ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 « le temps des hybrides »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5660
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: « le temps des hybrides »   Ven 17 Juin 2011, 18:42



Traduction rapide d'un passage du dernier livre tout juste sorti de Whitley Striber. C'est un roman qui s'appelle "Hybrids". par
JSF



Contexte : une sorte de scientifique du gouvernement secret récupère de la technologie alien qui lui est donnée en surplus et se met à utiliser des femmes volontaires humaines pour créer des hybrides. La dernière génération a l'apparence d'humains.

Leurs nouveaux scores d'intelligence allaient bien au-delà d'un génie humain. La raison tient au fait que leur cerveau est aussi capable que celui des hommes de comparer et d'accéder aux informations, mais leurs mémoires étaient biomécaniques. Contrairement aux neurones, les memristors ne perdaient pas ce qu'elles enregistraient, pas une seule fois, et elles pouvaient stocker des centaines de fois plus de mémoires que les humains.

Il fallait qu'il aille à Palo Alto pour s'entretenir avec Emma. Il ne pouvait pas s'opposer au comité [lequel souhaitait voir détruire ses créations biomécaniques, ses générations d'hybrides], non pas parce qu'il n'avait pas le pouvoir, mais parce que s'ils enquêtaient, cela les mènerait inévitablement à Dulce et aux aliens, et cela ne pouvait pas être permis.

Le Comité du Renseignement du Senat avait un droit absolu d'accès à tout secret en possession des Etats Unis. Donc Dulce leur était caché illégalement. S'ils le découvraient, ils voudraient tout savoir. Mais cela aurait des conséquences imprévisibles. Peut-être que les aliens s'en iraient, prenaient avec eux les ressources technologiques précieuses que ce pays ou tout pays eût jamais possédé. Leur planète était plus vieille de 90 millions d'années que la Terre, leur civilisation avait au moins 5 millions d'années. Ils étaient là pour essayer, avec son aide et l'aide de toute une infrastructure scientifique, de créer des versions d'eux-mêmes qui pourraient vivre sur Terre. Le Projet Hybrid était un effet secondaire de ce que Tom avait appris d'eux, et venait de l'utilisation d'anciens de leurs équipements en trop, qu'ils lui avaient donné.

Ils étaient eux-mêmes un mélange compliqué de parties biologiques et mécaniques, de sorte qu'ils était impossible de les classifier comme des êtres vivants ou des machines. Les bruits qu'ils faisaient, leurs mouvements, leurs processus de pensée, étaient étonnement précis. Au fil des générations, ils s'étaient améliorés, et étaient allés au-delà de leur évolution naturelle, et il croyait que c'était aussi la prochaine étape de l'humanité. Nous pourrions prendre le contrôle de notre propre évolution. Ce qu'il avait appris pouvait être inséré dans le génome humain, et cela pouvait faire passer l'humanité vers une nouvelle sorte d'être.

C'était pourquoi il chérissait les générations une et deux, parce qu'elles formeraient le prototype du nouvel homme.

Mais les sénateurs avaient dit non, et les sénateurs avaient le pouvoir. "Stoppez le futur," l'éternel cri des ignorants et peureux.

S'il perdait son Projet Hybrid, alors le seul accès que l'humanité aurait à la technologie extraordinaire serait l'observation des activités aliens dans leurs labos de Dulce.

Est-ce que les mêmes sénateurs qui venaient de tuer ses hybrides toléreraient l'idée d'une hybridisation humain-alien, et tout le vol du matériel biologique sexuel qui allait avec ?

Chaque nuit, les aliens extrayaient du sperme et des oeufs de cinq ou six centaines de personnes. Utilisant des champs magnétiques dirigés, ils éteignaient d'abord une subrégion de l'hippocampe du sujet nommée le subiculum, ce qui empêchait au cerveau d'avoir des mémoires sur leurs expériences. Ils enlevaient les oeufs des femmes par une extraction avec une seringue. Ils forçaient l'érection et l'éjaculation des hommes par le biais de l'électrostimulation du nerf dorsal supérieur du pénis.

Puis les victimes étaient renvoyées à leurs lits -- ou non. Le stress en tuait certaines. Quelques unes, ayant généralement une nouvelle configuration de l'hippocampe, se souvenaient de ce qu'ils leurs étaient arrivé, et formaient la bruyante mais généralement discréditée subculture des "abductés".

Si les sénateurs découvraient que leurs histoires étaient vraies, les portes de l'enfer s'ouvriraient en grand. La Maison Blanche serait impliquée. Il y aurait une action militaire contre Dulce, et leurs ressources incroyablement précieuses. Pire, si les aliens étaient attaqués, les conséquences seraient, pour dire le moins, imprévisibles.

Ils avaient une énorme expérience. Ils ont déjà fait ça sur d'autres mondes. Ce sont des experts. Mais ils se mettaient facilement en colère et étaient impatients. Ils manipulaient les sujets humains avec une indifférence grossière et avaient laissé la trace de traumas enfouis dans une grande partie de l'humanité, partout dans le monde, et surtout aux Etats Unis.

Pire, les fondamentalistes faisaient parti du comité, il y en avait trois, et ils croyaient que les seules créatures intelligentes dans le monde sont les anges, démons, et hommes, et que seuls les démons se déplaçaient dans l'espace à volonté, contrairement aux anges qui n'en ont pas besoin.

Donc ils concluraient que les aliens sont des démons, et il imaginait difficilement jusqu'où ça irait.

----------------
Citation :

A noter que Whitley Striber est "pro-alien", il pense malgré ses abductions très traumatisantes qu'il raconte dans ses autres livres, que les aliens sont là pour aider spirituellement l'humanité... cela expliquerait le ton utilisé dans ce passage. A noter aussi que malgré cet aspect désinfo, il a publié des livres intéressants comme celui sur l'ère glaciaire à venir qui a servi au film "le jour d'après".
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5660
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: « le temps des hybrides »   Dim 24 Juil 2011, 10:15


Autre Note de traduction : SDS = service de soi, SDA = service des autre



Citation :
Q: (L) J'ai lu un nouveau livre du Dr Dr. David Jacobs, professeur d'Histoire à Temple University, à propos de ses recherches approfondies sur le phénomène d'abduction alien. [Dr. Jacobs a écrit sa thèse de Ph.D sur l'histoire des OVNISs.] Dr. Jacobs dit que maintenant, après toutes ces années de recherche rigoureuse, il SAIT pourquoi les aliens sont ici et il a peur. David Jacobs dit que la production d'une progéniture est l'objectif principal du phénomène d'abduction. Est-ce en effet le cas ?
A: En partie, mais c'est pas "toute l'histoire"
Q: (L) Il y a-t-il une autre raison principale ?
A: Remplacement.
Q: (L) Remplacement de quoi ?
A: Vous.
Q: (L) Que voulez-vous dire ? Créer une nouvelle race pour remplacer les êtres humains, ou enlever des humains spécifiques pour les remplacer avec un clone ou du genre ?
A: Ce que vous avez dit en premier. Vous voyez, si l'on désire créer une nouvelle race, quoi de mieux que d'hybrider en masse, puis réincarner en masse. Surtout quand l'espèce hôte est si plus que jamais ignorante, contrôlée, et anthropocentrique. Quel environnement charmant pour une destruction totale et une conquête et un remplacement... vous voyez ?
Q: (L) Eh bien, cela a répondu à mon autre question à propos de l'objectif. Eh bien, dans le livre, Dr. Jacobs dit qu'il y a des abductions dans des familles en particulier. Je cite :
'Au-delà de la protection du foetus, il y a d'autres raisons au secret. Si les abductions sont, comme les preuves l'indiquent clairement, un phénomène intergénérationnel dans lequel les enfants d'abductés sont eux-mêmes abductés, alors l'un des buts des aliens est la génération de plus d'abductés. Est-ce que tous les enfants d'abductés sont-ils inclus dans ce phénomène ? Les preuves suggèrent que la réponse est oui. Si un abducté est avec un non-abducté, les chances sont que tous les descendants seront des abductés. Cela signifie que dans l'agrandissement normal de la population, les divorces, remariages et etc, la population d'abductés grandira rapidement de générations en générations. Quand ces enfants grandissent et se marient et ont eux-mêmes des enfants, tous leurs enfants, qu'ils se marient avec un abducté ou non, seront des abductés. Pour protéger la nature intergénérationnelle du programme de reproduction, il doit être tenu secret des abductés afin qu'ils continuent à avoir des enfants. Si les abductés SAVAIENT que le programme est intergénérationnel, ils pourraient choisir de ne pas avoir des enfants. Cela ferait qu'une partie critique du programme s'arrêterait, ce que les aliens ne peuvent pas tolérer. La raison finale du secret est d'étendre le programme de reproduction, l'intégrer littéralement à la société, les aliens doivent s'assurer que les abductés font des enfants avec des non-abductés et produisent des enfants abductés".

Cela suggère donc qu'il y a une lignée qui est susceptible de...

A: Nous vous l'avons déjà dit : l'expérience Nazi était un "galop d'essai" et maintenant vous voyez les similitudes, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5660
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: « le temps des hybrides »   Lun 25 Juil 2011, 10:13

SAMEDI 23 JUILLET 2011

150 créatures hybrides homme-animal ont été produites dans des laboratoires au Royaume-Uni: Les embryons ont été cultivés secrètement dans les trois dernières années



Citation :
* Je fais une courte interruption dans ma pause-vacances pour vous poster cet article qui, pour moi, est extrêmement important. J'ai bien peur que lors de mon retour les nouvelles se bousculent... Je vous invite à lire les ouvrages et articles de Thomas Horn, un chercheur qui se tient aux faits des plus récentes découvertes scientifiques et des développements militaires en cours pour corrompre la "semence humaine" et pour créer des races de mutants....
Isabelle

150 créatures hybrides homme-animal ont été produites dans des laboratoires au Royaume-Uni: Les embryons ont été cultivés secrètement dans les trois dernières années
* Je fais une courte interruption dans ma pause-vacances pour vous poster cet article qui, pour moi, est extrêmement important. J'ai bien peur que lors de mon retour les nouvelles se bousculent... Je vous invite à lire les ouvrages et articles de Thomas Horn, un chercheur qui se tient aux faits des plus récentes découvertes scientifiques et des développements militaires en cours pour corrompre la "semence humaine" et pour créer des races de mutants....


Daily Mail
Samedi, 23 juillet 2011

Les hybrides ont été produits secrètement au cours des trois dernières années par des chercheurs qui font des recherches au niveau de traitements possibles pour un large éventail de maladies [des chimères qui rendent possibles les plus terrifiants films d'horreur!].

La révélation arrive quelques jours après qu'un comité de scientifiques met en garde contre ce genre de manipulations génétiques qui peuvent devenir un véritable cauchemar ["L'île du Docteur Moreau"?].

Les chiffres dont a été témoin le Daily Mail montrent que 155 embryons hybrides, contenant à la fois le matériel humain et animal, ont été créés depuis l'introduction du Human Fertilisation Embryology Act en 2008 [nous faire croire que ce type d'expériences, création de monstres génétiques, a lieu depuis seulement les 3 dernières années?].

Cette légalisation de la création d'une variété de véhicules hybrides, y compris un ovule animal fécondé par un spermatozoïde humain, dans lequel un noyau humain est implanté dans une cellule animale et où les cellules humaines sont mélangées avec des embryons d'animaux [le transhumanisme: un humain capable de courir à la vitesse du guépard?].

Les scientifiques disent que les techniques peuvent être utilisées pour développer des cellules souches embryonnaires qui peuvent être utilisées pour traiter toute une gamme de maladies incurables [l'avancement supposé de la science de guérir ne semble pas convaincante pour les millions d'africains qui vont mourir en 2011, pour les millions de cancéreux à travers le monde qui vont souffrir de façon atroce des traitements médicaux pour ensuite mourir...]

Trois laboratoires au Royaume-Uni ont accordé des licences pour effectuer les recherches après que la loi soit entrée en vigueur. Tous ces laboratoires ont cessé de créer des embryons hybrides en raison d'un manque de financement, mais les scientifiques pensent qu'il y aura plus de travail dans l'avenir [les fondations Rockefeller, Rothschild, Bill Gates et cette bande d'illuminés ne manquent pas d'assurer la continuité de ce genre de projets diaboliques!
sourceici
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Renaissance

avatar

Féminin
Poissons Singe
Nombre de messages : 99
Date de naissance : 20/03/1956
Age : 61
Localisation : France
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: « le temps des hybrides »   Lun 25 Juil 2011, 10:53

Citation :
La révélation arrive quelques jours après qu'un comité de scientifiques met en garde contre ce genre de manipulations génétiques qui peuvent devenir un véritable cauchemar ["L'île du Docteur Moreau"?].

Quelle folie...jusqu'où vont-ils aller...?

Les écrits de Marie sur les peurs sont à relire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: « le temps des hybrides »   Lun 25 Juil 2011, 11:48




A propos de la production d’embryons hybrides

ANALYSE 2007-14
mardi 13 novembre 2007



Depuis le 5 septembre 2007, la Grande-Bretagne est le premier pays à autoriser officiellement la création d’embryons hybrides pour la recherche scientifique. Quelques éléments pour se faire une opinion critique...


Tout a commencé par une demande officielle d’autorisation de créations hybrides de vache et d’homme, déposée par des Universités anglaises (de Newcastle, d’Edimbourg et le King’s College de Londres) auprès de l’organisme britannique chargé de la régulation et de l’utilisation des embryons humains (le Human Fertilisation Embryology Authority). Suite à un avis favorable de cet organisme (qui, suite à un large débat sur cette question, ne voyait pas de raisons fondamentales d’empêcher la recherche sur des hybrides cytoplasmiques), le gouvernement s’est laissé convaincre, notamment par les nombreuses applications que ces recherches pourront avoir dans le domaine de la santé.

Le fait de pouvoir créer des embryons hybrides a de quoi bouleverser nos représentations et de quoi secouer les esprits...

Pourquoi produire des embryons hybrides ?
La production d’un embryon hybride ayant recours à la technique du clonage (car il y a transfert de noyau) consiste à introduire le noyau d’une cellule humaine dans un ovocyte animal. On peut obtenir, par cette manipulation, un embryon contenant des gènes humains dans son noyau et des gènes animaux dans son cytoplasme (partie de la cellule contenant la substance vivante). Les chercheurs anglais veulent utiliser des ovules de vaches dont les noyaux seraient remplacés par des noyaux de cellules humaines. Le besoin de recourir à des embryons hybrides s’explique par le fait que la technique de clonage a un mauvais rendement chez l’homme. Il s’agit d’éviter le recours à des ovocytes féminins qui nécessite une stimulation ovarienne, pénible et dangereuse pour la femme (pour obtenir un embryon, il faut utiliser des centaines d’ovocytes, ce qui revient à demander à des dizaines de femmes de suivre un traitement hormonal lourd). Les embryons hybrides, finalement assez proches des embryons totalement humains, remplacent alors leurs homologues humains pour la recherche.

L’objectif poursuivi est de pouvoir mieux étudier et comprendre les mécanismes de différenciation des cellules-souches prélevés sur ces embryons. Les chercheurs placent de grands espoirs dans l’étude de ces cellules souches, qui pourraient contribuer à la guérison de certaines maladies (comme l’Alzheimer, Parkinson) ou à l’élaboration de processus de guérison (la régénération du muscle cardiaque, la réparation de tissus dégénérés, etc.).

Cette pratique récemment autorisée est évidemment balisée d’une série de conditions. Il est par exemple interdit d’implanter ces embryons dans un utérus. Les embryons ne peuvent pas non plus être conservés au delà d’un délai de 14 jours. Les chercheurs anglais estiment qu’avant cette limite, l’embryon n’est pas encore un être humain. Dans les 14 premiers jours, l’embryon peut ainsi être manipulé sans porter atteinte, selon eux, à la dignité humaine.

Des travaux similaires ont déjà été effectués dans d’autres pays, notamment aux Etats-Unis ou en Chine, dans des sociétés travaillant sur des fonds privés. Mais la Grande-Bretagne est la première à autoriser formellement ce type de recherches. En Belgique, la loi interdit cette création d’embryons hybrides mais permet la création et la destruction d’embryons humains dans des buts de recherche (pour certains, ce fait est paradoxal et non admissible).

Divers types de réactions
L’annonce de la mesure officielle autorisant les chercheurs anglais à créer des embryons hybrides dans un but de recherche scientifique a suscité bien des réactions. Comme cela se passe d’habitude à l’annonce de ce type de mesures, des scénarios catastrophes ou de science-fiction sont évoqués, comme le fait que nous allons bientôt devoir vivre aux côtés de chimères, que nous allons pouvoir créer des hommes-singes, hommes-porcs, hommes-vaches, etc. Bien plus que de refléter une réalité possible, ces réactions de peur expriment le grand vide qui tenaille l’homme lorsqu’il ne peut plus maîtriser le vivant, lorsque ce qui relève de la création et de la reproduction lui échappe.

Outre ces éléments, sur lesquels jouaient certains titres de presse, les opinions divergent. Elles se situent dans le compromis que l’on accepte ou pas de faire entre l’avancement des connaissances scientifiques (et l’espoir d’un meilleur avenir thérapeutique) et certaines convictions morales. Par exemple, les purs pragmatiques, au-delà de toutes considérations bioéthiques, penseront que la recherche scientifique ne peut reculer devant rien.

Le Vatican, quant à lui, n’a pas manqué de réagir. Monseigneur Elio Sgreccia, président de l’Académie pontificale pour la vie, s’est exprimé à ce sujet : « La création d’un hybride homme-animal est une frontière qui avait été interdite, jusqu’à aujourd’hui, et par tous, dans le domaine des biotechnologies parce que la dignité humaine est compromise, offensée, et qu’on peut ensuite créer des monstruosités à travers ces fécondations » [1] . Les arguments sont ici la crainte que l’on passe malgré tout à un stade supérieur dans ce type de manipulation génétique (si on autorise cette pratique, où s’arrêtera-t-on), mais aussi et surtout l’atteinte à la dignité humaine.

Beaucoup de gens rejoignent cet argument d’atteinte à la dignité humaine, indépendamment de leur appartenance à l’Eglise catholique. Cela dépend plutôt de la manière dont les personnes se situent dans la polémique à propos des embryons humains : sont-ils déjà des êtres humains et à partir de quel moment ?. Une des position revient à dire que l’embryon humain est certainement un être humain car il est un tout existant organisé et qu’il est humain. « Si l’on admet que l’embryon humain possède une dignité basée sur la possibilité d’entrer dans une relation d’amour avec d’autres être humains, une dignité que personne ne peut lui retirer, alors l’embryon a droit au respect à la vie » [2] , pense à ce propos Michel Ghins, philosophe à l’Université Catholique de Louvain-la-neuve. Comme le fait de retirer des cellules-souches à un embryon entraîne sa destruction, cela revient à penser qu’un embryon humain ne peut pas se réduire à être un producteur de cellules-souches, au mépris de sa vie. Et cela même si les buts poursuivis sont très louables (dans ce cas, augmenter nos connaissances scientifiques en vue de mettre au point de nouvelles thérapies).

Un bouleversement culturel à digérer
Le fait que la Grande-Bretagne ait autorisé cette pratique est le révélateur de deux bouleversements culturels majeurs que nous sommes en train de connaître. Tout d’abord, ce fait nous révèle la place de plus en plus importante accordée aux sciences, en ce qui concerne l’organisation et la prise de décision de nos sociétés. L’argument scientifique a énormément de poids et est valorisé plus que jamais. Outre ce constat, ce type de recherches jette un trouble dans la distinction entre les espèces animales et humaines, entre l’humain et le non-humain et dans notre vision du monde. La distinction et le dualisme nature-culture, l’élément fondateur de notre cosmologie naturaliste (la manière occidentale de comprendre le monde et de classer les êtres), éprouve des limites lorsqu’il s’agit d’appréhender ces modifications socioculturelles. Nous avons pour habitude de classer les éléments du monde selon ce qui relève de la nature, d’une part et de la culture (qui implique une action humaine), d’autre part. Les manipulations génétiques telles que la création d’embryons hybrides, bouleversent notre manière de classer les choses car ce nouvel embryon ne trouve pas sa place dans la case « nature », ni dans la case « culture ». Cela rend alors la séparation entre la part culturelle et naturelle de l’homme moins nette. Il s’agit alors d’une pratique présentant une nouvelle donne cosmologique qui ne respecte plus les anciennes certitudes. L’avenir nous dira la manière dont on s’en accommodera...

Comment se situer ?
Pour Couples et Familles, cet événement remet en avant la grande difficulté de se faire une opinion éclairée dans les débats bioéthiques.
Si l’on sort d’une position dogmatique a priori, la complexité des enjeux en présence rend difficile pour le citoyen l’évaluation des aspects positifs et négatifs. Comment mesurer les avantages et inconvénient d’une technique de recherche par rapport à une autre, quand on sait que les recherches scientifiques elles-mêmes comportent des enjeux financiers importants ?
Cela redit l’importance des comités de bioéthique, composés de scientifiques et d’éthiciens de tendances philosophiques diverses, et des avis qu’ils rendent aux autorités politiques amenées à légiférer.
Dans ce débat particulier, le citoyen comprend mal qu’on ne puisse poursuivre des recherches sur un embryon hybride alors que l’on peut détruire ou utiliser un embryon humain.
Comme dans la plupart des questions éthiques qui se sont posées depuis les débats qui ont précédé la loi de dépénalisation de l’avortement, est remise en avant la question du statut de l’embryon. Selon le statut qu’on lui accorde et le moment auquel on lui accorde le statut humain, les valeurs de respect de la dignité humaine et de refus d’instrumentalisation de l’humain, partagées par la plupart, s’appliquent bien différemment. Ce n’est que dans un débat démocratique éclairé par les comités éthiques que notre société peut tenter de concilier le souci de protéger la dignité de l’humain à naître et la recherche de nouvelles thérapies susceptibles de soulager la souffrances d’autres humains [3] .



--------------------------------------------------------------------------------


[1] Dans Le Monde, le 23 mai 2007.

[2] Michel Ghins, cité par C. Delhez dans l’article “Les embryons hybrides. Que faut-il en penser ? », Dimanche, n°37, le 07 octobre 2007.

[3] Cette analyse a été rédigée par Marie Gérard, Couples et Familles

Revenir en haut Aller en bas
jsf

avatar

Masculin
Gémeaux Serpent
Nombre de messages : 10
Date de naissance : 04/06/1989
Age : 28
Localisation : Dans le Sud, comme disait Léo Ferré
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: « le temps des hybrides »   Dim 31 Juil 2011, 02:38

Un article en plus à ce sujet : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Citation :

Modifications génétiques : 10 signes que notre monde ressemble à un mauvais film de science-fiction


Saviez-vous qu’aujourd’hui les scientifiques créent des souris qui piaulent comme des oiseaux, des chats phosphorescents, des « saumons monstres », des hybrides vache/humain, porc/humain et même souris/humain?

La définition même de la vie sur Terre change sous nos yeux à un rythme effarant. Plusieurs scientifiques croient que les modifications génétiques sont la solution à la famine dans le monde ainsi qu’aux diverses maladies…

Commentaire :
La famine dans le monde n’a nul besoin de manipulation génétique, elle a simplement besoin qu’on s’en occupe! Unicef préfère vacciner plutôt que de nourrir les enfants africains. Ce sont no$ donation$ qui contribuent à cet état des choses. Idem pour les maladies : Big Pharma est une business et s’il n’y avait pas de malades, il n’y aurait pas de business. Le discernement est à l’ordre du jour. J’écourte l’article et vous présente la liste du « top 10″ :
[...]

#1 En Chine, les scientifiques ont inséré des gènes humains dans l’ADN d’embryons de vaches. À ce jour, environ 200 vaches hybrides ont été créées avec succès. Ces vaches produisent du lait virtuellement identique au lait maternel humain. Les scientifiques espèrent obtenir de larges troupeaux de ces vaches afin de produire une alternative au lait maternel humain et ils espèrent que ce « lait » se vendra sur le marché d’ici 3 ans.

#2 Au Canada, des scientifiques de l’Université du Guelph dans la province de l’Ontario ont créé ce qu’ils appellent des « enviroporc« . Ces « enviroporcs » ont reçu des gènes de souris et, selon les scientifiques, ils produisent ainsi moins de phosphore dans leurs selles et sont donc étiquetés « bons pour l’environnement ». Les autorités du Canada et des États-Unis évaluent la possibilité d’admettre ces « enviroporcs » sur le marché de l’alimentation.

#3 Des scientifiques japonais ont créé une souris génétiquement modifiée qui piaule comme un oiseau.

#4 Une compagnie étatsunienne peut désormais produire de très musclés « saumons monstres » qui peuvent grandir jusqu’à trois fois plus rapidement qu’un saumon normal.

#5 Nous pouvons maintenant produire des chats qui illuminent dans le noir. Un chat génétiquement modifié créé par un scientifique dénommé Green Genes (un mélange de Greenbaum et de gènes, son nom lui va bien!) a été le premier chat phosphorescent aux États-Unis. Mais notre ami Green n’a pas créé le premier chat phosphorescent, l’horreur…, je veux dire l’honneur revient à des scientifiques sud-coréens.

#6 Au Japon, des scientifiques qu’ils pouvaient faire croître des organes de rats à l’intérieur de souris. Ils espèrent, en utilisant la même technologie, faire croître des organes humains dans des porcs.

#7 Je Japon n’est pas le seul à effectuer ce genre de recherches. Au Missouri, des êtres hybrides mi-humain, mi-porc sont produits dans le but de fournir des organes pour les transplantations (humaines).

#8 Des scientifiques du Rockefeller University ont injecté des gènes humains dans des souris. C’est « souris humaines » sont utilisées afin d’étudier la contagion du virus de l’hépatite C.

#9 Des scientifiques étatsuniens ont découvert qu’ils pouvaient faire croître des organes humains à « partir de rien ». Voici une courte citation d’un récent article du Newsweek :

Ça semblera de la science-fiction, mais produire des organes à partir de rien est déjà une réalité. En plus de vessies [NdT. : "bladders"], les scientifiques ont développé de la peau, des os, des cartilages, des cornées, des trachées, des artères et des urètres.

#10 Croyez-le ou non, une compagnie au Canada connu sous le nom de Nexia a modifié génétiquement des chèvres afin de les rendre en partie des araignées. Ces « chèvres-araignées » produisent des protéines de soie (venant des toiles d’araignées) dans leur lait. Ces protéines de soie sont ensuite extraites, purifiées et utilisées afin de créer une fibre incroyablement résistante. Cette fibre est apparemment plus durable que le Kevlar, plus flexible que le nylon et plus robuste que l’acier.

Aussi inquiétant que cela puisse sembler, la vérité est que les modifications génétiques des plantes vont beaucoup plus loin que celles des animaux.

Aujourd’hui, environ 95% des graines de soja et 80% du maïs aux États-Unis ont été génétiquement modifiés.

De plus en plus de faits et d’études suggèrent que les aliments génétiquement modifiés altèrent notre système digestif.

Savons-nous réellement ce que nous devons à savoir au sujet des aliments génétiquement modifiés?


[...]

Nous altérons de façon permanente la nature des choses.

Est-ce réellement une bonne idée?

[...]

De nos jours, même les étudiants collégiaux transplantent des gènes et créent de nouvelles formes de vie. Le tabou semble être levé quant au fait de jouer avec la nature de la vie. Le domaine de la « biologie synthétique » en est un très chaud en ce moment et un grand nombre de petites compagnies « créent » de nouvelles plantes, de nouveaux animaux et de nouveaux micro-organismes dans leur sous-sol, et ce, dans le monde entier.

Qu’est-ce que le futur nous réserve?
Revenir en haut Aller en bas
http://jsfabsolu.blogspot.com
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5660
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: « le temps des hybrides »   Ven 07 Oct 2011, 09:43



Kim Carlsberg est une femme tout à fait ordinaire. Elle a eu une éducation chrétienne tout à faire normale. Elle a eu une carrière de photographe de célébrités. Tout ce passe bien dans sa vie, quand un beau jour les choses changent. Kim Carlsberg s'endort comme toujours chez elle, mais se réveille complètement nue dans un ascenseur. Elle est paralysée, entourée par plusieurs personnes qui comme elles sont paralysés. Elle peut bouger ses yeux, mais pas son corps. La porte c'est ensuite ouverte, et elle a eu l'occasion de voir des ovnis. Est-ce la réalité, ou un simple cauchemar ? Seule Kim Carlsbergle sait.


Âmes sensibles s 'abstenir
vidéo
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5660
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: « le temps des hybrides »   Sam 08 Oct 2011, 08:48



Citation :

Les études que nous avons réalisées dans le monde causal nous ont permis de vérifier correctement des faits concrets, étonnants pour notre humanité actuelle.

Comme chacune des grandes Races qui ont existé dans le monde ont terminé par un cataclysme, nous pouvons déduire logiquement que notre Race aryenne doit s'achever très bientôt, également dans un autre terrible cataclysme.

Nous parlons en ce moment de la Loi de Récurrence d'une manière supérieure et nous poursuivrons en concrétisant pour une meilleure compréhension.

Après la grande catastrophe qui s'approche, la terre sera à nouveau habitée par des gens choisis.

Je dois vous dire instamment, en arrivant à cette partie de notre exposé, que la future Race qui devra peupler la face de la Terre est en train d'être créée intentionnellement par les frères de la fraternité occulte.

Le modus operandi de cette nouvelle création est très spécial.

Je veux que vous sachiez que des voyageurs cosmiques provenant d'autres mondes nous visitent constamment et qu'ils emportent déjà la semence sélectionnée des humanoïdes.

Il y a quelques temps, quelques journaux du Brésil donnèrent une information très intéressante : un paysan brésilien qui travaillait fébrilement à labourer sa terre, fut soudain surpris par des extra-terrestres qui le conduisirent à l'intérieur d'un vaisseau cosmique posé à un endroit proche, dans la forêt.

Des scientifiques extraordinaires, frères de l'espace, l'examinèrent attentivement, lui extrayant même un peu de sang afin de l'analyser. Ils mirent ensuite le paysan dans une antichambre spéciale du vaisseau. Le laboureur perplexe, confondu, couché sur le lit, attendait il ne savait quoi.

Un événement insolite arriva ensuite : une étrange femme aux cheveux dorés et à la peau jaune, comme celle des Chinois, dépourvue de sourcils, se coucha avec le travailleur et le séduisit sexuellement ; l'acte consommé, le paysan fut mis hors du navire, et ce dernier s'éloigna à travers l'espace infini.

Il y a eu dans différents endroits du monde beaucoup d'autres cas similaires.

On parle en outre constamment de disparitions mystérieuses, d'équipages aériens ou maritimes qui se sont perdus pour toujours et sans aucune explication.

Tout ceci nous invite à la réflexion ; tout ceci nous fait comprendre que les frères aînés de l'humanité emportent la semence pour la croiser avec des gens d'autres mondes.

C'est ainsi que les dieux saints sont en train de créer la future grande Race, la sixième Race-Racine qui devra peupler la Terre, après la grande catastrophe qui s'approche.

Ce sera un type de gens nouveau, mélange de terriens et d'extra-terrestres, une humanité resplendissante. Voici donc, mes chers frères, le personnel avec lequel devra se former la future Jérusalem dont parle l'Apocalypse de Saint-Jean.

Il est indiscutable qu'alors ressusciteront les glorieuses civilisations ésotériques de l'antiquité.

Dans la première sous-race de la future grande Race-Racine, par la Loi de Récurrence surgiront du chaos les puissantes cultures de la première sous-race Aryenne, mais dans une spirale de type supérieur. Dans la deuxième future sous-race ressuscitera la civilisation qui fleurit dans l'Inde millénaire, avant les Veda et la très antique Chine. Dans la troisième sous-race il y aura une nouvelle Egypte, de nouvelles pyramides, un nouveau Nil, et la civilisation égyptienne ressuscitera ; se réincarneront alors les pharaons antiques, et des milliers d'âmes provenant de cette glorieuse civilisation reviendront de l'Amenti dans le but de revivre les mystères hiératiques du pays ensoleillé de Kem.

En cet Age reviendront resplendir également les mystères de Chaldée, d'Assyrie, d'Egypte, de Babylone, de Perse, mais dans une spirale supérieure, à l'intérieur de la grande ligne spiroïdale de la vie.

Dans la quatrième sous-race de la Terre de demain ressusciteront les mystères de la Grèce et de Rome, avec l'avantage de la spirale supérieure de l'existence. Dans la cinquième sous-race réapparaîtra une certaine mécanicité dangereuse ; les civilisations des Anglais, des Allemands, etc., ressusciteront, avec l'avantage qu'elles seront plus spirituelles, par le fait concret d'être placées sur une spirale supérieure. Dans l'avant-dernière sous-race de cette grande Race-Racine de demain, on pourra voir quelque chose de semblable au monde latin, mais dans un aspect plus élevé, plus digne, plus spirituel. La sous-race finale de cette future Race racine, bien que d'une très grande technicité n'aura pas le grossier matérialisme de cet Age noir du Kali-Yuga. C'est ainsi, mes amis, que travaille la Loi de Récurrence en se mouvant dans la spirale de l'existence.

Pensons maintenant à la Loi de Récurrence dans les mondes, dans les espaces étoilés, dans l'inaltérable infini.

Tout ce qui arriva à la vieille Lune, à ce satellite qui illumine la face de la Terre pendant les heures nocturnes, se répète maintenant même sur notre planète Terre.

En d'autres mots, j'affirmerais ce qui suit : toute l'histoire de la Terre et de ses Races, depuis l'aube de la vie, est une répétition de l'histoire des Sélénites qui autrefois habitèrent ce satellite, quand il était vivant et avait de la vie en abondance.

Voyez donc, messieurs et mesdames, comment travaille la Loi de Récurrence dans tous les recoins de l'espace infini.
extrait de La Loi de Récurrence de Samael Aun Weor
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5660
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Sommes nous tous des Cyborgs?   Lun 07 Nov 2011, 19:18

Sommes nous tous des Cyborgs?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Un cyborg, (contraction de cybernetic organism), est un être composé de parties biologiques et artificielles (robotiques, électroniques, mécaniques). Le terme a été inventé en 1960 dans un article écrit par Manfred Clynes et Nathan Kline dans un article à propos des avantages d’un homme-machine dans l’exploration spatiale. Le concept a été étendu par Halacy dans Cyborg: Evolution of the Superman (1965), où il parle d’une nouvelle frontière à dépasser celle du lien entre l’esprit et la matière.


La technologie nous fait évoluer (au sens neutre du terme). Nous nous transformons pour devenir des homo-sapiens qui cliquent sur des boutons, qui regardent des écrans. Nous nous appuyons sur des cerveaux externes (mobiles et ordinateurs) pour communiquer, pour nous souvenir, voir pour vivre une deuxième vie parallèle. Mais finalement ces machines nous connectent-elles ou nous dominent-elles ?

C’est en substance la réflexion que lance Amber Case dans ce TED qui devrait réjouir les transhumanistes et amateurs de cybernétique. Si vous ne savez pas qui est Amber Case, c’est après le jump. Mais regardez avant ça son excellente intervention.
ICI

voir cette vidéo:Deus Ex

Cette vidéo, en forme de reportage sur les dangers de l’augmentation des capacités humaines grâce aux biotechnologies, pose de vraies questions. Même s’il s’agit d’une promotion pour le jeu Deus Ex : Human Revolution, elle mérite le coup d’œil tant elle pointe avec justesse des enjeux éthiques sur le futur de la science, sur les dangers d’un asservissement au tout technologique, et sur la recherche effrénée de toujours plus d’efficacité. Soyez humains et restez le ! Ca c’est du teaser…






sujet trouvé ici

une autre vidéo
Des cyborgs et des hommes
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5660
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: « le temps des hybrides »   Mer 30 Nov 2011, 14:46

voir cette interview d 'Anton Parks de décembre 2006 dans le nexus 45

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

en 7 parties ici

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Post sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5660
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: « le temps des hybrides »   Mer 30 Nov 2011, 18:39



John A. Keel sur les Clones et Hybrides dans son livre
« Disneyland of the Gods »
Citation :
Depuis les montagnes du nord de la Suède aux collines du Tennessee, l'une des
rumeurs les plus persistantes de l'ufologie a bénéficié d'une renaissance. Le rumeur
a circulé pour la première fois en 1950, seulement trois ans après l'émergence
soudaine des soucoupes volantes en tant que sujet de discussion et d'enquête.
Dans les années 60, elle a balayée le monde et était une vérité acceptée pour de
nombreux ufologues. Mais son principe de base était si obscur et ridicule que de
nombreuses personnes l'ont rejeté et l'ont oublié jusqu'à la recrudescence des
atterrissages et des contacts en 1973. C'est la rumeur ou théorie selon laquelle les
ufonautes mènent des expériences biologiques avec les êtres humains et qu'ils
pourraient même être en train de créer une armée de pseudo-humains en utilisant
le sperme et les ovaires de terriens sans méfiance.
Le nombre de contacts rapportés soutenant la théorie de l'expérience biologique
augmente désormais car de plus en plus d'enquêteurs s'intéressent aux cas de
contacts autrefois évités. Au milieu des années 60, j'ai visité plusieurs communautés collégiales dans le nord-est et ai recueilli une série d'incroyables
rapports de jeunes hommes et femmes qui affirmaient avoir été abductés par des
OVNIs et avoir été soumis à des expérimentations sexuelles. Les hommes disaient
que leur organe sexuel avait été examiné et que des instruments spéciaux leur
avait extrait du sperme. Les femmes affirmaient qu'elles avaient été violées par la
force à bord des OVNIs, ou que des instruments, avec de longues aiguilles, avaient
été insérées en bas de leur ventre pour enlever des substances de leurs ovaires.
Seuls deux cas de ce type ont reçu une attention du public : l'incident de Villas-
Boas au Brésil en 1957, et l'abduction de Betty et Barney Hill en 1962. Cependant,
aucun des deux cas n'avait été publié lorsque j'ai rencontré les premiers témoins
qui m'ont dit ces choses.
Les premiers ufologues, cependant, avaient connaissance de telles expériences
biologiques et basaient leur théorie des hybrides sur elles. La théorie supposait
essentiellement que des personnes qui sont des 'croisements' vivent parmi nous
aujourd'hui, moitié terrien moitié "de l'espace". Ces personnes sont supposément
fidèles aux ufonautes. Ce sont des hybrides. Le temps viendra où, selon la théorie,
une grande partie de la population terrestre sera hybride.
Ce n'est pas tout. De nombreuses femmes impliquées dans les rencontres
rapprochées avec les OVNIs sont tombées enceintes peu de temps après, bien
qu'elles n'aient pas souvenir d'avoir eu autre chose qu'une simple observation
d'OVNI. Certaines d'entres elles sont plus que stupéfaites par leurs grossesses
inattendues. Je suis resté en contact étroit avec plusieurs de ces femmes et ai suivi
les développements avec grand intérêt. Les enfants qu'elles ont eu semblaient
exceptionnellement doués et étaient souvent entourés de manifestations de type
poltergeist durant les premières années. Sinon ils ont l'air normaux. Dans plus d'un
cas le mari de la femme était légèrement troublé car leur progéniture ne leur
ressemblait pas.
Tout cela ressemble à de la science fiction classique de John Wyndham comme
dans "The Midwich Cuckoos", mais les faits sont là. Dans les années 60 j'ai essayé
de d'attirer l'attention de plusieurs rédacteurs en chef différents avec un article sur
cet aspect intriguant du phénomène OVNI mais tous pensaient que c'était "trop
lointain", et effectivement ça l'est.
Ce sera un choc pour nombre d'ufologues qui font actuellement circuler la rumeur
des hybrides que ce concept est vieux de plusieurs milliers d'années et est, en
réalité, une partie importante des traditions occultes, psychiques, de sorcellerie et
religieuses. L'intervention sexuelle d'entités surnaturelles est mentionnée dans la
Bible (dans l'histoire d'Abraham, par exemple) et le Christianisme est fondé sur la
croyance que Marie a été imprégnée par l'ange Gabriel.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5660
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: « le temps des hybrides »   Lun 05 Déc 2011, 13:02

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Chers amis,


VOICI UNE NOUVELLE TECHNOLOGIE QUI PRÉPARE L’ÈRE DES CYBORGS ET LA MODIFICATION PHYSIQUE DE L’ÊTRE HUMAIN. IL S’AGIT D’UNE LENTILLE « BIONIQUE » QUI PEUT AFFICHER, PAR RADIOFREQUENCE, DES INFORMATIONS QUI VOUS SONT ENVOYÉES À DISTANCE…

IDÉAL POUR IDENTIFIER DES GENS À LEUR INSU, ET POUR RECEVOIR DES INFORMATIONS À LEUR SUJET. NE DOUTONS PAS UNE SEULE SECONDE QUE LES SERVICES SECRETS ET LA POLICE UTILISERONT CES LENTILLES D’ICI PEU POUR NOUS ESPIONNER.






Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Le Point.fr - Publié le 24/11/2011 à 20:05 - Modifié le 25/11/2011 à 11:42



SUR LA VOIE DES LENTILLES DE CONTACT BIONIQUES


Des scientifiques ont mis au point un PROTOTYPE QUI POURRAIT, À TERME, AFFICHER DISCRÈTEMENT ET DIRECTEMENT DES INFORMATIONS DEVANT VOS YEUX.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Cette lentille (en bas à gauche) est le prototype de ce qui devrait permettre, dans le futur, de RECEVOIR DIVERSES INFORMATIONS DIRECTEMENT DANS NOTRE CHAMP DE VISION. © Montage Le Point



Par Chloé Durand-Parenti


Pouvoir, FAÇON CYBORG, connaître, au premier regard, le nom, l'âge, la profession de votre interlocuteur, relever vos mails sans avoir à extraire votre smartphone de votre poche ou encore savoir, quasi instantanément, s'il reste des chambres à louer dans cet hôtel devant lequel vous passez... Tout cela pourrait ne plus être de l'ordre de la science-fiction... moyennant le port d'une LENTILLE DE CONTACT.

Selon les résultats d'une étude publiée cette semaine dans le Journal of Micromechanics and Microengineering (cf. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ), une équipe de chercheurs, associant des scientifiques américains de l'université de Washington et des Finlandais de l'université d'Aalto, a mis au point un PROTOTYPE TESTÉ, AVEC SUCCÈS, SUR... DES LAPINS.

Le dispositif, basique pour le moment, comprend une DIODE ÉLECTROLUMINESCENTE (LED) MINIATURE PLACÉE AU CENTRE D'UNE LENTILLE. DE COULEUR BLEUE, CELLE-CI EST RELIÉE, VIA UN CIRCUIT INTÉGRÉ TRANSPARENT, À UNE ANTENNE CIRCULAIRE DE 5 MILLIMÈTRES DE LONG, INCRUSTÉE DANS LE POURTOUR DE L'APPAREIL.

L'ANTENNE PERMET DE CONTRÔLER LA LED, PAR ONDES RADIO, MAIS AUSSI DE RECEVOIR, SANS FIL, L'ÉNERGIE NÉCESSAIRE POUR QU'ELLE S'ALLUME. DE QUOI DÉLIVRER À L'UTILISATEUR UN MESSAGE LUMINEUX, EN CODE TYPE MORSE, PUISQUE LA SURFACE D'AFFICHAGE EST, POUR L'INSTANT, RÉDUITE À UN PIXEL UNIQUE.



Question d'autonomie


Quoi qu'il en soit, il est assez évident que les lapins, qui ont servi de cobayes, n'en ont pas tiré de grands enseignements. L'intérêt était de savoir si leurs yeux allaient bien supporter la lentille. Test réussi, puisque les scientifiques n'ont, AU COURS DE L'EXPÉRIENCE, pas décelé d'effets nocifs, notamment pour leur cornée. Les lapins ont même porté cette lentille pendant une vingtaine de minutes sans en paraître particulièrement affectés. Toutefois, LA MATIÈRE PLASTIQUE UTILISÉE, DU POLYÉTHYLÈNE TÉRÉPHTALATE, NE PERMET PAS À L'OEIL DE "RESPIRER" SUFFISAMMENT POUR PERMETTRE UNE UTILISATION PROLONGÉE...

Ce n'est donc qu'un PREMIER PAS. Car les scientifiques n'ont résolu que la première difficulté : permettre à l'oeil humain de percevoir une image située bien trop près compte tenu de ses capacités de focalisation. Mais un autre obstacle devra être surmonté : le système actuel ne fonctionne que si la BATTERIE QUI L'ALIMENTE ne se trouve pas à plus de deux centimètres ! Et il est clair qu'il faudra quelques pixels de plus pour faire de vous un Terminator... Même si l'équipe de chercheurs est désormais convaincue que le défi peut être relevé.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Ecriture "Vieille Europe"- Aton PARKS et Sumer   Mer 07 Déc 2011, 22:54

Analyse de l'intervieuw d'Anton Parks : http://antahkarana.forumzen.com/t2464p30-le-temps-des-hybrides#23573


Bonsoir à tous,

Une question pertinente que l’on peut se poser au sujet des écrits et « affirmations » d’Aton Parks sur « l’origine de l’humanité »** est : Quelles sont ses sources ? Plus exactement sur quoi se base Anton Parks pour traduire les tablettes du site de Niffer (en sumérien NIBRU, en akkadien Nibbur) découvertes au cours d'une des campagnes de fouilles, effectuée entre 1889 et 1900 ?

Citation :
**Selon Parks, ces « dieux » reptiliens de l’antique Sumer ne seraient pas nos créateurs comme l’affirme Sitchin [Zecharia Sitchin un écrivain d'origine russe né en 1922 et décédé le 9 octobre 2010] mais nos « re-créateurs ». Ils ont fait main basse sur une partie la banque génétique du vivant, l’ont prise en otage pour la détourner et servir leurs propres ambitions : le pouvoir.

Il s’avère que ce sont sur les points suivant :

1) Sur les visions dont il a été assailli depuis l’âge de 14 ans et pendant une durée de 10 ans, « flashs » qu’il ne pouvait contrôler, ordonner, dater („je ne maîtrisais pas ce phénomène, j'en étais même prisonnier”) et dont l’élément déclencheur était la lumière mais visions au cour desquelles, il dit, je cite :
Citation :
(...) Ceux qui ont eu la gentillesse de lire mon premier ouvrage auront sans doute remarqué la dureté de certains passages. La vie que je décris est assez impitoyable. Je ne sais pas si j'ai un lien direct avec cette histoire et si j'ai été le personnage de Sa'am dont je retrace la destinée. Toujours est-il qu'à chaque fois que j'ai reçu ces "flashs", je me trouvais à l'intérieur de son corps !
J'ai cette histoire à raconter. Il s'agit de la transcription d'une partie des annales qui proviennent du cristal dont Sa'am était le propriétaire. Ai-je été en contact direct avec le contenu du cristal ? Sa'am ayant été en rapport fréquent avec ce cristal (Gírkù) et la plus grande partie de ses chroniques y ayant été consignées par ses soins, que dois-je en conclure ? Je me suis posé beaucoup de questions à l'époque et ça a bien failli me rendre dingue. Mon côté égotiste serait tenté d'affirmer, «OUI ! J’ai été cette entité» et mon côté modéré dirait plus simplement que j'ai été en contact avec des entités qui possèdent le cristal, bien que ces deux probabilités ne soient pas incompatibles.
Bref, peu importe de savoir si j'ai été ou pas ce personnage aux mains palmées dont le premier nom était Sa'am. Tout ceci a suffisamment bouleversé ma vie pour en conclure que ce n'est pas un "hasard".

http://www.karmapolis.be/pipeline/anton_parks.htm

2) Sur la totalité du travail de reproduction et de translittération phonétique de l’ensemble de ces tablettes qui a été initialement effectuée par George Barton (1859-1942) et éditée par l’université de Pennsylvanie en 1918.
Citation :
C’est en réalisant cette longue opération "chirurgicale" que j’ai [Anton Parks] pu découvrir l’ampleur du travail de Georges Barton, mais aussi ses négligences (…).
3) Sur la traduction complète des tablettes de Kharsag réalisé par Christian O'Brien géologue (Anton Parks en parle dans 2 de ses livres : Adam Genisis et le Testament de la Vierge : Christian O'Brien "The Genius of the Few", Dianthus Publishing LTD, 1985-1999.

4) - le(s) dictionnaire(s) sumérien/francais mis en ligne sur le net tel le : http://www.freelang.com/dictionnaire/sumerien.php
- le dictionnaire sumérien rédigé « seulement » en 2003 par Lucien-Jean BORD, historien et philologue, membre de plusieurs sociétés savantes (Société asiatique, New York Academy of Science…), auteur de nombreux ouvrages et articles sur les langues du Proche-Orient ancien, l’histoire de l’Antiquité tardive et du Moyen Âge, est également bibliothécaire, archiviste et directeur de la collection Orients sémitiques aux Éditions Geuthner.

Petit lexique du sumérien à l'usage des debutants - Lucien Jean Bord - Editions Geuthner (195 pages) : http://books.google.com/books/about/Petit_lexique_du_sum%C3%A9rien_%C3%A0_l_usage_de.html?id=5BdlAAAACAAJ

5) A partir de 2006, Anton Parks prendra des cours de sumérien avec l’assyriologue Don Moore (1929-2010). Ce traducteur indépendant possède une vaste collection de tablettes sur argile et a donné l'autorisation à Anton Parks de puiser dans sa collection.

Cf : http://www.antonparks.com/main.php?page=adam_genisis ainsi que http://www.antonparks.com/main.php?page=eden


Tout cela pour dire qu’effectivement, si on ne se réfère qu' à ces « seules » sources, qui j’attire l’attention, ne mentionnent ni les « pères » de l’assyriologie - les premières traductions sont dues à Sir Henry Creswicke Rawlinson (1810-1895) ni aucun sumérologue ou linguiste internationalement reconnu, des interprétations erronées, toutes personnelles, du mot ADAM en tant qu’ « animaux, bêtes, troupeaux » (!!) peuvent en effet voir le jour.

Citation :
Et en 1857, Henri Fox Taylor, un déchiffreur britannique friand de coups médiatiques réalisa une expérience en envoyant trois copies d'une même tablette fraîchement mise au jour aux trois plus éminents déchiffreurs qu’étaient Henry Rawlinson, Oppert et Hincks et en garda une pour lui. Les quatre traductions concordaient, c’était la preuve que la lecture des écritures sur argile commençaient à être maîtrisés.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Assyriologie

Je suis persuadée que les interprétations - et non pas traductions - d'Anton Parks devraient être entièrement reconsidérées avec des connaissances linguistiques appropriées et en tenant compte du rapports existant et reconnu entre le sumérien et la langue hongroise, d’une part et le rapport entre les hiéroglyphes égyptiens et le hongrois, d’autre part. Mais il semble qu’à ce niveau un « déficit d’informations », comme diraient certains membres, sévisse dans le monde en générale et peut-être dans la francophonie en particulier car de nombreux livres et articles scientifiques en langue anglaise ont bien été écrit sur les liens incontestables entre ces deux systèmes d’écriture mais sont introuvables en français.

Citation :
A Link between Historic and Prehistoric Times: The Symbolic Writing System

de ZAKAR A. ;

Résumé / Abstract

Le système de l'écriture symbolique s'est développé au 7 millénaire av. J.-C. en Eurasie. Cette uniformité dans la communication spirituelle a cependant commencé à se décomposer bientôt en conséquence de la successive polyphonisation des symboles. Selon les plus récentes découvertes, le premier système d'écriture phonétique s'est développé à partir de la pictographie pré-sumérienne (Djemdet Nasr) et existait déjà en Transylvanie un millénaire avant, comme quelques archéologues soviétiques l'affirment. D'autres savants prouvent que le système de l'écriture scythique-hongroise est apparenté avec la pictographie sumérienne selon une correspondance dans environ 60% de l'alphabet, respectivement dans la première lettre des mots de base. Le hongrois (turc, finno-ougrien, uralique) et le sumérien ont été prouvés similaires non seulement en matière de lexique et de structure mais aussi en écriture et prononciation. (Rés. d'A.).

Revue / Journal Title
Bollettino del Centro Camuno di Studi Preistorici Brescia

Ne l’oublions pas, nous ne savons PAS d'où viennent les sumériens, contrairement aux akkadiens provenant de Syrie, Liban, etc. Tout comme nous ne savons PAS NON PLUS d’où viennent les hongrois sicules de souche (= Transylvanie) et peuple nomade par excellence. Leur langue n'est ni indo-européenne, ni sémitique mais bien agglutinante comme le hongrois. Le plus étrange est qu'ils semblent avoir coupé les liens avec leur ancienne civilisation et leur passé, oubliant ainsi complètement leurs origines. Pourtant de nombreuses tablettes d'argile pré-sumériennes avec des signes pictographiques primitifs (donc pas cunéiformes qui est une évolution postérieure de l’écriture sumérienne d’origine et à laquelle se réfère Anton Parks) dévoilent une écriture identique à celle de Tatárlak/Tartaria en Transylvanie.

Tablette sumérienne d’Eridu avec le triangle pubien et le symbole du « père » bien visibles :



Tablette où le mot « père » apparaît en haut à gauche identique
–voyez la liste ci-dessus également– au pictogramme de Tartarie :





Le lien évident entre les deux langues/écritures est nettement visible sur ces deux tablettes sumériennes où l’on distingue les lettres U et Ú « rovasiques » transylvaniennes (prononcées toutes deux « ou » mais la première de manière courte et la seconde de manière longue) :

.....

Alors, le nom des cités importantes tel qu’UR et URUK ou encore KISSURA (parfois seulement écrit Kiss ou Kish) signifient respectivement en hongrois :

- Úr = Seigneur ; en sumérien cunéiforme = guerrier ou jeune homme
- Úruk = leur seigneur
- Kissura = (son) petit seigneur ; kiss ou kicsi, en hongrois signifiant « petit »

Autrement dit, la dénomination même des cités comprend une différenciation/clivage entre « Le grand Seigneur » ou les autres « plus petits », ce qui confirme les écrits des historiens et découvertes archéologiques :

Citation :
Les cités-États de Sumer ne cessent de se combattre entre elles. Le pays n'était pas un royaume unifié, mais un ensemble de cités-États rivales et indépendantes ( une douzaine au sud de la Mésopotamie ), formant des royaumes au gré des alliances et des conquêtes. Ce conglomérat d'états-cités ne favorisa pas l'émergence d'une capitale précise car le centre du pouvoir se déplaçait sans cesse. Les cités d'Ourouk, Our, Eridou, Nippour, Kisch et Lagash furent les plus importantes. Our ( Ur ) était la ville principale vers 3000 avant J.C. et fut la capitale de Sumer sous la III ème dynastie.

Source: http://www.forum-ovni-ufologie.com/t9533-les-mysterieux-sumeriens#ixzz1fsTX6Xvi

A ce stade, je pense que si je vous révèle que le mot Dieu - en tant qu’Etre Extérieur à nous-même » ou Démiurge - se dit, tant en sumérien primitif (et donc pas en lettres cunéiformes !) qu’en hongrois, « ISTEN », terme qui introduit inexorablement, le principe de la dualité, que j'ai déjà indirectement abordé ici :

Citation :
Le principe de lecture/écriture utilisé dans la langue hongroise est identique à celui-ci :
Citation :
Karast (égyptien ancien : seules les consonnes étaient écrites, donc « Krst » pour Krist), Christos (grec), Christus (latin), devient Christ (français).


Exemples :

iSTeN / SáTáN = Dieu/Satan
Et c'est ce dont témoignait L'Enseignement des Apôtres : « Il y a deux voies, l'une de la vie, l'autre de la mort; mais la différence est grande entre les deux voies » (Didachè, I.1).

aRaNY / aRáNY = Or/proportion
eRéNY / íRáNY = vertu/direction dans le sens de diriger, de pouvoir

SZíV / VéSZ = coeur/sinistre, catastrophe, périr

éTeL / íTaL = nourriture/boisson
eTiL / íTéLő = éthyle*/juger
Qui proviendrait de éther et du grec hulê (bois)

http://antahkarana.forumzen.com/t2490-un-autre-regard-sur-la-russie-et-les-anciens-pays-de-l-est

Alors si certains écrivains**, tels Anton Parks ou Zecharia Sitchin, déclarent que nous, les Humains, avons été engendré par des dieux pour « leur servir d’esclaves » et nous font directement descendre des (animaux-troupeaux) Homos Sapiens devenus ensuite des Homos Erectus, sur la seule base de ces tablettes, libres à eux. Mais cette approche ne correspond pas, au terme DIEU qui dans l’écriture hongroise « rovasique » est identique à l’ARBRE de VIE - j’y reviendrai plus en détail – qui justifie l’emploi des notions de « graines célestes » possédant la matrice à cristaux de silicate permettant de mener les « graines terrestres », encores endormies, à la Liberté.

Citation :
**Certains auteurs avancent, sur la base de mythes sumériens, que Bad-Tibira aurait été peuplée par un peuple non sumérien, nommé par les Sumériens les Nibiru (en sémitique les Anounnaki ou Annunaki), pour obtenir et transformer les métaux. La légende veut qu’ils soient d’origine céleste, ce qui désigne plutôt les adorateurs d’une divinité céleste, ou des habitants venus de hautes montagnes.

http://independent.academia.edu/hlamarle/Papers/271253/Le_peuple_X_de_Sumer_-_People_X_from_Sumer


Pour finir cette partie, et au risque de créer une incompréhension/offuscation, je relèverai que la panspermie en tant que telle semble ne pas pouvoir être rejetée car :

Emberiség = Humanité
Ember-is-ég : Ember/Homme + is/aussi + ég/ciel = l’Homme vient aussi du ciel (?!!)

Citation :
La panspermie proposée dans sa forme moderne par Hermann von Helmholtz en 1878 est une théorie scientifique qui affirme que la Terre aurait été fécondée de l'extérieur, par des moyens extraterrestres. L'on parle d'ailleurs plus précisément delithopanspermie lorsque la vie serait venue sur Terre depuis des corps rocheux comme les comètes. Longtemps délaissée, elle fait un retour sur le devant de la scène avec sir Fred Hoyle et Chandra Wickramasinghe et le pendant qu'ils proposent pour expliquer l'apparition de nouvelles maladies, la pathospermie.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Panspermie

Affaire à suivre...


Dernière édition par douceur le Lun 14 Mai 2012, 13:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5660
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: « le temps des hybrides »   Jeu 08 Déc 2011, 08:45

Citation :

Sur la traduction complète des tablettes de Kharsag réalisé par Christian O'Brien géologue (Anton Parks en parle dans 2 de ses livres : Adam Genisis et le Testament de la Vierge : Christian O'Brien "The Genius of the Few", Dianthus Publishing LTD, 1985-1999.


MERCI Douceur!
je vais tenir compte de ce que tu nous écrits là.J ai en effet acheté hier , le nouveau livre d'Anton Parks "Eden", je prend donc ton intervention comme une "synchronicité" dans la perception qu il me conviendrait, qu il me conviendra d'avoir en le lisant toujours avec discernement.
As tu fais part de tes réflexions à Anton?
Belle journée à toi,

richel

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



sa page
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: « le temps des hybrides »   Ven 09 Déc 2011, 15:21

Bonjour Ambre,

Citation :
As tu fais part de tes réflexions à Anton?
Je n'en suis qu'au début de mes découvertes... et n'ai donc pas encore de vision globale, dans le sens de circulaire, sur ce sujet.
De plus, tout semble indiquer, en moi, que je doive, avant tout autre chose, "approfondir/compléter l'Apport" d'autres chercheurs spirituels.


Au sujet de Christian O'Brien, John Lash le trouve, je cite, "perspicace". Et, son avis sur les Annunakis/ET est bien différente de celle d'Anton Parks :

Citation :
Le Subterfuge des Extra-Terrestres
John Lamb Lash

Les Dieux: qui sont-ils et qui ne sont-ils pas ?


Qui sont les Dieux?

(...) J'ai recours à trois classifications simples pour les divers dieux décrits dans la mythologie et dans les anciens textes (les tablettes cunéiformes Sumériennes, la Bible, les Manuscrits de la Mer Morte, les Codex de Nag Hammadi, etc.) et pour les entités décrites dans les rencontres avec des ET et lors d'observations d'OVNIS.

La première classification est purement psychologique. Certains “dieux” ne sont pas des entités autonomes, indépendantes de nous, mais des projections de processus naturels et intra-psychiques. J'appelle de tels “dieux” des psycho-divinités parce qu'elles se manifestent au travers de notre psyché. Même si elles représentent des forces opérant dans la nature, ce qui arrive dans le monde naturel influence également la psyché humaine et l'imprègne, et donc les “dieux de la nature” sont également intra-psychiques.

(...) Considérez maintenant le dieu de la nature, Osiris, qui était au coeur de la religion Egyptienne. Il personnifiait les processus de la mort et de la régénération dans la nature, au niveau cellulaire (donc un “dieu des grains”) en parallèle avec d'autres processus dans la psyché humaine. En tant que dieu “de la mort et de la résurrection”, Osiris ne se situe pas complètement au-delà de la réalité humaine. Les psycho-dieux sont interactifs à l'intérieur de l'éventail de nos expériences sensorielles et mentales. Ils sont, dans un certain sens, des extensions et des reflets de nous-mêmes et d'autres créatures douées de sensations.

La mythologie Nordique décrit le conflit céleste entre deux générations de “dieux”, les Vanir et les Aesir. Les Aesir représentent une classe de “dieux” d'une stature surhumaine et cosmique. Ce ne sont pas des psycho-déités mais des cosmo-déités, des puissances divines à l'oeuvre dans tout le cosmos. Ils engendrent et entretiennent les mondes manifestés sans se manifester eux-mêmes. Ils peuvent, bien sûr, également avoir accès à la psyché humaine et pénétrer dans nos consciences. Ils peuvent aller où bon leur semble! Les Gnostiques enseignèrent que les dieux cosmiques authentiques, les divinités Pléromiques ou Eons, ni nous envahissent ni nous subjuguent. Ils possèdent d'excellentes limites. Ils n'assument pas de formes humaines. Ils ne sont pas de ce monde, mais ne sont pas totalement inaccessibles à ce monde, néanmoins.

Les cosmo-déités sont les forces fondatrices et modelantes des mondes manifestés tandis que les psycho-déités représentent nos capacités de faire l'expérience de tout ce qui est manifesté. Dans le langage Gnostique, les cosmo-déités sont les Eons, les dieux Pléromiques ou les Générateurs, comme j'aime les appeler. Plérome signifie “plénitude”. En termes astronomiques, le Plérome des Eons est le coeur galactique. Les épisodes d'introduction du Gaïa Mythos présentent une tentative de décrire la nature et l'activité des Eons. (J'utilise, pour ce propos, un poème-prose, aussi délicat que cela puisse être, parce qu'une description littérale serait inadéquate).

Entre ces deux classes de “dieux” se situe un troisième groupe, une classe ambiguë d'entités qui sont en partie psychique et en partie cosmique. Ils sont appelés les Tricksters, “les Décepteurs” dans les études anthropologiques et dans la mythologie comparée. Les traditions indigènes des Amériques sont pleines de “tricksters” qui interagissent avec les Amérindiens, généralement de manière ludique. Il existe un large éventail de ces entités “déceptrices” qui ne font pas de tort et qui ne manifestent aucunement l'intention de nuire. Leurs tours de malice sont pour jouer ou sont souvent l'occasion d'instruire les humains quant à la survie, l'adaptation et parfois même la connaissance de soi. Beaucoup de décepteurs prennent la forme d'animaux tels que le lapin, le renard, le corbeau, le coyote et ainsi de suite. Ces entités qui changent de forme appartiennent à l'habitat planétaire tout autant que nous. Elle sont des pouvoirs animistes et psychiques de ce monde, proches des “animaux de pouvoir” reconnus par tous les indigènes comme des alliés de l'espèce humaine. Les fées et le “petit peuple” du folklore Celte appartiennent à cette classe.

(...) Il existe, cependant, une souche particulière d'entités de type décepteur qui se comporte d'une manière différente. Elle se présente à dessein comme une cosmo-déité, ayant un statut divin. Cette entité nous leurre en prétendant être ce qu'elle n'est pas. La plupart des décepteurs n'agissent pas de cette façon, comme on peut le voir en étudiant les traditions indigènes. Ils peuvent changer de formes, ils peuvent raconter de belles histoires et jouer une multitude de tours malicieux mais ils ne prétendent pas être des dieux cosmiques. Ceux qui se présentent réellement comme des dieux cosmiques, nos créateurs, et ainsi de suite, pourraient être appelés “des dieux décepteurs”. Mais c'est un terme épineux! Nous pouvons les appeler des “dieux décepteurs”, non pas parce que ce sont des vrais dieux mais parce qu'on peut les méprendre pour des vrais dieux.

Ces décepteurs ne peuvent pas être identifiés avec le type animiste de décepteur et ce ne sont pas non plus des psycho-déités. Ils peuvent être identifiés grâce à leurs stratégies de tromperie, leurs tentatives d'être considérés comme de vrais dieux cosmiques. En bref, ce sont des imposteurs, qui cherchent à imiter les cosmo-déités. Je propose de les appeler des pseudo-dieux. Ce sont les Archontes décrits dans les traités Gnostiques.

Sophia et le Démiurge

Le dieu imposteur suprême est Jéhovah, le dieu paternel de la Bible. Cette entité est le souverain des Archontes, ou chef des Archontes (protarchon). Jéhovah est un dieu décepteur qui prétend être un Eon, un Générateur. Lorsque les Gnostiques expliquèrent cette distinction, ils durent faire face à une violente opposition et furent parfois assassinés par les dévots du pseudo-dieu.

Beaucoup de violence a été perpétuée sur cette planète pour protéger le pseudo-dieu biblique d’être dévoilé. En fait, le programme de Jéhovah encourage et entérine cette violence, tout comme n’importe quelle personne sensée peut le voir en lisant quelques pages de l’Ancien Testament. Le pseudo-dieu a besoin de protéger son identité et de perpétuer sa tromperie. Pour ce faire, il persuade ses dévots humains de combattre en son nom. Ce dieu imposteur est extrêmement jaloux et malévolent. Cela explique pourquoi les trois religions principales (le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam) dont les membres prennent le pseudo-dieu pour le créateur, sont pétries par un programme de violence, d’agression et de domination. Nous vivons sur une planète où des centaines de millions d’êtres humains sont piégés par l’imposture d’un pseudo-dieu. Ce fut l’avertissement Gnostique à l’humanité.

Certains écrivains de l’Ufologie Biblique - voir mon essai sur les 9 théories de contact extra-terrestre http://www.liberterre.fr/metahistoire/enigme-extra-terrestre/neuftheories.html-
ont mis en exergue que Jéhovah agit comme un psychotique meurtrier. Christian O’Brien (The Genius of the Few) est particulièrement perspicace dans son portrait psychologique du dieu paternel biblique et A. D. Horn (Humanity’s ExtraTerrestrial Origins) affirme carrément que “Jéhovah est un lézard”, à savoir, un prédateur reptilien. Horn ne cite pas des sources Gnostiques mais c’est exactement ce que l’on peut trouver dans les Codex de Nag Hammadi. L’Apocryphe de Jean (CNH, II,1), et d’autres textes cosmologiques, utilisent le terme draconique pour Jéhovah, ou le Démiurge, ainsi que ce pseudo-dieu est également appelé. Le nom donné à cette entité dans les Mystères était Yaldabaoth. Une des traductions approximatives signifie “générateur de la horde”.

Soulignons maintenant une importante distinction: je ne peux pas dire s'il existe des dieux décepteurs malévolents dans tout le cosmos qui seraient à l'oeuvre dans divers mondes. Les écrits Gnostiques qui ont survécu n'évoquent pas ce type de phénomènes. La cosmologie Gnostique est spécifique aux conditions de notre système solaire et de la vie sur terre. Les voyants des anciens Mystères Païens observèrent que les entités Archontiques sont présentes dans le système solaire mais elles ne sont pas originaires de la Terre comme nous le sommes. Elles sont littéralement une espèce extra-terrestre et non-terrestre. Comme telles, elles ne peuvent qu'aller et venir dans l'atmosphère de la Terre, de façon irrégulière, durant de brefs séjours. Pour qu'elles puissent demeurer sur terre, il faudrait que des conditions spéciales soient établies, comme lorsque les humains installent une base sur la lune ou dans les profondeurs de l'océan. Les décepteurs Archontiques ne peuvent pas vivre dans la biosphère de la même façon que nous ne pouvons pas vivre sur les autres planètes du système solaire, comme Mars, Jupiter et Neptune. (...)

Double Subterfuge

(...) Lorsqu'aujourd'hui nous considérons les dieux décrits dans les anciens temps comme des ET Archontiques, nous sommes enclins à penser que nous avons enfin compris qui les dieux sont. Ce n'est pas correct: en réalité, nous avons réussi à percevoir ce que les dieux ne sont pas! En établissant, par exemple, l'identification ET=Annunaki, nous dévoilons les entités qui prétendent être des dieux. Dans les récits cunéiformes Sumériens, qui sont des transcriptions d'informations canalisées par transe médiumnique, les Annunaki revendiquent être nos créateurs. Mais le fait que quelque chose ait été écrit sur des tablettes il y a 2800 ans est-il une preuve que cela ait existé? Bien sûr que non. Les narrations cunéiformes Sumériennes présentent la prétention des Annunaki à être nos créateurs mais pas la preuve.

Les tablettes cunéiformes ne témoignent pas de faits réels, elles témoignent d'une histoire présentée comme faits réels.

Nous commençons à percevoir la nature de la double tromperie. Ayant prouvé que les anciens dieux étaient en fait des ET, nous omettons ensuite de nous enquérir sur les dieux qui ne sont pas des ET. La nature de la tromperie ET est tout d'abord qu'elle nous leurre sur les dieux et qu'ensuite, lorsque nous avons découvert le subterfuge, elle nous détourne de regarder au-delà, vers les vrais dieux, les divinités du cosmos vivant. Après avoir établi la connexion ET/dieu, nous devons faire un pas de plus dans une démarche de connaissance plus sophistiquée. Il serait ainsi logique de demander: si les ET/Archontes étaient considérés à tort comme des dieux, qui sont les dieux authentiques? Ce serait une grossière erreur d'assumer que nous avons compris la nature des dieux simplement en faisant la relation entre les ET et les mythologies anciennes.

En raison de la double tromperie du phénomène ET, nous sommes enclins à assumer que les “anciens astronautes”, qui prétendaient être des dieux et étaient considérés comme tels, doivent être les dieux uniques.

Grâce au “dia-gnostique” des Archontes, nous sommes sur le seuil de découvrir les vrais dieux. C'est une évolution capitale.

Selon les Gnostiques, les “vrais dieux” sont les Eons du Plérome. Et l'un de ceux-ci est Sophia, la déesse de la sagesse, qui s'est métamorphosée en la planète Terre. Aujourd'hui, nous l'appelons Gaïa. Elle est la source de la vie et de l'intelligence pour l'espèce humaine et pour toute vie douée de sensations, incluant la vie moléculaire. Tel est l'ancien enseignement Païen préservé par les gardiens des Mystères. Nous nous tenons aujourd'hui sur un seuil: ces enseignements réémergent et revivent.

La difficulté est de voir au-delà des décepteurs extra-terrestres pour découvrir la magie réelle de la vie sur Terre.

John Lash. Février 2006.
Traduction de Dominique Guillet.

http://www.liberterre.fr/metahistoire/enigme-extra-terrestre/subterfuge.html

Citation :
9. La Théorie des Archontes / ET

La théorie Gnostique de l'intrusion extraterrestre. Spécifique à John Lash et à la matière Gnostique sur le site de Metahistory.org. A ma connaissance, Nigel Kerner (The Song of the Greys) est le seul auteur qui identifie les Gris de l'époque moderne avec les Archontes des écrits Gnostiques mais il ne développe pas cette idée en profondeur. C'est par contre ce que je fais sur mon site de Métahistoire.

Cette théorie se fonde sur les preuves textuelles les plus solides et complètes de l'antiquité: les Manuscrits de la Mer Morte et les Codex de Nag Hammadi. Elle assume que les instructeurs Gnostiques des Ecoles de Mystères Païens étaient des shamans accomplis qui utilisaient des facultés paranormales, telles que la vision à distance, pour détecter les Extraterrestres, tout autant que des techniques d'autodéfense psychiques pour leur résister et les repousser. Environ un cinquième des récits Gnostiques, qui ont survécu, sont concernés par les Archontes/ET, leurs motivations, leurs méthodes, leurs apparences, leurs tactiques, etc. Leur puissance la plus développée est réputée être HAL, “simulation, dissimulation”, c'est à dire la réalité virtuelle. Ce sont des imposteurs alliés avec le faux Dieu Créateur (le Démiurge), Jéhovah, qui oeuvre à l'encontre de l'humanité.

Kerner assume que les Archontes ont profondément pénétré dans notre configuration génétique mais les récits Gnostiques soutiennent la notion qu'ils nous ont seulement trompés à croire cela alors qu'ils sont en fait incapables d'atteindre ou de violer l'intelligence génomique que nous incarnons. Leur victoire repose dans les simulacres et ils nous incitent à réaliser ce qu'ils prétendent nous faire. Ils agissent par le biais de l'insinuation.

La cosmologie Gnostique est étroitement corrélée à la théorie moderne Gaïa développée par James Lovelock et Lynn Margulis: elle en représente un ancien prototype. Les écrits Gnostiques expliquent l'origine cosmique des ET prédateurs (à la fois le type embryonnaire et le type démonique ou reptilien), ce que nulle autre théorie ne fait. Notre planète Gaïa joue un rôle clé dans leur présence en notre mental et en nos vies. Les Archontes sont un sous-produit de l'intelligence de l'être divin, Sophia, qui est incarnée en notre planète mais ils ne sont pas compatibles avec l'intelligence humaine et c'est pour cela qu'ils demeurent dans le système planétaire, à l'exclusion de la Terre - c'est l'enseignement des Mystères. (Les Gnostiques enseignaient que la Terre n'appartient pas vraiment au système planétaire, elle en est seulement la captive). Les Archontes introduisent une tendance déviante dans l'évolution humaine. Notre responsabilité est de la détecter et de la corriger. C'est de cette manière que nous pouvons nous aligner avec Gaïa, l'intelligence planétaire qui produisit originellement l'espèce Archontique.

Les Codex Gnostiques découverts en Egypte en 1945 mettent explicitement en garde contre ces entités extraterrestres prédatrices qui infiltrent notre mental par le biais de systèmes de croyances spirituelles. Ces systèmes, spécialement le programme Judéo-Chrétien-Islamiste de rédemption, ne sont pas entièrement d'origine humaine mais ils émergent en notre mental en raison d'une déviance non-humaine. Le rédemptionnisme est un virus idéologique d'origine extraterrestre. Yahvé est une pseudo-divinité démente qui prétend être notre créateur. Les Gnostiques détectèrent la présence des ET sous les mêmes formes qui sont rapportées de nos jours. Les textes de Nag Hammadi contiennent des témoignages directs d'abduction extraterrestre. Mais, à un niveau plus profond, les anciens initiés qui gardaient les Mystères discernèrent aussi les agissements du mental inhumain Archontique dans les idéologies religieuses qui déchirent l'humanité d'aujourd'hui.


John Lash. Mars 2005.
Traduction de Dominique Guillet
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5660
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: « le temps des hybrides »   Ven 09 Déc 2011, 15:35


Citation :

Au sujet de Christian O'Brien, John Lash le trouve, je cite, "perspicace". Et, son avis sur les Annunakis/ET est bien différente de celle d'Anton Parks :

Bonjour Douceur, en effet , en effet!

je m 'intéresse aux deux pour cette raison!

J 'ai fait part de tes réflexions à Anton Parks via son forum en privé...on verra ,
et j 'attend la nouvelle parution de J.Lash.
Et garder ceci à l 'esprit en permanence pour ne pas sombrer dans un mysticisme fantasmagorique qui desservirait nos recherches!

Les Codex Gnostiques découverts en Egypte en 1945 mettent explicitement en garde contre ces entités extraterrestres prédatrices qui infiltrent notre mental par le biais de systèmes de croyances spirituelles.
à plus tard...

richel

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Ecriture "Vieille Europe"- le mot "HAL" = Mort   Mer 14 Déc 2011, 23:11

Bonsoir à tous,

Ces extraits méritent développement :

Citation :
Environ un cinquième des récits Gnostiques, qui ont survécu, sont concernés par les Archontes/ET, leurs motivations, leurs méthodes, leurs apparences, leurs tactiques, etc. Leur puissance la plus développée est réputée être HAL, “simulation, dissimulation”, c'est à dire la réalité virtuelle. Ce sont des imposteurs alliés avec le faux Dieu Créateur (le Démiurge), Jéhovah, qui oeuvre à l'encontre de l'humanité.

http://www.liberterre.fr/metahistoire/enigme-extra-terrestre/neuftheories.html
Citation :
John Lash:

A mon sens, le scénario proposé par Icke et les autres donnent trop de pouvoirs aux prédateurs. Comment alors, Icke et ses témoins peuvent-ils proposer des témoignages de première main sur le changement de forme, la métamorphose en reptiliens? Et bien, la perception des choses est une construction. Toute perception ! Gardez à l'esprit que les Archontes sont des maîtres en matière de réalité virtuelle. En langue copte (qui est la langue du Nag Hammadi), ce phénomène est désigné sous le terme de HAL, “simulation” (ndr de Karmapolis: l'ordinateur de « 2001 Odyssée de l'espace » s'appelle Hal). Les textes gnostiques affirment que les Archontes “enlèvent les âmes la nuit”. Ils le font par le biais de la réalité virtuelle (ou RV), des techniques de simulation de RV. Bien entendu, la “RV” des Archontes est aussi réelle pour eux que ne l'est la réalité de notre terre pour nous. La différence réside dans le fait que nous ne pouvons interagir en symbiose avec cette RV.
L'autre différence est que les Archontes manipulent des champs quantiques inorganiques alors que nous manipulons les bandes de perception qui façonnent, donnent forme à ces champs. Les Gnostiques estimaient que nous étions supérieurs aux Archontes par la pensée, la perception et l'intention.

Je dirais que ces rapports et témoignages sont vrais : les témoins ont perçu le changement de forme, d'apparence mais cette perception est un effet des pouvoirs des reptiliens en matière de réalité virtuelle plutôt qu'un phénomène réel, concret et authentique, un événement naturel. Les serpents naissent à partir d'œufs et ils muent et changent de peau. C'est ce que la nature nous montre. Elle peut alors nous dire quelque chose à propos de la manière dont les reptiliens se comportent si nous approchons ce sujet avec une imagination authentique et non pas avec des fantasmes.
Citation :
L'alphabet copte est l'alphabet utilisé pour écrire la langue copte. Cette langue est l'héritière moderne de l'égyptien, écrit auparavant avec les hiéroglyphes, qui a cessé d'être une langue vivante au Xe siècle de l'ère chrétienne mais continue d'être utilisée comme langue liturgique de l'Église copte orthodoxe. L'alphabet copte est donc maintenant une écriture « sacrée ».

http://fr.wikipedia.org/wiki/Alphabet_copte

Le mot « HAL » a attiré mon attention à plus d’un titre.

Premièrement, il signifie littéralement « poisson » en hongrois. Et n’est-il pas dit que nous serions sur le point de quitter l'ère des Poissons, pour entrer dans celle du Verseau (ou l'avons quitté, aller savoir) ?

Deuxièmement, selon le rapport entre la langue « rovasique » hongroise et la première période ancien empire des hiéroglyphes égyptiens (vers 3200, 3100 avant J.-C.) la lettre « H » est totalement identique dans les deux écritures et fait penser à une double spirale d’ADN ou encore à des paires de chromosomes XX qui en raison de leur réplique identique sont dénomées des « autosomes » (nous sommes constitués de 23 paires de chromosomes dont une unique paire seulement, présente chez l’homme, détermine le sexe (XY) d’un individu).



Au cours de son évolution, la lettre H s'écrira de deux manières différentes mais
toutes les deux figurations ont des points identiques au pictogramme d'origine :



Les hiéroglyphes plus tardifs donneront l'image suivante :


Troisièmement, étrangement, certaines tablettes sumériennes illustrent aux cotés des Annunakis, des dieux amphibiens ou encore des entités hybrides poisson-homme, dauphins bipèdes faisant des expériences et/ou rituels sur les Humains :

Au sujet d'ANU lire : http://antahkarana.forumzen.com/t2490p30-un-autre-regard-sur-la-russie-et-les-anciens-pays-de-l-est#23667









Jusqu’à preuve du contraire, ces dieux amphibiens hybrides étaient exclusivement des entités « masculines » :



Après étude du mot « hal » et des ses correspondances, voici ce que je puis mettre en lumière :

- Hal = poisson;

- Halál (hal-ál) = mort ;

« ÁL » est un suffixe ou un préfixe (selon le cas) exprimant « ce qui n’est PAS réel, PAS vrai ». Donc tous les faux semblants : comme ÁLszent = ce dit de quelqu’un qui n’est pas saint (hypocrite en français) ; ou encore comme ÁLszerény, un faux modeste, etc.

Avec cette traduction, il apparaît clairement que des faux-poissons apportaient la mort !

- Halott = le mort. Ce mot est composé du mot « poisson » et de l’adverbe « là » (= ott). Donc il y a mort d’un individu quand le « poisson » est « là », est présent.

- Halandó = désigne un (être qui est) mortel;

- Halandóság (halandó-s-ág) = mortel + la conjonction et + branche (de l’Arbre) = Mortalité.

Autrement dit, la mortalité peut atteindre une branche de l’Arbre de Vie. Mais, et c’est le grand MAIS, l’Immortalité est un Fait quand le « poisson n’a pas d’influence sur les branches de l’Arbre de VIE » car :

- Halhatatlanság (hal-hatatlan-s-ág) = poisson + n’a PAS d’influence (sur) + la branche de l’Arbre (de Vie) = IMMORTALITÉ

Ceci pour dire que cette analyse confirme ma profonde certitude : nous devrions être tous immortels mais une déformation, une distortion au niveau du l’Arbre de Vie Originel entraine aujourd’hui la mort physique tant des humains que des entités hybrides tels les Annunakis. Et selon plusieurs évidences, c'est aussi cette immortalité dont était pourvu l'Humain d'origine que les Annunakis essayaient/essayent de s'approprier.

:aa:


Dernière édition par douceur le Lun 14 Mai 2012, 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5660
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: « le temps des hybrides »   Sam 31 Déc 2011, 12:11

Citation :
Voici un scan d'un chapitre de Jean Sider, un auteur français ufologue proche de la position de Jacques Vallée et John Keel : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il fait un petit historique des observations de MIBs. Des détails intéressants comme une abduction par un nordique et aussi des "MIBs" vus lors d'abductions. Il parle aussi de la mort de René Hardy. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

On trouve René Hardy cité par Bourret dans son livre : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je mets aussi en téléchargement un scan d'un extrait de l'Histoire secrète vraiment très riche en informations. Ce sont les pages 647-693, soit le début du chapitre "Le Temps" : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il est question de (dans l'ordre) : Graal, Persée, Mycènes, Chartres, Mechidésech, ADN, Tête de Bran, cycle de la Lune (19j) et mégalithes, Merkaba, famille des Maroutes, civilisation Athènes vs Atlante, extraction de cuivre à Rock Lake, pyramides coniques des iles Canaries (comme à Rock Lake), murs vitrifiés, changement d'axe terrestre et perte des 5 jours, sacrifices humains dans l'hémisphère sud (cilivisation solaire) VS civilisation lunaire au nord, Tiahuanaco cité atlante, civilisation-mère des Andes nommée "Chavin", puis civilisation Mochica, culte d'une divinité aux batons (devenu Viracocha), batons jetés par Jacob, Sargon d'Akkad, première dynastie sémite, capitale Agade, langue akkadienne, déesse Ishtar, Ashkénazes, origines génétiques juives et arabes, population sumérienne venue d'Arménie comme Sargon, Sargon = civilisation du nord, déesse, sumériens absorbés par sémites, Sargon apporte culture, rois de Sumer, Gilgamesh et Tammouz, Tammouz = Adonis, système sexagésimal sumérien, sémites originels : cultures Mari et Kis, peuplades d'El Obid, tablettes d'Ebla, langues afro-asiatiques VS sémitiques, langue berbère et Guanche, coutumes Guanches, langue sémitique=langue athénienne, sacrifices chez les Incas et pré-Incas, lien avec Hébreux, ressemblance clergé juif/clergé aztèque, Temple de Salomon=temple d'Héphaïstos à Memphis puis labyrinthe crétois, Moloch=Yahvé (dieu solaire), clergé de Melchidésech=positif, associé à Moloch pour désinformer, invasion "indo-incaïque" du SUD des adorateurs solaires, puis culte déesse-mère cède le terrain, symbole de la déesse : ondes, associé ensuite au serpent (par culte solaire), culte solaire ne vient pas des aryens du nord mais du SUD, origine de la destruction de la déesse dans les cultures SUD AMERICAINES, sacrifices et écorchements=lien avec SHIVA, lien am du sud-ile de paque-inde-mésopotamie-egypte-religion des juifs, groupe Viracocha traversé Océan Pacifique puis créé civilisation INDUS, lien écriture ile de paques / écriture indus, puis groupe Viracoché arrive à Sumer et Inde, groupe Viracocha rencontre Aryens des monts Altaï puis se mélangent avec envahisseurs, mélange des idéologies, zarathoustra, "entité solaire qui terrasse serpent", Vedas=Bible des aryens de l'inde, modèles indo-incas adoptés par les juifs, héros des aryens 'convertis' : A-dityas (anti-déesse), système des castes, pensée iranienne dualiste= mélange système chamanique+concepts inca-sumériens, Narmer conquiert Egypte (culte solaire de Sumer)

Tout cela me ramène sur les commentaires d'Anton Parks à propos de l'aigle, symbole solaire, qui tue le serpent, symbole de la déesse (pas originel mais corrompu donc selon Laura ?)
Anton Parks dit que ce symbole représente le conflit entre les reptiliens humanoides blancs/royaux (aigle) contre les nouveaux arrivants dont Enki (serpent). (adam genesis p.64)

Lien sur les scythes/sakas de l'Altaï : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour finir, voici les podcasts du site de Jonathan Zap cité dans un mail précédent sur Alex Grey :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Jonathan Zap - Mind Parasite Matrix - Podcasts - 500 mo, 8h47 - 2006.zip

A bientôt
j
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5660
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: « le temps des hybrides »   Mar 17 Jan 2012, 10:06

David Jacobs suite reçu de Steph de Zone 7:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Citation :
Dans la première partie de l'émission, le chercheur en abductions extraterrestres Dr. David Jacobs discute avec George Knapp des hybrides ET ainsi que des dernières attaques envers son travail. Il explique qu'étant donné l'évolution de ce qu'il a appris des abductions, le but du phénomène est ultimement pour les hybrides ET de s'intégrer à notre société. Jacobs remarque que les dates de cette intégration étaient encore floues jusqu'en 2003, lorsqu'il a été informé par les abductés "qu'ils étaient là". Ces rapports étaient si cumulatifs que Jacobs a conclu que "non seulement cela arrive bientôt, mais maintenant". Bien qu'il ait admis que l'agenda derrière l'intégration des hybrides reste un mystère, Jacobs était suspicieux en raison de la nature secrète des ET, étant donné leur capacités apparences de contrôle des esprits humains, cette hybridation a le potentiel de "nous transformer en espèce de seconde classe". Etant donné les critiques récentes de son travail par une personne travaillant autrefois avec lui, Jacobs a dit que "Je ne suis pas impliqué dans une bagarre. Je suis juste assis et je regarde tout cela tourbillonner autour de moi". A la critique disant que comme il est historien il n'est pas qualifié à utiliser l'hypnose sur de potentiels abductés, il a répondu que le phénomène d'abduction est si unique et spécialisé que les "hypnotiseurs habituels ne peuvent pas s'en occuper". A la fin, il a dit que les hypnotiseurs et les personnes dans le domaine de la santé mentale "lèvent les bras et ne savent pas quoi faire" des potentiels abductés et qu'en fin de compte, ils se réfèrent à lui. De ce fait, il a affirmé que les critiques d'une personne sur ses méthodes ne devraient "absolument pas" questionner la légitimité de l'hypnose dans la recherche sur les abductions. En dépit de cela, il a déploré que "l'aspect diabolique" des dernières critiques lui fait craindre que cela entache toute la recherche utilisant l'hypnose et étudiant les enlèvement
s.

Citation :


David Jacobs est aussi passé dans l'émission "Weirde Wednesday" de Truth Jihad Radio :
01/11/2012 Wednesday - 1st Hour: With Jay Weidner. 2nd Hour: With David Jacobs.
Télécharger : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernières interventions de David Jacobs :

Parties 1 à 11
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: « le temps des hybrides »   Lun 02 Avr 2012, 18:20

« Intruders » (Version française, partie 18/19)



Citation :
Téléfilm réalisé par Dan Curtis en 1992, et basé sur des faits réels : les « abductions » ou enlèvements extraterrestres.
Conseillers techniques : Budd Hopkins & John E. Mack

- Eléments ufologiques montrés dans cette scène :

Traces physiques au sol, avec effet sur l'environnement, d'atterrissage d' OVNI.
La trace au sol sur laquelle la neige ne tient pas est effectivement un phénomène s'étant produit durant l'affaire « Kathie Davis » étudiée par Hopkins dans son livre « Intruders ».

Les expériences d'engeenerie génétique auxquelles se livrent les EBE grâce aux enlèvements, dans le but de créer des hybrides humains-extraterrestres :
dans de nombreux comptes-rendus d' « abductions », les enlevés décrivent des parois (voire des pièces) entières remplies d'incubateurs pour les embryons hybrides, tel que Mary en voit à bord du vaisseau.
Il n'est pas rare que des jeunes femmes « abductées » et ayant servi de mère-porteuse pour un fœtus hybride à un moment de leur vie, soit également enlevées par la suite pour voir et toucher leurs « enfants »
Pour plus de détails, je vous recommande de regarder en entier le reportage de Jimmy Guieu : « OVNI -- USA : de nouvelles révélations », et/ou de lire « Les kidnappeurs d'un autre monde » de David Jacobs.

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5660
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: « le temps des hybrides »   Lun 23 Déc 2013, 17:02

Ces infos provenant du forum de Cristobal sont à lire avec discernement certes, mais sont intéressantes et sont ici pour relancer ce post :

D'autres sont venus et ont modifié notre ADN, notre nature, notre rôle et notre « raison d'être ». D'autres ont ajouté leur propre ADN à notre mix, et placé des programmes et des fonctions en elle. L'Annunaki est entré en jeu, créant une espèce « d'esclaves »

Et c'est l’information qui m’est arrivée aujourd'hui: Les premiers architectes ont toujours su que d'autres espèces viendraient «jouer» avec leur création. Qu’énormément de différentes espèces viendraient ajouter leur ADN au mélange. Ces espèces aux vibrations élevées seraient alors appelées à s’incarner ici et tout cela faisait partie du plan. Un type de pollinisation croisée Open Source intergalactique et inter dimensionnel.


Cristobal a écrit:
"Interview with an Alien" : Inelia Benz, Ascension101.com ---

Voici un (petit) livre, en anglais, disponible au format pdf ou en version papier sur amazon, version que j'ai pour ma part choisie. (.... L'éditeur d'origine a pris peur quand il a découvert la nature de ce livre qui parlait ouvertement de l'esclavage réel de l'humanité, et surtout d'hybride alien/humain. Inelia Benz a dû finalement adopter le chemin de l'auto-édition pour la version papier....)

1. Inelia Benz a ici réalisé une interview avec une amie et mère de famille comme elle, amie reconnue comme étant "alien", ou plus précisément une hybride humain/alien, c'est-à-dire en fait un esprit alien habitant un corps humain dont l'ADN originellement humain a été modifié, amplifié génétiquement afin de supporter de plus hautes vibrations spirituelles.

2. Ce qui est intéressant ici, c'est que ce texte pourra aider certains lecteurs, non certes à reconnaître leur identité véritable,  dont ils sont sans doute conscients depuis bien longtemps, mais plutôt à éclairer certains points, comme celui important de la genèse de l'hybridation (et je me répète un peu) :

-- il y a modification de certains aspects de l'ADN humain, déploiement et ajustements moléculaires, et ce tout juste après la conception, au niveau des cellules premières de l'oeuf fécondé naturellement, afin de préparer et de "modeler" un corps suffisamment "amplifié" et "affiné" pour recevoir ultèrieurement l'esprit/conscience alien. Dans le cas de cette interview, ce n'est que lors de la naissance que l'esprit alien est entré dans le corps de l'enfant à l'origine 100% humain mais désormais génétiquement modifié et amplifié.

-- dès lors, ce corps génétiquement modifié pour accueillir un esprit alien plus évolué ne pourrait en théorie plus accueillir un esprit humain "ordinaire".

-- est décrit ensuite le long et douloureux chemin d'un esprit alien tout de même obligé à faire l'apprentissage de ce corps humain, certes génétiquement modifié, mais dont il faut découvrir les règles de fonctionnement, avec cette souffrance première de se retrouver confiné dans une sorte de petite boîte étroite et aux sens terriblement limités.

3. La mission de ces êtres hybrides, provenant de planètes bien plus évoluées que la nôtre, consiste précisément à aider certains humains volontaires qui s'attachent à grandir et à évoluer. L'hybride alien/humain est là pour oeuvrer à l'augmentation des fréquences vibratoires de la planète (= aussi à agrandir et élargir les champs de conscience...) en soutenant et éclairant les efforts des volontaires humains, et aussi en téléchargeant directement l'énergie/lumière de plans supérieurs directement dans ce que j'appellerai, selon la terminologie WingMakers/Lyricus, la mémoire génétique de l'humanité.

4. Pour un être évolué, et ici un hybride, l'accès à la mémoire génétique est naturel et immédiat. Il est même dit à un moment de l'interview que sur la planète alien d'origine, avec une évolution en avance sur la nôtre, la navigation au sein d'un réseau universel, et que j'appellerai "Réseau du Souverain Intégral", est chose connue et habituellement pratiquée. Selon l'hybride alien, c'est une possibilité qui deviendra réelle pour l'humanité aussi, mais dans quelques siècles seulement.

Je m'arrête là dans mon compte-rendu (il se fait tard...). Je poursuivrai demain sans doute.

Lien vers le pdf :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
=================================================


Donc, quelques mots encore à propos du livre d'Inelia Benz "Interview with an Alien", tant il est vrai que la multiplication des points de vue ne peut qu'éclairer notre vision du monde et la place que nous pourrions décider d'y tenir.

264 : c'est le nombre d'Hybrid Aliens conscients sur Terre.

27 862 : c'est le nombre des autres Hybrid Aliens qui s'éveilleront progressivement à leur mission et à leur identité à partir d'avril 2010, date de parution de ce livre.

1 000 : en fait un peu moins de 1 000 - ce sont les Hybrid Aliens qui se sont "perdus" dans leur vie humaine, ou sont trop "abîmés" pour fonctionner correctement en leur qualité d'hybride, ou bien encore sont restés inconscients de leur vraie nature.

Et c'est le point intéressant ici : la revue de détail des obstacles sur le chemin de l'éveil des hybrides aliens.

Ce peuvent être : (... toujours en fait des dysfonctionnements physiques...)

-- un cerveau endommagé (le cerveau est une interface, un peu comme une radio, qui capte et transmet des données) : l'hybride alien ne peut plus recevoir ni envoyer (download, upload) de données, et se retrouve seul pendant toute la durée de son existence sur cette planète, sans contacts possibles avec ses congénères hybrides aliens. Cette déconnexion peut être fatale et conduire même à la folie.

-- un hybride alien peut se perdre dans la/sa vie humaine  :

** soit en étant aspiré et emporté par les actuels jeux humains que sont l'esclavage (sous toutes ses formes, comme l'esclavage du salariat par exemple, esclave d'une entreprise, etc.....), la guerre, la vie quotidienne et la lutte pour la survie.

** à cause des drogues diverses et de l'alcool, utilisés par l'hybride alien pour masquer et étouffer sa connaissance intérieure.

** enfin les médicaments que l'on administre aux enfants trop différents, pour les calmer, les rendre "normaux" ; ces enfants qui disent leurs connaissances et énoncent leur vraie nature et identité.

Voilà pour cette rapide, et essentielle  sunny  , revue de ce livre d'Inelia Benz, "Interview with an Alien".

=======================================================

Inelia Benz vient d'écrire un article où elle rend compte, dans les grandes lignes, de son exploration de l'ADN au cours de ces dernières années.

Ce qui est fascinant, c'est que cet examen "direct" de l'ADN humain évoluant sur cette planète Gaia lui permet de remonter aux origines, de tracer littéralement les empreintes originales qui furent celles de l'ADN premier. Et elle arrive, on pourrait dire ici de façon expérimentale, à poser l'hypothèse de l'existence hautement probable d'Architectes Originaux (Original Architects) qui créèrent un ADN adapté et en phase avec cette planète sur laquelle nous sommes en ce moment. Des Architectes qui oeuvrèrent à façonner un ADN pour modeler une espèce humanoïde apte à évoluer à partir de l'humus de cette Terre.

Bien sûr, nous savons tous ici que ces "Architectes Originaux" ont un nom, et qu'il s'agit, comme l'explique James Mahu depuis douze ou treize ans maintenant, de l'Ordre Lyricus, occupé à façonner et modeler de l'ADN humanoïde, un ADN humanoïde à chaque fois spécifique et conforme à une planète donnée, du moins pour ce qui est du "petit" pourcentage de planètes viables parmi les dizaines de trillions de planètes de ce 7° Super-Univers.

J'ai twitté les mots clés "32.7 trillion planets within the 7th Superuniverse" et "Lyricus" à Inelia Benz, et nous verrons ce qu'il en sera dans le futur, à supposé qu'elle ne connaisse pas encore les WingMakers et Lyricus.

Et bonne nouvelle, l'article d'Inelia Benz sur les "Architectes Originaux" existe en version française, ici :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Nunti-Sunya,
Et,
Adonai de la Source Première.
source
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5660
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: « le temps des hybrides »   Lun 23 Déc 2013, 17:45

pour faire suite et pour rappel:

John Lamb Lash a écrit:
“Les Archontes vinrent à la rencontre d'Adam. Lorsqu’ils virent Eve qui lui parlait, ils se dirent: ‘Quelle sorte de créature est cette femme lumineuse?... Allons-y, maintenant, saisissons-là et jetons notre semence en elle afin qu’elle en soit souillée et qu’elle ne puisse plus puiser à sa lumière intérieure. Alors, ceux qu’elle enfantera seront en notre pouvoir... Mais Eve, qui était un être libre, se moqua de leur décision. Elle projeta un brouillard dans leurs yeux (et s’échappa)”. Sur l’Origine du Monde. CNH II, 116.10.

C'est l'un des quelques passages fascinants qui mettent en jeu Eve, la femme originelle, se jouant des Archontes. Un autre texte décrit comment Eve ne laisse que son image spectrale, que les Archontes profanent, sans, cependant, réussir à avoir prise sur son corps, à savoir la configuration génétique. Si les Gnostiques savaient de quoi ils parlaient, et s'ils ne fabulaient pas, il est clair que la race des Archontes/Annunaki tenta de s'hybrider avec l'humanité et qu'elle échoua.

S'il en est ainsi, le récit cunéiforme est un mensonge, une fiction intentionnelle dans le but de tromper. C'est un cas avéré de désinformation mythologique. Cette problématique doit être prise en compte mais peut-on la résoudre? Il est évident qu'une réelle intervention ET dans les génétiques humaines aurait eu des conséquences mais il y en aurait également si une affirmation mensongère d'intervention était vécue comme réelle. La conséquence physique et évolutive d'une intervention génétique serait, cependant, impossible à détecter sans échantillons d'ADN, datant d'une pré-intervention, que l'on puisse comparer à de l'ADN moderne. Ainsi, même s'il était véridique, le récit cunéiforme ne peut être scientifiquement ni validé, ni invalidé.

Test de crédulité

Voyons donc maintenant ce que seraient les conséquences si les êtres humains acceptaient comme véridique le récit fictif de l'intervention. Pour se faire une idée de ce qui peut se passer lorsque des gens croient en une histoire fausse, il n'est que de se rappeler de la réaction de panique suscitée par le programme de radio d'Orson Welles "La Guerre des Mondes" annonçant une invasion par les Martiens. Cette invasion n'était qu'une fiction mais elle provoqua une panique massive, comme si elle se produisait réellement. Ce canular célèbre (que d'aucuns, de nos jours, estiment être une opération spéciale du gouvernement pour tester la population) est l'exemple type de la puissance archontique de HAL, la simulation. La force d'un CANULAR apparaît être extrêmement puissante dans la réalité humaine, en raison de la crédulité de notre espèce associée à notre talent imaginatif développé, à savoir la faculté de vivre nos inventions et fictions mentales.

C'est un truisme connu en psychologie que le mental subconscient ne puisse pas distinguer la fiction de la réalité. Nous nous en remettons normalement au mental rationnel pour juger de cette distinction. La plupart des individus peuvent rationnellement distinguer la réalité de la fiction si le choix est clair et, plus fondamentalement, si les conditions requises pour faire ce choix sont pourvues. Et lorsqu'elles ne sont pas pourvues? Si on vous annonce, par exemple, une alerte terroriste simulée, vous allez être fortement enclins à réagir comme si c'était réel à moins que vous n'ayez de fortes présomptions que c'est une simulation. Les opérations spéciales psychologiques ont recours aux dynamiques du mental subconscient - incapables de discerner les faits de la fiction - pour subvertir le fonctionnement du mental rationnel, anéantissant ainsi et subjuguant la capacité de choix et de discernement. Manipulez les êtres humains, de cette manière, et vous les avez sous votre contrôle, sous votre "autorité". Bien qu'en fait vous n'exerciez aucun pouvoir sur eux, la fabrication considérée comme réelle prend en contrôle le mental et les comportements de tous ceux qui se sont laissés duper. Les événements "terroristes" de septembre 2001 ont offert à beaucoup de gens un exemple patent de la puissance archontique de simulation.

Il est strictement impossible de prouver les conséquences d'une réelle intervention génétique dans un lointain passé mais il est possible d'investiguer les conséquences d'un canular mettant en jeu une telle intervention. Il semblerait que les initiés Gnostiques aient compris que la puissance d'intervention des Archontes n'est que pure fantasmagorie, à l'image des effets spéciaux du Magicien d'Oz. Néanmoins, pour l'humanité, l'imagination est puissamment réelle et elle contrôle nos comportements et nos motivations de manière cruciale: il nous faut tout d'abord imaginer un but ou un objectif afin de le réaliser. Si l'on nous présente une chimère, au lieu d'un objectif réel, nous allons poursuivre la chimère et adapter notre comportement à un complexe fictif d'événements. L'histoire Sophianique, concernant le test des Archontes, ne ferait-elle pas référence au risque de poursuivre de faux objectifs, telle que la "guerre à la terreur", lorsque nous échouons à appliquer notre intelligence à la quête d'une version authentique d'événements.Source et suite traduit par Dominique Guillet
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5660
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: La Pathospermie & Panspermie   Mar 01 Avr 2014, 20:14

La Pathospermie & la Panspermie

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
je voudrais revenir sur ces termes évoqués en page 3 de ce post:

Citation :
La pathospermie est une théorie scientifique élaborée par Fred Hoyle et Chandra Wickramasinghe afin expliquer l'apparition de nouvelles maladies sur Terre. Elle soutient la probabilité de la venue de germes pathogènes sur Terre par la collision d'un corps extraterrestre avec la Terre, libérant dans l'environnement terrestre le germe pathogène, ou le gène incompatible avec le patrimoine génétique des espèces vivantes de la Terre. La panspermie (sur l'apparition de la vie sur Terre) et la lithopanspermie (sur l'apparition de la vie sur Terre grâce à la rencontre de celle-ci avec des corps rocheux) sont des théories connexes à la pathospermie.

Il n'est pas prouvé que la vie soit apparue sur notre planète par panspermie, mais plusieurs scientifiques considèrent aujourd'hui cette hypothèse plausible


Citation :
La panspermie formulée dans l'Antiquité par Anaxagore, puis proposée dans sa forme moderne par Hermann von Helmholtz en 1878 est une théorie scientifique qui affirme que la Terre aurait été fécondée de l'extérieur, par des moyens extraterrestres. L'on parle d'ailleurs plus précisément de lithopanspermie lorsque la vie serait venue sur Terre depuis des corps rocheux comme les comètes. Longtemps délaissée, elle fait un retour sur le devant de la scène avec Fred Hoyle et Chandra Wickramasinghe et le pendant qu'ils proposent pour expliquer l'apparition de nouvelles maladies, la pathospermie.

Citation :
La lithopanspermie est une théorie scientifique qui affirme que la vie sur la Terre provient de collisions accidentelles entre celle-ci et des corps extraterrestres rocheux naturels, tels que des comètes ou des météores. La panspermie (sur l'apparition de la vie sur Terre) et la pathospermie (apparition de maladies nouvelles sur Terre) sont des théories connexes à la lithopanspermie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Citation :
Plusieurs théories occultes rejoignent l'actualité scientifique. Se basant, entre autres, sur les passages de la Genèse évoquant les Nephilims, géants issus, selon des évangiles apocryphes, de l'union d'anges descendus sur Terre et de femmes humaines. Pour certains occultistes, ces passages seraient une interprétation erronée du passage sur Terre de formes de vie extraterrestres qui auraient pu transmettre une partie de leur savoir, voire de leur ADN, à l'humanité afin de l'améliorer.

Qui a des infos en français? MERCI
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Ecriture "Vieille Europe"- le mot "HAL" = Mort   Ven 21 Nov 2014, 23:57

Ambre, 09 Déc 2011 a écrit:
Bonjour Douceur,

(...)
Et garder ceci à l 'esprit en permanence pour ne pas sombrer dans un mysticisme fantasmagorique qui desservirait nos recherches!

Les Codex Gnostiques découverts en Egypte en 1945 mettent explicitement en garde contre ces entités extraterrestres prédatrices qui infiltrent notre mental par le biais de systèmes de croyances spirituelles.



Post remonté :

Douceur, Jeu 15 Déc 2011 a écrit:
Le mot « HAL » a attiré mon attention à plus d’un titre.

Premièrement, il signifie littéralement « poisson » en hongrois. Et n’est-il pas dit que nous serions sur le point de quitter l'ère des Poissons, pour entrer dans celle du Verseau (ou l'avons quitté, aller savoir) ?

Deuxièmement, selon le rapport entre la langue « rovasique » hongroise et la première période ancien empire des hiéroglyphes égyptiens (vers 3200, 3100 avant J.-C.) la lettre « H » est totalement identique dans les deux écritures et fait penser à une double spirale d’ADN ou encore à des paires de chromosomes XX qui en raison de leur réplique identique sont dénomées des « autosomes » (nous sommes constitués de 23 paires de chromosomes dont une unique paire seulement, présente chez l’homme, détermine le sexe (XY) d’un individu).




Au cours de son évolution, la lettre H s'écrira de deux manières différentes mais
toutes les deux figurations ont des points identiques au pictogramme d'origine :



Les hiéroglyphes plus tardifs donneront l'image suivante :



Troisièmement, étrangement, certaines tablettes sumériennes illustrent aux cotés des Annunakis, des dieux amphibiens ou encore des entités hybrides poisson-homme, dauphins bipèdes faisant des expériences et/ou rituels sur les Humains :

Au sujet d'ANU lire : http://antahkarana.forumzen.com/t2490p30-un-autre-regard-sur-la-russie-et-les-anciens-pays-de-l-est#23667










Jusqu’à preuve du contraire, ces dieux amphibiens hybrides étaient exclusivement des entités « masculines » :




Après étude du mot « hal » et des ses correspondances, voici ce que je puis mettre en lumière :

- Hal = poisson;

- Halál (hal-ál) = mort ;

« ÁL » est un suffixe ou un préfixe (selon le cas) exprimant « ce qui n’est PAS réel, PAS vrai ». Donc tous les faux semblants : comme ÁLszent = ce dit de quelqu’un qui n’est pas saint (hypocrite en français) ; ou encore comme ÁLszerény, un faux modeste, etc.

Avec cette traduction, il apparaît clairement que des faux-poissons apportaient la mort !

- Halott = le mort. Ce mot est composé du mot « poisson » et de l’adverbe « là » (= ott). Donc il y a mort d’un individu quand le « poisson » est « là », est présent.

- Halandó = désigne un (être qui est) mortel;

- Halandóság (halandó-s-ág) = mortel + la conjonction et + branche (de l’Arbre) = Mortalité.

Autrement dit, la mortalité peut atteindre une branche de l’Arbre de Vie. Mais, et c’est le grand MAIS, l’Immortalité est un Fait quand le « poisson n’a pas d’influence sur les branches de l’Arbre de VIE » car :

- Halhatatlanság (hal-hatatlan-s-ág) = poisson + n’a PAS d’influence (sur) + la branche de l’Arbre (de Vie) = IMMORTALITÉ

Ceci pour dire que cette analyse confirme ma profonde certitude : nous devrions être tous immortels mais une déformation, une distortion au niveau du l’Arbre de Vie Originel entraine aujourd’hui la mort physique tant des humains que des entités hybrides tels les Annunakis. Et selon plusieurs évidences, c'est aussi cette immortalité dont était pourvu l'Humain d'origine que les Annunakis essayaient/essayent de s'approprier
.
Revenir en haut Aller en bas
 
« le temps des hybrides »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Qu'est-ce qui marque le passage du Moyen Age aux temps modernes ?
» Raymond Panikkar, une christophanie pour notre temps
» il bouge tout le temps...
» Combien de temps mettez-vous à connaître tous vos élèves ?
» Secousses sismique en temps réel.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: ...dans l air du temps... :: Les Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés, les NDE initiation et conscience, La route du Temps, La Merkabah ...-
Sauter vers: