ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 56
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: « Esprit du prédateur »   Dim 16 Sep 2007, 20:45

Bienvenue à votre futur quantique
Annonce
Écrit par Administrator
samedi, 01 septembre 2007 21:43
Nous vous souhaitons la bienvenue sur ce nouveau site, nouvelle version modernisée de l'ancien site quantumfuture.net/fr
Nous espérons que vous apprécierez cette version plus conviviale et dynamique, et que vous en trouverez la navigation à travers les rubriques plus aisée.

Bien que le site soit toujours en construction, nous avons décidé de le rendre disponible dès maintenant. Nous vous remercions donc pour votre patience et votre compréhension, et vous invitons à nous contacter si vous trouvez des liens qui ne fonctionnent pas ou qui sont périmés, ou si vous rencontrez d'autre erreurs ou bugs au cours de votre visite. Vous pouvez nous écrire à : info [arobas] futurquantique.org

Bonne visite et bonne lecture !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Programmes, tampons et
« Esprit du prédateur »
Écrit par Laura Knight-Jadczyk

Parlons aujourd'hui des programmes – aussi appelés tampons et « Esprit du Prédateur » - comment nous les avons et comment ils nous affectent durant toute notre vie jusqu'à ce que nous apprenions à leur sujet, les examinions et ayons affaire à eux de façon cognitive.

Commençons par quelques rudiments :

A mesure qu'un enfant se développe, la nature de ses expériences instant par instant de son monde intérieur et du monde qui l'entoure change en termes d'intensité (affect/émotion). Durant les périodes relativement calmes de basse intensité affective, le jeune enfant absorbe toutes sortes d'informations sur son environnement – apprentissage cognitif. Ce type d « 'apprentissage n'a pas d'impact majeur sur le système motivationnel des jeunes enfants.

A d'autres moments, l'enfant a des périodes de haute intensité affective. Elles sont généralement reliées à des expériences de besoin ou de désir de plaisir ou de confort, ou un désir/besoin de s'éloigner de quelque chose causant la peur ou la douleur.

Ces périodes affectives d'intensité maximale impliquent l'enfant en développement dans une intense expérience d'apprentissage au sujet de ses relations à lui-même et aux autres (incluant le monde au sens large), et ce sont ces expériences-là qui fixent lourdement les circuits mémoriels chargés d'émotion dans le cerveau en développement, qui peuvent devenir plus tard des « programmes » très problématiques ou des manifestations de « l'Esprit du Prédateur ».

Dans le cerveau, les structures mémorielles chargées d'émotions, formées lors d'états de maximum affectif, constituent la fondation des systèmes motivationnels de l'individu – ce que l'individu considère être important pour la survie, comment obtenir ce dont il a besoin pour cette survie et comment éviter ce qui est douloureux ou menaçant pour la survie.

Manifestement, le concept le plus « idéal » du soi et de l'autre qu'un enfant puisse avoir est un « autre qui nourrit parfaitement et un soi parfaitement satisfait » et de telles images se forment dans l'esprit de l'enfant suite au résultat d'expériences satisfaisantes.

D'un autre côté, les expériences frustrantes ou douloureuses forment un concept d'un autre qui prive ou abuse et d'un soi dans le besoin, impuissant.

Ceci induit un grand stress dans l'organisme.

Un enfant à qui on accorde généralement des soins attentifs et nourrissants PEUT intérioriser des images d'un « monde-hors-d'ici-et-les-autres-qui-y-vivent » sadique et privatif, à cause d'expériences de frustration et privation temporaires.

En même temps, un enfant envers lequel on est généralement négligent ou abusif peut avoir des expériences satisfaisantes fortuites aux moments appropriés qui peuvent conduire à l'intériorisation d'une image d'un monde, et de ceux qui y vivent, aimant et nourrissant.

Mais en général, à cause de la durée de la période de développement, on peut dire qu'un enfant aura une prépondérance pour l'un ou l'autre type d'expérience et il peut exister une compensation pour les mauvaises expériences qui les rend meilleures, bien que cela dépende de la nature génétique de l'individu.

Considérons à présent le « problème des nombreux moi » de l'ancienne tradition, connu dans le jargon psychologique moderne comme la « diffusion d'identité ».

La diffusion d'identité se réfère à une personne qui a une structure psychologique caractérisée par la fragmentation plutôt que par l'intégration des représentations internes du soi et des autres.

La plupart des gens souffrent de diffusion d'identité dans une certaine mesure car ils ont eu des expériences négatives ou positives variées durant les périodes de haute intensité affective étant enfants (ou plus tardivement dans la vie). Ce problème est le point focal de l'ouvrage de Martha Stout « The Myth of Sanity » (« Le Mythe de la Santé Mentale » - NdT) où elle évoque la dissociation et comment les gens la pratiquent quand ils sont enfants : comme une sorte de mécanisme de défense. Et tandis qu'ils la pratiquent, elle devient une sorte d'habitude.

Une personne peut se dissocier à n'importe quel moment dans sa vie quand elle traverse une dure période qui met sous tension ses émotions et pensées - les structures neurologiques.. Le problème est qu'une fois que vous l'avez fait, il est plus facile de recommencer la fois suivante, et la fois suivante, et celle d'après... C'est comme une « trace » qui serait de plus en plus facile à suivre. On peut le voir comme des traces de carbone dans un distributeur de moteur à essence qui provoquent un mauvais allumage des bougies.

Regarder la télévision, des films, lire, (oui!), de la pornographie, des jeux vidéos, ou quoi que ce soit, sont toutes des manières communes de se dissocier ou de traiter avec le stress. Rappelez-vous, le stress peut être causé par le conflit pulsions contre réalité.

La diffusion d'identité devient un problème quand elle est persistante. Elle peut conduire alors à des sentiments envahissants d'un manque de valeurs, de buts ou d’ un « moi central ». Ceci signifie que la personne traverse la vie sans croyances, valeurs ou buts constants, qu'elle n'a pas un sens clair de direction, un sens clair de soi, et ce qui est significatif pour elle est déterminé uniquement par la situation dans laquelle elle se trouve. Elle est comme une girouette : d'où que vienne le vent, elle tourne et le suit. Si elle se trouve avec un groupe qui fait ceci ou cela, elle le fait sans se poser de question puisque tous les autres le font.

Je pense que vous pouvez tous aisément voir cette diffusion d'identité se manifester dans une mesure ou une autre, à peu près chez tout le monde. Chez la plupart des gens, elle est légère et la presque totalité de ce qui est en eux est intégré en quelque sorte, quoiqu'elle soit certainement toujours composée de milliers de programmes automatiques.

A présent, examinons plus attentivement les Mécanismes de Défense Primitifs, autrement connus comme les programmes, les tampons ou « l'esprit du prédateur ».

Les mécanismes de défense sont la façon dont nous apprenons à traiter avec le stress ou le conflit tandis que nous passons de l'enfance à l'âge adulte. Très souvent ils sont formés par des fonctions automatiques du cerveau activées en réponse au stress.

Certains stress sont engendrés par des conflits entre nos pulsions, nos émotions, et le « monde réel ». L'un des plus courants est le stress précoce qu'un enfant peut expérimenter quand il est affamé (pulsion) et n'est pas nourri. Ou qu'il a froid ou chaud, ou mal et que le soulagement se fait attendre.

Plus tard, un enfant peut vouloir un biscuit (pulsion) et on lui dit « non, après le dîner », et quoique l'enfant ne souffre pas d'une faim douloureuse, il y a une pulsion pour ce biscuit qui est refusé. Comment l'enfant va-t-il apprendre à faire face à ce stress de refus? Quelle que soit la façon dont l'enfant fait face, c'est appelé un mécanisme de défense et il peut être aussi bien primitif (infantile – l'enfant se sent menacé et commence à crier et pleurer comme le font les enfants) ou adaptatif (l'enfant grandit et apprend à attendre jusqu'après le dîner pour avoir le biscuit).

Ainsi, une personne grandit avec toutes sortes de pressions en compétition, venant aussi bien de l'intérieur que de l'extérieur; des pressions venant d'états émotionnels et de pulsions qui y sont liées, les contraintes de la réalité « extérieur », et même des contraintes intériorisées lorsque l'enfant a appris que ceci ou cela n'est pas bien et contrôle ses émotions et ses pulsions (ou tente de le faire) même si elles sont en conflit. (L'enfant veut un biscuit, sait que manger un biscuit avant de dîner est mal, entre en guerre avec lui-même pour savoir s'il va le chaparder ou non...décide que le stress du chapardage est plus grand que le stress du refus et ne prend pas le biscuit.)

En bref, à mesure qu'une personne grandit d'une façon plus ou moins normale, elle passe de systèmes de défense primitifs contre le stress à des systèmes de défense plus matures. Elle devient plus flexible et interactive avec sa réalité et peut utiliser la raison, l'humour, l'assujettissement des pulsions pour des bénéfices à long terme (incluant la coexistence paisible avec les autres, comme maman qui ne serait pas très contente si elle chapardait un biscuit avant le dîner), la sublimation et ainsi de suite.

Toutefois, chez de nombreuses personnes, si ce n'est la PLUPART des gens, il y a toujours des mécanisme de défense primitifs qui restent « collés » dans leur psyché car ils ont été imprimés à des moments de grande susceptibilité émotionnelle (ou impriment la vulnérabilité, comme discuté dans l'Onde, quoique nous n'allons pas parler spécifiquement de cela maintenant).

Vous pouvez toujours reconnaître un Mécanisme de Défense Primitif par sa rigidité et son inflexibilité – le fait qu'il ne s'adapte pas à la situation RÉELLE à portée de main – et qu’il divise le monde en noir et blanc.

Ces types de programmes ont leur origine dans les toutes premières années de la vie de la personne, principalement la première année, et sont un résultat de la tentative de l'enfant de faire face au stress qui augmente dans son interaction avec la réalité externe.

Les défenses primitives s'organisent elles-mêmes autour de la structure la plus simple qui est « se sentir bien est bon, se sentir mal est mauvais. » C'est tout ce que l'enfant peut réellement connaître dans son état limité de cognition.

Donc, un mécanisme de défense primitif est quand une personne continue à organiser les choses de cette manière : noir et blanc, bon et mauvais, et ainsi de suite.

Un autre aspect du mécanisme de défense primitif est que l'enfant – étant un enfant– n'a aucun concept de lui-même. Il est impuissant et totalement dépendant de quelqu'un d'autre pour répondre à ses besoins.

Ainsi, l'enfant apprend sur lui-même par rapport à la manière dont le monde extérieur interagit avec lui. S'il se sent mal et qu'il n'y a aucun soulagement à sa souffrance, il en vient à percevoir le monde et lui-même comme « mauvais. » Ceci induit un stress énorme sur l'organisme.

MAIS, voici le comble : le substrat humain instinctif est biologiquement programmé pour DÉFENDRE l'organisme. Si l'enfant a de mauvaises expériences qui affectent le cerveau, qui exercent une pression répétée et concertée sur certaines structures neurologiques qui disent « mal, mal, douleur, souffrance, etc. » stressant les mécanismes de lutte via la douleur, la souffrance, le malheur, etc., le cerveau va, à un certain point, s'effondrer et entrer en mode de défense.

Un dédoublement se produit.

En d'autres mots, un stress prolongé ou sévère provoque un écroulement mental et ceci est un mécanisme de protection pour le cerveau biologique humain.

On dit en théorie que lorsque cela arrive, c'est dû au fait que le cerveau n'a aucun autre moyen d'éviter un dommage physique réel à ses cellules à cause de la fatigue ou du stress nerveux induit par une action de « faire face » intensément.

Le cerveau humain s'adapte constamment de façon réflexe aux changements de l'environnement et il semble qu'il s'agisse juste de l'un de ses mécanismes de défense contre le stress.

Le cerveau se révolte fondamentalement contre la prolongation anormale du stress qui affecte toute aire corticale qui se trouve dans un état d'excitation pathologique.

Une grande partie du comportement humain est le résultat de schémas de comportement implantés dans le cerveau durant l'enfance. Les gens apprennent à se comporter d'une façon ou d'une autre (positivement ou négativement) en présence de toutes sortes de stimuli, spécifiques ou généraux. Certaines de ces structures neurologiques peuvent rester pratiquement inchangées, mais la plupart d'entre elles (exceptés des cas extrêmes sur lesquels je reviendrai), grandissent et changent avec des besoins supplémentaires et la personne devient capable de s'adapter à l'environnement réel.

Ce que nous savons sur ce mécanisme vient beaucoup des recherches de Pavlov. Et le fait est que le cerveau humain n'est pas si différent du cerveau du chien à certains égards.

Pavlov démontra que le système nerveux du chien pouvait développer d'extraordinaires pouvoirs de discrimination en créant ses « programmes » de réponses. On peut faire saliver un chien à une tonalité de 500 vibrations par minutes (signal de la nourriture) mais PAS au taux de 490 ou 510.

Les êtres humains ne sont pas moins complexes dans leur capacité à créer inconsciemment de telles structures neurologiques (programmes) de réponses.

Les réponses conditionnées négatives sont aussi importantes que les réponses conditionnées positives depuis que la civilisation nous demande d'apprendre comment contrôler nos pulsions presque automatiquement.

Les attitudes émotionnelles peuvent aussi devenir conditionnées aussi bien positivement que négativement : on peut apprendre à avoir une révulsion automatique contre un certain type de personnes, de comportement, etc. aussi bien qu'une attirance automatique. Si ces programmes sont basés sur une information incorrecte, comme ils le sont souvent, il y a un problème ! Si une personne est programmée par une expérience intense à répondre positivement à des gens qui portent des chapeaux bleus, un psychopathe qui porte un chapeau bleu va aussi l'attirer, à sa grande douleur.

Mais revenons au problème de dédoublement de la personnalité.

Quand le cerveau est stressé (et ceci peut arriver de nombreuses manières) dans une mesure maximale, vient alors un point que Pavlov a nommé « l'inhibition trans-marginale ». C'est-à-dire que le stress pousse le cerveau au point de rupture et que le cerveau prend des mesures de protection pour inhiber un dommage plus profond.

Ce processus prend place par étapes.

1. Phase équivalente : elle équivaut aux témoignages de personnes normales qui se trouvent dans une période de fatigue intense due au stress (comme en temps de guerre), qui disent qu'elles atteignent un point où il n'y a pas de différence de réaction entre les expériences triviales et importantes. Le cerveau est si exténué qu'il tente juste d'avancer tant bien que mal, mais n'a plus suffisamment d'énergie pour distinguer les choses.

Si le stress continue, vous arrivez ensuite à:

2. La phase paradoxale : c'est lorsque de faibles stimuli ou des choses triviales peuvent provoquer plus de réponse qu'un stimulus fort ou une chose importante. La raison en est que les stimuli forts accroissent l'inhibition (l'arrêt des réactions) tandis que le stimulus faible peut produire une réponse dans le cerveau qui n'est pas inhibitrice.


Dernière édition par le Dim 16 Sep 2007, 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 56
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?   Dim 16 Sep 2007, 20:46

Si le stress continue :

3. Phase ultra-paradoxale : les réponses positives se transforment subitement en réponses négatives et inversement. Cela est similaire à l'hystérie. Un adulte dans un tel état est anormalement suggestible et la plupart des suggestions ou idées follement improbables peuvent être acceptées comme des faits.

Et de fait, dans de tels états d'hystérie interne, un enfant peut tout inverser, se dédoubler, entrer dans un état de diffusion d'identité qui, à cause de l'affect extrême (état émotionnel), devient plus ou moins permanent.

Je soupçonne que vous pouvez deviner également que de tels programmes peuvent être des choses qui se produisent une seule fois. Un enfant peut vivre un événement sérieusement négatif dans une vie qui consiste en grande partie en des évènements positifs, et avoir un sérieux mécanisme de défense primitif (programme) qui reste bien accroché pour toute la vie – ou jusqu'à ce qu'il soit découvert et que l'on cherche un moyen de s'en défaire.

En tout cas, quand l'enfant se dédouble, le cerveau cherche à protéger un segment idéalisé de la psyché de l'individu ou du monde interne, de l'agression du stress. La séparation sera maintenue à l'expansion de la psyché. Il n'y a pas d'intégration de cette « partie dissociée » du restant des images du soi que l'enfant forme tout au long de sa vie.

Toutes les fois que quelque chose déclenche cette partie particulière du cerveau, un stress qui est similaire, quelque chose perçu comme une menace pour la survie, ce programme va marcher et toutes les aptitudes d'apprentissage ou cognitives de l'individu seront condamnées.

Le problème suivant avec ce type de dédoublement : depuis que le cerveau a effectué cela comme une manœuvre protectrice, a plus ou moins « clos » le sanctuaire de ce soi psychique idéalisé, ce programme n'est plus soumis à des processus cognitifs réussis de la réalité externe, ni n'est capable de lire correctement les processus internes, émotions incluses.

C'est effectivement ce qui arrive lorsque nous disons que l'intellect usurpe l'énergie du centre émotionnel.

Ce dédoublement du soi interne idéalisé qui est « bon » (défini comme tel pour la survie), quand il est activé, prend en charge le système et s'impose lui-même (il est très fort à cause du stress extrême et de l'émotion qui l'ont formé) sur les perceptions du monde de l'individu.

Et, puisqu'il est formé à un niveau primitif de la psyché, il porte tous les signes d'un Mécanisme de Défense Primitif : se sentir bien est bon / se sentir mal est mauvais, noir/blanc, soi-même bien, les autres mauvais, et ainsi de suite.

Mais, cela ne signifie pas que ce mécanisme de défense primitif n'a aucune rationalité ! Les opinions sont fortes mais non stables. Les choses sont bonnes ou mauvaises, mais ce qui est bon ou mauvais dépend des circonstances immédiates.

Si la personne sent que quelqu'un de proche lui a « manqué de respect » d'une certaine façon, quelque chose qui active son sentiment d'être « sans défense et sans espoir » comme un enfant, cette personne autrefois proche va être reléguée sur la « liste noire » et tout ce qui la concerne et qui était autrefois perçue comme bon, va maintenant être perçu comme mauvais. La patience sera vue comme une faiblesse, un manque d'action, la force comme de l'agressivité, la gentillesse comme une faiblesse, et ainsi de suite.

Ce mécanisme de défense primitif « bon/mauvais » peut totalement influencer l’humeur de la personne. Une simple frustration qui déclenche le programme peut rendre toute chose dans le monde « extérieur » morne, sans intérêt, ne menant nulle part, en la défaveur de la personne qui évidemment souffre depuis longtemps et ne cherche que l’idéal de l’amour, la paix, la sécurité, la beauté, etc etc.

Donc, l'indice que quelqu'un a un programme infantile en marche (c'est-à-dire, un programme inculqué dans l'enfance) est qu'il révèle cette catégorisation en « bien/mal » sur tout, et qu'il y a peu de flexibilité quand il a affaire à la réalité du moment. Sous l'influence d'un tel programme, l'individu n'est pas capable d'apprécier les nuances subtiles d'une situation ou de tolérer l'ambiguïté. Ceci mène à des distorsions de perceptions puisque la réalité externe est filtrée à travers – arrangé pour se conformer à – la structure interne rigide et primitive d'un enfant.

Maintenant, tout le monde a quelques-uns de ces programmes infantiles – ou des traces de ceux-ci - qui se déclenchent de temps en temps. C'est seulement quand la personne continue à utiliser ce type de mécanisme de défense primitif comme la première défense d'un adulte, qu'il y a un sérieux problème. Cela peut être nommé « trouble de la personnalité ».

Nous avons été témoins de ce genre de manifestations il y a quelques temps sur le forum et à QFS. C'est-à-dire, quand un individu organisé primitivement est confronté à quelque chose de déplaisant ou de menaçant, « l'objet menaçant » (personne, idée, groupe, ou quoi que ce soit), est placé dans la catégorie « tout mauvais » où il est isolé en toute sécurité de tout ce qui contient une bonne connotation.

C'est ainsi que de telles personnes qui souffrent de troubles contiennent leur anxiété, le stress de ce qu'ils perçoivent comme une menace pour leur survie. (Ils veulent quelque chose, ont besoin de quelque chose, cette chose est refusée et ceci est une menace pour leur survie.) Mais manifestement, comme nous en avons été témoins à de nombreuses reprises, c'est au détriment d'une adaptation réussie qui pourrait conduire à une vie épanouissante pour cette personne malheureuse.

A présent voilà le « clou » : si le sentiment déplaisant vient de l'intérieur de soi – si le soi trouve qu'il y a de la rage ou de la colère, haine, jalousie ou mesquinerie ou quoi que ce soit considéré comme négatif – quand une personne opère depuis le mécanisme primaire de défense, ce sentiment doit être nié comme faisant partie du soi et sera ressenti comme venant de « l’extérieur ».

Nous avons aussi vu cela. Une personne sera questionnée sur ses assertions unilatérales et ceci est perçu comme une menace à sa survie (sa structure entière est organisée autour du noir et blanc, rappelez-vous), et sa peur ou colère fait un peu surface, mais ceci est détourné car ces sentiments ne peuvent être tolérés à cause de la construction neurologique mise en place durant l'enfance, et le programme de Défense et de Survie Primitif entre en action.

C'est-à-dire qu'au moment où la personne est dans son mode de mécanisme de défense primitif, même si une autre partie de son cerveau se sent en colère ou blessée ou autre, cette autre partie du cerveau est dissociée et ses impulsions, sentiments, pensées, sont niés, les relations personnelles avec ceux-ci sont supprimées, et projetées sur quelqu'un d'autre.

C'est à dire que le dédoublement peut être une forme primitive de projection quand la partie niée du soi est expérimentée comme venant d'un objet extérieur (personne, groupe, ou autre).

Il y a d'autres mécanismes de défense primitifs qui proviennent d'un dédoublement de l'organisation interne.

L'Identification Projective : c'est une tendance inconsciente d'induire chez les autres ce qui est projeté, mais AUSSI de tenter de contrôler l'autre personne qui est perçue comme manifestant ces caractéristiques qui sont projetées par la personne dédoublée.

C'est-à-dire qu'une personne qui ne peut pas tolérer ses propres sentiments de rage et d'agression va inconsciemment provoquer et frustrer sa cible de façon plus ou moins subtile qui va conduire la cible à réellement ressentir les émotions qui sont niées par la personne dédoublée.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 56
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?   Dim 16 Sep 2007, 20:46

De cette façon, la personne dédoublée peut avoir la satisfaction de l'expression de telles émotions d'une façon non-menaçante car « elles ne lui appartiennent pas » et que dans un sens, elle en « contrôle » la manifestation.

C'est un indice important lorsque l'on a affaire à la manipulation. Si vous connaissez votre propre machine, avez travaillé sur vous-même, et êtes certains de vos propres sentiments dans une situation donnée, vous pouvez porter une attention soutenue aux changements dans votre propre état qui sont induits par les personnes qui vous manipulent et comprendre que vous êtes manipulé pour sentir ce que les manipulateurs nient en eux-mêmes et ne peuvent accepter. Ceci peut vous donner des données sur leur monde interne.

Maintenant gardez à l'esprit qu'une personne qui opère hors du mécanisme de défense primitif comme un mode primaire A une conscience alternative des différents côtés de son conflit interne, mais le refus (et le dédoublement) l'autorise à tolérer l'état de chose sans anxieté. Elle peut nier ceci pour le moment, nier cela à un autre moment etc. Elle n'a pas de CO-conscience du matériel contradictoire.

En tout cas, revenons à des manifestations plus normales du problème. S’il existe un fort mécanisme de défense primitif mis en place dans la psyché, il peut s'organiser autour d'un « centre de croyance » du cerveau, et le cœur de la croyance peut être « Je suis un vaurien, sans aide, mauvais » mais ceci doit être projeté sur des objets extérieurs (le cerveau défendant sa survie) qui mène la personne dans une condition habituelle d'expectative d'agression ou blessure de la part du monde extérieur.

Si une personne a de multiples programmes de soi-objet non-intégrés comme celui-là, chacun d'entre eux déterminant l'expérience subjective de la personne dans des myriades de situations, à tout moment donné, alors le monde interne de la personne est une série d'expériences discontinues et cette personne va avoir de grandes difficultés à s'engager dans des relations, un travail significatif, des buts, des valeurs, etc.

Finalement il y a une autre situation dans laquelle l'individu opère depuis un mécanisme de défense primitif : l'expérience d'engouement, d'attraction sexuelle puissante, de « coup de foudre », etc. dans laquelle l' « autre », peu importe les circonstances, est expérimenté comme « tout bien ».

Ce type de régression explique autrement pourquoi des individus matures sont capables de pensées et d'actions extrêmes et irrationnelles sous l'influence de pulsions et de mécanismes de défenses primitifs.

A présent il y a une autre chose intéressante à ce propos. Pavlov nota que lorsqu'une petite aire corticale dans le cerveau d'un chien atteignait un état d'inertie pathologique et d'excitation (comme cela se produit en état de stress maximal et d'arrêt temporaire), elle génèrait d'étranges mouvements stéréotypés comme se secouer ou des grattements répétés ou gratter quelque chose. Il conclut que si la condition cérébrale pouvait affecter le mouvement, il pouvait peut-être aussi affecter la pensée de façon stéréotypée et pourrait ainsi expliquer certaines obsessions dans le processus de pensée humain.

Pavlov apprit également que ces petites aires du cerveau étaient sujettes aux phases équivalente, paradoxale et ultra-paradoxale d'activité anormale dont il avait précédemment pensé qu'elles s'appliquaient uniquement aux grandes aires du cerveau. Pavlov pensa en fait que ce qui est appelé projection et introjection – quand une peur ou un désir persistant est projeté au-dehors ou en-dedans - est une manifestation physiologique d'une inhibition cérébrale localisée.

Pavlov trouva que certains chiens de tempérament stable étaient plus qu'à l'accoutumée enclins à développer ces « points pathologiques limités » dans le cortex quand, en état de stress, ils se trouvaient au point de rupture. De nouveaux schémas de comportement, tels que des grattements compulsifs et répétitifs ou une certaine forme d'amoindrissement physique, en seraient le résultat. Une fois acquis par un chien au comportement stable, les schémas de cette sorte étaient extrêmement difficiles à éradiquer. Cela peut être la manière dont réagit une personne plus stable à de tels stress : au lieu de se dédoubler psychiquement, elle développe à la place une sorte d'action physique externe qui relâche le stress.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, pas mal d'études furent effectuées sur les patients en état de choc, dans les hôpitaux d'Angleterre. Certains de ces patients avaient atteint cet état d'arrêt cérébral et cela se manifestait par des mouvements grossiers, non-coordonnés, néanmoins réguliers, saccadés et contorsionnés, qui étaient accompagnés d’une perte temporaire de la parole, ou un bégaiement ou une explosion verbale.

Les parallèles entre ces patients et les chiens de Pavlov assujettis au stress devraient être évidents.

C'est-à-dire que ces états mentaux anormaux peuvent réussir chez les êtres humains comme chez les chiens de Pavlov, par un « stéréotype dynamique » - un nouveau système fonctionnel dans le cerveau est formé qui requiert de moins en moins de travail par le système nerveux pour le maintenir tout comme apprendre à conduire requiert de moins en moins de concentration une fois qu'on a pratiqué un peu.

Le schéma répétitif de mouvements ou de pensées qui sont formés sous ces type de conditions stressantes (et chez certaines personnes, il existe des conditions extrêmement stressantes dans leur enfance) ne cèdent pas facilement au traitement.

Mais alors, dans ces cas, nous parlons seulement d'un petit échantillon statistique.

Néanmoins, les découvertes de Pavlov qu'une excitation concentrée et sévère sur une aire du cerveau d'un chien peut provoquer un profond réflexe d'inhibition sur d'autres aires du cerveau peut être une clef du problème des programmes, des tampons et de l'Esprit du Prédateur. Chez une personne normale, le temps et les autres expériences peuvent disperser la structure neurologique anormale dans une certaine mesure, mais chez certains individus génétiquement susceptibles, elle peut devenir une structure centrale.

Mais gardez à l'esprit que même si l’on a affaire à des programmes et qu’essentiellement on « déprogramme » le soi de ces types d'états anormaux, la sensibilité à ce qui a mené à la rupture nerveuse peut persister très longtemps à l'état latent. Les évènements vont rappeler le programme à la personne, et elle va devoir le combattre dans une certaine mesure maintes et maintes fois pendant une certaine période de temps avant qu'il ne disparaisse entièrement. (Et je n'ai aucune certitude que la disparition totale se produise jamais!)



--------------------------------------------------------------------------------

En tant que propriétaires et éditeurs de ces pages, nous souhaitons souligner que le matériel présenté ici est le fruit de notre recherche et de notre expérimentation en communication supraluminique. Nous nous demandons parfois si les Cassiopéens sont ce qu‘ils prétendent être, parce que nous ne tenons rien pour vérité indiscutable. Nous prenons tout “cum granulo salis”, même si nous considérons qu‘il y a de bonnes chances que ce soit la vérité. Nous analysons constamment ce matériel ainsi que beaucoup d'autres qui attirent notre attention, issus de divers domaines de la Science et du mysticisme. Honnêtement, nous ne savons pas ce qu’est la vérité, mais nous croyons qu'elle est « quelque part par là » et que nous pouvons sans doute en découvrir une partie. Oui, nous pouvons dire que nos vies ont été enrichies par ces contacts, mais certains éléments nous ont aussi rendus perplexes et nous ont désorientés, et ils restent encore à être clarifiés. Nous avons certes trouvé beaucoup de «confirmations» et de « corroborations » dans d'autres domaines, entre autres la Science et l'Histoire, mais il y a aussi de nombreux éléments qui, par nature, sont invérifiables. C'est pourquoi nous invitons le lecteur à partager notre recherche de la Vérité en lisant avec un esprit ouvert, mais sceptique.

Nous n’encourageons pas « l’adepte-isme », ni aucune « Vraie Croyance ». Nous encourageons la recherche de la Connaissance et de la Conscience dans tous les domaines qui en valent la peine, comme le meilleur moyen de discerner le mensonge de la vérité. Voici ce que nous pouvons dire au lecteur: nous travaillons très dur, plusieurs heures par jour, et nous le faisons depuis de nombreuses années, pour découvrir la raison de notre existence sur Terre. C‘est notre vocation, notre queste, notre mission. Nous recherchons constamment à valider et/ou à affiner ce que nous envisageons comme possible, probable, ou les deux. Nous faisons cela avec l‘espoir sincère que toute l‘humanité pourra en bénéficier, si ce n‘est maintenant, alors dans un de nos futurs probables.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4317
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?   Dim 16 Sep 2007, 21:49

Magnifique texte! Merci Ambre!


Juste un commentaire, par rapport à la fin:

"déprogrammer" (déconditionner) vraiment passe forcément par du travail émotionnel régressif, afin de vider la charge émotionnelle du "programme".

En effet, déprogrammer sans réintégrer l'émotion ne va rien régler de façon définitive. Mais si la charge émotionnelle est réintégrée, alors le programme est réellement désactivé.

Puisque donc la confusion due au "dédoublement" mental (refoulement) est, comme le dit l'article, une usurpation du centre émotionnel par l'intellect (confusion entre Raison et Emotion), il est nécessaire de travailler sur les deux tableaux pour régler le problème: il faut agir sur le programme (Raison) et sur la charge émotionnelle (Emotion) afin de permettre leur discrimination.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 56
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?   Lun 17 Sep 2007, 09:04

Merci à toi aussi Sphinx,
il y a quelques années je me suis beaucoup interressé à ce sujet pour essayer de comprendre la "souffrance de l Homme" et pourquoi certains ne voulaient ils,ne pouvaient ils pas en sortir de cette" criante douleur" ..
je vous partage un texte (qui à quelques années )qui provient du même site ,mais avant je fais deux citations :

Citation :
Quand on ne prend pas le temps et l'effort de vérifier les choses par nous-même, de rechercher, de comparer, de travailler en réseau pour obtenir un consensus, on a aban-donné notre pouvoir. On a échoué dans l'acte créatif qu'est l'apprentissage.

Citation :
Tout d’abord, quelques mots de Laura Knight-Jadczyk sur l’importance de la « croyance » :

« Aujourd’hui il m’est venu à l’esprit que le plus gros problème que la plupart d’entre nous avons (votre serviteur y compris) est de [ne pas parvenir à] CROIRE qu’il peut y avoir des êtres qui ressemblent à des humains, qui ne sont absolument pas des humains à l’intérieur ou sont des déviants par rapport aux humains normaux, ou ne peuvent être traités, ou quoi que ce soit d’autre.

Nous continuons à essayer ceci ou cela ou autre chose parce qu’au plus profond de notre cœur, nous ne VOULONS pas le croire. Nous ne voulons pas reconnaître que notre réalité est cruelle, que les êtres humains ne sont pas au sommet de la chaîne alimentaire, qu'il y a différentes sous-espèces d'êtres humains qui sont la proie d'autres sous-espèces.

Cela va beaucoup trop loin.

Et c’est parce qu’on nous a enseigné quelque chose d’entièrement différent depuis l’enfance, et donc nous ne POUVONS le croire.

Qu’y a-t-il de si important à le comprendre de cette manière ?

Ce que je remarque, c’est que beaucoup d’entre vous ne le « croient » toujours pas et que vous n’avez pas atteint ce point où vous n’avez plus rien à perdre à essayer une hypothèse différente hypothèse de la réalité. Vous continuez chaque jour à interagir à bas niveau avec des tous petits tyrans et vous ne croyez pas réellement qu’un assez grand nombre d’entre eux pourrait, peut-être, être des prédateurs inter-espèces… Tout ceci est théorique et intéressant et tout ça, mais pas vraiment réel. Cela ne fait pas partie de votre CROYANCE.

Et votre croyance à propos de la réalité, qui est modelée par les psychopathes cherchant à camoufler leur existence, la réalité et le contrôle, est encore un MENSONGE. Et tant que vous continuez à croire un mensonge, vous n’avez pas accès à la cascade des événements qui peuvent transpirer, si la « vérité » ligote vos récepteurs psychiques.

extrait de
Si le sociopathe habite à côté – montez à l’étage
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



LE PSYCHOPATHE
Le Masque de Santé Mentale
Traduction française: Henri R.



--------------------------------------------------------------------------------

La Quantum Future School est engagée à porter à votre attention toute information quelconque qui vous aidera à vivre une vie libre des manipulations tueuses d'âme des autres.

Nos Sincères Remerciements au Propriétaire du site web sur Psychopathic Personality Disorder (Désordre de la Personnalité Psychopathe) pour l'aimable permission de citer sa recherche en assemblant ce rapport. La plupart de ce matériel ici est le sien, et est, par conséquent, des premières étapes de recherche sur ce problème. Avant que nous ne commencions à investiguer, nous n'avions AUCUNE idée de l'amplitude du problème, et du nombre de victimes. Visitez son site, vérifiez ses liens pour soutenir des groupes et le Flying Free Webring. Pour une vision plus globale du problème, basée sur notre PROPRE recherche, lisez s'il vous plait notre nouvel article:

"Culture Officielle" en Amérique

Un Etat Naturel de Psychopathie?

Comme beaucoup d'entre vous cherchant à comprendre la psychopathie savent, le livre de Cleckley The Mask of Sanity (Le Masque de Santé Mentale), l'étude absolument essentielle du psychopathe qui n'est pas nécessairement du type criminel, n'est plus disponible. Nous l'avons scanné et notre équipe de chercheurs passèrent deux semaines à parcourir le texte soigneusement pour éliminer les erreurs de conversion du texte. Vous pouvez télécharger le livre entier GRATUITEMENT au format PDF à partir du lien à gauche, en haut. Lisez un Chapitre exemple du Mask of Sanity.

"Aimable", "Charmant", "Intelligent", "Actif", "Impressionnant", "Inspirant confiance", et "Un grand succès auprès des femmes": Ce sont les sortes de descriptions utilisées constamment par les célèbres études de cas de psychopathes. Ils sont aussi, bien sûr, "irresponsables", "auto-destructifs", et similaire. Ces descriptions éclairent les grandes frustrations et énigmes qui entourent l'étude de la psychopathie.

Les psychopathes semblent avoir en abondance les véritables qualités les plus désirées par les personnes normales. La confiance en soi tranquille du psychopathe semble presque comme un rêve impossible et est généralement ce que les gens "normaux" cherchent à acquérir quand ils participent à des cours d'assurance de soi. Dans beaucoup de cas, l'attirance magnétique du psychopathe pour les membres du sexe opposé semble presque surnaturelle.

L'hypothèse séminale de Cleckley au sujet du psychopathe est qu'il souffre en effet d'une réelle maladie mentale: un déficit affectif profond et incurable. S'il ressent réellement quelque chose, ce sont des émotions de la sorte la moins profonde. Il fait des choses bizarres et auto-destructrices parce que les conséquences qui rempliraient l'homme ordinaire de honte, de dégoût de soi, et d'embarras n'affecte simplement pas du tout le psychopathe. Ce qui serait un désastre pour les autres, n'est pour lui qu'un désagrément passager.

Cleckley nous donne aussi des raisons pour le point de vue que la psychopathie est tout à fait commune dans la communauté en général. Il a rassemblé quelques cas de psychopathes qui fonctionnent normalement dans la communauté comme hommes d'affaires, docteurs, et mêmes psychiatres.

Certains chercheurs voient la psychopathie criminelle comme un extrême d'une dimension (ou dimensions) d'une personnalité "normale". Ils caractérisent les psychopathes criminels comme des "psychopathes qui ont échoué". L'implication, évidemment, est que beaucoup de psychopathes peuvent exister dans la société qui se débrouillent mieux que ceux qui viennent à l'attention des systèmes judiciaires et de santé. Harrington va aussi loin que dire que le psychopathe est l'homme nouveau produit par les pressions évolutionnaires de la vie moderne. D'autres chercheurs critiquent ce point de vue, faisant remarquer les réelles incapacités dont souffre le psychopathe clinique.

L'étude des psychopathes "ambulatoires" – ce que nous appelons "Le Psychopathe de la Variété Jardin" – a, cependant, à peine commencé. On connaît très peu de choses sur la psychopathie sous-criminelle. Cependant, certaines chercheurs ont commencé à considérer sérieusement l'idée qu'il est important d'étudier la psychopathie, pas comme une catégorie clinique artificielle, mais comme une caractéristique de personnalité générale dans la communauté en général. En d'autres termes, la psychopathie est reconnue plus ou moins comme un "type d'humain différent".

Un aspect très intéressant du psychopathe est sa "vie cachée" qui est souvent pas trop bien cachée. Il semble que le psychopathe a un besoin régulier de prendre un "congé dans la vulgarité et la dégradation" de la même façon que les gens normaux prennent des congés dans un centre de vacances où ils jouissent d'alentours et de culture magnifiques. Pour obtenir une pleine sensation de cet étrange "besoin" du psychopathe – un besoin qui semble être la preuve que "agir humainement" est très stressant pour le psychopathe – lisez davantage de The Mask of Sanity, chapitres 25 et 26. Lisez aussi les spéculations de Cleckley sur ce qui était "réellement anormal" avec ces personnes. Il est très près de suggérer qu'ils sont humains à tous égards – mais qu'il leur manque une âme.

Le manque de qualité d'âme les fait de très efficaces "machines". Ils peuvent être brillants, écrire des ouvrages savants, imiter les paroles de l'émotion, mais avec le temps, il devient clair que leurs mots ne collent pas avec leur actes. Ils sont le type de personne qui peut déclarer qu'ils sont dévastés par la douleur et qui ensuite participent à une réception pour "oublier". Le problème est qu'en réalité ils oublient VRAIMENT.

Etant des machines très efficaces, comme un ordinateur, ils sont capables d'exécuter des routines très complexes conçues pour obtenir des autres un soutien pour ce qu'ils veulent. De cette manière, beaucoup de psychopathes sont capables d'atteindre de très hautes positions dans la vie. C'est seulement avec le temps que leurs associés prennent conscience du fait que leur ascension de l'échelle du succès est fondée sur le viol des droits des autres.

"Même quand ils sont indifférents aux droits de leurs associés, ils sont souvent capables d'inspirer des sentiments d'espoir et de confiance."

Le psychopathe ne reconnaît aucune faille dans sa psyché, pas besoin de changer.


Dernière édition par le Lun 17 Sep 2007, 09:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 56
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?   Lun 17 Sep 2007, 09:05

De nos jours, il y a une véritable explosion de rapports de nos lecteurs sur leurs expériences avec des individus qu'ils ont rencontrés dans les domaines de "recherche alternative", aussi bien que dans les interactions générales de leurs vies. Ce qui est si choquant est le nombre de tels individus qui doit exister, basé sur ces rapports. Ce n'est pas simplement un événement occasionnel, ça semble être presque une pandémie!

Notre équipe et notre e-groupe de recherche ont été engagés pendant quelque temps dans la recherche et l'analyse de ces interactions et les caractéristiques et la dynamique et les personnalités. Notre recherche nous a menés à les identifier avec ce qui est connu en langage psychologique comme "Psychopathes".

Ils peuvent être aussi Narcissiques car le Narcissisme semble être simplement une "facette" du psychopathe. Vous pourriez dire que le Narcissique est un "psychopathe de la variété jardin" qui, à cause de sa programmation sociale", a moins de probabilité de se trouver en conflit avec la loi. De cette manière, ils sont des "machines de survie" très efficaces, vivant leur vie en causant un dommage immense à leur famille, à leurs amis et associés d'affaires.

C'est seulement quand une personne regarde longtemps et soigneusement le psychopathe complet – une sorte de Narcissique exagéré – qu'elle est capable de voir la caricature des qualités qui rend plus facile pour elle d'identifier le psychopathe de la "variété jardin" – le Narcissique.

Notre monde semble avoir été envahi par des individus dont l'approche de la vie et de l'amour est si drastiquement différente de ce qui a été la norme établie pendant très longtemps que nous sommes mal préparés à traiter avec leurs tactiques de ce qui peut être appelé le "mensonge plausible".

Nous pouvons même voir que cette philosophie du "mensonge plausible" a rattrapé les domaines légaux et administratifs de notre monde, les déviant vers des machines dans lesquelles les êtres humains avec de réelles émotions sont détruits. Le film récent "Matrix", toucha une corde profonde dans la société parce qu'il donnait en exemple ce piège mécanistique dans lequel tant de personnes trouvent leur vie empêtrée, et duquel elles sont incapables de s'en sortir parce qu'elles croient que quiconque autour d'elles qui "semble humain" est, en fait, juste comme elles – émotionnellement, spirituellement, et autrement.

Prenez, par exemple, l'"argument légal". L'argument légal semble être au fondement de notre société. Cela se résume à guère plus que l'art de l'escroc: celui qui est le plus malin sur l'utilisation de la structure pour convaincre un groupe de gens de quelque chose, et celui qui est cru.

Parce que ce système d' "argument légal" a été lentement installé comme partie de notre culture, quand il envahit nos vies personnelles, nous ne le reconnaissons normalement pas immédiatement. Les êtres humains ont été habitués à supposer que les autres êtres humains – à tout le moins – essaient de "faire bien", "être bien", justes et honnêtes.

Et donc, très souvent, nous ne prenons pas le temps de faire une investigation en profondeur dans le but de déterminer si une personne qui est entrée dans notre vie est, en fait, une "bonne personne". Et quand un conflit s'ensuit, nous tombons automatiquement dans l'hypothèse culturelle que dans tout conflit, un côté est partiellement juste dans un sens, et l'autre est partiellement juste dans l'autre sens, et que nous pouvons former nos opinions sur le côté qui est le plus juste ou le plus mauvais.

A cause de notre exposition aux normes de "l'argument légal", quand une dispute se produit, nous pensons automatiquement que la vérité se trouvera quelque part entre les deux extrêmes.

Dans ce cas, j'aimerais appliquer une petite logique mathématique au problème de l'argument légal. Supposons que dans une dispute, un côté est innocent, honnête, et dit la vérité. Il est évident que mentir ne fait pas de bien à une personne innocente; quel mensonge peut-il dire? S'il est innocent, le seul mensonge qu'il peut dire est de confesser faussement "Je l'ai fait".

Mais mentir n'est que bon pour le menteur. Il peut déclarer que "Je ne l'ai pas fait", et accuse un autre de l'avoir fait, tandis que la personne innocente qu'il a accusée dit: "Je ne l'ai pas fait"; et qu'elle dit réellement la vérité.

La vérité – quand elle est déformée par de bons menteurs, peut toujours faire qu'une personne innocente apparaisse mauvaise – spécialement si la personne innocente est honnête et admet ses erreurs.

La supposition de base que la vérité se trouve entre le témoignage des deux côtés déplace toujours l'avantage du côté menteur et l'éloigne du côté disant la vérité.

Dans la plupart des circonstances, ce décalage avec le fait que la vérité va être déformée d'une manière telle à porter le détriment sur la personne innocente, résulte dans l'avantage reposant toujours dans les mains des menteurs – les psychopathes. Même le simple acte de témoigner sous serment est inutile. Si quelqu'un est un menteur, jurer sous serment ne signifie rien à cette personne. Cependant, jurer sous serment agit fortement sur un témoin sérieux, vrai. A nouveau, l'avantage est placé du côté du menteur.

Cela met en lumière une des choses uniques sur le psychopathe – leur incapacité a concevoir de l'idée abstraite du "futur". On a souvent noté que les psychopathes ont un avantage distinct sur les êtres humains avec conscience et sentiments parce que le psychopathe n'a pas de conscience et de sentiments. Ce qui semble être ainsi est que la conscience et les sentiments sont reliés aux concepts abstraits du "futur" et des "autres". C'est "spatio-temporel".

Nous pouvons ressentir la peur, la sympathie, l'empathie, la tristesse, etc.. parce que nous pouvons IMAGINER d'une manière abstraite, l'avenir basé sur nos propres expériences dans le passé, ou même juste des "concepts d'expérience" dans des variations innombrables. Nous pouvons "prédire" comment les autres réagiront parce que nous sommes capables de "voir nous-mêmes" en eux quand bien même ils soient "là-dehors" et la situation est quelque peu différente extérieurement, quoique similaire en dynamique. Autrement dit, nous pouvons non seulement nous identifier aux autres spatialement – pour ainsi dire – mais aussi temporellement – dans le temps. Le psychopathe ne semble pas avoir cette capacité. Ils sont incapables d'"imaginer" dans le sens d'être capable de relier réellement à des images d'une sorte de manière "se connectant directement à un autre moi".

Oh, en effet, ils peuvent imiter les sentiments, mais les seuls sentiments réels qu'ils semblent avoir – la chose qui les dirige et les pousse à jouer différents drames pour les résultats – sont une sorte de "peur", basée sur l'adrénaline, de perdre ce qu'ils veulent. C'est-à-dire qu'ils ressentent le besoin/désir comme de l'amour, et n'ayant pas leurs besoins/désirs satisfaits est décrit par eux comme "n'étant pas aimé".

En outre, cette perspective "besoin/désir" pose en principe que seule la "faim" du psychopathe, et tout ce qu'il y a dehors, en dehors du psychopathe, n'est pas réel, excepté tant qu'elle a la capacité d'être assimilée au psychopathe comme une sorte de "nourriture". Pouvoir être utilisé ou pouvoir fournir quelque chose est la seule question sur laquelle le psychopathe semble être concerné. Tout autre chose – toute activité – est englobée dans ce mouvement.

En bref, le psychopathe – et le narcissique – est un prédateur. Et si nous réfléchissons aux interactions des prédateurs avec leurs proies dans le royaume animal, nous pouvons aboutir à quelque idée du "masque de santé mentale" du psychopathe. Juste comme un animal prédateur adoptera toutes sortes de fonctions furtives dans le but de traquer sa proie, la séparer du troupeau, s'en approcher et réduire sa résistance, le psychopathe construit ainsi toutes sortes de camouflage élaboré de paroles et d'apparences – mensonges et manipulations – dans le but d'"assimiler" sa proie.

Cela nous mène à une question importante: qu'obtient RELLEMENT le psychopathe de ses victimes?
Il est facile de voir ce qu'ils cherchent quand ils mentent et manipulent pour de l'argent ou des biens matériels ou du pouvoir. Mais dans beaucoup de cas, tels que les relations amoureuses ou les amitiés fausses, il n'est pas si facile de voir ce que le psychopathe cherche. Sans vagabonder trop loin dans les spéculations spirituelles – un problème auquel Cleckley a été confronté – nous pouvons seulement dire qu'il semble être que le psychopathe PREND PLAISIR à faire souffrir les autres.

Quiconque a jamais observé un chat jouer avec une souris avant de la tuer et de la manger se sont probablement expliqués à eux-mêmes que le chat est simplement "diverti" par les cabrioles de la souris et est incapable de concevoir la terreur et la douleur éprouvées par la souris, et le chat, par conséquent, est innocent de toute intention mauvaise. La souris meurt, le chat est nourri, et c'est la nature.
Les psychopathes ne mangent généralement pas leurs victimes.

Oui, dans des cas extrêmes, toute la dynamique du chat et de la souris est exécutée et le cannibalisme a une longue histoire où l'on a supposé que certains pouvoirs de la victime pouvaient être assimilés en mangeant certaines parties d'elle. Mais dans la vie ordinaire, les psychopathes et les narcissiques ne vont pas jusqu'au bout, pour ainsi dire. Cela nous pousse à revisiter les scénarios du chat et de la souris avec des yeux différents.

Maintenant nous demandons: est-ce trop simpliste de penser que le chat innocent est simplement amusé par la souris qui court et essaie follement de s'échapper?

Y a-t-il quelque chose de plus à cette dynamique qui est visible? Y a-t-il quelque chose de plus que d'"être amusé" par les cabrioles de la souris essayant de fuir?

Après tout, en termes d'évolution, pourquoi un tel comportement serait câblé dans le chat? Est-ce que la souris est plus savoureuse à cause des produits chimiques de peur qui coulent dans son petit corps? Est-ce que la souris terrorisée est plus un mets de gourmet? Cela, évidemment, suggère que nous devons revisiter nos idées sur les psychopathes avec une perspective légèrement différente.

Une chose que nous connaissons est ceci: beaucoup de gens qui expérimentent des interactions avec des psychopathes et des narcissiques rapportent se sentant "vidés" et embrouillés et souvent éprouvent par la suite une santé qui se détériore. Cela signifie t-il qu'une partie de la dynamique, une partie de l'explication de la raison pour laquelle les psychopathes continueront des "relations amoureuses" et des "amitiés" qui peuvent résulter ostensiblement en aucun gain matériel observable, est parce qu'il y a une consommation d'énergie réelle?

Nous ne connaissons pas la réponse à cette question. Nous observons, nous théorisons, nous spéculons et émettons des hypothèses. Mais à la fin, seule la victime individuelle peut déterminer ce qu'elle a perdu dans la dynamique – et c'est souvent bien plus que des biens matériels. Dans un certain sens, il semble que les psychopathes sont des "voleurs d'âme".

La suite est une discussion, une check-list, et un "guide de survie" pour traiter avec le psychopathe dans tous leurs nombreux déguisements. Nous espérons que cela aide le lecteur à éviter des interactions dommageables, et que vous puissiez apprendre de nos erreurs et des erreurs des autres qui ont partagé leurs histoires avec nous.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 56
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?   Lun 17 Sep 2007, 09:12

Le terme sociopathe ou psychopathe apporte souvent à l'esprit des images d'individus sadiquement violents comme Ted Bundy ou le personnage de fiction du Dr. Hannibal "Cannibale" Lecter dans le livre et le film Le Silence des Agneaux. Mais je crois que les qualités caractéristiques des sociopathes couvrent en réalité un spectre bien plus large d'individus que la plupart d'entre nous n'imagineraient jamais. Le sociopathe est cet individu auto-absorbé sans conscience ou sentiment pour les autres et pour qui les règles sociales n'ont pas de signification. Je crois que la plupart d'entre nous sait ou est venu en contact avec des individus sociopathes sans même le savoir. [Wendy Koenigsmann]

Qu'est-ce qu'un Psychopathe?
Les psychopathes ne peuvent être compris en termes d'éducation ou développement antisocial. Ils sont simplement des individus moralement dépravés qui représentent les "monstres" dans notre société. Ils sont des prédateurs imparables et intraitables dont la violence est planifiée, intentionnelle et sans émotion. La violence continue jusqu'à ce qu'elle atteigne un plateau à l'âge de 50 ans environ, puis décline. Leur absence d'émotion reflète un état détaché, sans peur, et possiblement dissocié, révélant un système nerveux autonome de bas-niveau et une absence d'anxiété. Il est difficile de dire ce qui les motive – contrôle et domination possiblement – puisque leur histoirique de vie ne montrera habituellement pas de liens à long-terme avec les autres, ni beaucoup de rime à leur raison (autre que la planification de la violence). Ils tendent à opérer avec un comportement grandiose, une attitude de droit, un appétit insatiable, et une tendance vers le sadisme. La hardiesse est probablement la caractéristique (l'hypothèse faible peur) prototypique (noyau). Il est utile de penser à eux comme des véhicules à grande vitesse avec des freins inefficaces. Certains désordres organiques (cerveau) et des déséquilibres hormonaux miment l'état d'esprit d'un psychopathe.

Il y a quatre (4) différents sous-types de psychopathes. La distinction la plus vieille fut faite par Cleckley en 1941 entre primaire et secondaire.

LES PSYCHOPATHES PRIMAIRES ne réagissent pas à la punition, l'appréhension, le stress, ou la désapprobation. Ils semblent être capables d'inhiber leurs pulsions antisociales la plupart du temps, pas à cause de la conscience, mais parce que cela convient à leur but au moment. Les mots ne semblent pas avoir la même signification pour eux que pour nous. En fait, il n'est pas clair qu'ils saisissent même la signification de leur propres mots, une condition que Cleckley appelait "aphasie sémantique". Ils ne suivent aucun plan de vie, et il semble qu'ils soient incapables d'éprouver toute émotion authentique.

LES PSYCHOPATHES SECONDAIRES sont des risque-tout, mais sont aussi plus probablement réactifs au stress, inquiets, et enclins à la culpabilité. Ils s'exposent à plus de stress que la personne moyenne, mais ils sont aussi vulnérables au stress que la personne moyenne. Ils sont des personnes audacieuses, aventureuses, non conventionnelles qui commencent à jouer selon leurs propres règles tôt dans la vie. Ils sont fortement dirigés par un désir d'échapper ou d'éviter la douleur, mais sont incapables de résister à la tentation. Comme leur anxiété augmente envers un objet interdit, de même fait leur attraction envers lui. Ils vivent leur vie par la séduction de la tentation.

LES PSYCHOPATHES DERANGES sont le genre qui semble se mettre en rage ou en frénésie plus facilement et plus souvent que les autres sous-types. Leur frénésie ressemblera à une attaque d'épilepsie. Ils sont aussi habituellement des hommes avec des énergies sexuelles incroyablement fortes, capables de faits d'énergie sexuelle étonnants, et apparemment obsédés par des pulsions sexuelles durant une grande partie de leur vie éveillée. Des désirs ardents puissants semblent aussi les caractériser, comme dans une accoutumance à la drogue, kleptomanie, pédophilie, toute indulgence illicite ou illégale. Ils aiment l'endorphine "haute" ou "de panique" venant de l'excitation et de la prise de risque. Le meurtrier-violeur-en-série connu comme l'Etrangleur de Boston était un tel psychopathe.

LES PSYCHOPATHES CHARISMATIQUES sont des menteurs charmants, attirants. Ils sont habituellement dotés d'un certain talent ou d'un autre, et ils l'utilisent à leur avantage en manipulant les autres. Ils sont habituellement des parleurs rapides, et possèdent une capacité presque démoniaque à prendre aux autres par la persuasion toute chose qu'ils possèdent, même leur vie. Des leaders de sectes ou cultes religieux, par exemple, peuvent être des psychopathes s'ils mènent leurs disciples à la mort. Ce sous-type en vient souvent à croire à ses propres fictions. Ils sont irrésistibles.

Les sociopathes ont toujours existé en diverses formes et à des degrés divers. Ils ont été connus sous divers titres. Ils ont été étudiés en utilisant diverses techniques, et au fil des années leur maladie a été blâmée sur diverses causes. Mais une chose ne varie jamais: tous les sociopathes partagent trois caractéristiques communes. Ils sont tous des individus très égocentriques, sans empathie pour les autres, et ils sont incapables de ressentir du remords ou de la culpabilité. [The Sociopath Rebecca Horton (Avril 1999)]

Tandis que le psychopathe a des préférences et des aversions pour les plaisirs que la compagnie humaine peut apporter, l'analyse montre qu'il est complètement égocentrique, estimant les autres uniquement pour leur amélioration de son propre plaisir ou condition.

Tandis qu'il ne donne pas un réel amour, il est tout à fait capable d'inspirer l'amour d'un degré quelquefois fanatique à d'autres.

Il est généralement charmant superficiellement et souvent fait une impression frappante comme possédé des plus nobles des qualités humaines.

Il se fait facilement des amis, et est très manipulateur, utilisant sa capacité avec des mots pour se sortir d'ennuis par les mots. Avec l'absence d'amour, il y a aussi un manque d'empathie. Le psychopathe est incapable de se sentir désolé pour les autres dans des situations malheureuses ou se met à un autre endroit, qu'ils aient été blessés par lui ou non. [Gordon Banks]

Comment les Psychopathes voient le Monde
Non seulement ils convoitent les possessions et le pouvoir, mais ils gagnent un plaisir spécial en usurpant et en prenant aux autres (un frère symbolique par exemple); ce qu'ils peuvent plagier, escroquer, et extorquer sont des fruits bien plus doux que ceux qu'ils peuvent gagner par un travail honnête. Et après avoir vidé ce qu'ils peuvent d'une source, ils se tournent vers un autre pour exploiter, saigner, et puis laisser de côté; leur plaisir dans le malheur des autres est insatiable.

Les gens sont utilisés comme un moyen pour une fin; ils doivent être subordonnés et humiliés pour que l'antisocial puisse les revendiquer…

Les causes de ce désordre sociopathe ont été rétrécies à plusieurs facteurs par la recherche.

On croit qu'une des causes principales du comportement sociopathe sont des anormalités neurologiques, principalement dans le lobe frontal du cerveau. Cette zone est aussi reliée au conditionnement par la peur. L'anatomie anormale ou l'activité chimique dans cette zone du cerveau peut être causée par une croissance anormale (peut-être génétique), maladie du cerveau, ou blessure. Cette théorie a été soutenue par beaucoup de recherche en utilisant la tomographie par émission de positrons (PET) qui montre visuellement l'activité métabolique des neurones dans le cerveau (Sabbatini, 1998).

Les amygdales, deux petites régions enfouies près de la base du cerveau, ont longtemps été connues pour affecter l'agression, la sexualité et la témérité. Récemment, elles ont été montrées affecter la manière dont les gens interprètent les émotions des autres. Un dommage subtil aux amygdales peut expliquer beaucoup des caractéristiques des psychopathes – y compris la difficulté de les toucher émotionnellement. Il se peut qu'ils ne peuvent tout simplement pas "voir" les émotions chez les autres. [Are You Married to a Psychopath?] (Etes-vous marié à un psychopathe?)

Le psychopathe est un manipulateur, qui sait exactement ce qui nous fait tiquer et sait comment manipuler et influencer nos sentiments. Ils ont le talent pour détecter les femmes "gentilles, aimantes".

Le mimétisme est souvent utilisé pour convaincre les autres que le psychopathe est un être humain normal. Il fait cela pour créer une fausse empathie avec sa victime. Le psychopathe essaiera de vous faire croire qu'il a des émotions normales en tissant quelque histoire triste ou en professant des expériences profondes, touchantes; la vérité est que la plupart des psychopathes traversent la vie comme dans un incubateur, touchés par peu et ayant pas de réelle compassion pour les autres; mais ils mentiront pour vous convaincre qu'ils ont des émotions normales. Le facteur de pitié est une raison pour laquelle les victimes tombent souvent pour ces "pauvres" personnes.

Mentir est comme respirer pour le psychopathe. De ma propre expérience avec les psychopathes, je peux relater ceci.

Quand ils sont attrapés dans un mensonge et défiés, ils fabriquent de nouveaux mensonges, et ne se soucient pas s'ils sont découverts.

suite
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 56
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Dear Mr President   Lun 11 Fév 2008, 16:51

Pink - Dear Mr President
lundi 11 février 2008 : Travail planétaire

Une vidéo de Pink chantant "Dear Mr President" en live, avec une traduction. J'espère que cette chanson vous marquera comme elle m'a marquée.
Chanson engagée, Chanson à se souvenir...
Cadeau de Michel
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

que j Ambrasse bien fort!
:444:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 56
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?   Ven 14 Mar 2008, 08:53

Citation :


Un micro trottoir hallucinant !
vendredi 14 mars 2008 par Jurian Sterk

Je regarde souvent l’excellente émission de Canal + "l’effet papillon", une émission présentée par Victor Robert qui est diffusée tout les dimanche en clair aux alentours de midi. Cette émission propose des reportages peu communs sur l’actualité internationale et l’émission de dimanche dernier n’a pas échappé à la règle... Ainsi nous avons pu voir un micro-trottoir fait aux états-unis pour le moins hallucinant : le journaliste demande à des passants quels signes distinctifs seraient les mieux adaptés pour que l’on reconnaisse les musulmans dans la rue ou ailleurs !
Et là, tout y passe : les sondés approuvent la carte d’identité spéciale musulmans, une couleur spéciale sur les vêtements, un badge ou encore un numéro de sécurité tatoué sur le bras !. Mais gardons nous bien de toute chasse aux sorcières. Evidement, la majorité des américains ne pensent pas comme ça. Ce qui est intéressant, c’est quand même de constater à quel point Bush et ses acolytes ont pu créer un amalgame entre musulmans et terroristes dans l’esprit d’une partie de la population depuis le 11 Septembre. Vivement le 4 Novembre 2008....Jurian Sterk

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 56
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?   Mer 20 Aoû 2008, 10:30

" Manger sainement coûte de plus en plus cher ".

Selon une étude de la fédération Familles Rurales, publiée mardi 19 août dans le quotidien La Croix( [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ), suivre les recommandations du gouvernement et manger « 5 fruits et légumes par jour » est devenu hors de prix.

Pour calculer le budget familial, Familles Rurales a suivi les préconisations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), soit une consommation de 400 grammes de fruits ou de légumes au quotidien. A raison de 1,17 euro par jour et par personne, le budget d’un couple avec deux enfants de plus de 10 ans s’élève à 131,04 euros, soit 12,6 % du smic, un chiffre qui a augmenté de près de 14 % par rapport à l’été dernier.

Pour un couple avec deux enfants de moins de 10 ans, le budget atteint 98,28 euros. Et cette étude, menée à travers une vingtaine de départements où les quelque 180 000 familles de la fédération sont présentes, ne recense ni l’île-de-France, ni les principales villes françaises.

Familles Rurales, qui a installé depuis l’été 2007 un observatoire sur les produits frais, a également établi une comparaison sur les prix avec l’année dernière. Entre 2007 et 2008, les légumes ont connu une hausse de 10,5 % au kilo, avec un prix moyen de 2,21 euros contre 2 euros l’an dernier. Pour les fruits, l’augmentation est supérieure puisqu’elle atteint 15,14 % avec un prix moyen de 3,65 euros contre 3,17 euros en 2007.

Une augmentation que Familles Rurales ne parvient pas à expliquer : « Certes, il y a la flambée du pétrole et les aléas climatiques », relève Thierry Damien, le président de la fédération, mais, selon l’organisation, ces critères ne peuvent expliquer qu’une hausse de 5 %. « Il reste 10 % d’augmentation inexplicable et il devient urgent de s’interroger sur l’opacité des réseaux de distribution », fait valoir M. Damien.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cette dernière phrase est très importante : « Il reste 10 % d’augmentation inexplicable et il devient urgent de s’interroger sur l’opacité des réseaux de distribution ».

Je rappelle que la famille Leclerc (hypermarchés Leclerc), la famille Mulliez (hypermarchés Auchan), la famille Halley (hypermarchés Carrefour), etc. sont aujourd’hui milliardaires. Elles ont leurs amis au sein même du pouvoir. Elles ont leurs amis à l’Elysée, au gouvernement et au Parlement.

Elles ne vont pas détruire l’opacité des réseaux de distribution. C’est justement cette opacité qui les a rendues milliardaires.


De : Michel-Edouaaaaard
mardi 19 août 2008
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 56
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?   Jeu 21 Aoû 2008, 20:15

Discernement oblige!


Citation :
Plus récemment, et en collaboration avec son épouse, la psychiatre Rima Laibow, M. Stubblebine est membre du conseil de la Canadian Submarine Technologies Inc, et affirme être le concepteur d’AEGIS, «une initiative privée ayant une valeur stratégique pour la sécurité nationale».

Devant un tel historique professionnel et ses relations étroites avec l’administration nationale américaine, la stupéfaction a été complète dans la communauté de la liberté thérapeutique lorsque, au début de l’année 2005 M. Stubblebine et Rima Laibow ont créé le site internet de la Natural Solutions Foundation sur lequel il se présente comme un expert en Codex Alimentarius.
On aurait pu donc penser qu’un homme qui a tenu des responsabilités de haut niveau dans l’armée américaine et ses services de renseignement devrait savoir à quel point la précision des informations est une nécessité. Mais les observateurs expérimentés de la liberté thérapeutique ont pu se rendre compte que M. Stubblebine ne s’est pas donné la peine de se former correctement à son nouveau domaine d’activité ou qu’avec l’aide de Mme Laibow, il a décidé de propager intentionnellement des documents inexacts, voire de désinformation sur le Codex et autres questions d’alimentation complémentaire par l’intermédiaire de ce site internet et de communiqués de presse. En outre, en dépit des rappels exprimés par les observateurs les plus expérimentés de la liberté thérapeutique, M. Stubblebine et Mme Laibow ont continué de diffuser leurs informations erronées, ignorant sciemment toutes les demandes formelles de les retirer de leur site internet.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Karen

avatar

Féminin
Bélier Buffle
Nombre de messages : 284
Date de naissance : 22/03/1949
Age : 69
Localisation : Isère France
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: LHC :Le Graal à portée de machine...   Mar 09 Sep 2008, 16:06

On sent comme de l’agitation dans l’air. Ce n’est encore qu’un léger frémissement d’excitation, mais qui va aller s’amplifiant durant les prochaines semaines. Cela fait une vingtaine d’années que la communauté mondiale des physiciens des particules attend ce grand moment. Cette fois, après quelque retard sur le calendrier initialement prévu, elle touche au but. Cet été, sans doute en juillet, le bal des protons devrait pouvoir commencer avec la mise en marche du nouvel accélérateur du CERN, près de Genève, le LHC.
Une ultime fois, lors d’une journée portes ouvertes organisée le 6 avril, le public a pu pénétrer dans le tunnel et visiter les cavernes d’expérimentation, dont la fermeture va commencer à la fin du mois. Très bientôt, seules les particules auront droit de cité dans le gigantesque anneau.



LHC. Aux yeux des scientifiques, ces trois lettres résonnent comme une formidable promesse. Elles désignent le Large Hadron Collider, ou grand collisionneur de hadrons. L’accélérateur le plus puissant et le plus complexe jamais construit, qui vise, rien de moins, à plonger dans l’intimité de la matière pour mieux comprendre les forces qui gouvernent l’Univers. Il s’agit ici de tenter de savoir d’où notre monde provient et de quoi il est fait. Pour se lancer dans cette quête existentielle, il fallait une machine exceptionnelle. Le LHC est l’instrument de tous les superlatifs.

L’accélérateur se présente comme un gros tube. En son sein, deux faisceaux de protons (des noyaux d’hydrogène) vont circuler dans des sens opposés à des vitesses proches de celle de la lumière et entrer en collision en quatre points de l’anneau. C’est là, dans des cavernes souterraines, que sont placés quatre énormes détecteurs – ATLAS, CMS, ALICE et LHCb –chargés de recueillir et d’analyser les gerbes de particules nées des chocs frontaux de ces missiles infiniment petits.

Les heurts seront d’une violence inouïe, puisque ces grappes de protons vont être lancées avec une énergie inégalée : 7 000 milliards d’électrons-volts. Une valeur qui pourrait paraître dérisoire, puisqu’elle représente à peu près ce que déploie un moustique en vol, mais qui devient colossale si l’on tient compte du fait qu’elle est concentrée dans une particule de taille infinitésimale. “Cela représente un grand pas”, souligne Peter Jenni, le chef de l’expérience ATLAS. “Cette énergie est sept fois supérieure à celle produite dans le Tevatron”, l’accélérateur américain installé près de Chicago, qui était jusqu’ici le plus puissant du monde. Le centre de gravité de la physique des particules mondiale est désormais situé sur le campus de Meyrin, et le Tevatron est en passe d’être détrôné par le LHC, qui peut figurer dans le Guinness Book à plus d’un titre. Ses détecteurs détiennent des records de gigantisme. ATLAS est le plus grand instrument scientifique jamais construit pour la physique des hautes énergies – il est haut comme un immeuble de sept étages –, alors que CMS est le plus lourd – avec ses 12 500 tonnes, il pèse l’équivalent de quarante-cinq Airbus A 380. Quant à l’accélérateur, il détient aussi la palme du froid. Tout au long de l’anneau, les faisceaux de particules sont en effet guidés et courbés par des aimants supraconducteurs qui laissent passer le courant électrique sans résistance à condition d’être portés à très faible température. Les gros tubes magnétiques sont donc placés dans des sortes de “Thermos”, comme le dit l’ingénieur Pierre Strubin, qui les refroidissent à des températures de – 271,3 °C, plus froides que celles qui règnent dans l’espace intersidéral !

Dans ces conditions, nul ne s’étonnera que le LHC soit aussi l’instrument de physique le plus cher jamais construit. L’accélérateur lui-même a coûté environ 6 milliards de francs suisses [3,8 milliards d’euros] ; il faut encore y ajouter 4 milliards [2,5 milliards d’euros] pour les détecteurs (en partie financés par les institutions des 60 pays qui utiliseront les expériences) et pour l’informatique associée. Tant d’argent et de technologies de pointe, mais à quelle fin ? Quelle sorte de Graal poursuivent donc les 9 000 chercheurs du monde entier qui vont travailler autour du LHC ? Leur premier objectif est la traque du boson de Higgs, la “particule de Dieu”, comme le Prix Nobel Leon Lederman n’a pas hésité à le nommer.
Pour être importante, la quête du boson de Higgs n’est pas la seule à mobiliser les futurs utilisateurs du LHC. Ceux-ci espèrent notamment trouver d’autres particules. Par exemple les neutralinos, que Francesca Nessi-Tedaldi trouve “encore plus intrigants que les Higgs”, et qui permettraient de tester l’une des récentes théories concoctées par les chercheurs. Le modèle standard a l’avantage d’expliquer de nombreux phénomènes observés dans la nature. Toutefois, “il n’est pas très élégant : il inclut de nombreux paramètres, dont certains sont arbitraires”, constate Peter Jenni.


Poursuivant dans la voie de la simplification, les scientifiques ont donc écrit un autre scénario. Ils ont imaginé un monde miroir dans lequel chaque particule connue serait associée à une autre, une sorte de superpartenaire dit “supersymétrique”. Dans les premiers instants de sa création, une infime fraction de seconde après le big bang, l’Univers devait contenir de très nombreuses superparticules. Mais elles étaient si instables qu’elles ont très vite disparu. Seul le neutralino aurait perduré, et sa présence pourrait expliquer de quoi est faite la fameuse “matière noire” – la masse manquante, comme l’appellent aussi certains astrophysiciens. Elle occupe la majeure partie de l’Univers et demeure pourtant invisible aux lentilles des télescopes car elle n’émet ni n’absorbe aucun rayonnement. En recréant les densités d’énergie qui régnaient peu après le big bang, le LHC devrait donc jeter de nouveaux ponts entre la physique des particules et la cosmologie.

Mais, au-delà de ces attentes, “on se prépare à des surprises”, souligne Francesca Nessi-Tedaldi, qui n’exclut pas la découverte de particules que les théoriciens n’ont pas encore imaginées, et qui pourraient les conduire à revoir leur copie. “Nous nous lançons dans un voyage dans l’inconnu”, reprend en écho Peter Jenni, qui n’hésite pas à comparer les utilisateurs de l’accélérateur à Christophe Colomb. Que se passerait-il si les aventuriers du XXIe siècle ne découvraient ni les Indes ni l’Amérique, mais échouaient sur des terres déjà explorées ? Si, après toutes ces débauches d’argent, d’énergie, de temps et de matière grise, le LHC ne trouvait rien de nouveau ? Cette hypothèse, Lyn Evans, responsable de la construction de l’accélérateur, l’accueille dans un éclat de rire. “Franchement, je ne peux pas l’imaginer”, lâche-t-il.
Le cauchemar des physiciens : le Higgs et rien d’autre

La physique avance à un rythme qui lui est propre, explique le physicien gallois. Des expériences conduisent à des découvertes que les théoriciens tentent d’expliquer, ce qui les conduit à postuler de nouvelles découvertes à venir. “Actuellement, nous sommes dans une période assez stérile, car cela fait longtemps que la théorie a fait des prédictions, mais on ne disposait pas de l’outil nécessaire pour les tester.” Le nouvel accélérateur répond à ce besoin. Malgré tout, il reste envisageable que les bosons de Higgs refusent de se laisser piéger dans les détecteurs.


Mais il existe un autre scénario possible, que certains théoriciens craignent au point de l’avoir baptisé le “cauchemar des physiciens” et qu’ils résument ainsi : “Le Higgs et rien d’autre.” On trouverait le chaînon manquant et le modèle standard serait bouclé. Mais, du coup, les physiciens se trouveraient dans une impasse puisqu’ils n’auraient plus rien à découvrir. Pour ces Cassandre, si le LHC ne détectait pas, en bonus, une pléthore de nouvelles particules, il vaudrait mieux qu’il ne trouvât rien. Cette hypothèse laisse Peter Jenni assez sceptique. “On s’est engagés à chercher le boson de Higgs et, s’il existe, à le trouver. Si l’on y parvient, ce ne sera pas rien.” Bien sûr, ajoute-t-il, “nous préférerions trouver des choses nouvelles”, même si, dans ce domaine, “on ne peut rien garantir”.
Malgré tout, Francesca Nessi-Tedaldi n’exclut pas un synopsis “plus monotone”. Le LHC pourrait par exemple ne produire “que” des bosons W’ et Z’ , c’est-à-dire de simples cousins des particules W et Z qui avaient été découvertes en 1983 grâce à l’ancien accélérateur SPS, puis étudiées en détail dans le LEP. “Ce serait beaucoup moins excitant que le Higgs ou le neutralino”, avoue la physicienne de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ).


Prudents, les physiciens sont prêts à faire face à ces différents scénarios. “On ne peut pas exclure que la nature nous pose un lapin”, admet Francesca Nessi-Tedaldi. Toutefois, à l’instar de la chercheuse tessinoise, la plupart d’entre eux sont persuadés que, d’une façon ou d’une autre, ils ne seront pas déçus car, “selon les théories en vigueur, il faut qu’il se passe quelque chose”. Quoi ? Les prochaines années le diront.
Elisabeth Gordon

courrierinternational.com

terresacree.org

karen
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 56
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?   Mar 16 Sep 2008, 21:20

Anges et démons


Le roman policier de Dan Brown Anges et démons (Angels and Demons) raconte l'histoire d'une société secrète qui veut détruire le Vatican en utilisant une bombe d'antimatière... volée au CERN.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
ambigramme reproduit avec l'aimable autorisation de John Langdon)


Des lecteurs nous ont posé des questions sur les technologies mentionnées dans le livre.


Voici nos réponses.

Le CERN existe-t-il ?


Eh bien oui, il existe ! Vous pouvez nous voir près de la ville de Meyrin.

Est-il situé en Suisse ?


Il est situé en partie en Suisse, en partie en France, à cheval sur la frontière. Le CERN n'est pas un établissement suisse, mais une organisation internationale. Nous sommes très près de l'aéroport international de Genève.

Que signifient les initiales CERN ?


C'est une longue histoire, mais les initiales proviennent du nom « Conseil Européen pour la Recherche Nucléaire ».

Est-ce un ensemble de bâtiments en briques rouges, où l'on croise des savants revêtus de blouses blanches, chargés de dossiers ?


Non, cette image est très éloignée de la réalité. La plupart de nos bâtiments sont blancs et construits en béton. Nos chercheurs sont habillés comme tout le monde et en général ils n'ont pas de dossier sous le bras.

Le Web a-t-il réellement été inventé au CERN comme le livre l'affirme ?


Oui, incontestablement, le Web a été inventé au CERN par Tim Berners-Lee en 1989.

L'antimatière existe-t-elle ?


Oui, elle existe et nous en produisons régulièrement au CERN. L'antimatière a été prédite en 1928 par Paul Dirac, et les premières antiparticules ont été détectées peu après par Carl Anderson. Le CERN n'est pas le seul centre de recherche à produire de l'antimatière et à l'étudier.

suite


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


jeudi 11 septembre 2008
La machine à big bang à voir !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




LHC : une clé pour le futur ! - 11/09/2008

C’est la machine la plus complexe conçue et réalisée dans toute l’histoire de l’humanité. Le Large Hadron Collider, ou LHC, va recréer les conditions de la naissance de l’Univers et partir à la recherche de la mystérieuse matière noire et peut-être nous révéler des dimensions spatiales supplémentaires. En plus de changer radicalement notre vision du monde et de la place que nous y occupons, il pourrait changer notre vie par l’intermédiaire de la bio-informatique. Nous vous proposons donc une petite visite de l’une des cathédrales de l’esprit humain grâce à ce dossier...

« Nous vivons encore dans l’enfance de l’espèce humaine, tous les horizons que sont la biologie moléculaire, l’ADN, la cosmologie commencent juste à s’ouvrir. Nous sommes juste des enfants à la recherche de réponses et à mesure que s’étend l’île de la connaissance, grandissent aussi les rivages de notre ignorance. Sûrement un jour, on peut l’espérer, nous saisirons l’idée centrale derrière toute chose. Elle sera si simple, si belle, si convaincante que nous nous dirons alors "Oh, comment cela aurait-il pu être autrement ! Comment avons-nous fait pour rester aveugle aussi longtemps !" » John Wheeler (1911-2008).



suite

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Quelques vidéos sur le sujet!
CERN LHC and Black Holes


[url=https://www.youtube.com/watch?v=C0WWts0oaX0&NR=1][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Magali Gruwe

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Karen

avatar

Féminin
Bélier Buffle
Nombre de messages : 284
Date de naissance : 22/03/1949
Age : 69
Localisation : Isère France
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?   Mer 17 Sep 2008, 15:51

Que va trouver le Grand collisionneur de hadrons ?
par Catherine Frammery
Article publié le 09/09/2008

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Une scientifique regarde des écrans d'ordinateurs au centre de contrôle du LHC du CERN à Genève.
(Photo : Reuters)

C‘est un projet unique, pionnier et gigantesque : mercredi 10 septembre 2008 le CERN, l’organisation européenne pour la recherche nucléaire, met en service le plus grand accélérateur de particules du monde, installé dans un anneau souterrain de 27 kilomètres de long à la frontière franco-suisse. L’objectif est de fournir de nouvelles données sur les composants fondamentaux de la matière.

Prononcez le mot de LHC à un physicien théoricien et vous verrez son regard s’éclairer, et son esprit vagabonder : le LHC (acronyme de Large hadron collisionner) est ce qu’il y a de plus proche du Saint Graal pour ceux qui ont fait profession de comprendre pourquoi les étoiles « tiennent » dans le « ciel », ou pourquoi les atomes défient les lois de la gravité. Car le LHC promet d’apporter sinon de nouvelles réponses, en tout cas des millions de nouvelles données qui, à terme, permettront d’en savoir plus dans les domaines de l’énergie, de l’espace et du temps.

600 millions de collisions par seconde

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Descente du dernier aimant de dipôle LHC
© CERN

Le LHC utilise en fait un tunnel gigantesque, construit dans les années 1980 pour le précédent grand accélérateur du CERN, le Grand collisionneur électro-positon, un anneau de 27 kilomètres de long, installé entre 50 et 150 mètres dans le sous-sol français et suisse tout près de Genève. C’est là que vont circuler, en sens inverse, deux faisceaux de particules identiques (des protons), guidés par de gigantesques aimants supra-conducteurs, dans des tubes où règne un vide comparable à celui de l’espace inter-sidéral.

Chaque faisceau est formé de quelque 3 000 paquets de particules, chaque paquet contenant 100 milliards de particules. Celles-ci sont bien trop petites pour qu’elles se percutent lorsque les deux faisceaux se croisent : la probabilité n’est que de 20 collisions sur 200 milliards de particules. Mais c’est là où l’ampleur du LHC change la donne pour les scientifiques : grâce à cette fantastique machine, les paquets vont se croiser 30 millions de fois par seconde, le LHC va donc produire jusque 600 millions de collisions par seconde.

Recréer les conditions qui existaient juste après le Big bang

Quatre centres détecteurs géants, plus hauts que des immeubles parisiens, sont chargés d’accueillir ces collisions, qui provoqueront de mini-explosions, une sorte de feux d’artifice qu’il s’agira ensuite d’analyser. Car ce sont les collisions que guettent les physiciens. En faisant percuter ces hadrons à une vitesse toute proche de celle de la lumière, et à de très hautes énergies, le LHC tente de reproduire les conditions qui existaient quelques millièmes de seconde après le Big Bang.

A quoi ressemblait la matière au tout début de l’univers, ? Peut-il y avoir d’autres dimensions ? Qu’est-ce que la masse ? Comment concilier l’espace temps d’Einstein et la physique quantique … Ces questions ne sont que quelques exemples de celles auxquelles le LHC pourra fournir -du moins l'espèrent fortement les scientifiques- sinon des réponses, au moins des éléments de réponse.

Le boson de Higgs

Parmi les cibles du LHC figure le boson de Higgs, du nom de son « inventeur » en 1963. Le boson de Higgs est une particule instable, parfois qualifiée de « particule de Dieu » car, si elle a été étudiée théoriquement, si son existence est nécessaire pour valider le Modèle standard de physique des particules tel qu’il est admis aujourd’hui, elle n’a pourtant jamais été mise en évidence dans aucune expérience… Pourtant, c’est elle qui donnerait leur masse aux choses. Trouver ce boson de Higgs, chaînon manquant –et le trouver avant les Américains, disent même certains- serait évidemment une très belle victoire pour le CERN.

Le CERN, fondé en 1954, est avant tout un organisme européen, comprenant 20 membres, dont les plus gros bataillons sont fournis par l’Italie, l’Allemagne, la France et le Royaume Uni. Les Etats-Unis ou la Russie ont le statut d’observateurs seulement. Le CERN a investi plus de 6 milliards d’euros au total dans le LHC, payés par ses membres.

Le LHC est néanmoins un pur produit de la collaboration mondiale : ce sont en tout quelque 10 000 scientifiques issus de 500 instituts et entreprises du monde entier qui ont travaillé pour le LHC depuis 1994 – à l’heure où même les super-aimants supra-conducteurs n’existaient pas encore



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Pistes de particules vues dans le détecteur de sommet LHCb (VELO) et déclenché par le calorimètre pendant les tests de synchronisation.
(Graphique : CERN)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 56
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?   Mar 23 Sep 2008, 10:57

Citation :

CERN: le LHC hors service pour deux mois
L'accélérateur de particules géant du CERN, le grand collisionneur de hadrons (LHC), est à nouveau en panne. Ce second incident depuis sa mise en route le 10 septembre nécessite son arrêt pendant deux mois.
Un problème électrique affectant le système de refroidissement du circuit de 27 kilomètres, enfoui à 100 mètres sous terre, avait nécessité une première mise hors service du LHC, quelques jours à peine après son lancement.

Fuite d'hélium
Sa remise en route vendredi n'aura duré que quelques heures. Un incident, très probablement la fonte d'une connexion électrique entre deux aimants, a provoqué une forte fuite d'hélium dans le tunnel, a indiqué samedi dans un communiqué l'Organisation européenne de recherche nucléaire (CERN), qui précise que personne n'a été en danger.

Une investigation approfondie est en cours pour déterminer les causes exactes de l'incident et pour le réparer. Mais comme la machine fonctionne à moins 271,3 degrés, tout le secteur devra être réchauffé, ce qui implique un arrêt d'au minimum deux mois du fonctionnement du LHC, a précisé le CERN.

agences/jeh/dk
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 56
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?   Mar 23 Sep 2008, 18:37

La machine à expliquer l'Univers victime d'un nouveau bug
LEMONDE.FR avec AFP, Reuters et AP | 21.09.08 | 10h55 • Mis à jour le 21.09.08 | 14h48


Le réseau informatique du CERN pas étancheDes hackers ont réussi à pénétrer dans l'un des réseaux informatiques permettant d'accéder au Grand collisionneur de hadrons LHC, le plus grand accélérateur du monde mis en route mercredi, ont affirmé samedi 13 septembre deux quotidiens britanniques. Les hackers ont réussi à laisser une page internet sur un site du CERN (Centre européen de recherche nucléaire) à Genève qui mène une expérience scientifique qui ambitionne de recréer les premiers instants de l'univers.

La page, qui est signée "The Greek Security Team", se moque de la sécurité informatique du site, qualifiant ses concepteurs d'"écoliers", selon les quotidiens Times et Daily Telegraph, qui ne citent pas leur source. Les hackers ont pénétré le site mercredi, le jour même où a été menée l'expérience historique, mais ils précisent qu'il n'était pas dans leur intention de perturber l'événement.

___________________


Le Grand collisionneur de hadrons (LHC), la machine à expliquer l'univers a la poisse. Après avoir été stoppé une première fois, quelques jours après son lancement, l'accélérateur de particules géant de l'Organisation européenne de recherche nucléaire (CERN) est encore en panne. Arrêté pour deux mois. "Il y a eu un incident lors d'un test. Un élément de la machine devra être réparé", a déclaré samedi 20 septembre le porte-parole du CERN, James Gillies. Selon un communiqué du CERN, le problème vient d'une importante fuite d'helium survenue dans le tunnel vendredi en milieu de journée.



Le réseau informatique du CERN pas étancheDes hackers ont réussi à pénétrer dans l'un des réseaux informatiques permettant d'accéder au Grand collisionneur de hadrons LHC, le plus grand accélérateur du monde mis en route mercredi, ont affirmé samedi 13 septembre deux quotidiens britanniques. Les hackers ont réussi à laisser une page internet sur un site du CERN (Centre européen de recherche nucléaire) à Genève qui mène une expérience scientifique qui ambitionne de recréer les premiers instants de l'univers.

La page, qui est signée "The Greek Security Team", se moque de la sécurité informatique du site, qualifiant ses concepteurs d'"écoliers", selon les quotidiens Times et Daily Telegraph, qui ne citent pas leur source. Les hackers ont pénétré le site mercredi, le jour même où a été menée l'expérience historique, mais ils précisent qu'il n'était pas dans leur intention de perturber l'événement.
Selon les premières enquêtes, cette fuite pourrait avoir été occasionnée par un problème de connection électrique qui a entraîné la fonte de deux aimants. Cet incident, a précisé le CERN, n'a aucune conséquence sur la sécurité du personnel.


Le LHC, l'instrument de physique le plus grand du monde, avait été arrêté une première fois quelques jours après son lancement, le 10 septembre, en raison d'un problème électrique affectant le système de refroidissement du circuit de 27 km enfoui à 100 m sous terre. Il a été remis en route vendredi, avant d'être de nouveau arrêté, et pour au moins deux mois compte tenu de l'endroit où s'est produite la fuite d'helium et la fonte des deux aimants.

Ceux-ci, en effet, fonctionnent dans le tunnel du circuit de 27 km à une température de - 271 degrés Celsius (2 degrés de plus que le zéro absolu) et il va donc falloir réchauffer le tunnel pour que les techniciens puissent avoir accès au lieu de réparation. Il faudra, ensuite, que le système de refroidissement permettre de redescendre à -271 degrés pour poursuivre les expériences.

Le projet de 3,76 milliards d'euros remonte à 1983 pour sa conception et à 1996 pour le début des travaux. Il a mobilisé des milliers de physiciens et d'ingénieurs du monde entier. Depuis la mise en route de l'accélérateur de particules, les scientifiques ont réussi à y envoyer les premiers faisceaux de particules. La prochaine étape doit être de les faire se fracasser les uns contre les autres pour déclencher de minuscules collisions, pratiquement à la vitesse de la lumière. Cette expérience vise à récréer, en miniature, les conditions du Big Bang, théorie communément admise pour décrire l'origine de notre univers. Lorsque le LHC fonctionnera à plein régime, il sera en mesure de produire 600 millions de collisions à la seconde entre des protons circulant à travers un circuit de 27 km dans le tunnel, à 99,99 % de la vitesse de la lumière, qui est de 300 000 km/s.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 56
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?   Mer 24 Sep 2008, 15:35

Cern: le LHC en panne ne pourra pas redémarrer avant le printemps
23/09/2008 21:18
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Le LHC, le plus puissant accélérateur de particules du monde ne pourra pas redémarrer avant le printemps prochain à la suite d'une panne, a annoncé mardi soir à Genève l'Organisation européenne de recherche nucléaire (Cern).



"Le temps nécessaire pour l'enquête (sur la panne) et les réparations exclut un redémarrage avant l'arrêt obligatoire pour la maintenance durant la période hivernale, repoussant le rédémarrage de l'accélérateur au début du printemps 2009", a indiqué le Cern dans un communiqué. Cette panne "survenant immédiatement après le grand succès du démarrage du Grand collisionneur de hadrons (LHC) le 10 septembre, est sans nul doute un coup psychologique", a commenté le directeur général du Cern Robert Aymar. Lancé en fanfare, le plus puissant accélérateur de particules au monde a été victime de deux pannes successives et n'aura finalement fonctionné que pendant trois ou quatre jours. Son inauguration officielle a été annoncée pour le 21 octobre prochain. (GFR)
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 56
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?   Mer 24 Sep 2008, 19:48

A peine le CERN a-t-il inauguré son Large Hadron Collider, le 10 septembre, que les scientifiques estiment indispensable de construire un nouvel accélérateur de particules, linéaire cette fois, pour affiner les mesures qui seront obtenues :

Il est beaucoup plus simple d’analyser des collisions entre des électrons et des positrons que des collisions entre des quarks, des antiquarks et des gluons. L’un des rôles de l’
ILC sera d’effectuer des mesures de précision des propriétés des particules découvertes par le LHC.
Par exemple, si le LHC découvre le boson de Higgs - surnommé la particule de Dieu par le Prix Nobel Leon Lederman - l’ILC devrait s’attacher à mesurer sa masse, son spin, et ses forces d’interactions : “La nature des collisions à l’ILC devrait permettre de compléter les questions soulevées par des découvertes du LHC (matière sombre, existence des supersymétries).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La structure de l’ILC n’est pas en anneau. Il s’agit d’un tunnel rectiligne d’une quarantaine de kilomètres : “Deux LINAC de 20 kilomètres de long se feront face. Les faisceaux d’électrons et de positrons atteindront chacun 99,9999999998 % de la vitesse de la lumière. Chaque faisceau contiendra 10 milliards d’électrons ou de positrons comprimés dans une section de trois nanomètres. Au rendez-vous des collisions, les cavités accélératrices à supraconductivité opèreront à une température proche du zéro absolu. Les faisceaux entreront en collision 2 000 fois par seconde.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Brian Foster, de l’Université d’Oxford, fait partie des chercheurs qui envisagent de faire aboutir le projet du Collisionneur linéaire international, lequel a déjà coûté 150 millions de dollars au stade de la conception. Le lieu de construction ainsi que les technologies employées n’ont pas encore été déterminés, et l’instrument ne devrait pas être opérationnel avant une dizaine d’années.

L’espoir de parvenir à “mieux comprendre la structure intime de l’univers” ne repose plus vraiment sur les expériences du CERN mais se voit légèrement différé jusqu’à la mise en route d’une nouvelle machine… à moins qu’il faille en construire d’autres, ensuite, et laisser les prochaines générations de chercheurs affiner à leur tour les résultats de l’ILC ?
Compléments & Commentaires
Les enjeux de l’expérimentation n’ont pas été clairement définis. Le physicien Michio Kaku plaide pour le LHC du CERN, mais il regrette que les scientifiques n’aient pas réellement su comment communiquer leur enthousiasme au public : “Cette machine doit nous permettre de détecter des signaux de la 11ème dimension, de l’hyperespace, nous allons pouvoir réaliser le rève d’Einstein, et lire dans la pensée de Dieu.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Karen

avatar

Féminin
Bélier Buffle
Nombre de messages : 284
Date de naissance : 22/03/1949
Age : 69
Localisation : Isère France
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?   Jeu 25 Sep 2008, 18:41

"Lire dans la Pensée de Dieu"....

Bigre !!!!

Karen


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
mireilleg

avatar

Féminin
Scorpion Tigre
Nombre de messages : 159
Date de naissance : 01/11/1962
Age : 55
Localisation : TOULOUSE FRANCE
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?   Sam 27 Sep 2008, 14:54

Kryeon en parlait , de cette experience avec prévue pour cet automne ,comme d'une révélation qui changerait nos conceptions faussées .- (snifff...on le savait que personne ne peut se croire en sécurité informatique mais là je me demande si c'est pas encore de la manip)

Je vous remercie pour ce travail de fond car il est logique et évident que connaitre la Présence d'extra terrestres ( cf, les croop circle) et la vérité sur le Vie et les sciences ferait pâlir de peur l'hégémonie politico financière!

je vous envoie ce texte qui lutte dans un autre sens , mais qui est très complémentaire!!!!

Citation :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

à voir et suivre, la conférence de Nenki( voir calendrier France et Quebec):http://www.politiquedevie.net/index.htm

CONFÉRENCE DE NENKI AUTOMNE 2008

"LIBÉRER l'ÉNERGIE, l'ÉCONOMIE, la CONSCIENCE"
Le plus grand message d'espoir pour s'en sortir
Pourquoi libérer l'Énergie ? "Free energy is everything but free". L'énergie libre est tout sauf libre. Les technologies sont beaucoup plus avancées qu'on vous laisse croire. Mais comme nous n'y avons pas droit, si nous nous penchons seulement sur les inventions qui ont été faites par le communs des mortels, volées et cachées à la connaissance générale, nous serions déjà délivrés de la pollution abjecte, pauvreté socio/économique, marasme et violence dans laquelle la société mondiale actuelle est aujourd'hui plongée depuis 30 ans, sinon 50. Il est important de noter qu'en anglais le mot " free " signifie également gratuit. Mais jamais vous n'avez entendu l'expression "L'Énergie Gratuite". Le mot "gratuit" est une aberration pour les banquiers et magnats de l'Énergie. Donc, l'énergie gratuite est tout, sauf gratuite.
Qu'entendons-nous par 'énergie gratuite'? L'air, l'eau, le soleil, le vent, la gravité, le magnétisme, tout est là, disponible depuis toujours et gratuit. Cependant toutes ces sources d'énergies sont prisonnières de ceux qui veulent en tirer profit et le pouvoir qui leurs permet de contrôler tous les aspects sociaux-économiques, militaires et politiques des nations.
Le prix de l'électricité et l'essence monte sans cesse, dû aux spéculations et la soif intense du gain mais surtout du pouvoir créatif que l'énergie apporte à celui qui la détient. Pire encore, la nouvelle ruée du bioéthanol provoquera des famines alimentaires économiques sans précédent. La nouvelle folie des forages dans les fleuves ou océans, l'exploitation des sables bitumineux causeront des désastres écologiques irréversibles déjà amorcés. Il n'y a jamais eu de réelle volonté politique, ni corporative pour nous donner l'énergie propre et peu coûteuse. Comment mettre un stop immédiat à cette descente aux enfers ? Des individus unis par la volonté de s'en sortir qui formera un peuple.
Face à ces bouleversements qui nous appellent à la survie, une vague de génie et de solidarité intense circule autour de la planète. Ces découvertes qui nous avaient été volées et cachées sont retrouvées. Nous sommes à quelques mois de convertir tous les moteurs à essence des voitures ou génératrices électriques en moteur à eau (HHO). La cellule à hydrogène est en route. Ce sera le début de la fin du pouvoir de l'empire du pétrole/ bioéthanol. Imaginez les milliards de dollars épargnés, l'autonomie et autosuffisance des villages et petites villes dans les régions éloignées, pouvoir se réchauffer, s'éclairer avec de l'eau! Pendant ce temps, nous nous concentrerons à monter des serres biologiques partout dans le monde, réclamer nos semences ancestrales et construire de nouvelles voitures à roues motrices électriques dont les batteries se rechargeront tout en roulant. Sans oublier les moteurs à air comprimé, les génératrices à aimants et des éoliennes à turbines verticales hyper performantes qui alimenteront vos maisons en électricité!
Désirez-vous vraiment toutes ces technologies? Elles seront bientôt disponibles. Même si j'arrive avec un convertisseur à hydrogène pour vos voitures sur la table, qui sera là pour les manufacturer, les diffuser, les installer? Vous cherchez du travail? La réingénierie sociale que ces découvertes exigeront est déjà préconçue dans les principes de l'Économie Distributive, dans laquelle la démocratisation de la création de l'argent et de l'énergie revient au peuple et non aux corporations.
Il est incontournable que vous connaissiez ce système économique social d'un génie simple et libérateur. Les patrimoines, richesses naturelles des nations et l'héritage planétaire de ces inventions technologiques retourneront à leurs vrais propriétaires: les humains. La vie ne sera pas brevetée ! Nous ne serons plus des numéros. Mais il faudra se soulever et dénoncer tous ces vols/crimes contre l'humanité sinon le monde qui vous attend ne sera pas celui dans lequel vous voudrez vivre et laisser à vos enfants.
Êtes-vous prêts à faire le saut et être libérés de l'esclavage et la dépendance du pétrole, de l'argent, de la compétition, de la guerre avant que les temps à venir ne nous frappent de plein fouet sans y être préparé, et pouvoir laisser à nos descendants des moyens de survie propres et une philosophie de vie naturelle et universelle?
Rien de tout cela ne pourra se réaliser sans votre présence et participation active à la plus grande cause planétaire jamais entreprise, notre survie et l'Énergie Gratuite pour tous.
Au plaisir de vous voir tous à cette journée mémorable qui marquera "le début d'un temps nouveau" dans lequel il fera bon vivre. Amitiés, Nenki.
Revenir en haut Aller en bas
http://assdaham.forumotion.com/index.htm
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 56
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?   Sam 06 Déc 2008, 09:19


SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?





Citation :
Voici l'intégral d'une entrevue réalisée par Silvia Cattori avec Laura Knight-Jadczyk et Henry See (éditeurs du livre Ponérologie Politique d'Andrzej Lobaczewski) au sujet de la psychopathie et de la ponérologie telle que décrite par A. Lobaczewski. Nous retrouvons dans cette entrevue de nombreux éléments clés nécessaires à la compréhension de l'état actuel du monde. Un incontournable. (Emphases et commentaires Zone-7)


Silvia Cattori : Voici ce qu'un psychiatre suisse nous a confié après avoir lu " Ponérologie politique " [1] : " Je n'ai jamais lu nulle part ailleurs ce dont parle Andrzej Lobaczewski, aucun livre n'a jamais traité ce sujet de cette manière. Il m'a immédiatement été utile dans le cadre de mon travail. Ce que M. Lobaczewski affirme sur les comportements pervers/pathologiques - les conflits en entreprise tout comme dans la sphère politique où l'on dénombre de plus en plus de conflits et de plus en plus de pervers caractériels - m'a immédiatement permis de mieux comprendre, par exemple, le fonctionnement de ces individus qui créent des conflits au sein de leur travail et qui, où qu'ils aillent, polluent l'atmosphère " Cela dit, pourquoi avoir choisi un titre aussi hermétique pour un livre qui devrait non seulement intéresser les psychologues et les psychiatres, mais tout un chacun ?
Laura : Tout d'abord, je tiens à dire qu'il existe un lien émotionnel très intense entre le Dr Lobaczewski et nous. Nous l'avons contacté au sujet de l'entretien que vous vouliez réaliser. Il est très âgé et en très mauvaise santé depuis plus d'un an. Il regrette de ne pouvoir vous répondre personnellement ; il a tenté de le faire, mais à l'heure actuelle, il n'a même pas la force de rédiger plus que de brèves réponses à des questions écrites. Et même dans ce cas, il s'épuise et son attention se disperse au bout de quelques minutes de concentration. Nous voulons vraiment protéger sa santé et son bien-être, mais nous voulons aussi satisfaire aux demandes de réponses concernant ces questions importantes. Il nous a confirmé qu'il avait toute confiance en notre compréhension du sujet. Il a répété ce qu'il nous a dit quand il nous a contactés pour la première fois : à savoir qu'il cherchait quelqu'un qui allait dans la même direction, quelqu'un à qui il pourrait remettre son travail - en quelque sorte repasser le flambeau - de même que tout le travail qui lui avait été transmis par d'autres. Notre travail, répondait à ces critères.

Ceci étant dit, je vais répondre à votre question. Pourquoi Lobaczewski a-t-il choisi ce titre ?

Le premier point est qu'à l'origine, cet ouvrage était une série de documents techniques et universitaires provenant de sources diverses. Comme l'auteur l'explique dans son introduction, la majeure partie de cet ouvrage ne vient pas de lui, il en est juste le compilateur. Les universitaires ont tendance à choisir pour leurs articles des titres rédigés dans une terminologie abstraite, et les scientifiques considèrent qu'il est de leur prérogative de créer de nouveaux termes pour décrire leurs découvertes (par exemple, l'invention de mots comme quarks, muons, leptons, etc. par les physiciens), donc en ce sens, le titre se justifie entièrement.

Le terme "ponérologie" est un concept théologique qui signifie "étude du mal". Andrzej Lobaczewski le savait, et il a décidé de récupérer et de réhabiliter ce mot pour en faire un usage scientifique, puisqu'il se trouve que notre science ne possède absolument aucun mot pour définir l'étude du " mal " en tant que tel. Nous en avons pourtant besoin.

Henry : Quand le Dr Lobaczewski nous a envoyé son manuscrit, nous fûmes stupéfaits.

Nous étions préoccupés par cette question :
pourquoi, quel que soit le niveau de bonne volonté qui se manifeste dans le monde, y a-t-il autant de guerres, de souffrances et d'injustices ? Peu importe les plans, idéologies, religions ou philosophies conçus par les grands esprits, rien ne semble améliorer notre sort. Et c'est comme cela depuis des milliers d'années, cela ne cesse de se perpétuer encore et encore.


à lire sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] !!

:p3:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?   Mer 07 Jan 2009, 13:22

Interdiction produits naturels





<BLOCKQUOTE>

Le Codex alimentarius, qui entrera en vigueur le 31 décembre 2009 alors que les populations de ces 175 pays n'en ont jamais entendu parler, ne sert ni les intérêts ni la santé de celles-ci, mais les intérêts des multinationales de l'industrie agroalimentaire, de la chimie, de la biotechnologie, de la pharmacie et de la médecine.

Entre autres, elle autorise l'usage de sept des pires pesticides interdits par 176 pays, elle exige que tout le bétail soit traité aux antibiotiques et à l'hormone de croissance commercialisée par Monsanto, que la nourriture soit irradiée, sauf quand elle est crue et consommée localement, et criminalise les produits de santé naturels, les vitamines - à moins que leur dosage soit très faible - et les herbes.

Il deviendra illégal de fournir des biscuits à haute teneur en nutriments aux pays qui en ont besoin.

Tout ce qui ne sera pas permis par le Codex sera illégal.

D'emblée, les pays qui se conformeront au Codex gagneront leur cause devant l'OMC quand des pays qui ne s'y conformeront pas tenteront de défendre les intérêts et la santé de leur population.

Selon un document de la FAO et l'OMS, quand le Codex sera en vigueur, les nouvelles normes sur les vitamines entraineront trois milliards de décès, mais il n'y a pas que les normes sur les vitamines.
</BLOCKQUOTE>
Revenir en haut Aller en bas
solstice



Féminin
Scorpion Tigre
Nombre de messages : 10
Date de naissance : 08/11/1950
Age : 67
Localisation : France
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?   Mer 07 Jan 2009, 21:13

Bonsoir, Marie.

Dans ton message du 26 nov 2008, voici ce que tu nous dis:

"Comme si, individuellement et collectivement, nous avions un «Rendez-vous» avec une étape importante de mise en place de la Nouvelle Terre en janvier 2009… Et que d’ici là, tout s’intensifie et s’accélère afin que chacun, chacune, arrive «fin prêt» à ce grand rendez-vous cosmique…"

Et maintenant tu nous parles de la fin 2009...

J'avoue ne pas bien comprendre...

Si tu peux expliquer comment on peut être sur la nouvelle terre en janvier 2009, et encore sur celle ci fin 2009, ce serait bien gentil de ta part.

Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?   Ven 30 Jan 2009, 21:44

comme si le temps pouvait se mesurer à quelques mois terrestre .. c'est bien plus grand que ça ... tu n'imagines même pas ... !!!
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 56
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?   Ven 13 Fév 2009, 16:46

Le CERN confirme que le Grand Collisionneur de Hadrons (LHC) redémarrera en 2009, après un dysfonctionnement survenu le 19 septembre dernier.

Pour Robert Aymar, directeur général du CERN, "la priorité des priorités pour le CERN aujourd’hui, c’est de fournir aux expériences des données (Dans les technologies de l’information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d’une chose,...) issues de collisions dès que ce sera raisonnablement possible. C’est-à-dire à l’été 2009."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le dysfonctionnement initial a été causé par une connexion électrique défectueuse entre deux aimants de l’accélérateur. Cette défaillance a entraîné des dommages mécaniques et un dégagement dans le tunnel de l’hélium (Table complète - Table étendue) en provenance des masses froides des aimants. Les procédures de sécurité adéquates étaient en vigueur, les systèmes de sécurité ont fonctionné comme prévu et personne n’a été mis en danger.

Une étude approfondie du dysfonctionnement a permis aux ingénieurs du LHC de déterminer les moyens d’éviter qu’un incident similaire ne se produise à l’avenir, et de concevoir de nouveaux systèmes de protection pour la machine. Au total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D’un point de vue comptable, un total est le...), 53 aimants devront être sortis du tunnel pour être nettoyés ou réparés. À ce jour (Le jour ou la journée est l’intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c’est la période entre deux...), 28 ont déjà été remontés en surface (Il existe de nombreuses acceptions au mot surface, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, souvent...), et les deux premiers aimants de rechange ont été installés dans le tunnel. Le calendrier (Un calendrier est un système de repérage des dates en fonction du temps. Ces systèmes ont été inventés par les hommes...) actuel prévoit la réinstallation du dernier aimant (Un aimant est un objet fabriqué dans un matériau magnétique dur, c’est-à-dire dont le champ rémanent et...) d’ici à fin mars 2009 ; le LHC devrait être mis en froid et prêt pour les essais électriques d’ici à fin juin 2009.

"Nous aurons beaucoup de travail au cours des mois (Le mois (Du lat. mensis « mois », et anciennement au plur. « menstrues ») est une période de temps arbitraire.) à venir, a indiqué Lyn Evans, chef du projet (Un projet est - dans un contexte professionnel - une aventure temporaire entreprise dans le but de créer un produit ou...) LHC, mais à présent nous disposons d’une feuille (La feuille est l’organe spécialisé dans la photosynthèse chez les végétaux supérieurs (spermaphytes, ptéridophytes et...) de route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c’est-à-dire creusée...), ainsi que du temps (Le temps est un concept développé pour représenter la variation du monde : l’Univers n’est jamais figé, les...) et des compétences nécessaires pour être en mesure de fournir des données pour la physique (La physique (du grec φυσικη) est étymologiquement la science de la nature. Son champ...) d’ici à l’été. Actuellement, nous sommes en période d’arrêt annuel, jusqu’au mois de mai ; c’est pourquoi nous espérons ne pas perdre trop de temps."



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'univers est-il habité ou sommes-nous seul
» sommes nous seuls dans l'univers.
» Sommes-nous un bon exemple pour représenter l'islam?
» Sommes-nous les animaux domestiques d'un dieu ?
» Sommes-nous seuls dans l'univers?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: La Vérité qui fâche-
Sauter vers: