ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Société

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Lun 24 Mar 2014, 23:47

Pour mieux se représenter ces paradoxes dialectiques qui peuvent sembler difficiles à comprendre, je vais me baser sur la croix dialectiques pour les représenter:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


L'axe vertical est celui de la transcendance, dont la nature est absolue.  On y retrouve donc les valeurs individuelles et collectives, ce qui nous renvoie au libéralisme et au collectivisme.

L'axe horizontal (qui est en fait le plan du Tao considéré par la tranche) est celui de l'immanence, dont la nature est relative et concerne les polarités humaines, instances relativistes du Soi conjugal et collectif.

Si le point de vue humain, au lieu d'être bien relativiste, décentré sur l'axe d'immanence horizontale, a tendance à s'absolutiser en revenant vers le centre, montant ou descendant vers un côté de l'axe vertical, alors la valeur correspondante sur cet axe cheminera en sens inverse du déplacement de la polarité humaine, descendant ou montant, en se décentrant, vers l'axe horizontal.  Le déplacement de la valeur compense le déplacement du point de vue polaire.

L'absolutisation du point de vue provoque donc la relativisation des valeurs!

Par contre, si les polarités humaines se décentrent en prenant leurs positions dialectiques légitimes sur l'axe horizontal, alors leurs points de vue se relativisent logiquement, et cela reconduit les valeurs à leur juste place, en haut et en bas de l'axe vertical de transcendance, où elles sont donc absolues.

Voilà schématiquement, assez simplement, pourquoi la relativisation des valeurs les absolutise, et pourquoi l'absolutisation des valeurs les relativise!

Or, dans la logique dialectique, les valeurs doivent être rendues à leur nature absolue par la relativisation intégrale des point de vue humains, et non l'inverse, qui serait narcissiquement régressif!


Amitié,

Steph


PS: Didieu, je viens de parler de la problématique antisionisme/antisémitisme dans un message précédent!

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Didieu

avatar

Masculin
Cancer Serpent
Nombre de messages : 22
Date de naissance : 24/06/1977
Age : 40
Localisation : Sud France
Date d'inscription : 17/12/2012

MessageSujet: Re: Société   Mar 25 Mar 2014, 11:06

Bonjour Sphinx.

Pour aller quelque peu au fond des choses…

Citation:
PS: Didieu, je viens de parler de la problématique antisionisme/antisémitisme dans un message précédent!

Je confirmai seulement l’exemple très actuel/représentatif  à travers ma propre perception avec un « en effet » ?!  Peut-être une maladresse de ma part et une manière inavouée d’essayer de rendre l’échange + accessible, avec mon côté perroquet …

Ceci dit, j’ai le sentiment que la relativité et la fluidité de l’échange peuvent être parasitées justement par l’absolutisation de la richesse de la Connaissance dialectique… !?

Et oui, seule une complète humilité incarnée nous permet de nous relativiser significativement par absolutisation… Ce, quels que soient nos talents...


(Quant au métissage, merci de m’avoir confronté et permis désormais de mieux me recadrer… Et bien évidemment, profonde gratitude pour l’ensemble de tes partages…)
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Mar 25 Mar 2014, 11:32


Le "en effet", m'a échappé, ou trop peu marqué, je pense! On est fiable parce que... on est faillible, justement!

Merci à toi!

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Didieu

avatar

Masculin
Cancer Serpent
Nombre de messages : 22
Date de naissance : 24/06/1977
Age : 40
Localisation : Sud France
Date d'inscription : 17/12/2012

MessageSujet: Re: Société   Dim 30 Mar 2014, 15:27

Bonjour.

Et il est vrai qu’aujourd’hui, dans la codification lexicale institutionnelle, l’orthorexie  est également une carte importante, voire l’atout majeur de notre assujettissement au marionnettiste !!  

Orthorexie : Trouble alimentaire du « manger sain ».

(Résonance avec les articles d’Ambre, les questions à propos de la fatalité de la maladie de Renaissance…)


Car, je ne sais pas ce que dit la dialectique, Sphinx, à propos de la physiologie et particulièrement au niveau de la fonction de nutrition… ?
Mais pour ma part, il ne fait aucun doute qu’elle correspond au fondement primordial de l’être humain. Car quiconque n’est en mesure de reconnaître cette nature physiologique au niveau de la fonction de nutrition tombera tôt ou tard gravement malade !

L’être humain est essentiellement frugivore (??) et toute absorption de nourriture autres que fruits, légumes, plantes sont des déchets + ou – toxiques pour le corps. Les poisons que sont le gluten, les laitages, les viandes bourrées d’antibiotiques, les exhausteurs de goût, les additifs, aspartame, glutamaque monosodique… ne sont + à démontrer !! Des poisons qui commencent à éradiquer une partie de la population mondiale.

J’ai moi-même mis fin à une fibromyalgie de longue durée en éliminant net : gluten et laitages et en reminéralisant abondamment mon corps.


La Connaissance physiologique semblant contribuer quasi unilatéralement à notre santé en nous affranchissant de l’aléatoire, de la soumission du pouvoir manipulateur du marionnettiste et de ses pseudo autorités agroalimentaires et pharmaceutiques. De cette sempiternelle stratégie du pompier_pyromane ! La maladie restant corrélée à une forme de méconnaissance…
(Bien entendu, il reste aussi le facteur stress/émotionnel/psycho et le facteur « attaques énergétiques via le collectif » mais ils m’apparaissent secondaires par rapport au facteur physiologique/physique !!)



Donc, désormais si dans la codification lexicale institutionnelle du marionnettiste, nous sommes fasciste, raciste, homophobe, antisémite et avant tout : orthorexique… Alors cela signifie que notre degré d’Authenticité et démystification hypnotique ont bien cheminé... En fait, dans ce paradigme d’inversion, + nous sommes diabolisés par le marionnettiste, + nous sommes en résonance avec notre nature profonde … Mais il n’y a pas non + à donner le bâton pour se faire battre pour autant…
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Sam 10 Jan 2015, 08:00


Nos sociétés se délabrent par manque de projet social cohérent, par manque de signification humaine. Ce sont des sociétés du refoulement, fondées sur l'ancrage et la perpétuation du refoulement. Ce qui se traduit par du clivage social généralisé, sous tous les aspects possibles.

Il en résulte une grande violence sociale. Il est vrai que le spectaculaire de l'actualité aujourd'hui, avec les attaques sanglantes qui ont eu lieu, interpelle l'esprit, suscite la révolte. C'est compréhensible. Mais il ne faudrait pas oublier que nos sociétés véhiculent en permanence une violence extrême, de façon sourde, étouffée, niée.

C'est la spéculation qui détruit la signification humaine. C'est l'inaptitude généralisée à maîtriser le mental, comme Persée doit maîtriser Pégase. Le mental alors, par vanité, est dévoyé de sa nature perceptive essentielle, et utilisé comme moyen de spéculation, comme une arme. Le mental est alors l'"Arme".

La cause humaine alors, dans sa spéculation, se prend pour la finalité divine, et dans cet amalgame symbiotique, ne peut trouver le contact avec le divin, forcément! Pour trouver le contact vrai avec le divin, il s'agit que l'humain s'en discrimine assez de lui, dans une position d'Humilité. Et ce n'est que dans le contact avec le divin, que la vraie signification humaine peut être trouvée. Car le divin est représentatif du potentiel collectif. Et sans conscience du potentiel collectif, l'humain ne peut suivre une signification véritablement cohérente!

La conscience du Sacré restitue à l'Etre sa signification intrinsèque, en abandonnant toute prétention à assujettir l'existence à la moindre spéculation, forcément réductrice par objectivisation.

Tant que la spéculation dominera les rapports humains, il y aura de la prédation, et donc de la violence, sous des formes plus ou moins spectaculaires ou furtives.

C'est pourquoi un porteur de signification doit intervenir dans le monde.

Or, la signification la plus essentielle est celle du Couple Sacré.


Amitié,

Steph


_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Mar 28 Avr 2015, 05:41

Il m'apparaît que:

La puissance réelle d'une civilisation provient de son affirmation plus ou moins prononcée de l'égalité narcissique entre les genres. Car il n'y a pas d'autre puissance réelle, universelle, que celle de la conjugalité sexuée, dont la quintessence est le Couple Sacré.

Etant donné que la séparation des pouvoirs en démocratie correspond en fait à la séparation des pouvoirs existentiels entre les polarités sexuées du Couple Sacré, la capacité d'une culture à assumer la démocratie dépend de son intégration plus ou moins prononcée de l'égalité narcissique entre les genres.

Il me semble donc logique que certaines cultures à tendance archaïque du point de vue de l'égalité sexuée éprouvent des difficultés pour accéder à une démocratie stabilisée.

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
azuréen



Masculin
Scorpion Rat
Nombre de messages : 82
Date de naissance : 17/11/1960
Age : 56
Localisation : Dans l'Azur
Loisirs : Vibrant pour presque tout
Date d'inscription : 15/03/2012

MessageSujet: Re: Société   Mar 28 Avr 2015, 09:22

Peut-être que dans un monde déséquilibré, un équilibre relatif permettant d'évoluer se fait dans un premier temps avec des applications déséquilibrées.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Mar 28 Avr 2015, 10:00


Un certain déséquilibre permet l'ouverture à l'évolution. Le Couple Sacré est lui-même l'Alliance de l'équilibre et du déséquilibre dans un déséquilibre parfaitement équilibré! :o) S'il n'était qu'équilibre; il serait stérile! Mas s'il n'était pas parfaitement équilibré, il ne serait pas complètement responsable devant la Vie!

C'est donc un équilibre dynamique, mais parfait, simulant totalement un équilibre statique immuable.

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Mar 28 Avr 2015, 13:48


Il faut comprendre que, comme son nom l'indique, la réalité non-dualiste... intègre la dualité!

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Sam 11 Juin 2016, 19:09

Dans la réalité non-dualiste, l'équivalence est fractale. Toutes les Personnes sont égales, qu'elles soient humaines, conjugales ou collectives, jusqu'à la conscience omniverselle du Soi intégral.

La Personne est l'unité existentielle d'équivalence.

Aucune Personne, humaine ou synthétique, ne peut être en-dessous ni au-dessus d'une autre! De ce fait, le collectif ne peut pas primer sur l'individualité ni inversement Il n'y a donc pas d'équilibre effectif entre individu et collectivité sans l'équivalence fractale non-dualiste.

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Dim 28 Aoû 2016, 00:16


Je me sens poussé à réaliser ici une petite synthèse à partir de différents points vus à droite et à gauche dans cette section dialectique.

Une œuvre telle que 1984 nous invite à une réflexion plus profonde que prévu sur la réalisation d'une collectivité authentique. Du moins, si l'on ne reste pas attaché aux apparences!

Mais tout d'abord, qu'Est-ce qu'une collectivité authentique?

La réponse que fait un dialecticien comme moi est qu'une collectivité est authentique si sa structure et son fonctionnement ne reposent pas sur des aspects coercitifs. Exprimé autrement, la structuration collective ne peut pas être hiérarchique, mais harmonique, êt le fonctionnement doit en être égalitaire en responsabilités.

Il s'agirait en fait d'une véritable démocratie oiù chaque individualité est égale à tout le collectif et réciproquement. C'est une démocratie où règne le Roi absolu en la Personne du potentiel collectif, Christ, qui garantit justement que jamais une potentialité collective s'oppose à un potentiel individuel, ni réciproquement.

C'est donc l'état paradoxal de la réalité non-dualiste où la démocratie la plus directe cohabite avec la Royauté la plus légitime: la Royauté harmonique, où tous et toutes se retrouvent, étant à la fois au-dedans et au-dehors.

Une telle authenticité collectiviste ne peut exister que sur la base d'individualités adhérents librement, consciemment, et totalement à son fondement harmonique!

Bien, mais qu'advient-il lorsque l'Etre est nouveau, au sens métaphysique, et qu'il n'a donc pas fait ses vœux d'adhésion, et même plus encore, qu'il n'est pas encore apte à les formuler...???

Le collectif authentique n'existe que virtuellement, potentiellement, et dès lors, sa structuration et son fonctionnement ne sont pas régis de façon évidente par l'Harmonie naturelle de l'Etre mature. Pourtant, il semble nécessaire d'éviter le chaos dans un collectif où aucune Harmonie ne prévaut et où donc aucun égalitarisme n'est garanti...

C'est là qu'intervient le contrôle narcissique. Dans la faille laissée ouverte par l' immaturité collectiviste, une structuration coercitive, donc hiérarchique, va s'établir et prendre le pouvoir sur une base inégalitaire.

Il est important de comprendre à ce sujet que:

1. Ce pouvoir ne sera que très difficilement confronté et ne pourra être vaincu et relégué au néant que par un événement d'une signification métaphysique supérieure, comme l'unification d'un Couple Sacré. En effet, seul un rétablissement complet du lien conscient intérieur peut mettre en péril le contrôle narcissique et sa structuration hiérarchique. Lorsque la structuration harmonique s'implante effectivement dans un paradigme, rien ne lui résiste! Mais sans elle, le contrôle narcissique continuera de régner sans rivalité réelle.

2. Il semble que le chemin évolutif de l'Etre nouveau passe pour ainsi dire, inévitablement, par la contrôle narcissique, qui est une sorte d'échafaudage placé autour de la construction consciente.

1984 est en fait une œuvre qui traite de l'évolution de l'Etre nouveau, confronté au départ au contrôle narcissique et sa structuration coercitive, son désir de libération légitime, et son processus cathartique, psychothérapeutique, conduit par le "Frère sombre" personnel, ce qui aboutit au final à une conjugalité libérée dans la véritable conscience collectiviste.

Lucifer est l'Ange qui porte la Lumière de l'identité collective. Et bien entendu, au départ, il ne peut pas régner, puisque le collectif n'existe pas authentiquement. Il va dès lors devoir descendre sous l'horizon de conscience afin que les individualités soient travaillées par la Lumière identitaire par le bas. C'est donc par la friction identitaire que les individualités vont se percuter les unes aux autres et se préparer de cette façon à intégrer authentiquement la collectivité, si elles en font le choix. C'est en somme la division mise au service de l'unification de conscience.

Pendant que Lucifer ne règne pas, le contrôle narcissique prend le relais en mettant en place un système hiérarchisé qui se propage jusque sur les plans intermédiaires. Un problème fondamental est que ce contrôle narcissique va avoir tendance à subsister, et donc à rendre définitif l'ordre établi par sa structure hiérarchique. L'échafaudage revendique l'importance et la pérennité du bâtiment en construction dont on finit par perdre la finalité. Le petit prestidigitateur fait en sorte de capter toute l'attention et toute l'importance!

C'est là que nous en sommes. Nous sommes dominés par un contrôle narcissique qui revendique une importance existentielle illégitime pour une élite forcément pathologique, au détriment de la conscientisation collective et de l'émancipation de l'Humanité terrestre.

Le héro de 1984, Winston, pense à un moment: "Si je comprend comment, je ne comprend toujours pas pourquoi!" A la fin de l'œuvre, lorsqu'il regarde le portrait de Big Brother, et qu'il se rend compte qu'il l'aime, assurément, il sait pourquoi! Pourquoi la guerre, le conflit, la hiérarchie, la manipulation, les inégalités et le contrôle exacerbé! Il peut dire, comme Salomon, l'Ecclésiaste, "Il y a un temps pour la guerre et un temps pour la paix." Il a atteint la véritable émancipation existentielle qui consiste à Aimer le potentiel collectif, qui est une Personne, qu'on nomme Christ, l'Oint, parce que baigné en permanence et alternativement par les eaux (ondes) Yin et Yang du Couple Sacré.

Il est remarquable d'ailleurs, dans 1984, que Big Brother n'apparaît jamais comme une Personne humaine en chair et en os. Pas la moindre mascarade à ce sujet. Big Brother est inaccessible, sauf par intégration dans une véritable conscience collectiviste, Christique, intérieure!

Big Brother représente tant le Frère du Conflit, dont on subit le joug si on usurpe sa prévalence naturelle et légitime, et dont on bénéficie de la protection lorsqu'on reconnaît sa prévalence naturelle et légitime.

Tant que l'Etre, immature, est en confusion avec son propre potentiel, au sein du potentiel collectif, il est en conflit avec lui-même, parce qu'en symbiose confusionnelle avec le collectif.

1984 nous raconte donc, si on veut, l'histoire d'un homme brisé par un système dictatorial qui lui fait subir un lavage de cerveau. Ou bien on peut y voir, comme moi, le processus évolutif de l'Etre nouveau, passant par un conbtrôle narcissique probablement inévitable, une rebellion, en fait attendue à un certain niveau, une phase cathartique, non pas de conditionnement, mais de déconditionnement et de lavage, non pas du cerveau, mais des scories narcissiques viciées, de sorte de conduire celui qui y aspire vraiment, à la liberté de l'émancipation dans l'authentique conscience collectiviste, qui est conjugale (Sacrée).

Dialectiquement, on peut dire que, pour que l'Etre naisse authentiquement à lui-même, donc dans sa réalité individuelle et collective, il s'agit que ses instances relativistes Homme et Femme, choisissent librement de s'inscrire dans une optique collective harmonique, et pour ce faire, il est indispensable qu'ils le fassent d'une position où l'Harmonie collectiviste ne règne pas, et donc où le Conflit exportés sur les polarités sexuées Homme et Femme engendre un paradigme baigné par la prédation, et ses mises en formes narcissiques (hiérarchie par exemple).

Seulement, il peut advenir que le contrôle narcissique prenne tellement d'importance et de puissance, au sein d'un paradigme non couvert, qu'il y cadenasse fortement les possibilités d'émancipation et même simplement d'évolution.


_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
 
Société
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 Sujets similaires
-
» La société martienne
» La SOBEPS (Société Belge d’Étude des Phénomènes Spatiaux)
» où va notre société?
» société parfaite
» La Culture de la Mort,une caractéristique de notre société

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: