ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eckhart TOLLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5653
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Le pouvoir du moment présent   Lun 18 Juin 2007, 11:46

Le pouvoir du moment présent



A propos de ce livre
http://www.ariane.qc.ca/fr/livre.php?idlivre=72

Eckhart Tolle nous enseigne qu’il est possible de vivre sans souffrance, sans anxiété et sans névrose. Mais pour atteindre cet état d’éveil nous devons arriver à comprendre que nous sommes nous-mêmes les créateurs de notre propore souffrance. Que notre mental – et non pas les autres et notre monde environnant – est à l’origine de nos problèmes. C’est notre mental, avec son flot presque continu de pensées, qui se soucie du passé et s’inquiète de l’avenir qu’il faut apprendre à maîtriser.

Pour entreprendre ce périple vers le pouvoir du moment présent, il nous faut laisser derrière nous notre esprit analytique et le faux moi qu'il a créé, c'est-à-dire l'ego.

Dès le début du premier chapitre, nous nous élevons rapidement vers des hauteurs où nous pourrons respirer un air plus léger propre à la spiritualité. Même si le périple où Eckhart Tolle nous emmène présente des défis, le langage qu'il emploie est simple et le format question-réponse qu'il a choisi constitue un guide rassurant. Les mots ne sont eux-mêmes que des panneaux indicateurs.

Si nous réussissons à être totalement dans ici-maintenant et à faire chaque pas dans le moment présent, si nous réussissons aussi à vraiment appréhender les réalités que sont notre corps énergétique, le lâcher-prise, le pardon et le non-manifeste, nous saurons nous ouvrir au pouvoir transformateur de l'instant présent.

« L’être est la vie éternelle et omniprésente. Il existe au-delà de toutes les formes assujetties au cycle de la vie et de la mort. L'être vous est accessible maintenant comme étant votre véritable nature. Mais n’essayez pas de le comprendre avec votre mental. Vous ne pouvez le saisir que lorsque votre mental s'est tu et que vous êtes pleinement et intensément présent. Retrouver la conscience de l'Être et se maintenir dans cet état de réalisation, c'est cela l'illumination.

TABLE DES MATIÈRES
Préface de l’éditeur XIII
Avant-propos XVIII
Remerciements XXIII
Introduction
L’origine de ce livre 1
La vérité en vous 4
Chapitre un : Vous n’êtes pas votre mental
Le plus grand empêchement à l’illumination 9
Comment se libérer du mental 15
L’illumination, c’est s’élever au-delà de la pensée 19
Les émotions, une réaction du corps mental 22
Chapitre deux : Se sortir de la souffrance
Ne créez pas de souffrance dans votre présent 31
La douleur du passé : comment dissiper le corps de souffrance 33
Identification de l’ego au corps de souffrance 38
Origine de la peur 40
La recherche d’intégralité de l’ego 42
Chapitre trois : Plonger dans le moment présent
Ne cherchez pas votre moi dans le mental 45
Mettez fin à l’illusion qu’est le temps 46
Rien n’existe à part le moment présent 47
La clé pour entrer dans la dimension spirituelle 48
Comment accéder au pouvoir du moment présent 51
Comment se défaire du temps psychologique 54
La folie du temps psychologique 56
Le temps est l'instrument de la négativité et de la souffrance 57
Comment découvrir votre vie derrière vos conditions actuelles de vie 59
Tous les problèmes sont des illusions du mental 61
Un saut quantique dans l'évolution de la conscience 63
La joie de l'être 64
Chapitre quatre : Les stratégies du mental
pour éviter le moment présent
Perdre le moment présent, c'est l'illusion fondamentale 69
L'inconscience ordinaire et l'inconscience profonde 70
Que cherchent-ils ? 73
Comment éliminer l'inconscience ordinaire 74
Le pouvoir du moment présent
Comment se libérer du tourment 75
Où que vous soyez, soyez-y totalement 79
Le but spirituel du périple qu'est votre vie 84
Le passé ne peut survivre en votre présence 85
Chapitre cinq : La présence en tant qu'état
Ce n'est pas ce que vous pensez 89
Le sens ésotérique de l'attente 90
La beauté naît dans le calme de la présence 91
Comment atteindre la conscience pure 94
Le Christ, réalité de votre présence divine 99
Chapitre six : Le corps subtil
L'Être est votre moi le plus profond 103
Au-delà des mots 104
Comment trouver la réalité invisible et indestructible en vous 105
Comment entrer en contact avec votre corps subtil 107
La transformation par le corps 108
Sermon sur le corps 111
Créez en vous de profondes racines 111
Il faut pardonner avant d'habiter son corps 114
Le lien entre vous et le non-manifeste 115
Comment ralentir le vieillissement 117
Comment renforcer le système immunitaire 118
Laissez la respiration vous amener dans le corps 119
Utilisation créative du mental 120
L'art de l'écoute 120
Chapitre sept : Diverses portes d'accès au non-manifeste
Habiter pleinement son corps 123
La source du chi 124
Le sommeil sans rêves 126
Autres portes d'accès 127
Le silence 129
Le vide 130
La véritable nature du vide et du temps 133
La mort consciente 135
Chapitre huit : Les relations éclairées
Entrez dans le moment présent, peu importe les circonstances 139
Les relations d'amour et de haine 141
La dépendance et la recherche de complétude 143
Des relations de dépendance aux relations éclairées 147
Les relations en tant que pratique spirituelle 149
Pourquoi les femmes sont plus près de l'illumination que les hommes 157
Comment dissiper le corps de souffrance féminin collectif 158
Renoncez à la relation que vous entretenez avec vous-même 164
Chapitre neuf : Au-delà du bonheur et du tourment, la paix
Au-delà du bien et du mal, le bien supérieur 169
La fin du mélodrame émotionnel dans votre vie 172
Les cycles de la vie et l'impermanence des choses 174
Comment utiliser la négativité et y renoncer 179
La nature de la compassion 185
Comment s'acheminer vers un ordre différent de réalité 188
Chapitre dix : La signification du lâcher-prise
Acceptation de l'instant présent 195
De l'énergie mentale à l'énergie spirituelle 200
Le lâcher-prise dans les relations interpersonnelles 202
Comment transformer la maladie en illumination 205
Quand le malheur frappe 207
Comment transformer la souffrance en paix 209
Le chemin de croix 212
Avoir le pouvoir de choisir 214
Références 218
À propos de l'auteur 219
Collection : Série Ariane

Auteur(es) : Eckhart Tolle

19.95 $ - 16.59 € // 2-920987-46-1
254 pages // 2000
revoir http://antahkarana.forumzen.com/L-ANTRE-DE-MELCHISEDECK-c2/Partages-Recherches-Eveil-du-Soi-f2/-p113.htm#113
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5653
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Eckhart Tolle - La Transformation De La Conscience   Jeu 28 Juin 2007, 12:03

Eckhart Tolle - La Transformation De La Conscience
vidéo traduite en français...

:50:


http://video.google.fr/videoplay?docid=-6876163173150643654&q=spiritualit%C3%A9


"Spiritualité et religion"


Eckhart Tolle




Bien des gens sont déja conscients du fait qu'il existe une différence entre spiritualité et religion. ils réalisent que le fait de disposer d'un système de croyances - un ensemble de pensées que vous considérez comme vérité absolue - ne fait pas de vous une personne spirituelle, quelle que soit la nature de ces croyances. En fait, plus vous assimilez vos pensées (croyances) à votre identité, plus vous vous coupez de votre dimension spirituelle intérieure. Bien des gens « religieux » restent pris à ce niveau. Comme ils assimilent la vérité à la pensée, une fois qu'ils sont complètement identifiés à leurs pensées (leur mental), ils prétendent être les seuls possesseurs de la vérité. Inconsciemment, ils ne font que protéger leur identité et ne réalisent surtout pas les limites de la pensée. A moins de croire (penser) exactement comme eux, vous êtes selon eux dans l'erreur. Il n'y a pas si longtemps, ils vous auraient tué pour cela, tout en se sentant tout à fait justifiés de le faire. C'est d'ailleurs ce que certains font encore de nos jours.
La nouvelIe spiritualité, c' est-à-dire la transformation de la conscience, émerge dans une grande mesure en dehors des structures religieuses institutionnalisees actuelles. La spiritualité a toujours existé dans les religions dominées par le mental. Mais les hiérarchies institutionnalisées se sont toujours senties menacées par elle et ont souvent essayé de la supprimer. L'ouverture à la spiritualite à grande échelle en dehors des structures religieuses est un phénomène entièrement nouveau. Autrefois, cela n'aurait pas pu se concevoir, surtout en Occident, la culture la plus dominée de toutes par le mental, culture où l'EgIise chrétienne avait une franchise virtuelle sur la spiritualité. II etait foncièrement impossible de discourir sur la spiritualité ou de publier des livres dans ce domaine à moins d'avoir été approuvé par l'Eglise. Si vous ne l'étiez pas, on vous réduisait illico presto au silence. Mais de nos jours, il y a des signes de changemenrs, même dans certaines confessions et religions. Il est réconfortant et gratifiant de constater le moindre signe d'ouverture, entre autre la visite du pape Jean-Paul II à une mosquée et à une synagogue.

En partie à cause des enseignements spirituels issus des religions établies, mais aussi grâce à l' arrivée des anciens enseignements orientaux, un nombre croissant d'adeptes des religions traditionnelles peuvent désormais se détacher de leur identification à la forme, au dogme et aux systèmes de croyances rigides pour découvrir la profondeur cachée originale propre à leur tradition spirituelle. Par la même occasion, ils découvrent cette profondeur en eux. Ces adeptes réalisent ainsi que le degré de spiritualité n'a rien à voir avec ce que vous croyez, mais tout à voir avec votre état
de conscience. Et cette prise de conscience détermine la façon dont vous agissez dans le monde et avec autrui.
Ceux qui ne réussissent pas à voir au-delà de la forme s'incrustent davantage dans leurs croyances, c'est-à-dire dans leur mental. Nous assistons donc en ce moment non seulement à une expansion sans précédent de la conscience, mais également, en parallèle, à un fort renforcement de l'ego. Certaines institutions religieuses acceptent de s'ouvrir à cette conscience nouvelle, alors que d'autres durcissent leurs positions et rejoignent les rangs de toutes les autres structures créées par l'homme pour permettre à l'ego de se défendre et de contre-attaquer.


Certains cultes, confessions, sectes ou mouvements religieux forment des entités collectives totalement fondées sur l'ego et aussi rigidement identifiées à leurs positions mentales que les partisans de n'importe quelle
idéologie politique fermée à une quelconque autre interprétation
de la réalité que la leur.
Mais, comme l'ego est destiné à se dissoudre, toutes ses structures rigides, qu'elles soient de nature religieuse, institutionnelle, corporative ou gouvernementale, se désintegreront de l'intérieur, même si elles semblent profondément ancrées. Ce sont les structures les plus rigides, les plus hermétiques au changement qui s' effondreront les premières. C'est ce qui s'est déja produit dans le cas du communisme soviétique. Ce régime politique ne semblait-il pas ancré à tout jamais, solide et monolithique ?
Pourtant, en quelques années, il s'est désintegré de l'intérieur. Personne ne l'avait prévu et tout le monde fut pris par surprise.
Quelques autres belles surprises de cet ordre nous attendent !


L' urgence de la transformation


Quand on se trouve devant une crise radicale, quand la vieille façon d'être dans le monde, d'interagir avec autrui et avec la nature ne fonctionne plus, quand la survie est menacée par des problèmes apparemment insurmontables, soit une forme de vie particulière ou une espèce mourra, soit elle dépassera les limites qui lui sont imposées et fera un bond évolutif.
Les formes de vie de norre planète auraient tout d'abord évolué dans la mer. Alors qu'il n'y avait aucun animal sur la terre, la mer regorgeait déjà de vie. A un moment donné, une de ces créatures marines a du s'aventurer sur la terre. Elle a probablement au tout début rampé quelques centimètres puis, épuisée par l' énorme force gravitationnelle de la planète, a du retourner dans l'eau, où la force de gravité étant presque nulle, elle pouvait vivre plus facilement. Puis, après d'incalculables tentatives, elle s'est adaptée à la vie sur terre, a développé des pattes à la place des nageoires et des poumons, à la place des branchies. Une espèce ne s'aventure pas dans un milieu si étranger et ne subit pas une telle transformation évolutive à moins qu'une situation critique ne la force à le faire.
Peut-être une grande partie de la mer fut-elle coupée du reste et vit-elle son niveau baisser au fil des millenaires, forçant les poissons à quitter leur milieu et à évoluer ailleurs.
C'est ce genre de défi auquel l'humanité est confrontée actuellement : l'humanité doit réagir à une situation critique qui menace sa survie même. Le dysfonctionnement de l'esprit (ego), déjà reconnu il y a plus de 2 500 ans par les anciens sages et maintenant amplifié par la science et la technologie, menace pour la première fois la survie de la planète tout entière. Jusqu'à récemment, la transformation de la conscience humaine, également mentionnée par les anciens sages, n'était rien d'autre qu'une possibilité, concrétisée ça et là chez quelques rares personnes, indépendamment de leur culture ou de leur confession religieuse. Un tel avènement de la conscience humaine ne se produisait pas parce que ce n'était pas impératif.
Une portion significative de la population terrestre reconnaîtra bientôt, si ce n'est déjà fait, que l'humanité se trouve devant un choix brutal: évoluer ou mourir. Un pourcentage encore relativement faible mais constamment croissant de l'humanité est en train de faire sauter les vieiIles structures de l'ego et d'entrer dans une nouvelle dimension de la conscience.
Ce qui émerge en ce moment, ce n'est pas un nouveau système de croyances, une nouvelle religion, mythologie ou idéologie spirituelle, puisque nous arrivons au bout non seulemenr des mythologies, mais également des idéologies et des systèmes de croyances. Le changement se situe au-delà du contenu du mental, au-delà de nos pensées. En fait, au coeur de la nouvelle conscience se trouve la transcendance de la pensée, l'habileté nouvellement trouvée de s'élever au-dessus de la pensée et de réaliser une dimension en soi infiniment plus vaste que la pensée. Le sens de votre identité ne vient alors plus de l'incessant flot de pensées que vous preniez pour vous dans l'état de l'ancienne conscience. Quelle libération de réaliser que la « voix dans ma tête» n'est pas ce que je suis ! Mais alors, qui suis-je? Je suis celui qui voit ceci. Je suis celui qui est là avant la pensée. Je suis la présence dans laquelle la pensée, l' émotion ou la perception se produisent.
L'ego n'est rien d'autre qu'une identification à la forme, principalement aux formes-pensées. Si le diable est un tant soit peu une réalité (pas une réalité dans l'absolu, mais quelque chose d'apparente), cette définition lui convient bien aussi : complète identification à la forme, qu'il s'agisse de formes physiques, de formes-pensées, de formes émotionnelles. Cette identification se traduit par une inconscience totale de mon lien avec le Tout, avec tout autre être et avec la Source. Cet oubli, c'est le péche originel, la souffrance, l'illusion. Quand cette illusion de division soustend et gouverne tout ce que je pense, dis et fais, quelle sorte de monde puis-je créer ? Pour trouver la réponse à cette question, il suffit d'observer la façon dont les humains agissent les uns envers les autres, de lire un livre d'histoire ou de simplement regarder les nouvelles à la télévision le soir.
Si les structures du mental humain restent telles qu'elles sont, nous finirons toujours par fondamentalement recréer le même monde, les mêmes démons, le même dysfonctionnement.


Un nouveau paradis et une nouvelle Terre

Pour le titre de cet ouvrage, je me suis inspiré d'une prophétie de la Bible qui semble plus appropriée maintenant qu'à n'importe quel autre moment de l'histoire de l'humanité. Cette prophétie, qui se retrouve aussi bien dans l'Ancien que dans le Nouveau Testament, parle de l'effondrement de l'ordre mondial existant et de l'émergence d'un « nouveau paradis et d'une nouvelle terre. ». II faut comprendre ici que le paradis n'est pas un lieu à proprement parler, mais le royaume intérieur de la conscience. Tel est le sens ésotérique de ce terme. C'est également le sens des enseignements de Jésus. Quant a la Terre, elle est la manifestation extérieure de ce paradis intérieur. La conscience humaine collective et la vie sur notre planète sont intrinsèquement liées. Le « nouveau paradis », c'est l'avènement d'un état de conscience humaine transformée, la « nouvelle Terre» en étant le reflet dans le monde physique. Etant donné que la vie et la conscience humaines font intrinsèquement un avec la vie de la planète, et à mesure que l'ancienne conscience se dissout, il est certain que, parallèlement, des bouleversements géographiques et climatiques se produisent à bien des endroits de la planète, bouleversements auxquels nous assistons déjà.



Extraits du livre d'Eckhart Tolle "Nouvelle Terre"
http://www.alapage.com/-/Fiche/Livres/2896260072/nouvelle-terre-eckhart-tolle.htm?donnee_appel=ZKIMF&fulltext=Nouvelle%20Terre&sv=X_L&id=104131183025589


voir aussi:
http://www.inner-quest.org/Fr_Videos_1.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: l'action éveillée . Eckhart tolle   Ven 17 Aoû 2007, 08:24

L'ACTION ÉVEILLÉE
par
ECKHART TOLLE
Extraits de son livre NOUVELLE TERRE, p. 249-262
[color:8e67=#0000af:8e67]
" L’action éveillée " est le résultat de l'alignement de votre raison d'être extérieure (ce que vous faites) sur votre raison d'être intérieure (vous éveiller et rester éveillé). Par l'action éveillée, vous ne faites plus qu'un avec la raison d'être de l'univers sur le plan de l'expansion. La conscience passe en vous et s'exprime dans ce monde. Elle passe dans vos pensées et devient leur inspiration. Elle passe dans tout ce que vous faites. Elle guide vos actions et leur insuffle de la force.

Ce n'est pas ce que vous faites qui amène votre destinée à s'accomplir, mais comment vous le faites. Et ce comment est déterminé par votre état de conscience.

Il s'effectue un renversement de vos priorités quand le principal objectif de l'action est l'action comme telle, ou plutôt le courant de conscience qui passe dans l'action. C'est ce courant de conscience qui détermine la qualité. Autrement dit, dans toute situation et toute action, votre état de conscience est le facteur premier. La situation et l'action ne sont qu'un facteur secondaire.

Le succès " futur " dépend et est indissociable de la conscience dont émane l'action. Le succès peut résulter de la force réactive de l'ego ou bien de l'attention vigilante de la conscience éveillée. Alors, toute action vraiment réussie est le produit de ce champ d'attention vigilante plutôt que celui de l'ego et de la pensée inconsciente et conditionnée.

Les trois modalités de l'action éveillée

Il existe trois façons dont la conscience peut passer dans ce que vous faites et, par conséquent, dans ce monde, trois modalités par lesquelles vous pouvez harmoniser votre vie avec le pouvoir créatif de l'univers. Par modalité, j'entends la fréquence énergétique sous-jacente qui passe dans ce que vous faites et qui relie vos actes à la conscience éveillée en train d'émerger dans le monde. Vos actes seront de nature dysfonctionnelle et proviendront de l'ego s'ils n'émanent pas d'une de ces trois modalités. Il se peut que ces modalités changent au cours de la journée, bien que l'une d'entre elles domine pendant une certaine période de votre vie. Chaque modalité correspond à certaines situations.

Ces trois modalités sont l'acceptation, le plaisir et l'enthousiasme. Chacune d'elles correspond à une fréquence vibratoire précise de la conscience. Vous devez faire preuve de vigilance afin de vous assurer qu'une d'entre elles est en fonction chaque fois que vous faites quelque chose, qu'il s'agisse du geste le plus simple ou de l'action la plus complexe. Si vous n'êtes pas dans l'acceptation, le plaisir ou l'enthousiasme, observez bien et vous constaterez que vous créez de la souffrance pour vous et pour les autres.

L’acceptation

Quand vous ne pouvez pas prendre plaisir à ce que vous faites, vous pouvez au moins accepter que c'est ce que vous avez à faire. Accepter veut dire que, pour l'instant, c'est ce que cette situation et ce moment exigent que je fasse. Alors, je le fais volontiers. Nous avons déjà longuement parlé de l'importance de l'acceptation intérieure des événements. L’acceptation de ce que vous avez à faire n'en est qu'un autre aspect. Par exemple, vous ne prendrez pas de plaisir à changer un pneu crevé la nuit, sous la pluie et en rase campagne. Sans parler d'enthousiasme! Par contre, vous pouvez changer votre pneu dans une attitude d'acceptation. Quand vous posez un geste dans une attitude d'acceptation, cela signifie que vous êtes en paix pendant que vous le faites. Et la paix est une fréquence vibratoire subtile qui passe dans ce que vous faites. Superficiellement, l'acceptation peur ressembler à de la passivité. En réalité, elle est active et créative du fait qu'elle amène quelque chose d'entièrement nouveau en ce monde. Cette fréquence vibratoire subtile de paix est la conscience. Et une des façons dont elle peut se manifester en ce monde, c'est par l'action empreinte de lâcher-prise, dont un des aspects est l'acceptation.

Si vous ne pouvez pas accepter ce que vous faites ni y prendre plaisir, arrêtez-vous. Sinon, cela veut dire que vous ne prenez pas la responsabilité de la seule chose dont vous pouvez vraiment prendre la responsabilité et qui est également la seule chose qui importe vraiment, c'est-à-dire votre état de conscience. Et si vous ne prenez pas la responsabilité de votre état de conscience, vous ne prenez pas non plus la responsabilité de votre vie.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Eckhart TOLLE   Ven 17 Aoû 2007, 08:24

Le plaisir

La paix qui émane de l'action empreinte de lâcher-prise devient quelque chose de vivant quand vous prenez vraiment plaisir à ce que vous faites. Le plaisir est la deuxième modalité de l'action éveillée. Sur la nouvelle Terre, le plaisir remplacera le désir comme force de motivation. Le désir émane de l'illusion de l'ego que vous êtes un fragment distinct et débranché du pouvoir sous-jacent à toute création, Par le plaisir, vous vous rebranchez sur le pouvoir créatif universel lui-même.

Quand vous faites du moment présent, et non pas du passé ou du futur, le point central de votre vie, votre capacité à prendre plaisir à ce que vous faites augmente de façon spectaculaire, tout comme la qualité de votre vie. La joie est l'aspect dynamique de l'Être. Quand le pouvoir créatif de l'univers devient conscient de lui-même, il se manifeste sous la forme de la joie. Point besoin d'attendre que quelque chose de " significatif" se produise dans votre vie pour prendre plaisir à ce que vous faites. Il y a plus de sens dans la joie que ce dont vous aurez jamais besoin. Le syndrome qui veut que l'on " attende pour commencer à vivre " est une des illusions les plus communes de l'état d'inconscience. L’expansion et le changement positif dans le concret se manifesteront bien plus si vous pouvez prendre plaisir à ce que vous faites déjà, au lieu d'attendre que quelque chose change pour pouvoir prendre plaisir à ce que vous faites. Ne demandez surtout pas la permission à votre mental de prendre plaisir à ce que vous faites. Tout ce que vous obtiendrez, ce sont toutes les raisons pour lesquelles vous ne pouvez pas y prendre plaisir. " Pas maintenant, dit le mental. Tu ne vois pas que je suis occupé? Je n'ai pas le temps. Peut-être demain tu pourras commencer à prendre plaisir à ce que tu fais ... " Et ce lendemain ne vient jamais ... à moins que vous ne commenciez dès maintenant à prendre plaisir à ce que vous faites.

Quand vous dites, " Je prends plaisir à faire ceci ou cela ", c'est une fausse perception. En effet, cette expression donne l'impression que la joie provient de ce que vous faites, alors que ce n'est pas le cas. La joie ne vient pas de ce que vous faites, elle passe dans ce que vous faites et, par conséquent, rayonne dans le monde du plus profond de vous. Cette fausse perception est normale, mais elle est également dangereuse parce qu'elle crée la croyance que la joie est quelque chose que l'on retire d'une activité ou d'une chose. Alors, après, vous cherchez à ce que le monde vous apporte la joie, le bonheur. Mais le monde ne peut vous apporter cela. C'est pour cette raison que beaucoup de gens vivent constamment dans la frustration, car le monde ne leur donne pas ce dont ils estiment avoir besoin.

Alors, qu'elle est la relation entre une action et la joie ? Vous prendrez plaisir à n'importe quelle activité à laquelle vous serez totalement présent, à n'importe quelle activité ne représentant pas seulement un moyen pour arriver à une fin. Ce n'est pas le geste que vous posez auquel vous prenez vraiment plaisir, mais le profond sentiment de vitalité qui l'anime et qui ne fait qu'un avec ce que vous êtes. Ceci veut dire que, lorsque vous prenez plaisir à faire quelque chose, vous faites réellement l'expérience de la joie de l'Être dans son aspect dynamique. C'est pour cette raison que tout ce que vous prenez plaisir à faire vous branche sur le pouvoir sous-jacent à toute création.

Voici un petit exercice spirituel qui apportera de l'expansion créative et de la puissance dans votre vie. Dressez la liste des activités quotidiennes que vous entreprenez fréquemment, y compris celles qui peuvent vous paraître sans intérêt, ennuyeuses, pénibles, irritantes ou stressantes. Par contre, ne mettez pas dans votre liste des activités que vous détestez. Si vous détestez faire quelque chose, soit vous devez l'accepter, soit vous devez cesser. Vous pouvez inscrire sur votre liste vos déplacements en voiture pour aller au travail et en revenir, les courses, la lessive ou toute autre chose que vous estimez pénible ou stressant dans votre travail. Ensuite, quand vous entreprenez ces activités, laissez-les être le véhicule de votre vigilance. Soyez totalement présent à ce que vous faites et sentez la quiétude vigilante et vivante en vous, à l'arrière-plan de l'activité. Vous découvrirez rapidement que ce que vous entreprenez dans un grand état de conscience devient en fait appréciable. Ce n'est plus stressant, pénible ou irritant. Pour être plus précis, ce à quoi vous prenez plaisir n'est pas vraiment l'action comme telle, mais la dimension intérieure de conscience qui passe dans l'action. Voilà ce qu'est trouver la joie de l'Être dans ce que vous faites. Si vous sentez que votre vie manque de sens ou qu'elle est trop stressante ou pénible, c'est parce que vous n'avez pas encore fait entrer cette dimension dans votre vie. Être conscient dans tout ce que vous faites n'est pas encore devenu votre objectif principal.

La nouvelle Terre émerge à mesure que de plus en plus de gens découvrent que leur principale raison d'être dans la vie est d'illuminer le monde de la lumière de la conscience et de se servir de tous leurs gestes comme véhicule de cette conscience.

La joie de l'Être, c'est la joie d'être conscient. Alors, la conscience éveillée prend le dessus sur l'ego et se met à régir votre vie. Vous découvrirez peut-être qu'une activité à laquelle vous vous adonniez depuis longtemps commence naturellement à devenir quelque chose de beaucoup plus grand quand elle est infusée de conscience.

Certaines des personnes dont les gestes créatifs enrichissent la vie de bien d'autres personnes font simplement ce qu'elles prennent plaisir à faire sans vouloir devenir spéciales. Il s'agira peut-être de musiciens, d'artistes, d'écrivains, de scientifiques, d'enseignants, de bâtisseurs ou de gens qui créent de nouvelles structures sociales ou commerciales (entreprises éclairées). Parfois, il se peut que leur domaine d'influence reste restreint. Puis, soudainement ou graduellement, une vague de force créatrice passe dans ce qu'ils font et leurs activités prennent une expansion allant bien au-delà de ce qu'ils auraient pu imaginer. Cette expansion vient toucher d'innombrables personnes. Viennent s'ajouter au plaisir une intensité et une créativité qui dépassent tout ce qu'un humain ordinaire peut accomplir.

Mais ne laissez pas tout cela vous monter à la tête, car il se peut qu'un reste d'ego s'y cache. Vous n'êtes toujours et encore qu'un humain ordinaire. Mais ce qui est extraordinaire, c'est ce qui arrive en ce monde par vous, cette essence qui est commune à tous les êtres…

Ariane Éditions, 2005
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Eckhart TOLLE   Dim 14 Juin 2009, 07:10

10 émissions sur Nouvelle Terre de Eckhart Tolle avec Oprah !



<BLOCKQUOTE>
Voici l’adresse pour accéder, en francais, aux 10 émissions sur Nouvelle Terre de Eckhart Tolle avec Oprah !
Voici donc le lien de la première émission : http://www.youtube.com/view_play_list?p=9B8F5A08D6B5CA4E</BLOCKQUOTE>


Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5653
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Eckhart TOLLE   Ven 27 Jan 2012, 18:14

"On peut aimer ou pas et en même temps être critique."


Rebonjour ,
je sais que certains vont à nouveau ne pas être content, mais voici une analyse que je souhaite vous partager




Regards critiques sur la mythologie, la psychologie et le mentalisme dit "spiritualité" d'Eckhart Tolle :

"L'illusion du pouvoir dans le processus spirituel.
Un cas : l'illusion du pouvoir du moment présent"

I) Introduction :

Féru de Tolle il y a presque 5 ans, j'ai fait le choix de renoncer à suivre ses "enseignements" étant donné les conséquences dans ma vie de cette application et celles que je voyais autour de moi sur d'autres personnes. J'ai eu le besoin de comprendre pourquoi j'en suis arrivé à appliquer sans réfléchir, sans faire œuvre d'esprit critique. Comprendre ce qui m'a séduit. Comprendre la démarche de Tolle. Dégager ses responsabilités des miennes. Comprendre ce qui a fait que je me suis mis à critiquer, à nuancer et à rejeter radicalement la recette qu'il pose comme étant celle qui va me rendre heureux. Ceci est le fruit de cette compréhension. Ces regards et ces questions vous sont proposés pour réfléchir. C'est un acte de conscience et éthique que je pose. Il m'est, en effet ,essentiel, d'informer et de proposer d'autres regards sur cette approche. Cette critique respecte l'homme qu'est Tolle, son chemin ainsi que le chemin de tous ceux et celles qui appliquent les protocoles de Tolle. En même temps, cette critique est lucide et sérieuse sur le fond. Les critiques vont faire appel à des métaphores et dans certaines d'entre elles, une "masse de personnes est visée. Chacun s'y reconnaîtra suivant sa conscience ou pas. Il n'est pas question ici de viser quiconque pratique Tolle. Des digressions périphériques seront posées sur divers sujets.

II) L'art de rectifier

Approchant les lectures mythologiques de par la psychologie archétypique et analytique de C.G Jung et ayant eu conscience des mythèmes nocifs, il est bon de prendre un exemple dans la métaphore de l'usine, du supermarché du développement personnel.
Axé dans une approche critique rejoignant ma démarche, Pinterovic' Antoine traduit Guggenbühl Adolf-Craig dans 2 ouvrages amenant à de profondes réflexions "Pouvoir et relation d'aide" ainsi que "les vieux sots". C'est dans ce dernier qu'il met en avant 3 caractéristiques de mythes nocifs et dangereux : les mythes unilatéraux, les mythes pris à la lettre et les mythes qui confondent ce qui appartient aux homme de ce qui appartient aux Dieux et à Dieu. C'est dans les vieux sots que Guggenbühl proposent d'étudier plus en profondeur les mythes modernes. L'un d'entre eux m'est apparu à la fois simple à approcher (étant donné son logos simpliste et réducteur) et regroupant les 3 caractéristiques : celui d'Eckhart Tolle.
Guggenbühl montre les conséquences psychologiques et concrètes de l'action de tels mythes au sein d'une psyché et d'un groupe. Nous en dégagerons ici quelques unes de par notre exemple.
Je m'excuse d'avance de manifester une pensée critique (certains diront que ces écrits sont le fruit du mental, de mon égo malade) d'être un citoyen qui a une conscience, une éthique, un discernement et qui avertit autrui des risques encourus liés des pratiques et une mythologie unilatérale. Moi j'informe et constate. Je vous invite à penser, à vous relier à ce que j'écris. Il peut, en effet, très facile de formuler ma psychopathologie pour décrédibiliser mes dires. Cette pratique est bien connue. Libre à vous. Chacun sa conscience de Soi à soi.

- Tolle, on l'aime ou pas, à chacun son opinion.

L'opinion, le "j'aime/j'aime pas" n'est pas encore de la science et de la critique qui invite à penser, à se questionner et discerner. On peut aimer ou pas et en même temps être critique. Ici, on est au-delà de l'opinion, de ce qui me convient ou pas, au-delà de moi-même. On est dans l'étude et la critique d'une approche, de sa mythologie, de son logos, de ses pratiques, de sa morale, de sa finalité et on cherche à voir si elle donne un soin. On est dans une recherche de vrai et d'exact. On regarde s'il nuit.

- Le mythe

Le mythe aide à expliquer le monde, d'où l'on vient, où l'on va, quels sont les problèmes et les obstacles, les aides, les alliés et les ennemis. Il aide la collectivité et un individu à donner du sens à sa vie, à sa mort, à la vie, à la mort au monde et à lui-même.

- L'unilatéralité

Le mythe unilatéral pose les choses dualement : soit il délie tout, soit il relie tout. Les alliés ne peuvent qu'être que les alliés, ils n'ont pas d'ombres. Les ennemis ne peuvent être que des ennemis, ils n'ont rien à nous apporter. Dans le mythe unilatéral, le logos est totalisant et annihilant à la fois. Il se caractérise par des absolutismes "tout, toujours, tout le temps, jamais, rien". Il 'n'y a qu'un seul moyen pour arriver à une fin (chez Tolle, ça sera le sacro-saint moment présent) ; un archétype est nécessairement mauvais (l'égo) ; une essence, un état est nécessairement bon (le moment présent) et il est le seul à l'être (le passé et l'avenir sont écartés).

- La littéralité :

La lecture littérale invite à prendre les choses telles quelle et non comme une métaphore d'un phénomène existant en l'âme de l'individu. Littéralement, les gens vont croire et lire à la lettre le contenu et l'appliquer. En lire, certains eux seuls seront les véritables pèlerins. Ils sont engloutis dans le mythe, s'identifient littéralement à un pôle « on est pas dans l'égo » et l'autre pôle est l'ennemi « l'incarnation de l'égo »

- La confusion entre l'humain et le divin

En appliquant quelques comportements, en agissant de telle manière, les individus vont, alors, ensemble construire un paradis sur Terre (Nouvelle Terre chez Tolle). Ils sont capables d'aimer comme les dieux : totalement. Ils aiment tout le monde donc personne. Ce sont les archétypes, dans leurs essences, qui incarnent une totalité, la leur.
C'est le discours "l'amour pour tous". Cela est bien évidemment humainement impossible. Nous, humains, on est limité, c'est notre nature. J'aime mon entourage, mes relations, les gens que j'apprivoise. Cela est un réel bien réel qui occupe toute ma vie. C'est comme un jardin dont je prends soin. Et cela me suffit amplement, c'est à ma mesure et ma portée. Je ne suis pas un dieu ni un ange. Je suis un homme dans cette vie et je vis une vie d'homme comme elle m'a été donnée. Je l'honore. J'accepte les limites qui sont inhérentes à ma nature humaine.

- Les mythes modernes

Les mythes actuels ont été résumés par Pinterovic' Antoine dans ce court extrait :

"Lorsque j'étais représentant honoraire de la République de Croatie à Bruxelles, au début des années nonante, en pleine guerre serbo-croate (qu'on désigne en Croatie sous un vocable euphémique de «guerre patriotique»), j'entendais souvent mes compatriotes belges comparer le conflit serbo-croate au conflit communautaire belge. À tort, leur disais-je, car les prémices historiques ne sont pas du tout les mêmes.
Il est vrai qu'à l'époque où nous vivons, l'histoire a mauvaise presse. Je me souviens d'une anecdote. Lorsque je conduisais une délégation ministérielle croate au Parlement européen, lors de la visite chez le président du Parlement à l'époque; le socialiste espagnol Baron Crespo, ce monsieur m'avait demandé comment on pouvait expliquer ce conflit serbo-croate. Je lui ai répondu que je devrais faire un peu d'histoire. Là-dessus, il a répondu, se croyant très spirituel et très cultivé: «Vous savez ce qu'a dit le philosophe marrane Maïmonide? «Si Dieu avait voulu que les gens regardent en arrière, il leur aurait mis des yeux dans le cou.» Je lui ai répondu: «Monsieur le Président, un philosophe français a dit: «Les peuples qui ignorent leur histoire sont condamnés à la revivre.» Il s'est levé alors et m'a dit simplement: «Au revoir, Monsieur!»
Oui, l'histoire a mauvaise presse! Le grand psychologue jungien James Hillman l'a déjà constaté en écrivant : «Je chevaucherai ce cheval de l'histoire jusqu'à ce qu'il s'effondre, car je soutiens que l'histoire est devenue le Grand Refoulé. Si, à l'époque de Freud, c'était la sexualité qui était le Grand Refoulé et l'instigatrice du ferment interne des psychonévroses, aujourd'hui, la seule chose que nous ne voulons tolérer est l'histoire. Non: nous sommes tous des prométhéens avec une foule de possibilités, d'espoirs pandoréens, ouverts, désencombrés, avec l'avenir devant nous, si divers, si beaux, si neufs – hommes et femmes neufs et libérés vivant en avant vers une science fiction. Alors l'histoire gronde en dessous; poursuivant son œuvre dans nos complexes psychiques.»

Nous sommes, en présence au XXI, de mythes tant spiritualistes que matérialistes qui centrent les choses uniquement sur le présent et l'avenir.

- Tolle, l'homme et son expérience spirituelle
Tolle est un homme qui vit une expérience spirituelle profonde dans le quotidien comme n'importe qui pourrait la vivre. Tout à fait belle, louable et à partager.

- De l'expérience découle un mythe qui est mu par un logos

Puis, ce qui est plus critiquable : il pond, suite à cette expérience, une théorie, avec des concepts, des mots sans se référencer à une tradition ni citer des sources alors que certains de ses propos y sont liés. Est-ce délibéré de les taire ? Pourquoi ne pas citer ses sources ? Une théorie comme la sienne peut-elle sortir ainsi de nul part ? Première question que je ne nous pose.
Que va nous donner le pouvoir du moment présent ? Un bien-être, un bonheur, un mieux-être instantané où tout s'évanouit. La mythologie de Tolle dit, sublime illusion, car alléchante qu'en appliquant sa technique mécaniquement, on va atteindre automatiquement un état proche du nirvana. Suffit d'être présent. Alors que bien évidemment on ne contrôle ni ne crée d'expérience spirituelle avec quoi que ce soit. Comme le vent et les oiseaux, elle est autonome et libre. L'esprit est ainsi libre. Le bonheur ne naît pas d'une technique, d'un décret ou d'une auto-suggestion montre Thomas D'Ansembourg dans une critique. On ne peut qu'ouvrir l'espace. Quant au présent, il est bien une illusion qu'on ne contrôle pas et qu'on ne crée pas non plus. C.G montre que la tâche du moi, de l'égo est de secréter de la conscience. L'avenir, on ne sait pas ce de quoi il sera fait, le présent est déjà parti quand je l'évoque et quand je cherche à le cerner, il s'échappe. L'esprit est un petit oiseau timide qui ne se laisse pas avoir aussi facilement. Le passé, lui, est sources et une matière bien présente. Tolle s'inscrit donc bien dans les mythes modernes : on doit être présent, ça va nous guérir et va nous conduire vers un futur unilatéralement neuf (Nouvelle Terre). On n'entendra jamais plus parler du passé et de ses horreurs.

- De son mythe découle une psychologie:

- L'unilatéralité, la littéralité et la confusion "divin/humain" chez Tolle :

Unilatéralement, le passé, l'égo, le corps de souffrance sont ainsi les nouveaux péchés, les nouveaux démons à neutraliser par un pouvoir salvateur, le pouvoir du moment présent qui va nous conduire vers un paradis terrestre où on va être sauvé de nos angoisses et de nous-mêmes. Les bouquins de Tolle apparaissent alors comme des codex d'obéissance, des protocoles, des recettes pour atteindre ce paradis et le construire ici sur Terre. Pour être sauvé, il faut appliquer sa psychologie qui découle de son mythe. A l'instar de l'Eglise catholique de Rome, Tolle fait ainsi de la psychologie à partir de sa spiritualité. Il en produit une à partir de son unique expérience et crée une technique généraliste, systématique, valable pour tous et toutes. Il en revient là à reproduire les erreurs épistémologiques de l'Église quand elle disait que la Terre était plate (elle fait donc là de la géologie et de la science alors que ce ne sont pas ses affaires : elle s'occupe de spiritualité – Elle doit accepter un regard critique, autre qu'elle-même, sur elle-même – et la psychologie critique les mythes, les étudie et dit "attention, il y a des risques et du danger ici – l'inverse est aussi exacte : la science comme le philosophe ne peut tenter de démontrer que Dieu, les esprits, l'esprit n'existe pas ou les expliquer de manière grotesque comme une illusion cérébrale) et conduisait devant l'Inquisition ceux et celles qui affirmaient scientifiquement le contraire. A oublier le passé, voilà une des conséquences : on le reproduit et on se croit évolué, contribuant à une évolution alors qu'on est exactement en train de commettre un délit psychologique. C.G montre que l'oubli et l'inconscience sont des délits psychologiques au sens plein du mot.
Sur certains forums et autres espaces d'échange s'élève alors comme une inquisition qui s'accroche à cette vision des choses, à ce mythe et à cette psychologie qui alors lit littéralement Tolle et l'applique unilatéralement sur elle-même, ses détracteurs notamment et sur tout le monde. Tolle a ainsi ses "fans" et ses "égéries" qui appliquent bien souvent une lecture psychologique systématique (naïve et unilatérale donc objectivement nocive pour le lecteur et le lu) sans prendre un recul nécessaire et une critique.
Ainsi, alléchante est l'illusion vendue, inefficace est l'application de technique pour rencontrer l'esprit, inexacts sont les propos de Tolle sur la psyché d'un point de vue psychologique (C.G Jung). Incorrects sont ses propos sur le moi (égo) qui est tout à fait nécessaire pour rencontrer le Soi et l'altérité.

"Peu savent penser alors beaucoup se font juges" C.G Jung

je vous invite à lire la suite sur le blog
Clidre


qui nous écrit en conclusion

C'est en vivant une autre approche thérapeutique respectueuse de toutes les parts de nous-mêmes, un autre chemin qui ne fait pas de l'égo le nouveau démon, le corps de souffrance, le nouveau péché qu'on envoie dans un enfer intérieur, un goulag intérieur pour ensuite prendre le Spoutnik du moment présent qui a contribué à ce que je sois ici, vivant. On a relevé, dans cet exposé, la littéralité, l'unilatéralité et la confusion des plans dans les propositions d'E. Tolle. La critique s'est effectuée par le biais de la psychanalyse et d'autres regards comme la physique quantique, les autres traditions, les mythes et des chemins plus ésotériques. On met en évidence que l'approche mythologique de Tolle est comportementaliste, suggestive, vise une atteinte à l'égo par une pathologisation de celui-ci en vue de donner un remède, un pouvoir qui donnerait la capacité de vivre une expérience spirituelle. D'un point de vue psychologique, la technique peut contribuer ainsi à la dissociation,au refoulement, à clivage intérieur et c'est cela qui est mis en avant en plus d'une critique traditionnelle donc spirituelle de Tolle.
Je suis alors ici le mauvais dragon, le mauvais diable vert, l'Hermès qui a des connaissances peu connues et cachées et je peux passer ici pour un hérétique alors que je viens juste dire "hé ho attention !!!!!!". Je suis pas un abusif je suis un gardien, comme un dragon pour Bouddha qui enflamme les mythologies ennemies du Dharma en faisant passer leurs illusions pour la réalisation.


Je préviens des dangers d'une application d'une technique stricte et unilatérale issue elle-même de l'Orient et de l'Occident mais qui se garde d'être spécifiée comme telle (nous, on est Occidentaux = structure psychique différente ; eux supportent la désidentification au moi ; pour l'Occidental, c'est la psychose. Notre chemin à respecter, c'est elle de là où on est né, où on s'est incarné avec toute la difficulté que cela engendre étant donné le vide culture auquel on est confronté (la fuite vers l'Orient se comprend alors mais elle est tragique) ; nous, occidentaux, notre yoga, c'est alchimie, on ne se désidentifie pas de l'égo, on s'identifie différemment à lui, on change l'identification, on la nie pas) SANS cadre initiatique, sans tradition, sans suivi. Ma conscience ne peut pas taire cela.De ma réflexion, j'en retire la spiritualité en vivant pleinement la vie, ne peut se confondre avec du mentalisme et une critique sérieuse d'une psychologie autre que celle que cette spiritualité donne naissance. Celle de Tolle est fausse, à bien des égards, sur le plan scientifique et psychanalytique : on ne fait pas de science à partir de spiritualité. La psychologie de Tolle sert aussi à une chose bien précise : à se protéger narcissiquement elle-même de toute atteinte critique. Elle est alors imparable : celui qui critique la mythologie Tolle est en fait dans l'égo, le corps de souffrance. Il était alors bon et nécessaire de proposer une critique qui offre d'autres regards. Merci d'avoir lu.

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
emeraude



Féminin
Poissons Cheval
Nombre de messages : 1
Date de naissance : 28/02/1954
Age : 63
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: Eckhart TOLLE   Ven 27 Jan 2012, 21:16

Belle envolée littéraire sur Eduard Tolle. J'ai lu son livre et personnellement lui ai accordé une place dans ma bibliothéque, mais à l'égal de Jassen, Coelho (seulement le 1er livre l'alchimiste) Rogers sur l'écoute, Ardouin sur la sophrologie et Santerre.
Il a comme d'autres auteur la place que chacun lui donne et s'il est devenu incontourrnable c'est qu'un groupe d'homme lui a donné cette place. Personne ne posséde une identité aussi importante s'il ne répond pas aux critéres d'angoisses d'un groupe. S'il devient Gouru à qui la faute ....... et puis quand je l'ai lu j'y ai trouvé des réponses à mes angoisses personnelles. Oui, lorsque je voulais retrouver mon corps de souffrance, je m'y replongeai avec, sans m'en rendre compte, des douleurs, angoisses, malaises et cela dans quels buts ? Je ne pouvais rien changer du passé sauf me triturer avec des si .... j'avais ... si je pouvais .....avec mes idées d'ici, maintenant, changer quoi que ce soi. Alors autant ne plus toucher à mon corps de douleur et basta.
Quand à mon égo je préfére lui donner une petite place qui n'écrase pas les autres, mais en garder pour que les autres me laisse ma place. Donnant, donnant.
Désolé je n'ai pas votre littérature, je n'ai que mon expérience de ma vie.
Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
myrrdin



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 175
Date de naissance : 05/04/1960
Age : 57
Localisation : burgondy
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Eckhart TOLLE   Sam 28 Jan 2012, 06:16

Les mots rentrent et sortent les uns comme des pansements les autres comme des pieges et finalement tot ou tard on peut se rendre compte qu'ils ne sont valides que du sens de la conviction de ceux qui les ont utilisés et d'autre part par la conviction qu'on y met ...comme autant de liens invisibles autant d'attaches et de boulets au lieu
des ailes qu'ils pretendent offrir et des qu'on s'y attache et le maitres des mots crée lui meme autant ses propre piege s'il n'y prend garde .

Alors la spiritualité en tant que quete liberatrice que peut elle devenir sans connaitre d'abord ses pieges et son propre aptitude a y tomber et a y trouver ses chaines jouissives a defaut de savoir les enlever ?

on pretend les trouver seyantes souhait les offrir aux autres et meme en inventer d'autres plus a la mode ...far-pets!

mon-premier ment-songe de mot parait dans dans sa tentative de De-Finition d'un abstrait qui devient une parodie de ce non-objet-en-soi qui n'est rien lui meme qu'une vibration et quand on confond la pomme avec le mot qui veut designer celle qui est bien meilleure a croquer ! que de la decrire ...

la plupart recherchent le paradis a leur image illumination d'1 culte comme ray-ponce lenifiante d' une eschatologie particuliere avec ses nouveaux rituels sous forme conceptualisés d'autant plus subtils qu'ils sont grossierement abrutissants

A vos eminents avis peut on faire pousser quelques graines vivantes ou quoi que ce soit d'animé dans ces eschatologie parades-dits des con-cepts de tant de livre-moi et rampe-plie de maux pour tenter de combler le sans-coeur vide
a la descente d'un escalier de l'apres aimer-raté-soi-en l'autre ?

et la belle se l'est faite puisqu'elle prefere se regarder dans son miroir de sorciere et ne rien donner d'elle meme ...seche comme la faucheuse deja !

soit laide et trouve toi la poubelle ...

Alors l'oiseau le plus petit ou la mouche vole en riant
quand ils ne balancent pas quelque chose de poisseux sur ces tetes si remplies de l'ignorance faite de ces maux et de ces concepts comme autant de suffit-d'anse ...

on dit en ce moment l'argent dette certain commencent a entrevoir l'aisance du papier pour la toilette du systeme d'echange ...d'un serpent mon-nait-taire...

prendre deja de cet argent factice mais en plus la tete d'autant plus vide par toute les eschatologies ...comme autant de chiures de mouches pour lui donner un asile de fou pour ne pas pouvoir secouer ses chaines et laver cette chiure vir-tue-aile.

mots et concepts de toute sortes en forme de tentative d'illumination spY-rite-tue-aile vendues par autant de marchands d'ampoules dont la fabrication leur échappe d'autant plus que la nature des fils qui les allument ou les eteignent mais pas a leur volonté de tete d'ampoules ?

alors quelque part les marchands de ces programmes sont comme des banksters d'autant de serf-veaux representants chacun de leur programmes a mettre a la poubelle ou tout au moins de passer au crible de l'esprit critique et de sa propre derision et meme deraison et un eclat de rire sur ce vide de soi , du manque d'un baiser ..
Revenir en haut Aller en bas
infomysteres
Membre actif


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 217
Date de naissance : 04/05/1971
Age : 46
Localisation : France (47)
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: COMPRENDRE avant de critiquer !   Sam 28 Jan 2012, 11:37

Cela fait de nombreux mois que je ne suis plus venu sur le forum (non pas que je ne m'intéresse plus au sujet de ce forum mais tout simplement que j'avais un travail à faire sur moi qui me nécessitait tout mon temps).
Le message posté par Ambre provenant du blog de Clidre me fait sortir de mon silence.
Car je ne peux pas laisser dire ça sans répondre. C'est contraire à mes principes !

Je n'ai pas lu grand chose d'Eckhart Tolle. Par un heureux hasard, j'ai juste commencé à lire un livre de lui sur le moment présent hier matin. Cela fait plusieurs moi que j'ai ce livre mais je n'avais pas encore pris le temps de le lire.

Je connais déjà la théorie d'être dans le moment présent.
Et je me permets donc de répondre en fonction de ce que je connais de cette théorie plus que de ma connaissance des propos de Tolle (je suppose tout de même qu'il a la même théorie. Les quelques pages que j'ai lu sur son livre m'amènent à penser que c'est le cas !)

Citation :
Ils aiment tout le monde donc personne.
Le véritable amour ne doit-il pas être impersonnel ?

Citation :
La confusion entre l'humain et le divin
Est-ce une confusion d'imaginer qu'un esprit est une parcelle du divin ?

Citation :
J'accepte les limites qui sont inhérentes à ma nature humaine.
La nature humaine n'a de limite que celles qu'elle accepte.
C'est un choix d'accepter ses limites !
L'Eveil spirituel n'est-il pas là justement pour chercher à les dépasser ?

Ne peut-on pas penser qu'un Esprit (parcelle du divin) se vêt d'un corps physique pour expérimenter la matière ?
qu'il utilise son Âme comme intermédiaire entre le plan divin et le plan de matière.
Si l'Esprit se sert d'un corps physique pour se véhiculer dans la matière, doit-il se considérer comme uniquement une parcelle de matière et oublier son état originel ?
Doit-il perdre à jamais la conscience qu'il est un Esprit sans limite ?
Est-il anormal qu'il essaye de retrouver sa pleine conscience pour dépasser son état matériel ?
Si oui, merci de m'expliquer en quoi consiste l'Eveil spirituel ? Car il y a quelque chose que je n'ai pas du comprendre !

Citation :
Suffit d'être présent. Alors que bien évidemment on ne contrôle ni ne crée d'expérience spirituelle avec quoi que ce soit.
Il ne faut surtout pas "contrôler" ni créer quoi que ce soit.
Il suffit juste d' "observer". L'observation n'est ni contrôle, ni création.

Citation :
Le bonheur ne naît pas d'une technique, d'un décret ou d'une auto-suggestion montre Thomas D'Ansembourg dans une critique.
Eckart Tolle a-t-il dit le contraire ?
Le bonheur nait d'un état d'esprit, d'une prise de conscience, d'une manière d'être.

Citation :
On ne peut qu'ouvrir l'espace. Quant au présent, il est bien une illusion qu'on ne contrôle pas et qu'on ne crée pas non plus.
Je répète ce que j'ai dit plus haut.
Il ne faut surtout pas "contrôler" ni créer quoi que ce soit.
Il suffit juste d' "observer".
Oui, le moment présent est bien une illusion qu'on ne contrôle pas. Et il ne faut surtout pas la contrôler. C'est justement cette illusion qu'il faut observer pour ne plus se laisser "affecter" par elle.

Citation :
on doit être présent, ça va nous guérir et va nous conduire vers un futur unilatéralement neuf (Nouvelle Terre). On n'entendra jamais plus parler du passé et de ses horreurs
Le présent synthétise le passé. Il est créé par nos idées du passé car nous sommes enchaînés par la loi de cause à effet.
Une cause entraine un effet. Le problème est que nous ne savons plus pourquoi nous vivons telle chose et non pas telle autre.
Il se trouve que c'est justement parce que nous subissons les conséquences de nos actes passés.
Le fait d'observer le présent sans jugement mais juste en observateur permet de prendre conscience de ce qui nous arrive et de ce que nous vivons.
Et cette prise de conscience est nécessaire pour que nos actes passés cessent de nous enchainés.
Etre dans le moment présent permet de se libérer du passé (de ne plus subir les conséquences liées à la loi de cause à effet).
Il ne s'agit pas d'oublier le passé ! Il s'agit juste de ne plus se laisser enchainer par lui !
Le passé nous donne un message ! Observer le moment présent nous permet d'assimiler ce message !
Car tant que nous ne aurons pas assimilé le message, nous le revivrons !

Citation :
Unilatéralement, le passé, l'égo, le corps de souffrance sont ainsi les nouveaux péchés, les nouveaux démons à neutraliser par un pouvoir salvateur
ce ne sont pas des péchés ni des démons.
Les "observer" permet justement de prendre conscience qu'ils ne sont que des illusions que nous avons créés nous-mêmes.
Il ne s'agit pas de les haïr, ni de les renier (et surtout pas de les refouler).
Il faut juste les observer pour comprendre leur vrai nature.

Citation :
Pour être sauvé, il faut appliquer sa psychologie qui découle de son mythe
Il propose un chemin.
Est-ce qu'il oblige quelqu'un à le suivre ? Porte-il un jugement sur ceux qui ne le suivent pas ?

Citation :
inefficace est l'application de technique pour rencontrer l'esprit
Avant de juger de l'efficacité d'une technique, il faut la comprendre.
A mon avis (suivant les propos tenus à son encontre), je pense que ce n'est pas le cas.

Citation :
inexacts sont les propos de Tolle sur la psyché d'un point de vue psychologique (C.G Jung)
J'aimerai des précision sur les propos inexacts ?

Citation :
Incorrects sont ses propos sur le moi (égo) qui est tout à fait nécessaire pour rencontrer le Soi et l'altérité.
Je pense qu'il est surtout nécessaire de comprendre que l'ego doit être dépassé pour rencontrer le Soi.
L'ego est une étape dans l'évolution de l'Homme. Il apporte la Soi-conscience.
Mais il doit servir l'homme et non pas l'asservir.
Il ne doit pas lui faire oublier qu'il est plus qu'un Soi distinct des autres. Il doit comprendre qu'il est une parcelle du divin.

Citation :
Rien que vouloir le moment présent, vouloir que la pensée cesse et s'évertuer à ce qu'elle cesse par une technique est justement l'inverse du but recherché : il suggère qu'elle est arrêtée alors que les études sur les pratiques de conditionnement qu'on retrouve à la fois chez les comportementalistes, certaines sectes comme la scientologie montrent qu'elles invitent à refouler et que "ça" continue à agir dans un espace non-conscient, dans les complexes dont parle Hillman
Il ne faut pas "vouloir" quoi que ce soit.
Il faut "observer" la pensée. En observant une pensée, on ne la refoule pas. Au contraire, on l'observe comme on observerait un nuage dans le ciel.
Et grâce à ce recul, cette pensée ne nous affecte plus car on a réussi à s'en détacher.

Citation :
Ayant lu et appliqué Tolle pendant des années, je me suis senti hypnotisé par les répétitions formulées.
Il ne suffit pas de lire et d'appliquer !
Il faut "comprendre" ! Appliquer des techniques sans les comprendre n'est pas très malin ! Et penser avoir des résultats en utilisant une technique incomprise, ça me parait difficile !

Citation :
La technique donnée par Tolle apparaît alors comme un conditionnement mental pour créer un état mental qui suggère que l'anesthésie, le non-ressenti est en fait une vacuité.
Il n'y a aucun état mental à créer.
Il faut justement "observer" son état mental. Prendre du recul par rapport à soi-même.
Quand on vit une situation, est-ce que si on reste imprégné de cette situation, on peut s'en défaire ?
Non ! Pour se défaire d'une situation, il faut la capacité de prendre du recul par rapport à elle. Et c'est seulement comme ça que l'on peut la comprendre etla règler !

Citation :
Thomas D'Ansembourg montre qu'exiger le bonheur comme un décret comme le fait Tolle dans sa psychologie est exactement ce qui peut empêcher d'être durablement heureux. Cela peut aller encore plus loin : vivre des échecs cuisants, des accidents, des drames voire de mourir.
Le bonheur n'est pas le résultat d'une action qui nous arrive.
C'est un chemin de vie.
Celui qui choisit la voie du bonheur peut choisir d'être dans cet état quelque soit ce qu'il lui arrive à l'extérieur.
Le bonheur est un état d'être, une façon intérieure d'appréhender le monde.
Il ne faut pas le confondre avec le plaisir qui, lui, est éphémère et souvent une récompense d'un acte extérieur.

Citation :
Ainsi l'obligation du bonheur, de ne pas se plaindre ou souffrir, en bref de positiver sans cesse constitue en lui-même l'obstacle pour le devenir.
Vivre dans le bonheur ne signifie pas refouler ses souffrances, ses angoisses ou ses peurs.
C'est juste avoir un état d'esprit qui permet de ne pas se laisser affecter par elles.
Il ne faut surtout pas les refouler. Au contraire, il faut les "observer" pour les vivre en pleine conscience dans le moment présent et arriver ainsi à enlever les chaines qui nous relient à elles.

Citation :
En outre, en ne répondant pas aux critiques et s'évertuant à dresser ma psychopathologie selon Tolle, il s'avère que les gens n'ont alors aucun argument à me répondre à mon son de cor...
Je fais de mon mieux pour expliquer ma non adhésion aux propos...
La critique est constructive quand elle est argumentée.
Mais critiquer quelque chose qu'on ne comprend pas, je ne suis pas sûr que ce soit très constructif...

Citation :
Quelqu'un vient à décompenser et à mettre fin à ses jours par exemple après avoir suivi ses "enseignements" parce que le retour du refoulé suggéré par Tolle remonte à la surface. Est-ce que Tolle va reconnaître en partie ses responsabilités ?
Si la personne refoule quoi que ce soit, c'est qu'elle n'a rien compris !
Peut-on reprocher à Tolle qu'une personne n'a rien compris à ce qu'il a dit ?

Citation :
Tolle propose de refouler le passé et la souffrance de l'individu
J'aimerai un exemple. Car si réellement il propose de refouler le passé, c'est qu'il n'a rien compris !
Et je doute que ce soit le cas !
C'est bien de dire que quelqu'un propose quelque chose. Ce serait mieux d'être sur qu'il a vraiment dit cela !

Citation :
La critique s'est effectuée par le biais de la psychanalyse et d'autres regards comme la physique quantique, les autres traditions, les mythes et des chemins plus ésotériques.
Je n'ai rien lu dans la critique qui m'a fait penser à de la physique quantique ou autres traditions à part des exemples qui montrent une incompréhension du sujet.
La physique quantique amène à penser que dans le monde nous sommes tous liés et non pas des individus isolés les uns des autres.
C'est un peu le message de Tolle !
En quoi ces propos sont contraires à la mécanique quantique ? En quoi sont-ils contraires aux traditions ?

Citation :
D'un point de vue psychologique, la technique peut contribuer ainsi à la dissociation,au refoulement, à clivage intérieur et c'est cela qui est mis en avant en plus d'une critique traditionnelle donc spirituelle de Tolle
Là encore, ça montre une incompréhension du sujet.
Il ne peut pas y avoir de refoulement. Je l'ai déjà dit mais je le répète pour que ce soit bien compris !

Pour conclure, je dirais tout simplement qu'avant de critiquer une théorie, IL FAUT LA COMPRENDRE !
Revenir en haut Aller en bas
myrrdin



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 175
Date de naissance : 05/04/1960
Age : 57
Localisation : burgondy
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Eckhart TOLLE   Dim 29 Jan 2012, 11:00

Dans la quete des uns et des autres d'un pas pour se liberer evidemment c'est tellement facile de porter une critique pour des tas de raisons dont l'appreciation montrera eventuellement ses motivations par la suite


avec mes bretelles en culottes courte et des bottes mon nombril est un vrai joyau !

Mais en ce moment comme a toutes les epoques de transition d'un quelquonque acquisition d'un savoir efficace pour grandir la plupart dirons donc

" a quoi ca sert "

" nous savons deja" ...

d'autres " de toute facon nous sommes Zelus et quelqu'un viendra nous sauver d'ailleurs nous attendons notre saigneur pour nous inviter a sa si belle table "

Celle que nous voyons et qu'on leur montre par la lucarne

mais a cette table festive il y aura bien invités convives qui seront au plat du jour ...

dans le domaine des theories un " Albert Einstein" maitre de manipulation de la courbure qui ramene a son point de depart et du relatif comme absolu
Donc on ne "peut pas aller plus loin apres Moa ..."

racontais :
" une theorie n'est acceotée qu'a la mort de ses detracteurs " ...ils furent donc enterrés avec l'ether comme bien des possibilités theoricienne non dogmatiques !

assez morbide du reste cela signifie que l'esprit critique se portait deja mal il y a un siecle et peut etre pire qu'au moyen age finalement.

certaines pseudo lumieres du XVIII etais deja tellement eblouissante que les volailles du clapier les ont prise pour le soleil et les etoiles et les theorie autant de bibles et maintenant c'est en perfusion et bientot en implant tout va bien !

Doc plus on tente de faire des theories plus la realite sous tendue qu'elles pretendent decrire nous echappe davantage avec notre influence sur quoi que ce soit .

tout est devenu tellement difficile alors que tout etais prevu pour faciliter la vie
c'est tout de meme un comble et les theories dans tout ca ...

comme untel qui a appris a voler sans ailes et l'air de rien !

et c'est devenu ( encore ) un commerce . Les archontes gardiens de cette grande basse cour voit de tres bon oeuil autant de tentatives autant de gaspillage pour nous faire nous eloigner des verités essentielles et des moyens REELS d'acquerir un conscience et donc un acces REEL a un espace plus vaste


Avant de comprendre une theorie un eminent informateur des mystifications en cours merci a lui ! et qu'on nomme mystere a defaut precisement de pouvoir les comprendre nous dit donc qu'il faut la comprendre telle theorie

tres pertinent en effet mais cela pose un probleme de temps et d'energie !

c'est possible quand telle formulation est sensée prouver sa pertinence plus appropriée a telle utilisation efficace pour un certain nombre

comme le port des bretelles pour retenir son cache sexe ?


alors comprendre N theories autant de temps et d'efforts et puis dans chacune d'entre elle c'est fait de concepts et l'esprit est ainsi fait comme une eponge qui s'impregnent d'abord et comme dans un habit souillé auquel on s'habitue peu a peu on peut le trouver la reference du bon gout du bien poncer

et donc ne plus n'accorder aucun regard sur les seuls moyens veritables qui ne sont pas frequemment enseignés dans un monde de tromperie et d'autoillusion millenaires en ces modes theoriciennes comme au bon vieux temps des universités

les lavements ou la saignée ?

ces moyens l'intelligence doit en faire le tri et avec un regard eclairé par l'intuition du coeur ?

il semble que la premiere maniere de comprendre quoi ce soit n'est t'elle pas d'AIMER mais sans etre stupide non plus ?


c'est bien une directive du moment present et pas tres contemplative par neccessité il semble ?

un homme qui va se noyer doit evidemment tirer des grand ensaignement du moment present ?

n'aime t'on pas ce qui est simple et les lecons didactiques pour toutes /tous
et pour les partager avec l'apprentissage de la pensée juste et c'est l'experiementation qui seule peut le montrer sans en faire une generalité :


merci O maitre des grenouilles qui invite les papillons a venir nager dans le bassin

merci O maitresse des herons qui invite les petits poissons a sauter dans les airs

merci O grands theoriseurs

le ventre des uns sera encore plus remplis de tant de ces etres si bien a l'abri de tout besoin pour toujours et helas la truie animal stupide n'a pas reussi a tenter de faire le grand ecard pour une methode de plus sans finir en charcuterie !
Revenir en haut Aller en bas
Uglabald

avatar

Masculin
Verseau Cheval
Nombre de messages : 83
Date de naissance : 11/02/1966
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: Eckhart TOLLE   Dim 29 Jan 2012, 20:15

Même s'il est capital de garder un esprit critique sur tout enseignement, Tolle compris, je suis assez d'accord avec les interrogations d'infomystères
Revenir en haut Aller en bas
https://pierreduray.blogspot.be/
myrrdin



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 175
Date de naissance : 05/04/1960
Age : 57
Localisation : burgondy
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Eckhart TOLLE   Dim 29 Jan 2012, 21:31

c'est bien chacun est libre de croire qu'il l'est encore ! mais en ce moment ce que la truie idiote et bornée essaye de dire c'est qu'il serai peut etre temps de se bouger le cul les petits loups et pas se fourvoyer sans arret

sans vouloir etre pessimiste on a le NWO au cul et le nouilles de toute sorte de sectes a tiroir caisse a la tete apres ces simagrées de tant des differentes religions Kultes rituels et maintenant scientouilles traitement neurtotiques pschychomachins training de mentaliste et autre connection en tube de nanas qui ne donnerai pas un bol de soupe a un homme dans la rue le plus souvent !

tout ca aucun prophete ou savant veritable n'au jamais pu souhaité et qui ont toutes conspirées a abrutir la creature et la dissuader de chercher ce qui la libere VRAIMENT et qui est aussi dans l'acte de charité de partage veritable

et les lecons eternernelles du mieux etre n'est pas la fuite dans un paradis artificiel a la queue de neu-neu ni dans aucune fuite tout court mais tout au plus une certaine retraite qui n'est tout au plus que de se remettre la tete et les pieds au vert pour commencer.

et ensuite il a un certain nombre de domaines bien precis qui sont deja divulgués pour les curieux qui sont quasiment de la survie etant donné que la liberté de vie se restreint comme une peau de chagrin sur cette merveilleuse terre qui peut le redevenir en peu d'années si on participe au moins pour un certain nombre pour commencer !

ou alors si vous voulez etre dans la multitude affamée et terrifiée pire que les SDF devant votre porte ... ce sera pas votre esprit de l'instant qui vous sauvera pas plus que vos etats extatiques d'illumines d'HLM ou de petits bobos qui ont le temps de se soigner leur petits mallaise de profiteurs d'un systeme qui les nourrit quand meme et de faire les a coté sans oser franchir le pas !

la premiere chose c'est deja d'aimer la terre toutes ses creatures pour commencer

et ceux la ont a leur disposition l'energie libre et gratuite pour toutes et tous a repandre ...discretement ...
d'autre part la commnunation a toute distance egalement libre et gratuite pour les memes ...

et la truie ne vous promet pas une vie aussi facile de larve sous perfusion pour commencer mais des efforts des combats pas mal de privations et le fait d'etre presque rejeté par ces pauvres etres parasités et tarés qui sont encore dans la matrice mais c'est pour faire le monde d'apres et pas finir comme un dechet sur une poubelle avec une piquouse et une puce dans le buffet .

ensuite le devoir de progresser et de partager cet heritage intemporel et cela c'est le mega secret du bonheur de la longevite ou de ce que vous voudrez de bien dans un sens des vers dorés de pythagore par exemple et comme d'autres monde dans les etoiles lointaines quand on sait que un grand nombre sont tombés aux mains des archontes

un de plus ICI NON !

c'est TROP deja ! alors le combat c'est ici et tout de suite en chacun d'entre nous
pour rester libre et meriter d'etre appelé Humain c'est deja pas si mal ?

et les vrais les pur(e)s sont des combattant(e)s humbles qui se foutent royalement de la monnaie de singe et de machinations douteuses de toutes sorte de fourvoyement filandreux de mystiques en batteries pour ce plateau de groupies qui n'accepte de s'accroupir que le genre de maitre en tromperies qui peut editer et repandre ses divagations et les vendre comme des perles
en se declarant un maitre de basse cour
la vraie connaissance est gratuite participative on peut /doit seulement vivre pas un echanhe ou tout commerce avec benefice est INTERDIT selon les lois intemporrelles qui font que G M sera obligé de sortir de sa taniere un de ces quatres et de demander l'aide des elements

et si parfois un pur peut apprivoiser la foudre et dispose de visions transcendantes ...il s'en tape royalement car c'est quand il faut seulement ! et ce qui compte c'est que tel etre qui souffre guerisse et trouve ce dont il a besoin qui ne manque que par la complicité a la lacheté et aux machinations machiaveliques des archontes

et que son jardin soit beau avec la nature libre au millieu de sa vie sans conflit et vivre participer sans faire de mal et en pouvant aider et participer a sa mesure

et pas la betise le manque de lucidité d'esprit critique et puis la lachete de ne pas savoir aimer
mais etudier patiemment et realiser des belles et bonnes choses pour ce monde en perdition se retrouve dans sa voie de Vie

ceux qui sont prets sont deja au travail et cela n'a pas commencé avec internet qui n'etais qu'un moyen de faire connaitre tout et rien

a chacune chacun de choisir et c'est vrai a toute epoque mais en ce moment ca va plutot mal il faut le voir et pas faire l'autruche dans sa tour d'ivoire en attendant ses clients pour les marchands de ceci ou cela et les gourous-goulous et les methodes de turlutes savoir si c'est la meilleure ou la pire et de se faire turluter les noeux rones tant qu'il en reste pour comparer

il est dit qu' a toute epoque il a des fosses-ecoles et plus de maitres es perdition pour egarer et tromper !

le Big Maitre(sse ) ne cherchez pas ailleurs qu'a l'interieur de vous meme

et dans l'univers il ya aussi des etres qui vous aiment pour savoir que vous n'etes pas tout'e) seul(e) et sachez aussi que certains n'attendent qu'une chose c'est d'etre comme vous(e) moins seul(e) pour decouvrir et echanger ces connaissancs vraies qui feront de ce monde soit l'enfer d'une matrice ou soit un monde de vie rayonnant pour chacune chacun qui veut y participer librement !

Merci et LTF n'est pas maitre en rien ni gourou-gourou NIET ! mais un Homme qui essaie de le rester et de partager une facon de voir selon le sentier des etoiles des animaux en liberté et des veines de la terre et des etres vrais ...ce qui n'est pas la plus facile mais pour tenter de preserver si c'est possible cette pureté et cette clairvoyance et puis transmettre cela mais sans attendre qu'on lui fasse de la leche !

et demain LTF sera peut etre qu'un reve pour les uns un cauchemard pour les autres au moins il aura tenté tout ce qui etais possible a sa mesure et en son temps par tous les moyens .
Revenir en haut Aller en bas
infomysteres
Membre actif


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 217
Date de naissance : 04/05/1971
Age : 46
Localisation : France (47)
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Eckhart TOLLE   Lun 30 Jan 2012, 00:30

myrrdin a écrit:
Donc plus on tente de faire des theories plus la realite sous tendue qu'elles pretendent decrire nous echappe davantage avec notre influence sur quoi que ce soit .
En fait, je me suis trompé lorsque j'ai parlé de théorie.
Ce que fait Eckhart Tolle ce n'est pas donner une théorie mais de la PRATIQUE. C'est un témoignage.
Il explique comment il a fait concrètement pour trouver des solutions à ses problèmes.
C'est donc plus qu'une théorie. Cela a une valeur plus forte car il y a de la pratique derrière (ce n'est donc pas abstrait mais bien concret !)

myrrdin a écrit:
... nous dit donc qu'il faut la comprendre telle theorie
tres pertinent en effet mais cela pose un probleme de temps et d'energie !
Personne n'est obligé de comprendre quoi que ce soit.
Mais ne serait-il pas plus sage de ne parler que de ce que l'on connait et comprend ?
Car ceux qui lisent une critique d'un livre ou d'une thèse ou d'un témoignage ont souvent tendance à croire celui qui émet des critiques.
Ils se disent que celui qui fait cela a pris le temps de comprendre le sujet qu'il traite. Et en lisant une critique on pense donc que les arguments sont valables.
Or malheureusement, ce n'est souvent pas le cas. Et le cas présent est un très bon exemple (un cas d'école, on pourrait dire !).

Etre capable de faire tout une critique d'un sujet comme "être dans le moment présent" sans utiliser une seule fois le mot "observation" (ou observer), je trouve ça très fort !
C'est comme si on essayait de décrire la mer sans dire qu'il y a de l'eau dedans.
Car l'observation est le coeur de cette thèse.
Pour la résumer en mot simple, il faut, à chaque fois qu'une pensée ou un état particulier nous affecte (énervement, peur, inquiétude, etc...) rentrer à l'intérieur de nous-même et se mettre en état d'observateur.
C'est à dire faire comme si ce que l'on vit ne nous arrive pas à nous mais arriverait à quelqu'un d'autre.
Il faut donc s'observer de l'intérieur et faire en sorte de considérer nos pensées présentes comme si c'était un nuage qui passe devant nous.
Il s'agit de prendre du recul par rapport à nous-même. Et en faisant cela, nos tracas actuels sont perçus "sous un autre angle".
La conséquence bénéfique est que cela nous en libère.

Pour donner une image, je prendrai celles des chaînes. Notre passé (nos expériences, notre vécu, ...) nous enchaîne. Il crée des boucles qui font que nous vivons mécaniquement des choses répétitives.
C'est "plus fort que nous" car c'est inconscient. Et c'est pour cette raison qu'il est très difficile d'enlever ces chaînes.
Le fait de prendre du recul par rapport à ces pensées qui sont la conséquence de nos actes passés, permet de s'en détacher.
Il suffit donc d'observer ses pensées.

En aucun cas, cela consiste à refouler ses pensées.
Refouler signifie "faire comme si elle n'existaient pas !". Faire cela, c'est totalement l'inverse de ce qu'il faut faire car plus on refoule une pensée et plus elle va nous enchainer (et plus on devra donc la revivre).
"Observer une pensée", ce n'est donc pas la refouler. Au contraire, c'est l' "accepter" comme quelque chose qui fait partie de nous.
C'est la regarder pour comprendre sa vraie nature. Et grâce à cette observation, on prend conscience qu'elle n'est pas si terrible que ça et on peut arriver à s'en détâcher.
C'est cette prise de conscience qui fait disparaitre cette pensée de notre esprit.
Notre esprit ne la refoule pas (ne l'enterre pas pour qu'elle reparraisse un autre jour) mais au contraire elle la fait disparaitre car elle l'a mis "en pleine lumière".
Etre dans le moment présent c'est donc "mettre en lumière" nos pensées en les observant.

La thèse par elle-même est très facile à comprendre. La seule difficulté est de penser à la mettre en application.
Cela demande un travail sur soi. Se forcer à penser à faire cela.

Et lorsque je dis que cette thèse n'est pas une théorie mais de la pratique, c'est que si elle est appliquée comme elle doit l'être, elle permet réellement de se libérer de ses chaînes intérieures.
Et si quelqu'un est capable de m'expliquer le contraire, je suis près à l'écouter car j'aimerai bien comprendre comment il a réussi à ne pas aboutir au même résultat !

myrrdin a écrit:
ou alors si vous voulez etre dans la multitude affamée et terrifiée pire que les SDF devant votre porte ... ce sera pas votre esprit de l'instant qui vous sauvera ...
Etre dans l'instant présent permet de comprendre les raisons pour lesquelles nous avons nos pensées actuelles !
C'est un état qui permet de ne plus nous laisser enchaîner par elles.
Face à un même évènement, chacun agit en fonction de ses propres schémas de pensées.
Sauf que très souvent ces schémas sont inconscients et donc mécaniques.
En observant nos pensées dans l'état présent, cela permet de rompre cette mécanique bien huilée et de changer cette routine si c'est notre désir.
Cela offre donc un meilleur choix de réaction face à un évènement : au lieu que ce soit imposé par notre esprit, on pourra choisir d'autres réactions que l'on estimera plus appropriées.
Etre dans l'instant présent ouvre donc des portes sur nos réactions faces à des évènements.

myrrdin a écrit:
la premiere chose c'est deja d'aimer la terre toutes ses creatures pour commencer
...
c'est TROP deja ! alors le combat c'est ici et tout de suite en chacun d'entre nous
J'aime bien la première phrase. Oui, l'important est d'Aimer. Tout le reste n'est que du "vent".
J'aime moins la deuxième concernant le combat.
Comment peut on dire qu'il faut aimer tout le monde et juste après dire qu'il faut combattre ?
Il faut aimer ou combattre ? Peut on faire deux choses contradictoires à la fois ?

myrrdin a écrit:
la vraie connaissance est gratuite participative on peut /doit seulement vivre pas un echanhe ou tout commerce avec benefice est INTERDIT selon les lois intemporrelles qui font que G M sera obligé de sortir de sa taniere un de ces quatres et de demander l'aide des elements

Comprendre la thèse du moment présent prend quelques minutes. Et c'est gratuit !
Il y a une loi qui dit que la connaissance doit être gratuite ! Je ne savais pas !
Cela veut-il dire que personne ne doit pouvoir vivre du fait d'enseigner aux autres ?
Faut-il que les enseignants soient obligés de trouver un travail "pour manger" au détriment du temps qu'ils pourraient passer à enseigner ?
à moins qu'ils doivent être capable de vivre dans la pauvreté parce qu'une loi les y oblige ! C'est ça qu'il faut comprendre ?
Bien sûr que l'argent ne doit pas être une finalité.
Mais il faut arrêter de considérer l'argent comme quelque chose de négatif. C'est un moyen ! pas une finalité !
L'argent n'a rien de négatif ! C'est l'usage qui en est fait qui peut être négatif mais l'argent par lui-même est neutre !
Et il faut arrêter de voir en lui "Satan".
Chacun est contraint d'en avoir si il veut vivre une vie "normale" ! Et si on peut m'expliquer le contraire, je suis preneur !

myrrdin a écrit:
a chacune chacun de choisir et c'est vrai a toute epoque mais en ce moment ca va plutot mal il faut le voir et pas faire l'autruche dans sa tour d'ivoire.
Chacun constate des faits ! Ces derniers sont concrets, je le reconnais !
Mais être dans l'instant présent permet de choisir "sa réaction face à ces faits".
On a le droit de dire que "tous sont des pourris ! tout va mal ! tout est à refaire ! ..."
Nous vivons dans une conscience collective et avons les fruits des actes passés de tous les esprits qui forment cette conscience.
Chaque individu de cette conscience collective peut prendre du recul par rapport à ce qu'il vit.
Lorsqu'il a des pensées de haines contre la société, contre les évènements, il peut entrer en lui-même et observer ces pensées comme si c'était un nuage qui passait.
Et si chacun fait cela, il pourra faire de grande découverte sur lui-même car il pourra comprendre l'origine de ces pensées et s'en libérer si c'est son choix.
Je dis bien si "c'est son choix !" car si chacun préfère réagir mécaniquement (inconsciemment) face à des évènements, il a le droit également !

Les faits sont les faits !
Mais chacun a la capacité de réagir comme il le souhaite face à ces faits ! Ou du moins il peut se donner cette capacité en restant dans le moment présent et en observant ses pensées.

C'est un peu comme quand on dit que l'on ne peut pas contrôler la tête que l'on a ! Par contre on peut choisir la tête que l'on fait (on peut sourire ou faire la tête suivant notre choix) !

myrrdin a écrit:
le Big Maitre(sse ) ne cherchez pas ailleurs qu'a l'interieur de vous meme
C'est une très bonne conclusion !
Et ce n'est certainement pas un hasard si c'est réellement ce que fait faire l'observation du moment présent.
Revenir en haut Aller en bas
myrrdin



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 175
Date de naissance : 05/04/1960
Age : 57
Localisation : burgondy
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Eckhart TOLLE   Lun 30 Jan 2012, 08:10

helas peut etre que tenter de répondre a l'urgence du moment actuel du monde necessite de faire appel a l'intuition du coeur de celles et ceux qui sont en face alors les reponses de LTF sont peut etre un peu volontairement des caricatures face a ce qui parait etre des pieges en matiere de theorie et de pratique

telle que la methode Tolle mais ni plus ni moins que toutes les autres la verité vraie il semble que la seule maniere de la trouver est en soi

et encore apres avoir beaucoup fait de recherches et en continuant a avoir l'esprit ouvert et aussi de dialogue avec le monde

autrement nous ne serions pas là

car ce petit monde actuel "mondialisé" et ses faux semblants il faut etre denué de la moindre clairvoyance pour ne pas voir sa profonde folie intrinseque et le pire est de le defendre dans sa vie personnelle alors que tout cela mene globalement tout le troupeau a sa perte et l'asservissement global avec reduction imposée par une caste dominante de la population et peut etre meme l'extinction de la quasi totalité des especes evolués sur ce monde !

et cela pas n'est pas dans 100 ans mais MAINTENANT !!!! et merci de des forum comme Antahkarana forum zen d'exister comme bien d'autre initiatives et merci a celles et ceux qui y participent et qui le font gratuitement pour faire passer des messages et sans publicite intempestive ni promotion d'auteur/editeurs comme trop nombreux

et les createurs de ce site ont il me semble une activité a coté et ne sont pas il semble ni marchands de fric ni des mendiants de la genuflexion virtuelle ni des supra gourous


concernant les methodes de Tollé elles paraissent plus ou moins derivées de pratiques qui ont fait les beaux jours d'un certain bouddhisme dans ce qui en reste et qui ressemble dans ses deviances a toutes les autres .

celui par exemple qui fait que dans des pays comme la Birmanie et autrefois le Tibet une oligarchie religieuse s'offre/s'offrait tous les privilèges au nom de la pratique d'une contemplation interieure sensée trouver l'illumination ...et a coté de l'esclavage des plus pauvres des enfants des femmes et pour cautionner en meme temps une dictature militaire dans le cas de la Birmanie

des contemplatifs les moinillons l'hypocrisie en prime tout comme les spiritualistes modernes pour la plupart

des sribouillards et ecrivassiers et vendre du papier bravo !
en ce moment des gourous il en a plus que de disciples pour faire vivre leurs editeurs et pour avec c'est des stages payants pour faire bouillir la marmite et on ne peut pas garantir le resultat ... alors on le promet et le livre sert de publicité .

au fait c'est proche de ce que fait la medecine officielle et legale ou une pratique comme l'audit psych-anal-y-tique autrement c'est docteur Bistouri donc dans ce sens c'est presque un progres

mais au fond pas mieux les uns que les autres les cocos pour faire durer quoi ?
la connerie sous perfusion avec de l'espoir que ca dure dans la connerie le plus possible pour cautionner l'air de rien ce systeme mortifere .

La voie de Siddartha Gautama et tous grands ermites mystiques de tous les temps ou la confusion de regnaient pas que faisaient ils entre leur vie et la pratique vivante de ce qui a pu parvenir de leurs pratiques .

au moins certains maintenant comme a toutes les epoques ne font pas beaucoup parler d'elles/eux et pour cause ils n'ont que tres rarement le temps precisement car ils sont dans l'obligation d'avoir une activite dans la dignité de ne pas mendier ou vendre quelque chose qui par essence DOIT ETRE GRATUIT et OFFERT A TOUTES TOUS sans distinction de race couleur

et deja cela devrai etre le cas pour TOUTES LES CONNAISSANCES !

et au temps antiques de ce pays et des autres il etait INTERDIT de pratiquer L'usure ou meme d'obtenir le MOINDRE BENEFICE SUR UN NEGOCE qui etait a l'epoque fortement suspect des qu'il s'agissait de colportage .

Siddartha a son epoque a du essayer tout comme probablement un certain nazaréen tout ce qui pouvait etre enseigné dans toutes les ecoles pendant une grande partie de leur vie et leurs messages comme la pratique vivante qu'ils ont transmises etaient d'une part de leur epoque et d'autre part de toutes il faut etre bien pretentieux pour comprendre ne serai ce que l'un ou l'autre et se declarer maitre a une epoque aussi tarée .

et connaitre et comprendre deja Jesus ou Siddartha ou Socrate ...
on reste humble et on se declare pas maitre soi meme !

Des tels maitres veritables comme les philosophes grecs ... un Socrate par exemple qui n'a jamais fait payer ses eleves et ne se servaient pas de leur doctrine pour endoctrinert leur vie se passaient a coté de la vie mondaine et profane sans faire de commerce de leur enseignements

ils n'avaient pas organisés la mendicité ou un commerce douteux comme moyen de survie parasitaire et destructrice

Et certains cela ne les as jamais empecher de travailler a coté pour subvenir a leurs besoins notamment en cultivant la terre tout comme dans des nombreuses communautés l'ont faites et le font encore il semble .

les chamanes etaient chasseurs ceuilleurs et pour les rares qui ont survecus jusqu'a nos jours le sont restés avec un certain respect naturel de la nature telle qu'elle est et telle qu'elle devrai le rester meme avec l'activite et la VRAIE spiritualité vivante et vecue de la creature .

L'argent dette en ce moment .... confort provisoire de 1500 euros pour deja presque des privilgégiés puisque maintenant beaucoup ont depassé le seuil de pauvreté et pour enrichir des banksters et vivre dans un pseudo de tout avec ses crises existentielles et la recherche d'une spiritualité d'un simple mieux etre momentané ?

ceci ne semble pas la voie de l'Eveil de la Conscience mais tout au moins d'une bonne conscience en suppositoire pour soulager son sentiment refoulé de culpabilité et d'impuissance mais surtout de profonde LACHETE

que ceci ou cela fasse du bien dans sa petite vie minable avec la methode Tolle apres avoir acheté ses livres pourquoi pas tout comme bien d'autres mais rien de nouveau sous le soleil tout est du redit et ca peut continuer ainsi ...pourvu que ca dure ?

la belle echappatoire quand on sait que moins 6 milliards sur 7 n'ont pas l'eau courante potable voila cette terre telle qu'elle est et l'environnement et la nature est dans un etat de delabrement pitoyable au nom des privileges de quelques uns et d'idées fausses ...AVEC LE PANSEMENT DE SPIRITUALITES DE BAZARD y compris les religions officielles

effectivement il faut vivre et LTF vit dans un certain denuement volontaire pour paufiner son etude de modele de vie ,coupe son bois pour se chauffer et cultive une part de ses legumes et pour ce qui est de ces contributions il est obligé de fournir une certaine part de services "profanes" pour obtenir un minimum de monnaie de singe actuelle et cela ne l'empeche pas de passer le plus clair de son temps libre a mediter etudier ecrire et faire des recherches sur des techniques mises de coté deliberement au cours des periodes recentes notamment en matiere d'energie gratuite de plantes medicinales les techniques de guerison gratuites notamment

il essaye de tester lui meme pour commencer et de diffuser certaines infos avec prudence GRATUITEMENT et meme parfois a du payer lui meme avec les fruits de son propre travail pour essayer de faire acceder et d' offrir cette opportunité de leur propre liberté de leur dignité veritable qu moins quelques unes/uns dans d'autres pays .

et c'est meme pas pour la gratitude car pour ainsi dire c'est plutot le contraire alors il est vrai que le sentier etroit est vraiment bordé d"epines .

evidemment en ce moment LTF ne peut donc pas se vanter de sa reussite avec a pas une personne humaine sur terre qui lui donnerai quoi que ce soit a part ce qui librement disponible encore en ce moment via internet mais LTF est riche dans ce sens que d'avoir un endroit pour dormir de quoi se nourrir de l'eau potable et en plus la possibilté d'apprendre et de partager ...


et cela meme est tres menacé

c'est pour cela que LTF ose s'exprimer de cette maniere un peu crue on peut pas etre parfait on a son caractere de cochon veuillez pardonnez d'avoir offensé tant si pieuses portugaises ensablées et autre gourgoulouteries si eminentes .
Revenir en haut Aller en bas
Uglabald

avatar

Masculin
Verseau Cheval
Nombre de messages : 83
Date de naissance : 11/02/1966
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: Eckhart TOLLE   Lun 30 Jan 2012, 09:28

Pour la seconde fois Infomystères j'applaudis ton analyse perspicace ! J'y vois enfin le débat contradictoire sans agression ! merci
Revenir en haut Aller en bas
https://pierreduray.blogspot.be/
clidre



Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 20
Date de naissance : 18/03/1984
Age : 33
Localisation : Rohan
Date d'inscription : 30/01/2012

MessageSujet: Re: Eckhart TOLLE   Lun 30 Jan 2012, 20:27

Bonjour,

@Uglabad, pas d'agression de la part d'infomysteres ? Elles y sont et sous-entendues, je les montre ci-dessous.

Citation :
Il a comme d'autres auteur la place que chacun lui donne et s'il est devenu incontourrnable c'est qu'un groupe d'homme lui a donné cette place. Personne ne posséde une identité aussi importante s'il ne répond pas aux critéres d'angoisses d'un groupe. S'il devient Gouru à qui la faute .......

>>> A qui la faute ? A lui-même d'abord et parce qu'il y consent. Il peut se mettre en loi 1901, mettre tous ses ouvrages en téléchargement libre (avec donation) et se rémunérer moins de 2000€ par mois. C'est déjà un pas vers la cohérence entre ce qu'il dit et ce qu'il fait.
Qu'il s'enrichisse avec ses maisons d'édition et puis viennent donner des leçons sur le mental du capitaliste est d'une arrogance fieffée.

Merci de partager votre expérience de vie.

@myrddin :



Citation :

Les mots rentrent et sortent les uns comme des pansements les autres comme des pieges et finalement tot ou tard on peut se rendre compte qu'ils ne sont valides que du sens de la conviction de ceux qui les ont utilisés et d'autre part par la conviction qu'on y met ...comme autant de liens invisibles autant d'attaches et de boulets au lieu

>>>Bin non, mes convictions subjectives sur les mots ont un pouvoir bien minime. Je montre, dans la critique, que Tolle est au-delà de quelques mots et au-delà de son expérience comme vous le dites : c'est une mythologie dont découle une psychologie. Il y intègre son expérience bien évidemment pour lui donner un goût incarné. Dans ce que je lis de ses écrits, il fait bien plus que transmetttre uniquement son expérience.


Citation :
des ailes qu'ils pretendent offrir et des qu'on s'y attache et le maitres des mots crée lui meme autant ses propre piege s'il n'y prend garde .

Alors la spiritualité en tant que quete liberatrice que peut elle devenir sans connaitre d'abord ses pieges et son propre aptitude a y tomber et a y trouver ses chaines jouissives a defaut de savoir les enlever ?

on pretend les trouver seyantes souhait les offrir aux autres et meme en inventer d'autres plus a la mode ...far-pets!

mon-premier ment-songe de mot parait dans dans sa tentative de De-Finition d'un abstrait qui devient une parodie de ce non-objet-en-soi qui n'est rien lui meme qu'une vibration et quand on confond la pomme avec le mot qui veut designer celle qui est bien meilleure a croquer ! que de la decrire ...

la plupart recherchent le paradis a leur image illumination d'1 culte comme ray-ponce lenifiante d' une eschatologie particuliere avec ses nouveaux rituels sous forme conceptualisés d'autant plus subtils qu'ils sont grossierement abrutissants

Complètement et Tolle en fait son commerce.

Je rejoins votre pessimisme et ce qui me semble être un dégoût de l'utilisation du spirituel à des fins de pouvoir, de contrôle.

Citation :
la premiere chose c'est deja d'aimer la terre toutes ses creatures pour commencer


>>> C'est humainement impossible. Nous ne sommes pas des dieux. On ne peut pas tout aimer. On n'est tout simplement pas capable et cela est dans notre nature. Comment est-il possible d'aimer des inconnus ? Ne pas confondre une idéologie Peace and love de l'amour avec l'amour.

@infosmysteres :

Une question me vient à vous lire : avons-nous lu le même Tolle ?

" Je peux vous donner les moyens de contrôler vos vies grâce à la conscience du moment présent " E. Tolle dans une conférence audio

Citation :
Le véritable amour ne doit-il pas être impersonnel ?

>>>> J'en parle dans la critique.
L'amour individualise contrairement à impersonnaliser. L'impersonnalisation, c'est une mythologie du clonage : j'aime tout le monde, de la même façon, quelque soit son essence et sa vibration. Alors non, Roméo n'est pas importe qui pour Juliette et vice-versa.

Citation :
Est-ce une confusion d'imaginer qu'un esprit est une parcelle du divin ?

>>> L'imagination n'est pas de l'ordre de la confusion mais de l'image. Est-ce donc une fausse image ? Je dirais qu'il est béni par le divin sans encore l'être. Les choses s'intrinquent.

Citation :
La nature humaine n'a de limite que celles qu'elle accepte.

>>> Bien évidemment non, vous entrez là dans une mythologie de divinisation de l'homme. La nature humaine est limitée. Moi je voudrais qu'il fasse 30°C toute l'année et magiquement faire que ça soit le cas mais bon je suis arrivé dans ce monde, dans un corps humain avec ses propres limites.
La spiritualité, c'est justement d'accepter ses limites.

Citation :
C'est un choix d'accepter ses limites !
L'Eveil spirituel n'est-il pas là justement pour chercher à les dépasser ?

>> Non, c'est l'inverse, c'est l'acceptation de l'impuissance. La spiritualité n'est pas là pour que le moi dépasse ses limites. Il peut les dépasser dans le chemin mais ce n'est pas lui qui les dépasse et ce n'est pas une quête de toute-puissance.

Citation :
Ne peut-on pas penser qu'un Esprit (parcelle du divin) se vêt d'un corps physique pour expérimenter la matière ?
>>> Ce sont des intuitions, des croyances. Elles sont à étudier sur le plan psychologique. Non à les littéraliser.

Citation :
qu'il utilise son Âme comme intermédiaire entre le plan divin et le plan de matière.

>>> C'est une mythologie et ça peut aider l'âme à vivre.

Citation :
Si l'Esprit se sert d'un corps physique pour se véhiculer dans la matière, doit-il se considérer comme uniquement une parcelle de matière et oublier son état originel ?
Doit-il perdre à jamais la conscience qu'il est un Esprit sans limite ?
Est-il anormal qu'il essaye de retrouver sa pleine conscience pour dépasser son état matériel ?

>>> L'esprit n'est pas moi. Bien des gens font la confusion entre tout ça. L'utilisation du moi de la spiritualité pour arriver à ses objectifs et "réussir" sa spiritualité fait du spiritualiste le pensant un frère certes ennemi avec le matérialiste. Ils font carrière tous les 2. L'un cherche à se venger de sa nature humaine (en se pensant être un Esprit vivant l'expérience humaine et non simplement de terre ) dans un ascensionnisme et l'autre par un contrôle de la nature, une ascension sociale et matérielle. Frères ennemis mais frères quand même.
Citation :

Si oui, merci de m'expliquer en quoi consiste l'Eveil spirituel ? Car il y a quelque chose que je n'ai pas du comprendre !

>>> Tout ce qui associe pouvoir et spiritualité, puissance et esprit est du charlatanisme et du clientélisme. On fait croire aux gens qu'ils vont être meilleurs, plus beaux, plus machin chose en étant sur une voie spirituelle. Ca fait revenir au prochain stage. Dire que le cheminement spirituel vrai et engagé demande de traverser bien des inconforts, qu'il n'y a pas de récompense au bout, que c'est une perte de pouvoir et d'épousailles avec ses impuissances est bien moins vendeur que Tolle.

Citation :
Il ne faut surtout pas "contrôler" ni créer quoi que ce soit.

>>> Attention à pas vouloir contrôler le contrôle, c'est le plus subtile des contrôles et c'est aussi la porte vers le paradoxe, le nerf du réel comme le disait C.Singer.

Il suffit juste d' "observer". L'observation n'est ni contrôle, ni création.

>>>L'observation peut être un outil de contrôle. Dans le bouddhisme occidentalisé et hyper mal-traduit (95% des textes), le bouddhisme est réduit à un contrôle de soi skinnerien, digne des goulags autrement dit il est vulgarisé au sens injurieux du terme quelque soit les bonnes intentions. Le bouddhisme se lit en sanskrit qui est si subtile que le traduire en français, c'est le mettre en bières. Mais que voulez-vous ?! Faut bien aller dans le sens du confort du bourgeois européen qui veut consommer vite et facile son spiritualisme orientalisé pour qui s'engager n'est pas son adage. C' est prendre une voie sans issue que de lire le bouddhisme traduit en français parce que c'est tout simplement pas le bouddhisme mais une interprétation traduite de celui-ci.


Citation :
Eckart Tolle a-t-il dit le contraire ?
Le bonheur nait d'un état d'esprit, d'une prise de conscience, d'une manière d'être.


>> Bien sûr qu'il dit le contraire. Le bonheur naît chez Tolle d'injonctions et de conditionnements.

Citation :
Le présent synthétise le passé. Il est créé par nos idées du passé car nous sommes enchaînés par la loi de cause à effet.
Une cause entraine un effet. Le problème est que nous ne savons plus pourquoi nous vivons telle chose et non pas telle autre.
Il se trouve que c'est justement parce que nous subissons les conséquences de nos actes passés.

>>> Classique compréhension exotérique du karma. Il est celui de quelques gourous hindouistes à la limite du sectaire. La compréhension védique est tout autre.


Citation :
Le fait d'observer le présent sans jugement mais juste en observateur permet de prendre conscience de ce qui nous arrive et de ce que nous vivons.

>>> L'observation ne donne pas encore la conscience. C'est pas gagné et c'est pas mécanique. Le "permet" introduit un "pouvoir". L'observation dans un non-contrôle (non-dualisme) n'est pas une voie qui va nécessairement nous récompenser de prises de conscience. Cela est de l'ordre du pouvoir.

Citation :
Et cette prise de conscience est nécessaire pour que nos actes passés cessent de nous enchainés.

>>> C'est encore un pouvoir sur le passé. C'est bien l'utilisation de la spiritualité pour "libérer le moi". Alors que la spiritualité n'est pas cela, il est détourné pour cela. C'est très vendeur. Faut toujours se libérer de quelque chose du passé, y a toujours du karma ... ça fait revenir le consommateur.

Citation :

Etre dans le moment présent permet de se libérer du passé (de ne plus subir les conséquences liées à la loi de cause à effet).

>>> La logique de pouvoir continue. Libre à vous mais ça n'a strictement rien de spirituel.

Citation :
Il ne s'agit pas d'oublier le passé ! Il s'agit juste de ne plus se laisser enchainer par lui !

>> On est bien d'accord dans vous êtes entré dans une mythologie de libération du moi donc prométhéenne. Rien de de neuf sur le soleil. :-).

Citation :
Le passé nous donne un message ! Observer le moment présent nous permet d'assimiler ce message !

>> Toujours de l'ordre du pouvoir.

Citation :
Car tant que nous ne aurons pas assimilé le message, nous le revivrons !

>>> Ce n'est aussi mécaniste. L'esprit n 'est pas une machine.
Citation :

ce ne sont pas des péchés ni des démons.

>>> C'est ce que montre l'étude. Les propos de Tolle envers eux sont analogues à des prêches inquisitrices du XVIème siècle. Le passé n'est pas si passé que ça. :-).
Citation :

Les "observer" permet justement de prendre conscience qu'ils ne sont que des illusions que nous avons créés nous-mêmes.

>>> L'illusion est réelle et attention au solipsisme dissociant de ce bouddhisme mal traduit, mal compris et pris à la lettre. Je relève ici une contradiction avec ce que vous avez dit plus haut "on ne crée pas" mais nous voilà créateurs de nos illusions. L'égo n'est pas le créateur de la mayâ, le voile des illusions. Tolle en disant "c'est l'égo qui crée l'illusion" insulte la mayâ, ne la reconnait pas et pire, il en fait de vous et de moi des créateurs, des dieux tout puissants que l'illusion est bien une essence qui est antérieure à nos existences.

Citation :
Il ne s'agit pas de les haïr, ni de les renier (et surtout pas de les refouler).

>>> La mythologie de Tolle est bien unilatérale à leurs sujets : il les rejette et invite à les repousser.

Citation :
Il propose un chemin.
Est-ce qu'il oblige quelqu'un à le suivre ?

>> Il conditionne pour qu'on le suive. Il vous dira textuellement que non mais sa mythologie et psychologie use abondamment de suggestion et d'hypnose. Donc oui, malgré lui.
Citation :

Porte-il un jugement sur ceux qui ne le suivent pas ?

>>> Voyant comment il considère "l'égo", il juge bien ceux qui ne le transcendent pas.

Avant de juger de l'efficacité d'une technique, il faut la comprendre.

>>> Comprendre ? Mdr, je l'ai appliqué pendant 5 ans ... Je vous invite à me comprendre :-).

Citation :
A mon avis (suivant les propos tenus à son encontre), je pense que ce n'est pas le cas.

Ici commence le fait que ma compréhension (agression subtile) est remise en question. Le débat se place sur elle.

>>> Pour l 'avoir expérimenté, c'est bien le cas. Sous-entendez-vous que mon expérience n'est pas valable ? Si oui, je me permets de vous charger : vous n'avez pas lu Tolle. L'image qui me vient : le nouveau venu au conservatoire de musique qui n'est connaît rien, qui croit s'y connaître et qui donne des leçons de musique et de solfège à l'ensemble de la classe ? Sur base de quoi ?

Citation :
J'aimerai des précision sur les propos inexacts ?

>> Il s'agit de lire l'ensemble de la critique. C'est développé dedans.
Citation :

Je pense qu'il est surtout nécessaire de comprendre que l'ego doit être dépassé pour rencontrer le Soi.

>>> Désolé mais le chemin n'est pas une série d'injonction qu'il faut faire.

Citation :
L'ego est une étape dans l'évolution de l'Homme. Il apporte la Soi-conscience.

>> L'égo n'est pas une étape, il fait partie. Le chemin spirituel n'est pas le tour de France tout tracé avec maillot jaune, champs Elysées et consors. Y a des chutes, certes mais c'est pas encore tout programmé.

Citation :
Mais il doit servir l'homme et non pas l'asservir.

>> il n'asservit rien du tout et il est l'homme. Il est son "moi".
Citation :

Il ne doit pas lui faire oublier qu'il est plus qu'un Soi distinct des autres. Il doit comprendre qu'il est une parcelle du divin.

>> Oulà ... le moi n'est pas le Soi. Le moi n'est sûrement pas une parcelle du divin. Vous confondez le reflet avec l'identification. "Être comme" avec "être égal et intégralement similaire à".
Citation :

Il ne faut pas "vouloir" quoi que ce soit.
Il faut "observer" la pensée. En observant une pensée, on ne la refoule pas. Au contraire, on l'observe comme on observerait un nuage dans le ciel.
Et grâce à ce recul, cette pensée ne nous affecte plus car on a réussi à s'en détacher.

>>> C'est du zen anémié, mécanisé et occidentalisé. C'est ce qui est vendu dans les stages. C'est pas aussi mécanique et c'est pas aussi gagné comme vous le suggérez.
Citation :

Il ne suffit pas de lire et d'appliquer !
Il faut "comprendre" ! Appliquer des techniques sans les comprendre n'est pas très malin !

>>> Bin oui, Tolle va très bien pour les naïfs déjà un peu hypnotisés. Je l'ai été, j'en sors.

Citation :
Et penser avoir des résultats en utilisant une technique incomprise, ça me parait difficile !

>>> Mais Tolle ne fait que cela. Et vos propos aussi. Je vous invite à vous relire.

Citation :
Il n'y a aucun état mental à créer.
Il faut justement "observer" son état mental. Prendre du recul par rapport à soi-même.
Quand on vit une situation, est-ce que si on reste imprégné de cette situation, on peut s'en défaire ?
Non ! Pour se défaire d'une situation, il faut la capacité de prendre du recul par rapport à elle. Et c'est seulement comme ça que l'on peut la comprendre etla règler !


>>> Écoutez, vous répétez la même chose depuis presque le début de votre intervention. Il me semble ne pas échanger avec quelqu'un qui a vécu une expérience et une compréhension du paradigme de Tolle en le vivant dans sa vie mais de parler avec quelqu'un qui me récite les bons protocoles et les bons comportements à avoir pour vivre une expérience spirituelle et qui vient ici m'enseigner je ne sais quoi. Où êtes-vous dans tout ça ? Où est votre expérience ? Je ne suis pas ici pour recevoir un enseignement mais pour échanger sur la critique. J'ai mon propre accompagnant et vous n'êtes pas le mien. Moi, je suis en train de lire, il me semble, ce qu'on vous a répété ou ce que vous vous êtes répété. Me tromperais-je ?

Citation :
Le bonheur n'est pas le résultat d'une action qui nous arrive.
C'est un chemin de vie.
Celui qui choisit la voie du bonheur peut choisir d'être dans cet état quelque soit ce qu'il lui arrive à l'extérieur.
Le bonheur est un état d'être, une façon intérieure d'appréhender le monde.
Il ne faut pas le confondre avec le plaisir qui, lui, est éphémère et souvent une récompense d'un acte extérieur.

>>> D'accord. Mais vous êtes là contraire à Tolle.

Citation :
Vivre dans le bonheur ne signifie pas refouler ses souffrances, ses angoisses ou ses peurs.
C'est juste avoir un état d'esprit qui permet de ne pas se laisser affecter par elles.
Il ne faut surtout pas les refouler. Au contraire, il faut les "observer" pour les vivre en pleine conscience dans le moment présent et arriver ainsi à enlever les chaines qui nous relient à elles.

>>> C'est la même chose que ci-dessus : pouvoir, contrôle et libération du moi.

Citation :
Je fais de mon mieux pour expliquer ma non adhésion aux propos...
La critique est constructive quand elle est argumentée.

>>> Non, elle est constructive quand elle est honnête. C'est vrai que la mienne est issue d'un channeling ... et que les arguments de Jung, de la physique quantique et des voies traditionnelles sont infondés. Votre opinion par contre qui n'a jamais vraiment lu Tolle est le summum de l'exactitude. Je m'incline.

Citation :
Mais critiquer quelque chose qu'on ne comprend pas, je ne suis pas sûr que ce soit très constructif...

>>> Vos petites insinuations, merci de vous les garder. En tout cas, je vous laisse vos préjugés sur ma compréhension et mon expérience de la chose. Merci de votre compréhension. C'est, en effet, très constructif.
Citation :

Si la personne refoule quoi que ce soit, c'est qu'elle n'a rien compris !

>>> Le refoulement est une défense inconsciente. On ne refoule pas consciemment. On ne peut pas dire au moi "tu es responsable de ton refoulement". On peut dire au moi" tu es responsable d'être inconscient de la manière de refouler qui s'exprime malgré toi et de l'inconscience".

Citation :
Peut-on reprocher à Tolle qu'une personne n'a rien compris à ce qu'il a dit ?

>>>>Désolé mais un mot est un mot. Tolle dit ce qu'il dit. Point barre. Il me semble que c'est vous qui essayez de le faire échapper à ma critique en disant "vous ne l'avez pas compris". Désolé mais le mot "poire" renseigne la poire et rien d'autre qu'elle.
Citation :

J'aimerai un exemple. Car si réellement il propose de refouler le passé, c'est qu'il n'a rien compris !
Et je doute que ce soit le cas !


>>> Vous l'aurez voulu ... une amie l'appliquant encore plus fanatiquement que moi a failli se suicider en brûlant sa maison. Elle a refoulé toutes ses voix intérieurs en se forçant à être présente sans cesse. Au bout de quelques années, elle a complètement décompensé, ses murs se mettaient à parler. Elle a perdu le contact avec ses amis et sa famille (Tolle invitant à s'en dissocier en essayant de les changer avec le pouvoir du moment présent). Elle a vécu une spirale sociale négative et cela a fait pire que mieux. Elle a été internée en hopital psychiatrique et est suivie par un psychanalyste qui l'aide jour après jour. Ils ont étudié le système Tolle dans sa profondeur et la critique que je pose est issue de son expérience associée à la mienne et d'anciens déçus de Tolle.
Alors, vous pouvez aussi douter de cela, dire que c'est de sa faute, qu'elle n'a pas compris mais c'est bien réel. Tolle dit réellement des choses et elle l'a réellement suivie. Elle réfléchit à porter plainte contre Tolle et son entreprise commerciale pour usage illégal de la médecine étant donné qu'il pose des diagnostics et des remèdes psychologiques sans être psychologue.

Citation :
Je n'ai rien lu dans la critique qui m'a fait penser à de la physique quantique ou autres traditions à part des exemples qui montrent une incompréhension du sujet.

>>>> C'est que vous ne l'avez pas lu. Merci de votre honnêteté. C'est fieffé voire arrogant d'affirmé au tout début ne pas avoir lu Tolle, faire des suppositions sur ce qu'il dirait pour ensuite venir me dire "vous savez vous ne comprenez rien à Tolle" ... Alors merci de cesser ce qui me semble être une projection de votre propre incompréhension et merci de parler en connaissance d'état de cause.

Citation :
La physique quantique amène à penser que dans le monde nous sommes tous liés et non pas des individus isolés les uns des autres.
C'est un peu le message de Tolle !

>>> M'enfin, c'est le comble ! On a le passé dans nos cellules dans l'eau quantique. Tolle fait croire qu'on peut se libérer du passé. Pour cela, il faudrait vider toute son eau. On en mourrerait!

Citation :
En quoi ces propos sont contraires à la mécanique quantique ? En quoi sont-ils contraires aux traditions ?

>> Lisez la critique.

Citation :
Là encore, ça montre une incompréhension du sujet.
Il ne peut pas y avoir de refoulement. Je l'ai déjà dit mais je le répète pour que ce soit bien compris !

Pour conclure, je dirais tout simplement qu'avant de critiquer une théorie, IL FAUT LA COMPRENDRE !

>>> mort de rire ... c'est quelqu'un qui n'a pas lu Tolle qui vient me dire cela ... :-). Je ne réponds pas, le silence est plus fort que les mots ...

Citation :
Personne n'est obligé de comprendre quoi que ce soit.
Mais ne serait-il pas plus sage de ne parler que de ce que l'on connait et comprend ?
Car ceux qui lisent une critique d'un livre ou d'une thèse ou d'un témoignage ont souvent tendance à croire celui qui émet des critiques.
Ils se disent que celui qui fait cela a pris le temps de comprendre le sujet qu'il traite. Et en lisant une critique on pense donc que les arguments sont valables.
Or malheureusement, ce n'est souvent pas le cas. Et le cas présent est un très bon exemple (un cas d'école, on pourrait dire !).

>> En effet, vous êtes un cas d'école bien flagrant. Merci d'être cet exemple. Le reste de vos propos ressemble tristement aux antérieurs : vous continuez d'enseigner vos techniques d'observation sorties de je ne sais où. Quant à l'amour, je me ris encore une fois du pouvoir auto-octroyé sur Eros : "vouloir, c'est pouvoir". L'amour ne se commande pas par décret.





[b]

Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
infomysteres
Membre actif


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 217
Date de naissance : 04/05/1971
Age : 46
Localisation : France (47)
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Eckhart TOLLE   Mar 31 Jan 2012, 00:59

myyrdin:
Juste une petite question:
LTF : c'est qui ou ça veut dire quoi ?
J'ai du rater un épisode car je ne comprends pas ce mot et je n'ai pas le courage de lire tous les messages au dessus pour voir si il y a la réponse.

J'ai vu qu'il y a plein de points que j'avais mis dans mon précédent message où il n'y a pas eu de réaction.
donc ça veut dire que nous sommes tout deux d'accord sur ces sujets.
c'est très bien. Cela signifie qu'il n'y a pas grand chose qui nous différencie !

Il reste juste deux petits points que je vais commenter.

myrrdin a écrit:

car ce petit monde actuel "mondialisé" et ses faux semblants il faut etre denué de la moindre clairvoyance pour ne pas voir sa profonde folie intrinseque
Le monde a toujours été, est et ne sera que le reflet de nous-même.
Si on y voit folie, c'est qu'elle reflète notre folie à nous (et pas celles des autres !)

C'est l'histoire de la poutre et de la paille, de Jésus, qui disait que si tu vois une paille dans l'oeil de ton prochain, c'est que tu as une poutre dans le tien.
Alors si on s'amuse à voir la folie dans le monde qui nous entoure, qu'est-ce que cela montre de nous-même ?

myrrdin a écrit:

et au temps antiques de ce pays et des autres il etait INTERDIT de pratiquer L'usure ou meme d'obtenir le MOINDRE BENEFICE SUR UN NEGOCE qui etait a l'epoque fortement suspect des qu'il s'agissait de colportage .
J'admire la connaissance historique des temps antiques.
J'avoue que je ne suis pas certain que ce ne soit pas une "affirmation gratuite".

Argent = Satan : ça rime mais est-ce vrai ?

Est-ce que les pauvres sont spirituels et gentils et ceux qui ont de l'argent sont matérialistes et méchants ?
Personnellement, je connais des personnes qui ont une vie spirituelle tout en gagnant bien leur vie.
Tout comme d'autres qui n'ont pas beaucoup d'argent.
Cela pour dire qu'il n'y a AUCUN lien de cause à effet entre ARGENT et SPIRITUALITE.
Ce n'est pas de la théorie ! C'est de la pratique...

Je ne dis pas qu'il faut être riche pour être spirituel.
Je dis qu'il n'y a aucun lien entre les deux et aucune loi n'empêche quelqu'un de spirituel de devenir riche.
C'est juste son propre schéma mental qui peut l'en empêcher. Mais pas une loi dans le vrai sens du terme.

Il y a une loi qui existe: Ce sont nos pensées qui nous créent ou créent les conditions de notre vie (c'est du moins mon avis : je n'impose pas une opinion. je ne fais que donner mon avis !).
Si on associe le mal à l'argent, est-ce que c'est dur à comprendre que c'est la principale raison pour laquelle on n'en gagnera jamais dans notre vie ?
Notre esprit est à notre écoute. Si on lui dit que si il gagne de l'argent, il va devenir mauvais, eh bien, il FERA TOUT POUR NE PAS EN GAGNER.
Notre esprit fait ce qu'on lui demande. Argent = Méchant signifie pour lui de tout faire pour ne pas accéder à l'argent.

Celui qui change son état d'esprit et considère que l'argent est un moyen utile pour s'aider et aider les autres, il se met dans des dispositions pour en gagner.
C'est un raisonnement très simple (voir simpliste) mais la vie est simple !
Et ce n'est donc pas étonnant que cela fonctionne comme cela.

ça me fait penser à ces phrases que je trouve tès juste issu d'un livre:
Fais attention à tes pensées, car elles deviendront des paroles.
Fais attention à tes paroles, car elles deviendront des actes.
Fais attention à tes actes, car elles deviendront des habitudes.
Fais attention à tes habitudes, car elles deviendront ton caractère.
Fais attention à ton caractère, car il est ton destin.

En résumé, les pensées forment le destin.
Alors on a le choix de faire ses propres schémas mentaux et de faire les associations que l'on veut (argent = méchant par exemple).
Mais on a aussi le droit de faire d'autres schémas mentaux (argent = moyen d'aider les autres par exemple).

clidre a écrit:

Nous ne sommes pas des dieux. On ne peut pas tout aimer.
...
L'amour individualise contrairement à impersonnaliser. L'impersonnalisation, c'est une mythologie du clonage.
L'Amour avec un grand A consiste à aimer sans rien demander en retour.
L'amour avec un petit a consiste à aimer avec notre ego (donc dans l'attente d'un retour).
Si tu n'arrives pas à aimer les autres, c'est que tu ne t'aimes pas toi-même !
C'est l'histoire de la paille et de la poutre que j'ai cité plus haut.
Je ne veux pas dire que c'est facile d'aimer tout le monde. C'est un idéal. Et personnellement, j'essaye d'appliquer cette règle.
Quand une personne m'agresse verbalement ou autre, j'essaye de comprendre ce que veut me montrer cette personne de mes propres défauts (car j'en ai des défauts ! je le reconnais ! j'ai mes côtés sombres sur lesquels je travaille !)
Oui, c'est humain de ne pas aimer tout le monde.
Mais c'est un idéal spirituel de chercher à le faire (du moins c'est le mien).
Quand on a compris que spirituellement tout le mal que l'on voit autour de nous n'est que le reflet d'un mal qui est en nous-même, merci de m'expliquer comment on peut continuer à ne pas aimer les autres ?

clidre a écrit:

La spiritualité, c'est justement d'accepter ses limites.
La spiritualité, selon moi (mais je n'oblige personne à être d'accord avec ce que je dis) c'est d'être conscient de ses limites POUR SE PERMETTRE ENSUITE DE LES DEPASSER.
Accepter ses limites et se dire que c'est une fatalité, je trouve ça très restreignant !
ça consiste à quoi alors la spiritualité une fois que tu connais tes limites ?
Tu restes là et tu dis à ton voisin : je ne t'aime pas mais c'est normal parce que c'est ma limite ! je ne peux pas t'aimer car c'est comme ça...
(je caricature ! désolé mais c'est pour mieux faire passer le message. C'est l'idée de fond qui est importante à retenir !)
Pour moi, la spiritualité, c'est arriver à dépasser ses limites.
C'est arriver à voir que tout le mal que l'on voit à l'extérieur de nous n'est rien d'autre que le mal qui est en nous.
Et quand on a compris ça, comme je l'ai dit tout à l'heure, ça parait naturel de ne plus haïr.
On ne peut plus le faire car on n'a plus de raison de le faire.

Dans le monde il n'y a pas des milliards d'entités.
Il n'y a qu'une seule entité qui se manifeste sous de milliards de formes différentes.
Quand on a compris ça, comment peut-on haïr encore quelqu'un d'autre ?
Il n'y a qu'une seule entité (je le répète pour que ce soit bien clair !) donc ne pas aimer quelqu'un d'autre, c'est ne pas s'aimer soi-même.
C'est un raisonnement très simple mais auquel je crois.
Et quand on a ce genre d'idée, c'est donc humainement possible d'aimer tout le monde !
Ou alors, il faut accepter de ne pas s'aimer soi-même mais ce n'est pas mon choix !

clidre a écrit:

L'Eveil spirituel n'est-il pas là justement pour chercher à les dépasser ?
>> Non, c'est l'inverse, c'est l'acceptation de l'impuissance. La spiritualité n'est pas là pour que le moi dépasse ses limites. Il peut les dépasser dans le chemin mais ce n'est pas lui qui les dépasse et ce n'est pas une quête de toute-puissance.
Ce n'est pas mon avis. J'avoue que je pensais que tout le monde serait de mon avis sur ce sujet.
Je me suis trompé. Je ne savais pas qu'il y avait cette manière de voir.
Je la respecte. Tu as le droit de penser comme tu le souhaites.
Je garde le droit de ne pas être d'accord.
Désolé pour le tutoiement mais je trouve ça plus convivial car tu restes mon ami même si je ne suis pas d'accord avec toi !

clidre a écrit:

>>> L'esprit n'est pas moi. Bien des gens font la confusion entre tout ça. L'utilisation du moi de la spiritualité pour arriver à ses objectifs et "réussir" sa spiritualité fait du spiritualiste le pensant un frère certes ennemi avec le matérialiste. Ils font carrière tous les 2. L'un cherche à se venger de sa nature humaine (en se pensant être un Esprit vivant l'expérience humaine et non simplement de terre ) dans un ascensionnisme et l'autre par un contrôle de la nature, une ascension sociale et matérielle. Frères ennemis mais frères quand même.
Je n'ai pas tout compris à l'explication. Je vois juste qu'il y a encore division.
Si j'ai bien compris, l'esprit cherche à se "venger" de sa nature humaine.
Là aussi, je respecte cette manière de penser mais ce n'est pas la mienne.
Pour moi le mot "vengeance" ne fait pas parti du vocabulaire de l'esprit.
L'esprit est sensé être à l'image du divin. L'esprit ne se venge pas. Il ne sait faire qu'Aimer.
Du moins, c'est mon avis et je le partage avec moi-même !
L'esprit est distinct du moi mais je suis d'avis qu'ils forment une unité.
Et je pense donc qu'il faut cesser de se sentir diviser mais commencer à penser en terme d'unité (et c'est justement ce qu'amène à penser la mécanique quantique. on peut donc dire que ça a même des bases scientifiques.)

clidre a écrit:

>>> Tout ce qui associe pouvoir et spiritualité, puissance et esprit est du charlatanisme et du clientélisme. On fait croire aux gens qu'ils vont être meilleurs, plus beaux, plus machin chose en étant sur une voie spirituelle. Ca fait revenir au prochain stage. Dire que le cheminement spirituel vrai et engagé demande de traverser bien des inconforts, qu'il n'y a pas de récompense au bout, que c'est une perte de pouvoir et d'épousailles avec ses impuissances est bien moins vendeur que Tolle.
La spiritualité -selon moi- amène à un changement de conscience.
Elle permet de se considérer comme une UNITE avec tout ce qui nous entoure.
Elle nous rend meilleur dans le sens où elle nous fait percevoir le monde différemment, sous un autre angle, avec une amplitude de vue plus grande.
Ce n'est pas le pouvoir sur les autres qu'il faut chercher à obtenir. C'est juste le pouvoir sur soi-même.
C'est le pouvoir de l'Amour (avec un grand A).

clidre a écrit:

Dire que le cheminement spirituel vrai et engagé demande de traverser bien des inconforts, qu'il n'y a pas de récompense au bout, que c'est une perte de pouvoir et d'épousailles avec ses impuissances est bien moins vendeur que Tolle.
Que chacun vit des inconforts, c'est une réalité. Moi, le premier, je ne m'en cache pas.
Mais ce n'est pas une fatalité.
La spiritualité doit permettre de dépasser ces inconforts, en les amenant à la conscience.
Et en en prenant conscience, ces inconforts disparaissent d'eux-mêmes.
La prise de conscience est un travail sur soi. C'est ça la spiritualité selon moi : travailler sur soi pour élever notre conscience.

clidre a écrit:

Il suffit juste d' "observer". L'observation n'est ni contrôle, ni création.
>>>L'observation peut être un outil de contrôle
Un crayon peut être une arme et servir à tuer.
Il peut aussi servir à écrire et faire passer des connaissances...
Ce que je voulais dire, c'est que l'observation, dans le cas de la prise de conscience du moment présent, n'est pas un outil de contrôle.
Que ça puisse l'être dans d'autres contextes, pourquoi pas, mais ça n'est pas le propos !

clidre a écrit:

Le bonheur nait d'un état d'esprit, d'une prise de conscience, d'une manière d'être.
>> Bien sûr qu'il dit le contraire. Le bonheur naît chez Tolle d'injonctions et de conditionnements.
Nous sommes très bornés. Nous avons créés des blocages inconscients à l'intérieur de nous par nos schémas de pensées.
Pour pouvoir se débarasser de ces chaînes, il est nécessaire de faire des injonction et du conditionnement.
Car si on se dit juste une fois que tout va bien mais qu'inconsciemment on se dit sans arrêt que tout va mal, c'est notre inconscient qui va gagner !
Se conditionner n'est pas un mal !
C'est un mal lorsque c'est quelqu'un d'autre qui nous conditionne.
Mais quand c'est nous-même qui choisissons de nous conditionner, dans ce cas, on le fait pour la bonne cause.

Je reprends les phrase dites tout à l'heure:
Fais attention à tes pensées, car elles deviendront des paroles.
Fais attention à tes paroles, car elles deviendront des actes.
Fais attention à tes actes, car elles deviendront des habitudes.
Fais attention à tes habitudes, car elles deviendront ton caractère.
Fais attention à ton caractère, car il est ton destin.

Si on veut un destin qui correspond à notre volonté, il faut des pensées correspondantes.
Et ce qu'il faut savoir, c'est que si nous ne nous conditionnons pas nous-même, les autres s'en chargent à notre place.
Alors, personnellement, je préfère me conditionner moi-même plutôt que de laisser les autres m'imposer leur volonté.
Et oui, cela nécessite de la répétition. Mais c'est normal et je ne vois pas en quoi c'est mal !

clidre a écrit:

Le présent synthétise le passé. Il est créé par nos idées du passé car nous sommes enchaînés par la loi de cause à effet.
Une cause entraine un effet. Le problème est que nous ne savons plus pourquoi nous vivons telle chose et non pas telle autre.
Il se trouve que c'est justement parce que nous subissons les conséquences de nos actes passés.
>>> Classique compréhension exotérique du karma. Il est celui de quelques gourous hindouistes à la limite du sectaire. La compréhension védique est tout autre.
Ouf ! je ne suis qu'à la limite du sectaire ! j'ai cru que j'y étais entré entièrement ! j'ai eu chaud !
Sérieusement, je serai intéressé de comprendre la vision védique pour ne plus flirter avec les sectes.

J'ai tapé dans Google (car c'est mon ami aussi !) et je suis tombé sur ça:
http://www.radhadesh.com/fr/nous-concernant/philosophie/reincarnation
"La littérature védique décrit dans le détail le phénomène de la réincarnation, plus particulièrement dans la Bhagavad-gita.
(...)
Il est aussi décrit que celui qui trouve la paix intérieure en comprenant cette vérité et en réalisant son identité d'hôte à l'intérieur de “la ville-de-son-corps” n'est plus perturbé par les transformations de ce corps et atteint la paix véritable.
"
Cette dernière phrase me fait étrangement pensé à ce que j'ai écrit ! Je n'y vois pas de contradiction !
Mais peut être que je ne comprends pas ! Si c'est le cas, qu'est_ce qu'il faut que je comprenne ?

clidre a écrit:

Et cette prise de conscience est nécessaire pour que nos actes passés cessent de nous enchainer.
>>> C'est encore un pouvoir sur le passé. C'est bien l'utilisation de la spiritualité pour "libérer le moi". Alors que la spiritualité n'est pas cela, il est détourné pour cela. C'est très vendeur. Faut toujours se libérer de quelque chose du passé, y a toujours du karma ... ça fait revenir le consommateur.
Si l'être n'a besoin de se libérer de rien du tout, alors qu'est-ce qu'il a à faire ?
Il est parfait comme il est ! Ou il est né pour souffrir et donc qu'il souffre en paix ? C'est ça le message ???
Je comprends que tout ce que je dis est faux. Pourquoi pas, c'est une opinion.
Par contre, nul part je vois ce que je dois comprendre.
et moi, j'aime bien comprendre ! Mais là, je n'y arrive pas parce que pour comprendre il faut qu'on m'explique et pas juste me dire que j'ai tort !

clidre a écrit:

Il propose un chemin.
Est-ce qu'il oblige quelqu'un à le suivre ?
>> Il conditionne pour qu'on le suive. Il vous dira textuellement que non mais sa mythologie et psychologie use abondamment de suggestion et d'hypnose. Donc oui, malgré lui.
Quand quelqu'un porte un message ou une méthode pour lui, bien sûr qu'il va "proposer" aux autres de la tester sur eux !
J'aurai envie de dire : merci à lui pour ce partage !
Il aurait peut être du se dire : J'ai une méthode qui a marché sur moi mais comme la mythologie et la psychologie va faire que certains vont penser que je leur impose mes idées, alors je vais rien leur dire.
Ils n'ont qu'à chercher par eux-mêmes !
C'est ça qu'il aurait du se dire ?
Ou comment aurait-il du faire passer son message pour ne pas contrarier la mythologie ou la psychologie ?

clidre a écrit:

Avant de juger de l'efficacité d'une technique, il faut la comprendre.
>>> Comprendre ? Mdr, je l'ai appliqué pendant 5 ans ... Je vous invite à me comprendre :-).
Je continue à penser qu'elle n'a pas été comprise !

clidre a écrit:

Pour l 'avoir expérimenté, c'est bien le cas. Sous-entendez-vous que mon expérience n'est pas valable ? Si oui, je me permets de vous charger : vous n'avez pas lu Tolle. L'image qui me vient : le nouveau venu au conservatoire de musique qui n'est connaît rien, qui croit s'y connaître et qui donne des leçons de musique et de solfège à l'ensemble de la classe ? Sur base de quoi ?
Oui, je suis un débutant de Tolle.
J'ignore plein de choses et je ne m'en cache pas. chaque jour je remercie la vie de m'apprendre de nouvelles choses.
Pour dire que l'expérience n'est pas valable, je me base sur la compréhension que j'ai de cette thèse (car ce n'est pas Tolle qui l'a inventé ! La preuve, je la connais sans avoir lu cet auteur !)
Et sur quoi je me base : tout simplement que pas une seule fois le mot "observation" n'a été mis dans les nombreuses pages de critiques de ce livre. Et qu'à plusieurs reprises, ça parle de "refoulement" alors que c'est impossible si la méthode est appliquée comme elle doit l'être.
On n'a donc pas la même compréhension de cette méthode.
Etre capable de dire que cette méthode peut créer un refoulement, c'est ne pas l'avoir comprise ! C'est binaire comme raisonnement mais c'est un fait (pas une théorie) !

clidre a écrit:

J'aimerai des précision sur les propos inexacts ?
>> Il s'agit de lire l'ensemble de la critique. C'est développé dedans.
Je n'ai rien vu de développé concernant ce point là mais nous n'avons pas la même perception et compréhension des mots. Donc, ça doit surement être pour ça !

clidre a écrit:

Il ne faut pas "vouloir" quoi que ce soit.
Il faut "observer" la pensée. En observant une pensée, on ne la refoule pas. Au contraire, on l'observe comme on observerait un nuage dans le ciel.
Et grâce à ce recul, cette pensée ne nous affecte plus car on a réussi à s'en détacher.
>>> C'est du zen anémié, mécanisé et occidentalisé. C'est ce qui est vendu dans les stages. C'est pas aussi mécanique et c'est pas aussi gagné comme vous le suggérez.
L'idée est simple à comprendre. La réalisation est plus ardue.
Oui, elle demande un travail sur soi. Comme tout chemin spirituel selon moi !
Et comme je n'ai pas compris ce que toi tu proposes comme solution, je n'aurai pas d'autres alternatives que de continuer à penser comme je le fais !

clidre a écrit:

Il ne suffit pas de lire et d'appliquer !
Il faut "comprendre" ! Appliquer des techniques sans les comprendre n'est pas très malin !
>>> Bin oui, Tolle va très bien pour les naïfs déjà un peu hypnotisés. Je l'ai été, j'en sors.
Je n'ai jamais acheté de livre sur cette technique. On me l'a expliqué en quelques phrases (comme je l'ai fait dans un message précédent).
Le livre de Tolle que j'ai commencé à lire (j'en suis à la page 40 et comme je passe mon temps à tout sauf à le continuer, je ne sais pas quand je l'aurai fini) m'a été prêté.
C'est toujours intéressant de voir comment quelqu'un met en pratique une méthode. Mais ce n'est pas nécessaire pour connaitre la méthode elle-même.
Le fait de la comprendre et la mettre en application suffit.
Je ne la mets pas toujours en pratique car je suis loin d'être rigoureux dans tout ce que je fais.
Mais quand je le fais, elle me plait.
Et pour moi, cette méthode est logique et cohérente. Donc je n'y vois aucun mal !
A la fois mon mental et mon intuition me dit que c'est une bonne méthode. Donc je ne vois pas pourquoi je m'en priverai !

clidre a écrit:

Je ne suis pas ici pour recevoir un enseignement mais pour échanger sur la critique. J'ai mon propre accompagnant et vous n'êtes pas le mien.
Je ne suis l'accompagnant de personne et je n'ai aucun accompagnant et ça me va très bien ainsi !
Moi aussi, je donne mon avis sur la critique.
Et je suis désolé si ça ne plait pas ce que je dis.
Je parle comme je le pense. Et je fais de mon mieux pour argumenter mes propos.
Mais comme on n'a pas les mêmes façons de voir, on ne se comprend pas.

clidre a écrit:

Moi, je suis en train de lire, il me semble, ce qu'on vous a répété ou ce que vous vous êtes répété. Me tromperais-je ?
Oui (pour répondre à "me tromperai-je ?")
Je ne répète rien (ou si je répète c'est parce que c'est important et pour qu'on le comprenne bien).
Je dis ce que je pense en avançant des arguments.
à mon avis, c'est ça qu'on appelle un dialogue : un échange d'arguments.
Mais peut être que je me trompe !

clidre a écrit:

Le bonheur n'est pas le résultat d'une action qui nous arrive.
C'est un chemin de vie.
...
>>> D'accord. Mais vous êtes là contraire à Tolle.
Encore une affirmation gratuite. Ce qui est dommage dans le cas présent, c'est que je suis méfiant de nature.
Quand on dit que quelqu'un pense quelque chose ou n'est pas d'accord avec une idée, j'aime bien avoir un argument qui me montre que c'est vrai !
Je n'en vois pas !

clidre a écrit:

Je fais de mon mieux pour expliquer ma non adhésion aux propos...
La critique est constructive quand elle est argumentée.
>>> Non, elle est constructive quand elle est honnête. C'est vrai que la mienne est issue d'un channeling
Etre honnête ne suffit pas ! Il faut des arguments ! J'insiste car c'est important !
Quelqu'un de très bonne volonté et le plus honnête du monde peut dire des stupidités si il n'avance aucun argument.

clidre a écrit:

Mais critiquer quelque chose qu'on ne comprend pas, je ne suis pas sûr que ce soit très constructif...
>>> Vos petites insinuations, merci de vous les garder. En tout cas, je vous laisse vos préjugés sur ma compréhension et mon expérience de la chose. Merci de votre compréhension. C'est, en effet, très constructif.
Pardon pour ces insinuations. Elles sont un peu argumentées tout de mêmme mais j'aurai pu tenir d'autres propos.
Elles me font voir que j'ai un travail sur moi à faire encore.
Je le reconnais ! Je tâcherai d'observer ma pensée, de la mettre en conscience et de m'en libérer pour qu'elle ne se reproduise plus !

clidre a écrit:

Si la personne refoule quoi que ce soit, c'est qu'elle n'a rien compris !
>>> Le refoulement est une défense inconsciente.
Oui, c'est une défense inconsciente ! Mais le fait d'observer la pensée permet de la mettre en "conscience" !
Et en faisant cela, il n'y a plus de refoulement inconscient nécessaire car ça a été intégré dans la conscience !
Je vais essayer de prendre une image pour être plus clair (car en me relisant, je vois que ce n'est pas le cas).
Imaginons que l'on refoule inconsciemment une pensée (une peur ou n'importe quoi d'autre).
En prenant conscience de cette pensée, elle n'est plus refoulée car elle est "mise en lumière".
N'est refoulé que ce qui n'est pas conscient !
Ce qui est conscient n'a plus besoin d'être refoulé !

clidre a écrit:

J'aimerai un exemple. Car si réellement il propose de refouler le passé, c'est qu'il n'a rien compris !
Et je doute que ce soit le cas !
>>> Vous l'aurez voulu ... une amie l'appliquant encore plus fanatiquement que moi a failli se suicider en brûlant sa maison. Elle a refoulé toutes ses voix intérieurs en se forçant à être présente sans cesse. Au bout de quelques années, elle a complètement décompensé, ses murs se mettaient à parler. Elle a perdu le contact avec ses amis et sa famille (Tolle invitant à s'en dissocier en essayant de les changer avec le pouvoir du moment présent). Elle a vécu une spirale sociale négative et cela a fait pire que mieux. Elle a été internée en hopital psychiatrique et est suivie par un psychanalyste qui l'aide jour après jour. Ils ont étudié le système Tolle dans sa profondeur et la critique que je pose est issue de son expérience associée à la mienne et d'anciens déçus de Tolle.
Alors, vous pouvez aussi douter de cela, dire que c'est de sa faute, qu'elle n'a pas compris mais c'est bien réel.
Oui, je dis qu'elle n'a pas compris. C'est triste ce qui lui arrive mais je ne suis pas certain que Tolle y soit pour quelque chose.

clidre a écrit:

Tolle dit réellement des choses et elle l'a réellement suivie.
si Tolle dit des choses, ça doit être dans ses livres, je suppose !
Je n'aurai pas le temps de les lire (je vais peut être finir de lire celui que j'ai commencé mais je crois que je m'arrêterai là !)
Ce que je demande, c'est un exemple de phrase de Tolle qui dit "des choses". Pas une interprétation !

clidre a écrit:

Elle réfléchit à porter plainte contre Tolle et son entreprise commerciale pour usage illégal de la médecine étant donné qu'il pose des diagnostics et des remèdes psychologiques sans être psychologue.
Pour info, si Wikipédia ne dit pas de bétises "Contrairement au cas de l'exercice de la médecine il n'existe en effet pas de délit d'exercice illégal de la psychothérapie ou de la psychologie - qui porterait sur la qualification des actes - mais uniquement un délit d'usage illégal de titres réservés comme celui de psychothérapeute ou de psychologue"
Mais si elle veut porter plainte contre lui, elle doit bien avoir des arguments contre lui : des propos qu'il a tenu qui l'a amené à faire ce qu'elle a fait ?
Si oui, c'est ça que je recherche et que j'appelle un "argument".

clidre a écrit:

Je n'ai rien lu dans la critique qui m'a fait penser à de la physique quantique ou autres traditions à part des exemples qui montrent une incompréhension du sujet.
>>>> C'est que vous ne l'avez pas lu.
Je n'ai pas lu Tolle (je me suis déjà expliqué sur ce point !) mais j'ai lu la critique. Pour info, j'aurai pu faire semblant de l'avoir lu. Personne n'aurait jamais su que ce n'était pas le cas.
Mais je n'aime pas mentir : c'est contraire à mes principes.
Où dans la critique il y a de la mécanique quantique ou des traditions qui montrent que la thèse de Tolle est dans l'erreur ?
si c'est écrit quelque part, c'est bien caché ! Je ne l'ai pas vu !

clidre a écrit:

La physique quantique amène à penser que dans le monde nous sommes tous liés et non pas des individus isolés les uns des autres.
C'est un peu le message de Tolle !
>>> M'enfin, c'est le comble ! On a le passé dans nos cellules dans l'eau quantique. Tolle fait croire qu'on peut se libérer du passé. Pour cela, il faudrait vider toute son eau. On en mourrerait!
Etre dans l'instant présent, c'est fusionner toutes les parties de soi-même en UN. C'est ça que je voulais dire.
Se libérer du passé n'a rien à voir avec la mécanique quantique.
Mais je reconnais ne pas avoir compris l'alternative !
c'est quoi qu'il faut en faire du passé ?
Dire Amen, je n'y peux rien ! C'est mon passé ! je fais avec parce que je n'ai pas le choix ?
c'est ça la spiritualité ?
Je veux bien qu'on soit contre une proposition. Mais je ne comprends pas l'alternative !
Et pourtant j'essaye mais je ne dois pas être suffisamment intelligent pour ça !
Si le passé nous plait, on le garde, si il ne nous plait pas, on le change (ou du moins on change ses conséquences sur nous car le passé est ce qu'il est) ! C'est ça que propose Tolle. Je ne vois pas en quoi c'est mal de choisir ???

clidre a écrit:

>>> mort de rire ... ... Je ne réponds pas, le silence est plus fort que les mots ...
C'est aussi un moyen de ne pas avoir à argumenter !

clidre a écrit:

Quant à l'amour, je me ris encore une fois du pouvoir auto-octroyé sur Eros : "vouloir, c'est pouvoir". L'amour ne se commande pas par décret.
L'amour est un choix de vie. C'est comme le bonheur ! Du moins c'est mon point de vue.
Et cela ne me gêne aucunement que l'on ne partage pas mes opinions.

Ma phrase préférée, c'est:
"La vie est belle pour ceux qui savent la contempler !"

Je dois certainement être un illuminé pour toi de ne pas voir tout le mal qu'il y a dans ce monde, mais j'assume qui je suis !
Et je m'aime tel que je suis !
Et j'essaye d'aimer tout ce qui m'entoure avec la même force !
Voilà ma spiritualité ! Voilà mon choix de vie !

Car la vie n'est qu'une succession de choix selon moi !
Revenir en haut Aller en bas
myrrdin



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 175
Date de naissance : 05/04/1960
Age : 57
Localisation : burgondy
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Eckhart TOLLE   Mar 31 Jan 2012, 07:24

LTF = la truie qui file
http://eden-saga.com/fr/14500-mythologie-celte-universites-druidiques-3-fonctions-chene-sacre-les-druides.html

une energie comme l'argent n'est pas mal en soi mais
le moyen de l'obtenir soit de de desirer ou plutot pour certains de l'accaparer de le monopoliser en fait un grand mal pour les autres

et on peut le voir non dans des idées qui tentent de defendre l'autre point de vue qualifié de "libéral" mais dans les resultats cela depends de la ou on se place ou aussi de la ou le systeme place les etres et les choses vis a vis de cette energie qui semble devenu la plus grande divinité sur terre pour la plupart .

et aussi de la vie en general comme la connaissance de celle ci et de ses lois fondamentales .

la technologie actuelle et l'argent qui est gaspillé pourrai faire de ce monde une planete sans misere sans maladies graves simplement en utilisant cette energie correctement et celle des autres qui sont tres mal connues

et c'est peut etre un bienfait car certaines formes energetiques sont pires que tout ce qui est connu deja si la conscience est trop basse .

alors il y a aussi un sous tendu d'ideologie qui parait au moins inadequat
concernant cet outils d'echange valorisé d'une maniere demesurée en tant qu'objectif au lieu d'etre un simple moyen

egalement quand c'est un moyen de pouvoir sur l'autre un moyen de destruction ou de manipulation .

et en ce moment c'est une culmination dans ces mauvaise orientations de cette energie -argent qui concourent a un dereglement general qu'on peut de tout temps qualifier de "folie du monde"

donc selon la plupart dans ce monde tres sage et tres bon
le vilain mechant Myrrdin magicien de l'ombre selon certain est atteint d'un mal plus profond que celui qu'il voit autour de lui ?

LTF souffre en ce moment c'est vrai !

Selon LTF la maniere d'orienter ses pensées ses paroles ou ses actes reflete ou oriente le processus d'ensemble de chacune de ses composantes indididuelles a partir du moment ou l'etre en est conscient et egalement d'une harmonie preexistante qui la sous tend .

on appelle cela les lois de l'univers . Elles existent et sont a l'oeuvre et si certains les cachent ou les accaparent ou bien deforment la connaissance c'est pour aller dans un sens qui provoque des effets sur l'ensemble tot ou tard d'une maniere cycliquement violente d'un point de vue humain et l'argent en fait partie .

LTF pourrai enseigner ceci ou cela mais estime que sa maturité spirituelle est insuffisante et surtout le moment peu approprié de se trouver dans la basse cour a defendre son pitoyable ego douloureux et trahi par au point de vue humain... plutot que de se perfectionner et d'agir concretement .

Helas il a aussi une question de temps

Peut que celles et ceux qui refusaient la maniere de voir la plus frequente et profanes etaient obligés de se mettre a l'abri des regards pour oeuvrer en paix et etre un peu a l'abri ?


A propos de mecanique quantique a la mode dans les theses spiritualistes n'est pourtant qu'une theorie ou un regroupement de celles ci qui cherche sa coherence

Elle essaye de la justifier au besoin par la negation de ce qu'elle omet dans les experience et le relaté de celles ci.

il en existe notamment qui peuvent donner une autre interpretation a partir de la connaissance de l'ether . La quantification des photons montre des incoherences experimentale selon le protocole employé .

On voit ainsi que c'est la théorie qui pretend se projeter sur cette partie du réel pour la plupart des experimentateurs et la realité sous tendu est comme une Isis qui se voile de l'obscurité de leur regards comme Heisenberg l'avait remarqué

on peut notamment montrer que la lumiere contient deux composantes positive et negatives ou
attractive/repulsive et les quantas tels que supposés ne sont pas seulement mesurables de quantité finie telle que c'est decrit dans les theses les plus connues ...car on peut notamment fractionner ces fameuses quantités sensées etres non fractionnables .

'et il n'y a pas plus d'equivalences autre que celle qui decoule des conditions procedurales ... entre par exemple la chaleur et telle autre quantite energetique d'une autre Qualité
comme un certain potentiel d'electricité par exemple quand on veut ignorer l'ethericité ou les courants magnetiques ou les manifestation des energie dans leur qualités particulieres et specifiques et leurs interactions qui ne veut pas dire qu'elle sont transformables dans ces cas devenus la vision admise .

on a donc censuré cette notion de "qualité" intrinseque depuis une certaine epoque issue d'une grande manipulation dans tous les domaines issue de l'illuminisme du XVIII la revolution francaise depart de bien d'autres

et un genocide oublié ...

la quantification est une vision qui a pretendu faire l'impasse sur cette notion ce qui revient a comparer des incommensurables comme mesurer un poids en metre ...

ca ne peut pas marcher mais pourtant on essaye de batir de modeles pour les couler sur les phenomenes

c'est deja a proprement parler de la schizophrenie ..

des erreurs fondamentales ou plutot issus de mensonge ou de bétise lumineuse aveuglement tres opportunistes de thermodynamiciens issus du grand orient de france et de la branche saint simoniste qui a fait coupé des tetes avec leurs idées et leur savoir


et notamment pour detruire l'idée que l'energie est disponible et gratuite pour toutes tous puisque qu'elle est conscience elle meme !

et LTF est d'origine vendeenne et compte helas les martyres dans sa famille
et peut dire que sa vie a ete assez souvent au bord du precipice notamment par la violence des autres et pour ce qui est de sa naissance

et c'est pour ce crime d' aimer la Déesse dans une splendeur qu'il n'arrete pas de parcourir sans arriver a en voir les limites autres que celles de sa propre faiblesse d'intelligence et essaye de partager parfois un peu de ce qu'il trouve
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5653
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Eckhart TOLLE   Mar 31 Jan 2012, 09:29


Bonjour à tous,
bon comme certains aimeraient mon point de vue, je retranscrit ce que je viens d'écrire à l 'un d' entre vous ainsi qu'un texte qu'on vient à l'instant de me faire parvenir, et des commentaires reçu par mails que je laisse volontairement anonymes.
Ce partage du texte de Clidre, a engendré 4 désinscriptions de membre, c 'est la première fois en presque 5 ans ,et est très significatif sur la pertinence de cette analyse que j'avais partagé avec cette petite description en news:


"On peut aimer ou pas et en même temps être critique."

Rebonjour ,
je sais que certains vont à nouveau ne pas être content, mais voici une analyse que je souhaite vous partager

Regards critiques sur la mythologie, la psychologie et le mentalisme dit "spiritualité" d'Eckhart Tolle :
"L'illusion du pouvoir dans le processus spirituel.
Un cas : l'illusion du pouvoir du moment présent
:


Citation :
Tu es parfaitement en cohérence avec ce que tu es, et tu le retranscrits très bien et avec respect!
je n ai rien à te dire , tu sais que j 'aime susciter des débats et que je n impose pas mon propre point de vue!
J ai beaucoup aimé l 'analyse de Clidre, basé sur un vécu, pcq pour moi , Tolle n a rien inventé et surtout il enfonce des portes ouvertes à sa sauce new âge dans le sens premier du terme!
De plus , après avoir commencé à lire son livre , et ne rentrant absolument pas dans son interprétation du sujet, je me suis mise à regarder toutes les vidéos que D.... à l époque ne cessait de me vanter, et là aussi , je ne voyais rien qui m accrochait, plutôt le contraire d 'ailleurs, soporifique et dénué d 'intérêt à mes yeux , parce que faire une généralité et un enseignement tel que celui là n a pas de valeur en soi et ne sert , à mon avis , qu à se remplir les poches et à annihiler la conscience et là est le pouvoir de mecs comme E.Tolle et d'autres...c 'est rendre l 'autre incapable de discernement et ils otent" le pouvoir" à l autre à faire ses propres expériences...quand tu sais toute la mise en place , le marketing , les décisions qui ne dépendent pas de l auteur d 'ailleurs souvent que pour que l impact d 'un livre puisse être atteint, ça craint!

Par la suite , c 'est mon compagnon , qui après m avoir dit qu il avait fait un groupe d étude sur "Le pouvoir du moment présent " avait complètement déchanté après que tous les membres du groupe , au bout d 'un an de réunions et discutions, avait fini par se disloquer à cause de tensions et disputes totalement incohérentes et prise de tête incroyable!
J ai alors acheté une conférence qu il (E.T) a faite à Find Horne et là ce fût le choc et la confirmation que ce Mr est , pour moi, un grand manipulateur , peut être malgré lui et totalement dans la récupération d 'un thème qui mérite d 'être plus approfondie sur d 'authentiques références ...Tu sais Annie Bessant (théosophe il est vrai) à cependant écrit un livre "Le pouvoir de la Pensée , sa maîtrise et sa Culture"* en 1928 , qui vaut réellement le détour et est probablement à la base du livre de E.Tolle.
Jean Klein écrit : Les conflits appartiennent à l'ego, pas à l'être humain. Dans votre vraie nature qui est unité aucun conflit n'est possible. Tension, rivalité, agressivité ne concernent que l'ego. Demandez-vous seulement à quel point vous êtes soumis à vos habitudes, à vos opinions qui sont la source de perpétuels conflits. Observez comment fonctionne votre esprit, observez-le sans idées préconçues. Un moment viendra où vous vous trouverez dans l'observation et non dans l'esprit. Puis, quand toute tension aura disparu, vous vous rendrez compte que vous êtes la lumière qui brille au-delà même de l'observateur. La réalité n'est ni un produit de l'esprit, ni le résultat d'une caravane de pensées, elle est, c'est tout. Vous devez comprendre que vous ne pouvez jamais trouver votre vraie nature dans une perception. La seule méthode que nous pouvons suggérer est d'observer sans analyse la façon dont votre esprit réagit dans les diverses circonstances de la vie quotidienne. Ne modifiez pas votre vie pour coïncider avec un concept. Vivez comme vous le faisiez, pensant et sentant, soyez simplement conscient que ce sont des fonctions. Ainsi vous vous en libérerez spontanément. Ensuite la personnalité que vous pensez être disparaîtra. Il ne restera que le témoin. Au terme, même lui se résorbera dans la connaissance ultime.
Ce qui surgit d'inattendu, d'impromptu, sans cause, libre de tout passé, ce qui surgit sans racines, ce qui ni ne s'épanouit ni ne se flétrit, ce qui est le plus naturel, libre de toute tension, c'est cela votre vraie nature.

Je T'Ambrasse
* écrit ce matin à qq d 'autre ‎"...car la conscience n est pas enfermée dans la limite de l 'espace "physique", elle est partout où existe un "objet" dont Elle prend conscience..."je ne sais plus la phrase exacte , mais l idée est là...


Citation :
J'ai lu ce texte à C... et à un mec à fond dans le New Age en rentrant de Lou Bissac. Ce texte est génial... splendide. Fallait bien que quelqu'un le fasse.
merci, bizz

Citation :
Le texte écrit ci-dessous n'a aucun sens.

MERCREDI 18 JANVIER 2012 reçu ce 31 janvier à 9h22

Eckhart Tolle est un petit malin




Eckhart Tolle est un écrivain à succès avec ses deux livres devenus des « best sellers » internationaux : Le pouvoir du moment présent (the Power of Now) et Nouvelle Terre (New Earth).
Des lecteurs en sont tombés à genoux, persuadés d’avoir découvert un nouveau messie tandis que d’autres ont criés à l’imposture !

En fait, Tolle a expérimenté un moment d’extase qu’on appelle aussi éveil ou illumination après avoir traversé une intense période de désespoir (ce fait est souvent rapporté). Pour certains ce moment dure quelques minutes, quelques heures voire, deux ou trois jours ?

Il semble que pour Tollé (enfin, c’est lui qui le prétend ?) cette extase ait perdurée plusieurs jours amenant son entourage à lui poser des questions sur son apparente félicité intérieure.

De ces questions sont nées, un livre : LE POUVOIR DU MOMENT PRESENT, un recueil de questions-réponses écrites en langage très simple et très clair. Un genre de manuel de ZEN à l’usage des occidentaux avec des mots d’occidentaux (certainement l’explication du succès de ce livre somme toute, très quelconque !).

Succès aidant, notre ami Tollé s’est bombardé « éveilleur spirituel » et a commencé à donner des conférences un peu partout (surtout dans les pays anglophones pas trop cartésiens).

De nombreux « Psychotrucsmachins » comme de simples quidams dotés de logique élémentaire ont bien tenté de démonter la mécanique Tollé (voir wikipédia) mais en vain : (

En effet pour les adorateurs du nouveau gourou New Age : Toute critique à l'égard du système " Eckart Tolle " est nécessairement considérée comme provenant de l'égo et du corps de souffrance.
Ce qui rend toute critique irrecevable car venant d'un individu égotique. IMPARABLE ! BRAVO : )

Il serait pourtant très intéressant de demander aux lecteurs enthousiastes ce qu’ils en ont finalement retiré deux ou trois années plus tard ?

En fait, Eckhart Tolle analyse bien l'origine de nos souffrances qui proviennent principalement de notre mental et de nos pensées. Mais il n’a rien découvert sous le soleil, les bouddhistes déclarent cela depuis 2500 ans !

Et Eckhart Tolle est bien incapable de nous expliquer ce qu'est véritablement une pensée. Quid de sa genèse, de sa propagation et de sa finalité ?

Il nous explique sur des dizaines de pages assommantes de répétitivité comment mettre fin à nos illusions mentales pour atténuer nos souffrances en vivant l'instant présent jusqu'à en devenir obsédé !

Et Tolle tout éveillé qu'il prétend être, n'a pas la réponse au grand pourquoi !

Pourquoi le mental, pourquoi l'ego, quelle est leur origine, pourquoi ont-ils été créés et par qui ou quoi?

Pourquoi l'autre monde, ce monde non manifesté et sans forme si parfait devient-il subitement imparfait à la création ... des formes ?

Accueillir la conscience dans le monde et la faire briller est la raison d'être principale de notre vie nous dit Tolle. Il ajoute même que la conscience prend plaisir à créer des formes, sic ou hic !
Et si c'était le mental qui créait les formes comme le prétendent les bouddhistes ?

Bref, de grands mots, un grand klaxon, mais des explications bien simplettes !

Mais notre bougre est malin. Il a su adroitement se faire inviter à une conférence du Dalai Lama et se faire prendre en photo en sa compagnie (on le voit sur la photo lui tenir la main avec quelqu’un d’autre comme on soutient un vieillard qui va s’écrouler).
Bien joué Tollé, c’est l’assurance d’une « légitimité internationale » obtenue à bon compte ; )
(En fait, tout le monde y trouve son compte, le Dalai lama comme notre petit futé)

Et si on surfe sur le site eckharttolle.com, on remarque que notre gaillard est aussi un fin businessman : Boutique de livres et CD, DVD, enseignements télévisés payants, stages, séminaires etc.

IL IRA LOIN CE PETIT TOLLE si les petites souris qui l’entourent ne le mangent pas.

source

à plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
clidre



Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 20
Date de naissance : 18/03/1984
Age : 33
Localisation : Rohan
Date d'inscription : 30/01/2012

MessageSujet: Re: Eckhart TOLLE   Mar 31 Jan 2012, 14:25

Infomysteres,
Comme je vous l'ai dit, je viens ici pour échanger et rencontrer.Je ne suis pas ici en classe. Je suis auto-didacte/en formation psychologique et la psychologie (science) faite à partir de spiritualité et croyances (opinions, foi) n'est pas de mon éthique. Il est temps que le bouddhisme mal interprété (le Dalaï Lama actuel, tradition exotérique) comme l'Eglise catholique et un certain New-Âge arrête de faire de la psychologie. La psychologie est une science jeune qui, un jour, vivra sa révolution copernicienne : elle n'est enseignée nul part, on fait comme si elle n'existait pas. Par compensation, se permet alors de prendre ses petites opinions pour des exactitudes et joue au psy avec tout le monde, se permettant des diagnostics et autres recommandations. Pour l'échange sur le sujet, cela s'arrête donc ici pour moi avec vous. Par de soucis pour rencontrer et partager vos expériences de vie au-delà de vos théories. Bien à vous,

Ambre, merci pour les partages, j'apprécie énormément le résumé de Eckhart Tolle est un petit malin.
Quant à Klein et consors, il est fallacieux que des spiritualités orientales ou occidentales fassent de la psychologie. Donc non à Klein, tout ne vient pas de l'égo.
Jung montre que la gnose et sa mythologie est la plus saine en Europe car elle intègre et réconcilie les Eons et les dieux grecs en son sein, invite l'individu à une éthique liée à son Soi. La gnose étant l'ancêtre de l'alchimie dont le Crist est la finalité. J'aime enlever le "h" pour signifier qu'il n'est pas littéralement un homme : c'est une métaphore. Le tout se conjuguant dans l'Alchimie qui est la crème de la spiritualité occidentale. Je suis né incarné en Europe, j'ai tenté par l'amérindinisme, le bouddhisme, le soufisme, etc et je me rends que ce sont de subtiles fuites pour ne pas épouser ce qui m'enracine, la voie de mes ancêtres : l'occidentale. Ces voies, je ne les rejette pas, j'en apprends sans quitter la mienne. J'ai ce texte à partager où je témoigne de ce chemin :(pas possible de copier coller le lien pour le moment). Où puis-je le placer sur ce forum ? Merci. Pour faire le lien avec Tolle, il est plus dans un archétype faustien et de Tartuffe (détournement de la spiritualité, fausse dévotion).
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5653
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Eckhart TOLLE   Mar 31 Jan 2012, 15:28


Bonjour,
Citation :
clidre: J'ai ce texte à partager où je témoigne de ce chemin :(pas possible de copier coller le lien pour le moment). Où puis-je le placer sur ce forum ?
Tu peux ouvrir un post ici
Partages-Recherches-Eveil du Soi...

...à la croisée de nos chemins de vie...

Citation :
La gnose étant l'ancêtre de l'alchimie dont le Crist est la finalité. J'aime enlever le "h" pour signifier qu'il n'est pas littéralement un homme : c'est une métaphore.
...et moi , j' y met un "H" majuscule!

richel
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Eckhart TOLLE   Mar 31 Jan 2012, 15:42

Bonjour,


"Tolle a expérimenté un moment d'extase qu'on appelle aussi éveil ou illumination
aprés avoir traversé une intense période de désespoir".

Je ne pense pas qu'une extase, qui est éphémère,puisse se comparer à l'éveil ou l'illumination qui est durable.peut-être a-t-'il eu accès à une certaine connaissance durant cet état mais si il s'autoproclame "éveillé",j'ai des doutes...je pense qu'il y a quelquefois des accès plus ou moins rapides à un autre état de conscience mais l'assimilation est intime et
personnelle et non-partageable avec des mots.
Je n'ai pas lu Tolle et je ne souhaite pas le faire suite à vos articles.

J'ai apprécié cette phrase:

" L'égo n'est pas une étape,il fait parti;le chemin spirituel n'est pas le tour de france tout
tracé avec maillot jaune,champs Elysées et consors.Y a des chutes,certes,mais c'est pas encore tout programmé."


une phrase me revient:
"il faut être AU-DELA du PAR-DELA de l'AU-DELA"


amicalement
D-C :nnn:
Revenir en haut Aller en bas
clidre



Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 20
Date de naissance : 18/03/1984
Age : 33
Localisation : Rohan
Date d'inscription : 30/01/2012

MessageSujet: Re: Eckhart TOLLE   Mar 31 Jan 2012, 17:51

Merci pour ce partage. =-). En fait, Tolle avec son moment se relie cellulairement à cet état passé qui est encore là quantiquement dans ses cellules. Son pouvoir du moment présent ne crée strictement rien, c'est juste un état de disponibilité pour se re-lier à un vécu passé qui a transmuté sa vie. Il n'a pas décidé de vivre ce moment, c'est l'esprit qui le touche, pas l'inverse. C'est pas moi au contrôle et au pouvoir dans le chemin spirituel. Le souci est que Tolle suggère que son moyen de reconnexion à lui est une panacée et qu'elle créerait l'évènement. Or sa béatitude, il l'a subie, il ne l'a pas créée avec son pouvoir du moment présent. Il dit aux gens "vous pouvez créer avec une technique l'expérience que j'ai vécue". Dans la version 2.0 de la critique qui est encore d'écriture, je parlerai en outre de ceci qui est ... vraiment culotté pour pas dire arrogant. Pour ceux qui ne comprennent pas l'anglais, Tolle dit qu'il s'est inspiré de tout cela :

Citation :
According to a 2009 article in the New York Times, Tolle is "not identified with any religion, but uses teachings from Zen Buddhism, Sufism, Hinduism and the Bible".[7] Tolle has said "I feel actually that the work I do is a coming together of the teaching 'stream', if you want to call it that, of [Jiddu] Krishnamurti and Ramana Maharshi".[9] Tolle himself has mentioned texts such as the Tao Te Ching, the Bhagavad Gita and other Hindu scriptures, the Buddhist scriptures, the Old Testament, the New Testament, and A Course in Miracles; he has mentioned various individuals such as Zoroaster, Lao Tzu, Mahavira, Siddhārtha Gautama, Heraclitus, Parmenides, Jesus, Epictetus, Marcus Aurelius, Rumi, Meister Eckhart, Hafiz, Rinzai Gigen, Ralph Waldo Emerson; and he has emphasised the mystical schools within religions such as Gnosticism in Christianity, Sufism in Islam, Hasidism and Kabbala in Judaism, Advaita Vedanta in Hinduism, and Zen and Dzogchen in Buddhism. He has met and spoken with Barry Long and Don Miguel Ruiz, and he wrote a foreword for The Diamond in Your Pocket by Gangaji.[3][9][12][20][26][39]

Tolle se dit gnostique ! Cad alchimiste alors que la démarche est complètement opposée. L'alchimie, c'est un chemin de perte de pouvoir. Il devrait lire Faust Tolle comme tout ceux et celles qui usent et détournent la spiritualité pour leurs petits projets, pour léviter les souffrances et les angoisses. Je m'attaque aussi au bouddhisme des non-initiés qui prennent Bouddha à la lettre. Le bouddhisme n'est pas une tentative de léviter les souffrance et les émotions mais de les épouser à la manière du bouddhisme ésotérique qu'est le chöd.
Revenir en haut Aller en bas
infomysteres
Membre actif


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 217
Date de naissance : 04/05/1971
Age : 46
Localisation : France (47)
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Eckhart TOLLE   Mar 31 Jan 2012, 23:48

Je ne connais pas suffisamment Tolle pour en parler. Donc je n'interviendrais pas sur ce sujet.
Je n'ai parlé dans mes messages que du thème de "vivre dans le moment présent" qu'il utilise comme support.
Car même si l'homme a des travers, la méthode qu'il emploie me semble utile si elle est utilisée comme elle doit l'être (c'est du moins mon opinion et libre à chacun de ne pas la partager).

Il est possible que Tolle ait des travers ! Il est possible qu'il ne soit ni parfait ni le reflet de l'image que l'on aimerait qu'il est !
Ne le connaissant pas, je me passerai d'en parler.
Et en fait, j'aurai envie de dire "Peu importe".

Je ne dois pas être normal (en fait, je le sais que je ne suis pas normal mais chaque jour je le réalise de plus en plus !).
Quand je regarde quelqu'un, je vois rarement ses travers. Je ne regarde que son côté positif et ne me nourrit que de son côté positif.
Le reste, je lui laisse. J'ai suffisamment de fardeau à trainer avec mes propres imperfections pour ne pas m'encombrer de celles des autres.

Il y a de la lumière en chaque être.
Et seule cette lumière m'attire.

Comme me l'a dit Ambre, je suis en cohérence avec ce que je suis et ça me suffit.

Merci à toutes et à tous pour ce partage.
Avec le recul, je ne sais pas si j'ai bien fait d'intervenir.
Mais j'avoue que c'était plus fort que moi de répondre et je ne regrette donc pas de l'avoir fait.

Je demande sincèrement pardon si mes propos ont blessé ou vexé.
Je tenais juste à donner ma vision des choses.

A bientôt

Didier
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Eckhart TOLLE   Mer 01 Fév 2012, 17:45

Bonjour à tous,
Bonjour Infomysteres,

Bonjour Clidre,

De nombreuses confusions apparaissent dans tes propos.


Citation :
Citation :
Le véritable amour ne doit-il pas être impersonnel ?
>>>> J'en parle dans la critique.
L'amour individualise contrairement à impersonnaliser. L'impersonnalisation, c'est une mythologie du clonage : j'aime tout le monde, de la même façon, quelque soit son essence et sa vibration. Alors non, Roméo n'est pas importe qui pour Juliette et vice-versa.

Il ne faut pas confondre amour et amour.

Les Grecs disctinguent 3 Agapao : eros, l'amour physique, philia, correspondant à un désir d'apporter du bonheur à l'autre et qui est souvent confondu avec l'amitié et l’amour agapé (charitas en latin), l'amour du prochain, l'amour chrétien plus exactement l’amour du Christ Intérieur, qui nous amène à l’Amour Suprême (Omni Love en Anglais) ou dénommé encore l’Amour Inconditionnel.

L’apprentissage de l’amour passe par différents stades: de l’amour « dépendant » et qui nous « nourrit » à l’Amour Libre (= amour total de sa personne, celle qui reconnait et honnore sa parcelle divine - ce qui n’a rien avoir avec le fait de se prendre pour une déité. La Source/Dieu est, et nous en « provenons » au sens premier du terme -) pour en arriver à l’Amour Inconditionnel.

J’ai déjá développé quelque part sur le forum ce que cache et donc révèle le mot « amour » dans la langue dialectique par excellence qu’est le hongrois.

Citation :
L’amour se dit en hongrois : SZeReTeT.

Le/la bien-aimé(e) = SZeReTeTT (la lettre T finale est doublée) signifie aussi bien l’ami(e) que le conjoint, qu’une relation qui nous est « chère », etc.

SZeReTeTT décomposé donne
- SZeR (= un agent/produit) et
- eTeTT (= littéralement, « qui nourrit »).

Autrement dit, l’amour est un élément qui nourrit les êtres dépendants l’un de l’autre (ce que je compare à la fameuse lettre « A ») :

- par vampirisation (lorsque nous le (re-)cherchons auprès des autres, à la place de nous le donner à nous-même) ;
- par compensation (lorsque nous « donnons » aux autres notre amour « tronqué », lorsque nous « aidons » par conditionnement cachant un besoin inconscient, etc. - afin d’en recevoir en retour pour combler nos « vides » intérieurs, nos manques. Cette compensation est de l’ordre d’un « deal inconscient »).

Les pièges de cet « amour » sont explicites puisque SZR-T-TT signifie également.

- SZoRiToTT = qui a serré, qui a étouffé
(ce genre d’amour ne peut donc être qu’étouffant)

- SZáRiToTT = qui a (as)séché
(entrainant avec lui un asséchement des sentiments puisqu’il n’y a pas Echange Equitable des Energies Ethériques)
Et oui, il est tout a fait possible de conscientiser ces amours et de constater des changements « palpables/matériels » malgré le fait que ceux-ci s’opèrent au niveau du chacra cardiaque !

Il n’y aura plus d’actions/réactions en fonction des préjugés ; les critiques et jugements de la personne d’un Etre cesseront au même titre que cesseront les analyses et critiques de sa vie; la confiance en l’autre s’installera - avoir confiance signifiant savoir que l’autre fonctionne comme moi ! Ni plus, ni moins. - ; l’Acceptation de l’autre tel qu’il est devient « naturel » - accepter signifiant comprendre l’autre ! On ne sait « accepter » l’autre que si on le « comprend » -.

Au sujet de l’Amour Inconditionnel :

Citation :
Sphinx :

L'Amour inconditionnel est un état qui correspond à une discrimination entre l'Etre et son action. L'Etre lui-même n'est pas jugé, mais Aimé. L'action seule est jugée spontanément par l'éthique universelle.

Il est clair que pour qui en est capable, la position d'ouverture complète est la meilleure. Une personne qui pratiquerait cette position pourrait voir soudain se transformer un violeur énergétique en "petit enfant" transcendant vers le pur potentiel.


Citation :
C'est le discours "l'amour pour tous". Cela est bien évidemment humainement impossible. Nous, humains, on est limité, c'est notre nature. J'aime mon entourage, mes relations, les gens que j'apprivoise. Cela est un réel bien réel qui occupe toute ma vie. C'est comme un jardin dont je prends soin. Et cela me suffit amplement, c'est à ma mesure et ma portée. Je ne suis pas un dieu ni un ange. Je suis un homme dans cette vie et je vis une vie d'homme comme elle m'a été donnée. Je l'honore. J'accepte les limites qui sont inhérentes à ma nature humaine.
Ces phrases reflètent un abandon total du Pouvoir (Créatif) Personnel.

Citation :
(…) La force créatrice est une force que l’on peut décrire comme étant faite de conscience pure, innée et omniprésente.

(…) De par sa nature même, chaque aspect de la création est dans un état de créativité permanent. Par contre, si un être vivant devient inconscient de ce processus, en d’autres mots, s’il ne peut plus parler le langage de la création, il perd son pouvoir personnel. Il continue à créer, sans avoir conscience du contexte et du sens profond de ses actes. Il n’a plus accès au manuel d’origine. Sans la compréhension claire des outils de la création, le processus de création paraît arbitraire et imprévisible.


Citation :
>>> Tout ce qui associe pouvoir et spiritualité, puissance et esprit est du charlatanisme et du clientélisme. On fait croire aux gens qu'ils vont être meilleurs, plus beaux, plus machin chose en étant sur une voie spirituelle. Ca fait revenir au prochain stage. Dire que le cheminement spirituel vrai et engagé demande de traverser bien des inconforts, qu'il n'y a pas de récompense au bout, que c'est une perte de pouvoir et d'épousailles avec ses impuissances est bien moins vendeur que Tolle.
Notre Pouvoir Personnel ou Potentiel n’est pas de l’ordre du pouvoir induit par un 3e chacra qui ne fonctionne pas harmonieusement et dont les maux sont les suivants :

- pouvoir ou juste son contraire manque de pouvoir, résignation ;
- possession ou renoncement ;
- domination-contrôle ou soumission ;
- indépendance ou dépendance ;
- volonté: vouloir ou ne pas vouloir/abandon

Ces attitudes font vivre dans des frustations permanentes, empêchant d’Apprécier qui nous sommes/ce que nous avons ce qui abaisse par conséquent, nos fréquences énergétiques.

Autrement dit, la Spiritualité, synonyme d’Energie, nécessite Maîtrise (énergétique, biologique, etc.) et donc s’accompagne, oui, d’une Evolution certaine qui induit une Maturité spirituelle. Sauf pour ceux qui se sentent « impuissants » pour reprendre tes termes et qui choisissent d’abandonner leur Pouvoir, mais aux mains de qui alors ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Eckhart TOLLE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Eckhart tolle (quelques livres très bien)
» Pratique quotidienne: Enseignements audio - Eckhart Tolle
» Eckhart Tolle - Retraite à Findhorn
» Eckhart Tolle - Extrait du livre "Le pouvoir du moment présent": le pouvoir est dans le lâcher prise
» Citations Eckhart Tolle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Partages-Recherches-Eveil du Soi...-
Sauter vers: