ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA Citadelle de Besançon : Musée de la Résistance

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: LA Citadelle de Besançon : Musée de la Résistance   Ven 19 Aoû 2011, 20:04

« Ceux qui ne se souviennent pas du passé sont condamnés à le revivre »


La Citadelle de Besançon, occupée par les Allemands, sert notamment de lieu d’exécution.
C’est ainsi que furent fusillés, entre le 28 avril 1941 et le 15 juillet 1944, une centaine de ré-
sistants, dont un inconnu. Parmi eux se trouvent une majorité de Français, des Espagnols, des
Italiens, deux Luxembourgeois, deux Suisses et un Polonais.
On notera l’épisode douloureux du 26 septembre 1943 quand seize jeunes gens sont exécutés.
Parmi eux se trouve Henri Fertet, lycéen de 16 ans, qui fait partie du groupe de résistance « Guy
Mocquet ». Avant d’être exécuté, Henri Fertet écrit à ses parents une lettre poignante, où il affirme avec force et conviction son engagement dans la Résistance et son amour pour la patrie.
Une copie de cette lettre est conservée aux Archives départementales du Doubs (1485 W 62).




Tableau de Brando Moro
« La rafle du 9 avril 1944 »





Sur ce tableau peint de mémoire en 1989, Hildebrando (dit Brando) Moro a représenté la rafle
du 9 avril 1944, jour de Pâques, à Saint-Claude, dont il fut lui-même victime.
Dans le cadre de l’opération Frühling (printemps), la division allemande 157, qui s’est illustrée en mars 44 aux Glières et que l’on retrouvera en juillet 44 dans le Vercors, entreprend en
avril 44 de « nettoyer » le Haut-Jura et le Haut-Bugey des maquis et de leurs soutiens dans la
population, ainsi que des réfractaires au STO. Le 9 avril, plus de 1 500 hommes convoqués ou
raflés dans les environs sont rassemblés sur la place du Pré à Saint-Claude. À l’issue d’un tri
dirigé par Klaus Barbie, 302 sont déportés ; 186 ne reviendront pas.
Une reproduction de ce tableau figure depuis avril 2010 dans l’exposition permanente du
KZ-Gedenkstätte (mémorial du camp de concentration de Neuengamme) au chapitre
« Häftlinge aus Frankreich im KZ Neuengamme ».







"Il ne s'agit point de supprimer l'inégalité parmi les hommes, mais au contraire de l'amplifier et d'en faire une loi."
( Hitler, Entretiens avec Rauschning)


"Le Juif est la dérision de l'homme, il est l'antihomme" ( Hitler, Entretiens avec Rauschning)

"Si le Juif n'existait pas , il nous faudrait l'inventer. On a besoin d'un ennemi visible.
( Hitler, Entretiens avec Rauschning)









Revenir en haut Aller en bas
 
LA Citadelle de Besançon : Musée de la Résistance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: La Vérité qui fâche-
Sauter vers: