ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le libre-arbitre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le libre-arbitre   Jeu 15 Sep 2011, 23:33

Citation :
C'est pour cela que les Personnes humaines sont la proie de la morbidité qui les empêche


d'accéder au libre arbitre ...

crois tu que la morbidité dont tu parles puisse être le fruit de quelquechose qui empêche l'humanité d'éclore et qui soit d'un tout autre ordre ??? que seule la foi pourrait endiguer ??
crois tu que le dédale intellectuel puisse être le berceau de cette morbidité ?? en tout cas il me semble qu'elle a son utilité surtout lorsqu'elle laisse entrevoir ses limites ...

et c'est peut être à ce moment là que les expériences deviennent

Citation :
assez signifiantes".

merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le libre-arbitre   Ven 16 Sep 2011, 00:00

Citation :
l'origine et la fin doivent se confondre dans le bouclage du cycle narcissique.

ça c'est magnifique ...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4301
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le libre-arbitre   Dim 09 Nov 2014, 14:10


Je souhaite rappeler rapidement ceci:


J'ai souvent exprimé le fait que le libre-arbitre est associé à la dualité.

Ce qu'il faut comprendre, c'est que, dans la vraie Vie de la réalité non-dualiste, le libre-arbitre personnel est sublimé, rendu à Christ, la Personne du potentiel collectif, qui est Présent en tant que Fils au sein de chaque Couple Sacré.

Et donc, le Fils est l'arbitre conjugal du Couple Sacré dont les Personnes humaines ont sublimé leur propre libre-arbitre pour se soumettre librement à cet arbitrage conjugal.

Le libre-arbitre personnel est donc bien associé à la dualité puisque dans cet état chaque polarité humaine sert son propre maître, dans la prétention narcissique à son propre arbitrage. Il y a donc deux maîtres, donc une réalité dualisée.

Si, par contre, les libre-arbitres personnels humains sont sublimés, rendus à Christ, alors il n'y a plus qu'un seul maître dans le Couple Sacré: le Fils. D'où la réalité unifiée non-dualiste.

Mais, attention, car dans le point central Christique, la dualité n'est pas effacée! Il y a là un état paradoxal où la réalité, unifiée, non dualisée, est toujours malgré tout dualisée!

On peut le comprendre facilement par l'optique, comparaison à laquelle je fais souvent référence!

Considérons un instrument d'optique constitué de deux lentilles.

Si les deux lentilles (les deux polarités du couple optique) sont mal positionnées entre elles, la perception sera floue, parce que l'image sera double.

Si les deux lentilles sont bien positionnées entre elles, la perception sera nette, parce que l'image sera unifiée. Mais, ce qu'il faut comprendre, c'est qu'en cette image unifiée, il y a toujours intrinsèquement les deux images du départ, simplement superposées l'une à l'autre!

On peut alors parler du pouvoir discriminant de l'appareil optique, comme on parle de discrimination dialectique pour la perception consciente.


En conclusion, l'unification Christique respecte paradoxalement les réalités personnelles humaines: les libre-arbitre personnels sont unifiés sous la coupe de l'arbitre conjugal, sans que leur origine dualiste ne soit niée.


Amitié,

Steph



_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4301
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le libre-arbitre   Mar 09 Déc 2014, 08:25


Le temps des faux prophètes...



... est là.


Il n'y a pas 36 approches théoriques possibles à propos de la Nature de l'Etre, il n'y en a que deux!

- linéaire
- circulaire

La multiplicité éventuelle des approches linéaires n'est que pure apparence.


Ces deux approches distinctes sont régies par des fondements différents:

- l'approche linéaire est fondée sur la primauté de la neutralité par rapport à tous les autres aspects possibles. C'est une approche qui repose typiquement sur une logique neutralisante (que certains appellent, semblerait-il, "théorie de la matrice inverse"). Dans ce cadre, toute forme de différenciation sexuée est généralement niée dans son importance existentielle.

- l'approche circulaire est fondée sur la primauté du mouvement de la Vie par rapport à tous les autres aspects. C'est une approche qui repose typiquement sur une logique positiviste, qui est en fait la dialectique. Dans ce cadre, la différenciation sexuée est reconnue dans son importance existentielle, car elle intègre une tension existentielle au sein d'une neutralité mise au service du mouvement de la Vie.

L'approche linéaire est régressive d'un point de vue vital, car elle vise la désintégration de la tension existentielle dans l'indifférenciation complète. Il y a rejet de la Séparation dialectique, ce qui au final, ne permet pas le fondement d'un Lien légitime.

L'approche circulaire est progressiste d'un point de vue vital, car elle vise l'intégration de la tension existentielle dans la différenciation complète. Il y a inscription authentique de la Séparation dialectique, ce qui permet au final le fondement d'un Lien légitime.

L'approche linéaire est incohérente, car il s'agit d'une suite d'élucubrations mentales spéculatives présentant une apparence de logique, artificielle, arbitraire en fait.

L'approche circulaire est cohérente, car il s'agit d'un ensemble d'aspects articulés autour de la centralité du Soi, de l'Etre, ce qui assure une véritable cohésion logique, qui est la dialectique.

L'approche linéaire assujetti la circularité à la linéarité, ce qui est le monde à l'envers: aucun centrage sur le Soi, qui est alors poursuivi sans jamais pouvoir être rencontré: il est en fait repoussé et nié.  Il est typique d'une cause adultère qui se prend pour la finalité du Soi de spéculer linéairement à tire-larigot, car elle peut alors s'évertuer à s'illusionner sur sa propre finalité à l'infini! Enfin, du moins tant qu'elle n'est pas confrontée à son adultération qui lui fait pousser un mur causal de plus en plus haut et résistant, mur qu'elle se prendra tôt ou tard!

L'approche circulaire assujetti la linéarité à la circularité, ce qui est juste par rapport à la Nature de l'Etre: il s'agit de toujours refermer le cycle autour du Soi, quelle que fut l'itinéraire tracé. Par la fermeture du cycle, la cause rend systématiquement la finalité au Soi central, sublimatoirement, sans s'illusionner sur une quelconque toute-puissance. Elle n'est donc pas confrontée puisqu'elle se rend spontanément à la finalité du Soi.

Bien souvent, l'approche linéaire aura tendance à préconiser un retour de l'Esprit "là d'où il vient", dans une inclination à renâcler face à une matière dévalorisée. L'incarnation sera souvent conçue comme dégradante et mauvaise.  Le mental sera accusé de tous les problèmes!

L'approche progressiste préconise d'aller de l'avant pour intégrer le Corps unifié à l'issue d'une traversée complète de la Matière, valorisée comme il se doit et transmutée au final!  L'incarnation sera conçue comme indispensable et salvatrice, mais incomplète dans la majorité des cas, d'où les problèmes rencontrés. Le mental sera reconnu comme innocent et seulement adultéré par l'incohérence de l'Esprit de l'Homme, vrai responsable des incohérences de la condition humaine (mal) incarnée.

L'approche linéaire sera soit hyper-complexe, soit simpliste (avec souvent, dans ce cas, rejet du mental). On voit le yoyo dualiste entre les deux.

L'approche circulaire n'est ni hyper-complexe, ni simpliste.

Si ce que je viens d'exprimer fait sens, alors cela peut servir à parfaitement discriminer les approches régressives des faux-prophètes par rapport à l'approche dialectique progressiste, quel que soit le nom qu'on lui donne.


Tout ceci étant précisé, il convient d'ajouter qu'en ces temps-ci, les faux-prophètes ont droit à la parole...



Amitié,

Steph

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le libre-arbitre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le libre-arbitre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le libre arbitre
» enseignement du Père Verlinde : "liberté" et " libre arbitre"
» Le libre arbitre et les dogmes religieux
» Grace et libre arbitre
» NEUVIÈME TRAITÉ DE SAINT BERNARD: le libre-arbitre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: