ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le courage de s'exprimer!!...

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Le courage de s'exprimer!!...   Ven 01 Juil 2011, 10:42

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le courage de s'exprimer!!...   Lun 04 Juil 2011, 14:20

Le courage de s'exprimer :

le thème me fait penser à une intervention sur un quartier dans le cadre de la prévention contre la drogue, où la discution fut orientée sur le fait de pouvoir dire NON, même si on se retrouve de ce fait exclu plus ou moins du groupe, être capable de ne pas faire comme les autres, d'avoir un avis et de pouvoir le dire me semble important quelque soit la ou les personnes qui sont en face, de plus cela semble nécessaire dans le cadre d'une évolution
L'intervention a tournée aussi sur le fait que si l'on ne se sent pas concerné, on ne se sent pas forcement intéressé par le sujet, nombreux parents pensaient que cela ne concernait pas leurs enfants, et pourtant cela n'arrive pas qu'aux autres, la prise de conscience semble nécessaire, vers un esprit d'ouverture, et vers un dialogue qui permet d'écouter ce que l'autre a à dire et sur le fait de pouvoir s'exprimer................
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5549
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le courage de s'exprimer!!...   Mar 24 Déc 2013, 10:09


UNE SOCIETE INHUMAINE (2ème partie) / par La Statue

LA STATUE a écrit:
Votre problème vient probablement du fait que vous pensez que seul un monde basé sur le conformisme, l'exploitation, la compétition, l'égoïsme, la psychologie, la haine, le capitalisme, le profit et la rentabilité existent, que seul un monde dépourvu d'humanité en somme, existe. Mais la vérité c'est que d'autres modes d'existences existent bels et bien ; des modes d'existences qui respectent l'environnement et les êtres vivants, des modes d'existences qui voient la diversité et la différence non pas comme une maladie à soigner, mais comme des bénédictions qui viennent enrichir le paysage et peuvent avoir une utilité. Tout à un sens et une utilité quand on est ouvert d’esprit. Je paraphraserai une citation d'Einstein qui dit : « Tout le monde est un génie. Mais si on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu'il est stupide. » Tout le monde est normal, mais si vous demander à un être humain de fonctionner comme une machine, il passera sa vie à croire qu'il est malade.

Ne pas avoir de talent pour le football par exemple, ne veut pas dire qu’on n’en ait pas pour le tennis ou pour la natation ou que sais-je d'autre encore. La société industrielle est fondée sous le paradigme de la rentabilité, de l'exploitation et du profit. Vous n’avez d’intérêt que dans la mesure où vous êtes exploitable, rentable, autrement vous êtes considéré comme une chose inutile, un boulet, une rature de la société, qu’il faut corriger par une thérapie. Une personne inexploitable financièrement ne veut pas dire qu'elle est inutile ou qu'elle sera nécessairement malheureuse. Malheureuse elle le sera nécessairement si vous la forcez à être ce qu'elle n'est pas. Dire qu’une personne non-adapté à la société marchande est un malade mental ou qu’il a des troubles, ou toutes les autres étiquettes que vous pourrez inventer, c’est comme dire à un poisson qu’il est malade mental car il refuse de vivre dans les airs exactement de la même manière que les autres poissons qui ont décider de vivre dans les airs à cause de l’argent et du prétendu progrès. Et en vous accrochant désespérément à ces concepts psys, pour ne pas dire à ces fables, c'est ce que vous êtes en train de faire. Le milieu industriel n'est pas le milieu naturel de l'être humain, et à terme l'homme doit nécessairement en mourir ; tout comme un poisson ne peut pas vivre indéfiniment en dehors de son environnement naturel sans se dessécher et mourir. Vous êtes complice, sans le savoir, de la promotion de certainement le plus grand crime contre l'humanité jamais exercé depuis la nuit des temps. Hitler paraît un enfant de cœur à côté de cela. Et vous verrez qu’il n’y a pas là d’exagération quand le pire arrivera.

« Qu'est-ce donc qu'une mauvaise herbe, écrit Ralph W. Emerson, sinon une plante dont on n'a pas encore découvert les vertus ? » Le point de vue selon lequel une herbe est mauvaise vient de ce que l’on ignore à quoi elle peut servir. De la même manière, le point de vue selon lequel une personne est malade mentalement, juste parce qu’elle est différente ou bien juste parce qu’elle refuse de s’adapter à cette société morbide, vient de ce que l’on n’y trouve à sa différence aucune utilité pour notre société psychologiquement raciste.

Les pseudo-savants posent des diagnostics pour palier à leur ignorance, pour se débarrasser de ce dont ils ne savent pas quoi faire, pour camoufler les vrais problèmes dont la société en est la cause et/ou pour nier l'évidence du fait que l’homme doit nécessairement subir un nombre de nuisances physiques incessant qui ne peut aller qu'en accentuant en continuant à essayer de s'adapter dans un milieu malsain et contre-nature. Ce n'est pas parce qu'on n'a pas encore trouvé, ou que l'on nie l'utilité de la différence de ceux qu'on exclut de la société, que ces différences sont forcément des défauts à corriger, ou des erreurs de la nature. Comme si la société était représentative de la nature, alors qu’elle semble bien elle-même être cette erreur au vue de la dégradation désastreuses qu’elle occasionne sur l’environnement naturel. Mais c’est aux hommes qui refusent de cautionner cela, ou qui ne sont pas naturellement apte à y participer, que l’on va qualifier de malades. Vous-mêmes, sous vos airs, comme si vous saviez de quoi vous parlez, ne savez même pas ce qu'est une maladie mentale. Parler de dysfonctionnement ou un trouble mental, ou encore un traumatisme, c'est ne rien dire. Car comme nous l’avons vu, ce ne sont là que des inventions pour étouffer les réelles causes de ce qui détruit l’humanité, à savoir : la société industrielle. C'est parler de ce qui perturbe, non pas l'individu, mais l'image sombre de ce qui doit être conforme à la société thérapeutique dans laquelle on vit. Bref, je ne m'étendrai pas plus, mais il est manifeste que la façon de voir de la société occidentale - et surtout de toutes les branches psychothérapeutiques - sur ce qu'elle ne comprend pas et qui la dérange est erronée et menace sérieusement la survie de l’humanité. Mais lorsque l’on s’en apercevra il sera sûrement trop tard.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


ET CETTE PETITE TROUVAILLE/



Il y a quelques semaines, au cours de l’une de mes promenades littéraires dans une librairie (oui, une vraie librairie, pas sur Amazon….) je suis tombé sur ce livre avec une couverture quelque peu « révolutionnaire ». Avec son gros titre « Génération végétale » et sa main tenant une carotte, ce livre donnait l’impression que son contenu allait être revendicatif et antisystème.

Et lorsque j’ai lu la postface qui parlait de Guerrilla gardening, d’incroyables comestibles et de locavore j’ai tout de suite pensé avoir trouvé une pépite. Le livre est un recueil de témoignages de jeunes idéalistes (30 ans et moins) qui vivent en accord avec leurs convictions. Ils sont à l’origine de mouvements actifs, sont enthousiastes, révoltés, surmotivés et veulent inventer des modes de vie à l’opposé du consumérisme effréné de nos sociétés actuelles. Parmi les témoignages, certains des mouvements peuvent paraître extrémistes comme les « végan » et même illégaux comme le glanage, mais tous pointent les limites et les paradoxes du système actuel.

   En même temps, les acteurs de ces mouvements ne font pas de propagande, ni de prosélytisme agressif envers ceux ne partageant pas les idées qu’ils défendent. Leur force, c’est leur capacité de mobilisation et de communication grâce aux réseaux sociaux et internet.

A la lecture du livre, j’en ai presque pleuré de joie en lisant le témoignage d’un jeune couple qui a démissionné de leur poste dans une jardinerie évoquant « l’horticulture intensive » qu’ils ne supportaient plus. On se sent moins seul en lisant de telles histoires et l’on se rend compte que la nouvelle génération est plus réaliste sur les absurdes antinomies de nos sociétés que les « anciens » qui dirigent le pays. Des contradictions idéologiques alimentées par le pouvoir de l’argent et la sacro-sainte croissance que les politiques nous vendent comme la solution à tous les problèmes.>>>
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5549
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: "Europe: vers la catastrophe alimentaire?"   Dim 17 Mai 2015, 09:26

Rappel , prenez le temps de 'l écouter !
"Europe: vers la catastrophe alimentaire?"




Rencontre-discussion avec Pablo Servigne le 13/09/2014 au Point Culture Liège dans le cadre de notre série "Sonnez les matines".
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5549
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le courage de s'exprimer!!...   Mar 14 Juin 2016, 16:24


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Entre colonisateur et colonisé, il n'y a de place que pour la corvée, l'intimidation, la pression, la police, le vol, le viol, les cultures obligatoires, le mépris, la méfiance, la morgue, la suffisance, la muflerie, des élites décérébrées, des masses avilis. [...] J'entends la tempête. On me parle de progrès, de "réalisations", de maladies guéries, de niveaux de vie élevés au-dessus d'eux-mêmes. Moi, je parle de sociétés vidées d'elles-mêmes, de cultures piétinées, d'institutions minées, de terres confisquées, de religions assassinées, de magnificences artistiques anéanties, d'extraordinaires possibilités supprimées."
Aimé Césaire - 1913-2008 - Discours sur le Colonialisme, 1950
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le courage de s'exprimer!!...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le courage de s'exprimer!!...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le courage de se libérer (Peter Fenner)
» Mathématiques : exprimer un intervalle
» Khâgneux modernes : bon courage pour l'attente !
» Le courage et la peur
» Trouver le courage d'en parler !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: La Vérité qui fâche-
Sauter vers: