ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Deux Humanités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Spriralité



Masculin
Verseau Coq
Nombre de messages : 5
Date de naissance : 22/01/1946
Age : 71
Localisation : Berre l'Etang
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Deux Humanités   Mer 21 Oct 2009, 10:35

Bonjour à toutes et à tous,

j’ai jusqu’à présent peu communiqué sur ce forum que je lis depuis un certain temps, appréciant son contenu, les sujets abordés et la bienséance qui y règne.
Je me lance donc, au risque de faire grincer quelques dents, mais je dois avant tout préciser, si besoin en était, que ce que j’écris ici n’engage que moi et moi seul, et ne prétend à aucun moment faire preuve de référence.
Le premier sujet que je désirerais aborder ici est celui du channeling. En effet il est souvent question de ces sources d’information, d’enseignements, voire même d’initiations.



Il est « triste » de devoir constater combien de channels se sont fait avoir par les entités intrusives. J’ai mis le mot triste entre guillemets c’est simplement pour relever le fait que même cette mésaventure est enseignante.
J’ai eu le privilège et l’occasion de côtoyer durant des années une amie médium, devenue channel, une amie de longue date, avec laquelle j’ai dû prendre une distance certaine, compte tenu de nos divergences de vision et de vécu de la spiritualité. Voilà l’exemple type de ce que le new age nous sert depuis des années. Voilà une personne qui n’ayant aucune « formation » spirituelle et n’ayant fait aucun travail sur soi, avec un « ego végétarien » bien prononcé, empesée dans une attitude pseudo spirituelle, et qui peut prétendre ne pas avoir un jour avoir adopté cette attitude, attirée par le coté mystérieux de la Vie, a provoqué le Ciel afin de communiquer avec les êtres de Lumière. Ce que je relate ici n’est certes pas spécifique à cette personne mais hélas à beaucoup, à partir de l’instant où il leur semble détenir un « pouvoir » octroyé par le Ciel en fonction de leur qualité et élévation spirituelle. Chacun connaît, pour le pratiquer, la non évidence et les innombrables difficultés rencontrées par le cheminement spirituel, chacun ici peut en témoigner à sa façon. Et ce qui devait arriver arriva, elle se mit à communiquer tous azimuts.
Nous avons pu assister à nombre de séances de channelings privées. Aujourd’hui cette personne est un channel reconnu, canal d’une entité non moins « célèbre », diffusant ses enseignements depuis un certains nombres d’années en librairie.
Nous n’avons de jugement à porter sur sa voie, qui est tout à fait respectable. J’ai pris, à un moment donné, mes distances pour éviter des conflits et ne pas perturber sa volonté, ses décisions, si volonté et décision personnelles il lui restent.
Pour faire court, ce dont j’ai conscience, et ici nous ne pouvons être que dans la relativité, c’est que « Nous ne pouvons prendre contact qu’avec ce dont nous aurons préalablement pris conscience » ; la conscience dont il est question ici est la forme par laquelle notre divinité prend conscience d’Elle-Même. En d’autres terme si nous voulons savoir si le contenu de ces multitudes de communications sont crédibles ou pas il faudrait en toute logique être « renseigné » sur le niveau d’expansion de conscience du récepteur. Dans cette impossibilité il ne nous reste que l’appréciation du contenu, nous apporte-t-il quelque chose pour nous rapprocher de Nous-Même ; nous mène-t-il jusqu’au terme de notre co-création de l’Amour ?

Maintenant je désirerais faire appel à vos grandes connaissances en ce qui concerne la nature et la constitution de cette humanité.
En effet j’ai pu lire ici et là la théorie selon laquelle il y aurait deux humanités entremêlées, coexistantes. L’une étant d’origine pré adamique et l’autre purement adamique. La première n’ayant pas d’âme individualisée, dépourvue d’empathie et de sentiments.
Qu’en est-il réellement ?


Merci
Revenir en haut Aller en bas
Spriralité



Masculin
Verseau Coq
Nombre de messages : 5
Date de naissance : 22/01/1946
Age : 71
Localisation : Berre l'Etang
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Mar 27 Oct 2009, 18:27

Bonjour,

merci à Ambre pour ce texte.
Je me permet de vous soumettre des extraits d'un texte qui parle de la psychopathie. quel rapport me direz vous? he bien lisez.


SOMMES-NOUS GOUVERNÉS PAR DES PSYCHOPATHES DANGEREUX ?



Pour ce qui est du texte intégral :

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=7266

voir aussi :

http://www.mecanopolis.org/?p=9368


[size=9]Voici l’intégral d’une entrevue réalisée par
Silvia Cattori avec Laura Knight-Jadczyk et Henry See (éditeurs du livre Ponérologie Politique d’Andrzej Lobaczewski) au sujet de la psychopathie et de la ponérologie telle que décrite par A. Lobaczewski. Nous retrouvons dans cette entrevue de nombreux éléments clés nécessaires à la compréhension de l’état actuel du monde. Un incontournable. (Emphases et commentaires Zone-7)

Silvia Cattori : Voici ce qu’un psychiatre suisse nous a confié après avoir lu « Ponérologie politique « [1] : « Je n’ai jamais lu nulle part ailleurs ce dont parle Andrzej Lobaczewski, aucun livre n’a jamais traité ce sujet de cette manière. Il m’a immédiatement été utile dans le cadre de mon travail. Ce que M. Lobaczewski affirme sur les comportements pervers/pathologiques - les conflits en entreprise tout comme dans la sphère politique où l’on dénombre de plus en plus de conflits et de plus en plus de pervers caractériels - m’a immédiatement permis de mieux comprendre, par exemple, le fonctionnement de ces individus qui créent des conflits au sein de leur travail et qui, où qu’ils aillent, polluent l’atmosphère « Cela dit, pourquoi avoir choisi un titre aussi hermétique pour un livre qui devrait non seulement intéresser les psychologues et les psychiatres, mais tout un chacun ?


Henry : Quand le Dr Lobaczewski nous a envoyé son manuscrit, nous fûmes stupéfaits.

Nous étions préoccupés par cette question : pourquoi, quel que soit le niveau de bonne volonté qui se manifeste dans le monde, y a-t-il autant de guerres, de souffrances et d’injustices ? Peu importe les plans, idéologies, religions ou philosophies conçus par les grands esprits, rien ne semble améliorer notre sort. Et c’est comme cela depuis des milliers d’années, cela ne cesse de se perpétuer encore et encore.

Laura : Permettez-moi d’ajouter que la raison pour laquelle nous faisions des recherches sur la psychopathie était, comme nous l’avons mentionné plus haut, que nous avions été nous-mêmes confrontés au phénomène.

Nous étions engagés dans un travail avec d’autres personnes, et les phénomènes abordés dans Ponérologie - en rapport avec les groupes et la façon dont ceux-ci sont corrompus par des déviants pathologiques s’infiltrant dans un groupe sous l’aspect de la normalité - nous étaient très familiers sur une petite échelle sociale.

Henry : Mais l’ouvrage « Ponérologie Politique » présente le sujet d’une manière radicalement différente des autres textes sur la psychopathie, en suggérant que l’influence des psychopathes et autres déviants n’est pas qu’une simple influence parmi tant d’autres affectant la société, mais que, si les circonstances sont favorables, elle détermine la manière dont nous vivons, ce que nous pensons, et la façon dont nous jugeons ce qui se passe autour de nous.

Quand on comprend la véritable nature de cette influence : qu’elle est sans conscience, sans émotion, égoïste, froide et calculatrice, dénuée de tous standards moraux ou éthiques, on est horrifié, mais en même temps, tout commence à s’éclairer soudainement.
Notre société perd de plus en plus son âme parce que les personnes qui la dirigent et qui donnent l’exemple sont sans âme - ils n’ont littéralement aucune conscience.

Le mal n’est plus seulement une question morale ; il peut alors être analysé et compris scientifiquement.
Lorsque les législateurs et les grands patrons du monde des affaires sont des psychopathes, leur façon de penser et de raisonner - leur « moralité » - devient la culture et la « moralité » communes des populations qu’ils gouvernent.

Laura : Les gens ont peur de faire des vagues par crainte de perdre ce qu’ils ont, de perdre leur tranquillité, de devoir faire des efforts pour résister. Après tout, cela leur prend tout leur temps de maintenir l’illusion, ils doivent trimer quotidiennement pour éviter qu’on leur reprenne leur 4x4, et ils veulent avoir du temps pour le match de football du samedi.

Henry : Ils s’imaginent aussi que de toute façon Bush n’a plus que quelques années devant lui. Le système s’auto-régulera. Le livre de Lobaczewski nous montre pourquoi cette façon de penser est extrêmement naïve. Le système qui est en place est un système pathologique qui est en désaccord profond avec la manière d’être ou la nature de la plupart des gens. Les gens de conscience sont dirigés par des gens sans conscience. Ce fait constitue l’injustice primordiale, et il est la base des autres maux de la société.

Henry : Deuxièmement, dans une société dominée par « les valeurs pathologiques », si on peut utiliser cette expression, l’existence d’un petit groupe de gens sans conscience promouvant une culture de la cupidité et de l’égoïsme crée un environnement au sein duquel ce qui est pathologique devient la norme.

La psychopathie est une stratégie de vie adaptative qui réussit extrêmement bien dans la société américaine, et qui a donc augmenté au sein de la population. En outre, conséquence d’une société adaptative à la psychopathie, de nombreux individus qui NE sont PAS des psychopathes génétiques se sont adaptés de façon similaire, devenant des psychopathes « dans les faits », ou « sociopathes secondaires ». Autrement dit, dans un monde de psychopathes, ceux qui ne sont pas des psychopathes génétiques sont induits à se comporter comme des psychopathes, simplement pour survivre. Quand les règles sont établies de manière à rendre une société « adaptative » à la psychopathie, elle fait de chacun un psychopathe potentiel.

Silvia Cattori : Comment peut-on discerner les psychopathes des gens sains ? Pouvez-vous nous faire le portrait du véritable psychopathe ? Pouvez-vous nous donner des exemples permettant de faire le lien avec quelque chose de plus général ? Quelles sont les facultés qui leur font défaut ?

Un psychopathe, c’est exactement cela : une personnne sans conscience. La chose la plus importante à retenir est qu’il se dissimule sous un masque de normalité qui est souvent si convaincant que même les experts sont trompés et, en conséquence, ces psychopathes deviennent « les Serpents en costume cravate » qui contrôlent notre monde. C’est la réponse en bref.



Ils sont également incapables d’éprouver des émotions profondes. En fait, quand Robert Hare - un psychologue canadien qui passa sa carrière à étudier la psychopathie - fit passer des scanners cérébraux à des psychopathes tout en leur présentant deux séries de mots : une série de mots neutres sans association émotionnelle, et une série composée de mots chargés émotionnellement, alors que différentes zones du cerveau s’activèrent dans le groupe test des non-psychopathes, dans celui des psychopathes, les deux séries furent traitées par la même zone du cerveau, celle qui traite le langage. Ils n’eurent pas de réaction émotionnelle instantanée.

Toute notre vie émotionnelle est un mystère pour eux, et en même temps, elle leur fournit un outil formidable pour nous manipuler.



Un autre trait du psychopathe est ce que Lobaczewski définit comme leur « connaissance psychologique spéciale » des gens normaux. Ils nous ont étudiés. Ils nous connaissent mieux que nous ne nous connaissons nous-mêmes. Ils sont experts dans l’art de toucher nos points sensibles, d’utiliser nos émotions contre nous.

Il fait remarquer que tout régime constitué principalement de déviants pathologiques ne peut permettre à la psychologie de se développer et de s’épanouir librement, parce que le régime lui-même serait alors diagnostiqué comme pathologique, ce qui révélerait « l’homme derrière le rideau « .


. Très peu de preuves empiriques soutiennent l’idée que le vrai psychopathe est le résultat d’une enfance maltraitée, par contre de nombreuses preuves empiriques soutiennent une cause génétique

Les psychopathes essentiels sont ceux qui se rapprochent le plus de l’idée de la psychopathie examinée par Cleckley, Hare, Balbiak et d’autres. Lobaczewski fait cette remarque effrayante : « Ils apprennent à se reconnaître dans une foule dès l’enfance, et ils développent la conscience de l’existence d’autres individus similaires à eux. Ils prennent également conscience de leur différence par rapport au monde des personnes qui les entourent. Ils nous voient avec un certain recul, comme une variété para spécifique ».

À présent imaginez à quel point les êtres humains qui sont totalement ignorants du sujet pourraient être abusés et manipulés par ces individus s’ils étaient au pouvoir dans différents pays, feignant d’être loyaux envers les populations locales tout en insistant sur les différences physiques évidentes et facilement discernables entre groupes (telles que la race, la couleur de peau, la religion, etc.). Les humains psychologiquement normaux seraient dressés les uns contre les autres sur la base de différences insignifiantes tandis que les déviants au pouvoir, dont la différence fondamentale par rapport au reste d’entre nous est l’absence de conscience, l’incapacité à éprouver des sentiments pour un autre être humain, récolteraient les bénéfices et tireraient les ficelles.

Notre système de morale ne nous donne aucun moyen de traiter cette maladie. Elle doit être comprise pour ce qu’elle est. Ces personnes ne peuvent être « soignées ».



Silvia Cattori : Les pervers seraient donc ceux qui face aux problèmes qu’ils ont créés disent : « C’est la faute des autres. Je n’ai rien à y voir » ?

Henry : Exactement. Un exemple qui vient à l’esprit est celui du psychopathe cité par Hare qui tua ses parents et qui ensuite implora la compassion parce qu’il était orphelin !

Rien n’est jamais leur faute. Ils ne sont jamais responsables de quoi que ce soit.

Quand le psychopathe est frustré, il semble ressentir que tout dans le monde « extérieur » est contre lui et qu’il est bon, qu’il souffre sans mesure et recherche seulement l’idéal d’amour, de paix, de sécurité, de beauté, de chaleur et de réconfort. C’est à dire que quand un psychopathe est confronté à quelque chose de déplaisant ou de menaçant, ceci (personne, idée, groupe, ou quoi que ce soit) est placé dans la catégorie « totalement mauvais » parce qu’évidemment, si le psychopathe ne l’aime pas, ça ne peut pas être bon !

Cela signifie que tout ce qui est défini comme « mauvais » est projeté sur quelqu’un ou quelque chose d’autre, parce que la structure interne du psychopathe n’admet aucun tort, aucun mal, aucune erreur. Et gardez à l’esprit qu’ils ne fonctionnent pas comme cela par choix, mais parce qu’ils ne peuvent pas faire autrement. Ils sont faits ainsi.

Chez ces personnes, il n’y a pas de structure mentale appropriée pour traiter ces émotions. Ils en sont physiologiquement incapables.

Laura : Ils n’ont pas le matériel mental requis pour faire fonctionner le programme d’empathie.

Henry : La seule souffrance que connaît le psychopathe, c’est quand on lui retire sa nourriture, et j’utilise le mot nourriture dans un sens symbolique : c’est à dire quand il n’obtient pas ce qu’il veut. Voilà le niveau de sa vie émotionnelle. Toute autre chose que nous pensons voir en eux vient de notre propre imagination qui projette sur eux notre propre réalité intérieure.

Silvia Cattori : S’il y a de plus en plus de manipulateurs et de gens pervers à tous les niveaux, est-ce parce que notre société favorise particulièrement les narcissiques et les individualistes ?

Henry : N’est-ce pas ce que nous voyons avec les valeurs des néolibéraux ? L’idée entière du capitalisme est une idée narcissique. Aux États-Unis, qui sont le modèle affiché au reste du monde, on nous dit : « Tout le monde peut devenir président ». C’est le mythe du succès individuel. « Visez la Première place. » « Si vous travaillez suffisamment dur, vous aussi, vous pourrez devenir riche et réussir. » « Si vous échouez, c’est votre propre faute »

Face à cette mythologie, cette idéologie, les psychopathes sont mieux équipés pour la réussite que les gens de conscience, parce qu’ils n’ont pas de sensibilité éthique ou morale qui mettrait un frein à leurs actions. Ils sont tout à fait disposés à écraser n’importe qui pour arriver au sommet : poignarder dans le dos, mentir, répandre des histoires sur leurs rivaux sont tout à fait acceptables, sans jamais perdre de temps avec des remords.

[size=12]Si, comme Lobaczewski le suggère, les psychopathes essentiels se reconnaissent entre eux et sont capables d’œuvrer de concert pour atteindre des objectifs communs propres à leur « espèce para-spécifique », en opposition avec nos intérêts, alors nous avons là un mécanisme qui explique une structure de contrôle qui s’étend au loin, dans les brumes du passé, lorsque les premiers psychopathes établirent la première pathocratie. Soudainement, des théories qui jusque là avaient été rabaissées au niveau de « théories du complot » peuvent être examinées sous une nouvelle lumière, par des méthodes qui expliquent comment elles peuvent exister. Je pense qu’il s’agit là d’un domaine très important à explorer plus avant.

Les psychopathes ne ressentent pas de détresse et ne pensent pas qu’il y ait quoi que ce soit qui n’aille pas chez eux, ils ne subissent pas de stress ou de névrose, et ne recherchent pas de traitement volontairement. Ils ne considèrent pas que leurs attitudes et comportements soient en quoi ce que soit mauvais, et les nombreux programmes de traitement qui ont été établis pour les aider à « développer de l’empathie » et des compétences interpersonnelles n’y changent rien. Le psychopathe ne reconnaît aucun défaut dans sa psyché, aucun besoin de changer libération. » Voilà les psychopathes : ils peuvent simuler n’importe quoi pour obtenir ce qu’ils veulent.


Silvia Cattori : Le conflit serait donc une forme de nourriture pour ce type de personnalité perverse/pathologique. Parce qu’il leur permet de projeter leur agression, leur violence sur les autres et d’éviter de se remettre en question ?

Henry : On pourrait dire que, n’ayant pas d’émotion en propre, ils se nourrissent de leur pouvoir à déclencher les émotions des autres. Ils jouissent du pouvoir que cela leur donne. Être « au-dessus » de telles démonstrations émotionnelles les fait se sentir supérieurs.

Laura : Est-il impossible de dire « non » à ces monstres ? Non. Difficile ? Oui.

Les individus qui pensent que le changement peut s’effectuer via des processus légaux ou politiques ne comprennent pas que les lois et la politique, en général, soient toutes deux créées et contrôlées par des individus pathologiques qui les établissent à leur avantage, et non à celui de leurs compatriotes. Ainsi, les lois et la politique sont-elles des mesures insuffisantes pour contrer une société pathologique engendrée par les efforts et l’influence des déviants.

Il n’y a que deux choses qui puissent soumettre un psychopathe : 1) un psychopathe plus puissant ; 2) le refus absolu et non violent de tous les autres à se soumettre à son contrôle, quelles que soient les conséquences. Si toutes les personnes normales aux États-Unis (et ailleurs) arrêtaient tout et refusaient de participer à la réalisation d’un seul objectif du programme psychopathique, s’ils le faisaient en masse, si les gens refusaient de payer les impôts, si les soldats refusaient de combattre, si les fonctionnaires et les fainéants des entreprises refusaient d’aller au travail, si les médecins refusaient de traiter les élites psychopathiques et leurs familles, tout le système s’arrêterait brutalement



Mais cela ne peut arriver que si les masses SONT INFORMÉES sur la psychopathie dans tous ses horribles détails. Ce n’est que s’ils savent qu’ils ont affaire à des créatures qui ne sont réellement pas humaines qu’ils peuvent avoir la compréhension de ce qu’ils doivent faire. Et ce n’est que quand ils seront suffisamment désespérés, au point que les malheurs que leur infligera le psychopathe au début de leur résistance paraîtront pâles en comparaison, qu’ils auront la volonté de le faire. C’est cela, ou bien la compréhension du monde que les psychopathes sont en train de créer pour leurs enfants, en tout cas l’amour pour l’humanité de demain, qui les motivera à résister.

Silvia CATTORI : Un des points faibles de notre société n’est-il pas la tolérance dont nous faisons preuve envers ces monstres ? Cela leur permet de créer plus de conflits et de tuer plus d’innocents !?

Henry : Est-ce de la tolérance ou de l’ignorance ? Les gens ne sont pas conscients qu’il existe une catégorie de gens, que nous qualifions parfois de « pas tout à fait humains », qui nous ressemblent, qui travaillent avec nous, que nous retrouvons dans toutes les races, toutes les cultures, qui parlent toutes les langues, mais qui n’ont pas de conscience - et s’il y a quelque chose qui sépare réellement les humains des animaux, je suggérerais que c’est cela : la conscience.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Mar 27 Oct 2009, 21:48

En effet Spriralité,

ce texte est ici , et n'a suscité aucune réaction à l époque...
ainsi que ceci page deux dans la rubrique "savoir de quoi on parle"

Citation:
"Certains des plus grands hommes aux Etats-Unis, dans le domaine du commerce et de l'industrie, ont peur de quelque chose. Ils savent qu'il y a un pouvoir quelque part si organisé, si subtil, si vigilant, si entrelacé, si complet, si pénétrant, qu'ils préfèrent en parler à voix basse quand ils en parlent en le condamnant." - Woodrow Wilson, The New Freedom (la Nouvelle Liberté) (1913)

Dans le livre de Mark Hedsel, The Zelator (Le Zelateur), nous sommes informés que :

"À la fin du siècle dernier une révélation étonnante a été faite, suite à un dissentiment parmi les membres d'Écoles secrètes. L'Information, jusqu'ici jalousement gardée par le plus fermé des Ordres intérieurs, a été rendue publique. Les secrets révélés appartenaient à un niveau beaucoup plus profond de connaissance que n'a jusqu'ici été rendu exotérique par les Écoles - même dans cet âge éclairé. En résumé, ce qui a été rendu public pendant ce conflit aux Écoles était la vérité que notre Lune est une sorte de contrepoids à une autre sphère, qui reste invisible à la vision ordinaire. Cette sphère contrebalancée est appelée par les cercles ésotériques la Huitième Sphère. La vérité est que cette Huitième Sphère n'appartient à rien dont nous sommes familiers sur le plan physique, cependant nous devons utiliser des mots de nos propres vocabulaires chaque fois que nous voulons dénoter son existence. Si nous devions utiliser un mot qui soit adapté le plus convenablement à cette Sphère, alors nous devrions vraiment l'appeler un vide. Certainement, Vide est un terme plus approprié que sphère, car la Huitième Sphère aspire des choses dans sa propre existence indistincte. "
Autrement dit : l'Espace Hyperdimensionnel et ses habitants. Et à qui étaient faites ces prétendues révélations? Et que pourrait avoir été le résultat ?

Nous avons été dirigés pour regarder une certaine période qui correspondrait aux activités de telles sources et donc nous pourrions vouloir regarder la quantité énorme de littérature pour des indices internes. En examinant toute cette littérature, en jetant notre filet loin et largement, il y a seulement une source qui "colle" à la description : la métaphore de Gurdjieff de "Nourriture pour la Lune." Il y a, en fait, une remarque singulière faite par Gurdjieff dans la conversation avec P.D. Ouspensky, enregistrée par ce dernier dans son livre, In Search of the Miraculous (A la Recherche du Miraculeux) qui confirme que l'information révélée par Gurdjieff était, en fait, reliée aux catastrophes cycliques et à leurs relations avec les faits hyperdimensionnels.

Joscelyn Godwin, dans ses livres Arktos et The Hermetic Brotherhood of Luxor ( la Fraternité Hermétique de Louxor), essaya de suivre à la trace les fils de ces idées aux sources originales. Geoffrey Ashe, dans son livre The Ancient Wisdom ( La Sagesse Antique) a fait une tentative semblable avec de bien meilleurs résultats. Earnest Scott dans The People of the Secret (Les Gens du Secret) expose le problème comme une légende que le flux et le reflux de l'histoire sont soumis à la direction résolue d'un niveau supérieur de compréhension, le processus étant manipulé par une hiérarchie d'intelligences - dont le niveau le plus bas est en contact physique avec l'humanité.

Dans la chronologie suivante, le lecteur aura un aperçu sur la manière dont les membres de "l'Élite" sur notre planète, ayant été informés de certains faits, se sont immédiatement mis au travail pour découvrir les voies et les moyens pour leur propre évasion. Il deviendra clair pourquoi ces "élites" ont financé Princeton et autres enseignements supérieurs et pourquoi ils ont importé tous les cerveaux de la planète, pour les mettre au travail pour inventer une méthode qui pourrait être activée à un certain moment dans le temps pour "transférer des périmètres." Nous commençons aussi à comprendre pourquoi ils ont fait un effort si concerté pour tenir les masses de l'humanité sourdes, muettes et aveugles : elles sont les moutons qui seront la "nourriture pour la Lune" tandis que les "Maîtres du Jeu" s'échapperont.


Suite
http://quantumfuture.net/fr/timeline-fr.htm
Belle soirée à vous!
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
infomysteres
Membre actif


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 217
Date de naissance : 04/05/1971
Age : 46
Localisation : France (47)
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Mar 27 Oct 2009, 23:44

Bonjour

Selon John Lash (Magazine, Nexus, No 53, 11-12/2007, Dossier, John Lash, La gnose est un chemin vers l'illumination), il n'y a pas d'humanité sans âme. Il admet qu'en cours de route, l'homme peut perdre son âme. Il précise que « la théorie de Mouriavieff est une brillante transposition de certaines idées gnostiques qui décrivent avec force la folie et l'absence d'âme dont l'humanité peut faire preuve. Mais je ne trouve aucune preuve textuelle d'une humanité pré-adamique sans âme dans les écrits gnostiques. La séparation duale ou encore la forte dichotomie qu'il propose est contraire aux enseignements de base des gnostiques sur le "Noùs" : nous sommes tous porteurs du "Noùs", du moins sous sa forme potentielle. Bien entendu, si vous n'en faites pas usage, vous perdez cette connexion avec la source qu'est le "Noùs".
(...)
Je pense que le scénario de Mouriavieff est utile en terme d'analyse des "symptômes", à savoir une manière de décrire le comportement typique des archontes, mais il ne reflète pas la promesse réelle de l'Illumination gnostique, c'est à dire un chemin ouvert à tous
»

Personnellement, je préfère la vision de John Lash à celle de Mouriaveff.

Je ne pense pas que ceux qui sont considérés comme étant « pré-adamiques » sont « sans âme » ou « sans conscience ».
Je suis plus d'avis que leur conscience est juste « déconnectée » mais qu'elle ne demande qu'à se reconnecter.

Il existe des êtres sans « âme », qui, une fois mort sont appelés dans le jargon ésotérique « élémentaires » (ne pas confondre avec "élémental" qui est tout à fait autre chose). Les élémentaires sont décris comme étant des individus dépravés, emprisonnés dans leur corps astral et dont « l'âme s'est séparée de l'esprit divin quelque temps avant la mort ».

Mais de là à penser qu'il y a la moitié de la population qui serait sans âme (c'est ce que dit en quelque sorte Mouriavieff d'après ce que j'ai lu dans un livre de Laura Knight) il y a un pas que je ne franchirai pas.

De nos jours, nous sommes gouvernés par des individus qui sont parfois déconnectés de leur conscience mais je reste convaincu qu'ils en ont une.

Si le peuple élit des êtres déconnectés de leur conscience, c'est que quelque part une majorité de personne a besoin de ces gens et se sentent « en phase » avec eux.
Je pense que nos dirigeants sont le reflet de ce que nous sommes et de ce dont nous avons besoin. Lorsque nous aurons « grandi » (spirituellement parlant) nous aurons le droit d'avoir de « meilleurs » dirigeants.

Plus nous élèverons nos consciences, et plus nous aurons le droit d'avoir des dirigeants connectés à leur conscience.

Je pense que nous ne devons pas chercher à changer les autres. C'est en nous changeant nous-même que nous observerons que les autres changent autour de nous...
Revenir en haut Aller en bas
Valide



Féminin
Capricorne Buffle
Nombre de messages : 11
Date de naissance : 01/01/1950
Age : 67
Localisation : France
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Mer 28 Oct 2009, 09:53

Je mets mon premier message en réponse à celui de Spiralité. Il qualifie le channeling de manière authentique et je revêts le même type de conscience de la chose que lui. Le channeling est un investissement volontariste destiné à avoir du pouvoir dans le monde, c'est généralement tourné vers la commercialisation et l'explication des channels est toujours erronée parce que distributive et organisée pour le public.

Soit le channel sente son ego et le fait parler prétendant que c'est un Ange ou je ne sais quel monde extra-terrestre, soit ce sont des entités qui s'approprient le discours pour penser et favoriser ce qui les arrange. Dans les deux cas on a affaire à une forme d'escroquerie morale et définitivement c'est condamné. C'est radical mais je sers un temps de vérité et de profondeur.
Il y a un fond de communication possible pourtant :
Je ne suis pas channel, je fus sans doute médium depuis mon plus jeune âge, mais je n'ai jamais pratiqué le spiritisme.
Je suis une faux pour les sens communs.
Je vais raconter ce qui m'est arrivé et vous comprendrez la différence entre le channeling qui est un compas servile des intentions du monde, et un véritable communiquant prophétique Céleste. Ne soyez pas curieux au point de vouloir en être, c'est jamais une décision ni un choix... La volonté de communiquer avec le Ciel ou des "Guides" provoque la venue d'entités médiocres et souvent démoniaques. Ce qui finit un monde lui donne souvent la teneur de ce qu'il est.

Je vous souhaite et à plus tard
Revenir en haut Aller en bas
http://aminamen.wix.com/lumieresurlavraievieendieu
Spriralité



Masculin
Verseau Coq
Nombre de messages : 5
Date de naissance : 22/01/1946
Age : 71
Localisation : Berre l'Etang
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Mer 28 Oct 2009, 12:04

Salutation à vous tous,



Merci pour vos recherches et réflexions. Dire que les « pre adamiques » n’ont pas d’âme me paraît sans fondement car toute manifestation de la Vie est une forme manifestée contenant une radiance directrice, une âme. Mais en effet, et c’est notre sujet, il faut distinguer les âmes individualisées et celles qui ne le sont pas… encore.

Je pressent bien cette nécessité de pont organique inter dimensionnel, mais je n’arrive pas encore à y voir la divine nécessité.



Je vous joint ici quelques recherches.



Merci à vous tous.







Les portails organiques – L’« autre » race
1ère partie
Traduction française: Sylvain G.
http://quantumfuture.net/fr/organicportals1_fr.htm




Cleckey décrit une personne capable d’imiter la personnalité humaine, mais qui donne l’impression que quelque chose est manquant. Une telle personne possède une structure de personnalité qui « fonctionne d’une manière apparemment identique à celle d’une personnalité dotée d’un fonctionnement normal et sain » et pourtant, en fin de compte « nous avons affaire ici, non pas à un homme complet, mais à ce qui pourrait être un automate subtilement agencé pouvant imiter à la perfection la personnalité humaine » à tel point « qu’aucune personne l’examinant en milieu clinique ne peut indiquer en termes scientifiques ou objectifs pourquoi ou en quoi un tel être n’est pas réel. »

Qu'est-ce qu'un Portail Organique ?Extrait de la 2ème partie de l'article Ascension



Q: Dans le troisième tome de son oeuvre Gnosis, Mouravieff traite de ce qu'il nomme l'« humanité pré-adamique » et l'« humanité adamique ». Après avoir lu cela, j'ai réalisé que ce que je m'évertuais à comprendre sous l'angle de la psychopathie, ainsi que je l'ai exposé dans la série Aventures cassiopéennes, correspondait en fait exactement à ce que Mouravieff décrivait. Cependant, il faisait référence à la Bible pour l'expliquer et cela ne cadrait pas bien. Néanmoins, l'idée fondamentale demeure que ces types d'hommes pré-adamiques ne possèdent tout simplement pas d'âme, ni même la possibilité d'en développer une. C'est certainement choquant; pourtant, ce sujet a récemment fait l'objet de nombreuses discussions académiques, basées sur ce qui semble être des preuves cliniques montrant qu'en effet, il existe des êtres humains dont la nature est vraiment « mécanique » et qui n'ont pas du tout de « Moi intérieur » ou de « Moi supérieur ». Gurdjieff en a parlé, comme l'a fait Castañeda. Donc, j'ai demandé si les idées de Mouravieff au sujet des deux TYPES fondamentaux d'êtres humains, dans tout ce qu'elles impliquaient, étaient justes.
R: En effet, bien qu'encore une fois, il y ait un « vernis biblique. » [Les types pré-adamiques sont] des portails « organiques » entre deux niveaux de densité.


Q: (V) Quelle est l'« origine » de ces types d'humains que sont les portails organiques ? Dans le cadre du plan de la création, d'où venaient-ils ?
R: Ils faisaient partie à l'origine du pont entre la 2e densité et la 3e densité. Revoyez les transcriptions au sujet des cycles d'onde courte et des cycles d'onde longue.




En résumé :

Dans la session extraite de la deuxième partie de l'article Ascension, les Cassiopéens ont confirmé l'existence des deux races et que, une fois le vernis biblique enlevé, la description de Mouravieff était juste. Ils nous ont permis d'approfondir notre compréhension en situant la race pré-adamique dans le cadre de la réalité hyperdimensionnelle et du système de contrôle de la Matrice. Examinons maintenant les quatre points qu'ils ont soulevés :

1. Les êtres de la race pré-adamique servent de portails entre niveaux de densité.

2. Ce sont des « machines très efficaces » et « Les meilleurs d'entre eux ne peuvent être repérés qu'après une observation longue et attentive. »

3. Ils volent l'énergie des êtres humains possédant une âme afin de les émuler.

4. Ils constituent la moitié de l'humanité.

La moitié de l'humanité. Voler l'énergie des êtres humains possédant une âme. Pensez-y.

Mais il y a un point très important à comprendre avant de poursuivre plus avant : des croisements entre les deux races se sont produits depuis des temps immémoriaux.
Revenir en haut Aller en bas
Les phénix



Masculin
Cancer Chèvre
Nombre de messages : 82
Date de naissance : 24/06/1979
Age : 38
Localisation : France
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Dim 01 Nov 2009, 21:21

Bonsoir Spiralité,

Pour répondre à la question sur les 2 humanités, je me permets de livrer mon ressenti.

J’ai longtemps cru à la possibilité de 2 humanités incarnées distinctes ici sur Terre qui pouvait être la cause principale de cet infini combat illusoire entre le bien et le mal. Mais je réalise aussi que tout ceci n’est qu’une histoire de consciences + ou – évoluées et non une affaire de dualité/binarité comme le soulignait infomystères dans une réponse précédente.

Selon moi, comme nous l’avons développé avec Sphinx dans la rubrique Atlantide, il y a en simplifiant: des prédateurs non incarnés A, une conscience humaine spéculative B, une conscience humaine contre spéculative C et une conscience humaine intégratrice D.

XX

Quant aux channelings malsains…

Je rajoute que si je venais à me laisser irriter par des channelings/prophètes/gourous emplis de confusion voire manipulation perverse, cela signifierait que je n’ai pas conscientisé certains refoulements, blessures intérieures. Si je suis bien centré en moi-même, je n’éprouve + le besoin de les juger et les prends simplement pour ce qu’ils sont : des énergies brouillées par l’inauthenticité et la volonté personnelle + ou – accentuées du récepteur.

Que je sois confronté à des channelings/prophètes/gourous emplis de confusion voire manipulation perverse ou tout autre matraquage de désinformations, l’essentiel est que je ne me laisse ni pirater par ceux-ci, ni vider de mon énergie en y résistant ou en les combattant…Dans tous les cas, je resterai prisonnier de la dualité. Si je ressens un agacement de l’extérieur alors je sais pertinemment qu’il y a un refoulement personnel que je me dois de mettre à jour. Car, quel meilleur maître que la vie et le monde extérieur pour me le signifier?

Et je n’oublie pas que lorsque je m’exprime, j’ai aussi ma part de confusion et profite de mes diverses confrontations aux autres pour désamorcer mes propres refoulements.
Revenir en haut Aller en bas
alskida

avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 84
Date de naissance : 27/06/1972
Age : 45
Localisation : Liège-Belgique
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Lun 02 Nov 2009, 00:13

Salut,

Cette question m’intrigue depuis un moment moi aussi, 2 types d’humanité et en proportion égale ?

Je n’ai pas fait de recherche la dessus mais je vois bien dans ma vie que tout les êtres humain n’agissent pas pareils, on dirait vraiment qu’il y a deux styles différents mais les proportions ? très difficile à dire. je vais essayer de développer mon point de vue:

La dialectique nous dit qu’on peut naître en cohérence de phase plus ou moins poussée, donc on peut être très peu cohérent à ce niveau, ce qui pourrait rendre plus sensible à des influences entropiques qui deviendraient dominantes.

Tout les êtres humains ont une âme, pour moi en tout cas, mais est-ce que leur vie incarnée correspond à la réalisation de cette âme , sans doute n’est-ce pas encore le cas pour tous ?

Selon la dialectique, on naît avec une différenciation yin-yang de 50/50 et selon la cohérence de phase on se dirige vers les 1/3-2/3, mais puisqu’il y également des personnes qui naissent avec très peu de cohérence, elles pourraient se diriger naturellement vers l’inverse.
Pour moi, toutes les personnes sont des expressions de l’humanité en devenir, aucune ne doit être exclue quelques soient les différences de style.

Dans les points de conscience A, B, C et D, je vois les D conscience inclusive comme étant les plus en cohérence de phase, B et C comme étant l’expression humaine dualisée par A. Mais D émerge toujours de B et C dans le chemin de vie, ce qui pourrait donner : l’humanité adamique étant ceux qui vont vers D et la pré-adamique ceux qui sont dirigé vers A.
Sans oublier que D doit intégrer le tout, les termes adamique et pré-adamique me fait penser que le second est le chemin des âmes se préparant pour la suite(incarnation adamique).

Mais quelle est la place des pré-adamiques dans le cheminement vers D ? ce chemin est le choix authentique de réintégrer tout les refoulements pour que l’expression naturel de l’Etre se manifeste pleinement, alors comment retrouver ces parties de nous-même s’il n’y avait des personnes pour nous les montrer à l’extérieur ? Ces parties de nous-même refoulées, cachées au plus profond nous manipulent tant qu’elles sont inconscientes, alors le monde extérieur nous montres quel pouvoir elles ont ; le monde extérieur nous montre, à chacun, qui nous sommes individuellement, quelles sont les parties de nous qui ont le pouvoir et s’y accrochent et les parties qui se retrouvent placées harmonieusement les une avec les autres, et le monde intérieur nous rassemble tous en une seule humanité.

je vous embrasse tous, bonne nuit
Alskida.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Dim 15 Nov 2009, 21:49

Bonsoir,
j ai fait quelques recherches sur des textes que j ai lu il y a quelques années pour te répondre Spriralité .
Je te partage une synthèse de Xo sur Syti qui est bien faite et extraite en grande partie du site que je t ai nommé plus haut de Laura Knight-Jadczyk http://quantumfuture.net/fr/timeline-fr.htm</A>


Citation :
En effet j’ai pu lire ici et là la théorie selon laquelle il y aurait deux humanités entremêlées, coexistantes. L’une étant d’origine pré adamique et l’autre purement adamique. La première n’ayant pas d’âme individualisée, dépourvue d’empathie et de sentiments.
Qu’en est-il réellement ?



Les humains adamique et près adamiques, étude sur l'évangile selon Jésus :

http://karmapolis.be/pipeline/evangile_judas2.html

Extrait :


</SPAN>
Citation:

La double humanité et l'intrusion extraterrestre.

Dans un passage clé de l’évangile de Judas, Jésus révèle à ce dernier des informations capitales qui ne peuvent être entendues que par Judas car il serait suffisamment initié pour en comprendre la portée, signe dans cet Evangile que Judas avait effectivement un statut privilégié aux yeux du Christ. Judas s’inquiète de son avenir et Jésus lui enseigne ce qu’il advient des âmes après la mort. En d’autres termes, il y est question de « salut » Malheureusement, ce passage critique est amputé de certains mots parce que le codex a été abîmé. Mais de quel « salut » parle le Christ ? Du salut venant d’un messie, d’un « jugement » qui va sauver des élus ? Pas exactement. Jésus apprend à Judas qu’il existe deux sortes d’êtres humains, en réalité deux lignées humaines : « la grande génération sans archonte au dessus d’elle » et la « génération perdue » (in « l’Evangile de Judas » et « Le christianisme mis sans dessus dessous », Flammarion, 2006). La génération adamique, ceux à qui l’archange Gabriel a accordé l’esprit éternel et qui appartient par conséquent à « la grande génération sans archonte » regagnera le royaume dont elle est issue. Elle retrouvera sa source, toujours porteuse de son âme éternelle. Quant à la seconde génération, elle est dépourvue d’âme éternelle mais possède « un esprit à titre temporaire pour le service » reçu de l’archange Michel, une notion assez mystérieuse qui met en évidence que l’intelligence –une forme d’intelligence plus mécanique- aurait été donnée à cette humanité uniquement pour servir pour un temps déterminé. Voilà d’étranges notions qui jettent un autre éclairage sur cette notion d’élus qui nous est parvenue sous une autre forme, sans doute manipulée, via certains dogmes chrétiens fondamentalistes. Comme par exemple, les témoins de Jéhovah pour lesquels seule, une petite partie de l’humanité (144.000 âmes) seront choisis par le Seigneur à la Fin des Temps. En réalité, cette conception déformée est l’arbre qui cache la forêt. A savoir qu’au départ, des textes apocryphes voulaient tout simplement nous informer de l’existence d’une double humanité, d’un double héritage, d’une double création et d’une double influence. Et non d’un cercle élitiste d’âmes obéissantes choisies par Dieu en récompense de leur stricte observance des commandements du dogme.

L’apport de Mouravieff
Cette notion d’une double humanité a été relayée par d’autres auteurs comme Boris Mouravieff, un historien russe du début du 20ième siècle, grand spécialiste de l’ésotérisme chrétien, du mysticisme présent dans l’Orthodoxie orientale, enseignant et chercheur à l’Université de Genève, ami d’Ouspensky et de Gurdjieff. Il souligne ainsi dans son œuvre maîtresse en trois volumes -« Gnosis »- l’existence d’une double humanité et de ce fait, d’un double héritage : au sein de l’humanité, certains seraient dotés d’une âme éternelle tandis que d’autres ne le seraient pas. Ce ne serait que des sortes de robots, des entités organiques mimant l’activité de l’âme, dotées d’un esprit qui est relié à une sorte d’esprit collectif alors que l’être humain “adamique” possède une âme individuelle.
Pour Mouravieff, la caractéristique fondamentale de l’humanité est sa capacité de compassion, d’empathie, bref, de se mettre à la place d’autrui, ce que l’on résume justement sous le vocable « d’humanité ». « … Les Écritures Saintes contiennent plus d'une référence au sujet de la coexistence sur notre planète de ces deux humanités, qui sont maintenant de forme similaire mais d'essence différente. .. » rapporte Mouravieff.

La seconde lignée de l’humanité
La seconde lignée est constituée par « les êtres de la race anthropoïde ». En d’autres termes, la lignée pré-adamique, datant d’avant l’intervention de la déesse « Sophia » dans la création de l’humanité. Cette lignée pré-adamique serait l’oeuvre des Archontes. Nous comprendrons encore mieux cette notion lorsque nous en viendrons à détailler la genèse du monde vue par les Gnostiques. Laura Knight-Jadczyk, une auteur américaine responsable du groupe des Cassiopéens et du site Internet du même nom (http://cassiopaea.xmystic.com/fr/index.html) a longuement analysé ce phénomène d’une double humanité. Elle a baptisé les entités dépourvues d’âme du nom de « portails organiques ». Se fondant sur les recherches de Boris Mouravieff mais également sur ses propres travaux avec le groupe des Cassiopéens, elle pose la situation en ces termes : « Dans le troisième tome de son oeuvre Gnosis, Mouravieff traite de ce qu'il nomme « l’humanité pré-adamique » et « l’humanité adamique ». Après avoir lu cela, j'ai réalisé que ce que je m'évertuais à comprendre sous l'angle de la psychopathie ainsi que je l'ai exposé dans la série « Aventures Cassiopéennes », correspondait en fait exactement à ce que Mouravieff décrivait. Cependant, il faisait référence à la Bible pour l'expliquer et cela ne cadrait pas bien. Néanmoins, l'idée fondamentale demeure que ces types d'hommes pré-adamiques ne possèdent tout simplement pas d'âme, ni même la possibilité d'en développer une. C'est certainement choquant; pourtant, ce sujet a récemment fait l'objet de nombreuses discussions académiques basées sur ce qui semble être des preuves cliniques montrant qu'en effet, il existe des êtres humains dont la nature est vraiment « mécanique » et qui n'ont pas du tout de « Moi intérieur » ou de « Moi supérieur ». Gurdjieff en a parlé, comme l'a fait Castaneda. Donc, j'ai demandé si les idées de Mouravieff au sujet des deux types fondamentaux d'êtres humains, dans tout ce qu'elles impliquaient, étaient justes ».

Une seconde « humanité » psychopathe ?
Laura Knight-Jadczyk voit dans le mode de fonctionnement pathologique d’une partie de l’humanité qui semble précipiter le monde dans sa chute un indice évident de l’existence de cette double « humanité » et du marasme qui en découle : « Comment se fait-il qu'il y ait tant de conflits dans le monde, pourquoi tant de gens demeurent divisés, chacun privilégiant la paix ou la guerre, le respect ou le manque de respect, la protection de l'environnement ou sa destruction, c'est à dire en résumé, une perspective purement matérielle au service de soi ou alors une approche spirituelle au service d'autrui. Peut-être, nous approchons-nous de la réponse, car la vérité semblerait être qu'il n'y a pas et qu'il n'y a jamais eu un « nous » homogène (la race humaine) sur la planète. « Nous » ne sommes pas tous identiques ; « nous » ne voyons pas le monde de la même manière. « Nous » ne sommes pas simplement une race divisée ; nous sommes deux races différentes » (http://quantumfuture.net/fr/organicportals1_fr.htm). Bien entendu, admettre l’existence de ces deux sortes d’êtres humains présuppose que l’on admet l’existence de deux types de consciences et même, tout simplement, l’existence de l’âme humaine, ce qui n’est pas gagné au vu de la manière dont le monde scientifique perçoit le réel et l’homme en général. La science et la psychiatrie comportementaliste considèrent l’âme humaine comme une sorte de machine, d’ordinateur très sophistiqué fait d’échanges électriques entre neurones et de circulations d’hormones cérébrales. La conscience n’existerait pas en dehors de son support organique, c'est-à-dire le cerveau et la recherche spirituelle n’a que peu de place dans l’univers matérialiste des scientifiques.
Laura Knight-Jadczyk a rédigé pour son site Internet un long article en deux parties (http://quantumfuture.net/fr/organicportals1_fr.htm ) sur l’existence de ces deux races humaines. Le sujet est en réalité infiniment plus dense et plus complexe que cette brève description car il se focalise sur toutes les complexités du fonctionnement de notre psyché.


Étude de l'évangile directement lisible sur le site : http://www.hermes-cabbale-tarot.org/ rubrique "ésotérisme hermétique" Évangile Selon Saint Thomas L’Évangile de Thomas découvert en 1945 Aussi appelé Évangile Selon Jésus
Ouspensky/Gurdjieff : fragment d'un enseignement inconnu + récit de belzebuth à son petit fils
Boris Mouravieff : le cycle Exotérique de Gnôsis



http://syti.topic-ideas.com/d-ou-venons-nous-f3/les-mysteres-de-l-evangile-de-judas-t1072.htm

Dans récit de belzebuth à son petit fils, G décrit la création humaine adamique suite à une intervention extra terrestre.

Je ne parlerai pas de Ummites si cher à notre brave JPP

Dans le premier tome de Gnôsis, nous avons déjà fait référence plusieurs fois à la
coexistence de deux races essentiellement différentes : l'une constituée d'Hommes, et
l'autre d'Anthropoïdes. Nous devons souligner le fait que, d'un point de vue ésotérique, ce
dernier terme n'a rien de péjoratif.
[...] Les Écritures Saintes contiennent plus d'une référence au sujet de la coexistence sur
notre planète de ces deux humanités, qui sont maintenant de forme similaire mais
d'essence différente. Nous pouvons même ajouter que c'est toute l'histoire dramatique de
l'humanité, depuis la chute d'Adam jusqu'à nos jours, et sans en exclure les perspectives
de l'ère nouvelle, qui est affectée par la coexistence de ces deux races humaines dont la
séparation se produira lors du Jugement Dernier. (p. 107)
[...]

http://www.gnose.be/Files/67_l_epineux_probleme_pre_adamique.pdf
Bonne nuit à vous !
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
alskida

avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 84
Date de naissance : 27/06/1972
Age : 45
Localisation : Liège-Belgique
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Lun 16 Nov 2009, 11:56

Bonjour,

je fais partie des gens qui sont un peu choqué, lorsque je lis que certains êtres humain n'ont pas d'âme, on souvent dis la même chose sur les animaux d'ailleur.
Je ressent ça comme un raccourcit assez limitatif sur la nature humaine, dans mes expériences de vie, je vois plutôt ces personnes comme étant rattachée à une âme groupe, donc ayant quand même bien une âme (mais peut-être encore dépourvue du potentiel d'individuation de la race adamique)
Les cassiopéens disait que ces "protails organiques" étaient le passage entre l'état de conscience animale et humaine.
Cet état de deux races d'incarnations différentes, en considérant qu'il est réel, ayant été tellement oublié(caché, refoulé?) a sans doute ouvert la porte à toute sorte de manipulations qui n'ont pas l'air d'avoir été a notre avantage.
Mais si cet état(l'existence des deux races humaine) est réel, il doit bien avoir un sens existenciel positif et c'est sans doute dans les rencontres entre les personnes que cela peut se trouver, à condition de ne pas considérer ces deux races comme étant en opposition, en conflit, ces rencontres aussi durs et pénible puissent-elles être peuvent déboucher sur quelque chose de vraiment merveilleux !
Enfin c'est juste mon témoignage suite a tout ce que j'ai véçu entre mon précédent post et celui-ci, la vie est vraiment très étrange, je ne suis pas un grand érudit et je suis peut-être dans un délir, mais sait on jamais ?

amicalement,

al skida.
Revenir en haut Aller en bas
dguimond



Masculin
Vierge Cochon
Nombre de messages : 4
Date de naissance : 21/09/1959
Age : 58
Localisation : Montréal, Québec
Date d'inscription : 14/11/2009

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Mar 17 Nov 2009, 17:38

Voici mon interprétation de ce problème qui n'en est pas un:

Ce débat sur les deux humanités en est encore un de division. Cela prend une forme que l'on perçoit par nos sens comme étant deux groupes.

En réalité, puisqu'il n'y a "Nulle autre que Lui (créateur)", cela s'explique par le fait que lorsque la pensée initiale de la création fût émanée:" Le désir de faire plaisir à ses créatures ", il a du se créer un vaisseau de réception pour ce désir. Un vaisseau qui lui est constitué du besoin de recevoir.

L'humanité dite pré-Adamique, ne sent simplement pas le désir de corriger ce besoin de recevoir en un désir d'effusion pour rejoindre la pensée créatrice. Nous arrivons vers les derniers kilomètres de l'autoroute de l'évolution, et le résultat est que nous allons tous nous réunir en un accord parfait avec la pensée intitiale: "Aime ton prochain". Un groupe adhèrera au créateur par choix, et l'autre groupe adhèrera malgré lui (souffrance). Et c'est ainsi que ces deux forces se projettent à nos 5 sens.

Quand on développe le 6ième sens, toutefois, il est facile de percevoir que tous les effets négatifs, ne sont que du catalyseur.

Comme il est dit: "Moi le Seigneur (la Lumière) je ne change pas", donc nous qui avons choisi consciemment de nous aligner sur la pensée de créateur, nous élevons aussi ceux qui refusent l'adhésion.

Mais de là à voir deux groupes, et des psychopathes, et des justes, cela ne fait que perpétuer la division. Nous sommes tous UN. Une âme collective. Et le créateur c'est NOUS!

À partir de cet état de fait, comment ferons-nous pour aimer inconditionnelement toutes les créatures? En les divisant? Ou en les aimant?

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Jeu 18 Mar 2010, 18:57





Citation :
LKJ n’est pas la première à aborder ce sujet difficile : avant elle, le Christ (parabole du bon grain et de l’ivraie, http://www.egliselutherienne.org/bibliotheque/bible/parabolesduseigneur/Para_10.htm ),
et parmi d’autres, Boris Mouravieff dans le tome 3 de "Gnosis" en ont parlé :

[...] L'ivraie humaine, les êtres de la race anthropoïde, sont les
descendants de l'humanité pré-adamique. La principale
différence entre l'homme pré-adamique contemporain et
l'homme adamique - une différence qui n'est pas perçue par les
sens - est que le premier ne possède pas les centres supérieurs
développés [la conscience émotionnelle] qui existent chez le
second et qui, bien que déconnectés de sa conscience ordinaire
depuis la Chute [l'Événement marquant l'arrivée de la race
d'hommes], lui offrent cependant une possibilité réelle
d'évolution ésotérique [d'éveil]. Mis à part cela, les deux races
sont similaires : elles possèdent les mêmes centres inférieurs [la
conscience matérielle/matérialiste], la même structure de la
Personnalité et le même corps physique, bien que la plupart du
temps cela soit plus prononcé chez l'homme pré-adamique que
chez l'homme adamique... (p. 108-109).



(Cité dans http://www.gnose.be/Files/124_2_races.pdf).



Malgré cela le secret est bien gardé. D’abord,s' il est encombrant pour une partie importante de l’humanité, et en particulier pour le noyau parfaitement averti de la chose et qui s’en sert depuis des temps reculés, il est extrêmement dangereux : comment imaginer qu’on se prenne à épier tout le monde ? Il faut reconnaître que pour une foule de raisons, qui tiennent principalement à la très forte charge émotionnelle du sujet, et aux conséquences meurtrières que pourraient avoir une mise en accusation de quelque personne, ou groupe de personnes que ce soit, toute évocation du sujet amène des réactions passionnelles pouvant déclencher des catastrophes.



Ce n’est pourtant pas une fatalité. Car si on examine bien les conclusions poussées et argumentées de LKJ, on voit :


1) que les PO, pour reprendre sa terminologie seraient des ponts entre 2ème et 3ème dimension, donc un maillon nécessaire entre deux stades d’évolution ;
2) que ces créatures dénuées d’âme n’en acquerraient une que peu à peu, par effet miroir ;
3) qu’elles ne nous nuisent pas vraiment par elles-mêmes (là je me suis résolument considéré comme ayant une âme, mais qui peut vraiment en être certain ?) ;
4) que le vrai risque est dans le fait que ces PO servent de paille, si je puis dire, à des créatures dénuées de scrupules de 4D pour pomper notre énergie, et en particulier lorsque nous cherchons à sortir de notre conditionnement ;
5) et donc que la question ne serait pas de flinguer les PO, d’autant qu’ils sont là pour se perfectionner, comme nous, mais de ne plus se laisser pomper.



Ecoutons le Christ encore : « Deux seront sur un lit, l’un sera pris, l’autre laissé », ou « Pensez-vous que je sois venu mettre la paix dans le monde ? Non, je vous le dis, mais plutôt la division. Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées : trois contre deux et deux contre trois ils se diviseront : le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère. »



Ces phrases écrites il y a 2 000 ans, parfaitement connues mais toujours ignorées font froid dans le dos. Beau pavé dans la petite mare douillette de nos idées reçues. Vrai ou faux, ça fait gamberger. Ca explique parfaitement cette phrase qui ne me quitte jamais : "Vous êtes dans ce monde, pas de ce monde", mais aussi cette expression bien connue: "On choisit ses amis, pas sa famille". On se regroupe par nature.



C’est en cours, et ça semble de plus en plus net jour après jour. Ca s'appelle les tribulations, ou passage au crible, ou jugement. Ce terme de jugement est souvent exécré et rejeté. Sa connotation morale déplaît. Mais l'évangile parle lui de reconnaître et de trier les grains. Ca n'a rien de choquant, c'est même parfaitement naturel et normal. Quelle que soit notre nature, la co-existence de deux races qui n'ont en commun que l'aspect physique est parfaitement irrespirable, et depuis l'origine.



Il est plus facile de sentir depuis quelque temps, qu’une dissociation se produit entre ces deux types d’humains, que LKJ appelle les SDS (Service de Soi) et les SDA (Service des Autres). Il y a trente ans, j’ai entendu l’alchimiste Jean Dubuis dire que l’humanité allait bientôt se scinder en deux, et prendre deux voies différentes.

Rien ne dit que la route sera facile, mais nous ne sommes jamais seuls, jamais.
Par Vieux Jade
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
infomysteres
Membre actif


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 217
Date de naissance : 04/05/1971
Age : 46
Localisation : France (47)
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Mar 27 Avr 2010, 23:59

Citation :
« Pensez-vous que je sois venu mettre la paix dans le monde ? Non, je vous le dis, mais plutôt la division. Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées : trois contre deux et deux contre trois ils se diviseront : le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère. »

Je ne sais pas ce qu'il faut en penser mais après avoir fait quelques recherches sur Internet, je suis tombé sur ce site :

Thomas 16, Jésus a dit : Il y aura cinq (intellects) dans une maison, trois seront contre deux et deux contre trois, le père contre le fils et le fils contre le père, et debout, ils seront monakhos.
La maison symbolise la totalité intellective, d'abord renversée (logion 71), alors qu’elle n’était constituée que de l’intellect pratique plus le contemplatif en veilleuse. Dans la Torah, Jacob lutte contre l’Etre divin, le Père dans le langage parabolique de Jésus; il obtient la victoire grâce à ses trois autres intellects. Il se redresse ensuite, uni à Lui, et accède ainsi à sa réalité première et finale.
(http://www.soufisme2000.com/intellects.html)

Autre traduction :
1 Jésus a dit :
2 Sans doute les hommes pensent-ils
3 que je suis venu jeter la paix sur le monde,
4 et ils ne savent pas
5 que je suis venu jeter des divisions sur la terre,
6 le feu, l'épée, la guerre.
7 Car il y en aura cinq dans une maison,
8 trois seront contre deux
9 et deux contre trois,
10 le père contre le fils,
11 et le fils contre le père,
12 et, debout, ils seront monakhos.
(http://beaujarret.fiftiz.fr/blog/7111,l-evangile-de-thomas.html)

Monakhos peut se traduire par "moine".
Donc si à la fin, ils sont moines, c'est que quelque part cela se finit bien. Cela me laisse à penser que la division dont il est question ne doit pas être prise au pied de la lettre.

Je pense que les propos de Jésus (qui ne sont que ceux qu'on lui attribue, et donc pas forcément les siens. Et en plus qui ont été traduits, ce qui est une source de confusion supplémentaire.) doivent souvent être pris en métaphore et non pas au sens littéral.
Il est possible que certains traducteurs ont traduit de manière un peu "simpliste" sans comprendre le vrai message.
Il faudrait pouvoir remonter aux textes d'origine et s'y connaître en hébreux ou araméen (ce qui n'est pas mon cas) pour savoir quelle traduction est la plus fidèle à l'esprit du texte.

Citation :
« Deux seront sur un lit, l’un sera pris, l’autre laissé

C'est issu de ça :
"- Jésus a dit : deux seront sur un lit, l’un mourra l’autre vivra. Salomé
dit : « Qui es-tu, homme ? Est-ce en étant issu de l’Un, que tu es monté sur mon lit et que tu as mangé à ma table ? Jésus lui dit : « Je suis celui qui est, issu de celui qui lui est égal : il m’a été donné ce qui vient de mon Père. – Je suis ta disciple. – Par rapport à ceci je dis : Quand le disciple est désert, il sera rempli de lumière, mais quand il sera partagé, il sera rempli de ténèbres."

Là aussi, j'y vois une très jolie métaphore basée sur la dualité de l'être.
Tant que l'être sera divisé, il sera "rempli de ténèbres" et sera voué à mourir (pour mieux renaître ensuite).
Lorsque l'être se réunira avec lui-même (sa triade supérieure), il redeviendra immortel (et finira son cycle de réincarnation).
Le mot "désert" n'est pas très parlant. Je le comprends dans le sens de "uni" ou "unifié" ou "vierge de toute dualité".
Mais je peux me tromper...

Imaginons la décomposition des plans en trois triades :
1) Logos - Monade - Atman (Esprit)
2) Atman - Corps Boudhique (Âme) - Corps causal (manas supérieur)
3) Corps mental (manas inférieur) - Corps astral - Corps physique (+ éthérique)

La première est spirituelle. Elle est trop "spirituelle" pour se manifester dans la matière.
La troisième est matérielle. Elle est trop "matérielle" pour se relier à l'Esprit.
Le rôle de la deuxième triade est donc de servir de "pont" entre les deux autres triades.

Lorsque le pont est rompu entre la deuxième et troisième triade, on peut dire que l'être est "sans âme".

H.P. Blavatsky écrit que l'Antahkarana est un pont entre le mental inférieur et le corps bouddhique (âme). Cette fonction peut être atrophiée si elle n'est pas utilisée et le lien entre le mental inférieur et l'âme peut ainsi être perdu. Cela arrive à des êtres de natures complètement matérialistes ou dépravées. Ils errent ainsi dans le monde « sans âme »

H.P. Blavatsky précise tout de même que « pour la personne qui, par ses vices, a perdu son Âme Supérieure, il reste encore de l'espoir, tant qu'elle occupe son corps. Sa rédemption reste possible et elle peut être amenée à modifier sa nature matérielle. En effet, un sentiment intense de repentir, ou une seule aspiration sincère vers l'Ego qui a fui, ou, mieux encore, un effort énergique pour s'amender, peuvent ramener l'Ego Supérieur. Le fil qui le rattache n'est pas absolument rompu, bien que l'Ego soit maintenant hors d'atteinte, car "Antahkarana est détruit" »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deux Humanités   Jeu 29 Avr 2010, 09:43

l'Antahkarana peut-il être véritablement détruit définitivement en essence ? Le processus de destruction-reconstruction-destruction n'est-il pas inscrit dans le temps ?

La combinaison des différents facteurs de constructions ou destructions forme un univers.

L'éternité de la non existance, du vide, n'est perçu que par l'existance. Elle n'existe donc pas.

L'existance est évolutive par nature, même les entités sans âme, c'est à dire non produites directement par la Source, évoluent. Quand bien même sont elles recyclées par le vide, elles impriment forcemment la Source le temps de leur existance.

La fragmentation induisant les ponts n'est elle même qu'une "couleur" de la création, laquelle sera de toute façon unifiée.

Le sacrifice, "le vide", en est le symbole.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Jeu 29 Avr 2010, 10:38

Citation :
l'Antahkarana peut-il être véritablement détruit définitivement en essence ? Le processus de destruction-reconstruction-destruction n'est-il pas inscrit dans le temps ?

quelle est ta définition de l Antahkarana?

sujet que j ai partagé ici
description du forum
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deux Humanités   Jeu 29 Avr 2010, 11:32

La question reste posée. Ma définition serait subjective, il est impossible de décrire avec mes moyens actuel cet aspect avec vérité. Pour l'avancement, ta définition est pertinente, moins encore que cette remarque.

Spécifiquement tu as raison, zappons donc la première phrase de mon précédent message.

Au demeurant tout ce qui est en évolution, c'est à dire en réalité tout, et peut importe la définition, est en essence éternellement présent.
Revenir en haut Aller en bas
infomysteres
Membre actif


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 217
Date de naissance : 04/05/1971
Age : 46
Localisation : France (47)
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Ven 30 Avr 2010, 00:10

Citation :
Au demeurant tout ce qui est en évolution, c'est à dire en réalité tout, et peu importe la définition, est en essence éternellement présent.

C'est vrai et faux à la fois (selon mon avis qui n'engage que moi).
Je vais essayer d'expliquer clairement cela en quelques phrases.

Il suffit de parler de ce qui se passe à la mort physique d'un individu :
- le corps physique (puis éthérique) se décompose.
- le corps astral subsiste en étant le reflet de l'individu. Mais au fil du temps, ce corps se désagrège également.
- le corps mental va dans ce qui est appelé "dévachan" (bilan des expériences)
Rem :
Pendant que l'être erre dans son corps mental, le corps astral vit sa "propre vie" en parallèle.
Il y a donc deux individus : un "reflet de l'être" qui est dans le corps astral (appelé "coque" quand il n'est plus dirigé par un élément vital). Et le "réel" individu qui est dans le corps mental (manas inférieur).
- Après un certain temps, l'individu se vêt de son corps causal (manas supérieur). Ce corps est, lui, immortel.

Donc, pour résumé les corps de la triade inférieure ne sont pas éternellement présents.
Ce ne sont que les corps de la seconde triade (à partir du corps causal = manas supérieur) qu'il y a immortalité et présence éternelle.

Ce qu'explique HP Blavatsky, c'est que certains êtres qui sont très "noirs" à l'intérieur ont leur élément vital qui les quitte avant leur mort physique.
Cet élément vital ne disparait pas. Seulement, il a quitté le corps (et choisit de retourner se fondre dans l'Unité dont nous sommes tous issus, ou bien il se réincarne dans un autre corps)
Pendant ce temps là, le corps physique qu'il a quitté est "sans âme". Il est habité par un corps astral "vide" (j'utilise des mots volontairement caricaturaux pour faciliter la compréhension).

Par contre, de là à dire que la moitié de la population est "sans âme", personnellement, je ne le crois absolument pas.
La théosophie non plus ne parle pas de ça (pas du moins dans ce que j'ai lu jusqu'à présent).
Je voulais juste dire qu'il semblerait qu'il soit possible qu'un corps soit sans "âme". Mais il faut préciser que ce sont des cas "rares".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deux Humanités   Ven 30 Avr 2010, 09:57

Bonjour Infomystères.

Merci pour tous ces renseignements.

La décomposition des corps est une conception qui s'incrit dans une dimension temporelle. La création est continue dans un instant éternel. C'est un paradoxe dans notre système de compréhension.

Le temps est une conséquence de la matérialisation.

La perception du temps telle que nous la "saisissons" ne peut se faire qu'a partir d'une certaine matérialisation, ou densité.

"La moitié des personnes qui n'aurait pas d'âme" impose en premier lieu la sémantique. La création du néant à la plénitude dans l'instant "sans temps" relativise la "vision" sur l'âme dans sa conception.

Très subsidièrement, si la date de naissance affichée est juste, tu serais né le même jour de l'année que mon fils, mais bien sûr d'une autre année, car tu as passé l'âge des BAKUGAN ( jouets articulés).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deux Humanités   Ven 30 Avr 2010, 19:44

Bonjour á tous,

Dans ce post, il est question de « deux » humanités. Ne devrions-nous pas plutôt parler de « plusieurs » humanités ?

Je demande cela car dans certains écrits nous pouvons lire, par exemple,
que les Illuminatis (hybrides humains) sont des entités avec une « âme non humaine » mais en dehors d’eux, il existent également les Infiltré possédant une âme humaine
(mais avec certains attachements génétiques en provenance d'autres entités).

Citation :
Les Infiltrés ont un côté manipulé à leur insu prononcé.
Ils sont souvent bien-intentionnés, même ouverts aux questions spirituelles (dû au fait qu'ils ont une âme humaine)
mais du fait de leur attachement génétique, deviendront par exemple des channels d'entités déchues auxquelles ils sont liés plus ou moins par l'ADN.
Ils sont souvent surpris de ce qu'il arrive au premier contact et croit en toute sincérité être les transmetteurs et les canaux d'êtres lumineux.
Il semble pourtant que ces deux groupes restent minoritaires parmi l'Humanité.

Et ce qu'il y a de merveilleux, c'est que, non seulement les humains sans infiltration
mais également les Infiltré et Illuminati ont la possibilité de suivre le chemin « évolutionnaire » et ainsi de corriger les distorsions.


J’ai une question (j’aimerais beaucoup avoir votre avis sur celle-ci):

Pensez-vous qu’il soit possible que « deux » âmes « différentes » (donc de deux êtres différents) co-habitent dans un même corps sans entrainer pour autant de dédoublement de personnalité (possession, schizophrénie et cie).
« Deux nous étions et n’avions qu’un coeur » en quelque sorte...

Citation :
La mystique juive, depuis le II° s., considère que l'homme possède, en plus du corps physique, plusieurs âmes.

Les Confucianistes et les Taoïstes* concoivent également l’existence de plusieurs âmes mais seulement leur approche et définition de l’âme est différente de la nôtre
(et c’est bien la raison pour laquelle je cherche encore des réponses à ma question).

Citation :
*Le Confucianisme, s’inspirant des traditions anciennes qui remontent á 2500 ans avant JC, distingue chez l’homme deux « sortes » d’âmes:
une âme inférieur ou sensitive dérivant du « Yin» principe terrestre, passif, négatif, imparfait, obscur et féminin qui s’unit au corps au moment de la conception de l’homme
et une âme supérieure ou rationnelle, découlant du « Yang» principe céleste, actif, positif, subtil et masculin qui intervient seulement au moment de la naissance.


Les deus sortes d’âmes se développent parallèlement, l’âme inférieure par la rigueur du corps, et l’âme supérieure par le rayonnement spirituel et intellectuel de la personne.
La vie durera, tant que ces deux âmes resteront unies. Quand survient la mort qui provoque la dissolution des cette union, les âmes se séparent.
L’âme supérieure (souffle vital ou air chaud) retourne au Ciel auquel elle doit son origine, tandis que l’âme inférieure (substance terrestre), qu’abandonne la chaleur vitale, se soumet avec le corps à la décomposition sous terre.

Le Taosïme, à la différence du Confucianisme, enseigne que l’homme possède deux « groupes » d’âmes :
trois âmes rationnelles et sept âmes végétatives.
La longévité de la vie dépend de l’union harmonieuse de ces âmes.
Pour sauvegarder l’unité de l’être et l’intégrité de la personne, il faut d’une part « nourrir l’esprit » en « embrassant le Tao » qui est le principe même de l’Unité, par la méditation et la concentration de l’esprit,
et, d’autre part, « nourrir le corps » par des pratiques diététiques et les procédés respiratoires qui aident à substituer les souffles purs et vitaux, aux souffles impurs et mortels.

Après la mort le corps se vide comme un « sac », laissant s’envoler les âmes qui suivent chacune sa destinée.

...la mort... l'âme hors...


A propos de l’âme comme double/ombre

Citation :
Au commencement l’homme était double (le Banquet de Platon, la Genèse)

Selon le Banquet, les premiers hommes étaient doubles:
„ quatre bras, quatre jambes” avec un sexe double qui „pouvait revêtir trois forme: double femelle, mixte, double mâle.
Ils excellaient dans toutes leur qualité et, orgeuilleux, entreprirent de conquérir l’Olympe.
Zeus les coupa en deux, Apollon le „chirurgien-esthéticien”, étant chargé de „rendre figure humaine au grand mutilé.
Depuis, chaque moitié d’homme gémit aprés son complément.

(cela sous-entend-il deux âmes ????)

- dont des auteurs comme Van Der Leeuw, Otto Rank, Michel Guiomare, Edgar Morin sont d'accord pour lui attribuer son lien à la mort comme à la Vie - il est dit que

Citation :
l'absence d'ombre chez les vivants signifie la mort imminente et la visualisation du Double est un présage de mort.
Par exemple quiconque pénétrait dans le temple du Zeus lycien en Arcadie perdait son ombre et mourait dans l'année.

Est-il possible de voir le double, l’âme... ou cela n’est-il que croyances et superstitions ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deux Humanités   Ven 30 Avr 2010, 22:18

Tous cela est bien intéressant.

L'âme inférieure citée était san doute un corps, disons, énergétique.

L'Homme à quatre bras dans le banquet de Platon paraît être une explication pour faire comprendre l'unité de l'homme. Quatre bras pourquoi pas, quatres jambes et se tenir debout n'a pas grand sens.

Pour avoir fait de la Médecine chinoise, il serait au moins possible que les organes internes comme le coeur, le foie, etc possèdent chacun une entité les dirigeant.

J'ouvre ici une parenthèse sur la gestion du souffle et de ses manifestations. S'il est exact qu'une bonne pratique de la respiration est "énergisante", il convient avant d'être sûr de bien savoir gérer le surplus d'énergie captée. Sinon, c'est tout bénéf pour la prédation de 4 D. Il en va de même pour la pratique du yoga et du chi cong. En réalité, on ne s'improvise pas Yogi.
Revenir en haut Aller en bas
infomysteres
Membre actif


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 217
Date de naissance : 04/05/1971
Age : 46
Localisation : France (47)
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Ven 30 Avr 2010, 23:25

Citation :
La décomposition des corps est une conception qui s'incrit dans une dimension temporelle. La création est continue dans un instant éternel. C'est un paradoxe dans notre système de compréhension.
Le temps est une conséquence de la matérialisation.
La perception du temps telle que nous la "saisissons" ne peut se faire qu'a partir d'une certaine matérialisation, ou densité.
Je suis tout à fait d'accord sur les deux dernières phrases.
Il n'y a que sur la première où je n'ai pas la même approche.

Pour moi, il n'y a pas de "création continue dans un instant éternel".
Comme tu le dis si bien, le temps est une conséquence de la matérialisation.
Cela signifie que lorsqu'il n'y a pas de matérialisation, il n'y a pas de temps;
l'éternité fait référence au temps. Si il n'y a pas de temps, on ne peut donc pas parler d'éternité.
J'étais conscient que lorsque j'ai parlé d' "éternellement présent" dans mon précédent message, ce n'était pas totalement juste.
En écrivant le message, j'avais failli faire cette précision; mais je ne voulais pas allourdir la réponse.
Etant donné que tu fais si justement la remarque, je vais mieux préciser ma pensée.
Pour moi, la triade supérieure baigne dans un monde "sans temps".
La mécanique quantique parle qu'un corps peut être soit une onde, soit une particule;
A l'état d'onde, le temps et l'espace n'existent pas; ces notions perdent leur sens habituel. ce n'est qu'en se matérialisant sous forme de particule que le temps et l'espace prennent leur sens.
Le vide quantique est l'équivalent de l'Akasha (appelé plan monadique dans la terminologie ésotérique).
Il correspond à une base qui n'a pas été engendrée (car le temps n'existant pas, il n'y a pas d'avant).

Il n'y a donc aucun paradoxe.

Citation :
Dans ce post, il est question de « deux » humanités. Ne devrions-nous pas plutôt parler de « plusieurs » humanités ?
la théosophie parle de 7 races (chacune étant liée à un plan ou corps différent) :

l'humanité pré adamique est la 4ème race pronée par la théosophie (Atlantide); c'est la 4ème race mais la première à être vraiment "humaine". Car les 3 premières races étaient trop spirituelles (basées sur les corps de la triade supérieure) pour être qualifiée d'humain.
La race adamique est la 5ème (la nôtre) mais la 2ème à être "humaine";

Pour bien comprendre cela, il faut savoir que l'évolution au sens théosophique est basée sur :
- 3 phases d'évolution spirituelle (involution = descente de l'Esprit dans la matière; la triade supérieure crée les archétypes des corps) : les 3 premières races
- 1 phase d'équilibre (4ème race = Atlantide = race préadamique);
- 3 phases d'évolution matérielle (remontée vers l'Esprit) : notre race actuelle plus les deux autres à venir; le but de ces races est de "perfectionner" les archétypes créés lors des phases d'involution.

Je pense que les illuminatis sont encore un autre cas. Mais je ne sais pas trop quoi dire là dessus. j'ai du mal à bien comprendre ce sujet.
S'ils existent (car qui peut affirmer qu'ils existent vraiment) j'aurai tendance à penser qu'ils sont une race non naturelle (croisement génétique). Mais bon, je n'en sais absolument rien.
Je ne m'étendrai donc pas sur le sujet.

Citation :
Pensez-vous qu’il soit possible que « deux » âmes « différentes » (donc de deux êtres différents) co-habitent dans un même corps sans entrainer pour autant de dédoublement de personnalité (possession, schizophrénie et cie).
« Deux nous étions et n’avions qu’un coeur » en quelque sorte...
Personnellement, je ne pense pas.

Pour la petite histoire, la Doctrine Secrète de HP Blavatsky parle de "Gardien du seuil".
Imaginons un être qui s'est séparé de son âme dans une vie antérieure.
Ensuite l'âme se réincarne.
On a vu précédemment que la coque astrale continue à vivre sa vie en parallèle).
Parfois, cette "coque" décide de revenir dans l'être auquel elle était attachée et qui s'est réincarné. C'est ce qui s'appelle un "Gardien du Seuil".
Mais il s'agit d'un cas de possession.

Citation :
Les Confucianistes et les Taoïstes* concoivent également l’existence de plusieurs âmes mais seulement leur approche et définition de l’âme est différente de la nôtre
Je ne sais pas ce qu'il en est du confucianisme en particulier, mais la plupart des fois que l'on parle de deux âmes, cela ne signifie pas deux âmes différentes, mais deux âmes situées dans des plans différents.
Ce n'est qu'une question de terminologie.
Certains considèrent qu'il y a une âme astrale (appelée aussi parfois âme animale) et une âme spirituelle (appelée parfois âme humaine).
La première est celle qui, à la mort d'un individu -ou parfois avant comme discuté plus haut-, gouverne le corps astral lorsque l'être s'élève dans le corps mental puis ensuite causal (siège de l'âme humaine).
On voit donc que ce ne sont pas vraiment deux âmes différentes.


Quant aux passages parlant de quatre bras, je ne sais pas si ça a un rapport, mais je citerai cela :

Les quatre bras de toute Divinité hindoue sont les emblèmes des quatre manifestations antérieures de notre terre (sous entendu, je pense, les 4 races antérieures)
(Isis dévoilée, HP Blavatsky)

Je ne sais pas trop quoi dire de plus. Je ne comprends pas bien ce sujet.

Quand aux âmes doubles, je ne sais pas trop quoi dire non plus; Il y a peut être un rapport avec les âmes jumelles; Mais je ne sais pas trop quoi penser non plus de ce sujet. Pour moi, l'âme jumelle est une notion métaphorique. C'est la triade inférieure qui rejoint la triade supérieure.
Mais peut être qu'il y a réellement des âmes soeur qui existent : 2 âmes différentes qui ont des affinités particulières et un lien que je ne serai pas en mesure de qualifier.
Je n'ai jamais rien lu de convaincant sur ce sujet.
Mais je sais que certains pensent que cela existe vraiment.
Personnellement, je n'en sais rien. Si réellement, ça existe, j'aurai besoin de comprendre le comment et le pourquoi. Pour le moment, je n'arrive pas à comprendre tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Ven 30 Avr 2010, 23:29

Bonsoir,
en effet Douceur, très interressant ce que tu nous proposes!

sur un autre sujet, mais je ne sais plus où, j avais posté ceci de Kyle Griffith:


Notes de Karmapolis : Cette première partie du résumé intitulée le «Collège Invisible» nous explique surtout de quoi est «fait» une âme. Est-ce encore de la matière dense ? De la matière moins dense ? Peut-on encore parler d’atomes ? Apparemment oui. Notre âme possède un corps qui est composé non pas de matière dense, de peaux, de muscles, de nerfs et de sang mais d’une matière moins dense, plus complexe. En plus de notre corps physique, nous aurions même deux âmes liées à deux corps, l’âme somatique très proche de notre corps physique et l’âme astrale liée à notre corps astral. Et l’on devient « esprit » lorsque nous ne sommes plus relié à une âme somatique et donc à un corps physique.

Le Collège Invisible est apparemment constitué d’esprits qui ne proviennent pas de notre sphère terrestre mais d’autres mondes, planètes et plans astraux. Pourquoi? Parce que les plans astraux reliés directement à notre terre seraient à la fois un véritable champ de bataille et d’une certaines manière, une immense prison. Les plans astraux reliés à la Terre seraient donc l'enjeu d'une guerre où s’affronteraient les esprits du Collège Invisible, tenants de l’autonomie spirituelle, et les esprits des groupes Théocratiques qui manipulent les âmes des terriens pour soit les inciter à prendre une place de choix dans la structure autoritaire théocratique des groupes, soit les asservir ou encore s’en servir comme source d’énergie (avec donc, dissolution et «mort» de l’âme »). Les esprits du Collège Invisible seraient des émissaires d’autres planètes et plans astraux plus évolués que le nôtre et qui ne semblent plus soumis au dictat des groupes théocratiques. A les en croire, ils seraient donc en mission salvatrice.



et François Favre dans son livre sur Mani nous explique le transfigurisme en nous exposant la nécessité de reconstruire une âme nouvelle (un nouveau serpent de feu), qui puisse devenir l’intermédiaire, la médiatrice entre le microcosme et la personnalité, l’Esprit et la Matière. Il s’agit ici d’un processus préliminaire en sept étapes, précédant l’apparition d’un « nouveau ciel » (renaissance aurale) et d’une « nouvelle terre» ,personnalité transfigurée.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deux Humanités   Mar 04 Mai 2010, 08:32

La guerre se fait en premier lieu à l'intérieur de nous. Quelqu'en soit la finalité, la marque du combat gravée en nous induit les prochaines créations.

Les "différentes humanités" insufflent une dynamique. En enlevant les mauvaises herbes, l'âme trouve naturellement sa place et il suffit juste de la laisser croître.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deux Humanités   Mar 04 Mai 2010, 15:49

Bonjour à tous,

Un grand merci Ambre pour ce passage permettant d’aborder la question de l’âme (ou de plusieurs âmes) sous un autre angle.

Je vous mets un extrait sur le somnambulisme qui pousse à la réflexion :

Citation :
Le somnambulisme est plus qu’un phénoméne physiologique, c’est une lumière jetée sur la psychologie ; c’est là qu’on peut étudier l’âme car elle s’y montre à découvert, or un des phénomènes par lesquels elle se caractérise est la clairvoyance indépendante des organes ordinaires de la vue.

(...) La cause de la clairvoyance du somnambulisme magnétique (note personnelle = provoqué artificiellement par l’action d’un agent magnétique) ou du somnambule naturel est identiquement la même : c’est un attribut de l’âme, une faculté inhérente à toutes les parties de l’être incorporel qui est en nous, et qui n’a de limites que celles qui sont assignées à l’âme elle-même. Il voit partout où son âme peut se transporter, quelque soit la distance.

Dans la vue à distance, le somnambule ne voit pas les choses du point de vue où est son corps, et comme par un effet téléscopique. Il les voit présentes et comme s’il était sur le lieu où elles existent, parce que son âme y est en réalité ; c’est pourquoi son corps est comme anéanti et semble privé de sentiment, jusqu’au moment où l’âme vient en reprendre possession.

(...) Par les phénomènes du somnambulisme, soit naturel, soit magnétique, la Providence nous donne la preuve irrécusable de l’existence et de l’indépendance de l’âme, et nous fait assister au spectacle sublime de son émancipation ; par là nous ouvre le livre de notre destinée. Lorsque le somnambule décrit ce qui se passe à distance, il est évident qu’il le voit, et cela non pas par les yeux du corps ; il s’y voit lui-même et s’y sans transporté ; il y a donc là-bas quelque chose de lui, et ce quelque chose n’étant pas son corps, ne peut être que son âme ou son Esprit.

(...) L’émancipation de l’âme se manifeste quelque fois à l’état de veille et produit le phénomène désigné sous le nom de seconde vue qui donne à ceux qui en sont doués la faculté de voir, d’entendre et de sentir au-delà des limites de nos sens. Ils perçoivent les choses absentes partout où l’âme étand son action ; ils les voient pour ainsi dire à travers la vue ordinaire et comme par une sorte de mirage.
Dans le moment où se produit le phénoméne de la seconde vue, l’état physique est sensiblement modifié ; l’oeil a quelque chose de vague : il regarde sans voir ; toute la physionomie reflète une sorte d’exaltation. On constate que les organes de la vue y sont étrangers, en ce que la vision persiste, malgré l’occlusion des yeux. Cette faculté paraît à ceux qui en jouissent, naturelle, comme celle de voir ; c’est pour eux un attribut de leur être qui ne leur semble pas faire exception.

La puissance de la seconde vue varie depuis la sensation confuse jusqu’à la perception claire et nette des choses présentes ou absentes. A l’état rudimentaire, elle donne à certaines gens le tact, la perspicacité, une sorte de sûreté dans leurs actes. Plus développée, elle éveille les pressentiments ; plus développée encore, elle montre les événements accomplis ou sur le point de s’accomplir.

http://le-monde-paranormal.over-blog.com/article-theorie-du-somnambulisme-de-l-extase-et-de-la-double-vue-47952527.html

J’aimerais étendre notre débat à l’autoscopie et à la bilocation car c’est là où ma question de départ (plusieurs âmes dans un corps ou 2 âmes, d’êtres différents, dans un même corps physique - je distingue cette question des âmes/flammes jumelles -) prend tout son sens et est envisageable ou non.

Si je désire étendre la question c’est parce qu’en cas de bilocation, soit une partie de nous « plus évoluée » (pour dire simplement les choses, car le « moi » n’inter-agissant pas), soit un « autre être, plus évolué » que nous (je ne rejette pour le moment cette éventualité car des écrits/théories circulent à ce sujet **) perçoit des Appels (des appels à l’aide: auto-destruction possible ; des « Attention, danger ! »: accident, risque de mort physique pour telle ou telle personne, etc.).

Suite à ces Perceptions vibratoires, survient un « déplacement » pour qu’observation puisse avoir lieu (une description ultérieure exacte de l’événement, des acteurs présents, de l’endroit, etc., donnée par la personne qui s’est « dédoublée » permet de vérifier), entrainant si le cas, la situation, le demande une Intervention - donc il y a bien Aide donnée, Service rendue - « concrète » dans la matière, et plus rapide que la lumière, empêchant pour autrui le plus souvent un accident voire une mort.

Citation :
Les hallucinations autoscopiques sont définis comme la vision de soi-même à partir de son corps physique réel. Il n'y a pas en fait de phénomène de dédoublement au sens strict. Catherine Lemaire se pose la question de savoir pourquoi la vision est décrit comme étant semi-transparente dans les hallucinations autoscopiques alors qu'elle semble très concrète dans les expériences de sortie du corps. En tout état de cause, aux hallucinations autoscopiques semblent correspondre les phénomènes du doppelgänger et de la bilocation.

On distingue le voyage astral de l'autoscopie. Dans l'autoscopie, la personne verrait son double depuis son corps physique, à l'extérieur d'elle-même, alors que dans un voyage astral, la personne a la sensation de voir son corps physique depuis l'extérieur de celui-ci.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Voyage_astral


Citation :
**Les Indigos du 3e Type sont principalement des essences d'Âme Humaine Angélique-Oraphim-Sirienne-Lyrienne qui aident une Âme Néphilim souvent agressive et moins évoluée dans son évolution en partageant leur corps avec elle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deux Humanités   Mer 05 Mai 2010, 12:36

En cours d'athlétisme un des élèves au professeur:

" Quelle est la technique pour courir plus vite"

Le professeur s'est alors mis à expliquer dans le détail le bon positionnent du buste, ce centrage du corps, les parties du corps à muscler, l'entière physiologie, le rythme cardiaque, la concentration du départ, etc...

L'élève parti donc s'entrainer pendant 40 jours selon les conseils du professeur.

Le jour de la course, l'élève bien entraîné fut parmi les premiers, mais il fut battu par un camarade qui ne s'était lui nullement entrainé.

L'élève déçu se rendit auprès du professeur pour le questionner : " Pourquoi n'ai-je pas gagné ? ".

Le professeur répondit : "En réalité il importe peu de savoir comment fonctionnent les muscles pour courrir. De même faut-il se soucier des battements cardiaques pour vivre ? En t'expliquant la pysiologie du corps, je n'ai fait que fixer ton attention sur la course, afin que tu finisses sur le podium, à coté du vainqueur"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux Humanités   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux Humanités
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» comparaison de moyenne de deux échantillons, cas spécial
» MES DEUX ALLERGIES: L'ALCOOL ET DIEU
» LOI DU PRODUIT DE DEUX VARIABLES ALEATOIRES UNIFORMES
» Nausées atroces depuis deux jours
» QUESTION DE DEBUTANT sur le khi deux (sous excel)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Partages-Recherches-Eveil du Soi...-
Sauter vers: