ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Société

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Lun 12 Mar 2012, 23:46


J'ai d'ailleurs déjà exprimé le fait que le chemin émancipatoire passe par le dépassement (intégratif) de la bulle psychologique, pour aboutir à une conscience physique directe: la conscience du Corps Christique unifié. Une conscience qui se passe d'organes des sens car elle s'est elle-même reconnue comme "organe" sensoriel par excellence, et donc à la fois comme source, organe et réceptacle de la perception.

C'est donc une conscience directe de la Vie, qui se situe au-delà du plan psychologique qui ne propose lui, dans son inflation dualiste, qu'une interprétation adultère de la vie.

Le plan psychologique est certes, essentiel, en ce qu'il permet la compréhension mentale progressive de la Nature de l'Etre, et donc de la Vie. La bulle psychologique est, au fond, la matrice psychique au sein de laquelle peut se développer le Fils, le mental, si l'Homme en accepte la fécondation de la part du Saint-Esprit.

Mais au final, le plan psychologique doit être dégonflé, intégré et laisser place à l'expression effective de ce qui a été compris et intégré.

Revenir en haut Aller en bas
azuréen



Masculin
Scorpion Rat
Nombre de messages : 78
Date de naissance : 17/11/1960
Age : 57
Localisation : Dans l'Azur
Loisirs : Vibrant pour presque tout
Date d'inscription : 15/03/2012

MessageSujet: Re: Société   Jeu 15 Mar 2012, 21:51

Bonjour Sphinx,

J'espère que tu vas bien.

Concernant la hiérarchie (en page 10), il s'agit bien de l'élaboration hierarchique qui ne sera plus nécessaire, pas de la hierarchie en elle même.

Sur la couverture mentale. Elle ne s'impose pas à l'humanité, c'est l'Homme qui la réclame.

La bulle psychologique, construction liée aux peurs dans l'expérience de la toute puissance et qui est entrenue par la prédation, permettra par contraste de mettre en évidence l'arrivée du Fils. Ceux qui sont déjà sortie de cette bulle, ne trouveront à la couverture rien de plus qu'une normalité.

Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Jeu 15 Mar 2012, 23:21

Bonsoir Azuréen,


selon moi, il ne s'agit pas seulement de l'élaboration hiérarchique, mais de la hiérarchie-même, qui ne sera plus nécessaire.

La structuration naturelle est harmonique, pas hiérarchique. Donc, ce qui est élaboré naturellement par le Lien intérieur ne peut pas selon moi être qualifié de hiérarchique, mais d'harmonique. C'est une organisation horizontale, pas verticale.

En fait, il y a eu mélange entre immanence horizontale et transcendance verticale lors de la dualisation de l'expérience. C'est ce qui a conduit au mirage de la nécessité de l'élaboration hiérarchique, qui est typiquement verticale. C'est donc le mirage d'une fonctionnalisation verticale.

Il s'agit d'une dérive de la fonction immanente pénétrant sur l'axe vertical de la transcendance, dérive qui a produit l'épine du clivage dualiste. Cette pénétration de l'immanence sur l'axe transcendant n'est qu'une réaction d'équilibrage par rapport à un axe transendantal instable (immature) et qui a donc tendance à se vautrer sur le plan de l'immanence.

En ce sens, la hiérarchisation est essentiellement clivante, donc fondée sur de faux critères existentiels. Elle intervient en remplacement caduque et transitoire de l'absence d'harmonie dans l'expérience existentielle.


En ce qui concerne la couverture mentale, elle n'est pas imposée en effet. Elle se déploie lorsque les critères, entre autres collectifs, permettent ce déploiement. Ce qui rejoint ce que tu exprimes.

Et oui, l'éthique est la vraie "norme" universelle. Donc, le déploiement d'un "ajusteur éthique" sera vécu de façon naturelle par ceux qui ont reconnu et adhèrent à l'éthique. Et cela implique d'avoir déjà relativisé le plan psychologique, qui fonctionne essentiellement sur base de l'illusion morale, lorsqu'il prédomine l'expérience de l'Etre.

Merci de ton intervention.


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Ven 16 Mar 2012, 10:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
azuréen



Masculin
Scorpion Rat
Nombre de messages : 78
Date de naissance : 17/11/1960
Age : 57
Localisation : Dans l'Azur
Loisirs : Vibrant pour presque tout
Date d'inscription : 15/03/2012

MessageSujet: Re: Société   Ven 16 Mar 2012, 02:06

Bonsoir Sphinx,

C'est toujours un plaisir de te lire.

En ce qui concerne le mot "hierarchie", tu as parfaitement raison, et le mot "harmonie" rejoint parfaitement ma perception. D'ailleurs on pourrait même dire que ce mot "harmonie" ne peut être utilisé que de l'extérieur de ce qui est harmonieux, et par la même ce mot appartiendra prochainement à "l'ancien", et pour tout dire me heurte déjà un peu, enfin, d'un certain point de vue s'entend.

Amitié.


Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Jeu 05 Avr 2012, 22:07


L'économie de marché est une illusion. La compétition commerciale ne profite au "consommateur" que dans un modèle théorique, parfaitement utopique. En pratique, cela ne fonctionne pas comme ça, tout simplement parce qu'il s'agit de prédation, et rien que de prédation. Il n'y a aucune vertu, ni aucune éthique, dans la prédation.

Lorsque le moteur de la "vie" est la prédation, la spéculation, rien ne saurait donc être justement éthique. Seule une cetaine illusion morale pourra venir manipuler les consciences. Ne dit-on pas que "le nerf de la guerre" est l'argent? Prédation, rien que prédation. La guerre est partout, tout le temps, sous bien des déguisements.

Le libéralisme économique tel que conçu aujourd'hui ne profite pas à la vie humaine. Les ressources y sont en réalité galvaudées, et la prétendue "régulation naturelle" du marché est une chimère qui cache en fait toutes les dérives possibles. Ce qui est logique, puisque ce qui sous-tend actuellement cette idéologie est en réalité la prédation, quoiqu'elle puisse tenter de s'en défendre

En vérité, jamais sur Terre jusqu'à présent, un véritable libéralisme n'a été expérimenté. Ni d'ailleurs un véritable communisme. Tout simplement, parce que le véritable libéralisme est aussi le véritable communisme, et réciproquement.

Nous ne vivons que dans des clivages artificiels de ces aspects, clivages orchestrés par la prédation des versions de la réalité.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Mar 25 Déc 2012, 21:22

Il est parfaitement inutile de geindre à cause de la "crise", si l'on n'est pas disposé, par ailleurs, à prendre des mesures réelles en tant que véritables solutions, au moins transitoires, à certains problèmes fondamentaux...

Il s'agit de criminaliser strictement la spéculation financière. Taxer les transactions financières est tout-à-fait insuffisant!

Certes, il vaudrait mieux jeter à la poubelle le principal moyen par lequel on enchaîne et on asservit l'Humanité: l'argent!

Mais en attendant cette aube bénie où les billets fleuriront dans les poubelles, il s'agit d'investir des moyens importants dans la criminalisation effective de la spéculation financière.

Ceci afin de protéger la signification humaine. Car actuellement, qui peut admettre de voir toute cette signification foulée aux pieds, en termes de nations entières, sans qu'aucune véritable solution ne soit mise en oeuvre... pas même sussurrée du bout des lèvres!



Amitié,

steph


Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5557
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Mer 26 Déc 2012, 19:35

MERCI steph,
voilà un bon débat...

je viens de lire ceci justement:


Temps de crise ou crise du Temps ?

Du 24 décembre 2012 au 4 janvier 2013, Antoine Mercier reçoit dans le Journal de 12h30 un intellectuel pour aborder la question de la crise et du temps. Retrouvez ici l'entretien de chaque jour dans sa version longue :


Le mot grec Krisis désigne le jugement, le tri, la séparation. Il indique un moment décisif dans l’évolution d’un processus incertain. Il se conclut soit par la guérison, la sortie de crise, soit par une disparition, la fin d’un temps.

La crise aujourd’hui ne semble pas avoir de fin. Elle déploie ses effets sans qu’on aperçoive de porte de sortie. Elle est devenue une norme à laquelle nous paraissons contraints de nous adapter indéfiniment.

Dans ces conditions, peut-on encore parler de crise au sens propre du terme ?

A moins que de notre rapport au temps soit, en lui-même, la cause de notre incapacité à sortir de l’ornière ?

Les événements qui se succèdent ne s’inscrivent plus dans une perspective ou un projet. Ils se déroulent inéluctablement et semblent s’imposer sans que nous ayons notre mot à dire. Nous sommes submergés par la contrainte du présent sans possibilité de construire un avenir. La pression de l’instant nous fige dans l’impuissance.

Et si l’enjeu de notre époque résidait dans notre capacité à sortir du présentéisme pour reconstruire une temporalité que l’homme puisse de nouveau habiter ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Mer 26 Déc 2012, 19:44

Coucou Nathalie,


J'en ai déjà parlé très souvent: la confusion dualiste est aussi la confusion des époques, et également la confusion entre l'espace vrai et le véritable temps!

Parce que notre passé est refoulé, il interfère avec notre présent, qu'il emprisonne dans ses enjeux anachroniques, et scelle un futur désespéré, morbide, car basé sur la répétition d'actes passés inachevés, dont le résultat est prédéterminé.


Ce sont les "boucles de rappel" du temps dualiste: le temps dualiste n'avance pas réellement. Ses formes changent, mais son essence est strictement figée: il nous ramène toujours en un point passé systématiquement "rejoué".

La seule façon d'avancer réellement, dans le vrai temps, consiste à libérer le passé, de façon à ce que les époques Passé-Présent-Futur soient bien disciminées les unes des autres, et de ce fait, dialectiquement unifiées.


Bisouxxx,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Lun 11 Mar 2013, 12:56


Bonjour à toutes et tous,


on entend souvent dire qu'il faudrait vivre comme si chaque jour était le dernier, et ce, afin de désirer en "profiter" un maximum, en quelque sorte.

Mais cette ferveur de vivre ne correspond pas, pour moi, à l'amour de la vie, et correspond plutôt toujours à cette illusion de performance, de croissance, de "rentabilisation", bref, d'excès engendrés par les refoulements psychiques.

Selon moi, il s'agit plutôt de vivre comme si la vie était éternelle. Tout le contraire, donc!

En effet, si l'on vit sous la pression d'une fin, d'une mort, d'une séparation, alors c'est que cette fin n'a pas été intégrée et qu'elle conditionne encore de façon cruciale notre expérience de vie. On comprend donc aisément qu'une telle attitude face à la vie correspond à un refoulement, à un manque d'intégration de la Séparation dialectique.

C'est en quelque sorte, être addicté à la vie, ce qui confirme le caractère symbiotique, immature, de cette position.

Par contre, être capable de vivre comme si la vie était éternelle, implique qu'on ait intégré la mort, la fin, la Séparation, et qu'elle ne pose plus problème. Et de ce fait, elle ne peut plus conditionner l'expérience vitale, d'un point de vue psychique.


Nous vivons dans des sociétés fondées sur le refoulement et dont le message central est dès lors de continuer à refouler, et même si possible, de sur-refouler. La vie dans ces sociétés est de toute façon conditionnée par la morbidité du refoulement, et donc se déroule sous la pression d'une fin désintégratrice. Prôner de vivre comme si chaque jour était le dernier, représente donc à ce titre une exacerbation de cet état, dans une mystification de l'expérience de vie.

Pour éprouver la vie, et l'aimer, il s'agit d'être présent. Et être présent est incompatible avec un conditionnement issu d'un refoulement. En somme, aimer la vie ne peut en aucun cas correspondre à un "tromper la mort". La vraie Vie ne peut pas se définir et s'éprouver en tant qu'aspect relatif à la mort morbide! La vraie Vie est pure positivité, et ne se définit pas par rapport à un quelconque élément qui serait négatif!

Certes, le Lien vital repose sur la Séparation existentielle, mais justement, la Séparation est la mort intégrée, décontaminée de sa morbidité refoulée. Donc rien de négatif, existentiellement parlant: seulement des aspects dialectiques complémentaires.


Aimer la vie consiste d'abord à être capable de donnerun poids équivalent à chaque expérience, à chaque instant. Et lorsque tous les instants ont un poids égal en conscience, alors ils s'unifient dans un instant simplement présent, car ils sont parfaitement discriminés, séparés, les uns des autres.

La Personne humaine est habituellement sensible à l'événementiel spectaculaire. Cette sensibilité est produite par le refoulement. C'est comme je l'ai déjà écrit, comme fumer la cigarette: on vit d'un événement à un autre comme le fumeur vit d'une cigarette à une autre. Et dans les deux cas, chaque "événement" nous rapproche de l'échéance morbide.

Lorsque deux epériences de vie ne reçoivent pas le même poids en conscience, c'est qu'il y a confusion entre les instants de vie entre eux. Il y en a certains qui vont vampiriser l'énergie psychique des autres instants, afin de se placer devant les autres. C'est le même processus que pour les "vagues scélérates", ou vagues prédatrices, qui surviennent dans un train d'ondes, comme en mer par exemple.

C'est typique de la décohérence quantique (dialectique): une version particulière de la réalité est prônée dans l'exclusion d'une (ou des) autre(s). Cette exclusivité entraîne l'apparition de la morbidité pour compenser au final le déséquilibre événemtiel.

On comprend de plus, que ce déséquilibre entre l'importance consciente octoyée aus différents instants de vie, engendre justement la confusion des époques Passe-Présent-Futur, confusion typique de la dualité et du temps apparent.

Cette confusion des époques s'éprouve comme une fuite en avant: le Passé emprisonné dans le refoulement interfère avec le Présent ce qui conditionne le Futur, d'où une projection systématique vers ce Futur, au détriment de la Présence dans l'instant.

Et c'est justement cette projection dans le futur qui conditionne le recours à la spéculation, et conduit à définir la vie en fonction de la (peur de) la morbidité.

Conditionné par le Passé refoulé, le Présent s'affirme par spéculation comme instant prédateur des autres autour, et de ce fait constitue une version clivée de la réalité qui s'impose en détrriment des autres, et tombe donc sous le coup d'une morbidité: le Futur est fermé, conditionné. L'Etre n'est pas libre.

Vivre comme si chaque jour, ou disons chaque instant était le dernier, consiste donc à valider intégralement le refoulement par lequel le Présent doit devenir spectaculaire afin de diluer la Présence, et enfermer le Futur. La recherche systémqtique de fortes sensations correspond à cette pression des refoulements psychiques.

Et donc cela consiste à s'identifier au refoulement, ce qui est l'ultime mystification, puisque cela donne à croire qu'on a vaincu le refoulement, alors que c'est lui qui nous a finalement "eu"!

Il est vain de vouloir jouer avec la mort, de tenter de la tromper: inévitablement, elle aura le dessus, un jour ou l'autre! Pour aborder la mort justement, l'intégrer véritablement, il s'agit de l'aborder dans l'Humilité, dans l'acceptation non morbide, ce qui permet alors de vivre sans s'en soucier, sans avoir recours à la moindre mystification destinée à détourner notre attention, notre Présence.


Aimer vivre, c'est vivre comme si la vie était éternelle. Et alors, peut-être qu'elle le sera vraiment...

Car un Futur dont le potentiel est totalement libéré par la Présence, ne saurait pas être morbide!


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Lun 11 Mar 2013, 14:02


En fait, toute la difficulté pour l'Etre nouveau, est de parvenir à unifier deux aspects très peu compatibles, à première vue.

Il s'agit d'une part d'un aspect illimité, éternel, absolu: l'éternité de la phase identitaire. Et d'autre part, d'un aspect limité, temporalisé, relatif: l'occupation de la phase identitaire par des instances sexuées, relativistes, humaines.

Ces deux aspects peuvent être considérés comme d'une part le Couple cosmique, divin et d'autre part le Couple humain. Le Couple est affirmé dans son caractère Sacré lorsqque les deux aspects sont unifiés.


Le problème de l'occupation de la phase éternelle, est qu'elle a forcément un début! Il y a procréation et naissance! Et inévitablement, la naissance va constituer pour l'Etre nouveau un événement spectaculaire, fondamental, prépondérant, implicitement prédateur de tous les autres, et qui donc détermine un refoulement vital inévitable, et donc un conditionnement du Futur par une empreinte morbide (effondrement du potentiel par décohérence).

J'ai déjà parlé de tous ces aspects ailleurs.

Lidée donc, est qu'inévitablement l'Etre nouveau se présente à la vie sous le joug inévitable du refoulement institué par l'événementiel de sa naissance. C'est ce qui constitue la conscience archaïque, et son attachement morbide au mirage de l'Age d'Or originel, mystification produite par la fascination du premier instant de conscience pour la forme matricielle, parfaite et immobile, mais en apparence seulement (simulation procréatrice).

Or donc, tout le parcours évolutif de l'Etre nouveau va consister en une décontamination de cette fascination archaïque, et une libération de son refoulement, et de la morbidité qui en résulte dans un enfermement du Futur.

Comme le dit l'agent Smith à la fin de Matrix 3: "Tout ce qui a un début a une fin."

Et donc, la question existentielle est de savoir comment on peut commencer, et ne pas finir... si toutefois on choisit de ne pas finir! (to be or not to be?)


Pourtant, la jonction entre le Couple cosmique et le Couple relativiste semble possible! D'une part il y a la dynamique Sacrée qui permet de simuler une perfection statique, et d'autre part, il y a la staticité illusoirement parfaite de la phase éternelle. Passer de l'un à l'autre semble donc parfaitement possible, dans la continuité d'un état vers l'autrre. En somme, il s'agit que "le Couple cosmique pusse se reconnaître dans le Couple relativiste", et cela ne peut survenir que dans l'affirmation de la dynamique Sacrée, absolument relativiste, de vitesse angulaire infinie, ce qui permet de simuler parfaitement la staticité, tout en préservant la le mouvement vital.


Comment peut-on amener le divin à se reconnaître dans l'humain?

Il faut donner au divin une image fidèle de sa propre nature absolue, tout en étant pourtant relatif. En fait, absolument relatif.


Et cela commence par la réintégration du refoulement psychique, et donc une décojntamination progressive du spectaculaire addictif, typique de la vie refoulée par l'attachement narcissique à la naissance.


Cela doit conduire à ne plus donner d'importance particulière à la morbidité, quelle que soit sa forme: maladie, vieillissement, mort physique, de sorte qu'en conscience, cette morbidité n'ait plus de prise réelle sur l'expérience de vie, ou en tout cas, qu'elle ne puisse jamais conduire à abandonner la position, autrement que de façon transitoire et superficielle.

Il s'agit donc bien d'intégrer la mort, dans le sens que la morbidité n'ait plus d'impact réel sur la vie. Et que donc la vie ne dépende jamais de considérations spéculatives, forcément liées à (la peur de) la morbidité.

La peur est toujours un "sous-produit" de la fascination exercée en nous par la naissance et le refoulement existentiel qu'elle produit inévitablement. La peur est simplementissue du savoir plus ou moins refoulé qu'un début mène forcément à une fin, et par attachement narcissique, l'idée de la fin engendre alors la peur, et la peur mène à la morbidité, car elle est déjà spéculation!

Certes, tout début mène à une fin, mais ce n'est pas pour autant que cette fin est définitive! Tout dépend de la signification qu'on lui donne! Cependant, pour lui conférer une juste signification, il faut ogbligatoirement sublimer l'attachement narcissique à soi, ce qui revient à intégrer naturellement cet attachement narcissique.

En somme, l'origine fondamentale de la morbidité est très logiquement une fascination d'attachement narcissique à soi-même parce que, en conscience, l'existence de soi n'est pas encore intégrée comme une donnée naturelle, simple, évidente.

Il y a donc une faille dans la reconnaissance narcissique de soi, par laquelle peut s'engouffrer la morbidité.


Vivre comme si la vie était éternelle est donc un préalable, nécessaire, mais pas suffisant, à la vie éternelle. Il s'agit d'oublier la mort, non dans un refoulement par peur, mais en intégrant la donnée de cette fin en conscience, de sorte d'en décontaminer l'expérience de vie. Et cela réclame déjà une sublimation narcissique importante!

Ensuite, et sur cette base sublimatoire, le Couple Sacré peut continuer à progresser ver son unification libre: sa Rencontre!

En effet, tant qu'on reste fasciné par la naissance, et donc par la morbidité, on va toujours, mêm subtilement, tenter de manipuler l'autre pour que la Rencontre se produise et que de ce fait, la morbidité puisse être évitée! Mais cela enferme la Rencontre dans une spéculation qui la rend inauthentique. On ne peut pas Rencontrer par spéculation!

Donc, de sorte que pouvoir laisser l'autre (et soi-même) libre de son choix existentiel, de sorte de pouvoir le Rencontrer authentiquement, il s'agit de sublimer la peur de la morbidité, de sorte d'être capable de vivre déjà comme si la vie était éternelle.

Et paradoxalement, le fait de ne plus donner de poids conscient à la morbidité, ouvre le potentiel de réalisation dans le Couple Sacré. Tout simplement parce qu'en consicence on ne prône plus de versions clivées de la réalité: on peut bien être vivant ou mort, ce qui concilie les deux versions qui semblaient à priori exclusives.

Et dans cette conciliation des versions de la réalité, le potentiel est libéré par la conhérence, et donc tout peut arriver, y compris la Rencontre et la vie éternelle!


Le Couple Sacré ne peut pas constituer un refuge contre la morbidité, une fuite de la dualité. Il est Rencontre et donc se situe au-delà de toute spéculation, de toute peur. Et on ne peut donc l'aborder que dans la sublimation narcissique qui conduit à intégrer la mort et à décontaminer la conscience de l'emprise morbide de la facination originelle.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Lun 11 Mar 2013, 14:48



L'Humilité requise pour vivre sans fascination morbide, consiste en grande partie à reconnaître et accepter que nous n'avons aucune puissance personnelle, ce qui met fin à toute velléité spéculatrice, et donc à toute peur.

On ne peut avoir peur d'un événement que si on pense pouvoir faire personnellement quelque chose par rapport à cet événement. L'investissement dans l'action, suite à une spéculation, représente alors une fuite en avant qui entérine le pouvoir fascinateur de l'événement sur nous-mêmes: prétendre exercer une puissance personnelle sur la vie nous transforme en prédateurs de la vie, et donc in fine, à devenir des victimes de la morbidité que nous avons nous-mêmes semée dans notre futur, dans cette fuite en avant insensée vers notre anéantissement!

Car c'est cela qui se produit en réalité: fascinés par la naissance, nous cherchons plus ou moins inconsciemment la morbidité qui en résulte, dans une logique existentielle de neutralisation, d'anéantissement de soi.

Il s'agit de transformer cette logique neutralisante, toute-puissante, en une logique strictement positiviste, qui seule correspond à la vie.

Ce pour cela, il faut accompagner le mouvement de la vie, et non pas vouloir le contrôler personnellement, unilatéralement. Car cela s'en prend au potentiel collectif, qui alors réagira en nous prédatant lui-même, en retour de notre tentative spéculatrice, prédatrice.

Pour ne plus avoir peur, pour ne plus spéculer, pour ne plus appeler de morbidité à nous dans la fascination archaïque pour la prise de conscience de soi, il faut abandonner l'idée que nous pouvons exercer, autrement que dans l'illusion causale de la dualité, une puissance sur la vie.

La puissance est une réalité collective, uniquement, qui n'appartient pas, et qui accompagne le grand mouvement vital inlassable. Il n'est pas possible de détourner et de récupérer cette puissance. Elle ne peut dans toute velléité de le faire, que se retrourner contre nous-mêmes, dans la morbidité. Et si ce n'est pas immédiat dans la dualité, c'est en raison de la temporisation causale qui préserve, pour un temps seulement, le libre-arbitre humain.


Accepter de ne pas avoir de puissance personnelle sur la vie, c'est donc aussi voir soudain la puissance vitale accompagner nos pas, et nous garder de la morbidité. Cela n'est pas immédiat, mais progressif, car il y a toujours un "sac de temporisation causale" à vider. Mais une fois vide, ou presque, alors il deviendra manifeste que nous sommes protégés par la vie elle-même, si nous sommes véritablement humbles, non spéculatifs, dans notre position intérieure.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Dim 07 Avr 2013, 18:54

Bonjour à toutes et tous,


je réitère ici le fait que toute forme de clivage, en tant que pseudo-séparation arbitraire, confusionnelle, engendre fondamentalement et inévitablement une forme d'élitisme, et donc d'inégalité narcissique entre les Personnes humaines.

C'est dialectiquement irréfutable!

On peut aussi comprendre qu'une démocratie, pour exister véritablement, doit prôner et favoriser effectivement l'églalité narcissique de toutes les Personnes humaines qui en font partie. Une telle société démocratique ne peut donc pas ni être fondée sur, ni intégrer, ni reconnaître, ni admettre, ni fonctionner sur un quelconque aspect qui relèverait en fait d'un clivage narcissique humain!


Or, parmi les formes et les moyens les plus répandus du clivage humain, il y a l'argent, le secret, et la morale.

Une société véritablement démocratique ne devrait donc pas inclure ces aspects ni dans ses fondements, ni dans son fonctionnement. Ou alors il faut considérer que l'aspiration à l'égalité narcissique des Personnes humaines n'est pas réellement recherchée, ou en tout cas, "pas plus que ça"!


C'est pourquoi dans une société comme la nôtre, en Belgique par exemple, on ne parle pas d'égalitarisme social, mais en fait d'égalité des chances sociales... Ce qui revient à reconnaître implicitement que l'égalitarisme social n'est pas réellement recherché, et est probablement considéré comme un voeu pieu inaccessible!

Il est naturellement inévitable d'aboutir à des inégalités sociales... si on conserve une socialisation basée sur des moyens de clivage social, comme l'argent!

Or donc, l'égalité sociale, narcissique, entre les Personnes humaines est parfaitement possible, à partir du moment où on ne fonde pas le fonctionnement social sur un système essentiellement clivant, comme celui de l'argent!


Une véritable démocratie, un véritable état de droit, ne peut exister réellement, que dans le strict égalitarisme interpersonnel humain, et non pas dans une "chance équivalente d'être parmi ceux qui vont pouvoir profiter du clivage"... aux dépens des autres!

Car il ne faut pas croire qu'un système de clivage recherche le moindre égalistarisme: le but n'est pas de donner des chances à tous de faire partie du "groupe". Cela est faux, illusoire! La finalité essentielle d'un moyen de clivage comme l'argent est de favoriser un système inégalitaire, et non l'inverse, comme une certaine propagande voudrait le faire croire!


La création de richesse est une fuite en avant, destinée à exercer une oppression psychique sur les Personnes humaines, en leur faisant croire qu'un monstre épouvantable est lancé à leur poursuite! Le but final étant, pour les véritables vampires sur un autre plan, de pouvoir nourrir leur "réalité" aux dépens de celle-ci!


Sur ce plan, les spéculateurs financiers introduisent leur drain vampirique sur le système économique, comme des parasites, pompant la substance de la signification humaine par l'entremise de l'argent!

Sur un autre plan, des vampires sucent le psychisme collectif humain en spéculant sur le conflit intrapsychique humain. Les parasites financiers servent , sans forcément le savoir, la cause des "autres", de ceux qui sont inaccessibles autrement que par l'inconscient collectif.


Afin de réellement voir se produire une vraie révolution, encore faut-il la vouloir vraiment. Or, parmi toutes les victimes humaines de l'argent, combient seraient prêts à ce qu'il disparraisse pour de bon? Et pourtant, il n'y a pas d'autre moyen de parvenir à un véritable fonctionnement démocratique, respectueux de tous, fondé sur l'éthique et non pas sur le clivage moral, financier, et du "secret d'état"!


La révolution française n'a eu pour véritable but que de transformer les privilèges du sang, par ceux de l'argent! En somme, ce fut l'échange d'un moyen de clivage désuet et faiblissant, par un autre, plus puissant car narcissiquement plus subtil.



Lorsque le Lien Christique intérieur s'affirmera, les nations s'effondreront, les religions s'effondreront, les sociétés secrètes ou fermées s'effondreront, les sectes s'effondreront, les barrières tomberont, et globalement tout ce qui repose sur le clivage, et sur la spéculation autour du clivage, disparaîtra!

Il s'agit peut-être de se préparer à cela... car cela vient.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Dim 07 Avr 2013, 19:34

Il me faut encore signaler que les diverses formes et moyens de clivage ont tendance à s'associer et à s'établir de façon corrélée.

Ainsi, le clivage social basé sur l'argent se pare généralement aussi d'un clivage moral, dans les deux sens d'ailleurs (des riches à l'encontre des pauves, et réciproquement), et aussi d'un "secret", plus ou moins flagrant. Dans l'ensemble, il y a donc forcément Complot dès qu'il y a des "classes sociales"!

Et le Complot est un aspect en porte-à-faux avec la réalité démocratique!


Un autre moyen de clivage social, dérivé de l'argent en fait, est celui du "travail".

Nous vivons dans des sociétés du refoulement, où la participation naturelle et la responsabilisation collective véritable des Personnes ne sont en fait pas promues du tout, mais au contraire subtilement dénigrées, de façon à ce que le fonctionnement social soit tout simplement le plus artificiel possible, sans quoi, il serait bien plus délicat à vampiriser!

Le travail rétribué fait partie de cette artificialisation du fonctionnement social, et constitue donc un autre moyen de clivage, entre ceux qui ont du travail, et ceux qui n'en ont pas. Sachant que, bien entendu, dans un tel système artificiel, l'éconnomie de plein emploi est une pure chimère théorique, ce que reconnaîtront tous les économistes "honnêtes" par ailleurs!

Ce clivage autour du travail rétribué se pare naturellement aussi d'un clivage moral, de valorisation et dévalorisation narcissiques, entre ceux qui "bossent" et ceux qui ne "font rien"!

Tout cela est spéculé dans le but de perpétuer la vampirisation énergétique du psychisme humain! L'idée est, en somme, d'empêcher l'intégration sociale naturelle des Personnes de se réaliser en mettant à ce qui ne devient qu'une pseudo-intégration artificielle, des conditions en réalité arbitraires dont le but réel est de produire des clivages, dont le résultat est l'apparition d'une marginalisation artificielle, garante d'une oppression parasite du psychisme humain.


L'accroissement de la pression sociale, par l'entremise d'une (pseudo) "crise", comme actuellement, et dont les agents n'ont même pas été inquiétés, est caractéristique d'un parasite qui sent que son emprise tend à lui échapper, et qui tente alors de resserrer ses tentacules autour de sa proie. Ce n'est donc pas, à priori, un mauvais signe, même si par ailleurs, cela implique hélas, autant de souffrance humaine!



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Mar 09 Avr 2013, 18:45


Bonjour à toutes et tous,


si des muvements emancipatoires tels que la Révolution Française, la Commune, la Révolution Bolchevique, Mai 68, pour n'en citer que quelques uns parmi les derniers, ont otuts échoué, et furent finalement adultérés, récupérés, désabusés, c'est parce que dans aucun cas le véritable Lien psychique intérieur n'a pu être mis en oeuvre!

Tout simplement parce que les clivages intrapsychiques de l'Humanité sont bien ficelés, et qu'une certaine "élite" a intérêt à ce que ces clivages nourriciers pour elle restent en place.

Dans la dualité, il est clair qu'aucune collectivité, aussi décidée soit-elle, n'a la moindre chance de s'émanciper sans être fondée sur le Lien intérieur authentique! Et je ne parle pas simplement d'UN lien intérieur particulier établi "à part", partiellement, au sein d'un groupe.

Je parle du véritable Lien Christique, Harmonique, intérieur.

Le jeu des oppresseurs est de faire croire à l'Humanité qu'elle a un crucial besoin de structure, et que seule la voie de la hiérarchisation verticale peut lui apporter cette structure fiable, solide. Tout est fait pour en démontrer la supériorité sur les autres formes d'organisation, parce que cette hiérarchisation verticale est l'expression directe du drain vampirique, expression consolidée par la pression du vecteur monétaire.

La vérité pourtant est que la structuration Harmonique véritable met en place une organisation d'une solidité absolue, sans égale, à laquelle aucune organisation hiérarchique ne peut se mesurer, en réalité. Et "ils" le savent bien!

C'est pourquoi il est si important pour eux que le clivage intrapsychique perdure, et voile la possibilité, pourtant effective, de rejoindre le Lien intérieur universel. Il faut que l'Humnaité croie fermement en la supériorité de la strcuturation hiérarchique sur toute autre, et continue de ce fait à vivre dans des sociétés fondées sur le refoulement (qui est toujours un clivage intrapsychique!).

C'est un porcessus "viral" psychique qui contamine la psyché humaine dans sa globalité.


La Vérité est donc qu'il n'existe effectivement aucune organisation capable de rivaliser avec l'organisation hiérarchique verticale, sauf l'organisation Harmonique, horizontale, du Lien intérieur, de l'"Ordre Christique Intérieur", dont la puissance, la solidité et la cohérence sont sans égal!

Aucun mouvement émancipatoire ne peut donc instaurer une véritable émancipation en faisant l'impasse sur le vrai Lien intérieur, et sera dès lors inévitablement récupéré.


D'une façon très pratique, la possibilité de s'inscrire dans le Lien intérieur est en corrélation avec la conscience du Couple Sacré. Ainsi que je l'ai déjà exprimé, le Couple Sacré est l'articulation sociale, collective, fondamentale, qui organise l'équilibre entre individualité et collectivité. La perception effective du Lien intérieur, entre les individualités, au sein de la collectivité, dépend donc bien de l'affirmation de la conscience égalitaire du Couple Sacré.


C'est pourquoi le Couple Sacré, dans sa cohérence intégrale, la puissance infinie de son Principe Anthropique, est le seul véritable aspect libératoire! Et c'est pourquoi sa réalité a été cachée, voilée autant que faire se peut, entre autres dans la récupération et le dévoiement de la Chrétienté depuis des millénaires, sous toutes ses formes, et l'adultération morbide du message Christique fondamental!


Lorsqu'une Personne humaine réalise un effort narcissique, mystifiée par l'illusion du double, contaminée par la propagande vampirique de l'effort, du travail, de l'obéissance hiérarchique, de la compétition, du "dépassement de soi" (narcisique en réalité), du courage, de l'abnégation, elle canalise de l'énergie psychique vers les véritables parasites du système!

Et c'est leur jeu aussi, de propager la propagande selon laquelle ce sont ceux qui refusent toutes ces (prétendues) "valeurs" sociales,, qui sont des parasites! Joli travestissement!


Par ailleurs, ceux qui combattent ce système, qui cherchent d'autre solutions dépourvues de Lien intérieur authentique, qui se battent pour la libération de l'Humanité... ne font que "contre-spéculer" et canalisent aussi de l'énergie psychique vers les parasites, car ils font leur jeu en excerbant la "tenaille psychique" du drain vampirique posé sur l'Humanité: tout ce qui monte l'Homme contre l'Homme sert toujours, in fine, le parasitisme existentiel spéculatif.


La seule possibilité est donc d'investir l'énergie psychique dans une réalité véritablement séparée, inacessible à la spéculation, strictement positive et ne luttant donc pas contre quoi que ce soit!

Et cette réalité décontaminée est la conscience du Couple Sacré!


C'est donc par le Couple Sacré que l'Humanité sera libérée de sa condition servile!



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Didieu

avatar

Masculin
Cancer Serpent
Nombre de messages : 22
Date de naissance : 24/06/1977
Age : 40
Localisation : Sud France
Date d'inscription : 17/12/2012

MessageSujet: Re: Société   Jeu 11 Avr 2013, 13:33

Bonjour.

Malheureusement, personne n’a encore réalisé une véritable émancipation à partir du lien intérieur universel…Personne n’a réellement ouvert et incarné le canal du dessein intelligent/harmonique… Est ce le fait d'un Timing"Divin"?

A l’évidence, l’énergie humaine contre spéculative collective est systématiquement récupérée par les élites afin de servir leurs projets !! Et elle est douée l’élite car elle nous vend sans cesse l’idée que c’est le peuple/le Collectif qui conduit l’Histoire alors qu’il n’en est rien ! C’est elle et elle seule qui pilote le vaisseau !!
En effet, l’exemple de l’escroquerie de la révolution française de 1789, qu’on nous a vendu comme une révolution du peuple/d’en bas alors que c’est l’élite d’argent/d’en haut qui a tout orchestrée, se servant de valeurs nobles tels les Droits de l’Homme/ Les Lumières afin de séduire et manœuvrer le peuple, justement, est révélateur… Au final, la condition d’ouvrier en régime bourgeois est apparue + impitoyable que la condition de paysan en régime féodal/monarchique. Les nouveaux prédateurs libéraux s’illustrant avec une férocité beaucoup + affirmée que leurs prédécesseurs monarques !!

Et, on le sait : + le temps passe, + le prédateur muscle son jeu puisqu’actuellement, il a pour objectif la gouvernance mondiale !
De même, mai 68, sous couverture de progressisme (s’en suivront d’ailleurs le développement de la théorie du genre, le mariage gay…ETC…), a été diligenté par les agents élitistes pour déstabiliser De Gaulle qui résistait aux Etats Unis. A soumettre la France donc : en faire un vaisseau fantôme totalement piloté par l’élite mondialiste dont l’Union Européenne (non élue), aujourd’hui, en est le prélude…
Ensuite, les révolutions des printemps arabes ont emboitées le pas à la révolution française de 1789 et à mai 68. Elles réitèrent cette même supercherie en devenant des soumissions accélérées à la prédation mondiale élitiste !!

L’élite est toujours placée stratégiquement des 2 côtés à la fois (l’incontournable diviser pour régner) : pouvoir/contre-pouvoir, gauche/droite, extrême gauche/extrême droite, patronat/syndicat, pompier/pyromane, prédation financière/œuvres caritatives, terrorisme/anti terrorisme, racisme/SOS racisme ….

Personnellement, j’ai cru aux diverses formes d’espérance/mouvements dissidents vendus par l’élite… Tels les restos du cœur, par exemple, entièrement créés par l’élite afin de faire diversion et tenter de se substituer à une politique de rigueur intraitable, ce Thatchérisme, mise au pas d’un délabrement social/économique/financier, cette misère/chômage de longue durée… L’élite a fait appel implicitement, à l’époque, à un humoriste champion de l’espoir pour enfumer le bon peuple via le charity-show business !! Le but étant, à la fois, de dézinguer l’ouvrier tout en le faisant rêver, lui donner un peu à manger via l’industrie du divertissement…

Telle aussi, la fausse révolution musicale contre culturelle du rap qui, en fait, vient (encore !!) d’en haut, de l’intelligentsia élitiste et n’a nullement puisé la force de sa subversion dans les banlieues !! Le rap a été entièrement créé et sponsorisé par l’élite afin de maintenir un maximum de jeunes en colère dans un schéma de soumission. Et surtout de récupération politique/partisane/clivante : l’extrême droite qui se délecte des rappeurs anti France, l’extrême gauche qui sponsorise sa politique immigrationniste, la droite qui se sert des rappeurs winners pour faire la pub de la réussite sociale, la gauche qui s’en sert comme idéologie humaniste et prolongement de SOS racisme…

A travers toutes ces petites illustrations, on voit bien qu’il est difficile de s’émanciper, d’atteindre une autonomie mentale. Toutes nos énergies de révolte ou d’espérance sont automatiquement récupérées et réorientées à la guise de ceux qui tirent les ficelles ! Il n’est pas aisé de « dépasser » toute cette violence/tromperie du système et donc parallèlement tous ces clivages intrapsychiques !!
Ceci dit, une fois toutes ces arnaques dévoilées, la vie s’annonce + légère…. Le cauchemar dans lequel nous étions identifiés est quelque peu rendu à lui-même… L’écran de cinéma se désolidarise de l’hypnose du film qui y est projeté dessus. Une nouvelle perspective se révèle… Certes, si l’écran pour s’authentifier, n’a pas besoin du film projeté, peut tout de même se réjouir de ne + être aliéné par la projection du film. Et surtout ne + nourrir sa projection illusoire …
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Jeu 11 Avr 2013, 15:07


Bonjour Didieu,


ainsi que je l'ai déjà dit, pour sortir totalement du jeu de l'"élite" parasite et de son étau psychique, il s'agit de se camper dans une optique strictement positive, et sans spéculation aucune.

C'est de cette façon que le Lien intérieur pourra être rétabli entre tous ceux et toutes celles qui y aspirent véritablement.

Il ne faut donc pas être contre quoi que ce soit, ni pour quoi que ce soit! Dès qu'on est pour ou contre, on se retrouve dans le clivage "quantique" des versions de la réalité, et donc invétablement soumis à la décohérence du potentiel, ce qui fait le jeu des instances manipulatoires, car ils y trouvent les ressources nécessaires pour maintenir de façon parasitaire leur propre nature décohérente, clivée.

L'Humanité prend donc en charge globalement une morbidité supérieure à celle que produit sa propre décohérence générale, afin de soustraire l'"élite" parasite de sa propre morbidité liée à sa propre décohérence! La morbidité du monde prédateur vient donc s'ajouter à celle du monde prédaté, laissant le monde prédateur dépourvu de morbidité, bien qu'en extrême décohérence lui-même!


La solution? Résider dans la conscience du Couple Sacré, et donc pour moi, dans la conscience que je suis le Frère de ma Soeur éternelle, ou le Soeur de ma Frère éternelle, comme il m'arrive de -bien- m'embrouiller parfois!

Car dans cette conscience, il y a seulement la certitude du Lien Sacré, sans sépculation d'aucune sorte, dans une position intérieure qui unifie Homme et Femme, donc les versions fondamentales de la réalité, qui n'est alors plus en décohérence de potentiel!

L'Homme qui donc pourra aller jusqu'au bout de cette conscience du Frère de sa Soeur éternelle, mettra fin au clivage en affirmant mondialement la réalité du Lien intérieur universel, et alors la structuration harmonique implicite, à nulle autre pareille, démystifiera sans équivoque possible l'illusion parasite de la structuration hiérarchique, qui n'est que le drain vampirique de l'"élite" parasite!

Il n'y a aucun jugement moral dans cet exposé, qui n'est qu'une analyse "technique", dialectique, de la condition humaine sur cette planète, de façon à déterminer les moyens véritablement oprérants dans l'optique d'une émancipation de cette condition.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Jeu 11 Avr 2013, 16:32


En fait, la conscience du Couple Sacré est la seule absolue certitude qu'il soit possible de conscientiser, pour une Personne humaine, dans une reconnaissance interpersonnelle d'une absolue relativisation.

Ce n'est donc que par cette conscience qu'il est possible d'échapper à la décohérence des options dualistement clivées! La certitude rompt le pouvoir fascinateur de l'illusion dualiste!

Cette certitude stipule en fait que, quoi qu'il arrive, quel que soit le choix existentiel personnel des polarités sexuées, quel que soit le destin du Couple sacré, émancipé ou non, le Lien Sacré sera toujours présent et la phase identitaire toujours disponible! Et de ce fait, les polarités sexuées Sacrées n'ont pas à essayer de se posséder ni de posséder l'autre! La certitude Sacrée exhibe la vanité de l'attachement narcissique!

Dans cette ouverture intégrale, réside le plus haut potentiel, donc libéré de la décohérence des versions clivées de la réalité!

Le Couple Sacré s'affirme donc la conscience qu'il peut bien vivre ou mourir, et qu'en fin de compte il vit vraiment parce qu'il peut bien mourir: le Lien universel sera toujours absolument présent!


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Jeu 11 Avr 2013, 16:48


C'est pourquoi le Couple Sacré implique de "mourir à l'autre", à savoir d'accepter que notre perception narcissique passe par la polarité complémentaire.

Tant que nous revendiquons la possession de cette perception narcissique de nous-mêmes, paradoxalement, elle sera externalisée et vouée à la contamination, à l'agitation du collectif, parce que nous prétendons pouvoir référencer unipersonnellement, donc unilatéralement, le potentiel collectif central! Ce qui est impossible, sans être déséquilibré.

L'équilibre ne peut venir que d'une référenciation au moins binaire complémentaire du potentiel collectif central, et cela implique donc deux Personnes sexuées de part et d'autre du centre potentiel. Mais pour que ces polarités sexuées soient synchrones dans leur référenciation existentielle, elles doivent s'unifier narcissiquement.

Il s'agit donc de sublimer l'attachement au narcissisme personne et sa prétention par rapport au potentiel existentiel, de sorte que la perception narcissique soit acceptée passant par l'autre polarité, donc acceptée dans un aspect indirect, ce qui paradoxalement rend véritablement directe cette perception dans la dynamique Sacrée, puisque le centre y est intégré!

En somme, si on veut attacher personnellement la perception narcissique en la voulant directe, elle sera paradoxalement indirecte, contaminée de l'extérieur par l'agitation du potentiel mal référencé.

Et toujours paradoxalement, si on accepte de sublimer cet attachement, en permettant à la perception narcissique d'être "indirecte" et de passer par l'autre dans le Couple Sacré, alors cette perception indirecte sere rendue directe en pratique, par la parfaite référenciation binaire du potentiel central, qui permet de l'intégrer: le Couple Sacré est alors à la fois au-dedans et en-dehors du point central, dans une rotation de vitesse angulaire infinie!


Et c'est pourquoi la communication Sacrée est DIA-logue, DIA-lectique: l'échange passe indirectement PAR (DIA) le Soi, le poentiel collectif central, et dans l'acceptation de ce caractère indirect, la réalité est unifiée de façon pratiquement directe sur la phase identitaire du Couple Sacré.

C'est la réalité non-dualiste! A la fois indirecte et directe! De ce fait, il ne peut pas y avoir décohérence du potentiel existentiel...



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Didieu

avatar

Masculin
Cancer Serpent
Nombre de messages : 22
Date de naissance : 24/06/1977
Age : 40
Localisation : Sud France
Date d'inscription : 17/12/2012

MessageSujet: Re: Société   Sam 13 Avr 2013, 20:08

Bonsoir.

Il apparaît incontestable qu’une connexion d’équivalence/humilité au couple sacré offre un bel anti-virus à l’omniprésente récupération élitiste.

Une belle immunité aux tentations/appels de ces clivages quantique organisés astucieusement par l’élite parasite. Et entretenus secrètement /stratégiquement par ces agents terrestres avec des milliards de dollars à cet effet, en propagande, désinformation, tendances involutives de masse dites progressistes, théories nébuleuses, Histoire de notre Evolution/Civilisation bidonnée (d’après le récentisme : nous vivrions avec une mémoire collective non seulement manipulée : darwinisme, fausses révolutions(…) mais qui + est, fictive : en effet, + de 600 ans d’un Moyen Age fantôme auraient été rajoutés chimériquement à l’ histoire réelle de ce Moyen Age qui n’aurait duré qu’environ 300 ans !)…

Le problème individuel rencontré est que l’énergie de la singularité de « mon » couple sacré reste encore floue et infiltrée par toutes sortes de canaux : tantôt la FJ revêt l’identité d’une lointaine ex petite amie, tantôt une autre ou d’une simple amie ou encore se manifeste sous une empreinte énergétique inconnue… Mon mental ego n’étant pas suffisamment décontaminé, il m’est difficile de préserver une assise ferme et cohérente à travers une Authentique connexion… L’Evidence restant inaccessible; investir son énergie psychique au + Juste reste délicat…

Revenir en haut Aller en bas
Faith4

avatar

Féminin
Bélier Serpent
Nombre de messages : 7
Date de naissance : 04/04/1977
Age : 41
Localisation : ANGERS
Date d'inscription : 06/03/2013

MessageSujet: Re: Société   Sam 13 Avr 2013, 23:23

Le judaïsme affirme qu'un homme ne rencontre la véritable Loi de Dieu que lorsqu'il rencontre son épouse et vice et versa.
C'est fou comme le Christ dit tout à fait autre chose : la perfection s'atteint quand nous avons aplani nos pôles féminin et masculin à l'intérieur de nous.
Il s'agit du même" corps",de la même personne et non d'une union de deux êtres imparfaits visant à la perfection à travers une union,même sacrée par le mariage.

L'équilibre est en nous et en nous-seuls.I ne dépend pas d'une rencontre si ce n'est de celle d'avec Dieu et celle d'avec soi-même.
Ce serait bien triste si notre bonheur dépendait d'une unique autre personne.
L'Amour universel ne se partage pas avec une moitié.L'âme est complète par essence,il s'agit de la trouver et de l'élever.
Le concept de l'âme-soeur est fait pour nous égarer et nous fermer la porte à la vérité.
[Source : Evangile de Thomas]
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Sam 13 Avr 2013, 23:30

Bonjour Didieu,


Moi-même, qui progresse pourtant "pas mal" vers la Rencontre Sacrée, je ne suis pas stabilisé en permanence dans la conscience du Frère de sa Soeur et son immunité à la spéculation.

C'est plutôt une option qui est maitenant devenue à ma portée, presqu'à tout instant, dès que j'y fais appel, pour par exemple, échapper aux provocations égotistes du "système" en général.

C'est un choix qui m'est offert depuis quelques mois, en fait. Mais je ne pense pas toujours à le faire, et donc, je me fais provoquer quand même régulièrement! ;o)


Il faudra qu'un premier Couple Sacré passe par la "petite porte", pour qu'ensuite tous les autres qui auront pu préserver un potentiel d'émancipation soient libérés des provocations symbiotiques de cette dualité exacerbée.

En attendant, il s'agit de toujours agir avec le plus de respect interpersonnel possible, et en particulier entre les "sexes", et surtout, lorsqu'on échoue, ne pas se culpabiliser! Toujours en revenir calmement à ce qui fonde notre signification personnelle! Quoiqu'il se soit passé, tout commence toujours à l'instant-même!

La conscientisation opiniâtre de notre signification essentielle malgré toutes les agitations narcissiques qui nous assaillent et nous entraînent, finit toujours par affirmer de plus en plus cette signification dans notre vie jusqu'à ce qu'elle brille de tous ses feux!


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Sam 13 Avr 2013, 23:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Sam 13 Avr 2013, 23:44

Bonjour Faith4,


Ce ne sont pas des paroles du Christ, ou alors elles ont été mal comprises et/ou mal traduites, et même peut-être volontairement mystifiées!


Si on aplanit les composantes polaires en nous, en tant que Personne humaine, il n'y a d'autre destin que de retrouver "Dieu", en effet! Mais pas spécialement par le bon côté, on va dire! ;o)

C'est donc une propagande régressive, qui est très valable pour ceux qui font ce choix existentiel de la régression.

Mais ici, je prône la signification de l'évolution existentielle progressiste, qui va vers la différenciation sexuée maximale, selon les proportions dialectiques, seule façon de Rencontrer l'autre dans la différence complémentaire, et à travers cette Rencontre polarisée, Rencontrer alors le "Tout Autre" au centre Christique.

Pour le reste, ceux qui veulent croire au chant des sirènes de la voie régressive seront toujours confrontés dans cette section du forum. Je ne conteste pas la liberté de leur choix "significatif", mais ce qui est privillégié ici est une véritable signification, et non pas un mirage archaïque.



C'est simple, une seule Personne humaine ne peut pas, se confronter à l'aspiration du potentiel existentiel. Elle ne peut qu'être emportée et réintégrée dans le pur potentiel, en Dieu certes, mais pas en émancipation en Dieu! Donc pas dans une vraie Rencontre avec Dieu!

La binarité des polarités sexuées permet d'ancrer une dynamique vitale qui possède la puissance de prendre en charge totalement l'aspiration du potentiel Christique, et donc d'y résister, de sorte de pouvoir le Rencontrer!


Le Christianisme fondamental est et a toujours été dialectique. Les croyants d'aujourd'hui qui se pensent et se prétendent Chrétiens, sans être dialecticiens, font erreur: ils ne sont pas Chrétiens, s'ils font l'impasse sur la dialectique du Couple Sacré.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Faith4

avatar

Féminin
Bélier Serpent
Nombre de messages : 7
Date de naissance : 04/04/1977
Age : 41
Localisation : ANGERS
Date d'inscription : 06/03/2013

MessageSujet: Re: Société   Dim 14 Avr 2013, 00:14

Je vois mieux.
Pourquoi je me sens complète alors ? Sans l'Autre.
Je ne dis pas les Autres car c'est complètement différent.Je m'explique :
Quand le merveilleux est en nous,nous avons besoin de le partager.
Tout cet amour doit être en mouvement,être véhiculé,être partagé,transmis (mais pas forcément de manière pédagogique).
l'Âme-itié est une valeur fondamentale pour moi : le partage,l'écoute de l'autre.
Je ne ressens plus de sexualité en moi.Du moins je la gouverne complètement,elle ne me titille plus.
Suis-je normale alors ? (rires)
J'ai l'impression d'avoir passé un cap.
Qu'appelez-vous le christianisme dialectique ?
Dieu instruit qui Il veut,quand Il le veut et comme Il le veut.Il y a,à mon sens,une multitude pour ne pas dire une infinité de voies (visibles ou non) pour atteindre ce qu'on appelle l'état christique.Pourquoi serait-ce uniquement d'une façon dialectique ? Ce serait comme enfermer Dieu en fait et laisser les pauvres d'Esprit dans une prison de non-savoir et d'errance intellectuelle,leur fermer la porte...
Revenir en haut Aller en bas
Faith4

avatar

Féminin
Bélier Serpent
Nombre de messages : 7
Date de naissance : 04/04/1977
Age : 41
Localisation : ANGERS
Date d'inscription : 06/03/2013

MessageSujet: Re: Société   Dim 14 Avr 2013, 00:29

Cher Steph,

Je vais lire un peu HEGEL et on en reparle si vous le souhaitez.
Je ne veux pas vous ennuyer si au fond,nous nous rejoignons...
Bien à vous,
Faith/Julie
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Dim 14 Avr 2013, 00:46



Vous ne m'ennuyez pas du tout!


Mais je suis au tél et ne peux vous répondre immédiatement. Je répondrai probablement encore cette nuiit...


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Société   

Revenir en haut Aller en bas
 
Société
Revenir en haut 
Page 7 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» La société martienne
» La SOBEPS (Société Belge d’Étude des Phénomènes Spatiaux)
» où va notre société?
» société parfaite
» La Culture de la Mort,une caractéristique de notre société

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: