ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Principe circulaire

Aller en bas 
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Le Principe circulaire   Sam 12 Mar 2011, 14:43

Bonjour à toutes et tous,


or donc, de quoi "traite" la Connaissance dialectique?

Réponse: du Principe circulaire


Le Principe circulaire n'est pas le cercle, mais plutôt le fondement dynamique du cercle.

En effet, la dialectique stipule que la forme pure, statique, parfaite, n'existe pas, sauf comme complète virtualité.

Donc, puisque la forme pure n'existe pas, elle ne peut qu'être "simulée" dynamiquement.

Le Principe criculaire n'est donc pas la forme circulaire, mais ce qui permet de produire une simulation de la forme circulaire.

Afin de produire cette simulation de la forme circulaire, il faut donc une dynamique relativiste (qui relativise l'aspect virtuel, absolu, de la forme). Concrètement donc, la forme mise en oeuvre par cette dynamique peut être très éloignée de la forme circulaire, car seul le "respect de la moyenne circulaire" est imposé par le Principe circulaire. Le cercle en tant que forme "pure" est au mieux une simulation, produite par la "moyenne circulaire", dont la forme effective (tracé de la dynamique), est libre du moment que la moyenne est respectée.

En, fait, on doitt même considérer que JAMAIS la dynamique Sacrée ne peut suivre un tracé circulaire strict, car cela ne correspondrait pas à la Vie, mais à la morbidité de la forme absolue. Donc, paradoxalement, le respect de la moyenne criculaire autorise tout tracé dynamique répondant à cette moyenne, SAUF la forme circulaire pure elle-même!

Donc le Principe circulaire implique:

- une dynamique relativiste afin d'assumer la forme circulaire sans en éprouver la morbidité
- un "tracé" de cette dynamique ne pouvant donc jamais correspondre strictement au cercle comme forme "pure"
- un tracé dynamique qui doit cependant répondre à un impératif de "moyenne circulaire"
- une vitesse angulaire infinie qui permet de simuler parfaitement la forme circulaire, à partir de n'importe quel "tracé" effectif, du moment que ce dernier respecte la moyenne circulaire


Dans le cercle, en tant que "forme pure", on peut noter deux aspects essentiels:


- la courbure, qui "relie la quadrature" = Lien
- la quadrature, qui "rectifie la courbure" = Séparation

Ces deux aspects sont précisément ceux qui doivent être mis en oeuvre dynamiquement pour simuler le cercle, cela "tombe sous le sens"!

Donc, ces deux aspects doivent être relativisés, à savoir représentés, personnifiés corpusculairement, de sorte que la dynamique relativiste, sexuée, de ces corpuscules complémentaires, puisse simuler parfaitement la forme circulaire, sans jamais véritablement la suivre dans son tracé morbide.

La différenciation sexuée est donc la garantie que les aspects courbure et quadrature ne produiront JAMAIS un tracé morbide de pure forme circulaire (qui aboutirait à la désintégration dans le potentiel).

C'est pourquoi il FAUT DEUX PERSONNES HUMAINES SEXUEES pour échapper à l'aspiration du potentiel central: deux instances relativistes en partie autonomes afin de séparer, et donc lier courbure et quadrature, de sorte de maîtriser le tracé de la dynamique, et éviter la morbidité de la pure forme.

Ce qui se produit, en fait, lorsque la moyenne circulaire est respectée par cette dynamique, est que la forme circulaire dans son potentiel existentiel, "divin", collectif, est rencontrée à chaque fin/début de cycle, sans qu'il n'y ait pour autant de confusion avec cette perfection formelle.

Le respect de la moyenne circulaire rencontre donc systématiquement la finalité harmonique du Soi, car à chaque fois le cycle de la dynamique Sacrée se termine, et s'ouvre, par une Rencontre avec le Soi et son potentiel harmonique, dans une discrimination par rapport à ce potentiel.

Les causes relativistes répondent donc à l'appel finaliste du Soi.

Ce qui se passerait, si la dynamique ne se résumait pas à produire une simulation sous forme de moyenne cyclique, mais venait à suivre un tracé circulaire parfait, est que la Vie ("imperfection") disparaîtrait, la dynamique serait "tuée" par l'amalgame avec la perfection formelle. Une confusion où les causes se prendraient pour "Dieu", pour le Soi lui-même, pour le potentiel collectif, pour la finalité de l'Etre.

La dynamique Sacrée est donc une Alliance existentielle entre "imperfection vitale" et perfection potentielle. C'est cette Alliance qui est féconde, car elle unifie causes relativistes et finalité absolue, dans une discrimination complète de ces aspects.


Le son produit par un instrument s'enrichit de ses différentes harmonques, et aussi d'un "grain", lié souvent aux matières dont il est constitué, et à la façon dont ces matières ont été combinées. Que serait le son d'un violon sans son "grain"?

Or donc, la forme circulaire pure n'est pas sépcialement intéressante, musicalement parlant. Le son produit par une pure sinusoïdale, sans aucun grain, ou presque (ce n'est pas totalement possible en fait), est très pauvre d'un point de vue musical. Le grain d'un moteur de frigo peut être plus intéressant que ce son "pur".

En fait, il faut comprendre qu'une forme d'onde parfaitement pure... ne produirait absolument aucun son! Ce serait une "onde non fécondée par le corpuscule", et donc purement virtuelle!

Le Couple Sacré chante l'Harmonie du Soi, et pour que sa voix se fasse entendre, elle requiert le "grain corpusculaire", donc la dynamique relativiste des polarités sexuées, dans leur valse libre de forme, mais qui respecte pourtant le Principe circulaire.

L'émancipation, qui passe forcément par la fusion du Couple Sacré, consiste donc à dépasser l'attachement à la forme parfaite, "pure", qui n'est au mieux qu'un mirage morbide, afin d'accéder à la liberté formelle.

Mais cette liberté éternelle a donc pour "prix" l'"exclusion", naturelle et définitive, au niveau du tracé de la dynamique cyclique, de la stricte forme circulaire elle-même.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le Principe circulaire   Sam 12 Mar 2011, 16:59


Les polarités du Couple Sacré se Rencontrent, et se perçoivent donc dans l'équanimité du Principe circulaire.

Mais cette équanimité ne peut pas faire l'impasse sur le "grain" corpusculaire, sans lequel aucune Vie n'est possible en fait. Ce grain est l'identité conjugale qui est intégrée en Christ, la Personne conjugale et collective, gardienne du potentiel.

En somme, les instances relativistes, représentatives du Soi, Homme et Femme, personnifient de façon polaire, différenciée, la Personne collective, de façon à pouvoir répondre à l'appel du potentiel collectif.

Lorsqu'ils assument totalement leur relativisation (représentation équivalente), les corpuscules sexués personnifient l'un et l'autre, mais defaçon différenciée, LE "grain identitaire", LE point Christique central auquel est rendue la référence identitaire conjugale.

Lorsque le "grain identitaire" est restitué au centre Christique (Tao), il y constitue ce que j'ai plusieurs fois appelé la "friction identitaire". Le Conflit est ramené sur son terrain légitime centralisé, et les polarités ne sont plus contaminées par la Prédation.


En ce sens, l'"imperfection" vitale essentielle est prise en charge collectivement, et constitue le potentiel Procréateur identitaire de chaque Couple Sacré vis-à-vis du collectif.

Christ focalise donc l'ensemble des grains identitaires de tous les Couples Sacrés, les intégrant tous dans une "friction identitaire centrale" qui constitue le potentiel collectif.

Le centre christique est donc la référence quadratique. C'est logique, puisque dans un cercle, tous les points de la périphérie sont à une distance égale du centre. La rectification quadratique, qui donc impose à la courbure une symétrie centrale fondamentale basée sur le carré (ou la croix), permet l'affirmation de l'équivalence spirituelle, de l'égalité de toutes les identités du Soi, dans la proclamation de leurs singularités authentiques respectives.


Mais comme on l'a compris (dans l'article précédent), l'égalité identitaire en question ne saurait être une égalité formelle basée sur la perfection circulaire absolue.

Le paradoxe de la réalité non-dualiste est qu'elle réalise l'Alliance entre une perfection circulaire simulée (relativisée) parfaitement par une dynamique absolutisée (vitesse angulaire infinie).

De ce fait, la forme circulaire est en permanence parfaitement simulée, sans que sa morbidité (perfection statique) ne soit éprouvée. Et simultanément, une liberté totale de tracé ("imperfection" du grain identitaire) peut être expérimentée (soumise au respect du Principe circulaire).

L'identité apparaît donc comme à la fois toujours achevée, et paradoxalement jamais totalement mise en oeuvre. Le potentiel est éternel, ET l'existentiel est équilibré de façon parfaite et éternelle aussi (mais dynamiquement "simulée").

Le Couple Sacré expérimente donc une liberté existentielle totale vis-à-vis de la mise en oeuvre du potentiel Procréateur.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le Principe circulaire   Lun 31 Oct 2011, 12:42

Bonjour à toutes et tous,


on peut parfaitement se rendre compte de la morbidité de la forme circulaire parfaite, même en tant que trajectoire cyclique (sinusoïde), en passant par le domaine sonore et la musicalité.

En effet, qu'y a-t'il de moins excitant, de plus morne et stérile, qu'une onde sonore parfaitement pure, sans grain, sans harmoniques, sans modulations, sans vairations, et sans le moindre rythme? Disons plus simplement qu'une telle perfection n'existe pas, tout simplement, mais que tout ce qui s'en approche véritablement, devient rapidement navrant.

La granulosité est la première condition de la vie d'un son, au-delà de sa base ondulatoire. Donc même en musicalité, le grain corupusculaire doit "féconder" l'onde, pour qu'elle devienne intéressante. C'est aussi pourquoi le ronflement d'un moteur de frigo peut entraîner une extase vibratoire: la simple association d'une onde et d'une granulosité particulière suffit à engendrer une sonorité éventuellement intéressante.

Mais bien entendu, la musicalité va plus loin: elle transforme tout en cycles, en mesures, en mouvements, et sur un cycle, petit ou grand, il peut y avoir toutes les vairations qu'on veut, du moment que l'articulation entre deux cycles de même niveau respecte... le Principe circulaire, et donc conserve la cohérence de l'ensemble sur une moyenne.

Dans l'intantanéité, la musqiue ne sera pas équilibrée, car elle doit être vivante: l'équilibre est seulement important à préserver sur les moyennes cycliques, qu'elles concernent les mesures, les parties du morceau (mouvements) ou l'oeuvre complète.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le Principe circulaire   Dim 04 Mar 2012, 15:56

Bonjour à toutes et tous,


j'ai déjà exprimé ce qui suit ailleurs sous une autre approche, mais je souhaite le reformuler ici rapidement:

L'intégration de l'identité, de la Séparation dialectique, de l'angle plat éthique dans le cercle de Vie, permet ensuite de vivre un relationnel libéré, désinhibé, car la relation Sacrée n'est pas une relation narcissiquement exclusive. Elle est intrinsèquement exclusive, et donc ouvertement inclusive.

L'intégration de l'angle plat (diamètre identitaire) a donc pour but d'affirmer la dynamique Sacrée entre les polarités dialectiques Homme et Femme, dynamique dont la vitesse angulaire est infinie (déploiement inertiel intégral).

Si la vitesse angulaire est infinie, cela signifie qu'en même temps, l'angle plat est toujours respecté, mais aussi toute configuration relationnelle, angulaire, autre que l'angle plat est permise, sans le moindre antagonisme.

C'est la libération relationnelle intégrale: tous les angles sont instantanément permis, du moment que l'angle plat est reconnu et intégré.

Cela ne veut pas dire que tout relationnel aura le même potentiel: cela dépend en effet de l'angle effectif expérimenté, mais en tout cas, le véritable potentiel de toute relation sera reconnu d'emblée, et pourra alors être vécu sans problème d'aucune sorte.

L'angle plat garde bien entendu toujours la primauté du meilleur potentiel possible, pour le Couple Sacré.


Les problèmes relationnels humains, entre autres dans les relations sexuées, proviennent du fait que le potentiel exact de la relation n'est pas connu d'emblée par les partenaires. Et puisqu'il n'est pas connu, il ne peut être que spéculé, donc entâché d'un certain degré de prédation.

Pour connaître d'emblée le potentiel exact d'une relation, il faut avoir intégré l'étalon relationnel absolu: l'angle plat éthique du Couple Sacré, LA référence identitaire. Et cela permet donc d'échapper à la dérive spéculative, prédatrice, tout en vivant une multiplicité relationnelle décontaminée.

Cette multiplicité relationnelle rejoint la liberté formelle affirmée par le Principe circulaire. Si la trajectoire est purement circulaire, elleengendre une morbidité intégrale, car l'attachement de la perfection est forcément morbide. Et donc, si le relationnel est abordé dans l'attachement à l'exclusivité, c'est également morbide.

La relation de l'Etre à la perfection est donc de même nature que sa relation à l'exclusivité relationnelle: lorsqu'elle est intégrée comme implicite, mais pas attachée narcissiquement, elle est émancipatoire. Si elle est attachée, elle devient morbide.

La relation Sacrée est fondamentalement une relation dont le caractère exclusif est totalement implicite: évident. On ne peut donc pas l'attacher, car ce serait le nier. Tout cela correspond donc aussi au Principe circulaire, qui rélcame une moyenne circulaire, mais pas une contrainte formelle circulaire.

Donc, la relation Sacrée ne s'oopose pas, mais au contraire inclut naturellement, toute la richesse plurielle du relationnel, tout en conservant son exclusivité implicite.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le Principe circulaire   Jeu 08 Mar 2012, 11:55


Bonjour à toutes et tous,


par crainte Sacrée, le judaïsme prévient de prononcer le nom de Dieu YHWH.

J'ai déjà exprimé ailleurs que le Tetragramme Sacré représente par ses 4 lettres dont les significations sont Point-Souffle-Crochet-Souffle, le Principe cyclique de l'onde porteuse du Verbe.

En effet, les deux souffles caractérisent des translations inversées l'une par rapport à l'autre, entre un point de départ et son image, le crochet. D'où un mouvement périodique, cyclique, de va-et-vient.

J'avais aussi exprimé que YHWH ne pouvait pas être phonétisé (comme par exemple en Yahvé), tout simplement parce que si c'est bien un nom de Dieu, ce n'est pas un mot, mais un ensemble de lettres rerpésentatives d'un Principe, tout comme HCl représente l'acide chlorhydrique et ne peut pas être phonétisé en "hacle" ou tout autre forme que ce soit.

En allant plus loin à la lumière du Principe circulaire, on peut comprendre que la phonétisation du Priincipe YHWH serait comme exprimer la forme circulaire, dont on sait qu'elle ne peut pas correspondre à la trajectoire cyclique, car elle est fdondamentalement morbide, de par sa perfection, et que donc, elle ne peut pas être exprimée.

La crainte Sacrée qui prévient de ne pas phonétiser YHWH correspond à la crainte de la morbidité essentielle de la perfection de la forme circulaire: le cercle doit rester un Principe sous-jacent, le Principe circulaire de l'"onde porteuse", mais ne peut pas être exprimé en tant que tel dans la forme donnée au cycle.

YHWH représente le Principe cyclique dans sa pureté fondamtentale, donc circulaire en fait. Et donc, il doit absolument rester un Principe, et ne peut pas être exprimé, verbalisé, sur l'onde porteuse, puisqu'il la met en oeuvre lui-même, sans quoi on aboutirait à une morbidité totale.


Amitié,

steph


Revenir en haut Aller en bas
Slowboda

avatar

Masculin
Scorpion Cheval
Nombre de messages : 13
Date de naissance : 27/10/1990
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: Le Principe circulaire   Mar 11 Fév 2014, 16:59

Bonjours Spinhx,

Pour connaître d'emblée le potentiel exact d'une relation, il faut avoir intégré l'étalon relationnel absolu: l'angle plat éthique du Couple Sacré, LA référence identitaire. Et cela permet donc d'échapper à la dérive spéculative, prédatrice, tout en vivant une multiplicité relationnelle décontaminée. a écrit:


L'intégration de l'angle plat (diamètre identitaire) a donc pour but d'affirmer la dynamique Sacrée entre les polarités dialectiques Homme et Femme, dynamique dont la vitesse angulaire est infinie (déploiement inertiel intégral). a écrit:

Sans LA Rencontre on ne peut intégrer "totalement" l'étalon relationnel absolu n'est ce pas ..?


Sans un mental circulaire désenglué de toute dynamique dysharmonieuse La Rencontre ne peut être effectif n'est ce pas ?

Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le Principe circulaire   Mar 11 Fév 2014, 20:40

Attention que la trajectoire de la dynamique Sacrée ne peut PAS être circulaire: le Principe Circulaire parle d'une moyenne circulaire.  Le cercle dans sa perfection morbide est à éviter en tant que trajectoire d'un point de vue pratique: il va amener la dynamique à une simple répétition exacte de la même trajectoire parfaite, donc en somme, une dynamique morbide qui, en fait, s'éteindra dans un tel régime!

Pour qu'il y ait dynamique de Vie, il faut une Alliance entre perfection et imperfection, la perfection étant l'onde circulaire, l'imperfection étant le "grain" dysharmonique.  Cela aussi est la Rencontre entre Homme et Femme, entre granularité et circularité.  La résultante est une trajectoire cyclique, respectant une moyenne circulaire, mais SURTOUT PAS une trajectoire circulaire!

Un physicien a récemment (peut-être) percé le secret des stradivarius en détectant de légères imperfections microscopiques qui apporteraient précisément le "grain" caractéristique de ces instruments.

Sans grain, l'onde sonore a peu d'intérêt (elle n'existe même probablement pas!).  Sans onde porteuse, le grain a peu d'intérêt (il n'a en fait aucune possibilité d'expression).  Ensemble, ils font toute la différence!


La stabilité du mental fait de lui un résonateur, un organe perceptif parfait, infinitésimalement précis.  Cette stabilité est apportée par le Principe circulaire respecté par la trajectoire cyclique de moyenne constante du Couple Sacré.  Mais la forme de la trajectoire est perpétuellement changeante et JAMAIS strictement circulaire en elle-même!

Le mental doit être effectivement décontaminé de toute déformation/adultération exercée unilatéralement par l'incohérence de l'Esprit Yin de l'Homme.  Mais d'un point de vue pratique, l'incohérence masculine ne peut pas être intégralement, absolument réduite à rien, sans quoi le grain indispensable, en tant qu'imperfection, à la Vie de l'onde, disparaîtrait totalement.  Pratiquement, le "grain" doit être "poli" jusqu'à ce qu'il puisse faire Alliance avec l'onde, mais pas jusqu'à ce qu'il soit intégralement dissipé!

On peut dire que le "grain" est représentatif de l'individualité, alors que l'onde est représentative de la collectivité.  Il doit y avoir une synthèse entre les deux, par le Couple Sacré.  Car l'Homme est une collectivisation de l'individualité (=mise en cohérence circulaire de l'incohérence granulaire), et la Femme est une individualisation de la collectivité (=mise en incohérence granulaire de la cohérence circulaire).

La synthèse de ces deux aspects est le Principe Circulaire qui allie granularité et circularité.  Lorsqu'on observe le tracé du mental, 8 à plat d'infinitude, on constate qu'il relève de cette synthèse: le point central représente la séparation granulaire alors que les deux boucles représentent la liaison circulaire bipolaire.


Ceci ayant été (re)précisé, je dois émettre une certaine réserve quant à ta seconde assertion/question.  La structure mentale ne peut pas être déformée par des incohérences unilatérales virulentes, mais au final, l'incohérence doit pouvoir être intégrée "subliminalement" en tant que granularité dans le déploiement mental.  Sans cela, la Rencontre ne serait pas réalisée, puisque la Rencontre est aussi forcément établie entre granularité et circularité.

L'incohérence originelle de l'Esprit de l'Homme fait écho à la cohérence parfaite de l'Esprit de la Femme, le Saint-Esprit.  Aussi bien l'un que l'autre doivent voir leurs absolus relativisés par la personnification humaine. Donc au final, il n'y a pas suppression intégrale de l'incohérence, mais intégration subliminale de l'incohérence afin qu'elle joue son rôle vital tout aussi essentiel que celui de la circularité.

Absolus, les aspects existentiels de cohérence parfaite et d'incohérence totale sont tous deux morbides!  Mais c'est par leur conjugaison relativiste, dans le Couple Sacré des polarités humaines différenciées, sexuées, que la Vie peut s'épanouir!

Amitié,

Steph

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.


Dernière édition par Sphinx le Mar 11 Fév 2014, 23:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le Principe circulaire   Mar 11 Fév 2014, 23:13


En complément, le nombre fondamental de la granularité est le septénaire, base des lois de correspondances.

En effet, il s'agit d'un "nombre d'ouverture" et, parmi les 10 premiers nombres, le seul qui ne divise pas le cercle de 360°. C'est pourquoi il est le nombre fondamental de la granularité: il est le premier nombre entier naturel à ne pas être impliqué dans l'"arithmétique circulaire" (=qui n'est pas un diviseur entier et exact de 360).

C'est pourquoi il est aussi la base des lois de correspondance: ces lois ne sont pas relatives à la circularité elle-même, mais à une série de modes sur lesquels peut se décliner la circularité à tous les niveaux, dans tous les domaines. L'ensemble de ces modes constitue la granularité indsipensable au soutien de l'onde.

En synthèse, le septénaire orchestre la granularité selon un mode implicite, sur lequel vont se fonder tous les aspects cycliques de l'Etre. Car sans Séparation granulaire, point de possibilité de Lien circulaire!

Il y a donc en tout phénomène cyclique effectif une déclinaison granulaire selon 7 aspects fondamentaux différents. Et dès lors, on peut mettre en correspondance ces phénomènes cycliques entre eux, sur base de leurs 7 aspects granulaires systématiques.


Amitié,

Steph

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le Principe circulaire   Mar 11 Fév 2014, 23:31


Je vais encore ajouter ceci à propos du mental:

Si le résonateur mental avait une stabilité véritablement parfaite, il ne pourrait pas résonner et ne percevrait rien!

Il est nécessaire que sa structure soit habitée par une dynamique subliminale, afin que lorsqu'une fluctuation soit rencontrée, elle puisse déclencher une amplification et une captation en tant que perception!

Donc il doit y avoir intégration subliminale d'une "imperfection", d'une granularité afin que la dynamique du résonateur soit préservée! Certes, si la granularité est trop importante, elle engendrera des perturbations dans le résonateur dont l'équilibre général sera menacé ou dégradé, et donc aussi sa faculté perceptive! Mais sans granularité du tout, il n'y aurait pas du tout de possibilité perceptive!

C'est un peu comme un joueur de tennis qui attend la balle de service: s'il reste absolument statique, il n'aura pas le dynamisme nécessaire pour se mettre en bonne position de recevoir le service! Il doit donc assurer une dynamique minimale.


Amitié,

Steph

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le Principe circulaire   Mer 12 Fév 2014, 06:41


Complément:


La granularité est en fait ce qui a déjà été nommé "le Conflit" dans des articles précédents. Le Conflit est en fait le "frottement" de toutes les phases identitaires sur le centre Christique, autour duquel elles tournent. Christ est la référence identitaire centrale, et de ce fait, la Personne du potentiel collectif: le Fils.

Or donc, le Conflit Christique est cette granularité fondamentale qui doit être intégrée au niveau mental afin que règne Christ sur la dynamique des Couples Sacrés, comme référence centrale de leurs cycles.

Christ est donc un agent Séparateur dialectique fondamental qui, par sa granularité centrale, référencie et organise l'éternel ballet circulaire de toutes les phases identitaires réalisées, émancipées en Lui.


Lorsque les polarités humaines, sexuées, sont en confusion entre elles, la Séparation n'est pas discriminée au centre du Couple Sacré, et de ce fait, le Conflit est exporté sur les polarités elles-mêmes, qui sont alors opposées conflictuellement par un mental adultéré par linéarité: la granularité du Conflit exporté altère la circularité mentale en produisant une linéarisation du processus. Cette linéarisation constitue pratiquement la spéculation mentale.

Au lieu de cibler sa propre oblitération dans une fermeture circulaire, le mental linéarisé cible et poursuit des chimères externalisées dans un contexte d'exacerbation causaliste (linéarité de cause à effet, perte du finalisme circulaire, harmonique).

L'exportation immature ou régressive de la granularité du Conflit central sur les polarités dialectiques est ce qui produit la linéarisation mentale de la spéculation. Carla Personne du potentiel collectif Christ n'est pas reconnue dans sa finalité centrale, puisque le centre n'est pas discriminé en raison de la confusion dualiste.

La cause humaine, contaminée par la granularité Christique, se prend pour une finalité et usurpe alors la qualité fondamentale de Christ, et donc du Soi conjugal et collectif. L'identité est réclamée par la cause humaine au lieu d'être restituée à qui de droit (le Soi conjugal et collectif).


Lorsque la granularité est intégrée au niveau du mental dialectique, le Conflit est restitué au centre et Christ règne en tant que référence identitaire universelle. Sur base de la granularité centrale intégrée, le mental conjugal déploie naturellement deux ailes psychiques selon un schéma circulaire bipolaire, unifiant la conscience perceptive des deux polarités du Couple Sacré, sans pour autant diluer leurs consciences respectives. C'est la réalité non-dualiste: ni une conscience, ni deux consciences, mais les deux à la fois, et infiniment plus que cela (car le modèle du Couple Sacré est "fractal", et concerne TOUS les niveaux de conscience collective, depuis la conjugalité jusqu'à l'"omniversalité".


Amitié,

Steph

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Slowboda

avatar

Masculin
Scorpion Cheval
Nombre de messages : 13
Date de naissance : 27/10/1990
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: Le Principe circulaire   Jeu 13 Fév 2014, 00:49

Merci pour ces expositions claires Sphinx, la compréhension qui les suit est intérieurement conséquente,

Dans le même élan, avant qu'il y est la rencontre des FJ , Quel critère doit être respecté pour que les pensées transmises de l'Un apparaissent avec une nette distinction dans le champ psychique de l'Autre..?

Le mental circulaire est donc un organe perceptif central du Soi conjugal du Couple Sacré, qui organise le processus d'échange dialectique des polarités sexuées entre elles. a écrit:


Le Mental circulaire modèle t-il les pensées de l'Un pour les adapter au mental analytique de l'Autre afin d'optimiser la compréhension ? Serait il "un filtre traducteur" ?

Comment peut on distinguer les pensées issues de notre propre construction psychique de celle reçu par notre "antenne circulaire" ? En tous les cas, la forme pensée ou l'onde est elle modelé à notre convenance ?

La pensée émise est elle forcément perçu de manière instantanée par celui qui la reçoit ? Le temps influence t-il l'interactivité psycho-mental des FJ ?
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4302
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le Principe circulaire   Ven 14 Fév 2014, 00:34

Bonsoir Slowboda,


Citation :
Quel critère doit être respecté pour que les pensées transmises de l'Un apparaissent avec une nette distinction dans le champ psychique de l'Autre..?

Il n'est pas dit que les pensées doivent apparaître distinctement en tant que telles dans le champ psychique de l'autre.  Ce qui est certain, par contre, est qu'il y a une unification d'une partie des deux champs perceptifs de conscience au sein d'une même conscience synthétique.  Tout n'est pas partagé: ce qui doit l'être l'est, ce qui ne doit pas l'être ne l'est pas!  Il y a donc simplement discrimination dialectique entre ce qui est similaire et ce qui est différent.  Ce qui est similaire est partagé, et ce qui est différent est séparé.  Il ne saurait y avoir unification sans séparation, ni sans similitude non plus: c'est un paradoxe dialectique.

La conscience unifiée préserve et même valorise l'affirmation des deux consciences séparées, la partie commune étant magnifiée par les parties séparées et réciproquement, ce qui correspond aux lois dialectiques de la perception: Lien et Séparation engendrent et amplifient mutuellement la perception  de l'une et de l'autre.  De même, la similitude et la différence.

A partir de là, en tout cas, on peut comprendre que ce qui va améliorer le dialogue implicite des polarités dialectiques entre elles, est tout simplement la réduction à l'état subliminal des perturbations de l'onde mentale par des inductions incohérentes, et de l'Esprit de l'Homme, et du collectif.  En somme, lorsque la Séparation est parfaitement discriminée au centre du Couple Sacré, elle rend compte d'une décontamination mentale qui permet un dialogue sain et clair entre les polarités d'un point de vue psychique.  Dans ce cadre, les inductions du collectif sont limitées à la référenciation Christique, du Fils au centre du Couple Sacré.  De ce fait, l'arbitrage collectif par le Fils est parfaitement intégré et veille à ce qu'aucun débordement narcissique, déséquilibré, n'apparaisse dans le dialogue conjugal.

J'ai pu vivre un court instant une telle dynamique, un début d'envol conjugal Sacré, et la présence de deux psychismes conscients, respectés, au sein d'une même conscience synthétique, dans un partage perceptif partiel, était très nette.

Mais je pense qu'on peut dire que la pensée, dans un tel cadre, devient subliminale, et n'est pas perçue exactement de la même façon que dans la dualité.  La conjugalité Sacrée n'est plus une expérience existentielle où prédomine la pensée et le plan psychologique, mais une expérience vitale où la corporalité (Christique unifiée) est le plan prépondérant: l'Esprit ayant fait Alliance avec la Matière, c'est la conscience du Corps qui devient la base fondamentale de la perception vitale: l'Etre Existe véritablement dans la conscience unifiée du Corps Christique.  Le plan psychologique de la pensée est intégré subliminalement.

La "télépathie" mentale qui s'affirme n'est donc pas psychologique, mais psychique: elle ne concerne pas directement la pensée.


Citation :
Le Mental circulaire modèle t-il les pensées de l'Un pour les adapter au mental analytique de l'Autre afin d'optimiser la compréhension ? Serait il "un filtre traducteur" ?

Le centre Christique, la Personne du Fils, représentative du potentiel collectif au centre du Couple Sacré, est un arbitre intégré de la conjugalité Sacrée, qui veille à ce que la dynamique Sacrée, dans ses échanges, respecte toujours le potentiel collectif et, de ce fait, respecte aussi naturellement les Personnes sexuées du Couple Sacré.  Le Fils est l'arbitre existentiel de l'Homme et de la Femme. Le mental est un Lien fondé sur la Séparation du Fils, et qui intègre cette Séparation.

Le Fils est une Séparation, centrale, qui donc en effet a pour fonction de filtrer, d'empêcher de passer ce qui doit être Séparé, car différent.  Ne peut et ne doit être échangé entre les polarités sexuées, à travers le Lien mental, QUE ce qui est similaire.  

Là est la juste discrimination dialectique: préciser ce qui est similaire et ce qui est différent, et appliquer une gestion différente à chaque aspect: laisser passer ce qui est similaire et arrêter ce qui est différent.  Dans cette discrimination, toute confusion est interdite.

En somme, lorsque les polarités sexuées sont en confusion entre elles, c'est qu'elles partagent des différences, et gardent narcissiquement des similitudes!  Dans la discrimination, ces dérives n'existent plus!

Le mental est donc un filtre arbitral, "judiciaire", en relation avec le potentiel collectif, qui permet au dialogue sexué d'échanger ce qui est souhaitable d'échanger, et de bloquer ce qui n'est pas souhaitable d'échanger. Il gère la séparation des pouvoirs existentiels, masculin-législatif-passif-théorique, et féminin-exécutif-actif-pratique. Seuls des pouvoirs existentiels bien séparés peuvent être liés, et donc unifiés!

Dès lors, lorsque ce qui peut l'être est échangé, et ce qui doit l'être est bloqué, les polarités sexuées du Couple Sacré peuvent se comprendre parfaitement.  On peut parler de filtre en quelque sorte "traducteur", par l'arbitrage existentiel qu'il effectue.  

Mais le mot "traducteur" est à bien comprendre dans ce processus: il n'y a pas transformation des éléments du dialogue, il y a véritablement, seulement, filtrage entre ce qui est similaire et ce qui est différent, chaque aspect faisant l'objet d'une prise en charge différente (= discrimination), en Liaison (échange) ou en Séparation (blocage).


Citation :
Comment peut on distinguer les pensées issues de notre propre construction psychique de celle reçu par notre "antenne circulaire" ? En tous les cas, la forme pensée ou l'onde est elle modelé à notre convenance ?

C'est un problème fondamental, qui ne concerne que l'expérience psychologique de la dualité.  Comment, par exemple, discriminer ce qui vient bien de soi, de ce qui est induit par le collectif, via l'entité symbiotique intermédiaire, qui profite de l'immaturité du Couple Sacré, au sein de l'agglutination causale, pour instiller plein de perturbations confusionnelles dans le champ psychique des Personnes humaines?

C'est un travail progressif de discrimination de conscience, un chemin d'individuation, cathartique, de réintégration des refoulement, de démystification des processus inconscients, de décontamination du drame humain, de façon à acquérir, comme le dirait Jung, une position d'équilibre différente par rapport à l'inconscient collectif.  Le rapport à l'inconscient collectif étant amélioré, mieux équilibré, moins inconscient en fait, les inductions confusionnelles collectives sont mieux et plus vite repérées, et au final, éventuellement bloquées par la vertu de la prise de conscience.




Citation :
La pensée émise est elle forcément perçu de manière instantanée par celui qui la reçoit ? Le temps influence t-il l'interactivité psycho-mental des FJ ?

Ce n'est plus, comme je l'ai dit, une problématique de pensée psychologique, devenue infinitésimale, mais de perception consciente physico-psychique.  Cela passe par l'entremise de l'Ether et est donc transmis hors distance, et donc hors temps (apparent).

Dans l'expérience de début d'envol Sacré que j'ai fait, la distance ne comptait pas!  Nous étions, "ma" probable FJ et moi-même, à 35km de distance, au téléphone.  La perception consciente du corps de l'autre était au centre de l'expérience, avec naturellement la synthèse unifiée de nos deux consciences perceptives pourtant bien séparées.  Je pouvais ressentie nettement, mais de façon bien entendu "surnaturelle", les os de son bassin dans le mien.  Et on peut voir, dans la représentation de Fuxi et Nuwa, que le bassin est un ancrage fondamental de la dynamique Sacrée.

Ce n'était pas de la décorporation, de la "projection astrale", ni de l'échange énergétique (vécu à distance aussi avec des Ames Sœurs), mais un processus mécanique permis par une transition à travers un plan physique aux lois sublimées: l'Ether.  L'Ether ne connaît ni de la distance, ni du temps apparent, et la conséquence de cela, est que la sexualité du Couple Sacré est en fait un moteur, une mécanique, en tant que moyen de propulsion spatiotemporel, empruntant le medium de l'Ether.


C'est parce que cette mécanique est spontanée, implicite, induite spontanément par une configuration "technique" entre les polarités sexuées, qu'il n'y a aucun transfert énergétique entre ces polarités humaines: ce moteur fonctionne sans besoin de lui donner du carburant, car il est uniquement fondé sur la prise en charge de l'aspiration infinie du pur potentiel central, dont le gisement énergétique est illimité.  C'est l'"énergie du point zéro", uniquement accessible au Couple Sacré, affirmé dans l'éthique existentielle de sa dynamique Sacrée.

On peut aussi comprendre que, puisque la dynamique Sacrée possède une vitesse angulaire infinie, ses processus, et donc aussi au niveau mental, sont instantanés.  Ce qui ne veut pas dire simultanés!  L'instantanéité simule la simultanéité, tout en préservant l'aspect chronologique des processus.  Dans cette instantanéité, on peut vivre des expériences de nature simultanée, comme le fait que les polarités humaines soient superposées l'une à l'autre, tournant tellement vite qu'on ne peut plus les discriminer d'un côté ou de l'autre (elles sont perçues des deux côtés à la fois, en superposition), MAIS dans le respect implicite de la chronologie des processus!  Ce qui veut dire que, malgré le fait qu'elles puissent être perçues en même temps des deux côtés, et donc en superposition simultanée, y compris dans leur propre perception, elles sont pourtant AUSSI toujours Séparées et alternativement positionnées d'un côté et de l'autre par l'instantanéité qui n'est PAS une vraie simultanéité.

Ensemble et pourtant séparées, superopsées et pourtant polarisées, réalité paradoxale, non dualiste, dialectique!  Accéder à la dynamique Sacrée permet aux instances humaines polaires, relativistes, de vivre à la fois l'intimité la plus profonde, et la Séparation interpersonnelle la plus complète!  On peut d'ailleurs dire que, dialectiquement, l'intimité (le Lien) la plus profonde est accessible PARCE QUE la Séparation interpersonnelle est la plus complète.

Enfin, comprendre que l'instantanéité simule parfaitement la simultanéité sans pour autant en avoir toutes les caractéristiques, et en particulier, ne rejette pas le principe chronologique des processus, permet aussi de comprendre que la dynamique Sacrée, dans son instantanéité, rassure et répond à l'attente de la conscience archaïque hypnotisée par le mirage originel de la forme (statique) parfaite!  En effet, dans l'instantanéité, le Principe circulaire simule la forme circulaire parfaite, persistante, comme s'il s'agissait d'une perpétuelle simultanéité constante, bien que, d'un point de vue chronologique, la forme soit perpétuellement changeante sur les cycles vitaux, et seule une moyenne circulaire soit respectée par cycle accompli.

Paradoxalement, la dynamique Sacrée dans son paradoxe d'instantanéité, simule parfaitement la forme parfaite persistante, bien qu'en pratique, la chronologie préserve une mutation perpétuelle des formes cycliques.   C'est "le beurre, l'argent du beurre, et la laitière en prime!"  C'est l'accès à la perfection, sans la morbidité de la perfection!  Car c'est un accès permis par une dynamique relativiste absolutisée.  La dynamique est absolutisée, parce que la personnification des aspects existentiels Centre et Circonférence, personnification qui est une relativisation de ces aspects, est complète: c'est une relativisation absolue!

Les corpuscules (=Esprits) relativistes polaires sont chacun une relativisation entre le Centre et la Circonférence du cercle.  Cette relativisation complète engendre implicitement une dynamique ondulatoire absolutisée, dans le cercle qui devient -abslument- vivant.


Amitié,

Steph

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Slowboda

avatar

Masculin
Scorpion Cheval
Nombre de messages : 13
Date de naissance : 27/10/1990
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: Le Principe circulaire   Ven 14 Fév 2014, 19:07

Ce qui est certain, par contre, est qu'il y a une unification d'une partie des deux champs perceptifs de conscience au sein d'une même conscience synthétique a écrit: a écrit:

La "télépathie" mentale qui s'affirme n'est donc pas psychologique, mais psychique: elle ne concerne pas directement la pensée. a écrit:

Le Fils est une Séparation, centrale, qui donc en effet a pour fonction de filtrer, d'empêcher de passer ce qui doit être Séparé, car différent. Ne peut et ne doit être échangé entre les polarités sexuées, à travers le Lien mental, QUE ce qui est similaire. a écrit:

C'est un travail progressif de discrimination de conscience, un chemin d'individuation, cathartique, de réintégration des refoulement, de démystification des processus inconscients, de décontamination du drame humain, de façon à acquérir, comme le dirait Jung, une position d'équilibre différente par rapport à l'inconscient collectif. Le rapport à l'inconscient collectif étant amélioré, mieux équilibré, moins inconscient en fait, les inductions confusionnelles collectives sont mieux et plus vite repérées, et au final, éventuellement bloquées par la vertu de la prise de conscience. a écrit:


Merci Sphinx
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Principe circulaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Principe circulaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle circulaire pour la natation (nov 2010, puis juillet 2011)
» Droit Administratif : mesure d'ordre intérieur et circulaire
» Circulaire de rentrée 2011
» Circulaire ou projet de circulaire rectorale sur les TZR
» [Circulaire] BO sur les masters enseignement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: