ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Incarnation et lignes temporelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Incarnation et lignes temporelles   Lun 25 Juil 2011, 22:13

Salut Alskida.
En ce qui me concerne je ne me préoccupe pas des musulmans mais seulement de leur croyance, l'islam.
Il m'est difficile de penser que des individus qui accordent du crédit à une religion tellement moyenâgeuse, tellement rétrograde, qui interdit tout liberté de conscience puissent tenir des discours intelligents. A moins d'être intellectuellement malhonnêtes et de cacher leurs vrais sentiments.
Mais je dois certainement me tromper.

Salut Djéhouti.
Citation :

Je ne m'attache pas trop à la forme, car n'oublions pas qu'il est traduit sommairement en sous-titres, et que cette traduction n'est pas trait pour trait, fidèle au message de la langue d'origine.

Il n'y a pas que la traduction qui soit imprécise. L'élocution en anglais d'Inélia est elle même hésitante. Elle cherche souvent ses mots et c'est souvent Bill Ryan qui l'aide à préciser ses pensées.

Malheureusement la forme et le fond sont liés de façon indéfectible. Aurais-tu le même plaisir à boire du vin millésimé contenu dans une bouteille ordinaire? Le considérerais-tu même comme du grand vin?

Je ne bois pas de vin, mais par contre, si un texte comporte trop de fautes d'orthographes ou si le discours est hésitant, il est rare que j'aille jusqu'au bout du texte ou de l'interview.

Mais encore une fois, je dois avoir tord.
Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Incarnation et lignes temporelles   Mer 27 Juil 2011, 11:36

Pour autant il faut rester objectif et surmonter ses réticences et ne pas hésiter à faire amende honorable comme c'est mon cas aujourd'hui

Voici un extrait du texte d' Inélia Benz particulièrement pertinent parce qu'il entre (ou peut entrer) en phase avec nos propres expérimentations.

Citation :
Le Processus d’Ascension est simplement une croissance de la conscience, tout autant que la capacité à fonctionner en puisant dans cette croissance, qui nous rend plus apte à accomplir des choses, à créer notre réalité tandis que nous apprenons à nous accorder et à vivre à partir de cet état d’extase qui vient à nous lorsque nous sommes capables de permettre cette connexion d’une façon consciente.
traduction:http://www.lapressegalactique.com/2011/07/changement-de-dimensions.html



texte original suivant ce lien pour celles et ceux qui lisent l'anglais :
http://www.ascension101.com/en/ascension-information/23-april-2010/77-shifting-dimensions.html

Autre extrait significatif et pourtant susceptible de méprise car réapproprié par nos égos.

Citation :
Lorsqu’une personne expérimente la 5e Dimension, il ou elle expérimente l’état de Connection avec la Terre et l’Humanité. L’état d’Intégrité et le sentiment d’être, expérimentant et rayonnant l’Amour absolu et complet. Lorsqu’une personne expérimente toutes les dimensions, elle expérimente l’état d’Unité.

Il faut se méfier sur le terme Amour Absolu lequel n'est surtout pas un sentiment humain ou une empathie émotionnelle émise par nos corps biologiques, mais un État de Conscience développé, ou, autrement dit une élévation vibratoire particulière qui propulse momentanément les âmes incarnées hors de ce monde.

Vous aurez pu observer que mon esprit critique me préserve de toute empathie et pourtant je peux certifier par expérimentation personnelle que cela peut arriver à tout un chacun indépendamment de tout tempérament dans des moments très courts, parfois trop fulgurants, mais laissant toujours une vibration rémanente qui ouvre des perceptions nouvelles.
Une seule condition: pratiquer une recherche spirituelle créative, c'est à dire ne jamais hésiter à se remettre en cause.

Notre mission à tous, âmes incarnées, est de rendre cet état de conscience permanent.



Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
xzat

avatar

Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 74
Date de naissance : 20/09/1989
Age : 27
Localisation : lens
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: Incarnation et lignes temporelles   Mer 27 Juil 2011, 12:17

Bonjour,

Le faite de ne pas appartenir à ce monde me rappel un article d'Undercover que Ambre avait posté, où ont pouvais y lire une belle histoire:
Voir: http://k.dalton.free.fr/undercover/undercover18/undercover18.doc
Page 12 "UN RÊVE ELFIQUE"

Extrait:

Citation :
«Vous êtes sauvé » me dit le capitaine Le Troadec, dans son uniforme impeccable.
Je venais de reprendre connaissance dans une petite cabine d’un navire de la Marine Nationale, qui oscillait à peine malgré la fureur de l’océan. Oui, j’étais sain et sauf. Mais si malheureux, que j’aurais préféré de loin être mort ! Et tout cela à cause d’une étrange rencontre survenue quelques mois plus tôt.

C’est jeune enfant que j’avais lu Le Seigneur des Anneaux, et il faut bien dire que ce beau roman n’avait jamais cessé de m’émouvoir et de m’émerveiller.
Le monde de Tolkien me paraissait très convainquant, mais en plus curieusement familier. En particulier je me sentais vivement attiré par le monde des Elfes, un monde de beauté et de poésie, qui éveillait en moi une curieuse nostalgie, comme d’un paradis perdu. Déjà enfant, je rêvais d’être un Elfe de la Lothlorien, et de partir sur un des navires de Cirdan vers les îles enchantées de l’Ouest. Le temps n’avait pas diminué ce sentiment, bien au contraire l’adolescence avait ajouté la chaleur charnelle d’une histoire d’amour à l’émoi nostalgique du souvenir d’enfant. Cela ne m’empêchait pas de vivre ma vie et d’entamer des études d’informatique à la faculté de Rennes, mais j’étais souvent perdu dans mes rêveries Elfiques. Je ne me reconnaissais guère dans mes camarades fanas de jeux vidéo sanglants ou d’affreuses musiques à la mode. En mon for intérieur, je les appelais «les Orques».

Or, la sortie du film La Communauté de l’Anneau devait donner une force nouvelle à cette curieuse attirance. Je relisais Le Seigneur des Anneaux et Bilbo le Hobbit, et pour la première fois j’étudiais les longs appendices historiques du grand roman.

Je fus fasciné comme si je découvrais un monde à la fois inconnu et curieusement proche. Comprenant qu’il existait d’autres livres, je recherchais Les Contes Perdus et Le Silmarilion que je dus commander spécialement en librairie.
Pressé d’en savoir encore plus, je me sentis rapidement frustré qu’il n’y ait pas davantage de littérature sur cet univers incroyablement vaste, magique et si réaliste à la fois. Notamment j’aurais aimé connaître la suite, du Quatrième Age jusqu’à nos jours, puisque la Terre du Milieu n’était autre que l’Europe, il n’y a pas si longtemps.
Il m’arrivait souvent de visiter les côtes de ma Bretagne natale, comme à Camaret, où les roches noires du Tas de Pois, luisantes de pluie, défiaient les assauts furieux de l’océan. A peine plus loin, les menhirs de Lagatjar semblaient des réminiscences de quelque passé mystérieux. Dans un repli de roches hors de vue de la ville des Hommes, le monde du Silmarilion devenait soudain très réel, et sa magie s’éveillait.
Rocs, embruns et océan comme seuls témoins, je me sentais comme un des héros de Tolkien, comme Eärendil le navigateur, ou mieux, comme un Elfe. Oui, c’est ça, un Elfe. Pourquoi pas. D’ailleurs j’avais quelque chose d’elfique dans mon apparence: grand, mince, blond, presque sans barbe. Souvent les filles de mon âge me regardaient, et le miroir me renvoyait l’image d’un visage ovale régulier, aux traits fins et aux yeux d’un gris bleuté. Je me serais bien vu avec les cheveux longs, mais cela m’aurait sûrement attiré les moqueries de mes camarades. Tout ce que j’entreprenais me réussissait, j’avais eu mon baccalauréat avec une mention bien, et j’obtenais de très bonnes notes en informatique. Les cours me paraissaient faciles et souvent je n’avais même pas besoin de les réviser.
Toutefois la programmation informatique me semblait un monde froid et abstrait, et je préférais de fort loin les activités manuelles. Ainsi j’avais adhéré à un club de poterie, je peignais, et je faisais du tir à l’arc. J’étonnais mes partenaires du club par la précision spontanée de mon tir, et, quand je tendais mon arc vers la cible, il ne me fallait pas beaucoup d’imagination pour me sentir comme Legolas dans la forêt de la Lorien.

Internet fut le témoin de cet engouement pour Tolkien. Ce fut une floraison de sites de discussion en ligne, les fameux « chats ». Grâce au PC que mes parents m’avaient offert pour mes études, je me retrouvais vite à suivre

de longs fils de discussion où des gens se donnaient des noms elfiques, ou venaient annoncer que Sauron était revenu et qu’il allait mettre fin à tout ça.
Hélas les messages étaient rarement très poétiques. Je finis même assez vite par trouver ces jeux un peu ridicules, en ouvrant le dernier message de la 253 ième Galadriel, qui ne savait même pas conjuguer un verbe à la première personne du singulier. Il n’y avait là pas grand-chose de vraiment épique, juste l’univers des jeunes fanas de jeu vidéo qui investissaient un nouveau thème, sans même soupçonner sa merveilleuse profondeur. J’étais sur le point d’abandonner quand je remarquais quelques messages plus consistants, tous signés Tuima. Je dus chercher la signification de ce nom dans des dictionnaires elfiques en ligne. Tuima, dans l’ancienne langue Elfique des Quendi, c’était un bourgeon.
Tuima posait des questions. On aurait dit qu’elle testait nos connaissances de la langue elfique. Je me pris au jeu. Fasciné par le monde de Tolkien, j’en connaissais déjà un bout, et j’aurais même pu faire quelques phrases en Elfique. Mais elle me dépassait toujours par ses connaissances. En plus elle écrivait des messages longs et structurés, sans fautes d’orthographe, et sans encombrer son texte de toutes ces petites abréviations «style Internet» - u, 4, lol, a+ et autres smilés. Cela la mettait nettement au dessus du lot habituel des posteurs de messages. Parfois elle répondait en Quenya à des gens qui lui parlaient trop familièrement, ce qui était la meilleure façon de stopper la discussion.
Répondre était le seul moyen d’en savoir plus. Et répondre dans le style. Je signais donc mes messages Faana Maiwë - le Goéland Blanc. Mon côté Breton de l’Armor, amoureux d’océan et de liberté.
Il n’en fallut pas plus pour me faire remarquer. Et, rapidement, du simple commentaire sur le film, nous passâmes à des réflexions philosophiques et poétiques.

....


Mais personne n'est incarné ici par "hasard", même si une personne ne sens pas de ce monde, elle à quelque chose à y faire.

Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5646
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Internet ne tient qu'à un fil... ou plutôt 232   Ven 08 Fév 2013, 09:14



L'entreprise TeleGeography a mis à jour la carte du réseau sous-marin des câbles qui relient les continents les uns aux autres et permettent les télécommunications (téléphone et Web) à travers le monde. Et sur cette version 2013, on remarque que tout ce système repose sur 232 câbles.

Contrairement à ce que certains peuvent penser, l'essentiel de la téléphonie et d'Internet ne passe pas par des satellites mais par des câbles reliant les continents entre eux. Début 2013, il en existe 232 mais 12 nouveaux câbles doivent entrer en service d'ici à 2014.

» Découvrez la carte ci-dessous (cliquez sur l'image pour l'agrandir et parcourez la version interactive ici):



http://www.huffingtonpost.fr/2013/02/06/carte-cables-internet-telecommunications-monde_n_2631325.html?utm_hp_ref=france

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
 
Incarnation et lignes temporelles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» base de données temporelles semi-horaires
» word et la numérotation des lignes
» comment permuter les lignes d'une matrice?
» Lignes à haute tension protectrices
» Les mystères des lignes de Nazca (Pérou)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Elargir son Horizon-
Sauter vers: