ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sator et Rotas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Jeu 17 Fév 2011, 20:52

Citation :
Citation :
Ambre : merci pour celà
C'est aussi pourquoi il est dit que le Bindu est en relation privillégiée, pour son activation, avec celui de la gorge, qui occuppe aussi cette même position juste au-dessus d'un centre structurel (celui du Coeur dans ce cas).
parle moi alors d un point ,ou chakra que l on nomme Daath,le haut coeur( ether)...quel role ,quel fonction à cette porte( qui ouvre entre les deux mondes) dans le couple de "Flammes Jumelles" selon toi...
merci!

http://antahkarana.forumzen.com/t39-temps-cyclique-temps-lineaire-la-theorie-du-dedoublement

Citation :
La non-sephirah Daath, porte de la Connaissance cachée, associée à l'élément Ether, est la porte de passage entre les plans (ou mondes) existentiels. Par exemple, elle est la porte entre Yétsirah et Bériah. Elle conduit en fait du niveau Hesed-Guébourah (chakra cardiaque) d'un monde vers Yesod du monde supérieur, à savoir le Chakra de la gorge. Au niveau d'Azilouth, elle mène à l'Aïn, l'en-soi non manifesté (le Yesod fondamental?).

Dans la succession des mondes, schématiquement, on a tendance à superposer les deux centres Daath et Yesod, mais en réalité, et au niveau du corps humain, il semble pertinent de lui assigner une position intermédiaire entre le Coeur et la gorge.

La fonction de ce centre au niveau du couple sacré est peut-être, il me semble, de définir la limite haute du Soi, c'est-à-dire la limite de la realité interpersonnelle du Couple en lui-même.

En effet, on sait que les chakras inférieurs sont réservés au fonctionnement interne du Couple Sacré, et que le Coeur tout en étant ouvert sur l'équivalence extérieure avec les autres couples, les autres Soi, est encore aussi un niveau interne au Couple Sacré: le Coeur est à la fois interne ET externe.

De ce fait, la limite haute du Soi est à chercher quelque part au-delà du Coeur. Et Daath semble être un candidat intéressant pour cette "fonction". On pourrait d'ailleurs peut-être y voir la source de l'Arche de Vie qui jaillit d'au-dessus du Coeur commun du Couple (voir la Croix de Vie Ankh). Un peu comme une "fontaine" qui jaillirait de la limite haute du Soi?

Mais comme je n'ai pas encore creusé suffisamment cette relation de Daath au Couple Sacré, je reste dans les suppositions.

Bonsoir Sphinx,

Ton approche s'est-elle décantée, a-t-elle évoluée depuis ?

Qu'entends-tu par ? :
Citation :
la limite de la realité interpersonnelle du Couple

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Ven 18 Fév 2011, 22:20

Citation :
Sphinx :

Lorsque j'ai vécu un début de crucifixion avec une autre Personne, le vortex était clairement présent, avec imbrication des perceptions charnelles, et la puissance du tourbillon nous stupéfiait. Mais ce ne fût pas une crucifixion complète, donc pas véritablement effective non plus.

L'effectivité de la crucifixion se "mesure" à la transsubstantiation engendrée par le vortex de la dynamique Sacrée. Car c'est ce vortex qui crucifie le mental, libérant la Matière de son asphyxie charnelle.

Néanmoins, cette circoncision de l'Esprit n'est pas encore la Crucifixion. C'est un préalable à la Crucifixion.

En effet, pour amorcer le vortex de Crucifixion, il s'agit que les corpuscules soient totalement cohérents (intégration de la circularité relativiste).
Citation :
Sphinx :

lorsqu'une expérience de préfiguration est donnée, le risque est toujours que le narcissisme, non encore totalement sublimé (forcément puisque c'est une préfiguration!), s'attache à cette expérience comme si elle n'était pas qu'une préfiguration, mais l'expérience définitive.

(…) Moi-même, par rapport à mon expérience de début de dynamique Sacrée, je n'attache rien, je ne fixe rien, je n'affirme pas que cette Personne est ma FJ, je ne crois pas que j'ai vécu la totalité, puisque je sais de façon évidente, que ce n'était que partiel
.



Ame Soeur ou Flamme Jumelle ?

Il arrive que nous expérimentions, sans pourtant qu’interrogation ne soit présente en nous, des évènements qui s’avèrent, avec du recul, être en rapport avec l’une OU l’autre de ces Personnes.

Si la question d’un astrologue attisa ma curiosité au point de désirer entrer en contact avec un certain écrivain, je ne m’attendais pas à vivre les situations « étranges et fortes » que j’ai vécu avec ce dernier.

Cette histoire n’est pas une histoire d’amour romantique/narcissique. En plus, la toute première rencontre, comme les suivantes, engendreront des questions qui resteront en suspend... jusqu’à l’expérience suivante qui apporte de nouvelles réponses... mais avec toujours des questions ouvertes.



C’est à l’entrée de la salle de cours oú cet homme enseigne que nos regards se croisent. A ma vue, Christian - tel est son prénom - étonné, s’arrête indécis et s’éloigne de la classe oú il est pourtant attendu. Invitée à prendre place par les organisateurs mais arrivée la dernière, je m’installe au tout dernier rang. Assise en plein milieu du local, mon champ visuel reste pourtant totalement libre.

Christian arrive et à la surprise générale, en entrant dans la pièce, dit :
« Aujourd’hui, j’ai quelque chose à transmettre á quelqu’un ! ». Cette déclaration ne sera que le début de mes surprises. Je découvrirai notament, que cet homme donne ses cours les yeux fermés - car « voyant » ce que vivent les personnes qui l’entourent – ne les ouvrant que lorsqu’il écrit sur le tableau. Étrangement, je constaterai que son aura forte « brûle » littéralement mes yeux, m’obligeant en quelque sorte, moi aussi, à tenir ceux-ci fermés.

Au cours des 2 heures qui suivront, il attirera et maintiendra, de manière innatendue, mon attention en éveil. Premièrement, il illustrera un de ses propos, avec les vêtements de même couleur que nous portions ce jour-lá : blanc et rouge ; deuxièmement, il toquera à plusieurs reprises sur son bureau afin qu’au bruit, j’ouvre les yeux. Et pointant son index alors dans ma direction, il dira toujours les yeux fermés : « Toi, Observe ! » en montrant ensuite en direction de ses propres yeux. (Observe, ok mais quoi ? me suis-je demandée, étant toute ouïe depuis le début ?)

A la fin de la présentation et ce, avant de partir, il précise qu’il va maintenant « transmettre » ce qu’il doit. Regroupant les participants présents devant le tableau, il choisit (et une nouvelle fois, il s’arrêtera à moi, pour bien préciser cette fois-ci « Non, pas Toi ! ») 3 personnes parmi nous, et leur demandent de se mettre autour de lui - lui se plaçant au centre -. Les personnes restantes devaient former des cercles autour de ce noyau. Étrangement, je me retrouve dans le dernier cercle.

Tous, à un signal donné et dans le noir, nous devions toucher avec notre main, au choix : l’épaule, la main, le bras, le coude, les dos de la personne placée juste devant nous. Le lien physique ainsi créé et en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire, à peine donc les yeux fermés, j’ai senti le sol sous mes pieds commencé à tanguer - comme le plancher d’un bateau sur mer agitée – et la pièce tournoyer autour de moi. Ce tournoiement créait une sorte de Vortex plutot ascendant et de grande amplitude car l’espace, murs compris, autour de moi tournaient avec moi. Toute l’expérience a duré, tout au plus, une minute.

Nous nous sommes ensuite éloignés les uns des autres et Christian est sorti, parti sans un mot de plus. Assise, à écouter parler les participants réunies, je me suis rendue compte que personne d'autre du groupe n’avait ressenti ce Vortex.

Citation :
Lorsqu'on expérimente la Vie de l'énergie, dans le véritable espace plan, la perception peut être non seulement partagée en conscience unifiée et discriminée, mais de plus, les informations perceptives sont immédiates, ne se déplacent pas d'une Personne à l'autre, parce qu'elles empruntent le canal naturel de la vraie Matière qui témoigne de la dynamique Sacrée dont la vitesse angulaire infinie garantit la non dualité de l'expérience, et donc l'immédiateté des interactions relationnelles.

Il arrive donc, comme je le disais au début, de vivre des expériences particulières qui elles-mêmes sont suivies** d’autres toutes aussi fortes et exclusives et ce toujours avec la même Personne qui pourtant semble ne PAS être notre Flamme Jumelle. Dans mon cas, Christian le précise lui-même, il ne fait QUE transmettre (???)

(**par ex. : expérience avec « le corps énergétique » de ma Flamme Jumelle Masculine – description à venir - en compagnie de Christian)

Cet homme ne serait-il pas plutôt alors une Ame Soeur ? :

cette Ame Soeur, avec laquelle, vous découvrez pouvoir parler « sans fil conducteur » (téléphonie), avec laquelle 10 Maisons astrales sur 12 ! (et ce au Dégré voire á la Minute prêt !) coïncident aux vôtres ; cette Ame Soeur qui, pourtant, lors d’une dédicace de livre ultérieure écrit une phrase prennant tout son sens qu’aujourd’hui : « Réalise quand il faut laisser "s’évanescer" la Prostituée, et quand il faut danser avec le coeur tranquille. Vis ton coeur. (= Vedd észre mikor kell a paráznak illani, hogy mikor kell a nyugodt szivel táncolni. Éld a szived.) » … des vécus, les uns, plus « fascinants » que les autres.

Citation :
(...) l'angle existentiel formé avec une Ame Soeur n'est pas plat, il subsiste un aspect fascinateur non-négligeable qui peut nous empêtrer dans la mémoire de l'expérience qui, simple préfiguration, est considérée comme l'expérience intégrale effective. Car puisque l'angle n'est pas plat avec l'Ame Soeur, il subsiste des tensions narcissiques dans la relation énergétique, qui n'est pas apte à totalement Rencontrer le potentiel central sans la moindre addiction psychique.

http://antahkarana.forumzen.com/dialectique-de-la-perception-l-envol-f15/sator-et-rotas-t1927-45.htm#18498

Citation :
(…) C'est dans la conjugaison de cette équivalence et de cette complémentarité que la conscience (supra)mentale totalement claire du Couple Sacré s'affirme, par une perception relationnelle intégralement magnifiée. La prédation est rendue à l'exclusivité légitime du Superprédateur Sacré, en tant que Fils, Potentiel central collectif et éternel (Tao).

(...) D'un autre côté, dans l'illusion dualiste, la Femme soutient le monde (acceptation sublimatoire oubliée), et offre le levier narcissique permettant aux Couple Sacrés de régler leurs confusions respectives par une entraidre karmique naturelle.

C'est par l'entremise de Rencontres entre Ames Soeurs (harmoniques) que ce levier est supposé fonctionner, mais il a largement été supplanté par l'illusion du karma spéculé conduisant à la constitution de couples croisés, narcissiques, tous azimuths.


:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Sam 19 Fév 2011, 02:32

Bonsoir Douceur,


je dois encore méditer sur la réponse à ta première question, concernant le "haut-coeur".


Le vortex que j'ai vécu lors de l'expérience à laquelle tu fais allusion dans ta dernière intervention était à mon avis d'un ordre différent de celui que tu relates avec le professeur.

Le vortex vécu s'appuyait sur:

- un ancrage des pieds (lun dans l'autre)
- un tourbillon énergétique au niveau des jambes
- une dynamique "mécanique" au niveau des sphères sexuelles (la sexuation est un moyen de "propulsion spatio-temporel")
- une imbrication sensorielle à distance (35km) avec comme aspect central, une interpénétration des bassins, dont les os étaient mutuellement ressentis en superposition
- un partage de conscience: chacun sachant que l'autre est présent sensoriellement, directement dans l'expérience, mais sans confusion interpersonnelle, au contraire
- une accélération foudroyante du vortex
- un écartement opposé des troncs (confirmé lors du "débriefing")
- une communication téléphonique assurant le lien causal, et la confirmation dualisée de l'expérience


Malgré les expériences énergétiques très fortes vécues avec plusieurs Ames Soeurs, et donc aussi certains "vortex" énergétiques puissants, ainsi que des partages perceptifs à distance, cette éxpérience-ci est complètement spécifique et différente.

C'est la présence manifeste d'une dynamique sexuée qui est spécifique. Dans les autres cas, les éventuelles inductions énergétiques au niveau de différents chakras, y compris, éventuellement, dans la sphère sexuelle, provenaient d'échanges énergétiques du karma naturel (Ames Soeurs).

Transferts énergétiques, "réparations" de chakras, refocalisations , mais pas de dynamique Sacrée à proprement parler.

Dans le cas de cette expérience particulière, il n'y a jamais eu d'échange énergétique, ni d'inductions, ni de "simples" vortex énergétiques. C'était une dynamique particulière qui se mettait en branle, de façon soudaine, inattentdue, et stupéfiante. C'était Autre Chose.

Tant qu'il y a échange énergétique, donc "réparation" et/ou refocalisation dans le cadre du karma naturel, c'est que le bilan énergétique de la "relation" n'est pas nul, et donc qu'il s'agit d'une Ame Soeur et non de la FJ.

Ce qui caractérise la "relation" avec la FJ est un bilan énergétique nul entre les polarités, de sorte qu'elle soient totalement stabilisées entre elles sur la phase identitaire. Alors, la dynamique peut s'engager.

Mais nous n'étions pas prêts, pas assez préparés. L'émancipation existentielle ne s'improvise pas. Il y a encore de la consommation narcissique à brûler...

Donc nous avons fini par être éjectés du vortex, trop rapide pour nous à ce moment-là.


C'est mon point de vue. Cela ne veut pas dire que j'affirme qu'elle est "ma" FJ.

Ceci dit, cette expérience fût pour moi la preuve vécue de la possibilité, pour les êtres humains, d'accéder effectivement à la Crucifixion/Transsubstantiation/Résurrection, qui n'a rien à voir, ou presque, avec ce que la chrétienté en a fait.


Amitié,

steph



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Sam 19 Fév 2011, 03:17

Ceci dit, en regardant l'image de Fuxi et Nuwa que je viens de placer pour illustrer mon expérience, analogue, je constate que tous les élements de ce dessin étaient présents, sauf un:

La connexion au niveau des bras n'était pas assurée, et c'est probablement pour cela que nous avons été éjectés du vortex.

Et donc, Fuxi et Nuwa nous montrent-ils une connexion Coeur ou Haut-Coeur?

Etant au niveau des bras, je dirais Haut-Coeur.

Il semblerait en fait que la connexion Haut-Coeur représentée par la liaison des bras, entoure un Coeur (chakra cardiaque) commun entre les deux troncs.

Ce qui aurait tendance à confirmer mon hypothèse passée: le Haut-Coeur représente la limite haute de l'espace conjugal, et est une liaison stabilisatrice qui protège l'"unité cardiaque" sous-jacente.

Il faut probablement mettre en relation le Haut-Coeur avec l'octave existentielle du Couple Sacré (Bindu chakra).


Citation :
Qu'entends-tu par ? : Citation:
la limite de la realité interpersonnelle du Couple


Il faut pour cela aller voir les schémas dans le sujet "Chakras et Merkabah". En voici un:





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



On constate sur ce schéma que les "zones" individuelles (bas) collectives (haut) et conjugales (centre) sont en superposition.

Les 3 chakras du dessous sont spécifiques à chaque FJ.

Le chakra central (cardiaque) est à la fois représentatif de:

- chaque réalité personnelle humaine sexuée
- de la réalité du Couple Sacré
- de la collectivité de conscience universelle

C'est le Soi, à la fois unique et multiple, individuel, conjugal et collectif.


Donc, la limite haute du chakra cardiaque, représente la limite de la réalité interpersonnelle du Couple Sacré (sur le schéma = "limite de spécificité (identitaire) du Soi". Au-dessus, on est dans la réalité collective du Soi, au-delà de la conjugalité (mais fondée sur elle).


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Dim 20 Fév 2011, 23:24

Bonsoir Sphinx,
Citation :
Dans le cas de cette expérience particulière, il n'y a jamais eu d'échange énergétique, ni d'inductions, ni de "simples" vortex énergétiques. C'était une dynamique particulière qui se mettait en branle, de façon soudaine, inattentdue, et stupéfiante. C'était Autre Chose.

Ce qui caractérise la "relation" avec la FJ est un bilan énergétique nul entre les polarités, de sorte qu'elle soient totalement stabilisées entre elles sur la phase identitaire. Alors, la dynamique peut s'engager.
En effet, il n’y a pas d’échanges énergétiques, seul le « Tourbillon » du Vortex tournant autour d’un axe instantané et prenant racine au niveau des pieds/jambes est présent. Ce tourbillon « englobant » et spontanné ne sait être confondu avec une simple « vorticité » qui produit une rotation des particules sur elles-même ou avec des perceptions énergétiques.

Citation :
Tant qu'il y a échange énergétique, donc "réparation" et/ou refocalisation dans le cadre du karma naturel, c'est que le bilan énergétique de la "relation" n'est pas nul, et donc qu'il s'agit d'une Ame Soeur et non de la FJ.
A l’heure actuelle de ma compréhension, je dis que tant que les Polarités Jumeau/Jumelle se trouvent sur l’axe transcendant de cette dynamique, les décrire comme des Flammes Jumelles n'est pas encore approprié car nous n’avons affaire, sur cet axe vertical, qu’au Soi Conjugale. Pour que le Couple Sacré dans le sens de Soi Collectif soit, il faut que l’immanescence et la transcendence se réunissent sur la croix de la Matière. Donc dans mon langage, les Jumeaux sont des âmes « Soeurs » induisant (= levier) le Couple Sacré/Soi Collectif.

Citation :
Mais nous n'étions pas prêts, pas assez préparés. L'émancipation existentielle ne s'improvise pas. Il y a encore de la consommation narcissique à brûler...

Donc nous avons fini par être éjectés du vortex, trop rapide pour nous à ce moment-là.
Si le « début » de dynamique, confirmé par la suite des expériences, est enclanché, il n’y a pas « d’éjection » de ce processus. Le Vortex se produit simplement pour qu’ un « changement de direction » puisse avoir lieu, permettant la suite du « Jumelage » homéostatique des « Jumeaux ».

Citation :
Ceci dit, cette expérience fût pour moi la preuve vécue de la possibilité, pour les êtres humains, d'accéder effectivement à la Crucifixion/Transsubstantiation/Résurrection, qui n'a rien à voir, ou presque, avec ce que la chrétienté en a fait.

Ceci dit, en regardant l'image de Fuxi et Nuwa que je viens de placer pour illustrer mon expérience, analogue, je constate que tous les élements de ce dessin étaient présents, sauf un:

La connexion au niveau des bras n'était pas assurée, et c'est probablement pour cela que nous avons été éjectés du vortex.

Et donc, Fuxi et Nuwa nous montrent-ils une connexion Coeur ou Haut-Coeur?
Pour pouvoir appréhender dans son entièreté, le processus de la Dynamique Sacrée nous ne pouvons faire abstraction d’un processus coréllé à cette dynamique à savoir, l’activation de nos ADN, d’ailleurs, l’entrelacement de Fuxi et Nuwa est à l’image de l’entrelacement de nos brins d’ADN.

Afin d’expliquer mon point de vue, j’ai placé sur Fuxi et Nuwa, les étapes successives de ces activations d’ADN.




Cette illustration jumelant les informations permet de voir que les Polarités Jumeau/Jumelle se rencontrent, plus exactement « se croisent »: en premier lieu au niveau du chacra 2 (chacra sexuel) ; en deuxième lieu, au niveau de chacra 5 (chacra de la gorge).

- Même si entre les chacras 2 et 5 se trouvent le chacra 3, plexus solaire et le 4, cardiaque, nous ne pouvons que remarquer que le le plexus solaire cardiaque se touve du côté de la Polarité Féminine tandis que le chacra cardiaque du côté de la Polarité Masculine. Le travail sur l’égo/narcissisme semble donc être l'attribut premier de la Femme tandis que le travail sur le chacra cardiaque/narcissisme, l'attribut premier de l’Homme. Ces tâches respectives ne peuvent, bien entendu, se produire sans que les ADN correspondant à ces chacras ne soient de part et d’autre chez les Jumeaux, complètement activés.

- Un travail réciproque de sublimation réussie de ces 2 chacras entraine un « changement de niveau » ou encore un « franchissement », accompagné, nous le voyons d’un « changement de de direction et de position » radical des Polarités produit par le Vortex. C’est ce nouveau croisement, au niveau du chacra 5, qui lie entre eux les chacras inférieurs. A ce stade du processus, nous constatons que même si les Jumeaux ne se font plus (momentanément) face (= ils ne se regardent/voient pas) leur croisement/rencontre est pourtant effectif.

- Particularités du chacra 5 : Premièrement sa Lumière Bleue : les Femmes ayant un accès direct à ce chacra, passent d’une couleur primaire (jaune) à une autre couleur primaire (bleue) tandis que les Hommes arrivent au point de rencontre avec un mélange de couleur (vert= bleu+jaune). Deuxièmement, c’est le chacra central des chacras « semi-éthériques » se positionnant sur le Canal Central Christique (4D, 5D, 6D). Troisièmement, il se trouve entre le chacra 2 et le 8, c’est qui en fait donc bien un chacra « relationnel ».

Citation :
(...) Je verrais de ce fait non pas un rapport sacré-coronal 2-7, mais plutôt un rapport sacré-bindu 2-8. Le Bindu, comme je viens de le dire, caractérise la transcendance du Couple en tant que 8ème centre, et fait donc écho au relationnel sexué, et est placé en même „position” que le chakra sacré sexuel.

Si on considère donc les trois centres placés juste au-dessus de centres de structure, on a trois états de conscience relationnelle (Yin) qui forment le "squelette" du couple (dont la nature binaire est forcément féminine, Yin, alors que chaque Personne en son sein représente son aspect Yang):

- Chakra sacré: relationnel sexué
- Chakra de la gorge: relationnel collectif
- Chakra Bindu: relationnel transcendant du couple


http://antahkarana.forumzen.com/t39-temps-cyclique-temps-lineaire-la-theorie-du-dedoublement

- Étrangement, on constate sur l’illustration de Fuxi et Nuwa que ce chacra 8/Bindu nous est « caché » (car se trouvant sous la jupe) : c’est le fameux DAATH (Wiki: Séphira cachée, Grande Bibliothèque Cosmique qui renferme toutes les mémoires de l'Univers) ou encore
Citation :
Sphinx : La non-sephirah Daath, porte de la Connaissance cachée, associée à l'élément Ether, est la porte de passage entre les plans (ou mondes) existentiels.
Ce chacra est en effet un chacra entièrement éthérique (Ether = 7D, 8D, 9D) qui, si l’ADN correspondant, avec tous ses brins, est activé, ouvre les portes des « annales akashiques », comme il est aussi LE chacra transcendant du couple. Tout simplement parce que c’est en particulier par l’activation du 8° chacra permettant la lecture des mémoires universelles que la Femme disposera de toutes les Informations nécessaires en vue de faire « renaître » sa Polarité Homme. Ce chacra est tenu secret sous la jupe commune de Fuxi et Nuwa car à ce stade de la rencontre, au centre du Canal Central Christique, a lieu, entre les Polarités, ce qui pourrait s’apparenter à un Accouplement Énergétique.

Citation :
C'est alors qu'un passage décisif interviendra: la Flamme Jumelle Féminine authentifiera le Couple Sacré en faisant renaître son complémentaire masculin sur un plan énergétique. Isis fait renaître Osiris. C'est donc la Féminité qui possède la prérogative absolue d'authentifier le Couple dans l'Eternité. C'est elle qui détient la Clé de Vie Ankh pour les deux Flammes. C'est elle qui "décide" si "oui ou non"... Mais attention, car elle ne la détient pas pour elle-même seulement... si elle décide "non", elle ne pourra pas se libérer elle-même non plus! Et il faut aussi comprendre que cette décision ne dépend pas de l'ego incarné, mais de la transcendance!

http://antahkarana.forumzen.com/t498-l-initiation-feminine-hathor-aset-isis


Je poste également une image de Fuxi-Nuwa qui apporte, selon moi, deux éléments supplémentaires pertinents :

- D'une part, elle illustre le choix de la sexuation par la progression vers la différenciation produisant donc des « polarités sexués affirmés », avant leur première rencontre.

- D'autre part, elle place la Jumelle à droite et le Jumeau à gauche, qui sont, d’après mes perceptions, les côtés respectifs des Polarités.



Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Lun 21 Fév 2011, 11:31

Bonjour Douceur,


Citation :
A l’heure actuelle de ma compréhension, je dis que tant que les Polarités Jumeau/Jumelle se trouvent sur l’axe transcendant de cette dynamique, les décrire comme des Flammes Jumelles n'est pas encore approprié car nous n’avons affaire, sur cet axe vertical, qu’au Soi Conjugale. Pour que le Couple Sacré dans le sens de Soi Collectif soit, il faut que l’immanescence et la transcendence se réunissent sur la croix de la Matière. Donc dans mon langage, les Jumeaux sont des âmes « Soeurs » induisant (= levier) le Couple Sacré/Soi Collectif.


Je dirais personnellement plutôt ceci:

Tant que les polarités complémentaires sont encore en confusion, et donc encore en partie confondues avec les aspects sexuels transcendants qu'elles sont supposées représenter, alors le Soi conjugal n'est pas totalement représenté, et sa conscience unifiée n'est pas vécue.

Lorsque immanence horizontale et transcendance verticale se discriminen l'une de l'autre, par la séparation des polarités complémentaires, elles forment la croix dialectique, permettant de mettre en oeuvre le levier existentiel (facteur anthropique du Couple Sacré).

Les "Jumeaux" ne sont pas que des Ames Soeurs, puisque leur réalité angulaire est originellement spécifique sur l'angle plat (180°) = axe identitaire du Soi.

Le problème est que justement, étant placées sur un angle plat depuis le début, elle n'ont pas la possibilité de régler seules, par elles-mêmes uniquement, leur karma intrinsèque (leur confusion).

Donc elles ont besoin d'un appui extérieur pour faire évoluer leur véhicule narcissique conjugal: ce sont les Ames Soeurs, formant avec elles un angle spécifique, mais non-plat, permettant de mettre en oeuvre un levier d'évolution narcissique (karma naturel).

Attention ici à ne pas confondre le levier existentiel du Couple Sacré, constitué en somme par l'axe identitaire, avec le levier d'évolution narcissique proposé par les Ames Soeurs: ce n'est pas la même chose du tout.

On peut finalement définir ces aspects de façon angulaire:

- les Flammes Jumelles sont caractérisées par un angle plat, harmoniquement fondamental, d'un point de vue énergético-éthérique, et ce depuis l'origine. Le relationne fondé sur l'angle plat témoigne du "karma intrinsèque", et de la dynamique Sacrée.

- les Ames Soeurs sont caractérisées par un angle harmoniquement spécifique, mais non plat, d'un point de vue énergético-éthérique, et ce depuis l'origine. Le relationnel fondé sur les angles spécifiques des Ames Soeurs, témoigne du "karma naturel".

- les Frères et Soeurs en Humanité, sans autre Lien Harmonique particulier, sont caractérisés par un angle quelconque, non spécifique, non plat, d'un point de vue énergético-éthérique, et ce depuis l'origine. Le relationnel fondé (de façon directe) sur des angles quelconques, témoigne du "karma spéculé".


Donc, selon moi, les "Jumeaux" ne sont pas des Ames Soeurs s'inscrivant dans la réalisation du Soi conjugal. Les Jumeaux sont spécifiques à une identité conjugale du Soi depuis l'origine (de la Création).



Citation :
Si le « début » de dynamique, confirmé par la suite des expériences, est enclanché, il n’y a pas « d’éjection » de ce processus. Le Vortex se produit simplement pour qu’ un « changement de direction » puisse avoir lieu, permettant la suite du « Jumelage » homéostatique des « Jumeaux ».


A mon avis, dialectiquement, c'est paradoxalement l'affirmation incarnationnelle d'une homéostasie entre les polarités jumelles qui induit le vortex, qui est prévu pour ne plus jamais s'arrêter, mais atteindre une vitesse angulaire infinie où il s'unifiera à l'homéostasie parfaite.

En d'autres termes, si le vortex harmonique du Couple Sacré s'est engagé, c'est que les polarités étaient correctement positionnées. Mais il "manquait" un élément.

Cet élément était "supérieur", relatif à la fixation haute du Couple Sacré.

Ma déduction à ce propos est finalement, simplement, que "ce n'était pas l'heure".

Le Soi lui-même, dans son aspect collectif, n'était pas là, parce que ce n'était pas encore l'heure du rendez-vous. La convergence harmonique du Couple Sacré ne dépend pas que des deux polarités, mais aussi du Soi en tant que réalité collective.


Citation :
Pour pouvoir appréhender dans son entièreté, le processus de la Dynamique Sacrée nous ne pouvons faire abstraction d’un processus coréllé à cette dynamique à savoir, l’activation de nos ADN, d’ailleurs, l’entrelacement de Fuxi et Nuwa est à l’image de l’entrelacement de nos brins d’ADN.


C'est évident. Nous parlons ici essentiellemetn de l'ADN énergético-éthérique.

D'ailleurs, il est clair que la spirale du vortex rappelle l'hélice de l'ADN.

Je réponds au reste de ton intervention un peu plus tard.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Lun 21 Fév 2011, 14:35

re-Bonjour Douceur,


je ne suis pas spécialement d'accord avec la façon dont tu positionnes les chakras au niveau de Fuxi et Nuwa, à moins qu'il n'y ait une subtilité de transition à comprendre entre nos deux approches.

Selon moi, la base fondamentale de l'organisation du Couple Sacré est constituée par le carré Sator, d'ordre 5, et qui renvoie au "processeur de maîtrise", le pentagramme, relatif au nombre d'Or, qui apparaît au centre de mon schéma du Merkabah-Papillon, et sur le front du Baphomet:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Or, on retrouve la formule du carré Sator chez Fuxi et Nuwa:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Comme on peut le remarquer, SATOR représente les 3 chakras supérieurs des poalrités jumelles, à savoir le Soi collectif, avec sa configuration binaire selon les deux "cornes".

En quelque sorte, "Personne" ne guide la charrue du Couple Sacré, à part la "Personne" collective du Soi.  Seul le potentiel existentiel collectif du Soi conduit le Char.

Ensuiite, Arepo est le soc de la charrue, et corespond en forme tant à la tête du Baphomet qu'à l'assemblage "cardiaque" des troncs de Fuxi et Nuwa (scellés par le lien du Haut-Coeur).

Ce "soc" correspond sur mon schéma Papillon-Merkabah au chakra cardiaque unifié.

Ensuite, Tenet est le bassin de Fuxi et Nuwa, là où les poalrités se "tiennent", se rassemblent.  C'est le lien sexuel.

Puis Opera représente l'axe d'appui (essieu des roues de la charrue).  C'est la base structurelle au niveau des chakras racines, qui transfèrent leurs aspects dans les pieds.  C'est l'opposition strucutrelle de phase entre les deux polarités complémentaires, sur leur angle plat.  C'est l'écartement des pointes d'appui de Fuxi et Nuwa.

Enfin, Opera représente les roues, les sinusoïdes de Fuxi et Nuwa, mises en oeuvre par les éléments précédents (tension créée entre l'attraction sexuée et l'opposition structurelle).


J'avais représenté ces aspets dans un ancien schéma présent, je crois, dans le sujet "Chakras et Merkabah":

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


L'Alliance réelle des polarités peut tout d'abord s'entendre comme l'Etoile de David  au départ "vierge", virtuelle (pure forme), "inséminée" par le pentragramme, donc par le Nombre d'Or et sa polarisation.

Les "polarités verticales" sont celles relatives au différents niveaux des chakras principaux.

Il y a 3 sortes de chakras principaux: structurels (neutres), relationnels ("Yin", participatifs ("Yang).

Le chakra solaire représente l'aspect participatif de la Raison personnelle.

Le chakra sexuel représente l'aspect relationnel du Sentiment personnel.

Le chakra racine représente l'aspect structurel de la conscience physique pure.

On voit que c'est une composition des chakras solaire et sexuel qui constitue, par différenciation mutuelle, une attraction "tordue" (sexuée) entre les polarités.

Cette attraction est compensée, en dessous, par l'opposition structurelle des chakras racines.  Cette opposition a été rfeprésentée par les animaux en opposition dans différentes figurations.  On peut citer entre autres, la lame du Tarot "le Chariot", ou encore l'Homme de Palenque, etc.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


En résumé, les cycles de vie (éternelle) du Soi (Rotas) sont mis en oeuvre par l'association d'une attraction (sexuée - "tordue" par différenciation = point d'inflexion du Tao)) et d'une répulsion (physique fondamentale), le tout permettant au "soc existentiel" du Coeur (Arepo) de labourer le champ du potentiel collectif, qui sera finalement fertilisé par le semeur Sator, le Soi conjugale et collectif.


Or, dans mon approche, ni les chakras, ni les Sephiroth de l'Arbre de Vie ne peuvent être placés comme tu le fais.

Le chakra cardiaque reste dans la poitrine, et est corrélé au niveau sephirothique Hesed-Guebourah.

Le chakra solaire est corrélé à Tiphéreth.

Le chakra sexuel est corrélé au niveau Netzah-Hod.

Le chakra racine est corrélé au niveau Yesod.

Malkuth n'a pas de correspondance immédiate au niveau des chakras principaux, et représente la corporalité matérielle densifiée elle-même.  On peut le représenter comme étant aux pieds de la Personne.  Lorsque la dynamique Sacrée s'engage, Malkhut est réintégré, "remonté de sa descente", puisque le chakra racine réintègre les pieds (comme vécu dans mon expérience).

Le chakra de la gorge est corrélé à la non-Sephirah Daath, qui représente effectivement la transition vers un autre plan existentiel: celui du collectif de conscience.

Le chakra du front est corrélé au niveau Hochmah-Binah, et le chakra coronal est corrélé à Keter, bien entendu.


Il faut donc selon moi comprendre que Rotas est l'effet final, synthétique, de toute la construction.  C'est l'onde qui porte la signification identitaire (ADN).

Rotas est en fin de compte le "sillon" produit dans le champ du potentiel collectif par le "soc cardiaque" entraîné par la dynamique Sacrée (issue de la combinaison d'une attraction et d'une répulsion), sillon dans lequel le Soi va jeter ses graines identitaires procréatrices.


Ces deux sinusoïdales correspondent chacune à un cercle entier, tout comme les deux ondes des polarités du Tao (deux "cercles" dans un cercle, ce qui est rendu possible par le "S" intermédiaire).

Fuxi et Nuwa sont une représentation en élévation transcendantale (vraie 3D = 2D espace + 1D temps) de la symbolique du Tao (vraie spatialité 2D + axe de transcendance temporelle intégré au point du Tao).


Dans la perception de mon expérience, les chakras, et leur nature et effets, étaient bien placés au bons endroits.  Les pieds formulaient l'ancrage en opposition.  Le bassin était caractéristique d'un TENET bien affirmé (perception interpénétrée des os!).  Et de là, Rotas entrait en oeuvre au niveau des jambes, exactement comme dans le schéma Fuxi et Nuwa.

Alors pourquoi représenter des chakras, en corrélation avec des niveaux sephirothiques, au niveau des jambes, sur les sinusoïdes Rotas, qui sont les porteuses de l'information identitaire?

En somme, Rotas représente "seulement" les montants hélicoïdaux de l'hélice ADN.  L'information génétique est formulée entre ces montants, et non pas par ces montants eux-mêmes.

Alors donc pour ces raisons:

- associations Chakras - Sephiroth
- localisation dialectique des chakras
- association chakras - phases du carré Sator
- expérience vécue
- discrimination entre onde porteuse et information identitaire


Je ne pense pas qu'on puisse associer comme tu le fais des chakras - sephiroth principaux avec les ondes porteuses de Fuxi et Nuwa.  Et je ne reconnais pas la configuration que tu proposes dans mon expérience vécue.

Pour conclure sur d'autres considérations:

L'opposition structurelle physique fondamentale est organisée par la forme carrée (d'où le chakra racine, et l'équerre).

L'élévation sur base du carré est triangulaire (d'où les trois points de croisement des ondes Fuxi et Nuwa, le dernier se situant dans le bassin).

On obtient figurativement une pyramide sur base carrée.

Lorsque les composantes sexuées des deux polarités sont totalement opérationnelles, elles synthétisent dans le chakra cardiaque unifié (Etoile de David) le pentagramme ou processeur de maîtrise.  La maîtrise spirituelle est donc exclusivement conjugale.


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Mar 02 Déc 2014, 13:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Lun 21 Fév 2011, 16:14



Je rappelle aussi, que sur la figure suivante:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

la corrélation de OPERA n'est pas montrée par une flèche et se fait entre les deux pointes inférieures de Fuxi et Nuwa et l'essieu de la charrue (donc le centre des roues).

Je n'ai pas mis cette flèche pour ne pas embrouiller la compréhension de la figure. En effet, la formulation Fuxi et Nuwa, bien que fonctionnellement parfaitement correcte, engendre une inversion apparente dans l'ordre formel du carré SATOR.

En effet, l'ordre du carré SATOR est: SATOR AREPO TENET OPERA ROTAS

Or, la suite schématique proposée de haut en bas par Fuxi et Nuwa est: SATOR AREPO TENET ROTAS OPERA. Inversion purement formelle et apparente, car l'ordre dynamique, fonctionnel, est préservé.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Jeu 24 Fév 2011, 01:53

Bonjour à toutes et tous,



voici une série de schémas que je viens de synthétiser, et qui introduisent l'Arbre de Vie sephirothique dans la corrélation au Carré Sator.  J'ai repris le Baphomet, Fuxi et Nuwa, le Chariot, le Papillon-Merkabah et l'Homme de Palenque.

Je ferai des commentaires à propos de ces schémas plus tard, probablement "demain".  Je les propose déjà à la méditation et à la réflexion de ceux et celles que cela peut intéresser.


Amitié,

steph


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Attention: l'association entre les sexes et les polarités du Tao est inversée sur ce schéma qui doit être corrigé!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Sphinx le Mar 02 Déc 2014, 13:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Jeu 24 Fév 2011, 13:04

Encore un:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Jeu 24 Fév 2011, 16:03

Bonjour à toutes et tous,

avant de commencer à commenter ces schémas, ce que je ferai peut-être ce soir, je voudrais considérer le carré Sator lui-même.

Tout d'abord, je tiens à rappeler que la synthèse entre le Carré Sator et l'Homme de Vitruve (Da Vinci) n'est pas de moi, car je l'ai trouvée déjà réalisée telle quelle sur internet:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Il nous faut prêter plus d'attention aux lettes, et à leurs formes, pour pénétrer plus avant dans le principe de ce Carré Sator.


En effet:

- la forme du S renvoie au Couple Sacré, articulé en sinusoïde centrée sur le Tao (centre Christique)

- la forme du A renvoie au compas, définissant l'effet "courbure"

- la forme du T renvoie bien entendu alors à l'équerre, définissant l'effet "angulaire - carré

- la forme du O renvoie au cercle comme réalisation des deux effets conjugués

- la forme du R renvoie au centre du cercle, comme réalisation corrélée à celle du cercle


- le N central caractérise la polarisation univoque de l'ensemble: la barre oblique du N relie en effet le
S du début en haut à gauche à celui de fin en bas à droite. Les barres inférieures obliques des R appuient cette polaritsation univoque.

La seconde oblique du Carré (bas-gauche vers haut -droit), est remplacée par les montants latéraux du N qui "barrent le passage". On trouve sur cette diagonale "inverse" des P, donc des R dépourvus de barre de polarisation


* le P est donc un "hybride" du R engendré par la polarisation du Carré (N central)

* le E est un "hybride" du T intervenant en corrélation avec l'hybride P


Si on considére les 4 R, on constate qu'ils forment deux axes perpendiculaires, un court et un long. On peut corréler cet aspect avec un schéma que j'avais réalisé à propos de l'"arbitrage sexué" :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Synthèse:

- le A jouxte toujours un R et un T

- le O jouxte toujours un R et un T

- les quatre A et les quatre O forment comme un cercle dans le Carré (compas)

- les quatre T forment la croix du Carré (équerre)


En laissant de côté les "hybrides" (produits "secondaires" de la polarisation), et les S de début de de fin, considérant qu'un A et un O jouxtent toujours un R et un T, que le T représente l'opposition de la quadrature, et le R l'articulation de la différence (arbitrage sexué), la synthèse du Carré Sator est:


TAROT


où le A et le O jouxtent toujours R et T, le R articulant le passage de A à O, au sein de la quadrature T.



Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Jeu 24 Fév 2011, 16:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Jeu 24 Fév 2011, 16:26

On peut encore remarquer que dans la correspondance faite avec l'Homme de Vitruve,


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


le N central est positionné au niveau du sexe, signalant la polarisation de la différenciation complémentaire, représentée par le schéma suivant:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


en correspondance avec la position des 4 R qui, en quelque sorte, font écho à la polarisation du N central.


Il va sans dire que les deux positions de l'Homme de Vitruve représentent aussi l'Equerre et le Compas, donc la quadrature du cercle, c'est évident.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Jeu 24 Fév 2011, 17:01


Sur la suggestion d'AMBRE/Nathalie, j'évoque ici naturellement l'Athanor, dont le nom provient de l'Hébreu "Tanur".

Il nous faut donc "décanter" éthymologiquement le mot Athanor pour n'en retenir que son essence première:

TANOR

où l'on trouve l'articulation N centrale, et les 4 lettres essentielles du principe du Carré Sator: TA OR, reprises autrement dans la synthèse TAROT.


L'Athanor est un four permettant plusieurs opérations "alchimiques" différentes. Ces "cuissons" sont corrélées aux transitions du Carré Sator, par la mise en oeuvre corrélée des "effets" alchimiques" Solve et Coagula (courbure et quadrature).


J'y reviendrai certainement plus loin.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Jeu 24 Fév 2011, 17:24


Dans TAROT , on peut logiquement comprendre que le R régit la transition de A vers O.

En effet, en utilisant la signification conférée aux lettres plus haut sur cette page, il s'agit de passer de la "simple" courbure (compas - lettre A) à un cercle bien proportionné (lettre O).

Or, ce qui permet effectivement ce passage, c'est la dynamique d'un centre polarisé: pour tracer un cercle avec un compas, il faut... le faire tourner sur un point d'appui. C'est élémentaire.

Et ce point d'appui polarisé permettant à la dynamique de tracer le cercle, c'est justement le R dans les définitions proposées plus haut.

Le Tao est lui-même un point d'appui polarisé, puisqu'il est un point d'inflexion au centre de la sinusoïde du Couple Sacré. Un point d'inflexion EST un centre polarisé, c'est une évidence, puisque l'inflexion représente un sens d'articulation particulier entre deux courbures opposées.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Jeu 24 Fév 2011, 21:06

Bonsoir Sphinx,

Citation :
Lorsque immanence horizontale et transcendance verticale se discriminen l'une de l'autre, par la séparation des polarités complémentaires, elles forment la croix dialectique, permettant de mettre en oeuvre le levier existentiel (facteur anthropique du Couple Sacré).
En effet, c'est bien ainsi que je considère la croix dialectique.

Citation :
Les "Jumeaux" ne sont pas que des Ames Soeurs, puisque leur réalité angulaire est originellement spécifique sur l'angle plat (180°) = axe identitaire du Soi.

Le problème est que justement, étant placées sur un angle plat depuis le début, elle n'ont pas la possibilité de régler seules, par elles-mêmes uniquement, leur karma intrinsèque (leur confusion).
Je suis entièrement d'accord.

Citation :
- les Flammes Jumelles sont caractérisées par un angle plat, harmoniquement fondamental, d'un point de vue énergético-éthérique, et ce depuis l'origine. Le relationne fondé sur l'angle plat témoigne du "karma intrinsèque", et de la dynamique Sacrée.

- les Ames Soeurs sont caractérisées par un angle harmoniquement spécifique, mais non plat, d'un point de vue énergético-éthérique, et ce depuis l'origine. Le relationnel fondé sur les angles spécifiques des Ames Soeurs, témoigne du "karma naturel".
C'est mon avis également.


Citation :
En d'autres termes, si le vortex harmonique du Couple Sacré s'est engagé, c'est que les polarités étaient correctement positionnées. Mais il "manquait" un élément.

Cet élément était "supérieur", relatif à la fixation haute du Couple Sacré.

Ma déduction à ce propos est finalement, simplement, que "ce n'était pas l'heure".

Le Soi lui-même, dans son aspect collectif, n'était pas là, parce que ce n'était pas encore l'heure du rendez-vous. La convergence harmonique du Couple Sacré ne dépend pas que des deux polarités, mais aussi du Soi en tant que réalité collective.
Quand est-on prêt ? Quand pouvons-nous dire que la réalité collective est "présente" ?


:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Jeu 24 Fév 2011, 22:12


Bonsoir Douceur,


Citation :
Quand est-on prêt ? Quand pouvons-nous dire que la réalité collective est "présente" ?


Il paraît que "nul ne connaît le jour et l'heure", à part le Soi.

Ce qui est certain, c'est que les deux polarités humaines doivent avoir finalisé leur cycle narcissique ou presque (et donc consommé tout ce qui était à consommer), qu'elles doivent donc être l'une et l'autre en position de pouvoir complètement sublimer leur narcissisme dans la réalité conjugale, et que donc la Connaissance de la Nature de l'Etre a été intégralement exprimée, mentalisée, synthétisée, de sorte de pouvoir être assumée en toute conscience partagée.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Jeu 24 Fév 2011, 22:29

Bonsoir Sphinx,

Citation :
(...) Crucifixion, Transsubstantiation, Résurrection.

Elles font pourtant partie d'un processus forcément unique, car c'est le vortex de la crucifixion mentale (entre les deux FJ) qui met en oeuvre le levier de la transsubstantiation, dont l'aboutissement est l'intégration au Corps christique unifé (Résurrection).
Il est important en effet de souligner que la Crucifixion entre les FJ est « mentale » avant toute chose car les clous dans les mains et les pieds représentent les blocages dans les lignes verticales axiatonales. La couronne d'épine, elle, bloque la triangulation (glande pinéale, glande pituitaire, hypothalamus) alors que la blessure causée par la lance, du côté gauche, rend impossible le fonctionnement de la rate, organe synthétiseur et émetteur d’énergie dans le corps et lié au thymus. La crucifixion reprise par l’Église est donc un symbole déformé.

Citation :
La Crucifixion est le vortex engendré par la synchronisation des FJ, la Transsubstantiation est l'effet de transmutation appliqué par le "levier" du vortex sur la condition de la Matière, au niveau de la chair

Si la Transsubstanciation est un phénoméne « unique », elle n’est cependant pas « directe ». En effet, la transsubstanciation se divise en transmutation (ou transfiguration atomique permettant des transferts physiques « momentanés/occasionnels ») et en transmigration (ou transfert physique permanent). Autrement dit, la trans-« formation » du corps humain et des capsules énergétiques du champ aurique se font donc progressivement par « accrétion de fréquence » qui elle, va de pair avec l’activation des ADN.

Citation :
L’accrétion désigne en astrophysique, en géologie, en médecine et en météorologie la constitution et l'accroissement d'un corps, d'une structure ou d'un objet par apport et/ou agglomération de matière, généralement en surface ou en périphérie de celui-ci.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Accr%C3%A9tion


:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Jeu 24 Fév 2011, 22:39

Bien,

je propose ici une introduction qui me semble nécessaire, avant de commencer à commenter les schémas précédemment publiés.


Pour ce faire, je dois rappeler des notions que j'avais utilisées dans mon ouvrage "La Substance de Pi", dont voici le lien pour ceux et celles que ça intéresserait (attention que le travail en question date de plus de douze ans dans son ultime version, celle qui est disponible sur internet, et il faut en tenir compte: mon point de vue a mûri et s'est largement étoffé, et nuancé dialectiquement, depuis lors):

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Or donc, partons du début...


L'Alliance (de Feu et d'Eau), est ce par quoi tout se réalise. L'Etoile de David est formée par 12 intersections, elles-mêmes issues de 6 cercles périphériques. Telle est, pourrait-on dire, la configuration "formelle" de l'en-Soi non-manifesté.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le cercle du centre n'est pas représenté, car il s'agit du cercle de l'en-Soi lui-même (Aïn), et ce treizième point n'est pas compté parmi les autres (pour la même raison).


Afin de manifester l'existence "hors-soi", il doit y avoir une transition, une sorte de "coup d'état", de "renversement de pouvoir", dans la configuration de l'Alliance. Cette "prise de pouvoir" en vue de la manifestation d'Existence est représentée dans la mythologie grecque par la guerre entre les Titanides (en-Soi) et les Olympiens (hors-Soi = Elohim).

Dans son principe, cette transition du "pouvoir" dans l'Alliance est simple à visualiser, comprendre et dédramatiser. En effet, logiquement, dans la Manifestation d'Existence, ce n'est plus l'Aïn qui doit avoir la préséance, mais un autre point, non plus central, mais périphérique.

L'opération par laquelle cette transition est réalisée est donc un transfert de la primauté existentielle du centre vers la périphérie. C'est, techniquement, un peu comme lorsqu'on bande un arc.


Or, à nouveau, le cercle relatif au point ayant le "pouvoir" n'est pas représenté, et le point lui-même n'est pas compté avec les autres. On obitent alors une configuration à 10 centres (au lieu de 12), toujours pour 6 cercles représentés.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Pratiquement, dans ces configurations à 12 et à 10 cercles, nous avons les systèmes 12 et 10 dont il est question dans diverses mythologies.

On peut citer la mythologie chinoise avec l'Archer Yi qui doit, par une série de travaux forestiers, coordonner la marche des 10 soleils et des 12 lunes.

Ou encore le mythe d'Héraclès, dont une ancienne version stipule que sur ses 12 travaux commandés et réalisés, son maître n'en accepta que 10.

Ces deux configurations représentent bibliquement la Lumière et les Ténèbres.

En effet, il faut comprendre que même en Manifestation d'Existence, le système repose encore inévitablement sur la base 12. Donc, il n'y a pas que la configuration à 10 intersections qui prend part à la Manifestation: les deux systèmes doivent rester ensemble, et sont donc engendrés à partir d'une "double Alliance en-Soi. Puis, ces configurations sont séparées, tout en restant corrélées (séparation de la Lumière et des Ténèbres, séparation des 2 bases):


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


On aboutit à un système polarisé de haut en bas (par la Manifestation existentielle), où l'en-Soi n'est plus central, mais est "gardé" par Keter qui le recouvre (Keter est l'autre visage de l'Aïn Sof Awr), et où un second "centre de pouvoir" apparaît en la non-Sephirah Daath.


Si on observe le système déployé et polarisé (fig 15), on constate 22 intersctions (22 lettres du Verbe, les Cinéroth). On y voit aussi, polarisés de haut en bas, 10 réceptacles de la Lumière, les Sephiroth.

Et bien entendu, nous avons toujours les 12 cercles constitutifs sous-jacents, de la double Alliance initiale. Donc non seulement 12+10 = 22 intersections, mais aussi 12 cercles et 10 Sephiroth.

Et c'est ici que ça devient important pour les commentaires des schémas relatifs au Carré Sator...


En effet, on peut constater que 10 cercles ont une Sephirah, alors que deux, dans le bas, n'en ont pas.

Donc, pratiquement, l'idée est de parvenir à un "fonctionnement" du système qui permette d'inclure ces cercles dépourvus d'aspect de base 10 (sans Sephirah), de sorte d'unifier la base 10 manifeste (Sephiroth) à la base 12 sous-jacente (les 10 "soleils" aux 12 "lunes").


Ces deux cercles fondamentaux sont les 2 roues de la charrue, les 2 roues du Chariot, les deux sinusoïdes de Fuxi et Nuwa (idem, stylisées, pour l'Homme de Palenque), etc.


Ce sont les deux aspects lunaires sous-jacents qui ne peuvent pas être intégrés et activées sans un "fonctionnement" harmonieux du système, dans l'unification des bases 12 et 10,

C'est ROTAS.

Les centres de ces deux cercles "libres" ne sont donc pas corrélés à une Sephirah. Ils ne sont donc pas veticalement polarisés, mais plutôt horizontalement polarisés, et positionnés sur le cercle de la Sephirah Malkuth.


La figure suivante est la représentation classique de l'Arbre de Vie. Elle ne montre que les centres sephirothiques liés entre eux par les 22 lettres-Cinéroth, et fait l'impasse sur les 12 cercles sous-jacents (les 12 lunes). C'est l'Arbre Sephirothique:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Or, pour percevoir correctement le principe du Char (Merkabah), il faut aussi intégrer la réalité sous-jacente des 12 lunes, dont 2 sont "libres", et constituent les "roues" du Char.

J'ai donc écrit cette introduction afin de faire comprendre pourquoi je rajoute deux cercles spécifiques à la base de l'Arbre de Vie dans les schémas qu'il me faut commenter.

Je représente aussi, le cas échéant, le cercle de Malkuth en plus afin d'établir une corrélation suipplémentaire.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Ven 25 Fév 2011, 08:49

bonjour

tout d'abord merci à vous ..

Citation :
Il paraît que "nul ne connaît le jour et l'heure", à part le Soi.


le jour et 'heure de la "re connaissance" de Soi est alors absolument évident ???

ou de la reconnexion à Soi ou l'inverse ou les deux ??

Marie
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Ven 25 Fév 2011, 12:29


Bonjour Marie,


on ne peut pas dissocier les deux polarités de leur identité conjugale dans le Soi collectif.

Un rendez-vous a été pris à l'origine des temps. "Promesse" a été faite de se présenter dans l'égalité narcissique conjugale entre Frère et Soeur éternels (FJ) devant le Soi. On est cependant "libre" de ne pas se souvenir de cette "Promesse", et de ne pas la tenir.

Or, la Rencontre avec le Soi suppose que les 2 polarités se soient discriminées l'une de l'autre. C'est en fait leur intégrale discrimination qui représente la prise de conscience conjugale du Soi, et de là, la prise de conscience collectiviste du Soi.

En somme, l'"heure" est déterminée par une convergence harmonique du Soi conjugal ET collectif, convergence à laquelle doivent répondre les deux instances reativistes, les FJ humaines. Mais tout est donc conduit par le Soi lui-même, en tant que finalité qui appelle ses causes.

Donc on ne peut pas prédire l'"heure", car la finalité de l'Etre est absolument libre. Les Personnes humaines ne sont pas supposées spéculer sur la convergence, sauf dans le contexte adultère du libre-arbitre. Des causes humaines qui répondent véritablement à l'appel de la finalité, ne sépculent pas sur l'"heure", car elles savent que cela ne leur appartient pas.

L'heure juste est celle qui inscrit la relativité du temps apparent dans l'absolu du temps réel. Et donc l'heure juste n'est pas immuablement fixée dans le temps apparent, puisqu'elle dépend du temps réel, qui est hors dualité.

A l'heure juste, toutes les parties (les 2 FJ et le Soi) sont précisément prêtes en même temps (convergence) à vivre la Rencontre. Et une telle précision harmonique ne peut faire l'objet d'aucune spéculation. C'est donc en effet de l'ordre d'une évidence.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Ven 25 Fév 2011, 17:36


Complément d'introduction (aux commentaires sur les schémas):


Les 12 cercles de la double Alliance initiale représentent les 24 côtes du cercle. En effet, 2 x 6 = 12 cercles, représentent 24 demi-cercles, donc 24 "côtes".

Or, on sait que les 24 côtes du cercle sont les 24 diviseurs entiers de 360° (qui sont entiers et dont le résultat de la division de 360 est strictement entier aussi).

Cette double Alliance est donc une préfiguration unifiée du Verbe Créateur, qui est composé de 22 des 24 côtes (22 diviseurs-côtes générateurs de poygones dans le cercle).

La prise de pouvoir par un point périphérique de l'Alliance, aboutit à une expression effective, manifestée hors soi, du Verbe, dans laquelle les côtes-diviseurs 1 et 2 sont "mises de côté", donnant lieu à une Manifestation et Création par les 22 lettres.

La Création se décompose en deux phases principales, Maasse Berechit et Maasse Merkabah, la première, l'Oeuvre de Création proprement dite, représentant le mouvement "évolutif" (dans le sens de déplacement hors soi = ex - volutif - Merci Phil-Urobore, qui m'a soufflé cette approche il y a déjà bien longtemps), et la seconde, l'Oeuvre du Char, ou d'unification, représentant le mouvement "involutif" (déplacement vers l'en-soi = in - volutif), et qui consiste en l'intégration, par l'Etre nouveau, des composantes (côtes) sexuées (2) et unitaires (1) de la conscience.

L'aboutissement de la Création suppose donc la réintégration des côtes mises de côté, d'abord le diviseur 2 (intégration de la sexuation), et sur base de l'intégration du 2, le diviseur 1 (réintégration de l'unité). Lorsque l'unification intégratrice (de la différenciation) est achevée, les "roues" du Char sont complètement activées.

Le Merkabah peut s'envoler de façon authentique et légitime, investi par le Couple Sacré des Personnes humaines.




Les 12 lunes représentent le soutien toujours présent (car indispensable) de la double Alliance (système 12) au système 10 sephirothique manifesté par le Verbe Créateur (22). Ce soutien indispensable peut être valablement conçu comme le support indispensable de la continuité vis-à-vis de la discontinuité.

Lorsque par choix humain, le système se déploie intégralement dans la Rencontre du Couple Sacré, le lien entre les 10 soleils et les 12 lunes est promulgué, et les roues du Char se mettent en mouvement spontanément.


Cependant, il existe un moyen détourné d'exercer un pseudo-pouvoir, illsuoire, sur ces roues: le détournement des Qeliphoth.

Sur l'Arbre de Vie tel que je l'ai représenté sur la figure 15:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


il y a en correspondance verticales des 10 Sephiroth-réceptacles polarisées de haut en bas, 10 réceptacles inversés polarisés de bas en haut. Ce sont les Qeliphoth, "réceptacles de la Lumière inverse".

Il ne faut pas diaboliser ces Qeliphoth, qui font partie du système dans son aspect "recyclage" en quelque sorte. En principe, c'est un domaine qui doit être laissé à lui-même, à son action naturelle, pour la "salubrité" du système.


Seulement voilà, les Qeliphoth étant polarisées à l'envers, il y en a deux qui sont relatives à nos deux "cercles libres", les roues du Char conjugal.

Alors certains, dans leur addiction spéculative, ont imagine pouvoir détourner les Qeliphoth de leur action naturelle, afin de mettre en oeuvre de façon coercitive les deux roues du Char, SANS égard pour la nécessité de l'équivalence intersexuée du Couple Sacré, et donc en forçant l'articulation entre les 10 soleils et les 12 lunes.

Il s'agit là d'initiation régressive, narcissiquement exacerbante pour la mégalo humaine se livrant à l'illusion, pour ainsi dire maximale, de la toute-puissance foetale refoulée.


Autant le dire, l'artifice ne fonctionnera qu'un temps, et sera inévitablement confronté dans son absence d'authenticité existentielle.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Ven 25 Fév 2011, 22:03

Merci Sphinx !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un seul grain de sable et les rouages coincent.

Encore un coup du marchand de sable.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Ven 25 Fév 2011, 22:22

Bonjour Sphinx,

J’ai remarqué que même si un Symbole ou un Concept jadis Sacré se retrouvait dans un système d’enseignement, il ne validait pas pour autant l’Authenticité et la Vérité de cet enseignement. La perte de Valeur d’un enseignement arrivent bien souvent à cause des nombreux mélanges « alambiqués ».

Donc devant un concept ou un précepte inconnu, la comparaison « logique » permettant d’en découvrir la nature et la comparaison « intuitive » pour en discerner une vérité énergétique et ainsi la réalité « sous-jacente » du précepte ne peut être qu’une démarche saine. C’est ce que je ferai ici, avec en premier point, Sator et Rotas -puisque c’est la section- les éléments alambiqués de ce carré palindromique étant particulièrement nombreux.

S A T O R = Le Semeur, créateur, père ou dieu.
A R E P O = La charrue, le soc, le couteau, le clou agraire.
T E N E T = Tenir, diriger, conduire.
O P E R A = Le travail, l´œuvre, opère.
R O T A S = La Roue, cycles, cercle.

En effet, le carré SATOR :

1) Ecrit en vieux latin (langue écclésiastique par excellence dont la fonction première a été de transmettre une parole sacrée sans être au départ un langage sacré) est analysé, au travers d’une Langue Sacrée pro-sinaïque.

2) Contient un « hapax » (AREPO n'existait pas vraiment en latin, c'était donc un hapax) néologisme du XVIIe siècle qui signifie qu'un mot, une expression est quasiment unique dans les langues ne permettant pas une traduction. http://fr.wikipedia.org/wiki/Hapax

3) S’appuie sur une tierce langue pour traduire le mot AREPO à savoir une origine celtique (= charrue) sous l'hypothèse d'une correspondance entre AREPO et le mot AROTRON (charrue) alors que, pour l'abbé Beauvois, « A.R.E.P.O » est l'acronyme (chaque première lettre d'un mot d'une phrase forme un mot) d'Aeternus Rex Excelsis Pater Omnipotens, signifiant « Père tout puissant, Roi éternel des Cieux ».

4) Est composé d'une croix au centre par le mot tenet : TENET est un palindrome en forme de croix. Cette croix renforce la connotation religieuse de ce carré dit « magique » dont la paternité est souvent attribuée à Saint Irénée, théologien chrétien anti-gnostique*.

5) Finalise différentes significations. Si il n’y a qu’une version courante, « Le Semeur à la charrue travaille en tournant » = le Travail du Créateur est de diriger son destin comme une charrue, les versions sacrées sont diverses :

-Le Créateur se crucifie sur la croix des éléments et œuvre par cycle
-Le semeur (christ) à sa charrue (croix) retient par son œuvre (sacrifice) les roues (destin).
-Le semeur (sator) Arepo (c'est son nom) fait tourner (tenet) la roue (rotas) au travail (opera)
-Dieu (sator) dirige (tenet) la création (rotas), le travail de l'homme (opera) et le produit de la terre (arepo).

Amalgamer donc ce concept grandement alambiqué et confus, à Fuxi et Nuwa - encore une autre Culture Sacrée -, est comparable à ce que beaucoup ont essayé de faire entre les chakras majeurs et les Sephiroth de l'arbre de vie kabbalistique. Cela a fait coulé beaucoup d’encre avec comme constatation finale que tous ne sont pas d'accord même si plusieurs spéculent toujours sur la pertinence de tel ou tel schéma car dans la Kabbale, différents liens - comme différentes façons de dessiner cet arbre des Séphirohs repris dans nombres d'ouvrages font état - existent entre les chakras et les séphiroths dont certain sont différemment « couplés » à d’autre. Au final, il faut peut être reconnaître qu’il n'existe pas de correspondance tout à fait juste - ses adhérents eux-même parle de la Kabbale comme d’une science « spéculative » -, et que toutes tentatives d'établir un lien irréfutable seront plus ou moins vouées à l'échec.

Autrement dit, mon approche de Fuxi et Nuwa n’est pas en rapport avec la Kabbale. L’Arbre de Vie donc auquel je fais référence est en dehors de toute race et de toute religion. Il n'appartient à aucune culture, sauf peut-être à toutes car son image se trouve partout où la conscience existe et donc également dans notre propre corps physique intimement lié á la nature : Arbre corporel dont l’existence et la position des centres seront découverts à la suite d’un éclair foudroyant. (sera développé)

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Ven 25 Fév 2011, 22:27

Citation :
*Irénée est un théologien chrétien anti-gnostique (auteur des ouvrages auxquels réfère la Clavis Patrum Graecorum, n°1306-1321).

Il est l'auteur d'un important ouvrage : Réfutation de la prétendue gnose au nom menteur connu généralement sous le nom de Contre les hérésies (Adversus Hæreses). Il s'agit d'un traité contre Valentin d'Égypte et les gnostiques. Dans son traité, il mentionne, entre autres, l'existence d'un Évangile de Judas. Jusqu'à la découverte des manuscrits de Nag Hammadi, Irénée était notre principale source de connaissance sur ce courant de la gnose. Il reste aujourd'hui encore une source incontournable.

Chez lui l’autorité des Écritures est absolue : la Bible suffit pour connaître Dieu et son œuvre, toute spéculation supplémentaire est vaine. Il affirme l’unité de la foi de celle de l'Église, et soutient que l’Écriture révèle un plan de Dieu pour le salut des hommes.

Irénée est le premier à parler de la Tradition : contre les hérétiques, il défend la tradition de l'Église, qui se revendique transmise par les apôtres (traditio ab apostolis, tradition des Apôtres) et fondée sur la « règle de vérité » qui est la foi en Dieu et en son Fils Jésus-Christ.

Face aux hérétiques qui voulaient l'Écriture seule, saint Irénée insiste sur l'Écriture et la Tradition : l'Église est une Tradition (traditio = transmission). Il réfute les gnostiques en décrivant avec précision leurs doctrines, en s'appuyant sur les Écritures, en dégageant des critères d'interprétation pour une lecture ecclésiale de la Bible. L'Église fut pour lui la gardienne de la vérité et de la foi des apôtres reçue dans l'Écriture. Les sources d'Irénée de Lyon sont avant tout la tradition catéchétique et les Écritures.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ir%C3%A9n%C3%A9e_de_Lyon

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Ven 25 Fév 2011, 22:51

Bonsoir Douceur,


il m'importe peu de savoir l'origine exacte d'un symbole, ou d'une signification.

Un kabbaliste, et je précise aussi, un dialecticien, est quelqu'un qui suivrait un âne, si ce dernier pouvait lui faire faire un seul pas en direction de la Vérité.

Je n'ai donc cure de savoir d'où vient le carré Sator (en fait, je pense qu'il a un lien avec le carré magique d'ordre 5, assez fondamental).


L'idéé ici est de synthétiser toutes les "traces", "indications", indices" multiculturels qui ont été déposés à notre attention par d'autres chercheurs de Vérité, souvent anonymes.

Il faut aussi être ouvert à la synchronicité du système qui peut nous transmettre des informations valables parfois par des détours surprenants.


Je vais prendre un exemple fictif (il ne m'est pas arrivé), mais tout-à-fait possible:


Imaginons une Personne humaine qui, pour quelque raison narcissique, s'est mise en tête d'essayer de m'embrouiller la dialectique. Elle invente alors de toute pièce une histoire abracadabrante, un gros "mensonge" en somme; selon son intentionnalité adultère.

De mon côté, peu m'importe son intention, peu importe que l'info ait été cconçue comme un mensonge ou pas. Ce qui m'importe, c'est la signification de la chose en elle-même.

Si je décide de valider cette info parce que j'y perçois une signification qui me parle, c'est tout ce qui compte.

Supposons que ce soit le cas, et que je m'approprie l'info comme étant vraie, significative.

Ensuite, la Personne toujours dans à intention déournée, pourra tenter de me déstabiliser en venant me dire: "Ouah! T'y as cru? Mais c'était une grooosse blague!!!"

Est-ce que cela va me déstabiliser? Si j'ai perçu une signification, n'est-ce pas là l'essentiel? L'oiseau n'a-t'il pas tout simplement utilisé le canal de cette Personne pour me fournir une info? L'intention de la Personne compte-t'elle en l'occurence? Dois-je y prêter attention?


Tout cela pour dire que les formes utilisées pour me fournir de l'information essentielle ne comptent pas. Ce n'est pas la forme utilisée, ou la source apparente, ou la cohérence historique ou socilale, ou linguistique, ou autre, qui m'importe.

Ce qui m'importe est la signification que je peux reconnaître.


On considère qu'une source du christianisme est la tradition orphique, constituée de rites "agraires", liés au travail de la terre.


En fait, je considère que le principe de la charrue (l'image utilisée est une image quelconque de charrue trouvée par hasard sur internet sans connotation spirituelle) est celui qui prévaut... à l'Arbre de Vie, et en fait à la construction de l'ADN.

Ce n'est pas pour moi un hasard si le principe de la charrue peut lier des cultures aussi diverses que les Hébreux et les Mayas.



Pour ce qui est de la formation de l'Arbre de Vie, j'ai fourni un développement significatif explicité permettant de comprendre comment et pourquoi on aboutit à une formulation particulière de cet Arbre, formulation classique, même s'il en existe d'autres.


Finalement, peu m'importe comment la synchronicité s'arrange à travers les cultures, les langues, les alphabets, les représentations, pour me faire parvenir de la signification que je peux reconnaître et corréler: l'important est qu'elle le fasse, et que je ne me focalise pas sur le chemin pris par cette signification pour me parvenir, mais sur la signification elle-même.


Amitié,

steph




Dernière édition par Sphinx le Ven 25 Fév 2011, 23:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sator et Rotas   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sator et Rotas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» le Carré SATOR - ROTAS
» le carré SATOR
» Le carré ROTAS SATOR
» Carre magique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: