ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5660
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Sam 23 Oct 2010, 09:49


Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

sujet proposé par Junendo

Citation :
Il va sans dire que les catastrophes naturelles prennent de plus en plus d’ampleur, à une vitesse grandissante dans notre actualité. Certains prophètes de malheur prévoient des pertes immenses de population de ce fait dans les années à venir, en parlant d’un « jour » où tout « basculerait », dut notamment aux changements climatiques. Des films et des romans ont été écrits sur le sujet, notamment le film Américain « The Day after tomorrow » de Roland Emmerich en 2004. Si l’on suit quand même ces hypothèses par certains cotés invraisemblables, à mon sens le point clé est de savoir ce que les humains feront hypothétiquement « ce jour d’après ».

Délirons... Peut être que, pour des raisons de « sécurité » et de conformisme (largement entretenues dans nos sociétés, notamment au niveau politique ou médiatique), les êtres humains totalement désemparés voudront reconstruire par réflexe ce qu’ils ont connu auparavant, sans se douter de la formidable opportunité qu’il y aurait là de refonder un monde totalement nouveau et épanouissant pour tous les règnes de la planète. En revanche, dans la logique des plans de contrôle des plus puissants, la technologie pourrait être au « coeur » de ce « nouveau monde » puisqu’on en inondera jusqu’au moindre recoin de la planète pour des raisons de « prévention » et de soit disant « sécurité », si chères aux populations. On peut même imaginer que pour faire « passer la pilule », de nouveaux hommes forts en viennent à justifier la présence de la technologie afin de construire un monde « d’amour » et de « fraternité » que le réseau Internet pourra symboliser en agissant soit disant pour de tels « idéaux ».

Déjà, la technologie de la « poussière RFID » permettrait, disséminée un peu partout sur les territoires de surveiller les mouvements terrestres et « d’anticiper » soit disant les catastrophes grâce à des modélisations informatiques. On sait que l’infrastructure Internet permet de tracer grâce à son protocole Ipv6 le nombre hallucinant de 667 millions de milliards d’adresses IP par mm² de la surface de la terre ! La technologie aurait alors tous les pouvoirs. Le monde serait entièrement numérisé, devenant une donnée « purement quantitative ». Si de telles décisions après un hypothétique « grand soir » étaient prises, les hommes et la planète seraient réduits à un véritable esclavage numérique, complètement aliénés entre une morale du bien être à suivre scrupuleusement et une planète qu’il faut « sauver », quelque en soit le prix, même si celui ci est l’abandon de toute liberté individuelle.

Pourtant, si une telle catastrophe planétaire arrivait et qu’il faille tout recommencer, pourquoi ne pas penser à reconstruire complètement différemment puisque le monde, de l’avis de la majorité, ne pouvait plus continuer ainsi. Si cela se produit, c’est une grande opportunité qui s’offre à nous. La technologie Internet, on le découvre, est une technologie qui enferme, car elle garde trace de tout. Il n’y a pas 50 façons de le dire : l’Internet tel qu’il est actuellement mène progressivement à l’esclavage numérique.

Essayons alors de rebâtir sur des bases saines et naturelles, un peu comme le montre le film de James Cameron, Avatar. Oui dans l’ordre naturel tout fonctionne aussi en réseau, tout comme nos constructions technologiques orgueilleuses bâties dans l’hyperdensification matérielle. Je crois que nous ne pouvons pas être déçus par le principe naturel, mais à vrai dire nous nous en sommes tellement éloignés que nous devons entamer un virage à 180° pour construire ce nouveau paradigme qui laisserait place, enfin, pour chacun, à une liberté et une créativité sans limites.

"La façon la plus efficace de combattre un système qui ne nous convient plus n’est pas de lutter contre lui, mais de s’en désintéresser et de ne plus l’alimente
r."

Et vous, que ferez vous "le jour d’après " ?


Dernière édition par AMBRE le Lun 03 Déc 2012, 19:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Karen

avatar

Féminin
Bélier Buffle
Nombre de messages : 288
Date de naissance : 22/03/1949
Age : 68
Localisation : Isère France
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Sam 23 Oct 2010, 10:22

L'écroulement de ce monde et des "valeurs"qui le soutenaient, me semble inéluctable ...
A quel terme exact, je l'ignore.
Mais chacun
- sans être un intellectuel ou un passionné d'ésotérisme,-
ressent bien aujourdhui la nécessité impérieuse d'un changement.

Recommencer de la même façon est en effet une possibilité,
mais que j'écarte,
car il me semble évident que les consciences s'ouvrent !
D'autre part, les énergies cosmiques qui déferlent sur notre planète nous y poussent...

Reste à savoir si cette transformation/transmutation
se fera dans le chaos ou la douceur.
Cela nous appartient !
Choisir l'Être ou l'Avoir ...

Merci chère Ambre, pour cette question importante.

Amitiés

Karen
Revenir en haut Aller en bas
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Sam 23 Oct 2010, 10:40

Bonjour Ambre
Merci de proposer ce débat.
Je répondrai plus amplement plus tard après une lecture attentive et suivrai le sujet avec intérêt.
Pour l'instant je me poserais plutôt cette question.: "Que ferez-vous le jour d'avant ?"
A bientôt
Kernoa
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Sam 23 Oct 2010, 11:08

Bonjour, c'est un sujet qui me tient à coeur aussi...........et j'ai envie de dire "Que faisons-nous déjà aujourd'hui ?" :a6:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Sam 23 Oct 2010, 12:36

bonjour

Pour ma part j'essaie de prendre mon élan depuis un sas...un"trou" dans le temps ... un moment qui ressemblerait à "après la fin et avant le début" ....un peu comme le "mat" dans le tarot de Marseille ... comme dans la quête du graal "indiana jones" ... un pas dans le vide sur un pont invisible ...

bon week end

Marie
Revenir en haut Aller en bas
gebo

avatar

Féminin
Taureau Tigre
Nombre de messages : 57
Date de naissance : 19/05/1950
Age : 67
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Sam 23 Oct 2010, 14:01

Héhé ce que je ferais " le jour d'après"...

A mon coeur qui bat la chamade je dirais " cool cool "
Je remercierais le ciel quoiqu'il serait advenu.
J'ouvrirais les yeux .
Je regarderais mes mains.
Je m'établirais dans un état que je connais déjà un peu : quand devant un bloc d'argile, je ne sais pas encore ce que mes mains en feront.

De l'aide à l'un, du don de l'autre, mes yeux brilleront.

C'est à cette lumière que nous nous rassembleront pour créer le neuf qui s'établira à la vitesse de nos rêves les plus doux.





Tenter de savoir/sentir/réaliser qui je suis,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Sam 23 Oct 2010, 16:09



Bonjour,

C'est une très judicieuse question.

"Un grand sage dit un jour à son élève: "Quand tu ne sais pas, assieds toi et fais silence."

Très franchement, je ne sais pas ce que je ferai un jour avant , pendant et le jour d'après. J'ignore déjà ce que me réserve le destin pour l' instant qui vient... Rolling Eyes

Je pense que je resterai dans ma plénitude... et surtout assis. Ça évite de "tomber sur le c..." si les éléments ne sont pas conformes à ce que nous espérons ou pensons tous.

En toute logique, nous ne serions pas tous dans le questionnement si là "Haut" nous avait transmis le Véritable Plan.

Rien que le fait de se trouver dans la réflexion prouve que les "Êtres de Grande Envergure" n'ont aucun intérêt à divulguer à l' être humain le Plan divin. Rolling Eyes

Donc, il apparait que le mieux et le plus sage soit de "rester assis" pendant la période préconisée et centré dans le coeur , pendant, avant et après ces trois jours là... sunny


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Sam 23 Oct 2010, 18:10

on verra quuand ce moment sera ds le présent
Revenir en haut Aller en bas
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Sam 23 Oct 2010, 22:10

citation
Citation :
Il n’y a pas 50 façons de le dire : l’Internet tel qu’il est actuellement mène progressivement à l’esclavage numérique.

Il n'y a pas 50 façons de le dire, ne devient esclave que celui qui consent. Ce n'est pas internet qu'il faut condamner, mais notre propension à nous soumettre à une autorité extérieure à nous même.
Pour répondre à la question avec plus de recul je dirai que j''espère que je ne serai plus là le jour d'après. Parce que de toute façon, un jour ou l'autre il faudra que je quitter ce monde. Alors autant profiter de l'évènement pour en changer définitivement.
Dans le meilleur des cas je vivrai l'ascension. dans le pire je mourrai comme c'est prévu depuis ma naissance.


Si je suis encore de ce monde , le jour d'après, je vivrai cela comme une catastrophe, car j'aurai échoué dans mon parcours d'évolution. Car rien ne pourra se reconstruire de meilleur sur la Terre si notre patrimoine génétique ne change pas.
Avec notre ADN imparfait, les mêmes combats, les mêmes illusions seront au menu de la VIE. Les mêmes erreurs seront reproduites, les mêmes défauts, la violence, la cupidité, la lutte entre clans....etc.

Bref je nous souhaite à tous d'ascensionner.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Sam 23 Oct 2010, 22:45

Bonsoir,

Merci pour tes souhaits.
Citation :
Avec notre ADN imparfait, les mêmes combats, les mêmes illusions seront au menu de la VIE. Les mêmes erreurs seront reproduites, les mêmes défauts, la violence, la cupidité, la lutte entre clans....etc.
Je ne pense pas que notre ADN soit imparfait. Il est ce qu'il est et il suffit de voir la merveilleuse "machine" qu'est le corps humain pour essayer de comprendre ce qu'il est. C'est dans l' amour qu'il se révèle et ceci, quelle que soit sa façon d'aimer. Comme c'est agréable...

Tout comme tu le dis si bien en début de réponse,
Citation :
Il n'y a pas 50 façons de le dire, ne devient esclave que celui qui consent
Ce n'est pas l' être humain qu'il faut condamner mais le système issu de ses pensées les plus prédatrices. En changeant sa façon de penser, on change énormément de "choses" également. La pensée est créatrice et tôt ou tard elle se densifie.
À ce sujet, il est dit que si la majorité de l'humanité pensait et prononçait la même chose en même temps, cela se réaliserait sur le champ..

Il n' y a pas 50 façons d'ascensionner mais une seule. Et elle consiste à accueillir le divin en soi, c'est à dire lui laisser prendre sa place depuis le plus subtil jusqu'au plus dense en fusionnant le Feu de la conscience humaine avec le Feu de la Conscience universelle. (Divin Humain avec Divin Universel dans le corps physique totalement transmuté)

Si nous sommes incarnés, ça signifie au moins une raison non négligeable: Si le Divin n'avait pas besoin de construire une "créature" pour se manifester, Il n'aurait jamais créé l' Univers, et encore moins l' Homme et la Femme si "décevants" d'après certains propos.

Il semblerait que le 11ème commandement soit compris de façon déviée:
"Aimez vous comme Dieu vous aime".
Il devient compréhensible par cette allégorie:
"On n'est jamais si bien servi que par soi-même"...
Peut on alors comprendre ce que peut être l' Étincelle divine de Vie...?

Lorsqu'elle se révèle, elle se transforme d'abord en Flamme du Coeur puis en Soleil, brûlant toutes les cellules physiques sur son "passage", et simultanément, elle les reconstruit par un corps neuf et avec l' ADN totalement devenu divin. On appelle aussi ce Processus: L'alchimie de l' Oeuvre au Noir où on meurt sans réellement mourir.

L'Or durable


Bonne soirée à toutes et à tous.
Revenir en haut Aller en bas
infomysteres
Membre actif


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 217
Date de naissance : 04/05/1971
Age : 46
Localisation : France (47)
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Sam 23 Oct 2010, 23:12

Ambre a écrit:
On sait que l’infrastructure Internet permet de tracer grâce à son protocole Ipv6 le nombre hallucinant de 667 millions de milliards d’adresses IP par mm² de la surface de la terre !
La technologie aurait alors tous les pouvoirs. Le monde serait entièrement numérisé, devenant une donnée « purement quantitative ».
Si de telles décisions après un hypothétique « grand soir » étaient prises, les hommes et la planète seraient réduits à un véritable esclavage numérique.
...
La technologie Internet, on le découvre, est une technologie qui enferme, car elle garde trace de tout. Il n’y a pas 50 façons de le dire : l’Internet tel qu’il est actuellement mène progressivement à l’esclavage numérique.
Ne pas oublier que "trop d'infos tue l'info".
Ce n'est pas tant l'information qui est utile. C'est ce que l'on en fait.
Celui qui sait n'est pas celui qui possède beaucoup d'informations mais celui qui sait utiliser le peu dinformation qu'il a.

Pour le moment, pour moi, l’Internet tel qu’il est actuellement est synonyme de liberté d'expression. C'est le seul réseau libre (du moins pour le moment. Il n'est pas exclu que certains aimeraient changer cet état de fait).
Oui, tout est "tracé" mais tant qu'on est libre de tracer ce que l'on veut, je pense que ce n'est pas gênant.

Comme Pascalle, j'ai envie de dire "Que faisons-nous déjà aujourd'hui ?"
Comme Kernoa, j'ai également envie de dire "Que ferons-nous le jour d'avant ?"
Comme Plénitude, j'ignore ce que me réserve le destin pour l'instant qui vient... donc il est difficile de me projeter le "jour d'après".
Comme Mylène, je dirai que l'on verra quand ce moment sera dans le présent.

J'ai longtemps cru qu'il fallait planifier la vie. Je l'ai fait. J'ai presque réalisé tout ce que j'avais prévu. Mais vers la fin, peu avant d'avoir atteint le sommet, un évènement est venu faire s'effondrer tout ce que j'avais planifié.
J'en suis donc venu à l'idée qu'il n'est pas utile de vivre dans le futur. J'aurai mieux fait de vivre pleinement chaque jour "présent".
On ne peut planifier que ce que l'on connait. Qui connait ce qui se produira le jour "J" ? Pas moi. Je ne sais même si il y aura un jour "J".
Je pense qu'en vivant pleinement chaque moment présent, nous ne pourrons pas être déçu du futur. Car chaque moment du futur sera vécu pleinement le jour où il deviendra présent.
Alors qu'en se projetant, on risque d'avoir des surprises...

Comme Marie, j'aurai envie de me projeter au jour "J" pour prendre mon élan et sauter dans le vide.
Comme Gebo, ce jour arrivant, je pourrais être tenté de dire " cool cool " et de le savourer.
Mais comme le dit si bien Karen, reste à savoir si cette transformation/transmutation se fera dans le chaos ou la douceur. Cela nous appartient ! En fonction de ce qui sera réalisé chaque jour avant le jour J, nous subirons les conséquences de nos actes.

Quoi que nous puissions en penser, nous sommes responsable de la vie que nous vivons aujourd'hui. Nous sommes arrivés à une situation que nous sommes nombreux et nombreuses à ne plus vouloir.
Mais quelque part, c'est nous, qui l'avons créée.
Donc je pense que si une page vierge doit être écrite, il faudra faire un véritable lacher prise, et effacer en nous les démons qui ont créée notre situation présente.
Car si nous restons égal à nous-mêmes, la vie qui s'annoncera à nous sera égale à ce qu'elle est aujourd'hui...

Notre vie ne changera que si nous changeons nous-mêmes.

Et donc la question que je me poserai est "quel changement vais-je opérer en moi aujourd'hui ?"
Revenir en haut Aller en bas
Morgane

avatar

Féminin
Nombre de messages : 142
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Dim 24 Oct 2010, 13:55

kernoa a écrit:
citation
Citation :
Il n’y a pas 50 façons de le dire : l’Internet tel qu’il est actuellement mène progressivement à l’esclavage numérique.

Il n'y a pas 50 façons de le dire, ne devient esclave que celui qui consent. Ce n'est pas internet qu'il faut condamner, mais notre propension à nous soumettre à une autorité extérieure à nous même.
Pour répondre à la question avec plus de recul je dirai que j''espère que je ne serai plus là le jour d'après. Parce que de toute façon, un jour ou l'autre il faudra que je quitter ce monde. Alors autant profiter de l'évènement pour en changer définitivement.
Dans le meilleur des cas je vivrai l'ascension. dans le pire je mourrai comme c'est prévu depuis ma naissance.


Si je suis encore de ce monde , le jour d'après, je vivrai cela comme une catastrophe, car j'aurai échoué dans mon parcours d'évolution. Car rien ne pourra se reconstruire de meilleur sur la Terre si notre patrimoine génétique ne change pas.
Avec notre ADN imparfait, les mêmes combats, les mêmes illusions seront au menu de la VIE. Les mêmes erreurs seront reproduites, les mêmes défauts, la violence, la cupidité, la lutte entre clans....etc.

Bref je nous souhaite à tous d'ascensionner.

Je suis du même avis que kernoa.

Internet ne peut nous soumettre que si nous le voulons bien, il suffit d'en prendre les bons côtés sans nous laisser dévorer par les mauvais. Sans internet, mes contacts humains se réduiraient à fort peu de personnes choisies (çàd exepté les collègues, chefs ... qu'on subit), et très étalés dans le temps, à cause des vies prenantes de chacun et de l'éloignement géographique. Il faut par contre veiller à ne pas devenir accro et passer sa vie sur msn, skype ou facebook qui peuvent mettre fin à des relations de manière pernicieuse. On a l'impression d'être seul devant son écran, on se lâche plus, on dit des choses qu'il vaudrait mieux garder pour soi et on montre nos plus mauvais côtés à nos amis qui risquent de nous fuir virtuellement comme réellement !

Le jour d'après, impossible à dire ce que je ferais sans savoir ce qu'il se produira le jour "pendant". S'il arrive d'énormes catastrophes où des milliers de gens meurent, et que ma région est dévastée, je ne tenterais pas de survivre à tout prix car je suis épuisée de ce monde et de ses exigences. Je préférerais, comme kernoa, voir s'il existe un monde meilleur de l'autre côté, ascension ou pas, que de survivre dans une ville dévastée, style "Mad Max" où l'on s'entretuerait pour un peu de nourriture.

Peut-être que je prendrais mon balluchon pour aller voir si mes parents auraient survécu à la campagne et tenter de recommencer à vivre de la nature, comme nous le faisions pendant mon enfance. Nous avions un grand potager où cultiver légumes et pommes de terre pour toute l'année, un pommier, des groseillers et framboisiers, un élevage de poules pour les oeufs et même quelques lapins. Mais serait-ce encore possible ?!
Mes parents ont progressivement arrêté car les récoltes devenaient de plus en plus mauvaises à cause des changements climatiques : des grosses pluies qui pourrissent les jeunes plantes, une gelée tardive qui détruit les fleurs, des oiseaux affamés en surnombre qui dévorent les fruits / légumes encore verts, trop peu de soleil qui donne des pommes comme des grains de raisin et des tomates comme des groseilles ...

Une question aussi importante que "comment survivre ?", c'est "survivre avec qui ?"
Je vous avoue être assez découragée en ce moment sur ce "qui", après 2 déceptions amoureuses (la rupture en juin, puis un râteau en septembre) et une grosse claque dans la g... de la part de mon meilleur ami (on se connaît depuis 3 ans et aujourd'hui il me sort que mes conversations sont égocentriques, que je fais de la victimisation permanente avec un complexe de persécution et que je finirai toute seule). Je sais que j'ai des défauts à cause d'un lourd passé qui a laissé des séquelles, je fais des efforts constants pour être une personne agréable à fréquenter, mais ce n'est jamais suffisant et j'en ai marre. Si je suis si pénible à vivre pour autrui, je préfère succomber aux cataclysmes de 2012 seule et mettre les compteurs à zéro avec ceux qui m'accueilleront de l'autre côté, savoir enfin vraiment si je suis quelqu'un de bien ou de mauvais, que de survivre avec des gens qui ne m'aiment pas comme je suis et se sentent obligés de me balancer des méchancetés pour me corriger.
Revenir en haut Aller en bas
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Dim 24 Oct 2010, 15:42

Merci pour tous ces messages et tous ces points de vue fort intéressants.

Citation :
Je ne pense pas que notre ADN soit imparfait. Il est ce qu'il est et il suffit de voir la merveilleuse "machine" qu'est le corps humain pour essayer de comprendre ce qu'il est. C'est dans l' amour qu'il se révèle et ceci, quelle que soit sa façon d'aimer. Comme c'est agréable...

Plénitude tu as raison de défendre tes idées et tes opinions. Opinion pour opinion, je te dirai que notre ADN pour si "émerveillable" qu'il soit (en vieux français), il est seulement presque parfait.
Ce sont ces considérations sur l'ADN qui amènent les philosophe à penser que le genre humain est au sommet de l'évolution.
Selon mon intuition, le parfait n'est pas de ce monde, puisque lui même est en évolution.
Le parfait est réservé à cet état particulier de la réunion de l'Équilibre et de l'Évolution, un état vibratoire particulier qui nous propulse dans un autre monde.

Citation :

Ce n'est pas l' être humain qu'il faut condamner mais le système issu de ses pensées les plus prédatrices. En changeant sa façon de penser, on change énormément de "choses" également. La pensée est créatrice et tôt ou tard elle se densifie.
À ce sujet, il est dit que si la majorité de l'humanité pensait et prononçait la même chose en même temps, cela se réaliserait sur le champ..


tout système édifié par les humains ne peut être qu'imparfait, puisque son ADN lui octroie qu'un cerveau imparfait qui ne lui donne que des idées foireuses. Mais c'est justement parce qu'il est imparfait qu'il est fortement évolutif. Rien de plus formateur que de bonne claques dans la figure.
Lorsqu'un un système est conduit jusqu'à son extrémité, il finit par "disparaître" pour mieux renaître dans une configuration plus adaptée à la situation nouvelle.
C'est ce qui est promis au genre humain, toute espèce ou races confondues.
C'est bien cette étape que j'espère réalisée au moment de l'apocalypse.
Car il ne fait aucun doute qu'apocalypse il y aura. Apocalypse qui a d'ailleurs commencé, il suffit ^pour s'en rendre compte de disposer d'informations fiables.

Enfin Plénitude, je te cite à nouveau


Citation :
Il n' y a pas 50 façons d'ascensionner mais une seule. Et elle consiste à accueillir le divin en soi, c'est à dire lui laisser prendre sa place depuis le plus subtil jusqu'au plus dense en fusionnant le Feu de la conscience humaine avec le Feu de la Conscience universelle. (Divin Humain avec Divin Universel dans le corps physique totalement transmuté)

Désolé d'être aussi direct (mais c'est pour la bonne cause) mais tu tiens là un discours de mystique. Ton approche est résolument celle d'un croyant en un Dieu, sorte d'autorité suprême.
Il ne s'agit pas d'accueillir un " Divin" qui est déjà en nous. La question est de laisser cette composante divine qui est en nous exploser. Cela suppose, exige même, que nous renoncions enfin à notre statut d'esclave et enfin ouvrir les yeux.
Pour le nouveau Savoir qui est entrain d'éclore, il est clair que plus Rien n'appartient au Divin mais uniquement à notre manque de connaissances sur des phénomènes Naturels. Même si nous sommes tous un jour ou l'autre épouvanté par les difficultés énormes que nous réserve ce monde, cette vallée des larmes, il est clair que tout s'inscrit dans un Plan mathématique.

c'est une apocalypse qui va nous atteindre, parce que de nombreux mensonges vont tomber, parce que tous les systèmes de domination d'humains sur d'autres humains, tous les complots des élites et des classes dirigeantes ainsi que des classes religieuses vont tomber, s'écrouler comme des châteaux de cartes.
L'apocalypse qui nous est promis est une chance inouïe pour les humains de devenir adulte.

Il n'y a pas 50 façons d'ascensionner (d'ailleurs est-ce bien une ascension, ou un changement d'état vibratoire) mais il y a des milliards de voies pour y arriver. Nul ne peut prétendre en tenir une méthode universelle. C'est pourquoi il est urgent de nous abolir de nos esclavages persos.
Par contre il y a une condition unique pour y arriver.


Salut Morgane




Citation :
Une question aussi importante que "comment survivre ?", c'est "survivre avec qui ?"
Je vous avoue être assez découragée en ce moment sur ce "qui", après 2 déceptions amoureuses (la rupture en juin, puis un râteau en septembre) et une grosse claque dans la g... de la part de mon meilleur ami (on se connaît depuis 3 ans et aujourd'hui il me sort que mes conversations sont égocentriques, que je fais de la victimisation permanente avec un complexe de persécution et que je finirai toute seule). Je sais que j'ai des défauts à cause d'un lourd passé qui a laissé des séquelles, je fais des efforts constants pour être une personne agréable à fréquenter, mais ce n'est jamais suffisant et j'en ai marre. Si je suis si pénible à vivre pour autrui, je préfère succomber aux cataclysmes de 2012 seule et mettre les compteurs à zéro avec ceux qui m'accueilleront de l'autre côté, savoir enfin vraiment si je suis quelqu'un de bien ou de mauvais, que de survivre avec des gens qui ne m'aiment pas comme je suis et se sentent obligés de me balancer des méchancetés pour me corriger.

Le Plan cosmique ne te permettra pas d'utiliser l'apocalypse comme un suicide déguisé.
Dans ce monde, tu pourras aisément observer que les couples ne se constituent pas en fonction de sentiments amoureux, mais seulement pour garantir l'Évolution de l'énergie double Yin/Yang entrelacés. Les sentiments amoureux se développent naturellement à la formation des couples avec des femmes et des hommes qui ont à accomplir une parcours commun.
Tu n'es pas responsable de tes échecs amoureux. Simplement le destin ne t'a pas permis de rencontrer la bonne personne avec laquelle tu dois achever ton parcours terrestre.
C'est une erreur constante des humains de rechercher le bonheur à travers l'autre. Le bonheur ne nous est octroyé ici-bas que comme période de repos, avant de reprendre le chemin.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Dim 24 Oct 2010, 15:54

Pour vivre l'apocalypse, tu dois absolument reprendre confiance en toi et faire la paix avec ton corps. Comme le suggère Infomystères dans un autre sujet, il est possible que nous emportions avec nous nos corps dans l'autre monde.

J'ai dû séparer ma réponse en deux fois.

Bon dimanche à tous.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Dim 24 Oct 2010, 18:49

Bonsoir,

Citation :
Il n'y a pas 50 façons d'ascensionner(d'ailleurs est-ce bien une ascension, ou un changement d'étatvibratoire) mais il y a des milliards de voies pour y arriver.Nul ne peut prétendre en tenir une méthode universelle.

Comme c'est bien vrai Kernoa..
Ce qui veut dire que ton jugement de valeur à mon propos n'a aucun fondement.
Citation :
mais tu tiens là un discours de mystique. Ton approche est résolument celle d'un croyant en un Dieu, sorte d'autorité suprême.

C'est un jugement de valeur typiquement émis qui rentre en opposition avec cette conclusion citée ci dessus. Suggèrerais tu de ne croire en rien et que "le Grand Architecte" soit son seul et unique Nom? N'as tu jamais pensé qu'il pouvait aussi s'appeler "Morgane, Kernoa, Ambre, Stéphane, etc ... ou encore Plénitude..."? Quelle peut être cette partie de toi qui te déplait et que tu juges en moi ?

Mais il semble que je n'ai pas "parlé" de l'extérieur, mais de fusion énergétique de conscience en soi.
Il semble que "accueillir" soit synonyme de "révéler" dans la suite de la phrase... mais peut être n'a t' elle pas été vue entièrement... Le divin est en soi, c'est certain, cependant si nous ne le laissons pas agir, il ne se révèle pas. Personne ne peut prétendre le connaitre, c'est un fait! Mais chacun peut et a le droit de l'exprimer à sa façon... Ne t'en déplaise.
Apparemment si la Fusion de la Conscience humaine avec celle universelle c'est de l'idiotie, il faut me le dire, j'aurais deux mots à dire à un Initié qui transmettrait ces inepties sur un certain CD ainsi que sur son "best seller" en matière.

Citation :
il est possible que nous emportions avec nous nos corps dans l'autre monde
???
Serait ce une reprise de croyances insufflées par des mystiques ?
La Tradition stipule que le Corps de l' Initié "Jésus" serait gardé secrètement à un endroit connu des rares Adeptes. Pourtant il a ascensionné.... et son corps n'aurait pas suivi ?

Des inepties, on en relève à la pelle sous le prétexte que les mots utilisés ne sont pas ceux des autres. Et ceci, selon ce que nous voulons agrémenter ou détruire. Et ici, apparemment, ce serait le sport préféré de certains. Et je ne pense pas que ce lieu soit un endroit conçu à cet effet.

Comme tu peux le constater, Kernoa, on relève ce qu'on veut et ce qui nous arrange selon les croyances propres à chacun.
D'autre part, tes expressions sont uniquement affirmatives et directives en sous entendus de "connaissance unique". Relis toi, s'il te plait...

Citation :
tu dois absolument...
"il faut"... etc...
Serait il plus juste d'exprimer: "Il apparait nécessaire ou vital...." ?
Apparemment le "maitre Kernoa" a parlé: "moi je sais! et c'est comme ça et pas autrement".
Malheureusement, il y en a à profusion qui ont ce comportement.


Mais comme tout n'est pas négatif chez tout le monde,
Je suis d'accord avec toi, Kernoa pour ce que tu suggères à Morgane: "Il y a quelque part sur terre quelqu'un qui l'accueillera telle qu'elle est. Il reconnaitra, encouragera les efforts constants qu'elle a entrepris . Et qu'il est nécessaire de garder confiance en elle."

Ça oui, c'est une expression du coeur, pas comme le reste de ton exposé.

Pour finir, Kernoa, peux tu dire ouvertement pourquoi tu utilises des mots différents pour exprimer la même chose?
Et surtout: que t'ai je fait ?


Bon dimanche
Revenir en haut Aller en bas
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Dim 24 Oct 2010, 19:46

Salut Plénitude
Si je t'ai offensé, c'est involontaire et je t'en demande pardon.
Je me sers de mon vécu pour communiquer sur ce forum et n'émets que des hypothèses vérifiables et/ou contestables par tout un chacun qui n'ont pour objet que de proposer des pistes de réflexions.
Mes intuitions ne sont pas celles d'un maître et je procède toujours par recoupement pour vérifier mes assertions. Une seule source d'information ne me suffit pas pour transformer mes intuitions en certitudes.
C'est un travail acharné que de vouloir rester dans le champ de l'évolution.

Tu me fais de la peine en me prenant pour un "maître" mais je ne t'en veux pas, je l'ai certainement mérité. N'est-ce pas là un défaut français de donner toujours des leçons aux autres?



Citation :
Des inepties, on en relève à la pelle sous le prétexte que les mots utilisés ne sont pas ceux des autres. Et ceci, selon ce que nous voulons agrémenter ou détruire. Et ici, apparemment, ce serait le sport préféré de certains. Et je ne pense pas que ce lieu soit un endroit conçu à cet effet.

Il est probable que j'énonce, selon toi, beaucoup d'inepties. Cela a le mérite d'être clair et clos le débat entre nous.
En revanche, mon souci est d'apporter ma modeste contribution (et surtout de goûter les contributions des autres participants à ce forum) afin de dégager des raisons d'espérer pour les humains que nous sommes tous face à un avenir qui s'annonce bien noir.

Le temps du Savoir est venu, le temps des Croyances et de la rhétorique mystique est révolu.
Ce n'est pas pour moi une croyance, c'est une conviction.

Bonne continuation sur ce Forum.
Je te souhaite une bonne semaine.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
Morgane

avatar

Féminin
Nombre de messages : 142
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Dim 24 Oct 2010, 20:31

Je crois que kernoa a mal compris mon intention à propos de 2012. Il n'est pas question de "suicide déguisé", je n'irais pas exprès là où le monde s'écroule. Mais, si je vois arriver un tsunami de 100m de haut sur ma ville, je ne courrai pas en sens inverse en pure perte, mais je le regarderai arriver en me disant "voilà, c'est fini ici-bas, ce fut enrichissant mais source de bien des souffrances, voyons maintenant si l'autre monde est meilleur".

Mon vécu m'a fait perdre bien des illusions sur le genre humain et je suis moins attachés à la vie, mais je ne commettrais pas de geste suicidaire contre-productif pour mon évolution.

Je n'ai pas pris l'exemple du tsunami par hasard car c'est un rêve récurrent et je me demande s'il n'est pas prémonitoire ... Chaque fois cela semble très réel, le souvenir de la frayeur et de la claque de l'eau sont très nettes ...


Dernière édition par Morgane le Dim 24 Oct 2010, 22:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Dim 24 Oct 2010, 21:48

Citation :
Mais, si je vois arriver un tsunami de 100m de haut sur ma ville, je ne courrai pas en sens inverse en pure perte,

pardon... mais je crois trop fort peut être, à l'instinct de survie qui me paraît bien plus puissant que n'importe laquelle de toutes les croyances mêlées de peur réunies et il me semble que personne ne peut savoir quelle réaction on pourrait avoir dans ces cas là ... et ça n'a rien a voir avec une fuite ..

qui sait vraiment ...ce qui peut arriver et comment on va réagir ..

.. j'ose imaginer que nos ressources ne sont qu'à un dixième exploitées et qu'effectivement un tsunami pourrait nous révéler bien des choses sur nous mêmes mais pas dans ce sens là ... un système qui s'écroule mais aussi un système de pensées .... et pour moi ça va bien au delà ce que l'on croit ...

je sais juste qu'il nous attend des choses que nous sommes devenus incapables de maîtriser et que nous devrons en assumer les conséquences quelles qu'elles soient ...

bonne soirée

Marie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Dim 24 Oct 2010, 21:58

Merci, Kernoa pour tes bons souhaits.

Je ne me sens nullement offensé par tes propos. Ma réponse s'est trouvée dans la même dynamique. On reçoit ce qu'on émet.
Comment expliquer que dans les mots écrits se trouve une charge intentionnelle émise par la pensée et relayée bien souvent par celles des autres et que l'on peut capter. C'est ce que j'ai "reçu". Ça entraîne la même dynamique en retour. Pardonne moi si tu as reçu un "retour" , ce n' était pas mon intention.
Une petite précision, cependant. Je n' ai jamais affirmé que selon moi, tu énonces beaucoup d'inepties. J'ai relu et le mot "certains" est écrit au pluriel. Si toutefois tu te sens blessé ou subtilement concerné, j'en suis désolé.
Il est évident que la vérité des uns peut apparaitre comme une ineptie pour les autres et inversement.

Citation :
En revanche, mon souci est d'apporter ma modeste contribution
Nous sommes tous dans la même démarche avec des tenants et aboutissants pour franchir la même d'arrivée. Quel que soit le support "adopté" par untel ou une-telle, la sagesse demande une certaine dose d' impartialité en matière.
Les mots "croyances, confiance, foi et conviction" ont la même orientation.
On croit en ses convictions comme on croit en sa foi et on croit aussi en confiance. Cela peut paraitre idiot, mais le verbe utilisé peut avoir deux significations: Croire et Croitre.
Selon le singulier utilisé, les deux verbes peuvent s'écrire de façon identique mais à orientation compréhension différentes.
C'est donc selon le va-et-vient de l'intention émise et de la pensée qui motivent la charge et la réponse (lorsque cette charge n'est pas amplifiée par la pensée des lecteurs..) Un règle bien connue est celle-ci:
Nous avons la chance de parler une langue qui peut tout définir. Nous parlons cette langue mais elle nous parle aussi en retour.
C'est de ce savoir que dépendent la compréhension ou l'incompréhension.
De cette compréhension découle la Connaissance.

Citation :
afin de dégager des raisons d'espérer pour les humains que nous sommes tous face à un avenir qui s'annonce bien noir.
Effectivement, l'avenir, vu sous cet angle est bien noir. Nous avons pris l'habitude de penser ainsi au point d'avoir opacifié notre propre environnement et de favoriser l'intellect et la matérialité au détriment de la volonté et de l'intuition.
Il n'y a rien de mystique dans mes propos et comme toi, Kernoa, juste du vécu..
Je te souhaite également une très bonne semaine
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Dim 24 Oct 2010, 23:10

Bonsoir Morgane,

Je ne crois pas que ça vaille la peine de cesser de "vivre" sur un simple rêve" qu'on croit prémonitoire. Si nous sommes en vie, c'est pour vivre. Pourquoi penser au lendemain lorsqu'on ne sait même pas ce que sera l'instant d'après? Que fait on du moment présent? qu'on ne voit même pas passer parce que ceci ou parce que cela?

Permets moi, si tu le veux bien, de répondre selon mes maigres connaissances.

Qu'il s'agisse d'un rêve, d'un cauchemar ou d'une vision, peu importe.
Ce qui est important de retenir , c'est que ce qu'on voit ne sont que des "images" qui représentent des symboles faciles à comprendre , même trop , au point qu'on s'arrête souvent à la première impression . La preuve en est là: tu en "cauchemardes", mais le tsunami n'est pas là.
Aussi, peut être est il souhaitable de chercher une autre "piste"?

Ces images symboliques sont des invitations à comprendre ce qui se passe.
Ces symboles sont reliés de près ou de loin, à un état intérieur pour appuyer avec précision sur celui-ci, comme le fait un médecin en touchant là "où ça fait mal".

Le but, semble t' il, n'est pas d' adhérer au "premier abord" ou à nos croyances, et encore moins à la confusion. Bien que cela puisse se comprendre.

Il y a donc ces "symboles maitres" dans ce que tu vois:
- Le Tsunami (qui est une masse d'eau en mouvement), relié à cet Élément et qui symbolise le magnétisme, le féminin, la puissance d'attraction, mais aussi... la tristesse et la mélancolie.
- Les 100 mètres de haut.
- Le plus important: tu te diriges vers cette masse, visiblement et totalement résignée. (Lâcher prise?).

Dans l' état actuel, ces symboles ne sont qu'en toi.
Il est bien connu que lorsque se révèle le négatif en soi, c'est pour manifester par la loi d' équilibre son côté positif.

Selon ton rêve, je n'ose pas imaginer la gigantesque puissance d'attraction qui peut émaner de toi lorsque tu auras intégré et transformé ta peur. (en ton coeur..? car apparemment c'est très lié dans le vécu de la matière).
Il semble que ce rêve soit récurrent, ce qui veut dire qu'il revient souvent.
Il est fort possible, si tu le souhaites, de demander juste avant de t'endormir, la signification claire nette et précise de celui-ci et cela pendant plusieurs soirs s'il le faut....

Ceci n'est que mon humble avis selon ce que je ressens.

Douces pensées à toi Morgane et bonne réalisation.

Revenir en haut Aller en bas
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Lun 25 Oct 2010, 10:13

Bonjour Morgane
Heureux que tu n'aies pas d'instinct suicidaire.
Je partage avec toi la perte des illusions mais ai puisé dans mon vécu des raisons d'espérer.
Citation :
Mon vécu m'a fait perdre bien des illusions sur le genre humain et je suis moins attachés à la vie, mais je ne commettrais pas de geste suicidaire contre-productif pour mon évolution.

Le genre humain est ce qu'il est (ce que nous sommes tous avec la tête dans les étoiles et les pieds dans la fange) parce que victime de son ADN presque parfait. Les pulsions égocentriques sont inscrites dans les gènes comme moyen de protection. Les excès qui en découlent proviennent elles, selon mon avis, d'un manque de dialogue entre la conscience et l'égo. Mais tout ces excès participent à l'évolution.

Ce qui m'amène à citer Marie que je salue.



Citation :
pardon... mais je crois trop fort peut être, à l'instinct de survie qui me paraît bien plus puissant que n'importe laquelle de toutes les croyances mêlées de peur réunies et il me semble que personne ne peut savoir quelle réaction on pourrait avoir dans ces cas là ... et ça n'a rien a voir avec une fuite ..

Tu as raison. Nul ne peut prévoir ce qu'il fera lorsqu'il sera au pied du mur. La frayeur et l'instinct de survie seront peut-être les plus forts. Pardon encore une fois de prendre mon vécu en référence, mais pour avoir subi des situations d'urgences très sévères, je sais que le premier réflexe est la fuite. Il faut rassembler toute sa raison pour enfin exécuter les gestes salutaires. C'est pourquoi sur les navires de commerce, les exercices d'abandon sont réguliers et considérés avec sérieux.

Nous raisonnons sur ce forum comme si nous étions confortablement installés près du feu de cheminée, alors qu'il neige dehors et évoquons les uns et les autres de bonnes intentions. Cependant avec un peu de recul, nous participons tous avec nos messages à une sorte d'entraînement de sécurité. Lorsque le danger arrivera, s'il arrive, nous serons au moins préparés.

Ce forum n'a pas été créé par hasard. Personnellement c'est grâce à vous tous que ma conscience devient un peu plus claire. J'espère enfin parvenir à entrevoir la vérité. Une sorte d'énergie venant de l'intérieur me le laisse envisager.

Salut Plénitude.
merci pour tes souhaits.
Merci également pour ta réponse.

Tu recommandes à Morgane


Citation :
Je ne crois pas que ça vaille la peine de cesser de "vivre" sur un simple rêve" qu'on croit prémonitoire. Si nous sommes en vie, c'est pour vivre. Pourquoi penser au lendemain lorsqu'on ne sait même pas ce que sera l'instant d'après? Que fait on du moment présent? qu'on ne voit même pas passer parce que ceci ou parce que cela?
Tu as raison. mais il serait tout aussi dangereux de ne pas prêter attention aux rêves que l'on fait. Selon mon vécu encore une fois, les rêve dont on se souvient ont un rôle à jouer dans notre vie quotidienne.
Si on ne connaît pas le moment présent, certains rêves sont prémonitoires et nous avertissent à l'avance. Par contre ils ne sont pas toujours aisés à décrypter. La symbolique du tsunami dans le cauchemar de Morgane ne peut avoir de sens que pour elle puisque c'est à elle qu'il est adressé. Un cauchemar qui n'a pas vocation universelle, mais qu'il faut prendre au sérieux.


tu réponds
Citation :
Je ne me sens nullement offensé par tes propos. Ma réponse s'est trouvée dans la même dynamique. On reçoit ce qu'on émet.

Alors je me sens comblé. J'ai toujours été un brin provocateur pour obtenir des réactions. Les tiennes sont pertinentes.


Citation :
Nous sommes tous dans la même démarche avec des tenants et aboutissants pour franchir la même d'arrivée. Quel que soit le support "adopté" par untel ou une-telle, la sagesse demande une certaine dose d' impartialité en matière.
Les mots "croyances, confiance, foi et conviction" ont la même orientation.

Nous sommes tout à fait en accord et c'est ce qui fait la richesse de ce forum. Une richesse qu'il faut saluer parce qu'on ne la retrouve pas souvent.

Ceci étant conviction, foi et croyance n'ont pas la même signification. La conviction sous-entend qu'on attend une confirmation. La foi se vit en profondeur de l'intérieur. Je ne te connais pas, Plénitude, mais j'ai foi en toi. Je te fais confiance, même si je récuse tes croyances.

Cela me donne l'occasion d'amplifier ma conviction qui est forgée sur le recoupement de nombreuses informations.
La Science aujourd'hui donne un tout nouvel éclairage sur un grand nombre d'enseignement ésotériques, surtout gnostiques. La Science moderne, je veux dire la recherche fondamentale décrit des théories qui deviendront un jour des lois quand elles auront été vérifiées. Les enseignements gnostiques décrivent ces même lois avec à la fois à partir d' une rhétorique mystique et hermétique car soigneusement cachée des esprit simples qui n'étaient pas en mesure de les assimiler.


Aujourd'hui la partie dite occidentale de l'humanité a considérablement évolué à partir de son émancipation des croyances religieuses, alors qu'une autre partie de l'humanité proche de nous s'enfonce dans le fanatisme.
Cela produit une tension et le Plan cosmique ne peut plus désormais que procéder à un processus naturel de séparation pour dissiper cette tension.

L'apocalypse qui est prédite pourrait donc, comme à l'accoutumée, avoir plusieurs objectifs d'évolution. Ascension, division, renouvellement.

Il ne s'agit là, bien-sur que des intuitions personnelles qui n'ont pas vocation de vérités, mais ont le mérite de s'inscrire dans une cosmogonie cohérente.

Bien évidemment j'attends avec impatience de connaître tes propres intuitions, Plénitude, mais aussi celles de tous les participants.
Bonne journée à toi, et comme le dirait Marie, au plaisir de te lire.




Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
Morgane

avatar

Féminin
Nombre de messages : 142
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Lun 25 Oct 2010, 14:26

Plénitude a écrit:
Bonsoir Morgane,

Je ne crois pas que ça vaille la peine de cesser de "vivre" sur un simple rêve" qu'on croit prémonitoire. Si nous sommes en vie, c'est pour vivre. Pourquoi penser au lendemain lorsqu'on ne sait même pas ce que sera l'instant d'après? Que fait on du moment présent? qu'on ne voit même pas passer parce que ceci ou parce que cela?

Il n'est pas question de cesser de vivre à cause de ce rêve. Comme il est récurrent avec une impression de réel, si un tsunami arrivent réellement en 2012, j'aurai l'impression de l'avoir déjà vécu 20 fois !

Kernoa, ne demande pas pardon de parler sur base de ton vécu, c'est mon cas aussi et je devrais alors aussi demander pardon à la communauté du forum ! Personnellement, je préfère lire des messages basés sur du vécu que de la pure théorie car nous sommes encore des êtres de chair avec tout ce qui en découle, et non de purs esprits.
Les situations d'extrême urgence me sont familières aussi, que ce soit subies (agression) ou voulues (mission dangereuse). Je dois être différente des autres, et j'en étais la 1ère étonnée au début car pas plus courageuse qu'une autre dans la vie normale, mais jamais je n'ai eu le réflexe de fuir. Une décharge d'adrénaline qui fait fuir la peur et les cogitations mentales, une analyse ultrarapide de la situation et puis je fais ce qu'il y a à faire, comme déconnectée des émotions qui me causent parfois tant de mal dans la vie courante. Comme si je devenais une autre personne.

Plénitude a écrit:
Il y a donc ces "symboles maitres" dans ce que tu vois:
- Le Tsunami (qui est une masse d'eau en mouvement), relié à cet Élément et qui symbolise le magnétisme, le féminin, la puissance d'attraction, mais aussi... la tristesse et la mélancolie.
- Les 100 mètres de haut.
- Le plus important: tu te diriges vers cette masse, visiblement et totalement résignée. (Lâcher prise?).


C'est très intéressant, et les symboles me parlent, d'un problème lié au féminin à régler. Peut-être le rêve me dit-il bêtement : "grouille-toi d'enfin prendre rdv chez la gynéco !!!" Embarassed

Ma réaction change selon les répétitions du rêve, la constante étant la masse d'eau qui submerge tout. Parfois effectivement je ne fais rien, d'autres fois, je cours et elle me rattrape, d'autres fois encore, je cours, j'escalade une colline ou une tour et la masse ne me rattrape pas ou encore je me découvre subitement la capacité de voler et je m'envole !

Tant qu'on y est, il m'arrive de rêver aussi de fin du monde par le feu: des crevasses s'ouvrent et la Terre se recouvre de lave. Celui-là est vraiment effrayant, et là, je fuis ;-) car j'ai toujours eu peur du feu, y compris des becs bunzen à l'école ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Lun 25 Oct 2010, 15:39

bonjour Kernoa
je cite tes propos:"l'apocalypse qui est prédite...".je ne crois pas à ce genre de choses qui fait peur à certaines personnes; il est plus difficile de se remettre en question et de s'améliorer au quotidien pour avancer spirituellement.on ne peut pas prendre certains écrits au 1er degré et ce n'est pas positif pour personne.je ne pense pas que la science explique un jour les enseignements ésotériques pour la bonne raison qu'ils sont ésotériques!on les comprends de l'intérieur, c'est comme une évidence, une certitude.Je préfère conseiller aux gens angoissés qu'il gardent la foi en la vie .Quand au plan Cosmique je ne sais pas ce qu'il va faire mais je lui fais confiance et je suis très humble devant lui,la meilleure solution viendra!
je te souhaite une bonne journée!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Lun 25 Oct 2010, 23:55

Bonsoir Kernoa,

j'avais préparé une réponse de "longueur moyenne" et lors de l'envoi, tout a disparu. ???? Mystère....

En résumé, sur celle ci, je précisais d'après ma maigre expérience, ce que pouvaient être les rêves, les cauchemars, les symboles, les rêves prémonitoires et les "voyages astrals" qui d'après moi se décomposent en trois parties:
- Ceux que toute le monde font lorsqu'ils dorment,

- Ceux qui sont réalisés par décorporation et visite consciente d'un paln ou d'un autre,
- Ceux qui sont réalisés par "extirpation/aspiration" et visite "imposée"de tout l'univers jusqu'au mur: la barrière du "nénant" (bien plus immense que l'univers connu...) et même au-delà... mais c'est rare et exceptionnel. Dans ces deux cas cités, il est intéressant à noter que le "retour" se fait en droite ligne
Le tout en totale conscience de ce qui se passe.

La conviction, pour moi est une supposition qui approche ou amène à la certitude profonde.. Cette certitude intérieure qui n'est alimentée, de près ou de loin, par aucune vision ou "écoute" venues de l' extérieure.

Personnellement je n'ai jamais fait trop la différence entre être "un brin provocateur" et un "brin taquin". Moi même suis très taquin.

Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?   Mar 26 Oct 2010, 00:25

Bonsoir Morgane,


Citation :
Tant qu'on y est, il m'arrive de rêver aussi defin du monde par le feu: des crevasses s'ouvrent et la Terre serecouvre de lave. Celui-là est vraiment effrayant, et là, je fuis ;-)car j'ai toujours eu peur du feu, y compris des becs bunzen à l'école...

Lors d'un certain voyage astral par "aspiration" il m' a été révélé un peu la même chose en "images"... .

Au fil des années qui ont suivies, il m'est arrivé de rêver que je flottais au-dessus d'un univers de lave à un point tel que j'avais l'impression que si ça augmentait de quelques degrès, je serais consummé..
J'ai aussi fait des rêves particuliers concernant un univers d'eau, ou encore de l' océan translucide, clair et pur.... et même de vaisseaux sur celui-ci , genre porte-avions (comme ceux qu'on connait) qui naviguaient et pouvaient aussi voler et traverser l'univers.
Ce sont des rêves faits entre sommeil et éveil, on croit que ça dure quelques minutes, en fait ça dure toute la nuit.

Je n'ai pas encore vu ces rêves se réaliser, mais j'ai très bien compris les invitations subtiles à travailler mes Éléments Feu et Eau.
Il fut même une période où un certain électromagnétisme était assez efficace pour agir par le regard sur des états particuliers, comme une fracture à un petit orteil, un torticolis ou encore un décollement de rétine, etc...

D'après mon humble expérience, je reste persuadé au fond de moi, (certitude intérieure) que tes rêves, avec des images différentes doivent quelque part avoir une similitude et un type d'aboutissement en toi à révéler...

Cela peut être, comme je l'ai compris pour moi, une invitation à développer le Feu et l' Eau sans avoir besoin de retenir les "effets catastrophes" un peu repris partout.
Car dans ce que j'en ai compris, la/le véritable "apocalypse" peut être un immense chamboulement énergétique en chacun.... avec prise de conscience et révélation de celle-ci...

Citation :
Ma réaction change selon les répétitions du rêve, la constante étant la masse d'eau qui submerge tout. Parfoiseffectivement je ne fais rien, d'autres fois, je cours et elle merattrape, d'autres fois encore, je cours, j'escalade une colline ou unetour et la masse ne me rattrape pas ou encore je me découvre subitementla capacité de voler et je m'envole !
Dualité, manque de confiance en soi, manque de foi en ses possibilités internes, rechercses extérieures...dispersions, préférence de dominante d' Éléments? au lieu de recentrages énergétiques ?

Citation :
C'est très intéressant, et les symboles meparlent, d'un problème lié au féminin à régler. Peut-être le rêve medit-il bêtement : "grouille-toi d'enfin prendre rdv chez la gynéco !!!"Embarassed

??? Ça , je ne sais pas....peut être est ce tout simplement un état ayant un rapport avec la "matrice" où l'eau prime par les organes...? "M" organes? ("M"= féminin, la Terre, L' Énergie de la "Mère" ( Puissance de la mer(e): tsunami)). En Cabale: Malkhouth... ou la Terre.

L'Eau est aussi symbole de vie et nos corps en sont composés à grande majorité (80% environ, je crois)

C'est un plaisir d' échanger avec vous.

Bonne journée à toi.


Dernière édition par Plénitude le Mar 26 Oct 2010, 00:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Et vous, que ferez vous "le jour d’après" ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Que ferez vous a Noel?
» " Veillez, car vous ne savez pas quel jour votre Seigneur vient. "
» Sainte Rufine et commentaire du jour "Quand on vous livrera, ne vous tourmentez pas"
» Et vous, qui dites-vous que je suis ?
» Vous aussi, tenez-vous prêts !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: ...dans l air du temps... :: Forum sur "2012" Apocalypse, réalité ou illusion-
Sauter vers: