ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 RAP conscient : APOCALYPSE Nwo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: RAP conscient : APOCALYPSE Nwo   Ven 31 Déc 2010, 18:49





Dernière édition par pascalle le Mar 24 Mai 2011, 22:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: RAP CONSCIENT   Dim 02 Jan 2011, 09:54




Le rap politique (ou rap conscient) est un style de rap. Ce genre se caractérise par son engagement politique et sa conscience citoyenne. Il ne s'agit en aucun cas d'un style de rap récupéré par quelque parti politique mais d'une parole, d'un engagement, d'une pensée qui vient du coeur et qui est fortement gravée dans l'esprit des rappeurs conscients.

Le 18e arrondissement

Le 18ème arrondissement de Paris est la terre d'origine du rap politique français. Il s'agit d'une mosaïque de quartiers populaires au nord du centre ville parisien : Barbès, rue de la Goutte d'Or, Porte de la Chapelle, Clignancourt...

À la fin des années 1980, cet arrondissement a vu la naissance du groupe Assassin composé à l'époque de Rockin' Squat, Solo, DJ Clyde et Doctor L. Le rap français étant très jeune à cette époque, le groupe lui offrit une conscience, un esprit. Depuis, beaucoup de groupes de rappeurs se font connaître mais sans grand succès. La scène Hip-Hop du 18ème arrondissement est marquée par son désir d’underground : les rappeurs ne signent que rarement sur des majors.

Voici plusieurs rappeurs, engagés politiquement, originaires de cet arrondissement de Paris :

* Assassin
* Kalash (Groupe de "rap à textes" composé de Coup K et de Jack Mes, ils ont sorti plusieurs albums et maxis)
* Rockin' Squat
* Scred Connexion
* Flynt

Le 93

Comme tous les départements qui ont vu fleurir des grands ensembles dans les années soixante, la Seine-Saint-Denis, appelé « 9-3 », se caractérise par un phénomène de ghettoïsation unique.

La présence du rap politique y est grande. Cela est il dû à la présence du groupe de rap de la ville de Saint-Denis : NTM ? Partout en France, et surtout dans le 93, le groupe a marqué plusieurs générations de jeunes de quartiers avec des titres comme Police ou Qu'est-ce qu'on attend ?.

Cependant, le rap politique du 93 n'est pas exclusif à NTM , Sheryo ou le collectif Anfalsh du Blanc-Mesnil dont est issue la rappeuse Casey , sont classés dans ce genre.

Empathik (originaire de Drancy) diffuse régulièrement des communiqués de presse virulents, au gré de l'actualité. Ses prises de positions politiques sont à chaque fois appuyées de références historiques, déroutant souvent les politiciens plutôt habitués à des insultes caricaturales. "Ceux qui critiquent les émeutes des banlieues sont les mêmes qui se disent fiers d’être français et qui parlent sans arrêt de la Révolution Française comme d’une évolution primordiale à l’émancipation de la démocratie moderne. Permettez moi de sourire. La Révolution française était une révolution de bourgeois (seuls ceux qui payaient des impôts étaient habilités à voter) et totalement machiste (droit de vote interdit aux femmes). Ce sont aussi les mêmes qui parlent de la Commune de Paris, mouvement social ayant débuté au sein des quartiers populaires... par des incendies... Vous critiquez des mouvements sociaux contemporains mais vous fantasmez sur ceux du passé... Vous êtes en quelques sortes les royalistes d’aujourd’hui."(extrait d'un communiqué de presse diffusé peu de temps après les émeutes de 2007 à Villiers-le-Bel).

Voici quelques rappeurs, engagés politiquement, qui viennent du 93 :

* Casey
* Empathik
* Kabal
* La k-bine
* Supreme NTM



suite http://fr.wikipedia.org/wiki/Rap_politique


Le reste de la France

Ailleurs en France, il existe de nombreuses scènes hip hop à conscience politique, notamment au Havre (Médine), à Lille (Axiom, Ministère des affaires populaires (MAP), Prince BR et Skyzo Starr), à Blois (Jabs),à Saint-Pierre-des-Corps (Kitchao) à Strasbourg (Abd Al Malik et de son groupe NAP), mais aussi Sans Pitié et Antalzik, à Metz avec Mysa, à Nantes avec Vents d'ale ou Insolite,à Angers avec kifrao, Alakyn, à Poitiers avec l'Inconscient Mc, Slavefarm ou Cellule X. À Saint-Étienne avec Eska crew, Golem Of Flesh, La Cinquième Kolonne , Piloophaz, Fisto, Arom, Defré Baccara. A Toulouse, Tchad Unpoe ou le groupe KDD, particulièrement ses deux premiers albums, et même plus récemment le groupe POLYCHROME7 présentent tous, à leur manière, une identité politique forte Ainsi que le sarrazin crew.[non neutre]Dans le 34, le groupe Tour clan originaire de la paillade à Montpellier, les grandes gueules de Sète(notamment Demi Portion), NSM Musik le label indépendant de Béziers et Maro Clan représentent la scène consciente du rap Héraultais. A Vannes, Darez et son crew. Le rap conscient est aussi présent en Corse avec le groupe Spiri2all. On peut également rajouter la scène rap Lyonnaise qui fait preuve d'un foisonnement artistique très intensif. A titre d'exemple, on peut citer Soul Connexion qui a publié en 2007 un livre (avec CD) aux éditions Inclinaison dont le titre illustre bien leur démarche :"De la révolte à la conscience - Parcours Rap".

Parmi les groupes inscrit dans la mouvance consciente et politique, on peut notamment citer : Le Monaster, Jazzkor , Trijas, Cartel Export, Maux2Passe, R.A.S, Casus Belli, FRVsens ...

Kery James se considère également comme un "rappeur conscient".

Kamini, le rappeur de Marly-Gomont, moque cette distinction dans son titre "Les Raps", de l'album "Extraterrien" (2009).
Les États-Unis, les racines[modifier]

Le rap américain est la terre d'origine du Rap dit "politique". Aux États-Unis, le rap politique s'exprimera outre sur l'aspect social du morceaux "The message" de Grand Master Flash, sur la violence, les armes et la drogue avec Public Enemy, le Wu Tang Clan, DMX , Nas ou Mobb Deep, beaucoup d'artistes comme le groupe a Tribe Called Quest sont imprégnés des idées afro-centriste de la Zulu Nation impulsées par Afrika Bambaataa. Mais c'est sans doute à travers de Tupac et N.W.A qu'un nouveau style plus virulent de Rap engagés avec des morceaux tels que I Don't Give a F*c de Tupac où il dit clairement "Fuck B.U.S.H" en parlant du Georges Bush père ou encore F*ck tha Police de N.W.A (ceux qui leurs aura value des plaintes d'hommes politiques et du F.B.I. Certains raps "engagés" sont aussi caractérisés par les rapports courtois ou de proximité entretenus avec les religieux de la Nation of Islam (de Louis Farrakhan) ou des five por cent (et de divers autres mouvements politico-religieux).
New York[modifier]

Le premier morceau historique fort, considéré comme un véritable tournant est The Message de Grand master Flash and the Furious Five.Le morceau, de plus de 6 minutes musicales, possède un message conscient mais non virulent dans le ton, il reste musicalement très groovant et funky. L'importance de ce morceau n'est pas à négliger car il a changé à jamais la face du Hip-Hop. Plus tard, cette dimension du rap se développera grâce à KRS-One et à Public Enemy. Plus récemment, il y a eu Dead prez et le rappeur Immortal Technique.


suite http://fr.wikipedia.org/wiki/Rap_politique


Dans le reste du monde

Le rap allemand, le rap italien, le rap espagnol, le rap anglais, le rap québécois, le rap asiatique, le rap palestinien, le rap maghrébin… La scène du rap dit "politique" est présente partout dans le monde.

* Daad (rap iranien)
* Rap algérien
* Rap québécois (Loco Locass ...)
* Rap français (Keny Arkana, Kery James ...)
* Rap Africain ( Afein Clan (Togo),Movaizhaleine,Lord Ekomy Ndong ( Gabon ),Awadi (Senegal))
* Rap marocain( Le Groupe C-tape )
* Rap et hip-hop roumain
* Hip-hop en Belgique
* Intik , MBS
* Dam (rappeur palestinien)
* Z'Africa Brasil (groupe de rap brésilien produit par Rockin'Squat d'assassin)
* Ceza (rappeur turc)



THE MESSAGE "GRANDMASTER FLASH"







Dernière édition par pascalle le Mar 24 Mai 2011, 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RAP conscient : APOCALYPSE Nwo   Dim 02 Jan 2011, 10:59

Trouvé sur le net


"Cri de colère et de célébration, le rap est devenu en l’espace d’une vingtaine d’années la bande-son de toute une jeunesse en quête d’une nouvelle identité, grâce à l’acharnement de quelques passionnés. Censuré, boycotté par les radios, le rap, du fait de son constant renouveau et de sa fraîcheur, a pourtant su s’imposer comme la dernière alternative à une musique populaire formatée et vide de tout contenu. Il est, en effet, l’expression directe des incertitudes de cette fin de siècle. Cette tchatche hargneuse et poétique assenée comme une série d’uppercuts est devenue le symbole de "l’anti-langue de bois". De Cuba à l’Algérie, en passant par la Pologne, le Japon, l’Afrique Noire ou le Canada et surtout par la France, elle s’est répandue et s’est imposée comme le dernier moyen d’expression libre de toute une jeunesse en manque de repères et d’idéal. On peut, de plus, penser que son expansion va continuer encore un bon bout de temps car un peu partout dans le monde les difficultés subsistent. Par ailleurs, d’ici peu toute une génération ayant baigné dans un univers musical rapologique va arriver à la consommation et faire à coup sûr encore augmenter les chiffres de vente de cette musique.

L’ironie du sort est que les musiques, qui étaient auparavant abondamment "pillées" par les rappers, essayent aujourd’hui d’intégrer le rap à leur schéma rythmique. On ne compte plus les groupes de fusion rock ayant incorporé la composante rap à leur maelström électrique (Rage Against The Machine, Red Hot Chili Peppers...). De même, George Clinton et Prince, deux des dieux du Funk parmi les plus samplés, ont très vite pris en compte l’influence du rap pour leurs compositions. Même des artistes plus pop ont compris son importance ; Texas et Björk faisant ainsi appel aux talents de remixeur de The Rza du Wu-Tang Clan quand Tricky convoquait Muggs de Cypress Hill. Dans une démarche artistique plus poussée, de jeunes jazzmen comme Steve Coleman, Erik Truffaz ou Branford Marsalis ont intégré des rappers à leurs formations, intéressés par le travail rythmique et les capacités d’improvisation de ceux-ci. Malgré une longue période d’acceptation, on constate que le rap est désormais considéré par les musiciens eux-mêmes comme un genre musical majeur.

Cependant, il convient de remarquer que, malgré tous ces métissages, le rap compte bien garder son intégrité et son regard critique vis-à-vis de la société. La nation rap est ainsi régie par des règles intangibles (attitude, look, tabous) mais scrupuleuses qu’il convient de ne jamais transgresser sous peine de s’en voir exclu. Par ailleurs, même s’il paraît au premier abord facile à pratiquer, le rap n’est ouvert qu’à ceux qui savent débrider leur imagination dans le moule rigide de la rime et du rythme ; aux chroniqueurs sociaux qui savent dire en un texte toute une vie, en une rime toute l’émotion ou la souffrance d’un visage ; à ceux qui peuvent faire d’une tranche de vie une fresque lyricale et sonore au réalisme poignant, tout en laissant libre cours à l’imagination des auditeurs."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RAP conscient : APOCALYPSE Nwo   Dim 02 Jan 2011, 15:14

:1111:


Dernière édition par pascalle le Dim 29 Mai 2011, 03:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RAP conscient : APOCALYPSE Nwo   Dim 02 Jan 2011, 15:20

Marie Sabal Lécco

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RAP conscient : APOCALYPSE Nwo   Dim 02 Jan 2011, 15:24

Bases philosophiques du mouvement (citation)


""""AFRIKA BAMBAATAA a donné une âme au mouvement émergent qu’était le hip-hop en 1982. Membre de Gang, il voit ses amis mourir sous les balles et décide de créer quelque chose de positif pour que les siens puissent se sortir du cycle infernal de la violence. Autour du hip-hop, il décide alors de fonder la ZULU NATION qui prône un retour aux sources africaines et érige en principe fondamental une doctrine simple : "Peace, Love and Having Fun". Cette maxime sied parfaitement aux premières heures festives du hip-hop, cependant, en 1982, tout est d’un seul coup remis en cause... avec

La sortie de ’The Message’ par Grand Master Flash and the Furious Five. Dans ces années de Reagannisme, des rappers vont pour la première fois s’engager socialement et faire une description sans fioritures de leur environnement délabré où les junkies jonchent les trottoirs et la folie guette tous les laissés pour compte de la société, dressant ainsi le tableau d’un ghetto en voie de tiers-mondialisation. Ce texte à lui seul va changer à jamais la face du rap, résumant quasiment tous les textes des années suivantes et faisant entrer cette musique dans une nouvelle ère.""""
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5653
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: RAP conscient : APOCALYPSE Nwo   Dim 02 Jan 2011, 22:03

Bonsoir Pascalle, très bon sujet là encore!
merci!

Celà me fait pensé aussi à un chanteur que j ai découvert ici en Belgique ;


Fabien Marsaud, connu sous le nom de scène de Grand Corps Malade, est un auteur et slameur français né le 31 juillet 1977 au Blanc-Mesnil en Seine-Saint-Denis. Il a mis en lumière le style musical du slam et popularisé le genre.

Le slam est une forme de poésie sonore considérée comme un mouvement d'expression populaire, initialement en marge des circuits artistiques traditionnels, aujourd'hui largement reconnu et médiatisé. C'est un art du spectacle oral et scénique, focalisé sur le verbe et l'expression brute avec une grande économie de moyens, un lien entre écriture et performance.
Si des poètes, en particulier issus de la mouvance hip-hop, le revendiquent comme issu de la rue ainsi que le rap à ses débuts, il est néanmoins pratiqué par des poètes de tous styles, de tous milieux sociaux, en ville comme à la campagne.

L'origine du terme Slam a été expliquée par Marc Smith2, l'initiateur du mouvement : ce mot signifie "claquer", car la poésie claque et doit devenir un spectacle et non un cercle de poètes endormis. C'est l'un des premiers objectifs du créateur des scènes slam. Il précise de même la proximité (aussi bien de sens que phonétique) du mot "slam" avec le mot "schelem" (utilisé en tennis, basketball, baseball, bridge, etc.) pour nommer le tournoi de poésie.
De nouvelles déclinaisons sont utilisées : slamerie, slamer, slameur, slameuse, slamlut, slamlutations, slamicalement...
Le slammaster ou slamestre est l'organisateur et l'animateur de slam, garant des règles et de sa philosophie. Son engagement est avant tout social. Certains interviennent dans le domaine éducatif avec des ateliers de Slam Poésie tant au niveau des jeunes que des adultes.
Le mot "slam" peut également être utilisé pour définir un poème : « Je vais te dire un slam ».

http://www.grandcorpsmalade.com/slam.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RAP conscient : APOCALYPSE Nwo   Lun 03 Jan 2011, 04:39

Bonsoir Ambre, très belle Année à toi!!!





C'est un sujet qui m'interresse, histoire de partage avec mes enfants, puis partage avec d'autres jeunes, interrogation par la suite sur ce phénomène musical porteur de beaucoup de choses..........







pour Grand corps Malade :







Saul Williams










Dernière édition par pascalle le Mer 25 Mai 2011, 04:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RAP conscient : APOCALYPSE Nwo   Mar 04 Jan 2011, 03:17




:1111:


Dernière édition par pascalle le Dim 29 Mai 2011, 03:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RAP conscient : APOCALYPSE Nwo   Ven 07 Jan 2011, 19:39

FAITES LE MUR

(EXIT THROUGH THE GIFT SHOP) BANKSY - documentaire Angleterre 2010 1h26mn VOSTF - avec Banksy, Thierry Guetta, Space Invader, Shepard Fairey (Obey), Rhys Ifans...



FAITES LE MUR

C'est une petite merveille, sorte de vrai-faux documentaire sur le courant artistique du « Street art » («l'art de la rue» pour ceux qui n'entravent vraiment rien à l'anglais). C'est ludique, fendard et surprenant de bout en bout. On ressort avec la banane et l'envie de prendre une bombe pour refaire les murs de la ville ! Le film est d'une habileté suprême, et excitant au possible, car on ne sait jamais vraiment où l'on va, ce qui est vrai ou ce qui est faux. Banksy le dit lui-même très clairement : « Tout est vrai, surtout les séquences où nous mentons tous autant que nous sommes ! ». On suit donc différents artistes à travers le monde et on découvre de manière à la fois ludique et incisive cette forme d'expression libre et très souvent contestataire, mais qui est devenue depuis quelques temps très à la mode et qui se monnaie très cher, jusque dans les plus prestigieuses maisons de vente aux enchères. Banksy, artiste subversif, joue sur cette ambivalence et va pousser jusqu'au bout le paradoxe, vous verrez comment… Faites le mur a été présenté aux Festivals de Sundance, Berlin et Deauville et chaque fois il a reçu un accueil enthousiaste, tant critique que public. Il arrive sur nos écrans, ne le ratez pas !

Thierry Guetta (rien à voir avec le DJ) est un Français qui vit Los Angeles, où il tient une boutique de fringues… Mais en fait il consacre la plus grande partie de son temps à filmer avec son caméscope : ça devient une obsession, il filme partout et tout le temps. Il n'a pas vraiment de but, jusqu'à ce qu'il retrouve son cousin qui n'est autre que Space Invader : un street-artist qui reproduit des bestioles tirées des tout premiers jeux vidéo des années 80. Il en fait des mosaïques qui sont présentes sur tous les murs de la planète. Dès lors, l'excentrique Guetta décide de tout abandonner pour filmer les maîtres du Street Art, qu’il poursuit jusque dans les lieux les plus inaccessibles, les plus périlleux, les plus improbables afin d’immortaliser leur travail. Mais sa quête n’aurait pu être complète sans sa rencontre avec le mythique Banksy, le graffeur légendaire dont personne ne connaît le visage ni l’identité…

Dans un monde où nous sommes bombardés de messages publicitaires qui envahissent l’espace public, sur les murs, les écrans… les oeuvres de Banksy offrent une vision différente, en marge, une vision de côté, à la fois drôle et d'une lucidité implacable, jamais dogmatique mais jamais gratuite. Banksy a fini par convaincre les Anglais que les véritables vandales de nos sociétés sont ceux qui construisent des immeubles plus hideux les uns que les autres, et non ceux qui dessinent sur leurs murs. Connu entre autres pour ses oeuvres sur le mur de séparation entre la Palestine et Israël et ses installations sauvages dans les plus grands musées du monde, Banksy, artiste graffeur anglais de réputation internationale, a toujours préservé son anonymat afin d’échapper à la police et aux média… Le titre original de son formidable coup d'essai cinématographique, Exit through the gift shop, fait référence aux parcs d'attractions Disney, dont les sorties de secours débouchent directement et obligatoirement sur les boutiques de cadeaux. Autant dire que Faites le mur ! est une claque salutaire à la « culture » mondialisée, une ode jouissive à la liberté de création, et à la liberté du regard. Le sien, et le nôtre !

Eric Maréchal est photographe spécialisé dans le Street Art, il a réalisé 60 000 photos dans une vingtaine de pays sur ce sujet. En 2008, il lance son projet Street Art Without Borders et colle les oeuvres d’artistes du monde entier afin de promouvoir l’art urbain par delà les cultures et les frontières. A ce jour, ce sont plus de 220 artistes en provenance d’une vingtaine de pays qu’il a collé sur les murs de Paris, Bruxelles, Naples, Bristol, Sao Paulo, Rio, Salvador, Séoul, Tokyo et Cuba.
Le collectif Peinture Fresh regroupe des artistes, amis, passionnés par la culture urbaine sous toutes ses formes. Se réunissant autour de différentes pratiques (pochoir, lettrage, perso, photographie, affiche, sculpture urbaine, sérigraphie, beatbox…), ils organisent des expos, animations en centre de loisir..............












Dernière édition par pascalle le Mer 25 Mai 2011, 04:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RAP conscient : APOCALYPSE Nwo   Ven 07 Jan 2011, 20:00

Le street art
Le street-art, ou art urbain, est un mouvement artistique contemporain.

Il s’agit de toutes formes d’art réalisé dans la rue ou dans des endroits publiques et englobe diverses méthodes telles que le graffiti, le graffiti au pochoir, les stickers, les posters, la projection vidéo, les installations de lumière, la céramique, etc.


Le street-art parsème l’univers visuel des grandes cités. On en retrouve sur les murs, les trottoirs, les rues, dans les parcs ou sur les monuments. Le terme est par ailleurs utilisé afin de différencier une forme artistique d’un mouvement territorial ponctué de vandalisme et d’illégalité. Bien que le street-art ne soit pas toujours légal, sa valeur artistique est incontestable et de plus en plus en demande. Les motivations conduisant ces « street-artistes » à perpétrer leur art sont tout autant variées que le nombre d’artistes lui-même.

Le désir d’être subversif, de provoquer, de représenter ce que tout le monde pense tout bas serait à l’origine de ce courant, la rue étant la plateforme la plus large et la plus puissante dans un but de visibilité.

Certains artistes de la rue perçoivent tout simplement l’environnement comme étant une vaste et vierge toile des plus inspirantes alors que d’autres sont tout simplement motivés par les risques rencontrés lorsqu’ils travaillent de façon illégale sur un lieu donné. Aujourd’hui mieux connu du public, le street-art est observé de parts et d’autres de la planète. C’est le cas notamment de Berlin en Allemagne, de Melbourne en Australie et de Sao Paulo au Brésil. Ces trois lieux sont, pour des raisons nébuleuses, les endroits les plus prolifiques de l’art de la rue. On peut y observer plusieurs chefs d’oeuvres d’envergure qui sont à couper le souffle.

Cela dit, tous les murs de toutes les villes du monde peuvent devenir le canevas parfait pour un street-artiste. Suffit de repousser les limites! Toutes les grandes villes ont gouté à la médecine du street-art. Paris, Londres, Bristol, Madrid, Barcelone, Rome, Chicago, San Francisco et bien entendu, New-York sont souvent la scène de projets gigantesques, alliant activisme et contestation.


L’art urbain s’est peaufiné avec le temps. Du simple graffiti, il est devenu grandiose par l’utilisation et la juxtaposition de diverses techniques, de matières insolites et est plus engagé que jamais. À ce sujet, plusieurs collectifs ont vu le jour au cours de la dernière décennie.

Street art

Réunissant une grande variété d’artistes (designers, photographes, pochoiristes, peintres, graffeurs, etc.), leur mission est très précise. Ils s’emploient à réunir art et activisme bénévolement, dans le but de reprendre le contrôle des villes assuré jusque-là par des politiciens, des policiers et des hommes d’affaires qui définissent ce qu’est l’espace public à leur propre profit et non pas en pensant aux citoyens et artistes qui les entourent.

La plupart des collectifs travaillent en collaboration pour des causes spécifiques telles que le 11 septembre 2001 et la guerre, les prisons, les médias de masse et la convergence, le futur incertain.

Dans leurs mentalités, nous évoluons dans un monde rempli de mensonges et en s’appliquant à réaliser des oeuvres d’art qui dénoncent ce fait, nous retrouverons enfin la vérité! Ils sont contre l’oppression, l’injustice et le mépris, ils se battent pour les démunis, les droits des guais, des femmes, des aînés. Responsables d’une multitude d’oeuvres sous forme d’affiches, de graffiti, de gravures et de peintures, ils frappent droit au but pour faire réfléchir et réagir la population


Revenir en haut Aller en bas
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: RAP conscient : APOCALYPSE Nwo   Sam 08 Jan 2011, 12:12

Ouh là là! Que dois-je faire? Dois-je encore une fois devenir le pourfendeur du politiquement correct et perturber ce passionnant forum comme me le recommande ma conscience, ou bien rester sagement dans mon jardin à préparer le printemps comme me le conseille ma peur native.
Citation :
"Cri de colère et de célébration, le rap est devenu en l’espace d’une vingtaine d’années la bande-son de toute une jeunesse en quête d’une nouvelle identité, grâce à l’acharnement de quelques passionnés.

Car voilà un sujet Ô combien périlleux et dangereux. Les contresens dans les analyses s'y multiplient et les bonnes volontés des hôtes gomment les menaces essentielles qui pèsent sur eux, hurlées (le RAP est musicalement d'une violence inouïe) par seulement une jeunesse issue de l'immigration qui ne trouve pas sa place dans des pays ou leurs parents ont émigré pour fuir la misère de leurs nations d'origine. Et non pas le fait de toute une jeunesse.
Dois-je continuer selon vous?

Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RAP conscient : APOCALYPSE Nwo   Sam 08 Jan 2011, 12:59

citation
"Car voilà un sujet Ô combien périlleux et dangereux. Les contresens dans les analyses s'y multiplient et les bonnes volontés des hôtes gomment les menaces essentielles qui pèsent sur eux, hurlées (le RAP est musicalement d'une violence inouïe) par seulement une jeunesse issue de l'immigration qui ne trouve pas sa place dans des pays ou leurs parents ont émigré pour fuir la misère de leurs nations d'origine. Et non pas le fait de toute une jeunesse"


Bonjour KERNOA, pour illustrer votre citation : "MARINE"





Ce n'est en effet pas le fait de toute une jeunesse


Bonne préparation du printemps

P/M






Dernière édition par pascalle le Mer 25 Mai 2011, 04:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: RAP conscient : APOCALYPSE Nwo   Sam 08 Jan 2011, 14:08

merci Pascalle pour ce lien.

Il semble que je n'aurai pas le temps de préparer le printemps.
Tout est clair dans ce rap en ce qui concerne la volonté de ces jeunes.
Et ils mentent quand ils disent qu'ils veulent la paix.

au plaisir de te lire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RAP conscient : APOCALYPSE Nwo   Sam 08 Jan 2011, 14:32



.............rebonjour..............sauf que je pense sensiblement comme eux, et il est dommage que l'ensemble de la jeunesse ne dise pas "merde" au Front National
amicalement P/M
Revenir en haut Aller en bas
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: RAP conscient : APOCALYPSE Nwo   Sam 08 Jan 2011, 14:40

C'est bien ce que j'avais cru comprendre.
C'est alors que je vais avoir besoin de rassembler tout mon courage.
Donc après la fuite, le front ......national.
Car d'ores et déjà on peut certifier que le choc "frontal" sera inévitable.
Plus sévère sera le choc pour celles et ceux qui refusent de l'admettre.
amicalement
Kernoa
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RAP conscient : APOCALYPSE Nwo   Sam 08 Jan 2011, 16:25

Si je me rappelle bien, l'histoire de l'immigration, la France a eu besoin des étrangers.............
Citation
".......... seulement une jeunesse issue de l'immigration qui ne trouve pas sa place dans des pays ou leurs parents ont émigré pour fuir la misère de leur pays d'origine"



Histoire de l'immigration en France
Un article de Wikipédia,

.




À partir du XVIIIe siècle, la croissance démographique de la France ralentit. La Belgique et la Suisse fournissent alors les plus gros contingents d'immigrants en tant que « travailleurs étrangers »[2], mais au XIXe siècle, leur croissance démographique commence à rejoindre celle de la France. C'est alors que l'immigration italienne, pays à forte croissance démographique, prend le relais, le statut de Nice et de la Savoie (annexés en 1860 par Napoléon III) favorisant les mouvements transfrontaliers[3].

À partir de 1851, l'État intègre dans le recensement des données concernant la nationalité et le lieu de naissance, fournissant ainsi une base pour estimer le nombre et la proportion des étrangers en France[3]. L'administration recense alors 380 000 étrangers, dont 63 000 Italiens[3]. Les Italiens sont plus de 100 000 à la fin du Second Empire ; 163 000 en 1876 ; 240 000 en 1881 et 330 000 au tournant du siècle[3]. En 1911, ils deviennent le premier groupe d'immigrants en France, dépassant les Belges : les Italiens constituent alors 36 % des immigrants en France et 1 % de la population totale[3]. Ces chiffres, de plus, n'incluent pas les migrations saisonnières, qui représentent la plus grosse partie des mouvements transalpins[3]. Venus de l'Italie septentrionale (Piémont, Lombardie, Émilie-Romagne), les migrants s'installent davantage dans la zone frontalière : Alpes-Maritimes, Var, Bouches-du-Rhône, Corse, mais aussi dans le Rhône, en Savoie, et en Isère. Le département de la Seine, qui compte 24 000 Italiens en 1896, est le troisième pôle d'émigration pour les Italiens[3]. Un quart de la population niçoise est italienne en 1896 [réf. nécessaire].

Marseille, carrefour culturel depuis l'Antiquité, est un autre grand pôle d'accueil. La ville s'industrialise rapidement à partir des années 1870, avec le développement du secteur portuaire. Entre 1872 et 1911, la ville accueille plus de 250 000 personnes[4]. À la veille de la Première Guerre mondiale, elle compte une population de 550 000 habitants, dont un peu plus de 100 000 étrangers : essentiellement des Italiens (75 % des étrangers et à peu près un cinquième de la population marseillaise), mais aussi des Espagnols (Picasso s'installe à Paris en 1905), des Arméniens, etc.[4]. Louis Massignon souligne aussi la présence d'une centaine de commerçants et colporteurs Kabyles à Marseille dans les années 1830[5].

Dès le XIXe siècle, l'immigration venant des colonies commence également[6]. Les immigrés d'Afrique du Nord sont quelques centaines vers 1895 (tel l'arrière grand-père marocain de la chanteuse Edith Piaf). C'est toutefois avec la première guerre mondiale que se déclenche vraiment l'immigration maghrébine en France[7].




De la Première Guerre mondiale à la Seconde

Au début du XXe siècle, la France, à la démographie languissante, fait appel à la « main-d'œuvre étrangère » (belge, suisse, italienne, mais aussi kabyle, au Creusot, siège des aciéries Schneider, etc[12].) Mis à part les Schneider, la main-d'œuvre venue des colonies (Afrique du Nord, Indochine) est aussi utilisée pour d'autres travaux dangereux, par exemple dans la Société nationale des poudres et explosifs(SNPE)[13]. Ainsi, en 1914, La France compte 420 000 Italiens, 287 000 Belges, 105 000 Espagnols, 102 000 Allemands et 72 000 Suisses[14].
La Première Guerre mondiale

Lors de la Première Guerre mondiale, la France va mobiliser ses troupes coloniales (« tirailleurs sénégalais », un tiers des hommes âgés de 20 à 40 ans en Algérie[15], etc.). En tout, 600 000 hommes venus des colonies vont combattre pour la France[16]).

Ainsi, le ministère de l'Armement recrute des Nord-Africains, des Indochinois (Annamites et Tonkinois) et 35 000 chinois[17]. Le SOTC (Service de l'organisation des travailleurs coloniaux), qui dépend de l'armée, est chargé de fournir des soldats pour le front et des travailleurs à l'arrière.

Pendant la guerre, l'hébergement de ces troupes coloniales va se faire dans des camps.

La prise en charge par l'État lors de l'après-guerre

Ce n'est qu'après la guerre que l'État va commencer à prendre en charge cette immigration, qui se développera particulièrement pendant l'entre-deux-guerres (Polonais, Tchécoslovaques), une partie étant composée de réfugiés politiques (Russes, Arméniens, Allemands, Italiens, Espagnols)[17]. Les pertes humaines et les impératifs de la reconstruction expliquent en partie ce besoin de main-d'œuvre. En 1931, on dénombre 2 890 000 étrangers en France, soit 5,9 % de la population totale[18]. Près d'un million d'entre eux sont naturalisés entre 1921 et 1939 (principalement des Italiens, des Polonais, des Espagnols et des Belges)[18], la naturalisation permettant notamment d'éviter d'être rapatrié dans les années 1930 [18].

Une carte de séjour est instituée en 1917[17]. Pour encadrer cette population, jugée potentiellement « dangereuse », la Préfecture de police de Paris créé en 1925 le Service des affaires indigènes nord-africaines, à l'initiative du conseiller municipal Pierre Godin, un ancien administrateur colonial. Nombre des fonctionnaires chargés de la gestion des populations immigrées, que ce soit à la Brigade des affaires nord-africaines[19], au ministère de l'Intérieur ou au ministère des Affaires sociales, sont en effet issus de l'administration coloniale.

Ainsi, René Martial, auteur racialiste prônant dans les années 1930 des quotas d'immigrants, en charge sous Vichy de l'Institut d'études des questions juives et ethnoraciales, a été chargé pendant la Première Guerre du contrôle sanitaire des immigrés espagnols, avant de devenir directeur des services de santé publique à Fez, au Maroc, puis d'être nommé inspecteur des conditions sanitaires dans les années 1920, contribuant dans ce cadre à l'amélioration des conditions du cadre de vie des étrangers venus travailler en France, surtout dans les mines du nord...................


http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_l%27immigration_en_France


amicalement M/P





Revenir en haut Aller en bas
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: RAP conscient : APOCALYPSE Nwo   Sam 08 Jan 2011, 17:02

La grande différence, c'est que l'immigration à partir de la Belgique, de l'Italie de l'Espagne et du Portugal, ainsi de la Pologne, constituée de blancs ayant la même culture chrétienne (à des différence près) n'a rien avoir avec un immigration venant des pays du maghreb malheureusement pas blancs et de culture islamique. Un immigration qui a commencé, il faut le savoir, dès l'année de libération de l'Algérie puisque des anciens ennemis de la France appartenant au FLN ont chois de vivre dans notre pays.

Des années après, plus personne ne fait de différences entre des français de souche et les descendants des Belges, des Italiens etc.

Alors que les descendants des immigrés de l'Afrique posent question.
Aujourd'hui le RAP est le cri de guerre de haine lié à la frustration de jeunes qui savent que leur avenir est plombé en France. Et ce n'est pas près de s'arranger; car les différences de cultures sont trop profondes et même pour beaucoup de citoyens d'origine incompatibles. Sans compter la crise économique, les modifications dans des exigences des employeurs dans les qualifications.

Bon désolé, mais je dois interrompre ce message. à reprendre ultérieurement.

J'espère que nous pourrons continuer ce débat dans la quiétude et la sérénité que requiert toute cognition constructive.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RAP conscient : APOCALYPSE Nwo   Sam 08 Jan 2011, 19:04


Bonsoir Kernoa,
Pas de souci pour moi, un débat reste un débat............


bonne soirée

P/M
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RAP conscient : APOCALYPSE Nwo   Sam 08 Jan 2011, 19:17

HOCUS POCUS "Quitte à t'aimer"





Dernière édition par pascalle le Mer 25 Mai 2011, 04:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: RAP conscient : APOCALYPSE Nwo   Sam 08 Jan 2011, 22:39

Hocus pocus, tu as raison. Il faut bien une incantation de sorcière pour que les pays européens ne sombrent pas dans la guerre civile, ou la guerre religieuse.

hocus pocus, pour conjurer le sort. Mais c'est trop tard.

Nos pays européens sombrent à cause du cosmopolitisme qui s'est emparé de leurs intelligentsia, inspirée par l'Élite financière internationale qui veut détruire les Nations pour le plus grand bien de la mondialisation du libéralisme. Nos sociétés sont fragilisées également à cause d'une certaine utopie humaniste qui a envahi les esprits de certains milieux dits de gauche. Les deux phénomènes ont nié les tendances grégaires sélectives des humains qui se regroupent par affinité culturelle ou religieuse pour forme des nations distinctes.
Le mot Religion dérive du latin "religiere" qui signifie relier.
Or comment relier une religion cruelle et fanatique comme l'islam avec une laïcité républicaine née de l'émancipation des esprits européens du joug de l'Église catholique à l'origine de leurs cultures?

De plus, chaque groupe, chaque nation, chaque communauté possède des capacités d'accueil des étrangers limitées par des seuils au delà desquels les équilibres sociologiques sont compromis. Et lorsque l'instabilité sociale s'installe dans une nation, plus rien n'est contrôlable. Le chaos politique survient. Les milices se développent et les ratonnades voient le jour.

Juste un lien si tu veux comprendre l'ampleur du danger qui guette les sociétés occidentales dans un proche avenir.
http://www.contrelislam.eu

Les rappeurs ont bien compris que leur vie est sans espoir en France et en même temps que ce serait pire s'ils devaient retourner dans les pays d'origine de leurs parents. Alors ils déversent leur haine dans le RAP. Mais ils n'ont pas de solution et espèrent qu'en faisant peur ils vont inciter les autorités à se pencher utilement sur leurs problèmes.
Or les gouvernement qui se sont succédés depuis 1963 (indépendance de l'Algérie) n'ont pas répondu avec pertinence pour régler le problème. Au contraire, ils ont laissé se dégrader une situation qui se révèle aujourd'hui dramatique par l'ampleur des populations concernées. Il y a 8 millions de gens issus de l'immigration qui vivent dans des quartiers qu'ils se sont appropriés, ou la souveraineté de l'État ne s'applique plus. Où la charia a pris la place de l'éducation laïque. Où le salafisme fait des ravages.

Et en même temps, le futur n'est même pas rose pour des français de souche, victime d'une crise économique qui les plonge dans le chômage de longue durée. sans espoir de reprise à court et long terme, car la France a été totalement démantelée industriellement par les privatisations des entreprises publiques et les délocalisations qui en ont découlé. Alors ont-ils les moyens, ces français, de s'apitoyer sur les conditions de leurs compatriotes issus de l'immigration qui ne partagent même pas les mêmes valeurs et dont une grande partie est arrivée clandestinement sur leur territoire et doivent leur nationalité à un droit du sol?
Qu'est-ce que tout cela va donner selon toi?
Rien de bon.
Les évolutions sont bloquées. Et que se passe-t-il dans ce cas là?

Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RAP conscient : APOCALYPSE Nwo   Dim 09 Jan 2011, 19:00

Bonsoir Kernoa,

J'ai, j'avoue, un peu du mal à suivre, est-ce le rap qui vous dérange ou l'immigration ???


Pour le rap, Diam's fait plutôt partie du rap médiatique, c'était un peu de la provocation de ma part, ceci étant dit, je suis de gauche et la seule fois que j'ai voté à droite, ce fut pour Chirac, comme beaucoup de gauchiste humaniste utopiste, je ne voulais pas de Le Pen, comme président.

Quand à Hocus Pocus, groupe français des années 90, originaire de Nantes

Citation du groupe :
"On ne fait pas du rap de rue, parce que ce n'est pas notre vécu et on n'a pas envie de raconter des choses que l'on ne connait pas"

Il y a aussi le film Hocus Pocus, il y avait bien une histoire de sorcières, trois, je crois.........

J'ajoute qu'ils ont fait la musique du film "Dernier étage gauche, gauche"

Pour l'immigration, l'historique est assez bien fait sur ce site, nous avions besoin de main d'oeuvre, et quand au fait que les immigrés se sont appropriés les quartiers, voir le fait

qu'il n'y avait pas assez de logements sociaux, alors on les a parqués.................

http://www.histoire-immigration.fr/histoire-de-l-immigration/le-film

L'expression Français de souche m'interpelle, ça veut dire quoi ?

Je terminerais sur le rap, qui est un moyen d'expression, pas seulement des banlieues, voir le fils Sarkosy, je crois de son prénom Pierre, il fait du rap, je ne peux pas vous dire si c'est du rap conscient, j'avoue que jje n'ai pas écouté, je vous laisse chercher sur you tube


Bonne continuation

P/M


Revenir en haut Aller en bas
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: RAP conscient : APOCALYPSE Nwo   Dim 09 Jan 2011, 23:09

Bonsoir.
Vous avez du mal à me suivre et c'est normal, car jamais je n'engagerai ma responsabilité sur un forum en donnant mes opinions politiques personnelles.
Par contre, scientifiquement, j'espère participer au débat en apportant des faits et chiffres vérifiables.
Antakharana n'est pas un forum politique et que vous soyez de droite ou de gauche n'apporte rien dans le débat au sujet du RAP
Mais je suis personnellement très intéressé par la théorie que Jacques ATTALI développe dans son ouvrage " BRUITS" sur le rôle sociologique de la musique. Il apparaît alors que le RAP serait un avertissement sérieux et pour l'instant gratuit à propos d' un développement conflictuel grave dans nos sociétés occidentales.
Tout comme la musique sérielle contemporaine annoncerait une déstructuration des valeurs sociales et morales dans ces mêmes pays occidentaux. Voire même une destructuration des esprits.
C'est bien ce que chacun est à même d'observer en politique comme vous l'avez si bien démontré en votant, à l'instar de 87% des suffrages exprimés, pour Jacques CHIRAC en 2002 face à Jean Marie LE PEN.

Jacques CHIRAC était un politicien véreux et corrompu, traitre et arriviste que les français ont placé à la tête de la République. La corruption a ainsi gagné durablement ses lettres de noblesse dans la démocratie républicaine aujourd'hui en déroute.

Pourtant Jacques CHIRAC avait été le sujet de nombreux articles dans le "Canard Enchaîné" qui auraient du vous faire réfléchir.

Malgré tout, je vais vous donner mon opinion sur ce mode d'expression des banlieues. En partie seulement.
En ce qui me concerne, je trouve que le RAP est violent et binaire et laid musicalement (ces pauvres gens sont illettrées) et les textes aux rimes simplettes, ont des relents nauséabonds de haine. (il n'y a pas que l'identité nationale qui soit nauséabonde)
Ces paroles auraient dû personnellement vous mettre en alerte sur une menace qui n'est même pas voilée envers les français de souche, ceux dont les ancêtres ont construit la France depuis des millénaires.
Maintenant, c'est vrai que quand j'entends du RAP à la radio, j'ai tout juste le temps de tourner le bouton avant de casser le poste.

Bonne continuation.
Prenez bien soin de vous. Vous en aurez besoin dans un futur qui se rapproche vite.





Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RAP conscient : APOCALYPSE Nwo   Lun 10 Jan 2011, 01:17

................vous avez raison de tourner le bouton, il serait dommage de casser votre poste.........


Pourquoi tant de haine, ce n'est qu'un poste ? et les rappeurs de "pauvres gens" !!!!

je ne suis pas française de souche, peut-être colorée..................

Merci pour votre opinion sur le rap, l'illettrisme est un sujet très intéressant..........., si je travaille dessus, je ferai des liens avec le rap en pensant à vous

Bon jardinage


P/M


Dernière édition par pascalle le Lun 10 Jan 2011, 04:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RAP conscient : APOCALYPSE Nwo   Lun 10 Jan 2011, 01:32

LEÏ ET JOW-L








Revenir en haut Aller en bas
 
RAP conscient : APOCALYPSE Nwo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» L`Apocalypse de Jean est un texte difficile a décoder!
» Qu'est-ce que cette seconde mort dont parle l'Apocalypse ?
» Apocalypse pour 2012????
» Notre Dame de l'Apocalypse et le 3e secret de Fatima
» je suis spécial(e),il faut que j'en soi conscient(e)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Elargir son Horizon-
Sauter vers: