ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Société

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Jeu 09 Juin 2011, 14:09

Sonia,


Citation :
A mon sens, se positionner par rapport aux "autres" n'est pas Juste. Le seul référent Juste est le Soi.

Or, le Soi est à la fois individuel ET collectif. On ne peut pas le cliver comme tu sembles le faire. Certes, il ne s'agit pas de se vautrer dans la symbiose du "sauvetage" stratagémique de soi à travers les autres. Mais d'un autre côté, la Fraternité et le partage de la condition dualiste sont des données essentielles qui ne relèvent pas du "sauvetage" stratagémique, et qui doivent être dédramatisées pour être bien comprises.

L'Oiseau me suggère de réagir comme je le fais à ce que je lis à propos de ces "facultés".

Car...

Citation :
Sachant que cette personne se nourrit de la même énergie que tous

Ce n'est pas certain du tout.

Le vampirisme est la "faculté particulière" des régressifs complets. Certains êtres ont même pu acquérir une forme de vie "éternelle" de cette façon. Mais l'énergie est pompée sur la cohérence du collectif.

Cela se produit lorsque la bulle psychologique est devenue tellement inflationniste qu'elle parvient à s'opposer à l'emprise des assuétudes, débouchant sur une condition en apparence émancipée, mais en réalité hyper-addictive, totalement symbiotique: le vampirisme énergétique.

Et selon moi, tout ce qui prétend échapper manifestement à la condition charnelle commune est soit hyper-narcissisé, donc régressif, soit relève de la Présence d'un Avatar, donc d'un Couple Sacré émancipé.


Citation :
A mon sens il n'y a pas de but.

Si, il y a un but: être complètement incarné dans le "jeu", dans la sphère du libre-arbitre, de façon à pouvoir, non pas jouer au jeu, mais y incarner la Présence du Soi, et parvenir à ouvrir cette sphère de l'intérieur.

Mais on ne peut pas le faire sans une convergence du collectif, ni sans respecter les conditions d'incarnation charnelle communes, au moins de façon manifeste, sans quoi on perd l'usage du libre-arbitre, et on ne peut plus y incarner la Présence, sauf si c'est justement le moment d'un Avatar.

Mais même dans ce cas, pour arriver à la manifestation de cet Avatar, il aura fallut préalablement respecter les conditions incarnationnelles communes, de façon manifeste.

Pourquoi? Parce qu'on ne peut pas être reconnu et choisi effectivement par une convergence collective si on n'a pas partagé la condition du collectif incarné.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Société   Jeu 09 Juin 2011, 21:00

Stéphane,

Sphinx a écrit:
Or, le Soi est à la fois individuel ET collectif.


Oui, mais le Soi en tant que conscience collective n'est pas dans "le regard des autres" que sont les pensées des égos, mais dans la Conscience unifiée qu'est la Conscience Christ.

Et la Conscience Christ est UNconnu de la pensée des égos et pourtant accessible à la pensée individuelle lorsqu'elle est en connexion avec La Conscience Une (= les consciences unifiées).


Sphinx a écrit:
C'eût été trop manifeste, trop confrontant pour les autres. Et ce le fut d'ailleurs déjà assez bien comme ça!

L'Unconnu sera toujours confrontant pour les regards encore enfermés dans les limites de la bulle.

Et à ce sujet, me vient à l'esprit ce passage de la Bible :

« Dès lors Jésus commença à faire connaître à ses disciples qu'il fallait qu'il allât à Jérusalem, qu'il souffrît beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu'il fût mis à mort, et qu'il ressuscitât le troisième jour.
Pierre, l'ayant pris à part, se mit à le reprendre, et dit: A Dieu ne plaise, Seigneur ! Cela ne t'arrivera pas.
Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre : Arrière de moi, Satan ! tu m'es en scandale ; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes. »

(Mathieu 16,21-23)

A+


Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Jeu 09 Juin 2011, 21:48


Coucou Sonia,


Citation :
Oui, mais le Soi en tant que conscience collective n'est pas dans "le regard des autres" que sont les pensées des égos, mais dans la Conscience unifiée qu'est la Conscience Christ.

Pas dans le regard narcissique des autres, c'est vrai, mais il ne s'agit pas de cela, dans le partage de la condition.

C'est une question d'absence de clivage: le Lien est celui de la condition d'incarnation. Car le Lien est l'équivalence de l'Humilité spirituelle. Et lorsque ce Lien n'est pas reconnu et promulgué, sa forme dualiste est celle du partage de la condition charnelle.

L'amalgame confusionnel symbiotique, n'est pas relatif à la condition charnelle, mais au séparativisme psychologique, qui engendre une banalisation identitaire. Le clivage est psychologique, et la symbiose est identitaire, mais la condition charnelle est de son côté la garante de la préservation du Lien dans la dualité, tant que la Séparation n'est pas authentiquement affirmée identitairement.

C'est par banalisation identitaire que l'être soumis à l'équivalence de condition charnelle, la vit comme un aspect banalisé, dans son clivage psychologique. Mais l'équivalence de condition, même charnelle, n'est pas banale, pour qui s'ouvre à autre chose que la bulle psychologique.

Donc, il est pour moi complètement vain de vouloir sortir de l'équivalence de condition, dans tous les cas.

Au contraire, le Sage signale qu'il est prêt pour une autre condition, lorsque pour lui, la condition charnelle ne pose plus aucun problème, ni dans un sens, ni dans un autre. Il n'y a plus d'exacerbation narcissique.

Il n'est plus ni addicté, ni répulsif par rapport à la condition charnelle, et il la vit déjà comme la manifestation du Lien. Chaque instant est pour lui extraordinnaire, parce qu'il en vit la simplicité: la banalité n'existe plus, ni le spectaculaire non plus.

Si la condition change pour tout le monde, alors c'est ok, et c'est certainement lié à l'intervention d'un Avatar, donc un Couple Sacré émancipé qui change de condition pas seulement pour lui-même, mais pour tout le collectif.


Citation :
L'Unconnu sera toujours confrontant pour les regards encore enfermés dans les limites de la bulle.


Mais il est très souvent vain de confronter les refoulements, car cela ne fait que dresser les résistances de la Personne, et donc donner de la puissance au Diviseur. Confronter pour confronter est une autre forme de toute-puissance, qui ne peut que donner de l'emprise à Satan.

Le Lien d'Amour Christique est, in fine, l'unique possibilité dans certains cas, et sera dans ces cas la panacée, au juste moment.



Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Jeu 09 Juin 2011, 22:50



On peut dire aussi:

"que pour la Sage , chaque instant est pour elle extraordinaire

parce qu'elle en vit la simplicité;la banalité n'existe plus, ni le spectaculaire

non plus."

amicalement
D-C
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Jeu 09 Juin 2011, 23:42


Merci pour cette mise au point tout-à-fait appropriée, demeter-ceres.

Ceci dit, l'usage du mot Sage au masculin reflète probablement une subtilité dialectique: la Femme EST la Sagesse, la Sophia, en son centre de perfection, le Saint-Esprit. Dire "une Femme Sage" est donc une forme de pléonasme, spirituellement parlant.

Alors que pour l'Homme, dont le corpuscule spirituel est initialement immature, l'intégration de la Sagesse ne va pas de soi.

Bien entendu, dans la pratique, d'un point de vue narcissique, il y a équivalence d'accès à la Sagesse pour l'Homme et la Femme, puisque cette dernière vit au départ dans l'oubli sacrificiel de sa perfection fondamentale.

Ce qui rend ta mise au point appropriée.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Ven 10 Juin 2011, 00:05


Ceci dit...


Je pense qu'il faut reconnaître encore une subtilité dialectique à ce propos.


Car, l'idée est que la Sagesse de la Femme puisse former la polarité masculine, qui grâce à cela, deviendra le pôle de sécurisation éthique du Couple Sacré, ce qui permet à la Femme de... ne pas être trop Sage dans la pratique!

Si le Soi oublie sa Sagesse fondamentale en la Femme, c'est pour perpétuer la Procréation identitaire, ce qui n'est possible que par des "infractions" transitoires à la "Loi" harmonique, "infractions" que la Sagesse intègre et prend en compte.

La séparation des "pouvoirs" existentiels entre les polarités sexuées constitue donc deux versions de la Sagesse:

- une version rigide, passive, théorique, qui rappelle à l'ordre aux "échéances" de la Loi harmonique
- une version souple, active, pratique, qui n'hésite pas à transgresser transitoirement la Loi harmonique entre les "échéances"

Ensemble, tout baigne et est fécond.

Mais donc, on pourrait presque dire que la Femme est la Sagesse du Soi qui se présente pour former l'Homme de sorte de pouvoir Elle-même ne pas être trop Sage, permettre la Procréation identitaire, et compter sur la Sagesse que l'Homme à intégré dans sa cohérence spirituelle, pour ne pas prendre de risque existentiel malgré tout.

En résumé, la Femme est la Sagesse, et de ce fait, elle n'est pas faite pour être vraiment Sage, au sens du respect perpétuel de la Loi. Et c'est bien ainsi.

Et l'Homme n'est pas la Sagesse, et de ce fait, il peut la reconnaître en la Femme, et l'épouser, au sens du respect éthique de la Loi. Et c'est bien ainsi.

Je pense donc que la Sagesse du côté masculin et du côté féminin, ne s'exprime pas complètement de la même façon, même si narcissiquement, l'accès à cette Sagesse est équivalent.


Amitié,

steph


Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Société   Ven 10 Juin 2011, 09:30

A ton dernier message Stéphane, je n'ai qu'un seul mot à ajouter : Oui !

A+

ps : j'ajoute juste que c'est exactement ce qui m'est venu à l'esprit cette nuit au sujet de la Sagesse.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Mer 15 Juin 2011, 22:11


Bonjour à toutes et tous,


bien que cette réalité soit connue depuis longtemps, que Jung l'ait revisitée au siècle passé, et qu'on lui ait donné différents noms, dont entre autres "champ morphogénique", l'inconscient collectif reste encore et toujours une abstraction pour la plupart des "gens", et pour nos systèmes sociaux, ainsi que pour la science en général.


L'inconscient collectif désigne tout simplement l'interpénétration générale de tout aspect existentiel avec le Tout (Lien global) sur un plan éthérico-énergétique, et plus particulièrement, l'interpénétration collective de l'Humanité.

Cette interpénétration est inconsciente pour l'Humanité terrestre, parce que sa conscience en est refoulée. Elle ne constitue PAS la confusion symbiotique. C'est son refoulement qui engendre la symbiose généralisée.

La confusion vient donc de ce que l'interpénétration collective est refoulée, donc inconsciente, donc non assumée au niveau des Personnes humaines, et c'est le fait que cette interpénétration soit non assumée qui engendre l'état confusionnel, symbiotique.

Dès lors, l'énergie psychique n'est pas véhiculée de façon cohérente, et l'expérience de la réalité en est adultérée (décohérence quantique).

Car voilà encore un autre aspect considéré comme très abstrait, revisité par Jung, encore lui, au siècle passé, mais toujours mal reconnu et pris en compte dans nos fonctionnements colletifs.

Pourtant, l'énergie psychique est fondamentale, car tout se fait par elle, tout!


C'est lorsqu'on reconnaît ces aspects existentiels, qu'on réalise à quel point nous vivons sur l'illusion du contrôle narcissique.

Pour ne prendre qu'un exemple: la propriété intellectuelle...


Nul Homme et nulle Femme n'est capable de créer seul. Ce qu'on appelle "inspiration" a pour origine n'inconscient collectif, passant par la focale d'une Personne particulière, et en fait d'un Couple Sacré si on veut être complet.

Si ladite Personne s'approprie narcissiquement la création, elle adultère la légitimité collective (et conjugale), et perpétue le refoulement de l'interpénétration générale. La propriété intellectuelle ou artistique est une forme de clivage: une distinction narcissique arbitraire.

Si l'on en vient à la "découverte" de connaissances, comme dans la recherche scientifique, il faut bien comprendre que LA Connaissance sst libre, gratuire, et disponible à qui la reconnaît simplement. Elle n'appartient à personne et ne réclame pas d'efforts. Croire qu'un savoir peut appartenir ou être l'objet d'une propriété fait partie de l'illusion du contrôle narcissique.

Il s'agit toujours d'une récupération spéculative de la réalité collective, dans le but illusoire de légitimer la valeur personnelle. Or, la Valeur de la Personne humaine est absolue et inaliénable, et c'est donc forcément (et férocement) par immaturité qu'on cherche à la légitimer par quoi que ce soit d'extérieur à cette Valeur elle-même.

Somme toute, il s'agit toujours de la toute-puissance foetale qui cherche à avoir le "dessus" sur autrui, à contrôler l'autre, afin de se rassurer et se prouver la pertinence de sa position absolutiste, et donc revendiquer individualistement le pouvoir créatif, ou la connaissance, fait partie de l'arsenal du contrôle narcissique.

En définitive, tout ce qui adultère la Valeur personnelle fait partie du contrôle narcissique. C'est de la valorisation futile, vaniteuse, et on peut citer toutes les distinctions honorifiques, récompenses, reconnaissances sociales particulières, qui ne sont que des jeux de pouvoir, une façon d'amadouer, de contrôler, de manipuler les Personnes par l'entremise de leur faiblesse narcissique, et elles y croient car cela conforte leur propre toute-puissance individualiste.


Plus encore, lorsque nous "apprenons" par l'entremise du contrôle narcissique, donc par l'étude, l'effort, l'entraînement, nous faisons les choses par refoulement, en ce sens que chaque effort narcissique est une toute-puissance par laquelle nous commetons une violation psychique de plus sur le dos du collectif.

En effet, étudier, apprendre "par coeur", faire des efforts pour comprendre, pour apprendre à faire, tout cela se réalise par refoulement et donc accentuation de l'inconscient collectif. Concrètement, tout cela brouille d'avantage le rapport personnel au collectif.

Et la Vérité selon laquelle le Tao, le centre Christique, est la Source naturelle de toute la Connaissance et de toutes les Techniques... est occultée.


C'est pourquoi l'effort, qui est toujours narcissique, est une fuite de Soi, et ne peut pas au final conduire à une Vérité.


A chaque fois qu'une Personne humaine fait des efforts, pour comprendre, apprendre, s'entraîner, elle fait violence au Soi, puisqu'elle perpétue par individualisme, le refoulement de la réalité collective. Exprimé autrement, tous ces efforts narcissiques individualistes font violence au collectif, dont la pression collective refoulée s'accroit d'autant.

La solution: ne rien vouloir, ne rien prendre, mais lâcher prise et savoir recevoir. Arrêter d'essayer de protéger ce qui par définition est intouchable: la Valeur personnelle.

C'est cela, se battre contre des moulins à vent: c'est tenter de protéger ce qui ne saurait, par nature, avoir d'ennemis ou être menacé. C'est croire à la possibilité, illusoire, de cette menace.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Mer 15 Juin 2011, 23:38

Bonsoir Steph,

si tu n'aurais pas appris à lire et écrire la langue française, tu ne pourrais pas t'exprimer comme tu le fais sur le forum ?

Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Jeu 16 Juin 2011, 02:44


Bonsoir Benoît,



1. Le refoulement est inévitable, on commence toutes et tous par là.

2. Comme la plupart, je fus dans ma jeunesse forcé au sur-refoulement par le système social, entre autres par la scolarité.

3. Le refoulement est justifié par la cohérence de phase de l'incarnation, car alors son but est d'emblée signifié comme collectiviste (aspect didactique par exemple), même lorsque ce collectivisme n'est pas encore manifeste.

4. De fait, je ne me souviens pas avoir fait trop d'efforts pour "apprendre" le Français: ça faisait partie de ma "mission" et était "préinstallé" psychiquement. J'ai donc une affinité "infuse" avec la langue, du moins par rapport à ce que je dois exprimer, car cela n'a rien à voir avec une maîtrise narcissique (académique) de la langue. Avec le recul des années, je ne peux que le décrire de cette façon.

5. Si le Tao est la Source de toute Connaissance et Technique, les "dons infusés" proviennent souvent d'aspects récupérés lors de la descente incarnationnelle, aspects qui avaient été laissés dans les plans inférieurs par d'autres Personnes défuntes depuis lors. Donc, dans tous les cas de dons infusés, il n'y a (presque) pas d'accentuation du refoulement, puisque même dans le cas d'aspects récupérés, ils ont déjà été refoulés par le refouleur initial, et ne peuvent donc pas l'être une nouvelle fois.

Cette récupération peut dès lors éventuellement mettre au service du collectif des aspects qui avaient été forgés d'une façon très individualiste par le refouleur initial. On peut se voir parfois infuser de nouveaux aspects même plus tard, pendant le cours de la vie charnelle, si cela répond à une signification pour le Soi.


En outre, il existe un certain vampirisme de "capacités" qui permet de dérober, jusqu'à un certain point, des aptitudes narcissiquement acquises chez une autre Personne vivante.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Jeu 16 Juin 2011, 12:07

Merci pour ta réponse, Steph.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Jeu 16 Juin 2011, 18:58



pour Steph! :a16:






DC
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Jeu 16 Juin 2011, 21:30

Mmmh je réfléchissais à quelque chose.. Sans effort il n'y aurais pas de route, pas d'eau de disponible dans nos maisons, pas d'électricité, pas d'ordinateur pas d'internet.. sur lequel tu peux, nous pouvons échanger... Etc...



Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Ven 17 Juin 2011, 02:51


Merci demeter-ceres!


Benoît,


Quand on a vécu le partage de conscience à distance, en interpénétration éthérico-énergétique, on sait que tout ce que tu cites est artificiel, même si nous y sommes encore fortement addictés.

L'idée est que parce que l'Humanité est piégée dans la dualité et ses artifices, il est nécessaire d'utiliser ces vecteurs artificiels pour lui parler sur un certain plan. Pour éventuellement la préparer à ce que soudain la communication véritable s'ouvre directement dans le Coeur de toutes et tous.


Amitié,

steph

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Ven 17 Juin 2011, 12:39

Ok, je verrais par moi-même...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Mer 22 Juin 2011, 21:16

Bonjour à toutes et tous,


en somme, de très nombreux aspects de nos sociétés relèvent du clivage arbitraire, car ces sociétés sont fondées sur le refoulement.

C'est pour cela que le refoulement dans le film Matrix, l'agent Smith, peut dire que la civilisation humaine est en fin de compte "leur" civilisation (aux instances refoulées).


Le clivage est omniprésent dans tous les aspects de la ségrégation sociale, entre les travailleurs et les chômeurs, entre les nantis et les démunis, entre les puissants et les inhibés, entre les légitimés et les exclus, les marginalisés.

Et la solution à ces clivages n'est guère une question d'"égalité des chances": la chance n'existe certainement pas dans un système fondé sur un causalisme exacerbé et donc confusionnel, qui ne peut exister que par pure spéculation. Ce n'est pas la chance qui y formule le déroulement de la Vie, mais la décohérence du potentiel harmonique collectif qui y inscrit de façon préméditée et cristallisée, coercitive, l'enchaînement d'événements théâtralisés.


On comprend dès lors la raison d'être de l'arbitraire du clivage: cristalliser le potentiel harmonique, afin qu'il entre en décohérence et qu'il ne puisse pas produire de fruits harmoniques collectifs, naturels, qu'il ne puisse pas servir le meilleur potentiel existentiel, mais seulement un potentiel limité, spéculé, tendancieux, servant une cause particulière au détriment des autres.

Ainsi, le clivage travailleur/chômeur engendre une distinction existentielle arbitraire, qui n'existe pas véritablement, sauf dans l'illusion d'une certaine conception sociale faite pour manipuler les Personnes humaines en les distribuant arbitrairement autour du point de clivage. Les raisons prétextées pour réaliser ledit clivage sont illégitimes et mystificatrices: l'inclusivité naturelle et égalitaire au collectif est à ce titre la seule Vérité de la Personne humaine.

Car diviser permet toujours de régner. Donc, le travail est une notion dualiste, arbitraire, en tant que partie d'un clivage social purement artificiel. Son correspondant dualiste, le chômage, n'existe donc pas non plus.

On trouve dans ce même registre, par exemple, les rémunérations variables ou "bonus" dont il est si souvent question ces derniers temps, dans le cadre des institutions financières.

Il faut comprendre que si ces bonus ont la "vie dure" malgré les protestations qu'ils suscitent, ce n'est pas parce qu'il correspondent à des "mérites" particuliers (la crise de ces dernières années et le sauvetage public des banques l'a assez montré), mais parce qu'ils instituent un clivage social particulier, représentatif d'une certaine "caste", qui à travers une coûtume de valorisation comparative, perpétue sa singularisation par rapport à ceux qui n'"en sont pas".


Mais tout se passe comme ça, ou presque, dans nos systèmes sociaux, et chaque Personne, dans la position qu'elle occupe, et chaque groupe constitué dans son domaine, tend à exercer sa part de toute-puissance, et si possible, de singularisation, sur les autres.


D'une façon pratique, c'est l'argent qui sert à cliver les Personnes humaines entre elles. Il n'y a plus de fouets dans les mains de nos maîtres de corvées, il y a l'argent. Et tant que nous lui donnerons de l'importance, nous serons manipulables. Je l'ai déjà écrit, il ne peut y avoir véritablement démocratie et argent en mêrme temps. Car l'argent ne sert effectivement qu'à une seule chose: manipuler l'être humain, ce qui est en contradiction avec l'esprit démocratique.


Nous vivons dans une chimère psychologique, d'où nous percevons la réalité de façon déformée. Et dans cette bulle agglutinée règne la symbiose vampirique: la décohérence du potentiel harmonique profite à certains groupes régressifs qui ne peuvent perpétuer leur existence que dans cette agglutination causale, que dans l'arbitraire immature du clivage moral.

Une Personne humaine authentique est un être qui répond à la finalité du Soi. C'est la seule façon d'être libre. Cela correspond au fait d'entendre l'appel intérieur, d'en reconnaître l'éthique, et d'y adhérer activement. Ce qui ne veut pas dire confronter les maîtres de corvées, car cela ne peut que nous y soumettre.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Sam 13 Aoû 2011, 21:27


Bonjour à toutes et tous,


Tout notre monde est fondé sur le refoulement, et donc sur la symbiose et le clivage en tant qu'adultérations dualistes du Lien et de la Séparation.

Ainsi, la Matière est densifiée afin de supporter le clivage généralisé, et la symbiose globale associée.

En effet, la Réalité de la Matière est confrontée à une multiplicité de subjectivités individualistes, "psychotisantes", clivées les unes des autres. Donc, il est nécessaire de forcer une seule interprétation de la réalité de façon à "mettre tout le monde d'accord par la force", puisque par immaturité, les êtres humains ne se Rencontrent pas vraiment, restant imbus de leur subjetivité personnelle exacerbée dans leur bulle psychologique.

De ce fait, la Matière rend compte du clivage intrapsychique humain par la densification, qui est une forme de compensation, clivante elle aussi, en tant que miroir de l'évolution humaine. Elle représente aussi une égalisation forcée de l'agalité de condition des êtres humains, en réponse à leur symbiose immature.

La réalité de la Matière se présente en apparence comme clivante en prenant une consistance dense qui permet de fragmenter arbitrairement les objets de cette réalité, tout en leur conférant une soumission équivalente à des lois rigidifiées.

La Vérité est donc que l'état du monde, jusqu'au plan Matériel, est une conséquence exclusive de l'état d'évolution de l'être humain sur le plan de la conscience collective.

Toutes les implications en apparence oppressives de cet état Matériel dense sont donc des formes d'illusions engendrées par un défaut d'affirmation de la conscience collective.

Le Complot s'engouffre naturellement dans le vide laissé par le manque d'affirmation de la conscience collective, et fait de l'illusion des prétendus impondérables de la nécessité matérielle, le cheval de bataille de sa manipulation vampirique.

Ce n'est pas ce que la Matière recherche en se densifiant, mais c'est une conséquence secondaire inévitable de l'immaturité: le Complot apparaît spontanément là où la conscience collective n'est pas assez affirmée.

La peur narcissique associée au refoulement cautionne implicitement, et erronément, cette propagande utilitariste du Complot.


L'Etre humain peut parfaitement mettre fin à l'oppression de la densité, c'est juste une question de position intérieure. Ce n'est pas une vision de rêveur, ce n'est pas une utopie, cela fait partie de la Nature de la Matière, au-delà de ce qu'en comprend généralement la science.

C'est parfaitement réalisable, et cela adviendra, par un premier Couple Sacré.


Amitié,

steph





Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Ven 16 Sep 2011, 18:33

Bonjour à toutes et tous,


nos sociétés, fondées sur le refoulement, reposent donc en fait sur une spéculation sur l'expression du potentiel d'incarnation.

En effet, c'est par l'entremise de la mise en oeuvre du karma spéculé que la plupart des Personnes s'incarnent, narcissiquement, dans une dynamique de clivage, à partir d'un niveau spirituel insuffisant.

Donc, le tissu social hiérarchisé, clivé, tel qu'il s'exprime, provient d'une "course au potentiel incarnationnel", une compétition qui motive le plus grand nombre préalablement à l'incarnation.

De ce fait, d'une façon générale (mais qui ne peut être généralisée), l'insertion ou l'exclusion sociale sont les reflets d'un clivage fondamental entretenu par des instances refoulées, qui "recyclent" les âmes défuntes avant qu'elles n'aient pu "monter" plus haut pour s'incarner plus Justement.

Cela est expliqué dans le film "Dead Man", où le héro "vient" suite à une offre d'emploi. Mais étant donné qu'il a pris du temps pour répondre, parce qu'il devait enterrer ses parents et en faire le deuil, arrivé dans la ville de "Machine", il ne reçoit pas de travail là où il lui en avait été (tendancieusement) proposé.

Cela symbolise le fait qu'il "part de plus haut que les autres" et de ce fait, ne répond pas du tout à la spéculation karmique sur l'expression du potentiel des incarnés. Donc il n'est pas reconnu par le trafic karmique, tout simplement.

Pratiquement, il ne sera ni socialement ni "inclus", ni "exclus", mais aura une position paradoxale, probablement impossible à décrypter selon les normes sociales usuelles.


Il faut donc comprendre que l'expression du potentiel social humain est dans la plupart des cas un arrangement spéculatif préalable par lequel une inégalité fondamentale est perpétuée, donc un clivage, en vue de diviser l'Humanité pour régner sur Elle.

L'illusion de la dualité permet aux êtres humains de s'accrocher narcissiquement aux mirages que sont la réussite ou l'échec sociaux. Car en vérité l'un et l'autre émanent de spéculations pré-incarnationnelles, d'arrangements ségrégationnistes préalables, dont l'oubli incarnationnel autorisera la Personne à croire à la réalité narcissique

cf, dans Matrix: Cypher: "Les ignorants sont bénis! ... je veux être quelqu'un d'important, un acteur... et je ne veux me souvenir de rien!"


Mais celui qui s"incarne depuis le monde spirituel traverse, lui, la Vie sans considérations de réussite ou d'échec social. Car son aspiration profonde est forcément au-delà.


En vérité, l'expression sociale telle qu'elle se présente aujourd'hui d'une façon générale, n'est qu'une pièce de théâtre dont les acteurs ont oublié qu'il ne s'agit que d'une représentation "phénoménale", événementielle.

C'est une diffraction adultère, immature, de la sexualité. Car comme je l'ai déjà dit, TOUTES les relations sociales sont des travestissements du narcissisme sexuel.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Ven 16 Sep 2011, 22:05

Citation :
Pratiquement, il ne sera ni socialement ni "inclus", ni "exclus", mais
aura une position paradoxale, probablement impossible à décrypter selon
les normes sociales usuelles.

c'est bien joli .. !! ils deviennent quoi ceux là ?? ils aspirent à quoi ?? ont ils au moins un rôle, une mission, quelquechose leur incombe t il ??

Citation :
en vue de diviser l'Humanité pour régner sur Elle.

tu veux bien approfondir cela ??

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Ven 16 Sep 2011, 22:22

Citation :
en vérité l'un et l'autre émanent de spéculations pré-incarnationnelles,
d'arrangements ségrégationnistes préalables, dont l'oubli
incarnationnel autorisera la Personne à croire à la réalité narcissique

mais au fait comment on fait concrètement pour se sortir de ce nouveau truc ... ???

Qui fait les arrangements et qui spécule ???

aurions nous perdu la "vue" à ce point ??? ça va très loin tout ça .. !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Ven 16 Sep 2011, 22:30

Citation :
les acteurs ont oublié qu'il ne s'agit que d'une représentation "phénoménale", événementielle.

est ce à dire que les "événements" que nous vivons actuellement vont nous permettre de recouvrer la mémoire mais pas tout le monde donc ???
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Société   Ven 16 Sep 2011, 22:41

Citation :
TOUTES les relations sociales sont des travestissements du narcissisme sexuel.

Je ne vois rien d'autre pour se rhabiller avec un vrai costume qu'une profonde
"r-évolution" .... !! doit on passer par la case "prison" narcissique au préalable et scier les barreaux un à un ?? pour s'envoler tous en même temps ??
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Ven 16 Sep 2011, 23:53

Bonsoir Marie,


Citation :
c'est bien joli .. !! ils deviennent quoi ceux là ?? ils aspirent à quoi ?? ont ils au moins un rôle, une mission, quelquechose leur incombe t il ??

Je parle là de l'incarnation en cohérence de phase. L'aspiration n'est pas sociale, en tout cas pas au niveau et au sens communément admis. Leur apsiration est de passer à travers la dualité, là où les autres s'y arrêtent.

Sinon, "mission"? Témoigner de l'Etre devant le Monde.


Citation :
tu veux bien approfondir cela ??

Lorsque la conscience collective est insuffisante, le Complot s'engouffre dans le vide comme l'ombre s'avance lorsque la lumière se retire. Le Complot est caractérisé par une récupration spéculative du refoulement, qui cherche à le perpétuer et à le renforcer, de sorte de ne pas permettre l'émancipation spirituelle.

La division du refoulement est donc spéculée de sorte que le clivage reste en place et continue à asservir l'Humanité en la divisant. Ainsi la puissance apparente, dualiste, du Complot, est préservée.


Citation :
mais au fait comment on fait concrètement pour se sortir de ce nouveau truc ... ???

Qui fait les arrangements et qui spécule ???

aurions nous perdu la "vue" à ce point ??? ça va très loin tout ça .. !!


Une âme qui n'a pas perçu la Lumière du potentiel collectif reste hypnotisée par les artifices du Contrôle narcissique, le "Complot".

Tout autant l'âme immature que le Complot spéculent. Et oui, globalement l'Humanité a perdu la vue, car son point de vue est limité par la spéculation narcissique.


Citation :
est ce à dire que les "événements" que nous vivons actuellement vont nous permettre de recouvrer la mémoire mais pas tout le monde donc ???

Pour recouvrer la mémoire par soi-même, il s'agit d'avoir géré le refoulement au départ dans ce sens. C'est paradoxal: il faut oublier pour se souvenir. Celui qui refuse d'oublier complètement, se souvient de trop, et de ce fait, il est soumis par la dualité à des phénomènes compensatoires qui l'hypnotisent, afin que son souvenir adultère (car narcissique, attaché possessivement à la mémorie de Soi) soit sous Contrôle.

Tant qu'on ne se livre pas intégralement à l'oubli de Soi, on ne cible pas le Soi, car on s'y attache narcissiquement. De ce fait, on ne peut pas traverser la dualité, et donc on ne peut pas achever le cycle narcissique, ni s'émanciper.

Mais si un premier Couple Sacré passe et s'émancipe, alors tous les Couples Sacrés qui sont dans une dynamique progressiste, même s'ils sont encore empêtrés dans du karma spéculé, seront boostés vers leur émancipation.

Car lorsqu'un premier Couple Sacré s'émancipera, cela sonnera l'avènement de la conscience conjugale, et sur cette base, de la conscience collective, et donc sonnera aussi la fin du Complot, et donc aussi l'évanouissement du karma spéculé.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Sam 17 Sep 2011, 00:05

Je vais essayer d'exprimer cette histoire d'oubli-mémoire d'une autre façon:


Les Etres qui s'incarnent refusent généralement d'oublier complètement qu'ils "étaient des Dieux", et de ce fait, ils se rendent inaptes à devenir totalement humains.

Or, l'émancipation n'est possible que par la Nature Humaine, et son Humilité fondamentale. On ne peut pas traverser la dualité sans intégrer complètement l'Humanité.

La nature divine est terriblement addictive. Celui qui refuse de l'oublier reste narcissiquement scotché à lui-même, prisonnier de lui-même.

Il s'agit de faire le deuil de la toute-puissance virtuelle, pour accéder à la réalisation de l'évidence de la puissance vitale.

Je ne peux vivre la divinité qui si je l'ai intégralement libérée de moi, donc si je l'ai totalement oubliée pour pouvoir la Rencontrer. La Rencontre est la seule vraie Mémoire.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Société   Sam 17 Sep 2011, 00:09

Complément: dans le cycle de la dynamique du Couple Sacré, Oubli et Mémoire sont unifiés en tant qu'aspects dialectiques:

La Mémoire est intégrale parce que l'acceptation de l'Oubli l'est aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Société   

Revenir en haut Aller en bas
 
Société
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» La société martienne
» La SOBEPS (Société Belge d’Étude des Phénomènes Spatiaux)
» où va notre société?
» société parfaite
» La Culture de la Mort,une caractéristique de notre société

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: