ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La dictature écologiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: La dictature écologiste   Ven 10 Juil 2009, 18:13

Bonjour à toutes et tous,


tout autant la spéculation prétend exercer une coercition sur la collectivité, tout autant la contre-spéculation fait de même, car leurs natures sont semblables, et leur origine identique: la toute-puissance archaïque du refoulement de l'évidence de la puissance vitale.

Et nous sommes à présent bien tombés sous la dictature écologiste, certains aspects particuliers étant aujourd'hui de plus en plus manifestes, et virulents.

L'autre jour au super-marché, j'ai acheté du cabillaud pour une Personne agée qui mange du poisson une fois par mois et en petites quantités, et qui ne supporte plus le goût des autres poissons (expression également d'une autre forme de toute-puissance établie et exprimée par le vieillissement des Personnes). Je pose le cadre de cet achat non pour justifier mon acte, mais pour montrer que la situation n'est pas "si simple" si l'on prétend vouloir y glisser de la moralisation...

J'ai eu droit à une réflexion indirecte d'une Personne très BCBG, limite "intello", "jeune cadre dynamique", qui a fait remarquer à la vendeuse qu'il prenait, lui, du poisson non menacé d'extinction.

Il s'agit du premier stade de la coercition sociale moralisatrice, qui est en réalité une provocation symbiotique qui aurait plutôt tendance à inciter à acheter expressément du cabillaud tous les jours de la semaine... et qui plus est, est indirecte, donc franchement irrespectueuse pour la Personne d'autrui car elle ne la reconnaît pas en tant qu'interlocuteur valable, probablement par peur de la confrontation, et donc par refoulement implicite d'autrui.

Et cette provocation symbiotique est un indice du fait que le concernement de la Personne qui fait cette réflexion n'est pas du tout authentique, même si elle y croit, car il s'agit d'un processus viral destinée à créer une symbiose confusionnelle pour y vampiriser de l'énergie psychique.

Si le concernement de la Personne en question était véritablement authentique, il n'y aurait aucune expression moralisatrice, ni aucune croyance illusoire en une menace quelconque portée sur la Nature.

L'être humain est forcément livré à une illusion de toute-puissance lorsqu'il croit qu'il peut détruire véritablement quoi que ce soit. Car il est piégé dans un faux temps qui n'avance pas, incapable d'action juste et authentique, mélangeant l'Etre avec le Faire, ne pouvant donc rien Créer en vérité, ni donc rien détruire en vérité non plus!


Pour en revenir à la coercition sociale de contre-spéculation, il est bien entendu hors de question de se laisser entraîner par la provocation symbiotique et d'acheter des tonnes cabillaud par réactivité narcissique, ni bien entendu de s'adresser à la Personne pour la remettre à sa place, ni même tenter de lui expliquer quoi que ce soit. Ce serait vain et ne pourrait déboucher que sur un stratagème psychologique (au sens de l'AT) et sur sa "prime" finale. Il en eût été éventuellement autrement, si du moins la remarque n'avait pas été indirecte et la vendeuse pas prise en otage comme intermédiaire forcée dans la coercition moralisatrice.

Les processus viraux sont absolutistes, têtus, portant expressément les oeillères de la morale pour ne point avoir à remettre en question la moindre once de toute-puissance archaïque.


Inévitablement, realiser la vérité de Soi passe par l'insensibilisation intégrale à la morale sociale, à la coercition tout autant spéculative que contre-spéculative, aux pressions de toutes sortes, au regard et au jugement des autres, sans exception, dans n'importe quelles circonstances, sans toutefois devenir un psychopate pour autant, car il est lui dans la négation de la morale, ce qui est différent que d'être AVEC l'éthique.


L'extase permet de se connecter véritablement aux milieux naturels, et s'apercevoir que par exemple des "forêts disparues" depuis des temps immémoriaux, sont toujours présentes, et que ce n'est que l'illusion d'un faux temps qui nous les soustrait de notre perception dualiste.

Véritablement, il s'agit d'être AVEC l'évidence de la puissance vitale naturelle, en balayant les illusions des menaces portées contre la vie tout autant que celles de la défense de la vie, et qui ne constituent qu'un étau dualiste d'oppression vampirisante de l'énergie psychique humaine.

En vérité il n'y aura jamais de vraies solutions aux problèmes de la destruction de la Nature, parce que sa destruction est elle-même une forme illusoire, une spéculation destinée à manipuler le psychisme humain.

Et que dans ce cadre toute agression est spécifiquement fomentée pour provoquer le narcissisme humain, par la peur, l'angoisse, et les réactions dérivées de dépression, de colère, de jugement moral, et de coercition, et de pomper l'énergie psychique dans l'amalgame ainsi engendré.


Lorsqu'il m'arrive encore de me faire provoquer symbiotiquement, et de me laisser "avoir" dans ma propre toute-puissance, j'en ai clairement conscience, et je ressens physiquement, nettement, le pompage de l'énergie psychique au niveau du coronal, du côté droit de la tête.

L'idée est alors de sublimer le plus rapidement la situation dans le respect des Personnes, mais il aurait été préférable de pouvoir sublimer immédiatement et de ne pas se laisser accrocher. Ceci dit, il faut aussi sublimer la toute-puissance de ne pas accepter de se faire avoir...


En conclusion, toute moralisation est une toute-puissance, j'en ai déjà parlé dans un autre article, et cela permet de comprendre qu'une Personne menant une croisade moralisatrice n'est en fait PAS concernée véritablement par ce qu'elle prétend défendre, mais ne fait qu'un déplacement d'une problématique narcissique personnelle sur un aspect extérieur qui ne lui sert que de support de projection.

Lorsqu'on est véritablement concerné par un aspect authentique de l'Existence, on ne le défend pas, on ne juge pas les autres, on s'occupe de soi, et on est AVEC ce qui nous "branche".

Et c'est de là que Kipling tire cette faculté essentielle de l'Etre, qui est de "se mettre à reconstruire sans dire un mot", tout simplement parce qu'il n'y à rien d'autre à défendre que des illusions narcissiques, et que toute véritable Oeuvre est libre, non attachée, AVEC, collectiviste, et ne peut amener le moindre découragement ni la moindre lassitude.

Le découragement et la lassitude, mais aussi la défense, la protection et l'urgence, proviennent forcément d'une implication narcissique, symbiotique, dans ce qui est effectué, un amalgame entre l'Etre et le Faire.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Athena

avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 192
Date de naissance : 26/01/1973
Age : 44
Localisation : Rhône-alpes
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Re: La dictature écologiste   Sam 11 Juil 2009, 12:08

Sphinx a écrit:

Et nous sommes à présent bien tombés sous la dictature écologiste, certains aspects particuliers étant aujourd'hui de plus en plus manifestes, et virulents...

....L'extase permet de se connecter véritablement aux milieux naturels, et s'apercevoir que par exemple des "forêts disparues" depuis des temps immémoriaux, sont toujours présentes, et que ce n'est que l'illusion d'un faux temps qui nous les soustrait de notre perception dualiste.


Pourtant très proche de la Nature, je trouve aussi que les mouvements écologistes, qui se politisent d'ailleurs deviennent de plus en plus sectaires, nous imposant leur dogme. Le projet de la taxe carbone par exemple serait très discriminant et culpabilisant notamment pour les populations les plus pauvres...Penser cela ne m'empèche pas au quotidien de "respecter" la Nature dans certains de mes actes sans l'imposer aux autres...j'ai remarqué aussi que certaines actions dites "écolo", finalement restent superficielles alimentant une mane économique et une participation encore plus forte au système capitaliste qui se mord la queue. (comme par ex les ampoules économes très toxiques...)

Concernant les forêts qui disparaissent, et bien je ne suis pas aller dans la forêt amazonienne, mais elle me semblent bien dévastées quand-même, serait-ce un mensonge de nos médias, ou reste-il encore une forêt primordiale suffisante (le poumon de la planète ?), ou alors quand tu dis qu'elles sont toujours présentes, est-ce une connection plus subtile ? pas toujours visible qui te fait penser qu'elle est intacte ?

bon weekend

Athena
Revenir en haut Aller en bas
http://espritderencontrer-a.forumactif.com/index.htm
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La dictature écologiste   Sam 11 Juil 2009, 13:11

Bonjour Athena,


Citation :
Penser cela ne m'empèche pas au quotidien de "respecter" la Nature dans certains de mes actes sans l'imposer aux autres...

Etre Présent, respectueux, est naturel, et n'implique en effet que soi, sans coercition, sans moralisation.


Citation :
et une participation encore plus forte au système capitaliste qui se mord la queue (comme par ex les ampoules économes très toxiques...)

C'est cela: de la contre-spéculation qui finit logiquement dans l'amalgame avec la spéculation, et aucune véritable solution.


Citation :
ou alors quand tu dis qu'elles sont toujours présentes, est-ce une connection plus subtile ? pas toujours visible qui te fait penser qu'elle est intacte ?

Bien entendu, c'est une connexion subtile.

Le rapport à la Beauté de la Nature est essentiellement intérieur. En tant qu'êtres humains, disposant d'une aptitude à l'inclusivité totale de conscience, nous avons toute la Nature en nous-mêmes. Et nous pouvons déployer cette conscience si nous acceptons de nous y ouvrir.

En fait, la Nature nous attend intégralement depuis le point de clivage des mondes, depuis que le module "atlante" a provoqué la "chute" dans une dualité mentale exacerbée, avec mise en place d'un faux temps.

Les milieux naturels de la Terre densifiée représentent l'écho de cette attente d'une Nature intacte, à notre égard. Leur destruction apparente n'est là que pour nous faire croire au plus profond de nous, que la Nature pourrait ne plus nous attendre, pour nous faire douter, pour fomenter des urgences et de la souffrance, bref, pour vampiriser de l'énergie psychique humaine, et détourner sa conscience de la vérité, donc des vrais enjeux, et des vraies solutions.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
gicha

avatar

Féminin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 75
Date de naissance : 16/09/1938
Age : 79
Localisation : Québec
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: La dictature écologiste   Sam 11 Juil 2009, 21:42

Citation :
Véritablement, il s'agit d'être AVEC l'évidence de la puissance vitale naturelle, en balayant les illusions des menaces portées contre la vie tout autant que celles de la défense de la vie, et qui ne constituent qu'un étau dualiste d'oppression vampirisante de l'énergie psychique humaine.

En vérité il n'y aura jamais de vraies solutions aux problèmes de la destruction de la Nature, parce que sa destruction est elle-même une forme illusoire, une spéculation destinée à manipuler le psychisme humain

Bonjour Sphinx
Ce passage met en mots ce que dans mon fort intérieur je ressentais...
La puissance vitale naturelle est inscrite dans la matière....
La peur de la destruction est illusoire et constitue de la manipulation....
Une autre illusion désamorcée....Merci Spinx

Citation :
Lorsqu'on est véritablement concerné par un aspect authentique de l'Existence, on ne le défend pas, on ne juge pas les autres, on s'occupe de soi, et on est AVEC ce qui nous "branche".

Cela me parle beaucoup.... sans autre commentaire

:a16:
Revenir en haut Aller en bas
 
La dictature écologiste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» extrême gauche = dictature?
» theme:dictature
» LES U.S.A. SONT DESORMAIS UNE DICTATURE AU SENS LE + STRICT!
» Livre: La dictature du relativisme
» Dictature

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: