ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Société

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Sam 17 Sep 2011, 00:42

Lorsque je dis:

Citation :
Celui qui refuse d'oublier complètement, se souvient de trop, et de ce fait, il est soumis par la dualité à des phénomènes compensatoires qui l'hypnotisent, afin que son souvenir adultère (car narcissique, attaché possessivement à la mémorie de Soi) soit sous Contrôle.

Je peux dire plus "simplement" que, n'ayant pas accepté d'oublier totalement leur "divinité", les Etres qui s'incarnent seront confrontés, par l'effet de la boucle de redondance narcissique (Contrôle), à leur "divinité" qu'ils ont emportée avec eux, ce qui les hypnotisera par l'effet miroir de la dualité, et les empêchera de Rencontrer l'Autre, et de traverser la dualité.

Ils vivront la "vie d'un Dieu", donc une vie marquée par la virtualité, mégalomane et incohérente, et ses effets pervers, morbides.

Somme toute, la plupart des êtres humains incarnés vivent des vies "hors normes" (qu'elles soient "banales" ou pas n'y change rien), qu'ils ne sauraient assumer véritablement, car en fait, ce n'est pas dans leur Nature. C'est pourquoi ils ne parviennent pas à en éviter la morbidité.


Si on se réfère aux aspects dialectiques Lien et Séparation, le Lien est la Mémoire qui s'appuie sur l'Oubli en tant que Séparation. Le Couple Sacré affirme donc sa Réalité présente par l'Oubli de son origine passée, ce qui en perpétue la Mémoire éternellement dans le futur.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Sam 17 Sep 2011, 07:56

Merci Sphinx de "changer" quelque peu ton mode d'expression pour nous , ME permettre de comprendre mieux .. !!



Citation :
Complot s'engouffre dans le vide comme
l'ombre s'avance lorsque la lumière se retire. Le Complot est
caractérisé par une récupération spéculative du refoulement, qui cherche à
le perpétuer et à le renforcer, de sorte de ne pas permettre
l'émancipation spirituelle.

Ainsi, les égrégores de peur, les entités négatives qui viendraient nous "transfuser", tout le cortège de prédictions destructrices et maléfiques.... ne seraient que des créations holographiques d'une vertu amnésique ??
cette idée me plaît bien ...

l'état du monde ne serait il qu'un énorme "trou" de mémoire nécessaire...??

le combat du bien et du mal des dieux et des diables de tous bords n'ont plus lieux d'être ... l'émancipation dont tu parles consisterait tout bonnement à ne pas croire ou ne donner qu'une importance bénigne ou aux "creations" holographiques ... ??
mais tout de même il reste un grand chemin à parcourir avant que cet "oubli" recouvre la surface de la terre !! La matière en l'état a encore des beaux jours devant elle je le craint et en disant cela j'entretiens la boucle !!!


Bon week end

Marie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Sam 17 Sep 2011, 08:03

Citation :
la mémorie de Soi) soit sous Contrôle.


si on se réfère aux différentes thèses ésotériques ou autres "croustillants" appétits déviants de la nature humaine ...

qui trouve de l' intérêt à maintenir ce contrôle ??
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Sam 17 Sep 2011, 12:26

Essentiellement? La conscience archaïque, imprégnée du mirage de l'Age d'Or originel. Le Magicien d'Oz et son spectacle holographique, comme tu dis.

(cf "Truman Show")

Car le Contrôle narcissique protège l'illusion de ce mirage.

C'est, somme toute, une incompréhension fondamentale de la conscience naissante, et qui nous contamine encore toutes et tous. C'est la négation de la conscience collective, et donc de la conscience conugale, par quoi l'Etre nouveau doit inévitablement passer.

C'est le refoulement du Soi par l'Amour du Père.

On pourrait dire que lors de la Procréation cosmique, le Père du Couple Sacré insémine la Matrice cosmique de son impulsion, impulsion qui comporte intrinsèquement un "anticorps". Tout simplement parce qu'il ne peut pas, en Procréation cosmique, y avoir de confusion entre l'Identité du Père et l'Identité de l'Etre nouveau.

Donc, dès l'origine, il y a un conflit identitaire larvé entre l'Identité du Père et celle de l'Etre nouveau. Ce conflit n'existe cependant réellement que du côté de l'Etre nouveau, dans une forme de "psychose immature", pas du côté du Père qui n'est qu'Amour sublimé.

En fait, pour véritablement naître, l'Etre nouveau doit parvenir à s'affirmer dans sa propre Identité, malgré, et en fait plutôt grâce à la présence de l'"anticorps paternel" (Le "Nom du Père" Lacanien, en fait, si je ne me trompe).


Dans l'incompréhension de l'immaturité, l'Etre nouveau peut croire que la présence de cet "anticorps" parternel a été fomentée contre lui par son Père. Que c'est une preuve de rejet, de non-Amour.

(typiquement la problématique mise en scène par le film "Inception").

Alors qu'en fait, cet "anticorps" est une opportunité d'affirmation et de naissance, offerte par Amour. Mais l'Etre nouveau ne peut pas être forcé à le reconnaître.


Mais donc cet "anticorps" va susciter, par incompréhension, une tendance régressive en l'Etre nouveau, par la confrontation identitaire qu'il produit. C'est sur cette base qu'est offert le choix existentiel: sans l'option régressive, l'option progressiste ne peut pas être authentiquement reconnue et choisie.

Et dans cette incompréhension réside la part du Contrôle narcissique qui "trouve de l'intérêt" à maintenir le Contrôle, car dans l'incompréhension de l'Amour du Père, la régression vers le mirage archaïque de l'Age d'Or originel semble la seule option possible, dans la négation de la réalité de l'Etre, et de l'Autre, puisque vers l'"avant", c'est uniquement le rejet et le non-Amour qui sont perçus.

La perpétuation du Contrôle intervient alors puisqu'en fait l'Age d'Or originel est un mirage et ne peut pas être véritablement retrouvé.

L'illusion narcissique du Monde est à l'image du mirage orginel de l'Age d'Or: les êtres humains ici passent leur temps à tenter de reconstruire un mirage, qui les tue forcément, car lorsqu'on mélange réalité et virtualité, la réalité devient prédatrice.

Sous un angle plus "direct", nous passons tout notre temps à tenter de recréer la sécurité et la toute-puissance très illusoires de l'état foetal. Et c'est forcément morbide, puisque nous sommes nés (en principe). Nous faisons cela au lieu de vivre vraiment, car l'hypnose de la conscience archaïque est profonde.

C'est pourquoi un grand nombre d'"âmes" sont en "collusion" avec le Complot, le Grand Fascinateur.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Sam 17 Sep 2011, 14:02

Citation :
une incompréhension fondamentale de la conscience naissante,

Pas une incompréhension à mon sens ... une continuité jusqu'au zoom pour en prendre conscience et ne pas se faire dévorer par la toile de l'écran de ces jours sombres .... peut être ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Sam 17 Sep 2011, 14:08

Citation :
un mirage, qui les tue forcément

je compte sur l'aspect phenix et rebelle ou sur l'ange gardien de chacun ...et puis ne faut t il mourir à soi ???


Dernière édition par marie le Sam 17 Sep 2011, 14:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Sam 17 Sep 2011, 14:19

Citation :
De ce fait, on ne peut pas traverser la dualité, et donc on ne peut pas achever le cycle narcissique, ni s'émanciper.

Quand peut on considérer un début d'achevement ... ??
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Sam 17 Sep 2011, 20:32


Citation :
Quand peut on considérer un début d'achevement ... ??

D'un point de vue individuel, lorsque la réalité conjugale et collective du Soi commence à être reconnue, au-delà de l'illusion individualiste du karma spéculé.

D'un point de vue collectif, lorsqu'un premier Couple Sacré passe à travers la dualité.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Dim 18 Sep 2011, 02:35

merci pour tout ces précieux éclairages Sphinx ...


Marie
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Dim 18 Sep 2011, 03:15

Le Respect:



Le Respect interpersonnel est au Coeur de la spiritualité puisqu'il caractérise l'Humilité, l'équivalence corpusculaire entre les polarités du Couple Sacré, et sur cette base, l'égalité de toutes les Personnes du collectif de conscience unifiée.


Dès lors, on le comprend, il n'existe pas de respect particulier, plus ou moins univoque, en dehors de l'illusion du contrôle narcissique.

Donc, le respect est toujours implicite et réciproque, et si il est exigé, entre autres sur base d'une justification morale, reposant donc forcément sur un clivage narcissique, un prétexte arbitraire, c'est qu'il ne s'agit plus de respect, mais d'une demande de soumission narcissique de la part d'une toute-puissance foetale refoulée.

Donc, le respect exigé des élèves pour les enseignants, des enfants pour les parents, des jeunes gens pour les Personnes âgées, des des employés pour les patrons, des administrés pour les ministres, des sujets pour les souverains, des accusés pour les juges, n'est pas un véritable respect: c'est une contrainte narcissique arbitraire.

Le respect est naturel, ou il n'est pas. Il est strictement réciproque, ou il n'est pas.

Le plus souvent, si un "problème de respect" se pose, c'est qu'en fait, ce n'est pas un problème de respect: c'est qu'il y a un problème de prédation narcissique, souvent au départ dans le chef d'une Personne qui "exerce une autorité" sur autrui.

Il y a donc en fait un clivage par autoritarisme qui impose un respect artificiel, univoque, contraignant, ce qui est une provocation narcissique, une violence qui appelle in fine sa confrontation.

Le respect répond le plus souvent, lorsqu'on commence soi-même par respecter l'Autre, les autres. Pas toujours, mais le plus souvent, si la situation n'a pas déjà trop pâti d'un pseudo-respect extorqué par une toute-puissance refoulée.

Le problème est qu'on trouve probablement dans les professions où la société permet d'exercer une "autorité" sur les autres, des Personnes qui ont besoin de pouvoir précisément défouler leur autoritarisme immature, entre autres par l'extorsion d'un respect artificiel.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Dim 18 Sep 2011, 15:41

Le fait d'avoir une problème avec l'autorité n'est peut être qu'une question d'ego, d'orgueil, non ?

Ou peut être est-ce un comportement sain dû à cette force en nous qui nous pousse à être Libre ! Libre de toute contrainte.... !?
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Dim 18 Sep 2011, 16:09


Bonjour Benoît,


L'autorité n'a pas de siggnification existentielle véritable. Elle n'a de "sens" -très relatif et apparent- que dans l'illusion de la dualité, pour départager arbitrairement des points de vue clivés qui, dans leur toute-puissance, refusent de partager une approche collective, naturelle, de la réalité.

L'autorité met en place une subordinnation humaine fondée sur des prétextes dualistes, afin de trancher unilatéralement dans la définition de la réalité qui, pourtant, ne peut qu'être collective et conjugale.

En fait, l'autorité, en tant qu'aspect du Contrôle narcissique exacerbé, s'oppose à l'expression d'une réalité collectivement et harmonieusement signifiée.

Ceci dit, celui qui s'avance sur le chemin spirituel, n'a plus réellement de "problème" avec l'autorité. Il n'en reconnaît pas la légitimité fondamentale, tout simplement. Il ne va pas pour autant se confronter à cette autorité, ce qui ne témoignerait que d'une forme de contre-autorité, donc d'autorité aussi.

Mais il s'agit de reconnaître que l'autorité est toujours une forme de violence, même "larvée". L'autorité fait partie de l'arsenal que déploie la Personne humaine taraudée par son refoulement, pour tenter de recréer son univers foetal et l'illusion de toute-puissance qui le caractérisait.

C'est une des raisons pour lesquelles cela se passe parfois (même régulièrement) assez mal dans l'enseignement.

Je me souveins clairement qu'en tant qu'élèves, nous n'étions pas respectés, pas reconnus en tant que Personnes à part entière. Nous étions infantilisés par l'autorité narcissique du pouvoir scolaire, Cette infantilisation vise insidieusement à déresponsabiliser les élèves, et c'est ce qui finit par se produire effectivement.

Le clivage fait son oeuvre, et alors, comment communiquer de façon cohérente ?


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Dim 18 Sep 2011, 16:38

Je suis bien d'accord avec ce que tu écrits Steph.

La bonne communication est une communication désinfecter de vouloir tout pouvoir sur l'Autre... Jusqu'au moindre petit pouvoir.

Une communication ouvert au Collectif d'une certaine façon.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Dim 18 Sep 2011, 16:42

Communiquer c'est donner... Donner sans reprendre... C'est se lâcher...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Dim 18 Sep 2011, 16:47

Et pour que cette communication soit possible, il ne faut plus aucune peur en soi, plus une miette...

Et sans peur, c'est une confiance absolue en soi et en l'autre qui oeuvre... pour le bien de tous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Dim 18 Sep 2011, 16:58

C'est Communication dégagé de toutes peurs, c'est ce que on appelle peut être l'Amour, l'Amour avec un grand A....

Une Communication qui devient simplement Communion...


Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Dim 18 Sep 2011, 19:15



... Rencontre, Respect, Reconnaissance...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Dim 18 Sep 2011, 19:33

... oui... c'est beau!
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Dim 18 Sep 2011, 21:37


Si la fonction passe avant la Rencontre, alors elles sont narcissiquement adultérées, inégalitaires, et donc prédatrices.

Un enseignant par exemple, devrait pouvoir, et vouloir, prendre le temps de Rencontrer ses élèves. Il est vain, et narcissiquement agressif, de vouloir enseigner sans d'abord Rencontrer.

La véritable vocation se trouve là.

Il est déjà incohérent de vouloir apporter des réponses à des questions qui n'ont pas été posées (comme le dit si bien cet enseignant sud-américain dont j'ai oublié le nom).

La meilleure façon d'adoucir la pillule, si on "ne peut se passer" de cette pillule, est de prendre le temps de Rencontrer d'abord..

Les élèves ne sont pas du bétail. Je pense qu'on ne mesure pas le bénéfice sur la fonction didactique, que peut engendrer une Rencontre préalable. Ou peut-être qu'on ne souhaite pas ce bénéfice ?

La Rencontre doit d'abord être sans enjeu (didactique par exemple). Et alors, la confiance peut se mettre en place. Et sur cette base, la fonction peut être correctement positionnée ensuite.

Or, on met la charrue avant les boeufs, dans nos systèmes sociaux: la confiance est exigée sans Rencontre véritable, comme un à priori totalitaire, ce qui se traduit par l'imposition d'un "respect", qui est en fait une domination narcissique.

Comment peut-on croire qu'une confiance forcée puisse être authentique?


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Dim 18 Sep 2011, 22:50

Quand je parlais de mon expérience de l'école à mes proches pour leur signaler que le système éducatif n'était pas ok et qu'il fallait que ça change..

Je disais -entre autres- que pour ma part, c'est comme si on avait essayé de me rendre comme forme géométrique carré alors que je suis de forme géométrique rond (c'est un exemple) et que bien sûr c'était très contraignant et asphyxiant... Tiens en écrivant, ça me fait penser à une sorte de viol...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Dim 18 Sep 2011, 23:15


Mais oui... il y a bel et bien viol psychique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Lun 19 Sep 2011, 00:20

Je me rappelle d'une BD un peu beaucoup new age où des êtres maléfiques s'était concerté en groupe pour instaurer sur Terre ce système éducatif déstabilisant...

Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Lun 19 Sep 2011, 01:22


Disons que c'est toujours le refoulement qui fonde les clivages sociaux:

- le refoulement est un clivage intrapsychique qui détermine les attitudes clivantes des êtres humains immatures ou régressifs.

Par exemple, on sait qu'un parasite est capable de manipuler une fourmi pour qu'elle se place le soir tout en haut d'un brin d'herbe, et y attende de se faire manger par un mouton, où le parasite continue son cycle parasitaire.

Et bien, le refoulement est une forme "parasitaire" psychique qui conditionne, manipule le psychisme humain en y créant des clivages. Et sur base de ces clivages, les Personnes humaines "contaminées" tentent de transmettre ou de renforcer le clivage, entre autres par des provocations, ou des viols.

Un viol psychique est une tentative d'innoculation "virale".


Il y a un clivage social dans l'enseignement, car il y a une prétention narcissique implicite dans la façon dont l'enseignement est mis en oeuvre: l'élève, enfant ou adolescent, n'est pas considéré sur un pied d'égalité narcissique interpersonnelle.

L'inégalité narcissique (artificielle, prétendue, imposée) est le contexte propice à l'innoculation des clivages. Le "parasite" cherche toujours à faire croire à cette inégalité car elle est le vecteur de sa propagation.

Le "viol psychique" ressenti lors de l'expérience d'un enseignement "parasité" est éprouvé car il (l'enseignement) sert alors d'inoculation, de perpétuation, de renforcement du "virus" psychique, du refoulement, de par son aspect narcissiquement inégalitaire.

Déjà, il faudrait totalement renoncer à la prétention de la transmission, et revisiter l'enseignement autrement.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Lun 19 Sep 2011, 01:41

Oui, on pourrait facilement accuser "quelqu'un", mais la faute est à personne...

Tendre vers la Vérité tout simplement... en lâchant prise... seule solution pour se dépêtrer de nos refoulements respectifs...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Lun 19 Sep 2011, 01:48

Bon, je dois aussi ajouter que le "parasite" est en fait l'"anticorps" du Père dont j'ai parlé dans une précédente intervention de ce fil, mais "mal monté", par incompréhension.

En effet, au sein du Lien de conscience universel, ce qui est très délicat à intégrer pour l'Etre nouveau, c'est la Séparation dialectique. L'"anticorps" du Père est l'Amour qui rend possible cette Séparation interpersonnelle, Juste complément du Lien.

Mais une incompréhension fondamentale de cet aspect le transforme en support de clivage, de rejet. C'est donc une assimilation erronée, inversée, qui en altère la nature apparente, et le transforme en "parasite" contaminant.


Nous parlons en fait du mental...

Revenir en haut Aller en bas
 
Société
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» La société martienne
» La SOBEPS (Société Belge d’Étude des Phénomènes Spatiaux)
» où va notre société?
» société parfaite
» La Culture de la Mort,une caractéristique de notre société

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: