ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Masculin sacré"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: "Masculin sacré"   Ven 15 Jan 2010, 13:24

"Masculin sacré"
sujet en construction!


Karine Chaput

...Le masculin sacré initie. Il donne l'impulsion de vie. La force....
Quelle image à-t'on du masculin ?
Quelle représentation en fait t'on selon l'époque, la culture, les codes sociaux... ?


introduction de lecture:Post-it:
Masculin et féminin : la bi-unité



[ Aller à la page: 1, 2, 3]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Dim 24 Jan 2010, 01:13

"L'Homme ne peut se faire mâle que s'il a conscience de sa fragilité, s'il sait que sa lumière n'est que faiblesse par rapport à celle qu'il peut devenir en pénétrant son ombre, son côté féminin, ténébre. "

"Au-delà de toute dualité, Dieu Un ne se révèle mâle, archétype du masculin, que dans son rapport à la Création alors tout entière féminine par rapport à Lui, tout entière aussi contenue dans la lettre beit de valeur 2 et de vocation fondamentalement matricielle."

Annick de Souzenelle :
" Le symbolisme du corps humain"
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Ven 26 Mar 2010, 12:12

Et bien voilà,
deux mois que j ai ouvert ce post et aucunes recherches non conventionnelles j'entend à vous partager!
j ai reçu ceci par contre, interpellant ce mail qui fût le seul envoi, ce qui est rare , pour allimenter ce post!



Histoire de l'homosexualité = Histoire de l'humanité



L'histoire est écrite par les vainqueurs. Ils choisissent ce que l'on se rappellera, et ce qui sera caché. Ainsi en a-t-il été avec l'éros mâle. Regarder n'importe quel livre d'histoire pourrait donner l'impression qu'aucune société n'a jamais fait l'éloge de l'amour entre hommes, que jamais un peintre, un poète ou un pape n'a partagé son lit et son cœur avec un autre homme. Les preuves de l'amour entre personnes de même sexe ont été soit discrètement dissimulées, comme pour les Grecs et les Romains, soit rapidement détruites, comme cela est encore le cas avec les arts Maya et Inca nouvellement exhumés. Le résultat de cette tromperie a été une inutile polarisation de la société et d'énormes souffrances pour celles et ceux qui tombaient amoureux de personnes de leur propre sexe.

Non censurées, les archives révèlent une toute autre réalité : l'amour mâle est une constante universelle. Seule l'attitude de la société envers lui a pu changer. Toutes les cultures ont régulé l'amour mâle, en tissant autour de lui divers rituels. Et quelques-unes ont essayé - en vain - de le faire complètement disparaître.

Généralement, l'amour male faisait partie du tissu social et religieux. Des cités-états de la Grèce et de la Rome ancienne avec ses empereurs (Trajan et Hadrien, entre autres) aux chamans sibériens et aux sorciers guérisseurs amérindiens Two-Spirit, des membres des tribus africaines aux empereurs et érudits chinois, les peuples de par le monde ont compris et fait une place à la vulnérabilité des hommes à la beauté des autres hommes. Ils acceptèrent le fait que, mariés ou non, les hommes tombent amoureux d'hommes et de jeunes hommes, rêvent d'eux, écrivent sur eux, se battent pour eux, et les emmènent dans leur lit. Et la plupart du temps, ils comprenaient que les petits garçons étaient exclus de ce jeu, de la même façon qu'ils comprenaient que les petites filles en étaient aussi exclues.

Dans la Grèce classique, l'amour entre hommes était de bien des façons analogue aux mariages de l'époque, considéré comme aussi important dans la vie des individus et consacré par la mythologie grecque. C'était la pierre angulaire d'une tradition culturelle qui, il y a 2 500 ans, suscita l'éveil de la démocratie, du théâtre, de la philosophie, des mathématiques, de l'histoire etc. On pensait que l'amour mâle faisait ressortir les meilleures qualités d'un jeune homme, en particulier la virilité et le courage. À la guerre, les soldats combattaient souvent côte à côte avec leur bien aimé, comme dans le Bataillon Sacré de Thèbes ; plus tard, menés par Alexandre le Grand et son compagnon Héphaïston, les Grecs conquirent le monde connu. Bien sûr, la Grèce n'était pas une utopie : la prostitution et le viol, souvent accompagné de l'esclavage, étaient courants.

Au Japon, les apprentis samouraïs formaient un couple avec de plus vieux guerriers, pour être entraînés dans les arts de la guerre et de l'amour, et même le Shogun disposait - en plus de ses concubines - de nombreux garçons, leurs amours "Nanshoku" nous furent rapportées par les écrivains et les peintres Shunga qui immortalisèrent la "Shu-Dô", la Voie des Éphèbes. Ils immortalisèrent également les vies difficiles des Tobi-Ko, de jeunes acteurs itinérants de Kabuki, qui devaient peiner sur scène le jour et satisfaire au lit leurs clients la nuit.

Dans les pays musulmans, de célèbres poètes iraniens et arabes comme Hafiz de Shiraz et Abou Nawas louèrent et pestèrent contre les charmes des garçons (qu'ils abreuvaient parfois de vin pour les séduire). Les saints Soufis de l'Inde à la Turquie cherchaient à trouver Allah en contemplant la beauté des jeunes gens imberbes. Les conteurs enchâssèrent des contes de l'amour mâle dans Les Mille et Une Nuits. Des artistes comme Riza i-Abbassi amusèrent les rois et les princes avec leurs miniatures persanes magnifiquement travaillées et leurs calligraphies. Les mollahs et les censeurs s'insurgèrent contre l'amour mâle, mais des hommes de tous milieux, des califes aux porteurs, s'en délectèrent, et tous attendaient avec impatience d'être servis par d' "éternels jeunes gens beaux comme des perles", une fois au paradis.


En Amérique du Nord et en Sibérie, les traditions chamanistes remontant à l'âge de pierre reconnaissaient les pouvoirs spirituels particuliers de ces hommes et femmes attirés par les amours du même sexe, comme on peut encore le voir dans la tradition amérindienne Two-Spirit (Deux-Esprits), qui a survécu jusqu'à ce jour.

Dans l'Occident pré-moderne, l'amour mâle survivait principalement dans la clandestinité, et n'était visible que lorsque des amants avaient la malchance de se faire prendre, ou quand des artistes assez courageux pour se moquer des conventions y faisaient allusion. Beaucoup d'écrivains, de musiciens, de peintres et de poètes l'ont dépeint, mais toujours sous forme cachée : Michel-Ange, qui para la Chapelle Sixtine d'éclatants nus masculins ; Shakespeare, qui donna la sérénade à son amoureux dans ses sonnets ; Blake, qui se révolta contre les prêtres qui "ligotaient de ronces mes joies et mes désirs" ; Walt Whitman, qui chanta le corps électrique. La liste de sommités, d'artistes, d'hommes d'états, d'ecclésiastiques, de chevaliers et de valets qui sentirent l'appel de l'amour mâle - seul, ou en compagnie de l'amour des femmes - est sans fin.

Le grand mensonge qui veut que l'amour du même sexe soit "contre nature," une fiction qui est en contradictionflagrante à la fois avec la biologie et l'histoire, dépend de la censure pour sa survie. Le projet Androphile, en glanant le travail des érudits des études homosexuelles, vise à défaire cette censure en attirant l'attention sur le rôle de l'amour homosexuel dans l'esprit et la culture de l'Homme : ses succès, ses échecs et les controverses auxquelles il a donné lieu pendant des millénaires. Nous espérons que les prose et poésie, religion et mythologie, art, philosophie et histoire venant du monde entier que vous trouverez ici rassemblées contribueront à approfondir la compréhension de la place de l'amour mâle dans la nature humaine. Au moment où ces lignes sont écrites (hiver 2004), elles pourront aussi éclairer le débat grandissant au sujet du mariage homosexuel, une tradition documentée de par le monde depuis des milliers d'années, mais nulle part de plus de façon plus répandue ni plus récemment qu'en Amérique du Nord, où il était pratiqué et honoré par de nombreux Peuples Originels.

Les documents recueillis ici sont les traces de pas de la Muse Gay, qui a inspiré des hommes et des femmes de tous les continents depuis l'aube des temps. Ils témoignent du fait que l'amour mâle est indomptable. Même interdit, il a prévalu contre les lapidations, les bûchers, les lobotomies, l'homophobie des cours d'écoles, les gibets et les geôles. Et là où il fut accepté, il s'est ouvertement épanoui pour conduire aux plus grandes réalisations de l'esprit humain.


source

en attendant...Ce poème de Victor Hugo



"L’homme est la plus élevée des créatures,
la femme est le plus sublime des idéaux.

Dieu a fait pour l’homme un trône,
pour la femme un autel.
Le trône exalte,
l’autel sanctifie.

L’homme est le cerveau,
la femme le coeur.
Le cerveau fabrique la lumière,
le coeur produit l’Amour.
La lumière féconde,
l’Amour ressuscite.

L’homme est fort par la raison,
la femme est invincible par les larmes.
La raison convainc,
les larmes émeuvent.

L’homme est capable de tous les héroïsmes,
la femme de tous les martyres.
L’héroïsme ennobli,
le martyre sublime.

L’homme a la suprématie,
la femme la préférence.
La suprématie signifie la force,
la préférence représente le droit.

L’homme est un génie,
la femme un ange.
Le génie est incommensurable,
l’ange indéfinissable.

L’aspiration de l’homme,
c’est la suprême gloire,
l’aspiration de la femme,
c’est l’extrême vertu.
La gloire fait tout ce qui est grand,
la vertu fait tout ce qui est divin.

L’homme est un Code,
la femme un Evangile.
Le Code corrige,
l’Evangile parfait.

L’homme pense ,
la femme songe.
Penser, c’est avoir dans le crâne une larve,
songer, c’est avoir sur le front une auréole.

L’homme est un océan,
la femme est un lac.
L’Océan a la perle qui orne,
le lac, la poésie qui éclaire.

L’homme est un aigle qui vole,
la femme est le rossignol qui chante.
Voler, c’est dominer l’espace,
chanter, c’est conquérir l’Ame.

L’homme est un Temple,
la femme est le Sanctuaire.
Devant le Temple nous nous découvrons,
devant le Sanctuaire nous nous agenouillons.

"l’homme est placé où finit la terre ,
la femme où commence le ciel ".

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Ven 26 Mar 2010, 13:09

Salut Ambre.
Je n'ai pas encore parcouru ton post dans son entièreté et je m'arrête pour te proposer une première réponse.
Le sujet de l'homosexualité est brûlant pour moi, car je ressens à ce sujet une répulsion viscérale qui n'a rien de réfléchi.
Pour autant notre univers se bâtit sur une énergie double Yin/Yang dont les deux pôles doivent être parfaitement différencié pour fonctionner correctement.
Mais avant de poursuivre, je vais apporter une précision à ce que tu affirmes sur les gracs anciens.

Citation :
Dans la Grèce classique, l'amour entre hommes était de
bien des façons analogue aux mariages de l'époque, considéré comme aussi
important dans la vie des individus et consacré par la mythologie
grecque. C'était la
pierre
angulaire d'une tradition culturelle qui, il y a 2 500 ans, suscita
l'éveil de la démocratie, du théâtre, de la philosophie, des
mathématiques, de l'histoire etc. On pensait que l'amour mâle faisait
ressortir les meilleures qualités d'un jeune homme, en particulier la
virilité et le courage. À la guerre, les soldats combattaient souvent
côte à côte avec leur bien aimé, comme dans le Bataillon Sacré de Thèbes
; plus tard, menés par Alexandre le Grand et son compagnon Héphaïston,
les Grecs conquirent le monde connu. Bien sûr, la Grèce n'était pas une
utopie : la prostitution et le viol, souvent accompagné de l'esclavage,
étaient courants.

Alors il ne faut pas oublier que chez les Grecs, la pratique de la pédophilie était courante, également.
Alors il est difficile de donner une justification morale l'homosexualité à partir de citations incomplètes.

L'Homme ne se faît Mâle que lorsque qu'il s'unit dans l'équilibre à la Féminité.

Pardonne moi cette virulence dans ces propos, mais il me semble que la reconnaissance de l'homosexualité comme une pratique naturelle s'assimile à un grave dysfonctionnement de l'humanité actuelle.
Encore une fois, je te répète que l'homophobie procède chez moi d'une répulsion physiologique sur laquelle aucun argument intellectuel n'a de prise.
On peut me rejeter, me vilipender, ou me condamner et alors un fossé d'incompréhension se creusera.
Il en est ainsi avec un grand nombre de mes semblables.
Comme quoi, tu vois, en illustration avec le film "The CELL" que tu as cité dans un autre post, nous sommes prisonniers de notre chair.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Ven 26 Mar 2010, 13:55

Merci kernoa de ce commentaire, qui est le premier et pas le dernier , je suppose!
je m yattendais,c est pourquoi , j ai retiré toutes les photos et images, ainsi que les liens de l article, afin de ne pas choquer!(va poursuivre sur le site source , celui que celà interpelle).
J avais même écrit un cours texte, que j ai effacé affin de ne pas induire ce débat sur la pédophilie, qui est totalement différent du sujet "Masculin sacré", d où mon étonnement après avoir reçu cet article, ...comme quoi!
Ici, je cite, ce texte n est pas de moi, et loin de moi de vouloir faire l apologie de la pédophilie que je rejette et je sais de quoi je parle, et de l' homosexualité, que je ne rejette pas, ayant plusieurs amis et membres de ma famille qui le sont!
Il est vrai aussi que les meilleurs "enseignants" que j ai rencontré sur ma route étaient presque tous de nature bi-sexuelle ou hommosexuelle???

Citation :
Ils acceptèrent le fait que, mariés ou non, les hommes tombent amoureux d'hommes et de jeunes hommes, rêvent d'eux, écrivent sur eux, se battent pour eux, et les emmènent dans leur lit. Et la plupart du temps, ils comprenaient que les petits garçons étaient exclus de ce jeu, de la même façon qu'ils comprenaient que les petites filles en étaient aussi exclues.

Pardonne moi cette virulence dans ces propos, mais il me semble que la reconnaissance de l'homosexualité comme une pratique naturelle s'assimile à un grave dysfonctionnement de l'humanité actuelle.
Encore une fois, je te répète que l'homophobie procède chez moi d'une répulsion physiologique sur laquelle aucun argument intellectuel n'a de prise.


Tu es courageux , au contraire de l écrire, je n ai rien à te pardonner!

Nb :faire la distinction entre
-pédérastie
-pédophilie
et qu en à l homosexualité ce débat est déjà proposé ici
LA SEXUALITE
[ Aller à la page: 1, 2 ]
L'Homosexualité


Dernière édition par AMBRE le Jeu 06 Mar 2014, 19:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Juvenal

avatar

Masculin
Taureau Rat
Nombre de messages : 33
Date de naissance : 17/05/1960
Age : 57
Localisation : Sarlat-La-Caneda (24)
Loisirs : Internet et la moto
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Sam 27 Mar 2010, 09:29

Hello tous, depuis le temps :)

Etant très occupé avec mon propre groupe d'étude, je n'ai hélas pas beaucoup de temps pour répondre aux excellents articles, toujours d'une verve inspirée aux accents poétiques de Ambre.

Au sujet de l'homosexualité, et puisque je constate que personne n'y fait ici référence (ou pas encore), j'aimerais préciser qu'il existe non pas une seule mais DEUX formes d'homosexualités et que celle qui repousse tant de nombreuses personnes n'est pas celle que l'on croit.
Je m'en explique très brièvement.

Étant un homme, je prendrai le cas de l'homosexualité masculine, laissant à une femme le soin d'exprimer ce qu'il se doit au sujet des femmes aimant d'autres femmes ou les deux polarités.

Un homosexuel est attiré par deux choses, chez un autre homme : son corps ET son esprit (sa polarité mentale, en somme)
L'attraction purement physique n'est absolument pas un problème car elle provient de goûts personnels sur l'esthétisme sexuel et n'est en rien dommageable à l'individu ni préjudiciable à son équilibre personnel.
Ce n'est ni "sale" ni "contre nature", c'est juste une affaire de convenance personnelle (même pour les homos qui ne peuvent coucher qu'avec des hommes)

Là où le bas blesse, c'est au niveau de l'homosexualité des pôles ou du "sexe mental" (voir les études de l'Hermétisme pour ceux qui connaissent)
Un homme qui est un homosexuel de l'esprit est une personne dérangée dont le mental est rétrograde et qui est hautement déséquilibré.

Il s'agit là d'une maladie de l'âme (ou maladie animique) et on peut constater, chez ces individus, un dérèglement de glandes endocrines telles que le Thymus (en particulier) et des surrénales.
Leur système lymphatique et, d'une manière générale, leur système de défense immunitaire est affaiblit voire déréglé.

Ces personnes sont mentalement désorganisées et se sentent perpétuellement agressée ou mises à l'écart (d'où la déviance immunitaire, sentiment d'être perpétuellement en danger, appelé à disparaître, etc.)

On retrouve très souvent un augmentation d'individu de ce genre (homo mentale) dans les populations qui sont en voit de dégénérescence ou qui sont appelées à disparaître, comme en Atlantide, par exemple.

Je dois aller à la gare et suis déjà en retard, veuillez donc m'excuser si mon sujet écrit en la hâte paraît décousu et stoppe au moment où il devrait apparaître sources et autres argumentations.

Je n'ai plus le temps de développer et m'en excuse.
En espérant que cette ébauche sera reprise et améliorer par d'autres, car le sujet me semble intéressant et n'est que très rarement développé librement (sans doute par peur de quelques réactions émotives des personnes pouvant se sentir visées et dont le système immunitaire défaillant les rend tout spécialement agressives et acerbes.)

Bien cordialement à tous et au plaisir, lorsque j'aurai un peu plus de temps :)

Cordialement,

Juvenal
Revenir en haut Aller en bas
http://www.theb4.fr/vivre-livres/
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Sam 27 Mar 2010, 10:08

Eh bien Juvenal, voici une position brillamment exprimée avec laquelle je suis à 100% en accord.

C'est bien ce qui me hante l'esprit. L'augmentation de l'homosexualité représente un des indicateurs de la disparition prochaine d'une civilisation. De la notre entre autre.
Je vais ajouter en outre une certitude personnelle qui va choquer beaucoup d'esprits. Mais il faut bien le signifier quelque part.
C'est ceci: Le SIDA est la tentative de la Nature de rétablir l'Équilibre.
Je me rends compte que c'est une opinion très dure, complètement incorrecte politiquement et qui suscitera de violentes réactions.
Tant pis, j'assume.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Sam 27 Mar 2010, 11:17

Citation :
Kernoa:C'est ceci: Le SIDA est la tentative de la Nature de rétablir l'Équilibre.

Sans violentes réactions...suis pas en accord avec toi là...as tu lu ceci que j ai proposé à l ouverture du forum: SIDA

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Sam 27 Mar 2010, 14:09

Bonjour Ambre
Tout d'abord je suis désolé de donner une tournure aussi sombre à ce débat.
Je suis allé relire ce que tu as proposé sur le SIDA.
C'est avec consternation que j'ai appris que les humains tentent en permanence de s'autodétruire massivement par le biais d'empoisonnement ou de contaminations bactériologiques.
Et heureusement sans succès apparent.
En ce qui concerne la tentative de régulation de l' hyper-dynamisme démographique des populations noire,par le gouvernement Sud africain, c'est complètement loupé. Heureusement que la Nature n'a pas permis la destruction de l'homme par les armes bactériologiques, sinon, il n'y aurait plus d'espèce humaine sur notre planète depuis longtemps.
Les virus Ébola, H5N, H1N1 ont un point commun. Les pandémies que ces derniers étaient censés créer n'ont pas eu lieu. Et pour cause. Je me suis suffisamment dépensé sur ce sujet pour lutter à la fois contre la désinformation et dénoncer la collusion OMS/industries pharmaceutique ici comme sur mes sites pour ne pas recommencer.
Je ne m'étais pas rendu compte que j'ai émis mon avis sur le SIDA en pleine campagne de la SIDACTION. Comme quoi je réagis spontanément sans tenir compte des circonstances.
Pour ce qui est du virus du SIDA, à ma connaissance, du moins parce que je l'ai entendu à la télévision (tu me diras si j'ai tord) les difficultés qu'éprouvent les biologistes à trouver un remède efficace contre le SIDA réside dans le fait, que si c'est bien un virus qui est responsable de cette maladie, il n'a toujours pas été isolé. C'est pourquoi il n'existe aucun vaccin. D'où cet appel à la générosité du public pour réunir suffisamment de fonds pour lancer une campagne de recherches gigantesque dans l'espoir de trouver une guérison fiable à cette terrible maladie.
Si ce virus n'a pas pu être isolé, c'est que son origine est naturelle et non pas artificielle, issu d'une manipulation génétique en laboratoire.
D'où ce sentiment que le SIDA est une réponse de la Nature pour un retour à l'Équilibre.
Néanmoins, si le virus du SIDA provenait d'une intention malfaisante de l'homme, sa contagion pourrait être très limitée par une obéissance stricte aux recommandations prophylactiques édictées par les services de santé. Si sa propagation devient préoccupante, c'est par un défaut d'informations de la part des autorités publiques, un manque de moyen, ou un refus des populations concernées de changer leur comportements.

Il n'en demeure pas moins vrai, qu'à la base de ces lourdes épreuves que subissent certains humains aujourd'hui, on trouve parmi nos élites, nos intellectuels et nos dirigeants un déficit philosophique grave, une conception erronée du fonctionnement de notre monde.
L' Univers se construit autour d'une Énergie double différenciée: Yin/yang.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Sam 27 Mar 2010, 14:44

Kernoa,
je ne regrade plus la télévision depuis plusieurs années!
Le grand "crash" dans mon coeur le jour des attentats du 11 septempbre en est à l orgine!Mais c est un autre débat!
Je ne sais pas si toutes ces "opérations" médiatiques pour soutenir le sidaction par exemple ne sont pas elles mêmes manipulées par de grosses boites ???
Ce que je croie, c est que l homme est dramatiquement conduit vers des désirs de contrôle et de manipulations de ses semblables !

Regarde ceci, celà est très interressant: 1/5 SIDA, LE DOUTE

merci de continuer ce débat dans le sujet SIDA



Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Sam 27 Mar 2010, 16:14

.
Si le débat doit continuer sur le thème du désir de contrôle des population par la contamination virale, alors, Ok, rdv dans le sujet SIDA.
Mais c'est ce que je voulais dire sur la réaction de la Nature par rapport à l'homoseuxualité c'est que le VIH de Montagné n'est pas à l'origine du développement du SIDA et que la recherche piétine.
Bonne fin de semaine.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Dim 28 Mar 2010, 18:14

La vengeance des zizis
Mélissa Proulx

Est-ce mon imagination qui me joue des tours ou est-ce que l'organe sexuel masculin n'a pas gagné de terrain ces derniers temps comme sujet abordé dans la sphère culturelle? Ainsi, après que les femmes eurent revendiqué leur droit à l'égalité et à l'épanouissement de leur corps sur toutes les tribunes, voilà que l'homme tire un peu la couverture de son côté. Mais est-ce vraiment la volonté de l'homme ou un simple mouvement naturel de société? Après tant d'années de féminisme, il serait peut-être temps de relever le plat d'un peu de masculinisme? Quoi qu'il en soit, c'est un sujet brûlant qui demeure somme toute assez tabou. À preuve, on ose à peine prononcer le mot véritable, qui fait encore rougir nombre d'hommes à cravate et de femmes à tailleur...

La semaine dernière, un documentaire "assez sérieux quand même" - pour citer Christiane Charette qui recevait la réalisatrice Isabelle Raynauld à son émission -, Histoires de zizis, était diffusé à la télévision de Radio-Canada à l'émission Zone doc. On y voyait cinq hommes issus d'univers différents raconter leurs expériences privées, leurs préoccupations et les perceptions qu'ils ont d'eux-mêmes et de leur pénis. Bien au-delà d'un simple documentaire sur le sexe masculin, Histoires de zizis interrogeait la condition masculine d'aujourd'hui dans tout ce qu'elle a de plus intime, en constatant notamment l'évolution qu'a connu le symbole phallique autrefois vénéré. En plus des questions de virilité et de sexualité, on y abordait d'autre part les rapports de complicité, de doute, de plaisir et de douleur qu'ont les hommes avec leur organe reproducteur.

Dans ce même ordre d'idées, l'incontournable "cas Roberge" de la Planète Web a consacré une de ses capsules loufoques au pénis. Dans En manque de peau, Jean-Thomas Jobin et lui traitent de la question pointilleuse de l'apparence de leur "pastrami" (pour reprendre l'expression de Roberge dans Un trio tentant). Un autre sketch récemment mis en ligne sur lecasroberge.com met en scène trois amis désirant passer une soirée entre hommes à regarder un DVD des Pet Shop Boys, et ce, complètement nus devant du vin rouge et de la pizza. Malgré le ton peinard des vidéos du boute-en-train, on sent un réel intérêt pour une recentralisation des sujets masculins dans la vie de tous les jours. Sinon, à quoi bon Les Invincibles, Testostérone et autres 110 % du petit écran?

Le sexe masculin se fait donc une niche dans le domaine culturel, en littérature, en cinéma, en télévision, et puis quoi encore. Avec Les Monologues du pénis (publié chez Lanctôt Éditeur), Michel Pruneau consacrait récemment une "réponse structurée" aux Monologues du vagin d'Eve Ensler, oeuvre phare du féminisme créée en 1996, en posant un regard contemporain sur le zizi et, par définition, sur la condition masculine. À quand une adaptation au théâtre? au cinéma ? Ça ne saurait tarder. Le professeur en service social de l'Université d'Ottawa Simon-Louis Lajeunesse - qui a participé à Histoires de zizis - fera aussi paraître Sports et masculinité au printemps prochain chez H&O. Tant de manifestations qui prouvent que le masculin est hip en ce moment, et le zizi encore plus! Et c'est pas trop tôt! Puisque je ne vois en aucun cas ce masculinisme comme une menace au féminisme, mais plutôt comme un bon compagnon de guerre, capable de compréhension et de fraternité. Parce que l'émancipation des sexes pourra toujours rimer avec plus d'égalité.


Le documentaire Histoires de zizis met en relief l'évolution du symbole phallique dans notre société

http://www.voir.ca/publishing/article.aspx?zone=3&section=11&article=54176

Histoires de zizis est un film sur le rapport intime de complicité, de doute, de satisfaction, de douleur que les hommes entretiennent avec leur pénis.

Cinq hommes venus d'univers totalement différents nous racontent leur expérience privée, leurs questionnements, la perception qu'ils ont d'eux-mêmes et de leur sexe.

Le film aborde donc le pénis sous des angles variés, dont la circoncision à l'âge adulte, les rites d'initiation en Afrique et chez les sportifs d'élite nord-américains, la vasectomie, sans éviter l'incontournable question de la taille, de l'identité masculine et de la notion de performance selon la culture des porteurs de zizis.

Aux témoignages privés s'ajoute le point de vue de spécialistes, dont un chirurgien français, le Dr Ronald Virag, auteur du livre Le sexe de l'homme, d'historiens qui nous parlent du statut qu'avait le pénis dans l'Antiquité.

Le film est ponctué de documents d'archives, dont l'exceptionnel et très rare court-métrage du documentariste Jean Rouch (1948) sur la circoncision au Mali, de tableaux de la Renaissance, de sculptures, de photographies, de films et de chansons.

Raynauld, Isabelle
Scénariste-réalisatrice

Professeur titulaire au département d'histoire de l'art et d'études cinématographiques de l'Université de Montréal, Isabelle Raynauld est aussi scénariste et réalisatrice.

Présenté lors des 20es Rendez-vous du cinéma québécois, son long métrage documentaire Le Minot d'or a remporté plusieurs récompenses dont le Jutra du meilleur documentaire 2002 ainsi que deux Gémeaux.

Elle a également collaboré au scénario de Emporte-moi de Léa Pool, film qui a reçu le prix du Meilleur scénario au Festival de Chicago et le Prix œcuménique de Berlin. Enfin, elle a réalisé quelques courts métrages dont Roche, papier, ciseaux, projeté à la Cinémathèque québécoise dans le cadre de l'hommage aux femmes cinéastes lors des Cent ans du cinéma en 1995.

http://www.radio-canada.ca/documentaires/play-video/index.asp?idContenu=2405

Revenir en haut Aller en bas
Juvenal

avatar

Masculin
Taureau Rat
Nombre de messages : 33
Date de naissance : 17/05/1960
Age : 57
Localisation : Sarlat-La-Caneda (24)
Loisirs : Internet et la moto
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Dim 28 Mar 2010, 23:53

un re-bonjour vite fait, avant d'aller dans les bras de Morphée :)

Pour la question du Sida, je ne sais pas et n'étant en rien compétant en la matière, je ne me prononcerai donc pas.

J'ai eu le plaisir de connaître personnellement Anne et Daniel Meurois-Givaudan lorsqu'ils étaient encore mariés, et pour ceux qui connaissent, leur livre étonnant dont le titre est "Les Dossiers", a de quoi faire réfléchir, sinon donner quelques sueurs froides aux plus sensibles...

Lorsque je les ai vu (nous buvions alors un verre à la terrasse d'un café, en Corse du Sud) Anne m'a montré la disquette de ce livre en me disant qu'elle s'attendait à de vigoureuses représailles de la part de ceux qui étaient ouvertement cités et nommés dans cet ouvrage, immédiatement après son édition.

Mais contre toute attente, ce livre n'a quasiment pas fait parler de lui et a sans doute été victime du contenu explosif de ses chapitres : les révélations étaient si énormes, si incroyables que, justement, personne n'y a cru !

Bref, je ne suis pas ce que l'on peut appeler un adepte des conspirations, mais je suppose que certaines choses qui nous paraissent pour le moins incroyables doivent contenir au moins un fond de vérité.

Pour ce qui à trait au "zizi" (lol) je dirait qu'il doit bien exister des hommes qui n'ont pas de "rapport" particulier avec leur pénis.

Bien sur, c'est moins original, comme version, mais gageons qu'il existe encore quelques hommes normaux capables de vivre sans conflits intérieurs majeurs, ni même sans excès de narcissisme plus ou moins avoué :)

Bien cordialement à tous, passez une bonne nuit !

Juvenal
Revenir en haut Aller en bas
http://www.theb4.fr/vivre-livres/
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Lun 29 Mar 2010, 08:40

En ce qui me concerne, je n'ai jamais été préoccupé par mon zizi outre des problèmes physiologiques liés à un phimosis.
En revanche j'ai dépensé beaucoup d'énergie à lui trouver un logement accueillant. En clair, j'ai plus souffert des complexes sur mon aspect physique que de mon zizi lui même. Au demeurant correct, m'a-t-on dit.
En revanche, dans mes jeunes années au collège, j'ai pu constater que les zizis préoccupaient les esprits de mes camarades de classe qui s'empoignaient souvent mutuellement les braguettes comme pour soupeser leurs bourses. Gestes que j'ai toujours eu en horreur et qui m'ont valu de sérieuses bagarres. Il n'y avait pourtant à cette époque pas de signes d'une homosexualité soujascente.
Par la suite, au lycée et ailleurs, je n'ai plus jamais observé de telles pratiques. Il est vrai que, ayant également horreur du sport, j'ai fort peu fréquenté les vestiaires des stades, où parait-il il, se passe des choses étranges.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 420
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Lun 29 Mar 2010, 11:06

Citation :
Un homme qui est un homosexuel de l'esprit est une personne dérangée
dont le mental est rétrograde et qui est hautement déséquilibré.

Il
s'agit là d'une maladie de l'âme (ou maladie animique) et on peut
constater, chez ces individus, un dérèglement de glandes endocrines
telles que le Thymus (en particulier) et des surrénales.
Leur système
lymphatique et, d'une manière générale, leur système de défense
immunitaire est affaiblit voire déréglé.

Ces personnes sont
mentalement désorganisées et se sentent perpétuellement agressée ou
mises à l'écart (d'où la déviance immunitaire, sentiment d'être
perpétuellement en danger, appelé à disparaître, etc.)

Bonjour Juvenal,
Je connais une personne de ce genre, mais je ne comprends pas le rapport entre ce dérèglement physique et l'homosexualité de l'esprit.

Quel est le problème si on est attiré par l'esprit d'un homme?
Par exemple, si je suis attiré par la pensée de tel auteur ou grand sage, suis-je un 'homosexuel de l'esprit'?
Revenir en haut Aller en bas
Juvenal

avatar

Masculin
Taureau Rat
Nombre de messages : 33
Date de naissance : 17/05/1960
Age : 57
Localisation : Sarlat-La-Caneda (24)
Loisirs : Internet et la moto
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Lun 29 Mar 2010, 18:39

Bonjour Didiera :)

Être attiré par l'esprit d'un homme ou même en tomber amoureux n'est PAS de l'homosexualité de l'esprit.
Tu te réfères, toi, à une forme d'attraction mentale qui est aussi acceptable qu'une autre et n'est en rien préjudiciable à l'évolution de l'âme.

Je causais quand à moi d'un dérèglement des polarités, c'est à dire d'un comportement spirituel à la fois destructeur et morbide.

Sans entrer dans les détails car cette étude nous mènerait beaucoup trop loin et s'avèrerait très vite fastidieuse (car essentiellement technique) je vais ici te donner un exemple qui, s'il n'est pas complètement exact ni précis, te donnera une nette idée du propos.

Imagine un homme ordinaire, au comportement sain et modéré, qui tombe amoureux d'un autre homme et qui souhaite avoir des rapports sexuels avec lui...

Dans ce premier cas (usuel) d'homosexualité, il n'existe aucun problème, aucun dérèglement de l'esprit. Nous sommes simplement en présence d'un homme qui apprécie l'apparence physique des autres hommes et dont les tendances sexuelles sont orientées en ce sens. Il existe d'ailleurs de nombreux homosexuels qui aiment aussi bien le corps des hommes que celui des femmes. Ceci est et devrait demeurer personnel.

A présent, imagine un homme qui présente de sérieux troubles du comportement et qui, d'un point de vue psychologique, présente des tendances destructrices, est excessivement possessif et jaloux et se montre coléreux et haineux a de nombreuses occasions...

Cet homme a un fond malsain et prend un plaisir sadique (et lié d'ailleurs à la sexualité) a infliger des souffrances morales, voire physiques, à l'occasion.
Dans ce second cas de sexualité, nous sommes en présence d'une forme de déviance mentale due à une dépolarisation de l'âme (ou "corps psychique") et cela se traduit, au niveau purement physiologique, par une dégénérescence de certains centres psychiques (chakra) et nerveux (glandes, plexus)

Un fonctionnement anarchique de certaines glandes endocrines pousse un tel homme à se comporter souvent d'une manière vindicative et même destructrice.

Par exemple, une hypoactivité de la glande pinéale ôte à cet individu toute trace de sens moral.
Un fort dérèglement de la glande Thymus le pousse à se croire perpétuellement agressé et en danger : il partira de la prémisse que l'humanité entière déteste les homos et tout dans son comportement trahira cette certitude.
En somme, sous prétexte de liberté d'expression, cet individu ignorera très souvent la liberté d'expression des autres, allant même jusqu'à en interdire l'expression en sa présence.
Notez dans ce cas la réaction de certains homosexuels quand ils se supposent jugés et écoutez bien ce qu'ils disent de leurs présumés agresseurs, la violence de leur réaction et le choix des mots sélectionnés pour leur pouvoir de blesser est assez édifiante.

Une hyperactivité des médullo-surrénales fera de cette sorte d'individu un personnage lâche et dangereux, un peu comme une bête traquée qui préfèrera fuir plutôt que de combattre l'adversité, mais qui deviendra très dangereuse si elle se croit acculée et en danger immédiat (c'est le principe du combat ou de la fuite poussé à son paroxysme)

Nous pourrions continuer longtemps comme ceci mais il me semble plus important de rectifier la façon dont tu avais compris le mot "spirituel", si je me fie à ta question.

Donc, non, le fait de ressentir une attirance mentale (et non spirituelle, c'est à dire "relative à l'esprit et à son fonctionnement") envers un autre homme (sa personne ou son œuvre, par exemple) ne consiste pas en une forme de dérèglement de l'âme.

Pour en terminer, je dirais que si la nature a prévue de scinder la conscience individuelle (ou "Soi-Conscience") en deux polarités à la fois différentes et complémentaires (et non opposées ^^), ce n'est certainement pas pour rien !

Est "naturel" ce qui répond spontanément aux lois de la nature, plus simple que ça, c'est difficile à exprimer, non ?

L'homosexualité pure et dure (répugner à toucher une femme, par exemple, si on est un homme) n'a rien de naturel, soyons logique un instant.
Il ne s'agit pas là de mélanger les débats : personne ne retire aux homosexuels le droit d'exister et de vivre en paix (pour ceux qui en sont capables) et il est ordinaire qu'ils puissent bénéficier des mêmes droits moraux et légaux que tous les autres individus... C'est ok et on n'y reviendra pas !

Mais de là à dire que l'homosexualité est "naturelle" ou qu'elle consiste en une preuve "d'endrogynat spirituel" (sic) comme je l'ai déjà entendu dire par des chercheurs de Lumière, il ne faut pas non plus prendre les canards du bon Dieu pour des enfants sauvages ! (lol)

J'espère que chacun aura assez de discernement, de logique et de maîtrise émotionnelle (ou simplement d'objectivité !) pour comprendre mes propos. Sinon, ce n'est pas grave :)

Les homosexuels ont leur place dans notre société, comme tout le monde, mais de là à en faire un signe d'évolution spirituelle, faut quand même pas pousser. Et vous verrez que certains n'hésiteront pas à clamer haut et fort une supposée "supériorité spirituelle" du fait même de leur homosexualité (en général les plus jeunes, d'ailleurs, on se demande pourquoi ^^)


Pour ceux qui ont l'intelligence d'observer sans passion ni a priori, il sera aisé de distinguer la simple homosexualité physique (sans danger et non critiquable) de cette maladie de l'âme que je dénonce ici, sans passion mais avec fermeté, car il est encore inscrit, dans les mémoires de l'âme humaine, toutes les aberrations et monstruosités qui furent perpétrées en Atlantide et plus ou moins cautionnées par cette tentative de rendre un mal évident "naturel", au nom de la libre expression de êtres et de leur droit à la différence...

Cet idéal de liberté d'expression peut aussi permettre de cautionner les pires dépravations morales et mentales.
Celui qui est vraiment libre ne construit jamais cette liberté aux dépens des autres.

Mon petit doigt me dit que dans les années à venir, l'actualité réveillera ce vieux démon qui sommeille dans les caves profondes de l'âme humaine... Des caves qui ont été creusées par la lâcheté de l'homme et son immense peur à l'idée de devoir assumer les rejetons de son propre esprit (les actes)

Bien cordialement à tous :)

Juvenal
Revenir en haut Aller en bas
http://www.theb4.fr/vivre-livres/
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Lun 29 Mar 2010, 19:06

Merci Juvenal pour ce beau discours très clair et très technique même pour les gens simples comme moi qui n'ont que très peu de connaissances sur les rôles des glandes endocrines.
Toutefois, juste une petite remarque.
Citation :
furent perpétrées en Atlantide et plus ou moins cautionnées par cette
tentative de rendre un mal évident "naturel", au nom de la libre
expression de êtres et de leur droit à la différence...
Personnellement au lieu du mot "mal" j'emploierai celui de "dysfonctionnement".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
Juvenal

avatar

Masculin
Taureau Rat
Nombre de messages : 33
Date de naissance : 17/05/1960
Age : 57
Localisation : Sarlat-La-Caneda (24)
Loisirs : Internet et la moto
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Lun 29 Mar 2010, 19:54

ici le mot "mal" n'est pas moraliste mais est le singulier de "maux" car, comme je l'avais précisé, il s'agit d'une maladie de l'âme.
Le terme était donc approprié :)

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.theb4.fr/vivre-livres/
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Lun 29 Mar 2010, 22:06

Salut Juvenal.
Non j'avais bien compris que le mot "mal" désignait une pathologie.
Mais pour moi, l'homosexualité provient surtout un dysfonctionnement congénital, une erreur qui s'est glissée dans les développements du foeutus ou du nourrisson.
Certains auteurs comme Barnezet ci dessous incriminent la crudescence de l'homosexualité à la consommation du lait de vache. mais j'ai la flemme de développer.
cordialement.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
Juvenal

avatar

Masculin
Taureau Rat
Nombre de messages : 33
Date de naissance : 17/05/1960
Age : 57
Localisation : Sarlat-La-Caneda (24)
Loisirs : Internet et la moto
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Lun 29 Mar 2010, 23:44

Je ne veux vexer personne mais je doute que, en tant que chercheur en spiritualité, je puisse trouver une source immense d'inspiration dans les travaux des scientifiques de notre époque...

Les développements du fœtus ou du nourrisson....
Le lait de vache... (lol)

C'est bien ce que je dis, je préfère m'en tenir à des concepts plus ouverts et moins académiques qui incluent la dimension spirituelle de l'homme qui est, je l'espère, bien plus que de la bidoche réagissant à du lait, fut-il de vache ! lol

Ces quelques lignes pour nous détendre, afin de compenser le sérieux du sujet :)

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.theb4.fr/vivre-livres/
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Mar 30 Mar 2010, 09:26

Et bien tu te trompes (lol)
Notre véhicule terrestre est malheureusement une "bidoche" qui est censée nous conduire également vers une élévation spirituelle. Autrement nous ne nous serions pas incarnés dans cette bidoche qui nous cause tant de désagréments, qui personnellement ne me convient pas.
Les progrès de la science soutiennent l'inspiration et la recherches spirituelles.
La preuve: les études entreprises sur l'épigénétique ont mis en évidence le rôle important de l'alimentation dans les mutations cellulaires qui modifient le corps. Le cancer représente une mutation létale qu'on peut enrayer grâce à une alimentation originale. Ces études n'en sont qu'à leur début.

Pour ce qui concerne le rôle du lait de vache dans la croissance du nourrisson, tu te gausses (lol) mais il est hyper important. Non pas tant dans sa composition en lactose, calcium, lipides et autre caséine, mais dans le fait qu'il contient des hormones indésirables qui perturbent les développements des caractères sexuels secondaires des nourrissons.

Quelques informations, si tu le veux bien:
Citation :
Lait pasteurisé: Pertes de certaines
propriétés bénéfiques
Selon M. Vachon, la pasteurisation du lait peut détruire ou altérer
les propriétés de certaines substances, comme des agents
anti-inflammatoires, des agents immunostimulants, des antioxydants, les
cellules blanches et la vitamine B12.
Les antioxydants combattent les radicaux libres pour prévenir la
corrosion des structures du corps, comme par exemple les artères et les
jointures. Ils agissent comme agents de rajeunissements, protègent
contre les maladies inflammatoires comme l’arthrite et les ulcères,
aident aux fonctions cérébrales et plus encore.
Aussi, les méthodes de transformation du lait altèrent la protéine
lactoferrine qui est essentielle pour le transport et l’assimilation du
fer. Celle-ci interfère avec la croissance des bactéries pathogènes dans
l’intestin. La lactoperoxydase est une autre enzyme bactéricide perdue
lors de la pasteurisation. Elle tue les bactéries indésirables.
Le pompage ou plus communément appelé l’homogénéisation est le
procédé où le gras du lait est fragmenté en gouttelettes de telle sorte
que, devenues trop fines, elles ne puissent plus remonter en surface et
ainsi former la crème. Cette méthode engendre la perte du bon goût du
lait, rapporte M. Vachon. Elle perturbe aussi la digestion et favorise
l’athérosclérose.
En somme, M. Vachon croit que le lait cru aide à la correction de
l’intolérance au lactose, à un meilleur fonctionnement de l’estomac, à
la réduction et la guérison des maladies inflammatoires, à la correction
des maladies respiratoires et bien plus encore.
Pour en savoir plus, veuillez consulter le site Web de Carol Vachon: www.bonlait.com
Renaud Paradis, dta, est diplômé du Collège d’Alfred de l’Université
de Guelph, spécialisé en production de plantes aromatiques et
médicinales.



extrait d'article paru sur le site
"La voie Agricole" Canada.

Sache que le lait maternel est adapté à la croissance du nourrisson et donc se différencie en fonction de son genre féminin ou masculin. C'est la même règle qui préside à l'ensemble du groupes des mammifères et par conséquent pour les bovidés. Sauf que dans les fermes, les laits sont allègrement mélangés et les hormones spécifiques se mélangent.
Cela constitue une bonne raison pour se poser des questions.
Mais tu as raison. Il vaut mieux rester dans la rigolade.
Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Mar 30 Mar 2010, 11:37

Bonjour,
Et bien , où allons nous là!
Passer du "Masculin Sacré" au lait de vache! LOL!
Hathor , où es tu??

extrait du post "Des Dieux et des Déesses"

Anahita:

L’évolution ultime de la déesse

La déesse de la terre, dont la vache était l’animal sacré et le brin de blé son symbole, fut confrontée à la fin de l’empire romain au plus grand péril. Face à elle, une religion orientale et misogyne fit son apparition, le christianisme. Pour ce dernier, la femme n’est plus qu’une côte de l’homme. De la même façon que la femme est diabolisée, la terre l’est en même temps. L’esprit écologique naturel des Indo-européens cède le pas à une morale du rendement. Dieu, c'est-à-dire Yahweh, a donné la terre aux hommes pour qu’ils l’exploitent. Cet anthropocentrisme inconnu du monde païen brisa le lien sacré entre les hommes et la nature. Plus de bois sacrés, plus de forêts remplies de lutins et de sylphides, plus de naïades dans les fleuves. Un regard unique porté sur le monde les a remplacés. Puis vint l’heure de l’industrialisation à outrances, l’heure de la déforestation, des pluies acides, des marées noires.



ceci déjà proposé mais je ne sais plus où!



Le barattage de la mer de lait ou la conquête de l'ambroisie


A l'aube des temps, les dieux, Deva et les démons, Asura, s'affrontaient sans merci pour dominer le monde. Epuisés par les luttes et sur le point de périr, les Deva demandèrent conseil à Visnu, le dieu des dieux. Il les invita alors à s'allier à leurs ennemis, les Asura et aux géants Dânava afin de conquérir le breuvage d'immortalité. Deva, Asura et Dânava jetèrent des herbes bienfaisantes dans la mer de lait aux eaux pures, et s'emparèrent de la queue de Vâsuki, le roi des Nâga. Ils l'enroulèrent autour de la montagne Mandara posée sur Visnu transformé en tortue ; puis, stimulés par ses encouragements, ils barattèrent énergiquement en tirant chacun à leur tour sur la queue du serpent.


De ces efforts, naquirent, sous les yeux émerveillés des dieux, Surabhi, la vache qui fournit éternellement le lait et le beurre, Vârunî, la déesse du vin qui roule des yeux, et Pârijâta, l'arbre qui répand son parfum sur le monde. Vinrent ensuite les Apsaras, nymphes célestes, belles et vertueuses, et la Lune qui orne la coiffe de Shiva.

Puis, surgit des flots le Kâlakûta, poison mortel qu'avala Çiva pour qu'il ne détruise pas le monde, mais au passage, les Nâgas en avalèrent quelques gouttes, c'est pourquoi ils ont aujourd'hui la gorge noire. « Enfin se tenant sur un lotus épanoui, éclatante de grâce, la déesse Çrî, sortit de l'onde, un nymphéa à la main ». Elle alla poser sa tête sur la poitrine du dieu des dieux. C'est à ce moment que les Asura ravirent aux Deva la coupe d'ambroisie. Mais Visnu, soudain transformé en femme séduisante, détourna leur attention, reprit la coupe et la remit aux dieux qui burent l'ambroisie et devinrent immortels.

D'après Louis Renou, Anthologie sanskrite, textes de l'Inde ancienne. Traduits du sanskrit, Ed ; Payot, 1947, pp.138-140



Belle journée à vous et merci de vos très riches contributions!
Ps pour Juvenal;
j ai une copie écrite du "dossier" des ex époux Givaudan, et je m en suis servie des années pour mes recherches avant d oser écrire sur ces sujets et de faire mes propres investigations dans ces domaines qui sont souvent proposé dans "la vérité qui fâche"!



Dernière édition par AMBRE le Mar 30 Mar 2010, 13:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Mar 30 Mar 2010, 12:50

Tu as raison de te poser des questions.
Mais apparemment le Masculin Sacré incarné dans de la bidoche peut être très perturbé par l'alimentation.

Citation :
Mais Visnu, soudain transformé en femme séduisante, détourna leur
attention, reprit la coupe et la remit aux dieux qui burent l'ambroisie
et devinrent immortels.

C'est drôle, hein. Est-ce que Visnu, transformé en "mâle séduisant" aurait pu perpétrer son forfait?
Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Mar 30 Mar 2010, 21:36

Cela n'a rien à voir avec le sujet du Masculin Sacré. Mais en suivant le lien que tu nous donnes , je suis tombé sur une vidéo qui en définitive appelle les musulmans à la guerre sainte contre l'occident.
Il y a longtemps que je le pressens. C'est certainement évoqué dans le calendrier Maya, mais la chape du politiquement correct a soigneusement occulté cette information au grand public.
C'est triste à dire, mais le sang va bientôt couler à flot en occident.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
Juvenal

avatar

Masculin
Taureau Rat
Nombre de messages : 33
Date de naissance : 17/05/1960
Age : 57
Localisation : Sarlat-La-Caneda (24)
Loisirs : Internet et la moto
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Mer 31 Mar 2010, 00:11

Étant d'humeur polissonne, je dirai que, au contraire que nous ne sommes jamais sorti du sujet : le Masculin Sacré.
Car après tout, le Principe Masculin n'est-il pas aussi l'aspect mental de la divinité faite homme ?

La manière dont l'homme se sert de son mental, les formes spirituelles qu'il engendre avec plus ou moins d'intelligence et de sens pratique, font que son Masculin sera Sacré ou pas.

La partie "bidoche" de mon être salue Kernoa ! (lol)
Et une bise de l'Esprit en moi sur le front de Ambre :)

Bonne soirée à toutes et à tous !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.theb4.fr/vivre-livres/
 
"Masculin sacré"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Thé Tulsi, "basilique sacré"
» La photo du jour – Les chrétiens orthodoxes, Pâque 2015, et le miracle du "Feu sacré"
» expo "Bois sacré" 4 mars- 18 mai
» Un moment Sacré ! "Le combat de la prière"
» Commentaires sur le fil "l'Art et le Sacré"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Partages-Recherches-Eveil du Soi...-
Sauter vers: