ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Censures, cent sur ... ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Censures, cent sur ... ?   Mar 15 Fév 2011, 21:43

Citation :
"Quand la femme est grillagée, toutes les femmes sont outragées."


Je n’aurais jamais imaginé que l’on puisse censurer Pierre Perret ! Cet immense poète avant même d’être un chanteur. La plume toujours alerte comme le dit Michel Drucker un instant dans cette vidéo. C’est fait, vous ne l’entendrez plus sur les ondes des radios de France et de Navarre. Pierre Perret c’est cuit, c’est grillé ! Il a dit la vérité, il est donc exécuté!

Pierre Perret est un poète qui ne doit pas comprendre ce que la France est devenu lui qui avait écrit avec un coeur immense pour Lily.

C’est une autre Lily ou quelqu’un qui lui ressemble avec un voile en plus qui désormais dans la LdH, au MRAP ou à SOS Racisme a trouvé le moyen finalement de s’exprimer… en tuant le poète! A moins que ce ne soit l’un de ces fourbes masochistes qui se complaisent dans l’ignoble.

Un poète censuré, c’est la vie qui s’échappe, c’est une prison qu’on érige, un poteau d’exécution que l’on plante. Et moi, j’ai de plus en plus honte de ce plat pays qui est le mien.

Voici ce qu’en dit Pierre Sifferlen de Riposte Laïque:

On ne peut pas taxer Pierre PERRET de xénophobie (rappelez-vous sa superbe chanson sur une jeune immigrée africaine prénommée Lily …). Et pourtant « ils » ont osé le censurer : par peur des réactions des islamistes (le terrorisme, ce n’est pas qu’à coup de bombes, c’est aussi et surtout à coup d’interdits et d’autodafés, comme les nazis l’avaient bien compris), les pleutres des grands médias ont censuré sa chanson « la femme grillagée » et l’ont interdite d’antennes. Sauvez la Liberté! Osez bafouer la Charia ! Écoutez et faites circuler cette poésie à la gloire de la Femme.

Source Gérard Brazon


La Femme grillagée de Pierre Perret 2010 :



:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Censures, cent sur ... ?   Mar 15 Fév 2011, 21:49



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Censures, cent sur ... ?   Mar 15 Fév 2011, 21:58


France Nature Environnement dénonce une «censure» de sa campagne choc

Citation :
AGRICULTURE - Attaquée par deux syndicats agricoles sur sa campagne contre l'agriculture intensive, l'association environnementale avait obtenu gain de cause. Pourtant plusieurs visuels ne sont toujours pas affichés...

Une «censure» pour France nature environnement. La fédération d'associations environnementales a dénoncé ce mardi «l'absence de trois des six visuels» de sa campagne contre l'agriculture intensive, sur certains panneaux parisiens aux métros Odéon, Montparnasse et Saint-Lazare. FNE se dit d'autant plus surpris que, attaquée par deux syndicats agricoles, elle avait obtenu gain de cause devant le tribunal. «Ce retournement de dernière minute concerne le volet algues vertes de la campagne, ayant fait l'objet d'un référé remporté par FNE.» FNE «demande que l'affichage prévu soit respecté et s'indigne de devoir ainsi pousser un cri d'alarme face à cette censure.»

La fédération d’associations écologistes FNE (France Nature Environnement) avait lancé ce mardi une campagne choc contre les méfaits de l’agriculture industrielle. Deux interprofessions agricoles, celles des filières porcine et bovine (Inaporc et Interbev), avaient saisi la justice pour faire interdire les visuels, mais le tribunal leur a donné tort lundi soir, jugeant que la campagne ne contenait pas d’attaque personnelle. L’ARPP (Autorité de régulation professionnelle de la publicité) a également donné son accord.

«Kill bees» fait peur aux agriculteurs

Un épi de maïs OGM pointé sur la tempe, un enfant qui joue au milieu des algues vertes sur une plage bretonne ou l’affiche du film Kill Bill transformée en bidon de pesticides et intitulée «Kill bees»: les visuels de FNE ont choqué la profession agricole. «Les éleveurs de porcs en ont ras le bol d'être toujours cité en première ligne, quoi qu'ils fassent. Nous sommes ouverts à la discussion mais cette campagne n'est pas faite pour provoquer le débat, ce sont des accusations gratuites pour faire parler d'eux» a regretté Inaporc, concerné par l’affichage sur les algues vertes. Du côté de la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles), on préfère ignorer le message virulent de FNE et on dénonce «une campagne parisienne de dénigrement».

Les syndicats agricoles et FNE se connaissent pourtant bien, puisqu’ils participent ensemble aux travaux législatifs, notamment le plan Ecophyto 2018, qui vise à diminuer l’utilisation de pesticides de 50% d’ici à 2018. Mais pour Benoît Hartman, porte-parole de FNE, l’élan donné par le Grenelle de l’environnement s’essouffle et les associations ont besoin de soutien: «Nous avons choisi cette mise en scène car nous avons besoin que l’opinion publique soit derrière nous. Mais le message de fond n’est pas original: depuis quarante ans nous disons qu’il faut changer de modèle agricole», explique-t-il à 20minutes.fr.

«Se réveiller tant qu’il est encore temps»

Profitant de l’exposition médiatique du Salon de l’agriculture, FNE assure ne pas s’attaquer aux agriculteurs mais plutôt à un mode de production «intensif, extrême et déraisonnable»: «Le grand public sait qu’il existe un autre type d’agriculture mais qu’il est minoritaire. L’avenir est à une agriculture moderne et raisonnable avec moins d’intrants et cette campagne est destinée à faire évoluer les pratiques et les lois», plaide Benoît Hartman. Et si FNE a décidé de frapper fort, c’est parce qu’il faut «se réveiller tant qu’il est encore temps»: «La mise en valeur des bonnes pratiques n’a pas eu un écho suffisant. Or, ce sont des enjeux de société qui ont un impact sur la santé, le tourisme, l’économie,…», rappelle le porte-parole de FNE.

Audrey Chauvet

http://www.20minutes.fr/article/670225/planete-france-nature-environnement-denonce-censure-campagne-choc

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Censures, cent sur ... ?   Mar 29 Mar 2011, 13:22

New York : la pub pro-vie qui dérange…

C'était spectaculaire : un énorme placard publicitaire en plein SoHo, Manhattan dénonçait depuis mardi les avortements dont est prioritairement victime la population afro-américaine aux Etats-Unis. Dès jeudi, après une campagne orchestrée par la municipalité de New York, l'affiche a été démontée. Elle avait été dénoncée comme « raciste ».



Raciste ? C'était précisément la « préférence ethnique » pour la procuration d'avortements dans des zones plus pauvres à forte population afro-américaine qui était dénoncée dans cette campagne financée par le groupe pro-vie Life Always : « L'endroit le plus dangereux pour un Africain américain est le sein maternel. » L'affiche, montrant une jolie petite fille noire, renvoyait vers le site http://thatsabortion.com./. Son emplacement était stratégique : au cœur d'un quartier noir, à quelques centaines de mètres d'un des trois avortoirs du Planning familial à New York, qui, ensemble, ont réalisé environ 17.000 avortements l'an dernier.

L'affiche n'était pas choquante et encore moins obscène. Leticia James, conseillère municipale noire, l'a pourtant qualifiée d'« affront » à l'égard de la population noire et une autre a dénoncé son exploitation de la peur. « Elle frise le racisme, mais toutes les personnes de bonne conscience devraient se considérer comme offensées, a déclaré Christine Quinn. Elle minimise les émotions que doivent confronter les jeunes femmes qui se trouvent dans cette mauvaise passe. »

Et pourtant… 60 % des grossesses afro-américaines se terminent par l'avortement dans les cinq zones administratives de New York City. Le Planning familial (Planned Parenthood) qui est le plus important pourvoyeur d'avortements aux Etats-Unis a implanté 78 % de ses avortoirs au cœur des communautés noires. Tandis que les Noirs représentent 12,8 % de la population des Etats-Unis, les femmes noires y subissent 36 % des avortements. « Life always » signale que le but n'est pas seulement de dénoncer toutes ces morts d'enfants noirs, mais le grand tort fait aux femmes noires à travers l'avortement. « Notre avenir est dans la balance alors qu'un plan génocidaire est mis en œuvre à travers l'avortement », a déclaré un pasteur afro-américain, Stephen Broden, responsable de l'association.

Pour Alveda King – nièce de Martin Luther King et figure éminente du mouvement pro-vie américain qui a rejoint le mouvement catholique « Priests for Life » – l'affiche disait la stricte vérité. « Le fait que ce placard ait été démonté constitue un acte de censure insupportable. Cette affiche devrait être placardée dans toutes les villes de ce pays. Et elle devrait provoquer la colère de la communauté afro-américaine, non parce qu'elle est raciste, mais en raison de la vérité qu'elle révèle : cette vérité qu'on cache à la communauté afro-américaine. »

L'affaire s'est compliquée du fait que la mère de l'enfant montrée par l'affiche s'est insurgée contre cette utilisation de l'image de sa fille : Tricia Fraser avait proposée ses enfants pour des photos professionnelles et avait accepté que leur image puisse être utilisée pour des campagnes publicitaires, mais elle s'est déclarée « offensée » par la campagne de Life Always. Elle exige des excuses et la promesse que l'image de sa fille ne sera plus utilisée par cette association.

http://christroi.over-blog.com/ext/http://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2011/02/new-york-la-pub-pro-vie-qui-derange.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Censures, cent sur ... ?   Mar 29 Mar 2011, 13:39

Citation :
Le nombre de morts au Japon depuis le tremblement de terre du 11 Mars est de 18.000 et cela augmente.

Le bilan des morts aux Etats-Unis d'avortements pratiqués par Planned Parenthood depuis le 11 Mars est 16 843.

Estimations du bilan des morts fondées sur le planning familial ayant effectué 332.278 avortements en 2009. C'est une moyenne de un décès toutes les 95 secondes.

http://thatsabortion.com./
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Censures, cent sur ... ?   Mar 29 Mar 2011, 13:45

Etats-Unis : les campagnes contre le Planning sur multiplient

La vérité fait peur aux partisans de l'avortement, comme le note Jeanne Smits :

"Après l'arrachage d'une affiche dénonçant le nombre d'avortements qui frappent la communauté Afro-américaine à New York, une nouvelle campagne pro-vie dans le Michigan, toujours aux Etats-Unis, a été refusée par l'afficheur. Elle s'exprimait sur le même thème en ajoutant une pique supplémentaire à l'égard du « Planned Parenthood ». Rien d'inventé, pourtant, puisqu'il s'agissait simplement de la photo de la fondatrice du Planning familial, Margaret Sanger, flanquée d'une citation de ladite : « Nous ne voulons pas que cela se sache que nous désirons exterminer la population noire », avec un renvoi vers le site blackgenocide.org. [...]

http://blackgenocide.org/home.html

La citation est pourtant pleinement attestée ; elle provient d'une lettre écrite le 19 décembre 1939 au Dr Clarence Gamble, selon le groupe. LifeSite rapporte la réaction de Judy Climer, son porte-parole : « Si vous lisez sa biographie, elle était très liée au Ku Klux Klan, aux nazis, à Hitler. Elle voulait vraiment des pur-sang. C'est le mot qu'elle a employé : des pur-sang. Et la façon d'y parvenir, c'était d'éliminer les minorités. Elle les appelait les mauvaises herbes dans le jardin de la vie.»"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Censures, cent sur ... ?   Mar 29 Mar 2011, 13:53

Citation :
Commentaires

Les Américains sont bien plus courageux que nous pour énoncer les choses simplement...

En France et à ma connaissance, seul François Marie Algoud a eu le courage de dénoncer en ces termes le planning familial et surtout son eugéniste et très raciste inventrice :

1859 : « Charles Darwin découvre l'essai de Malthus alors qu'il écrit _The origin of the species_ et commence à élargir l'étendue de ses travaux en ajoutant au règne animal le monde de l'homme. Il pense que la société civilisée s'affaiblit elle-même en construisant des asiles pour les malades mentaux, les estropiés et les pauvres et en mettant en oeuvre tout le savoir des médecins pour garder les malades en vie le plus longtemps possible.

Francis Galton, un psychologue cousin de Darwin, adhère avec enthousiasme aux idées de ce dernier. Il les utilise pour l'élaboration de sa thèse selon laquelle certaines personnes sont d'essence supérieure (l'eugénisme), ce qui permet, en les faisant se reproduire de
manière sélective, l'amélioration de la race. Une question préoccupe alors ces eugénistes : comment empêcher les personnes d'essence inférieure de se reproduire et de porter atteinte à la qualité de la race ? Ce fut là le début du mouvement de contrôle des naissances. Les deux personnes qui ont fait le plus campagne pour le régulation des naissances, Marie Stopes, en Angleterre et Margaret Sanger en Amérique, étaient à la fois racistes et eugénistes. Leur préoccupation première en matière de contrôle des naissances n'étaient pas d'aider des femmes à espacer leurs enfants, mais d'empêcher des naissances au sein de groupes sociaux qu'elles considéraient comme indésirables.

Pour répondre à ce problème, Marie Stopes préconisait la stérilisation de ceux qui « étaient totalement inaptes à être parents » (stérilisation immédiate et évidemment obligatoire).

Margaret Sanger, fondatrice du mouvement /Planned parenthood of America/, partageait les préoccupations de Marie Stopes à propos de ceux qu'elle n'estimait pas aptes à procréer. Elle établit donc un certain nombre de recommandations qui comprenaient :

- une politique stricte de stérilisation et de ségrégation de la partie de la population dont la progéniture est tarée

- des fermes et des terrains où ces personnes seraient parquées de manière à travailler sous le contrôle de gens compétents pour leur vie entière (c'était la première idée de camp de concentration).

Ni Mme Stopes, ni Mme Sanger n'ont eu la possibilité de réaliser leur programme de stérilisation massive dans les sociétés libres dans lesquelles elles vivaient. En conséquence, toutes deux se mirent à détester la démocratie. C'est la montée au pouvoir du parti nazi en 1930, qui devint le premier parti politique à être élu, grâce à sa propagande en faveur de la pureté raciale. Il donna aux eugénistes la possibilité de mettre leurs théories en pratique. Lorsque la vérité sur le programme nazi de stérilisation massive, l'euthanasie des handicapés physiques et mentaux, les camps de concentration (dans lesquels six millions d'hommes, de femmes et d'enfants furent exterminés), apparurent au grand jour après la guerre, le mouvement eugéniste dut entrer en clandestinité. Le terme de « régulation des naissances » fut abandonné au profit de « planning familial ». Les eugénistes, les « contrôleurs de naissance » trouvèrent une nouvelle justification à leurs activités avec l'idée d'une surpopulation du monde. C'est ainsi que naquit le « mouvement de contrôle de la population ». »

in _Cahier de Chiré n° 7_ (1992), lui-même tiré de la _Marée noire de la pornographie_ de François Marie Algoud.

http://christroi.over-blog.com/ext/http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/03/etats-unis-les-campagnes-contre-le-planning-sur-multiplient.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Censures, cent sur ... ?   Mar 05 Avr 2011, 16:10

Citation :
Le nombre de morts au Japon depuis le tremblement de terre du 11 Mars est de 18.000 et cela augmente.

Le bilan des morts aux Etats-Unis d'avortements pratiqués par Planned Parenthood depuis le 11 Mars est 23 310.

http://thatsabortion.com./
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Censures, cent sur ... ?   Lun 19 Sep 2011, 02:55

Geo Histoire accusé de censure pour complaire à des annonceurs



Mercredi 7 septembre est sorti en kiosques le dernier numéro de Geo Histoire amputé de cinq pages qui abordaient la question de la collaboration économique. Petite histoire. Qui ne passe pas plus que la grande. Notamment auprès des rédactions de Geo qui, dans une lettre à la rédaction en chef, «s'alarment de (cet) acte de censure».

Quelle vérité indicible justifie, soixante-dix ans après le régime de Pétain, que l'on manie encore les ciseaux dans la presse?

Le tabou politique?

Du tout: l'ordre moral est dûment dénoncé tout comme la police française «précieuse alliée du IIIe Reich».

Le mythe d'une France résistante? Pas plus: les «200.000 à 500.000 lettres de délation» sont reproduites, dressant leurs terrifiantes listes de noms d'«individus faisant obstacle à l'œuvre d'union et de redressement national voulue par le vénéré maréchal Pétain».

L'économie, donc. L'histoire de Marcel Boussac, industriel du textile, première fortune de France après-guerre, qui dénonce à l'administration allemande son concurrent Schwob – «une organisation juive (...) qui constitue pour l'ensemble du marché un facteur de déséquilibre permanent».

Celle de Radio Monte Carlo, née en 1942, reprise par Pierre Laval, chef du gouvernement de Vichy, comme «radio au service de l'Europe nouvelle» – comprenez fasciste.

Ou la Société générale, très «active dans la redistribution des avoirs juifs confisqués» et dont le président Henry Ardant, «imagine la collaboration financière» dans le cadre d'une suppression des frontières européennes et d'une monnaie européenne unique.

Berliet qui a fourni ses camions au Reich et Francolor qui fabriquait le Zyklon B des chambres à gaz. Renault, bien sûr, nationalisé à la Libération.

Et Louis-Vuitton. Vuitton, le plus bel exemple peut-être. Installé au cœur même du régime de Vichy, dans l'hôtel du Parc, dont sont pourtant chassés le joaillier Van Cleef & Arpeels ou les tapis Saada et Lévy. Juste à côté du bureau de la documentation et de la propagande qui lui commande les 2.500 bustes officiels du maréchal. Le petit-fils, Henry, qui «entretient de fortes amitiés avec les officiers de la Gestapo», jusqu'à être l'un des seuls entrepreneurs décorés par les nazis lors d'une «cérémonie durant laquelle les officiers de la SS et de la Wermacht arborent des uniformes dessinés par un tailleur de Metzingen, un certain Hugo Boss».

Pas de scoop ici: tout cela avait été longuement raconté par Stéphanie Bonvicini dans Louis Vuitton, une saga française publié par Fayard en 2004. Un livre qui, ironisait le Guardian, «a reçu une très faible couverture médiatique», rappelant que la maison LVMH est un des plus gros annonceurs de la presse française.

http://au-bout-de-la-route.blogspot.com/2011/09/geo-histoire-accuse-de-censure-pour.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Earth Song de Michael Jackson   Jeu 24 Nov 2011, 23:54

Une censure qui a eu lieu en 1996 et sur les cinq continents.

Citation :
Clip de Michael Jackson censuré aux États-Unis !

Par Michael Jackson - Earth Song = Chanson de la Terre (censuré aux Etats-Unis) -

La vidéo, la plus réussie de Michael Jackson au Royaume-Uni n'était ni "Billie Jean" ou "Beat It", mais "Earth Song", vidéo verte de 1996. Les paroles parlent de la déforestation, de la surpêche et de la pollution, et à cause d'un petit détail, vous n'avez jamais pu avoir l'occasion de la regarder à la télévision.

"Earth Song" n'a jamais été publié aux États-Unis, historiquement le plus gros pollueur. Ainsi, la plupart d'entre nous n'ont jamais eu accès au clip.

Voir ci-après, ce que les Américains n'ont jamais montré de Michael Jackson :
Tourné en Afrique, Amazonie, Croatie et à New York.

Vidéo à visionner ici : http://sorisomail.com/email/12091/clip-censurado-nos-eua--mickael-jackson-.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Censures, cent sur ... ?   Sam 30 Mar 2013, 19:54

... Une photo a été "retiré" de mon compte facebook : j'y suis seule, assise à même le sol, devant un bâtiment (non reconnaissable) mais habillée "en musulmane" selon le "règlement du lieu".

Cet "effacement" ne peut être attribué à aucun "oubli ou mauvaise manipulation" de ma part...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Michael Jackson - Earth Song   Mer 03 Déc 2014, 21:03

Douceur a écrit:
Une censure qui a eu lieu en 1996 et sur les cinq continents.


Citation :
Clip de Michael Jackson censuré aux États-Unis !

Par Michael Jackson - Earth Song = Chanson de la Terre (censuré aux Etats-Unis) -

La vidéo, la plus réussie de Michael Jackson au Royaume-Uni n'était ni "Billie Jean" ou "Beat It", mais  "Earth Song", vidéo verte de 1996. Les paroles parlent de la déforestation, de la surpêche et de la pollution, et à cause d'un petit détail, vous n'avez jamais pu avoir l'occasion de la regarder à la télévision.

"Earth Song" n'a jamais été publié aux États-Unis, historiquement le plus gros pollueur. Ainsi, la plupart d'entre nous n'ont jamais eu accès au clip.

Voir ci-après, ce que les Américains n'ont jamais montré de Michael Jackson :
Tourné en Afrique, Amazonie, Croatie et à New York.


Vidéo à visionner ici :
http://sorisomail.com/email/12091/clip-censurado-nos-eua--mickael-jackson-.html


Le lien de la vidéo ne fonctionnant plus, je reposte celle-ci sous une autre forme :

Revenir en haut Aller en bas
 
Censures, cent sur ... ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sainte Christine et commentaire du jour "Cent, ou soixante, ou trente pour un"
» les cent-gardes
» CENT Gardes Trompette
» ceinturon des "cent-gardes"
» M5 à 98 pour cent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: La Vérité qui fâche-
Sauter vers: