ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Homosexualité

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Körêm

avatar

Masculin
Verseau Serpent
Nombre de messages : 56
Date de naissance : 09/02/1965
Age : 53
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 21/11/2012

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Dim 26 Mai 2013, 12:25

Bonjour,

Voilà un sujet intéressant, il est au coeur de ce qui se passe actuellement dans le changement de conscience qui se prépare pour la nouvelle humanité. Il faut le rapprocher de celui de la vraie androgynie ASSEXUEE telle que je le montre dans le sujet : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En effet nous commençons de plus en plus à nous rapprocher du niveau de conscience nécessaire au basculement dans "le nouveau monde". L'un des éléments primordial à intégré est que nous sommes des individualités non duelles en réalité, contrairement à ce que nous croyons tant que nous restons plongés dans le rêve de cette dimension matérielle et duelle. Ainsi nous devons regarder toute autre individualité comme semblable à nous et non plus différenciée par un sexe, une couleur, un peuple, une culture etc ....

Dans le monde duel tout est binaire et opposé : naissance/mort ; masculin/féminin ; bien/mal ; attirance/répulsion etc ... Or dans le monde non duel ces notions sont transcendées et acquièrent une dimension absolue sans contraires ainsi pour les 4 cas cités ci-dessus cela devient : VIE ; ANDROGYNE ; JUSTE ; AMOUR ...

Pour en revenir à l'homosexualité, elle n'est donc que le reflet de ces énergies qui gomment les différences, ainsi il devient tout à fait normal que l'âme d'un homme puisse être attirée par l'âme d'un autre, autant que par celle dune fille si leur affinité existe, et cela reste vraie aussi pour tous les autres cas : une fille pour un homme ou une fille pour une autre fille.

Seuls ceux qui sauront élever leur conscience jusqu'à la non-dualité pourront être en harmonie avec les nouvelles valeurs qui vont révolutionner l'humanité


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Dim 26 Mai 2013, 13:04

Bonjour körëm,


ce que tu énonces est totalement faux et mystificateur. C'est le reflet d'un point de vue qui n'a pas assez creusé la nature de la réalité non-dualiste.

La dualité est, paradoxalement, une confusion entre des polarités duelles, confusion dont le manque de "mise au point" engendre une perception "trouble" de la réalité: de là, la dualité (de la perception).

Lorsque les polarités sont parfaitement discriminées l'une de l'autre, alors la "mise au point" est parfaite, et l'"image" perçue de la réalité est nette. Mais en fait, l'image est nette parce que les deux images de la perception trouble ont été unifiées en une seule, où les deux sont paradoxalement toujours présentes!

C'est la réalité non-dualiste, dont on peut trouver comme définition à droite et à gauche: "Ni Un, ni Deux, mais les deux à la fois, et infiniment plus que cela!"

Ce qui se réfère au symbolisme du Tao - Ceci est la réalité non-dualiste:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


On y voit un couple de polarités différenciées, donc sexuées, car la sexuation est une différenciation, et en fait une relativisation (des organes sexuels du cercle: le Centre et la Circonférence).

La forme circulaire est alors "habitée", vivante, mouvante, et pourtant toujours parfaite, car cette dynamique est absolue (relativisation absolue - vitesse angulaire infinie).

Lorsque la forme n'est pas "habitée", elle est stérile, morbide, et en fait, elle n'existe pas, sauf en tant que "pur potentiel".


Rechercher l'androgynie indifférenciée de l'origine est une attitude régressive, qui est légitime, mais existentiellement inauthentique. Elle mène à la néantisation de soi, dans le pur potentiel justement. Car, je le répète, une forme non polarisée est morte, morbide, et fascinatrice comme le néant qu'elle est!

Je peux comprendre que ces notions ne te parlent pas, ou même que tu ne souhaites pas qu'elles te parlent.

Cependant, de mon côté, je proposerai systématiquement un contrepoids à toute expression régressive, nihiliste, postée dans cette section du forum.

La "théorie du genre" est une illusion régressive. Car elle ne tient pas compte de la vérité dialectique qui stipule que l'on ne peut discriminer ce qui est semblable qu'en reconnaissant par ailleurs ce qui est différent, et réciproquement!

Or donc, il n'y a rien de similaire sans différence, et il n'y a rien de différent sans similitude.

L'égalité narcissique des Personnes sexuées, Homme et Femme, provient de leur complémentarité, qui émane de leur similitude, ET de leur différence! Il n'y a pas de véritable complémentarité sans les deux aspects à la fois. Et seule la complémentarité affirme l'équivalence narcissique! Dans la symbolique du Tao, chaque polarité est similaire à l'autre d'un point de vue structurel: chaque polarité comporte un corpuscule et une onde selon un format identique. Mais cette structure similaire est la base d'une différenciation polaire, d'une distribution différenciée entre le Yin et le Yang, par rapport aux deux aspects structurels corpuscule et onde. C'est la sexuation.


Alors certes, dans la réalité dualiste, les polarités sexuées sont libres d'occuper l'une et l'autre position sexuelle, PARCE QU'elles ont reconnu et intégré totalement leurs natures respectives, d'Homme et de Femme!

Et lorsque cela est requis, comme par exemple pour la procréation, elles reprennent naturellement les positions avec lesquelles elles sont en affinité sexuée.


La Genèse nous parle en fait d'un androgyne asexué, indifférencié, dont l'"unité" apparente, artificielle, est ouverte par "Dieu" afin que cet androgyne puisse par lui-même intégrer sa polarisation et ensuite refermer cette polarisation dans son unité restaurée. L'évolution part donc d'un androgyne indifférencié, pour idéalement parvenir à l'intégration d'un androgyne différencié.

Car il n'y a pas de réalité non-dualiste sans unité ET binarité!

Mais par l'ouverture de la dualité au libre-arbitre et au choix existentiel, il est possible de choisir la voie régressive, légitimement, même si c'est une contradiction vitale!


Amitié,

Steph


NB: la similitude étant une autre expression du Lien, et la différence étant une autre expression de la Séparation, ils constituent aussi les deux éléments indispensables à la perception, et donc à la conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Körêm

avatar

Masculin
Verseau Serpent
Nombre de messages : 56
Date de naissance : 09/02/1965
Age : 53
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 21/11/2012

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Lun 27 Mai 2013, 18:41

Malheureusement je ne comprend rien à ce que tu dis [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] j'essaye, mais je n'y arrive pas, c'est trop compliqué et trop mental pour moi ....

J'ai eu la chance de vivre des expériences de non-dualité et je sais maintenant ce que cela signifie ...

Le symbolisme du tao auquel tu te réfères est juste, mais adapté au monde duel où le Yin ne va pas sans le Yang ... Ainsi la recherche est l'équilibre entre les deux. Cela je ne le remets pas en cause, mais mes propos se réfèrent à autre chose, à une réalité qui sera bientôt accessible à l'homme pleinement, mais qui pour l'instant ne l'est que par l'âme et l'esprit.

Le basculement aura lieu quand la conscience humaine sera apte à l'accepter, et cela est en bonne voie. Pour le reste, je ne peux pas te répondre, vu que tes propos sont quasiment indéchiffrables pour moi, et à moins que tu ne les formules clairement ou que quelqu'un m'en fasse la traduction ... et bien nous serons obligés d'en rester là [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A+
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Lun 27 Mai 2013, 19:03



Pour comprendre la dialectique, il s'agit de pratiquer au moins un peu la pesnée circulaire. Mais il est vrai que dans ce monde, la plupart des Personnes humaines pensent de façon linéaire, spéculative.

La compréhension de la symbolique du Tao est très simple: le Soi est un Couple de Personnes sexuées, qui ont pour fonction de relativiser le caractère absolu des organes sexuels, le Centre (phallus) et la Circonférence (matrice).

Les organes sexuels sont centrés dans leur absolu, et les Personnes sexuées sont décentrées dans leur relativité.

Sans la relativisation des deux Personnes sexuées, il n'y a que l'absolu des aspects centraux, neutres, morts, inertes, stériles!

Grâce à la dynamique circulaire engendrée par les Personnes différenciées (sexuées), le Soi est vivant: il peut naître à lui-même. Car les organes sexuels centraux sont mis en œuvre par cette dynamique polaire.

C'est pourquoi j'appelle les Personnes sexuées du Soi des "instances relativistes": elles relativisent, par leur personnification, l'absolu morbide des organes sexuels centraux, et de ce fait, permettent la fertilité du Soi.


C'est aussi assez simple de comprendre que, sans différences complémentaires, il ne peut pas y avoir de dynamique! Si tout devient neutre, comme tu le proposes, alors tout devient mort!

C'est la complémentarité qui engendre la vie! Et la complémentarité a besoin ET de similitude ET de différence. La sexuation offre cette configuration complémentaire, visible dans la symbolique du Tao.


Amitié,

Steph
Revenir en haut Aller en bas
Körêm

avatar

Masculin
Verseau Serpent
Nombre de messages : 56
Date de naissance : 09/02/1965
Age : 53
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 21/11/2012

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Mar 28 Mai 2013, 12:57

Sphinx a écrit:


Pour comprendre la dialectique, il s'agit de pratiquer au moins un peu la pesnée circulaire. Mais il est vrai que dans ce monde, la plupart des Personnes humaines pensent de façon linéaire, spéculative.


Pour ma part, quand il s'agit de sujets nécessitant de dépasser la dualité, j'utilise un outil adéquat : l'intuition ... Le mental et ses pensées, qu'il soit linéaire ou circulaire (donc qui tourne en rond) n'est pas un outil approprié, car il est conçut par et pour la dualité ... Cela revient à dessiner des volumes sur une page plate : très imparfait et insuffisant



Sphinx a écrit:
Sans la relativisation des deux Personnes sexuées, il n'y a que l'absolu des aspects centraux, neutres, morts, inertes, stériles!

C'est ainsi que l'égo/mental perçoit le non duel, le hors-temps ... c'est là sa limitation et ce qui prouve que c'est un outil inadéquat. Etant enfants de la dualité, cette autre réalité leur échappe, ils savent que cela leur est inaccéssible et le conçoivent donc comme mortifère, puisqu'ils doivent mourir pour que l'âme puisse y accéder (même si ce n'est que temporairement)



Sphinx a écrit:
C'est la complémentarité qui engendre la vie! Et la complémentarité a besoin ET de similitude ET de différence. La sexuation offre cette configuration complémentaire, visible dans la symbolique du Tao.

Cela est juste si tu parle de la Vie comme celle de la dualité, celle que l'on connait jusqu'à présent. Or l'éveil nous amène à une autre réalité transcendante bien différente. Le taoïsme est une vieille spiritualité (http://fr.wikipedia.org/wiki/Tao%C3%AFsme) datant d'avant JC. Elle est belle et respectable, mais ne concerne que l'ancien système et la meilleure façon d'y vivre. Le nouveau monde est une autre réalité, avec une autre définition du mot VIE. Jésus-Christ n'a-t-il pas dit : Mat X 39 : « Celui qui voudra garder sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie pour moi la retrouvera ». Indiquant par là même que cette nouvelle vie, nous fera perdre l'ancienne ...

Cela est encore mieux dit par les anges des "dialogues avec l'ange" :



L. Parle-moi de la vie, afin que nous puissions devenir plus vivants !
-Tu ne la connais pas encore,
car tu es en train de naître.
Tu rêves encore de la Vie.
UNE VIE VIENDRA, EN COMPARAISON DE LAQUELLE
LA VIE ACTUELLE EST : MORT.
Tu ne pourrais pas encore la supporter, mais prépare-toi !
Quelquefois déjà, tu la sens.



Il faut vraiment une pensée circulaire pour définir l'au-delà de la dualité comme duelle !!! En effet il n'y a rien de plus duel que la sexuation, et les êtres, comme les anges qui vivent au-delà de cette dualité, ne sont pas affectés par cette scission de l'être. C'est pour cela que Jésus-christ nous a bien précisé ce que serait la vie dans le royaume sur ce sujet bien précis :


Jésus-Christ a écrit:
Mt XXII 29-32 ; Mc XII 18-27 ; Lc XX 27-40 : Jésus répond aux Sadducéens qui lui demandent auquel des sept frères décédés à tour de rôle se rattachera la femme qui s’est mariée avec eux tous à la Résurrection. « Vous êtes dans l’erreur, parce que vous ne comprenez ni les écritures, ni la puissance de Dieu. Les enfants de ce siècle prennent des femmes et des maris. Mais, ceux qui seront trouvés dignes d’avoir part au siècle à venir et à la résurrection des morts ne prendront ni femmes, ni maris. Car, ils ne pourront plus mourir, parce qu’ils seront semblables aux anges, et qu’ils seront Fils de Dieu, étant Fils de la résurrection.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Mar 28 Mai 2013, 13:49

Bonjour körêm,


Citation :
Pour ma part, quand il s'agit de sujets nécessitant de dépasser la dualité, j'utilise un outil adéquat : l'intuition ... Le mental et ses pensées, qu'il soit linéaire ou circulaire (donc qui tourne en rond) n'est pas un outil approprié, car il est conçut par et pour la dualité ... Cela revient à dessiner des volumes sur une page plate : très imparfait et insuffisant

Ce qui nourrit ton intuition (lorsqu'elle est juste) c'est précisément le mental !

Ce n'est pas le mental, le "fautif", le responsable de son adultération, et de la spéculation qui en découle!

Le responsable de la dérive mentale, c'est l'Esprit de l'Homme, immature, incohérent, qui se mire narcissiquement dans l'eau de l'onde mentale, en la déformant.

Les êtres humains en ce monde, ne sont pas encore nés! Ils ne vivent pas véritablement. C'est pourquoi la dualité est une expérience des illusions de la "matrice", où règne sans partage la toute-puissance fœtale refoulée.

Ils croient être nés, mais ne le sont pas vraiment, et restent donc piégés dans une sorte d'élucubration psychotique vécue à travers un plan psychologique prépondérant.

Or, ce plan psychologique n'a pas à être prépondérant, mais doit être intégré à une expérience vitale plus aboutie, au-delà du simple psychologique. Ce qui empêche le dépassement du plan psychologique est le manque d'intégration du plan de conscience physique. Car n'étant pas réellement nés, ils ne sont pas complètement incarnés, dont souffrent d'un manque de conscience physique qui produit chez eux une compensation artificielle par exacerbation du plan psychologique.

Tout cela empêche l(onde mentale de se déployer correctement en tant qu'onde stationnaire, et de ce fait, cet organe de perception potentiellement parfait est incapable d'une perception immédiate et intégrale.

Certains, néanmoins, dont l'onde mentale a été partiellement calmée, de façon permanente ou lors de certains épisodes méditatifs, peuvent avoir accès à un certain degré d'"intuition", ce qui est produit par le mental, seul véritable organe de perception du Soi!

En outre, la tridimensionnalité spatiale fait partie des illusions de la "matrice", en raison du temps dualiste artificiel.

La nature spatiale de la réalité non-dualiste est d'être en deux dimensions. En effet, tournant à une vitesse angulaire infinie, la dynamique Sacrée est le résultat d'un Couple inertiel absolu, celui du Couple Sacré, justement. Un couple inertiel est forcément polarisé! Et l'espace qui témoigne de cette dynamique est forcément plat, en raison de cette dynamique circulaire, absolue, tournant à une vitesse infinie, dans un même plan. C'est pourquoi la symbolique du Tao est parfaite telle quelle, en deux dimensions: sa spatialité est en 2D, et la troisième dimension, le temps vrai, est perpendiculaire, et on peut ne pas le représenter, car il n'est pas spatial!


Citation :
C'est ainsi que l'égo/mental perçoit le non duel, le hors-temps ... c'est là sa limitation et ce qui prouve que c'est un outil inadéquat. Etant enfants de la dualité, cette autre réalité leur échappe, ils savent que cela leur est inaccéssible et le conçoivent donc comme mortifère, puisqu'ils doivent mourir pour que l'âme puisse y accéder (même si ce n'est que temporairement)

L'ego est précisément l'inflation du plan psychologique induite dans l'onde mentale par l'incohérence immature de l'Esprit de l'Homme. Je viens de l'expliquer.

Et donc, même si le mental est contaminé par cette incohérence, elle ne provient pas de lui, et il n'en est pas complice! C'est un peu comme si un ouvrier accusait son outil d'être défaillant, alors que c'est sa propre maîtrise de l'outil qui est responsable des problèmes!

Le mental peut parfaitement accéder à la réalité non-dualiste, et donc à la perception immédiate, lorsque l'Esprit daigne le laisser se déployer naturellement. Mais pour cela, il faut que l'Esprit de l'Homme accepte d'intégrer la cohérence circulaire qui conduit à l'Humilité corpusculaire, et alors à la reconnaissance du fait qu'en tant que Personne sexuée, on est une partie seulement d'un être androgyne différencié, au sein duquel une autre Personne sexuée "habite" aussi, avec une équivalence narcissique, une valeur personnelle, absolue, inaliénable et strictement égale à l'autre polarité humaine.

Le mental, en accédant à son complet déploiement, plonge vers son centre en tant qu'oiseau Phoenix, pour renaître de ses cendres et constituer un "résonateur", une onde stationnaire possédant une capacité de réaction immédiate, et parfaite, devenant donc un organe de perception parfait!

En fait, dans l'exode, Moïse représente le mental libérateur, car il est laissé par l'Esprit de l'Homme à son déploiement naturel. Et à la fin, Moïse ne pénètre pas en Terre promise, parce qu'en réalité, c'est lui, le mental, qui devient la Terre promise lors de son déploiement intégral!


Citation :
Cela est juste si tu parle de la Vie comme celle de la dualité, celle que l'on connait jusqu'à présent. Or l'éveil nous amène à une autre réalité transcendante bien différente. Le taoïsme est une vieille spiritualité (http://fr.wikipedia.org/wiki/Tao%C3%AFsme) datant d'avant JC. Elle est belle et respectable, mais ne concerne que l'ancien système et la meilleure façon d'y vivre. Le nouveau monde est une autre réalité, avec une autre définition du mot VIE. Jésus-Christ n'a-t-il pas dit : Mat X 39 : « Celui qui voudra garder sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie pour moi la retrouvera ». Indiquant par là même que cette nouvelle vie, nous fera perdre l'ancienne ...

Ainsi que je l'ai déjà dit plusieurs fois, la dualité n'émane pas du fait qu'il y a deux polarités, mais du fait que ces deux polarités sont en confusion entre elles!

A cause de la confusion de ces deux polarités, la perception mentale se dualise parce que chaque polarité tire toute la "couverture" à elle, et dans cette configuration conflictuelle, l'organe mental perceptif ne peut que rendre compte d'une "image" floue, doublée par la tension conflictuelle des polarités!

Lorsque les polarités sont bien discriminées entre elles, elles ne sont plus en conflit, et de ce fait, le mental devient apte à se déployer naturellement, et à pouvoir rendre compte d'une "image" nette, netteté qui a intégré les deux points de vue polaires, toujours présents, mais harmonisés de sorte que leur deux points de vue favorisent une juste perception, au lieu de l'empêcher!

C'est pourquoi la réalité non-dualiste est "ni Un, ni Deux, mais les deux à la fois, et infiniment plus que cela!"

La dualité est le conflit des polarités relativistes, qui de ce fait voient leurs points de vue s'absolutiser et ne pas pouvoir s'unifier. D'où la dualisation de l'expérience!

La parole de Jésus que tu cites est absolument dialectique! Cela veut simplement dire que la vie est du côté de la non spéculation mentale, et que donc celui qui tente de préserver et posséder sa vie par spéculation, ne peut que finir par la perdre!

La spéculation est l'adultération mentale produite par l'immaturité de l'Esprit de l'Homme et son incohérence circulaire: au lieu de renvoyer la basse à l'autre polarité, dans un mouvement circulaire, les polarités en confusion, donc en conflit, tentent de s'approprier chacune la primauté mentale, en linéarisant l'onde mentale chacune de son côté.

Citation :
Il faut vraiment une pensée circulaire pour définir l'au-delà de la dualité comme duelle !!! En effet il n'y a rien de plus duel que la sexuation

Dire qu'il y a des polarités duelles signifie seulement qu'il y en a deux. Dire qu'elles sont dualisées signifie qu'elles sont en confusion, ce qui induit un problème de point de vue.

Si tu regarde un cercle, tu verras d'abord une forme simple, unifiée, nette, mais si tu observes plus avant, tu constateras que ce cercle est juste au-delà de son unité, partagé en deux parties symétriques. Et puis, on peut aller plus loin, mais à la base, le cercle est une unité duelle!

Si les deux parties de l'unité du cercle sont en confusions entre elles, l'unité du cercle ne sera plus préservée, et sa forme se dualisera. Tu constateras qu'au lieu d'une forme à un seul centre, tu auras une forme à deux centres! C'est cela la dualité! C'est la dualisation des centres existentiels; parce que les polarités constituantes de l'Etre sont en confusion entre elles, ne reconnaissant pas le même centre!


Citation :
les anges qui vivent au-delà de cette dualité, ne sont pas affectés par cette scission de l'être

Les anges sont soit déjà des androgynes différenciés, mais comme on n'en éprouve que la globalité extérieure, on peut croire qu'ils sont indifférenciés, soit des vortex de potentialisation d'une sexuation. Je parle alors plutôt de "devas". Disons qu'il y a des entités angéliques déjà "habitées" par un Couple Sacré, et d'autres qui attendent en tant que potentiel finaliste de leur Couple Sacré non encore intégré.

La scission de l'être est produite par le conflit confusionnel des polarités sexuées, qui engendre un clivage, celui de la dualité. Lorsque les polarités sont bien discriminées l'une de l'autre, elles s'unifient naturellement!

Une loi dialectique précise que ce qui confond oppose et ce qui discrimine unifie.

Par exemple, si tu fais une confusion entre ta liberté et celle de ton voisin, un conflit se produira inévitablement tôt ou tard! Car tes comportements confusionnels lui porteront préjudice, ce qui introduira un clivage entre vous!

Un tel clivage est dualiste.


Citation :
« Vous êtes dans l’erreur, parce que vous ne comprenez ni les écritures, ni la puissance de Dieu. Les enfants de ce siècle prennent des femmes et des maris. Mais, ceux qui seront trouvés dignes d’avoir part au siècle à venir et à la résurrection des morts ne prendront ni femmes, ni maris. Car, ils ne pourront plus mourir, parce qu’ils seront semblables aux anges, et qu’ils seront Fils de Dieu, étant Fils de la résurrection.

En effet, une fois le Soi émancipé, les polarités humaines Homme et Femme ont compris qu'elles ne sont pas chacune un être à part entière, mais seulement une partie d'un tout conjugal et collectif, le cercle du Soi. Et le Soi lui-même, androgyne différencié, unifié, ne prend pas ni de mari ni de femme, mais est comme les anges: globalement neutre, bien que polarisé en interne.

On peut faire un corollaire avec l'eau: elle est polaire, mais globalement toujours neutre.

Quant-au polarités sexuées, elles ne prennent pas non plus mari et femme! La relation Sacrée ne ressemble en rien à une relation sexuelle classique, car elle n'est absolument pas narcissique!

Il n'y a pas de serment de fidélité, typique de la possessivité fœtale dans sa toute-puissance refoulée. Il n'y a pas de sexualité inductive, narcissique, de l'une à l'autre polarité. La vraie sexualité est un moteur, un système dynamique spontané, un moyen de propulsion spatio-temporel.

Rien n'est véritablement semblable à une relation mari et femme! C'est une quintessence relationnelle qui dépasse tous les critères dualistes de la relation sexuée!

C'est une relation conjugale fondée sur une conscience fraternelle fondamentale...


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Mar 28 Mai 2013, 14:32

Bonjour Körêm,

Il faut tout intégrer pour aller au-delà... et donc il faut intégrer le corps et sa sexuation...

Le but est de s'incarner toujours plus... et s'incarner se fait en acceptant son corps et sa sexuation...

Le rejet de la sexuation est dû à la nostalgie d'un état "parfait" "sans sexe" "comme un ange" quand nous étions dans le ventre de notre maman.

Mais le but - si on en fait le choix - est de devenir un Homme.







Revenir en haut Aller en bas
Körêm

avatar

Masculin
Verseau Serpent
Nombre de messages : 56
Date de naissance : 09/02/1965
Age : 53
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 21/11/2012

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Mar 28 Mai 2013, 17:08

Benoit a écrit:
Bonjour Körêm,

Il faut tout intégrer pour aller au-delà... et donc il faut intégrer le corps et sa sexuation...

Le but est de s'incarner toujours plus... et s'incarner se fait en acceptant son corps et sa sexuation...

C'est ton optique, mais elle contredit le cheminement mystique. En effet le but de l'homme n'est pas l'incarnation, qui n'est qu'une étape. Toutes les voies mystiques nous ramènent vers ce nouveau monde, ce royaume, ce nirvana vers lequel nous allons retourner

Benoit a écrit:
Le rejet de la sexuation est dû à la nostalgie d'un état "parfait" "sans sexe" "comme un ange" quand nous étions dans le ventre de notre maman.


La voie de l'éveil est justement celle qui appelle à aire un retour vers la perfection que l'on a quitté pour ce voyage dans les plans denses de l'incarnation. Les transes soufis ne se nomment-elles pas "zikr" qui en arabe veut dire souvenir ...


benoit a écrit:
Mais le but - si on en fait le choix - est de devenir un Homme.

Le but de toutes les spiritualités, tu peux facilement le vérifier, est de quitter le vieil homme pour accueillir le nouveau. Si le but était l'incarnation uniquement, alors à quoi serviraient les spiritualités puisque justement nous sommes incarnés ... rien à faire donc puisque c'est déjà un fait.

Penses-tu que Jésus-Christ se trompait ? Ou peut-être penses-tu que son enseignement est faux ?


Sphinx a écrit:
Ce qui nourrit ton intuition (lorsqu'elle est juste) c'est précisément le mental !

C'est là ce qui nous distingue complètement : l'intuition est bien au dessus du mental. Ce dernier n'étant qu'une caricature grossière de ce sens supérieur qui est donné à tous ceux qui se relient à la source. Le mental est l'équivalent d'un appareil photo, qui fige dans le temps et d'une façon plate une réalité. L'intuition elle est comme nos yeux qui peuvent dans l'instant présent regarder en 3D la réalité ... Deux outils très différents qui n'ont pas le même objectif. le premier n'est utile qu'à la dimension matérielle, le second nous sert à appréhender les choses spirituelles. Le premier appartient à notre partie incarnée, le second est celui de l'âme

Sphinx a écrit:
Rien n'est véritablement semblable à une relation mari et femme! C'est une quintessence relationnelle qui dépasse tous les critères dualistes de la relation sexuée!


Ce que tu dis là nous permets de revenir totalement dans le sujet : Les seules relations valables sont les relations d'âme à âme, et elles font fi du sexe car ce n'est pas leur domaine, mais celle du corps.

Il existe des relations homosexuelles plus réelles que beaucoup de relations hétérosexuelles. mais bien sûr il existe des relations hétérosexuelles qui sont vraies également, quand les âmes sont en contact. Le clivage (pour parler comme toi) entre les vraies et les faux relations ne se situent nullement au niveau de la sexualité des corps, mais bien au niveau du lien qui est réalisé ou pas au niveau des âmes.

Pour ma part, je connais autant de relations véritables parmi les homosexuels que parmi les hétérosexuels (je parle bien sûr en pourcentage, car en nombre c'est différent vu la répartition actuelle des relations)
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Mar 28 Mai 2013, 17:52



Bonsoir körêm,


Citation :
C'est ton optique, mais elle contredit le cheminement mystique. En effet le but de l'homme n'est pas l'incarnation, qui n'est qu'une étape. Toutes les voies mystiques nous ramènent vers ce nouveau monde, ce royaume, ce nirvana vers lequel nous allons retourner

Les voies mystiques dont tu parles sont surtout des voies mystificatrices, régressives, qui font prendre des vessies pour des lanternes!

Ce sont les voies balisées par les chants des sirènes qui veulent nous faire régresser vers l'illusion du mirage de l'Age d'OR originel. Or c'est une pure illusion formelle, symbiotique, immature!

On doit rejoindre le Soi vers l'avant, et non vers l'arrière! Il s'ait de parcourir un cercle en conscience, et de revenir au point de départ, certes, mais par le bon bout, en continuant jusqu'au bout le tracé du cercle, et non pas en faisant demi-tour à mi-chemin!

Le "nirvana" qu'on trouve en rebroussant chemin n'est qu'un total néant! Mais certains font, légitimement, le choix du néant.


Citation :
Le but de toutes les spiritualités, tu peux facilement le vérifier, est de quitter le vieil homme pour accueillir le nouveau. Si le but était l'incarnation uniquement, alors à quoi serviraient les spiritualités puisque justement nous sommes incarnés ... rien à faire donc puisque c'est déjà un fait.

Et le "jeune homme" est celui qui naît véritablement, parce que le "vieil" accepte de lui laisser la place, accepte de naître et de vivre enfin, en s'incarnant intégralement!

On ne peut pas naître au Corps Christique unifié sans être totalement présent, à soi et aux autres, et on n'est pas présent, si on est resté coincé quelque part dans les plans intermédiaires où les dérives psychologiques sont systématiques!

En somme, pour intégrer le Corps Christique, il s'agit d'offrir à Christ notre narcissisme, en le sublimant, donc en somme, en offrant notre corps personnel à celui de Christ. Mais on ne peut offrir notre corps à Christ ... que si on l'occupe véritablement!


Citation :

La voie de l'éveil est justement celle qui appelle à aire un retour vers la perfection que l'on a quitté pour ce voyage dans les plans denses de l'incarnation. Les transes soufis ne se nomment-elles pas "zikr" qui en arabe veut dire souvenir ...


Non, la véritable "perfection" est vivante, et devant, à la fin du cercle!

Derrière, au début du cercle, il n'y a que la "perfection" morbide du pur potentiel, et l'illusion originelle de la forme parfaite qui constitue la première expérience, mystificatrice, de conscience.

Ces "souvenirs" sont donc relatifs à une phase où la conscience archaïque a été confrontée à un mirage originel, dont elle a été contaminée pour longtemps. Ces "souvenirs" sont donc relatifs à une expérience dont le sens a été inévitablemetn adultéré par une perception mystifiée.

Ces "souvenirs" mystificateurs sont concrètement les "chants des sirènes" qui tentent de nous attirer vers le néant, par la fascination du néant! La forme parfaite est un néant. C'est par l'illusion de la forme parfaite que la conscience archaïque a été contaminée au départ, car de par la dynamique Sacrée, la matrice cosmique de l'origine, tournant en fait à une vitesse angulaire infinie, simule une perfection formelle circulaire. Mais ce n'est qu'une forme d'illusion, inévitable, et dont la conscience devra, si possible, se dépêtrer. Tout le monde n'y arrive pas...


Citation :
C'est là ce qui nous distingue complètement : l'intuition est bien au dessus du mental. Ce dernier n'étant qu'une caricature grossière de ce sens supérieur qui est donné à tous ceux qui se relient à la source. Le mental est l'équivalent d'un appareil photo, qui fige dans le temps et d'une façon plate une réalité.


Ce que tu ne comprends pas, c'est qu'il y a le mental en cours de déploiement, de synthétisation, et le mental réalisé! Il s'agit toujours du mental. Mais lorsque le mental est réalisé, sa capacité de perception est portée à sa quintessence!

On peut aussi comprendre, que dans certains cas, comme l'extase, la méditation, le mental soudain dégagé peut approcher cette quintessence perceptive, ce qui permet une perception très affinée!

L'illusion est alors de conférer à cette expérience une signification unipersonnelle, forcément vaniteuse. Rien ne peut se réaliser par une seule Personne humaine!

L'émancipation est donc une affaire conjugale, car cette conjugalité garantit l'Humilité par l'équivalence interpersonnelle qu'elle réclame!


Citation :
Le premier appartient à notre partie incarnée, le second est celui de l'âme


Tu es complètement mystifié par les subtilités de la dualité!

Ce qu'on appelle l'âme n'est qu'un potentiel d'incarnation! Lorsque la Personne s'incarne intégralement, son corpuscule spirituel devient totalement cohérent, et donc rigide. De ce fait, l'âme véritable peut enfin se manifester, et non plus s'exprimer comme simple potentiel de réalisation!

L'Ame est en fait l'onde qui entoure chaque corpuscule spirituel du Tao!

Comme toujours, l'être humain est mystifié parce que son Esprit ne veut pas faire de retour sur lui-même! A cause de cela, il accuse tout le reste de ses maux: mental, matière, corps physique! Et il se livre alors à des théories régressives, mais qui lui permettent de ne pas avoir à se responsabiliser et s'incriminer lui-même comme unique source de ses ennuis, de l'incohérence de son existence! Cette incohérence est celle de l'Esprit immature de l'Homme, à laquelle s'adaptent comme ils peuvent, le mental, la matière, le corps physique!

Tant que l'incohérence spirituelle de l'Homme ne sera pas reconnue par l'Homme, il restera fasciné par l'illusion archaïque de la perfection morbide.


Citation :
Ce que tu dis là nous permets de revenir totalement dans le sujet : Les seules relations valables sont les relations d'âme à âme, et elles font fi du sexe car ce n'est pas leur domaine, mais celle du corps.

Comme je viens de le préciser un peu plus haut, les Ames sont en fait les ondes entourant les corpuscules, les Esprits, dans la symbolique du Tao. Or, comme tu le vois, cette relation d'Ames se réalise dans et par la sexuation, puisque les Personnes humaines, latérales, sont différenciées complémentairement selon leur structure onde-corpuscule, c'est-à-dire Ame-Esprit.

Et lorsque cette complémentarité s'affirme, les deux Personnes s'unissent dans le Corps Christique qui est Un.


Citation :
Il existe des relations homosexuelles plus réelles que beaucoup de relations hétérosexuelles. mais bien sûr il existe des relations hétérosexuelles qui sont vraies également, quand les âmes sont en contact

Ma préférence va à un couple hétérosexuel instable, plutôt qu'à un couple homosexuel stable, parce que dans le premier cas, il y a tentative d'aller vers l'autre, vers la différence, ce qui implique une difficulté particulière, un investissement plus important!

L'homosexualité se caractérise plutôt par une fascination pour une forme de "pureté" originelle, qui empêche l'ouverture à l'altérité, parce que par fascination justement, le propre sexe de la Personne n'est pas intégré, donc pas achevé!

La fondation étant manquante, le pont vers l'altérité ne peut pas être construit, avec tous les problèmes que cela comporterait!

Dans cette fascination pour une certaine "pureté" originelle, le facteur relationnel homosexuel peut être, probablement, plus facilement stable, car il a fait l'impasse de la rencontre avec la différence.


C'est pourquoi je perçois personnellement plus de potentiel existentiel dans un couple hétérosexuel, que dans un couple homosexuel.


Citation :
clivage (pour parler comme toi) entre les vraies et les faux relations ne se situent nullement au niveau de la sexualité des corps, mais bien au niveau du lien qui est réalisé ou pas au niveau des âmes.

Comme je viens de l'expliquer, ce à quoi on se réfère habituellement par le terme "Ame n'est qu'un potentiel d'incarnation. La véritable Ame est l'onde qui entoure le corpuscule-Esprit, au sein du Corps Christique unifié.


La seule relation véritable est celle d'un Couple Sacré, hétérosexué, mais dont les narcissismes personnels ont été sublimés de sorte que les organes sexuels ne sont plus perçus que par affinités, et ne sont donc plus narcissiquement attachés.


Amitié,

Steph


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Mar 28 Mai 2013, 18:23



Dernière édition par Benoit le Ven 07 Fév 2014, 21:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Ven 07 Fév 2014, 21:21


Bonjour à toutes et tous,


je viens "en remettre une couche", car l'amalgame prévaut du point de vue de la nature de l'homosexualité, me semble-t'il, tout autant chez les homophobes que chez les partisans d'une homosexualité strictement équivalente à l'hétérosexualité.


Lorsqu'un couple hétérosexuel ne peut pas avoir d'enfants, on peut parler de pathologie. Car dans ce cas-ci, la nature hétérosexuée permet en principe naturellement aux aspirations légitimes de procréation du couple de s'exprimer. Si cette expression est compromise, c'est qu'il y a un problème quelque part, donc une pathologie (qu'elle soit physique et/ou psychologique).

Lorsqu'un couple homosexuel ne peut pas avoir d'enfants, c'est normal. Car la nature homosexuée ne permet pas en principe aux aspirations légitimes de procréation du couple de s'exprimer naturellement. Il est d'emblée nécessaire de recourir à des artifices, quels qu'ils soient, et quels qu'ils puissent être dans un avenir plus ou moins proche. On ne peut pas parler dans ce cas de pathologie, car l'obstacle à la procréation est naturel.

De cette comparaison, on peut déduire que la nature homosexuée, légitime, est inauthentique, en ce qu'elle ne permet pas l'expression naturelle des aspirations légitimes de la conjugalité. La légitimité de la nature homosexuée implique qu'on ait le droit inaliénable de l'endosser et de la vivre, dans l'intégrité des Personnes.

Mais justement, en pratique, si la légitimité de l'homosexuation doit être reconnue et protégée, son caractère inauthentique doit impliquer un questionnement éthique par rapport aux aspirations procréatrices du couple.

Car techniquement, et jusqu'à ce que la science vienne tenter de me faire mentir par de subtils subterfuges et amalgames, un enfant est le produit de l'accouplement entre un Homme et une Femme. La sexuation, n'a d'ailleurs pas qu'une importance éthique au niveau du brassage génétique, mais aussi une importance éthique du point de vue éducatif, par la conjugaison de psychologies différenciées. Et donc, sans aller jusqu'au Couple Sacré, il y a déjà des enjeux éthiques tant sur le plan biologique que sur le plan psychologique. Je pose d'ailleurs ici la question de la gestion de l'Œdipe chez les enfants éduqués au sein d'un couple homosexué.

Tout cela n'est donc pas une problématique simpliste, comme certains voudraient le faire croire!

Il semble normal que les enfants nés biologiquement de l'un ou l'autre conjoint d'un couple homosexué puisse faire partie intégrante de ce couple, sans pour autant que le parent "externe", hétérosexué, soit nié!

Par contre, permettre l'adoption d'enfants tiers dans le cadre de couples homosexués constitue une violation de la limite éthique, que ce soit sur le plan psychologique ou spirituel.

Car l'homosexuation n'est pas une configuration authentique de la vie. C'est une configuration légitime, mais inauthentique! Car elle place des aspirations vitales légitimes dans une configuration naturelle qui ne peut pas les prendre en charge et les réaliser (sauf artifices).

La vie repose forcément sur une dynamique. Une dynamique repose forcément sur une polarisation. Une polarisation est forcément une différenciation complémentaire. Et la sexuation est précisément une différenciation complémentaire.

La sexuation est la polarisation qui soutient la dynamique vitale.

Je n'écris pas ceci contre les homosexuels, mais d'une part pour exprimer le point de vue de l'éthique, de la dialectique existentielle, et d'autre part parce qu'il y a actuellement une pression pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes, pour simplifier outrageusement la question, et sous de beaux prétextes fumeux, nier la nature de l'être humain autant qu'on le peut!

Je dis qu'il y a une limite éthique à reconnaître, en relation avec le caractère inauthentique de l'homosexuation. Cette limite éthique se rapporte au nœud de cette inauthenticité, à savoir que la nature homosexuée ne permet pas naturellement l'expression des aspirations conjugales légitimes concernant la procréation.

L'être humain dans les errances psychologiques de son libre-arbitre, veut redéfinir sa propre Nature comme il le souhaite. Il va, dans sa toute-puissance refoulée, jusqu'à nier cette nature, nier la configuration du corps qu'il a reçu! C'est son choix, et c'est son droit. Là réside sa légitimité. Mais les conséquences sur autrui de ces choix légitimes peuvent engendrer des questions éthiques si la nature endossée n'est pas authentique, et crée de ce fait le risque de dérives narcissiques.


Amitié,

Steph

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Lun 10 Mar 2014, 22:28

Bonjour à toutes et tous,


l'homophobie est un problème dont on entend quotidiennement parler, qui implique de la violence, au moins verbale, et qui est sans conteste en contravention avec l'éthique universelle.  Certes, cette violence est inadmissible!

Cependant, cette problématique n'est pas simpliste!

On sait tout du moins, et cela rejoint la lecture dialectique de la Nature de l'Etre humain, que l'homophobie prend sa source dans une peur narcissique liée à une identification sexuée caduque, précaire.

En effet, dans le cycle normal de la sexuation, après l'épisode homosexué précoce, intervient le rejet du même sexe, rejet permettant en quelque sorte une intégration primitive, fondamentale du sexe assumé, ce qui pose la fondation et l'amorce du pont vers l'autre rive de l'altérité sexuée.

Mais à ce stade, il n'y a qu'un état d'exclusion du même sexe, sans intégration de l'autre sexe, avec un pont jeté vers la différence, pont qui reste inachevé, embryonnaire, précaire.  Viscéralement, cet état est donc représentatif d'une exclusion narcissique qui fonde seulement la possibilité d'une Rencontre ultérieure de l'altérité, dans l'intégration de la complémentarité sexuée effective. Mais on est encore loin de cette intégration potentielle!

On comprend dès lors que la violence que l'on peut observer dans la problématique de l'homophobie provient de cet état relativement primitif d'exclusion du même sexe, focalisé de façon viscérale vers ce qui est encore une possessivité symbiotique à l'égard de l'autre sexe: l'exclusion de la possession du même sexe a, à ce stade, simplement dérivé la possessivité narcissique vers l'altérité sexuée.

Et puisque c'est une étape incontournable sur le cycle évolutif narcissique de l'Etre humain, et que certains y stagnent éventuellement plus que d'autres (et éventuellement y restent bloqués), la génération d'une violence homophobe trouve là son explication.  Mais pas sa justification éthique, naturellement!

C'est un problème qui est tout sauf simpliste, car il peut apparaître plus ou moins naturellement au cours du cycle évolutif de la sexuation, cycle qui est inévitablement fondé sur différentes couches de refoulement.

Ce n'est donc pas parce qu'on souhaiterait endiguer cette violence, qu'on pourra y arriver par quelque moyen de contrôle que ce soit: le refoulement est en lui-même un contrôle, et surajouter du contrôle ne constituera jamais une solution durable!


On peut dire, somme toute, que tant que la Personne humaine n'a pas commencé l'intégration de l'autre sexe, en poussant sa construction narcissique vers la seconde moitié du pont, c'est l'exclusion, et non l'inclusion, qui régit sa sexuation, et de façon viscérale!  Et dans cette configuration d'exclusion, l'homosexualité est elle-même ressentie comme à exclure, hélas!



L'éthique est, d'une façon pratique, la protection de toutes les Personnes dans tous les cas.

Il s'agit donc de protéger les homosexuels par rapport à cette violence potentielle, c'est évident!  

D'un autre côté, il sera fort vain de vouloir fustiger et juger les homophobes, conditionnés par leur état d'exclusion!

En fait, le cycle narcissique, évolutif, de la sexuation humaine, passe par une série de refoulements jusqu'à ce que l'ouverture intégratrice de la complémentarité puisse se produire au final.  Des problèmes surviennent inévitablement lorsque ces états refoulés -inévitables- sont investis de façon exacerbée ou définitive.

Ainsi, l'homosexualité est un investissement exacerbé, voire définitif, de blocage ou de retour au stade de l'homosexuation précoce, qui est un état d'exclusion de l'autre sexe, donc un refoulement de l'altérité sexuée!

L'homophobie est, quant à elle, un investissement exacerbé, voire définitif, de blocage au stade de la sexuation par exclusion du même sexe, qui est un refoulement de la similarité sexuée.  Et donc forcément un état en contradiction viscérale (car refoulée) avec l'homosexuation et l'homosexualité qui en découle.

Ceci ne constitue en aucun cas une justification de la violence liée à l'homophobie, mais c'est une analyse dialectique permettant de comprendre que l'homophobie est un effet secondaire, structurellement possible, sur le cycle évolutif de la sexuation de l'Etre humain.


Il est évident que l'objectif existentiel du cycle narcissique est d'accéder à un état d'intégration de la différenciation complémentaire, la sexuation, état dans lequel plus aucun refoulement n'est actif, ayant tous été réintégrés.  Mais sur le chemin vers cet état d'intégration, les refoulements sont inévitables, et peuvent produire des problèmes de "cristallisation" narcissique.

Ainsi, la possibilité de pouvoir choisir l'ouverture à l'altérité, à la différenciation sexuée, est inévitablement liée à la possibilité de pouvoir choisir... "autre chose", comme l'homosexualité par exemple.  Sans quoi, le choix ne serait pas authentique!  Et donc il peut y avoir cristallisation légitime sur une option "inauthentique" du choix. Option inauthentique dialectiquement parlant, car reposant encore sur un refoulement.

D'un point de vue dialectique, une option du choix est authentique si elle ne repose plus sur aucun refoulement. C'est donc une option qui reflète une totale intégration narcissique. Et toujours dialectiquement parlant, il n'y a qu'une seule option qui présente cette authenticité: l'intégration de la différenciation complémentaire: la sexuation.


Amitié,

Steph

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Sam 22 Mar 2014, 21:04


Bonjour à toutes et tous,


un juge américain prétend qu'il n'y a pas de différence qualitative entre l'éducation procurée par les couples hétéro- et homosexuels.

D'une part, je dirais que cette affirmation élude la question de la gestion de l'Œdipe au sein des familles homosexuelles.

Ensuite, les bénéfices particuliers de la sexuation d'un point de vue éducation peuvent être réels, mais masqués par d'autre aspects plus flagrants, plus apparents.

L'homosexualité se caractérise par un arrêt dans la pureté originelle du même sexe. De ce fait, l'exclusion du même sexe ne se produit pas, ou pas entièrement, et donc, l'incidence prédatrice de l'exclusion ne se produit pas. La prédation existe, mais sur un autre mode, moins abrupt. Il n'y a pas, par exemple, véritablement de correspondance à l'homophobie qui peut, elle, survenir dans le cadre de l'exclusion du même sexe.

L'exclusion du même sexe, elle, s'ouvre au risque de la confrontation à l'altérité, à la différence, à la différenciation: la sexuation. Il s'agit en fait d'intégrer la dynamique de vie, et cela commence par un refoulement: le refoulement de la similitude.

En somme, parce que l'homosexualité refuse le refoulement de la similitude, elle reste bloquée paradoxalement dans un refoulement de la différenciation! Alors que l'hétérosexualité commence par un refoulement de la similitude qui constitue une ouverture, certes primitive, à l'intégration de la différenciation.

Tout cela pour dire que, concrètement, en apparence, la stabilité d'un couple homosexuel n'a rien à envier à la stabilité d'un couple hétérosexuel fondé sur l'exclusion (de la similitude). Et même, on peut dire qu'il y a une certaine probabilité pour que les couples homosexuels soient d'une façon générale, peut-être plus "stables" -superficiellement en tout cas- que les couples hétérosexuels.

Mais...

La vie est une dynamique. Une dynamique est produite par une polarisation. Une polarisation est une différenciation. La sexuation est la différenciation polaire qui fonde la dynamique de vie.

Et donc bien que cela ne puisse pas être forcément visible en apparence, il y a certainement une importance particulière contenue dans l'éduction hétérosexuée, et qui est la transmission d'une certaine vision dynamique relative à la réalité vitale. Et ce, même si un couple hétérosexuel peut sembler moins stable parfois, qu'un couple homosexuel.

En fait, un couple hétérosexuel réclame un investissement psychologique plus important que toute autre configuration conjugale, car il implique justement la confrontation à l'altérité, à la différenciation. Et donc, lorsqu'un couple hétérosexuel est véritablement investi par les conjoints, il a le potentiel de constituer la meilleure stabilité conjugale possible. Mais bien entendu, il s'agit que l'investissement conjugal soit intègre et complet pour que ce meilleur potentiel puisse s'affirmer.

Or, bien sûr, de nombreux couples hétérosexuels sont mal investis par les conjoints parce qu'ils restent fondés trop fortement sur l'exclusion de la similitude, et pas assez sur l'inclusion de la différenciation.

En ce qui me concerne, et je l'ai déjà dit dans ce sujet, je privilégie l'ouverture à l'altérité, la confrontation qu'elle provoque, et les risques qu'elle engendre, qu'un statu quo certes plus "vertueux" en apparence, mais fermé à l'intégration de la dynamique vitale dans toute sa mesure existentielle, et probablement dès lors, plus ou moins inapte à la transmission correcte de la "vision polarisée".

Un couple hétérosexuel, même assez "primitif" et fondé en grande partie sur l'exclusion de la similitude, témoigne manifestement et quoiqu'il en soit, de la différenciation polaire, et donc de la dynamique de la vie, même si c'est, à côté de cela, très maladroitement peut-être!

Au-delà de ça, il témoigne aussi de l'importance probable, vis-à-vis de l'intégration personnelle, d'avoir un plan psychologique en phase avec le plan anatomique et physiologique.

Tout ceci ne remet nullement en question la valeur absolue et inaliénable des personnes homosexuelles, ni leurs droits humains et sociaux fondamentaux.


Amitié,

Steph


_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Orca Dream

avatar

Féminin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 25
Date de naissance : 16/11/1979
Age : 38
Localisation : Sud
Loisirs : Co-naitre
Date d'inscription : 16/01/2013

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Dim 23 Mar 2014, 05:13

Bonjour Stephane,

Pourrais-tu nous toucher qq. mots pour ce qui concerne la bi-sexualité ?
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Dim 23 Mar 2014, 06:57


Bonjour Orca Dream,


dans le processus des refoulements, les configurations hybrides sont toujours possibles! Même si un pont à commencé à être jeté vers l'altérité, il n'est au départ fondé que sur une exclusion (de la similitude) et la sexuation personnelle reste de ce fait caduque. Seule une position hétérosexuée par totale inclusion est parfaitement stable! C'est pourquoi l'homophobie tend à apparaître lorsque la sexuation ne repose que sur la base narcissique fragile de l'exclusion (de la similitude).

Dans un tel cadre, peut apparaître une position hybride qui permettra éventuellement de mieux gérer l'ambivalence entre une homosexuation mal refoulée, et une hétérosexualité mal affirmée car trop peu tournée vers l'inclusivité de l'altérité sexuée.

Dans ce cas, le pivot transférentiel ne sera pas strictement axé dans un sens particulier, mais pourra prendre au choix l'une ou l'autre tendance narcissique et passer d'lune à l'autre.

Il me semble qu'on peut dire dans un tel cas, que ni l'exclusion de la similitude, ni l'exclusion de l'altérité n'ont été véritablement posées. Il n'y a pas de prise de position claire face à la problématique sexuelle. C'est une position de compromis Si elle reste telle quelle, elle ne permettra pas l'intégration dialectique résultant d'une évolution vers l'inclusion de l'altérité sexuée.

Comme je l'ai déjà exprimé auparavant, le désamorçage de l'exclusion de la similitude se réalise bien plus loin dans l'évolution narcissique, lorsque l'inclusion de l'altérité sexuée est déjà très avancée. Cette réouverture à la similitude ne constitue pas le moindre glissement vers l'homosexualité, mais en fait l'intégration de la "pureté fondamentale de l'identité sexuée assumée" (cette même pureté que refusent de refouler au départ les homosexuels).

L'idée est que pour vivre véritablement un aspect existentiel comme la sexuation, il faut arrêter de le contempler narcissiquement. Le refoulement est inévitable en ce qu'il constitue la porte d'entrée vers l'intégration de la dynamique vitale. Mais pour que le refoulement soit accepté, et la porte franchie, il faut une sublimation narcissique, qui n'est pas implicite.

Et donc on peut en conclure que la bisexualité n'est pas une position qui serait plus avancée, ayant réintégré en quelque sorte l'homosexuation précoce! L'intégration de la "pureté sexuée", issue du désamorçage de l'exclusion de la similitude, est un processus "tardif" dans l'évolution narcissique, et ne conduit pas le moins du monde à une tendance homosexuelle.


Amitié,

Steph


_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Orca Dream

avatar

Féminin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 25
Date de naissance : 16/11/1979
Age : 38
Localisation : Sud
Loisirs : Co-naitre
Date d'inscription : 16/01/2013

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Mar 25 Mar 2014, 19:38

Merci pour ces précisions !
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Mer 26 Mar 2014, 01:47

Bonjour à toutes et tous,


Je souhaiterais rappeler à la fin de tout ceci, que la dialectique conduit à devoir faire une distinction entre sexuation et sexualité!

A savoir que la sexuation est l'intégration, par les Personnes humaines, d'une certaine identité polarisée qui tire sa source de la configuration spirituelle de la Personne considérée.  La dialectique reconnaît donc, pour toute Personne humaine, quelle que soit sa configuration narcissique incarnée, une identité sexuée de nature spirituelle, qui fonde la dite Personne humaine, qu'elle soit ou non capable de se connecter à ce fondement, et de le reconnaître, l'accepter et l'intégrer.

Lorsque cette identité sexuée spirituelle (une des deux configurations polaires dans la symbolique du Tao) est parfaitement intégrée et affirmée dans la dynamique du Couple Sacré, qui est donc un couple dialectique, la sexualité se décontamine du narcissisme humain et "va de soi" (un peu comme un moteur autoalimenté!).

Car il faut savoir que la sexualité est à la fois un système de procréation, et aussi un système de "propulsion spatiotemporel"! Les deux aspects se confondant dans la réalité non-dualiste de la dynamique Sacrée.

Cette dynamique Sacrée est permise, dans son absolue relativisation, par le fait que les organes sexuels du Soi (= du cercle, Centre et Circonférence = Phallus et Matrice) ne sont plus attachés narcissiquement aux polarité sexuées qui sont alors seulement en affinité avec l'un ou l'autre des organes sexuels, contrairement à ce qui se passe dans la chair où les organes sont attachés narcissiquement aux Personnes humaines!  La sexualité est donc restituée à qui de droit: la Personne du Soi conjugal et collectif! L'accès aux deux organes sexuels devient égalitaire pour les deux polarités sexuées humaines "en même temps"! Cette liberté d'accès étant justement sécurisée par l'intégration complète de l'identité sexuée au niveau des deux instances relativistes humaines.

Mais on ne peut naturellement pas forcer une Personne humaine à reconnaître et à intégrer authentiquement sa polarité sexuée spirituelle!  Cela en compromettrait l'authenticité et donc toute espèce d'intégration également!  C'est là qu'intervient donc le libre-arbitre du plan psychologique, qui va agir en tant qu'intermédiaire garant de l'authenticité identitaire.  

Ce qui se passe alors, est que, dans cette ouverture de libre-arbitre, la Personne peut tout aussi bien reconnaître et intégrer sa juste polarité spirituelle, ou ne pas la reconnaître et ne pas l'intégrer!  C'est la rançon de l'ouverture, mais l'ouverture est indispensable à l'authenticité!  C'est pourquoi l'homosexualité par exemple, est parfaitement légitime!  Mais pas authentique d'un point de vue dialectique.

Je ne suis pas homme à vouloir empêcher les autres de danser en rond!  Si je pouvais faire en sorte que chacun et chacune trouve son compte et son bonheur, je le ferais certainement!  Mais ce n'est pas en mon pouvoir, heureusement ai-je envie d'ajouter! Chacun et chacune doit au fond, et c'est juste, assumer la nature qu'il s'est choisie, ou la non nature à laquelle il s'est livré par refus du choix! Ce n'est pas un jugement moral, mais une sentence éthique relative à l'authenticité personnelle!

L'éthique universelle ne permet pas tout (sauf en apparence dans l'ouverture de la dualité peut-être...).  Elle ne reconnaît universellement, existentiellement, qu'une seule configuration parce que ladite configuration est la seule qui garantisse justement le respect de l'éthique vitale.  Et cette configuration est le Couple Sacré trinitaire dans lequel les pouvoirs existentiels sont partagés strictement entre les trois (et quatre) Personnes, dont deux humaines et une (deux) synthétiques.

Ce qui bien entendu, est la garantie éthique incontournable qui fonde aussi le principe démocratique tel qu'il est appliqué tant bien que mal aujourd'hui!  Et dans ce principe démocratique, on peut distinguer effectivement 3+1=4 pouvoirs reconnus qui gagnent tous à être indépendants les uns des autres!

Telle est la Nature de l'Etre, selon la dialectique!  La sexuation en garantit l'éthique sur le plan spirituel!


Amitié,

Steph

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Homosexualité   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Homosexualité
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: