ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sator et Rotas

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Ven 01 Avr 2011, 18:19

Suite:


Citation :
Cette phrase : Pointer le fait que le coronal (chacra 7) était considéré dans certain enseignement comme un « orifice », montrait une « ouverture d’esprit » donnant la possibilité de découvrir grâce à cette vision, l’existence de quelque chose « en/de plus » indique seulement mon adhérence à toutes théories n’occultant pas la présence en nous de la Monade/Atome Christique. Le systéme des 6 chacras (+ orifice) et celui des 12 sont, pour moi, de cette catégorie.


Ce quelque chose en plus, est soit l'illusion de la linéraité des mondes, soit la réalité de la courbure des mondes.

Je m'explique:

la transcendance verticale doit tenir compte de l'immanence horizontale.


Donc aboutir au 7ème niveau pour le 7ème niveau est insuffisant. Comme développé dans les "Noces Alchymiques de Christian Rosentcreutz".

Comme j'en ai parlé entre autres dans l'article sur les "correspondances", le septénaire est insuffisant parce que, si réduit à lui-même, il ouvre sur une mise en oeuvre perpétuelle et continuelle du potentiel identitaire, dans une inflation mégalomaniaque qui ne peut qu'aboutir à l'explosion cosmique.

Ce qui se passe est que celui qui aborde le coronal (septénaire) de façon strictement linéaire, n'étant pas dans l'axe vertical (puisque penché de son côté personnel), va être confronté à une illusion-miroir provoquée par cett linéarité d'approche.

Il va voir dans le miroir coronal une continuation des chakras. Mais en fait, ce ne sera qu'une image-miroir de ce qui est déjà dans le septénaire developpé.

C'est typiquement le cas des évolutions spirituelles adultères qui ne tiennent pas compte de la réalité de l'Autre différencié.

Pour éviter cet écueil, il faut parvenir au septénaire par une trajectoire courbe, de sorte de pouvoir réaliser une jonction à l'octave, au Bindu chakra, par la reconnaissance et l'intégration de la différenciation sexuée. C'est la signification de Ankh.

Alors, ensemble, les deux polarités unifiées par l'octave Bindu, peuvent parfaitement référencer un axe de transcendance parfaitement perpendiculaire entre eux.


Ceci implique que le 12 est, verticalement, intégré au septénaire de base, tout comme en musique, les 12 demi-tons sont intégrés au septénaire principal de la gamme.

Il n'y a rien de plus, au-delà du coronal, QUE le Bindu. Si d'autres centres sont perçus, alors il faut être très prudent, car selon mes références, c'est certainement une forme d'illusion.

Concrètement, dans ma propre expérience, j'ai pu "voir" deux centres-soleils au-dessus de ma tête, à savoir 1-le coronal "monté", et 2-le Bindu.


Citation :
Vraiment, je ne désire jouer avec cette expression mais le Phénix, en tant qu'un dieu de la création et de la vie, a été associé à Osiris (cf. la renaissance d’Osiris par Isis). A Héliopolis, d’oú le mythe provient, il est d’ailleurs, appelé Osiris-Phénix.


Oui, un DIEU. Donc pas un Homme, mais l'Oiseau mental fabuleux.

On a associé Osiris au Phoenix comme on a associé Jésus le Nazaréen et Christ: Jésus-Christ. Mais Christ n'est pas Jésus, ni réciproquement. Il y a Dieu, et il y a l'Homme, et lorsque ces aspects sont rendus à leur position légitime, il s'associent, s'unifient, mais ne s'amalgament pas!


Citation :
Pour moi, le Phénix en est venu donc à représenter aussi bien le corps que l’esprit/l’âme ressuscités d’Osiris.
Je ne limite donc pas cette renaissance qu'au Mental, mais l’étends aux corps également.

Dans la "Puissance de l'Adepte", le Benou est associé au Mental:

"Le Benou s'exhale de l'intellect brûlant".

Le Phoenix est le symbole d'infinitude, 8 à plat, avec donc deux ailes qui entourent de chaque côté, un des deux corpuscules relativistes. Ce n'est donc ni l'Esprit/corpuscule, ni l'Ame/onde, ni le Corps unifié (circonférence), mais une synthèse mentale qui inscrit les deux corpuscules dans une onde stationnaire.

Le déploiement de cette ondre stationnaire entre les deux corpuscules est la renaissance du Phoenix, à partir de ses cendres (effondrement soudain de l'onde mentale qui "se consumme" dans le centre Christique-Tao, et ensuite redéploiement de celle-ci sous forme d'onde stationnaire).



--------------------------------------------------------------------------------

Citation :
Citation:
Citation:
• Le premier a une Largeur réduite à 87% par rapport á l’Arbre Naturel et étiré vers le bas.

• Le Rapport hauteur/largeur est de est 4 divisé par √ 3 = 2,3 au lieu de 2.

1) Quelles figurations ont été utilisées pour cette comparaison?


Celles-ci :



Le schéma que tu proposes ne permet pas de discriminer l'Arbre que tu lui superposes.

En effet, cet Arbre est polarisé, mais rien dans le schéma sous-jacent ne permet de ne retenir que cette configuration. C'est donc arbitrairement que l'Arbre polarisé est superposé à ce schéma strictement symétrique, non polarisé.

Certes cela "correspond", mais le processus de polarisation n'est pas montré ou expliqué. On montre juste que l'on peut superposer les deux. Et on voit qu'il y a des intersections de la Fleur de Vie qui ne sont pas recouvertes par l'Arbre polarisé.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Ven 01 Avr 2011, 20:42

Complément de réponse à propos de la "courbure" de trajectoire à l'approche du coronal:

Pour mémoire:

Citation :
Concrètement, dans ma propre expérience, j'ai pu "voir" deux centres-soleils au-dessus de ma tête, à savoir 1-le coronal "monté", et 2-le Bindu.

En fait, j'ai pu visualiser ces centres lors d'un déplacement particulier de ma conscience vers l'arrière de ma tête. Donc dans une "courbure" vers le Bindu.

Je roulais en voiture et me rendait chez "Elle".

J'ai expérimenté alors une conscience inclusive de l'Autre, et comme par "hasard", c'était "Elle", la Personne avec laquelle j'ai eu, par la suite (un ou deux ans plus tard), une expérience de début de dynamique Sacrée, avec conscience partagée. Mais dans le contact Bindu, il n'y avait pas de réponse, pas d'inclusivité en retour, pas de conscience partagée. Je l'incluais unilatéralement par ma propre courbure.


Ce qui signifie malgré tout que j'ai vécu avec cette même Personne les deux "bouts" du processus, mais pas en même temps. C'étaient des préfigurations dissociées du processus complet. Mais toujours avec la même Personne.

Cependant, dans la première expérience, d'inclusivité du Bindu, de "courbure" supérieure, j'étais "seul sans être seul". Il n'y avait pas encore de "réponse Bindu" possible, bien que l'Autre soit déjà présente dans l'inclusivité, mais pas en conscience partagée comme plus tard, dans la "dynamique du bas"..

Or, j'ai exprimé le fait que la seconde expérience, le début de vortex Sacré, était incomplète (nous avons été éjectés du vortex) parce qu'il manquait un élément de liaison cardiaque, dépendant forcément de la liaison inclusive du Bindu.


Ce qui signifie en fin de compte, que j'ai vécu l'intégralité du processus avec cette Personne, mais pas en même temps. Je le conscientise vraiment seulement ce soir.

Et que donc si ces deux aspects vécus se produisent en même temps, alors le vortex ne nous éjectera plus.

Conclusion qui augmente fortement l'idée que cette Personne soit bel et bien "ma' complémentaire Sacrée. Ma Soeur éternelle.

Donc, il ne "manquerait" plus que la "réponse Bindu". Or, c'est la prérogative du Soi, donc du collectif, de libérer la polarité féminine pour qu'elle puisse répondre à ce niveau. C'est un rendez-vous avec le Soi.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Dim 10 Avr 2011, 23:23

Bonsoir Sphinx,

Citation :
Citation :
Dans le système des chacras, le 8° chacra se situe en haut du sternum (exactement au niveau de la 2° côte ou « angle sternal ») donc au-dessus du 4° chacra mais légèrement plus proche du 5° chacra (sur mon corps : à 2/3 du 4°chacra et à 1/3 du 5° chacra environ - comme je suis petite ces proportions peuvent donc légèrement varier).
Je vois une confusion entre centres énergétiques (chakras) et glandes endocrines, certes associées, mais qui ne sont PAS les chakras eux-mêmes.

Ainsi, le "Haut-Coeur" n'est pas un centre de la série principale à part entière, mais une "frange harmonique" particulière du chakra cardiaque.

Le véritable chakra "8" est le Bindu, derrière la tête, le "centre dans le centre" (coronal).
Il n’y a confusion. Je fais bien la différence entre les deux.

Si des noms ont été attribué aux 7 premiers chacras, il n’en a pas été de même pour nos autres « chacras morphogéniques » (différents des 7 chacras « primaires » sans être pour autant des chacras secondaires). À défaut de noms particuliers, les glandes endocrines les plus proches de ces chacras permettent de les différencier les uns des autres.

Le chacra 8/thymus, tout comme le chacra 9/thalamus ou hypothalamus, sont des chacras morphogéniques « à part entière », tous deux à rayonnements verticaux. Leur activité est perçu sous la forme d’une grosse boule d’énergie, d’au moins, de la dimension d’une balle de tennis.

Citation :
Citation :
Paradoxalement, ce 8°chacra n’est pas un chacra « horizontal » mais bien un chacra à rayonnement « vertical ».
C'est bien pourquoi sa localisation est sur le haut du crâne.
Citation :
Citation :
J’ai remarqué que si certain parlait en des termes semblables de la « Monade » et du « Bindu primordial » (ou para-bindu), qui est la conscience elle-même, ayant dans son centre la totalité de l'Absolu, d’autre place le Bindu derriére la tête voire au-dessus de la tête.
C'est en raison du "paradoxe Bindu", pourrait-on dire!

Il faut garder à l'Esprit que la réalité de l'Etre androgyne différencié, est la réalité non-dualiste, "ni un, ni deux, mais les deux à la fois en un, et infiniment plus que cela".

Le Bindu est donc à la fois une unité et une binarité. C'est pourquoi il est "centre d'un centre". Il est le "centre binaire" de l'unité coronale.
Ce n’est donc pas sans raison que dans de nombreux enseignements, différentes « réalités » sont liées à ce fameux Bindu, Semence Suprême.

En fait, quand ces deux chacras (8 et 9) sont en activité réciproque, leurs rayonnements verticaux se rencontrent en se croisant en « X » (= Lien et Séparation), en diagonale donc mais formant une croix « perpendiculaire aux oreilles » (voir image). Et, dans mes vécus, le point d’intersection du rayonnement de ces 2 chacras, le "centre dans le centre", n’est pas situé précisément sur le « haut » de la tête mais bien au « centre » du cerveau à savoir dans la glande pinéale (= chacra couronne).

Lorsque ce croisement, en « X », se produit, simultanément l’activité énergétique recpective des chacras se concentre : d’une part, au niveau du manton et de la bouche (pour le chacra 8) et d’autre part, au niveau de la nuque (pour le chacra 9). (voir image)

À ce « point/goutte » Bindu, sont donc liés aussi bien la glande pinéale/épiphyse (chacra 7 couronne) que la Monade/Atome christique (dans le chacra 8) et l’hypothalamus (chacra 9).


Citation :
Il n'y a rien de plus, au-delà du coronal, QUE le Bindu. Si d'autres centres sont perçus, alors il faut être très prudent, car selon mes références, c'est certainement une forme d'illusion.

Concrètement, dans ma propre expérience, j'ai pu "voir" deux centres-soleils au-dessus de ma tête, à savoir 1-le coronal "monté", et 2-le Bindu.
Pour les raisons précitées, les 2 chacras morphogéniques situés au-dessus de notre tête ne sont, pour moi, ni le Coronal, ni le Bindu. Mais bien ceux nous reliant à la Galaxie (le chacra 10 et 11) contrebalancé par les 2 chacras situés sous nos pieds : ceux nous reliant à la Terre et au coeur de la Terre (les chacras 12 et 13).

Petite parenthèse : La particularité des chacras sous les pieds, complètement activités, c’est qu’ils sont perçus en plein milieu de la plante des pieds - sous la forme de boules d’énergie - mais agissant comme des grosses « ventouses ».

Maalkhut n’est vraiment « descendu » que lorsque les chacras sous nos pieds sont entièrement activés. Pour un Enracinement véritable (incarnation complète), ces derniers sont donc indispensables, le chacra « racine » n’enracinant pas à proprement parlé.

Je ne puis donc que confirmer ceci :
Citation :
j'ai été confronté plusieurs fois à l'optique selon laquelle Malkuth devrait être "remonté", parce que serait descendu "trop bas". J'ai à priori adhéré à cette version, sans y avoir assez réfléchi.

Aujourd"hui, à la lumière d'un faisceau d'articulations dialectiques et de considérations éthiques à propos de la condition humaine dans la dualité, j'en suis arrivé à une conclusion extactement inverse:

- le problème n'est pas que Maalkhut soit trop descendu

- le problème est que Maalkhut n'est pas complètement descendu (le Fruit de l'Arbre n'est pas mûr)

Car la condition humaine ne vient pas qu'il est trop incarné, mais qu'il ne l'est pas assez, ce qui engendre des effets compensatoires inévitables, pesant sur la condition humaine.


Dernière édition par douceur le Lun 11 Avr 2011, 00:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Dim 10 Avr 2011, 23:53

Citation :
Ainsi, le "Haut-Coeur" n'est pas un centre de la série principale à part entière, mais une "frange harmonique" particulière du chakra cardiaque.
J’ai attiré l’attention sur l’occultation du « chacra » 8 (thymus = Daath) dans la partie La manipulation de la Féminité :
Citation :
Comme je le dis plus haut, dans ces distorsions, ce remarque donc un mélange/mixage important : le chacra du coeur à la place d’être rattaché aux glandes surrénales (= coeur surrénales comprenant 2 glandes encore totalement séparées. Voir photo ci-après.) va être combiné au thymus - car surplombant le coeur (!) - occultant ainsi l’existence du 8° chacra. Comme d’ailleurs est occulté, le chacra 9, l’Hypothalamus.
Je parle d’occultation car ce chacra 8, pourtant effectif, n'est repris dans les systèmes de chacras et ceux qui ne perçoivent pas encore en leur corps, le fonctionnement du ce chacra, ne peuvent faire la différence entre les chacras cardiaque et thymique. Et par conséquent, ne pourront attribuer, à ce dernier, qu’un rôle secondaire.

Pour asseoir mon approche, je me permets un petit détour par la biologique expliquant pertinemment bien le fonctionnement différent de chaque glande :

- le chacra du coeur à rayonnement horizontal est lié aux glandes surrénales appelé « coeur surrénales » : la médullosurrénale (= zone centrale de cette glande) produit la noradrénaline et l’adrénaline qui élèvent la pression artérielle et le volume systolique du coeur. En revanche, les corticosurrénales (= zone périphérique) freinent l'activité thymique.

tandis que le :

- le chacra du thymus à rayonnement vertical est lié, lui, à une glande endocrine majeure, le thymus. L’éveil et développement de ce chacra « endormi » et occulté inhibe l'activité des testicules et des ovaires. Il est dit que la « castration provoque la croissance persistante de la glande thymus. L'extraction du thymus ou son inhibition par les rayons X active le développement des gonades ».

Il y a donc une corrélation étroite entre le thymus qui domine la croissance de l'enfant avant la puberté - mais s’atrophie à partir de la puberté - et les glandes génitales. D'éminents biologistes déclarent que la glande thymus retient l'appétit sexuel « narcissique ».

Sur Wiki nous pouvons lire que :

Citation :
(...) Durant l'enfance, C'est le thymus qui règle la croissance. Mais, à la puberté, son activité commence à décroître. On pense que l'entrée en fonctionnement des glandes sexuelles exerce sur le thymus une action restrictive.

Comme Galien le remarqua le premier, le thymus augmente de taille de la naissance jusqu’à la puberté. Cette observation fut vérifiée par William Hewson en 1777, qui étudia l’évolution de la taille du thymus chez le fœtus et l’enfant. À la puberté, le thymus subit un processus appelé « involution », qui définit la décroissance progressive du thymus avec l’âge. Durant l’involution, le tissu épithélial s’atrophie en faveur de tissu adipeux.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Thymus_(anatomie)
ou encore

Citation :
C'est principalement avec les glandes génitales que le thymus paraît établir les relations les plus grandes ; en effet, la persistance de l'activité thymique entraîne un retard de la mise en route des gonades et retarde la transformation de l'adolescent en adulte. L'involution du thymus pourrait être liée à l'apparition dans l'organisme des sécrétions génitales.

http://www.oodoc.com/41354-thymus-anatomie-cancer-cellules.php

Autrement dit, si il y a un lien « directe » entre le chacra sacré 2 (sexuel) et le chacra 8 (thymus), avec en plus, effets biologique et physiologique à la clé, ce n’est pas exactement le cas, entre le chacra 4 (cardiaque) et le chacra 8.

En effet, le chacra du coeur peut rayonner sans activer le chacra du thymus. Et inversémment, le chacra du thymus (8°) une fois éveillé, sait indépendamment du chacra cardiaque (4°), se mettre à irradier.

Et donc, en effet

Citation :

(...) Je verrais de ce fait non pas un rapport sacré-coronal 2-7, mais plutôt un rapport sacré-bindu 2-8. Le Bindu, comme je viens de le dire, caractérise la transcendance du Couple en tant que 8ème centre, et fait donc écho au relationnel sexué, et est placé en même „position” que le chakra sacré sexuel.

http://antahkarana.forumzen.com/t39-temps-cyclique-temps-lineaire-la-theorie-du-dedoublement
Mais reconnaître comme totalement distinct le chacra Bindu, du 8° chacra, n'entre pas en contradiction avec la dialectique.

Un élément encore non mentionné jusqu'ici est que les « Harmoniques » liés aux chacras - et entendues dans l'oreille droite - sont différentes pour le chacra 8 (thymus) et pour le chacra 9 (thalamus). Elles ne savent être confondues par celui qui a une oreille musicale et « entend » ces Sons.

Citation :
Citation :
Pour moi, le Phénix en est venu donc à représenter aussi bien le corps que l’esprit/l’âme ressuscités d’Osiris.
Je ne limite donc pas cette renaissance qu'au Mental, mais l’étends aux corps également.

Le Phoenix est le symbole d'infinitude, 8 à plat, avec donc deux ailes qui entourent de chaque côté, un des deux corpuscules relativistes. Ce n'est donc ni l'Esprit/corpuscule, ni l'Ame/onde, ni le Corps unifié (circonférence), mais une synthèse mentale qui inscrit les deux corpuscules dans une onde stationnaire.

Le déploiement de cette ondre stationnaire entre les deux corpuscules est la renaissance du Phoenix, à partir de ses cendres (effondrement soudain de l'onde mentale qui "se consumme" dans le centre Christique-Tao, et ensuite redéploiement de celle-ci sous forme d'onde stationnaire).
Je suis entièrement d’accord et l’ai toujours été n’ayant a aucun moment contredit cette affirmation et pour cause...

Mais j’avoue que je ne comprends toujours pas pourquoi, je ne puis « étendre » (ce qui n’est pas amalgamer) le symbole d’immortalité et de résurrection qu’est le Phoenix et plus particulièrement l’expression « renaître de ses cendres » à la « résurrection du corps énergétique » de la Polarité - c’est de là que part notre discussion de départ - ?

Alors qu’Isis, de sa magie, rend la vie à Osiris et donc à son corps pour qu’il puisse la féconder engendrant ainsi le faucon Horus.


Citation :
Citation :
Premièrement, la renaissance du corps énergétique de la Polarité Masculine (= renaître de ses cendres comme précisé précédemment
Non. Cette renaissance n'est pas une renaissance de ses cendres. C'est juste une réorganisation des polarités intérieures, avec entre autres le "franchissement cardiaque" (Traversée de la Mer Rouge).

La seule renaissance de ses cendres concerne le Phoenix mental, dont l'onde s'effondre sur elle-même, avant de se redéployer dans une parfaite stabilité.
Si cette « résurrection-renaissance » est « juste » une réorganisation des polarités intérieures, alors il y a une contradiction majeure entre ce que tu écris plus haut et ceci :

Citation :
C'est alors qu'un passage décisif interviendra: la Flamme Jumelle Féminine authentifiera le Couple Sacré en faisant renaître son complémentaire masculin sur un plan énergétique. Isis fait renaître Osiris. C'est donc la Féminité qui possède la prérogative absolue d'authentifier le Couple dans l'Eternité. C'est elle qui détient la Clé de Vie Ankh pour les deux Flammes. C'est elle qui "décide" si "oui ou non"... Mais attention, car elle ne la détient pas pour elle-même seulement... si elle décide "non", elle ne pourra pas se libérer elle-même non plus! Et il faut aussi comprendre que cette décision ne dépend pas de l'ego incarné, mais de la transcendance!

http://antahkarana.forumzen.com/t498-l-initiation-feminine-hathor-aset-isis

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Lun 11 Avr 2011, 10:00

Douceur a écrit:
les 2 chacras morphogéniques situés au-dessus de notre tête ne sont, pour moi, ni le Coronal, ni le Bindu. Mais bien ceux nous reliant à la Galaxie (le chacra 10 et 11) contrebalancé par les 2 chacras situés sous nos pieds : ceux nous reliant à la Terre et au coeur de la Terre (les chacras 12 et 13).

Maalkhut n’est vraiment « descendu » que lorsque les chacras sous nos pieds sont entièrement activés. Pour un Enracinement véritable (incarnation complète), ces derniers sont donc indispensables, le chacra « racine » n’enracinant pas à proprement parlé.

OUI !

Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Lun 11 Avr 2011, 13:49

Bonjour Douceur,


Citation :
Si des noms ont été attribué aux 7 premiers chacras, il n’en a pas été de même pour nos autres « chacras morphogéniques » (différents des 7 chacras « primaires » sans être pour autant des chacras secondaires). À défaut de noms particuliers, les glandes endocrines les plus proches de ces chacras permettent de les différencier les uns des autres.

Il y a une bonne raison pour que seul le septénaire principal soit nommé. La même raison pour que seules les 7 notes principales de la gamme musicale le soient aussi.

C'est parce qu'il s'agit de la série manifeste, "masculine" (= Soleils) de l'Etre. La base 12, qui implique d'autres centres supplémentaires, se réfère aux Lunes, et si on ne peut parler de centres secondaires, on ne peut parler non plus de chakras au sens strict, selon moi.

Les chakras représentent les centres manifestes, principaux du septénaire, en corrélation avec les niveaux sephirothiques (sauf Malkuth et incluant Daath). C'est pourquoi aussi le Bindu est "un centre dans le centre": il correspond à l'octave et n'est donc pas généralement inclu dans le compte de la série principale qui s'arrête (logiquement) à 7.

Cependant, comme le Bindu synthétise à l'octave l'ensemble de la base 12 (Lunes), je le compte aussi dans la série principale, comme "couverture" du tout. Tout cela correspond d'ailleurs à mon expérience pratique.


Il m'apparaît qu'il s'agit de bien faire la différence entre les deux bases, entre autres dans le compte que l'on réalise. Lorsqu'on parle de chakras au sens strict, il s'agit pour moi du septénaire principal. Sensibilité masculine?

En somme, si l'Archer Yi doit harmoniser la course des 10 Soleils et des 12 Lunes au cours de ses "travaux forestiers" (Arbre de Vie), il doit commencer par bien les discriminer les unes des autres (lunes et soleils). Car toute confusion entre les deux conduirait, selon les lois dialectiques, à leur opposition, et non à leur harmonisation.


J'imagine qu'intervient ici en plus une question de sensibilité différente entre les polarités sexuées. Le point de vue féminin est peut-être plus enclin à mettre en avant le système 12. Mais aussi un problème de formulation peut venir se nicher à ce propos, dans l'appellation et le compte des centres.



Citation :
Le chacra 8/thymus, tout comme le chacra 9/thalamus ou hypothalamus, sont des chacras morphogéniques « à part entière », tous deux à rayonnements verticaux. Leur activité est perçu sous la forme d’une grosse boule d’énergie, d’au moins, de la dimension d’une balle de tennis.

Si le compte dépasse le septénaire principal, alors ce sont des "centres", mais pas des Soleils, donc pas des Chakras à proprement parler.


Citation :
En fait, quand ces deux chacras (8 et 9) sont en activité réciproque, leurs rayonnements verticaux se rencontrent en se croisant en « X » (= Lien et Séparation), en diagonale donc mais formant une croix « perpendiculaire aux oreilles » (voir image). Et, dans mes vécus, le point d’intersection du rayonnement de ces 2 chacras, le "centre dans le centre", n’est pas situé précisément sur le « haut » de la tête mais bien au « centre » du cerveau à savoir dans la glande pinéale (= chacra couronne).

Tu fais allusion au point de "brûlure" au centre de la tête, là où se réalise le "travail de l'union".

Mais ce qu'il faut comprendre, c'est que les véritables centres Coronal et Bindu ne sont pas au départ déployés. Lorsque le Coronal est complètement déployé, il se situe au dessus de la tête. Et le Bindu encore "au-dessus". Ceci lorsque la conscience s'est déplacée du centre de la tête, vers l'arrière (courbure des mondes), où l'on situe d'habitude le Bindu. Ce déplacement EST l'union (conscience inclusive) et se réalise lorsque le travail au centre de la tête est achevé (ou aussi en préfiguration, de facçon assistée, comme je l'ai vécu).

Donc le point au centre de la tête n'est qu'une étape de préparation qu ise synthétise finalement dans le déploiement des Coronal et Bindu, lors de la courbure de la conscience vers l'arrière de la tête.

Le paradoxe est que la courbure de la conscience vers l'arrière, rectifie la perception verticale des vrais centres. Alors que si la conscience reste focalisée vers le haut en droite ligne, les centres alors ne sont plus en juste alignement pour l'unification (de l'Etre), mais laissent place à un miroir mystificateur.

Le compte principal doit s'arrêter à 7 (8). Au-delà; c'est un mirage.



Citation :
À ce « point/goutte » Bindu, sont donc liés aussi bien la glande pinéale/épiphyse (chacra 7 couronne) que la Monade/Atome christique (dans le chacra 8) et l’hypothalamus (chacra 9).

Exemple parfait de ce mirage ou encore d'une confusion entre bases 10 et 12. On ne peut compter les trois centres dont tu parles dans un même compte, ou alors, si on veut le faire quand même, le Coronal n'y aurait pas le nombre 7.

Je m'explique: dans la gamme, soit on considère la gamme diatonique (7 notes), soit la gamme chromatique (12 demi-tons), et en fonction de l'une ou l'autre référence, on peut compter les niveaux correctement.

Dans la référence diatonique montante en partant de Do (C) inclu, par exemple, la 7éme note est Si (B).

Dans la référence chromatique montante, par exemple, la 7ème tonalité est Fa# (F#) parce qu'il y a 6 demi-tons entre Do et Fa#, donc 7 positions en incluant Do.

Les deux comptes sont différents et ne doivent pas être mélangés.


Citation :
Pour les raisons précitées, les 2 chacras morphogéniques situés au-dessus de notre tête ne sont, pour moi, ni le Coronal, ni le Bindu. Mais bien ceux nous reliant à la Galaxie (le chacra 10 et 11) contrebalancé par les 2 chacras situés sous nos pieds : ceux nous reliant à la Terre et au coeur de la Terre (les chacras 12 et 13).

Toujours le mirage d'une perception transcendantale qui ne tient pas compte de la nécessaire courbure de la conscience inclusive, et en corollaire, de la limitation stricte de la série principale au septénaire, avec une synthèse à l'octave.




Citation :
Petite parenthèse : La particularité des chacras sous les pieds, complètement activités, c’est qu’ils sont perçus en plein milieu de la plante des pieds - sous la forme de boules d’énergie - mais agissant comme des grosses « ventouses ».

Oui, et les mains aussi, comme deux grosses "palettes" énergétiques. Mais ce ne sont pas des centres de la série principales. Ils ont leur importance, ceci dit, et ont un lien avec Malkuth (qui n'est pas corrélé à un centre de la série principale).

Il faut garder à l'Esprit que l'activation des pieds et des mains pour l'utilisation narcissique personnelle de la Merkabah n'est pas conforme à l'éthique, mais est une adultération. Seul le Couple Sacré unifié peut éthiquement utiliser la Merkabah.

Sinon, très gros risque de mystification et de perdition.

Car la Personne humaine isolée n'est équilibrée que par son double narcissique, et requiert donc une assistance pour sécuriser une telle expérience. Le problème est que dans son libre-arbitre, la Personne peut alors croire, ou considérer, que cette aptitude lui est acquise en propre. Et c'est là que commence le danger.


Citation :
Maalkhut n’est vraiment « descendu » que lorsque les chacras sous nos pieds sont entièrement activés. Pour un Enracinement véritable (incarnation complète), ces derniers sont donc indispensables, le chacra « racine » n’enracinant pas à proprement parlé.

Il s'agit toujours pour moi du mirage de la rectitude de conscience, qu ne se courbe pas en inclusivité vers l'altérité.

Précisément, l'enracinement s'effectue en Malkhut, lorsque par un système totalement déployé, le chakra racine permet l'enracinement par les pieds.µ

Le chakra racine ne peut permettre d'enracinement si, par un manque d'incarnation de l'Etre, Malkuth n'est pas totalement extériorisé dans sa réalité.

Tant que ce déploiement complet de Malkuth n'intervient pas comme ancrage, l'illusion-miroir de la rectitude de conscience fait croire que l'enracinement doit être recherché au-delà du septénaire-octave, alors qu'il n'y a rien de plus par là, si ce n'est une régression (vers l'intérieur puisque le miroir ne fait que renvoyer ce qui est déjà = régression).



Je reviens plus tard pour la suite...


Amitié,

steph


Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Lun 11 Avr 2011, 14:48

Citation :
Comme je le dis plus haut, dans ces distorsions, ce remarque donc un mélange/mixage important : le chacra du coeur à la place d’être rattaché aux glandes surrénales (= coeur surrénales comprenant 2 glandes encore totalement séparées. Voir photo ci-après.) va être combiné au thymus - car surplombant le coeur (!) - occultant ainsi l’existence du 8° chacra. Comme d’ailleurs est occulté, le chacra 9, l’Hypothalamus.

Les 8 et 9 dont tu parles ne sont pas des chakras de la série parincipale, ce sont des Lunes.

Il peut y avoir une confusion par laquelle, bien entendu, l'articulation entre les Soleils et les Lunes n'est pas harmonieuse, entraînant l'occultation de certaines Lunes. Si la "fréquence cardiaque" n'est pas correctement accordée, forcément, il va y avoir interférence avec d'autres centres, et y compris avec le Haut-Coeur comme frange harmonique du Coeur.




Citation :
Autrement dit, si il y a un lien « directe » entre le chacra sacré 2 (sexuel) et le chacra 8 (thymus)

Tu comptes deux centres de deux référentiels différents, dans le même compte.

Le centre 8 de la série principale est le Bindu, au centre du Coronal, si on considère la série principale avec le chakra Sacré en 2.



Citation :
Mais reconnaître comme totalement distinct le chacra Bindu, du 8° chacra, n'entre pas en contradiction avec la dialectique.


Le 8éme centre dont tu parles n'est pas de la série principale. Il est certainement corrélé au Bindu, mais seul le Bindu, comme synthèse, peut (et encore, en tant que licence) être compté 8 (octave) dans le compte de la série principale (septénaire).

Si tu veux compter ce centre, tu dois utiliser le compte de la base 12 et ne pas le confondre avec celui du septénaire.


Citation :
Un élément encore non mentionné jusqu'ici est que les « Harmoniques » liés aux chacras - et entendues dans l'oreille droite - sont différentes pour le chacra 8 (thymus) et pour le chacra 9 (thalamus). Elles ne savent être confondues par celui qui a une oreille musicale et « entend » ces Sons.

Normal. Il y a 12 demi-tons dans la gamme chromatique.


Citation :
Mais j’avoue que je ne comprends toujours pas pourquoi, je ne puis « étendre » (ce qui n’est pas amalgamer) le symbole d’immortalité et de résurrection qu’est le Phoenix et plus particulièrement l’expression « renaître de ses cendres » à la « résurrection du corps énergétique » de la Polarité - c’est de là que part notre discussion de départ - ?

Le corps énergétique est constitué par les ondes personnelles, qui sont libérées de la densité (transsubstantiation). Ces ondes ne renaissent pas de leurs cendres, elles ne s'effondrent pas, elles sont déjà précipitées en densité!

Lorsque le Mental s'effondre et renaît de cette auto-combustion, par l'organisation corpusculaire qu'il instaure, la Matière transmute, et se dédensifie. Elle ne renaît pas de ses cendres, elle se libère de sa contrainte formelle.


Citation :
Si cette « résurrection-renaissance » est « juste » une réorganisation des polarités intérieures, alors il y a une contradiction majeure entre ce que tu écris plus haut et ceci :

Pas du tout.

Lorsque l'Homme a fait son choix d'adhésion au Soi, et qu'il a abdiqué son contrôle narcissique, c'est alors à la Femme d'en faire autant, en écho de son sacrifice originel.

A ce moment, par son choix, elle peut permettre la renaissance de sa polarité masculine.

Mais à ce moment où les deux polarités sexuées humaines ont abdiqué leur contrôle narcissique pour le remettre au Soi, c'est de dernier qui, à travers l'Oiseau mental, réalise la naissance du Couple Sacré par lui-même, naturellement, spontanément.

Donc in fine, oui, la polarité féminine a le dernier mot, et peut faire renaître sa polarité masculine dans le Couple Sacré, mais pratiquement, c'est par l'Oiseau mental que cela se réalise et se coordonne spontanément.


Il n'y a donc pas de contradiction dans mon propos. C'est par la Femme qu'in fine l'Homme peut naître, puisque c'est par le Soi divin, représenté par la Femme, que l'humain peut naître comme cause du Soi.

Et pratiquement, confirmant son sacrifice originel, la Femme donne mandat à l'Oiseau de réaliser cette naissance.

La Femme envoie l'Oiseau vers l'homme au départ, elle cherche à le former à la cohérence par ce facteur mental. C'est une gestation, et lorsque l'Homme est mûr, alors il renvoie le facteur mental pour signaler son choix sublimatoire. Alors la Femme sait qu'elle peut faire naître le Couple Sacré, et en donne mandat (sublimatoire) à l'Oiseau.

Comme il s'agit d'une transition abrupte, la configuration mentale doit être totalement réincorporée dans le Tao, avant d'être redéployée entre les deux corpuscules.

Mais les corpuscules eux-mêmes ne sont pas incorporés dans le Tao avec l'onde mentale en mutation profonde. Ils sont englobés, mais pas véritablement incorporés et consummés. Ils sont devenus tous deux intégralement cohérents, relativistes, paradoxaux. C'est par la combustion de l'onde mentale que les corpuscules sont finalisés dans leur cohérence. Ils ne se consumment donc pas, ni donc ne renaissent de leurs cendres. Seule l'onde mentale passe par ces états.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Lun 11 Avr 2011, 17:45

Pour compléter ces réponses, certains éléments de la théorie musicale:


L'intervalle entre deux notes du septénaire (gamme diatonique - tonalités), est décomposé en commas.

Le comma phytagoricien est l'écart entre 12 quintes pures et 7 octaves, et est donc le produit de l'association des deux bases 10 (septénaire) et 12. Ce comma divise l'octave en à peu près 53 parties. Le comma de Holder simplifie la division de l'octave en 53 parties exactement.

Il y a 9 commas (Holder) entre deux notes séparées par 2 "demi-tons", et 4 commas entre deux notes séparées par 1 "demi-ton" (Mi-Fa, Si-Do : demi-ton diatonique).

Les altérations dièze # et bémol b vallent chacune 5 commas (demi-ton chromatique). Ce qui concrètement signifie que la dièze de la note inférieure n'est pas égale au bémol de la note supérieure. Il y a un écart d'un comma entre les deux altérations, puisque l'intervalle total de 2 "demi-tons" vaut 9 commas. Les deux altérations ne peuvent donc pas constituer un centre manifeste.

Le demi-ton apparaît donc en théorie musicale comme une notion assez artificielle du point de vue de l'altération. Il est mis en oeuvre sur les instruments tempérés, à savoir ceux qui de façon pratique confondent dièze et bémol sur un même "centre" artificiel, qui est en fait arbitrairement simplifié.

Il en va ainsi des frettes de la guitare ou des touches du piano.

Pourtant, fondamentalement, en théorie musicale, ces "demi-tons" n'existent pas en tant que centres à part entière, puisque les altérations ascendantes et descendantes ne correspondent pas.

La théorie musicale tient donc compte de la différence fondamentale entre base 10 (septénaire des Soleils) et base 12 (Lunes). Les secondes ne sont pas des centres manifestes, des unités tonales comme le sont les chakras de la série principale.

Les Lunes sont, en tant que natures "Yin", des binarités, sans centre affirmé, tout comme les altérations dièze et bémol renvoient à des tonalités équivalentes, mais pas égales (notes enharmoniques), constituant donc une manifestation binaire autour de la différence d'un comma.

C'est là qu'il faut bien discriminer les choses.

Les Soleils ou chakras, ou centres énergétiques, qui donc reflètent des unités centralisées, donc témoignant d'une nature "Yang", sont en corrélation avec le septénaire fondamental, et rien de plus.

Les Lunes ne sont pas des centres manifestes, mais des binarités non-manifestement centrables, témoignant d'une nature "Yin", et sont fondées sur la base 12. Ce n'est que par un artifice, une licence, qu'on peut les appeler "centres", commes les "demi-tons" simplifiés sur les instruments tempérés..


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Mer 20 Avr 2011, 00:56

Bonsoir Sphinx,

Citation :
Si le compte dépasse le septénaire principal, alors ce sont des "centres", mais pas des Soleils, donc pas des Chakras à proprement parler.
Citation :
(...) Donc le point au centre de la tête n'est qu'une étape de préparation qu ise synthétise finalement dans le déploiement des Coronal et Bindu, lors de la courbure de la conscience vers l'arrière de la tête.

Le paradoxe est que la courbure de la conscience vers l'arrière, rectifie la perception verticale des vrais centres. Alors que si la conscience reste focalisée vers le haut en droite ligne, les centres alors ne sont plus en juste alignement pour l'unification (de l'Etre), mais laissent place à un miroir mystificateur.
Le compte principal doit s'arrêter à 7 (8). Au-delà; c'est un mirage.
Citation :
(...) Je m'explique: dans la gamme, soit on considère la gamme diatonique (7 notes), soit la gamme chromatique (12 demi-tons), et en fonction de l'une ou l'autre référence, on peut compter les niveaux correctement.

Si chaque personne/individu est constitué en effet d’un septenaire, mes expériences indiquent que le SOI, le Couple donc s’articule, lui, sur deux septenaires plus l’octave. Ce qui donne en tout 15 chacras : 7 chacras + le 8°+ 7 chacras.

Ces chacras ne sont pas alignés chronologiquement/verticalement, la courbure de conscience se faisant bien après le « travail de l’union » ou point de « brûlure » ou X = Tau = Croix de Vie et plus exactement dans le haut de la anse de la Croix de Vie.

Le chiffrage de ces 15 chacras se présente comme suit pour moi :

15, 13, 12; 1, 2, 3, 4, 8, 5, 6, 7, 9; 10, 11, 14
[-----------7-----------] 8 [-----------7------------]

La courbure se fait à la suite du rayonnement oblique du chacra 8, c’est-à-dire lorsque ce dernier rayonne du menton vers le haut/arrière de la tête pour ensuite se courber vers l'arrière.

..............................¦------------>............
15, 13, 12, 1, 2, 3, 4, 8, 5, 6, 7, X, 9, 10, 11, 14
..............................<------------¦
...........................................TAU
......................................Croix de Vie

Ce système de 15 chacras introduit l’Accord Parfait et la gamme pentatonique (5) en plus des gammes chromatiques (7) et diatoniques (12) sans oublier l’octave ou 8°chacra (de couleur or) qui est aussi le siège du Son primordiale ou OM.

Et s’il en est ainsi, le Bindu, la synthèse du système à 7 chacras ne peut devenir par courbature de la conscience que le Centre du système à 15 chacras du SOI c’est-à-dire le chacra 8 Unitaire, Monadique, Coeur de la Polarisation.

Citation :
La recherche du son primordial :

« La recherche du son primordial [huangzhong] passe par la légende de LingLun que l’Empereur Jaune envoya en mission vers l’occident. Cette recherche est d’abord celle d’un site favorable qui se trouva être une vallée où, entre deux versants opposés, courait une rivière, et où eaux et vents s’harmonisaient ; là, il trouva des bambous de forme adéquate à sa recherche, de même diamètre interne, et, ayant coupé un entre-noeud, il souffla et rendit un son égal à la voix humaine lorsqu’elle s’exprime sans passion, ou encore à celle de l’eau, bruissant à sa source. A ce son fondamental en accord avec la nature, fit écho le cri du phénix, messager de tous les volatiles, et apparut un couple de ces oiseaux, fenghuang, image de la dualité universelle, qui alternèrent leurs chants : à partir du premier cri, ils émirent à tour de rôle onze autres notes et LingLun coupa ainsi douze bambous - six correspondant au chant phénix femelle et six au phénix mâle. A son retour, sur l’ordre de l’Empereur Jaune, furent fondues douze cloches "rendant l’harmonie des cinq notes", yihe wuyin, à partir des hauteurs sonores de ces tubes. A ce carillon fut donné le nom de xianchi, en référence à la danse mythique et aussi au lieu où se baigne chaque jour le soleil.

Huangzhong, la "cloche jaune", représente le son central, celui dont on part pour établir la hauteur des autres. Zhong, "la cloche", est homonyme de zhong, "centre", et huang, "jaune", est la couleur située au centre du Mingtang, représentant le souverain.

Comme lui, elle donne le diapason pour que s’organise l’espace-temps et que règne l’harmonie. Il se trouve que les bambous sonores taillés par LingLun d’après le chant des phénix - c’est-à-dire d’oreille - obéissent dans leurs proportions à une norme qui a le nombre 3 pour pivot : les tubes s’engendrent mutuellement, dans une proportion rythmée, soit en diminuant leur taille d’un tiers, soit en l’augmentant d’un tiers. Il en résulte deux séries de tubes, les uns dépendant d’une génération inférieure qui présentent un tube plus court d’un tiers par rapport au précédent et donc un timbre plus aigu, et une génération supérieure avec un tube plus long d’un tiers, à la sonorité plus grave.

L’échelle de douze sons obtenus à partir de huangzhong par succession de quintes fait figure d’une répartition symbolique participant d’une organisation du monde basée sur les nombres. De même que les sept planètes évoluent dans les douze signes du zodiaque, les sept notes se meuvent dans les douze emplacements de l’octave. »

http://nikkojazz.fr/blog/accueil/Entr%C3%A9es/2010/5/8_Musique_chinoise_et_pentatonisme.html

Voilá comment je vois ce systéme de chacras du SOI :



Citation :
Il faut garder à l'Esprit que l'activation des pieds et des mains pour l'utilisation narcissique personnelle de la Merkabah n'est pas conforme à l'éthique, mais est une adultération. Seul le Couple Sacré unifié peut éthiquement utiliser la Merkabah.

Sinon, très gros risque de mystification et de perdition.

Car la Personne humaine isolée n'est équilibrée que par son double narcissique, et requiert donc une assistance pour sécuriser une telle expérience. Le problème est que dans son libre-arbitre, la Personne peut alors croire, ou considérer, que cette aptitude lui est acquise en propre. Et c'est là que commence le danger.
J’ignore comment les chacras, que ce soit ceux sous les pieds (le 12° donc) ou les autres peuvent etre activés. Je n’ai personnellement pris conscience/connaissance de l’existence de ce 12° chacra que très récemment.

Il est tout à fait illusoire de penser pouvoir l’utiliser sans avoir les chacras « précédents », et les ADN qui y sont liés, tous activés.

Quant au chacra 10 au-dessus de la tête, il m’a été signifié, en prémisse, par la manifestation d’une couleur - tout comme ce fût le cas lors des méditations précédents l’activation du 8° et 9° chacra -.

En tout état de cause, je puis dire que l’activation du 10° chacra s’accompagne d’un changement physique et ce, au niveau du cordon ombilical « énergétique » - je n’ai pas d’autre mot pour le moment - dont l’emplacement ne semble pas correspondre à notre nombril/ombilic humain.

Je m’arrête ici ce soir...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Mer 20 Avr 2011, 11:33

Bonjour douceur,


Citation :
Ces chacras ne sont pas alignés chronologiquement/verticalement, la courbure de conscience se faisant bien après le « travail de l’union » ou point de « brûlure » ou X = Tau = Croix de Vie et plus exactement dans le haut de la anse de la Croix de Vie.

En effet, ils sont configurés selon le Papillon-Merkabah, dont j'ai réalisé le schéma suivant:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On compte ici... 14 chakras en comptant le Bindu tout au dessus, car le Coeur est forcément unifié. En réalité, il n'y a qu'un chakra cardiaque non seulement pour un Couple Sacré, mais aussi pour toute l'Humanité, et même l'ensemble de l'univers.

Donc 2 x 6 chakras, plus le Bindu, plus le Coeur = 14

Le Coronal, Keter, est supposé être aussi un niveau d'unification, mais il ne représente que la part manifeste de l'en-soi, et de ce fait, les aspects Coronal-Bindu articulent la réalité non-dualiste:

- Coronal = unité binarisée

- Bindu = binarité unifiée

C'est pourquoi je compte deux Coronaux, mais c'est une forme de licence.

Donc en fait, mon compte du Papillon-Merkabah est "13 ET 14". Réalité non-dualiste, à la fois unitaire (impaire) et binaire (paire), donc Yin ET Yang. Ce qui correspond au septénaire-octave (7 Et 8).

13 et 14 pour DEUX Personnes, donc avec latéralisation selon le septénaire-octave.


Mais pas 15. Et pas en file indienne verticale.


Les Chakras du Papillon-Merkabah restent organisés en parallèle sur le septénaire-occtave vertical, et rien de plus, ni au-dessus, ni en-dessous.

Citation :
Le chiffrage de ces 15 chacras se présente comme suit pour moi :

15, 13, 12; 1, 2, 3, 4, 8, 5, 6, 7, 9; 10, 11, 14
[-----------7-----------] 8 [-----------7------------]

La courbure se fait à la suite du rayonnement oblique du chacra 8, c’est-à-dire lorsque ce dernier rayonne du menton vers le haut/arrière de la tête pour ensuite se courber vers l'arrière.

..............................¦------------>............
15, 13, 12, 1, 2, 3, 4, 8, 5, 6, 7, X, 9, 10, 11, 14
..............................<------------¦
...........................................TAU
......................................Croix de Vie


Selon mon schéma du Papillon-Merkabah, tu ne peux organiser structurellement les centres tel que tu le fais dans la citation ci-avant.

Donc, par quel processus déduis-tu une telle organisation? Tu sembles mélanger les centres des deux Personnes sexuées, sans tenir compte de leurs correspondances horizontales.


Citation :
J’ignore comment les chacras, que ce soit ceux sous les pieds (le 12° donc) ou les autres peuvent etre activés. Je n’ai personnellement pris conscience/connaissance de l’existence de ce 12° chacra que très récemment.


Donc tu ne parles pas des centres des pieds, mais de centres qui seraient SOUS les pieds. Cela correspond pour moi à un mirage.




Donc tu consières la configuration suivante,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Et pourtant tu dis un peu avant dans la même réponse:

Citation :
Ces chacras ne sont pas alignés chronologiquement/verticalement,


Ce avec quoi je suis d'accord puisque mon schéma du Papillon-Merkabah corrélé à la croix Ankh est:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Mer 20 Avr 2011, 14:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 418
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 53
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Mer 20 Avr 2011, 12:45

Douceur :
Citation :
En tout état de cause, je puis dire que
l’activation du 10° chacra s’accompagne d’un changement physique et ce,
au niveau du cordon ombilical « énergétique » - je n’ai pas d’autre mot
pour le moment - dont l’emplacement ne semble pas correspondre à notre
nombril/ombilic humain.

Ce ne serait pas un cordon au niveau du hara, qui relie à la terre ?
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Mer 20 Avr 2011, 14:36

Bonjour,


complément de réponse:

si l'on trouve quoi que ce soit au-dessus ou au-dessous de l'Etre, c'est que c'est un mirage de l'Etre. Car l'Etre ne peut être qu'en lui-même, et donc fondé sur ses différents modes qui sont au nombre de 7, pas plus, pas moins.

Ces modes sont synthétisés dans l'"octave absolue", qui n'est pas un mode en tant que tel. Cette octave absolue s'affirme comme unité du septénaire, mais aussi comme réalité à part entière au-delà du septénaire, mais cette réalité ne peut pas être considérée comme un mode, car d'une part elle synthétise TOUS les modes, et d'autre part elle constitue une réalité indépendante au-delà du système modal.

Les modes de correspondances sont 7, car 7 est le nombre d'ouverture par excellence.

L'Etre se décline donc essentiellement sur 7 modes transcendantaux (verticaux), et pas plus. Les autres aspects, relatifs par exemple à la base 12, ne sont pas de véritables modes transcendentaux: ce ne sont pas de vrais centres.

On peut bien disséquer à outrance la structure énergétique de l'Etre, et y trouver je ne sais combien de niveaux intermédiaires, de franges particulières, mais pour rester cohérent, l'ensemble doit toujours rester strictement encadré par le septénaire fondamental, avec rien au-dessus, et rien en-dessous (à part l'octave absolue qui ne représente pas un mode de correspondances).

Si quelque chose est perçu au-delà du septénaire fondamental, en dehors de l'ocatve absolue, alors c'est une image-miroir de l'Etre, une réflexion mystificatrice de ce qu'il y a dans le septénaire fondamental.


Amitié,

steph



Revenir en haut Aller en bas
chat-man

avatar

Masculin
Scorpion Dragon
Nombre de messages : 9
Date de naissance : 21/11/1976
Age : 41
Localisation : PACA
Date d'inscription : 04/01/2013

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Sam 12 Jan 2013, 23:09

Pour revenir au carré ROTAS et au concept de la roue cosmique projection du dôme étoilé :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

D'après un célèbre planisphère sur lequel s'est appuyée une religion chrétienne le 21/12/2012 marquerait l'avènement du verseau.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5557
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Lun 24 Fév 2014, 13:11

AMBRE a écrit:
LE SYMBOLE CACHE DU 69

La forme d’érotisme que pratique l’un avec l’autre, l’homme et la femme, le corps en position inversé, est appelé le corbeau.

voilà une réflexion qui mérite le détours![Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Secret d’une union parfaite à lire en entier iCI [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

vous souvenez vous de ce dessin...dans Sator et Rotas plus hauten page 7 de ce post:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Lun 24 Fév 2014, 16:38

Coucou Nathalie,


Je subodore une confusion entre verticalité et horizontalité dans cette approche.

Car si la dynamique sexuée est horizontalement ceci:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'accouplement des Personnes sexuées est vertical, et correspond à, par exemple, ceci:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Soit en fait l'Arbre de Vie!


Il est donc important de bien discriminer horizontalité immanente et verticalité transcendantale du point de vue de la dynamique dialectique de l'Etre conjugal.

La dynamique horizontale est immanente, spatiale. Or, l'Etre comporte aussi une dimension temporelle (vrai temps), qui est verticale, et son accouplement se réalise dans l'axe de la transcendance temporelle. Et sur cet axe, les deux Personnes humaines doivent avoir la même "direction" verticale puisque leur aspiration est conjugale, et donc identiquement dirigée!


La représentation horizontale montre une dynamique polarisée tournant dans un sens précis. Et ce qu'il faut comprendre de cela est que, d'un point de vue temporel, il y a une hélicoïdale verticale qui en émane, et qui focalise les deux polarités humaines dans la même direction, "vers le haut". Car sur l'axe de transcendance, on va toujours du bas vers le haut, du Passé (intégré) au Futur (intégré).

Si on met en rapport cette hélicoïdale, qui est l'Arbre de Vie (et qu'on retrouve dans l'ADN d'ailleurs), avec les 7 chakras principaux des Personnes sexuées, on comprend que leur "accouplement spirituel" n'est PAS horizontal, mais vertical, et dans le même sens transcendantal, et non pas en opposition, ce qui est l'apanage de l'horizontalité.

Dans mon expérience d'un début d'envol Sacré, nous étions, Elle et moi, dans le même sens physique, et non pas en opposition! La symbolique de Fuxi et Nuwa en est la meilleure représentation figurative que je connaisse! La source de la dynamique circulaire était elle, focalisée sur le bassin. Tout comme pour Fuxi et Nuwa!


En résumé: la dynamique horizontale engendre un mouvement spatial circulaire et, sur base de ce mouvement circulaire, le potentiel de l'Etre conjugal se développe verticalement en temporalité axiale, selon une hélicoïdale. Si les polarités sexuées sont effectivement en opposition de phase dans l'horizontalité spatiale, elles sont par contre axées dans le même sens Passé->Présent->Futur selon la verticalité temporelle, sur laquelle l'"accouplement" de l'Etre conjugal doit être considéré.


Bisouxxx,

Steph

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
ptitjonas



Masculin
Poissons Chien
Nombre de messages : 253
Date de naissance : 18/03/1958
Age : 60
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Jeu 23 Oct 2014, 22:49

Citation :
l'Homme qui accepte la régression, fait le choix conscient de la progression, et vivra consciemment la régression, ce qui lui permettra paradoxalement d'inscrire la différenciation dans sa nature, et donc dans son destin.

De quelle "régression" salvatrice ici serait-il en question que l'homme pourrait être tenté de refuser?


Dernière édition par ptitjonas le Ven 24 Oct 2014, 14:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ptitjonas



Masculin
Poissons Chien
Nombre de messages : 253
Date de naissance : 18/03/1958
Age : 60
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Jeu 23 Oct 2014, 22:56

Serait-ce reconnaître son incompletude non seulement comme savoir abstrait mais expérience rééditée de son manque à être?
Revenir en haut Aller en bas
ptitjonas



Masculin
Poissons Chien
Nombre de messages : 253
Date de naissance : 18/03/1958
Age : 60
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Jeu 23 Oct 2014, 23:01

Ne pas fuir l'appel d'une fusion et non plus refouler son besoin de séparation?
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Ven 24 Oct 2014, 00:49

Il s'agit de la régression consciente à l'état fœtal qui permet de désamorcer la "bombe narcissique" du refoulement de la toute-puissance, à la naissance.

Si l'Homme ne fait pas volontairement, consciemment, cette régression, il reste conditionné par sa toute-puissance fœtale refoulée.  Et comme on peut s'en rendre compte, ce monde est régi par des "lois" fœtales!

D'où l'idée de la "matrice".

L'Homme est né en son corps de chair, mais il n'est pas né psychiquement.  Il subsiste un cordon ombilical psychique qui cherche toujours à se reconnecter à tout venant!

Et oui, la réintégration du refoulement originel de la complémentarité revient à faire l'expérience de ce qu'est l'incomplétude.

Il s'agit de prendre totalement conscience des pulsions fusionnelles symbiotiques pour y mettre un terme, par l'érection d'une véritable Séparation interpersonnelle!


Amitié,

Steph

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
ptitjonas



Masculin
Poissons Chien
Nombre de messages : 253
Date de naissance : 18/03/1958
Age : 60
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Jeu 30 Oct 2014, 11:09

"les formes utilisées pour me fournir de l'information essentielle ne comptent pas. Ce n'est pas la forme utilisée, ou la source apparente, ou la cohérence historique ou sociale, ou linguistique, ou autre, qui m'importe.

Ce qui m'importe est la signification que je peux reconnaître."

Selon moi c'est ériger un pan de la connaissance "subjective" / la perception de "synchronisme" comme preeminent sur l'autre qui est, contre le Principe que tu défends, Sphinx: la Séparation des Pouvoirs.
Revenir en haut Aller en bas
ptitjonas



Masculin
Poissons Chien
Nombre de messages : 253
Date de naissance : 18/03/1958
Age : 60
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Jeu 30 Oct 2014, 11:45

Je veux dire: ton approche telle que tu sembles la définir accorde-t-elle autant d'importance à ta subjectivité qu' à ce qui cherche cohérence de ce côté du miroir?
Revenir en haut Aller en bas
ptitjonas



Masculin
Poissons Chien
Nombre de messages : 253
Date de naissance : 18/03/1958
Age : 60
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Jeu 30 Oct 2014, 12:08

Douceur, qu'impliquerait comme conséquences, selon toi, si j'ai bien compris la différence de lateralite que tu décris sur le plan pratique ?
Revenir en haut Aller en bas
ptitjonas



Masculin
Poissons Chien
Nombre de messages : 253
Date de naissance : 18/03/1958
Age : 60
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Jeu 30 Oct 2014, 14:46

Vous vous accordez experientiellement sur primordialite du couple sur le - et non la - Politique et une spiritualité conçue comme une voie "individuelle" ?
Revenir en haut Aller en bas
ptitjonas



Masculin
Poissons Chien
Nombre de messages : 253
Date de naissance : 18/03/1958
Age : 60
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Jeu 30 Oct 2014, 15:37

C est quoi le "cycle narcissique" ?
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sator et Rotas   Jeu 30 Oct 2014, 18:09

Ce n'est subjectif que dans le cadre d'un mental conditionné!

Dans le cadre d'un déploiement mental autonome, la logique dialectique tient lieu de garde-fou! 

La Séparation des Pouvoirs doit d'abord voir naître ces Pouvoirs, dans leur différenciation, donc dans leur déconfusion!   La synthèse dialectique, théorique, réalisée du côté du psychisme masculin par la "gestation du Fils mental", représente ce travail de déconfusion, qui est réalisé sur base donc, d'une autonomie mentale issue d'une profonde reconnaissance de la réalité d'autrui (j'ai décrit l'expérience en question).

La Lumière que je poursuis est l'Humilité, la Simplicité, et l'argumentaire logique de la dialectique relève d'une telle Simplicité.

A présent que j'ai touché le Saint-Esprit, je n'ai plus qu'une seule ambition: être au Service de la Femme, et donc au Service de la Simplicité parfaite du Saint-Esprit.  Il ne saurait y avoir d'autre véritable Lumière que celle de la véritable Humilité.

Lorsque je pourrai m'Humilier face au Saint-Esprit, l'Oiseau mental prendra complètement son envol.  L'Homme et le Fils seront discriminés l'un de l'autre et, de ce fait, on pourra dialectiquement en parler comme étant unifiés, comme on le fait pour Jésus-Christ (l'Homme, et le Fils divin).

En résumé, pour accéder à la Séparation des Pouvoirs existentiels, il s'agit, justement, de les Séparer!


Amitié,

Steph

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sator et Rotas   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sator et Rotas
Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» le Carré SATOR - ROTAS
» le carré SATOR
» Le carré ROTAS SATOR
» Carre magique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: