ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Masculin sacré"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
clidre



Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 20
Date de naissance : 18/03/1984
Age : 33
Localisation : Rohan
Date d'inscription : 30/01/2012

MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Ven 03 Fév 2012, 10:02

Bonjour,

Pour ma part, je suis un homme et je n'ai pas d'énergie féminine.
Je suis un homme et j'ai de la tendresse, de la sensibilité. Et c'est une énergie masculine. Mon jugement est que les propos de John Gray sont du bullshit. Je considère que "les hommes ceci, les femmes cela" sont un "isme" en lui-même. Tout comme le fait de véhiculer l'image que l'homme a la femme en lui et vice-versa qui est subtile et collectivement banalisé et ancré. C'est un autre isme qui s'appelle "égalitarisme". Dans le sens que les différences hommes et femmes n'existent tout simplement plus. Tout le monde est un androgyne. Si je viens à dire que je suis humain et puis masculin, je reçois l'exclusion et les jugements de hommes et de femmes féministes. Je ne peux pas affirmer le masculin comme étant ma vérité, je dois être les 2.
De même, C.G Jung dit que l'homme a une IMAGE de la femme en lui. Il n'a nullement l'anima en lui littéralement. Mais il n'est pas la femme comme la femme n'est pas l'homme.
Je partage des choses en commun avec les femmes, c'est clair. Ce qui me relie à elle, c'est l'humanité commune. Ce qui me différencie, c'est la masculinité. Ô grand jamais un être humain est féminin et masculin. Les dieux eux-mêmes ne le sont pas. Affirmer cela, c'est être en inflation androgyniaque, c'est se mettre en force de la vie qui est au-delà du terrestre, qui dépasse la sexualité. Et sexe veut dire être séparé.

Personnellement, ce qui me touche, c'est le fait d'être humain et Un.
Je suis humain et puis masculin.
Une femme est humaine et puis féminine.
Masculin et féminin sont des énergies que je ne comprends pas mais qui agissent. Je peux projeter tout ce que je veux de culturel (qualité, caractère, ..), Yin, Yang, blablabla quelque chose m'échappe.
Je l'appelle mystère et pour moi, il est sacré.
J'ai personnellement arrêté de me creuser la tête pour le percer.
Je sais faire la différence.
Je n'ai pas besoin d'être initié à la féminité.
Parce que je n'ai pas une part féminine en moi.
J'ai découvert que je suis relié au féminin que si je reconnais mon identité d'homme, masculin et que je vis le deuil de ne pas être une femme et de ne pas être féminin.
Un vide se crée en moi.
De l'espace.
Et la femme, son énergie peut entrer.
Un dialogue peut s'ouvrir.
Une intimité.
Pleinement.
L'unité des contraires se fait en Soi dira C.G Jung.
Pas en moi.
Je ne peux pas être les 2.
Je suis l'un ou l'autre et c'est ce que me dit mon père : "tu es un homme, tu n'es pas une femme".
Merci à ce discernement sacré.
J'ai besoin de me reconnaître et de me vivre comme séparé de la femme. Être un garçon d'être initié par des hommes et être éduqué par des hommes. Mais nous sommes élevés par des femmes ce qui est un problème pour nous les hommes. Elles ne peuvent pas faire des hommes. Le petit garçon reste petit garçon et il a donné la force de son esprit aux femmes et à sa mère terrible (archétype et métaphore). Il a perdu le viril et le solaire. C'est un castrat. Il n'a plus la force de montrer ses larmes comme ses talents. Sa douceur comme son éthique. Reprendre cette énergie et être initié par des hommes, c'est pour moi cela avoir récupéré ses couilles.
Je pense qu'il est bon que les hommes vivent leur initiation de leur côté et les femmes du leur.
Et puis se rencontrent dans un espace à co-créer à 2 qui ne peut être littéralement l'initiation de l'un ou de l'autre.
C'est une énergie qu'elle amène et qui est différente.
Je suis curieux de découvrir leur initiation, d'en être témoin.
Mais pas de la vivre.
Alors non, à tout confondre. Nous sommes unis de par notre humanité et en même temps nous sommes différents de par de notre masculinité.

Bien à vous,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   Mar 07 Fév 2012, 20:03

Avec le "coup" de l'homme dans un corps de femme ou le contraire, je plaisantais un peu bien sûr, pour provoquer des réactions (une réaction duale bien sûr).
Mais des études scientifiques très sérieuses montre que la "tendance" se construit relativement tard chez l'enfant, que l'on soit dans un corps d'homme ou de femme. De là à penser pour certains que l'orientation sexuelle "finale" n'est qu'une question de société et pas de biologie seulement, il n'y a qu'un pas.
Mais là n'est pas l'important, car ce n'est qu'un fait de société... Et que ce soit par l'ascension ou par sa décadence, notre société disparaîtra tôt ou tard.
Quant à la femme en l'homme et l'homme en la femme, ayant été physiquement l'un en étant l'autre à l'intérieur (caractère, attitudes, manière d'aborder les problèmes et la vie, type d'intelligence etc...) tout en étant parfaitement (euphémisme) hétérosexuel, je peux attester que cela existe. A tel point que le sexe "opposé" a parfois cru que j'étais attiré par mon propre sexe car il ressentait une "ambiguité" qui m'amusait bien sûr, mais qui m'a joué de sales tours avec un "charme" certain qui attirait le sexe opposé, suivi d'une répulsion quand je m'amusais à ce genre de gag.
Ensuite, j'ai recherché cet état, en vue justement de "trouver" la fameuse flamme jumelle. Et il paraît (je n'ai jamais été vraiment dupe en fait, j'ai fait semblant d'y croire parce que cela arrangeait mon égo) que je l'ai rencontré(e). Etrange que cette flamme jumelle ne soit pas restée dans mon voisinage et aie été voir ailleurs depuis (je me marre maintenant, mais pas à l'époque). Ce n'était donc pas une flamme jumelle ou alors elle a bien caché son jeu (et son JE aussi).
Ce genre de problème arrive typiquement quand on met l'autre sexe sur un pidédestal.
A chercher trop chez l'autre ce qui est en réalité aussi chez nous et qui finalement n'a AUCUNE importance car du domaine de l'égo et du désir masqué d'étreintes extraordinaires. Ce n'est pas une addiction, contrairement à ce que croit Sphinx et ce n'est pas un rejet non plus.
Et évidemment, s'il existe un féminin sacré, il y a un masculin sacré... Dualité quand tu nous tiens.
Mais il n'y a RIEN de sacré car TOUT est sacré. Il n'y a RIEN de profane car TOUT est profane, le sexe inclus.
Dès que l'on exclue quelque chose, on CREE la dualité, le miroir et on retombe dedans. Cela les grand maîtres (maîtresses souvent) tantristes l'avaient bien compris.

Chacun a SA voie et donne de la voix dans ce monde falsifié pour affirmer le conflit ou l'opposition ou le rêve d'union. Mais c'est un discours d'égos qui ne remplace pas l'éveil.
Cependant, il peut y mener quand même. Là est le grand mystère.
L'union est la carrotte que l'on met devant l'égo pour le tenter : "tiens cela a l'air intéressant, bandant même (au sens propre comme au figuré); si on allait voir ?"
J'ai rencontré dans ma vie un être du sexe "opposé" avec qui l'union (sexuelle entre autre) était hors du commun en quantité comme en qualité. Si cet être n'avait pas eu une tendance dominatrice de sage qui sait tout et qui reçoit les ordres d'en haut alors que moi, je reçevais d'autres intuitions contradictoires, il est probable que je ne l'aurais pas fui et il est probable que je serais encore en train de chercher un être hypothétique qui est peut-être à des années lumière (s'il existe) et que je ne rencontrerai jamais.
Pendant le temps que je cherchais à l'extérieur, j'oubliais l'intérieur. Là est le piège et la manipulation.
Mais attention, je ne confonds pas le but qui est UNIQUE (quitter la dualité quelque qu'elle soit et de n'importe quelle manière) et les moyens qui sont aussi nombreux que le nombre d'être vivants.Aussi, je ne parle pas de la vie en couple ou non (j'ai fait personnellement les deux), mais de l'unité intérieure qui est en fait NI homme, NI femme. Elle peut cependant apparaître comme un être de l'autre sexe, c'est totalement certain car là encore, je l'ai vécu.
Mais il m'est arrivé ce que d'autres (femmes comme hommes) m'ont raconté : cela n 'a pas duré. Bizarre pour quelqu'un ou quelqu'une censé-e partager l'éternité avec vous ?
Le Taoisme tel que le comprend (mal) l'occident est une approche qui avait sa valeur en son temps mais qui a été dépassé et accompli par les enseignements du Bouddhas puis de Jésus.
Le YiKing décrit parfaitement la ... dualité..., mais tout le monde oublie que si le trait et le "trait-trait" est éminemment binaire, le tout est dans un trigramme et que deux trigrammes forme l'héxagramme.
Quel est le plus important ? Le signe binaire qui est un élément du trigramme ou de l'héxagramme ? Ou l'héxagramme lui-même ?
L'héxagramme est formé de deux trigrammes verticalement. Celui du haut reflète le Ciel, celui du bas, la Terre. Quand on "tire" l'héxagramme, on scrute l'interaction des deux éléments en soi. Mais l'héxagramme formé ainsi est unique (soit 64 en tout).
Très différent du Tarot qui "joue" avec les Archétypes (et qui est donc plus dangereux d'une certaine manière car il peut manifester ce qui n'était que potentiel).
D'ailleurs, pour un vrai taoïste, l'important n'est pas le ying-yang, c'est le TAO...
Lao Tseu avait compris, lui. Mais il a compris aussi comment faire avaler la potion à ceux qui ne voulaient pas être guéris.

Il y a, même dans la Trinité (qui se rapproche de celle des indhous avec Shiva, Brahma, Krishna), une polarisation, ainsi que dans la Trinité chrétienne (Père, Fils, Esprit). Il est en général admis et ressenti par ceux sur qui l'Esprit Saint "plane" depuis longtemps, qu'il y a une polarité de type féminin ou plus exactement une douce heure (douceur) féminine.
Mais il m'est arrivé aussi de le sentir comme une force implacable et hautement masculine. C'est propre à l'Esprit des Prophètes, si j'en crois l'Ancien etle Nouveau Testaments.
Ce qui ne veut pas dire que l'Esprit est une femme ou une énergie uniquement féminine, bien sûr !
Peut-on dire que le Fils (Krishna) ou Celui qui maintient les mondes est masculin ou féminin. Que Brahma est masculin et Shiva alors, il est quoi ? Androgyne ?
Mais alors, pourquoi Shiva et Krishna avait une Shakti ?
On a représenté ainsi la force de l'Esprit qui souffle où il veut, de la manière qu'il veut, quand il veut (et quelques fois, "IL" veut pas, je m'en apperçois à mes dépends).
De la même façon, Celui que Jésus appelle son Père est-il masculin ?

Quant aux moyens, ils sont multiples : certains hommes (au sens sexuel du terme) doivent rompre avec la femme pour la trouver en eux (ce qui ne veut pas dire qu'ils sont femmes pour autant. Idem pour certaines femmes). D'autres, par des pratiques tantriques ou autres s'uniront sexuellement pour trouver soit l'éveil, soit la chute. Seule la qualité de leur transparence, la force de leur coeur fera la différence. Ni bien, ni mal, ni ying, ni yang.
C'est pour cela que tous les grands sages orientaux insistent sur la mise à l'écart de la pensée car elle est obligatoirement duale et enferme l'être humain dans la dualité.
La dialectique bien/mal, homme/femme, père/mère et bien d'autres oppositions oublient toujours le 3ième élément. Platon ne s'y était pas trompé je pense, même s'il l'utilise.
Elle se base sur la conduction d'un raisonnement qui va par des oppositions ou des affirmations/infirmations successives amener à une "preuve", à une "évidence".
Mais en fait, elle ne mène nulle part, à part une nouvelle question, et cela à l'infini.
Elle n 'est là en fait que POUR RASSURER un égo qui a peur.
Peur de quoi ? Du VIDE. Ce n'est pas la nature qui a horreur du vide, c'est l"égo.
C'est typiquement le "je tourne en rond" des scientifiques qui ne font que déporter la question en trouvant des explications toujours partielles, des réponses qui appellent d'autres questions.
En logique mathématique, il y a un théorème qui PROUVE que dans toute théorie, aussi logique soit-elle en chacune de ces assertions, développements, raisonnements, preuves et tout ce que vous voulez, il y a UN élément qui échappe obligatoirement à cette théorie.
Une théorie (scientifique, dialectique philophique ou mathématique, ou autre) aura donc TOUJOURS, par nature même de la limitation de notre mental et sa manière d'aborder les choses en dichtomisant, UN élement qui est une affirmation qui ne PEUT être prouver par la théorie.
Dans dialectique, beaucoup oublient qu'il y a aussi dialecte, la tour de Babel créée par notre mental séparant l'unité en deux.

Les religieux, eux, croient avoir trouver (émotionnellement et mentalement), les philosophes sont des scientifiques qui ont mal tourné et qui d'ailleurs de nos jours, tournent en rond. Au mieux, quand ils se mordent la queue, ils se rendent compte qu'ils ont tourné en rond. Encore le cercle de l'illusion.
Quand on RESONNE vraiment, on est en communion avec le sujet, pas en observation, même s'il y a encore une forme de dualité là-dedans.
Résonner (mentalement, émotionnellement, sexuellement) avec un/une partenaire "idéal-e" amènerait à quoi ? A part une super et inoubliable partie de jambes en l'air, cela je le concède d'autant plus aisément que cela m'est arrivé !
Et après ? On descend de la rame et on continue à ramer.
Mais il y a des expériences qui valent le coup quand même (sourire).
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Sujet remonté...   Mar 21 Juin 2016, 19:02



« L’homme dit civilisé se contente d’être un cerveau puissant, il méprise ses sens, méconnaît son corps et fuit ses émotions.
Il a perdu confiance, sensibilité et détermination. Noué d’angoisses, soumis aux enjeux de pouvoir, il se durcit et s’épuise. Ni garant d’une tradition, ni citoyen de l’univers bercé et habité des énergies cosmiques et telluriques, sa force ne trouve plus sa source au sein de ces mouvements incessants. Il ne peut dès lors compter que sur sa pensée rationnelle et sur sa cuirasse musculaire pour subir la vie
plus que pour la vivre. »

Jacqueline KELEN, L’Éternel Masculin.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Masculin sacré"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Masculin sacré"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Thé Tulsi, "basilique sacré"
» La photo du jour – Les chrétiens orthodoxes, Pâque 2015, et le miracle du "Feu sacré"
» expo "Bois sacré" 4 mars- 18 mai
» Un moment Sacré ! "Le combat de la prière"
» Commentaires sur le fil "l'Art et le Sacré"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Partages-Recherches-Eveil du Soi...-
Sauter vers: