'hui je vis avec la sensation d'avoir fait le tour de la Question et me retrouve comme en suspens.
Je suis revenue dans mon corps de chair avec une profonde Foi mais sans aucun espoir.
Car la Foi nous lie à la Vie Eternelle et l'espoir nous projette dans le temps.

Il m'apparaît que lors de ces Retrouvailles, mon âme a été satellisée autour de Christ ce qui fait que tous mes désirs gravitent aujourd'hui autour de l'Eternel.
Ce qui veut dire que depuis l'activation du nouveau centre en moi, je vis l'absence d'attraction dans le sens ou plus rien en ce monde temporel ne m'attire : je ne cultive plus aucun projet et ce dans tous les domaines. Le nouveau centre a supplanté l'ancien et donc plus aucun projet réalisable dans le temps ne me motive.

Depuis le retour en conscience dans mon corps de chair, cela a été progressif ce qui veut dire que cet état est plus présent en moi aujourd'hui qu'hier.
Le temps quitte mon fonctionnement et moi je meurs ici et maintenant mais je vis éternellement.

Voilà comment je vis la mort et je me demande encore s'il nous est possible de vivre la transsubtantiation-résurrection sans passer par l'acceptation de la mort physique que toutes les individualités rejettent d'un commun accord.
Cette peur de la mort physique est la racine de toutes les peurs de l'humanité.
Ne serait-ce pas l'ultime illusion de la mort a accepter et donc a vivre pour boucler la boucle et activer le vortex ?

.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Sam 06 Nov 2010, 20:43

Bonsoir MyrÂme,


j'ai moi-même été confronté à la mort et à son acceptation, en différentes occasions, parmi lesquelles l'arrêt cardiaque associé à mon "franchissement carsdiaque".

Lors de cette expérience, j'ai commencé par crier "je suis prêt à mourir pour qu'elle soit libre!", et trois jour plus tard, la "pilulle autoprogrammée" m'a tué dans le mental, ce qui a engagé le franchissement cardiaque sur base du serment.

Mais cela n'est qu'une préparation, un processus qui s'engage sur une autre phase.

La Crucifixion qui précède la Transsubstantiation-Résurrection, est une asphyxie mentale (tout comme la crucifixion physique morbide est une asphyxie gazeuse).

Dans cette asphyxie mentale doivent disparaître la plupart des ambitions humaines liées à la dualité, et donc toute spéculation trop prononcée sera inévitablement démystifiée et "rabotée".

Cela n'empêche pas de vivre, simplement, car le but n'est JAMAIS morbide, et donc il est possible de toujours faire les petites choses simples de la vie... tout en étant en suspens, comme tu le dis. En étant déjà ailleurs, attendant seulement que la convergence harmonique se produise.


Je ne crois pas que la mort morbide soit à expérimenter dans ce cadre. Tout simplement en raison du paradoxe dialectique lié au sacrifice, à la sublimation narcissique.

En effet, l'acceptation du sacrifice EST le sacrifice, et l'apparence sacrificielle morbide est démystifiée et ses conséquences désamorcées, si le véritable sacrifice, qui réside en son acceptation, est réalisé.

Dialectiquement, refuser la mort, c'est l'appeler à soi.

Alors qu'aimer la Vie, en acceptant la mort narcissique, désamorce la sanction morbide.

Lorsqu'on refuse la mort, comme Gilgamesh, au départ, on veut rendre la permanence permanente. Or, il n'y a de permanence permanente que dans la cristallisation figée de la mort.

Si par contre, par sublimation narcissique, on accepte que la permanence soit impermanente, alors on pourra vivre la permanence de l'impermanence dans l'impermanence de la permanence. Car on a alors intégré l'essence de l'impermanence, qui est la renaissance perpétuelle du cycle. Dans ce cas la renaissance cyclique est assumée consciemment.

Dans le refoulement de la renaissance, celle-ci sera subie: c'est la réincarnation consécutive à la fin morbide.


Alors oui, il s'agit d'accepter la mort, même morbide, mais cela ne suppose pas de la vivre, car si l'on a réellement démystifié de la sorte la morbidité, alors on ne l'appelle plus narcissiquement, car on n'a plus peur non plus. On ne la vivra pas.


Amitié,

steph





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sator et Rotas   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sator et Rotas
Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» le Carré SATOR - ROTAS
» le carré SATOR
» Le carré ROTAS SATOR
» Carre magique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: