ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Apocalypse, réalité ou illusion, comment faire face ?"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Pensez-vous que nous sommes proche de l'apocalypse ?
 Oui
 Non
 Aucune idée
Voir les résultats
AuteurMessage
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: "Apocalypse, réalité ou illusion, comment faire face ?"   Sam 22 Oct 2011, 13:00

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



En fait il y a une multitude de représentations de saint Michel. Chacun choisira sa référence en fonction de son choix de vie.

Dans l'ensemble, Sait Michel terrasse le démon ou le dragon. Il est muni d'une lance et d'un glaive, ou simplement d'une lance.
Ce qui m'interpelle dans ces images, c'est l'absence de dialogue. Le jugement de Saint Michel est fait.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans mon symbole de Saint Michel il y a le Discernement et l'Action dans cet ordre.
Le glaive est résolument dédié à l'Évolution. Il ne tranche qu'en dernier ressort.
Tant pis pour les fautes. Je poste avant que le message disparaisse.
Bon week-end à tous
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Apocryphe 5 des Codes de Nag Hammadi - L'Écrit sans Titre   Lun 24 Oct 2011, 00:20

Bonsoir à tous,

Au sujet des Archontes, des Archanges et de la "Justice à droite et l'Injustice à gauche", de "l'Arbre de Vie Immortel vs l'arbre de la connaissance du jardin d'eden" et au sujet des écrits apocalyptiques, avez-vous déjà entendu parlé du l'apocryphe numéro cinq des Codes de Nag Hammadi intitulé " L'Écrit sans Titre " ?

Jusqu'ici, je ne me suis jamais donnée la peine de lire la version originale et intégrale d'un apocryphe. Et là, je l'ai fait. Pourquoi ? Allez savoir... une simple intuition.

En une seule phrase, je dirais simplement que celui-ci "sort vraiment de l'ordinaire".

En effet, les récits de la Genèse "traditionnellement" transmis par la Bible (Ancien comme nouveau Testament) ainsi que les mythes sumériens de la Création dont s'est indéniablement inspirée cette dernière ne retracent PAS ce qui est écrit dans cet écrit.


L’ÉCRIT SANS TITRE (NH II, 5 ; XIII, 2)
Traduction de Louis Painchaud : http://www.naghammadi.org/traductions/textes/ecrit_sans_titre.asp

Pour ceux qui ne sont tentés par cette lecture :

Citation :
Résumé :

Le cinquième écrit du codex II, qui nous est parvenu sans titre, est un véritable traité didactique sur l'origine du monde. Il veut persuader des destinataires non-gnostiques, probablement juifs, d'embrasser les croyances gnostiques relatives à la création du monde, afin de discréditer dans leur esprit le Dieu des Écritures juives, les disposant ainsi à adhérer à une doctrine supérieure, celle de l'existence d'un Dieu transcendant, supérieur au Dieu créateur et maître du monde matériel.

C'est du moins ce que l'on peut supposer à la lumière de l'analyse de la disposition du traité et des matériaux utilisés dans chacune de ses parties. Après un prologue prétendant réfuter la théorie de la primauté du chaos dont le but est de rallier des lecteurs juifs ou chrétiens, l'auteur du traité propose un long exposé de la cosmogonie et de l'anthropogonie gnostiques. Il utilise pour cela une ou des sources gnostiques également citées dans l'Hypostase des archontes et peut être, dans l'Apocryphon de Jean. Ces sources présentent le Dieu créateur du monde matériel comme un Dieu ignorant et envieux, qui blasphème en se prétendant le seul Dieu. Par mode de captatio benevolentiae sans doute, l'auteur fait toutefois de Sabaoth, un des fils de l'archonte Ialdabaoth, un exemple de conversion gnostique, proposant ainsi en modèle à ses destinataires le Dieu des Écritures juives. Dans son exposé anthropogonique, il présente encore Ialdabaoth, le Dieu créateur, comme ignorant et jaloux, alors qu'Adam et Ève, tout comme Sabaoth, deviennent des modèles à imiter, qui accèdent à la vraie connaissance en désobéissant à leur créateur.

Une fois cet exposé terminé, l'auteur en propose comme démonstration non pas un argument tiré de quelque système gnostique, mais la croyance, bien attestée dans la littérature intertestamentaire juive, selon laquelle cultes idolâtres, pratiques magiques et sortilèges ont été enseignés aux hommes par des anges déchus, qu'il s'empresse d'identifier aux archontes de son exposé. Le traité se conclut sur un épilogue qui résume l'exposé et conclut le tout par un vibrant appel à la conversion, une promesse de récompense ou de châtiment éternel.

Les parentés littéraires observées entre cet écrit sans titre et celui qui nous est connu sous le titre Eugnoste le Bienheureux permettent de croire que ces deux traités formaient à l'origine les deux volets d'un dyptique, le premier consacré à l'origine du monde et le second au Dieu transcendant. Ces deux écrits ont par la suite connu des trajectoires différentes au cours desquelles ils ont subi un certain nombre de transformations.

Cet ouvrage contient les contributions suivantes :

• «L'orthographe et la langue du traité» [Funk, Wolf-Peter] (p. 29–68)

• «Les Fragments Brit. Lib. Or. 4926(1)» [Funk, Wolf-Peter] (p. 529–570)

Éditions Peeters (Louvain)
Les Presses de l'Université Laval (Québec)
«Bibliothèque copte de Nag Hammadi [section «Textes»]», 21

http://www.pulaval.com/catalogue/ecrit-sans-titre-traite-sur-origine-3874.html


Dernière édition par douceur le Mer 30 Mai 2012, 12:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Apocryphe 5 des Codes de Nag Hammadi - L'Écrit sans Titre   Lun 24 Oct 2011, 00:51

Je vous mets deux extraits :
(Bien que demande devrait être faite "avant" toute publication, demande qui n'a pas été introduite par moi)

Citation :
(...) Or après que Sabaôth eût reçu le lieu du repos en retour de sa conversion, Foi lui donna sa fille Vie avec pleine autorité pour lui 30 enseigner tout ce qui se trouve dans l’Ogdoade. Mais comme il en avait le pouvoir, il se fabriqua d’abord une demeure grande, magnifique, [sept] fois plus que tout ce qui existe 35 [dans] les sept cieux. Et devant 105 sa demeure, il fabriqua un grand trône placé sur un char à quatre faces appelé « chérubin ».

Le chérubin a 5 huit formes à chacun des quatre coins : des formes de lion, des formes de taureau, des formes d’homme et des formes d’aigle, de sorte que toutes les formes sont au nombre de soixante-quatre formes. 10 Et puisque devant lui se tiennent sept archanges, il est le huitième, détenant le pouvoir. Toutes les formes sont au nombre de soixante-douze, car d’après ce char ont été modelés les soixante-douze dieux. 15 Ils ont été modelés pour présider aux soixante-douze langues des nations. Et au-dessus de ce trône, il créa d’autres anges à forme de dragon appelés séraphins, qui lui rendent gloire 20 en tout temps.

Puis il créa une Assemblée angélique, des milliers et des myriades sans nombre, semblable à l’Assemblée qui est dans l’Ogdoade, et un premier-né appelé « Israël » , c’est-à-dire 25 « l’homme qui voit dieu »,

et un autre, Jésus le Christ, semblable au Sauveur qui est au-dessus de l’Ogdoade, siégeant à sa droite sur un trône précieux. Et à sa gauche 30 siège sur un trône la vierge de l’Esprit Saint lui rendant gloire. Et devant sa face se tiennent les sept vierges tenant trente cithares, des harpes [et] 106 des trompettes, et lui rendant gloire. Et toutes les armées des anges lui rendent gloire et le bénissent.

Et c’est sur un trône recouvert d’une grande nuée lumineuse qu’il est 5 assis. Et il n’y avait personne avec lui dans la nuée, si ce n’est Sagesse-Foi lui enseignant tout ce qui est dans l’Ogdoade afin qu’en soient créées des répliques de sorte que la royauté demeure 10 à lui jusqu’à la fin des cieux du chaos et de leurs puissances.

Foi-Sagesse le sépara de la ténèbre et l’appela à sa droite. Quant au Grand Géniteur, elle le plaça à sa gauche. Depuis ce jour, on a appelé la droite 15 Justice, et la gauche, on l’a appelée Injustice. C’est pourquoi tous prirent rang dans l’Assemblée de la Justice.

<La Justice> et l’Injustice dominent toutes leurs créatures.

Mais quand le Grand Géniteur du chaos 20 vit son fils Sabaôth et la gloire dans laquelle il se trouvait parce qu’il avait été choisi de préférence à toutes les autorités du chaos, il fut jaloux de lui. Et quand il se fut mis en colère, il engendra la Mort à partir de sa mort. Elle fut établie sur le sixième 25 ciel car Sabaôth avait été enlevé de ce lieu-là. Ainsi donc fut complété le nombre des six autorités du chaos.

Alors la Mort androgyne s’unit à sa nature. Elle engendra sept fils androgynes. 30 Voici les noms des mâles : Jalousie, Courroux, Sanglots, Gémissement, Deuil, Hurlement, Pleurs à fendre l’âme ; et voici les noms des femelles : Colère, Tristesse, Luxure, Lamentation, Malédiction, Amertume, Querelle. 35 Ils s’unirent les uns aux autres [et] chacun en engendra sept, de sorte qu’ils 107 sont quarante-neuf démons androgynes. Tu trouveras leurs noms et leurs vertus dans le Livre de Salomon.

Et en face de ceux-ci, Vie, qui est 5 avec Sabaôth, créa sept puissances bonnes, androgynes. Voici les noms des mâles : Celui-qui-n’est-pas-jaloux, Bienheureux, Joyeux, Véridique, Celui-qui-n’est-pas-envieux, Désirable, 10 Fidèle. Quant aux femelles, voici leurs noms : Paix, Joie, Allégresse, Béatitu<de>, Vérité, Amour, Foi. Et de ceux-ci sont nés de nombreux esprits bons et innocents. Tu trouveras 15 leurs influences et leurs vertus dans les Figures de la Fatalité du Ciel qui est sous la Dodécade.(...)

Citation :
Alors la Justice créa le beau paradis au-delà de la sphère de la lune et de la sphère du soleil, sur 5 la terre de délices qui est à l’orient, au milieu des pierres. Et le désir est au milieu des arbres beaux et appétissants. Et l’arbre de la vie immortelle, comme il a été manifesté dans la volonté de dieu, 10 est situé au nord du paradis, afin de rendre immortelles les âmes des saints, qui sortiront à la fin des temps des modelages de la pauvreté. Or la couleur de l’arbre de vie est comparable au soleil et 15 ses branches sont belles, ses feuilles sont comme celles du cyprès, son fruit a l’éclat d’une grappe de raisins, son faîte atteint le ciel.

Et près de lui se trouve l’arbre de la connaissance, doté de la puissance 20 de dieu. Sa gloire est comparable à l’éclat de la pleine lune et ses branches sont belles, ses feuilles sont comme les feuilles du figuier, son fruit est semblable aux dattes bonnes et appétissantes. Et celui-ci, c’est au nord du paradis 25 qu’il est placé, pour éveiller les âmes de l’oubli des démons, afin qu’accédant à l’arbre de vie, elles mangent de son fruit et condamnent les autorités et leurs anges.

L’influence 30 de cet arbre est décrite dans le Livre Saint :

C’est toi l’arbre de la connaissance
Situé dans le paradis,
Celui dont a mangé le premier homme
Et qui a ouvert son intellect.

Il a aimé sa co-ressemblance,
Il a condamné 111 les autres ressemblances étrangères,
Il les a prises en dégoût.

Et après cela l’olivier a germé en vue de la purification des rois et des grands-prêtres de la Justice 5 qui apparaîtraient dans les derniers jours, puisque l’olivier est apparu dans la lumière du premier Adam en vue de l’onction qu’ils <allaient> recevoir.

Or la première âme s’éprit d’Éros qui était avec elle. Elle répandit son 10 sang sur lui et sur la terre. Et à partir de ce sang, la rose se mit à fleurir sur la terre, sur l’épineux, pour la joie de la lumière, qui allait se manifester dans le buisson.

Et puis 15 encore, les belles fleurs odorantes s’épanouirent sur la terre selon leur espèce, nées de chaque vierge parmi les filles de la Providence. Celles-ci, s’étant éprises d’Éros, avaient répandu 20 leur sang sur lui et sur la terre.

Ensuite toutes les plantes germèrent sur la terre selon leur espèce, portant la semence des autorités et de leurs anges. Puis, à partir des eaux, les autorités 25 créèrent toutes les bêtes, selon leur espèce, et les reptiles et les oiseaux selon leur espèce, possédant la semence des autorités et de leurs anges.

Or avant tout cela, mais après qu’il fût apparu 30 au premier jour, il demeura sur la terre environ deux jours. Il plaça la Providence inférieure dans le ciel et il monta vers sa lumière. Et aussitôt les ténèbres couvrirent le monde 112 entier. Mais quand la Sagesse qui est dans le ciel inférieur le voulut, elle reçut de Foi le pouvoir de créer de grands luminaires et toutes les étoiles. Elle les plaça dans le ciel 5 pour éclairer la terre. Et ils marquent repères temporels et moments, années et mois, jours et nuits, instants et tout le reste. C’est donc ainsi que fut ornée toute la surface 10 du ciel.

Mais quand Adam-Lumière voulut réintégrer sa lumière, c’est-à-dire l’Ogdoade, il en fut incapable à cause de la pauvreté qui était mélangée à sa lumière. Alors il se créa un grand éon, et dans cet 15 éon, il créa six éons, et leurs mondes au nombre de six, sept fois supérieurs aux cieux du chaos et à leurs mondes. Et tous ces éons et leurs mondes se trouvent dans l’infini 20 situé entre l’Ogdoade et le chaos qui est sous elle.

C’est avec le monde qui appartient à la pauvreté qu’ils sont comptés. Si tu désires connaître leur disposition, tu la trouveras décrite dans le Septième monde de Hiéralias le Prophète.

25 Mais avant qu’Adam-Lumière ne se fût retiré du chaos, les autorités le virent. Elles se moquèrent du Grand Géniteur parce qu’il avait menti en disant : « Je suis Dieu, il n’y a personne avant moi. » S’étant approchées 30 de lui, elles dirent : « Ne serait-ce pas là le dieu qui a détruit notre ouvrage ? » Il répondit disant : « Oui, si vous voulez qu’il ne puisse plus détruire notre ouvrage, allons, faisons un homme à partir du sol, d’après 35 l’image de notre corps et à la ressemblance 113 de celui-là, et qu’il s’attache à notre service, de telle sorte que celui-là, voyant cette ressemblance, en soit épris, et qu’il ne détruise plus notre ouvrage. Et de ceux qui seront engendrés de la lumière, nous ferons nos serviteurs 5 pour toute la durée de cet âge. »

Or c’est conformément à la providence de Foi que tout ceci arriva afin que l’homme se manifestât dans sa ressemblance et qu’il les condamnât depuis leur modelage, et que leur modelage 10 devînt un rempart pour la lumière.

Alors les autorités reçurent la connaissance pour créer l’homme. Sagesse-Vie les précéda, celle qui est auprès de Sabaôth, et elle se moqua de leur dessein parce qu’elles sont aveugles. 15 C’est sans le savoir qu’elles l’ont créé contre elles-mêmes, ignorant ce qu’elles allaient faire. Voilà pourquoi elle les précéda et elle créa d’abord son homme afin qu’il instruisît leur modelage de la manière de les mépriser 20 et qu’ainsi il en soit délivrée.

Or c’est ainsi que se produisit la naissance de l’Instructeur. Sagesse ayant laissé tomber une goutte de lumière, elle s’écoula sur l’eau. Aussitôt apparut l’homme, androgyne. 25 Cette goutte, elle commença par lui donner la forme d’un corps femelle, puis, dans le corps, elle lui donna forme à la ressemblance de la mère qui était apparue. Elle l’acheva en douze mois. 30 Un être androgyne fut engendré, que les Grecs appellent « Hermaphrodite », et sa mère, les Hébreux l’appellent « Ève-Vie », c’est-à-dire l’instructrice de la vie. Et son fils est la génération 35 seigneuriale.

Puis les autorités 114 l’appelèrent la « Bête » pour qu’il induise en erreur leurs modelages. Le véritable sens de « la Bête », c’est « l’Instructeur » car il fut trouvé plus sage que tous.

Ève est donc la première 5 vierge, elle qui, sans mâle, a engendré pour la première fois ; c’est elle qui s’est soignée elle-même. C’est pourquoi on rapporte à son sujet qu’elle a dit :

C’est moi la partie de ma mère
Et c’est moi la mère
C’est moi la femme
C’est moi la jeune fille
10 C’est moi la femme enceinte
C’est moi la sage-femme
C’est moi la consolatrice des douleurs de l’enfantement
C’est mon époux qui m’a engendrée
Et c’est moi sa mère
Et c’est lui mon père et mon seigneur
C’est lui ma force
Ce qu’il veut, il le dit clairement
Je nais
15 Mais j’ai enfanté un homme seigneurial.

Cela fut révélé dans l’intervalle aux âmes de Sabaôth et de son Christ, qui sont venues dans les modelages des autorités.

Et c’est à leur intention que la voix sainte a dit : « Multipliez-vous et soyez beaux, dominez 20 toutes les créatures », de sorte qu’elles ont été faites prisonnières, chacune suivant le sort fixé, par le Grand Géniteur. Ainsi donc elles ont été emprisonnées dans les modelages <.> à la fin des temps.

25 Le moment venu, le Grand Géniteur donna à ceux qui étaient avec lui un ordre au sujet de l’homme, et chacun d’eux éjacula sa semence au milieu du nombril de la terre. Ce jour-là, les sept archontes 30 ont façonné l’homme, son corps d’après leur corps, et son aspect d’après l’homme qui leur était apparu — ils le façonnèrent membre par membre : leur aîné créa 35 le cerveau et la mœlle —, si bien qu’il apparut comme <.> avant lui. Cet homme naquit 115 doté d’une âme et il fut appelé « Adam », c’est-à-dire « père », d’après le nom de celui qui lui est antérieur.

Or quand Adam fut achevé, son créateur l’abandonna comme un vase inerte car il avait pris 5 forme tel un avorton, dépourvu d’esprit.

À ce propos, quand le grand Archonte se souvint de la parole de Foi, il craignit que l’Homme véritable n’entrât dans la créature qu’il avait façonnée et ne la dominât. C’est pourquoi 10 il laissa sa créature quarante jours sans âme ; il se retira et l’abandonna.

Le quarantième jour cependant, Sagesse-Vie envoya son souffle sur Adam, qui était sans âme. Il se mit à se mouvoir sur la terre 15 mais ne put se lever. Or quand les sept archontes vinrent

et l’aperçurent, ils furent très troublés. Ils s’approchèrent de lui et le saisirent. Et il dit au souffle qui était en lui : « Qui es-tu ? » et 20 « D’où <es-tu venu> jusqu’ici ? » Il répondit : « C’est de la puissance de l’homme que je suis venu pour la destruction de votre ouvrage ». À ces mots, ils le glorifièrent parce qu’il leur avait donné le repos de la crainte et du souci dans lesquels 25 ils se trouvaient. Alors ils appelèrent ce jour-là « repos » car ils se sont reposés d’un labeur. Mais quand ils virent qu’Adam ne pouvait pas se lever, ils se réjouirent. Ils le prirent, le placèrent dans le paradis et se 30 retirèrent dans leurs cieux.

Après le jour du repos, Sagesse envoya Vie, sa fille appelée Ève, comme instructrice pour qu’elle fît se lever Adam — celui qui est sans âme — 35 afin que ceux qu’il engendrerait devinssent des réceptacles pour la lumi[ère].

[Quand] 116 Ève vit sa co-ressemblance gisante, elle en eut pitié et dit : « Adam, sois vivant, dresse-toi sur le sol. » Sa parole se réalisa sur-le-champ et Adam, s’étant 5 levé, ouvrit aussitôt les yeux. L’ayant aperçue, il dit : « Toi, on t’appellera “mère des vivants” car c’est toi qui m’as donné la vie. »

On apprit alors aux autorités que la créature qu’elles avaient façonnée était vivante et s’était dressée. Elles 10 furent très troublées et envoyèrent sept archanges pour voir ce qui s’était passé.

Ils s’approchèrent d’Adam. Quand ils aperçurent Ève parlant avec lui, ils se dirent entre eux : « Qui est cette femme de lumière ? C’est bien à cette forme qui nous 15 est apparue dans la lumière qu’elle ressemble. Allons donc, emparons-nous d’elle et éjaculons en elle notre semence, de sorte qu’étant souillée, elle ne puisse plus remonter dans sa lumière ; en outre ceux qu’elle engendrera nous seront soumis.

20 Toutefois, ne disons pas à Adam qu’elle n’est pas issue de nous, mais faisons tomber sur lui un sommeil et instruisons-le dans son sommeil, de sorte qu’il croie que c’est de son côté qu’elle est issue, afin que la femme soit soumise 25 et qu’il la domine. »

Ève, qui est puissante, se moqua de leur dessein. Elle obscurcit leurs yeux, plaça subrepticement son sosie auprès d’Adam, entra dans l’arbre de la connaissance et y demeura. 30 Ils la suivirent. Elle leur parut être entrée dans l’arbre, s’être faite arbre. Pris d’une grande crainte, ils s’enfuirent, aveugles. Puis, recouvrant leurs sens, ils s’approchèrent 35 d’Adam et voyant ce sosie d’Ève 117 près de lui, ils se hâtèrent, croyant que c’était la véritable Ève. Et ils osèrent s’approcher d’elle. Ils la saisirent et éjaculèrent leur semence en elle. Ils firent cela avec 5 fourberie, la souillant non seulement selon la nature, mais abominablement, puisqu’ils souillaient l’empreinte de sa voix qui leur avait dit auparavant : « <Il y a> quelqu’un avant vous »,

pour que soient souillés ceux qui disent à la fin des temps 10 que par la parole, c’est par l’Homme véritable qu’ils sont engendrés. Ils s’égarèrent donc, ne sachant pas que c’était leur corps qu’ils souillaient. C’est le sosie que souillèrent les autorités de toutes les façons 15 avec leurs anges. Elle conçut d’abord Abel du premier Archonte ; et le reste de ses enfants, c’est par les sept autorités et leurs anges qu’elle les engendra.

Or tout ceci advint conformément à la Providence du 20 Grand Géniteur, afin que la première mère engendrât en elle toute semence mélangée et assujettie à la Fatalité du monde avec ses figures

et à la Justice. Une disposition fut prise 25 au sujet d’Ève afin que les modelages des autorités devinssent des remparts pour la lumière ; alors celle-ci les condamnera à travers leurs modelages.

Ainsi donc,

Le premier Adam de la lumière est spirituel.
Il apparut 30 le premier jour.

Le deuxième Adam est psychique.
Il apparut le [six]ième jour,
auquel on donne le nom d’Aphrodite.

Le troisième Adam est terrestre,
c’est 35 l’homme-de-la-loi
qui est apparu le huitième jour,
[après le re]pos 118 de la pauvreté,
celui qu’on appelle « jour du soleil ».

Or la postérité de l’Adam terrestre se multiplia et parvint à maturité. Elle conçut en elle toutes les histoires au 5 sujet de l’Adam psychique ; néanmoins tous étaient dans l’ignorance.(...)

http://www.naghammadi.org/traductions/textes/ecrit_sans_titre.asp


Dernière édition par douceur le Mer 30 Mai 2012, 12:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Madeleine

avatar

Féminin
Capricorne Serpent
Nombre de messages : 16
Date de naissance : 01/01/1966
Age : 51
Localisation : Europe
Date d'inscription : 13/10/2011

MessageSujet: Re: "Apocalypse, réalité ou illusion, comment faire face ?"   Lun 14 Nov 2011, 12:40

kernoa a écrit:
Bonjour Madeleine.
Où as-tu pu percevoir dans mes messages,qu'il te soient adressés ou non, un début du commencement de jugement?

Je ne prends pas mal ce que tu écris, mais je te signifie l'impression que je ressens des nombreuses citations qui fleurissent ici où là dans le forum et donc des tiennes. Elles sont brandies non pas comme autant de propositions de réflexions comme le fait Ambre, mais présentées comme des preuves irréfutables sur lesquels il n'y a pas à discuter.

Même si tes citations correspondent à ce que tu ressens, aux enseignements que t'a procuré ton vécu, tente avant tout de t'exprimer avec tes propres mots. Au début cela te demandera un gros effort . Puis peu à peu, quand les liaisons neuroniques s'établiront dans ton cerveau (déjà très actif à ce qu'il semble) tu verras que le discernement arrivera, que tes intuitions seront accompagnées de fulgurances et que ton cerveau s'alliera avec le coeur.
Mais tout ceci exige un gros travail sur soi même, ce qui est contraire au renoncement et à la croyance.

En ce qui me concerne, la croyance n'est ni une preuve d'humilité ni un signe d'impuissance. C'est bien pire que cela. C'est un signe de renoncement. Les individus qui se confinent en dévotion refusent d'évoluer et renoncent aux combats si indispensables à la progression dans la connaissance.
En fait, tu vois, je m'attache surtout sur ce forum à ne m'adresser qu'aux consciences des membres et non à leurs personnalités ni à leurs égo. C'est pour cela que c'est confortable, dans un forum de ne connaître personne "physiquement" et de ne répondre qu'à ce qu'ils écrivent.

Selon mon intuition, si tu t'es sentie heurtée par mon message c'est que ta conscience a réagi et que ton égo a contre-réagi.

En ce qui concerne l'humilité sa compréhension dépend des approches culturelles et les confusions sont soigneusement entretenues par les archontes ou les élites oligarques qui associent volontairement humilité et soumission de sorte que c'est beaucoup plus facile de manipuler les esprits de ces pauvres humains que nous sommes.

La véritable humilité ne s'exprime pas. Elle s'impose par son silence. La véritable humilité proscrit toute forme de jugement mais n'empêche pas de réagir à toutes les formes d'injustice.
A l'instar de Saint Michel, l'humble véritable saisi la Balance de la main Gauche et le Glaive de la droite.
Comme quoi moi aussi je me sers parfois des références bibliques.
Madeleine, ton courroux et ta pugnacité donnent de l'énergie au débat, mais s'il te plait ne t'accroche pas au détails.
Au plaisir de te lire
je te souhaite un bon dimanche

Ainsi qu'à vous tous d'ailleurs.
Merci pour ta réponse, bonne semaine.

*******
Revenir en haut Aller en bas
http://magdala.over-blog.net/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L’Apocalypse de Jean   Mar 29 Nov 2011, 19:28

Jean-Yves Leloup

L’Apocalypse de Jean

En ces temps où la psychose d’une crise géante et le spectre des échéances de 2012 hantent les esprits, il faut saluer la parution ce mois-ci de la traduction et des commentaires de L‘Apocalypse de Jean par Jean-Yves Leloup chez Albin Michel. C’est un livre passionnant où nous retrouvons le talent reconnu de l’auteur - à la fois théologien, philosophe et psychothérapeute – pour interpréter les textes canoniques et apocryphes du Nouveau Testament. Rappelons que Jean-Yves Leloup a déjà traduit et commenté les Évangiles de Jean, de Marie, de Thomas, de Philippe… Son texte sur l’Apocalypse, prise dans son vrai sens, celui de Révélation, nous montre que les événements sombres de l’histoire ont toujours leur part de lumière et que le présent exige que nous ayons confiance dans l’avenir.

Apocalypse now. Quand on parle aujourd’hui d’apocalypse, on pense à un certain nombre d’événements ou de menaces qui sont déjà arrivés, ou qui vont arriver « bientôt » : menaces terroristes, économiques, financières, sociales, écologiques et même cosmiques ! – déluges, éruption de volcans, tempêtes solaires, inversion magnétique des pôles terrestres, choc avec d’autres planètes ou astéroïdes, explosion d’étoiles, etc. Sans pousser si loin les guerres sont hélas bien réelles, tout comme l’épuisement des ressources de la planète, les épidémies liées aux virus, les séismes, les tsunamis, sans parler tout simplement de la corruption au niveau éthique, politique, financier. Bref, on assiste à une dégradation accélérée de différents plans de notre réalité, ce qui fait dire à certains, pas seulement à des médiums suspects ou d’authentiques prophètes, mais aussi à des scientifiques rigoureux, tels Hubert Reeves, Albert Jacquard ou Jean-Marie Pelt, que la « fin est proche et inéluctable » et que nous traversons « une crise que notre planète et notre humanité n’ont jamais connue auparavant. » Du coup, le lien entre les événements actuels et le texte de l’Apocalypse de Jean paraît presque évident - en jouant parfois consciemment avec les mots (tchernobyl en russe veut dire « absinthe », nom de l’étoile mentionnée au verset 8, II). On ne manquera pas également de proposer des dates pour cette « fin » ou cette « mort annoncée ».

La fin du monde a déjà été annoncée de nombreuses fois au cours de notre histoire. Si la « grande terreur de l’an mil » est, pour beaucoup d’historiens, un mythe inventé des siècles plus tard, en revanche la famine de 1033 suscita des inquiétudes, d’autant qu’elle coïncidait avec les mille ans de la mort du Christ. En 1533, le prédicateur anabaptiste allemand Melchior Hoffmann annonça le retour du Christ à Strasbourg pour le quinzième centenaire de sa mort ; il mourrut en prison sans avoir vu le règne de Dieu sur terre. En 1843, le prédicateur méthodiste américain William Miller annonça l’apocalypse pour le 3 avril, puis pour le 7 juillet, puis pour le 21 mars 1844 et enfin pour le 22 octobre de la même année. Cinquante mille personnes se rassemblèrent pour attendre le retour du Messie. Les adeptes donnèrent à sa non-venue le nom de « Grande Déception » ; ceux qui continuèrent de croire formèrent les diverses Églises adventistes, c’est-à-dire qui font du retour du Christ sur terre (advent) l’axe central de leur foi.

En 1910, le retour imminent de la comète de Halley créa la panique dans le monde entier : on annonça qu’elle allait frôler la Terre et l’on parla de la présence d’un gaz toxique, le cyanogène, dans sa queue. Le jour dit, la comète fut à peine visible dans le ciel... En 1914, leur prédiction antérieure (en 1874) ne s’étant pas vérifiée, les témoins de Jéhovah prédirent la bataille d’Armageddon pour l’année en cours. Une prophétie qui se réalisa d’une certaine façon, puisque ce fut le début de la Première Guerre mondiale. Par contre, personne n’avait rien prédit pour 1939, qui vit le début de la Seconde Guerre mondiale, l’événement le plus « apocalyptique » que le monde ait connu au XXe siècle. Diverses prophéties prédirent la fin du monde pour le II août 1999 : on attribua l’erreur à l’éternel coupable, Nostradamus. De même, on avait tout prédit pour le passage au troisième millénaire : pannes informatiques monstres, entraînant le chaos économique, et même une guerre nucléaire du fait de la défaillance des systèmes d’alerte. Tout s’est passé sans encombre. . . Le plus sage est peut-être de nous rappeler la parole de l’Évangile : « Nous ne connaissons ni le jour ni l’heure. . . et aucun ange ne peut nous le révéler, pas même le Fils - seul le Père ; "et le Père est silence" » (cf. Mt 24, 36).

Face à ces différentes morts annoncées par des religieux, des scientifiques et un certain nombre d’individus prétendant avoir reçu une « révélation », on peut réagir de façon différente : par la fascination ou le mépris, par la peur, l’angoisse ou la phobie. La peur peut être utile : elle nous avertit d’un danger, d’une menace venant de l’extérieur, et nous invite, si ce n’est à la fuite, à la prudence ou au combat. L’angoisse aussi peut être utile, qui nous avertit d’un danger, d’une menace venant cette fois de l’intérieur : angoisse en présence de l’inconnu, de l’inconscient, où s’originent nos propres pulsions, possessives, agressives ou destructrices, elle nous invite ainsi à davantage de conscience et à une possible transformation ou mutation de nos instincts les plus obscurs. Les phobies, elles, ne servent à rien : menaces intérieures projetées à l’extérieur qui s’ajoutent aux menaces réelles, elles paralysent, inhibent l’action et sont source de maladies psychiques plus ou moins graves. La paranoïa généralisée, « mondialisée » et développée par les médias face au réchauffement climatique, au terrorisme et devant certains virus, en est le symptôme.

Telle n’est pas la fonction d’une apocalypse, et particulièrement de l’Apocalypse de Saint Jean. Son rôle n’est pas de nourrir nos phobies, ni même d’éveiller une peur ou une angoisse qui face à la situation pourrait s’éprouver comme salutaire ; c’est davantage la révélation d’une issue, l’exercice d’une lucidité non désespérée. Certains diront que tous ces avertissements sont des préparations efficaces à un « accouchement » (traduction également possible du mot « apocalypse ») : anticiper la douleur permet de mieux l’affronter ; apprendre la détente, le lâcher-prise au coeur de l’expérience déchirante permet de la traverser, si ce n’est « sans douleur », moins douloureusement.

La révélation de ce qui arrive, de ce qui vient, peut être vu sous différentes lumières, et c’est à un regard ni résigné ni effrayé devant les événements que nous invite l’Apocalypse de Jean. Ne voir et ne prédire que des catastrophes ne mérite pas le nom d’« Apocalypse », c’est une révélation tronquée : l’affirmation de la nuit sans l’affirmation de l’aurore. Cela nous enferme dans les déterminismes de « ce qui est » sans nous ouvrir à ses possibles. Il y a deux révélations dans le livre de l’Apocalypse : celle du diabolique et celle du symbolique. Révélation du dia-bolos, de « ce qui se jette entre (dia) », de « ce qui divise », déchire, détruit, épuise, consomme et consume. Révélation de ce qui oppose les hommes entre eux, les sépare de l’univers et de son Origine. À côté de cette révélation, il y a une révélation du symbolon, « ce qui tient les deux », « ce qui est fait (bla) avec (sym) » : la dualité ensemble, archétype de la synthèse.

Certains médias sont les témoins d’une vision « diabolique » des événements, ils insistent sur les guerres, catastrophes, menaces écologiques ou autres, ce qui n’est qu’une partie de la réalité. Ils ne témoignent que rarement d’une vision symbolique des événements, de la sagesse que découvre l’homme à partir de ses épreuves, de l’amour inconditionnel, désintéressé qui peut naître au moment même où il perd tout ; c’est pourtant un trésor que nul ne peut lui arracher : la pierre précieuse ou philosophale. On parle peu de cette nouvelle conscience, au-delà des attractions et des répulsions de la conscience ordinaire qui se révèle parfois dans les circonstances les plus tragiques. Au-delà des témoignages sensoriels, audio-visuels de la réalité ; au-delà de la pensée philosophique qui analyse, commente, amplifie, réfléchit ces données objectives, les complique parfois, il s’agit de découvrir notre pensée « philosophale », noùs poetikos, intellectus agens, intelligence et imagination créatrice qui « voit » la lumière et transforme toutes choses dans et à partir de celle-ci.

L’Apocalypse est une vision philosophale du Réel, elle situe les événements du monde dans la lumière de Dieu et dans la lumière de l’Agneau, vision à la fois de justice et de miséricorde comme peut l’être tout regard d’amour vrai. J’appellerai donc « Apocalypse » l’avènement ou l’événement de la lumière dans la chair effondrée de notre histoire (personnelle, collective, cosmique) ou encore l’avènement ou l’événement du Sujet (Je suis) dans la chair effondrée de notre ego (personnel, collectif, cosmique) ; j’appelle « apocalypse » l’accouchement du « nouveau » (une tout autre conscience, un tout autre amour) dans le corps douloureux de l’ancien, la chair effondrée de nos mémoires. La venue au jour, toujours bouleversante, de l’Autre que nous sommes, Celui que notre désir appelle, Celui dont la Présence nous fait peur : « l’Être qui est ce qu’Il est » dont notre imagination ou notre angoisse fait un abîme, un abîme qui nous dissout et nous engouffre plutôt qu’un abîme de bonté qui nous sauve et nous absout.

La question à affronter, c’est ce que notre imagination fait de notre abîme ou de notre néant : le lieu de manifestation de la vie (consciente, aimante, libre) qui se donne ? Ou bien le lieu où rien n’est donné, où tout est englouti, le lieu de résorption de toute vie (consciente, aimante, libre) ? Faisons-nous de l’Apocalypse une révélation de la Réalité (et de la vérité, qui est notre adéquation ou assentiment à ce Réel manifesté) ? Ou faisons-nous de l’Apocalypse une catastrophe, une destruction définitive de ce que nous prenions pour la réalité ? Perte de nos illusions absolument absurde puisque aucun sens, aucune vie véritable, aucun sujet n’en émerge. Il s’agit toujours d’une révélation, d’une mise à nu de ce qui était caché sous le voile des évidences, mais révélation de l’abîme et non de « l’Être qui est et qui fait être tout ce qui est » à partir de ce « rien ». La découverte de notre néant n’est une catastrophe que pour celui qui y résiste. Pour celui qui l’accepte et y reconnaît son identité la plus profonde (non sum), c’est l’occasion (kairos) de rencontrer l’Autre qui contient et féconde cet abîme (Ego sum).

Faut-il résoudre une énigme par une autre énigme ? Un songe par un autre songe ? Une apocalypse par une autre apocalypse ? Ne pas introduire dans les profondeurs de la nuit les langages du jour : seul l’inconscient comprend l’inconscient, les explications conscientes et rationnelles le trahissent plus qu’elles ne le traduisent. De même qu’on n’est délivré d’un amour que par un plus grand amour, on ne découvre l’interprétation d’un rêve que dans un rêve plus profond. Avant de parler de l’Apocalypse de Jean, faut-il alors parler de l’Apocalypse de Job ? Ces deux hommes, en effet, vivent un même effondrement, l’un d’une façon personnelle, l’autre plus collective, l’un comme l’autre endurent l’écroulement ou la disparition de ce qu’ils ont de plus cher, de ce qui les édifiaient physiquement, psychiquement et socialement, et c’est au coeur de cet effondrement qu’ils font l’expérience du Réel, de l’Autre inassimilable, de la lumière qui les fondent.

L’Apocalypse de Job comme l’Apocalypse de Jean sont l’effondrement de Dieu comme idole, comme idée, comme « objet », de l’intellect ou de la dévotion. C’est l’effondrement de tous les noms qu’on peut lui donner : le Juste, le Bon (le Bonheur), le Bien, l’Étant. . . Aucun ne peut le nommer, même pas celui d’Être (l’Être de l’Étant) ou d’Essence. Et si l’amour et la miséricorde sont toujours des noms, il faut encore aller au-delà. Peut-on le signifier autrement que par un silence, quatre consonnes imprononçables (YHWH) ou un point d’interrogation ? Le nommer l’Innommable, n’est-ce pas encore le nommer ? Ni la théologie négative ni la théologie positive ne résistent à une vraie apocalypse qui rend l’homme incapable de penser et donc de nommer ce qui le déborde de toute part. « Je ne te connaissais que par ouï-dire, maintenant mes yeux t’ont vu. Je retourne à mes cendres (ou à ma poussière) » (Jb 42, 5-6), c’est-à-dire à ma légèreté, à mon non-être, car seuls ma vacuité ou mon silence peuvent te comprendre.

Ainsi Jean est-il « le nez dans la poussière » (cette fois, ce n’est plus celle du Thabor, mais celle de Patmos) tandis que s’élabore en lui une « phénoménologie de l’Esprit ».


Réf : L ‘Apocalypse de Jean - Jean-Yves Leloup - éd. Albin Michel

http://www.cles.com/bonnes-feuilles/article/l-apocalypse-de-jean?utm_medium=email&utm_campaign=Newsletter+CLES+-+10-11-2011&utm_source=YMLP&utm_term=L%27Apocalypse+de+Jean

:aa:


Dernière édition par douceur le Mer 30 Mai 2012, 12:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: "Apocalypse, réalité ou illusion, comment faire face ?"   Dim 04 Déc 2011, 19:39

Citation :
2012, peur de mourir mais pas de tuer

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Photographié dans son bunker communautaire, un américain, adepte d'une secte apocalyptique, l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours (mormons), a déboursé beaucoup de dollars pour rejoindre Dieu le plus tard possible.

Dans le Kansas, un homme d'affaires transforme une base de missiles Atlas F en abri antiatomique géant. Pour acheter un appartement dans cette copropriété souterraine, il faut faire un chèque d'un million et demi d'euros.

Rester en vie après un cataclysme demande beaucoup d'argent et aussi des armes pour tuer les quelques survivants (pauvres) ayant probablement régressés et pratiquant le meurtre et le cannibalisme, comme dans The Road, un roman post-apocalyptique de Cormac McCarthy. Dans le doute, on tirera sur tout ce qui bouge.

Une mère de famille, chrétienne convaincue, apprend à ses enfants comment tuer des survivants qui n'appartiendraient pas à la « bonne » communauté (Photo ci-dessous).

Envoyé Spécial, 2012, Apocalypse now ?

« Films, livres de science-fiction, théories plus ou moins fumeuses diffusées sur Internet... la fin du monde a toujours alimenté les rumeurs les plus folles. Et la prochaine date annoncée par les tenants de la future Apocalypse est pour bientôt : le 21 décembre 2012. Aujourd’hui, sur toute la planète, des adeptes de cette théorie se préparent à la fin du monde : tremblements de terre, éruptions volcaniques, raz-de-marée... la liste des catastrophes naturelles qu’ils annoncent est sans fin. Pour survivre et entrer dans cette « nouvelle ère », certains prient, d’autres... s’entraînent. De la France jusqu’aux Etats-Unis, Envoyé Spécial a enquêté sur ces théories et ceux qui les professent. Voyage à la rencontre des nouveaux prophètes de l’Apocalypse… »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Les statues de l’île de Pâques révèlent leurs secrets !   Sam 04 Fév 2012, 00:43

Citation :
Les pictogrammes, ou signes représentant un seul mot ou concept, à la base de l’écriture sicule dévoilent que ce qui ressemble au chiffre « 9 » désigne rien que moins que la « voie lactée » (en hongrois = tejút ; tej = lait; út = chemin donc littéralement chemin de lait) et signifie précisément « fleuve » (le Fleuve Céleste en provenance de la Source ?).

http://antahkarana.forumzen.com/t2682p15-apocalypse-realite-ou-illusion-comment-faire-face
Sur les photos jointes à cet article se distinguent nettement, sur le dos des statues, tant des spirales que des anneaux/cercles :


Les statues de l’île de Pâques révèlent leurs secrets !

Les statues de l’île de Pâques sont l’un des plus grands mystères archéologiques, laissant place à toutes les hypothèses et légendes.

La découverte ne date pas d’hier mais depuis quelques semaines, cela refait surface sur internet : les statues de l’île de Pâques ont un corps !
C’est en 1916 que l’exploratrice britannique Katherine Routledge mène la première étude scientifique sur les statues qui peuplent l’île de Pâques, terre de l’incroyable civilisation des Moais.

Actuellement, une équipe dirigée par le Dr Jo Anne Van Tilburg, travaille à nouveau sur ces découvertes, vieilles déjà de 95 ans. La première différence pointée par ce groupe privé de recherches, est qu’il y a 1042 statues et non pas 887 comme compté initialement.

Située dans l’océan Pacifique, cette île volcanique a été découverte par le navigateur néerlandais Jakob Roggeveen, le jour de Pâques de l’an 1722, l’île est devenue ensuite une possession Chilienne en 1888.

Journal de Jacob Roggeveen: http://www.ile-de-paques.com/Jacob_Roggeveen_par_Jack_Maloigne.htm

A l’heure actuelle, près de 90 statues ont été déterrées et « il apparaît qu’il y a une réelle corrélation entre la taille des statues et la position sociale de ceux qui les ont taillées » selon le Dr Van Tilburg. Connue pour leurs grosses têtes, ces statues recèlent visiblement de nombreux secrets puisque plus de la moitié de leur taille est enfouie sous terre.

Si on attribue à Katherine Routledge la découverte des parties enterrées des statues de l’île de Pâques, l’excavation des statues a, quant à elle, permis de découvrir de nombreuses écritures sur les corps.

Construites entre 1250 et 1500, ces statues représentent les visages des ancêtres Moais, elles mesurent jusqu’à 21 mètres de haut et peuvent peser 270 tonnes. La disparition de la civilisation Moais fait suite à ce qui ressemble à un "écocide". D’ailleurs, le Dr Van Tilburg pense qu’ « il y a quelque chose de magnifique à découvrir ».

Les recherches du Dr Van Tilburg vont-elles répondre aux questions que l’on peut se poser sur ses statues ? Va-t-elle découvrir le Saint Graal que cache l’île ? Les écritures sur les statues pourraient dès lors aider à révéler les derniers secrets des Moais afin de comprendre exactement pourquoi ils ont disparu et pourquoi ils ont construit ces statues.

http://www.rtl.be/loisirs/detente/decouvertes/19486/les-statues-de-l-ile-de-paques-revelent-leurs-secrets-















Dernière édition par douceur le Mer 30 Mai 2012, 12:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Ecriture "Vieille Europe"- Pr. Gimbutas : signe tri-linéaire   Mar 07 Fév 2012, 00:23


Citation :
(...) Beaucoup de figures de la déesse sont décorées avec trois lignes parallèles. Ce schéma est répété de nombreuses fois sur les vases et autres objets. Le professeur Gimbutas dit: " Le signe tri-linéaire semble symboliser une substance de vie de qualité dynamique triple ou multiple..." " La triple source est liée à la Triple Déesse, une image étonnamment longue documentée dès l'époque magdalénienne... "[16] Elle mentionne que cette tradition symbolique s’est poursuivie en Anatolie sur les figurines mycéniennes et figurines de l’Age du Bronze de Chypre. Ce symbole de trois lignes peut également être trouvé sur les représentations de la Déesse à Sumer. La déesse sumérienne de la fécondité et de natalité était NINHURSAG. De plus, l’ "Homme-Glacé/Ice-Man" trouvé dans les Alpes, portait des tatouages de trois et quatre lignes parallèles. Il a été suggéré qu'il pourrait avoir été un chaman ou un commerçant.

http://antahkarana.forumzen.com/t2490p30-un-autre-regard-sur-la-russie-et-les-anciens-pays-de-l-est
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: LES SECRETS DE L'ÎLE DE PÂQUES MIS À NU   Mer 30 Mai 2012, 12:38

LES SECRETS DE L'ÎLE DE PÂQUES MIS À NU

De récentes photographies révèlent ce qui se trouve sous la surface des 887 corps sculptés, les fameux gardien de l'île de Pâques.

La première étude méthodique des statues à Rapa Nui, dont beaucoup pensaient qu'il s'agissait de simples têtes, a permis de révélé le corps entier de ces figures enterrées au cours des siècles par les forces naturelles.
(Easter Island Statue Project / Jo Anne Van Tilburg)

"La plupart des gens pensent, que sur cette île de 63 kilomètres carrés, les sentinelles de pierre silencieuses ne sont que de simples têtes. Mais toutes les têtes ont des corps qui commencent tout juste à être reconstitués" a expliqué Jo Anne Van Tilburg, directrice du Easter Island Statue Project, "ces statues (...) sont enterrées jusqu'à la moitié du torse. Il est donc compréhensible que le public en général ne se doute pas qu'elles avaient des corps".


Près de 1000 statues sur l'île.

Ces statues auraient été sculptées de 1100 après JC jusque dans les années 1800, quand un afflux d'occidentaux a transformé la culture.
Van Tilburg, avec l'Institut d'archéologie Cotsen à l'Université de Californie, Los Angeles, n'est venue à l'île de Pâques (appelée Rapa Nui) que pour faire des recherches depuis 1992.

Elle a d'abord inventorié les statues de l'île et celles qui ont été mises dans des musées; il y en aurait 887, même si elle affirme que le nombre est plus proche de 1000.
Ensuite, elle a commencé la phase suivante des travaux en révélant ce qui se trouvait sous le sol. Les statues n'ont pas été recouvertes intentionnellement par les hommes, cela s'est fait lentement tout au long des siècles par l'exposition aux éléments.
Cette étape a pris 12 ans jusqu'à ce jour, et pourrait durer encore toute une vie: "C'est la première fois que l'on a été creuser de façon aussi documentée et scientifique", a-t-elle déclaré.

D'autres groupes ont creusé par le passé, et notamment des pillards: les gens ont longtemps joué à la chasse au trésor...

Van Tilburg a procédé à un examen beaucoup plus approfondi, cependant, en collaboration avec une équipe de trois personnes en Californie et dix indigènes Rapa Nui qui font tous les travaux d'excavation.
Elle se prépare actuellement pour la sixième fouille prévue sur l'île, qui devrait commencer en Octobre jusqu'à Novembre 2012.


De nombreux outils découverts éclairent sur leur construction

Jusqu'à présent, les travaux ont révélé des preuves de cérémonies et de très grandes quantités de peintures. Les archéologues pensent que les statues étaient entièrement peintes. Des traces de sépultures humaines ont aussi été trouvées à proximité.

Des fouilles récentes ont révélé de quelle manière les têtes massives ont été sculptées (certaines ont près de 10 mètres de haut, de la base au sommet, et peuvent peser plus de 80 tonnes). "Nous avons trouvé plus de 500 outils de pierre. Les statues ont été sculptées avec différents types d'outils: de grands pics lourds et des outils plus fins en basalte et obsidienne pour les détails", a-t-elle expliqué.
D'autres outils ont été utilisés pour frotter les surfaces et polir les statues.

Van Tilburg a trouvé des traces de trous de poteaux, assez grands pour un tronc d'arbre, et des guides pour cordes sculptés dans quelques statues afin de les mettre en position debout.

Mais la raison d'être de ces sculptures géantes n'est pas encore tout à fait claire. "Pensez à la Chine, où ils ont enterré une armée de guerriers debout. Ce groupe était destiné à être ensemble dans le cadre d'une fonction funéraire. Ici, sur l'île de Pâques, chaque statue est individuellement construite par des groupes."

Une pierre signée, récemment découverte sous l'une des têtes, porte le pétroglyphe d'un canot de style polynésien. Cela pourrait être un indice: Il a été conçu pour signifier l'identité, comme l'explique Van Tilburg: "Elle a été conçue pour identifier cette statue soit à un groupe familial ou un sous-groupe, soit les sculpteurs ou l'unité de la famille d'où sont venus les sculpteurs, ou encore le chef". Les sculptures géantes étaient vraisemblablement plus des parents que des gardiens.

Source:
Foxnews: "Easter Island archaeology project digs up island's secrets"


http://decouvertes-archeologiques.blogspot.com/2012/05/les-secrets-de-l-ile-de-paques-mis-nu.html
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Harmonie sociale en période de discorde mondiale!   Mer 17 Oct 2012, 19:58

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les temps changent
Tout est brisé
Il ne fait pas encore noir, mais ça ne va plus tarder..."
By Bob Dylan"

Harmonie sociale en période de discorde mondiale!

Citation :
Voilà le tableau :

Imaginez que vous êtes invité à une fête chez quelqu'un.

La maison brûle, mais tout le monde continue à danser ; ignorant la température qui monte dans la pièce, la fumée qui s'élève le long des murs et les flammes derrière la porte, ils dansent, chantent, boivent, font la fête.

Imaginez que dans l'assistance se trouvent quelques personnes qui remarquent la fumée ; elles jettent un œil derrière la porte et voient les flammes. Elles tentent alors d'alerter les autres du danger. Quelques personnes tendront peut-être l'oreille et prêteront attention, tandis que la plupart des fêtards ignoreront l'alerte et retourneront s'amuser.

Eh bien, considérez-moi comme l'une des personnes qui sonnent l'alarme, et cet article comme mon avertissement. Pendant combien de temps pourrez-vous vous permettre de continuer à danser ?

Cette article à déjà été proposé , la sourceest ICI, mais est plus que jamais d 'actualité en cette fin d 'année.


Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
infomysteres
Membre actif


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 217
Date de naissance : 04/05/1971
Age : 46
Localisation : France (47)
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: "Apocalypse, réalité ou illusion, comment faire face ?"   Mer 17 Oct 2012, 21:24

Est-ce une alarme qu'il faut sonner ?
Ou alors faut-il faire la fête si réellement le changement annoncé a lieu ?
Pour moi l'alarme serait à sonner si tout restait dans l'état présent.
Tout changement est une bénédiction...

J'aime bien ce que propose l'auteur de cet article pour améliorer la situation:
- Créer des Liens
- Développer son Discernement
- Pratiquer l'Empathie
- Forger des Amitiés
- Rassembler les Talents
- Acquérir des Alliés
- Construire des Ponts
- Choisir la Création

Toute crise a ses côtés positifs. Et si celle que nous vivons peut nous permettre de faire tout ce qu'il dit, c'est magnifique...

Il n'y a pas à avoir peur de l'avenir. Je ne suis pas d'avis qu'il faille "alerter" les gens. Je pense plutôt qu'il faut leur dire que s'il y a un changement (mon mental a encore du mal à être sûr qu'il aura vraiment lieu rapidement (malgré que je côtoie plein de gens qui en sont convaincus) !) ce ne pourra être que pour reconstruire sur de bonnes bases.

Par intuition, j'ai envie de dire que demain sera forcément meilleur qu'aujourd'hui...
Alors vive le changement car qu'est-ce que la vie sinon un éternel changement ?
Refuser le changement, c'est refuser la vie !
Apporter la peur, c'est créer des égrégores qui ne pourront qu'apporter de nouvelles peurs...
Apporter l'enthousiasme, c'est créer des égrégores qui ne pourront qu'apporter de nouveaux enthousiasmes...
Je préfère faire partie de la deuxième catégorie...
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: "Apocalypse, réalité ou illusion, comment faire face ?"   Mer 17 Oct 2012, 21:31

Merci Didier de ta participation,
regarde ce que j'allais vous remémorer et partagé par Douceur il y a un an:

L’Apocalypse de Jean


extrait:

"En ces temps où la psychose d’une crise géante et le spectre des échéances de 2012 hantent les esprits, il faut saluer la parution ce mois-ci de la traduction et des commentaires de L‘Apocalypse de Jean par Jean-Yves Leloup chez Albin Michel. C’est un livre passionnant où nous retrouvons le talent reconnu de l’auteur - à la fois théologien, philosophe et psychothérapeute – pour interpréter les textes canoniques et apocryphes du Nouveau Testament. Rappelons que Jean-Yves Leloup a déjà traduit et commenté les Évangiles de Jean, de Marie, de Thomas, de Philippe… Son texte sur l’Apocalypse, prise dans son vrai sens, celui de Révélation, nous montre que les événements sombres de l’histoire ont toujours leur part de lumière et que le présent exige que nous ayons confiance dans l’avenir...."

"Telle n’est pas la fonction d’une apocalypse, et particulièrement de l’Apocalypse de Saint Jean. Son rôle n’est pas de nourrir nos phobies, ni même d’éveiller une peur ou une angoisse qui face à la situation pourrait s’éprouver comme salutaire ; c’est davantage la révélation d’une issue, l’exercice d’une lucidité non désespérée. Certains diront que tous ces avertissements sont des préparations efficaces à un « accouchement » (traduction également possible du mot « apocalypse ») : anticiper la douleur permet de mieux l’affronter ; apprendre la détente, le lâcher-prise au coeur de l’expérience déchirante permet de la traverser, si ce n’est « sans douleur », moins douloureusement..."

"La question à affronter, c’est ce que notre imagination fait de notre abîme ou de notre néant : le lieu de manifestation de la vie (consciente, aimante, libre) qui se donne ? Ou bien le lieu où rien n’est donné, où tout est englouti, le lieu de résorption de toute vie (consciente, aimante, libre) ? Faisons-nous de l’Apocalypse une révélation de la Réalité (et de la vérité, qui est notre adéquation ou assentiment à ce Réel manifesté) ? Ou faisons-nous de l’Apocalypse une catastrophe, une destruction définitive de ce que nous prenions pour la réalité ? Perte de nos illusions absolument absurde puisque aucun sens, aucune vie véritable, aucun sujet n’en émerge. Il s’agit toujours d’une révélation, d’une mise à nu de ce qui était caché sous le voile des évidences, mais révélation de l’abîme et non de « l’Être qui est et qui fait être tout ce qui est » à partir de ce « rien ». La découverte de notre néant n’est une catastrophe que pour celui qui y résiste. Pour celui qui l’accepte et y reconnaît son identité la plus profonde (non sum), c’est l’occasion (kairos) de rencontrer l’Autre qui contient et féconde cet abîme (Ego sum)..."

le livre
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
infomysteres
Membre actif


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 217
Date de naissance : 04/05/1971
Age : 46
Localisation : France (47)
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: "Apocalypse, réalité ou illusion, comment faire face ?"   Mer 17 Oct 2012, 22:50

C'est un très beau texte Ambre. Merci !
Je trouve ça très juste ce qui est dit !
J'ai toujours admiré et j'admirerai toujours l'énergie que tu mets dans tout ce que tu fais ! J'ai l'impression que rien ne t'arrête. Tu vas toujours de l'avant avec toujours autant de vitalité. Félicitations !
Tu es prête pour les "nouvelles énergies" et tu permets à d'autres de se préparer...
Merci à toi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L'Apocalypse - Les Révélations et « Saint Jean-Le-Divin »   Jeu 18 Oct 2012, 17:16

Bonjour Ambre,
Bonjour Didier,
Bonjour à tous,


Voici en partage une partie de mes lectures estivales des plus interpellantes.

P.S. : L’image d’entrée de cette rubrique (la Femme) est comme une illustration parfaite de ce qui suit :



Les Révélations et « Saint Jean-Le-Divin »


Dans la falsification Jéhovienne (Annunaki) [les créateurs de nos dieux] de l’Ecriture Essénienne d’origine, il y a eu de nombreuses références historiques de faites sur les « Trompettes de Dieu », et leur pouvoir de traduire la « Colère de Dieu » pour le bénéfice des « Justes » [le vrai Dieu-Esprit n’est ni coléreux, ni vengeur mais les petits dieux le sont (ceux présentés à notre attention par les Angéliques Déchus que sont les Anunnaki et les (Anu)-Elohim)]. Comme nous avons dit précédemment, la « Trompette » Biblique était un « mot code » Atlantéen servant à désigner la technologie de projection d’un Champ Sonique sous-spacial à Mions, qui avait été utilisé par les Jéhoviens (Annunaki) en qualité de système armé déclenchable à distance depuis avant l’Atlantide. Se référer à une « trompette » et « à quatre animaux » avait donc une signification cachée qui n’était pas de nature « spirituelle » ou « ésotérique ». Cela se référait plutôt à une technologie scientifique tangible créée par la Anunnaki. Les références que l’on trouve maintenant dans l’Apocalypse de la Bible à propos de « Trompette », des « Anges, des « Quatres Cavaliers », de « l’Autel d’Or devant le Trône » et des « 24 Anciens devant le Trône », tout ceci ne faisait pas partie des vrais traductions des Disques CDT de l’Accord Emeraude des Fondateurs produites par les Esséniens.

Par contre, toutes ces images pittoresques ou codes symboliques font partie d’un Programme d’Insertion Holographique créé par les Angéliques Déchus Jéhoviens (Anu)-Elohim et les Dauphins Bipèdes Anunnaki de Sirius A et d’Arctarius, dans la Matrice Fantôme. Les histoires sont partiellement basées sur des faits, en ce qui concerne la réalité technologique des Sceaux Planétaires naturels qui libèrent, ouvrent ou sont « levés » grâce au Portail Stellaire 12 (= l’ Agneau) pendant un cycle d’Activation Stellaire. En vue d’ « inventer » leur propre version de l’Apocalypse grâce à laquelle l’agenda de domination Jéhovien serait accompli, les Jéhoviens Annunaki projetèrent, sous la forme d’une série de « visions » du Net (Nibiruan Electrostatic Transduction fiel [champ électrostatique en provenance de la planète Nibiru]) produites holographiquement, une version déformée de l’histoire de la Révélation selon l’Accord Emeraude Atlantéen.

L’individu responsable pour ceci a émergé, alors que l’interprétateur de la « Révélation Biblique » devint connu sous le nom de « Saint Jean-le-Divin », qui était en fait une femme « Gardienne de la Flamme » de l’Accord Emeraude, née d’une mére Melchizédek [remarque : Melchizedek fait référence à une « Race » - la 6e - et non pas à un personnage quelconque] et d’un père Anu-Melchizedek. Les Jéhoviens Anunnaki utilisèrent cette femme au moyen d’un Lien Astral depuis leur portion du NET, pour lui faire consigner par écrit la « prophétie » qui préparait ceux qui suivraient l’agenda Jéhovien d’Un Seul Ordre Mondial. C’est ainsi que le symbolisme de « l’Autel d’OR qui est devant le Trône » devint une allusion déformée aux champs de lumière d’OR d’Orion Mintaka, Portail Stellaire Universel numéro 8, dans les enseignements de l’Accord Emeraudes. Les « 24 Anciens qui siègent sur leur Trône » représentent les Angéliques Déchus Jéhoviens Anu-Elohim, les aïeux du Conseil Nibirien Anunnaki des 24, lui-même contrôlé par les « Suzerains » Jéhoviens de « pure souche », les Dauphins Bipèdes Anunnaki. Les « visions » données à « Saint Jean » étaient une interprétation symbolique de l’agenda Jéhovien pour la création d’Un Seul Ordre Mondial, ce qui était prévu pour la période s’étendant de l’année 2001 à 2008 de notre ère, pendant la prochain Cycle D’Activation Stellaire. Le « Livre des Révélations » Jéhovien était basé sur la connaissance jéhovienne anu-elohim des enseignements de l’Accord Emeraude en Atlantide sur le Templier et les Sceaux Planétaires, et la conduite des Sceaux planétaires pendant le Cycle d’Activation qui aurait lieu de l’an 2000 á 2017. L’histoire de la Révélation Jéhovienne dépeignait audacieusement ce que les Jéhoviens comptaient faire au Bouclier Planétaire de la Terre pendant le drame de Conflit Final, qui était supposé se dérouler entre l’an 2000 et 2017.

(Voyageurs Tome II, pp. 447-448)
Revenir en haut Aller en bas
infomysteres
Membre actif


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 217
Date de naissance : 04/05/1971
Age : 46
Localisation : France (47)
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: "Apocalypse, réalité ou illusion, comment faire face ?"   Jeu 18 Oct 2012, 21:56

Bonjour Douceur,

Intuitivement, le texte que tu viens de citer ne me parle absolument pas.

Se référer à une « trompette » et « à quatre animaux » avait donc une signification cachée qui n’était pas de nature « spirituelle » ou « ésotérique ».

Je n’avais pas trop entendu parlé des trompettes mais dans les notes que j’ai prise durant mes lectures, j’ai vu ceci qui en parle :
D'après "La première épître de Paul aux corinthiens" :
La résurrection promise par le Christ n’est pas un retour des morts à la vie physique, mais une transformation de la vie physique en vie éthérique. L’apôtre Paul donne une très belle explication de ce qu’est cette résurrection intégrale, intérieure et extérieure : « De même aussi la résurrection des morts. Il est semé dans la corruption, il est relevé dans l’incorruptibilité. Il est semé dans le déshonneur, il est relevé dans la gloire. Il est semé dans la faiblesse, il est relevé dans la puissance. Il est semé corps physique, il est relevé corps spirituel. (...). Cependant, je dis ceci, frère, que la chair et le sang ne peuvent hériter du royaume d’Elohim, et que la corruption non plus n’hérite pas de l’incorruptibilité. Ecoutez ! Je vous dis un saint secret : Nous ne nous endormirons pas tous dans la mort, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’oeil, durant la dernière trompette. Car la trompette sonnera, et les morts seront relevés incorruptibles, et nous serons changés. Il faut en effet que ceci qui est corruptible revête l’incorruptibilité, et que ceci qui est mortel revête l’immortalité ».

Cela me parle plus que d'associer une trompette à "la technologie de projection d’un Champ Sonique sous-spacial à Mions". On peut difficilement faire plus compliqué comme phrase. Et si je devais l'expliquer, j'en serai incapable...

Concernant les 4 animaux, j’aurai envie de citer Héléna Blavatzky :
"Ces quatre animaux sont, en réalité, les symboles des quatre Eléments et des quatre Principes inférieurs de l'homme. Ils n'en correspondent pas moins, physiquement et matériellement, aux quatre constellations, qui forment, pour ainsi dire, la suite ou le cortège du Dieu Solaire et qui, pendant le solstice d'hiver, occupent les quatre points cardinaux du cercle zodiacal."

Pour comprendre le monde, il suffit de savoir compter jusqu'à 10 :
1 + 2 + 3 + 4 = 10 : Il y a tout dans ses nombres pour décrire un être humain.
Mais ce serait trop long à développer pour le moment...

"Par contre, toutes ces images pittoresques ou codes symboliques font partie d’un Programme d’Insertion Holographique créé par les Angéliques Déchus Jéhoviens (Anu)-Elohim et les Dauphins Bipèdes Anunnaki de Sirius A et d’Arctarius, dans la Matrice Fantôme."
Dois-je comprendre que les habitants de Sirius sont des "méchants" ?

Pour information, "théosophiquement" parlant, Sirius est à la Terre ce que l'Âme est à la personnalité.

Concernant l'Agneau
"Aja" (Pourousha), "le non-né", Esprit éternel, veut dire aussi "agneau" en Sanscrit. L'Esprit disparaît – meurt métaphoriquement – au fur et à mesure qu'il s'involue dans la matière ; de là vient le sacrifice du "non-né" ou de "l'agneau".

Cela me parle plus que dire que l'Agneau est le "Portail stellaire 12".
Symboliquement parlant, pourquoi pas. Car 12 est le 1+2 dont j'ai parlé ci-dessus qui correspond à la trinité supérieure (donc la Source "non-né")

Je ne suis pas certain que l'on arrivera à être d'accord sur ces sujets.
Mais j'avais juste envie de te donner mon opinion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Ecriture sur les pierres de Stonehenge    Mer 24 Oct 2012, 19:29

Découverte de dessins gravés sur les pierres de Stonehenge

Une étude détaillée au scanner laser de l'ensemble du monument a permis la découverte de 72 gravures de l'âge de bronze ancien dans 5 des pierres géantes.


Toutes ces œuvres d'art préhistoriques qui viennent d'être découvertes sont invisibles à l'œil nu; elles n'ont été mises en lumière qu'à la suite d'une étude au scanner laser qui a enregistré des milliards de micro-points de la topographie des surfaces des 83 pierres restantes du monument.

Au total, ce sont près de 850 giga-octets de données qui ont été recueillies.

L'analyse détaillée de ces données - réalisée pour le compte de l'English Heritage - a révélé que des formes avaient été gravées sur les pierres afin de créer des images de différentes tailles.


72 images découvertes !

Sur l'ensemble de ces dessins gravés qui viennent d'être découverts par l'analyse des données, 71 dépeignent des têtes de hache de l'Âge du Bronze et une concerne une dague de l'Age du Bronze.
Avant ces étude au laser, 46 autres dessins gravés (également des têtes de hache et des poignards) sont connus ou soupçonnés à Stonehenge; pour la plupart, ils ont été identifiés visuellement dans les années 1950.

Les 72 nouveaux dessins découverts ont presque triplé le nombre de sculptures connues à Stonehenge. Et, cette galerie d'art du monument, en grande partie, constitue aujourd'hui la plus importante collection de gravures rupestres préhistoriques dans le sud de la Grande-Bretagne.

Bien qu'elles soient aujourd'hui en grande partie invisible à l'œil nu, à l'Âge du Bronze, ces images gravées dans la pierre non altérée (et donc de couleur plus claires) étaient clairement visibles.

Ces révélations sont susceptibles d'avoir d'une grande importance pour la compréhension d'une partie essentielle de la vie de Stonehenge en tant que temple préhistorique.
On sait déjà que, lors de la phase principale de la construction du monument au milieu du troisième millénaire avant JC, il avait été conçu avant tout comme un temple solaire, aligné sur les solstices d'hiver et d'été.

Mais, comme Stonehenge évoluait au cours des siècles suivants, la mesure dans laquelle d'autres fonctions religieuses ont pu être ajoutées n'est pas encore connue.
Certes, dans la période 1800-1500 avant JC, un grand nombre de tombes monumentales individuelles ont été construites dans le paysage autour de Stonehenge. Des structures supplémentaires, comme des fosses rituelles circulaires, ont été disposées autour du monument.


La signification folklorique des haches et des poignards

Les têtes de hache taillées et les poignards appartiennent aussi à cette période énigmatique et peuvent représenter une sorte d'expansion ou de changement dans la fonction religieuse du grand cercle de pierres.



Ci-dessus: une image obtenue à partir d'un scanner laser; elle est tirée du plus grand ensemble de têtes de haches sculptées à Stonehenge. 75 % de ces images étaient inconnues auparavant...
ArcHeritage/English Héritage

Ci-dessous: Les dessins de tous les têtes de hache sont reproduits. Les verts sont de nouvelles découvertes. Les marrons sont connues ou soupçonnées depuis les années 1950.
ArcHeritage/English Héritage




Dans la tradition indo-européenne, les haches sont souvent associées aux divinités des tempêtes. Et, certaines croyances folkloriques européennes suggèrent que lorsque la lame de la hache est tournée vers le haut, elle sert de talisman magique pour protéger les cultures, les personnes et les biens contre la foudre et les tempêtes.

Il doit donc donc y avoir potentiellement une explication si chacune des têtes de hache de Stonehenge pointent leur lame vers le ciels, tandis que les poignards pointent vers le bas.
Les têtes de hache ont pu être gravées comme offrande votive pour apaiser un dieu de la tempête et ainsi protéger les cultures.

Il doit aussi y avoir une raison si la majorités des dessins gravés se trouvent face à un ensemble de tombes à proximité (aux environs de la même période) ou le centre de Stonehenge lui-même.

De rares indices provenant d'ailleurs en Grande-Bretagne suggèrent que les sculptures de têtes de hache et de poignards pourraient avoir des associations funéraires.

Les données du scanner laser montre que la plupart des images de têtes de hache ont exactement les mêmes dimensions que presque une demi-douzaine d'autres images de la "galerie d'art" préhistorique de Stonehenge.
Ceci suggère que de véritables haches ont été utilisées comme pochoirs pour produire ces images.
Si c'est le cas, les plus grandes haches dépeintes, jusqu'à 46 centimètres de long, représentent des objets qui étaient beaucoup plus grands que ce que les archéologues ont déjà trouvé. Ces haches devaient être destinées a un usage purement cérémoniel ou rituel.

"Ces nouvelles découvertes sont d'une importance énorme. elles montrent également comment les nouvelles technologies peuvent extraire des informations cruciales et jusque là insoupçonnées d'un monument comme Stonehenge", a déclaré Marcus Abbott, chef de la géomatique et de la visualisation à ArcHeritage.

"Alors que les images jusqu'alors invisibles ont commencé à apparaître sur nos écrans d'ordinateur, nous avons regardé avec incrédulité la quantité considérable de sculptures révélées", a-t-il ajouté.


L'étude a également apporté de nouvelles connaissances sur Stonehenge.

Elle a révélé, grâce à l'examen de la façon dont les surfaces des pierres ont été finement travaillées, que le temple préhistorique tout entier a été construit pour être vu, à l'origine, depuis le du nord-est.
C'est d'ailleurs le côté du monument qui est approché par ce que les archéologues ont longtemps cru être une voie processionnelle, alignée avec les solstices.
Il semble maintenant que Stonehenge a été construit pour être vu de cette direction; cela suggère qu'une sorte de procession religieuse faisait son chemin vers le monument, le long de cette route, sans doute au milieu de l'hiver et de l'été.

L'analyse détaillée des données montre également que l'une des pierres du côté sud-ouest du monument a également été délibérément travaillée et façonnée pour permettre une ligne de vue jusqu'au soleil couchant le jour du solstice d'hiver.
Ceci, suggère que le côté sud-ouest du monument fut entièrement fonctionnel, mettant à mal les théories arguant que Stonehenge ne fut jamais achevé.

Cela implique donc, qu'à un certain stade de son histoire, il y a eu une tentative délibérée de sa destruction.

Ce qui est particulièrement étonnant, est la découverte grâce au scanner laser que les tailleurs de pierre préhistoriques, qui ont participé à la création de Stonehenge, ont utilisé deux techniques de travail de la pierre.

Le travail de la pierre de façade sur le grand cercle du monument (les deux montants et les linteaux) a été effectué en travaillant parallèlement aux côtés longs des pierres, alors que les cinq pierres de trilithe au sein du grand cercle ont été travaillées en angle droit par rapport aux côtés des pierres.
Ce fait, jusque-là inconnu, suggère que les grands trilithes peuvent avoir été construits peu avant le grand cercle plutôt que d'en être contemporains.


Source:

•The Independent: "Revealed: Early Bronze Age carvings suggest Stonehenge was a huge prehistoric art gallery"

http://decouvertes-archeologiques.blogspot.hu/2012/10/decouvertes-de-dessins-graves-sur-les.html#more
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Annunakis - Dogons - Trompette   Mer 24 Oct 2012, 20:34

Bonsoir Didier,

Citation :
Cela me parle plus que d'associer une trompette à "la technologie de projection d’un Champ Sonique sous-spacial à Mions". On peut difficilement faire plus compliqué comme phrase. Et si je devais l'expliquer, j'en serai incapable...
Les (m)ions sont à comprendre comme étant des particules d'ions + (magnétiques).

Les images valant mille mots, voici la forme conique (en trompette), que peut prendre la « projection d’un champ sonique » (sonique : qui atteint la vitesse du son; relatif à la vitesse du son).

Avant toute chose, voici, l'image d’une trompe de berger :


Citation :
Avion en vol à la vitesse du son : MACH 1


Lorsque la vitesse de l'avion approche la vitesse du son (vitesse transsonique), un phénomène particulier se produit. Les vibrations des molécules d’air, qui se déplacent à une vitesse pratiquement égale à celle de l’avion s'accumulent devant son nez.
Cette accumulation crée comme un "mur" difficile à traverser.
C’est le MUR DU SON.
Ce mur se déplace en même temps que l’avion.
Pour aller plus vite et dépasser ce mur du son il faudra beaucoup de puissance car ce mur appuie fortement sur l’avion et l’empêche d’accélérer.

Avion qui a dépassé le mur du son


Si l’on se trouve sur le passage de cette forme on entend alors une sorte d’explosion : c’est le "Bang" supersonique.
Après le BANG on entend juste le bruit normal des réacteurs.



Les vibrations sonores sont "expulsées" de part et d'autre de l'avion.
Il se crée alors un cône où la pression est très forte car les molécules de l’air sont compressées.

http://blog.crdp-versailles.fr/lesnewsdalfred/index.php/post/05/02/2011/le-mur-du-son

Citation :
Citation :
"Par contre, toutes ces images pittoresques ou codes symboliques font partie d’un Programme d’Insertion Holographique créé par les Angéliques Déchus Jéhoviens (Anu)-Elohim et les Dauphins Bipèdes Anunnaki de Sirius A et d’Arctarius, dans la Matrice Fantôme."
Dois-je comprendre que les habitants de Sirius sont des "méchants" ?

Pour information, "théosophiquement" parlant, Sirius est à la Terre ce que l'Âme est à la personnalité.

Sirius n’est pas une étoile « unique », elle est binaire et comprend Sirius A et Sirius B.

Citation :
• Sirius A est une étoile blanche de la séquence principale, extrêmement visible car elle est très proche, mais pas beaucoup plus grosse que le Soleil ;
Sirius B, de magnitude 8,44, est une naine blanche qui met 50 ans pour effectuer une révolution autour de Sirius A, dont elle est éloignée de 8 à 31 ua. Sirius B fut découverte en 1862 par Alvan Clark, mais Friedrich Bessel avait le premier constaté des perturbations liées à un compagnon dans la position de Sirius. Sirius B est 10000 fois moins brillante que Sirius A, et elle est si proche de son étoile que seuls de grands télescopes peuvent les séparer.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Chien
Il est à relever qu’il y a des siècles que les Dogons du Mali parlent de l’existence de Sirius B, cette étoile faisant partie intégrante de leur cosmogonie. Et toi-même, Didier, en parle dans ton livre « Les Origines de la Vie » pp. 157 à 161. C’est d’ailleurs (aussi et entre autre) les Dogons qui associent Sirius (A) aux dauphins bipèdes.

Je te cite :
Citation :
« Les auteurs du Livre Jaune n.6 disent, eux aussi, que les Dogons tiennent ces informations d’un engin spatial. Il confirme que l’équipage a creusé un grand trou, l’a rempli d’eau, ce qui a permis à des êtres qui ressemblaient á des dauphins de sortirdu vaisseau et de plonger dans le bassin pour communiquer avec eux.

D’après le récit des dauphins, il y aurait deux types d’habitants sur Sirius, une race de dauphin et une avec des individus de 4 m de hauteur.

Les Aztèques connaîtraient une histoire similaire.

Des dauphins seraient descendus dans leur lac Titicaca, il y a plusieurs milliers d’années (en sortant de leur vaisseau) et leur auraient raconté une histoire similaire à celles des Dogons »

Dans la rubrique les « Reptiliens de la terre », les thèmes de la « bipédie initiale », de l’amphibie comme ceux des Annunakis ont aussi été abordé :

http://antahkarana.forumzen.com/t1466p15-les-reptiliens-de-la-terre#24587
http://antahkarana.forumzen.com/t1466p15-les-reptiliens-de-la-terre#24648


Voici encore une autre source :

Citation :
Le savoir des Dogons


En 1931, deux ethno-anthropologues français partent s’installer dans ce qui était alors le Soudan français pour y étudier les Dogons.

Pendant 20 ans, Marcel Griaule et Germaine Dieterlen vont partager la vie des Dogons.
Après plusieurs années, les Dogons ont parfaitement accepté les deux français. En 1946, ils acceptent de leur expliquer leur cosmogonie.

Les sages de la tribu tracent alors sur le sol à l’aide de bâtons la voûte céleste telle qu’ils se la représentent.

Médusé, Griaule voit apparaître la constellation du Grand Chien et, gravitant autour, une étoile plus petite ainsi qu’un autre corps.

Cette étoile, confièrent-il au scientifique, met 50 ans pour faire le tour de Sirius. Pour fêter cet évènement, tous les 50 ans, ils célèbrent la fête de "Sigui", afin de régénérer le monde.

Pour figurer cette petite étoile, les Dogons ont choisi l’objet le plus petit dont ils disposent : la graine de la variété fonio du millet, céréale qui constitue leur principale nourriture.
Dans leur langue, « Po Tolo (Sirius B) » est de taille minuscule mais très lourde.

On sait depuis 1920 que les naines blanches, des étoiles en train de mourir, bien que petites, ont une incroyable densité.

Quand les deux scientifiques ont demandé aux prêtres d’où ils tenaient ces connaissances, ils ont été formels :

« Des créatures amphibies ont atterri sur la Terre il y a fort longtemps. Elles ont transmis ce savoir à quelques initiés. Ces créatures, les nommo, sont les Guides de l’Univers, les pères du genre humain. »

Les Dogons dessinent un peu partout des figures qui évoquent l’arrivée des nommo sur Terre. Ils sont d’ailleurs très précis quant à l’atterrissage de l’arche. Cette dernière s’est posée au nord-est du pays dogon, près de l’endroit d’où les Dogons sont partis pour venir s’installer sur les plateaux.

Il est évident que, comme dans tous les mythes, les symboles sont omniprésents, ce qui ne rend pas facile l’interprétation de chaque élément.

Ce qui est certain, c’est que les connaissances des Dogons en astronomie dépassent largement leurs capacités d’observation ou de calcul.


Les Dogons et l’astronomie

Peu après, Griaule découvrit que les Dogons avaient bien d’autres connaissances en astronomie.
Ils savaient, par exemple, que Jupiter a quatre satellites principaux. Ils savaient que Saturne a des anneaux, que la Terre tourne autour du Soleil et que les étoiles sont des corps en mouvement perpétuel.

Ils savaient également que la Lune est une planète morte. Depuis des générations, les prêtres enseignent que la Voie Lactée est animée d’un mouvement en spirale, auquel participe notre système solaire.

Un autre fait étrange, ils affirment que Sirius serait accompagnée, non pas d’une étoile mais de deux étoiles. Nous savons que Sirius B existe mais, à ce jour, aucune Sirius C n’a été détectée.


Si un jour, on découvre cette deuxième étoile, invisible à l’œil nu, le savoir des Dogons serait spectaculairement confirmé.

La grande question qui se pose depuis maintenant 1976, année de la parution de l’ouvrage de Robert Temple « Le Mystère de Sirius », est : De qui les Dogons tiennent-ils leur savoir ?


Les hypothèses sur le mystère des Dogons

L’hypothèse d’extraterrestres souhaitant partager leur savoir avec les Dogons ne semble pas très sérieuse.

Bien sur, la description que font les prêtres depuis plusieurs centaines d’années de l’arrivée de cette « arche » est assez troublante.

« En descendant, l’arche a fait retentir un bruit terrible, qui a fait trembler les pierres ».
Robert Temple ajoute qu’ils font également allusion aux immenses colonnes de poussière qui s’élevaient dans le ciel.

Les Dogons se sont transmis cette légende oralement de génération en génération et ils s’expriment sous une forme mythique et symbolique. Il est donc difficile d’en faire une interprétation rationnelle.

Suite à la parution du livre de Robert Temple qui montre beaucoup d’audace dans ses conclusions, les prises de position se sont succédées. Si ce scientifique croit à l’hypothèse extraterrestre, ce n’est bien sûr pas le cas de tous ses confrères.

Pour certains, ce savoir s’expliquerait d’une manière très simple. Les Dogons ont été soumis à l’école laïque dès 1907 par les Français. Leurs connaissances proviendraient donc tout simplement de notre propre civilisation.

Cet argument, très rationnel, ne tient malheureusement pas l’analyse. En effet, le savoir des Dogons est très ancien et se transmettait bien avant le début de la colonisation. De plus, il est très peu probable que les instituteurs enseignaient l’astronomie et encore moins les raisons anormales du pouvoir d’attraction de Sirius B.

L’autre hypothèse est déjà beaucoup plus plausible. On sait que dès la plus haute Antiquité, les peuples proches-orientaux se passionnaient pour l’astronomie. Les Dogons n’étaient pas une tribu isolée. Leurs villages bordent les grandes routes commerciales qui reliaient autrefois l’Afrique occidentale à l’ancienne Egypte. Ils sont établis au sud de Tombouctou, siège d’une université qui, il y a 400 ans, était l’un des grands centres intellectuels de l’Islam.

Des échanges culturels ont donc forcément eu lieu. Il est donc possible que par l’intermédiaire des Egyptiens, une partie des connaissances des peuples de la Mésopotamie et même de Grèce soit parvenue jusqu’aux Dogons.

On constate d’ailleurs que Sirius apparaît souvent dans les mythologies antiques. Cela n’a rien d’étonnant car après tout, c’est l’étoile la plus brillante de notre ciel. Les Egyptiens connaissaient bien cette étoile car elle était liée aux premières inondations du Nil.

Dans la mythologie grecque, plusieurs légendes font référence à des créatures amphibies, mi-poissons, mi-hommes. Les Babyloniens y font également référence. D'ailleurs, la plupart des mythologies et notamment grecque mettent en scène de nombreux monstres.
Il y a-t-il eu mélange des différents mythes ?

Et qu’en est-il de Sirius B, qui elle est invisible à l’œil nu ? Certains avancent l’hypothèse que dans des temps plus reculés, cette naine blanche brillait suffisamment pour être vue et étudiée avec des instruments rudimentaires.

Effectivement, de nombreuses civilisations aujourd’hui disparues, avaient de bonnes connaissances en astronomie.

Cette dernière hypothèse n’explique pas tout mais apporte des éléments sérieux à ce dossier. Si un jour, il s’avérait que Sirius C existe bien alors il nous faudrait envisager d’autres hypothèses.

V.B (04.09.2007)


Références bibliographiques

The Sirius Mystery (Le Mystère de Sirius), Robert K.G. Temple, Royal Astronomical Society of Great Britain, 1976.
La cosmogonie des Dogon: L'Arche du Nommo, E.Guerrier, Robert Laffont, 1975
Au cœur des étoiles et galaxies, éditions Hachette 2004

http://www.dinosoria.com/dogons.htm
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: "Apocalypse, réalité ou illusion, comment faire face ?"   Mer 24 Oct 2012, 22:21

Un jet cosmique de matière long de 2 millions d’années-lumière

Maxime Lambert, publiée le 24 octobre 2012.


Une équipe internationale d’astronomes est parvenue, grâce au télescope CSIRO à prendre en image une expulsion supersonique de matière cosmique longue de deux millions d’années-lumière.




C’est un extraordinaire jet supersonique de matière émis par le centre d’une galaxie lointaine et baptisé PKS 0637-752 qu’une équipe internationale d’astronomes a réussi à prendre en image. S'étendant sur environ deux millions d’années-lumière, cette expulsion ressemble à la flamme qui s’échappe des réacteurs des jets. D’ailleurs cette ressemblance n'est peut-être pas si fortuite. Comme l’explique le Dr Leith Godfrey de l’International Center for Radio Astronomy Research, "une intéressante possibilité serait que l’image que nous pouvons voir dans ce jet cosmique soit produite de la même façon qu'au niveau des moteurs de jets".

On sait que "ces jets de matière se produisent lorsque de la matière est précipitée dans le trou noir supermassif située au centre d’une galaxie, mais plusieurs détails concernant ce phénomène restent inconnus. Des jets massifs comme celui-ci ont été étudiés pendant des décennies, depuis le début de la radioastronomie, mais nous ne savons toujours pas précisément comment ils se produisent et de quoi ils sont faits", explique le Dr Godfrey, auteur principale de l’article paru dans l’Astrophysical Journal Letters.

Ceci n'enlève toutefois rien à la découverte puisque le jet de matière observé est le plus grand objet cosmique jamais observé dans l’Univers. Il fait près de 100 fois la taille de la Voie lactée. Or, selon les astronomes cités par Sci-News, "pour comprendre comment les galaxies se forment et évoluent, comprendre ces jets de matière est fondamental. Ils sont extrêmement puissants et on estime qu’ils peuvent empêcher le développement de certaines étoiles dans les galaxies voisines, ce qui limiterait la possibilité de croissance de ces galaxies et donc affecterait l’Univers tel que nous pouvons aujourd’hui l’observer".

La nouvelle image obtenue fournit des détails comme jamais auparavant. Mais l’importante émission de rayons X produite par ces jets est pour l’heure difficile à expliquer avec les connaissances actuelles. Reste que comme l’explique le Dr Jim Lovell de l’Université de Tasmanie et co-auteur de l’étude, "notre nouvelle découverte est un pas de plus vers la compréhension de comment ces objets géants émettent de tels radiations de rayons X et, indirectement, cela nous aidera à comprendre comment se constituent ces jets de matière".

http://www.maxisciences.com/espace/un-jet-cosmique-de-matiere-long-de-2-millions-d-annees-lumiere_art27211.html
Revenir en haut Aller en bas
infomysteres
Membre actif


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 217
Date de naissance : 04/05/1971
Age : 46
Localisation : France (47)
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: "Apocalypse, réalité ou illusion, comment faire face ?"   Mer 24 Oct 2012, 23:13

Bonsoir Douceur,

Merci pour tes explications.

OK pour la trompette et l'arme qu'elle représente.
J'ai mieux compris maintenant.
Merci pour ces informations.Je ne sais pas trop quoi en penser mais "ça se tient" comme idée. Donc je m'abstiendrais de commentaire...

Concernant Sirius, je sais que Sirius est double (voir même triple d'après les Dogons).
Ce qui m'intrigue dans ce que tu dis c'est que je comprends (bien que je ne suis plus sûr de ce qu'il faut comprendre en relisant le passage que tu as cité !) que Sirius est à l'origine d'insertion holographique.
Donc j'en déduis que ce sont des "méchants" (pour caricaturer !).
A moins que je comprenne mal la phrase.
Pourrais-tu me l'expliquer STP ?

Lorsque j'avais écrit mon dernier livre, je n'avais pas encore bien compris la relation entre Sirius, les Pléiades, la Terre, les humains, ...
Je citais pas mal d'informations mais je n'arrivai pas à les relier entre elles.
Aujourd'hui, ces choses sont devenues plus claires dans ma tête.
Je comprends mieux la relation qui existe entre toutes ces planètes et l'homme, ...
J'ai du mal à penser que Sirius soit l'origine du mal de la Terre.
C'est pour ça que je ne comprends pas le passage que tu cites.
Si tu pouvais me l'expliquer, j'arriverai peut être mieux à comprendre.

Citation :
Depuis des générations, les prêtres enseignent que la Voie Lactée est animée d’un mouvement en spirale, auquel participe notre système solaire.
Oui.
Ceci fait même partie des traditions hindoues (il n'y a pas que les Dogons qui en parlent).
Et cela a une "symbolique" mystique.
Il est possible de faire un parallèle entre les planètes et les humains (car ce qui est en haut est similaire à ce qui est en bas).
Une planète tourne sur elle-même car elle a conscience de son individualité.
Tout comme un humain a conscience d'être une personnalité (il se distingue des autres individu. Il est capable de dire "Je").
Une planète tourne autour d'un astre (comme le soleil par exemple) car elle a conscience de faire partie d'un groupe.
Tout comme un humain, lorsqu'il va sortir de son illusion de séparation, aura compris qu'il fait partie d'un groupe plus vaste que sa propre personnalité.
Les planètes ont des mouvements en spirale (comme les vortex) car elles ont conscience de faire partie de tous les groupes réunis.
C'est l'étape ultime d'évolution de l'être humain lorsqu'il reprendra conscience de l'Unité totale et complète de chaque chose.
Tout ceci est symbolique, certes, mais cela me parle beaucoup.
Et quand je lis le texte que tu cites, j'ai l'impression que tous ces symboles sont des falsifications de la réalité.
Est-ce le cas pour toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Graal

avatar

Masculin
Bélier Serpent
Nombre de messages : 17
Date de naissance : 12/04/1965
Age : 52
Localisation : en bâ é en ô
Date d'inscription : 02/07/2012

MessageSujet: "Apocalypse, réalité ou illusion, comment faire face ?   Jeu 25 Oct 2012, 13:42

C'est aussi un sujet très vaste.

Nous avons la représentation de l'Archange Michael maitrisant le Dragon mais il le fait avec facilité" et sans aucune haine et sans aucune vengeance. Et surtout, Il ne le tue pas.

Dans ma discipline spirituelle, j'ai été amené à connaitre et à combattre ce Dragon que je peux aussi décrire comme d'autres Entités dites négatives.
Donc ,je disais que ce que fait l'Archange Michael, nous le ferons aussi.
Pourquoi ?
Bin, Malheureusement, il y a de plus en plus de personnes qui s'allient avec le Mal et font aussi le mal. Ces Mages que l'on dit "noirs" exercent leur méchanceté pour que le Malin emprisonne des âmes humaines d'enfants. Ces âmes d'enfant se retrouvent ligotées aux Grandes Têtes colorées de la Bête.Dont le Mage Blanc doit délivrer...
Donc ce Mage Blanc doit mener des "combats ésotériques" dans les lieux ou se trouvent ces Archétypes des démons comme par exemple "la Grotte de Sorath"...Le Mage Blanc combat à l'épée, les sorcier(e)s, le Dragon et coupe les liens qui emprisonnent les âmes...

J'aimerai rajouter que j'ai été amené à ce genre d'expériences spirituelles en pratiquant la prière, la méditation et une certaine magie... L'initié médite sur l'Amour, la Compassion et la Volonté absente de peur. Il est très impressionnant de se retrouver face à face devant le Dragon, épée contre épée...etc comme se trouver devant le Loup Noir de l'Apocalypse de Jean...
a+

Voilà, désolé,si cela est extraordinaire voire fou mais c'est la Vérité
Revenir en haut Aller en bas
http://leveildesoi.forhttp://leveildesoi.forumactif.org/u
Morgane

avatar

Féminin
Nombre de messages : 141
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: "Apocalypse, réalité ou illusion, comment faire face ?"   Ven 26 Oct 2012, 20:51

Non, ce n'est pas si fou que cela, je dirai même que certains combats ont une dimension ésotérique cachée, accessible aux seuls initiés.

La plupart des gens qui s'initient à la spiritualité pensent qu'ils doivent se détacher de tout conflit, ne plus intervenir même pour réparer des injustices, vivre en dehors du monde pour s'élever. Mais ce n'est pas ce qu'on nous demande, pas à la plupart d'entre nous en tout cas.
Il faut, comme tu dis, maîtriser le Dragon mais "avec facilité et sans aucune haine et sans aucune vengeance".
Le défi, c'est de pouvoir continuer à être confronté au mal, de continuer à lutter mais sans être contaminé par lui ni utiliser les mêmes méthodes, sans colère et sans peur ni haine ni vengeance, et c'est au moment où l'on y arrive que l'on gagne !

Un concept simple sur le papier, infiniment difficile à appliquer ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Sirius A et B - Apocalypse   Sam 27 Oct 2012, 17:59

Bonjour Didier,

Citation :
Concernant Sirius, je sais que Sirius est double (voir même triple d'après les Dogons).
Ce qui m'intrigue dans ce que tu dis c'est que je comprends (bien que je ne suis plus sûr de ce qu'il faut comprendre en relisant le passage que tu as cité !) que Sirius est à l'origine d'insertion holographique.
Donc j'en déduis que ce sont des "méchants" (pour caricaturer !).
A moins que je comprenne mal la phrase.
Pourrais-tu me l'expliquer STP ?
Citation :
J'ai du mal à penser que Sirius soit l'origine du mal de la Terre.
C'est pour ça que je ne comprends pas le passage que tu cites.
Si tu pouvais me l'expliquer, j'arriverai peut être mieux à comprendre.
Pouvons-nous dire de la Terre, des terriens et des humains (endormis, gardiens et autres), des différents intrus et entités vivants sur Celle-ci, qu’ils sont l’un ou l’autre (négatifs ou pas) ? Non, bien entendu et pourtant, nous parlons d'individus/entités vivant sur la même planète. Pourquoi en serait-il autrement sur Sirius A ou B ? Sur chacune d'entre elles, nous trouvons aussi bien des zones avec Gardiens que des zones peuplées d'êtres involutifs et/ou évolutifs.

L'accès à la Source/Dieu est dans le « Détail », tout simplement parce que l'Amour qui émane de la Source crée le détail. Toi, moi, notre planète, la galaxie, toutes les formes de vie sensible, ce sont les détails à travers lesquels la Source s'éprouve elle-même. C'est par le Principe du détail qu’il nous est implicitement permis de connaître la Source, et de participer à travers elle à la Création.

Pour être claire, et afin que le rôle attribué à Sirius A et B soit bien compris, un feed-back sur la Création (ici seulement, résumé) s’avère indispensable.


Il est dit que les Collectifs de Conscience Eternelle ont créé les trois premières « races de Fondateurs » : les types félin-humain, les types cheval ailé-cétacé-singe aquatique (respectivement les Pégasaille ou Pégase ; les Inyous ou baleines et cachalots MAIS PAS les dauphins ; les hybrides Anyous ou félin-singe aquatique) et les types oiseau-insecte-reptile (les Cérez ou « hommes-oiseaux »).

Ces « races des Fondateurs Christos » Gardiennes respectivement, des Dimensions 12, 11 et 10 qui furent créées et manifestées biologiquement bien avant la création de la lignée génétique humaine constituent une « Triade de création primordiale ». Cette Triade est connu sous le nom de « Berceau de la Lyre », le point d’ensemencement de toute vie dans notre Matrice du Temps.

Cet ensemencement produisit donc des formes de vie, des races dont « le codage génétique et les modes de manifestation sont l’expression de combinaisons variées du vaste matériau génétique appartenant aux trois races de Fondateurs et de leur différentes expressions biologiques ». (Voyageurs, Tome I. p. 236)

Mais des conflits entre « Lyriens » (D-12) et « Elohim » (D-11) connus sous le nom de « guerres angéliques » fini par endommager et compromettre le matériau génétique de deux races. Cette dégénérescence progressive génétique auto-infligée découlant de l'utilisation inappropriée de Libre Arbitre atteint simultanément la race reptilienne en provenance de la Lyre-Véga de D-10 (qui deviendront les « Séraphins déchus », les aïeux des Draconiens d’Orion ou Drakos) et la race Anyous de D-11, les hybrides félin-singe aquatique.

Alors que les Anyous se voient refuser la requête demandant aux Collectifs de Conscience Eternelle de détruire la race reptilienne (ceux-ci choisissent plutôt de réhabiliter les Séraphins déchus), nous apprenons en substance que :

Citation :

« les Anyous [hybrides félin-singe aquatique] commencèrent alors une campagne de domination á l’échelle universelle, car ils avaient l’intention de détruire toutes les races, á l’exception de la leur, et de s’approprier la totalité de notre Matrice du Temps. C’est au cours de cette rébellion contre les races de Fondateurs Christos que la race Anyou de la 11e Dimension (D-11) dans la densité 4 adopta le nom de « Anu » et devint connue connue sous le nom de légion d’anges déchus Anu-Elohim, les aïeux de la race vengeresse (Anu)nnaki. La légion d’anges déchus Anu-Elohim créa la race sirienne Anunnaki dans le seul but de détruire la race de Fondateurs Christos, connue sous le nom d’anges gardiens de type Oraphim-Humain.


Je dois m’arrêter, ici, un instant et préciser premièrement, que les Anunnaki « de souche » sont ceux créés sur Sirius A et ne sont pas donc pas des reptiliens mais un mélange d’entités aquatique-mammifère (dauphins bipèdes par exemple mais il existe aussi les Annuankis Nibirien, Jéhoviens, etc. qui, eux, ne prennent PAS cette forme), deuxièmement que tous les Drakos/dragons n’ont pas suivis le chemin de l’involution et troisièmement, que le terme (Anu)-Elohim n’est pas à « généraliser » et à mettre dans le même panier que les (Elohei)-Elohim de type félin-humain. Attention donc, « aux détails qui font TOUTES les différences ».


Pour en venir finalement à Sirius B, à la suite de la destruction du Portail Stellaire 12 de la Lyre (point d’ensemencement de la vie), les races de Fondateurs Christos du type félin-humain (les Anuhazis), les Cérez séraphin du type oiseau-humain, les Athiens séraphin du type mante ainsi que les Inyous du type cétacé et les Pégasaille du type cheval-cerf ailé en combinant leur patron génétique, créèrent ensemble une race à peau bleue appelée les Azurites. « Ils sont parfois doté d’ailes et de plumes et sont des races de types humain, félin terrestre et oiseau-mammifère possédant le codage génétique le plus avancé dans notre Matrice du Temps». Cette race fut, en fait, créée pour pouvoir intervenir en cas de crise.

Cette race bleue (cf. le film Avatars non anodin sorti en cette période cruciale de crise !?) servant en tant qu’équipe de sécurité du Templier Universel est « le bras mobile de l’Alliance des Mondes Libres, le corps administratifs des Gardiens». Le conseil d’administration de cette équipe est parfois appelé le Grand Conseil ou Conseil Azurite et parfois encore le Conseil Sirien car les membres s’incarnent dans ce corps de densité par la lignée Azurite de Sirius B (portail de D-6) et pour cause, car la porte/le portail D-12 permettant les « naissances » avait été détruit(e) par les Anu-Elohim et pas encore reconstruit(e) à ce moment-là.


Citation :
Tout ceci est symbolique, certes, mais cela me parle beaucoup.
Et quand je lis le texte que tu cites, j'ai l'impression que tous ces symboles sont des falsifications de la réalité.
Est-ce le cas pour toi ?
Je fais une différence entre les véritables « codes symboliques » et les « codes détournés » de leur signification originelle.

Et pour moi, ce sont les codes symboliques de l’Apocalypse (les 4 chevaliers de l’Apocalypse, la Bête, le 666, etc.) qui donne une (fausse) Révélation car basée sur des codes corrompus.



Remarque :

Comme tout un groupe de Dauphins s’est manifesté à moi cette nuit (plus exactement est venu à ma Rencontre), je me permets d’apporter un éclaircissement à leur sujet : bien que les dauphins ne soient des Gardiens dans le sens premier du terme, les Libres de faire un Choix, ceux qui ne sont pas des « domptés par l’homme et prisonniers de celui-ci ou d'autres entités » peuvent être considérés comme de « Véritables Amis ».

Les Libres ne doivent donc pas être confondus avec les (autres) dauphins.

En effet, les Anunnaki changeant de forme à volonté peuvent prendre autant la forme de dauphins « gentils et dociles hypnotisant les humains » que toute autre apparence, telle celle de « maîtres ascensionnés tous beaux et tous brillants de lumière » (ceci étant plus la particularité des Anunnaki Jéhoviens que celle des Siriens). L’habit de l'entité ne fait pas l'Habit du véritable Frère.

Autrement dit, tout animal « gentil » n’est pas nécessairement « bon » et tout animal « méchant » nécessairement « mauvais ».

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
infomysteres
Membre actif


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 217
Date de naissance : 04/05/1971
Age : 46
Localisation : France (47)
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: "Apocalypse, réalité ou illusion, comment faire face ?"   Jeu 01 Nov 2012, 12:13

Citation :
Pouvons-nous dire de la Terre, des terriens et des humains (endormis, gardiens et autres), des différents intrus et entités vivants sur Celle-ci, qu’ils sont l’un ou l’autre (négatifs ou pas) ? Non, bien entendu et pourtant, nous parlons d'individus/entités vivant sur la même planète. Pourquoi en serait-il autrement sur Sirius A ou B ?
Je comprends ce que tu dis.
Je dirais juste pour répondre que toutes les planètes n'ont pas la même avancée "spirituelle".
En théosophie, ça s'appelle une chaîne planétaire.
Il y a 7 chaînes à parcourir.
La Terre en est à sa 4ème.
D'autres, comme Vénus, en est à sa 5ème (donc un cran au-dessus et c'est pourquoi on peut dire que Vénus est la "grande soeur" de la Terre).

Citation :
Sur chacune d'entre elles, nous trouvons aussi bien des zones avec Gardiens que des zones peuplées d'êtres involutifs et/ou évolutifs.
La Grande Ourse - Sirius - Les Pléïades : sont les "mères" de notre système solaire.
Ce sont celles qui nous envoient de l' "information" (pour prendre un terme employée dans la "nouvelle physique") ou "rayon" (pour prendre un terme ésotérique).
Pour faire un parallèle avec l'Homme (car ce qui est en haut est similaire à ce qui est en bas) : ces trois planètes sont l'équivalent de la Trinité supérieure d'un être (Esprit - Monade - Logos).

Que sur des planètes en cours d'éveil comme la Terre, il y ait des êtres plus éveillés et d'autres moins, cela me parait une évidence.
Que sur des planètes comme Sirius, ce soit également le cas, je ne suis pas certain que ce soit le cas... Car je pense que les planètes accueillent des êtres en cohérence avec leur degré d'évolution. Donc si une planète est "éveillée", elle ne devrait pas pouvoir héberger des êtres qui ne le sont pas.
Rem: Si la Terre effectue son ascension comme c'est prévu (bien que sur ce sujet là je ne m'avancerai pas sur une date quelconque) elle ne pourra plus accueillir des êtres qui ne seront plus en "cohérence" avec son degré d'évolution.
C'est du moins ce que je crois...

Qu'en des temps très reculés, lorsque ces planètes étaient au début de leur évolution (comme c'est le cas pour la Terre actuellement), je veux bien penser qu'il y avait des entités avec un degré d'évolution différent et très varié.
Que ce soit le cas encore aujourd'hui, je doute que ce soit le cas...

Citation :
Il est dit que les Collectifs de Conscience Eternelle ont créé les trois premières « races de Fondateurs » : les types félin-humain, les types cheval ailé-cétacé-singe aquatique (respectivement les Pégasaille ou Pégase ; les Inyous ou baleines et cachalots MAIS PAS les dauphins ; les hybrides Anyous ou félin-singe aquatique) et les types oiseau-insecte-reptile (les Céres ou « hommes-oiseaux »).
D'après ce que j'ai compris concernant les licornes et dragons est qu'elles ne font pas parti de notre réalité (même si effectivement, il y a eu interaction avec la Terre en des temps reculés).
Ci-dessous quelques extraits de ce que dit Michael J. Roads (Avec les yeux de l'Amour, Tome 2, Ed. Ariane). J'adore cet auteur. Je le conseille vivement à ceux qui ne le connaissent pas.
[P77-78] Licorne:
- Nous sommes conscientes que l'humanité est une réalité même si elle ne fait pas partie de la nôtre. (...)
Nous possédons le savoir d'un temps où la Porte entre nos réalités était parfois ouvertes. Nous la franchissions à volonté. Il y a eu interaction avec les humains. Elle fut bénéfique bien qu'il fut nouveau pour nous d'être perçues comme des animaux stupides. (...)
Parfois on nous chassait ou capturait pour combattre à mort des animaux prédateurs de votre réalité terrestre.
Finalement les périls ont surpassé le plaisir de découvrir votre réalité et nous avons cessé de la franchir.
(...)
[P101] De nombreuses espèces de dragons existent et se sont répandues dans les diverses parties de ton monde au cours d'une période terrestre lointaine. Il s'agissait principalement d'explorer les possibilités quant à l'évolution commune de nos âmes, car nous aurions pu nous aider mutuellement par nos différences, mais on nous rejetait toujours ou bien on nous vénérait ou encore on nous détruisait. Nous avons tous fini par nous retirer. (...)
Nous avons vécu guère plus d'un siècle de votre temps. (...)
Les chinois vénéraient les dragons. ils sont donc restés plus longtemps. (...)
Le Serpent arc-en-ciel des Aborigènes d'Australie est une forme de dragon.
Il remonte aux souvenirs de la Création pour les Aborigènes.(...)
Les histoires de dragons qui ont survécus aux temps anciens ont été réadaptées à des époques ultérieures


Je viens de voir, très chère Douceur, que tu parles de "races créées et manifestées biologiquement bien avant la création de la lignée génétique humaine".
Ce que tu dis peut donc être cohérent avec ce que dit l'auteur que je viens de citer.
J'avoue avoir des lacunes de compréhension sur toute cette "origine de l'origine".
Il va peut être falloir que j'achète le livre dont tu parles (Voyageur) pour voir si ça me parle ou pas.
Lorsque j'ai commencé à lire les textes d'Azurite Press, ils me semblaient pertinents. Et puis, plus je les lisais, plus je me disais qu'il y a un mélange d'information et de désinformation dedans. C'est du moins mon ressenti.
Peut être que mon ressenti n'est pas juste. Je n'en sais rien...

Didier
Revenir en haut Aller en bas
Graal

avatar

Masculin
Bélier Serpent
Nombre de messages : 17
Date de naissance : 12/04/1965
Age : 52
Localisation : en bâ é en ô
Date d'inscription : 02/07/2012

MessageSujet: "Apocalypse, réalité ou illusion, comment faire face ?   Ven 02 Nov 2012, 10:42

Merci Morgane.
Lorsque j'ai commencé à me défaire de mes défauts et de mes travers. Bien entendu, en faisant des erreurs et des bêtises que j'ai avancé.Cela ne s'apprends pas en un jour et c'est à force de travail intérieur et par une certaine discipline que l'on obtient des résultats.
Bref, en voulant me parfaire autant que possible, en tout les cas, j'évite que la haine ou la méchanceté m'envahisse, etc. J'ai été amené à des conflits extérieurs provenant d'entités dites négatives ou de l'obstruction soit en étant inséré dans mon corps physique ou en dehors de celui-ci par sortie hors du corps que l'on nomme aussi voyage astral dont je pourrais apporter d'autres témoignages et expérimentations sur cette pratique.Tout comme l'Ange Gardien, ce sont des entités que l'on peut rencontrer dans les mondes physique, éthérique et astral.
J'en ai fait les expériences...Par exemple, c'est en Voyage Astral que j'ai pu aller dans l'endroit du Dragon et de la Bête mais aussi dans un endroit que l'on dirait comme une grotte que l'on nomme en anthroposophie la "Grotte de Sorath". Dans cette grotte se trouve assis le "Loup Noir" de l'Apocalypse de Jean. Il m'est m^me arrivé de le voir sur terre ,il y a à peu près 2 ans. C'est aussi très impressionnant de voir ce genre de démon en face de soi dans la réalité physique...
a+
Revenir en haut Aller en bas
http://leveildesoi.forhttp://leveildesoi.forumactif.org/u
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: "Apocalypse, réalité ou illusion, comment faire face ?"   Dim 04 Nov 2012, 22:07

Citation :
par Marie-Thérèse de Brosses, dimanche 4 novembre 2012, 21:22 ·

NB : Cette article est la traduction (sans commentaire ni jugement) que j'ai faite de l'article publié sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Connu sous le nom d’Oracle Shambhala , un lama du monastère de Gyandrek (au pied du mont Kailash), dit comment survivre à l'apocalypse qui, selon lui, durera deux semaines.

Si vous croyez aux prédictions Mayas, il ne vous reste pas même deux mois avant l'apocalypse. Et tandis que les scientifiques, comme il se doit, répugnent à croire aux prédictions absurdes, astrologues et devins continuent à discuter sérieusement de ce qui sera désigné à la fin du monde. Ainsi, les lamas tibétains ne cachent pas le fait que le risque d'un grave accident grave soit très sérieux : fin Décembre, les planètes du système solaire vont totalement s'aligner sur une seule rangée, ce qui est un cas unique. Dans un message envoyé à la NASA, un moine du monastère Gyandrek (situé sur les pentes du mont Kailash, connu sous le nom de l’Oracle Shambhala, a déclaré que le 21 Décembre 2012, la Terre, ainsi que le système solaire passe à travers la galaxie «bande à zéro», écrit Earth-chronicles.ru.


«L'automne et l'hiver seront dangereux, et à partir de 21/12/2012 Terre commencera à passer à travers la «bande galactique ‘zéro’».

«Il s'agit d'un espace d'état particulier d’obturation qui n’est plus soumis à aucune énergie. Il régnera une obscurité totale et un silence total. L'électricité et les moyens de communications seront interrompus. L'obscurité sera trouée par des éclairs de lumière, et des jeux de lumière et d'ombre. Parfois, il pourra sembler que des silhouettes se mettront à errer - comme si les morts se levaient de leurs tombes. La terre s’agitera légèrement - comme sous un petit tremblement de terre. Certains bâtiments pourront être détruits » -avertit le Lama. «Les animaux ressentent ce que subira la Terre avant advenue de ce sombre mouvement cosmique» et essaieront de se terrer , dit le lama.
- Les gens des villes n’ayant pas les mêmes perceptions seront comme pris de folie. Peut-être 10% de la population sera totalement perturbée »

L’Oracle Shambhala préconise des mesures pratiques à suivre :

1. Vous devez vous préparer à ce changement de cycles pour mener à bien tous les travaux de 2012, ne pas en entreprendre de nouveaux, payer les dettes.

2. Le 20/12/2012 : emmener les enfants, tous les documents, la trésorerie à la campagne et quitter la ville. Préparer des provisions de nourriture pour deux mois, il sera impossible d’en trouver pendant une longue période.

3. Il est nécessaire d'avoir dans la maison de l'approvisionnement en eau, du bois et des bougies pour l'éclairage. Vous devez avoir un poêle dans la maison, étant donné que l'électricité sera coupée à partir du 21.12.2012.

4. Les communications et la télévision seront interrompus. Au cours des «jours sombres» il faut occulter les fenêtres, ne pas les regarder, ne pas croire vos yeux ni vos oreilles, ne pas sortir. S’il c’est indispensable, vous ne devez pas aller loin - vous pourriez vous perdre, n’ayant plus que vos mains pour vous guider.

5. Après l'apparition de ces désastres, il n’y a aucune urgence à retourner dans la ville, il est préférable de vivre dans la nature au printemps.
Selon les lamas tibétains, les désastres, dureront deux semaines, mais leurs séquelles se feront sentir pendant quelques mois jusqu'au début de Février. L’affranchissement total de la Terre de cette «bande zéro», est prévu aux environs du 7 Février 2013. Il y aura une restauration partielle de l'électricité, et des transports. Fin Mars, le monde se rétablira complètement.

D’après l’Oracle Shambhala, cette fin d’un monde va changer radicalement les perspectives des gens. Le monde deviendra plus spirituel. Dans les pays développés et en développement fleuriront une variété d'enseignements scientifiques et spirituels, des développements de nouveaux systèmes de santé de l'individu. «Ce sera l'impulsion la plus importante depuis longtemps pour le progrès de l'humanité ", - conclut le moine.

En attendant, les scientifiques continuent de prétendre que les craintes de l'apocalypse ne sont pas fondées. Cependant, «de nouvelles preuves suggèrent que les anciens Mayas ont fait des prophéties apocalyptiques» - dit en ces termes Marcello Canuto, Directeur de l'Institut de recherche de l'Amérique centrale sur LiveScience.com.

De nombreux chercheurs Mayas s'accordent à reconnaître que leur civilisation, si elle existait encore aujourd'hui, aurait très probablement inventé un nouveau calendrier. Ainsi que le souligne (entre autres) le site Utro.ru se référant à Discovery, les archéologues ont trouvé, au fond de la forêt tropicale, des preuves que les anciens Mayas ont mentionné des dates postérieures au 21 Décembre 2012 .



Le Bouleversement Collectif de 2012 et l'Histoire Secrète des Prophéties de Fin des Temps:


Tapez simplement Dec. 21 2012 sur Google. Peu importe que ça ne soit qu'une date sur le calendrier. Sans rien préciser d'autre dans le champ de recherche, Google sortira environ 460 millions de sites sur la Fin du Monde : prophéties mayas, retour de Jésus, théories d'illumination collective et ainsi de suite. Oui, 460 millions !


voir un très bon résumé sur Sott
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
 
"Apocalypse, réalité ou illusion, comment faire face ?"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» saint Josémaria !Comment faire face à la peur de la mort?[
» Comment faire face à la peur?
» comment faire face a la critique coupable
» LA VIE : réalité, ou illusion ? Comment faire face ( par Jacqueline BOUSQUET )
» Comment faire face à différents types de personnalité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: ...dans l air du temps... :: Forum sur "2012" Apocalypse, réalité ou illusion-
Sauter vers: