ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Dame à la Licorne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: La Dame à la Licorne   Sam 09 Juin 2007, 12:36

La Dame à la Licorne





A ce propos, de nombreux experts se sont interrogés sur la signification de cet étendard. Certains ont suggéré que ces tapisseries aient pu être commandées par le prince Djem, fils infortuné de Mahomet II, le conquérant de Constantinople. L'idéal de ce prince, longtemps captif dans la Creuse consistait à réunir la Croix et le Croissant.






Finalement Edmond du Sommerard, nommé conservateur du musée de Cluny en 1842, trouva la solution de cette énigme. Il s'agissait des armes des Le Viste, importante famille de juristes établie à Lyon, et dont plusieurs membres occupèrent des places en vue à la cour de Bourgogne. Le blason de cette famille à côté d'un lion, emblème de la noblesse, ne doit pas nous étonner : en effet, une demoiselle Le Viste épousa un gentilhomme dont la noblesse était d'épée. Ces emblèmes représentent l'union des deux familles. Ces tapisseries turent introduites plus tard par une descendante de cette union au château de Boussac, dont elle avait épousé le seigneur. Au cours d'un voyage dans la Creuse, George Sand découvrit ces tapisseries. Cette anecdote n'est qu'un épisode de plus dans l'histoire de la Dame à la Licorne.
On admet maintenant que ces tapisseries représentent les Cinq Sens, facilement discernables malgré leur symbolique discrète.
La vue est symbolisée par l'attitude de la licorne contemplant son image dans le miroir que lui tend la dame. Pour l'ouïe, la jeune femme tient un petit orgue. Le goût est évoqué par le geste de la suivante qui tend une coupe à sa maîtresse; de plus, le singe s'apprête à goûter un fruit, et le lion montre des signes de gourmandise. Dans la quatrième, l'odorat, la dame tresse une guirlande, et le symbole est accentué par la mimique du singe respirant une fleur.
Au cinquième tableau, le toucher, la dame effleure d'une main la corne de l'animal au pouvoir magique et, de l'autre, elle tient fermement la hampe de l'étendard.




Quant à la sixième tapisserie,connue sous le vocable "à mon seul désir", elle pourrait être une sorte de conclusion philosophique : la dame ne choisirait pas un bijou dans le coffret que lui présente sa suivante, mais, au contraire, y déposerait, en signe de renoncement, le collier qu'elle porte dans les cinq autres tapisseries. Selon certains auteurs, cette sixième tapisserie serait l'entendement, vertu qui, avec la vue et l'ouïe, définit les choses de l'esprit, alors que toucher, goût, odorat sont des sens de la matière.




Selon cette théorie, monde matériel et monde spirituel se sont unis dans cet animal fabuleux. Cette symbolique rejoint l'hermaphrodite de l'hermétisme et il n'en faut pas plus pour que certains aient vu dans ces tapisseries une représentation du Grand Oeuvre des alchimistes.




Le gout






l'ouie






La vue







L'odorat







Le toucher






Mon seul desir









Sur les six tentures, cinq expriment une apologie des sens, alors que la sixième montre la jeune femme déposer un collier dans un coffre, signe de renoncement aux plaisirs de ce monde. On remarquera l'absence de tout décor, la richesse et la beauté des tons verts et rouges, le foisonnement de la vie végétale et animale. Chaque tapisserie, tissée de laine et de soie, comporte une île bleu sombre qui contraste avec le fond rouge ou rose semé de fleurs. La dame qui prend place au milieu de cette île est entourée d'un lion et d'une licorne. Elle se livre à une occupation qui symbolise un sens. Les tapisseries, dont la partie inférieure avait été détruite par l'humidité, entreront dans les collections du Musée en 1882. Le retissage du bas des pièces, réalisé avec du fil mal teint, laissera apparaître rapidement une différence de couleur avec la partie originale.
Prosper Mérimée découvrira ce chef-d'oeuvre au château de Boussac, dans la Creuse, en 1841. Georges Sand le rendra célèbre dans ses écrits. Les croissants de lune répétés dans la tenture n'ont aucun rapport avec l'Orient ou l'Islam. Ils appartiennent aux armoiries de gueules à la bande d'azur de la famille Le Viste d'origine lyonnaise.
La tapisserie symbolisant le goût représente la Dame portant son regard sur la perruche qu'elle tient de la main gauche. Elle prend une friandise dans le drageoir que lui tend sa servante. Le singe à ses pieds souligne la signification de la scène en mangeant une baie ou une dragée, face à un petit chien qui suit du regard les gestes de sa maîtresse.
La tapisserie symbolisant l'ouïe représente la Dame jouant d'un orgue portatif posé sur une table recouverte d'un tapis turc. Le lion et la licorne, qui l'entourent, apparaissent comme motifs décoratifs sur les montants de l'orgue.
La tapisserie symbolisant la vue représente la Dame tenant un miroir dans lequel se contemple la licorne. Cette dernière pose ses pattes antérieures sur les genoux de la Dame.
La tapisserie symbolisant l'odorat représente la Dame tressant une couronne de fleurs. Le singe, assis derrière elle, respire une fleur saisie dans un panier.
La tapisserie symbolisant le toucher représente la Dame, magnifiquement habillée, tenant un étendard - d'une main - et caressant la corne de la licorne - de l'autre.
La tapisserie intitulée "Mon seul désir" représente la Dame installée devant une tente surmontée d'une inscription portant le titre de l'oeuvre. Elle remet le collier qu'elle porte dans les autres tapisseries dans une cassette remplie de bijoux que lui tend sa servante.
.




voir ici
http://fbecuwe.free.fr/licortap.htm
http://fbecuwe.free.fr/licobosch.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Suada

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 2
Date de naissance : 15/08/1986
Age : 31
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: La Dame à la Licorne   Mar 10 Juin 2008, 21:51

Dame à la Licorne de Raphaël



Durant mes cours en Histoire de l'art cette année j'ai pu rencontrer cette oeuvre de Raphaël.
Encore une oeuvre pleine de codes, de secrets et de mystères...

Merci pour ce sujet

Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La Dame à la Licorne   Mar 10 Juin 2008, 22:00

Merci Suada,

C est une oeuvre magnifique!
j adore Raphaël et je n avais jamais vu sa Dame à la Licorne!

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Karen

avatar

Féminin
Bélier Buffle
Nombre de messages : 286
Date de naissance : 22/03/1949
Age : 68
Localisation : Isère France
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: La Dame à la Licorne   Mar 10 Juin 2008, 22:08

Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Les cinq sens   Ven 03 Avr 2009, 19:06

Les cinq sens

Nous avons vu précédemment que la vue et l’ouïe et étaient les deux seuls sens retenus par esthétique. Plotin au début de son Traité du Beau, dit qu’il ne nous est possible de parler de beauté seulement à l’égard de ce qui est par exemple vu dans la peinture, ou de ce qui est entendu dans la musique. Et encore, l’esthétique classique ne laisse que très peu de place à la musique, elle est surtout axée sur le sens de la vue. Il en est ainsi en raison du privilège de la représentation. C’est en effet dans l’espace que se constitue la conscience d’objet et si le support de l’ouïe est important, c’est surtout par ce que le son est le véhicule le support du concept. Seulement, à partir du moment où c’est la pensée qui a l’initiative de la perception, la sensation est seconde et la sensibilité est faible.



Le toucher, le goût et l’odorat sont des sens moins intellectualisés et plus sensibilité esthétique sensuels, mais qui restent assez négligés chez l’être humain. Parler d’une relative infirmité humaine à ce niveau n’est pas exagéré. Nous faisions précédemment une comparaison avec l’univers olfactif du chien. Il nous est difficile d’imaginer ce que pourrait être une relation au monde qui est fondée à 80% sur l’odorat.

Ce qui est certain, c’est que l’approfondissement du sens du toucher, du goût et l’odorat produirait une transformation profonde dans notre appréhension ce qui est. Il est aussi hors de doute que notre mode de vie à l’occidentale nous porte aussi à surintellectualiser nos sensations, ce qui les stérilise. L’art de vivre présent dans bien des cultures traditionnelles témoigne souvent d’un raffinement des sens dit « non esthétiques ». Nous avons certainement à gagner à renouer avec une forme de sensualité que nous avons négligé.
Est-il possible d’éveiller nos cinq sens ?
Quelle est la profondeur de chacun d’eux ?

suite http://sergecar.club.fr/cours/percept3.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Dame à la Licorne   Lun 01 Nov 2010, 10:05

Bonjour,




GUSTAVE MOREAU
Revenir en haut Aller en bas
Morgane

avatar

Féminin
Nombre de messages : 141
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: La Dame à la Licorne   Lun 01 Nov 2010, 11:37

Merci, c'est superbe ! sunny
Si j'avais un scanner, je prendrais une photo de mon napperon à la licorne pour vous le montrer ... Il est dans la famille depuis la nuit des temps, du côté de ma grand-mère et j'ai découvert sur internet que son nom de jeune fille était bien associé à la licorne, avec un blason.

Le motif sur fond noir représente une dame habillée comme une fée (longue robe, chapeau pointu) qui caresse le museau d'une licorne de sa main droite, tout en soutenant un blason avec une fleur de lys de la main gauche. La licorne est devant elle, le blason derrière elle.
La scène est reproduite 2 fois, aux extrémités, et il y a un lion brodé en doré au milieu. Dans le fond, des motifs de fleurs qui ressemblent beaucoup à celles de "La Dame à la licorne", le style général de cette "mini-tapisserie" est ressemblant aussi.

Un jour, une connaissance passionnée de héraldique à qui je l'avais montré m'a raconté que ma famille provenait certainement de France (la fleur de lys) et de la noblesse (la licorne + le lion). L'arbre généalogique de la famille commence en effet en 1795, avec un ancêtre original arrivé de France à la révolution française.

Si ces symboles inspirent un autre spécialiste parmi vous ... Rolling Eyes
Le plus amusant, c'est que j'ai choisi mon pseudo de Morgane bien avant de réaliser la symbolique de cet héritage !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Dame à la Licorne   Lun 01 Nov 2010, 11:48

Très heureuse que ça te parle, je suis entrain de lire pas mal de choses sur la licorne et c'est assez fabuleux sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Dame à la Licorne   Lun 01 Nov 2010, 16:47

Pour Fulcanelli, la Dame à la licorne constituait
le chef d'oeuvre hermétique du 16°siècle, il affirmait que les six tapisseries représentaient allégoriquement les phases du Grand Oeuvre

Francesca Yvonne Caroutch (Le mystère de la licorne, à la recherche du sens perdu)
La Dame vierge comme la forêt, est la manifestation de la sophia, de la sagesse et de l'éternelle féminin Elle se dépouille de ses joyaux pour s'absorber sous la tente de la présence divine
La devise "A mon seul désir" signifie que le désir de la créature est accordée à celui des étoiles
Pour elle la licorne est un animal spirituel qui vient d'Orient et toutes les licornes seraient issues de la projection de l'expérience intime fondamentale du retour de l'unité, elle relie la terre et le ciel, le visible à l'invisible, le conscient et l'inconscient..maintenant l'équilibre face aux forces obscures

Carl jung lui consacre une cinquantaine de pages dans "psychologie et alchimie", il interprète la scène du poème de Lambsprinck comme celle du mercure philosophique que la licorne symbolise, tout comme le lion Elle serait la partie de l'anima


Roger Caillois note que les licornes possèdent la nature double du mercure unissant le fixe et le volatile
Tour à tour soleil et lune, semence et matrice, la licorne incarnerait le solve et coagula pour dissoudre le corps et coaguler l'esprit, spiritualiser le corps et donner corps à l'esprit
Pour lui elle incite à la méditation en conciliant lumières et ténèbres, vie et mort, ce qui est en haut et en bas

Voltaire évoque aussi la dualité de la licorne

Le Dictionnaire des symboles nous apprend quelle incarne à elle seule la puissance, le faste et la pureté
Une pureté agissante et une sublimation miraculeuse de la vie charnelle
Sa dualité renvoie au christ ou à la vierge
Sa corne unique est aussi une flèche spirituelle, un rayon solaire, une épée de dieu et la révélation divine, la pénétration du divin dans la créature

D'une manière génerale, la symbolique de la licorne en alchimie serait celle d'un instrument de fixation, mais surtout de pénétration, l'arcane de la licorne serait annonciateur de la lumière





Lambsprinck (La Pierre Philosophale), Le cerf et la licorne, symboles de l'esprit et de l'âme, de la matière première dans la forêt hermétique.
La triade forêt/cerf/licorne représenterait les trois parties de l'homme corps/âme/esprit qui dans la théorie paracelsienne sont utilisées pour représenter les trois "principes" constituants de la matière : le mercure, le soufre et le sel.

la Dame "demeure alchimique ?" jacky lorette
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Dame à la Licorne   Lun 01 Nov 2010, 20:59

La Dame à la Licorne

Sous une tente que dévoilent un Lion et une Licorne, la Dame sort d'un coffret présenté par une servante un trésor de joyaux, matérialisation de la pierre philosophale. Elle-même désigne la Materia prima, la substance universelle qui sert de base au travail de l'alchimiste. Mais elle peut être aussi considérée comme la personnification de la Sagesse, héritière d'Isis, debout entre Terre et Ciel, au milieu des dualités dont elle assure l'équilibre, et des deux animaux sauvages pacifiés et conciliés. Le Lion désigne la polarité mâle, le Soufre, autrement dit le fixe - Force et Lumière -, et la Licorne, la polarité femelle, le Mercure, autrement dit le volatil - Intuition et Grâce - réitéré par les oiseaux volant à l'arrière-plan. Sa corne est l'Axe du monde.

La tente cosmique est un rappel de l'athanor. Elle exprime le vide central, aboutissement ultime de la quête. Elle porte à son fronton une inscription énigmatique: À MON SEUL DÉSIR, aux interprétations variées, mais dont la plus satisfaisante est celle qui insiste sur le rapport desiderium (" désir") et sidera (" astres ") ; d'où le sens " désir des astres", désir de la lumière philosophale, celui qui anime l'" homme de désir", comme l'appellera Louis-Claude de Saint-Martin.

Les flammèches d'or qui descendent en pluie sur le bleu sombre du pavillon correspondent au " larmoir " de l'héraldique et signifient à qui doit tout quitter l'abandon des fausses affections et des folles vanités. La Dame ne prendrait pas alors les bijoux du coffret pour s'en parer, mais, s'en dépouillant, les y déposerait pour s'absorber tout entière dans la divine présence incluse dans la tente. Ces flammèches peuvent aussi symboliser des parcelles de l'Esprit céleste. Les arbres indiquent la profusion de Mère Nature, évoquent l'Âge d'or.

Semées dans le vert de la prairie, des fleurs rappellent les couleurs des étapes alchimiques. Les lapins font allusion aux souterrains qu'il faut visiter, où ils serviront de guides - ce dont se souviendra Lewis Carroll dans Alice au pays des merveilles. Ils peuvent aussi suggérer leur propre fécondité, et par suite, la " multiplication " de la Pierre. Le singe, quant à lui, figure l'alchimiste, imitateur de Dieu. Des éléments orientaux relient l'alchimie à ses origines, plus spécialement arabes : les croissants de lune sur les hampes et les gonfalons, la coiffure à aigrette, la tente de style ottoman.

L'ensemble est circonscrit par un ovale qui sépare du monde profane et forme une " île " : le jardin clos des Philosophes, le " ciel terrestre ", où se trouvent récapitulés les enseignements de l'Art royal. Le plus précieux d'entre eux pourrait bien être celui qu'on ne voit pas, caché entre fil et trame : l'indispensable patience nécessaire à l'alchimiste pour atteindre son but. Le lissier lui rappelle que pour réaliser un mètre carré de tapisserie, il lui a fallu un an de travail. "




extrait de La Dame "Demeure alchimique" Jacky Lorette

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Dame à la Licorne   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Dame à la Licorne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la dame à la licorne et les 5/ 6 éléments?
» votre très bon accueil a chartres
» Français - Progression annuelle 5ème 2013-2014
» La Licorne
» Prière à Notre-Dame de Lourdes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Partages-Recherches-Eveil du Soi...-
Sauter vers: