ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Deux Humanités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deux Humanités   Mar 04 Mai 2010, 15:49

Bonjour à tous,

Un grand merci Ambre pour ce passage permettant d’aborder la question de l’âme (ou de plusieurs âmes) sous un autre angle.

Je vous mets un extrait sur le somnambulisme qui pousse à la réflexion :

Citation :
Le somnambulisme est plus qu’un phénoméne physiologique, c’est une lumière jetée sur la psychologie ; c’est là qu’on peut étudier l’âme car elle s’y montre à découvert, or un des phénomènes par lesquels elle se caractérise est la clairvoyance indépendante des organes ordinaires de la vue.

(...) La cause de la clairvoyance du somnambulisme magnétique (note personnelle = provoqué artificiellement par l’action d’un agent magnétique) ou du somnambule naturel est identiquement la même : c’est un attribut de l’âme, une faculté inhérente à toutes les parties de l’être incorporel qui est en nous, et qui n’a de limites que celles qui sont assignées à l’âme elle-même. Il voit partout où son âme peut se transporter, quelque soit la distance.

Dans la vue à distance, le somnambule ne voit pas les choses du point de vue où est son corps, et comme par un effet téléscopique. Il les voit présentes et comme s’il était sur le lieu où elles existent, parce que son âme y est en réalité ; c’est pourquoi son corps est comme anéanti et semble privé de sentiment, jusqu’au moment où l’âme vient en reprendre possession.

(...) Par les phénomènes du somnambulisme, soit naturel, soit magnétique, la Providence nous donne la preuve irrécusable de l’existence et de l’indépendance de l’âme, et nous fait assister au spectacle sublime de son émancipation ; par là nous ouvre le livre de notre destinée. Lorsque le somnambule décrit ce qui se passe à distance, il est évident qu’il le voit, et cela non pas par les yeux du corps ; il s’y voit lui-même et s’y sans transporté ; il y a donc là-bas quelque chose de lui, et ce quelque chose n’étant pas son corps, ne peut être que son âme ou son Esprit.

(...) L’émancipation de l’âme se manifeste quelque fois à l’état de veille et produit le phénomène désigné sous le nom de seconde vue qui donne à ceux qui en sont doués la faculté de voir, d’entendre et de sentir au-delà des limites de nos sens. Ils perçoivent les choses absentes partout où l’âme étand son action ; ils les voient pour ainsi dire à travers la vue ordinaire et comme par une sorte de mirage.
Dans le moment où se produit le phénoméne de la seconde vue, l’état physique est sensiblement modifié ; l’oeil a quelque chose de vague : il regarde sans voir ; toute la physionomie reflète une sorte d’exaltation. On constate que les organes de la vue y sont étrangers, en ce que la vision persiste, malgré l’occlusion des yeux. Cette faculté paraît à ceux qui en jouissent, naturelle, comme celle de voir ; c’est pour eux un attribut de leur être qui ne leur semble pas faire exception.

La puissance de la seconde vue varie depuis la sensation confuse jusqu’à la perception claire et nette des choses présentes ou absentes. A l’état rudimentaire, elle donne à certaines gens le tact, la perspicacité, une sorte de sûreté dans leurs actes. Plus développée, elle éveille les pressentiments ; plus développée encore, elle montre les événements accomplis ou sur le point de s’accomplir.

http://le-monde-paranormal.over-blog.com/article-theorie-du-somnambulisme-de-l-extase-et-de-la-double-vue-47952527.html

J’aimerais étendre notre débat à l’autoscopie et à la bilocation car c’est là où ma question de départ (plusieurs âmes dans un corps ou 2 âmes, d’êtres différents, dans un même corps physique - je distingue cette question des âmes/flammes jumelles -) prend tout son sens et est envisageable ou non.

Si je désire étendre la question c’est parce qu’en cas de bilocation, soit une partie de nous « plus évoluée » (pour dire simplement les choses, car le « moi » n’inter-agissant pas), soit un « autre être, plus évolué » que nous (je ne rejette pour le moment cette éventualité car des écrits/théories circulent à ce sujet **) perçoit des Appels (des appels à l’aide: auto-destruction possible ; des « Attention, danger ! »: accident, risque de mort physique pour telle ou telle personne, etc.).

Suite à ces Perceptions vibratoires, survient un « déplacement » pour qu’observation puisse avoir lieu (une description ultérieure exacte de l’événement, des acteurs présents, de l’endroit, etc., donnée par la personne qui s’est « dédoublée » permet de vérifier), entrainant si le cas, la situation, le demande une Intervention - donc il y a bien Aide donnée, Service rendue - « concrète » dans la matière, et plus rapide que la lumière, empêchant pour autrui le plus souvent un accident voire une mort.

Citation :
Les hallucinations autoscopiques sont définis comme la vision de soi-même à partir de son corps physique réel. Il n'y a pas en fait de phénomène de dédoublement au sens strict. Catherine Lemaire se pose la question de savoir pourquoi la vision est décrit comme étant semi-transparente dans les hallucinations autoscopiques alors qu'elle semble très concrète dans les expériences de sortie du corps. En tout état de cause, aux hallucinations autoscopiques semblent correspondre les phénomènes du doppelgänger et de la bilocation.

On distingue le voyage astral de l'autoscopie. Dans l'autoscopie, la personne verrait son double depuis son corps physique, à l'extérieur d'elle-même, alors que dans un voyage astral, la personne a la sensation de voir son corps physique depuis l'extérieur de celui-ci.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Voyage_astral


Citation :
**Les Indigos du 3e Type sont principalement des essences d'Âme Humaine Angélique-Oraphim-Sirienne-Lyrienne qui aident une Âme Néphilim souvent agressive et moins évoluée dans son évolution en partageant leur corps avec elle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deux Humanités   Mer 05 Mai 2010, 12:36

En cours d'athlétisme un des élèves au professeur:

" Quelle est la technique pour courir plus vite"

Le professeur s'est alors mis à expliquer dans le détail le bon positionnent du buste, ce centrage du corps, les parties du corps à muscler, l'entière physiologie, le rythme cardiaque, la concentration du départ, etc...

L'élève parti donc s'entrainer pendant 40 jours selon les conseils du professeur.

Le jour de la course, l'élève bien entraîné fut parmi les premiers, mais il fut battu par un camarade qui ne s'était lui nullement entrainé.

L'élève déçu se rendit auprès du professeur pour le questionner : " Pourquoi n'ai-je pas gagné ? ".

Le professeur répondit : "En réalité il importe peu de savoir comment fonctionnent les muscles pour courrir. De même faut-il se soucier des battements cardiaques pour vivre ? En t'expliquant la pysiologie du corps, je n'ai fait que fixer ton attention sur la course, afin que tu finisses sur le podium, à coté du vainqueur"
Revenir en haut Aller en bas
infomysteres
Membre actif


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 217
Date de naissance : 04/05/1971
Age : 46
Localisation : France (47)
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Mer 05 Mai 2010, 23:48

Ambre, Douceur, Sursis
Merci pour vos messages.
J'aime bien les échanges qui ont lieu sur ce forum car nous avons tous des ressentis et des visions différents.
Et en lisant ce que vous écrivez, cela me permet d'étendre ma vision des choses ou de percevoir le monde autrement.
Je trouve donc cela très instructif.

Ce qui est difficile dans l'étude de l'ésotérisme en général, c'est que chaque groupe ou chaque personne utilise un langage spécifique et appelle une même chose avec des terminologies différentes.
C'est dommage qu'il n'y ait de convention d'établie pour donner un même nom à une même chose.
Mais quelque part, cela oblige à tenir compte d'un contexte pour donner un sens au mot.

Ambre a écrit:
Le Collège Invisible est apparemment constitué d’esprits qui ne proviennent pas de notre sphère terrestre mais d’autres mondes, planètes et plans astraux.
Je comprends en "gros" l'idée mais il va me falloir trouver plus de détails sur ce sujet pour avoir une compréhension plus complète. C'est encore un peu plus flou dans ma tête ce sujet.

sursis a écrit:
La guerre se fait en premier lieu à l'intérieur de nous. Quelqu'en soit la finalité, la marque du combat gravée en nous induit les prochaines créations.
J'aime bien cette façon de voir les choses.
Je rajouterai juste que la guerre sera gagnée lorsqu'elle aura été transmutée en paix. Car je pense que la chose la plus importante est de faire la paix avec soi-même.

Douceur a écrit:
Je vous mets un extrait sur le somnambulisme qui pousse à la réflexion
Il semblerait en effet que le somnambulisme soit "une petite mort" (donc un moyen de se rapprocher de son âme) :

"Dans les cas de transe somnambulique, aucun des signes ordinaires de la mort ne fait défaut ; la respiration et le pouls sont éteints ; la chaleur animale a disparu ; les muscles sont rigides, les yeux vitreux, et le corps décoloré. Dans le cas célèbre du colonel Townshend, il se mit, de lui-même, dans cet état en présence de trois médecins ; au bout d'un certain temps ceux-ci furent persuadés qu'il était réellement mort, et allaient quitter la chambre, lorsqu'il revint lentement à la vie. Il décrit son don particulier, en disant qu'il "pouvait mourir ou expirer quand il le voulait ; puis par un effort, ou d'une manière. quelconque, revenir à la vie".
(Isis Dévoilée, HP Blavatsky)

Douceur a écrit:
**Les Indigos du 3e Type sont principalement des essences d'Âme Humaine Angélique-Oraphim-Sirienne-Lyrienne qui aident une Âme Néphilim souvent agressive et moins évoluée dans son évolution en partageant leur corps avec elle.
Je suis allé lire la source de cette citation pour bien comprendre le contexte.
D'après ce que j'en ai compris, les âmes Humaines Angélique-Oraphim-Sirienne-Lyrienne pourraient être ce que l'on appelle les races adamiques.
Les Âmes Néphilim pourraient être les races préadamiques.
La première création des races pré adamiques étaient sans "âme" (ce qui signifie qu'elles n'avaient pas la possibilité de se relier à l'Esprit supérieur car le lien avec la seconde triade n'existait pas).
Il semblerait donc que des âmes de la race adamiques iraient aidées des êtres de la race préadamique à se reconnecter à leur âme (en partant du principe que le mot âme n'est donné qu'à la composante de la seconde triade de l'être humain)
Dans mon langage à moi, on ne peut pas dire qu'il y a deux âmes en Une. Car le premier n'a pas d'âme.
Par contre, il y a deux Egos (un Ego inférieur et un Ego supérieur).
Mais d'une certaine manière, et suivant la définition que l'on donne au mot âme, il peut être justifié de dire qu'il y a deux âmes (chacun étant libre d'employer la terminologie qu'il veut).
Je ne sais pas si c'est vraiment cela l'idée du texte mais c'est la manière dont je l'ai compris.
Est ce vrai ? Pas vrai ? ça, c'est une autre histoire. Personnellement, j'ai beaucoup de théories en tête mais aucune certitude.

sursis a écrit:
Le professeur répondit : "En réalité il importe peu de savoir comment fonctionnent les muscles pour courir.
Cette métaphore est intéressante et très juste.
Pour la relativiser, je dirai juste qu'en sachant comment fonctionnent les muscles on peut tout de même courir plus efficacement.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Jeu 06 Mai 2010, 00:04

Bonsoir Didier,


Ambre a écrit:
Le Collège Invisible est apparemment constitué d’esprits qui ne proviennent pas de notre sphère terrestre mais d’autres mondes, planètes et plans astraux.
Citation :
Je comprends en "gros" l'idée mais il va me falloir trouver plus de détails sur ce sujet pour avoir une compréhension plus complète. C'est encore un peu plus flou dans ma tête ce sujet.

l extrait dans son entièreté en cliquant ici Notes de Karmapolis : :

Le Collège Invisible



Comme il est expliqué sur la page Soul Technology (NDTR : un chapitre du site openseti.org de l’astrophysicien Gerry Zeitlin) dans Open SETI, il existe une forme de matière ayant la même structure atomique et moléculaire que la matière physique, mais dans laquelle les particules sont moins denses ; et où la gravitation de ces particules n’interagit pas avec la matière physique. Cette matière est appelée matière astrale dans le livre de Kyle Griffith, War in Heaven (WiH) ou « la guerre céleste ».

Chaque être humain possède une âme somatique, très proche et très ressemblante au corps physique mais constituée de matière astrale ainsi qu’une âme astrale, également faite de matière astrale et qui comprend le « Soi » le plus permanent, le plus fondamental (NDTR : le Vrai Soi qui, selon Gerry, n’est pas encore tout à fait le « Soi » totalement transcendé, proche de la source). Les Ames Astrales peuvent être ou ne pas être l’équivalent du Soi Supérieur comme discuté dans A synthetic myth.

Les esprits sont simplement des âmes astrales qui agissent sans âmes somatiques ni corps physiques.
Le Collège Invisible dont il est fait mention dans la littérature occulte existe bel et bien en tant qu’organisation politique des esprits.
Des centaines de milliers d’esprits originaires de mondes (NDR : mondes extraterrestres) ayant une technologie avancée ont été envoyés par leur gouvernement sur Terre. Leur mission consiste à travailler avec le Collège Invisible pour aider les humains à gagner la guerre afin de se libérer de l’oppression et de l’exploitation des théocraties (voir openseti.org ). Cette collaboration fondamentale semble se faire à un niveau interplanétaire important, raison pour laquelle elle est étudiée ici, dans le contexte du site Open SETI.


Les esprits désincarnés sont obligés de se réincarner après quelques années. A ce moment là, ils perdent la plupart de leurs souvenirs, surtout après plusieurs réincarnations répétées. Cependant, ils peuvent, tout comme de nombreuses âmes nées sur Terre, apprendre à communiquer avec le Collège Invisible formé par des âmes désincarnées à un niveau tout à fait conscient. Mais ceci requiert un «entraînement psychique adéquat».

N’importe quel être humain peut recevoir inconsciemment des messages télépathiques du Collège Invisible.

Les membres du Collège Invisible se considèrent comme des gens normaux, comme nous le sommes nous-mêmes. Les corps qu’ils incarnaient dans leur monde d’origine, étaient semblables aux nôtres ou pouvaient êtres fort différents mais ils étaient basés sur le même code génétique.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
infomysteres
Membre actif


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 217
Date de naissance : 04/05/1971
Age : 46
Localisation : France (47)
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Ven 07 Mai 2010, 10:18

Merci Ambre pour le lien sur la source de l'extrait que tu as mis.
Je viens de me rendre compte que tu l'avais mis également sur l'ancien message mais je ne l'avais pas vu.

J'ai commencé à le lire. Je comprends mieux maintenant le contexte. Je prendrai le temps de faire une étude critique (basée sur ma propre conception des choses) de ce texte mais il va me falloir un peu de temps.
J'arrive globalement à comprendre les idées qui sont émises mais je préfère le lire plus attentivement avant de le commenter.

sursis a écrit:
L'élève qui cherche accède au podium.
Revenons à la question de base.
Quelle en est la motivation ?
Le but n'est pas d'arriver au podium pour battre "les autres".
Le but est de se conquérir "Soi-même". On est donc tout seul sur le podium.

Quelle est la motivation de chercher ?
Je ne comprends pas bien la question.
Disons d'abord qu'il est difficile de trouver sans chercher.
On peut vivre sa vie sans rien chercher, en se laissant guider. Mais là, il y a un souci. Car qui peut être sûr que celui qui nous guide le fait pour son intérêt à lui ou pour le nôtre.
Plus on comprend de choses, plus on prend conscience de choses, et plus on est en mesure de se guider soi-même.
Après, la question est de savoir si c'est le petit "moi" ou le grand "Moi" qui nous guide. Là, il est très difficile de le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deux Humanités   Lun 10 Mai 2010, 08:32

Je parlais de la motivation pour poser la question de base.

Des oppositions comportementales internes, généralement causées par le manque d'alignement des huits caractères, peuvent parfois être perçues comme des entités distinctes.

La réponse à la question de base :

Oui il peut y avoir deux âmes disctinctes dans un même corps. C'est cependant rare.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Mar 11 Mai 2010, 12:14


Bonjour à tous, pour clore ce sujet ,
avant la mise en sommeil de ce forum ,
je vous propose de relire ce texte de Joël Labruyère proposé dans "...élargir son Horizon.." ainsi que ces échanges

Post-it: [ Sondage ] La guerre invisible menée contre l’humanité:




"La conscience collective de l’humanité est un champ unifié sur la fréquence du plus grand nombre. Une caste supérieure surnage à la surface grâce à des systèmes de manipulation occulte, mais le taux vibratoire de cette élite planétaire demeure au niveau des masses maintenues dans l’ignorance et la sous conscience....

Ainsi, ceux qui ne recherchent pas directement une voie de libération radicale, se verront ramenés dans la conscience globale de l’emprisonnement planétaire.
Il faut choisir. Soit on aménage le camp de concentration, ou bien on s’en échappe.
Encore faut-il être conscient que la conscience globale planétaire (de basse fréquence ou raffinée) est un circuit fermé.
La théorie évolutionniste qui prétend que la conscience progresse sans fin est un leurre. Seule la conscience libérée du circuit peut reprendre le chemin de l’évolution supérieure.
Cette voie difficile implique de sortir du conditionnement collectif. Pour réaliser cette sortie libératrice, il faut une mutation de conscience. Il faut faire un saut hors du système global. Une mutation du corps, de l’âme et de l’esprit.


Aussi, lorsque vous rencontrez un enseignement spirituel, examinez attentivement le programme qu’on vous propose. Si on vous demande de participer à un effort planétaire pour une conscience unifiée - où la "paix" et "l’amour inconditionnel" servent d’appâts - vous risquez de tomber tout cru dans la gueule de la Bête. L’écologie et les thérapies alternatives servent également d’appâts. Tout est récupéré, manipulé. Il faut en être conscient quoi qu’on fasse.
Tout enseignement qui ne vous propose pas une mutation pour sortir du jeu planétaire, n’a pas de caractère libérateur. On peut chercher à s’élever - ce que le new age appelle "évolution personnelle" - mais on demeure une particule prisonnière de la grille planétaire....




L’Internationale sera le genre inhumain

Depuis des millénaires, on a l’habitude de considérer les êtres qui ont l’apparence humaine comme des "hommes".
L’indo-européen MAN désigne un être pensant (manas). L’A-DAM biblique signifie que le germe de conscience (A) est noyé dans le sang (dam). On constate que l’antiquité a identifié l’être humain en terme de conscience. Etre ou ne pas être conscient, voilà la question si l’on veut savoir ce qu’est un être humain véritable.
Sur cette planète étrange, on croise divers types d’êtres vivants d’apparence humaine/humanoïde, mais que rien ne distingue au plan de la conscience. On se base sur l’apparence physique mais celle-ci est un voile trompeur.
La conscience d’un être - son âme et son esprit - demeure invisible, inconnaissable. Seuls son apparence et son comportement le caractérisent sur le plan physique. Ainsi, on croit que tous les êtres d’apparence humaine sont des hommes issus d’une même race primordiale.
Les théories scientifiques et les dogmes religieux sont d’accord pour considérer qu’il n’y a qu’une humanité – celle qui s’est scindée dans les races humaines que nous connaissons, lesquelles ne présentent en réalité que des nuances.
Cette vision matérialiste de l’humanité a donné naissance à la philosophie humaniste qui affirme que tous les êtres d’apparence humaine sont semblables et égaux. Il est interdit de faire une distinction par la race, ce qui est évidemment un progrès par rapport à la cruelle discrimination des époques passées. Il n’y pas de race supérieure ou inférieure. S’il y a des différences, elles se situent à un autre niveau que les catégories définies par les idéologues racistes.
La pensée matérialiste hiérarchise les espèces vivantes mais refuse d’admettre les différences entre les races – c’est un racisme inversé. Pourtant, ce sont ces différences qui font la richesse de l’ensemble. Nous respectons les différences, nous acceptons toutes les races et les espèces qui vont sous le soleil.
Parce que nous savons que l’harmonie dépend des différences, nous rejetons l’ordre mondial et la pensée unique....


Pendant un demi siècle, j’ai observé ceux que je croyais être mes semblables, et ma première impression de jeunesse était la bonne : je ne suis pas comme eux.
Globalement, je n’aime pas ce qu’ils aiment, et je ne veux rien de ce qu’ils convoitent. Leurs idéaux bornés, leurs philosophies spéculatives, leurs religions superstitieuses, leur science barbare et leurs amusements ridicules ne me concernent pas. On m’y a plongé de force....



Les gnostiques de l’antiquité avaient défini trois groupes humains :
les hyliques (matériels),
les psychiques (l’être mondain cultivé)
et les spirituels (d’origine céleste).
Ces derniers ont conservé la mémoire d’un monde originel qu’ils veulent retrouver.
Les psychiques, aussi intelligents soient-ils, vivent dans leur monde et s’en contentent, quoique désirant une certaine évolution. Ils peuvent croire en un principe supérieur mais ils ne cherchent pas un absolu hors du contexte planétaire.
Quant aux hyliques, ils aiment la matière, et pour eux il n’y a rien en dehors de la dimension terrestre.
Selon cette classification, c’est l’homme de type spirituel/céleste qui est une référence pour celui qui ne se sent pas appartenir au monde conforme.
Le Spirituel est un être qui a la nostalgie d’un autre monde. S’il pousse sa démarche à fond, en se libérant des préjugés humanistes et du lavage de cerveau culturel, il se demande qui il est en réalité.
Alors, diverses possibilités s’offrent à lui, dont deux principales : soit il se considère comme un humain dont l’âme est d’essence céleste, ou bien, comme un esprit incarné dans une forme humaine.
La plupart des mystiques authentiques se sentent être des humains dotés d’une âme divine, et leur projet est de redonner la première place à leur essence divine.
Il veulent redevenir des êtres divins ainsi que l’enseignent les traditions initiatiques.


Il y a encore une autre voie, plus secrète car terriblement hérétique :


c’est de ne plus s’identifier au genre humain, mais de se percevoir comme appartenant à une race différente, étrangère à ce monde.
Dans cette perspective, il faut savoir quelle est cette race et comment un individu identifié au genre humain, pourrait retrouver sa véritable origine ?


Nous ne parlons pas des races malveillantes incarnées clandestinement dans des corps humains, et de cette catégorie de démons qui se dissimulent comme des parasites dans notre subconscient. A travers nous, à cause de notre ignorance et de notre lâcheté, ces démons ont fabriqué cette civilisation où ils trouvent des corps et un champ pour les créations de leur intelligence démoniaque.
Nous voulons comprendre si derrière notre désir d’absolu, nous ne serions pas d’une autre espèce, issus d’une race qui garde dans le cœur la nostalgie d’un univers merveilleux ? C’est ce que je ressens.

A chacun son espèce. Pour ma part - et cela n’engage que l’auteur de ces lignes - j’ai demandé ma mutation hors de cette engeance humaine où je suis incarné contre ma volonté.

Oui, je veux muter sans retour."
Extrait J.Labruyère





Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
infomysteres
Membre actif


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 217
Date de naissance : 04/05/1971
Age : 46
Localisation : France (47)
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Mar 11 Mai 2010, 22:47

Comme dit dans mon précédent message, je vais commenter quelques passage du texte dont un extrait a été fourni par Ambre
:
http://www.karmapolis.be/pipeline/resume_wih.html

En lisant ce texte, cela fait un peu (voir beaucoup) peur. Or je pense qu'il n'y a aucunement à avoir peur. C'est le manque de "recul" ou le manque de "hauteur" de ce texte qui fait peur.
Avant toute chose, il faut situer le contexte et bien définir la terminologie.
Je l'ai déjà dit dans d'autres messages, mais je vais redéfinir en quelques mots les
étapes qui suivent la mort d'un individu :

- Séparation du corps physique : Passage dans l'éthérique.
- Séparation du corps éthérique : Passage dans l'astral.
- Séparation du corps astral : Passage dans le plan mental.
Lors de cette séparation, le corps astral (qui est le "reflet" de l'individu) continue à vivre sa propre vie. Pendant que l'Ego de l'homme s'élève dans les plans supérieurs, son "reflet" continue à vivre une vie indépendante dans le plan astral.
- Séparation du plan mental : Passage dans le plan Causal (qui, lui est "immortel")
Le corps astral vit sa propre vie après la mort de l'individu.

Dans la suite, j’appellerai Âme (avec un A majuscule) l’âme immortelle qui est située
sur le plan causal + bouddhique.


Le manque de hauteur dont je parle précédemment est le fait que l'auteur semble considérer le plan astral comme l'ultime plan de l'être.
Il semble ignorer qu'il existe d'autres plans.
Et il semble ignorer également que les êtres qui sont dans le plan astral ne sont pas les individus eux-mêmes mais uniquement le "reflet" de ce qu'ils ont été.

Le texte parle de groupe théocratique et de Collège Invisible.
La question que je me pose est : est ce que ces deux groupes sont ou non reliés à l’Âme du plan bouddhique ?. Ou sont ils juste le « reflet » des individus (appelés parfois coques) ?
Est-ce que ce sont des êtres avec des « Âmes » mais qui sont bloqués dans le plan astral car ils ont oublié qu’il existe des plans supérieurs ? Ou est ce que ce sont des « coques » qui sont le reflet des individus qui sont montés dans les plans supérieurs ?

Citation :
Le message est clair : Le «royaume des morts», cet univers infini et complexe qui reste cependant lié à notre planète Terre serait l’enjeu de conflits d’ordre spirituel qui ne sont que le prolongement des luttes de pouvoirs idéologiques et religieuses des mondes de matière dense comme, par exemple, le nôtre.

Cette phrase traduit parfaitement bien l'idée que le plan astral n'est que le prolongement du plan physique. Normal car les individus du plan astral sont les "reflets" des individus décédés du plan physique.

Citation :
En termes clairs, si vous croyez que vous serez jugé à l’aune de vos péchés et vertus et que vous irez au paradis avec des anges jouant de la harpe ou dans un enfer vibrant de douleurs, c’est bien ce qui vous arrivera. Des groupes théocratiques vous attendent au tournant pour vous emprisonner dans vos croyances.

Le plan astral est un monde de pensée. Dans ce plan, une pensée se concrétise immédiatement. Il est donc normal que si des individus vont dans ce monde, leurs idées se réaliseront. Ce que l'auteur appelle des "groupes théocratiques" me fait penser à l'idée d'égrégore.
Chaque pensée crée une sorte d'égrégore (c'est à dire une pensée manifestée).
Plusieurs pensées similaires créent non pas plusieurs égrégores mais renforce l'égrégore.

Il est à se poser la question si les groupes théocratiques "attendent les gens au tournant" ou si ce sont nos pensées qui attirent ces groupes théocratiques.. Car qui se ressemble s'assemble. Si on ne veut pas être influencé par ces groupes théocratiques, il est bon de ne pas les attirer à soi. Et pour cela, il faut faire attention à ses pensées.

Citation :
En plus de notre corps physique, nous aurions même deux âmes liées à deux corps, l’âme somatique très proche de notre corps physique et l’âme astrale liée à notre corps astral. Et l’on devient « esprit » lorsque nous ne sommes plus relié à une âme somatique et donc à un corps physique.

Ceci est la terminologie de l'auteur. Personnellement, je n'adopte pas la même.
D'autre part, je ne pense pas que le corps physique ait une âme différente de celle du corps astral. Dans un cas, l'âme se manifeste dans le plan physique. Dans l'autre cas, elle se manifeste dans le plan astral. Mais à la base, je pense qu’il s’agit de la même chose. Pour faire une image, quand nous prenons une voiture ou un vélo, nous ne sommes pas 2 individus séparés. Nous sommes un même individu qui utilise 2 véhicules différents.

Citation :
Chaque être humain possède une âme somatique, très proche et très ressemblante au corps physique mais constituée de matière astrale ainsi qu’une âme astrale, également faite de matière astrale et qui comprend le « Soi » le plus permanent, le plus fondamental (NDTR : le Vrai Soi qui, selon Gerry, n’est pas encore tout à fait le « Soi » totalement transcendé, proche de la source).

Le vrai Soi, le plus permanent, n'est pas l'âme astral. C'est l'Âme reliée au corps causal et bouddhique. Mais l'auteur ne semble pas connaître ces plans supérieurs.

Citation :
Les Ames Astrales peuvent être ou ne pas être l’équivalent du Soi Supérieur comme discuté dans A synthetic myth.

Je ne sais pas ce qu'est le "A synthetic myth" mais je suis d'accord avec cette phrase. Le Soi Supérieur étant le plan au dessus du plan bouddhique. C'est à dire le plan Atmique.

Citation :
Les esprits désincarnés sont obligés de se réincarner après quelques années. A ce moment là, ils perdent la plupart de leurs souvenirs, surtout après plusieurs réincarnations répétées.

Le mot Esprit est normalement donné au plan Atmique.
L’esprit dont parle l’auteur, et qui provient du plan astral, si il se réincarne, je pense qu’on peut dire qu’il s’agit d’un corps sans « Âme » (c'est-à-dire non lié à la triade supérieure Manas+Bouddhi+Atman).
« Normalement », avant de se réincarner, un individu passe auparavant dans son corps mental (dévachan) puis causal.

« lorsque l'Homme se débarrasse définitivement des restes de son corps astral, il ne peut emporter avec lui que des germes latents, ou tendances, susceptibles, lorsqu'elles seront nourries, c'est-à-dire lorsqu'elles trouveront un terrain favorable à leur développement, de se manifester, dans le monde astral, comme passions ou désirs mauvais. Mais, ces germes, l'Homme les emporte réellement avec lui, et ils subsistent à l'état latent à travers toute sa vie dévachanique. Lorsqu'il revient enfin, prêt à renaître, il les rapporte, intacts, et les projette extérieurement. » (L'homme et ses corps, Annie Besant, Editions Adyar )

Citation :
Les mondes d’origine de ces âmes du Collège Invisible ont acquis un niveau de connaissance avancé dans de nombreux domaines scientifiques et humains. Une de leurs avancées les plus significatives consiste à travailler avec l’énergie psychique pour modifier la matière astrale. Cette technologie a été utilisée pour les envoyer ici sur terre mais ils n’ont pas été capables d’emporter avec eux leurs équipements technologiques.

Je ne comprends pas bien cette phrase.

Citation :
Les membres du Collège Invisible opèrent principalement en influençant le subconscient des terriens. (...) De toute façon, ils affirment : «Nous sommes en guerre ici et nous combattons aussi bien pour notre compte que pour le vôtre». .

Personnellement, je pense que si on fait la guerre, on ne pourra obtenir que des problèmes. En combattant les autres, on tombera toujours sur plus fort que soi.
Seule la recherche de la paix peut amener le bien-être.

Citation :
Ils sont obligés de mettre ces valeurs sociales en pratique : ils possèdent en effet une technologie capable d’éliminer totalement l’individualité s’ils n’avaient pas suffisamment de connaissances sociales, politiques et éthiques contrôler ce pouvoir technologique. (NDR : Les connaissances « technologiques » des représentants de ce Collège Invisible seraient telles, résume Gerry, qu’ils seraient capable du pire : dissoudre les individualités, manipuler les fondements mêmes de l’âme et à les en croire, ils ne le font pas parce qu’ils appliquent un sens éthique qu’ils essaient de nous inculquer.) .

Notre ADN comporte plus de 4000 défauts génétiques. Selon Lloyd Pye la seule façon d'expliquer la présence de ces défauts c'est qu'ils furent introduits dans notre réservoir génétique lors de la manipulation qui fut à l'origine de la fondation de notre espèce. (Nexus N°26, 05-06 2003, Darwinisme, un dogme qui prend l'eau, Lloyd Pye, 2002)
Est-ce que ces manipulations ont un lien avec ce dont parle l’auteur ?
Est-ce un même genre de manipulation qui a été faite à l’époque ?

Citation :
Car il semble que le décès, tout comme la naissance, soient de tels traumatismes que l’on perd en partie les mémoires de ce que l’on a été précisément dans des vies antérieures.

Je pense plutôt que la perte de mémoire des vies antérieures est due au fait que nous ne sommes pas capables d'utiliser consciemment notre corps causal comme véhicule de notre conscience.
Chaque corps est associé à un niveau de conscience. La mémoire des vies antérieures est associée au corps causal. Tant que ce corps ne sera pas « maitrisé consciemment
», le souvenir des vies antérieures sera perdu.


Citation :
On devient «Théocrate» lorsque nous avons fait le choix d’exercer le pouvoir (NDR : principalement spirituel) sur autrui et, en fin de compte, de consommer les
âmes (la mémoire et l’énergie) d’autres humains au lieu de suivre la voie de la
réincarnation.

Les habitants du plan astral non reliés au plan supérieur n’ont pas d’autre choix pour subsister que d’attirer à eux des âmes qui leur permettront de subsister plus longtemps.
Un égrégore (une coque) ne vit que tant qu’il est « alimenté ». Quand plus personne n’alimente cette pensée, celle-ci disparaît.

Citation :
Le contact de Griffith au sein du Collège Invisible affirme que de nombreux tyrans, conquérants, meneurs religieux malveillants, magiciens noirs et criminels notoires sont devenus des Théocrates après leur mort, mais c’est aussi le cas de personnalités consacrés par l’histoire comme des saints ou des génies. C’est dû à la fameuse tendance corruptrice du pouvoir sans parler de la perspective d’atteindre l’immortalité (même si, finalement, la plupart de ces théocrates s’éliminent mutuellement).
(…) Les Théocrates, en tant que hiérarchie, ont dirigé la Terre ainsi que son plan astral presque tout au long de l’histoire humaine. Elle inclut la plupart des papes médiévaux et d’autres dirigeants religieux réputés pour leur cynisme et leur soif de puissance. Elle comprend également de nombreux dirigeants occultes notoires, de Cagliostro à Aleister Crowley.

Chaque individu, après sa mort, laisse une trace dans le plan astral.
Mais cela ne signifie pas qu’il s’agit du véritable « être ». Il peut très bien y avoir des traces d’individus alors que l’Âme de cet individu a depuis fort longtemps quitté le plan astral pour aller dans les plans supérieurs. De même, cette « Âme » a pu se réincarner plusieurs fois entre temps.

Citation :
Les idées centrales des doctrines déistes traditionnelles illustrées ci-dessous
sont mensongères :

1. Seul Dieu (quel que soit son nom) est bon; les gens sont fondamentalement mauvais et sont incapables de s’améliorer moralement par leurs propres efforts.
2. Seul Dieu est naturellement immortel mais les gens peuvent atteindre l’immortalité en se mettant au service de la divinité.
3. Les êtres humains peuvent obtenir la rémission de leurs pêchés et la force divine pour soutenir leurs diverses faiblesses, en « laissant Dieu entrer dans leur cœur », c'est-à-dire, en créant un lien psychique puissant entre eux-mêmes et la divinité.

La première idée est effectivement incorrecte. Les gens sont capables de s’améliorer. Heureusement !
La deuxième idée peut être juste suivant la manière dont on comprend la phrase.
Si on considère que les « gens » représentent la triade inférieure de l’être (Physique + Astral + Mental).
Et que l’on considère que Dieu est la triade supérieure (Atman + Monade + Logos).
Alors oui, seule la triade supérieure est immortelle. Et la triade inférieure peut atteindre cette immortalité en se mettant en relation avec cette triade supérieure par l’intermédiaire de la seconde triade (Causal + Bouddhique + Atman).
La troisième idée est également vrai si l’on considère que le « lien psychique » est en fait le lien vers la seconde triade (qui comporte l’Âme).

Citation :
Plus les gens développent un contrôle conscient de leur sens psychiques, plus
ils accroissent leurs chances de survivre assez longtemps sur le plan astral
après la mort pour se réincarner.

Je ne pense pas qu’il faille avoir peur du plan astral. Il faut garder à l’esprit que ce plan est juste un plan intermédiaire dans lequel nos pensées se concrétisent.
Aucun être ne peut nous faire du mal SAUF si on le laisse faire ou si on a peur.
Il faut donc apprendre à maitriser nos pensées (les diriger vers ce que l’on souhaite), et ne pas se laisser influencer par la peur.
Il ne faut pas chercher à haïr un être quel qu’il soit car dans la haine, on trouvera toujours quelqu’un qui haïra plus que nous, et on risque donc de perdre.
Il faut se mettre en quelque sorte dans une bulle pleine d’amour et de quiétude. Et là, aucun être ne pourra avoir une quelconque influence néfaste sur nous.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Lun 13 Déc 2010, 20:54

un résumé de ce sujet PAR STEPH DE ZONE 7


<TABLE style="COLOR: rgb(255,255,255); FONT-SIZE: 13px" class=wg-paragraph width="100%">

<TR>
<td style="TEXT-ALIGN: justify">
L'HUMANITÉ ABRITE DEUX RACES BIEN DISTINCTES




Serait-il possible que la race humaine soit, en réalité, fondamentalement scindée en deux ? Serait-il concevable qu'au-delà des apparences physionomiques l'humanité abrite, en vérité, deux races humanoïdes bien distinctes ?

L'idée qu'il y ait effectivement deux races différentes d'êtres humains peut surprendre car, bien entendu, ceci ne fait habituellement pas les manchettes. De plus, cette notion, à première vue, ne semble pas concorder directement avec nos expériences quotidiennes. Nous sommes accoutumés à penser en termes de physionomie : il y a des Asiatiques, des Blancs (caucasiens), des Noirs (négroïdes)... Nous y voyons donc, depuis toujours, plusieurs "races" fragmentant l'humanité en groupes identifiables. Les récentes poussées technologiques entourant le génome ont d'ailleurs tôt fait de catégoriser, dresser l'historique, ainsi qu'établir des tableaux de caractéristiques pour chacune de celles-ci.

Mais il existe une connaissance, parfois dissimulée dans certains enseignements dits "ésotériques" ou "occultes", selon laquelle l'être humain est, à la base, issu de deux races bien distinctes. Cette réalité, bien que peu connue, est étudiée et analysée par certains, et ce, dans différents domaines tels que la politique, la sociologie et la psychologie, et ils en sont tous venus plus ou moins à la même réalisation : il y a certains humains qui ne sont pas vraiment... "humains" !


Mais alors, qu'est-ce qu'un humain ? Qu'est-ce qui définit l'humanité d'un être ?

Voici ce que l'on peut trouver dans le dictionnaire :
</TD></TR></TABLE>
<TABLE width="100%">

<TR>
<td vAlign=top width="15%"></TD>
<td vAlign=top width="70%">
<TABLE style="COLOR: rgb(255,255,255); FONT-SIZE: 13px" class=wg-paragraph width="100%">

<TR>
<td style="TEXT-ALIGN: justify">
Humain, adj. Qui est sensible à ce que peut ressentir son prochain.

Synonymes d'humain : Charitable - altruiste, bon, charitable, compatissant, fraternel, généreux, humanitaire, qui a bon cœur.

Humanité, n.f. 1) Bienveillance ou compassion pour les malheurs d'autrui. (Traiter quelqu'un avec humanité). 2) Caractère d'une personne dont la nature humaine est très manifeste.

Synonymes d'humanité : Altruisme - aide, allocentrisme, altruisme, amour (d'autrui), assistance, bénévolat, bienveillance, bonté, charité, compassion, dévouement, don de soi, empathie, entraide, extraversion, fraternité, générosité, gentillesse, pitié, sensibilité, serviabilité, solidarité, sollicitude. Sensibilité - affectivité, âme, attendrissement, coeur, compassion, émotivité, empathie, pitié, romantisme, sensibilité, sentiment, sentimentalité, sympathie, tendresse, vulnérabilité.
</TD></TR></TABLE></TD>
<td vAlign=top width="15%"></TD></TR></TABLE>

<TABLE style="COLOR: rgb(255,255,255); FONT-SIZE: 13px" class=wg-paragraph width="100%">

<TR>
<td style="TEXT-ALIGN: justify">
En bref, ce sont les émotions qui caractérisent notre race : la faculté de ressentir de l'empathie, de l'amour pour son voisin, son prochain, l'aptitude à la bonté, à la sensibilité, aux sentiments d'entraide, de fraternité, de solidarité, etc., la capacité de la considération externe, de se "mettre à la place" d'un autre (qu'il soit humanoïde ou non) et de guider ainsi nos actions (qui ont immanquablement des répercussions) qui nous distinguent.

Naturellement, nous avons tous la sincère conviction que tous les êtres humains ont cette prédisposition particulière. Nous croyons tous, à quelque niveau que ce soit, que tous les hommes et toutes les femmes sur cette planète possèdent cette tendance à la bonté, que tous ressentent les émotions caractéristiques de notre quotidien : amour, peine, joie, honte, regret, amitié, etc. La plupart d'entre nous sont même convaincus que peu importe les actions commises et les paroles dites par certains individus, qu'ils "ne sont qu'humains, après tout". Que ce soit G.W. Bush, Hitler ou Jack l'Éventreur, nous sommes persuadés qu'il y a en eux un "enfant blessé" ou simplement qu'ils ont une carence affective quelconque ou qu'ils ont besoin d'une aide phychologique.

Nous le croyons, car nous faisons de la projection.

Pourtant, certains "criminels" nous paraissent tellement "inhumains" que nous avons de la difficulté à concevoir le comment et le pourquoi de leurs actions. Et si, après tout, ils étaient réellement "inhumains" ? S'il existait un type d'humanoïde qui ne soit pas doté d'émotions ?

Boris Mouravieff, auteur de Gnosis, traite ainsi de cette réalité, dans la terminologie particulière des
enseignements de la Tradition :
</TD></TR></TABLE>
<TABLE width="100%">

<TR>
<td vAlign=top width="15%"></TD>
<td vAlign=top width="70%">
<TABLE style="COLOR: rgb(255,255,255); FONT-SIZE: 13px" class=wg-paragraph width="100%">

<TR>
<td style="TEXT-ALIGN: justify">
Dans le premier tome de Gnosis, nous avons déjà fait référence plusieurs fois à la coexistence de deux races essentiellement différentes : l'une constituée d'Hommes, et l'autre d'Anthropoïdes.

[...] Les Écritures Saintes contiennent plus d'une référence au sujet de la coexistence sur notre planète de ces deux humanités, qui sont maintenant de forme similaire mais d'essence différente.

[...] L'ivraie humaine, les êtres de la race anthropoïde, sont les descendants de l'humanité pré-adamique. La principale différence entre l'homme pré-adamique contemporain et l'homme adamique - une différence qui n'est pas perçue par les sens - est que le premier ne possède pas les centres supérieurs développés [la conscience émotionnelle] qui existent chez le second et qui, bien que déconnectés de sa conscience ordinaire depuis la Chute [l'Événement marquant l'arrivée de la race d'hommes], lui offrent cependant une possibilité réelle d'évolution ésotérique [d'éveil]. Mis à part cela, les deux races sont similaires : elles possèdent les mêmes centres inférieurs [la conscience matérielle/matérialiste], la même structure de la Personnalité et le même corps physique, bien que la plupart du temps cela soit plus prononcé chez l'homme pré-adamique que chez l'homme adamique... (p. 108-109).
</TD></TR></TABLE></TD>
<td vAlign=top width="15%"></TD></TR></TABLE>

<TABLE style="COLOR: rgb(255,255,255); FONT-SIZE: 13px" class=wg-paragraph width="100%">

<TR>
<td style="TEXT-ALIGN: justify">
Une race, littéralement, dont la physionomie est la même, mais à laquelle il manquerait totalement la faculté émotionnelle ?

La majorité d'entre nous argumenterait qu'il est impossible qu'il en soit ainsi sans que nous nous en apercevions. En effet, un être humain n'ayant aucune émotion ne ressemblerait-il pas à un robot : sans intonation dans la voix, sans expression faciale et sans langage corporel ?

Cette conclusion hâtive tend à oublier un fait pourtant bien connu : l'énorme faculté mimétique des êtres humains. En effet, nos connaissances à ce sujet nous démontrent que, bien au contraire, ces personnes sont des plus "normales" et qu'il nous est pratiquement impossible de les reconnaître.

Ce savoir ancien refait surface - de plus en plus - dans divers domaines et sous diverses appellations telles que : psychopathie, sociopathie, pathocratie, etc. Évidemment, la première image que nous avons du psychopathe est celle qui se limite au tueur en série, au détraqué dément assoiffé de sang, mais cette notion est très pernicieuse car elle est, dans la majorité des cas, totalement fausse, puisque seul un faible pourcentage des psychopathes deviennent manifestement ces grands criminels. En effet, le psychopathe standard a tout de l'humain ordinaire : il rit, il pleure, il a un(e) conjoint(e), des enfants, un emploi et paie habituellement ses taxes ! Comme le dit Mouravieff , il y a une "différence qui n'est pas perçue par les sens".

H. Cleckley, dans son ouvrage Le masque de santé mentale, en dit ceci :
</TD></TR></TABLE>
<TABLE width="100%">

<TR>
<td vAlign=top width="15%"></TD>
<td vAlign=top width="70%">
<TABLE style="COLOR: rgb(255,255,255); FONT-SIZE: 13px" class=wg-paragraph width="100%">

<TR>
<td style="TEXT-ALIGN: justify">
L'observateur est confronté à un masque convaincant de bonne santé mentale. Toutes les caractéristiques extérieures de ce masque sont parfaites. Il ne peut être enlevé ou pénétré par l'effet de questions dirigées vers des niveaux de personnalité plus profonds.

[…] Les processus mentaux conservent leur normalité lors des enquêtes psychiatriques et des tests techniques conçus pour mettre en évidence la preuve pas toujours claire d'un dérangement.

L'examen ne révèle pas seulement un masque ordinaire à deux dimensions mais aussi ce qui semble être l'image structurelle solide et substantielle d'une personnalité saine et rationnelle.

[…] De plus, cette structure de la personnalité fonctionne dans toutes les situations théoriques d'une manière apparemment identique à celle d'une personnalité dotée d'un fonctionnement normal et sain.

[…] En outre, l'observateur reconnaît les expressions verbales et faciales, les tons de la voix, et tous les autres signes que nous avons coutume de considérer comme manifestant la conviction, l'émotion et la conduite d'une vie normale telle que nous la connaissons nous-mêmes et la supposons chez les autres.

Toutes les évaluations émotionnelles et les jugements de valeur sont sains et appropriés quand le psychopathe est testé lors d'examens oraux.

C'est seulement très lentement et à la suite d'un processus complexe d'estimation ou de jugement basé sur une multitude de petites impressions que nous finissons par être convaincus qu'en dépit de ces processus rationnels inaltérés, de ces manifestations émotionnelles normales et de leur déroulement cohérent dans toutes les situations, nous avons affaire ici, non pas à un homme complet, mais à ce qui pourrait être un automate subtilement agencé pouvant imiter à la perfection la personnalité humaine.

Cette appareillage psychique à la mécanique bien huilée reproduit de façon cohérente, non seulement des raisonnements humain convaincants, mais simule également de manière appropriée les émotions humaines classiques en réponse à la presque totalité des divers stimuli de la vie.

Cette réplique d'un homme complet et normal est tellement parfaite qu'aucune personne l'examinant en milieu clinique ne peut indiquer en termes scientifiques ou objectifs pourquoi ou en quoi cet homme n'est pas réel.

Et pourtant nous finissons par savoir ou par avoir la sensation de savoir que la notion de réalité, en tant qu'expérience pleine et saine de la vie, est ici absente.
</TD></TR></TABLE></TD>
<td vAlign=top width="15%"></TD></TR></TABLE>

<TABLE style="COLOR: rgb(255,255,255); FONT-SIZE: 13px" class=wg-paragraph width="100%">

<TR>
<td style="TEXT-ALIGN: justify">
En effet, par expérience, les psychopathes sont des êtres, à première vue, attachants, sympathiques et souvent très humoristiques. Ce sont aussi régulièrement des gens qui nous semblent en pleine possession de leurs moyens, confiants et "en contrôle de la situation". D'ailleurs, il n'est pas rare de les envier pour ces dernières caractéristiques. Nous verrons plus tard pourquoi, en réalité, ils sont si sûrs d'eux.

Mais comment expliquer alors qu'un être sans conscience émotionnelle puisse être attachant, aimable et agréable ? Regardons à nouveau ce que H. Cleckley en dit :
</TD></TR></TABLE>
<TABLE width="100%">

<TR>
<td vAlign=top width="15%"></TD>
<td vAlign=top width="70%">
<TABLE style="COLOR: rgb(255,255,255); FONT-SIZE: 13px" class=wg-paragraph width="100%">

<TR>
<td style="TEXT-ALIGN: justify">
…nous avons affaire ici, non pas à un homme complet, mais à ce qui pourrait être un automate subtilement agencé pouvant imiter à la perfection la personnalité humaine.</TD></TR></TABLE></TD>
<td vAlign=top width="15%"></TD></TR></TABLE>

<TABLE style="COLOR: rgb(255,255,255); FONT-SIZE: 13px" class=wg-paragraph width="100%">

<TR>
<td style="TEXT-ALIGN: justify">
Afin de tenter de comprendre les raisons sous-jacentes d'un tel mimétisme (expressions de regret, d'amour, de tristesse, etc.) alors qu'il n'y a aucun réel sentiment derrière les agissements des psychopathes, il faut considérer un aspect important de cette "race" : leur nombre. Selon Andrew M. Lobaczewski (auteur de Ponérologie Politique : une Science sur la Nature du Mal adaptée à des Buts Politiques), seulement 6% de la population est de nature psychopathique, c'est-à-dire sans "humanité". Ce chiffre - variant d'une étude et d'un auteur à l'autre - représente une réalité clé qui régit le fonctionnement des psychopathes : ils sont minoritaires, très minoritaires. Pourquoi alors réellement s'en soucier puisqu'ils sont en si petit nombre ? Parce que les implications sous-jacentes d'un tel type d'humain dans nos sociétés sont hautement importantes et ceci nous concerne tous. Comme le dit Mouravieff :
</TD></TR></TABLE>
<TABLE width="100%">

<TR>
<td vAlign=top width="15%"></TD>
<td vAlign=top width="70%">
<TABLE style="COLOR: rgb(255,255,255); FONT-SIZE: 13px" class=wg-paragraph width="100%">

<TR>
<td style="TEXT-ALIGN: justify">
À partir de là, la coexistence de ces deux types d'humains et la compétition qui en fut le résultat, devinrent la norme. [...] Nous pouvons constater qu'au cours des siècles, et même encore à notre époque, les hommes adamiques, dans leur condition postérieure à la chute, ont été et sont encore généralement dans une position inférieure à celle des hommes pré-adamiques [les psychopathes].</TD></TR></TABLE></TD>
<td vAlign=top width="15%"></TD></TR></TABLE>

<TABLE style="COLOR: rgb(255,255,255); FONT-SIZE: 13px" class=wg-paragraph width="100%">

<TR>
<td style="TEXT-ALIGN: justify">
Pourquoi en serait-il ainsi, alors que l'humain, qui possède une conscience morale, une conscience émotionnelle, est largement majoritaire ? Voici comment Martha Stout, auteure de The sociopath next door, nous amène à y réfléchir :</TD></TR></TABLE>
<TABLE width="100%">

<TR>
<td vAlign=top width="15%"></TD>
<td vAlign=top width="70%">
<TABLE style="COLOR: rgb(255,255,255); FONT-SIZE: 13px" class=wg-paragraph width="100%">

<TR>
<td style="TEXT-ALIGN: justify">
Imaginez - si vous pouvez - ne pas avoir de conscience, pas du tout, aucun sentiment de culpabilité ou de remords peu importe ce que vous faites, aucun sens de limitation, d'attention pour le bien-être des étrangers, des amis, ou même des membres de la famille. Imaginez aucune lutte avec la honte, pas une seule dans toute votre vie, peu importe quel genre d'action égoïste, paresseuse, nuisible, ou immorale vous aviez fait.

Et feignez que le concept de responsabilité vous soit inconnu, sauf comme un fardeau que les autres semblent accepter sans se poser de questions, comme des imbéciles crédules.

Ajoutez maintenant à cette fantaisie étrange la capacité de cacher aux autres que votre conformation psychologique diffère radicalement de la leur. Puisque chacun suppose simplement que la conscience est universelle parmi les gens, cacher le fait d'être sans conscience vous est presque facile.

Vous ne vous retenez pas de vos désirs par la culpabilité ou la honte et vous n'êtes jamais confronté par d'autres pour votre sang-froid. L'eau glacée dans vos veines est si bizarre, si complètement en dehors de leur expérience personnelle, qu'ils devinent même rarement votre condition.

Autrement dit, vous êtes complètement sans contraintes internes et votre souveraine liberté de faire comme il vous plaît, sans tourments de conscience, est fort à propos invisible au monde.

Vous pouvez faire tout, et même votre avantage étrange sur la majorité des gens, qui sont tenus en ligne par leurs consciences, restera très probablement non découvert.

Comment vivrez-vous votre vie ?

Que ferez-vous avec votre avantage énorme et secret et avec le handicap correspondant des autres gens (la conscience) ?
</TD></TR></TABLE></TD>
<td vAlign=top width="15%"></TD></TR></TABLE>

<TABLE style="COLOR: rgb(255,255,255); FONT-SIZE: 13px" class=wg-paragraph width="100%">

<TR>
<td style="TEXT-ALIGN: justify">
En effet, que ferions-nous ? Pour répondre à cette question et comprendre un peu plus en profondeur le monde des psychopathes, il faut remonter à leur naissance. Imaginons que 6 enfants sur 100 viennent au monde ainsi : sans conscience émotionnelle, sans capacité de remord, de compassion et de regret.

Peu de temps leur sera nécessaire avant de se rendre compte qu'ils sont différents. Ils ne comprendront pas - car ils n'en ont pas la possibilité, les mécanismes internes - les raisons qui poussent les gens à des comportements "étranges" tels que la honte et la culpabilité, mais ils comprendront rapidement que s'ils veulent "survivre" dans cet environnement incompréhensible (où ils sont minoritaires), ils se doivent de cacher leur différence, ils se doivent de "jouer le jeu" par imitation afin de ne pas être identifiés comme "différents". Ainsi, en très peu de temps ils sauront 1) se reconnaître entre eux et se regrouper et 2) duper habilement (avec de fausses réactions émotionnelles) leur entourage. Qui plus est, les "fardeaux inutiles" de la majorité (honte, regret, compassion, etc.) deviendront rapidement pour eux un terrain de jeu, une caractéristique "amusante" avec laquelle ils peuvent se jouer astucieusement de nous. Avec le temps, ce qui n'était qu'un simple jeu afin d'obtenir certains avantages deviendra un art, littéralement une façon de vivre. Ces êtres deviendront des manipulateurs hors pair, des menteurs chevronnés pour qui les arnaques les plus subtiles n'auront aucun secret. Abus de confiance, duperies, chantage émotionnel, impostures et escroqueries seront pour eux, littéralement, un art de vivre.

Cette façon d'être ne fera que croître et se raffiner avec les années, au fur et à mesure que leur maturité intellectuelle grandira. Ainsi, il en résultera des êtres dont la position, à l'intérieur de leur classe sociale, sera issue de cette mécanique d'imposture et de chantage subtil. Ils n'auront pas gravi les échelons par dévouement honnête, mais bien par tricherie et manipulation.

N'ayant aucune conscience émotionnelle, la vie spirituelle n'a pour eux aucune signification. Bien que certains utiliseront pleinement la naïveté des autres pour devenir des gourous et autres types de charlatans, ce n'est que l'aspect matériel qu'ils percevront en toutes choses. L'incompréhensible compassion des gens se transformera pour eux, s'ils savent bien l'utiliser (et ils le savent !), en un avantage matériel, qu'il soit sous forme de sommes d'argent, de position de pouvoir, de célébrité ou tout simplement d'une voiture de luxe.

À petite échelle, que ce soit dans la cellule familiale ou dans le voisinage, il ne pourrait s'agir que d'être vigilant face à ce type d'individu, sans plus, mais cette réalité est tout simplement inconnue de la majorité d'entre nous et de ce fait nous avons, envers tous les gens que nous connaissons, l'intime conviction qu'ils sont "humains". Cette situation prend une inquiétante dimension lorsque nous devons admettre qu'il y aura donc plus ou moins 6% de psychopathes dans toutes les classes de la société et, étant donné leur nature, en pourcentage probablement plus élevé dans des milieux d'influence et de pouvoir tels que : la médecine conventionnelle (par opposition à la médecine holistique), les établissements d'enseignements, la haute direction des institutions financières et des multinationales (qui ne pensent qu'en termes de rentabilité), ainsi que - à notre grand malheur - les systèmes juridiques, les forces de l'ordre et les gouvernements. Ne perdons pas de vue que cette situation existe depuis des temps immémoriaux et pourrait bien être à la source de tout le concept de la lutte entre le "bien et le mal".

Des manipulateurs de premier ordre, connaissant toutes nos faiblesses et les utilisant de façon quotidienne pour atteindre leurs buts matérialistes et se reconnaissant entre eux dès l'enfance : n'y aurait-il pas lieu de parler d'"élite" ? Non pas de race supérieure, mais bien de race dominante et contrôlante ?
</TD></TR></TABLE>
<TABLE width="100%">

<TR>
<td vAlign=top width="15%"></TD>
<td vAlign=top width="70%">
<TABLE style="COLOR: rgb(255,255,255); FONT-SIZE: 13px" class=wg-paragraph width="100%">

<TR>
<td style="TEXT-ALIGN: justify">
La haute incidence de la sociopathie dans la société humaine a un effet profond sur le reste d'entre nous qui devons, aussi, vivre sur cette planète, même ceux de nous qui n'avons pas été cliniquement traumatisés. Les individus qui constituent ces 4 pour cent drainent nos relations, nos comptes bancaires, nos accomplissements, notre respect de soi, notre paix même sur Terre. [Martha Stout, The sociopath next door]</TD></TR></TABLE></TD>
<td vAlign=top width="15%"></TD></TR></TABLE>

<TABLE style="COLOR: rgb(255,255,255); FONT-SIZE: 13px" class=wg-paragraph width="100%">

<TR>
<td style="TEXT-ALIGN: justify">
Nous n'avons qu'à réfléchir à l'état actuel de la société nord-américaine, dont l'influence envahissante a tendance à infecter tout le reste de la planète : une société basée sur le plaisir que procurent les biens matériels, sur une consommation à outrance, sur la performance et l'accomplissement matériel, dont la valeur de chaque individu est estimable en $ et pour qui les coutumes étrangères doivent être remodelées et façonnées à leur image. Nous n'avons qu'à observer les grands courants de ce monde pour nous rendre compte qu'il y a quelque chose qui cloche : la mondialisation écrasante, le commerce sauvage et la pauvreté qui s'ensuit, l'importance démesurée de l'apparence du corps au détriment d'une beauté et d'une profondeur intérieures, la dépendance aux biens matériels et aux services de l'État, les sommes phénoménales mises dans des recherches telles que les méthodes de contrôle des masses, l'industrie des armes, l'industrie pharmaceutique issue d'une médecine devenue uniquement mécanique, etc. Tout cela nous fait comprendre que quelque chose ne tourne pas rond avec ladite race "humaine". Lorsque nous voyons un reportage couvrant une catastrophe naturelle et qu'on nous annonce que "les dégâts matériels s'élèvent à plusieurs millions ou milliards de $", il y a de quoi se demander où est l'humain là-dedans. D'ailleurs, où est-il ?

Selon Lobaczewski, cette affection de l'âme - si nous pouvons le dire ainsi - qu'est la psychopathie est contagieuse. Le manque total de conscience émotionnelle chez certains se propage, tels une maladie ou un virus, aux personnes qui sont directement en contact avec ce type d'individu. C'est par un processus de déshumanisation graduelle que les personnes qui côtoient des psychopathes sont lentement "assimilées" à leur mode de pensée matérialiste et sans égard pour autrui. Toujours selon Lobaczewski, environ 12% de la population devient ainsi des "psychopathes par contagion". Lorsque trop longtemps soumis à des influences déshumanisantes, surtout dès le jeune âge, c'est plus d'un dixième de la population qui perd ainsi son "humanité". Ce sont des psychopathes sociaux par opposition aux psychopathes authentiques. Dans la plupart des cas, cette régression est irréversible. (Nous retrouvons d'ailleurs plusieurs mentions à ce sujet - la croissance de l'âme - dans les enseignements traditionnels).

Il en résulte donc, socialement, une "élite" matérialiste, sans âme et sans conscience émotionnelle dont une partie significative se retrouve dans des positions de pouvoir. Il va sans dire que, peu à peu, la société se moulera à leur vision des choses, car par tromperies, duperies et tricheries ils parviendront à nous convaincre du bien-fondé de leur perception du monde. Puisque l'immatériel, la sentimentalité et l'aptitude pour l'intangible ne font pas partie de leurs facultés cognitives, ils ont une propension marquée pour l'ordre et le contrôle concret, palpable et matériel. Ainsi naissent des concepts tels que le besoin d'imposer l'ordre, d'implanter une forme de légalité, etc., puisque leurs actions ne sont nullement basées sur une compréhension émotionnelle des relations interpersonnelles, mais bien uniquement sur des avantages d'ordre matériel. Pour ne parler que d'un exemple, pensons à tout l'aspect juridique, avec ses lois, ses interdictions et ses sanctions, qui prend indéniablement racine dans une mentalité qui, à la base, n'est pas "humaniste". Les accusés seront sentenciés selon des règles préétablies, des normes légales et des codes de conduites bien déterminés et non selon un réel jugement d'"humain à humain".

En conclusion, lorsque nous prenons un peu de recul, avec ces nouvelles données en main, il devient évident que le processus de déshumanisation sociale de la race "humaine" va bon train et que ceci remonte très loin dans notre Histoire. Mais sans saisir cette notion essentielle qu'est la division des humains en deux races bien distinctes, il est impossible d'avoir un regard juste sur les raisons sous-jacentes à tous les problèmes sociaux croissants que nos sociétés connaissent présentement. Cette réalité met en lumière un aspect fondamental de la dynamique en place sur notre planète et nous permet d'y jeter un regard nouveau et plus éclairé.

Les incidences de la psychopathie - de l'"autre race" - sont énormes et extrêmement complexes, et elles dépassent largement la portée de cet article qui ne se veut que le point de départ d'une réflexion et d'une recherche beaucoup plus approfondies. Nombreux ouvrages sont disponibles sur le sujet et il est d'une importance capitale de prendre davantage conscience des implications de cette réalité qui nous affecte tous.
</TD></TR></TABLE>
<TABLE width="100%">

<TR>
<td vAlign=top width="15%"></TD>
<td vAlign=top width="70%">
<TABLE style="COLOR: rgb(255,255,255); FONT-SIZE: 13px" class=wg-paragraph width="100%">

<TR>
<td style="TEXT-ALIGN: justify">
La présence ou l'absence de conscience est une division humaine profonde, probablement plus significative que l'intelligence, la race, ou même le sexe.

Ce qui distingue tous ces gens du reste d'entre nous est un trou tout à fait vide dans le psychisme, où il devrait y avoir la plus développée de toutes les fonctions d'humanisation. [Martha Stout, The sociopath next door]
</TD></TR></TABLE></TD>
<td vAlign=top width="15%"></TD></TR></TABLE>

<TABLE style="COLOR: rgb(255,255,255); FONT-SIZE: 13px" class=wg-paragraph width="100%">

<TR>
<td style="TEXT-ALIGN: justify">

- Webmestre Zone-7 </TD></TR></TABLE>
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Morgane

avatar

Féminin
Nombre de messages : 141
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Mar 14 Déc 2010, 15:45

Bonjour Ambre, tu as retrouvé le texte que je cherchais désespérément l'autre jour au moment où j'ai parlé de "à peu près 5% de l'humanité sans sentiments ni émotions qui dirigent le monde". sunny
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Sam 29 Jan 2011, 16:07

Bonjour,
pour revenir aux échanges avec Spriralité en page un de ce topic, et suite à la lecture d un livre que je vous recommande de Taisha Abelar "Le passage des sorciers"(voir la description et la différence en Rêveur ou traqueur ?ici)

je relance le sujet

"Qu'est-ce qu'un Portail Organique ?" avec :


nb:« SDS » ou/et « SDA » des êtres = au Service de Soi ou au Service de l Autre

Extrait de la 2ème partie de l'article Ascension

Q: Dans le troisième tome de son oeuvre Gnosis, Mouravieff traite de ce qu'il nomme l'« humanité pré-adamique » et l'« humanité adamique ». Après avoir lu cela, j'ai réalisé que ce que je m'évertuais à comprendre sous l'angle de la psychopathie, ainsi que je l'ai exposé dans la série Aventures cassiopéennes, correspondait en fait exactement à ce que Mouravieff décrivait. Cependant, il faisait référence à la Bible pour l'expliquer et cela ne cadrait pas bien. Néanmoins, l'idée fondamentale demeure que ces types d'hommes pré-adamiques ne possèdent tout simplement pas d'âme, ni même la possibilité d'en développer une. C'est certainement choquant; pourtant, ce sujet a récemment fait l'objet de nombreuses discussions académiques, basées sur ce qui semble être des preuves cliniques montrant qu'en effet, il existe des êtres humains dont la nature est vraiment « mécanique » et qui n'ont pas du tout de « Moi intérieur » ou de « Moi supérieur ». Gurdjieff en a parlé, comme l'a fait Castañeda. Donc, j'ai demandé si les idées de Mouravieff au sujet des deux TYPES fondamentaux d'êtres humains, dans tout ce qu'elles impliquaient, étaient justes.
R: En effet, bien qu'encore une fois, il y ait un « vernis biblique. » [Les types pré-adamiques sont] des portails « organiques » entre deux niveaux de densité.

Cela, bien sûr, souleva la question de savoir si oui ou non, le fait d'essayer « d'aider » or de « sauver » de tels individus était une perte de temps.


R: Plutôt. La plupart d'entre eux sont des machines très efficaces. Ceux que vous avez identifiés comme étant des psychopathes sont des « ratés ». Les meilleurs d'entre eux ne peuvent être repérés qu'après une observation longue et attentive.

L'un des membres de longue date du groupe voulut alors savoir si l'un d'entre nous avait déjà rencontré l'un de ces « portails organiques » et si, dans l'affirmative, les Cassiopéens accepteraient d'en identifier un pour le bien de notre apprentissage.

R: Si vous considérez que la population est répartie de façon homogène, alors vous comprendrez que dans la vie d'une personne ayant une « âme », cette personne rencontrera autant de portails organiques que d'individus possédant une âme. MAIS, à partir du moment où quelqu'un s'engage dans le processus de « développement » et de consolidation de l'âme, le Système de Contrôle va chercher à insérer encore plus d'« unités » dans la vie de cette personne. Maintenant, pensez à tous les gens que vous avez rencontrés et plus particulièrement ceux avec lesquels vous êtes ou avez été intimes. Quelle moitié désigneriez vous comme étant des portails organiques ? Difficile à dire, hein ?
Q: (V) Est-ce qu'il s'agit du sens originel de la « contamination de la descendance » ?
R: Oui.

Cela donnait certainement une toute nouvelle signification aux expériences que j'ai décrites dans la série Aventures cassiopéennes. Il devenait également clair que le travail qui consiste à distinguer ces « portails organiques » des autres êtres humains possédant une âme était un élément CRUCIAL du prétendu processus d'« ascension ». Sans la compréhension fondamentale de la transformation et de la conservation des énergies, il n'est pas possible d'intégrer un centre magnétique. Ainsi, il apparaît que les expériences décrites dans la série Aventures cassiopéennes étaient nécessaires, non seulement pour raffiner davantage les énergies, mais également pour développer à un très haut niveau le processus de discernement. A ce moment là, le membre du groupe déclara qu'elle était certaine qu'un membre de sa famille était l'un de ces « portails organiques ». Les Cassiopéens ont sauté sur l'occasion pour répondre :

R: Maintenant, ne commencez pas à poser des étiquettes sans examen approfondi. Souvenez-vous que, très souvent, l'individu qui affiche une conduite contradictoire peut très bien avoir une âme et être en conflit avec lui-même.
Q: (L) Je dirais que l'idée principale qu'ils expriment, c'est qu'avec ceux qui sont vraiment doués, on ne peut vraiment rien dire, sauf après une longue observation. L'élément clé que nous avons découvert en étudiant les psychopathes était que leurs paroles ne correspondaient pas à leurs actes. Mais, et si c'était juste un symptôme de faiblesse ou de manque de volonté ?

(A) Comment puis-je savoir si j'ai une âme ?
R: Eprouvez-vous de la souffrance pour autrui ?
Q: (V) Je pense qu'ils parlent d'empathie. Ces humains sans-âme ne se soucient tout simplement pas de ce qui peut arriver à une autre personne. Si une autre personne souffre ou est dans la misère, ils ne savent pas comment s'en préoccuper.
R: La seule douleur qu'ils ressentent est un état de « manque » de « nourriture » ou de confort, ou de ce qu'ils désirent.
Q: (A) Qu'est-ce que le fait de posséder une âme ou non a à voir avec la descendance ?
R: La génétique s'unit à l'âme si elle est présente.
Q: Est-ce les « portails organiques » vont en 5e densité quand ils meurent ?
R: Seulement temporairement en attendant la « deuxième mort ».
Q: (V) Quelle est l'« origine » de ces types d'humains que sont les portails organiques ? Dans le cadre du plan de la création, d'où venaient-ils ?
R: Ils faisaient partie à l'origine du pont entre la 2e densité et la 3e densité. Revoyez les transcriptions au sujet des cycles d'onde courte et des cycles d'onde longue.

La discussion s'est alors orientée vers des questions portant sur le sommeil. Ark, après avoir lu les transcriptions, avait remarqué que les Cassiopéens avaient dit que le sommeil était nécessaire pour les êtres humains car c'était une période de « repos et de recharge ». Ils avaient également dit que l'ÂME se repose lorsque le corps est en train de dormir. Donc, la question était de savoir quelle était la source d'énergie qui était utilisée pour recharger à la fois le corps et l'âme.

R: La question demande à être divisée en deux. Ce qui se passe avec un individu possédant une âme est différent de ce qui se produit pour une unité de type portail organique.

À ce moment là, nous nous sommes arrêtés et avons discuté de la possibilité que l'énergie vitale qui est incorporée dans les Portails Organiques corresponde à quelque chose de similaire à l’âme groupe dont on postule l'existence pour la faune et la flore. Cela expliquerait bien sûr la similitude frappante et inexplicable des psychopathes entre eux, qui est telle qu'ils ne diffèrent les uns des autres que dans le sens où des variétés d'arbres distinctes apparaissent différentes tout en faisant partie de la même catégorie générale d'arbres. Nous avons donc divisé la question en deux parties et demandé d'abord :

Q: [...] D'où provient l'énergie qui recharge les Portails Organiques.
R: Du réservoir que vous avez décrit.
Q: Est-ce que l'être humain possédant une âme se recharge à partir d'un réservoir similaire, sauf que, dans ce cas, peut-être s'agit-il du réservoir « humain » ?
R: Non – il se recharge à partir du prétendu centre sexuel qui est en fait un centre supérieur d'énergie créative. Pendant le sommeil, le centre émotionnel, n'étant plus bloqué par le centre intellectuel inférieur et le centre moteur, convertit l'énergie provenant du centre sexuel. C'est aussi la période où les centres supérieurs émotionnel et intellectuel peuvent se reposer du « drainage » résultant de l'interaction des centres inférieurs avec ces embarrassants portails organiques si appréciés des centres inférieurs. Rien que ce répit est suffisant pour faire une différence. Mais surtout, l'énergie du centre sexuel est aussi davantage disponible pour les autres centres supérieurs.
Q: Où est-ce que le prétendu « centre sexuel » va chercher son énergie ?
R: Le centre sexuel est en contact direct avec la 7e densité sous la forme de la pensée créative « féminine », « Vous, j'aimerai ». L'« expir » de « Dieu » lors de la détente de la compression. Pulsation. Ondes de gravité instables.
Q: Est-ce que les centres décrits par Mouravieff correspondent d'une quelconque façon au concept des « chakras » ?
R: De très près. Chez un individu de la variété organique, les prétendus chakras supérieurs sont « produits en pratique » en volant cette énergie aux êtres humains possédant une âme. C'est ce qui leur donne la capacité d'émuler les êtres humains ayant une âme. L'être humain possédant une âme perçoit en pratique un reflet de sa propre âme lorsqu'il attribue à ces êtres des « qualités d'âme ».
Q: Est-ce qu'il s'agit d'une correspondance qui débute avec le chakra racine qui serait alors associé au centre sexuel décrit par Mouravieff ?
R: Non. Le « centre sexuel » correspond au plexus solaire. Centre moteur inférieur – chakra racine. Émotionnel inférieur – chakra sexuel. Intellectuel inférieur – chakra de la gorge. Émotionnel supérieur – chakra du coeur. Intellectuel supérieur – chakra couronne.
Q: (V) Qu'en est-il du prétendu septième chakra, ou chakra du « troisième oeil » ?
R: Clairvoyance. L'union du centre du coeur avec le centre intellectuel supérieur. Cela « fermerait le circuit » dans la configuration de la « crosse du berger ».
Q: (V) Qu'en est-il des nombreuses théories au sujet de 12 chakras, etc..., qui sont enseignées actuellement par de nombreuses sources Nouvel Age ?
R: Il n'y a rien de tel. Il s'agit d'une conceptualisation corrompue basée sur la croyance fausse que l'activation du système physique endocrinien est la même chose que la création et l'intégration du centre magnétique. Les centres supérieurs ne sont « ancrés » qu'en étant magnétisés. Et cette condition plus ou moins « Externe » [non ancrée] des Centres Supérieurs a été perçue par certains individus, et par la suite ils ont été rajoutés aux points d'ancrage déjà perçus, en tant que potentiel. Cela a conduit à un « croisement de concepts » basé sur une supposition !
Q: Est-ce que la description des niveaux d'initiation et des niveaux de l'escalier présentée par Mouravieff est assez juste ?
R: Oui, mais avoir atteint différents niveaux dans d'autres vies présumées peut alléger l'intensité de certains niveaux dans une « autre » vie.

et plus bas sur la page :

Il me vint à l'esprit que c'était peut-être la façon dont un PO entre en contact avec l'énergie de l'âme, lui permettant ainsi de se développer. Cette capacité de renvoyer l'image de l'âme est peut-être similaire au processus décrit par Gurdjieff lorsqu'il parle d'individus se disant à eux-mêmes « JE SUIS ». Ils ne le sont pas encore, mais en le disant, ils peuvent commencer à faire « comme si ». Les individus possédant une âme qui tentent d'entrer en contact avec cette partie supérieure d'eux-même « prétendent » qu'ils « SUIS » déjà – veuillez excuser la faute de grammaire. Ils peuvent faire cela parce qu'ils savent que ce niveau supérieur existe. Ils possèdent cette connaissance. Le PO qui n'a aucun indice pratique à propos de l'existence de l'âme, apprend à son sujet en « volant cette énergie aux êtres qui en possèdent une. »

Cela ferait de ce processus de « vol d'énergie » une étape naturelle du plan de développement tout en créant dans le même temps la « porte » qui peut être utilisée par les SDS de 4e densité pour se nourrir de cette énergie de l'âme.

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Sam 29 Jan 2011, 18:21

AUTRE EXTRAIT SIGNIFICATIF/

Cette discussion a amené et développé des idées intéressantes :

1. La fonction d'un PO en tant que pont.

2. Leur relation avec les réservoirs d'âmes de la flore et de la faune.

3. L'idée qu'il n'y a rien ici à « réparer ». Le portail organique remplit une fonction dans l'univers. Il a sa place.

Mais la discussion laissait de côté une fonction très importante du portail organique qui est mentionnée plus haut : leur détournement par les SDS de la 4D comme moyens de drainer l'énergie de ceux qui ont choisi d'oeuvrer pour s'échapper de la Matrice. Ce sujet est justement abordé par un message de M*** qui vaut la peine d'être lu en intégralité. Voici l'un de ses arguments :

Ce sont des portails ou véhicules génériques de forme humaine, libres d'être utilisés par des forces variées, raison pour laquelle ils constituent d'excellentes marionnettes pour la Matrice. Les circonstances font qu'ils sont maintenant utilisés par les SDS de la 4D pour contrôler les SDS de la 3D et les candidats SDA pour la 4D en imposant des profils de comportement qui suivent les normes établies, et en étant proches de nous physiquement afin de saper notre énergie et nous empêcher d'atteindre, via le développement de nos centres magnétiques, la « vitesse d'échappement » nécessaire pour s'extirper du carcan mis en place par le Système de Contrôle de la Matrice. Ainsi nous constatons que la fonction « naturelle » des PO, l'imitation de l'énergie de l'âme, le procédé par lequel ils avaient la possibilité de progresser et d'évoluer, adopte un caractère bien spécifique au sein du courant de développement SDS qui consiste à collecter l'énergie de l'âme des individus qui en sont pourvus, dans le but de la transmettre ensuite le long de la chaîne alimentaire jusqu'aux SDS de la 4D. Le principal rôle des PO est désormais d'empêcher le chercheur véritable d'avancer sur la Voie.

Cela est clair lorsque l'on examine les éléments suivants :

1. Les PO collectent l'énergie de l'âme des individus qui en sont pourvus.

2. Cette énergie est transmise aux SDS de la 4D.

3. Les PO et les individus possédant une âme se retrouvent mélangés au sein des mêmes familles.

4. Lorsqu'un individu possédant une âme s'engage à faire le « Travail », il ou elle a besoin d'apprendre à conserver l'énergie de l'âme car sans cela, le travail ne peut s'accomplir.

5. Lorsque que quelqu'un s'engage à faire le « Travail », il subit des attaques.

6. Ces « attaques » viennent de ceux qui sont les plus proches de lui : sa famille et ses amis.

7. « MAIS, à partir du moment où quelqu'un s'engage dans le processus de « développement » et de consolidation de l'âme, le Système de Contrôle va chercher à insérer encore plus d'«unités» dans la vie de cette personne.

................





Mouravieff explique dans le passage suivant :

Les hommes pré-adamiques ne sont pas sujets à ces crises d'angoisse et ces conflits intérieurs permanents; ce n'est pas qu'ils vivent dans une paix parfaite, ou qu'ils ne soient jamais perturbés par des conflits – loin de là – mais dans la plupart des cas, leurs conflits se passent à l'intérieur de la personnalité, entre les différents groupes de petits « Moi » qui sont à l'origine de ces conflits. Il en résulte que le caractère de ces conflits est purement psychique et qu'ils sont généralement résolus par une sorte de compromis.
Les conflits plus sévères survenant chez l'homme pré-adamique se produisent entre le « Moi » de la personnalité et le « Moi » du corps. Nous avons longuement couvert le sujet dans le tome II de Gnosis, en insistant sur le fait que le « Moi » du corps prend généralement le dessus sur la Personnalité faible et changeante, qui capitule sans livrer de combat véritable chaque fois qu'il est question de satisfaire l'estomac ou les appétits sexuels.
Une justification est alors recherchée dans des slogans tels que ceux qui nous permettent de penser qu'il est normal d'« agir comme tout le monde » ou dans un écheveau de raisons paradoxales qui ne sont que des mensonges que l'on se fait à soi-même. (Gnosis, Tome III, p. 132 [Traduit de l'anglais])
Les conflits intérieurs du Portail Organique ne portent pas sur sa relation au monde du point de vue de son « Existence » fondamentale dans ce monde. De telles questions ne peuvent le préoccuper, car elles surviennent sous l'influence du « Moi » réel. Il ne peut y avoir de contradiction entre le Portail Organique et son Existence dans ce monde parce qu'il fait pleinement PARTIE de ce monde ; il en est l'expression sur le plan matériel.



Mouravieff décrit

L'homme pré-adamique ne peut être sujet à des conflits intérieurs ou familiaux de ce genre. Il reçoit rarement d'influences « B ». S'il pressent vaguement leur existence, elles ne lui apparaissent seulement comme une curiosité à ses yeux et n'ont pas le pouvoir de le perturber jusqu'aux tréfonds de sa psyché. En lui, le centre sexuel règne en maître, que ce soit par son action directe, qui prend la forme de l'amour charnel, ou par une action « psychologique » indirecte de la psyché à laquelle se soumet la Personnalité. Comme celle de l'homme adamique, sa Personnalité contient trois centres inférieurs, mais c'est tout ce qu'il y a. Tout aussi sous-développée et déséquilibrée, mais protégée des troubles occasionnés par les influences « B », cette Personnalité vit et agit en obéissant aux injonctions du centre sexuel. Rien en lui ne résiste à ce dernier, qui est connu dans la langue contemporaine sous le nom de tempérament.
Dans l'arène de la vie « extérieure » de la société humaine, dominée par les influences « A », l'homme adamique qui a franchi le Premier Seuil s'avère plus faible que sa contre-partie pré-adamique [...]; et plus grande est la force qu'il acquiert au cours de sa progression dans l'escalier, plus grande est sa faiblesse lorsqu'il est confronté à la vie. (Gnosis, Tome III, p. 132 [Traduit de l'anglais])
Ce dernier commentaire livre un autre indice. L'être pré-adamique est DANS son environnement d'une façon que ne partage pas l'être adamique. Le monde avec ses influences « A » exerce une grande attraction. L'activité du centre sexuel vise à obtenir de la satisfaction dans un monde de plus en plus tourné vers la sexualité par le biais des médias et d'un étalage d'imagerie sexuelle. Le « Moi » du corps peut exister joyeusement au niveau d'une existence animale élémentaire gouvernée par les centres inférieurs, mais ce n'est pas possible pour le « Moi » véritable en cours de développement durant le processus d'activation des centres supérieurs.

»SUITE
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Lun 16 Mai 2011, 09:04

Conversations replacées ici en provenance de ce post

Illusion du miroir

Citation :

Marie:

2ème partie

http://www.quantumfuture.net/fr/organicportals2_fr.htm

Citation :
Pascalle:

bonjour Marie,



ça m'a fait penser à un article que j'ai ju :
http://bouddhanar.blogspot.com/2011/05/le-racisme-esoterique-de-mouravieff.html


Sunday, May 08, 2011
Le racisme ésotérique de Mouravieff



Existe-t-il une race sans âme ? Laura Knight-Jadczyk, après avoir lu « Gnôsis » de Boris Mouravieff, n'en doute pas. Dans son livre, « L'histoire secrète du monde », elle écrit : « Qu'il existe une race sans âme, constituée de près de 3 milliards d'habitants de cette planète contribue certainement à expliquer pourquoi notre Terre se trouve dans un tel état. […]
Les portails organiques (la race sans âme) sont des véhicules ou portails génériques ayant forme humaine, prêts à se laisser utiliser par diverses forces. Voilà pourquoi ce sont de parfaites et dociles marionnettes au service de la Matrice. »

Nous avons déjà, dans le premier volume de « Gnôsis », fait allusion à plusieurs reprises à cette coexistence de deux races essentiellement différentes : celle des Hommes et celle des Anthropoïdes, ce dernier terme n'emportant au sens ésotérique, insistons-y, aucune idée péjorative.

Constaté depuis des temps très reculés, ce fait, encore que déformé parce que généralement perçu sous un jour faux, a trouvé accès à la conscience nationale, sociale et juridique de plusieurs peuples, anciens et nouveaux : c'est ainsi que l'on retrouve son influence dans la notion d'Intouchable des Indiens, d'Ilote des Grecs, de Gohi des Juifs, d'Os blancs et d'Os noirs de l'Europe médiévale, d'Untermensch des Allemands nazis, etc.

Remarquons, incidemment, que la légende du sang bleu ne relève pas uniquement de la fantaisie : ce n'est pas, en effet, dans la conception du sang bleu comme phénomène psychosomatique qu'est l'erreur, mais dans la croyance simpliste, moyenâgeuse, que ce sang, dit aristocratique, passe automatiquement de père en fils à chaque génération, alors, qu'il ne peut être, pour des raisons que les lecteurs de « Gnôsis » n'auront nulle peine à comprendre, que l'attribut des êtres deux fois nés.

Observons également qu'à l'autre extrême, la conception égalitaire de la nature humaine, si chère aux théoriciens des révolutions démocratiques et sociales, est aussi erronée que la première : la seule égalité réelle des sujets de droit interne et international est l'égalité des possibilités car les hommes naissent inégaux.

Les Écritures contiennent plus d'une indication de la coexistence sur notre planète de ces deux humanités, actuellement semblables de forme mais dissemblables dans leur essence. On peut même dire que toute l'histoire dramatique de l'humanité, depuis la chute d'Adam jusqu'à nos jours et sans excepter la perspective de l’Ère Nouvelle, est placée sous le signe de la coexistence de ces deux races humaines dont la séparation ne doit intervenir qu'au Jugement Dernier.

C'est ce qu'a indiqué Jésus, en paraboles naturellement lorsqu'il s'adressait à la foule, mais en termes clairs à l'intention de ses disciples ; il y a notamment la parabole de l'ivraie et de la bonne semence (96) que, sur la demande de ces derniers, il a ainsi commentée :

Celui qui sème la bonne semence, c'est le Fils de l'homme; le champ, c'est le monde; la bonne semence, ce sont les fils du royaume; l'ivraie, ce sont les fils du malin; l'ennemi qui l'a semée, c'est le diable; la moisson, c'est la fin du monde (97).

Et Jésus a ajouté :

Tout homme lettré instruit de ce qui regarde le royaume des deux est semblable à un maître de maison qui tire de son trésor des choses nouvelles et des choses anciennes (98).

La coexistence, ainsi confirmée, d'une race d'Anthropoïdes et d'une race d'Hommes, est nécessaire, du point de vue de la Loi Générale, pour que se maintienne sans interruption la stabilité dans le mouvement de la Vie organique sur la Terre; elle l'est également en vertu du Principe d’Équilibre, la première race étant un contrepoids qui permet à celle des Hommes de poursuivre son évolution ésotérique. Cela aussi a été confirmé par Jésus, à propos de la Fin, dans les termes suivants :

Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l'un sera pris et l'autre laissé; de deux
femmes qui moudront à la meule, l'une sera prise et l'autre laissée (99).

Ces paroles appellent une observation :

L'ivraie pousse sans qu'on ait besoin de la cultiver. En revanche, la bonne semence exige, pour fructifier, un travail considérable : il faut labourer la terre, la nourrir d'engrais, l'ensemencer soigneusement, la herser, etc.; et si la récolte n'est pas moissonnée, mais laissée là où elle a poussé, on ne trouve plus au bout de quelques années aucun épi de froment, car l'ivraie, plante naturelle de la Terre, étouffe le froment et le seigle, fruits de la culture céleste (100).

L'ivraie humaine, c'est la race anthropoïde issue de l'humanité pré-adamique. La différence capitale — bien que non perçue par les sens — entre l'homme pré-adamique et l'homme adamique contemporains, c'est que, comme nous l'avons vu, le premier ne possède pas les centres supérieurs développés qui existent chez le second et qui, bien que coupés chez lui de la conscience de veille depuis la chute, lui offrent une possibilité réelle d'évolution ésotérique. A cela près, les deux races sont semblables : mêmes centres inférieurs et même structure de la Personnalité ; même corps physique, bien que souvent plus fort chez l'homme pré-adamique que chez l'homme adamique; et quant à la beauté, n'oublions pas que l'homme et la femme préadamiques avaient été créés par Dieu le sixième jour, à son image et à sa ressemblance (101) et que les filles de cette race étaient particulièrement belles (102). [...]

En s'identifiant avec le Moi de sa Personnalité, Adam perdit la conscience de son Moi réel et tomba ainsi de la condition édénique qui était précédemment la sienne dans celle des pré-adamiques. Au lieu qu'avant la chute les adamiques relevaient de la seule autorité de l'Absolu et participaient essentiellement de la note SI, sous l'impulsion du i|) de la deuxième octave cosmique (122), les deux humanités, issues de deux procédés de création différents, se mélangèrent ensuite sur le plan de la vie organique sur la Terre, placée sous l'autorité de l'Absolu. Dès lors, la coexistence de ces deux types humains et la compétition dont elle s'accompagna devinrent un fait pour ainsi dire normal. Or, comme les enfants de ce siècle sont plus habiles que ne le sont les enfants de lumière (123) dans leur état postérieur à la chute, nous voyons tout au long de l'histoire, et encore de nos jours, les adamiques se trouver généralement en position d'infériorité par rapport aux pré-adamiques.

Cette situation, ses conséquences pratiques et les problèmes qui en découlent feront plus loin l'objet d'un examen plus approfondi, examen commandé par l'approche de l’Ère du Saint-Esprit au terme de laquelle se posera la question de la séparation de l'ivraie et de la bonne semence. Pour l'instant, bornons-nous à répéter que l'homme adamique contemporain, ayant perdu le contact avec ses centres supérieurs, et par suite avec son Moi réel, apparaît pratiquement semblable à son homologue pré-adamique. Toutefois, à la différence de ce dernier, il a encore ses centres supérieurs, ce qui lui assure la possibilité de s'engager sur la voie de l'évolution ésotérique. De cette possibilité, le pré-adamique est actuellement privé, mais elle lui sera donnée dans l'éventualité d'une évolution heureuse de l'humanité adamique au cours de l’Ère du Saint-Esprit.

Le troisième temps de la Création de l'humanité adamique, celui où apparaît la Femme, révèle, comme le deuxième, un processus tout à fait différent de celui d'où sortit l'humanité pré-adamique (124). Alors que dans ce dernier cas la création de la femme était intervenue indépendamment de celle de l'homme et de manière parallèle (125), Ève fut créée après Adam, et après que celui-ci eut reçu le Souffle de Vie. Elle ne fut pas non plus créée indépendamment de l'homme et parallèlement à lui, ni directement à partir de la poussière de la terre (126), mais indirectement, à partir d'Adam déjà rendu vivant, mais endormi, de sorte que c'est également en tant qu'âme vivante qu'elle apparut sur la Terre. La différence, on le voit, est essentielle. Pour le moment, nous ne retiendrons que la réaction d'Adam lorsque Dieu, l'ayant sorti du sommeil où il l'avait plongé, lui amena la femme tirée de sa côte : Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair (127) ! Par ces mots, la Bible souligne le fait que l'homme et la femme du VIème Jour étaient d'une autre race qu'Adam et Ève......................

Citation :
Douceur:

Bonsoir à tous,

Citation:
C'est facile de spéculer, toutefois ne pas considérer les possibilités qui existent en dehors des limites de la « boîte fermée » qu'est notre réalité, ne peut apporter l'ouverture nécessaire pour aborder certains concepts. Donc tout n'est que spéculation, mais avec l'intention de multiplier les possibilités et non de les limiter.

Si j’approuve cette remarque, je suis surtout consciente du fait que cet article alimente et entretient les clivages. Cette division insidieuse est d’ailleurs mise en évidence par le titre pertinent de Mouravieff : « Le racisme ésotérique ».


Citation:
Q: (V) Qu'en est-il des nombreuses théories au sujet de 12 chakras, etc..., qui sont enseignées actuellement par de nombreuses sources Nouvel Age ?

R: Il n'y a rien de tel. Il s'agit d'une conceptualisation corrompue basée sur la croyance fausse que l'activation du système physique endocrinien est la même chose que la création et l'intégration du centre magnétique.

Les centres supérieurs ne sont « ancrés » qu'en étant magnétisés. Et cette condition plus ou moins « Externe » [non ancrée] des Centres Supérieurs a été perçue par certains individus, et par la
suite ils ont été rajoutés aux points d'ancrage déjà perçus, en tant que potentiel. Cela a conduit à un « croisement de concepts » basé sur une supposition !

Cette approche fait totalement fit du Couple Sacré. Si une personne est, en effet, constituée au départ de 7 chacras, après la fusion des Flammes Jumelles sur l'angle éthique, s’activent pourtant, de part et d’autre des Polarités, les autres chacras, ceux dits « supérieurs ».

Est-ce possible d’activer les chacras supérieurs « individuellement » tel que le prône le New Age ?
Je l’ignore, ce n’est pas mon vécu.

Mais comme les choix d’évolution régressive (cf. Maîtrise régressive par Sphinx) sont des faits et des choix comme les autres, je considère, cette activation individuelle comme une réalité aussi. Et pour moi, tout choix est acceptable et respectable et toute réalité, une réalité.

http://antahkarana.forumzen.com/elargir-son-horizon-f7/elargir-son-horizon-t95-15.htm

Citation:
Existe-t-il une race sans âme ? Laura Knight-Jadczyk, après avoir lu « Gnôsis » de Boris Mouravieff, n'en doute pas. Dans son livre, « L'histoire secrète du monde », elle écrit : « Qu'il existe une race sans âme, constituée de près de 3 milliards d'habitants de cette planète contribue certainement à expliquer pourquoi notre Terre se trouve dans un tel état. […] Les portails organiques (la race sans âme) sont des véhicules ou portails génériques ayant forme humaine, prêts à se laisser utiliser par diverses forces. Voilà pourquoi ce sont de parfaites et dociles marionnettes au service de la Matrice.

Ceux qui « doutent » ou émettent l'hypothèse (= spéculations clivantes) de la psychopatie, de l’absence d’Âme ou autre des personnes de leur entourage, de leur connaissance, etc. ignorent ou oublient :

- d’une part, que la fusion éthérico-énergétique des Flammes Jumelles ne sait avoir lieu sans l’Intégration, au préalable, de l’Âme justement par chacune des Polarités, Initiation différente de l’Intégration du Saint Esprit.

- d’autre part, que notre vie, notre existence, nos Actes sont les seuls éléments qui nous Authentifient (ou pas).


Il y a bientôt un an de cela, je fus amenée par un membre de ce forum à donner mon avis par mail sur les écrits de Laura Knight. Voici ma réponse :

(Je sais que sur ce forum ont déjà été abordé les écrits de Laura Knight (Cassiopéens, etc.) mais comme je ne les retrouve pas, je poste ma réponse ici. Ambre la déplacera si nécessaire...)

Citation:
Laura Knight fait du channelling - et nous le savons les cannalisations sont très puissamment menées par certaines entités - qui plus est, dans ce cas-ci, avec une planche Ouija. Ces informations proviennent donc d’entités existant tout au plus dans le plan astral - :
Citation:
"nous sommes plusieurs personnes autour de la planchette, et la désignation des lettres se fait à une vitesse incroyable, une personne suis le mouvement du oui-ja, une autre personne énonce les lettres à haute voix, tandis qu'une autre personne note les lettres énoncées (ils changent de place lorsque celui qui fait le oui-ja a mal au bras)"
Elle déclare aussi elle-même ouvertement dans certains de ses livres, « mêler fiction et "ses propres info" » comme celles qu’elle puise entre autre auprès de son mari physicien Arkadiusz Jadczyk.

Nous sommes, ici, très loin de la Cognition directe.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Deux Humanités   Lun 05 Déc 2011, 10:55

Citation :



Il n'y a pas deux humanités, il n'y en a qu'une seule, mais elle présente deux aspects, entre les âmes manipulées par l'astral et le karma spéculé lors de leur impulsion incarnationnelle, et les âmes qui s'incarnent par une impulsion supérieure à partir du plan spirituel (Bériah en Kabbale).

Ce n'est donc pas une différence générique, mais une différence évolutive seulement. L'Humanité est l'Humanité. Mais bien entendu, un clivage manipulatoire est entretenu de sorte de morceler la réalité humaine autant que possible.

Disons simplement qu'il y a actuellement sur Terre une partie de la population humaine dont la vie est principalement régie par les imbrications de la spéculation karmique et sa morbidité, et une autre partie dont la vie répond à d'autres critères plus authentiques, même si en apparence il ne semble pas y avoir de différence visible.

Mais cela ne constitue pas deux humanités, il y en a qu'une seule et tous les êtres humains, même y compris ceux qui se sont livés au choix régressif, conservent toutes et tous la même valeur humaine en toute circonstance, quels que soient leurs agissements, intentions, et positions.


La prétention narcissique nous conduit à juger, donc à cliver la réalité humaine, ce qui est une forme de psychose: c'est la psychose morale, qui sévit depuis l'illusion de la "chute".

Plus simplement, le foetus qui refoule par immaturité sa venue au monde, perpétue le clivage de sa toute-puissance refoulée par l'exercice du jugement moral, qui le place dualistement en-dessous et au-dessus des autres, mais surtout pas égal aux autres.

Il y a différentes façons de faussement justifier l'artifice moral, mais toutes ces façons reposent toujours sur l'affirmation, même subtile, d'une inégalité narcissique entre les êtres humains.

La théorie que tu cites en fait probablement partie, et constitue donc un point de vue contaminé.


Bisouxxx,

steph
Sujet: Re: Introduction à l envol... Aujourd'hui à 10:31
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
 
Deux Humanités
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» comparaison de moyenne de deux échantillons, cas spécial
» MES DEUX ALLERGIES: L'ALCOOL ET DIEU
» LOI DU PRODUIT DE DEUX VARIABLES ALEATOIRES UNIFORMES
» Nausées atroces depuis deux jours
» QUESTION DE DEBUTANT sur le khi deux (sous excel)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Partages-Recherches-Eveil du Soi...-
Sauter vers: