ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sortir de confusion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Lun 21 Déc 2009, 13:31

Bonjour MyrAme,


Citation :
Selon mon vécu, s'il y a une prise de conscience fulgurante lors de la Révélation, il y a par la suite un rEveil progressif dans le sens ou plus Sa Lumière s'expanse en moi, plus je quitte l'illusion piégeante.
Qu'en est-il pour toi ?

Il y a toujours, effectivement, une marge entre l'expérience de la Révélation, fulgurante oui, et son intégration consécutive, plus progressive. En ce qui me concerne également.

C'est aussi une question de signification, justement. Dans sa fulgurance, la Révélation n'est pas forcément totalement bien comprise directement dans tous ses aspects, selon moi. L'intégration progressive permet ensuite de lui conférer une juste signification.

C'est un peu comme si toute initiation, prise de conscience majeure, consistait en la captation soudaine d'un gros paquet hyper-compressé, qu'il faut ensuite encore seulement décompresser et assimiler.

Et ça peut prendre plus ou moins de temps.


Citation :
Je ne vois aucune contradiction entre nos perceptions.

Ma contradiction se portait sur l'expression "insuffisances", qui ne résonne pas du tout avec ma propre perception christique. C'est tout, mais je le ressentais comme important à exprimer.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Lun 21 Déc 2009, 21:50

Sphinx a écrit:
Ma contradiction se portait sur l'expression "insuffisances", qui ne résonne pas du tout avec ma propre perception christique. C'est tout, mais je le ressentais comme important à exprimer.
Tu chipotes Shinx, dans un autre sujet que je viens de lire, tu emploies le mot " faiblesse" qui est un synonyme de "insuffisance". " Etre dans la reconnaissance de notre faiblesse, personnelle ... "

Dans ce type d'échange, il me semble que l'on ne doit pas se focaliser sur les mots mais sur l'idée autrement on ne peut pas se comprendre.

Je viens de lire plusieurs de tes posts et je dois dire que je saisis tout à fait les Idées que tu développes même si la forme que tu emploies pour les exprimer n'est pas du tout la mienne. Les ayant Intimement vécu je retrouve La Conscience même si le vocabulaire et le style employés ne me correspondent pas.

La Conscience lie les êtres car Elle est Lumière en amont de toute forme et de toute formulation. Chacun la traduira avec les mots et les images inhérents à sa culture, mais en aucun cas nos différences ne pourront supplanter sa Force de cohésion.


Sphinx a écrit:
C'est un peu comme si toute initiation, prise de conscience majeure, consistait en la captation soudaine d'un gros paquet hyper-compressé, qu'il faut ensuite encore seulement décompresser et assimiler.

Et ça peut prendre plus ou moins de temps.

Une fois que tout a été assimilé, il se passe quoi selon toi ?

.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Mar 22 Déc 2009, 00:40

Bonsoir MyrAme,


je prétend ne pas chipoter.

La faiblesse dont je parle est celle de l'absence de puissance véritable de la Personne sur la réalité, qui prend le contrepied de l'illusion de la force individualiste mise en exergue par nos sociétés basées sur le refoulement.

Pris tel quel, le mot "faiblesse" n'a pas forcément de connotation dépréciative, sauf selon une certaine illusion narcissique.

Il s'agit d'une faiblesse dans laquelle on peut se laisser confortablement glisser, en renonçant simplement à toutes les preuves narcissiques que l'on recherche en vain.

Or, c'est la recherche de ces preuves narcissiques qui conduit l'être humain à se vouloir "fort", pour combler l'illusion de ... ses insuffisances.

On voit ici que le mot "insuffisance" s'oppose à cdelui de faiblesse: l'insuffisance est le refoulement de la faiblesse, l'inacceptation narcissique de l'impuissance individualiste.

Si on y regarde de plus près, le mot "faiblesse" ne comporte pas de préfixe induisant une valorisation comparative: ce qui est faible, est faible, et cela ne correspond pas nécessairement à un problème (sauf dans l'illusion narcissique).

La force, bien souvent, finit par se briser contre elle-même, et la faiblesse possède à ce tittre une vertu certaine.

Par contre le mot "insuffisance" indique clairement un manque. Le suffixe privatif "in" signale que la suffisance n'est pas réalisée, et donc qu'il y a un manque.

Ce qui est logique puisque toute perception de manque est narcissique en tant que résultat d'un refoulement.

Or, on se souvient que l'insuffisance est effectivement le refoulement de la faiblesse.

Donc pour moi, ce n'est pas du tout du chipotage. Il y a le clivage du refoulement, et son illusion, entre la faiblesse de la Personne humaine, et une prétendue insuffisance de cette même Personne humaine!

L'insuffisance humaine est un travestissement narcissique de la faiblesse humaine.

Citation :
Une fois que tout a été assimilé, il se passe quoi selon toi?

Fusion (discriminée) du Couple Sacré, transsubstantiation, crucifixion (mentale), résurrection (dans le Corps christique unifié).


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Mer 23 Déc 2009, 15:27

Sphinx, l'ouverture d'esprit qui est mienne me donne de comprendre ton point de vue même si je ne fonctionne pas du tout comme toi. Je ne me focalise pas sur les mots mais je ressens l'Idée en me plaçant simultanément en mon humanité et en Christ.Tu comprends bien que si je fonctionnais comme toi, tout échange serait impossible car jamais je n'emploirai exactement les mêmes mots que toi.

Sphinx a écrit:
Fusion (discriminée) du Couple Sacré, transsubstantiation, crucifixion (mentale), résurrection (dans le Corps christique unifié).
Il m'a été donné de vivre ces étapes lors des 3 jours de Baptême de Feu.

Je les ai vécu dans un ordre différent : Crucifixion - Fusion - Résurrection.

Apres la Fusion, j'ai ressucité pour revenir dans mon corps de chair. (Après être sortie de mon corps de chair pour fondre dans l'Absolu, je suis revenue dedans).

Suite à cette résurrection, j'ai senti un nouveau corps se former en moi.

Ainsi une fois que "tout est assimilé" je quitte ce corps de chair pour le corps né de l'Union.

Qu'en est-il pour toi ?

Merci pour tes réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Mer 23 Déc 2009, 22:39

Bonsoir MyrAme,


Citation :
Tu comprends bien que si je fonctionnais comme toi, tout échange serait impossible car jamais je n'emploirai exactement les mêmes mots que toi.

Tu ne t'exprimerais pas de la même façon, mais tu pourrais exprimer la même chose autrement, et nous pourrions parfaitement échanger, communiquer.

Je sais qu'il est de coutume souvent en spiritualité, de dénigrer le langage, le simple langage parlé humain, articulé ou écrit.

La dialectique, qui est au fond l'essence du langage, m'a appris le contraire, car la dialectique est aussi le Verbe Créateur.

La dialectique m'a appris que toute prétendue signification qui ne pourrait s'exprimer simplement dans le langage humain, n'est pas une véritable signification.

Car si tel n'était pas le cas, cette "signification" ne serait pas dialectique, et donc ne correspondrait en rien à une Vérité de la Nature de l'Etre.

Car même si la dialectique en tant que Verbe Créateur n'est pas un langage humain parlé stricto sensu, il y est quand même apparenté.

Ainsi, l'expression d'une Révélation par le langage humain est le critère spirituel qui signale qu'une Humilité suffisante a présidé à la réception de cette Révélation.

Si la signification d'une Révélation semble ne pas pouvoir être exprimée par des mots humains, alors soit ce n'est pas une Révélation, soit l'Humilité du récipiendaire est insuffisante.

Lorsque j'écris, je ne sais pas d'où me vient l'usage de la langue française. Je sais que je l'ai apprise à l'école, et dans mes lectures (peu nombreuses), et que j'en suis d'une certaine façon tombé amoureux, devant toutes ses nuances, ses finesses métaphyisques, sa profondeur significative, sa Beauté. Mais cela n'explique pas tout.

Lorsque j'écris, il est vrai que c'est un peu comme si je faisais de la "musique", en quelque sorte, au moins pour moi.

Mais il y a plus. J'ai comme l'impression étrange d'être "né avec le language". Non pas que je maîtrise parfaitement le Français. C'est autre chose.

Je fus souvent confronté sur des mots, des expressions françaises, que j'avais utilisées. A chaque fois, j'ai recherché l'étymologie et des définitions précises mais parfois anciennes, qui m'étaient souvent inconnues, pour vérifier si mon usage intuitif de la langue était correct, et si la confrontation qu'on me soumettait était ou non pertinente.

Et dans tous les cas, ces recherches m'ont "donné raison", me faisant percevoir alors seulement de nouvelles profondeurs dans ce que j'exprimais, et que je n'avais pas forcément captées consciemment jusque là.

Je mesure donc souvent toute la profondeur de la cohérence de ce que j'écris, à posteriori, entre autres en faisant des vérifications par rapport à des confrontations qui me sont faites sur les expressions et les mots que j'emploie.

Alors en fait, ce n'est pas à moi que ces recherches donnent raison. Je dirais plutôt que "le langage se donne raison à lui-même, et marche à mes côtés". Et je suis avec lui. Et il me nourrit.

Tout cela fait que je ne peux partager ton point de vue sur les mots.

Ils ont une signification intrinsèque qui ne peux pas être utilisée n'importe comment, quoi que tu en penses, et même s'ils évoluent, et une certaine Humilité permet de reconnaître cela.

Si je dis que le chat de mon voisin a tué un gnou, ce n'est pas la même chose que si je dis qu'il a tué un mulot. Pourtant, le gnou et le mulot sont deux animaux supérieurs, mammifères poilus, avec quatre pattes, deux yeux et deux oreilles.

La dialectique du Lien et de la Séparation est, en tant que langage, Verbe, ce qui permet de discriminer ce qui est semblable, et ce qui est différent, entre et dans tous les aspects de l'existence. Cette discrimination du semblable et de la différence en chaque aspect existentiel, le qualifie spécifiquement. C'est son "nom", son "mot".



Citation :
Il m'a été donné de vivre ces 3 étapes.

Citation :
Après la Fusion, j'ai ressucité pour revenir dans mon corps de chair.

Tu parles de la "renaissance" du corps énergétique en toi.

Comme tu le sais et comme tu le dis, ce n'est pas la réalisation effective.

D'autre part, selon mes références, la réalisation complète à laquelle tu te réfères ("tout est assimilé") ne consiste pas à quitter le corps densifié, mais à le transmuter et à l'intégrer complètement.

Lorsque le corps énergétique se déploie complètement dans la dynamique du Couple Sacré (Fusion effective), l'onde mentale devient stationnaire et est crucifiée entre l'espace et le temps, enfin déconfusionnés entre eux au sein de la conscience.

Alors, la Matière adhère spontanément à la dynamique Sacrée, et transmute. C'est la transsubstantiation: la Matière reprend sa véritable Nature, et se dédensifie.

Le corps physique n'est donc pas abandonné, mais s'intègre au corps énergétique pour constituer le Corps christique unifié. Cela est alors seulement la résurrection véritable, qui est consécutive à une transsubstantiation intégrale (transmutation intégratrice et non pas abandon du corps dense).


Citation :
Qu'en est-il pour toi?

Il est délicat, en spiritualité, de comparer des expériences, ou même parfois simplement d'en parler publiquement. Il est encore plus délicat de demander à autrui de parler des siennes.

Ceci dit, j'ai fait spontanément allusion à différentes expériences spirituelles que j'ai eues, lorsque je l'ai jugé utile ou nécessaire. Cela est dispersé parmi les articles que j'ai écrits dans cette section du forum. Parfois ces expériences sont décrites plus ou moins complètement.

Je ne répondrai cependant pas à cette question directe ici et maintenant. Non pas que j'en fasse un secret ou un tabou, ni que je ne puisse t'en parler librement en d'autres circonstances. Mais la tournure présente de l'échange n'y est pas propice selon moi: l'articulation est trop immédiate entre la description de ton expérience et la demande de description de la mienne. L'éthique me suggère donc de temporiser dans ce cas.

Ce n'est pas un problème personnel avec toi, et ce n'est donc pas vexatoire. C'est une question éthique.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Mer 23 Déc 2009, 23:50

La dialectique est une des formes du Verbe Créateur mais non la seule.

Non seulement je ne dénigre pas le langage, mais comme toi, la Conscience m'a offert un nouveau langage pour L'exprimer qui n'est pas dialectique mais plutôt poétique.

Il m'arrive parfois à l'esprit des mots dont je ne connaissais pas vraiment le sens et pour lesquels je vais vérifier la signification et trouve avec émerveillement qu'ils portent le sens exact de ce que je veux traduire.
Il se trouve que dans nos échanges, la forme poétique qui se présente le plus souvent à mon esprit ne se présente pas car certainement non appropriée.


Quand je t'ai demandé "qu'en est-il pour toi", je voulais connaître ta perception sur le point précis de " que se passe-t-il quand tout sera assimilé" et non connaître ton expérience intime. Je reconnais que ma phrase pouvait porter à confusion.

Tu m'as donc répondu ici
Citation :
Le corps physique n'est donc pas abandonné, mais s'intègre au corps énergétique pour constituer le Corps christique unifié. Cela est alors seulement la résurrection véritable, qui est consécutive à une transsubstantiation intégrale (transmutation et non pas abandon du corps dense).
C'est ce point précis qui m'intéresse car c'est un point charnière.

Selon ma perception et mon vécu, c'est l'âme humaine qui s'intègre au corps énergétique et non le corps de chair. Le corps de chair n'est que le reflet de l'âme humaine au même titre que notre ombre est le reflet de notre corps physique.

Je retrouve cette idée dans la Bible que j'ai lu après avoir vécu la Révélation : "Ce que je dis, frères, c'est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu "


.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Jeu 24 Déc 2009, 00:15

Bonsoir MyrAme,


la dialectique n'est pas selon moi seulement une forme du Verbe Créateur, mais son essence.

Citation :
Quand je t'ai demandé "qu'en est-il pour toi", je voulais connaître ta perception sur le point précis de " que se passe-t-il quand tout sera assimilé" et non connaître ton expérience intime. Je reconnais que ma phrase pouvait porter à confusion.

OK. Aucun problème.



Citation :
Selon ma perception et mon vécu, c'est l'âme humaine qui s'intègre au corps énergétique et non le corps de chair. Le corps de chair n'est que le reflet de l'âme humaine au même titre que notre ombre est le reflet de notre corps physique.

Je retrouve cette idée dans la Bible que j'ai lu après avoir vécu la Révélation : "Ce que je dis, frères, c'est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu "

Je n'ai pas parlé de la chair. J'ai parlé de la Matière du corps physique, transmutée.

Mon approche spirituelle implique que rien n'est jamais rejeté, mais que tout est toujours intégré.

Ainsi, la chair n'est que le reflet dualiste du Corps christique dans le miroir de la Matière densifiée. Lorsque la Matière se dédensifie, transmute, alors le corps physique est le théâtre de la transsubstantiation, et le reflet dualiste de la chair disparaît.

Le Corps christique unifié possède en effet sa Matière, mais elle n'est pas dense. La densité n'est qu'un effet de la dualité.

La Matière EST la croix dialectique sur laquelle le mental est crucifié. On ne saurait la quitter, mais seulement l'intégrer dans sa véritable essence.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Jeu 24 Déc 2009, 15:04

Sphinx a écrit:
la dialectique n'est pas selon moi seulement une forme du Verbe Créateur, mais son essence
Je ne partage pas ce point de vue.
La dialectique est l'essence du Verbe selon toi car c'est ainsi que le Verbe se transmet par toi.
Le Verbe est essence du Christ et précède toute forme d'expression humaine.
Certains maitres transmettent le Verbe sans l'usage des mots. Dans le silence ils transmettent le Verbe a leurs disciples. L'Onde par de l'âme Lumineuse du maitre vers l'âme du disciple. Dans ce cas, un maître peut enseigner des disciples qui ne parlent pas la même langue.
Le Verbe le plus pur n'a aucune forme qui sollicite le mental.
Le Verbe est Fils de Dieu.

Sphinx a écrit:
Mon approche spirituelle implique que rien n'est jamais rejeté, mais que tout est toujours intégré.
En effet, rien ne se perd sauf l'illusion.
Le corps de chair est du monde de l'illusion, de ce fait il disparait lorsque la conscience quitte l'illusion.
Ainsi le corps de chair n'est pas intégré mais disparaît lorsque l'on est dans l'Axe au même titre que l'ombre de notre corps de chair disparait lorsque le soleil est au zénith au dessus de notre tête.
Selon ma perception (et mes mots), la Matière est l'âme qui lors de la Libération quitte la chair pour s'habiller de Lumière. Il me semble que tu exprimes la même Idée ici :
Shinx a écrit:
Lorsque la Matière se dédensifie, transmute, alors le corps physique est le théâtre de la transsubstantiation, et le reflet dualiste de la chair disparaît
Alors la question est : Si un homme se Réalise devant nous, que verrons-nous avec nos yeux de chair ?
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Jeu 24 Déc 2009, 17:23

Bonsoir MyrAme,


Citation :
Je ne partage pas ce point de vue.
La dialectique est l'essence du Verbe selon toi car c'est ainsi que le Verbe se transmet par toi.
Le Verbe est essence du Christ et précède toute forme d'expression humaine.
Certains maitres transmettent le Verbe sans l'usage des mots. Dans le silence ils transmettent le Verbe a leurs disciples. L'Onde par de l'âme Lumineuse du maitre vers l'âme du disciple. Dans ce cas, un maître peut enseigner des disciples qui ne parlent pas la même langue.
Le Verbe le plus pur n'a aucune forme qui sollicite le mental.
Le Verbe est Fils de Dieu.

Le mental est le Fils de Dieu. Le mental doit être décontaminé des illusions, reconnu dans sa Vérité au-delà de la pensée interférente et narcissique qui n'en est qu'une distorsion.

Le mental est ce dont le destin légitime est la crucifixion, en tant que Fils de Dieu. Le mental est un principe unique qui unifie le Couple Sacré, à partir de son centre: le Fils.

Le mental intègre le Verbe Créateur. Le mental est en fait le signe d'infinitude (8 à plat) qui unit les deux corpuscules spirituels Yin et Yang du Couple Sacré.

Lorsqu'il est crucifié, libéré des illusions narcissiques interférentes, il constitue une onde stationnaire: le signe d'infinitude précisément. Cette onde stationnaire est le "résonateur" du Soi, du Couple Sacré, qui vibre harmoniquement, christiquement, avec l'univers.


Le Verbe est un principe d'élaboration harmonique, fondé sur l'unité du cercle, et sur sa décomposition harmonique (division polygonale).

L'unité circulaire est le Lien (Yin), et la division polygonale est la Séparation (Yang). Le Verbe est donc bien essentiellement la dialectique, en tant qu'articulation naturelle du Lien et de la Séparation, du Yin et du Yang.

Kabbalistiquement, le Verbe est représenté par les 22 lettres de l'alphabet hébraïque, qui est géométrique.

Chaque lettre se réfère à l'unité du cercle de 360° (Lien Yin) et la divise entièrement (sans reste à la division), de façon à y engendrer un polygone.

Il y a pour les 360° degrés du cercle 22 diviseurs entiers, dont la division ne provoque pas de reste, et qui engendrent des polygones dans le cercle. C'est pourquoi il y a 22 lettres essentielles dans l'alphabet hébraïque. Mais on peut y voir aussi les 22 acides aminés essentiels de la génétique humaine, ou encore les 22 paires chromosomiques, exception faite de la paire de sexuation.

(NB: il y a 24 diviseurs entiers de 360¨, ne provoquant pas de reste à la division, mais parmi ces 24, il y en a deux qui n'engendrent pas de polygones réguliers dans le cercle: les diviseurs 1 et 2. Ce ne sont pas des lettres du Verbe, mais ce sont quand même des "côtes" du cercle (24 côtes), à savoir des diviseurs entiers de 360° (Adam). Le 1 est le gardien de l'unité, et le 2 est le gardien de la différenciation sexuée. C'est pourquoi lorsque la "côte" 1, gardienne de l'unité, est retirée à Adam, la différenciation sexuée s'extravertit avec l'apparition d'Eve, puisque le 2 devient, avec le retrait du 1, le diviseur de poids le plus fort.)

Le nombre 360 n'est pas quelconque, choisi par pure facilité, mais est donné par le Nombre Pi, la constante circulaire, l'ADN du cercle. Le cercle se divise spontanément par lui-même en 6 parties. Les 6 premières décimales de Pi 141592 donnent 360 par multiplication, 360 combinaisons différentes, et ... 22 par addition, soit le Verbe. Ces 6 décimales constituent l'Alliance de Feu et d'Eau (dialectique Séparation-Lien), la matrice "blindée" de Pi.

Donc non, la dialectique n'est pas que la forme que prend le Verbe dans mon expression. Elle en est bien l'essence puisque, dans son élaboration harmonique, le Verbe repose sur l'articulation entre le Lien et la Séparation ( = dialectique).


Tu parles de l"onde de l'Ame lumineuse", et cette onde est harmonique, et repose donc sur le Verbe, en tant que dialectique. Alors il est vrai qu'à un certain niveau, l''expression n'est plus verbale, ni meme articulée en pensée. Mais il n'en reste pas moins qu'elle implique encore des mots en tant que définitions harmoniques des aspects de l'Etre.

Ce qui émane d'un Etre de Lumière est Harmonique, donc dialectique (articulation naturelle du Lien et de la Séparation).


Citation :
Ainsi le corps de chair n'est pas intégré mais disparaît lorsque l'on est dans l'Axe au même titre que l'ombre de notre corps de chair disparait lorsque le soleil est au zénith au dessus de notre tête.

Dire que le corps de chair "n'est pas intégré" n'est selon moi pas juste. Car d'une part la chair est intégrée par démystification de son illusion. Encore une fois, et ce n'est pas du chipotage, tout procède par intégration en spiritualité. Et si quelque chose disparaît, c'est que cela a été intégré d'une certaine façon, qu'il est important de comprendre.

Et d'autre part le corps est intégré dans sa réalité Matérielle, dédensifiée, transmutée. C'est d'ailleurs la raison essentielle, pour l'Esprit, de s'incarner: intégrer un corps, intégrer la Matière totalement, de façon à s'intégrer dans le corps christique unifié.

Citation :
la Matière est l'âme qui lors de la Libération quitte la chair pour s'habiller de Lumière.

On peut le voir comme cela, sauf que le verbe "quitter" n'est pas correct selon moi. On ne peut jamais rien quitter. Tout ce qui se passe est que le principe essentiel qui constitue la chair et qui est en quelque sorte une extériorisation artificielle de la Matière, se réintégre à cette dernière, qui peut alors transmuter.

Alors bien entendu, cela ne signifie pas que la chair peut en tant que telle, hériter du Royaume de Dieu, mais que son principe fondateur, réintégré à la Matière dont il était issu, permet à la Matière de transmuter, et d'ouvrir la porte du Royaume de Dieu.

Tout est toujours une question d'intégration, le rejet étant le propre du refoulement, de la désintégration, de l'illusion, donc en dehors de l'évolution spirituelle.

Citation :
Si un Homme se Réalise devant nous, que verrons-nous avec nos yeux de chair ?

Je ne saurais dire, mais je peux dire ce que nous ne verrions pas: nous ne verrions pas un Homme véritablement mourir, car son corps matériel, transmuté, n'existerait plus à la fin du processus.

Un être humain meurt concrètement parce que son corps reste coincé, amalgamé avec la Matière densifiée. Il ne l'emporte pas avec lui, car la Matière ne transmute pas et ne l'accompagne donc pas.

C'est dialectique: si la Séparation (mort), n'est pas complète (intégration du Corps par transsubstantiation), c'est que le Lien n'est pas authentique, mais symbiotique, et il n'y a pas d'émancipation spirituelle.



Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Jeu 24 Déc 2009, 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Jeu 24 Déc 2009, 20:51

Sphinx a écrit:
On peut le voir comme cela, sauf que le verbe "quitter" n'est pas correct selon moi
Est-ce que tu quittes l'illusion, ou est ce que tu l'intègres ?

Est ce que tu quittes une perception erronée ou est ce que tu l'intègres ?
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Jeu 24 Déc 2009, 21:16

Et bien, on ne quitte pas une illusion, on reconnaît la vérité, c'est différent...

Si on quitte l'illusion, c'est qu'alors on définit encore l'état d'être comme relatif à cette illusion, à laquelle on donne donc encore ce poids, et donc on ne la quitte pas.

Par contre, reconnaître la vérité signifie aussi intégrer l'illusion en la mettant à sa place, celle de l'illusion.

On ne quitte pas l'illusion, on reconnaît la vérité.


Une perception n'est jamais erronée. C'est une perception: elle existe. Mais peut-être bien que cette perception est apparue grâce au canal d'une illusion, auquel cas elle est clivée, ce qui engendre une probématique perceptive, comme par exemple la souffrance.

Mais la perception n'est jamais une illusion, parce que la perception est ce qui forme la réalité. Une perception peut cependant être la conséquence réelle d'une signification (d'une croyance) illusoire.

Einstein a dit, si je ne me trompe, que la relativité était comme une illusion d'optique, mais avec des effets réels.

C'est la même idée: la dualité est une illusion, un flou, engendrée par une mauvaise focalisation de l'objectif conscient. Mais ce flou illusoire engendre des effets réels, eventuellement problématiques, un peu comme chez quelqu'un qui serait myope, et qui se prendrait tous les chambranles de portes, en se faisant mal. Ses douleurs sont réelles en tant que perceptions, mais ne sont que pourtant que les conséquences réelles d'une illusion produite par un flou optique.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Jeu 24 Déc 2009, 22:11

Sphinx a écrit:
Le mental est le Fils de Dieu.

Le mental est le fils du Fils de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Jeu 24 Déc 2009, 22:30

Comment conçois-tu cette filiation indirecte?


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Jeu 24 Déc 2009, 22:36

Sphinx a écrit:
Et bien, on ne quitte pas une illusion, on reconnaît la vérité, c'est différent...

Depuis ma personne humaine je quitte l'illusion, depuis ma personne Christ je reconnais la vérité. C'est pour ainsi dire simultané.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Jeu 24 Déc 2009, 22:42

Cela n'est pas possible. Tu ne peux pas quitter ce qui n'existe pas. C'est toi qui confère un poids existentiel à ce qui n'existe pas, et cela est l'illusion. Si tu crois pouvoir quitter ce qui n'existe pas, tu lui confères encore du poids, et rien ne change.

Tu ne peux en fait que te "quitter toi-même", puisque tu confères ta propre réalité à l'illusion que tu prétends quitter, et alors tu restes justement dans l'illusion du clivage intrapsychique, par rapport à toi-même.



Christ est la Vérité à reconnaître. On reconnaît la Vérité christique, mais on ne quitte rien pour cela, puisque tout clivage par rapport à cette Vérité christique n'est toujours qu'illusion.


EDIT: exprimé autrement, la Lumière christique étant Vérité, elle ne dépend de rien d'autre qu'elle même, et ne peut pas être mise en évidence par un quelconque abandon d'illusion. On n'avance pas en spiritualité en chassant l'ombre, mais en reconnaissant la Lumière. Sinon, il faudrait considérer que la Vérité christique dépend de l'illusion...


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Ven 25 Déc 2009, 11:34

Sphinx j'exprime ce que j'ai vécu en mon âme et conscience.
Ce n'est pas un concept c'est du vécu.

Lorsque j'ai ouvert l'Oeil, mes 2 yeux se sont fermés.

J'y reviendrai, (ainsi que sur d'autres Idées que nous avons soulevés), là je n'ai pas le temps.

A+

********************************************************

J'ajoute juste ceci avant de revenir pour continuer :

Hier j'ai lu :

Dans "ombre et Lumière" Sphinx a écrit:
La Lumière chasse inévitablement l'ombre

Aujourd'hui je lis ceci :

Dans "sortir de la confusion" Sphinx a écrit:
On n'avance pas en spiritualité en chassant l'ombre

*****************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Ven 25 Déc 2009, 15:23

Bonjour MyrAme,


en effet, en spiritualité, on ne chasse pas l'ombre, mais on reconnaît la Lumière, qui alors dissipe l'ombre comme l'illusion qu'elle est.

Vois-tu la nuance? Si tu prétends chasser ou quitter l'illusion, c'est narcissique, et tu ne peux y arriver. Mais si tu reconnais la Lumière, alors celle-ci remet naturellement l'illusion à sa place, et tu n'as pas à t'en occuper. Tu ne dois rien quitter, rien rejeter.

Donc on n'avance pas en spiritualité en chassant l'ombre, puisqu'il s'agit de laisser faire la Lumière, en la reconnaissant.


Lorsque la lumière entre dans une pièce sombre, elle chasse l'ombre, mais pas comme dans une guerre, un conflit: non, l'ombre s'efface simplement comme l'illusion qu'elle est. On pourrait dire qu'elle est comme "absorbée" irrépressiblement.

Si tu prétends chasser ou quitter l'ombre, tu te substitues narcissiquement à la Lumière, et tu entres en conflit apparent avec l'ombre, mais en réalité, c'est avec toi-même, et tu empêches la Lumière de dissiper l'ombre, de remettre l'illusion à sa place, puisque ton narcissisme fait écran.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Ven 25 Déc 2009, 22:52

Oui, je comprends parfaitement la nuance vu je l'ai exprimé notamment par l'image de l'ombre de notre corps physique qui disparaît lorsque le soleil est au zénith au dessus de notre tête.

Lorsque j'ai été aspirée par La Lumière, Elle m'a donné de quitter l'ombre alors j'ai reconnu la Lumière. C'est vraiment comme ça que je l'ai vécu. Je me suis vu quitter l'illusion avant de reconnaitre la Lumière. Lorsque j'aurai plus de temps, je te révèlerai ce qu'il m'a été donné de vivre afin que nous nous comprenions vraiment. Ce n'est pas un concept, c'est du vécu.

A+
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Ven 25 Déc 2009, 23:12

S'il n'en était pas ainsi, ce serait une logique neutralisante qui confronterait illégitimement ombre et Lumière, et non pas une logique positiviste qui prône esclusivement la Lumière, sans besoin de la confronter à quoi que ce soit.

Je trouve que ta phrase, qui parle encore de quitter l'ombre (même si c'est par la Lumière), n'est pas encore entièrement dans la logique positiviste de la Lumière, à mon avis. Mais tout ce que j'écris ne l'est pas forcément non plus...

Note que ce que j'exprime n'est pas uniquement conceptuel...


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Sam 26 Déc 2009, 18:51

Pour revenir à ce fameux "quitter", je me souviens que lors de l'Enlèvement, je me voyais partir sans savoir où j'allais. J'étais attirée Magnétiquement vers une destination UNconnu.
Je ne pouvais donc pas encore reconnaître La Lumière, mais simplement vivre l'envol et cet envol je l'ai vécu comme un "départ" vers l'UNconnu.

La remontée vers La Lumière a durée 3 jours.
J'ai reçu en mon esprit des Données infinies, des visions par tous les angles de vue d'un processus unique a multifacettes. TOUT ce que j'ai perçu portait un message et contenait un sens que j'assimile aujourd'hui encore.

Je vais donner un exemple concret pour traduire cette notion de "départ".
J'ai vécu des distorsions et des compressions du temps en ma conscience.
Plus je montais (vers Christ) moins le temps que je percevais correspondait au temps des personnes autour de moi.
Pour donner l'exemple le plus simple parmis d'autre plus complexes, je me souviens qu'à un moment je m'étais retirée dans ma chambre, 5 minutes selon moi, plus de 20 minutes selon mon entourage.
Ainsi je me voyais "partir" , je me voyais "quitter" le temps.
Je me souviens avoir dit a une personne de mon entourage que je partais pour une autre dimension ... Je ne comprenais pas ce que je vivais, mais j'avais conscience d'un "départ".

Je voudrais dire qu'il m'est donné de voir en Forme ce que je vis.
Ainsi j'ai vu que je remontais sur une spirale dont la circonférence se réduisait au fur et a mesure de la remontée. Ainsi plus je montais, plus mon temps se réduisait et s'accélérait par rapport a celui de mon entourage. Il n'y a pas que "mon" temps qui a obéit a cette Forme.

L'EnSeigneur me dit : Remonte au sommet de Toi-même par ton inspirale d'or.

Voici un schéma qui illustre ce phénomène. La spirale remontait autour de l' Axe vertical qui relie le Dernier au Premier et dont le sommet est également le coeur du cercle. ... c'est de la Géométrie au-dela de l'espace :)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Sam 26 Déc 2009, 21:40

Sinon, je voudrais revenir sur ce point charnière qui m'interesse :

Je t'ai demandé :
Citation :
Si un Homme se Réalise devant nous, que verrons-nous avec nos yeux de chair ?

Ce a quoi tu as répondu :
Citation :
Je ne saurais dire, mais je peux dire ce que nous ne verrions pas: nous ne verrions pas un Homme véritablement mourir, car son corps matériel, transmuté, n'existerait plus à la fin du processus.

Pourtant tous ont vu Jésus mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Sam 26 Déc 2009, 22:53

Bonsoir MyrAme,


le temps et l'espace sont en effet, mélangés, à tel point qu'on les intervertit dans notre expérience de la dualité. De plus, le véritable espace n'a que deux dimensions, et non pas trois comme dans la dualité.

La dynamique harmonique est engendrée par le Nombre d'Or qui est ce que j'ai appelé le "processeur de Maîtrise" (par l'entremise du pentagramme).

Le mot Unconnu (donc l'unité connue) est très intéressant.



Citation :
Pourtant tous ont vu mourir Jésus.

La crucifixion christique est pour moi essentiellement énergétique. Elle n'a pas besoin d'une croix de bois. La véritable croix est la Matière elle-même, pas un objet particulier façonné dans la dualité avec la Matière.

La croix de bois n'est qu'un symbole de la Croix de la Matière sur laquelle le mental est crucifié entre l'espace et le temps.


De plus, la crucifixion-transsubstantiation-Résurrection implique un Couple Sacré, deux Personnes qui s'unissent en même temps dans le Corps christique unifié. Deux Personnes dont les deux corps apparents doivent disparaître l'un et l'autre.

La Résurrection est la démystification de la mort: Personne n'y meurt réellement.

L'histoire qu'on en a faite et qu'on a transmise jusqu'à nous ne me semble pas totalement cohérente, mais faussée, probablement volontairement, sur divers aspects, dont les principaux sont peut-être de l'avoir travestie de façon dramatique, morbide et même gore, et d'en avoir amoindri la participation pourtant forcément égalitaire de la polarité féminine du Couple Sacré.

Quoiqu'il en soit, même avec une croix en bois et des clous en fer, nul n'aurait vu un Homme mourir, mais aurait seulement été mystifié par un état cataleptique profond, et rien de plus. La disparition finale du (des) corps denses démontrant qu'aucune véritable mort ne s'est produite.


Mais véritablement, nous n'avons pas besoin d'une croix de bois pour tout cela. C'est mon intime conviction.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Dim 27 Déc 2009, 19:13

En fait, il est dialectiquement prévisible que si un tel événement (fusion christique d'un Couple Sacré) survenait dans le paradigme humain terrestre, les conséquences seraient essentielles et concerneraient manifestement toute l'Humanité.

Car un tel événement représente la première étincelle de véritable conscience collective, où le collectif entier rencontre enfin un miroir authentique, dans un Couple Sacré. C'est le moment où la collectivité "se couvre".

A partir de là, les conditions matérielles et psychiques du paradigme entier seraient modifiées, et un tel changement en profondeur, consistant essentiellement en un resserrement des limites du libre-arbitre, ne pourrait pas passer inaperçu.


MyrAme,


je t'ai posé une question il y a quelques interventions, mais tu ne sembles pas l'avoir vue, ou bien peut-être l'as-tu oubliée?




Benoît, pour en revenir un peu à tes suggestions:


toutes les relations sexuées particulières et clivées, comme la relation parentale, ou la relation conjugale, ou la relation fraternelle, ne sont que des facettes refoulées de LA relation Sacrée, qui ne peut se vivre que dans la perception de l'équivalence corpusculaire, spirituelle, entre les deux polarités différenciées.

Cette perception de l'équivalence corpusculaire, inclut naturellement la démystification, et donc l'intégration, des relations clivées.

Alors il est vrai qu'au départ, une certaine focalisation sur le Couple Sacré peut être le résultat d'un attachement narcissique aux relations clivées, comme par exemple la relation mère-fils.

Mais il arrive un moment où, avec la perception nette de l'équivalence corpusculaire, le clivage est démystifié, et le narcissisme ne peut plus vraiment s'attacher (car la relation intégrale ne permet pas d'attachement en raison de l'équivalence corpusculaire).

A partir de là, la promulgation du Couple Sacré (et non pas sa recherche obsessionnelle, forcément narcissique et illusoire) peut s'affirmer dans la sublimation narcissique,

Je suis convaincu que je ne me trompe pas, au moins dans les lignes principales de la dialectique. Mais ce n'est pas de la psycho-rigidité défensive, ni donc de la toute-puissance.

C'est en moi la reconnaissance d'une signification essentielle, qui me réclame la sublimation du narcissisme, et ne le flatte en aucune façon.

Ceci dit, il ne s'agit pas non plus d'un acte de contrition, forcément narcissique. C'est une signification totalement positive, sans aucune dramatisation narcissique.

Et c'est pourquoi aussi je dénonce les formes travesties du message christique. Il est faux de croire qu'il faille souffrir pour s'émanciper: ce serait narcissique, et ne mènerait à aucune véritable émancipation.

L'émancipation consiste d'ailleurs à acquérir la certitude absolue que la souffrance est inutile, et que bien qu'elle ait pu se produire, il n'y a aucune raison pour que cela perdure d'une façon ou d'une autre.

Encore une fois, c'est une démystification qui n'implique pas de rejet narcissique de la souffrance, mais la simple Humilité de savoir qu'elle est inutile.

Si je pense que je peux souffrir, c'est narcissique.

Si je pense que je ne peux pas souffrir, c'est narcissique.

Mais si je sais (intégralement) que la souffrance est inutile, alors c'est juste, et la souffrance ne surviendra plus, parce qu'elle n'a plus d'appui narcissique pour pénétrer dans la réalité.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Dim 27 Déc 2009, 21:00

Plus particulièrement dans l'optique forcément intégratrice qui préside à la spiritualité, le corps physiologique est dense parce qu'il est narcissique = incomplètement intégré en conscience. Sa Vérité n'est pas totalement reconnue.

De ce fait, toute atteinte, toute détérioration, toute blessure, et plus généralement toute forme de rejet, de refoulement, de ce corps, persistent dans une logique narcissique, et en travestissent l'intégration, plutôt que la favoriser.

C'est alors une destruction formelle, confusionnelle, dans la densité, relevant donc de la possessivité archaïque morbide à l'égard du Corps de la Mère, qui se produit, et non pas une véritable transmutation par sublimation narcissique.

Le corps narcissique doit être rendu au collectif dans cette sublimation, comme une offrande sacrificielle authentique, donc intérieure, strictement positive, ce qui ne laisse aucune place à la moindre altération physique, narcissique, de ce corps.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
delz

avatar

Masculin
Lion Tigre
Nombre de messages : 55
Date de naissance : 08/08/1986
Age : 31
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Sortir de confusion   Dim 27 Déc 2009, 21:40

Citation :
L'émancipation consiste d'ailleurs à acquérir la certitude absolue que la souffrance est inutile, et que bien qu'elle ait pu se produire, il n'y a aucune raison pour que cela perdure d'une façon ou d'une autre.

Encore une fois, c'est une démystification qui n'implique pas de rejet narcissique de la souffrance, mais la simple Humilité de savoir qu'elle est inutile.

Si je pense que je peux souffrir, c'est narcissique.

Si je pense que je ne peux pas souffrir, c'est narcissique.

Mais si je sais (intégralement) que la souffrance est inutile, alors c'est juste, et la souffrance ne surviendra plus, parce qu'elle n'a plus d'appui narcissique pour pénétrer dans la réalité.

Super Sphinx, un grand merci, ça m'apporte une vague de sérénité ces quelques lignes. C'est d'une justesse "absolue" à mon sens.

Il y a tellement de "programmes" à l'intérieur de notre cerveau et dans l'humanité qui veulent nous empêcher d'accèder à une joie simple, dénuée de souçis, hors de toute culpabilité, dévalorisation ou souffrances psychologiques quelconques que ça en est parfois fatiguant. Il semble évident que toute celà ne vise quà nous maintenir sous un certain controle et limiter notre émancipation spirituelle.

Bonne soirée :)
Revenir en haut Aller en bas
 
Sortir de confusion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» "Sortir au jour" le livre des morts Egyptiens
» régression probit et matrice de confusion
» Des conseils et techniques pour s'en sortir (DTA)
» Sortir de la fessée
» Interdiction de Sortir le Soir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: